Professeur titulaire Département de médecine familiale Université Laval

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Professeur titulaire Département de médecine familiale Université Laval"

Transcription

1 Michel Labrecque MD, MSc Professeur titulaire Département de médecine familiale Université Laval

2 Objectifs Préciser l état des connaissances sur le dépistage du cancer colorectal Discuter de la ligne de conduite à adopter par les membres du Département de médecine générale

3 Les conditions propices au dépistage La prévalence de la maladie dans la population cible est élevée Ses conséquences (mortalité ou morbidité) sont graves La maladie a un stade préclinique décelable avant la manifestation de signes et symptômes Le traitement précoce est plus avantageux que le traitement tardif Les tests de dépistage sont sensibles et spécifiques Les tests sont acceptables par la population cible (faciles d utilisation, pratiquement sans risque et inconfort) Les tests sont acceptables pour la société (intérêt et coûts)

4 Le cancer colorectal Je propose systématiquement le dépistage du cancer colorectal à mes patients asymptomatiques de 50 ans et plus? Oui Non

5 Le cancer colorectal Transformation des cellules saines de la paroi interne du gros intestin en adénomes (polypes) puis en carcinomes (cancer) Cette transformation (adénome à carcinome) s échelonne sur environ 10 ans. Pour un polype de 1+ cm: 2,5% à 5 ans, 8% à 10 ans et 24% à 20 ans. 50% des cancers sont en amont du rectosigmoïde 3e rang de l incidence des cancers (4,200 cas au Québec en 98) 2e rang pour la mortalité chez les hommes et 3e chez les femmes (28% à 1 an, 48% à 5 ans) La mortalité varie selon le stade de la maladie Stade I 5-10% à 5 ans Stade IV 90-95% à 5 ans

6 Risque moyen Facteurs de risque Adulte de 50 ans ou plus sans antécédent Risque élevé Histoire personnelle de polype ou cancer Histoire familiale (HF) Maladie inflammatoire de l intestin (MII) Polypose adénomateuse familiale (PAF) Cancer colique héréditaire nonpolypoïde (CCHNP)

7 Facteurs de risque Facteurs associés à des nouveaux cas de cancer colorectal 75% 1% 18% Sporadique HF CCHNP MII PAF 1% 5%

8 Facteurs de risque Risque à vie dans la population générale: 1/50 Risque relatif selon l âge et les antécédents familiaux (parent du premier 1 e degré) Risque Relatif âge aucun 1 parent > 45 ans 1 parent < 45 ans 2 parents

9 Le dépistage 1 Toucher rectal 2 Recherche de sang fécal occulte annuel ou bisannuel tests au gaïac (Hemoccult II) tests immunologiques (HemeSelect) Fluorescence des porphyrines (HemoQuant) 3 Sigmoïdoscopie flexible aux 5-10 ans 4 Sigmoïdoscopie flexible et recherche de sang fécal occulte 5 Lavement baryté double contraste aux 5-10 ans 6 Coloscopie aux 10 ans

10 Avantages et inconvénients du toucher rectal Simple Accessible Faible portée:5-10% des cancers

11 Avantages et inconvénients de l Hemoccult II 3 essais cliniques randomisés démontrant une baisse de 15 à 20% de la mortalité par cancer colorectal Éviterait 200 décès par cancer/an au Québec Le plus simple et le moins cher Manque 50% des lésions (sensibilité) VP+ 10% (positifs 2%, spécificité 90%) Compliance 60% Le moins performant

12 Avantages et inconvénients de la sigmoïdoscopie flexible Baisse de mortalité possible (cas-témoin) Sensibilité 90% Spécificité 95% (99% pour cancer) peut être combinée à la recherche de sang fécal Portée moyenne:50% des lésions Accessibilité? Acceptabilité?

13 Avantages et inconvénients du lavement baryté double contraste Spécificité 99% pour cancer et 90-95% pour polype 1+ cm peut être combiné à la sigmoïdoscopie Moins cher que l endoscopie Accessibilité? Aucune preuve de baisse de mortalité Sensibilité 70% Coloscopie si + Acceptabilité?

14 Avantages et inconvénients de la coloscopie Le standard de référence Sensibilité 99% pour cancer et % pour polype 1+ cm Spécificité 99% Le plus efficace Aucune preuve de baisse de mortalité Acceptabilité? Accessibilité? Le plus cher

15 Les recommandations Groupe d étude canadien sur les soins de santé préventifs Hemoccult II: recommandation C en révision vers A ou B Groupe d étude américain sur les soins de santé préventifs Hemoccult II ou autres: recommandation B Conseil d évaluation des technologies de la santé du Québec (CETSQ) programme national (Hemoccult( II bisannuel) projets pilotes

16 Monsieur Tremblay 58 ans, sans antécédent personnel ou familial de cancer colorectal,, désire un «check-up». Son voisin et ami qui a 62 ans vient tout juste d apprendre qu il a un cancer colorectal.

17 Que lui proposez-vous? Strictement un examen physique complet (avec TR) Une recherche de sang dans les selles chaque année Une recherche de sang dans les selles aux 2 ans Une sigmoïdoscopie flexible aux 5-10 ans Une recherche de sang dans les selles et une sigmoïdoscopie flexible Un lavement baryté double contraste (LBDC) aux 5-10 ans Une coloscopie aux 10 ans

18 Le cancer colorectal: les bonnes adresses Conseil d évaluation des technologies de la santé du Québec msss.gouv.qc.ca/.ca/cets/ College of Physicians and Surgeons of Manitoba umanitoba.ca/.ca/colleges/physicians_and_surgeons/gui de/325.html American Gastroenterology Association gastro.org/colorectal

Le cancer colorectal (CCR) est le deuxième cancer le

Le cancer colorectal (CCR) est le deuxième cancer le D une importance vitale! Gilles Jobin, MD, FRCPC, MSc Mise àj our Présenté dans le cadre de la conférence : Les 15 e Journées annuelles du Département de médecine, Université de Montréal, novembre 2006

Plus en détail

Formation programme cantonal dépistage du cancer colorectal.

Formation programme cantonal dépistage du cancer colorectal. Formation programme cantonal dépistage du cancer colorectal. Première partie Cancer colorectal: épidémiologie et prévention Dr PD MER Jean-Luc Bulliard Division des Maladies Chroniques - CHUV Jean-Luc.Bulliard@chuv.ch

Plus en détail

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Dépistage du cancer colorectal (CCR) Reconnaître l importance du dépistage du CCR. Comprendre la progression des lésions pré-néoplasiques vers l adénocarcinome. Identifier

Plus en détail

3/13/2016. RAPPEL EPIDEMIOLOGIQUE (France INCa) Pourquoi dépister? POURQUOI LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL?

3/13/2016. RAPPEL EPIDEMIOLOGIQUE (France INCa) Pourquoi dépister? POURQUOI LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL? Un geste simple, qui peut vous sauver la vie POURQUOI LE DÉPISTAGE? Dr Tu Le Trung RAPPEL EPIDEMIOLOGIQUE (France - 2012 - INCa) Pourquoi dépister? 42 152 nouveaux cas par an (incidence ) 17 722 décès

Plus en détail

dépistage du cancer colorectal

dépistage du cancer colorectal Mise à jour sur le dépistage du cancer colorectal S. Groulx, MD, FCMF - G.Baron, MD, MSc,FRCPC Joanne Émond, MD - Claude Tremblay, MSc, PhD et Marie-Sylvie Bisizi, MD, MPH Mars 2002 Objectifs À l issue

Plus en détail

PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Suis-je un sujet à risque?

PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Suis-je un sujet à risque? PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Suis-je un sujet à risque? Avez-vous été opéré(e) d un cancer ou d un gros polype du côlon ou du rectum? OUI NON Avez-vous un ou des parents proches (frères,

Plus en détail

dépistage de masse organisé du cancer colorectal dans le Haut-Rhin ADECA 68

dépistage de masse organisé du cancer colorectal dans le Haut-Rhin ADECA 68 dépistage de masse organisé du cancer colorectal dans le Haut-Rhin ADECA 68 Objectifs généraux de la soirée Vous motiver et vous mobiliser Vous apporter les éléments épidémiologiques locaux Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles

Test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles Test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles Détermination d un seuil de positivité pour démarrer les projets de démonstration du PQDCCR Réalisé par Eric Potvin, Ph.D. En collaboration

Plus en détail

Modélisation médico économique du dépistage du cancer colorectal. Idir Ghout, Isabelle Durand- Zaleski et Iradj Sobhani

Modélisation médico économique du dépistage du cancer colorectal. Idir Ghout, Isabelle Durand- Zaleski et Iradj Sobhani Modélisation médico économique du dépistage du cancer colorectal Idir Ghout, Isabelle Durand- Zaleski et Iradj Sobhani Classement d une stratégie nouvelle par rapport à la stratégie de référence (Rappel)

Plus en détail

LE CANCER DU COLON et du RECTUM

LE CANCER DU COLON et du RECTUM LE CANCER DU COLON et du RECTUM Quelle fréquence et gravité en France? Comment le dépister? Comment le prévenir? Qui est à risque? Service de Gastro Entérologie Nutrition Hôpital Rangueil CHU de Toulouse

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal. Tuyau ou écouvillon? De la pertinence de laisser le choix au patient

Dépistage du cancer colorectal. Tuyau ou écouvillon? De la pertinence de laisser le choix au patient Dépistage du cancer colorectal Tuyau ou écouvillon? De la pertinence de laisser le choix au patient Le cancer colorectal : un cancer insidieux Stade et survie à 5 ans Stade I (15%) 85-95% Stade II (20-30%)

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL Passage au test immunologique 2 LE CANCER COLORECTAL (CCR) : un enjeu de santé publique 3 e cancer le plus fréquent : 2 e cancer chez la femme

Plus en détail

Dépistage organisé du cancer colorectal en France : Evaluation du programme national sur 46 départements pour la période

Dépistage organisé du cancer colorectal en France : Evaluation du programme national sur 46 départements pour la période Evaluation du programme national sur 46 départements pour la période 2008-2009 V e Congrès International d Epidémiologie ADELF/EPITER, 12-14 septembre 2012, Bruxelles K Leuraud, D Jezewski-Serra, E Salines

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal: que proposer? Marc Van den Eynde Février 2011

Dépistage du cancer colorectal: que proposer? Marc Van den Eynde Février 2011 Dépistage du cancer colorectal: que proposer? Marc Van den Eynde Février 2011 1 Epidemiologie Le cancer colorectal est fréquent et de mauvais pronostic: 2 e cancer chez la femme 3 e cancer chez l homme

Plus en détail

Yves Gandon CANCER DU COLON

Yves Gandon CANCER DU COLON Yves Gandon CANCER DU COLON Contexte Problème de santé publique : 2 nd K pays développés, 2/3 des CCR Colon : 30000 nouveaux cas/ an en France Mortalité baisse : précocité du diagnostic amélioration des

Plus en détail

DEPISTAGE DU CANCER COLO-RECTAL

DEPISTAGE DU CANCER COLO-RECTAL DEPISTAGE DU CANCER COLO-RECTAL PLAN I- Introduction II- En quoi consiste le dépistage colo-rectal? III- Comment en bénéficier? IV- Mode d emploi du test Hemoccult! V- Une efficacité modeste VI- Une balance

Plus en détail

Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE. Fier commanditaire de

Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE. Fier commanditaire de Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE Fier commanditaire de 1 TEST DE DÉPISTAGE SEPTIN9 Votre professionnel de la santé peut utiliser

Plus en détail

Dépistages organisés du cancer : état des lieux et perspectives

Dépistages organisés du cancer : état des lieux et perspectives Dépistages organisés du cancer : état des lieux et perspectives Dr Anne DELORAINE, DOC Savoie Dr Catherine EXBRAYAT, ODLC Isère Dr Claudine MATHIS, RDC Haute Savoie Les incontournables 2014 en cancérologie

Plus en détail

Dépistage du cancer colo-rectal

Dépistage du cancer colo-rectal Dossier 1 Dépistage du cancer colo-rectal Énoncé Vous suivez en gastro-entérologie Mme C. depuis ses 21 ans, dans le cadre d'une maladie de Crohn. Elle a actuellement 34 ans. Elle vous interroge sur le

Plus en détail

PARLONS CANCER. Cancer colorectal, maladie de Crohn et colite ulcéreuse

PARLONS CANCER. Cancer colorectal, maladie de Crohn et colite ulcéreuse PARLONS CANCER Cancer colorectal, maladie de Crohn et colite ulcéreuse GÉNÉRALITÉS Le cancer colorectal, ou CCR, constitue la deuxième cause de décès par cancer en importance au Canada. En 2013, on estimait

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal: les recommandations persistent et se précisent! Lignes directrices 2016 du GÉCSSP

Dépistage du cancer colorectal: les recommandations persistent et se précisent! Lignes directrices 2016 du GÉCSSP Dépistage du cancer colorectal: les recommandations persistent et se précisent! Lignes directrices 2016 du GCSSP Stéphane Groulx,.D., CC, C embre du GCSSP édecin de famille, G Pierre-Boucher, Longueuil

Plus en détail

LA MOSELLE DEPARTEMENT PILOTE. Rappel bref des généralités :

LA MOSELLE DEPARTEMENT PILOTE. Rappel bref des généralités : LE DEPISTAGE DU CANCER COLO RECTAL (DCCR) LA MOSELLE DEPARTEMENT PILOTE Rappel bref des généralités : L information privilégiera l aspect pratique de la relation MG - Patient Consultation de Prévention

Plus en détail

LE CANCER COLO-RECTAL POURQUOI ET COMMENT DÉPISTER?

LE CANCER COLO-RECTAL POURQUOI ET COMMENT DÉPISTER? LE CANCER COLO-RECTAL POURQUOI ET COMMENT DÉPISTER? Des études contrôlées et randomisées ont démontré qu'un programme de dépistage basé sur un test de recherche de saignement occulte dans les selles 1,

Plus en détail

1 million de Nx cas / an Dc / an 50 % de survie à 5ans

1 million de Nx cas / an Dc / an 50 % de survie à 5ans 4 - Fréquent : (Amérique Nord; Europe de l ouest; Japon ; Australie) - Grave : Mortalité élevée Chiffres alarmants. 1 million de Nx cas / an 500 000 Dc / an 50 % de survie à 5ans Le cancer colo-rectal

Plus en détail

Mars Bleu Dossier de presse

Mars Bleu Dossier de presse ² Mars Bleu 2013 Mois de mobilisation contre le cancer colorectal Dossier de presse Sommaire 1- Présentation. 2 2- Les enjeux. 3 3- Le dépistage organisé du cancer colorectal... 4 à 5 4- Les actions 6

Plus en détail

Directives pour le dépistage et le suivi de la Polypose Adénomateuse Familiale (FAP )

Directives pour le dépistage et le suivi de la Polypose Adénomateuse Familiale (FAP ) Directives pour le dépistage et le suivi de la Polypose Adénomateuse Familiale (FAP ) 12/09/2007 Résumé Patients atteints de Polypose Adénomateuse Familiale (FAP) classique 1. Suivi endoscopique après

Plus en détail

Coloscopie virtuelle: comment débuter?

Coloscopie virtuelle: comment débuter? Coloscopie virtuelle: comment débuter? N. Siauve, L Fournier, C Grataloup, A Hernigou CA Cuénod, G Frija Hôpital Européen G. Pompidou Paris, France Il est temps de s intéresser à la coloscopie virtuelle.

Plus en détail

Application des recommandations de la Coloscopie en France

Application des recommandations de la Coloscopie en France Application des recommandations de la Coloscopie en France Étude de pratique des hépatogastro-entérologues français Dr J. Huppertz, Dr. R. Coriat, Pr. S. Chaussade Université Paris Descartes Service de

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal à la Martinique

Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Jeudi 10 mars 2016 Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Version V1 du 24/02/2016 1 Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Épidémiologie du cancer colorectal Version V1 du 24/02/2016 2

Plus en détail

Recommandations sur le dépistage du cancer colorectal 2016

Recommandations sur le dépistage du cancer colorectal 2016 Recommandations sur le dépistage du cancer colorectal 2016 Groupe d étude canadien sur les soins de santé préventifs (GECSSP) Mettre la prévention en pratique Canadian Task Force on Preventive Health Care

Plus en détail

XVI émes JPC Dr Samir Hochlaf 02 Octobre 2010

XVI émes JPC Dr Samir Hochlaf 02 Octobre 2010 XVI émes JPC Dr Samir Hochlaf 02 Octobre 2010 Données épidémiologiques Dans le monde : Incidence : 945 000 nouveaux cas/an Décès par CCR : 490 000/an En Europe: Incidence : 360 000 Décès par CCR : 200

Plus en détail

CHIREC Update Denis FRANCHIMONT. Dépistage et surveillance du cancer du colon. Gastro-entérologie, CHIREC

CHIREC Update Denis FRANCHIMONT. Dépistage et surveillance du cancer du colon. Gastro-entérologie, CHIREC CHIREC Update 2016 Dépistage et surveillance du cancer du colon Denis FRANCHIMONT Gastro-entérologie, CHIREC Histoire naturelle des polypes colorectaux et du cancer du colon Modalités de dépistage: FOBT,

Plus en détail

Cancer Colorectal.

Cancer Colorectal. www.gefluc-paris.fr Cancer colorectal : points clés En France, le cancer colorectal est le 3 ème cancer le plus fréquent et meurtrier tous sexes confondus. Il se développe dans sa grande majorité chez

Plus en détail

Passage au test immunologique Les points clés du nouveau dispositif

Passage au test immunologique Les points clés du nouveau dispositif PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL Passage au test immunologique Les points clés du nouveau dispositif SOMMAIRE : I - Le dépistage du cancer colorectal chez les personnes à risque

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

PLACE DE LA COLOSCOPIE VIRTUELLE DANS LE DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

PLACE DE LA COLOSCOPIE VIRTUELLE DANS LE DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL PLACE DE LA COLOSCOPIE VIRTUELLE DANS LE DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL JANVIER 2001 SERVICE EVALUATION DES TECHNOLOGIES SERVICE EVALUATION ECONOMIQUE L AGENCE NATIONALE D ACCREDITATION ET D EVALUATION

Plus en détail

COLOSCOPIE VIRTUELLE PAR SCANNER : L EXPERIENCE D UN CENTRE RADIOLOGIQUE PRIVE

COLOSCOPIE VIRTUELLE PAR SCANNER : L EXPERIENCE D UN CENTRE RADIOLOGIQUE PRIVE COLOSCOPIE VIRTUELLE PAR SCANNER : L EXPERIENCE D UN CENTRE RADIOLOGIQUE PRIVE Dr M. Suissa* Dr D. Buthiau* Dr B.Noblinski * *Institut de Radiologie de Paris 75008 Paris OBJECTIFS Rapporter notre expérience

Plus en détail

Syndrome de Lynch Congrès national de la SMMAD 2014 JC Saurin, Lyon

Syndrome de Lynch Congrès national de la SMMAD 2014 JC Saurin, Lyon Syndrome de Lynch Congrès national de la SMMAD 2014 JC Saurin, Lyon Definition : prédisposition au cancer colorectal, Endomètre, ovaire, voies urinaires, estomac, grêle, dermatologique, biliaire, SNC Mutation

Plus en détail

Cout du dépistage organisé du CCR

Cout du dépistage organisé du CCR Cout du dépistage organisé du CCR Docteur Anne Calazel - Toulouse AG du CREGG 25 et 26 Septembre 2009, Disneyland Resort Paris Politique du dépistage Dépistage = diagnostic d une maladie inconnue Le pronostic

Plus en détail

Performance de la coloscopie

Performance de la coloscopie Performance de la coloscopie Le temps de retrait est il un bon marqueur? Jean François Bretagne Rennes Coloscopie : gold standard de l examen du côlon Oui, mais 1. Environ 5% des patients avec CCR ont

Plus en détail

PARLONS CANCER. Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin

PARLONS CANCER. Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin PARLONS CANCER Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin QUELQUES DONNÉES Selon l Association canadienne du cancer colorectal, le cancer colorectal constitue la deuxième cause de décès par

Plus en détail

Le coût de la coloscopie de prévention et du cancer colo-rectal

Le coût de la coloscopie de prévention et du cancer colo-rectal SYMPOSIUM SCIENTIFIQUE Coloscopie de pre vention du cancer colorectal Le coût de la coloscopie de prévention et du cancer colo-rectal Dr. Jean-Marc Canard Clinique du Trocadéro, Paris Remerciements à J.C.

Plus en détail

REGARD CRITIQUE SUR LE DÉPISTAGE : POURQUOI? POUR QUI? COMMENT?

REGARD CRITIQUE SUR LE DÉPISTAGE : POURQUOI? POUR QUI? COMMENT? REGARD CRITIQUE SUR LE DÉPISTAGE : POURQUOI? POUR QUI? COMMENT? Le vendredi 29 janvier 2010 Hôtel Chéribourg, Magog-Orford (Sortie 118 de l Autoroute 10 Direction Orford) 2603, chemin du Parc Orford (Québec)

Plus en détail

PREVENTION ET DEPISTAGE DES CANCERS EN MEDECINE GENERALE

PREVENTION ET DEPISTAGE DES CANCERS EN MEDECINE GENERALE PREVENTION ET DEPISTAGE DES CANCERS EN MEDECINE GENERALE Dr GARDON G. Melle PIANO V. 31/10/2010 1 Plan de la séance - Objectifs de la séance - Introduction magistrale - 1er cas clinique selon ECN - Corrigé

Plus en détail

EPIDÉMIOLOGIE DU CANCER

EPIDÉMIOLOGIE DU CANCER EPIDÉMIOLOGIE DU CANCER FORMATION INFIRMIÈRE EN ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE BESANCON, LE 26/01/2012 MOUILLET GUILLAUME, ONCOLOGIE MÉDICALE Définition : ÉPIDÉMIOLOGIE Discipline qui a pour but l étude de la distribution

Plus en détail

Mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal

Mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal Mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal Depuis 2008, le mois de mars est dédié à la mobilisation contre le cancer colorectal. Afin de sensibiliser la population cible à l importance du

Plus en détail

Oncogénétique: génétique constitutionnelle, génétique somatique et tests théranostiques. Médecine prédictive

Oncogénétique: génétique constitutionnelle, génétique somatique et tests théranostiques. Médecine prédictive Oncogénétique: génétique constitutionnelle, génétique somatique et tests théranostiques Médecine prédictive Novembre 2015 Oncogénétique: génétique constitutionnelle, génétique somatique et tests théranostiques

Plus en détail

Enquête auprès des médecins. généralistes des Pyrénées-Orientales

Enquête auprès des médecins. généralistes des Pyrénées-Orientales Etat des lieux du dépistage du cancer colorectal en France Enquête auprès des médecins généralistes des Pyrénées-Orientales Thèse pour le doctorat en médecine Présentée par Solène Goulaouic 12 Décembre

Plus en détail

Démystifier le rôle du médecin de famille pour mieux s investir

Démystifier le rôle du médecin de famille pour mieux s investir Démystifier le rôle du médecin de famille pour mieux s investir Arnaud Samson, MD, LMCC Médecin de famille CSSS Manicouagan Professeur agrégé de clinique Université Laval 1er décembre 2006 Objectifs Contribution

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION 2010

DOSSIER DE PRESENTATION 2010 DOSSIER DE PRESENTATION 2010 Dépistage organisé des cancers en Isère Sein - Col utérin - Colon rectum G:\AJoS\MEDIAS\DOSSIERS PRESSE\dossier1 presse Last 2010.doc 1 La mission de santé publique de l ODLC

Plus en détail

Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR

Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR J.M CANARD Clinique du Trocadéro, Paris. Merci à JC Letard, V Vaillant,M Palazzo Coût global du cancer en France prise en charge hospitalière : 7,1 Milliards

Plus en détail

CONTRE LES CANCERS VOS CONSEILS DÉPISTAGE

CONTRE LES CANCERS VOS CONSEILS DÉPISTAGE CONTRE LES CANCERS VOS CONSEILS DÉPISTAGE SE FAIRE DÉPISTER POUR MIEUX SOIGNER OU ÉVITER UN CANCER LE DÉPISTAGE DES CANCERS, UNE CHANCE > SE FAIRE DÉPISTER POUR MIEUX SOIGNER OU ÉVITER UN CANCER Le dépistage

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal. Adoption d un test immunologique

Dépistage du cancer colorectal. Adoption d un test immunologique Dépistage du cancer colorectal Adoption d un test immunologique Dépistage organisé du cancer colorectal : passage au test immunologique I. Eléments de contexte, enjeux et grandes étapes du passage au test

Plus en détail

Faut-il un dépistage systématique dans les maladies de surcharge lysosomale? Ségolène Aymé

Faut-il un dépistage systématique dans les maladies de surcharge lysosomale? Ségolène Aymé Faut-il un dépistage systématique dans les maladies de surcharge lysosomale? Ségolène Aymé ayme@orpha.net Dépistage en population Problèmes spécifiques: - Les individus concernés sont par définition à

Plus en détail

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009 Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP par le Dr Jean-Louis DUJARDIN FMC La Châtre Mardi 06 octobre 2009 Programme de dépistage du Cancer Colo Rectal (CCR) CREDEP La Châtre

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Rapports d activité de dépistage

DOCUMENT D INFORMATION Rapports d activité de dépistage DOCUMENT D INFORMATION Rapports d activité de dépistage Ce qui s est passé Postes Canada ne peut confirmer la livraison de 15 rapports d activité de dépistage contenant des renseignements personnels sur

Plus en détail

Docteurs Mondet et Boyer

Docteurs Mondet et Boyer VOUS AVEZ DES QUESTIONS CONCERNANT LE DEPISTAGE ET LA DETECTION PRECOCE DU CANCER DE PROSTATE? VOICI QUELQUES ELEMENTS DE REPONSE. POURQUOI? POURQUOI PAS? POUR QUI? COMMENT? Docteurs Mondet et Boyer 05/01/2015

Plus en détail

DIAPORAMA DE FORMATION

DIAPORAMA DE FORMATION DIAPORAMA DE FORMATION Incidence du cancer en France Les principes du dépistage La campagne de dépistage du cancer du sein La campagne de dépistage du cancer colorectal 2 Fréquence et mortalité des cancers

Plus en détail

UE SANTE SOCIETE HUMANITE

UE SANTE SOCIETE HUMANITE UE SANTE SOCIETE HUMANITE Module Santé Publique DCEM1, 2 ème Session, juin 2012 Ce sujet comporte 5 pages et 20 QCM. Le nombre de réponses correctes peut varier de 1 à 5. 1 QCM 1 : La prévention secondaire

Plus en détail

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG 1.00 0.75 Regorafenib

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL Passage au test immunologique 2 LE CANCER COLORECTAL (CCR) : un enjeu de santé publique 3 e cancer le plus fréquent : 2 e cancer chez la femme

Plus en détail

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL. Dre S. Lefebvre CHVO- Gatineau

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL. Dre S. Lefebvre CHVO- Gatineau LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Dre S. Lefebvre CHVO- Gatineau Dépistage du cancer colorectal (CCR) Reconnaître l importance du dépistage du CCR. Comprendre la progression des lésions pré-néoplasiques

Plus en détail

Série prévention. Cancer colorectal. Comment réduire votre risque personnel. Le cancer : une lutte à finir

Série prévention. Cancer colorectal. Comment réduire votre risque personnel. Le cancer : une lutte à finir Série prévention Cancer colorectal Comment réduire votre risque personnel Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer colorectal Comment réduire votre risque personnel Le cancer colorectal

Plus en détail

PLUs d excuses, faites le test!

PLUs d excuses, faites le test! Je n ai pas le temps. Ce n est pas pour moi. Cela fait mal? J ai peur. Vous avez entre 55 et 74 ans? Vous recevrez un test de dépistage à la maison en 2016 ou en 2017 PLUs d excuses, faites le test! Le

Plus en détail

Diapositive 1 : Ecran de démarrage. Diapositive 2 : Accueil. Diapositive 3 : Objectifs de la séquence. Diapositive 4 : Observations

Diapositive 1 : Ecran de démarrage. Diapositive 2 : Accueil. Diapositive 3 : Objectifs de la séquence. Diapositive 4 : Observations Diapositive 1 : Ecran de démarrage Diapositive 2 : Accueil Voyons maintenant l exemple d un cas de cancer colique, l un des quatre cancers les plus diagnostiqués en France. Diapositive 3 : Objectifs de

Plus en détail

LA DETECTION DES TUMEURS DE VESSIE D ORIGINE PROFESSIONNELLE EN outils et indications? Ch. COULANGE Marseille 15 novembre 2008.

LA DETECTION DES TUMEURS DE VESSIE D ORIGINE PROFESSIONNELLE EN outils et indications? Ch. COULANGE Marseille 15 novembre 2008. LA DETECTION DES TUMEURS DE VESSIE D ORIGINE PROFESSIONNELLE EN 2008 outils et indications? Ch. COULANGE Marseille 15 novembre 2008. données épidémiologiques en France Incidence Age moyen 11 000 nouveaux

Plus en détail

Détection précoce et dépistage

Détection précoce et dépistage Détection précoce et dépistage Information à l intention des hommes Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Détection précoce et dépistage Information à l intention des hommes Difficile

Plus en détail

MARS BLEU, MOIS DE PROMOTION DU DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

MARS BLEU, MOIS DE PROMOTION DU DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL MARS BLEU, MOIS DE PROMOTION DU DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL 1 Conférence de presse Mars Bleu 26 février 2016 Un geste simple peut vous sauver la vie 2015 marque une véritable avancée dans le dépistage

Plus en détail

LE CANCER COLORECTAL

LE CANCER COLORECTAL LE CANCER COLORECTAL Définition Le cancer colorectal est une maladie des cellules qui tapissent l'intérieur du côlon ou du rectum. Il se développe à partir d une cellule initialement normale qui se transforme

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005

TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005 TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005 Définitions (1) Troubles fonctionnels intestinaux (TFI) = colopathie

Plus en détail

L'avenir de la coloscopie virtuelle est-il une question d'efficacité diagnostique? Julien Marsot Imagerie Médicale Mermoz Lyon

L'avenir de la coloscopie virtuelle est-il une question d'efficacité diagnostique? Julien Marsot Imagerie Médicale Mermoz Lyon L'avenir de la coloscopie virtuelle est-il une question d'efficacité diagnostique? Julien Marsot Imagerie Médicale Mermoz Lyon Cancer et polypes colo-rectaux 3ème cancer le plus fréquent en France, 37

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal par endoscopie classique ou coloscopie virtuelle

Dépistage du cancer colorectal par endoscopie classique ou coloscopie virtuelle Dépistage du cancer colorectal par endoscopie classique ou coloscopie virtuelle D. Heresbach et J.-F. Bretagne Introduction En France, le dépistage du cancer colorectal est basé sur les recommandations

Plus en détail

DOCTORAT EN MÉDECINE

DOCTORAT EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 F A C U L T É D E M É D E C I N E Année 2011 n THÈSE POUR LE DOCTORAT EN MÉDECINE (Diplôme d Etat) PAR GAYE Nancy Née le 28 novembre 1979 à Paris 12e Présentée et soutenue

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le dépistage organisé du cancer colorectal Jeudi 10 mars 2011 Contact presse

DOSSIER DE PRESSE Le dépistage organisé du cancer colorectal Jeudi 10 mars 2011 Contact presse DOSSIER DE PRESSE Le dépistage organisé du cancer colorectal Jeudi 10 mars 2011 Contact presse Sébastien PAGEAU sebastien.pageau@ars.sante.fr 1 Sommaire Communiqué de presse page 3 Le Plan cancer 2009-2013

Plus en détail

Rémunération sur objectifs de santé publique Gastro-entérologie et hépatologie

Rémunération sur objectifs de santé publique Gastro-entérologie et hépatologie Rémunération sur objectifs de santé publique Gastro-entérologie et hépatologie CPN 20/12/2012 ROSP gastro-entérologie et hépatologie 1 Patientèle dite «correspondante» Définition Ensemble des patients

Plus en détail

revue systématique des programmes De la population à risque moyen

revue systématique des programmes De la population à risque moyen revue systématique des programmes DE DÉPISTAGE du cancer colorectal De la population à risque moyen Rapport du comité scientifique constitué par l INSPQ mars 2008 Institut national de santé publique du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lundi 13 octobre 2008, 15 heures. Mairie de Saint-Palais (64)

DOSSIER DE PRESSE. Lundi 13 octobre 2008, 15 heures. Mairie de Saint-Palais (64) DOSSIER DE PRESSE du dépistage organisé du cancer colorectal dans les Pyrénées-Atlantiques Lundi 13 octobre 2008, 15 heures. Mairie de Saint-Palais (64) Contacts presse : Soizick ABAUTRET Cpam de Bayonne

Plus en détail

Questions et réponses Chapitre 16 La prévention en milieu clinique 1

Questions et réponses Chapitre 16 La prévention en milieu clinique 1 Questions et réponses Chapitre 16 La prévention en milieu clinique 1 Définir le rôle du clinicien en prévention Expliquer les liens entre l histoire naturelle d une maladie et les niveaux de prévention

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NE RATEZ PAS LE «TRAIN DE LA VIE»!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NE RATEZ PAS LE «TRAIN DE LA VIE»! Opération de promotion du dépistage du cancer colo-rectal 10 septembre 2014 : Soirée-conférence sur le site de Liège Expo 14'18 15-19 septembre 2014 : Semaine de sensibilisation dans les gares de Verviers,

Plus en détail

Pourquoi enlever tous les polypes coliques et même ceux de moins de 5 mm! P Bauret Montpellier

Pourquoi enlever tous les polypes coliques et même ceux de moins de 5 mm! P Bauret Montpellier Pourquoi enlever tous les polypes coliques et même ceux de moins de 5 mm! P Bauret Montpellier Enlever un polype 3 objectifs intimement liés 1/exérèse d une lésion peut être de malignité immédiate ou à

Plus en détail

Jeudi 10 mars Dépistage du cancer colorectal à la Martinique

Jeudi 10 mars Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Présentation du nouveau test de dépistage par recherche immunologique de sang dans les selles Une prise en

Plus en détail

CANCER COLORECTAL Généralités. Dr David Malka Département de Médecine Oncologique Gustave Roussy Université Paris Saclay Villejuif

CANCER COLORECTAL Généralités. Dr David Malka Département de Médecine Oncologique Gustave Roussy Université Paris Saclay Villejuif CANCER COLORECTAL Généralités Dr David Malka Département de Médecine Oncologique Gustave Roussy Université Paris Saclay Villejuif Définition Côlon = en amont de la jonction recto-sigmoïdienne > 15 cm de

Plus en détail

CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS

CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS Avec près de 42000 nouveaux cas et 17500 décès en 2013, le cancer colorectal est le 3 e cancer le plus fréquent en termes d incidence

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL Passage au test immunologique 2 LES OBJECTIFS DE CE DIAPORAMA SONT DE : Rappeler les principales données du cancer colorectal et l enjeu de

Plus en détail

Dépistage. Organisé ou individuel. Dr Mariam ARVIS.

Dépistage. Organisé ou individuel. Dr Mariam ARVIS. Dépistage Organisé ou individuel Dr Mariam ARVIS www.ccmsa.msanet Dépistage Le dépistage est une démarche qui vise à détecter, au plus tôt, en l absence de symptôme, des signes d'une maladie avant qu'elle

Plus en détail

Mars bleu Baromètre INCa/BVA : les Français face au dépistage des cancers, 2009

Mars bleu Baromètre INCa/BVA : les Français face au dépistage des cancers, 2009 Mars bleu 2016 Le cancer colorectal touche, chaque année, 40 500 nouvelles personnes en France. Il est ainsi le troisième cancer le plus fréquent, mais aussi le deuxième cancer le plus meurtrier avec 17

Plus en détail

LES ENJEUX DU DÉPISTAGE ET DU DIAGNOSTIC PRÉNATAL DU SYNDROME DE DOWN

LES ENJEUX DU DÉPISTAGE ET DU DIAGNOSTIC PRÉNATAL DU SYNDROME DE DOWN Conseil d évaluation des technologies de la santé du Québec RAPPORT - SEPTEMBRE 1999 LES ENJEUX DU DÉPISTAGE ET DU DIAGNOSTIC PRÉNATAL DU SYNDROME DE DOWN (CETS 99-4 RF) RAPPORT PRÉSENTÉ AU Ministre de

Plus en détail

cancer de la prostate Le dépistage du Hôpital Bichat - Paris Pr. Vincent Ravery Urologie

cancer de la prostate Le dépistage du Hôpital Bichat - Paris Pr. Vincent Ravery Urologie Le dépistage du cancer de la prostate Pr. Vincent Ravery Urologie Hôpital Bichat - Paris Introduction 1. L espérance de vie augmente (INSEE, 1999) Tranches d âge EDV moyenne 60-64 19 65-69 16 70-74 12

Plus en détail

Conclusion : impact médico-économique. Les petits polypes colo-rectaux. Docteur Jean Marc CANARD, Clinique du Trocadéro, Paris

Conclusion : impact médico-économique. Les petits polypes colo-rectaux. Docteur Jean Marc CANARD, Clinique du Trocadéro, Paris Vidéo-Digest 2016-3 -5 novembre, Palais des Congrès de Paris Symposium professionnel «Les petits polypes colo-rectaux» Conclusion : impact médico-économique Les petits polypes colo-rectaux Docteur Jean

Plus en détail

Dr. Côme LEPAGE. La Surveillance du cancer colo-rectal opéré

Dr. Côme LEPAGE. La Surveillance du cancer colo-rectal opéré Dr. Côme LEPAGE La Surveillance du cancer colo-rectal opéré Connaître les outils et les modalités de surveillance Connaître le niveau de preuve d une surveillance intensive Conflits d intérêts Le Dr Côme

Plus en détail

PREVENTION DU CANCER COLO RECTAL

PREVENTION DU CANCER COLO RECTAL DEPISTAGE ET PREVENTION DU CANCER COLO RECTAL Le cancer colo-rectal (ccr) 3è cancer, 42000 cas/an 2è cause de décès après le cancer du poumon 17500/an (accidents de la route 3200 décès ) 1 homme/14 et

Plus en détail

DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER DU SEIN EN FRANCE

DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER DU SEIN EN FRANCE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER DU SEIN EN FRANCE EN FRANCE 42 000 nouveaux cas en 2000 (doublement en 20 ans) 11 000 décès annuels 11 000 décès annuels (stabilité depuis 20 ans) EN FRANCE 1989 1991 1994

Plus en détail

Cancer colorectal. Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central

Cancer colorectal. Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central Cancer colorectal Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central PLAN 1. Cancer 2. Colorectal 3. Epidémiologie 4. Causes et développement 5. Dépistage 6. Manifestations

Plus en détail

«ENSEMBLE POUR MIEUX PRÉVENIR, SOUTENIR ET SOIGNER» LA SANTÉ PUBLIQUE ET LA LUTTE CONTRE LE CANCER : DES ACTIONS SUR LE TERRAIN

«ENSEMBLE POUR MIEUX PRÉVENIR, SOUTENIR ET SOIGNER» LA SANTÉ PUBLIQUE ET LA LUTTE CONTRE LE CANCER : DES ACTIONS SUR LE TERRAIN «ENSEMBLE POUR MIEUX PRÉVENIR, SOUTENIR ET SOIGNER» LA SANTÉ PUBLIQUE ET LA LUTTE CONTRE LE CANCER : DES ACTIONS SUR LE TERRAIN Sylvain Leduc m.d. FRCPC Direction de la santé publique 1 Décembre 2006 OBJECTIFS

Plus en détail

Centre de génétique, CHU Dijon

Centre de génétique, CHU Dijon Centre de génétique, CHU Dijon Premier test familial: toujours chez une personne symptoma6que Diagnos6c chez les apparentés: diagnos6c présymptoma6que 1 ère consulta6on d informa6on et prélèvement

Plus en détail

Dysplasies et Cancer du col de l Utérus. Dépistage et Traitement

Dysplasies et Cancer du col de l Utérus. Dépistage et Traitement Dysplasies et Cancer du col de l Utérus Dépistage et Traitement JNI 2007 Professeur Patrice Mathevet Cancer du col utérin en France : en 2000 Incidence : 3 387 cas par an (7 ème position) Mortalité : 1

Plus en détail

Le dépistage du cancer colorectal

Le dépistage du cancer colorectal LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL 1 Le dépistage du cancer colorectal La maladie Le test de dépistage L examen de confirmation diagnostique Les défis Les travaux en cours 2 La maladie poumon colorectal

Plus en détail

III/ Prise en charge des cancers. III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5.

III/ Prise en charge des cancers. III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5. III/ Prise en charge des cancers III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5. Rôle du manip Sitographie III.1. Imagerie Le diagnostic de certitude

Plus en détail

2 JOURS D ENDOSCOPIE EN FRANCE

2 JOURS D ENDOSCOPIE EN FRANCE 2 JOURS D ENDOSCOPIE EN FRANCE RESULTATS DE L ENQUÊTE 2008 Données Public / Privé Réalisée par le Conseil d Administration de la SFED : Dr JM.CANARD - Dr C. BOUSTIERE - Professeur R. LAUGIER -, et les

Plus en détail