Programme d Appui au Développement Agricole Périurbain de Kinshasa

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme d Appui au Développement Agricole Périurbain de Kinshasa"

Transcription

1 Union Européenne Rapport final et évaluation interne du Projet d appui aux périmètres maraîchers de Kimwenza et de Lukaya Programme d Appui au Développement Agricole Périurbain de Kinshasa Sylvain BERTON Raphaël VINCHENT Mars 2009 AGRISUD INTERNATIONAL SIEGE : 48, RUE DE LA SABLIERE LIBOURNE FRANCE TEL : FAX : BUREAU A PARIS : 195, BOULEVARD SAINT-GERMAIN PARIS FRANCE TEL : FAX : site web : Association à but non lucratif reconnue de Bienfaisance N Siret :

2 Table des matières I. CADRE DE LA MISSION D EVALUATION INTERNE...4 I.1 Objectifs de l évaluation... 4 I.2 Période d évaluation et calendrier de la mission... 4 I.3 Cadre de l évaluation... 4 I.4 Principaux élements initiaux constitutifs du projet... 5 I.5 Les moments clés de la vie du projet... 9 II. EVALUATION DES ACTIVITES DU PROJET...10 II.1 Introduction II.2 Analyse des activités du projet I. Activité 1 : Mise en place du projet II. Activité 2 : Identification et sélection des bénéficiaires III. Activité 3 : Formation des bénéficiaires IV. Activité 4 : Adaptation des techniques et systèmes de productions V. Activité 5 : Caractérisation et suivi de la mise en valeur des espaces maraîchers...16 VI. Activité 6 : Création des «CUMA Pompes» et aménagement des exploitations VII. Activité 7 : Suivi technico-économique des exploitations et appui-conseil VIII. Activité 8 : Observatoire des marchés et SIE IX. Activité 9 : Construction magasin intrants X. Activité 10 : Renforcement capacité des OPa XI. Activité 11 : Monitoring - Evaluation III. SUIVI TECHNICO-ECONOMIQUE...21 III.1 Introduction III.2 Base de données - Echantillon III.3 Résultats technique et économique globaux III.4 Résultats par site III.5 Diversification des cultures pratiquées III.6 Succession des cultures III.7 Compte de résultats III.8 Evolution des revenus III.9 Extrapolation IV. SYSTEME D INFORMATION SUR LES MARCHES...35 IV.1 Introduction IV.2 Dispositif et méthodes IV.3 Zones de production approvisionnant Kinshasa en légumes frais IV.4 Origine des approvisionnements des commerçantes de légumes frais a Kinshasa IV.5 Prix des produits : évolutions annuelles et interannuelles IV.6 Différentiel prix de gros et de détail IV.7 Diffusion de l information V. COMPARAISON RESULTATS ATTENDUS ET RESULTATS ESTIMES...62 VI. REALISATION BUDGETAIRE...63 VII. REALISATION FINANCIERE...64 Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 2

3 Préambule Cette évaluation interne finale du Projet d'appui aux périmètres maraîchers de Kimwenza et de Lukaya a été réalisée par AGRISUD International en décembre L évaluation s'est attachée à préserver une approche globale dans la complémentarité des deux projets en cours : - le Projet d'appui aux périmètres maraîchers de Kimwenza financé par l Union Européenne et AGRISUD International - le Projet pilote d'appui au maraîchage de la vallée de la Lukaya, financé par la Coopération française.. Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 3

4 I. CADRE DE LA MISSION D EVALUATION INTERNE I.1 OBJECTIFS DE L EVALUATION L évaluation interne finale du projet vise deux objectifs principaux : Evaluer le projet d'appui aux périmètres maraîchers de Kimwenza, en complémentarité avec le projet pilote d'appui au maraîchage de la vallée de la Lukaya. Ces deux projets d'appui au développement agricole périurbain de Kinshasa sont évalués sur la période de mise en œuvre, d'avril 2005 à décembre Etablir la réalisation budgétaire définitive à fin projet I.2 PERIODE D EVALUATION ET CALENDRIER DE LA MISSION L évaluation s est déroulée du mardi 9 au mardi 16 décembre 2008 selon le planning suivant : Date Matin Après-midi Mardi 09/12 Départ pour Kinshasa Arrivée à Kinshasa (19h00) Mercredi 10/12 Revue des activités des projets Revue des activités des projets Bilan des conventions FOLECO et Analyse des investissements réalisés AGRIDEV Point sur les différents dispositifs (formation, SIM, STE ) Jeudi 11/12 Visites de terrain Visites de terrain Vendredi 12/12 Arrivée de l auditeur externe KPMG Bilan budgétaire des projets (Xavier Joulin) Samedi 13/12 Visites de terrain Visites de terrain Dimanche 14/12 Evaluation des activités réalisées Analyse de la réalisation budgétaire et élaboration d une réalisation estimée à fin projet Lundi 15/12 Réunion de travail avec le responsable projet Union Européenne, Patrick HOUBEN Mardi 16/12 Réunion avec l UGMK Analyse de la base de données Suivi Technico-Economique (STE) Evaluation des activités réalisées Analyse de la réalisation budgétaire et élaboration d une réalisation estimée à fin projet Rencontre du Secrétaire exécutif National de la FOLECO Analyse de la base de données Suivi Technico-Economique (STE) Départ pour la France I.3 CADRE DE L EVALUATION Cette évaluation interne s est déroulée après 3 années et 9 mois d activité. Comme à l'habitude, l évaluation s'est attachée à préserver une approche globale dans la complémentarité des deux projets en cours : "Projet d'appui aux périmètres maraîchers de Kimwenza financement Union européenne et AGRISUD International" et "Projet pilote d'appui au maraîchage de la vallée de la Lukaya financement Coopération française". Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 4

5 I.4 PRINCIPAUX ELEMENTS INITIAUX CONSTITUTIFS DU PROJET Convention Le contrat de convention n FOOD/2004/84361 a été signé entre l Union Européenne et AGRISUD International pour la mise en œuvre du projet d appui au développement des périmètres maraîchers de Kimwenza, sur une durée de trois années à partir du 1 er avril Un avenant au protocole de financement a été signé en novembre 2007, portant la durée du projet à 45 mois. Le coût total éligible de l action est de , dont sont financés par la Communauté Européenne ; le solde étant apporté par AGRISUD International et ses partenaires, soit Le projet pilote d'appui au maraîchage de la vallée de la Lukaya financé par la Coopération française à fait l objet d un protocole de financement signé le 12 avril 2005, pour un montant de La durée initiale d exécution de ce protocole (24 mois) a été allongée à 36 mois par avenant signé en mars Rappel des attendus du projet Le projet, dénommé PADAP Kimwenza, est exécuté en République Démocratique du Congo, à la périphérie de Kinshasa et plus précisément au Sud-ouest de la ville à la limite de la province du Bas Congo, dans les vallées de la zone de Kimwenza. La zone de projet est centrée sur la vallée de la rivière Lukaya et ses affluents, où depuis plusieurs années une dynamique de colonisation maraîchère est en cours, sans qu aucun appui conséquent n ait été apporté aux jardiniers en activité. Le projet est porté initialement, entre autres organisations professionnelles, par l Association des Maraîchers de Kimwenza (ASMAKIM). Ces maraîchers, jeunes diplômés sans emploi, jeunes déscolarisés, hommes et femmes, ont choisi l activité maraîchère pour bâtir leur avenir dans le contexte urbain de crise que l on connaît à Kinshasa. Certains d entre eux ont même financé leurs études grâce à cette activité qu ils n ont plus quittée, même après avoir terminé leur cycle scolaire. A l écart de la ville, les maraîchers de Kimwenza n ont jamais été les bénéficiaires des différents programmes d appui au maraîchage intra et périurbain qui, par le passé ont permis aux maraîchers kinois de développer leurs activités. L objet du projet est d appuyer et de renforcer les activités maraîchères existantes permettant ainsi : de pérenniser des emplois actuellement précaires, d augmenter significativement et de sécuriser les revenus des exploitants maraîchers, et de contribuer à l approvisionnement des marchés de Kinshasa en produits maraîchers frais de qualité. Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 5

6 L objectif général du projet Contribuer à la lutte contre la pauvreté et la précarité en zone urbaine et à l approvisionnement de Kinshasa en produits maraîchers frais. Quelques faits marquants Population Kinshasa = 4,3 million d hab. en 1990 / 6 millions en 2000 / Projection 2010 = 9,8 millions d habitants (taux de croissance stable de 5% par an) Production maraîchère à Kinshasa intra et périurbain en 2000 = 45 à tonnes de légumes 40% de couverture de la consommation actuelle du marché Couverture en 2010 sans augmentation significative de la production périurbaine = 25 à 30% Nombre de maraîchers en activité = / réduction significative des surfaces cultivées = 450 m2 en moyenne (1/3 de la production issue des jardins de case < 150 m2) Qualité sanitaire des produits maraîchers intra urbain plus que douteuse (lié à l utilisation déraisonnée des engrais et pesticides, des eaux usées pour l arrosage, dans des zones L objectif spécifique du projet Développer et pérenniser les activités maraîchères périurbaines professionnelles dans une logique de filière et de développement économique durable Quelques faits marquants Consommation des populations de Kinshasa en 2000 = tonnes de produits maraîchers (18 kg/habitant/an) Chiffre d affaire annuel de la filière maraîchère intra et périurbaine = 13 milliards de F congolais soit 32 millions (dont 45% générés par la production) Effet sur l emploi = 2 actifs agricoles + 1,5 actifs sur la filière / exploitation maraîchère Revenus nets redistribués annuellement à la production (y compris autoconsommation) = 1,9 milliards de francs congolais (1,5 milliards aux producteurs millions aux salariés agricoles) Rappel de la justification de l action Le PADAP-Kimwenza s inscrit dans une logique de développement durable des activités des jardiniers de Kimwenza. Il vise un renforcement de la dynamique de production déjà engagée tout autant que la pérennisation des activités génératrices de revenus pour les maraîchers et maraîchères concernés. En outre, il contribue, à son échelle, à la sécurité alimentaire des populations kinoises qui ont aujourd hui des difficultés à s approvisionner en légumes variés d une part, et qui, d autre part, ont accès à des produits de qualité sanitaire très médiocre. L action se justifie par le fait que les systèmes et les techniques de production nécessitent une réelle amélioration, et que les activités de production menées doivent s intégrer au mieux à la filière maraîchère dans son ensemble et contribuer à la dynamiser. Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 6

7 Amélioration des techniques et des systèmes de production en vue d améliorer la productivité du travail et de la terre, en vue d assurer une gestion rationnelle des ressources naturelles (fertilité des sols, ressources en eau, matériel végétal), et en vue de mettre au point et de promouvoir des systèmes agricoles à diffuser plus largement dans l environnement professionnel (autres vallées du sud-ouest de Kinshasa et au-delà dans le périurbain en général). Intégration à la filière maraîchère et contribution à sa dynamisation par la promotion de formes d organisations professionnelles capables de rendre les services attendus par leurs adhérents (organisationnels, gestion de systèmes aménagés, structuration amont et aval, conseil en gestion des exploitations ), par l appui à la création d un système d observation et d information économiques au service des acteurs de la filière (amont-aval), par l émergence de nouveaux systèmes plus diversifiés et économiquement porteurs dans le périurbain, systèmes à même à terme de prendre le relais des systèmes intra-urbains en déclin. Par une entrée ciblée sur un groupe de maraîchers fortement demandeurs - et à ce jour très peu appuyés par les systèmes classiques de l aide au développement - il s agit ainsi de lancer une dynamique forte ayant vocation de démonstration et de démultiplication à moyen terme : autres zones de production et plus grand nombre d exploitants. Il s agit aussi de sortir des systèmes classiques de l aide «compatissante», certes nécessaire dans certaines conditions proches de l urgence, pour s orienter vers une réelle prise en charge des bénéficiaires par eux-mêmes et leur permettre d être responsabilisés à leur propre développement. Pour que cela soit possible, il est indispensable de travailler, sur la base de partenariats, au renforcement des capacités de maîtrise d ouvrage et de maîtrise d œuvre des groupes cibles : capacité d identification des besoins et de proposition de solutions, capacité de gestion et d animation des organisations socioprofessionnelles, capacité de négociation avec les autres acteurs des filières, capacité d interlocution avec les différents partenaires publics (administration services d appui) et privés (Ong d appui et structures prestataires), capacité de prestation de services. A la demande de l Association des Maraîchers de Kimwenza (ASMAKIM), et en partenariat d opération avec la FOLECO et l Association AGRIDEV (Congo Brazzaville), AGRISUD a proposé de mettre en œuvre un ensemble de prestations permettant de tels renforcements de capacité et de soutenir un développement socio-économique durable : amélioration des systèmes et des techniques en regard des conditions agrotechniques locales et des besoins du marché ; formation et renforcement de capacités de maîtrise d œuvre au niveau individuel (l exploitation maraîchère) et collective (groupements professionnels et organisations «filière») ; suivi-conseil en gestion des exploitations, et transfert aux réseaux de maraîchers formés (maîtres-exploitants) ; appui à la création d un système d information économique (prix-produits, état et demande des marchés) ; capitalisation et diffusion d innovations et de systèmes technico-économiques appropriables par les maraîchers de Kinshasa. Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 7

8 Résultats attendus Les principaux résultats attendus du projet sont synthétisés dans le tableau suivant : Sur les groupes cibles : Nombre d exploitants maraîchers touchés 200 Production annuelle de légumes frais 450 à 500 tonnes Production annuelle additionnelle de légumes frais 225 à 250 tonnes Augmentation des revenus agricoles + 50% Revenu net total annuel par exploitant 300 à 325 $ Nombre de commerçants touchés 100 à 150 Sur l environnement : Valeur ajoutée en matière de gestion durables des ressources naturelles Chiffre d affaires annuel global $ Nombre de familles ayant atteint un niveau d autonomie suffisant 300 Sur le renforcement des compétences locales : Développement des capacités de maîtrise d œuvre des ONG associées Renforcement des tissus professionnels et des organisations Dynamisation des échanges entre acteurs Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 8

9 I.5 LES MOMENTS CLES DE LA VIE DU PROJET Mois Date/période Moment clés avr-05 première quinzaine Mission d'appui au lancement opérationnel du PADAP Signature des conventions avec FOLECO et AGRIDEV Atelier de présentation du PADAP aux partenaires opérationnels 11-mai-05 mai-05 (FOLECO et AGRIDEV) Dernière quinzaine Constitution de l'équipe du PADAP Décision de reporter d'une année la date de fin de la transition politique juin juin-07 en RDC (prévue le 30 juin 2005) : tensions politiques généralisées Dernière quinzaine Mission d'appui à la mise en place du STE et du SIG. juil-05 première quinzaine Installation définitive du VP-coordinateur du PADAP première quinzaine Mission d'appui à la mise en place de l'obseco août août-07 Acquisition du véhicule projet Atelier de présentation du PADAP aux partenaires institutionnels (UE, 29-sept.-07 sept-05 SCAC, MINAGRI, FAO-HUP) Dernière quinzaine Mission de supervision Premier atelier interprofessionnel (restitution Obseco et STE, 4-oct.-07 oct-05 préparation de la saison des pluies) 17-oct.-07 Journée Mondiale de l'alimentation (FAO/MINAGRI) déc déc.-07 Achat de deux motos AG 100 janv-06 6-janv.-07 Achat d'une moto V80S Dernière quinzaine Mission de supervision et validation aménagement mai mai-07 Deuxième Atelier interprofessionnel (restitution Obseco et STE, préparation de la saison sèche) juin-06 Démarrage de la campagne présidentielle pour le premier tour : tensions politiques (27 juillet : débordements sécuritaires lors de meetings) août-06 Second tour des élections présidentielles : tensions politiques (22 et 23 août : affrontements entre milices dans la commune de la Gombé) sept-06 Troisième Atelier interprofessionnel (restitution Obseco et STE, préparation de la saison des pluies) oct-06 Tensions politiques généralisées dans la capitale nov-06 Tensions politiques et affrontements entre milices dans le commune de la Gombé et séjour du Coordinateur à Brazzaville. janv-07 Dernière quinzaine Mission de supervision mars et 23 mars Visite du PADAP par le Ministre d'etat chargé de l'agriculture, Pêche et Elevage. Désarmement des milices : affrontements violents et pillages avr-07 Evaluation à mi-parcours oct-07 1er octobre Départ du Chef de projet - Affectation dans le Bas-Congo Arrivée du nouveau Chef de projet (Volontaire du Progrès) Mission de supervision - SIG et STE nov-07 Signature de l'avenant N 1 au protocole de financement portant la durée du projet à 45 mois (fin au 31/12/08) Mission de supervision déc-07 Mission d'appui comptable et financier févr-08 Mission de supervision Lukaya avr-08 Départ du Chef de projet (Volontaire du Progrès) Mise en responsabilité d'agridev sept-08 Mission de supervision déc-08 Evaluation interne finale Fin du projet Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 9

10 II. EVALUATION DES ACTIVITES DU PROJET II.1 INTRODUCTION Le projet a été marqué par plusieurs événements extérieurs présentés ci-avant, qui ont influencé son déroulement, en perturbant les programmes de travail et les relations avec les exploitants agricoles bénéficiaires. Les activités maraîchères ont donc connus plusieurs phases de ralentissement liées au contexte sociopolitique (juin à juillet 2005 puis juillet à décembre 2006) et les investissements en termes d'aménagements hydro-agricoles et de construction (ponceaux, magasin d'intrants et halle de commercialisation) ont été maintes fois reportés. Outre les perturbations citées précédemment (8 mois cumulés), les retards d'exécution sur ces composantes d'investissement sont liés à la complexité des situations rencontrées (question foncière pour les aménagements hydro-agricoles, identification et acquisition du terrain pour le magasin d'intrants, analyse préalable des filières pour l'implantation de la halle de commercialisation). Par ailleurs, le remplacement du chef de projet en octobre 2007, affecté sur une autre opération en RD Congo, n a pas été une réussite (difficulté d adaptation ). Le départ du remplaçant en avril 2008 a permis au partenaire AGRIDEV de prendre la responsabilité des opérations sous le contrôle d AGRISUD International. A partir de cette date, les activités sur le terrain ont retrouvé une cadence soutenue. Il est important de souligner encore une fois le travail remarquable effectué par les équipes du projet, dans un contexte difficile, d insécurité physique et psychologique, et d incertitude permanente. Les résultats techniques enregistrés (voir analyse technico-économique) sont positifs, liés à un investissement certain du personnel dans ses tâches quotidiennes et à une profession maraîchère très réceptive de l appui dispensé et motivée par des gains additionnels non négligeables. Le projet a été évalué en partant des activités définies lors du montage du projet. Les activités ont donc été discutées et vérifiées avec le responsable du projet et les membres de l équipe, ainsi qu avec les partenaires FOLECO et AGRIDEV. Les tableaux cidessous résument le travail réalisé pour chaque activité et présentent les résultats concrets acquis. Cette analyse est réalisée en tenant compte des indicateurs de suivi déterminés lors de l élaboration du projet. Une estimation du travail réalisé est également déterminée, soit sur base du quantitatif (nombre de fiches, de formation ), soit sur base d une appréciation générale de l évaluateur sur l activité. Cette analyse a également été réalisée pour le projet Lukaya et est présentée en annexe. Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 10

11 II.2 ANALYSE DES ACTIVITES DU PROJET I. Activité 1 : Mise en place du projet Activités Travail réalisé % Résultats concrets Enregistrement administratif Constitutions des équipes Signatures des conventions partenaires Mise en place structure (bureaux, véhicules ) Enregistrement d'agrisud International auprès du Ministère de l'agriculture, Pêche et Elevage Enregistrement d'agrisud International auprès du Ministère de la Justice Introduction du dossier au niveau du Ministère du Plan Un Volontaire du Progrès mis à disposition dans le cadre de la mobilisation du Directeur des Opérations AGRISUD Compétences des agents FOLECO et AGRIDEV identifiées Un chauffeur/mécanicien identifié et recruté Mise en place d'un Coordinateur du projet (AGRIDEV) à partir de mars 2008 Conventions de prestation FOLECO ET AGRIDEV mises en place et mise à disposition des agents Bureaux aménagés (peinture, télécommunications, internet ) Achat microinformatiques et protection Achat mobiliers Achat véhicules 90% Estimation de la réalisation Certificat d'enregistrement d'agrisud du 13 juin 2005 auprès du Ministère de l'agriculture, Pêche et Elevage Récépissé F92 du Ministère de la Justice Accord Cadre signé par le Ministère du Plan Volontaire du Progrès en poste (31 mars 05) et arrêt du poste en mars 2008 Profils de poste réalisés (Coord. Activités Terrain, resp. Obséco, enquêteurs, cons. agricole, Chauffeur/mécanicien) Atelier de formation tenu les 10 et 11 mai 05 avec évaluation (rapport de synthèse mai 05-25p) Atelier de présentation du projet en sept 05 Convention FOLECO et avenant signés - 2 cons. Agricoles, 1 resp. enquêtes, 3 enquêteurs Convention AGRIDEV et avenant signés (avril 05 à avril 07) - 1 Coord. Activités Terrain, 1 aménagiste, 1 formateur de formateurs Avenant à la convention UE/AGRISUD pour prolongation projet au 31 décembre 2008 et remaniement budgétaire Bureaux aménagés et équipés 2 ordinateurs fixes et onduleurs, stabilisateurs 1 imprimante couleur et 1 imprimante N/B 1 double cabine Nissan et 3 motos Yamaha (2 AG100 et 1 V80S) Transfert des investissements aux partenaires et bénéficiaires Signature des procès verbaux de transfert La mise en place du projet n amène pas de commentaires particuliers sur les réalisations et les résultats, complètement atteints par rapport aux objectifs initiaux. II. Activité 2 : Identification et sélection des bénéficiaires Estimation de la réalisation Activités Travail réalisé % Résultats concrets Recensement des bénéficiaires Recensement réalisé sur Kimwenza en juin 05 Atelier de restitution aux maraîchers et à Asmakim tenu le 23 mai 05 Recensement des commerçantes de la zone Caractérisation des bénéficiaires Monographies des exploitants 10 sites encadrés (Melo 1 et Melo 3, Minkelu, Bondeko, Nsaya est, Petit Panier, Malala, Matampa, Sans Paresse, Eoile brillante) Sélection des bénéficiaires Sélection de la première vague en juillet 05 Sélection de la seconde vague en janvier 06 Sélection de la troisième vague en juin 07 Restitution des monographies et animations Elaboration des conventions de collaboration Sélection de commerçantes 115% 431 exploitants recensés (fiches et BD), dont 20 % de maraîchères Atelier de restitution + rapport de l'atelier 158 commerçantes recensées dans la zone des deux projets (Kimwenza et Lukaya) 231 monographies (fiches et BD) 58 exploitants sélectionnés (Vague A) 55 exploitants sélectionnés (Vague B) 129 exploitants sélectionnés (Vague C) 10 ateliers de restitution des monographies 231 conventions de collaborations signées 90 commerçantes sélectionnées sur les deux projets (Kimwenza et Lukaya) Le recensement des bénéficiaires et des agriculteurs sur la zone de la Kimwenza a été réalisé dès le début du projet, soit 431 exploitants recensés en juin 2005 et les mois Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 11

12 suivants. Ce travail a donné lieu à la constitution d une base de données et un premier atelier de restitution des résultats de ce recensement s est tenu le 23 mai 2005, en présence des maraîchers. Ensuite, la caractérisation des bénéficiaires a été élaborée sous forme de monographie de 231 exploitants sur Kimwenza et de 178 sur Lukaya, par la constitution d une fiche descriptive par exploitant et la conception d une base de données reprenant les informations essentielles et «traitables». La sélection des bénéficiaires a été opérée par lot en trois vagues successives : A Kimwenza : A Lukaya : Vague A : 58 maraîchers en juillet 2005 Vague B : 55 maraîchers en janvier 2006 Vague C : 129 maraîchers en juin 2007 Vague A : 37 exploitants sélectionnés Vague B : 45 exploitants sélectionnés Vague C : 107 exploitants sélectionnés 10 ateliers de restitution de l analyse des monographies et d animation ont été tenus avec les maraîchers de Kimwenza et 9 ateliers avec les maraîchers de Lukaya. 409 conventions individuelles de collaboration entre AGRISUD et les maraîchers des deux zones ont été signées. Le tableau suivant présente le nombre de maraîchers par vague et par groupement, pour chaque projet. K i m w e n z a Groupement Vague A Vague B Vague C Total Melo 1 et Bondeko Etoile brillante Sans Paresse Minkelu Nsaya Est Melo Petit Panier Malala Matampa Total L u k a y a Groupement Vague A Vague B Vague C Total La Grâce La Charité L'unité La joie Pierre angulaire Manne cachée Le Trésor Regideso Avenir Total Total Général Objectifs 330 Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 12

13 III. Activité 3 : Formation des bénéficiaires Estimation de la réalisation Activités Travail réalisé % Résultats concrets Elaboration du plan de formation Information et animation initiale des bénéficiaires Elaboration du plan global d'intervention en formation des bénéficiaires (voir plan de formation) Plan de formation général Diagnostics participatifs par groupement 231 monographies (fiches et BD) Présentation de l'approche Agrisud Recensement des besoins des bénéficiaires 115% Base de données des besoins par groupement Formation-action agricole professionnelle Formation-action à la gestion Evaluation-Remédiations Formation (AGRIDEV) Adaptation-finalisation outils de formation Sélection-Formation des Maîtreexploitants Formation à la lutte phytosanitaire Formation au semis en ligne et repiquage Formation à la succession des cultures Formation à l'association des cultures Les opérations d'entretien Le compostage La programmation des cultures Formation à la gestion technico-économique de l'activité lors des cinq journées d'information sur le maraîchage Evaluation formation lutte phytosanitaire en décembre 05 Evaluation formations semis en ligne, succession et association en juillet 06 Evaluation en septembre 2007 Remédiation sur le semis en ligne, succession et association, paillage, fumure de fond en mai 2008 Adaptation des outils IGAD, Agricongo et Agri-Cam Conception du guide lutte phytosanitaire et conseil de prod. en saison des pluies Elaboration de la grille de sélection Sélection des maître-exploitants Formation des maître-exploitants au transfert du geste et à l'utilisation des fiches 115% 231 exploitants formés sur les thèmes développés (voir liste de présence aux sessions de formations et rapport d'évaluation des formation) 200 exploitants, commerçants formés à la gestion technico-économique de leur activité - Rapport d'exécution sur les journées d'information maraîchère (JIM) Evaluation des exploitants et des formateurs sur lutte phyto. (rapport Agridev) Evaluation des exploitants et identification des nouveaux thèmes de formation (rapport Agridev) 83% Recueil de fiches de formation thématiques sur la lutte contre les ennemis des cultures (méthodes de lutte contre les ennemis, traitements phytosanitaire et utilisation du pulvérisateur) Un guide pratique de reconnaissance des maladies et ravageurs Un memento technico-économique du maraîchage à Kinshasa Un recueil de formations thématiques : - mise en place des cultures (2 fiches) - succession des cultures (2 fiches) - association des cultures (2 fiches) - entretien des cultures (6 fiches) - compostage (3 fiches) - élaboration d'un programme de production (1 fiche) - pépinière sur pilotis (1 fiche) - lutte biopesticides (1 fiche) - gestion d'exploitation (1 fiche) 10 fiches d'itinéraires technico-économiques (Aubergine violette Mbimi, carotte, céléri/persil, 8 maître-exploitants de la Vague A sélectionnés 8 maître-exploitants de la Vague B sélectionnés 9 maître-exploitants de la Vague C sélectionnés Rapport de sélection des maître-exploitants 25 maître-exploitants formés au transfert du geste et à l'utilisation des fiches 1 guide de formation des maître-exploitants 1 document pédagogique sur l'organisation de la formation des maître-exploitants Formation par les Maîtreexploitants Suivi-conseil des exploitants par les maîtreexploitants 70% 231 exploitants ont accès au suivi technicoéconomique des maître-exploitants (à la demande - référent) Le plan de formation a été élaboré rapidement après le lancement du projet et est présenté en annexe. A noter que le plan présenté en annexe est une synthèse et que chaque activité ou module renvoie à un contenu beaucoup plus étoffé, non annexé au présent document (trop volumineux). Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 13

14 L information et l animation initiale des bénéficiaires ont été réalisées lors de l établissement individuel de la monographie, et ensuite en groupe lors d ateliers de restitution et d animation. Ces ateliers ont également permis de présenter l approche et les méthodes développées par AGRISUD et d établir un diagnostic de la situation, tout en recensant les besoins généraux ainsi que les atouts/contraintes. Ensuite, la formation agricole des bénéficiaires a été dispensée dans le temps, par groupement. Elle a touché les 231 maraîchers sur les thèmes suivants : Formation à la lutte phytosanitaire Formation au semis en ligne et repiquage Formation à la succession des cultures Formation à l'association des cultures Les opérations d'entretien Le compostage La programmation des cultures La formation à la gestion a été dispensée à 200 personnes (maraîchers et commerçants) lors des journées d informations au maraîchage (JIM), grâce à des outils de formation conçus à cette occasion. Quatre évaluations/remédiations ont été effectuées par AGRIDEV, en décembre 2005 (lutte phytosanitaire) et en juillet 2006 (évaluations et identifications de nouveaux thèmes), septembre 2007 et mai 2008 (semis en ligne, succession et association, paillage et fumure de fonds), auprès des formateurs et des exploitants, dont les principales conclusions ont été capitalisées sous forme de rapport. Plusieurs évaluations/remédiations sont programmées : Evaluation de la formation en compostage Evaluation de la formation sur les opérations d'entretien Evaluation de la formation à la gestion économique d une exploitation Evaluation des formations dispensées sur les cycles longs L activité de sélection et de formation de maître-exploitants a permis d identifier 25 maraîchers à Kimwenza et 16 à Lukaya ayant le potentiel de devenir maître-exploitant. Ils ont été formés aux techniques de transfert du geste et à l utilisation des outils pédagogiques. Un guide de formation a été conçu à l attention des maîtres-exploitants. Au 31 décembre 2008, 402 maraîchers sont en activité 1, dont 361 non maître-exploitants qui bénéficient à la demande des conseils et avis des maîtres-exploitants (41), jouant le rôle de référents au sein des groupements. Maraîchers en activité au 31 décembre 2008 : Kimwenza : 237 Lukaya : 165 Total : maraîchers sur les deux zones ont cessé l activité maraîchère pour diverses raisons (décès, orientation vers d autres métiers ). Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 14

15 IV. Activité 4 : Adaptation des techniques et systèmes de productions Activités Travail réalisé % Résultats concrets Expérimentations aux champs Expérimentations effectuées sur Projet avec les producteurs eux-mêmes Lukaya (contrats d'expérimentation) - - Estimation de la réalisation Conduite de parcelles de démonstration sur les exploitations des maraîchers Introduction de variétés Introduction de nouvelles spéculations Gestion de la fertilité Rotation et de l'assolement Association de cultures Nouvelles variétés introduites : poivron Narval, tomate Mongal et Ninja, piment jaune du Burkina, piment rouge Safi, Aubergine de Mbimi, chou KKCross, courgette black Beauty, gombo Clemson, céléri d'elne, concombre poinset, amarante origine Gabon Nouvelles spéculations introduites : Coriandre, Méthy (Fénugrec), Persil, Radis, Poireau Diffusion des techniques de paillage, pépinière sur pilotis et utilisation de fumure de fonds (fumier) Utilisation du compost demi mûr d'ordures ménagères Démonstration compost liquide sur 4 unités (fiche technique réalisée) Démonstration lutte contre l'érosion avec le Vetiver Introduction du Braccharia Les expérimentations directement conduites avec les producteurs étaient prévues dans le cadre du projet Lukaya. Néanmoins, les principales réalisations au sein de ce projet ont eu un impact sur le projet Kimwenza et sont présentées dans le rapport d expérimentation de juillet 2006 (Malanda). Elles ont principalement consisté à réaliser des essais sur la variété Narval (poivron) et à diffuser des techniques de paillage et d utilisation de la fumure de fonds. Concernant la conduite de parcelles de démonstration chez les maraîchers, plusieurs actions ont été menées (voir tableau) : introduction de nouvelles spéculations et de nouvelles variétés, gestion de la fertilité (compost solide et liquide ), succession et assolements, association de cultures (voir détails dans le tableau ci-dessus). Ces thèmes se retrouvent dans l analyse du suivi-technicoéconomique (STE) présentée au chapitre III page 21. Compost liquide à Melo Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 15

16 V. Activité 5 : Caractérisation et suivi de la mise en valeur des espaces maraîchers Estimation de la réalisation Activités Travail réalisé % Résultats concrets Mise en place d'un SIG Mise en place d'un SIG sur toutes les zones Numérisation du fonds de carte Recensement points géographiques Constitution de la base de données Relevé des informations Mission Agrisud SIG de référence (juin et novembre 05) SIG opérationnel Fonds de carte numérisé Carte de situation éditée Cartographies thématiques de la zone Analyse du SIG et mise en relation avec le STE Analyse des évolutions en termes Evolution de la situation de référence des d'occupation et de mise en valeur bénéficiaires Analyse SIG (mission Agrisud octobre 07) et mise en relation avec le STE Cartographies thématiques réalisées (surface, revenu, genre, foncier) Cartographie de l'ensemble des bénéficiaires Enquête réalisée sur critères socio-économiques retenus dans monographies pour analyse des évolutions Analyse de l'évolution La mise en place du Système d Information Géographique a nécessité deux missions d appui en juin et novembre Ces deux interventions ont permis de caractériser les besoins, de mettre en place le système, de former les personnes à l utilisation du logiciel MapInfo, de numériser les fonds de carte et de lancer la collecte des informations. Une base de données a été créée et analysée en octobre 2007 et a donné lieu à la création de cartes thématiques d implantation (voir rapport de mission Agrisud International Octobre 2007). La carte ci-dessous présente la localisation des maraîchers appuyés au 31 décembre L analyse cartographique n a malheureusement pas permis de tirer des conclusions significatives quant à un impact géographique sur l activité des maraîchers, ou sur un critère particulier (chiffres d affaires, revenu ). Les agriculteurs se sont donc implantés logiquement le long d un cours d eau ou le long d une piste répondant par là à une contrainte technique et/ou un avantage commercial. Ensuite, aucune zone ou site n a apporté d avantage particulier à tel ou tel groupement. Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 16

17 VI. Activité 6 : Création des «CUMA Pompes» et aménagement des exploitations Etudes foncières et d'aménagement Estimation de la réalisation Activités Travail réalisé % Résultats concrets Constitution des groupes d'irrigants Mise à disposition des équipements de pompage Etudes foncières réalisées sur tous les sites Etudes topographiques sur Nsaya et Melo 7 groupes créés au sein des 3 sites Pompes mises à disposition avec équipements 55% 32% 32% 6 études foncières, contrats fonciers signés - (sites de Minkelu, Melo 1, 2 et 3, Bondeko, Etoile brillante) 2 études topographiques (Nsaya et melo) - aout 05 et janvier 06 (1 rapport pour les 2 études) Rapport de mission Agrisud sur la validation des schémas d'aménagement (Janvier 06) Rapport de mission Agrisud Focus sur les aménagements et réorientation (Novembre Groupes créés - Bondeko (3), Etoile brillante (1), Minkelu (3) Pompes installées : Bondeko (3), Etoile brillante (1), Minkelu (3) Formation des CUMA à la gestion technique et économique Formation des CUMA Réalisation d'un guide de gestion du système d'irrigation 32% Un guide de gestion du système d'irrigation Formation de 7 CUMA à la gestion technique et économique Suivi des CUMA Suivi des CUMA créées 7 CUMA suivies régulièrement Douze études foncières ont été réalisées, dont 6 sur Kimwenza et 3 schémas d aménagement hydro-agricoles ont été effectués, dont 2 à Kimwenza. Une mission d appui en janvier 2006 a validé les schémas d aménagement. La mise en place des aménagements hydro-agricoles a été souvent retardée ; partiellement due aux événements sociopolitiques à Kinshasa, mais également à des ralentissements dus aux discussions nécessaires avec les propriétaires fonciers (réalisation de contrats fonciers). Aujourd hui 7 groupes d irrigants à Kimwenza et 6 sur Lukaya sont en activités et les équipements sont opérationnels. A noter que l UGMK dispose de 2 pompes de secours, stockées dans le bâtiment du groupement à Kimwenza. Un guide de gestion de l irrigation a été conçu et les CUMA en activités (13) ont été formées. Au final et dans son ensemble, cette activité a été réalisée partiellement (1/3) et principalement en raison de événements cités ci-dessus, mais également à cause d un budget fortement amputé suite aux hausses successives et importantes des coûts des matériaux à Kinshasa. VII. Activité 7 : Suivi technico-économique des exploitations et appui-conseil Estimation de la réalisation Activités Travail réalisé % Résultats concrets Etude initiale des systèmes de Etude réalisée production Mise en place du système de Dispositif de suivi technico-économique mis suivi technico-économique (STE) en place Analyse des résultats du STE avec les bénéficiaires. Identification points forts et faibles / détermination des thèmes prioritaires Capitalisation des résultats et modélisation des systèmes (memento) Plusieurs analyses succinctes pour vulgarisation et animation des bénéficiaires Etude initial de caractérisation des systèmes de production de la vallée de la Kimwenza Rapport de mission sur STE (Agrisud - juin et novembre 05) Base de données conçue Dispositif de collecte en activité (2 agents) 5 ateliers interprofessionnels (voir rapports et documents de présentation Power Point) Etude sur le suivi technico-économique des exploitants (Rapport de mission Agrisud avril 07) Etude sur le suivi technico-économique des exploitants (Rapport de mission Agrisud Décembre 08) Capitalisation effectuée sous la forme d'un Un memento technico-économique du memento maraîchage à Kinshasa Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 17

18 L étude initiale des systèmes de production a été réalisée dés le début du projet et a notamment servi lors des animations des groupes de producteurs et à l interprétation des monographies individuelles. Le système de suivi technico-économique a été mis en place lors des missions d appui effectuées en juin et novembre 2005 et trois conseillers agricoles 2 ont été en charge du conseil aux exploitants sur Kimwenza et Lukaya. L analyse des résultats du suivi technico-économique a été réalisée en avril 2007 lors de l évaluation à mi-parcours. Cette mission d évaluation interne a été l occasion de nettoyer la base de données et d analyser plus en profondeur les résultats acquis par les maraîchers, et tenter d estimer leur évolution. Les résultats de cette analyse ont été présentés dans le rapport d évaluation interne d avril Une analyse finale a été réalisée et est présentée au chapitre III en page 21. Un mémento technico-économique du maraîchage à Kinshasa a été réalisé en 500 exemplaires (en cours d impression) et sera distribué aux groupements maraîchers des deux projets, ainsi qu à l ensemble des partenaires et bailleurs de fonds. VIII. Activité 8 : Observatoire des marchés et SIE Estimation de la réalisation Activités Travail réalisé % Résultats concrets Etude initiale caractéristiques de commercialisation Mise en place de l'observatoire des marchés Etudes préalables Fiches d'enquêtes sur le dénombrement des Etude réalisée vendeuses et des produits par marchés Rapport de mission Agrisud (juillet 05) Etude réalisée Rapport de mission Agrisud (juillet 05) Dispositif mis en place 3 enquêteurs et 1 responsable Obseco Formation des enquêteurs Suivi périodique des prix et Suivi des prix et origine depuis juillet 05 origine des produits sur le marché Organisation du système de diffusion d'informations (bulletins d'information, ateliers professionnels) Suivi et base de données actives Diffusion régulière auprès des bénéficiaires 81 bulletins d'information diffusés et partenaires 32 rapports mensuels Obséco édités Tenue de 5 ateliers de restitution interprofessionnel (oct 05 - mai 06 - sept 06 - mai 07 - déc 07) L étude initiale de caractérisation de la commercialisation a été réalisée au lancement du projet et a fait l objet d un rapport en juillet L observatoire des marchés a été mis en place et a disposé d un coordinateur 3 et de trois enquêteurs à plein temps 4. Les données ont été recueillies régulièrement et semblent fiables. Elles ont ensuite été compilées dans une base de données qui a permis une analyse par produits présentée au chapitre IV en page 35. Un système de diffusion de l information économique auprès des partenaires, autres associations, institutionnels et groupements maraîchers a fonctionné pendant toute la durée du projet et a été très apprécié par les autorités et les maraîchers. 81 bulletins d informations sur les prix ont été diffusés et 32 rapports mensuels sur l observatoire économiques ont été réalisés. 2 Odette Kilembi, Benjamin Lukoki ; Jean-René Malemba 3 Floribert Disunzuka Tuti 4 Chlotilde Nkoko, Papy Bulembi et Jean-Pierre Usotila Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 18

19 Cinq ateliers de restitution interprofessionnels ont été organisés, en octobre 2005, en mai et septembre 2006, et en mai et décembre IX. Activité 9 : Construction magasin intrants Estimation de la réalisation Activités Travail réalisé % Résultats concrets Animation et formation avec Réunion d'animation avec les représentants l'asmakim sur le thème de l'accès de l'ugmk (Union des Groupements aux intrants (semences, Maraîchers de Kimwenza) fertilisants et produits de Cotisations par les maraichers pour l'achat traitement) : état des besoins, du terrain effectuées à type de produits, organisation Construction du magasin d'intrants Mise en place du fonds de roulement "intrant" sur la base des avances remboursables consenties aux exploitants bénéficiaires Appui à la gestion technique et financière du magasin Elaboration du plan du magasin Construction du magasin Mise en place du mobilier Mise en place du fonds de roulement intrants en nature Appui à la gestion technique et financière du magasin 50% UGMK formé et capable de gérer son stock d'intrants Terrain acheté par l'ugmk, titré et borné Plan du magasin réalisé et magasin construit et opérationnel Stock d'intrants mis en place (semences, produits phytosanitaires, engrais chimique, engrais organiques/fientes séchées) Début d'appui à la gestion (formation initiale en août 2008) Cette activité dédiée à la construction d un magasin d intrants sur le site de Kimwenza gare a pris beaucoup de temps, nécessaire au processus d appropriation par les maraîchers et le groupement. En effet, le choix de l emplacement, la taille, la disposition, le fonctionnement ont été discutés au sein des groupements pour finalement aboutir à la construction dans le dernier semestre A noter que les maraîchers ont cotisé solidairement pour acheter le terrain et obtenir le titre foncier, soit 1.100$. Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 19

20 X. Activité 10 : Renforcement capacité des OPa Estimation de la réalisation Activités Travail réalisé % Résultats concrets Formation continue de l'asmakim sur la gestion interne et les notions de prestations de service aux adhérents Constitution des CUMA pompe et renforcement des capacités de gestion du matériel en commun Constitution du réseau des maîtres-exploitants et formation de ces maîtres-exploitants Plusieurs formations à la gestion interne dispensées Création du guide du formateur Opa Appui à la constitution de l'assemblée Générale Appui au processus d'agrément Statut et règlement intérieur établis 7 groupes créés au sein des 3 sites Elaboration de la grille de sélection Sélection des maître-exploitants Formation des maître-exploitants au transfert du geste et à l'utilisation des fiches 35% 83% Atelier de formation du Président, Vice-Président et secrétaire pour tous les groupements (août 06) Atelier de formation des trésoriers et resp. CCV pour tous les groupements (sept 06) Guide du formateur sur les Opa Assemblée Générale constitutive tenue en juin 08 Autorisation de siège et certificat de fonctionnement au niveau communal Groupes créés - Bondeko (3), Etoile brillante (1), Minkelu (3) 8 maître-exploitants de la Vague A sélectionnés 8 maître-exploitants de la Vague B sélectionnés 9 maître-exploitants de la Vague C sélectionnés Rapport de sélection des maître-exploitants 25 maître-exploitants formés au transfert du geste et à l'utilisation des fiches 1 guide de formation des maître-exploitants 1 document pédagogique sur l'organisation de la formation des maître-exploitants Les maître-exploitants sont constitutés en cellule d'appui conseil au sein de l'ugmk (statutaire) Comme décrit dans le tableau ci-dessus, plusieurs actions ont été réalisées depuis le début du projet afin de constituer les groupements de maraîchers et les groupes de maraîchers pour la gestion de pompes à eau. Au total, 13 groupes ont donc été créés sur les principaux sites (7 à Kimwenza et 6 à Lukaya) et ont été formés à la gestion collective de l eau. L UGMK (Union des Groupements de Maraîchers de Kimwenza) est créée et opérationnelle, les statuts et le règlement intérieur ont été établis. L association est régulièrement enregistrée. Concernant le réseau de maître-exploitant, voir activité n 3. Rapport final et évaluation interne PADAP Kimwenza/Lukaya 20

FICHE DE PROJET CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2. OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT...

FICHE DE PROJET CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2. OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT... FICHE DE PROJET SOMMAIRE CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2 OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT...3 CHRONOGRAMME DES ACTIVITES (Cf. Tableau 3)...3 Tableau

Plus en détail

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010 I. Présentation de la FUCOPRI II. Présentation très rapide de la zone de production rizicole III. Place du

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

PARTENARIAT AVEC AGRISUD

PARTENARIAT AVEC AGRISUD PARTENARIAT AVEC AGRISUD Depuis 2008, un partenariat cadre Constatant que, dans certains cas, l organisation de l offre locale ne permettait pas de répondre à la demande de ses Villages en produits frais,

Plus en détail

ETUDE DE CAS FACILITATION POUR LA MISE EN PLACE D UNE FAITIERE DE MARAICHAGE A VOCATION ECONOMIQUE DANS LA REGION DE KOLDA/SENEGAL

ETUDE DE CAS FACILITATION POUR LA MISE EN PLACE D UNE FAITIERE DE MARAICHAGE A VOCATION ECONOMIQUE DANS LA REGION DE KOLDA/SENEGAL Séminaire de partage "Nourrir les villes par une agriculture familiale durable" du samedi 7 au lundi 9 décembre 2013 à Dakar, Sénégal ETUDE DE CAS FACILITATION POUR LA MISE EN PLACE D UNE FAITIERE DE MARAICHAGE

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail

Devenir maraîcher en Picardie

Devenir maraîcher en Picardie Devenir maraîcher en Picardie Vous envisagez une reconversion professionnelle en agriculture, Vous voulez créer, reprendre une entreprise ou vous associer, Venez tester votre projet dans un cadre sécurisé.

Plus en détail

Formation à la gestion des banques céréalières

Formation à la gestion des banques céréalières Formation à la gestion des banques céréalières Organisation interne - PROGRAMME ~CSOQ~~ Appui associatif et coopératif aux initiatives de développement à la base Bureau international du Travail or,.lliutltlll

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

SIGNATURE de la CHARTE Finistère

SIGNATURE de la CHARTE Finistère SIGNATURE de la CHARTE Finistère Signature de la Charte sur l Aménagement en décembre 2006. Démarche de la charte «Pour une reconnaissance de l agriculture dans l aménagement du territoire» à l initiative

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE PLAN DE MOBILISATION DES FONDS ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE Bujumbura, JUIN 2014 0. Introduction

Plus en détail

Quelle microfinance pour le développement de l agriculture dans les pays en développement? Nelly-Françoise TSASA KHINI Décembre 2007 microfinance 07 1 Contexte du Congo Brazzaville Défis et opportunités

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011

RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011 MINISTERE DU PLAN, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT PROGRAMME CONJOINT MARADI Niger RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011 Janvier

Plus en détail

ANNONCE DE VACANCE DE POSTE. de la population hôte dans la Zone de Santé de PWETO (Katanga, RD Congo) Postes vacants

ANNONCE DE VACANCE DE POSTE. de la population hôte dans la Zone de Santé de PWETO (Katanga, RD Congo) Postes vacants ANNONCE DE VACANCE DE POSTE Page 1 Projet : Projet d appui d urgence à la lutte contre le choléra au sein des IDPs et de la population hôte dans la Zone de Santé de PWETO (Katanga, RD Congo) Postes vacants

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 36 98 21; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavs_mail@yaho.fr; iavs.refer.ne http:// iavs.6mablog.com Agreement n 2001-1080/MESSR/AG/SG/DGESRS Rapport

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

Statuts de l Association Régionale pour le Développement Economique Local (ARDEL)

Statuts de l Association Régionale pour le Développement Economique Local (ARDEL) 1 Statuts de l Association Régionale pour le Développement Economique Local (ARDEL) Contexte Le problème de réduction de la pauvreté est au centre des préoccupations du gouvernement de la République de

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES «CONDUCTEUR DE TRAVAUX»

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES «CONDUCTEUR DE TRAVAUX» Document mis à jour le 04/02/2015 APGP - Association Paritaire de Gestion du Paritarisme 8 rue du chalet - 75010 PARIS Tél. : 01 42 84 28 71 - Fax : 01 42 02 68 53 cpnef.architecture@apgp.fr www.branche-architecture.fr

Plus en détail

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

Document d information. Programme du DCC de la FIPA en matière de capacités commerciales (2003-2006)

Document d information. Programme du DCC de la FIPA en matière de capacités commerciales (2003-2006) DCC/3 français Fédération Internationale des Producteurs Agricoles Comité de Coopération au Développement (DCC) Afrique, Bamako (Mali), le 27 mars 2003 Document d information Programme du DCC de la FIPA

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie Programme Concerté Pluri-acteurs Algérie PHASE 2010-2012 PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UN PRODUIT AUDIO-VISUEL SUR JEUNESSE ET ENGAGEMENT CITOYEN I Rappel Le programme Joussour

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN COTE D IVOIRE PROJECT N : CFC/ICO/30 ICO, Londres, Septembre 2010 INTRODUCTION

Plus en détail

Rôle et Responsabilités du Spécialiste en Production animale

Rôle et Responsabilités du Spécialiste en Production animale 1 CARITAS CONGO ASBL SECRETARIAT EXECUTIF Siege Social: 59, Mont Virunga Bureaux: 26, Basoko Kinshasa Gombe/ RD. Congo Kinshasa Gombe / RD.Congo Site : www.caritasdev.cd Email: directeur@caritasdev.cd

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

République de Maurice

République de Maurice Cote du document: EB 2009/96/R.18 Point de l ordre du jour: 10 b) iii) Date: 25 mars 2009 Distribution: Publique Original: Anglais F République de Maurice Mémorandum du Président Programme de diversification

Plus en détail

Méthode d intervention du PPAB en appui aux OP béninoises

Méthode d intervention du PPAB en appui aux OP béninoises Méthode d intervention du en appui aux OP béninoises Illustration par quelques expériences en cours Déroulement de la séance 1 Présentation succincte du et de son mode d intervention; 2 Illustration des

Plus en détail

PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES

PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES Abdramane Togo Nov.2000 ong à but non lucratif- BP: E2226-Tél/fax : 229-24-22-Lafiabougou-Rue 426-Porte

Plus en détail

III. CADRE LOGIQUE. vérifiables

III. CADRE LOGIQUE. vérifiables III. CADRE LOGIQUE Logique d intervention Indicateurs objectivement vérifiables Sources de vérification Suppositions ou hypothèses Objectifs globaux Améliorer durablement la situation alimentaire, environnementale

Plus en détail

Association pour la Formation, le Développement, l Education et la Culture

Association pour la Formation, le Développement, l Education et la Culture TERMES DE REFERENCES POUR L ELABORATION DE PLANS D AFFAIRES ET STRATEGIES MARKETING EN FAVEUR DES GIE «Moutakoung» DE TAMBANABA, «Nianibaly mantinelong» DE TAMBANANDING ET «Alla teintu» DE BADIAR / REGION

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

Société anonyme au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale MARCILLE LA VILLE (53440) 316 514 553 RCS LAVAL

Société anonyme au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale MARCILLE LA VILLE (53440) 316 514 553 RCS LAVAL Société anonyme au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale MARCILLE LA VILLE (53440) 316 514 553 RCS LAVAL RAPPORT DU PRESIDENT SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION

Plus en détail

IND N ICA C TEURS S CL C ES

IND N ICA C TEURS S CL C ES INDICATEURS CLES LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Un indicateur est : - Une donnée c'est-à-dire un élément ou un ensemble d éléments d information significative, ex un taux. - un indice

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN ŒUVRE DES PROJETS PILIER II DU PLAN MAROC VERT

PROCEDURE DE MISE EN ŒUVRE DES PROJETS PILIER II DU PLAN MAROC VERT aajou ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime AGENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE ²²²²²²²²²²²² PROCEDURE DE MISE EN ŒUVRE DES PROJETS PILIER II DU PLAN MAROC VERT Janvier

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi Programme TAEHIL Deux Mesures concrètes pour le programme TAEHIL Formation contractualisée pour l emploi Formation qualifiante ou de reconversion Objectif FCE: Formation contractualisée pour l emploi La

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004 Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (RDT): 1998-2002 Inspection générale de l administration de

Plus en détail

Le partenaire responsable du projet

Le partenaire responsable du projet FICHE PROJET POUR UN CHARGE DE PROJET Le partenaire responsable du projet 1- Nom et coordonnées de la structure partenaire responsable de la mise en oeuvre du projet sur le terrain et nom et fonction du

Plus en détail

RAPPORT DE LA MISSION REALISEE AU NIGER DANS LE CADRE DU GAFSP

RAPPORT DE LA MISSION REALISEE AU NIGER DANS LE CADRE DU GAFSP RAPPORT DE LA MISSION REALISEE AU NIGER DANS LE CADRE DU GAFSP Mission menée par M. Djibo Bagna, PCA du ROPPA et membre du Comité de pilotage du GAFSP Du 08 au 11 septembre 2012 1 PLAN DU RAPPORT ABREVIATIONS...

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

Administration : rapport de situation

Administration : rapport de situation COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-huitième réunion Point 4.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC18/2 8 mai 2013 Administration : rapport de situation Rapport

Plus en détail

Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)"

Rapport spécial n 1/2004 5e PC (1998 à 2002) Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)" Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (1998-2002)

Plus en détail

AVIS D APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT ADMINISTRATIF ET FINANCIER

AVIS D APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT ADMINISTRATIF ET FINANCIER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ------------- 01 BP 3771 Abidjan 01 Tel : 21 21 26 20 / 21 21 26 26 Fax : 21 21 26 36 / 37 AVIS D APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT

Plus en détail

WACCA Regional Workshop: Ouagadougou, Burkina Faso, 23-25 April 2013. SHcfhSCZ DE FORET»

WACCA Regional Workshop: Ouagadougou, Burkina Faso, 23-25 April 2013. SHcfhSCZ DE FORET» WACCA Regional Workshop: Ouagadougou, Burkina Faso, 23-25 April 2013 PROJET «UNE SHcfhSCZ ECOLE-5 HA DE FORET» PRESENTATION: CDT APATA YAVO NICOLAS INGENIEUR DES EAUX ET FORETS CHEF DE PROJET I. CONTEXTE

Plus en détail

Annexe 3. Budget type d une évaluation de l impact d un programme alimentaire scolaire

Annexe 3. Budget type d une évaluation de l impact d un programme alimentaire scolaire Annexe 3 Budget type d une évaluation de l impact d un programme alimentaire scolaire Phase I : Juillet 999 Décembre 2000 a Proposition de recherche sur l alimentation au niveau des écoles Evaluation de

Plus en détail

DEMANDE DE PROPOSITION

DEMANDE DE PROPOSITION DEMANDE DE PROPOSITION POUR LA REALISATION D UNE ETUDE SUR «L APPROCHE PAR MICROPROJET» «La place et le rôle des microprojets de développement en Afrique de l Ouest selon les acteurs du Sud. Etude de cas

Plus en détail

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Ajouter ici le logo de la structure évaluatrice Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

Projet pilote de développement local communautaire durable

Projet pilote de développement local communautaire durable - 1 - Projet pilote de développement local communautaire durable Projet «Avenir de Nkounda» Zone rurale périurbaine de la Rivière Rouge et de ses environs (Naissance du 5 ème arrondissement de Pointe-Noire)

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010 Livre Blanc Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique Mai 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

Présentation de MCA Sénégal:

Présentation de MCA Sénégal: République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ---------------- Primature ---------------- TDRs CONSULTANT FACILITATEUR ATELIER DE DEVELOPPEMENT DE L ESPRIT D EQUIPE AU SEIN DU PERSONNEL DE MCA SENEGAL

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que

ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que les autres publications de la série du Projet de Développement

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 24 mai 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 18 sur 63 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 22 mai 2015

Plus en détail

Projet de renforcement des capacités et insertion des jeunes déscolarisés dans l entrepreneuriat agricole pour une autoprise en charge (PIJEA)

Projet de renforcement des capacités et insertion des jeunes déscolarisés dans l entrepreneuriat agricole pour une autoprise en charge (PIJEA) Initiatives pour un Développement Intégré Durable IDID ONG Programme Société Civile et Culture PSCC Projet de renforcement des capacités et insertion des jeunes déscolarisés dans l entrepreneuriat agricole

Plus en détail

CONTEXTE. - Elle est également un cadre partenarial d observation et de diffusion de l information économique locale

CONTEXTE. - Elle est également un cadre partenarial d observation et de diffusion de l information économique locale CAHIER DES CHARGES CONCERNANT LA REALISATION GRAPHIQUE ET L IMPRESSION DES SUPPORTS DE COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE DE LA MAISON DE L EMPLOI DE MARSEILLE EN CONTEXTE Le positionnement de la Maison de

Plus en détail

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs > AIDES FRANCEAGRIMER février 2014 Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs échéance au 31 décembre

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

TdR Evaluation Finale. Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame. Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561

TdR Evaluation Finale. Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame. Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561 TdR Evaluation Finale Projet d Appui à la valorisation des ressources agricoles locales filières anacarde et sésame Contrat DCI-NSAPVD/2008/149-561 A- Introduction Nom du Projet : «Projet d appui à la

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE AVIS DE VACANCE DE POSTE Intitulé du poste : Chef du service des Boutiques et de la Billetterie Catégorie statutaire : contractuel groupe IV Domaine(s) Fonctionnel(s) : métiers du développement des institutions

Plus en détail

Termes de référence. Formation en structures et gouvernance de coopératives minières

Termes de référence. Formation en structures et gouvernance de coopératives minières Termes de référence Formation en structures et gouvernance de coopératives minières 1. Contexte et justification L exploitation minière artisanale est une activité de survie qui touche des centaines de

Plus en détail