Anesthésie sie pour césarienne en urgence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anesthésie sie pour césarienne en urgence"

Transcription

1 Anesthésie sie pour césarienne en urgence Christian Boudey 03/02/2011

2 Quelques données p Nombre de naissance Age maternel <30 ans 55,4% 52,1% <0,001 > 30 ans 44,5% 48% <0,001 Grossesse multiple 1,6% 1,7% Césariennes 17,5% 20,2% <0,001 - Césarienne avant le début du travail Primipares Multipares et utérus cicatriciels 9,2% 19,6% 63,6% 12,5% 23,3% 64,6% <0,001 - Césarienne pendant le travail 8,3% 7,7% Anesthésie sie (% de femmes) - analgésie péridurale 58% 62,6% <0,001 - rachianesthésie 8,5% 12,3% - anesthésie générale 2,6% 1,7% - aucune 29,5% 22,5%

3 Césarienne Programmée Urgente ALR (rachianesthésie) Sauf contre-indication Urgence extrême Délai décision extraction < 10 minutes Semi urgence Délai décision extraction > 10 minutes Anesthésie générale Rachianesthésie Extension anesthésie péridurale

4 Degré d urgence de la césarienne Extrême urgence délai < 10 min Souffrance fœtale sévère Hémorragie Rupture utérine Urgence non différable délai < 30 min. SFA récupérant entre les contractions Echec d extraction instrumentale Urgence délai > 30 min Dystocie dynamique Échec déclenchement

5 Indication chirurgicale? Degré d urgence? la prise en compte de la sécurité maternelle dans le choix de la technique est totalement de la responsabilité de l anesthésiste C est donc bien le degré d urgence qu il faut apprécier et qui va orienter le choix de la technique d anesthésie. point important car + accidents maternels en urgence.

6 Problèmes rencontrés 1) Problèmes posés par la chirurgie: Contexte d urgence Durée courte à moyenne: 20 mn à 1h 20mn Décubitus dorsal, vessie vide et relâchement musculaire 2) Problèmes posés par la patiente: Modifications physiologiques de la grossesse Complications de la grossesse Anomalie placentaire 3) Problèmes posés par l anesthésie: Passage placentaire Oxygénation fœtale Contrôle des voies aériennes

7 Prise en charge anesthésique CS anesthésie au 8 ème mois ou début de travail Salle vérifiée, fonctionnelle H24 Plateau d anesthésie générale Matériel nécessaire à une intubation difficile Transfusion rapide Dossier d anesthésie, indication, examens, identité Tamponnement du liquide gastrique Abord veineux Monitorage RCF PREPARATION ANTICIPATION

8 Césarienne avec délai > 10 mn Préférentiellement rachianesthésie Contre-indications Respect des règles d asepsie Le choix de l anesthésie locorégionale n exclut pas le passage en anesthésie générale : plateau d AG toujours être prêt. Environ 6% des anesthésies péridurales et 1% des rachianesthésies seront converties en anesthésie générale.

9 Rachianesthésie Sa mise en œuvre est rapide. Elle permet d obtenir un niveau D10 en 2 minutes et en 7 minutes un niveau D4 suffisant pour le temps péritonéal. Prévention de l hypotension artérielle systématique.

10 Position assise Asepsie rigoureuse Ponction L3-L4 Opérateur prêt mise en route Ephédrine + Neosynephrine précocement Injection intrathécale mélange sans barbotage : Bupivacaïne hyperbare 0,5% : 10 à 12,5 mg ± opiacé liposoluble : Sufentanil 1,25 à 2,5 µg Opiacé hydrosoluble : Morphine 100 µg sans conservateur Remise à plat (DLG + léger proclive) Contrôle niveau anesthésie au froid Souvent très rapide

11 Prévention de l hypotension Remplissage (SFAR 2006) cristalloïdes = haut débit au moment de l injection: résultats positifs Hydroxyéthylamidon incidence et sévérité des hypotensions Morgan PJ. Anesth Analg 2001;92: Les gélatines et dextrans sont contre indiqués Position au moment de la ponction Position après la ponction = DLG Vasopresseurs Ephédrine : Risque de tachycardie supraventriculaire maternelle Passage transplacentaire important acidémie fœtale Lee A. Anest Analg 2002;94: Phényléphrine : Hypertension artérielle et bradycardie maternelle Aussi efficace que l éphédrine pour la correction tensionnelle Ngan Kee WD. Br J Anaesth 2004;92:469-74

12 Anesthésie péridurale en place L utilisation du cathéter de péridurale n est adéquate que si l analgésie préalablement obtenue est satisfaisante et symétrique. si le délai permis avant l incision est supérieur à 10 mn en cas d urgence.

13 Anesthésie péridurale Avantages : Hypotension moins fréquente que lors de rachianesthésie. Amélioration du débit sanguin utéroplacentaire et ph artère ombilicale à la naissance meilleur qu en cas d anesthésie IV. Inconvénients : Tremblements Insuffisance anesthésique

14 Anesthésie péridurale Protocoles : ml de lidocaïne 2% 3 mg de morphine APD en fin de césarienne. Délai d action.

15 Complications de l Anesthésie Loco -Régionale sévères : Péridurale : rachianesthésie totale : 0,12 crise convulsive : 0,1 méningite : 0,01 arrêt cardiaque : 0,005 hématome périmédullaire : 0,02 mineures ou moindres... : brèche dure-mérienne : 5 atteinte radiculaire temporaire ( < 3 mois ) : 0,3 rupture/incarcér. KT: 0,06 sévères : Rachianesthésie : arrêt cardiaque : 0,6 décès : 0,1 convulsion : 0,1 séquelles neurologiques lourdes ( paraplégie, qu. de cheval ): 0,6 moindres : radiculopathie transitoire : 0,5 Auroy et coll. :étude prospective tous services France 1997

16 Péri-rachianesthésie combinée Technique réservée à la césarienne non urgente Avantages : effet hémodynamique modeste, niveau supérieur du bloc contrôlable Inconvénients : installation moins rapide que la rachi, brèche dure-mèrienne Indications : Durée de l intervention inhabituellement longue : dissection difficile, Grossesse multiple L installation progressive de l anesthésie et surtout le contrôle de la montée du niveau supérieur font de la PRC la technique de choix lors de la césarienne chez des patientes à risque hémodynamique.

17 Péri-rachianesthésie combinée Induction de la rachianesthésie : Bupivacaine 0.5% hyperbare : 5 à 7,5 mg Sufentanil 1,25 à 2,5 µg Morphine 100 µg Complément péridural : injection fractionnée de 5 ml de lidocaine 2% jusqu à obtention du niveau anesthésique

18 Anesthésie générale Contre-indication ALR Urgence ne pouvant être différée SFA sans récupération fœtale Hypovolémie maternelle Coagulopathie et traitement anticoagulant Échec ou insuffisance d ALR Refus maternel ALR

19 Anticiper Optimiser les consultations d anesthésie Hamza Cah. Anesthesiol Barnardo & Jenkins Anaesthesia 2000 Fonctionnalité locaux et matériel Conformité au décret décembre 94 Disponibilité matériel intubation difficile Formation des acteurs à la culture de l urgence Protocoler la succession des appels Garde ou disponibilité pédiatre

20 Prendre le temps devant l urgence Indication de la césarienne Degré d urgence Traiter les causes maternelles de SFA Prévenir / traiter compression aortocave Arrêt ocytociques O 2 à la mère (Paulik & al Am. J. Obstet. Gynecol. 1992)

21 AG: INCONVENIENTS ET RISQUES MATERNELS Difficultés d intubation : 1/300 obstétrique 1/2000 standard Risque d inhalation Profondeur d Anesthésie? (confort chirurgical) Allergie (curares,...) Perte du Vécu de la naissance FOETAUX Passage transplacentaire des drogues et risque de surdosage Majoration Hypoxie Foetale par Majoration de l Hypoxie maternelle Hypocapnie maternelle V C utérine Catécholamines V C

22 Gold standard: Pento Celo Sellick Thiopental 4 à 5 mg.kg-1 (70 % signes de réveil: Baraka & al. Br. J. Anaesth. 1989) Poids total de fin de grossesse Jusqu à 7 mg.kg-1 (Bernard & coll. Ann Fr Anesth Reanim 1994) Succinylcholine 1 mg.kg-1

23 Algorithme d intubation impossible Maintien du Sellick et ventilation masque FI % Ventilation facile Ventilation inefficace Urgence obstétricale Fast track et maintien du Sellick Position proclive + Ventilation avec agents inhalatoires Détresse maternelle et foetale fast track ou masque supra glottique Abord trachéal direct

24 Anesthésie générale Préoxygénation (baisse CRF) Soit oxygène pur pendant (3 à) 5 minutes Soit 8 hyperventilations profondes FeO 2 > 95% Crush induction : Sellick : pression cricoïdienne Pentothal : 5 à 7 mg/kg Succinylcholine : 1 mg/kg si hémodynamique instable : étomidate ou kétamine si femme hypertendue, toxémique : morphiniques Intubation avec sonde de 6,5, Sellick relâché une fois le ballonnet gonflé et tube en place vérifié.

25 Entretien anesthésie Anesthésiques volatils : 1% Sevoflurane 3% Desflurane MAC aux alentours de 0,7 n a pas d effet notable sur le relâchement utérin Un curare non-dépolarisant facilite l'extraction FiO2 100% si SFA Après le clampage du cordon possibilité de compléter l'analgésie par un morphinique (Sufentanil) et poursuite des anesthésiques halogénés. Antibioprophylaxie : Cefazoline 2 g (ou Dalacine 600mg) Ocytociques : SYNTOCINON 5 UI en perfusion rapide puis 10 UI sur 6 H Si hémorragie, RPC (2004) : «Syntocinon 5 à 10 UI par perfusion intraveineuse, puis 5 à 10 UI / H pendant deux heures.»

26 Syntocinon En l absence de saignement, ni la posologie, ni le mode ni la durée d administration ne sont codifiés. Effets secondaires du syntocinon: 5 unités IVD entraînent un risque de flush, céphalées, hypotension, douleur pulmonaire, tachycardie transitoires, majorent la survenue de nausées et vomissements. Thomas JS et al. Br. J. Anaesth :

27 Période post-opératoire SSPI: analgésie post-opératoire vérif compatibilité Rhésus Surveillance 3 heures mini: risque hémorragique +++ Inertie ( travail long, multiparité, naissances multiples, gros utérus ( gros BB, hydramnios, ), tocolyse prolongée ( β2mm) Syntocinon Hydratation simple sur 24 H Reprise alimentaire rapide, sans excès Prophylaxie thrombose: bas + HBPM Antalgiques IV, anesth. Locaux, puis antalgie par voie orale à poursuivre

28 Prophylaxie MTEV

29 Analgésie post-opératoire Antalgiques : Paracétamol Kétoprophène (PROFENID) Anesthésiques locaux Infiltrations, cathéters ALR TAP bloc Morphine et dérivés puis antalgie par voie orale à poursuivre

30 Analgésie post-opératoire et allaitement Antalgiques: Paracétamol oui AINS et Kétoprophène oui mais Anesthésiques locaux oui Morphine et dérivés oui Autres antalgiques Acupan oui mais Tramadol (CONTRAMAL) NON au long cours oui 3 jours maximum

31 Complications post-opératoires immédiates FŒTALES MATERNELLES premières heures Hémorragiques Immédiates +/- retard extériorisation Prise en charge hémorragie Douleur Frissons Nausées vomissements Hyperthermie autres chirurgicales, anesthésiques,

32 Complications post-opératoires précoces 24-48h hémorragiques Hématome anémie +/- infections douleur anormale syndrome infectieux nausées vomissements rétention urinaire autres chirurgicales, anesthésiques,

33 Complications post-opératoires retardées infectieuses urinaires Utérines Site opératoire Voie veineuse hémorragiques Tardives rares Thromboemboliques Veineuse des membres inférieurs Pelvienne, V. ovarienne Douleurs, hyperalgésie Iléus digestif, colectasie aigue idiopathique (S. Ogilvie) dépressives Insuffisance hypophysaire

34 Complications post-opératoires tardives Douleurs neuropathiques, cicatrice Adhérences Déhiscence cicatrice Nouvelle grossesse grossesse ectopique placentation anormale rupture utérine hémorragie

35 Analyse des certificats médicaux de décès

36 Causes des décès maternels en France Complications indirectes 1ère Cause de mortalité maternelle: 19 % morts évitables: % MFIU-prématurité C Obstétricales indirectes 75% Complications TE 4 ème cause = 10,6% évitables: 30-40% inévitables: 54% 12,2 10,6 7,6 4,2 1,2 15,6 HTA 3 ème Cause: 15 % évitables: 70 % 18,8 18,6 Hémorragies 2 ème Cause: 18 % évitables: 80 % Hémorragies HTA C Thrombo-emboliques Cpl Obstétricales E. Amniotiques Infections Anesthésie Expertise ministérielle, 2001

37 Plus de la moitié des décès de causes obstétricales directes sont considérés évitables «Évitabilité» de la mortalité maternelle selon les causes principales des décès, France, «Avoidable» maternal deaths by obstetric cause, France, Causes de décès Nombre de cas Oui Peut-être Décès évitables % de décès évitables Non Conclusion impossible Causes obstétricales directes , Hémorragies ,3 3 5 Embolies amniotiques Maladies hypertensives ,7 4 5 Thromboemboliques ,7 1 5 Infections ,4 2 0 Complications obstétricales ,0 0 1 Complications anesthésie ,0 0 0 Autres causes directes ,5 1 5 Causes obstétric. indirectes , Toutes causes , Source : Comité national d experts sur la mortalité maternelle

38 Les «recommandations-clés» rapport triennal britannique sur les décès maternels Why mothers die, organisation des services d anesthésie obstétricale disponibilité à tout moment d anesthésistes référents, prises en charge des pathologies gravidiques. consultations d anesthésie, attention particulière à la formation des internes, en particulier le «management de l airway». amélioration des pratiques individuelles utilisation «à bon escient» du matériel, des techniques, protocoles, prise en charge précoce et adaptée des hémorragies, appréciation de la gravité, EPP structures de réanimation ou soins intensifs maternels, coopération interdisciplinaire CS spécialisées (neurologues, cardiologues, hémato...). RMM

Paule de viguier Maternité unité d'obstétrique qui assure l accouchement et les soins de la mère et du nouveau-né Niveau 3 Concerne les moyens dhospit

Paule de viguier Maternité unité d'obstétrique qui assure l accouchement et les soins de la mère et du nouveau-né Niveau 3 Concerne les moyens dhospit IADE & CESARIENNE EN URGENCE F. Minosa IADE CHU Toulouse Paule de viguier Maternité unité d'obstétrique qui assure l accouchement et les soins de la mère et du nouveau-né Niveau 3 Concerne les moyens dhospitalisationpédiatrique

Plus en détail

Anesthésie pour césarienne. M. Laffon Pôle d Anesthésie Réanimation CHRU de Tours

Anesthésie pour césarienne. M. Laffon Pôle d Anesthésie Réanimation CHRU de Tours Anesthésie pour césarienne M. Laffon Pôle d Anesthésie Réanimation CHRU de Tours Épidémiologie 20 % des césariennes 1998 2003 p Nb naissances 740 000 760 300 Age maternel < 30 ans 55 % 52 % 30

Plus en détail

Protocoles d analgésie obstétricale

Protocoles d analgésie obstétricale Protocoles d analgésie obstétricale Indications 1) Demande de la patiente La sage-femme entend la demande de la patiente. Elle fait appel au médecin anesthésiste qui, muni des informations données par

Plus en détail

ANESTHESIE POUR CESARIENNE A.S.DUCLOY-BOUTHORS MATERNITE JEANNE DE FLANDRE

ANESTHESIE POUR CESARIENNE A.S.DUCLOY-BOUTHORS MATERNITE JEANNE DE FLANDRE ANESTHESIE POUR CESARIENNE A.S.DUCLOY-BOUTHORS MATERNITE JEANNE DE FLANDRE CESARIENNE? QUALITE DE L ANESTHESIE INDICATIONS CONTRE INDICATIONS EFFETS SECONDAIRES COMPLICATIONS QUALITE DE L ANALGESIE POST-OPERATOIRE

Plus en détail

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux URGENCES OBSTETRICALES Dr CASTEL Adeline CHU TOULOUSE Paule de Viguier INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

Plus en détail

REHABILITATION PRECOCE APRES CESARIENNE

REHABILITATION PRECOCE APRES CESARIENNE REHABILITATION PRECOCE APRES CESARIENNE Congrès JLAR 2015 Dr Julien Corouge Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille REHABILITATION ET CESARIENNE Césarienne : 20% des naissances 160 000 césariennes / an Multiplié

Plus en détail

Anesthésie de la femme enceinte. Annick LALLIA

Anesthésie de la femme enceinte. Annick LALLIA Anesthésie de la femme enceinte Annick LALLIA Introduction 1 à 2% de femmes enceintes subissent une anesthésie pour chirurgie non obstétricale Possible grossesse méconnue: Date des dernières règles +/-

Plus en détail

OCCLUSIONS. Dominique Concina Juin 2006

OCCLUSIONS. Dominique Concina Juin 2006 OCCLUSIONS Dominique Concina Juin 2006 OCCLUSIONS Choix du moment de l intervention Induction à séquence rapide CHOIX DU MOMENT DE LA CHIRURGIE Mécanismes de l occlusion Par strangulation souffrance du

Plus en détail

éléments de la prise en charge anesthésique en cas d antécédent de césarienne

éléments de la prise en charge anesthésique en cas d antécédent de césarienne RPC : Utérus cicatriciel Journées du Collège National! des Gynécologues Obstétriciens Français! Paris, 5 décembre 2012! éléments de la prise en charge anesthésique en cas d antécédent de césarienne Pierre

Plus en détail

Rôle de l IADE lors de la prise en charge de la césarienne en urgence

Rôle de l IADE lors de la prise en charge de la césarienne en urgence Rôle de l IADE lors de la prise en charge de la césarienne en urgence Stéphanie Maquignon IADE Pôle Gynéco-obstétrique - CHU de bordeaux Janvier 2013 Rappels Modifications physiologiques de la grossesse

Plus en détail

Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte. Alexis Soulard 14 fevrier 2013

Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte. Alexis Soulard 14 fevrier 2013 Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte Alexis Soulard 14 fevrier 2013 Etat des lieux Fréquence: 0,3 à 2% des grossesses Indications: Urgences abdominales (app, cholecystectomie, occlusions)

Plus en détail

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 Souffrance fœtale aigue Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 DEFINITION La souffrance fœtale aigue est un état pathologique consécutif à une hypoxie, elle survient brutalement au cours

Plus en détail

La Prééclampsie. Karim BOURZOUFI Karin SEGOND. Hôpital Jeanne de Flandre JLAR 2007

La Prééclampsie. Karim BOURZOUFI Karin SEGOND. Hôpital Jeanne de Flandre JLAR 2007 La Prééclampsie Karim BOURZOUFI Karin SEGOND Hôpital Jeanne de Flandre JLAR 2007 Plan Rappels : Définition Physiopathologie Diagnostic Prise en charge maternelle Principe de réanimation Surveillance Anesthésie

Plus en détail

Réhabilitation rapide après césarienne

Réhabilitation rapide après césarienne 1879 2014 Réhabilitation rapide après césarienne Lionel Bouvet Hôpital Femme Mère Enfant Lyon Qu est-ce que la réhabilitation rapide post-opératoire? Réhabilitation post-opératoire «récupération rapide

Plus en détail

Anesthésie générale pour césarienne

Anesthésie générale pour césarienne Anesthésie générale pour césarienne Dominique CHASSARD LYON dominique.chassard@chu-lyon.fr En France, taux césarienne AG < 5% Quelles indications en 2011? Troubles hémorragiques/anticoagulants/aaph Plaquettes

Plus en détail

PROTOCOLE CESARIENNE (intra- et post- opératoire)

PROTOCOLE CESARIENNE (intra- et post- opératoire) PROTOCOLE CESARIENNE (intra- et post- opératoire) 1 La ne représente qu un des actes des soins obstétricaux et doit s intégrer dans des soins obstétricaux essentiels complets. En dehors des indications

Plus en détail

Modifications physiologiques et anatomiques de la grossesse Ont un impact sur la conduite à tenir

Modifications physiologiques et anatomiques de la grossesse Ont un impact sur la conduite à tenir ARRET CARDIAQUE CHEZ LA FEMME ENCEINTE EN SALLE DE NAISSANCE Dr Aimé décembre 2015 Epidémiologie Cardiac Arrest in Special situations: 2010 American Heart Association Circulation. 2010; 122:S829-S861 L

Plus en détail

Dr Olivier Loutrel CHU Nantes

Dr Olivier Loutrel CHU Nantes Dr Olivier Loutrel CHU Nantes 0.1 à 2% de femmes enceintes subissent une anesthésie pour chirurgie non obstétricale Possible grossesse méconnue: date des dernières règles +/- HCG Prise en charge double

Plus en détail

Information aux parents avant anesthésie de leur enfant

Information aux parents avant anesthésie de leur enfant Information aux parents avant anesthésie de leur enfant Les médecins du service d anesthésie de l hôpital vont prendre en charge votre enfant pour assurer son anesthésie et son réveil. Ce document est

Plus en détail

Informations médicales sur l'anesthésie

Informations médicales sur l'anesthésie Informations médicales sur l'anesthésie Ces informations vous sont normalement transmises par votre chirurgien suite à une décision d intervention. Nous vous demandons de les lire attentivement, afin de

Plus en détail

Anesthésie en urgence et estomac plein

Anesthésie en urgence et estomac plein Anesthésie en urgence et estomac plein Benoît Plaud Université Paris-Diderot Assistance Publique Hôpitaux de Paris Anesthésie, réanimation chirurgicale GHU Saint-Louis, Lariboisière, Fernand Widal, Paris,

Plus en détail

Maternité - Infos Anesthésie

Maternité - Infos Anesthésie Maternité - Infos Anesthésie INFORMATION PATIENT SUR L ANESTHESIE ET L ANALGESIE POSTOPERATOIRE EN OBSTETRIQUE Madame, L équipe médicale dispose de médicaments et de techniques permettant de soulager votre

Plus en détail

Modifications physiologiques de la femme enceinte

Modifications physiologiques de la femme enceinte Modifications physiologiques de la femme enceinte Dr Benjamin JULLIAC Maternité - Pellegrin Introduction Modifications physiologiques nombreuses: i Hémodynamique i Respiratoire i Coagulation i Pharmacologique

Plus en détail

Cardiopathies et Grossesse

Cardiopathies et Grossesse Cardiopathies et Grossesse Physiologie (I) Modifications Cardiovasculaires lors de la Grossesse volume sanguin 50% débit cardiaque 30-50% Maximum entre 5è et 8è mois Variable selon la position TA systolique

Plus en détail

1) CESARIENNE CODE ROUGE* : DELAI DECISION/NAISSANCE < 15 MINUTES

1) CESARIENNE CODE ROUGE* : DELAI DECISION/NAISSANCE < 15 MINUTES Rédacteur : C. BRIGITTE C. LECEFEL- LEBIL CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique CESARIENNE EN URGENCE LES CODES COULEUR Vérificateurs : Dr R ADEGBINDIN - Dr H GUEYE Dr R RONIN Ref : Créé

Plus en détail

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie La 1 ère Université Maghrébine d hygiène et de sécurité des soins Sousse, 2-5 septembre 2012 L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie Nouara Baghdadi Présentation Martine Erb Revue de mortalité-morbidité

Plus en détail

ANESTHESIE AMBULATOIRE. Dr B. Coustets Unité Chirurgie Ambulatoire Hôpital PURPAN CHU Toulouse

ANESTHESIE AMBULATOIRE. Dr B. Coustets Unité Chirurgie Ambulatoire Hôpital PURPAN CHU Toulouse ANESTHESIE AMBULATOIRE Dr B. Coustets Unité Chirurgie Ambulatoire Hôpital PURPAN CHU Toulouse PLAN Définition Circuit Ambulatoire Consultations et Critères de sélection Le jour J Anesthésie Générale et

Plus en détail

ANNEXES EXEMPLES DE DOCUMENTS

ANNEXES EXEMPLES DE DOCUMENTS ANNEXES EXEMPLES DE DOCUMENTS Groupe de travail SFAR «dossier anesthésique» Liste des documents annexes 1. Introduction : - Textes réglementaires : o http://www.legifrance.gouv.fr/ o http://www.conseil-national.medecin.fr/

Plus en détail

Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue.

Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue. Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue. Dr Virginie Mignaux Service de Réanimation Polyvalente, Unité de Surveillance Continue Centre Hospitalier de

Plus en détail

L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion

L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion Références HAS 2001 et décembre 2010 Prise en charge de l IVG jusqu à 14 sa CNGOF 2012 Prise en charge des IGH Diagnostic et modalités

Plus en détail

Anesthésie pour césarienne

Anesthésie pour césarienne Anesthésie pour césarienne Brice Richez 03/2015 Quelques chiffres 1998 2003 p Nombre de naissance 740 000 760 300 Age maternel

Plus en détail

ANESTHESIE EN OBSTETRIQUE

ANESTHESIE EN OBSTETRIQUE Cas cliniques ANESTHESIE EN OBSTETRIQUE Anesthésie pour césarienne. Anesthésie pour femmes enceintes en dehors de l accouchement. Anesthésie loco régionale pour accouchement. Analgésie obstétricale. Toxémie

Plus en détail

Recommandations de la SMAR Spécificités de la sécurité en anesthésie et analgésie obstétricale Pr Harandou, Pr Labib, Pr Berdai

Recommandations de la SMAR Spécificités de la sécurité en anesthésie et analgésie obstétricale Pr Harandou, Pr Labib, Pr Berdai Recommandations de la SMAR Spécificités de la sécurité en anesthésie et analgésie obstétricale Pr Harandou, Pr Labib, Pr Berdai 1. Evaluation pré anesthésique - Il est recommandé de procéder à une évaluation

Plus en détail

Modifications physiologiques chez la femme enceinte

Modifications physiologiques chez la femme enceinte Modifications physiologiques chez la femme enceinte Dr Christophe FROT Service d Anesthésie-Réanimation Hôpital Avicenne, Bobigny christophe.frot@avc.aphp.fr Modifications: Cardio-circulatoires Ventilatoires

Plus en détail

Anesthésie et Endoscopie Digestive

Anesthésie et Endoscopie Digestive Anesthésie et Endoscopie Digestive Dr Jean STEPHANAZZI Département d Anesthésie Réanimation Hôpital Cochin Paris, France Pratique en France Une activité en très forte augmentation > 1 Million d actes/an

Plus en détail

Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015

Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015 Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015 A. Domaine d application Chirurgie digestive élective B. Responsabilités Chirurgiens, médecins anesthésistes,

Plus en détail

La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien»

La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien» La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien» N Carrère Service de Chirurgie Générale et Digestive CHU Toulouse - Purpan Douleur post-opératoire (DPO) Prévisible / transitoire / contrôlable

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE ET DE LA DELIVRANCE. Docteur Katia Barde

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE ET DE LA DELIVRANCE. Docteur Katia Barde PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE ET DE LA DELIVRANCE Docteur Katia Barde HEMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP) HPP: définition Complication fréquente: 5% des accouchements 1 ère cause de mortalité

Plus en détail

ANESTHESIE REANIMATION EN OBSTETRIQUE

ANESTHESIE REANIMATION EN OBSTETRIQUE ANESTHESIE REANIMATION EN OBSTETRIQUE Embolie Amniotique Stéphane MALVACHE, Thierry DEPRET 22-23 23 mars 2007 EPIDEMIOLOGIE Embolie amniotique Complication rare mais redoutable 3ème cause de mortalité

Plus en détail

Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR

Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR Introduction Les sauveteurs professionnels en formation, les services de sauvetages

Plus en détail

Anesthésie inhalatoire à objectif de concentration: AINOC. Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille

Anesthésie inhalatoire à objectif de concentration: AINOC. Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille Anesthésie inhalatoire à objectif de concentration: AINOC Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille!" Conflits d intérêt Aucun avec cette présentation Les halogénés

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

Maladie thrombo-embolique et grossesse. Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013

Maladie thrombo-embolique et grossesse. Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013 Maladie thrombo-embolique et grossesse Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013 Épidémiologie Incidence de MTEV (TVP + EP) : 0,76 à 1,72 / 1000 grossesses 3ème cause

Plus en détail

ANESTHESIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE

ANESTHESIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ANESTHESIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE SEIN Terrain : pas de spécificité Installation : perfusion du côté opposé brassard sur le bras opposé ou sur la jambe. Anesthésie générale avec IOT ou ML car peu d

Plus en détail

INTRODUCTION. Mise en œuvre d un programme RAC institutionnel à l Institut Paoli Calmettes, Marseille: gynécologie, digestive, urologie

INTRODUCTION. Mise en œuvre d un programme RAC institutionnel à l Institut Paoli Calmettes, Marseille: gynécologie, digestive, urologie ABSTRACT Mise en place d un programme de réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC) oncologique gynécologique et digestive : impact sur l analgésie et les nausées vomissements postopératoire (NVPO)

Plus en détail

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005 Anesthésie pour chirurgie viscérale Dominique CONCINA Octobre 2005 Chirurgie viscérale Chirurgie Digestive Urologique haute Gynécologique Hors urgence et transplantation Coeliochirurgie Risques principaux

Plus en détail

Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat

Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat Spécificités de l'hémostase en péri-partum immédiat Caractéristiques de l'hémorragie du

Plus en détail

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES NAUSEES ET VOMISSEMENTS NAUSEES ET VOMISSEMENTS Pr Dan BENHAMOU, Dominique RIBEYROLLES C.H.U. Bicêtre, 78 rue du général Leclerc 94275 le Kremlin Bicêtre Cedex Un des effets indésirable les plus fréquents

Plus en détail

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Maternité Port-Royal INSERM U953 Recherche épidémiologique en santé périnatale et en santé des mères et des enfants Journée Franco-Québecoise,

Plus en détail

Question : Interprétation du RCF. Pour interpréter un RCF :

Question : Interprétation du RCF. Pour interpréter un RCF : Question : Interprétation du RCF Pour interpréter un RCF : - Un enregistrement de qualité à la fois du RCF et des CU est nécessaire. - Les facteurs de risque (contexte) sont à prendre en compte. - Avoir

Plus en détail

ANALGÉSIE PÉRIDURALE THORACIQUE ET ÉPARGNE

ANALGÉSIE PÉRIDURALE THORACIQUE ET ÉPARGNE ANALGÉSIE PÉRIDURALE THORACIQUE ET ÉPARGNE MORPHINIQUE EN CHIRURGIE GYNÉCOLOGIQUE 6 EME CONGRES NATIONNAL DE LA LUTTE CONTRE LA DOULEUR k. Meddeber, D. Benali,.Boufas,.Zelmat, F. Mazour, B. Chafi INTRODUCTION

Plus en détail

Anomalie de la contraction Inefficacité sur la dilatation

Anomalie de la contraction Inefficacité sur la dilatation Dystocie dynamique J Lansac CHU Tours 1 Définition Perturbation du fonctionnement du muscle utérin pendant le travail: Anomalie de la contraction Inefficacité sur la dilatation 8% des accouchements 2 Dystocie

Plus en détail

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation 25 èmes Journées Nationales sur les Dispositifs Médicaux Atelier Urgence Détresse Respiratoire Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation Y.Walrave, J.Dellamonica, M.Carles

Plus en détail

MALADIE DE RENDU-OSLER

MALADIE DE RENDU-OSLER MALADIE DE RENDU-OSLER Sommaire MALADIE DE RENDU-OSLER 24 AAP et anticoagulants 25 Abcès cérébraux 26 Accouchement césarienne 27 Accouchement voie basse 28 Activité physique 29 Allaitement 30 Anesthésie

Plus en détail

L ANESTHÉSIE DE VOTRE ENFANT. Informations utiles

L ANESTHÉSIE DE VOTRE ENFANT. Informations utiles L ANESTHÉSIE DE VOTRE ENFANT Informations utiles La consultation d anesthésie Votre enfant va prochainement bénéficier d une anesthésie générale pour une intervention chirurgicale ou un examen diagnostique.

Plus en détail

Anesthésie en chirurgie carotidienne. Sylvie Godier

Anesthésie en chirurgie carotidienne. Sylvie Godier Anesthésie en chirurgie carotidienne Sylvie Godier Position du problème Les AVC : 3ème cause de mortalité responsables d invalidité définitive souvent secondaires à une sténose oblitérante de la carotide

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé Critères d indications de transfert

Plus en détail

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Marie Pierre Bonnet Service d Anesthésie Réanimation, Hôpital Cochin, Maternité

Plus en détail

Prise en charge de l hémorragie du post-partum

Prise en charge de l hémorragie du post-partum Prise en charge de l hémorragie du post-partum CHU POITIERS Anesthésiste : Dr Jacqueline DEMONDION Infirmières anesthésistes diplômées d état : Sylvie GABILLET Géraldine GRANDE Edwige MENIGAUD DENOST Elodie

Plus en détail

Généralités sur l anesthésie et la prise en charge périopératoire. Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre

Généralités sur l anesthésie et la prise en charge périopératoire. Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre Généralités sur l anesthésie et la prise en charge périopératoire en SSPI Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre Consultation d anesthésie A distance de la chirurgie (chir programmée): au moins 48 h avant (pb médical

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Administration d Ocytocine et surveillance suite à l induction du travail en obstétrique. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier

Plus en détail

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion Comment gérer le traitement antalgique Objectifs du cours 1: Connaître les bases Les principes du traitement antalgique: Les médicaments utilisés ainsi que les modalités de leur utilisation dans le cadre

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2005 CHIROCAINE 0,625 mg/ml, solution pour perfusion Boîte de 12 poches (polyester) de 200 ml CIP : 566 828-6 Boîte de 24 poches (polyester) de 100 ml CIP

Plus en détail

47ème Congrès National du CARO : Quel morphinique en anesthésie/analgésie obstétricale lors d une césarienne?

47ème Congrès National du CARO : Quel morphinique en anesthésie/analgésie obstétricale lors d une césarienne? 47ème Congrès National du CARO : Quel morphinique en anesthésie/analgésie obstétricale lors d une césarienne? 30 minutes (20+10) Dr Benjamin JULLIAC anesthésiste -réanimateur Centre Aliénor d Aquitaine

Plus en détail

Chapitre 9. Causes d échec d analgésie. Contrôle de la douleur post-opératoire. Réalité du problème. Insuffisance d administration

Chapitre 9. Causes d échec d analgésie. Contrôle de la douleur post-opératoire. Réalité du problème. Insuffisance d administration Chapitre 9 Causes d échec d analgésie Insuffisance de prescription Contrôle de la douleur post-opératoire Insuffisance d administration Insuffisance d adaptation Réalité du problème Insuffisance d administration

Plus en détail

FICHE GYNERISQ Attitude sur LES RUPTURE UTERINES

FICHE GYNERISQ Attitude sur LES RUPTURE UTERINES FICHE GYNERISQ Attitude sur LES RUPTURE UTERINES Validée : le 18 juin 2012 REMARQUES PREALABLES Le but des fiches GYNERISQ est de faire une mise au point pratique sur un sujet précis en termes de gestion

Plus en détail

Anesthésie pour césarienne en urgence

Anesthésie pour césarienne en urgence Session IADE Anesthésie réanimation en obstétrique Anesthésie pour césarienne en urgence Olivier POTTIER, Anne Frédérique DALMAS Maternité Hôpital Jeanne de Flandre, Département d Anesthésie et de réanimation

Plus en détail

HEMORRAGIE DU POST-PARTUM

HEMORRAGIE DU POST-PARTUM GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : J. NIZARD (Obst) M. DOMMERGUES (Obst) D. VAUTHIER-BROUZE (Obst) L. DUBOIS (A) Date rédaction :

Plus en détail

ANALGESIE POST-OPERATOIRE EN AMBULATOIRE

ANALGESIE POST-OPERATOIRE EN AMBULATOIRE ANALGESIE POST-OPERATOIRE EN AMBULATOIRE Centre Henri Becquerel octobre 2016 Dr Gouerant Pathologies prises en charge En Ambulatoire Chirurgie sénologique: - tumorectomie, ganglion sentinelle axillaire,

Plus en détail

Cas Clinique A propos de la Brèche Alexandre Mignon

Cas Clinique A propos de la Brèche Alexandre Mignon Cas Clinique A propos de la Brèche Alexandre Mignon DAR Cochin Port-Royal Maternité Port-Royal AP-HP Université Paris Descartes alexandre.mignon@cch.aphp.fr Le Cas Clinique Madame S, 34 ans Ingénieur (Polytechnicienne)

Plus en détail

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord APD thoracique Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord Introduction ALR place importante en chirurgie thoracique: APD thoracique et BPV Douleur post thoracotomie très importante en intensité

Plus en détail

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 CONTEXTE ACCOUCHEMENT : ensemble des phénomènes qui conduisent à l expulsion du fœtus et des annexes.

Plus en détail

FORMATION EN SOINS OBSTETRICAUX et NEONATALS D URGENCE

FORMATION EN SOINS OBSTETRICAUX et NEONATALS D URGENCE FORMATION EN SOINS OBSTETRICAUX et NEONATALS D URGENCE 1. Introduction 2. Mortalité et morbidité maternelles et périnatales 3. Aspects généraux de la structure d accouchement et d accueil du nouveau-né

Plus en détail

RCIU: surveillance anténatale indications et modalités de naissance Recommandations du CNGOF. Virginie GUIGUE 08/09/2015 CPDPN Grenoble

RCIU: surveillance anténatale indications et modalités de naissance Recommandations du CNGOF. Virginie GUIGUE 08/09/2015 CPDPN Grenoble RCIU: surveillance anténatale indications et modalités de naissance Recommandations du CNGOF Virginie GUIGUE 08/09/2015 CPDPN Grenoble Surveillance fœtale En cas de RCIU, la surveillance de la croissance

Plus en détail

LES CONDITIONS DE L AMBULATOIRE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique

LES CONDITIONS DE L AMBULATOIRE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique LES CONDITIONS DE L AMBULATOIRE Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique LES CONDITIONS DE L AMBULATOIRE L organisation : Patiente ASA 1 ou 2 Consultation préalable

Plus en détail

La surveillance clinique et paraclinique du post-partum immédiat

La surveillance clinique et paraclinique du post-partum immédiat La surveillance clinique et paraclinique du post-partum immédiat Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/03/11 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Les risques maternels

Plus en détail

CHU-UVC BRUGMANN Membre du réseau Iris

CHU-UVC BRUGMANN Membre du réseau Iris INTRODUCTION: Dissection de l aorte thoracique = urgence engageant le pronostic vital du patient à court terme Peu fréquente < moins de 2% des urgences cardiovasculaires préhospitalières Majorité des décès

Plus en détail

HEMORRAGIES DU POST PARTUM PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE

HEMORRAGIES DU POST PARTUM PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE HEMORRAGIES DU POST PARTUM PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE Definition = saignements anormal provenant du tractus génital, survenant dans les 24h suivant l accouchement 80 % dans le post partum immédiat Prise

Plus en détail

Sédation et Analgésie

Sédation et Analgésie Collège de Médecine d Urgence de Bourgogne, 7 Octobre 2010 Recommandations Formalisées d experts 2010 : Sédation et Analgésie en Structure d Urgence Adultes Marc FREYSZ, Benoit VIVIEN Méthodologie Actualisation

Plus en détail

LES CEPHALEES POST EFFRACTION DURE-MERO-ARACHNOIDIENNE: Mythe ou Réalité?

LES CEPHALEES POST EFFRACTION DURE-MERO-ARACHNOIDIENNE: Mythe ou Réalité? LES CEPHALEES POST EFFRACTION DURE-MERO-ARACHNOIDIENNE: Mythe ou Réalité? M.Mokrani; A.Benyoucef; K.Habchi; S.Atba benatba Service d anesthésie réanimation de l HCA Service de gynéco-obstétrique de l HCA

Plus en détail

EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne

EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne Docteur Matthieu BOISSON: Médecin Anesthésiste Réanimateur Praticien Hospitalier Universitaire CHU Poitiers Dominique

Plus en détail

Laurent BENAYOUN CH PERPIGNAN

Laurent BENAYOUN CH PERPIGNAN Laurent BENAYOUN CH PERPIGNAN Obésité de la population, une évolution inéluctable?... Changement de paradigme! 32,3% des Français adultes >18 ans sont en surpoids 15% présentent une obésité (IMC 30 kg/m2).

Plus en détail

Molécules antalgiques en SSPI

Molécules antalgiques en SSPI Lieux de diffusion : SSPI, USC, blocs opératoires Rédacteurs : C Jolly (Médecin Anesthésiste) F Hibbert (Médecin Anesthésiste) M O Rorke (IADE) Chemin informatique Version n 1 Page 1/6 Personnes concernées

Plus en détail

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique (S.F.C) de caractère progressif, survient au cours des deux derniers trimestres de

Plus en détail

Claire LEMIERE IADE Cherbourg

Claire LEMIERE IADE Cherbourg Claire LEMIERE IADE Cherbourg Introduction Quelques chiffres pour le CHU de Caen 2013: - Échantillon 138 patients chir digestive carcinologique, 41 (29,7%) diagnostic de dénutrition, 44 (31,9%) complications

Plus en détail

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA Introduction: Les accidents ischémiques cérébraux constituent une urgence diagnostique et thérapeutique. Le principal facteur

Plus en détail

Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs

Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs BERNIER Françoise Soins intensifs Hôpital ERASME Médecins Infirmier(ère)s Kinésithérapeute Diététicienne Psychologue Préparation préopératoire:

Plus en détail

Signes et stades de l anesthésie

Signes et stades de l anesthésie Signes et stades de l anesthésie Marie Roche-Barreau Jean-Christophe Ha 12 Octobre 2012 L objet de ce cours est de vous décrire les phénomènes présentés par tout patient lors de l installation d un anesthésie

Plus en détail

Prise en charge de la D P O

Prise en charge de la D P O 1 - REGLES GENERALES DE PRESCRIPTION Prise en charge de la D P O M.T. GATT P. TETARD GATT TETARD 2008 1 GATT TETARD 2008 2 Organisation concernant les protocoles thérapeutiques protocoles standardisés

Plus en détail

BEHAGUE SYLVIA /GELLE TIPHANIE CHRU DE LILLE SERVICE DE CHIRURGIE VASCULAIRE PR.HAULON

BEHAGUE SYLVIA /GELLE TIPHANIE CHRU DE LILLE SERVICE DE CHIRURGIE VASCULAIRE PR.HAULON LE TRAITEMENT ENDOVASCULAIRE DE LA DISSECTION AORTIQUE THORACO-ABDOMINALE BEHAGUE SYLVIA /GELLE TIPHANIE CHRU DE LILLE SERVICE DE CHIRURGIE VASCULAIRE PR.HAULON LE TRAITEMENT ENDOVASCULAIRE DE LA DISSECTION

Plus en détail

Lectures critiques Prescrire

Lectures critiques Prescrire La carbétocine (Pabal ) est un analogue synthétique de l oxytocine, de longue durée d action, commercialisé en France pour la prévention de l atonie utérine suivant un accouchement par césarienne (lire

Plus en détail

Edition DRESS N 776 Octobre Enquête nationale périnatale 2010

Edition DRESS N 776 Octobre Enquête nationale périnatale 2010 Edition DRESS N 776 Octobre 2011 Enquête nationale périnatale 2010 L enquête nationale périnatale (EPN) a été réalisée en mars 2010 sur trois jours. Elle fait suite à celle de 2003, de 1998 et de 1995

Plus en détail

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES NAUSEES ET VOMISSEMENTS NAUSEES ET VOMISSEMENTS Pr Dan BENHAMOU, Dominique RIBEYROLLES C.H.U. Bicêtre, 78 rue du général Leclerc 94275 le Kremlin Bicêtre Cedex Un des effets indésirable les plus fréquents

Plus en détail

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC B. THERET, C. VAILLANT, S. COOPMAN Service de Médecine Néonatale - Centre Hospitalier d ARRAS CONSEQUENCES NEONATALES DU TABAGISME MATERNEL

Plus en détail

Gilles Boulay DAR Hôpital Saint Vincent de Paul Paris 14

Gilles Boulay DAR Hôpital Saint Vincent de Paul Paris 14 Gilles Boulay DAR Hôpital Saint Vincent de Paul Paris 14 gilles.boulay@svp.aphp.fr Première cause de mortalité maternelle en France 87% évitable Mortalité maternelle en France : Enquête INSERM 1996-1998

Plus en détail

Dissection aortique. Caroline GARAPON Dr Jean-Pol DEPOIX

Dissection aortique. Caroline GARAPON Dr Jean-Pol DEPOIX Dissection aortique Caroline GARAPON Dr Jean-Pol DEPOIX Dissection aortique Urgence cardiovasculaire +++ mortalité:1 à 2 % par heure,(50% à 48 h) pronostic : précocité du diagnostic Mécanismes de la dissection

Plus en détail

SFA SOUFFRANCE FŒTALE AIGUE

SFA SOUFFRANCE FŒTALE AIGUE REANIMATION DU NOUVEAU-NE EN SALLE DE NAISSANCE Situations fréquentes Souffrances fœtales aigües +++ Détresses respiratoires néonataleslinhalation de liquide amniotiques lprématurité +++ lmalformations

Plus en détail

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE Dr. GUENDOUZE L HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE I - Définition II - Étiologies III - Étude clinique IV - Les complications V Le traitement DEFINITION Décollement prématuré du placenta

Plus en détail

TRAUMATISME CRANIOCÉRÉBRAL GRAVE : PRISE EN CHARGE INITIALE ET FILIÈRE DE SOINS

TRAUMATISME CRANIOCÉRÉBRAL GRAVE : PRISE EN CHARGE INITIALE ET FILIÈRE DE SOINS TRAUMATISME CRANIOCÉRÉBRAL GRAVE : PRISE EN CHARGE INITIALE ET FILIÈRE DE SOINS Service d'anesthésiologie et Centre Interdisciplinaire des Urgences, Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, 1011 Lausanne

Plus en détail