BULLETIN MUNICIPAL. N 46 - Janvier 2015 BIEN VIVRE SON ÂGE. NOUVEAUTÉ ANNUAIRE DES ARTISANS COMMERÇANTS ET ASSOCIATIONS en page centrale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BULLETIN MUNICIPAL. N 46 - Janvier 2015 BIEN VIVRE SON ÂGE. NOUVEAUTÉ ANNUAIRE DES ARTISANS COMMERÇANTS ET ASSOCIATIONS en page centrale"

Transcription

1 BULLETIN MUNICIPAL N 46 - Janvier 2015 BIEN VIVRE SON ÂGE NOUVEAUTÉ ANNUAIRE DES ARTISANS COMMERÇANTS ET ASSOCIATIONS en page centrale

2 Edito - Sommaire Edito Nous vivons de plus en plus longtemps et surtout nous arrivons en meilleure santé à 60 ans, âge auquel nous étions naguère considérés comme âgés. Au terme de la vie professionnelle, les jeunes retraités se lancent de nouveaux défis, s engagent pour les autres, se consacrent à leur famille ou prennent du temps pour eux-mêmes. Faire du sport pour garder la forme, devenir bénévole, s occuper de ses petits-enfants, jardiner, se balader, voyager, bricoler, jouer aux cartes ou aux palets, danser, échanger à chacun ses envies, à chacun ses plaisirs, le but est de s épanouir. Des seniors retraités actifs aux grands aînés, les projets de vie évoluent, les besoins et les attentes se diversifient en fonction des étapes de la vie, des évènements malheureux, des effets de l âge. La municipalité attache de l importance aux actions en direction des seniors, d autant plus qu ils sont fragilisés : faibles revenus, isolement, perte d autonomie, problèmes de santé, handicap, besoins en logement adapté les problématiques sont nombreuses et nécessitent un accompagnement de la collectivité et des partenaires sociaux pour, d une part, leur faciliter la vie, leur permettre de conserver une certaine indépendance, un confort et une qualité de vie, et d autre part, créer du lien social, favoriser le vivre ensemble et encourager les relations intergénérationnelles. L équipe municipale souhaite que Retiers soit une ville qui bouge, où il fait bon vivre pour toutes les générations! L envie d aller de l avant et celle de faire germer les idées collectivement sont les moteurs de notre détermination à préparer l avenir meilleurs vœux pour cette nouvelle année! Le Maire, Thierry RESTIF Edito 2 Bien vivre son âge 3 La vie municipale 9 La vie scolaire 24 La vie associative 29 Associations sportives 29 Associations culturelles 32 Loisirs et animations 33 Santé - Social 36 Scolaire et péri-scolaire 38 Economie et commerce 39 Rétrospective Etat civil 43 2 Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

3 Bien vivre son âge Le bénévolat après la vie active : pourquoi pas? Que faire après une vie active bien remplie? Certains voient arriver ce moment avec crainte, se demandant comment utiliser tout ce temps libre, d autres au contraire l accueillent avec le sourire, des projets plein la tête. Marie-Jo et Dominique se plaisent dans l univers reposant et convivial de la médiathèque. Le Secours Catholique : une grande famille. De gauche à droite : Dominique, Marcel, Marie-Lilliane, Thérèse et Marie-France. t Jean-Joseph se soucie du bien-être des adhérents. C est le cas de Marie-Jo qui donne un coup de main à la médiathèque depuis 25 ans. «Pour ma part, je couvre les livres et j encode. On connaît tout le monde comme ça». Dominique y est également bénévole depuis 3 ans : «ça me permet de garder le contact avec les gens de Retiers. Cette activité me prend seulement un peu plus de 4h par mois. J aime cet univers apaisant et silencieux.» Au Secours Catholique, on y vient par conviction. Marie-France refait son parcours : «Etant petite, j étais sensibilisée à travers mes parents, eux-mêmes investis. En 2000/2001, à l occasion de ma retraite, je me suis engagée complètement. J aime partager». Le Secours Catholique l a amenée naturellement au CCAS puis à l organisation des animations seniors. «Il se greffe toujours des actions à mener.» Marie-Liliane met l accent sur la flexibilité de son bénévolat : «J avais conscience de ma chance et je souhaitais aider ceux qui en avaient moins. Le Secours Catholique propose des formations qui nous servent aussi dans notre vie personnelle. Je suis très occupée : bénévole aussi à la crèche de Marcillé-Robert, à la médiathèque et au cinéma. Mais, ma priorité reste ma famille. Je peux me désengager en cas de besoins. Il est important de s engager par plaisir, car on ne peut donner du temps que si l on s y retrouve.» Côté sport, nous retrouvons plutôt les hommes : Michel, Christian, Bernard, Pascal et Edmond. La plupart sont devenus bénévoles par passion, jouant eux-mêmes au foot ou bien par le biais de leurs enfants. Chacun donne de son temps libre. Christian, qui a fait parti des dirigeants de l ASR (Association Sportive de Retiers) au tout début, a 30 ans de bénévolat derrière lui. Edmond, président du club, est le pilier de cette équipe seniors : «J ai commencé à faire du foot depuis que je suis sorti de l école. J ai la chance d avoir une épouse qui me suit dans ma passion». Une belle façon de passer la balle à la jeunesse. Du temps libre, c est aussi le créneau du Club Détente et Loisirs. Son président, Jean-Joseph œuvre avec le sourire pour occuper pas moins de 380 adhérents. «Je suis entouré de plus de 21 bénévoles pour organiser les diverses activités : pétanque, palet, belote, voyage, repas, bal.» Que ce temps libre soit dédié aux plaisirs de la vie ou qu il soit tourné vers le bénévolat, nous trouverons toujours quelque chose à faire. Le tout est de ne pas se retrouver seul. Christian, Michel, Edmond, Bernard et Pascal transmettent leur sportivité aux plus jeunes. Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier

4 Bien vivre son âge Le maintien à domicile grâce à l ADMR Marcel et Marie JOLYS ont vu leur vie basculer lorsque Marcel a subi une attaque et a dû se faire opérer. Il aura fallu plusieurs opérations et au final, des séquelles avec lesquelles il a bien fallu réapprendre à vivre pour lui et sa femme. Sur demande de leurs enfants, Marcel et Marie se sont donc tournés vers l ADMR (Association d Aide à Domicile en Milieu Rural) pour les soulager dans les tâches de la vie quotidienne. Marie apprécie ce soutien : «Lorsque je dois m absenter, une auxiliaire de vie est là pour s occuper de mon mari qui ne peut plus rester seul. Il peine à se déplacer mais, il lui faut pourtant faire de la marche tous les jours avec quelqu un. Ayant mes propres soucis de santé, je ne me sentais plus capable de l accompagner. Deux personnes, en qui nous avons entièrement confiance, nous assistent : aide au lever, à la toilette, au ménage, aux courses.». Sans ce service, ce couple ne pourrait plus rester ensemble. «L ADMR permet le maintien à domicile de mon mari. Nous gardons une certaine autonomie et je souhaite que ça continue ainsi jusqu au bout». Geneviève, auxiliaire de vie à l ADMR prend son rôle très à cœur. «Nous sommes là pour veiller à ce que les personnes ne manquent de rien. Nous sommes parfois leur seule visite de la journée. Nous nous adaptons à chaque situation.» En effet, selon les maisons, les besoins diffèrent. Les professionnels de l ADMR peuvent être sollicités pour du soin à la personne, du ménage, voire de l accompagnement. «Nos tâches sont bien identifiées. Toutes les interventions effectuées chez la personne sont transmises sur un cahier de liaison ce qui permet une bonne coordination entre les différents intervenants de l ADMR : aide à domicile, auxiliaire de vie et infirmiers». Chacun a son rôle à jouer et comme un orchestre bien rythmé, les professionnels de l ADMR apportent de la vie dans les foyers. Monsieur et Madame Jolys accueillent avec enthousiasme Geneviève venue remplacer sa collègue dans sa mission. Rôle de l ADMR : Aider les personnes dans le cadre d une maternité, une naissance, une maladie, un handicap afin de faciliter le maintien à domicile. L ADMR de Retiers propose également un service de garde d enfants à domicile. Renseignements : ADMR RETIERS 1, rue du Docteur Le Bastard Tél : Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

5 Bien vivre son âge Habiter en centre bourg : un projet pour garder son autonomie Marie-Jo et Joseph BARBRON sont très connus à Retiers parce qu ils y habitent depuis fort longtemps et aussi parce que leur engagement associatif est remarquable (comité des fêtes, Paroisse, Secours Catholique, aide au Burkina, Club Détente et Loisirs, Association des Parents d Elèves...). Que faisiez-vous durant votre vie active et depuis quand êtes-vous à Retiers? «Après avoir quitté notre exploitation agricole à Arbrissel, nous sommes donc arrivés à Retiers en 1976 à «la Bretonnière» où nous venions d y faire construire une maison», se souvient Marie-Jo. «Nous sommes restés actifs encore quelques années en tant que chauffeur d engins agricoles pour Joseph et vendeuse pour ma part». Depuis quand êtes-vous à la retraite? «Nous avons pris notre retraite au début des années 80, il y a donc presque 35 ans». Quelles sont vos activités? «Nous allons souvent au bal, jouons aux cartes, recevons régulièrement, aimons organiser et faire la fête. Nous voyageons beaucoup en sorties organisées, mais nous partions aussi tous les 2 à l aventure en voiture, il y a encore quelques années. Nous cultivons un grand jardin, et entretenons un bel espace de verdure et de fleurs. Le concours des maisons fleuries nous a souvent récompensés. Joseph possède toujours son tracteur pour donner un coup de main. Nous n avons pas d enfant mais sommes tout de même très entourés, et malgré quelques petits soucis de santé, nous vivons une heureuse retraite». Et maintenant? «Joseph a maintenant 92 ans et j en ai moi-même 86, et nous pensons tous les deux à nous rapprocher du centre ville». Marie-Jo et Joseph ont ce projet en tête depuis plusieurs années sans avoir pour autant franchi le pas. Malgré tout, ils y pensent de plus en plus. L objectif étant de garder leur autonomie et une certaine indépendance, tout en bénéficiant des services de proximité. Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier

6 Bien vivre son âge Quand amélioration du cadre de vie rime avec autonomie Un quart des logements habités par les plus de 75 ans ne sont pas adaptés en terme de confort. L amélioration est donc souvent une condition essentielle du maintien à domicile pour une personne âgée en perte d autonomie 1. Les aides financières à l amélioration du logement sont un élément important à la prise de décision. Elles peuvent provenir de divers organismes. Les Restériens Jeanine et Théophile RABOT, âgés respectivement de 76 et 79 ans, ont fait le choix de faire appel à la Communauté de Communes «Au Pays de la Roche aux Fées» afin d aménager un monte-escalier chez eux. Jeanine et Théophile peuvent garder leur chambre à l étage grâce à ce monte-escalier. Pourquoi avoir réalisé ces travaux? «Nous sommes encore bien portants malgré quelques soucis de santé. Cela suffit pour tirer la sonnette d alarme. Il était temps de se préoccuper de notre aménagement intérieur. Il s agit d anticiper sur l avenir et de nous permettre de rester à la maison le plus longtemps possible. Déjà aujourd hui, nous avons pris l habitude de nous appuyer sur cette nouvelle rampe pour monter», explique Théo. «C est sécurisant». Quelles démarches avez-vous effectuées? «Nous sommes allés nous renseigner à la Communauté de communes. Après avoir rempli un dossier, une personne est venue chez nous afin de trouver la solution la plus adaptée à nos besoins et à notre habitation. Faire notre chambre au rez-dechaussée et une salle de bain nous serait revenu bien plus cher. C est ainsi qu on a opté pour un monteescalier. Après des devis, nous avons choisi une société de Vernsur-Seiche». Avez-vous été bien accompagnés dans vos démarches? «Les démarches ont été rapides. Nous avons contacté la Communauté de communes en juillet et en décembre les travaux étaient finis. C était notre cadeau de Noël. Tout a été simple et nous avons toujours eu un interlocuteur 1 Infos sur compétent. Depuis, nous avons conseillé une amie d Arbrissel de faire de même». La CCPRF peut proposer diverses aides aux personnes âgées afin d améliorer leur habitat. Ces aides peuvent s inscrire dans le cadre de l Opération Programmée d Amélioration de l Habitat (OPAH) lancée en 2010 et s achevant en 2015 en relation avec le conseil départemental et l Agence Nationale de l Habitat (ANAH). Ces subventions sont soumises à conditions. D autres aides hors OPAH sont envisageables pour les propriétaires sous conditions de ressources et d âge. Cette aide directe de la CCPRF s élève à 50% d un plafond de travaux de euros. Elles concernent des travaux du type mise en place de barre de maintien, monte-escalier, des volets électriques, portes Pour plus d informations, se renseigner auprès de la CCPRF, 16 rue Louis Pasteur à Retiers. Tel : Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

7 Bien vivre son âge Vivre en EHPAD (Etablissement d Hébergement pour les Personnes Agées Dépendantes) Informations utiles : L EHPAD Pierre et Marie Curie peut accueillir jusqu à 96 résidents. L établissement est habilité à recevoir les bénéficiaires de l aide sociale, et conventionné au titre de l aide personnalisée au logement. Renseignements : Maison de Retraite 10, rue Lamennais Tél : Site internet : Faire le choix de vivre en maison de retraite est une étape pas toujours facile à concevoir. Paulette Pirot, 90 ans au printemps prochain, a pris cette décision, il y a 2 ans. Déjà familière de ce lieu, depuis la nécessité pour son mari Valentin d y résider 9 ans plus tôt, suite à la maladie d Alzheimer, elle surprend ses proches par ce choix : «Je leur ai expliqué mes angoisses, ma crainte de chutes et surtout la solitude malgré leur présence attentionnée vis-à-vis de moi. Il ne faut pas considérer la maison de retraite comme une prison. Rien ne nous empêche de faire appel au taxi pour aller se promener». Le personnel veille à la santé des résidents. Deux animateurs, Stéphanie et Christophe, proposent des activités tout au long de la semaine. Paulette participe à la lecture du journal, aux ateliers mémoire et de gym douce. «Il est important, pour bien vieillir, de stimuler son esprit et son physique. Il y a 2 ans, je me déplaçais avec deux cannes et aujourd hui, je ne m en sers plus. Je m occupe de l entretien de mon «petit chez moi» et je partage les repas avec les autres résidents, dans la salle de restaurant. J aime participer aux animations, cela me permet d échanger sur plein de choses On n est pas là pour s éteindre.» Relater cet échange avec Paulette permettra de mieux faire connaître l établissement de Retiers et de faire évoluer le regard que l on peut porter parfois sur le grand âge. L association La Vauzelle anime le quotidien des résidents. Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier

8 Bien vivre son âge Le CCAS* mise sur «le bien vieillir» Posons-nous déjà la question : à quel âge commençons-nous à vieillir? 50, 60, 80 ans? La plupart d entre nous répondraient : «ça se passe dans la tête!». L important est de bien vieillir. De nos jours, nos conditions de vie se sont améliorées et les progrès de la médecine nous aident à vivre mieux et plus longtemps. Et lorsqu arrive le départ à la retraite, c est le moment où l on peut profiter de sa famille, de ses amis et de se lancer dans de nouvelles aventures. Mais, c est aussi la période où certaines difficultés peuvent subvenir. Rompre l isolement apparait comme un facteur déterminant dans l amélioration des conditions de vie. C est ainsi que la commune de Retiers, par le biais du CCAS essaie d y remédier par différentes actions comme les animations seniors. Ce sont ces moments de rencontres et d échanges qui s articulent autour de différents thèmes tels que le cinéma, la fête de la musique, les châtaignes grillées ou pour les fêtes, une animation sur le chocolat... Ces animations ont commencé modestement, dans quelques mètres carrés. Aujourd hui, la salle polyvalente est comble. Preuve que le besoin existe. Lors de ces après-midi, nous y retrouvons notamment Odette et Pierre ORHANT ainsi que Yvette et Joseph BLANCHARD. Odette et son mari sont friands d activités : «Tout nous intéresse. Toutes les distractions sont à voir». Yvette admet volontiers : «Cela permet de nous retrouver ensemble. C est un plus par rapport aux autres associations». Pierre est de cet avis «C est un complément à ce qui existe déjà». De plus, comme un bon nombre de nos aînés, Pierre et Joseph reçoivent un colis de Noël des mains de bénévoles du CCAS. Ces visites sont très appréciées : «On est gâté. Les colis sont toujours bien présentés». Nul doute que le CCAS se révèle être un interlocuteur précieux dans l accompagnement d une retraite plus sereine. Odette, Yvette, Joseph et Pierre se retrouvent souvent aux animations seniors du CCAS. Le rôle du CCAS : *Le Centre Communal d Action Sociale est un service de la mairie, ouvert à toute personne. Il constitue les différents dossiers d aide sociale légale pour les transmettre aux services concernés (Conseil Général, caisse de retraite...). Il conseille et oriente les familles dans le foisonnement des aides diverses et subventions (secours d urgence...). Le CCAS de Retiers gère également un service d aide à domicile : intervention d un agent chez des personnes âgées pour les aider dans leurs tâches quotidiennes (ménage, courses...). Renseignements : Mairie de RETIERS 19, rue Georges Clémenceau (Responsable : Marie- Christine CHATELLIER) Tél : A chaque saison son animation : ici, après-midi châtaignes grillées au feu de bois. 8 Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

9 Travaux - Sécurité - Accessibilité La Vie Municipale Adjoint Benoît LUGAND Subventions reçues : e Conseil Général (contrat de territoire) Communauté de communes Caisse d Allocations Familiales La Région Prêts CAF (taux 0%) MSA (taux 2%) Mickaël BURET, directeur des services techniques. Rénovation du centre de loisirs Après 9 mois de travaux importants de réhabilitation des locaux et d isolation thermique, le centre de loisirs a été inauguré le 3 juillet dernier. Remplacement des ouvertures, réfection de la toiture, remplacement de la chaudière, isolation par l extérieur devraient permettre de faire de réelles économies d énergie. Coût total : E HT En complément de ses missions d accueil, de socialisation et d éveil des enfants en période de vacances scolaires et des mercredis, le centre de loisirs est aujourd hui un maillon essentiel dans l organisation des Nouvelles Activités Périscolaires (NAP). Le service technique, Les agents des services techniques remplissent tout au long de l année des missions très diverses : entretien des bâtiments, de la voirie, des espaces verts, des outils et véhicules de la commune, pilotage des prestataires extérieurs en mission, gestion de l assainissement, des eaux pluviales C est une équipe de 17 personnes regroupée autour de Mickael BURET, directeur des services techniques, et organisée en 5 pôles. Elle est présente toute l année sur le terrain pour réaliser des aménagements, des missions d entretiens périodiques et des interventions en urgence au service des administrés. N hésitez pas à échanger avec eux pour mieux comprendre leurs métiers. Fabienne DEMÉ-HEUDE, secrétaire des services techniques. L équipe voirie. Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier

10 La Vie Municipale Ecoles Pour répondre aux besoins de réorganisation des locaux liés à la rentrée scolaire, les services techniques sont intervenus durant l été au niveau des écoles R-G. Cadou et E. Mahé : Peintures de 2 classes élémentaires Mise en conformité électrique et incendie Installation d une nouvelle classe mobile Création d une porte de liaison entre les toilettes élémentaire et la cour école E. Mahé Création d une cloison dans la salle de garderie école R-G. Cadou. Mairie Le premier étage de la mairie ainsi que le grand escalier ont été rénovés à la fin de l été pour permettre la mise en œuvre d une salle de réunion plus fonctionnelle et améliorer certaines parties communes. Ces travaux ont permis la valorisation d une nouvelle œuvre d Edouard Mahé dans le grand couloir notamment. Sécurité La sécurité lors des déplacements sur la commune est une préoccupation majeure de l équipe municipale. Plusieurs actions ont été entreprises cette année et seront poursuivies l année prochaine. La mise en place de dispositifs de sécurité est complexe, doit prendre en compte la diversité des usagers (cyclistes, voitures, poids lourds, engins agricoles, ) et se faire en concertation avec le conseil général sur les axes départementaux. Parmi les actions réalisées cette année, citons : Expérimentation rue Ducrest de divers dispositifs limiteurs de vitesse Aménagement secteur des écoles Poursuite du marquage au sol des pistes cyclables Mise en œuvre de chicanes rues Foch et Ducrest. Exemple de chicane réalisée Rue du Maréchal Leclerc. 10 Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

11 La Vie Municipale Fin des aménagements des rues Pasteur, Tannerie, Leclerc et place du 11 novembre Les travaux Rue Pasteur sont terminés. Urbanisme Le parking du 11 novembre entièrement refait. Les élus travaillent à la révision du PLU Révision du Plan Local d Urbanisme Notre commune a dépassé les 4000 habitants, elle poursuit d année en année son développement : les demandes de terrains à bâtir se maintiennent malgré un contexte économique difficile, les habitudes de consommation, de déplacement évoluent Le travail d accompagnement du développement de la commune réalisé par l équipe municipale est cadré réglementairement par le Plan Local d Urbanisme, véritable schéma directeur pour les prochaines années. Le PLU actuel a été défini en 2005 et a fait l objet de mises à jour ces dernières années. La nouvelle équipe municipale a décidé en octobre d insuffler une nouvelle dynamique au développement de la commune en initiant une démarche de révision de ce PLU. C est une démarche longue, s étendant sur plusieurs mois (30 mois à minima), qui associera étroitement les administrés mais aussi les personnes publiques (communes environnantes, Communauté de communes, chambres consulaires, ) de façon à partager une vision du devenir de Retiers pour les dix prochaines années. Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier

12 La Vie Municipale Environnement - Espace rural Adjoint Bernard PELTIER Des projets de nouveaux sentiers Retiers est une commune où il fait bon vivre. En 2011, la commune faisait l acquisition du «Pré Pirot». Trois maisons y ont vu le jour et pour continuer les liaisons douces entre les différents quartiers, ce secteur va être aménagé. Cet espace est situé à l est, entre la rue Victor Hugo et l impasse de la Gilnais, et possède une surface d environ m² avec un plan d eau en son centre. Pour rendre ce site agréable, il sera créé un chemin sablé sur le pourtour. Quelques tables de pique-nique seront installées. Un éclaircissement a été réalisé sur les bords du plan d eau courant novembre pour dégager la vue et lui rendre un aspect plus esthétique. Cela facilitera aussi l entretien. Le bois déchiqueté a été valorisé dans la filière «bois énergie». Cet espace sans dénivelé, facile à emprunter, inspire le calme et la quiétude. Nous souhaitons, à l avenir, multiplier les possibilités de balades et itinéraires de randonnées sur le territoire, en favorisant la découverte des espaces naturels. Elagage du Pré Pirot. 12 Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

13 La Vie Municipale Des travaux effectués et à venir : Le curage des fossés : En 2014, une campagne de curage de fossés a été organisée. La commune a été découpée en 6 zones : La première zone située à l Ouest : la Noë Ronde, La Chambre, La Cloutière, Les Ogodières, La Beautrais ; 26 km de curage de fossés ont été réalisés et 73 ponts relevés pour un coût de En 2015, la deuxième zone située entre la RD 94 (route de Martigné-Ferchaud) et la RD 41 (route de Forges-la-Forêt) devrait être réalisée au printemps. Le goudronnage : Chaque année, une campagne de goudronnage est effectuée en juin. Environ 6 km de voiries sont remis en état par les services techniques de la commune assistés d une entreprise extérieure. En 2014, les routes de La Fontaine à La Bonne Rencontre, La Coderie, et La Blanchère ont bénéficié de cette réfection pour un budget de Projet 2015 : la station d épuration sera remise aux normes. Espaces verts Le nombre d espaces verts est en constante augmentation, principalement lié à la réception de nouveaux lotissements dont l entretien incombe à la commune. Cependant, les effectifs dédiés à cet entretien restent stables. Il convient donc d optimiser la gestion de l entretien de ces espaces, dans un souci permanent de préservation de l environnement naturel. C est dans ce cadre qu a été instaurée cette année une politique de gestion différenciée de nos espaces verts, avec la mise en place d une fauche tardive sur les zones adaptées à ce type de gestion (bassins orage, espaces naturels non fréquentés, ). LA GESTION DIFFÉRENCIÉE Depuis le début de l année 2014, la commune expérimente sur certains espaces verts une gestion plus responsable : la gestion différenciée. En quoi cela consiste-t-il? Il s agit d adapter le traitement de certains espaces en fonction de leurs lieux et de leur rapport avec la population : usage, fréquentation... C est une démarche nationale dans laquelle s inscrivent de nombreuses communes. Pourquoi ce dispositif? Pour une gestion responsable de l environnement avec pour objectifs : - D améliorer la biodiversité - D optimiser l utilisation de moyens humains et matériels dédiés à l entretien de ces espaces. Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier

14 La Vie Municipale Sports - Loisirs Adjoint Henri AUBRÉE LOISIRS Fête de la musique Après deux années qui avaient connu quelques débordements, la nouvelle équipe d élus en charge de la culture et des loisirs s est rapidement mise au travail pour le 20 juin. Le but de tous étant de faire de cette fête, une belle soirée familiale. Après quelques réunions dont une avec les gérants de bars et la gendarmerie, différentes actions ont été mises en place : mobilisation des élus identifiés par un tee-shirt toute la soirée, interdiction de consommer de l alcool en dehors des bars, prévention des substances addictives, sensibilisation des patrons de bars. Pour la partie festive de nombreux groupes ont répondu à notre sollicitation, de même devant les bars avec de belles prestations. Cette année, le PMU a pu s associer au mouvement grâce à la sécurisation de la rue Clémenceau. Le résultat de toutes ces actions a permis à un nombreux public de passer une agréable soirée et nous encourage à faire perdurer la fête de la musique dans un bon état d esprit. Soirée du 13 juillet Malgré la concurrence de la finale de la coupe du monde de football et un temps incertain jusqu à 17 heures, cette soirée a, cette année encore, attiré beaucoup de monde. Le repas était organisé par le comité des fêtes sur le parking du parc. Le spectacle était assuré par le ballet folklorique mexicain «GUSTAVO VAQUERA». Le feu d artifice, d une grande qualité a, quant à lui, été un peu moins suivi qu à l habitude du fait des prolongations du match de foot. Le bal de fin de soirée au Média-Parc a, de son côté, ravi de nombreux danseurs. SPORTS Les effectifs scolaires, sportifs en constante augmentation depuis des années, mais aussi les Nouvelles Activités Périscolaires nous amènent à rendre prioritaire la rénovation de la salle de sports du COSEC. Cette rénovation est devenue urgente compte tenu de la vétusté de la toiture, des vestiaires et des douches trop petits et en mauvais état, un sol sportif fissuré, un éclairage insuffisant, etc... Ce projet de rénovation est pris en main par la commission «sports», les associations, les professeurs de sports et le conseil d un architecte. A partir du printemps le projet entrera dans sa phase opérationnelle afin de finaliser l appel d offres à la fin de l année, pour un début des travaux à partir du printemps Dans le même temps, un diagnostic des équipements existants et de la vie sportive est engagé à l échelle intercommunale afin de préparer une politique sportive communautaire. 14 Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

15 La Vie Municipale Enfance - Jeunesse Conseillère déléguée, Véronique RUPIN Retiers est une ville dynamique qui voit naître environ 50 enfants par an. Le nombre des 3 à 5 ans et ceux de 12 à 17 ans a sensiblement progressé entre 2009 et 2013, avec une augmentation de plus de 30 % pour ces 2 tranches d âge : chiffres qui augurent de nouveaux besoins en terme d accueil et de loisirs des enfants et adolescents, dans les années à venir. En collaboration avec l association Crocq Vacances, notre partenaire privilégié, les élus de Retiers misent sur «des actions en faveur de la jeunesse» garantissant le bien vivre ensemble et les liens intergénérationnels à privilégier. Cette année, le projet «Tout Retiers tricote» est un formidable challenge. Ce n est pas moins de 50 personnes adultes bénévoles, les enfants de l ALSH*, les personnes âgées de l EHPAD qui y participent sur des lieux publics autour d une activité intemporelle et artistique. Les locaux du centre de loisirs réhabilités sont utilisés et optimisés sur toute la semaine : les mardis de 9h à 12h pour l accueil à l espace «des p tits loups» des assistantes maternelles et des enfants qu elles gardent, sur des temps d activités de socialisation, de motricité et de jeux. les vendredis de 9h à 12h pour les matinées d éveil organisées par le RAM (Réseau Assistantes Maternelles) communautaire avec Emilie Leveau comme Educatrice de Jeunes Enfants (EJE). les après-midi de 15h à 16h30 pour des activités périscolaires variées, confiées à Crocq Vacances, organisées pour 2 à 4 groupes de 18 enfants, dans le cadre des NAP. Le mercredi, le centre se remplit pour atteindre les 100% de sa capacité. Une annexe du centre, gérée par Crocq Vacances, nommée l Arche des Loisirs a été ouverte sur la commune de Coësmes pour accueillir les enfants du Theil, de Coësmes et de Sainte-Colombe. Le centre permet aussi à la CSF (Confédération Syndicale des Familles) d organiser 6 à 8 fois par an le jeudi soir, des ateliers culinaires. L Espace Jeunes L Espace Jeunes est un lieu de convialité, de rencontres et de projets pour les 11 à 17 ans. Pascal et Florent, animateurs, proposent de nombreuses activités. Ici, activité body board Le tricot urbain : «Tout Retiers tricote», un lien intergénérationnel. *Accueil de Loisirs Sans Hébergement Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier

16 La Vie Municipale Social Adjointe Isabelle ROLLAND Le Centre Communal d Action Sociale (CCAS) est chargé de mener des actions de prévention et de développement social auprès notamment, des personnes handicapées, des familles en difficultés ou des personnes âgées en s appuyant sur l Analyse des Besoins Sociaux. Il est composé d élus et de représentants d associations et a un budget indépendant. Ses principales actions : Guider les personnes dans la constitution de dossiers d aides sociales et orienter vers les différents partenaires sociaux. Créer du lien social afin de rompre l isolement. - «Les animations seniors» : Elles sont organisées tout au long de l'année sous différents angles : cinéma, repas, jeux, etc... - L opération «Les seniors en vacances» : Le CCAS de Retiers a organisé avec 5 autres communes limitrophes un séjour à Port Manech dans le Finistère. Cette escapade a été fort appréciée des participants. Distribuer les colis de Noël aux personnes de 78 ans et plus, par des bénévoles. Participer à la gestion du parc de logements en lien avec les bailleurs sociaux. Proposer un service d'aide à domicile qui intervient chez les personnes âgées qui rencontrent des difficultés. Attribuer, d'une manière encadrée, des aides et secours d'urgence pour des personnes en grande difficulté. REFLEXION SUR LES BESOINS EN LOGEMENTS DES SENIORS Bien vieillir, c'est aussi vivre dans un logement adapté où l'on se sent bien et en sécurité. C'est dans cette idée que le CCAS et la commune peuvent intervenir. C'est pourquoi, une enquête a été lancée en novembre dernier auprès des personnes de plus de 55 ans. Vos réponses témoignent de votre réel intérêt sur ce sujet. Dès à présent, nous pouvons cibler vos attentes pour engager une réflexion sur un programme immobilier. Les partenaires : Secours Catholique Boulevard Alphonse Richard - Retiers Tel : C.A.P. Convention signée entre le CCAS et le Secours Catholique pour intervenir dans des aides alimentaires et les moments de partage pour recréer du lien social. C.DA.S.* Le Centre Départemental d Action Sociale couvre les domaines liés à : L enfance et la famille La lutte contre les exclusions La solidarité avec les personnes âgées. CDAS - 28 rue Nantaise - Janzé Tél : C.L.I.C.* Le Centre Local d Information et de Coordination accueille, écoute, informe, conseille et oriente les personnes âgées ou handicapées, leur entourage et les professionnels. Tél : E.S.A.T. (Atelier Sévigné) et Foyer d hébergement «Le Bois Macé» L ESAT est un établissement qui aide les jeunes adultes handicapés à s insérer dans la vie sociale par le travail. Ils sont hébergés au «Foyer du Bois Macé». Le Relais L'association intermédiaire Le Relais est une structure d insertion par l activité économique qui a un rôle d employeur (détail p. 39). 6 rue Louis Pasteur Retiers Tél : Mission Locale La Mission Locale aide les jeunes de 16 à 25 ans à surmonter les obstacles à leur insertion professionnelle et sociale. 16 rue Louis Pasteur - Retiers Tél : C.A.F.* Tél : *Permanences à Retiers : cf Lettre de Retiers Marie-Christine CHATELLIER, Responsable du CCAS - Mairie - 19 Rue Georges Clémenceau Tél : Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

17 La Vie Municipale Communication Conseillère déléguée, Patricia ROCHER De gauche à Droite : Valérie Liot, chargée de la communication et Patricia Rocher, conseillère déléguée à la communication. La commune de Retiers met tout en œuvre pour communiquer au mieux sur les sujets qui touchent les restériens. Pour cela, divers outils sont à notre disposition : La Lettre vous apporte les informations essentielles sur la vie municipale, associative et des informations pratiques. Elle vous est distribuée chaque début de mois dans votre boite aux lettres acceptant la publicité. Elle reste toutefois disponible en mairie. Le panneau lumineux est un complément à La Lettre et vous donne des informations à l instant «t». Le Bulletin, distribué en janvier de chaque année, établit un bilan de l année écoulée et aborde les projets municipaux à venir. Nouveauté pour ce numéro : l annuaire des commerçants, artisans, prestataires de services et des associations y fait son entrée. Le guide pratique des associations restériennes vient de voir le jour. Il est destiné à informer les associations des démarches à effectuer pour leurs manifestations et leur donner quelques données clefs dans leur fonctionnement (matériel mis à leur disposition, salles, affiches etc..). Le site internet vous aide dans vos démarches et vous donne l information communale que vous cherchez. Vous y retrouverez aussi La Lettre, le Bulletin et le guide pratique des associations restériennes dématérialisés. Ce site est en constante évolution. Par exemple, le Plan Local d Urbanisme vient d y être ajouté. Une réflexion en 2015 concernera une plateforme associative sur notre site internet. Nous souhaitons en parallèle renforcer notre sentiment d appartenance à la Communauté de Communes «Au Pays de la Roche aux Fées». Cette structure vous rend service au quotidien : sorties, activités culturelles et sportives, amélioration de l habitat, emploi, transport etc Communes et CCPRF travaillons ensemble dans ce sens. La Communauté de communes édite de nombreux supports de communication : Les Fée stivales, La Saison Culturelle, La Roche aux Fées Infos, Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier

18 La Vie Municipale Finances - Ressources humaines Adjointe Annick PÉRON pluri-annuel d investissement adapté. La démarche de mutualisation avec les autres communes et la Communauté de communes doit aussi nous permettre d optimiser les moyens et de conforter les services aux habitants. Annick Péron, accompagnée de Philippe Arnal, comptable. Dans une commune en plein développement démographique, les moyens humains et financiers sont naturellement orientés en faveur des écoles et services périscolaires. Mais, avec l application de la réforme de rythmes scolaires à la rentrée de septembre 2014, la nouvelle organisation du temps scolaire et la mise en place des activités périscolaires nécessitent des ressources supplémentaires dans la durée. Rencontre salariés élus Dans le personnel titulaire, contractuel ou mis à disposition, on compte aujourd hui 4,5 équivalent temps plein pour les animations périscolaires, avec l intervention de 33 personnes pour les animations, les appuis en encadrement, la sécurité des déplacements. 2 apprentis et 2 contrats aidés ont rejoint l'équipe communale en 2014 Dans un contexte budgétaire contraint par la baisse des dotations de l Etat, nous allons devoir accentuer la maîtrise des charges, et définir un plan Gwénaël Maillard, contrat d'avenir voirie Jordy Drouillé, apprenti espaces verts Nicolas Olivrie, apprenti mécanicien Philippe Dobé, contrat unique d'insertion Espaces verts 18 Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

19 Culture - Patrimoine - Accueil La Vie Municipale Adjoint Bernard MESCAM Le Hang Art, établissement d enseignement artistique de la Communauté de communes implanté sur Retiers, propose du théâtre, de la musique et de l art plastique. Retiers dispose de nombreux atouts dans le domaine culturel : La médiathèque est un lieu de prêts de documents en nette progression mais aussi d animations et d expositions. Nouveauté : La médiathèque au cœur du numérique Son site internet est à présent doté d un portail permettant entre autres de consulter des ouvrages numériques depuis chez soi (www.bibliothequesrocheauxfees.fr). Les associations à vocations culturelles comme celles du cinéma Le Restéria, l Université du Temps Libre, Klap Song, Culture pour Tous Le musée Edouard Mahé situé à l étage de la Mairie. Lors des journées du patrimoine, nous avons mis en valeur les retables de l église et ses vitraux. Nous pouvons également évoquer le lavoir restauré et la Pierre de Richebourg. La culture s enrichit aussi du travail des bénévoles dans les associations (il serait trop long de les citer toutes) qui organisent des animations et des spectacles. A ce propos, début juin prochain, la municipalité, en partenariat avec le collège, le lycée et Culture pour Tous, projette de faire venir une troupe qui travaillerait avec les élèves du lycée sur le jeu théâtral et qui jouerait «Le Médecin Malgré Lui» de Molière dans la salle polyvalente. Nous vous rappelons que la Communauté de communes a mis en place des activités culturelles sur tout le territoire et nous vous invitons à découvrir le programme de cette «Saison Culturelle» (www. cc-rocheauxfees.fr et dans les commerces) et à participer aux différents rendez-vous, notamment le 30 mai au «Concert des Ensembles» du Hang Art à Retiers. La médiathèque de Retiers participe au prix Tatoulu. SPECTACLE TIPPY TOES Le 4 décembre, 123 spectateurs ont été accueillis au cours des trois séances organisées en partenariat avec la commune de Retiers, le RAM et la Saison Culturelle (une première), dont 72 très jeunes spectateurs âgés de 0 à 4 ans, venus accompagnés de leurs parents ou de leur assistante maternelle. Un beau moment de partage qui a ravi tous les spectateurs, adultes comme enfants! Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier

20 La Vie Municipale Vie économique - Commerce - Artisanat Adjointe Stéphanie VERNEUIL Pour ce début de mandat, il nous semblait important d interroger la population sur ses besoins et attentes en matière de commerces et services. Nous remercions les 300 ménages qui ont répondu à l enquête, soit près de 20 % de retour. Il ressort, tout d abord un fort attachement des restériens au maintien et au développement des commerces en centre bourg, avec une recherche de proximité, d accueil, de disponibilité et d un service après-vente, quelles que soient les générations. Il existe cependant un potentiel commercial à valoriser, car les restériens, notamment les actifs, trouvent à l extérieur, principalement à Janzé ou vers Rennes, la diversité des magasins, la gamme de choix et l amplitude des horaires d ouverture. Une synthèse de l enquête a été présentée aux commerçants et une démarche est engagée pour encourager l attractivité commerciale. Les attentes des consommateurs et les modes d achats évoluent. Les commerçants savent bien qu il faut toujours faire preuve d innovation, développer le sens de l accueil, s adapter aux divers besoins de leur clientèle, du petit commerce à la grande surface. Résultat enquête commerces 2014 Le développement économique de la commune passe également par le dynamisme de nos zones d activités, communales ou communautaires. Comme prévu, nous avons engagé une étude de requalification et d extension de la zone d activités de «Bellevue», au niveau de la Communauté de communes, de façon à faire coïncider les premiers aménagements avec l ouverture de l échangeur au sud de Retiers prévue fin Il s agit aussi de bien penser la continuité urbaine entre cette zone d activités économiques et la ville qui se développe. Les bâtiments relais construits en 2014 par la Communauté de communes, dans la zone de Fromy, sont occupés depuis quelques mois. 20 Bulletin communal annuel de Retiers - n 46 - janvier 2015

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES COMMUNAUTE DU PAYS DE VENDOME Direction Enfance Jeunesse Service Petite Enfance REGLEMENT INTERIEUR RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PREAMBULE... 3 II. LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

FICHE PRESSE. Contexte

FICHE PRESSE. Contexte FICHE PRESSE Visite d une délégation du Conseil d administration de la caisse d Allocations familiales de la Vienne au Château de Beauvoir vendredi 11 juillet 2014 à 10h30 Sont présents : Monsieur Joël

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires!

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! Ecoles de la Communauté de Communes du Pays de Chalindrey École de LE PAILLY (maternelle & élémentaire) Cette plaquette est téléchargeable sur

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015 Pole enfance jeunesse Projet éducatif de territoire 2014-2015 2 Sommaire Cadre légal de la réforme des rythmes scolaires page 3 Diagnostic page 4 à 6 Présentation de la communauté de communes Périmètre

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Projet éducatif de l association Calypso

Projet éducatif de l association Calypso Projet éducatif de l association Calypso Sommaire Historique... 3 Calypso en 2014... 4 Calypso fait grandir vos enfants... 5 Pour cela l Association Calypso porte un certain nombre de principes fédérateurs...

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES L accueil périscolaire est un service de qualité mis à disposition des familles. C est un lieu

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Habitat et vieillissement La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Diagnostic autonomie et vieillissement Colloque FREGIF Paris Page 1 Le CSTB : au service la qualité et de la sécurité de la

Plus en détail

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors www.residence-senior-de-la-gare.com Bienvenue À la Résidence de la Gare L Aveyron est une terre d accueil reconnue! Saint-Affrique

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

SENIORS > LES ACTIVITÉS > LES LOGEMENTS ET LA RESTAURATION > LES AIDES > LE PLAN CANICULE

SENIORS > LES ACTIVITÉS > LES LOGEMENTS ET LA RESTAURATION > LES AIDES > LE PLAN CANICULE SENIORS > LES ACTIVITÉS > LES LOGEMENTS ET LA RESTAURATION > LES AIDES > LE PLAN CANICULE 80 CHAPITRE 6 I SENIORS Les activités pour les seniors LES ACTIVITÉS PROPOSÉES PAR LA VILLE > L Espace d animation

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014)

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014 Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) 1 PRESENTATION La réforme relative à l organisation

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Méthodologie des jardins d éveil

Méthodologie des jardins d éveil Méthodologie des jardins d éveil Conformément à l engagement du Président de la République, 200 000 offres d accueil du jeune enfant seront crées d ici à 2012 pour répondre aux besoins de l ensemble des

Plus en détail

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Rentrée scolaire 2015-2016 Campagne d inscriptions aux activités périscolaires du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Edito Chers parents, Vos enfants sont bien souvent les personnes qui comptent le plus

Plus en détail

La Maison de l Enfant et de la Famille

La Maison de l Enfant et de la Famille Maison de l Enfant et de la Famille Rue Robert Fabre La Pergola 34080 Montpellier (bus N 6 arrêt Pergola et bus N 15 arrêt Petit Bard) Tél. 04 67 16 39 30 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Plus en détail

uel accueil pour votre enfant qsur Tulle agglo?

uel accueil pour votre enfant qsur Tulle agglo? uel accueil pour votre enfant qsur Tulle agglo? des idées communes 1 édito Une politique solidaire Depuis le 1 er janvier 2012, Tulle agglo prend soin de vos enfants. Auparavant à la charge des communes,

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches.

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. PoitiersMag page 8 AVRIL 2016 N 234 09 Seniors : la liberté de choisir De l aide à domicile

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise

Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 2 Février 2015 à 20h30 Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise Madame Le Maire rappelle

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne.

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne. 24 ÉDITO PLAN DES STRUCTURES Pierre ANSART Maire de Beaurains et Vice-Président de la C.U.A. Page 2 Page 19 Mener une politique de la ville tournée vers les autres est un des fondements du mandat qui s

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 ACCUEILS PERISCOLAIRES : L accueil périscolaire est ouvert le lundi,

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

HABITAT ET CADRE DE VIE

HABITAT ET CADRE DE VIE HABITAT ET CADRE DE VIE Dans le cadre de sa politique d'action sociale résolument axée vers la prévention et en faveur de la préservation de l'autonomie des retraités, l'assurance retraite apporte son

Plus en détail

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans 1 Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans Etablissements d accueil collectif : Les multi accueils : régulier ou irrégulier (+ de 20h), occasionnel régulier ou occasionnels purs (- de 20h),

Plus en détail

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée.

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. EHPAD SAINT MENS INTRODUCTION : L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. Ce temps de vie est souvent de plusieurs mois voire plusieurs années. Nous

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LES NOUVELLES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES Rentrée scolaire 2014-2015

INFORMATIONS SUR LES NOUVELLES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES Rentrée scolaire 2014-2015 INFORMATIONS SUR LES NOUVELLES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES Rentrée scolaire 2014-2015 Les Nouvelles Activités Périscolaires se dérouleront le Vendredi après-midi (à partir du 12 septembre) de 13h30 à 16h30

Plus en détail

Bulletin d informations à destination des parents en lien avec le RAM

Bulletin d informations à destination des parents en lien avec le RAM Infos Parents n 37 JANVIER Bulletin d informations à destination des parents en lien avec le RAM Dans ce numéro : Planning baby gym 2 Suite à un important dégât des eaux survenu en novembre dernier, les

Plus en détail

Ses missions, ses actions

Ses missions, ses actions CCAS centre communal d'action sociale Guide du CCAS de la Ville de Meylan Ses missions, ses actions www.meylan.fr le centre communal d sociale de meylan Au plus près des habitants Le CCAS (Centre communal

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE missiontice.ac-besancon.fr/college_mont_miroir 6, Rue de l Europe, 25120 Maîche Téléphone : 03 81 64 09 23 L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE SOMMAIRE Le collège L internat

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD RÉSIDENCE L épine Laval à vos côtés au fil de la vie 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS LA RéSIDENCE L EPINE L environnement 4 Les locaux

Plus en détail

les les Nouvelles Périscolaires

les les Nouvelles Périscolaires les les Nouvelles 2014 Activités 2015 Périscolaires Introduction La Ville de Blanzy s engage pour les enfants. En complément et autour de l école, elle offre des services périscolaires, la restauration

Plus en détail

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012 Belfort, le 30 janvier 2012 Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer La Ville de Belfort inaugure le Domicile Protégé, un lieu de vie spécifiquement adapté aux personnes atteintes

Plus en détail

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT Mercredi 21 septembre, salle des fêtes, à 20 h DEUX TEMPS DANS LA RÉUNION 1. Bilan et perspectives 2008 / 2011 : bilan - les 7 thèmes de notre programme : Nous nous

Plus en détail

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr 2014/2015 Centre social les Hautes Garennes Enfance Jeunesse Adultes 32 rue Gustave-Flaubert - Palaiseau > 01 69 19 18 60 Associations Familles www.ville-palaiseau.fr Cette année, le centre social Les

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE Année scolaire 2014-2015 SERVICE JEUNESSE ET AFFAIRES SCOLAIRES Complexe Colette Besson : 05 46 05 24 07 : 06 11 65 09 32 : calm@sgdd.fr 1 L accueil

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr Livret d accueil Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours www.bonsecours.fr EDITO Chère Madame, Cher Monsieur, Le bien-être de nos Aînés est une préoccupation essentielle de votre municipalité.

Plus en détail

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE 1, RUE PAUL PONC - 84000 T. 04 90 88 06 65 - FAX 04 90 89 11 86 espacepluriel@ccasavignon.org ACTIVITÉS SERVICES 2012-2013 Centre Communal d Action Sociale 1, RUE PAUL PONC 84000 T. 04 90 88 06 65 FAX

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS DE MARLY-LE-ROI

LIVRET D ACCUEIL SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS DE MARLY-LE-ROI SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS de Marly-le-Roi 2 e étage Service d aide à domicile Hôtel de Ville BP 252 78160 Marly-le-Roi Tel : 01 30 61 60 81 - Fax : 01 30 61 61 11 www.marlyleroi.fr

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Multi-accueil Blé en Herbe à Châteauneuf-sur-Sarthe

Multi-accueil Blé en Herbe à Châteauneuf-sur-Sarthe PETITE ENFANCE STRUCTURES D'ACCUEIL PETITE ENFANCE Multiaccueil Blé en Herbe à ChâteauneufsurSarthe Structure collective de 36 places Fonctionnement : 1/ Accueil Régulier : «Crèche» Accueil d enfants âgés

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

COMPTE RENDU Réunion du 1 er avril 2015 *** Comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs. Présents :

COMPTE RENDU Réunion du 1 er avril 2015 *** Comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs. Présents : COMPTE RENDU Réunion du 1 er avril 2015 Comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs Présents : Anne-Marie Lemêtre, Maire adjointe aux sports Dominique Colombel, Maire adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

ans Infos pratiques Vous recherchez un mode d accueil pour votre enfant? Bien accueillir pour mieux grandir

ans Infos pratiques Vous recherchez un mode d accueil pour votre enfant? Bien accueillir pour mieux grandir Infos pratiques Vous recherchez un mode d accueil pour votre enfant? Vous recherchez une crèche familiale ou un accueil collectif LA MAISON DE L ENFANCE 16 rue Planard - 12000 Rodez Tel. 05 65 73 72 70

Plus en détail

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat.

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. 1 Qui sommes nous? Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale et solidaire»

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Concrétiser votre projet...

Concrétiser votre projet... CONSTRUIRE AU CONGO (De PONTON à BRAZZA) Concrétiser votre projet... IL arrive dans l existence des événements tellement forts qu ils déterminent à eux seuls l avenir, la réussite, l épanouissement de

Plus en détail

BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE

BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE PERSONNE AGEE AUTONOME? Les structures d accueil Foyers logements Pages 2 à 6 Résidences Services Pages 7 à 8 Résidence seniors Page 8 1 L HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES

Plus en détail

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC PARTENAIRES IMPLIQUES DANS LE PROJET Les organisateurs à l initiative du projet ont souhaité que celui-ci fédère

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Crèches Relais d Assistant(e)s Maternel(le)s Accueils de Loisirs Sans Hébergement Accueil Jeunes

Crèches Relais d Assistant(e)s Maternel(le)s Accueils de Loisirs Sans Hébergement Accueil Jeunes Crèches Relais d Assistant(e)s Maternel(le)s Accueils de Loisirs Sans Hébergement Accueil Jeunes Petite Enfance 0-4 ans Les RAMEP Relais d Assistant(e)s Maternel(le)s Enfants Parents Des espaces de rencontres

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail