Métiers. d aujourd hui Volume 1 Numéro 1. Carrière de choix. Questions et réponses. Application de la loi

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Métiers. d aujourd hui Volume 1 Numéro 1. Carrière de choix. Questions et réponses. Application de la loi"

Transcription

1 P r i n t e m p s Métiers d aujourd hui Volume 1 Numéro 1 Carrière de choix Promouvoir les métiers spécialisés en Ontario + Application de la loi Ce que ça veut dire À vos marques, prêts, partez Les 25 e Olympiades ontariennes des compétences technologiques Questions et réponses avec Brenda Smith, Agente d application de la loi Perspective sur les femmes dans les métiers spécialisés et conseils judicieux pour les jeunes NOUVEAU Bénéfices pour les membres

2 Message du président Il me fait plaisir d introduire notre nouveau bulletin d information amélioré Métiers d aujourd hui. L Ordre des métiers de l Ontario célèbrera bientôt le premier anniversaire de son ouverture officielle et je pense qu il est juste d affirmer que nous avons beaucoup accompli en un an. Nous devons, bien sûr, continuer à bâtir sur les avancées déjà obtenues. Nos dévoués conseils d administration, sectoriels et de métier, ainsi que moi-même, avons rencontré les membres afin de discuter du rôle de l Ordre et de l apport primordial des professionnels des métiers spécialisés au succès de l Ordre. Nous savons que vous aimeriez en connaître plus sur les activités de l Ordre; nous espérons que ce bulletin d information sera un outil supplémentaire de communication. Nous nous réjouissons à l idée d ériger ce magazine à l aide de vos commentaires et rétroactions. En plus de protéger les consommateurs, un des mandats de l Ordre est de promouvoir les métiers spécialisés comme carrière de choix. Ce numéro contient des données du Conference Board of Canada prédisant une pénurie de plus de 3 professionnels des métiers spécialisés en Ontario. C est un nombre considérable mais je suis certain qu avec votre aide nous pouvons rejoindre et sensibiliser plusieurs jeunes gens doués dans les classes et ateliers des écoles secondaires de la province, et faire valoir le mérite et l importance d une carrière dans les métiers spécialisés. L Ordre travaille avec plusieurs organismes tels que Compétences Canada Ontario et les conseils scolaires afin d encourager les jeunes à prendre en considération une carrière dans ce domaine. Je fus honoré à la dernière réunion du conseil d une reconduction en tant que président du conseil et je «Un des objectifs principaux de l Ordre est de protéger les consommateurs d une main-d œuvre non qualifiée et d assurer que les règles du jeu soient respectées dans notre industrie, de sorte que les gens de métiers certifiés et les entreprises ne soient pas désavantagés par une économie clandestine.» Plusieurs d entre vous ont aussi manifesté le désir d être au courant des activités de l équipe de l application de la loi de l Ordre. Un des objectifs principaux de l Ordre est de protéger les consommateurs d une main-d œuvre non qualifiée et d assurer que les règles du jeu soient respectées dans notre industrie, de sorte que les gens de métiers certifiés et les entreprises ne soient pas désavantagés par une économie clandestine. Votre certificat de qualification de l Ordre est un sceau d approbation professionnel et nous travaillons tous les jours avec acharnement afin que son intégrité soit respectée. Vous trouverez ainsi dans ce numéro des articles comprenant des statistiques reliées à l application de la loi et des renseignements sur comment se déroule une visite de nos agents. voudrais féliciter Pat Blackwood pour la sienne en tant que vice-président. Je tiens aussi à remercier mes collègues au conseil pour leur engagement et dévouement, ainsi que reconnaître le travail et la contribution des conseils sectoriels et de métier. Pour terminer, je voudrais tout spécialement remercier David Tsubouchi, notre nouveau registraire et directeur général, qui a démontré une grande passion et un excellent leadership et qui, avec le soutien du personnel de l Ordre, continue à bâtir un Ordre des métiers qui valorise non seulement ses membres mais la communauté ontarienne. Cordialement vôtre, on Johnson Président du conseil d administration 2

3 Les membres de l Ordre sont admissibles à des rabais : assurance, pharmacie et optique Vous êtes préoccupé par les coûts de votre assurance automobile ou habitation? L Ordre a négocié un programme d affinité avec Breckles Insurance afin d offrir à ses membres un large éventail de services à tarifs préférentiels. Breckles Insurance offre aux membres de l Ordre : Un rabais supplémentaire en ce qui a trait à l assurance automobile lorsque jumelée à une assurance habitation Les clients sans hypothèque, sinistre ou qui ne fument pas seront récompensés Aucun frais d intérêt ou de service sur les plans de paiement Des frais d ordonnance réduits à la pharmacie Des frais et des services d optique réduits : jusqu à 4 pour cent sur le prix de détail L accès à divers produits commerciaux et d assurance (responsabilité, véhicules, équipement, outils flottants, etc.) Veuillez communiquez avec Breckles Insurance pour plus de renseignements: Sans frais: estez à l écoute: l Ordre continue de rassembler des partenaires qui vous offriront très bientôt des rabais sur de nombreux produits et services. Date à retenir Les membres de l Ordre des métiers de l Ontario sont invités à se présenter à la toute première réunion annuelle des membres, mardi le 17 juin 214. Veuillez apporter votre carte de membre et la présenter à la table d inscription. Lieu de la réunion : 655, rue Bay, bureau 62 Toronto (Ontario) M6K 2K4 Plus de renseignements seront affichés sur notre site Web à l approche de la date de la réunion. Heure: 9 h Les membres sont priés de.s.v.p.: À vous la parole Impliquez-vous! Conformément à la Loi de 29 sur l Ordre des métiers de l Ontario et l apprentissage (la Loi), le Conseil des nominations à l Ordre des métiers recherche des personnes qui siègeront sur les conseils de métier. Chaque conseil de métier est composé d un nombre égal de membres sélectionnés en tant que représentants des employés et des employeurs. De plus, les personnes retenues proviennent du métier spécialisé ou du groupe de métiers spécialisés pertinent. Si vous désirez siéger sur un des conseils de l Ordre ou vous voudriez obtenir plus de renseignements sur le processus de nomination, sur le rôle des membres des conseils et sur leurs responsabilités, veuillez vous rendre sur le site Web du conseil de nomination au ou téléphonez au Communiquez avec votre conseil Vous pouvez prendre contact avec votre conseil de métier par secteur en écrivant à une de ces adresses électroniques : Conseils de métier Secteur des services Conseils de métier Secteur de l industrie Conseils de métier Secteur de la construction Conseils de métier Secteur de la force motrice 3

4 Promouvoir les métiers spécialisés comme carrière de choix Certificat de 15 «technologue et technicien, mécanique et réparation» adultes certifiés âgés de 25 à 34 ans en adultes certifiés âgés de 55 à 64 ans en adultes certifiés âgés de 25 à 34 ans en adultes certifiés âgés de 55 à 64 ans en ,, c est le chiffre magique, selon le Conference Board du Canada. L organisme indépendant à but non lucratif, basé à Ottawa, estime qu il pourrait y avoir une pénurie de 36 professionnels qualifiés dans les métiers spécialisés en Ontario, en 225. Le Conference Board du Canada pense que le manque de main-d œuvre dans ce domaine pourrait même atteindre un demi-million en 23. C est une pénurie grave mais une immense opportunité pour les jeunes Ontariennes et Ontariens, étant donné que la raison derrière cette prédiction est la disproportion entre le nombre de jeunes Canadiens ayant de l expérience dans un métier spécialisé et les Canadiens plus âgés ayant des compétences comparables. Des trois diplômes postsecondaires existant aujourd hui, c est à dire le certificat d une école de métiers, le diplôme d études collégiales et le grade universitaire, le certificat d une école de métiers est le seul diplôme qui soit détenu par un pourcentage plus faible de jeunes adultes que d adultes plus âgées, selon Statistique Canada. Les données de Statistique Canada démontrent que 1,7 % d adultes âgés de 25 à 34 ans possédaient un certificat d une école de métiers en 211, comparativement à 12,8 % d adultes âgés de 55 à 64 ans. Cet écart est particulièrement frappant pour ce qui est des métiers regroupant les mécaniciens : seulement Certificat de «jeunes technologue adultes, et par technicien, exemple, possédaient un mécanique certificat comme et réparation «technologue» et technicien, mécanique et réparation adultes» comparativement certifiés âgés de 25 à à ans 2 en adultes 211 plus 14 2 adultes certifiés âgés de 55 à 64 ans en 211 âgés. L avenir de l économie de l Ontario dépend bien sûr de ses travailleurs qualifiés. L Ordre veut continuer à faire la promotion des métiers spécialisés auprès des jeunes afin de Certificat de «technologue et technicien, mécanique et réparation» Certificat d'une école de métiers 1,7 % d adultes âgés de 25 à 34 ans en ,8 % d adultes âgés 3 de 55 à 64 ans en Certificat d'une école de métiers 1,7 % d adultes âgés de 25 à 34 ans en ,8 % d adultes âgés de 55 à 64 ans en 211 Certificat d'une école de métiers 1,7 % d adultes âgés de 25 à 34 ans en ,8 % d adultes âgés de 55 à 64 ans en 211

5 faire valoir les immenses possibilités qui s offrent à eux et les inciter à se lancer dans cette industrie. L Ordre collabore déjà à plusieurs programmes et événements tels que les Olympiades nationales de Compétences Canada, une compétition nationale annuelle qui rassemblent des jeunes étudiant dans le domaine des métiers spécialisés et de la technologie. De plus l Ordre s associera sous peu à la Dre Karyn Gordon, spécialiste en l art d être parent et en choix de carrière, afin de sensibiliser et renseigner à la fois les jeunes et les parents sur l importance d une carrière dans les métiers spécialisés et les multiples opportunités qu elle offre. L Ordre est constamment à l affut de nouvelles idées provenant de ses membres et lors d une récente rencontre avec des intervenants du secteur de la force motrice, les membres de la haute direction de l Ordre ont eu l occasion d entendre d excellentes recommandations sur les façons de rendre les métiers spécialisés plus intéressants et attrayants pour les jeunes. «Nous regardons du côté des médias sociaux pour rejoindre les jeunes. YouTube et un microsite nous permettraient de communiquer directement.» Les suggestions reçues furent variées et judicieuses, telles que rejoindre et sensibiliser les jeunes plus tôt dans leurs études, mettre l accent sur le salaire qu il est possible de gagner dans les métiers spécialisés et accroître la visibilité des métiers spécialisés dans les médias sociaux. Le directeur général de l Ordre, David Tsubouchi, est heureux de recevoir ces idées. «Nous avons déjà plusieurs jeunes adultes dans les collèges communautaires qui ont fait leur choix mais comment aller rejoindre les étudiants dans les écoles secondaires ou encore primaires? C est le défi que nous nous donnons aujourd hui», dit Tsubouchi. «Naturellement, nous regardons du côté des médias sociaux pour nous aider à rejoindre tous les jeunes, des outils tels que YouTube mais aussi un microsite afin de pouvoir communiquer directement.» Dès lors, en ce qui a trait aux métiers spécialisés, le message est clair : si l Ontario veut prospérer au 21e siècle, elle a besoin de jeunes étudiant dès maintenant dans le domaine des métiers spécialisés. L Ordre est déterminé à bâtir une structure d encadrement efficace qui attirera les jeunes Ontariens vers des carrières enrichissantes et valorisantes en tant que professionnels des métiers spécialisés. Et cela commence aujourd hui. 5

6 Q Q Q Q Q 6 encontres avec notre équipe Agente d application de la loi Brenda Smith Smith est une championne des métiers spécialisés. En plus de faire la promotion des intérêts des femmes dans ce domaine en tant qu intervenante, elle a travaillé pendant plusieurs années dans le métier spécialisé d électricienne construction et entretien 39A (faisant partie du Sceau rouge). Métiers d aujourd hui: Depuis combien de temps êtesvous avec l Ordre? Brenda Smith: Je suis une agente d application de la loi (au sein de la division de la conformité et de l application de la loi) de l Ordre depuis 213. J étais électricienne de 1999 à 213, à partir de mon apprentissage jusqu à ce que je joigne l Ordre. Qu est-ce qui vous a attiré vers un poste d agente d application de la loi avec l Ordre? Je connais bien la complexité du domaine des métiers spécialisés et de l apprentissage. Avant de travailler pour l Ordre, je faisais la promotion comme intervenante bénévole des métiers et des apprentis. Je fus attirée par ce poste à l Ordre car en tant que compagnon, je comprends très bien comment se déroulent présentement la formation et les apprentissages, et je pense pouvoir introduire et appliquer ce concept de conformité de manière positive. Quels sont les secteurs ou les régions où vous êtes le plus active? Je fais des inspections et fais la promotion des métiers dans ces trois secteurs : force motrice, construction et services. Comment êtes-vous entrée dans le domaine des métiers? Avec détermination, persistance et un désir bien réel de bâtir quelque chose de durable. J ai cogné aux portes et fait des appels, j ai appris tout ce que je pouvais sur les métiers. J ai fait tout cela en mon nom propre. Je n ai pas eu l avantage de travailler avec mon père ou mes oncles car aucun membre de ma famille n évolue dans ce domaine. Selon vous, quels sont les avantages de travailler dans les métiers spécialisés présentement? Les métiers sont aujourd hui un moyen fantastique de faire quelques chose d important et de valable. Pas deux journées ne se ressemblent et on a la chance de rencontrer tellement de personnes provenant du monde entier, et ainsi créer des liens et des amitiés durables. Découvrir des cultures différentes et se développer professionnellement de manière continue ne sont que la pointe de l iceberg, comme on dit. En ce qui concerne la rémunération, les salaires sont équitables, Q Q justes et durables. Les heures de travail varient d un employeur à l autre. Il y a définitivement des emplois où on travaille huit heures par jour et où il possible d avoir une vie familiale. Il y tellement de bourses et de subventions disponibles maintenant, autant pour les employeurs que les employés, qui n existaient pas lorsque j ai commencé dans ce domaine. Être payé pour apprendre est un excellent moyen de débuter une carrière. Pensez-vous qu il est encore difficile pour les femmes de s intégrer aux secteurs qui demeurent traditionnellement ou majoritairement masculins? Oui, il est encore difficile de s intégrer, particulièrement si on ne connait personne à cet endroit. Il est toujours difficile d être le nouveau venu dans n importe quel milieu de travail mais lorsqu on est différent des autres employés, on peut se sentir isolé. Un changement culturel est progressivement en train de se produire dans le domaine des métiers spécialisés; certains métiers sont plus lents à s adapter que d autres. J ai appris à mes dépens que les politiques théoriques de travail dans un milieu de travail ne reflètent pas nécessairement la culture établie de cet endroit. Idéalement, tous les milieux de travail seraient accueillants pour tout le monde. Un moyen de rendre un milieu de travail plus adapté est de considérer avoir des uniformes ajustés adéquatement, de l équipement de protection individuel approprié en ce qui concerne les grandeurs, par exemple, et une place à la table de votre équipe de travail à l heure du lunch. Quel est le meilleur conseil que vous donneriez aux jeunes hommes et jeunes femmes qui pensent entrer dans le domaine des métiers spécialisés? Tenez un journal personnel. C est la chose la plus importante que tout apprenti ou compagnon peut faire. Un journal vous aide à vous organiser : il vous rappelle quelles sont les tâches à accomplir et où vous en êtes. En plus, c est un document où tout ce que vous avez fait, appris et accompli est enregistré. C est aussi un compte rendu détaillé de vos heures et de votre évolution en plus de vos réalisations professionnelles. Ayez confiance en vous et maintenez vos critères élevés.

7 Les métiers par numéros Saviez-vous que près de 3 certificats sont enregistrés auprès de l Ordre des métiers de l Ontario? Apprentis Candidats compagnons Compagnons Ouvriers qualifiés Total Construction Industrie Force motrice Services L Ordre Source: Ordre des métiers de l Ontario - janvier 214 *emarque: Les données représentent le nombre de qualifications professionnelles pour toutes les catégories et non le nombre de membres individuels, étant donné qu un membre Quels sont peut avoir les métiers plus d une avec qualification le plus professionnelle. haut taux de certification Compagnons? Quels sont les métiers avec le plus haut taux de certification Compagnons? Les trois principaux métiers à accréditation obligatoire : (31S) Technicien d'entretien automobile (39A) Électricien (bâtiment et entretien) (332A) Les trois Coiffeur principaux 32 métiers 845 à accréditation obligatoire : (31S) Technicien d'entretien automobile (39A) Électricien (bâtiment et entretien) (332A) Coiffeur Les trois principaux métiers à accréditation facultative : (442A) Électricien industriel 377 (433A) Mécanicien-monteur industriel 364 (43A) Les trois Charpentier-menuisier principaux métiers à accréditation général 268 facultative : (442A) Électricien industriel 377 (433A) Mécanicien-monteur industriel 364 (43A) Charpentier-menuisier général Et à propos des apprentis? Et à propos des apprentis? Les trois principaux apprentissages pour les métiers à accréditation obligatoire : (31S) Technicien d'entretien automobile (39A) Les trois Électricien principaux (bâtiment apprentissages et entretien) pour les métiers (332A) à accréditation Coiffeur obligatoire 5 62 : (31S) Technicien d'entretien automobile (39A) Électricien (bâtiment et entretien) (332A) Coiffeur Les trois principaux apprentissages pour les métiers à accréditation facultative : (634E) Agent du service à la clientèle - centre de contact en technologie de l information (43A) Charpentier-menuisier général (62C) Les trois Praticien principaux du développement apprentissages de pour l enfant les métiers 4 98à accréditation facultative : (634E) Agent du service à la clientèle - centre de contact en technologie de l information (43A) Charpentier-menuisier général (62C) Praticien du développement de l enfant

8 Votre protection et celle du public Les faits L Ordre des métiers de l Ontario (l Ordre) est responsable de la protection de l intérêt public et veille à ce que toutes les personnes travaillant dans les métiers à accréditation obligatoire aient les qualifications requises pour le faire. L Ordre emploie présentement 41 agentes et agents d application de la loi en Ontario afin de protéger le public et maintenir les normes de l industrie à leur plus haut niveau. Qu est-ce que l Ordre applique exactement? L application de la loi est divisée en deux catégories, soit les incidents et les plaintes formelles. Les incidents impliquent une violation alléguée de la Loi de 29 sur l Ordre des métiers de l Ontario et l apprentissage (LOMOA) et sont traités conformément à la Loi sur les infractions provinciales, résultant généralement en la remise de procès-verbaux ou une citation à comparaître à un tribunal provincial. Les plaintes formelles impliquent un cas d allégation de faute professionnelle, d incompétence ou d incapacité portées contre des membres de l Ordre en milieu professionnel. Les plaintes formelles sont examinées par un comité en audience à l Ordre. APPEL: La Loi de 29 sur l Ordre des métiers de l Ontario et l apprentissage exige que les membres portent sur soi en tout temps une preuve d adhésion lorsqu ils sont sur leur lieu de travail. CONTEVENANT Particulier Apprenti Employeur INFACTION Exerce un métier à accréditation obligatoire sans être membre en règle de l Ordre Prétend être capable d exercer un métier à accréditation obligatoire alors qu il n a pas de certificat de qualification Travaille dans un métier à accréditation obligatoire sans contrat d apprentissage enregistré ou attestation d adhésion et membre en règle de l Ordre Prétend être un apprenti capable d exercer un métier à accréditation obligatoire alors qu il n a pas de contrat d apprentissage ou d attestation d adhésion et membre en règle de l Ordre Emploie ou fait travailler autrement un particulier dans un métier à accréditation obligatoire alors que la personne n est pas membre en règle de l Ordre Emploie ou fait travailler autrement un apprenti dans un métier à accréditation obligatoire alors que l apprenti n a pas de contrat d apprentissage enregistré ou d attestation d adhésion et membre en règle de l Ordre Le rôle de l Ordre en matière d application de la loi: Travailler pour assurer que les règles du jeu soient équitables dans l industrie afin que les effets néfastes d une économie clandestine soient diminués. Enquêter sur les allégations de faute professionnelle, d incompétence ou d incapacité portées contre des membres de l Ordre. Inspecter les lieux de travail et veiller au traitement juste et impartial de ses membres tout en protégeant le public. épondre aux préoccupations du public et aux incidents signalés. S assurer que toute personne travaillant dans un métier à accréditation obligatoire est membre en règle de l Ordre. À quoi s attendre lors d une inspection : Les agents d application de la loi s identifieront immédiatement à leur arrivée sur un lieu de travail. Les agents portent une pièce d identité indiquant leur numéro et leur statut auprès de l Ordre. Ils auront aussi un permis comprenant leur photo d identité et des renseignements au sujet de leurs pouvoirs quant à l application de la loi. Le logo officiel de l Ordre sera affiché sur les vêtements des agents d application de la loi ou sur leur équipement, par exemple carte d identité d agent et carte d affaires. Le logo sera aussi sur le véhicule de l Ordre. Si vous travaillez dans un métier à accréditation obligatoire, vous devez légalement porter sur vous votre carte valide de membre de l Ordre (elle ne doit pas être expirée). Les employeurs ne sont pas tenus de présenter une preuve d adhésion (car pour eux l adhésion à l Ordre est facultative), mais on peut exiger d eux qu ils présentent des documents montrant que les ratios compagnon-apprenti sont conformes et respectés dans leur entreprise. 8

9 Ce qui peut arriver après une inspection : Les membres de même que les non-membres peuvent devoir répondre à des constats d infractions et recevoir des pénalités, des procès-verbaux ou des accusations reliés à ces infractions. Les membres ont le droit d entendre les plaintes qui sont formellement portées contre eux et ont le droit de répondre aux allégations dans le cadre des processus de gestion des plaintes et des incidents. Trois comités, composés de professionnels des métiers spécialisés, d employeurs de professionnels des métiers et de membres du public, examineront les plaintes et les preuves déposées à l égard d un membre faisant l objet d allégations, et rendront une décision. Les membres ont le droit de faire appel d une décision d un comité devant la Cour divisionnaire de l Ontario. Toute personne peut devoir répondre des infractions indiquées dans la Loi. Un avis d infraction provinciale (connu sous le nom de procèsverbal) entraîne une amende de 195 $ pour un particulier et 295 $ pour un employeur. Les récidives, mais aussi d autres articles de la loi, peuvent résulter en des accusations portées contre des particuliers, entraînant des amendes allant jusqu à 5 $ pour une première infraction et jusqu à 1 $ pour une deuxième infraction. Saviezvous que Vous trouverez une mine de renseignements sur notre site Web à propos de l Ordre, ses activités et les services qui sont offerts pour vous aider. Guides et formulaires d adhésion et de renouvellement Tableau public pour trouver un membre Code de déontologie Plan stratégique Budget Décisions du conseil d administration Guide de préparation à l examen Et plus encore! Utilisez nos menus déroulant ou notre outil de recherche par mot clé afin de naviguer notre site. Si vous ne pouvez toujours pas trouver ce que vous cherchez, communiquez sans frais avec nos services à la clientèle au Un de nos conseillers aux services à la clientèle se fera un plaisir de vous répondre. Chiffres et statistiques de l application de la loi: visites sur les lieux de travail furent effectuées en Ontario afin d informer et de conscientiser l industrie à propos de l Ordre et de la Loi. Les agents d application de la loi de l Ordre ont vérifié minutieusement plus de 7 titres de compétences professionnelles (certificats de qualification et attestations d adhésion). Plus de 2 plaintes et incidents ont été présentés à l Ordre par le public. 69 avis d infractions provinciales (procès-verbaux) ont été délivrés et 6 poursuites ont été intentées. Source: apport statistique de la conformité et de l application de la loi au 31 janvier 214. Vous désirez porter plainte? Toute personne peut signaler un incident ou déposer une plainte contre un membre ou un non-membre de l Ordre des métiers de l Ontario en téléphonant à notre centre d appels au (sans frais) ou au (région du Grand Toronto), ou encore en envoyant un courriel à collegeoftrades.ca. 9

10 Préparation à l examen Astuces provenant notre guide de préparation à l examen Faits en bref 33/ intervenants de l industrie sont activement impliqués dans la gouvernance des métiers spécialisés en Ontario, autant employés qu employeurs. 595 intervenants de l industrie feront éventuellement partie de la gouvernance des métiers spécialisés (une fois que le Conseil des nominations aura terminé de combler tous les postes vacants). conseils de métier composés d intervenants de l industrie représentant leur métier spécialisé, autant employés qu employeurs, sont dans la structure de gouvernance de l Ordre. 199 réunions des conseils de métier ont eu lieu depuis 212, dont 29 pour le secteur de la force motrice, 15 pour le secteur de la construction, 28 pour les secteur des services et 27 pour le secteur industriel. Qu est-ce que le guide de préparation à l examen? L Ordre offre maintenant un guide de préparation à l examen pour ceux qui passeront l examen pour l obtention du certificat de qualification (c de q), que ce soit pour la première fois ou encore après avoir échoué un examen. Le guide comprend des plans d études, des renseignements sur les normes de formation, des exemples de questions d examen et des exercices, des aide-mémoire, les démarches à suivre et bien plus encore. Comment en obtenir une copie? Le guide de préparation à l examen est disponible sur le site Web de l Ordre dans la section «essources Guides et Formulaires d adhésion». Pourquoi le guide est-il important? Le guide est non seulement un outil précieux qui vous aidera à passer l examen de c de q mais, dès le 8 avril 214, le premier groupe de personnes dans la catégorie Candidats compagnons travaillant dans un métier à accréditation obligatoire devra passer l examen pour l obtention du certificat de qualification, afin de travailler légalement en Ontario après l expiration de la période limite de 12 mois en tant que membres de l Ordre. 1 nouveaux règlements ont été adoptés afin de protéger l intérêt public depuis 211. examens des ratios compagnon-apprenti ont été complétés par un comité d examen indépendant se basant sur les dossiers-commentaires reçus d experts et d intervenants de l industrie. 15 ratios compagnon-apprenti seront modifiés suite à ces examens: 14 diminueront, 1 augmentera et 18 demeureront identiques. 27 fut la dernière année où un ratio en Ontario fut examiné et modifié avant que le processus d examen des ratios ne soit repris par l Ordre. 216 sera l année où les ratios seront examinés de nouveau. L Ordre s est engagé à procéder à des examens de ratios tous les quatre ans dossiers-commentaires furent reçus du public Source: Politiques et recherches, Ordre des métiers de l Ontario, avril octobre 213. en ce qui a trait à de nombreuses consultations à propos de divers projets de modification règlementaires.

11 Compétences capitales Une compétition provinciale promeut les métiers spécialisés La 25e édition annuelle des Olympiades ontariennes des compétences technologiques (OOCT), la plus importante compétition dans le domaine des métiers spécialisés au Canada, se déroulera à Waterloo du 5 au 7 mai 214. Cette compétition de type olympiades donne aux élèves la possibilité de montrer leurs compétences à l échelle provinciale et nationale. Dans le cadre de compétitions dans des métiers spécialisés allant Photo: courtoisie de Skills Canada du soudage à la boulangerie, les élèves rivalisent pour décrocher la meilleure place en appliquant leurs compétences avec précision et professionnalisme. «Il est important de changer les perceptions et d inciter les jeunes à envisager des carrières dans le secteur des métiers spécialisés pour leur donner davantage d options et de possibilités de réussite», affirme on Johnson, président du conseil d administration de l Ordre des métiers de l Ontario. L Ordre parraine la compétition. Étant donné que de nombreux métiers spécialisés exigent des aptitudes avancées en mathématiques, en sciences, en résolution de problèmes et dans le domaine numérique, des études secondaires sont essentielles pour réussir dans ces métiers. Pour exceller dans les métiers spécialisés, il est crucial d exceller en classe, car c est là que s établit le fondement de la réussite. Il faut se défaire du mythe selon lequel l université est la seule voie qui conduise à une bonne carrière. «Les gens oublient souvent qu il existe quatre cheminements de carrière après l école secondaire : le marché du travail, l apprentissage, le collège et l université. Tous ces cheminements se valent, aucun d entre eux n étant meilleur que l autre; il s agit simplement de voies différentes menant à des carrières et à des résultats différents. En d autres termes, si les métiers spécialisés vous intéressent, l apprentissage et le collège sont la voie à suivre», explique Gail Smyth, directrice générale de Compétences Canada Ontario. Selon des études réalisées par le Forum canadien sur l apprentissage (FCA), ceux qui ont fait un apprentissage se portent mieux sur le plan du salaire, de la sécurité de l emploi et de la satisfaction au travail que ceux qui n en ont pas fait. Lorsqu on les compare à ceux qui n en ont pas fait et aux diplômés d autres programmes techniques, les personnes qui ont fait un apprentissage présentent : de meilleurs résultats d emploi tout de suite après l accréditation et plusieurs années après; un meilleur potentiel de rémunération à court et à long terme; des niveaux plus élevés de satisfaction au travail et de sécurité d emploi. «Changer les perceptions et inciter les jeunes à envisager des carrières dans les métiers spécialisés leur donnent davantage d options et de possibilités de réussite.» - on Johnson Changer la façon dont les métiers spécialisés sont perçus auprès de ceux qui influencent les choix de carrière peut avoir un énorme impact. En promouvant les métiers spécialisés comme étant une option de carrière souhaitable et de premier choix auprès des jeunes Ontariens et Ontariennes, on leur donne accès à davantage de possibilités soit à plus de 15 métiers spécialisés différents et cheminements de carrière potentiels. La 25e édition des Olympiades ontariennes des compétences technologiques organisée par Compétences Canada-Ontario, auxquelles participent près de 2 concurrents aux niveaux élémentaire, secondaire et postsecondaire, se déroule du 5 au 7 mai au IM Park, à Waterloo. Elle sera suivie par les Olympiades nationales de Compétences Canada à Toronto, du 4 au 7 juin, et par le Mondial des métiers à São Paulo, au Brésil, du 11 au 16 août. Pour en savoir plus sur ces compétitions, visitez le site Web de Compétences Canada-Ontario à Sources: Article du FCA-CAF (en anglais seulement) Compétences Canada Article du National Post (en anglais seulement) Métiersspécialisés.ca 11

12 Ce que le 28 avril signifie pour nous Le Jour de deuil national approche à grands pas. Cette journée honore les personnes blessées, rendues handicapées ou encore décédées sur leurs lieux de travail ou de causes directement liées à leur travail et se tient chaque année le 28 avril. Cette commémoration des professionnels et professionnelles des métiers spécialisés de notre province ayant sacrifié leurs vies est l occasion de nous souvenir de l énorme contribution de chacun de ces travailleurs et travailleuses à notre communauté ontarienne. Cette journée, désormais reconnue sous le nom de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail par plus de 1 pays au monde, est une initiative canadienne du Syndicat canadien de la fonction publique datant de Les drapeaux sont en berne à Queen s Park et autres édifices gouvernementaux le 28 avril, et plusieurs lieux de travail, dont l Ordre des métiers de l Ontario, observent une minute de silence pour l occasion. L Ordre reconnaît l importance du Jour de deuil national dans notre province et veut souligner l apport des hommes et des femmes travaillant dans les métiers spécialisés. Nous rendons hommage au dévouement et au travail de tous les professionnels et professionnelles des métiers spécialisés en continuant à faire la promotion des métiers spécialisés et à protéger les intérêts des travailleurs et travailleuses qualifiés. Une liste d événements prenant place le 28 avril sur les sites de monuments commémoratifs se trouve sur le site Web du Workers Health and Safety Centre (en anglais seulement). Le Sommet des métiers spécialisés 214 Tous les deux ans, le Forum canadien sur l apprentissage (Canadian Apprenticeship Forum), organisme à but non lucratif qui est un chef de file dans le domaine de la recherche canadienne sur l apprentissage, organise une conférence nationale sur les métiers spécialisés et l apprentissage dans une ville canadienne différente. La Conférence du FCA CAF, rebaptisée cette année Sommet des métiers spécialisés, se tiendra à l hôtel Westin d Ottawa, du 1er au 3 juin. La conférence offre la possibilité à plus de 5 intervenants venus de tout le pays de se rencontrer pour discuter des enjeux actuels et des stratégies à adopter dans le milieu des métiers spécialisés et de l apprentissage. D éminents conférenciers impliqués dans le milieu ontarien des métiers spécialisés, tels que M. ick Miner, président émeritus du Collège Seneca et auteur de la série de conférences «People Without Jobs, Jobs Without People», ont participé à des conférences antérieures. La conférence de cette année comportera plus de 2 présentations et ateliers interactifs sur des sujets tels que la participation des jeunes et l intégration de groupes habituellement sous-représentés dans le milieu des métiers, la création de cours en ligne pour les apprentis ce qui donnerait plus de souplesse pour combiner théorie et pratique et les lois les plus récentes concernant les travailleurs étrangers et locaux au Canada et l impact de ces lois sur l industrie. Dans le cadre de cette édition 214 de la conférence, on traitera aussi de la pénurie de compétences et de main-d œuvre en Ontario et au Canada en ciblant certaines lacunes actuelles dans plusieurs industries. Le programme complet du sommet sera connu au cours des prochaines semaines avec l annonce d autres conférenciers et du récipiendaire du Prix commémoratif Darryl-Cruickshank, remis par le Conseil canadien des directeurs de l apprentissage. Pour en savoir plus, visitez www. skilledtradessummit.ca. Vous avez des commentaires ou des questions au sujet de Métiers d aujourd hui? Veuillez les envoyer Ordre des métiers de l Ontario 655, rue Bay, bureau 6 Toronto ON M5G 2K4 Téléphone : Sans frais : Télécopieur : Courriel: 12 Note: Bien que l Ordre des métiers de l Ontario fait tout en son pouvoir pour assurer que l information contenue dans cette publication soit à jour et des plus exactes, l Ordre des métiers de l Ontario ne garantie pas qu aucune erreur ne se produise. L information contenue dans cette publication n est pas sensée couvrir toutes les situations possibles. Les renseignements contenus ici n apparaissent qu à titre général d information et les lecteurs et utilisateurs sont encouragés à utiliser leur jugement independant pour ce qui a trait à certains faits.

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Si vous pensez avoir de l expérience et des compétences dans un métier spécialisé qui soient équivalentes à un programme d apprentissage

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Guide de l adhe sion a l Ordre des me tiers. Pour les demandeurs qui ne sont pas des apprentis

Guide de l adhe sion a l Ordre des me tiers. Pour les demandeurs qui ne sont pas des apprentis Guide de l adhe sion a l Ordre des me tiers Pour les demandeurs qui ne sont pas des apprentis Table des matières Introduction 2 Pour déterminer si vous êtes admissible à l adhésion 6 Catégorie Compagnons

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Mars 2010 Le Conseil RH fait progresser les enjeux relatifs à la main-d œuvre communautaire. En tant que

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Documents de demande de bourse de la FSICC 2011

Documents de demande de bourse de la FSICC 2011 LA FONDATION SCOLAIRE DE L'INSTITUT CANADIEN DU CREDIT THE CANADIAN CREDIT INSTITUTE EDUCATIONAL FOUNDATION (FSICC) 219, rue Dufferin, suite 216C, Toronto, Ontario M6K 3J1 Site Internet : www.creditedu.org

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

ACCÈS POUR TOUS. 1223, rue Michael nord, bureau 200 Ottawa (Ontario) K1J 7T2 Tél. : 613-746-2222 Téléc. : 613-746-6721 Web: www.accc.

ACCÈS POUR TOUS. 1223, rue Michael nord, bureau 200 Ottawa (Ontario) K1J 7T2 Tél. : 613-746-2222 Téléc. : 613-746-6721 Web: www.accc. ACCÈS POUR TOUS Mémoire de l ACCC présenté au Comité permanent des ressources humaines, du développement social et de la condition des personnes handicapées Mémoire préparé par : Association des collèges

Plus en détail

PRIX DU PRINCE DE GALLES

PRIX DU PRINCE DE GALLES PRIX DU PRINCE DE GALLES POUR UNE GESTION DURABLE DES FORÊTS Objet Pour souligner annuellement les réalisations exceptionnelles d'un(e) jeune professionnel(le) forestier(e) au Canada, afin d'encourager

Plus en détail

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 D ici au 1 er juillet 2017, un million de Canadiens obtiendront leur premier

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Programme d évaluation des compétences et des acquis Renseignements et lignes directrices

Programme d évaluation des compétences et des acquis Renseignements et lignes directrices Apprentissage et garde des jeunes enfants Manitoba Programme d évaluation des compétences et des acquis Renseignements et lignes directrices Énoncé de mission Le Programme d évaluation des compétences

Plus en détail

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Introduction Les diplômés des universités et des collèges du Canada sont confrontés à des taux inacceptables

Plus en détail

Apprentissage. Présenté par : Kim Jefferies

Apprentissage. Présenté par : Kim Jefferies Apprentissage Présenté par : Kim Jefferies 2011 Comment participer à cet atelier au moyen de l ordinateur Comment poser des questions à l animateur Que faire si je ne peux pas entendre Phase 1 : Apprentissage

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

Programme d apprentissage au secondaire. L apprentissage, c est payant!

Programme d apprentissage au secondaire. L apprentissage, c est payant! Programme d apprentissage au secondaire L apprentissage, c est payant! Qu est-ce que l apprentissage? L apprentissage est un bon moyen de formation qui vous permet de devenir un compagnon d apprentissage

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction...3

TABLE DES MATIÈRES. Introduction...3 RECOMMANDATIONS AUPRÈS DE LA COMMISSION SUR L ÉDUCATION POSTSECONDAIRE AU NOUVEAU-BRUNSWICK Présenté par : L Association étudiante du Collège communautaire de Bathurst Avril 2007 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3

Plus en détail

Le 7 octobre 2014. Cher collègue,

Le 7 octobre 2014. Cher collègue, Le 7 octobre 2014 L honorable Francine Landry Ministre de l Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail Ministre responsable de la Francophonie C.P. 6000 Fredericton, Nouveau-Brunswick E3B

Plus en détail

Guide pour les cours élaborés à l échelon local de la 9 e à la 12 e année

Guide pour les cours élaborés à l échelon local de la 9 e à la 12 e année Ministère de l Éducation Guide pour les cours élaborés à l échelon local de la 9 e à la 12 e année PROCESSUS D ÉLABORATION ET D APPROBATION 2004 Table des matières Introduction 3 Considérations préalables

Plus en détail

Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation?

Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation? : Le Guide du compagnon sur la formation d un apprenti Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation? Soyez d abord fier. Vous êtes sur le point d accomplir un travail exceptionnel

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail Élaborer des preuves relatives à l impact de l in sur le Présentation de Jean-Pierre Voyer (SRSA) et Cathleen Johnson (Université de l Arizona) à la Conférence du FMMT sur l IMT Winnipeg, 14 février 2007

Plus en détail

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Sommaire Publié par le Conseil sectoriel de l électricité www.brightfutures.ca Le Conseil

Plus en détail

Renseignements à l intention d un ou d une étudiant(e) dans une programme de formation en pharmacie

Renseignements à l intention d un ou d une étudiant(e) dans une programme de formation en pharmacie Renseignements à l intention d un ou d une étudiant(e) dans une programme de formation en pharmacie Les candidats à l immatriculation en soit leur premier, deuxième ou troisième année d un programme de

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015) Public Works and Government Services Canada Canadian General Standards Board Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

PROCESSUS DE RECONNAISSANCE. Programme de reconnaissance des fournisseurs de services de formation en santé et en sécurité au travail

PROCESSUS DE RECONNAISSANCE. Programme de reconnaissance des fournisseurs de services de formation en santé et en sécurité au travail PROCESSUS DE RECONNAISSANCE Programme de reconnaissance des fournisseurs de services de formation en santé et en sécurité au travail INTRODUCTION Travail sécuritaire NB offre un programme de reconnaissance

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC GUIDE À L INTENTION DES COMMANDITAIRES BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC @cbtu_women facebook.com/buildtogether.ca LE PROGRAMME «BÂTIR ENSEMBLE» INCLUT DES STRATÉGIES QUI ONT ÉTÉ ADAPTÉES POUR RECRUTER

Plus en détail

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION FICHES DE PARCOURS DE FORMATION Ce document comprend : 3 fiches générales L industrie de la métallurgie Parcours de formation Conditions d admissibilité générales Fiches de métiers, dont : Électricien

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies. Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips. Résumé

Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies. Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips. Résumé Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips Résumé Collection Voies d accès au marché du travail No 4 Mai 2007 Réseaux canadiens de

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

Lignes directrices sur les activités de formation continue (FC)

Lignes directrices sur les activités de formation continue (FC) Lignes directrices sur les activités de formation continue (FC) Afin de conserver votre certification, vous devez satisfaire aux exigences en matière de formation continue reliées à votre titre de compétence.

Plus en détail

L Association des collèges communautaires du Canada

L Association des collèges communautaires du Canada Les collèges et les instituts du Canada favorisent la dualité linguistique Avril 2009 Mémoire présenté au Comité permanent des langues officielles de la Chambre des Communes Association des collèges communautaires

Plus en détail

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017 Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007-2017 APERÇU

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE DEMANDE POUR LE PROGRAMME DE BOURSE D ÉTUDES.

LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE DEMANDE POUR LE PROGRAMME DE BOURSE D ÉTUDES. LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE DEMANDE POUR LE PROGRAMME DE BOURSE D ÉTUDES. Renseignements d ordre général Établie depuis 1880, Johnson Inc. est une société d assurance et d avantages sociaux des

Plus en détail

Si vous résidez chez vos parents pendant vos études, cochez cette case et passez à la section suivante :

Si vous résidez chez vos parents pendant vos études, cochez cette case et passez à la section suivante : 1. Renseignements généraux Section 1.1 Identité du candidat Nom de famille: Prénom : Code permanent du ministère de l Éducation : Date de naissance : Sexe : F M Numéro d assurance sociale : Section 1.2

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME DE PARRAINAGE

GUIDE DU PROGRAMME DE PARRAINAGE GUIDE DU PROGRAMME DE PARRAINAGE TABLE DES MATIÈRES 1. Programme 3 2. L ingénieur junior et son parrain : deux partenaires 3 3. Le parrain et ses responsabilités 3 4. Responsabilités de l ingénieur junior

Plus en détail

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX L ACCC et les CONEIL ECTORIEL NATIONAUX «Le gouvernement travaillera de concert avec ses partenaires afin de faire en sorte que le perfectionnement des compétences suive le rythme de l évolution de l économie.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL Formulaire de demande d inscription à titre de travailleuse ou travailleur social Certificat d inscription général de travailleuse ou travailleur social Combinaison de titres et d expérience pratique 250,

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

VEUILLEZ LIRE AVANT DE PRÉSENTER LA DEMANDE

VEUILLEZ LIRE AVANT DE PRÉSENTER LA DEMANDE 393, avenue University, bureau 1701, 17 e étage, Toronto (Ontario) M5G 1E6 Fonds ontarien de développement des technologies émergentes Investisseur dans une entreprise multinationale spécialisée dans le

Plus en détail

Soyez membre d un conseil : une ressource pour les femmes

Soyez membre d un conseil : une ressource pour les femmes Juin 2011 Soyez membre d un conseil : une ressource pour les femmes Pourquoi être membre d un conseil Les gens siègent à des conseils pour diverses raisons. Parfois, ils cherchent une façon de redonner

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (FPC)

RÈGLEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (FPC) RÈGLEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (FPC) 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-003 Dernière modification : 27 novembre 2015 Page 2 de 14 Table des matières SECTION 1 OBJECTIF... 4 SECTION

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel OBJECTIFS Les Clés du recrutement d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal ont pour objectif de renforcer la capacité des PME à élaborer,

Plus en détail

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite Prospectus de commandite de Santé arc-en-ciel Ontario Survol de la conférence La conférence biennale de Santé arc-en-ciel Ontario (SAO) est la seule au Canada à se consacrer à la santé et au bien-être

Plus en détail

RÈGLEMENT ADMINISTRATIF SUR LES PERMIS D ENTREPRISE DE LA PREMIÈRE NATION * RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N O TABLE DES MATIÈRES

RÈGLEMENT ADMINISTRATIF SUR LES PERMIS D ENTREPRISE DE LA PREMIÈRE NATION * RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N O TABLE DES MATIÈRES RÈGLEMENT ADMINISTRATIF SUR LES PERMIS D ENTREPRISE DE LA PREMIÈRE NATION * RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N O TABLE DES MATIÈRES Article Titre abrégé art. 1 Définitions art. 2 Exigences applicables aux permis

Plus en détail

Page 1. 34-1327F Formulaire de demande de BEPH/BC-ESEIP - 2015-2016 (13 avril 2015)

Page 1. 34-1327F Formulaire de demande de BEPH/BC-ESEIP - 2015-2016 (13 avril 2015) Bourse d études de l Ontario pour personnes handicapées (BEPH) Bourse canadienne servant à l achat d équipement et de services pour étudiants ayant une incapacité permanente (BC-ESEIP) 2015-2016 De quoi

Plus en détail

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT)

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) MARS 2011 Conseil québécois des ressources humaines en tourisme 1 AVANT-PROPOS Ce guide d implantation s adresse spécifiquement

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU NUNAVUT PROGRAMME D EMPLOIS D ÉTÉ

GOUVERNEMENT DU NUNAVUT PROGRAMME D EMPLOIS D ÉTÉ GOUVERNEMENT DU NUNAVUT PROGRAMME D EMPLOIS D ÉTÉ ÉQUITABLES POUR ÉTUDIANTS APERÇU DU PROGRAMME Le Programme d emplois d été équitables pour étudiants (PEEEE) du gouvernement du Nunavut (GN) offre aux

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Ontario East Municipal Conference. 15 Septembre 2010 Kingston

Ontario East Municipal Conference. 15 Septembre 2010 Kingston Ontario East Municipal Conference 15 Septembre 2010 Kingston Qui sommes-nous? Expérience Globale Ontario est un centre d accès à l intention des personnes formées à l étranger qui souhaitent présenter

Plus en détail

Programme de bourses d études Le commerce de détail en tant que choix de carrière 2015 Directives relatives aux demandes d inscription

Programme de bourses d études Le commerce de détail en tant que choix de carrière 2015 Directives relatives aux demandes d inscription Processus de demande d une bourse d études Qui est admissible? Les candidats doivent répondre aux critères suivants pour que leur demande soit évaluée : - Être inscrit dans une université ou un collège

Plus en détail

Introduction... 2. Valeur... 2. Reconnaissance et promotion... 3. Critères d admissibilité... 3. Mises en candidature... 4. Critères de sélection...

Introduction... 2. Valeur... 2. Reconnaissance et promotion... 3. Critères d admissibilité... 3. Mises en candidature... 4. Critères de sélection... 2014 Table des matières Introduction... 2 Valeur... 2 Reconnaissance et promotion... 3 Critères d admissibilité... 3 Mises en candidature... 4 Critères de sélection... 5 Processus de proposition Comment

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

POLITIQUE 7-05 TITRE: POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE 7-05 TITRE: POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE 7-05 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL SOURCE Service des ressources humaines CIBLE Tout le personnel TITRE: POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES SECTEUR RÉSOLUTION CC040615-17 DATE D'ÉMISSION OBJET:

Plus en détail

Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), 1997 2009

Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), 1997 2009 Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), 1997 2009 Les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) constituent

Plus en détail

GTA : les nouveaux spécialistes des TI

GTA : les nouveaux spécialistes des TI GTA : les nouveaux spécialistes des TI QUÉBEC Date : Lieu : Université Concordia, École de gestion John-Molson www.btmtalentmashquebec.ca Faites partie de nos commanditaires et de nos exposants Chris Drummond,

Plus en détail

Test d évaluation en éducation générale

Test d évaluation en éducation générale Test d évaluation en éducation générale GED : un service d évaluation permettant aux adultes d obtenir l équivalent d un diplôme d études secondaires INDEPENDE NT LE ARNI NG CE NTRE CENTRE D ÉTUDES INDÉPENDANTES

Plus en détail

MÉMOIRE sur le Projet de Loi 77 sur l équité salariale

MÉMOIRE sur le Projet de Loi 77 sur l équité salariale MÉMOIRE sur le Projet de Loi 77 sur l équité salariale Présenté au Comité permanent de modification des lois de l Assemblée législative le 26 novembre 2004 Fredericton, Nouveau-Brunswick Le Conseil économique

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

Structure établie pour les cours approuvés par le registrateur

Structure établie pour les cours approuvés par le registrateur Structure établie pour les cours approuvés par le registrateur Relativement aux décisions du comité de discipline et du comité d aptitude professionnelle et Exigences applicables aux fournisseurs des cours

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

LES PRIX FEMMES D AFFAIRES DU QUÉBEC HONORENT DEPUIS 2001 LES QUÉBÉCOISES QUI S ILLUSTRENT DANS LE MONDE DES AFFAIRES.

LES PRIX FEMMES D AFFAIRES DU QUÉBEC HONORENT DEPUIS 2001 LES QUÉBÉCOISES QUI S ILLUSTRENT DANS LE MONDE DES AFFAIRES. LES PRIX FEMMES D AFFAIRES DU QUÉBEC HONORENT DEPUIS 2001 LES QUÉBÉCOISES QUI S ILLUSTRENT DANS LE MONDE DES AFFAIRES. Toutes les entrepreneures, dirigeantes, professionnelles ou cadres d entreprises ou

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire

L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire 2012 www.contactnorth.ca www.contactnord.ca Le 9 mars 2012, M. Glen Murray, ministre de la Formation et

Plus en détail

GUIDE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU REGISTRE ONTARIEN DES PSSP

GUIDE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU REGISTRE ONTARIEN DES PSSP GUIDE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU REGISTRE ONTARIEN DES PSSP Ce formulaire comprend quatre sections : coordonnées, éducation et formation, renseignements sur l emploi et sondage sur les ressources humaines

Plus en détail

Emploi-Québec doit se retirer de la certification des compétences des technologues professionnels

Emploi-Québec doit se retirer de la certification des compétences des technologues professionnels Emploi-Québec doit se retirer de la certification des compétences des technologues professionnels L Ordre des technologues professionnels du Québec (OTPQ), porte-parole des technologues, est heureux de

Plus en détail

Ordre des métiers de l Ontario Plan d activités 2013

Ordre des métiers de l Ontario Plan d activités 2013 Ordre des métiers de l Ontario Plan d activités 2013 8 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1 L ORDRE DES MÉTIERS DE L ONTARIO APERÇU... 3 2 VISION, MISSION, VALEURS ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES... 4 2.1 Vision,

Plus en détail

Présentation pour le plan d infrastructure de dix ans du ministre de l Énergie et de l Infrastructure. Brad Duguid

Présentation pour le plan d infrastructure de dix ans du ministre de l Énergie et de l Infrastructure. Brad Duguid Présentation pour le plan d infrastructure de dix ans du ministre de l Énergie et de l Infrastructure. Brad Duguid Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Ontario Août 2010 Pour obtenir des renseignements

Plus en détail

Formation continue obligatoire

Formation continue obligatoire Formation continue obligatoire POLITIQUE (Organismes) Version décembre 2010 S E R V I C E D U D É V E L O P P E M E N T P R O F E S S I O N N E L Table des matières Section 1 : Information générale 3 1.

Plus en détail

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES 2008-2011 Partenariats Respect de la diversité Intégrer efficacement les Autochtones au marché du travail. Promouvoir

Plus en détail

Table des matières. Préparons-nous 1. Soutenir l apprentissage et le perfectionnement des compétences en milieu de travail 5

Table des matières. Préparons-nous 1. Soutenir l apprentissage et le perfectionnement des compétences en milieu de travail 5 Table des matières Préparons-nous 1 Soutenir l apprentissage et le perfectionnement des compétences en milieu de travail 5 Aider les Néo-Écossais à se trouver de bons emplois 11 Accroître l importance

Plus en détail

Demande d examen du parcours d intégration au Québec en vue de l obtention du Certificat de sélection du Québec. Renseignements généraux

Demande d examen du parcours d intégration au Québec en vue de l obtention du Certificat de sélection du Québec. Renseignements généraux mande d examen du parcours d intégration au en vue de l obtention du Certificat de sélection du A-0523-IF (2015-02) Renseignements généraux titre de requérant principal ou de requérante principale, vous

Plus en détail

2. Qui peut demander des fonds dans le cadre des volets pilotes Formation sur mesure et Perfectionnement professionnel du Programme de SCOE?

2. Qui peut demander des fonds dans le cadre des volets pilotes Formation sur mesure et Perfectionnement professionnel du Programme de SCOE? Programme de subventions Canada-Ontario pour l emploi Volets pilotes Formation sur mesure et Perfectionnement professionnel Foire aux questions pour les employeurs GÉNÉRALITÉS 1. Quelle est la différence

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

Enquête auprès d employeurs de certains métiers spécialisés du programme du Sceau rouge

Enquête auprès d employeurs de certains métiers spécialisés du programme du Sceau rouge Enquête auprès d employeurs de certains métiers spécialisés du programme du Sceau rouge Rapport sommaire définitif Conseil canadien des directeurs de l'apprentissage Enquête auprès d employeurs de certains

Plus en détail

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment?

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment? L info AO se veut un moyen de fournir des outils pratiques en orientation La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Info AO Des réponses à vos questions en orientation pour le quotidien

Plus en détail

Le Bureau des examinateurs en pharmacie du Canada Foire aux questions (techniciens en pharmacie)

Le Bureau des examinateurs en pharmacie du Canada Foire aux questions (techniciens en pharmacie) Survol Le Bureau des examinateurs en pharmacie du Canada Foire aux questions (techniciens en pharmacie) Q1 Q2 Q3 Qu est-ce que le Bureau des examinateurs en pharmacie du Canada? Le Bureau des examinateurs

Plus en détail

DEMANDE DE DÉLIVRANCE DE PERMIS ET D INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES DE L ORDRE PROFESSIONNEL DES CRIMINOLOGUES DU QUÉBEC 2015-2016

DEMANDE DE DÉLIVRANCE DE PERMIS ET D INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES DE L ORDRE PROFESSIONNEL DES CRIMINOLOGUES DU QUÉBEC 2015-2016 DEMANDE DE DÉLIVRANCE DE PERMIS ET D INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES DE L ORDRE PROFESSIONNEL DES CRIMINOLOGUES DU QUÉBEC 2015-2016 Le Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre

Plus en détail

Recommandations avant inscription à AC JumpStart

Recommandations avant inscription à AC JumpStart Recommandations avant inscription à AC JumpStart Qu est-ce qu AC JumpStart? AC JumpStart est un programme innovateur d incubation et d encadrement soutenant l implantation d entreprises en démarrage à

Plus en détail

certificat de qualification professionnelle

certificat de qualification professionnelle Examen du certificat de qualification professionnelle Guide à l intention des candidats Imprimé sur du papier recyclé 10-117 ISBN 978-1-4435-4041-4 (PDF) ISBN 978-1-4435-4042-1 (TXT) Imprimeur de la Reine

Plus en détail

Discours de présentation du prix John-Leslie Dany Girard, B.A.A., FCGA Président du Conseil, CGA-Canada

Discours de présentation du prix John-Leslie Dany Girard, B.A.A., FCGA Président du Conseil, CGA-Canada Discours de présentation du prix John-Leslie Dany Girard, B.A.A., FCGA Président du Conseil, CGA-Canada Dîner des membres du Conseil d administration de CGA-Canada Hôtel Intercontinental Montréal Le vendredi

Plus en détail

Le comité des traducteurs salariés de l ATIO est

Le comité des traducteurs salariés de l ATIO est Brève introduction aux résultats du sondage de 2012 des traducteurs salariés Par le comité des traducteurs salaries de l ATIO Le comité des traducteurs salariés de l ATIO est fier de présenter les résultats

Plus en détail

GUIDE DU REQUÉRANT ET FORMULAIRE DE DEMANDE BOURSE D ÉTUDES

GUIDE DU REQUÉRANT ET FORMULAIRE DE DEMANDE BOURSE D ÉTUDES GUIDE DU REQUÉRANT ET FORMULAIRE DE DEMANDE BOURSE D ÉTUDES FORMULAIRE OFFICIEL 205 boulevard Provencher, bureau 101 Tél. /Ph.: 204.237.5852 Sans frais : 866.237.5852 Winnipeg (MB) R2H 0G4 Téléc. /Fax

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail