Mot de la directrice générale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mot de la directrice générale"

Transcription

1 N O V E M B R E L Arrimage E n s e m b l e, o n f a i t m i e u x! JOURNAL TRIMESTRIEL, CSSS DU ROCHER-PERCÉ Mot de la directrice générale Au sommaire Service de distribution des médicaments aux 24 heures...2 L implantation du PACS Une nouvelle caméra en médecine nucléaire Visite de l Ordre des technologistes médicaux... 3 Comité éthique mixte Stages d été en médecine...3 Visite du département de radiologie du CSSS du R.-P...3 Remise à neuf des ascenseurs....3 Transformation de la buanderie..3 Salle d allaitement au CSSS du R.-P. Volet CLSC...4 Formation sur la pandémie A(H1N1) par Internet. 4 Stages en établissement..4 Les 10 années de Sœur Nicole Tremblay Gestion des risques... 5 Formation PTI Information aux inf Prévention des infections... 6 Vaccination contre la grippe A (H1N1)....6 Info Prévention...7 Mesures de valorisation temporaires pour les inf. et inf. aux. du CSSS du R.-P....8 Agrément Prix coup de cœur Participation à un grand rassemblement jeunesse...9 Le PAE-SST vous informe de la politique sur le respect global au CSSS du R.-P...10 Nominations Bonne retraite Roseline Cyr, Ludger Gagnon, René Smith. Bienvenue Brigitte Ahier, Judith Bélanger, Marie-Josée David, Cathy Denis, Réjean Duguay, Jonathan Gagné, Marie-Kristine Huard, Johanne Jean-Baptiste, Marco Lapierre, Martin Lauzé, Émilie Leblanc, Valérie Lelièvre, Vanessa Méthot, Gabrielle Ouimet, Karine Poirier, Dominique Sabourin, Jennifer Syvrais. Bonjour à chacun et chacune d entre vous! Au cours des dernières semaines, comme à chaque année, nous avons eu à présenter et à échanger sur les orientations prioritaires de notre CSSS du Rocher-Percé pour l année Cet exercice est toujours difficile, puisqu il nous faut faire des choix. Après réflexion et discussion, les enjeux suivants ont été ciblés : le projet clinique (offre de services à la clientèle), le recrutement et la rétention de la main-d œuvre tant médicale que professionnelle, la transformation des pratiques, la qualité, les installations matérielles, les ressources financières, les communications, l informatisation. Deux enjeux majeurs seront, cette année, au cœur de l ensemble des dossiers, soit les ressources humaines et la transformation des pratiques. À cet égard, il est primordial que notre organisation se projette dans l avenir, se rapprochant et oeuvrant à la mise en place de nouvelles pratiques, et ce, dans la majorité de nos programmes et services. Cette transformation des pratiques que nous avons déjà expérimentée via certains de nos projets et qui se sont révélés des succès, est un incontournable en tant que CSSS en constante évolution et porteur d avenir. Citons notamment la pratique en hébergement de soins de longue durée qui, en plus d obtenir des résultats très satisfaisants sur la qualité de vie de nos résidants, nous permet de rayonner sur le plan provincial. Comme autre réalisation majeure à l ouverture au travail, le projet jumelage médical au CLSC de Percé avec le groupe de médecine familiale (GMF) St-Louis du Parc à Montréal, projet d envergure nationale et qui fait notre fierté. Aussi, nous sommes à l ère de la transformation des pratiques au soutien à domicile : pratiques qui sont loin de celles des années 90, puisqu elles se veulent novatrices et qui nous permettrons en tant que CSSS d être au rendez-vous des meilleures pratiques au soutien à domicile. Ce programme étant non seulement une assise à l ensemble des services de première ligne, mais également aux nombreux changements que connaît le réseau de la santé. D autres exemples pourraient être cités, notamment en courte durée avec l implantation du travail interdisciplinaire, etc. Nous sommes conscients que cette transformation exige que chacun et chacune de nous a la volonté et le désir de se dépasser, et de participer activement à faire de notre CSSS une organisation qui répond aux besoins sociosanitaires de la population, qui est la raison d être et l élément motivateur de notre travail à tous. À cet égard, les membres du conseil d administration ont adopté, lors de leur rencontre du 15 septembre dernier, les orientations prioritaires qui s inscrivent dans les grandes priorités ministérielles et répondent aux besoins de la population. La directrice générale, Chantal Duguay

2 2 L Arrimage NOVEMBRE 2009 Service de distribution des médicaments aux 24 heures pour la courte durée Le 14 juillet dernier avait lieu la phase 1 du projet de service de distribution des médicaments aux 24 heures, soit l implantation des feuilles d administration des médicaments 24 heures (FADM 24 h), le retrait des cartes fiches et l inscription des médicaments au Cardex. Malgré l ampleur du projet, le tout s est très bien déroulé, notamment, grâce aux efforts et à la collaboration de tout le personnel de la pharmacie et des unités de soins. La phase 2 du projet se concrétisera à la fin de l automne par la distribution des médicaments aux 24 heures, qui remplacera la distribution actuelle aux 7 jours. Les médicaments seront préparés et livrés, par la pharmacie, aux unités de soins à chaque jour. L administration des médicaments sera dorénavant effectuée à l aide de chariots prévus à cet effet. Ces chariots faciliteront grandement le travail du personnel infirmier, en diminuant le temps de préparation des médicaments, tout en augmentant la sécurité liée à la médication des usagers. Les chariots ont été livrés au CSSS du Rocher-Percé au début de septembre Le comité pharmaco-nursing s affaire donc à la préparation de ceux-ci afin qu ils soient mis en fonction dans les meilleurs délais. À suivre Valérie Cloutier, pharmacienne M me Nicole Méthot, assistante-chef technologue en radiologie; M. Jean Rancourt, assistant-chef technologue en médecine nucléaire; M. Harris Cloutier, chef des services installations matérielles, informatique et sécurité; M. Henry Thibodeau, technicien en informatique; M. Jean St-Pierre, DSH et adjoint à la DSP. Le coût du projet pour l ensemble de la région Gaspésie- Îles-de-la-Madeleine est de $ financé en grande partie par le MSSS et secondairement par l Agence de la santé et des services sociaux Gaspésie- Îles-de-la-Madeleine. Le projet a débuté en septembre Il y a eu une visite de notre établissement par la compagnie Agfa le 10 septembre dernier. Vous serez tenus informés de l évolution de ce projet dans les prochains numéros de l Arrimage. Jean St-Pierre, DSH et adjoint à la DSP N.B. Informations prises dans le MOP : «Implantation du PACS et du CR dans la région 11», préparé par M. Alexandre Rioux de l Agence de la santé et des services sociaux Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Une nouvelle caméra en médecine nucléaire Les travaux sont terminés en médecine nucléaire afin de procéder au remplacement de l une des deux caméras. L implantation du PACS au CSSS du Rocher-Percé Ce projet a pour objectif d implanter un système d imagerie numérique au département de radiologie et dans le service de médecine nucléaire. Ainsi, il permettra d abandonner l utilisation des films. Ce système informatique de gestion et de stockage des images appelé PACS (Picture archiving and communication system) sera installé d ici juin Ce projet majeur fait partie du dossier Santé Québec qui prévoit fournir, aux utilisateurs autorisés, le dossier radiologique pour l ensemble des usagers. Ce projet se déroulera simultanément dans tous les CSSS de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Un comité régional et des comités locaux, dans chaque établissement, seront responsables de la mise en œuvre en collaboration avec l équipe de la compagnie Agfa, fournisseur du système PACS. Le comité de notre CSSS est composé de : La nouvelle caméra gamma combinée à un tomodensitomètre de marque Siemens a été livrée le 9 octobre dernier, puis installée et calibrée dans les trois semaines suivantes. Le personnel a été également formé durant cette période. La nouvelle caméra est fonctionnelle depuis cette semaine. Cette caméra permet une meilleure qualité de l image et une localisation beaucoup plus précise des lésions. Le service de médecine nucléaire dispose d une caméra à la fine pointe de la technologie. Outre le personnel de la médecine nucléaire, il faut souligner l implication du personnel des installations matérielles et informatiques. Merci à tout le monde pour votre belle implication dans ce projet! Jean St-Pierre, DSH et adjoint à la DSP Harris Cloutier, chef des services installations matérielles, informatique et sécurité Dr Gilles Blouin, chef du département de radiologie;

3 3 L Arrimage NOVEMBRE 2009 Visite de l Ordre des technologistes médicaux Le 24 septembre dernier, nous avons reçu la visite de l Ordre des technologistes médicaux du Québec. Le but de cette visite était de faire l inspection professionnelle des technologistes médicaux qui pratiquent au laboratoire du CSSS du Rocher-Percé. Afin de s y être préparés, les technologistes ont préalablement rempli un questionnaire dans le cadre du programme de surveillance générale de la profession et l ont fait parvenir à l Ordre. De plus, nous avons complété les recommandations faites en juin 2005 lors de leur visite. Marlène Parisé, chef des services au bloc opératoire, laboratoire et nutrition clinique Comité éthique mixte Dans le cadre de leur travail quotidien, le personnel et les médecins font face à de nombreux dilemmes éthiques et moraux. Afin de les aider à prendre des décisions relatives aux soins, au consentement éclairé, aux projets de recherche, à la communication et autres sujets pertinents, le comité d éthique mixte a mis en place un Cadre qui aide à la prise de décision en matière d éthique. notre organisation; c est important pour continuer d assurer le succès du recrutement médical. Je tiens donc à remercier tous les médecins qui se sont impliqués auprès de ces stagiaires et tout le personnel des CLSC, du CHSLD et de l hôpital qui ont accepté de les accueillir dans leur milieu de travail. Les stages d été en médecine sont un succès grâce à vous. Bravo et merci à tous! L équipe de la DSH et de la DSP Visite du département de radiologie du CSSS du Rocher-Percé Le 10 septembre dernier, M me Francine Ruel, porteparole pour le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS), a visité le département de radiologie dans le cadre de sa tournée régionale. Elle était accompagnée des responsables du PQDCS pour la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, de D r Wilbert Deck et de M me Christine Minville, infirmière. Nous tenons à souligner l excellent travail fait par M mes Johanne Lebrun et Suzie Chedore, technologues impliquées dans ce programme ainsi que D re Line Simard et D r Gilles Blouin, nos deux radiologistes. Jean St-Pierre, DSH et adjoint à la DSP Si vous avez des questions ou des préoccupations liées à l éthique, le comité dispose d un outil vous aidant à formuler votre demande d avis. Ce formulaire, assez convivial, est disponible au bureau de la direction santé physique, porte 121, à la réception au CHSLD et à la réception au CLSC de Chandler; les agentes administratives sur place veilleront à l acheminer au comité; celui-ci procédera alors à son analyse. Il émettra un avis basé sur les valeurs éthiques reconnues et les valeurs prônées par l établissement. Marlène Parisé, présidente du Comité d éthique mixte Stages d été en médecine Les stages d été s adressant aux étudiants en médecine de la 1 re à la 3 e année se sont terminés le 28 août dernier. Rappelons qu il s agissait de stages de 4 à 6 semaines dont l objectif principal a été de faire découvrir la pratique en région et donc, d intéresser de futurs médecins à revenir au CSSS du Rocher-Percé lorsque leur formation sera complétée. Ils étaient 10 étudiants cet été et tous ont apprécié leur séjour parmi nous et ceci, grâce aux médecins et au personnel qui les ont encadrés. Les étudiants quittent notre région en ayant vécu une expérience positive dans Remise à neuf des ascenseurs Les travaux de remises à neuf des ascenseurs sont terminés depuis le début de septembre 2009, travaux ayant débuté en janvier dernier. Il est important de mentionner que nous avons été en avance sur l échéancier puisque le tout devait se poursuivre jusqu à la fin septembre. Tout s est bien déroulé grâce à la collaboration de tous. Le coût total des travaux s est élevé à $. Nous tenons à vous remercier de votre patience et de votre collaboration tout au long des travaux. Marlyne Cyr, directrice des services administratifs Harris Cloutier, chef des services installations matérielles, informatique et sécurité Transformation de la buanderie La nouvelle formule de distribution de la lingerie (virage en vrac) à la buanderie a permis d éliminer la calandre et la plieuse qui s avéraient être des équipements très énergivores. En remplacement de ces derniers, nous

4 4 L Arrimage NOVEMBRE 2009 avons fait l acquisition d une laveuse et de deux séchoirs qui sont des appareils à haut rendement et qui contribuent à la diminution de la dépense énergivore conformément aux orientations en ce sens. Ces deux séchoirs nous ont permis également de changer les jaquettes jetables pour celles réutilisables et d avoir une approche plus écologique. Par la même occasion, un rafraîchissement a été effectué par le service des installations matérielles. Marlyne Cyr, directrice des services administratifs Louisette Huard, chef des services alimentation, entretien sanitaire, buanderie-lingerie Salle d allaitement au CSSS du Rocher-Percé Volet CLSC Nous avons le plaisir de vous annoncer qu une nouvelle salle d allaitement a été inaugurée à la fin septembre 2009 au CSSS du Rocher-Percé (Volet CLSC) et qu elle est dorénavant fonctionnelle. Cliquer sur : accéder à votre formation Cliquer sur l onglet qui concerne votre secteur d emploi Nous vous conseillons fortement de suivre cette formation pour laquelle une rémunération de deux heures vous sera octroyée. Pour permettre la reddition de comptes et afin d obtenir la rémunération requise, vous devez remplir un formulaire que vous pouvez vous procurer au bureau des ressources humaines. Suite à ladite formation, une vérification pourrait être effectuée par votre chef de service. Gervais Marcoux, directeur des ressources humaines Caroline Stevens, chef du service des ressources humaines Stages en établissement Vingt étudiants, préposés aux bénéficiaires du Centre de formation L Envol de Carleton, tous originaires de notre territoire, effectuent présentement un stage en soins de longue durée dans notre CSSS. Elle comprend : une chaise berçante, un coussin d allaitement, un lavabo, une petite table, le tout orné de beaux cadres. Cette salle, qui s avère être une nécessité puisque nous sommes la porte d entrée du système de santé, est une réalisation qui a été rendue possible grâce à la participation de plusieurs personnes tels l équipe de périnatalité, le responsable des ateliers 0-12 ans, l hygiéniste dentaire et monsieur Pierrot Duguay, responsable de l aménagement de la pièce. À noter que le tout était sous la responsabilité de madame Johanne Jean-Baptiste. Les mamans qui désirent allaiter leur bébé en toute tranquillité, lors d une visite au CLSC, ont désormais accès à un espace réservé à cet égard Nous sommes fières de cette réalisation. France Duguay, directrice des programmes-services et responsable du projet clinique Johanne Jean-Baptiste, chef d administration de programmes et services enfance, jeunesse, famille, santé mentale, dépendances et services généraux psychosociaux Formation sur la pandémie A(H1N1) par Internet Une formation sur la pandémie A(H1N1) est présentement accessible sur le site Internet à l adresse suivante : formationpandemie.qc.ca Utilisateur : formation Mot de passe : m3s Nous leur souhaitons la bienvenue tout en les assurant de notre support et de notre collaboration. Gervais Marcoux, directeur des ressources humaines Caroline Stevens, chef du service des ressources humaines Les 10 années de Sœur Nicole Tremblay Septembre 2009 marque le 10 e anniversaire de l arrivée de Sr Nicole Tremblay dans notre CSSS. Tout au long de ces années, elle s est investie de façon très généreuse afin de redonner l espoir aux usagers. Le droit au respect, à la dignité, à la qualité de vie des personnes qui ont eu recours aux services de notre organisation sont des valeurs qui ont toujours été au cœur de ses préoccupations. Sœur Nicole a également été très présente, à travers ces dix années, auprès des patients en fin de vie, de leur famille et de leurs proches. Nous voulons la remercier pour ces 10 années de constants et loyaux services envers la clientèle. Nous voulons également lui communiquer nos énergies positives face au difficile combat qu elle a à mener. Caroline Stevens, chef du service des ressources humaines

5 5 L Arrimage NOVEMBRE 2009 Infoqualité Gestion des risques Un sous-comité de la gestion des risques a été mis sur pied en avril dernier afin de répondre aux différents enjeux que comporte la culture de sécurité implantée au CSSS du Rocher- Percé. Les principales fonctions : Identifier et analyser les risques d incident et d accident en vue d apporter les recommandations nécessaires afin d assurer la sécurité des usagers. Faire l investigation des rapports de formulaires AH-223 par une approche confidentielle et structurée. S assurer que les normes de sécurité soient respectées conformément aux directives ministérielles : mise à jour de politiques et procédures, de méthodes de travail, etc. Développer et promouvoir des moyens pour prévenir tout événement indésirable en identifiant le risque à la source et prendre tous les moyens pour l éliminer. Transmettre un rapport au comité de gestion des risques. Faire des recommandations à la direction générale. S assurer que l information soit diffusée dans l établissement. Principales réalisations à ce jour : Formation au personnel du CSSS du Rocher-Percé concernant le formulaire AH-223. Identification de deux événements sentinelles : Erreur médicamenteuse Analyse des données et plan d action concernant certaines mesures de changement (modification des feuilles de décompte, tableaux d identification des narcotiques, FADM 24 h et nouvelle procédure d administration des médicaments, standardisation des stylos d insuline. Chutes Plan d action en élaboration. Mise en place d enveloppes de transport pour dossier ou matériel confidentiels. À venir : Poursuivre la formation pour le personnel du CSSS. Finaliser le plan d action pour la prévention des chutes. Notre priorité : Assurer la sécurité du client dans une démarche d amélioration continue de la qualité. Votre comité : D re Renée Soucy, gynécologue-obstétricienne M me Mylène Tousignant, pharmacienne M me Stella Travers, directrice des soins infirmiers et de la qualité M me Doris Smith, coordonnatrice au PPI Stella Travers, directrice des soins infirmiers et de la qualité Formation - Plan thérapeutique infirmier (PTI) Des séances de formation sur le plan thérapeutique infirmier (PTI) ont eu lieu dans la semaine du 18 octobre Les infirmiers(ères) et les infirmiers(ères) auxiliaires n ayant pas reçu la formation, seront rejoints par les ressources humaines pour les inscriptions. Pour ceux et celles ayant déjà reçu la formation et ayant exprimé le désir d assister de façon personnelle à une séance de formation, il vous sera possible de le faire. Une feuille d inscription sera affichée sur les unités ou programmes et services. Mesdames Janique Hautcoeur et Johanne Mercier seront les formatrices du PTI. Stella Travers, directrice des soins infirmiers et de la qualité

6 6 L Arrimage NOVEMBRE 2009 Information aux infirmiers(ères) J attire votre attention sur l article «Dossier soins à domicile - Étude de cas éthique et responsabilité professionnelle face à la vulnérabilité d autrui (qu en disent les infirmières). Les enjeux éthiques, principes de respect de l autonomie chez la personne âgée, paru dans la revue «Perspective infirmière septembre-octobre 2009». Le contexte de soins à domicile demande à l équipe soignante de faire face à des enjeux éthiques. Cet article permet de faire la lumière sur des questions éthiques et permet la réflexion eu égard au respect de l autonomie de la personne âgée. La revue est disponible, au bureau de la direction des soins infirmiers, pour consultation. Stella Travers, directrice des soins infirmiers et de la qualité Prévention des infections tenue vestimentaire Dans un souci de protéger le public, je tiens à vous faire le rappel suivant : L uniforme doit être porté uniquement sur les lieux où l employé exerce ses fonctions, et ce, pour des raisons d hygiène dans le but de prévenir la propagation éventuelle de bactéries tant à l intérieur qu à l extérieur de l établissement. Porter au travail une tenue vestimentaire qui répond aux exigences de vos fonctions est une responsabilité individuelle et collective de chaque employé. J invite donc chacun de vous à être attentif à ce message et à se conformer aux cadres de référence de vos Ordres respectifs et de notre politique du décorum. Je vous remercie de votre participation à notre responsabilité populationnelle. Références : 1. Normes et règles générales de décorum. Adopté par le Conseil d administration le 10 juin La tenue vestimentaire Prise de position, OIIQ Tenue vestimentaire des infirmiers et infirmières auxiliaires, décembre Stella Travers, directrice des soins infirmiers et de la qualité Vaccination contre la grippe A (H1N1) pour tous les employés du CSSS du Rocher-Percé Veuillez prendre note que ceux qui ne se sont pas présentés pour la vaccination contre la grippe A (H1N1) auront l occasion de se faire vacciner aux dates qui vous seront communiquées ultérieurement. Nous vous réitérons l importance de vous faire vacciner en tant que travailleurs de la santé et on vous attend en grand nombre. Caroline Stevens, chef du service des ressources humaines «Toutes les personnes qui se sont rendues où elles sont, ont eu à commencer où elles étaient.» Yves Drouin

7 7 L Arrimage NOVEMBRE 2009 Info Prévention Septembre 2009 ERV SARM Surveillance (autres) Contrôle Formation Présentement, C. difficile : Le contrôle et la nous avons 179 Périodes 1 à 6 : surveillance des cas ciblés dont cas dont 1 nosocomial. mesures décolonisés (59 %). Bactériémies : 2009/2010 : d isolements se Nous poursuivons Nous avons recensé à ce jour poursuivent au la vigie. Un meilleur 21 dont 4 sont nosocomiales. CSSS par la contrôle Gastro-entérite virale ou rédaction d audits du taux de bactérienne : (rapport décolonisation en La vigie se poursuit. d observation). hospitalisation a Surveillance des plaies Certains employés été mis en place chirurgicales : sont réaffectés avec la pharmacie, Nous avons débuté la pour la surveillance car la médication surveillance des plaies des mesures au fait partie du chirurgicales en gynécologie niveau des unités. FADEM. depuis avril Un rapport Le rapport des Transmission vous sera diffusé audits sera diffusé active recensée en ultérieurement. ultérieurement. juillet 2009 dont 6 Surveillance des infections cas nosocomiaux. urinaires : Nous avons débuté la surveillance des infections urinaires en milieu de soins et au CHSLD/USLD. Un rapport vous sera fourni ultérieurement. Le nombre de cas actifs se situe présentement à 17 dont 5 sont décolonisés. Nous avons apporté des changements au niveau des mesures d isolement pour la clientèle réadmise, c est-à-dire dépistage sans isolement. Toutefois, nous devons demeurer vigilants au niveau de l isolement pour la clientèle ayant été hospitalisée dans un autre Centre et pour la clientèle positive de ERV. Nous poursuivons la vigie. Formation en prévention des infections 2009/2010 : 136 employés ont été rencontrés à ce jour concernant l importance de respecter les mesures universelles : retrait des bijoux, les particularités par rapport aux cheveux longs, le port des gants et le lavage des mains au retrait des gants. Pandémie A (H1N1) Influenza Nous poursuivons la vigie concernant l influenza A (H1N1). Nous recevons les directives de la Santé publique et apportons les mises à jour dans le guide à l urgence. À ce jour, nous avons eu sur notre territoire un cas positif, mais aucune transmission. Une planification est en cours pour la vaccination à l automne. Le personnel du CSSS du Rocher-Percé sera avisé en temps opportun concernant les cliniques de vaccination. La protection par la vaccination demeure la mesure la plus appropriée afin d éviter la transmission active du virus. Un bulletin express A (H1N1) a été diffusé sur les unités et via Lotus Notes, et ce, dans l ensemble des installations du CSSS du Rocher-Percé. Ce fascicule vous permet d avoir toute l information à jour concernant la pandémie en cours. Si vous n avez pas passé le fit test pour le N 95, veuillez communiquer avec madame Rachèle Lévesque au poste Un collant avec la grandeur de votre masque est aussi disponible afin de le mettre à l endos de votre carte d identification. Le lavage des mains avant d entrer et en sortant d une chambre, et ce, pour toutes les chambres sera l enjeu majeur concernant la surveillance des mesures de prévention des infections à l automne. Doris Smith, coordonnatrice au PPI

8 8 L Arrimage NOVEMBRE 2009 Mesures de valorisation temporaires pour les infirmiers(ères) et infirmiers(ères) auxiliaires du CSSS du Rocher-Percé En juillet dernier, le MSSS annonçait les mesures suivantes en vigueur à partir de ce jour, et ce, pour trois (3) ans et permet l octroi d une prime annuelle de : $ pour les infirmières (techniciennes et cliniciennes) au cours de leurs trois (3) premières années d exercice de la profession; $ pour les infirmières auxiliaires au cours de leurs trois (3) premières années d exercice de la profession; $ pour les infirmières (techniciennes et bachelières) qui ont 35 ans de service et qui acceptent de retarder leur retraite d une année. L application des mesures de $ et $ vise deux (2) objectifs : la fidélisation au réseau de la santé à la 1 re année d exercice; une disponibilité minimale : Toute personne ayant un poste de travail inférieur à 14 jours sur 28 jours devra respecter une disponibilité minimale de 14 jours sur 28 jours tout au long de l année, incluant son poste, et une fin de semaine sur deux à l exception de la période «du 1 er dimanche de juin jusqu au samedi suivant la Fête du travail» où la disponibilité à respecter est à temps complet. Toute disponibilité additionnelle doit être offerte sur les quarts de soir et de nuit, et ce, selon les besoins de l employeur. Une personne détentrice d un poste supérieur ou égal à 14 jours sur 28 jours doit, pour obtenir cette mesure, respecter une disponibilité de temps complet durant la période de juin à septembre. La période de référence sera l année anniversaire de l obtention du permis de pratique. Dans le cas d un congé conventionné entraînant une absence de plus de 30 jours consécutifs, le calcul de l année d exercice sera suspendu et reporté pour une période équivalente. Quant à l application de la mesure de $, elle vise deux (2) objectifs : le report de la prise de retraite; une disponibilité minimale : La personne devra respecter une disponibilité minimale de 12 jours sur 28 jours. Dans le cas d un congé conventionné entraînant une absence de plus de 30 jours consécutifs, le calcul de l année d exercice sera suspendu et reporté pour une période équivalente. Pour l exigence de la présence au travail rattachée à ces mesures, certains motifs peuvent être considérés, soit : congés sociaux conventionnés, congés pour études, congés fériés, congés parentaux, libérations syndicales prévues aux conventions, etc. Pour obtenir des informations et/ou pour inscription, veuillez communiquer avec madame Caroline Stevens, chef du service des ressources humaines au poste À noter qu il est impératif de vous inscrire afin d en bénéficier. Gervais Marcoux, directeur des ressources humaines Caroline Stevens, chef du service des ressources humaines Agrément Nous avons débuté la démarche d évaluation pour l ensemble des programmes et services du CSSS du Rocher-Percé depuis mai 2009 avec le quantum : Agrément Canadien et Québécois. L évaluation de la satisfaction de la clientèle a été obtenue par le biais d un sondage téléphonique. La firme du CQA a recensé 542 répondants ayant reçu des services. Les résultats démontrent que nous nous situons dans la moyenne comparative avec les autres Centres ciblés de la province. L évaluation du niveau de mobilisation des employés (satisfaction des employés) a été réalisée à partir d un sondage papier. Nous avons eu 260 répondants correspondant à un taux de réponse global de 43.3 %. Les résultats obtenus démontrent que nous nous situons dans la moyenne provinciale pour l ensemble des indicateurs de mobilisation. À noter qu au niveau de l implication, nous nous situons au-dessus de la moyenne comparative avec les autres Centres ciblés.

9 9 L Arrimage NOVEMBRE 2009 L évaluation de la satisfaction des résidents du CHSLD et de l USLD démontre un niveau de satisfaction supérieur aux Centres ciblés dans la province. À cet effet, certains résidents et l ensemble des proches ont été sollicités afin de répondre à un questionnaire. Un plan d amélioration, issu de l analyse du sondage clientèle des milieux de vie CHSLD et USLD, et de la mobilisation des employés, sera réalisé en cours d année. Les cibles nécessitant une consolidation ou une amélioration seront identifiées à cet effet. La démarche se poursuit par l analyse des normes et des indicateurs de rendement. À cet effet, 14 équipes ont été structurées afin d analyser leurs secteurs d activités respectifs. Plusieurs employés sont sollicités pour répondre à des questionnaires informatisés. Votre contribution demeure essentielle afin d obtenir une appréciation objective des différents services. Les résultats obtenus nous seront transmis via le portail de l Agrément. Le suivi sera fait par les équipes qui verront à identifier les lacunes en fonction des normes non respectées. Les mesures correctives devront être mises en place en cours d année afin de répondre aux critères d accréditation. À suivre Doris Smith, coordonnatrice à l Agrément Prix coup de cœur du ministre de la Santé et des Services sociaux au CSSS du Rocher-Percé Le ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Yves Bolduc, reconnaissait, le 8 octobre dernier, les réalisations exceptionnelles d établissements de santé et des services sociaux de la province. À cet effet, le CSSS du Rocher-Percé s'est vu attribuer le prix coup de cœur du ministre pour l amélioration significative de l accessibilité du service à l urgence. Ce prix de reconnaissance s'appuie, notamment, sur la diminution de la durée de séjour sur civière, cible de performance reconnue par le ministère. Le ministre a également souligné le travail exceptionnel, entre autres, les stratégies novatrices pour le recrutement médical, le développement des alternatives durables en aval et en amont de l'hospitalisation, par exemple : le soutien à domicile, le SCIAD, le jumelage médical, le suivi intensif des personnes vulnérables, le suivi systématique des maladies chroniques, les services de santé courants et la gestion des lits qui sont parmi les mesures qui ont permis une amélioration significative de notre performance au niveau de l'urgence. C est avec fierté que mesdames Chantal Duguay, Johanne Méthot, France Duguay et Louise Morin ont reçu ce prix au nom du CSSS du Rocher-Percé. Les membres du conseil d administration et la direction saluent le travail au quotidien de l ensemble de notre équipe médicale et du personnel qui contribuent à ce beau succès. Gervais Marcoux, directeur des ressources humaines À tous et à toutes Félicitations! Le CSSS du Rocher-Percé participe à un grand rassemblement jeunesse! Le 11 septembre dernier, la Table consultative jeunesse de la MRC du Rocher-Percé, composée de partenaires du milieu communautaire, de l éducation, de la santé et des services sociaux, a organisé un rassemblement jeunesse au Parc du souvenir. Cet événement qui visait plus particulièrement à sensibiliser la communauté à l importance des jeunes dans notre MRC, a connu un vif succès. Plusieurs activités réalisées par des jeunes étaient au programme, dont des démonstrations sportives, des prestations musicales, de la peinture en direct, etc. De plus, des organismes du milieu ont tenu des kiosques. Le CSSS du Rocher-Percé était représenté par deux infirmières, soit mesdames Johanne Dubé et Maryse Duguay, par une intervenante au programme Dépendances, madame Nancy Lelièvre ainsi que par madame Karine Lavoie, stagiaire en travail social.

10 10 L Arrimage NOVEMBRE 2009 Madame Francine Roy, organisatrice communautaire au CSSS du Rocher-Percé, a participé à l organisation du rassemblement. Elle a également co-animé l après-midi avec une adolescente, soit mademoiselle Isabelle Levasseur- Paquin; un duo d enfer! Cette initiative a fait ressortir le potentiel de jeunes de notre milieu et renforce les croyances de la Table que plus les jeunes sont impliqués dans des actions constructives, plus il y a de chance qu ils contribuent à améliorer le tissu social d une communauté. Soulignons également que le 5 juin dernier, au Camp Bellefeuille, la Table a tenu une consultation auprès de jeunes afin d alimenter et d orienter son plan d action. Une quarantaine de jeunes ont pu exprimer leurs idées sur des sujets les concernant directement, c est-à-dire la persévérance scolaire, leur place dans la communauté, etc. Ces activités n ont pu se concrétiser que grâce à une concertation de plusieurs organismes soucieux d agir collectivement dans leur milieu afin d optimiser les conditions de vie d une population... et le CSSS du Rocher-Percé en fait partie. D autres actions mijotent; je vous en reparlerai. Francine Roy, organisatrice communautaire Le PAE-SST vous informe de la politique sur le respect global du CSSS du Rocher-Percé Le PAE-SST vous rappelle que chacun a droit à un environnement de travail exempt de toutes formes de violence et au respect de son intégrité physique et psychologique. Nous encourageons la déclaration de toute agression et incitons les personnes victimes à faire valoir leurs droits et à les protéger. À cet égard, la politique sur le respect global du CSSS du Rocher-Percé est disponible pour l ensemble du personnel et des médecins à la direction des ressources humaines. Le but de cette procédure est de mettre à la disposition des victimes et des agresseurs un mécanisme d aide et de soutien à ceux qui en ont besoin. Monique Travers et Suzanne Hamilton Co-présidentes NOMINATIONS Il nous fait plaisir de vous annoncer la nomination de madame Johanne Jean-Baptiste à titre de chef d administration de programmes et services enfance, jeunesse, famille, santé mentale, dépendances et services généraux psychosociaux pour le Centre de santé et de services sociaux du Rocher-Percé. Madame Jean-Baptiste détient une maîtrise en éducation générale de l Université de Montréal, un baccalauréat en science biochimie de l Université Laval ainsi que divers cours au cycle supérieur de la faculté de médecine de l Université Laval. De 1996 à 2003, elle a participé à différentes publications dans le domaine de la santé. Elle a œuvré à la Commission scolaire René-Lévesque de 2004 à 2007, et depuis 2008, comme enseignante au Evergreen High School. La date de son entrée en fonction a été le 3 août Nous la félicitons pour cette nouvelle nomination et lui assurons notre entière disponibilité et notre support. TOUTES NOS FÉLICITATIONS Il nous fait plaisir de vous annoncer la nomination de monsieur Alain Stevens à titre de chef d administration de programmes et services PALV, DI TED, adulte, soutien à domicile pour clientèle non ambulatoire, santé au travail et réadaptation pour le Centre de santé et de services sociaux du Rocher-Percé. Monsieur Stevens détient un diplôme d études collégiales en soins infirmiers et une technique ambulancière. Il a aussi plusieurs formations à son actif, entre autres, instructeur RCR, moniteur RCR et secourisme et ACLS. Depuis 1996, il a œuvré dans différents domaines tels Urgences Santé Montréal, Hôpital Général de Montréal, Grand Nord canadien et Services ambulanciers Pabok. Depuis 2007, il est à l emploi du CSSS du Rocher-Percé dans différents programmes et services, notamment, santé et service courants et soutien à domicile. La date de son entrée en fonction a été le 24 août Nous le félicitons pour cette nouvelle nomination et lui assurons notre entière disponibilité et notre support. TOUTES NOS FÉLICITATIONS

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Performance du réseau Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Représentations prébudgétaires 2014-2015 Mai 2014 Le RPCU Le Regroupement provincial des comités des

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

Orientation ministérielle Assurer aux Québécois qui le désirent l accès à un médecin de famille qui leur assure un suivi continu de qualité

Orientation ministérielle Assurer aux Québécois qui le désirent l accès à un médecin de famille qui leur assure un suivi continu de qualité Bilan et perspectives sur l organisation des services médicaux de première ligne D re Yolaine Galarneau Directrice de l accessibilité aux services médicaux Direction générale des services de santé et médecine

Plus en détail

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval VOCATION Centre hospitalier de soins généraux Centre d hébergement de soins de longue durée Centre local de services communautaires Établissement reconnu comme service de stabilisation médicale des traumatisés

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE. Madame la Présidente constate le quorum et déclare l assemblée ouverte à 19 h 10.

VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE. Madame la Présidente constate le quorum et déclare l assemblée ouverte à 19 h 10. PROCÈS-VERBAL DE LA CINQUANTE-SEPTIÈME (57 E ) ASSEMBLÉE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU SUD DE LANAUDIÈRE TENUE LE MARDI 19 MAI 2009 À 19 H À L AUDITORIUM

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Projet de loi n o 20

Projet de loi n o 20 Loi édictant la Loi favorisant l accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée Mémoire présenté

Plus en détail

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 BULLETIN Région de la Capitale-Nationale Bulletin numéro 8 Avril 2014 Contenu Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 Éditorial 1 Comité de suivi régional : un travail d équipe! 3 Coordination et organisation

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures. Certains programmes sont également offerts au campus de l UdeM à Laval : Le programme

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Volume 2, numéro 5 Décembre 2008 Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Le conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

Projet clinique express

Projet clinique express d; CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE MONTMAGNY- L ISLET 4 juillet Vol 1, Numéro 1 Dans ce numéro : Un nouvel outil d information Le projet clinique 2 Les membres du comité 2 Perte d autonomie liée

Plus en détail

Bulletin d information régional réalisé par l équipe du Programme québécois de dépistage du cancer du sein de Laval.

Bulletin d information régional réalisé par l équipe du Programme québécois de dépistage du cancer du sein de Laval. Juin 2015 - Numéro 1 Info-PQDCSLaval Bulletin d information régional réalisé par l équipe du Programme québécois de dépistage du cancer du sein de Laval. Connaissez-vous la Classification BI-RADS? La catégorisation

Plus en détail

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013 DEVIS D ÉVALUATION Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan Automne 2013 La mise en contexte de l évaluation Depuis sa création en 1993, la commission d évaluation de l enseignement

Plus en détail

Mot de la directrice générale

Mot de la directrice générale DÉCEMBRE 2013 JOURNAL TRIMESTRIEL CSSS DU ROCHER-PERCÉ Sommaire Actualités p.2 Mot de la directrice générale Chantal Duguay, directrice générale Amélioration continue p.4 Bons coups p.5 Formations p.8

Plus en détail

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Présences : Denyse April, Collège Héritage Gilles Coulombe, CSSS

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES JUIN 2007 Nous tenons à remercier Madame Suzanne Nicolas, consultante en santé primaire et gestion, pour la consultation qu elle a effectué et le rapport

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT L art de cultiver des savoirs, des expériences, des compétences et des talents www.chuq.qc.ca/fr/info_plus/formations_en_ligne DES ACTIVITÉS DE FORMATION EN LIGNE

Plus en détail

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte...3 2. Les enjeux relatifs à la communication interne...3 2.1 La présence

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Absences : Mme Céline Leclair et M. Philip Cohen. Personne-ressource : Madame Céline Mercier

Absences : Mme Céline Leclair et M. Philip Cohen. Personne-ressource : Madame Céline Mercier PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES COLLINES, TENUE LE LUNDI, 14 DÉCEMBRE 2009 À 19H00, SALLE DE CONFÉRENCE DE L HÔPITAL MÉMORIAL

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Introduction Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) offre, à tous les deux ans, une mammographie

Plus en détail

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? My-Lan Pham-Dang, MSc. Formatrice ISMP Canada 10 juin 2010 Hôpital Général Juif Institute

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Inscrivez-vous au tirage ou prenez une part supplémentaire pour augmenter vos chances de gagner en remplissant le formulaire d'inscription

Inscrivez-vous au tirage ou prenez une part supplémentaire pour augmenter vos chances de gagner en remplissant le formulaire d'inscription Inscrivez-vous au tirage ou prenez une part supplémentaire pour augmenter vos chances de gagner en remplissant le formulaire d'inscription GAGNANTS 2014 31 décembre 2014 Nicole Martel Technicienne en administration

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX CONCERNANT LE LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE NOVEMBRE

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

Cyberlettre de la Bibliothèque Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval

Cyberlettre de la Bibliothèque Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval Danielle Rose/CSSS Laval/Reg13/SSSS 2015-09-01 07:55 A Danielle Rose/CSSS Laval/Reg13/SSSS@SSSS cc ccc Josée Noël/CSSS Laval/Reg13/SSSS Objet Cyberlettre Septembre 2015 Septembre 2015 Cyberlettre de la

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives Assurances collectives Regroupement des organismes nationaux de loisir et de sport du Québec Conditions de renouvellement au 1 er avril 2015 et modification du choix d option Regroupement des organismes

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE POUR LA PROFESSION INFIRMIÈRE AU QUÉBEC

LA FORMATION CONTINUE POUR LA PROFESSION INFIRMIÈRE AU QUÉBEC LA FORMATION CONTINUE POUR LA PROFESSION INFIRMIÈRE AU QUÉBEC Norme professionnelle Septembre 2011 Édition Coordination Suzanne Durand, inf., M. Sc. inf., D.E.S.S. en bioéthique Directrice, Direction,

Plus en détail

2014-94 -01 Adoption de l ordre du jour

2014-94 -01 Adoption de l ordre du jour PROCÈS-VERBAL de la quatre-vingt-quatorzième séance régulière du conseil d administration, tenue le 17 décembre 2014, à 17 h, à la salle des Augustines de l Hôpital Membres présents : Assistent : Mme Aline

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC Direction de l'hébergement ADMISSIONS ET TAUX D'OCCUPATION Centre d'hébergement Quatre-Saisons 34 28 90,20% 99,47% Centre d'hébergement Quatre-Temps 168 190 99,40% 98,45% Centre d'hébergement Saint-Michel

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Miser sur le renouvellement de l organisation des services infirmiers pour améliorer la qualité et la sécurité des soins Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Membres de l équipe Carl-Ardy

Plus en détail

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement.

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Automne 2014 MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION DES FORMATRICES Réjeanne Bouchard Guylaine Cloutier

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

Le contrôle de la qualité des services

Le contrôle de la qualité des services Le contrôle de la qualité est essentiel à l amélioration continue des services aux usagers. En fonction des obligations du ministère de la Santé et des Services sociaux, le Protecteur du citoyen a analysé,

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Handicap, Dépendance, Invalidité REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT HANDIVIE 1 Boulevard de Compostelle - 13012 Marseille : 04 91 44 07 73 - : 09 70 62 08 48 ssiad-handivie@wanadoo.fr TABLE DES MATIERES I.LE

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Techniques d archives médicales* au Collège Ahuntsic

Techniques d archives médicales* au Collège Ahuntsic Techniques d archives médicales* au Collège Ahuntsic *Présentation inspirée des documents Power point réalisés par mesdames Manon Brière, Nicole Dufresne et Andrée Dubreuil 2010-2011, adaptée par Lysann

Plus en détail

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Communiqué CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Gatineau, le 14 septembre 2009. Campus santé Outaouais, le consortium créé en juin 2008 et dont

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE

PLANIFICATION STRATÉGIQUE PLANIFICATION STRATÉGIQUE Le CRDITED de Montréal est une organisation innovante qui vise l excellence. Il contribue significativement, avec ses partenaires, à la participation sociale des personnes ayant

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Décembre 2004 Renée Bourbonnais, PhD Michel Vézina, PhD Pierre

Plus en détail

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS pour les centres d hébergement Décembre 2007 Direction des soins infirmiers CE GUIDE A ÉTÉ PRODUIT PAR L ÉQUIPE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

NOUVELLES DE VOTRE COLLOQUE DE L AQPC - JULIE ST-PIERRE REÇOIT LA MENTION D HONNEUR POUR LE CÉGEP DE BAIE COMEAU BULLETIN 30, 6 JUIN 2014

NOUVELLES DE VOTRE COLLOQUE DE L AQPC - JULIE ST-PIERRE REÇOIT LA MENTION D HONNEUR POUR LE CÉGEP DE BAIE COMEAU BULLETIN 30, 6 JUIN 2014 NOUVELLES DE VOTRE CÉGEP BULLETIN 30, 6 JUIN 2014 COLLOQUE DE L AQPC - JULIE ST-PIERRE REÇOIT LA MENTION D HONNEUR POUR LE CÉGEP DE BAIE COMEAU Le 4 juin dernier, dans le cadre du 34e colloque annuel de

Plus en détail

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby SANTÉ PUBLIQUE POUR DÉBUTANT (CSSS 101) 1 Présenté par: Lorraine Deschênes: Chef des programmes de santé publique et d action communautaire, CSSS de la Haute-Yamaska Noel-André Delisle: Yvon Boisvert:

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

CAHIER DE PROGRAMME SOINS INFIRMIERS (180.A0)

CAHIER DE PROGRAMME SOINS INFIRMIERS (180.A0) CAHIER DE PROGRAMME SOINS INFIRMIERS (180.A0) DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes : 1. Avoir réussi

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

document révisé le 2008-03-05

document révisé le 2008-03-05 document révisé le 2008-03-05 Table des matières Présentation... 3 1.0 Objectifs... 4 2.0 Organisation... 5 3.0 Personnel d encadrement... 7 4.0 Modalités d accès au CRM... 8 5.0 Processus de réintégration

Plus en détail

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux, 2010 505, boul. De Maisonneuve

Plus en détail

2011-2012 2012-2013 2013-2014

2011-2012 2012-2013 2013-2014 Comptes de la santé 2011-2012 2012-2013 2013-2014 Ministère de la Santé et des Services sociaux 13-614-02F Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Le

Plus en détail

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013 CSSS 036M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX 6 NOVEMBRE

Plus en détail

Le programme de maîtrise avec stage

Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage comporte 45 crédits, répartis comme suit : - 15 crédits de cours - 12 crédits de stage - 18 crédits pour la rédaction d'un rapport

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 Propriété intellectuelle : Le matériel original développé dans le cadre

Plus en détail

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec L événement Deux jours pour le leadership jeunesse offre à quelque 200 jeunes leaders des écoles secondaires EVB-CSQ

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 MOT DE LA PRÉSIDENTE L année 2011-2012 fut une année d imprévus. L absence de madame Hélène Blackburn, directrice générale, a demandé une réorganisation des tâches. Madame

Plus en détail

3.1 Adoption du procès-verbal du 14 juin 2011. 3.2 Suivis à la séance du 14 juin 2011. 3.3 Adoption du procès-verbal du 10 août 2011

3.1 Adoption du procès-verbal du 14 juin 2011. 3.2 Suivis à la séance du 14 juin 2011. 3.3 Adoption du procès-verbal du 10 août 2011 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES COLLINES, TENUE LE MERCREDI 28 SEPTEMBRE 2011 À 19 H, SALLE DE CONFÉRENCE DU CLSC DE CHELSEA

Plus en détail

de l élève Janvier 2014

de l élève Janvier 2014 Le uide de l élève Janvier 2014 Les cours, les horaires, la gestion du temps, la cote R, les cours d été, les dates butoirs, etc. C est beaucoup d informations nouvelles! Être bien informé sur les études

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE. Rapport Recherche. Évaluation. Santé

TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE. Rapport Recherche. Évaluation. Santé TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE Site Internet Portrait de santé Rapport Ouvrages Surveillance Recherche Santé Publications Monographies Évaluation Thèmes Information Guides Plan

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail