Auto-évaluer ses compétences pour construire son portfolio de développement professionnel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Auto-évaluer ses compétences pour construire son portfolio de développement professionnel"

Transcription

1 Auto-évaluer ses pour construire son portfolio de développement professionnel Philippe - Didier GAUTHIER Portfolio numérique : 21 e colloque de l ADMEE-Europe, janvier 2009.

2 Plan Le dispositif pédagogique «portfolio» Le bilan de Trois processus interdépendants? Conclusion

3 Le résultat du dispositif pédagogique «portfolio» Liens vers : - Viadéo - LinkedIn - Xing

4 Le processus pédagogique «portfolio» 5 phases : Processus Portfolio Numérique : Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

5 Le processus pédagogique «portfolio» Définition de la compétence : activité ou ensembles d activités réalisées au service d un projet ou d un objectif, pour lesquelles les employeurs, les clients, les collaborateurs ou pairs, nous reconnaissent, implicitement ou explicitement efficace, voire efficient. Ces activités produisent des résultats et des bénéfices, effets ou impacts positifs sur des enjeux dans un contexte de travail donné, et dont nous gardons quelques traces de la valeur ajoutée" (résultats chiffrés, photos, bandes-vidéo, enregistrements sonores, bilans, rapports, dossiers de productions, sites internet ou articles) Processus Portfolio Numérique : Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

6 Finalités du processus «portfolio» Autorisation à l introspection Elévation du Sentiment de Renforcement du projet professionnel Autorisation à la promotion de soi Compétence à piloter sa trajectoire professionnelle tout au long de la vie (fondée sur son «portefeuille de») Renforcement de l identité professionnelle Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

7 Le bilan de : développement de réflexives Mise en historique de soi (Mémoire + sens + traces) Analyse de ses expériences / Auto-évaluation intersubjective de ses Formalisation rigoureuse de ses Conscientisation de ses (transférables) Elévation du Sentiment de Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

8 Le bilan de : extrait Liste exhaustive des expériences Activités, apprentissages,.(extraits) Résultats Téléopératrice en télémarketing dans l entreprise CAP PHONETYNantes 2006Travail durant deux mois d été (juin, juillet 2006) puis durant deux mois le week-ends (septembre ; octobre 2006). Développer et argumenter le portefeuille client de l agence d assurance à l aide de trois moyens :Prospecter des nouveaux clients pour des agences d assurance grâce à la proposition de devis gratuit. Analyse de ses expériences / Auto-évaluation intersubjective de ses Formalisation rigoureuse de ses Contrats de travail et avenants. Tableaux de bord de l action commerciale Indicateurs (chiffre d affaire, nombre de nouveaux clients..) Compétences : J ai été reconnu lors d entretien de satisfaction par mon manager comme opérationnelle, motivée, à l écoute du prospect, souriante et agréable au téléphone ainsi que ayant une grande capacité d accroche et d adaptabilité. De plus, j ai été reconnu comme étant rigoureuse et respectueuses des règles ainsi qui atteint régulièrement ses objectifs.

9 Le bilan de : 98% de succès? Analyse de ses expériences / Auto-évaluation intersubjective de ses Formalisation rigoureuse de ses Trois études (en 2006, 2007 et 2008) (Bandura, 2003; Decy & Ryan 2000) qui ont démontré : - le lien entre processus portfolio et renforcement du sentiment de / projet professionnel - la difficulté cognitive, affective, conative ressentie lors de cet exercice Pourquoi la quasi totalité des étudiants parviennentils néanmoins à réussir cet exercice?

10 Hypothèse : trois processus cognitifs interdépendants? Attribution (par les pairs) de valeurs de réussite/échec, formulée par soi-même Auto-évaluation des (Vroom, 1964)

11 Hypothèse : trois processus cognitifs interdépendants? Attribution (par les pairs) de valeurs de réussite, formulée par soi-même Auto-évaluation des (Vroom, 1964) Auto-régulation des (Zimmerman, 2000) Relativisation par soi-même des valeurs attribuées

12 Hypothèse : trois processus cognitifs interdépendants? Attribution (par les pairs) de valeurs de réussite, formulée par soi-même Auto-évaluation des (Vroom, 1964) Auto-reconnaissance des (Bataille, 2005) Connaissance par soi même de ses Auto-régulation des (Zimmerman, 2000) Relativisation par soi-même des valeurs attribuées

13 Hypothèse : trois processus cognitifs interdépendants? Attribution (par les pairs) de valeurs de réussite, formulée par soi-même Déni de subjectivité Auto-évaluation des (Vroom, 1964) Refus de distanciation Auto-reconnaissance des (Bataille, 2005) Connaissance par soi même de ses Interdiction à. Auto-régulation des (Zimmerman, 2000) Relativisation par soi-même des valeurs attribuées

14 Hypothèse : trois processus cognitifs interdépendants? Attribution (par les pairs) de valeurs de réussite, formulée par soi-même Auto-évaluation des (Vroom, 1964) Distanciation intersubjective Auto-reconnaissance des (Bataille, 2005) Connaissance par soi même de ses Auto-régulation des (Zimmerman, 2000) Relativisation par soi-même des valeurs attribuées

15 Hypothèse : trois processus cognitifs interdépendants? Attribution (par les pairs) de valeurs de réussite, formulée par soi-même Auto-évaluation des (Vroom, 1964) Distanciation intersubjective Auto-reconnaissance des (Bataille, 2005) Connaissance par soi même de ses Autorisation objective Auto-régulation des (Zimmerman, 2000) Relativisation par soi-même des valeurs attribuées

16 Hypothèse : trois processus cognitifs interdépendants? Attribution (par les pairs) de valeurs de réussite, formulée par soi-même Evaluation intersubjective Auto-évaluation des (Vroom, 1964) Distanciation intersubjective Auto-reconnaissance des (Bataille, 2005) Connaissance par soi même de ses Autorisation objective Auto-régulation des (Zimmerman, 2000) Relativisation par soi-même des valeurs attribuées

17 Conclusion / Perspectives : La conscientisation des, par ces processus de : - réflexivité dans l auto-évaluation des - distanciation dans l auto-régulation des intersubjectivités - autorisation dans l auto-reconnaissance des contribuerait à la construction d une identité professionnelle de l étudiant (processus de socialisation) Processus Portfolio Numérique : Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

18 Le développement de réflexives / métacognitives Analyse des enjeux Engagement Responsabilité personnelle Ethique Autorisation à l introspection Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

19 Le développement de Engagement Responsabilité personnelle Ethique Autorisation à l introspection réflexives / métacognitives Relecture historique de soi (Mémoire + sens + traces) Analyse de ses expériences / Auto-évaluation intersubjective de ses Formalisation rigoureuse de ses Conscientisation de ses (transférables) Elévation du Sentiment de Mise en projet de soi Analyse de ses valeurs Analyse du marché du travail, des utilités sociales Formalisation du projet prof. Réaliste Compétence à l auto-orientation Renforcement du projet professionnel Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

20 Le développement de Engagement Responsabilité personnelle Ethique Autorisation à l introspection réflexives / métacognitives Relecture historique de soi (Mémoire + sens + traces) Analyse de ses expériences / Auto-évaluation intersubjective de ses Formalisation rigoureuse de ses Conscientisation de ses (transférables) Elévation du Sentiment de Mise en projet de soi Analyse de ses valeurs Analyse du marché du travail, des utilités sociales Formalisation du projet prof. Réaliste Compétence à l auto-orientation professionnelle Renforcement du projet professionnel Mise en communication de soi Réflexion sur ses clés Elaboration d une stratégie de com Médiatisation basée sur ses Compétence à la présentation de soi Autorisation à la promotion de soi Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

21 Le développement de Engagement Responsabilité personnelle Ethique Autorisation à l introspection réflexives / métacognitives Relecture historique de soi (Mémoire + sens + traces) Analyse de ses expériences / Auto-évaluation intersubjective de ses Formalisation rigoureuse de ses Conscientisation de ses (transférables) Elévation du Sentiment de Mise en projet de soi Analyse de ses valeurs Analyse du marché du travail, des utilités sociales Formalisation du projet prof. Réaliste Compétence à l auto-orientation professionnelle Renforcement du projet professionnel Mise en reliance de soi Inscription dans les réseaux sociaux pro Stratégie d auto-socialisation Compétence à l auto-socialisation Renforcement de l identité professionnelle Mise en communication de soi Réflexion sur ses clés Elaboration d une stratégie de com Médiatisation basée sur ses Compétence à la présentation de soi Autorisation à la promotion de soi Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

22 Une posture d entreprise de soi? Auto-entrepreneuriat! Autorisation à l introspection Elévation du Sentiment de Renforcement du projet professionnel Autorisation à la promotion de soi Renforcement de l identité professionnelle Compétence à piloter sa trajectoire professionnelle (basée sur son portefeuille de ) Contractualisation/Bilan/Projection/Publication/Socialisation

AUTO-ÉVALUER SES COMPÉTENCES POUR CONSTRUIRE

AUTO-ÉVALUER SES COMPÉTENCES POUR CONSTRUIRE 21 e colloque de l'admee-europe, 21-23 janvier 2009, p. 1 N de la communication : C052 AUTO-ÉVALUER SES COMPÉTENCES POUR CONSTRUIRE SON PORTFOLIO DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Gauthier, Philippe-Didier,

Plus en détail

Usages du e-portfolio : De l auto socialisation à l identité professionnelle numérique Philippe - Didier GAUTHIER, Université Catholique de l Ouest,

Usages du e-portfolio : De l auto socialisation à l identité professionnelle numérique Philippe - Didier GAUTHIER, Université Catholique de l Ouest, Résumé : Usages du e-portfolio : De l auto socialisation à l identité professionnelle numérique Philippe - Didier GAUTHIER, Université Catholique de l Ouest, La démarche d usage d un e-portfolio passe

Plus en détail

Utilisation d une tablette numérique dans le développement des compétences et réflexives d enseignant-e-s en formation

Utilisation d une tablette numérique dans le développement des compétences et réflexives d enseignant-e-s en formation Utilisation d une tablette numérique dans le développement des compétences et réflexives d enseignant-e-s en formation Maud Foerster 1, Pierre-François Coen 1 1 Service Recherche & Développement, Haute

Plus en détail

Tout ton profil pro. [e-portfolio] Crée ton e-portfolio! sur ton. > Compétences > Projets > Réseau social > Blog professionnel.

Tout ton profil pro. [e-portfolio] Crée ton e-portfolio! sur ton. > Compétences > Projets > Réseau social > Blog professionnel. Crée ton e-portfolio! Guide utilisateur Blog, professionnel Réseau social Photos, vidéos Compétences professionnelles Connaissances, expériences Promotion personnelle Centres d intérêt CV Lettre de motivation

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE La profession de conseiller en économie sociale familiale a fait l objet d investigations importantes en terme d inscription professionnelle,

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

COMMUNICATION HOSPITALIÈRE. Paris, les 23 et 24 mars 2010

COMMUNICATION HOSPITALIÈRE. Paris, les 23 et 24 mars 2010 LES RENCONTRES DE LA COMMUNICATION HOSPITALIÈRE 2010 Paris, les 23 et 24 mars 2010 Réussir sa communication interne Didier Rigaud - Maître de conférences, ISIC, Université Michel de Montaigne Bordeaux

Plus en détail

Les relations réciproques Ecole Familles en grandes difficultés

Les relations réciproques Ecole Familles en grandes difficultés Familles en grandes difficultés et école : des relations complexes Résumé du rapport de recherche : Les relations réciproques Ecole Familles en grandes difficultés Rapport de recherche du CERSE Université

Plus en détail

Qu apporte le numérique dans l autoévaluation. l enseignant? Stéphanie Mailles-Viard Metz

Qu apporte le numérique dans l autoévaluation. l enseignant? Stéphanie Mailles-Viard Metz Qu apporte le numérique dans l autoévaluation de l étudiant et de l enseignant? Stéphanie Mailles-Viard Metz Introduction Objectifs de l intervention Ouvrir la question de l apprentissage à l intérêt de

Plus en détail

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit

Plus en détail

Référentiel de Compétences Ingénierie et management des DFOAD

Référentiel de Compétences Ingénierie et management des DFOAD Référentiel de Compétences Ingénierie et management des D Légende de la colonne Type (d acteurs) : C= Chef de projet Cavum = Conseil de perfectionnement = ingénierie de Formation = ingénierie pédagogique

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

Imaginez votre communication

Imaginez votre communication Imaginez votre communication Livret d accompagnement à la réflexion Organisez... Ciblez... Réalisez! Imaginez votre communication Livret d accompagnement à la réflexion Ce document est destiné à vous accompagner

Plus en détail

Solution de branche élaborée par santésuisse sur la base de la lettre adressée au Conseiller fédéral Didier Burkhalter

Solution de branche élaborée par santésuisse sur la base de la lettre adressée au Conseiller fédéral Didier Burkhalter : vue d ensemble Solution de branche élaborée par santésuisse sur la base de la lettre adressée au Conseiller fédéral Didier Burkhalter le 9 mars 2011 Projet interne santésuisse Date: 01.04.2011 Page:

Plus en détail

Application dans la formation des professionnels de l expertise comptable au Québec. Janie Bérubé, Annie Brisson et Patricia Michaud

Application dans la formation des professionnels de l expertise comptable au Québec. Janie Bérubé, Annie Brisson et Patricia Michaud Une démarche d'accompagnement pour une autoévaluation réflexive Application dans la formation des professionnels de l expertise comptable au Québec Janie Bérubé, Annie Brisson et Patricia Michaud Université

Plus en détail

Innover en formation avec des apprenants de + en + connectés

Innover en formation avec des apprenants de + en + connectés SEMINAIRE bilan AEFA 9 & 10 octobre 2014 - INSEP (Paris) Mission de valorisation, de suivi et d évaluation du programme AEFA / ITG Paris Innover en formation avec des apprenants de + en + connectés Jean

Plus en détail

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Outplacement Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets L outplacement Nous abordons la transition de carrière comme une

Plus en détail

Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment?

Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment? Mon enseignement, je l évalue, il évolue Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment? Lucie Mottier Lopez Université de Genève 13 mai 2013 IFRES, Liège lucie.mottier@unige.ch 1 Plan Un cadre pour penser

Plus en détail

LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE

LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE Clémence Gauvin et Émilienne Laforge, professeures Module travail social Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue 2004-2005, modification mai 2006 Introduction La formation

Plus en détail

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur avril 2008 Les références européennes pour l auto-évaluation 1 Le processus de Bologne qui vise à créer un espace européen d enseignement

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication Bande de Com! Tableau de Bord Julien Pansier PROJET Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur - Comprendre

Plus en détail

Les experts du CHSCT face à la mesure du travail et de la souffrance : pratiques, dilemmes et enjeux

Les experts du CHSCT face à la mesure du travail et de la souffrance : pratiques, dilemmes et enjeux Gestes Colloque international «Quelles actions pour un autre travail : soulager la souffrance, éradiquer les facteurs de risques, "soigner le travail"?» Les experts du CHSCT face à la mesure du travail

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE ~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Gestionnaire de Clientèle Patrimoniale Code emploi: Filière d'activité: Métier: Rôle: Ventes et Services -- Gestionnaire de Clientèle Spécialiste Clients

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

Introduire l analyse et la résolution de problème dès le début du cursus (médical)

Introduire l analyse et la résolution de problème dès le début du cursus (médical) Introduire l analyse et la résolution de problème dès le début du cursus (médical) Introduire les éléments de la pratique dès le début de la formation théorique Anne Collard Journée IFRES 2014 Cadre 2

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Ce document a comme objectif de présenter le contenu d'un cycle d ateliers de formations à la création d entreprise, spécifique

Plus en détail

Hélène Douville Accélératrice de succès

Hélène Douville Accélératrice de succès Hélène Douville Accélératrice de succès Fondatrice & Présidente de Groupe conseil DCA 1997 Formation Coaching Conférence 1. Vente et développement d affaires 2. SAC-Expérience client 3. Gestion d équipe

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

ÉTUDES PROFESSIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES

ÉTUDES PROFESSIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES ÉTUDES PROFESSIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES RAISON D ÊTRE ET PHILOSOPHIE DU PROGRAMME Par son programme d Études professionnelles et technologiques (ÉPT), l enseignement au secondaire en Alberta relève de

Plus en détail

La stratégie d action

La stratégie d action La Télé-Prospection Michel SOUFIR Directeur Général 0970 407 007 +216 21243787 La stratégie d action La réussite d une opération de téléprospection, réside dans l analyse du contexte de la mission pour

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation DEVELOPMENT CENTER Damien xxx Poste cible : Entreprise : Assesseurs Evaluesens : Responsable

Plus en détail

Collège des Formateurs PNL. Fédération NLPNL. François DURNEZ

Collège des Formateurs PNL. Fédération NLPNL. François DURNEZ Fédération NLPNL François DURNEZ Janvier 2014 Raison d être et principales orientations Interactions Formateur et Enseignant PNL Charte du Formateur PNL Rôle du Organisation et fonctionnement Critères

Plus en détail

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG)

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Filière : SANTE MENTALE Carte d'identité Nom de l'institution : FONDATION DE NANT- SECTEUR PSYCHIATRIQUE DE L EST VAUDOIS Nom du service : UNITE

Plus en détail

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification Reconnaissance de la professionnalité de stagiaires en enseignement au secondaire et rôles des superviseurs Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation

Plus en détail

Organiser sa prospection commerciale pour conquérir de nouveaux clients. 7 juin 2012

Organiser sa prospection commerciale pour conquérir de nouveaux clients. 7 juin 2012 Organiser sa prospection commerciale pour conquérir de nouveaux clients 7 juin 2012 Agnès BERTIN et Armand LEFEBVRE Experts en développement commercial au sein du réseau international + de 20 ans d expérience

Plus en détail

Préparation aide-soignant «Bac Pro ASSP- SAPAT Cursus partiel» ou «Passerelles Cursus partiels»

Préparation aide-soignant «Bac Pro ASSP- SAPAT Cursus partiel» ou «Passerelles Cursus partiels» Préparation aide-soignant «Bac Pro ASSP- SAPAT Cursus partiel» ou «Passerelles Cursus partiels» Vous souhaitez vous engager dans le métier d aide-soigant, vous pouvez intégrer notre cycle préparatoire

Plus en détail

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Ce document a comme objectif de présenter le contenu d'un cycle d ateliers de formations à la création d entreprise, spécifique

Plus en détail

École de formation à la Pratique de la Médiation qui intègre le processus CNV

École de formation à la Pratique de la Médiation qui intègre le processus CNV École de formation à la Pratique de la Médiation qui intègre le processus CNV proposée par L institut francophone pour la Communication NonViolente antenne France Cette école a pour vocation La formation

Plus en détail

Aider les élèves qui en ont le plus besoin. Animation pédagogique 17 septembre 2008

Aider les élèves qui en ont le plus besoin. Animation pédagogique 17 septembre 2008 Aider les élèves qui en ont le plus besoin Animation pédagogique 17 septembre 2008 Un facteur de réussite scolaire : les capacités métacognitives de l élève Wang M.-C. (1990) Qu est-ce que la métacognition?

Plus en détail

Formation à destination des chefs de projet «Plan de cohésion sociale (PCS)»

Formation à destination des chefs de projet «Plan de cohésion sociale (PCS)» Formation à destination des chefs de projet «Plan de cohésion sociale (PCS)» La communication pour susciter la valorisation du PCS et des actions menées ou Communiquer et valoriser le PCS pour entretenir

Plus en détail

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions.

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Ces quelques lignes ne rendent pas compte d une expérimentation organisée à priori mais d un changement de pratique qui demeure en évolution.

Plus en détail

Vente - Action commerciale

Vente - Action commerciale Relation client Management Vente - Action commerciale Développement personnel PROGRAMMES Vente - Action commerciale Trouver des clients en prospection directe et par téléphone Être efficace en prise de

Plus en détail

Un Master en ligne sous la loupe

Un Master en ligne sous la loupe LECTURES ET DISCUSSIONS Un Master en ligne sous la loupe A propos de Reflections on Teaching and Learning in an Online Master Program a case study, Ulrich Bernath et Eugene Rubin. (Eds.), Studien und Berichte

Plus en détail

La Certification "Coach. & Team " par Philippe LE GOFF Coach, formateur et superviseur de coachs à Nantes

La Certification Coach. & Team  par Philippe LE GOFF Coach, formateur et superviseur de coachs à Nantes La Certification "Coach & Team " par Philippe LE GOFF Coach, formateur et superviseur de coachs à Nantes (Extrait de «La pédagogie CT» ouvrage en cours d élaboration par le Collège des Enseignants CT)

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Ce document a comme objectif de présenter le contenu d'un cycle d ateliers de formations à la création d entreprise, spécifique

Plus en détail

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité

Normes de référence. Comparaison. Commande cognitive Sentiments épistémiques Incarnés dépendants de l activité Séminaire Sciences Cognitives et Education 20 Novembre 2012 Collège de France L importance de la Métacognition: Joëlle Proust Institut Jean-Nicod, Paris jproust@ehess.fr http://joelleproust.org.fr Plan

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Conférence du 20 nov 2010 Agenda Les enjeux du contenu Définir sa stratégie de contenu marketing Les nouveaux canaux de diffusion Retours d expérience

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

Enseigner la lecture analytique en 3ème avec une tablette numérique

Enseigner la lecture analytique en 3ème avec une tablette numérique Enseigner les Langues et Cultures de l Antiquité avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC Enseigner la lecture

Plus en détail

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS LA PROSPECTION TELEPHONIQUE S approprier les nouvelles s et outils pour rendre sa prospection téléphonique plus efficace Renforcer sa compétence de prise de rendez-vous par téléphone Etre capable de maintenir

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

Certification APAC /IAE LYON

Certification APAC /IAE LYON Certification APAC /IAE LYON Corinne Forgues Corinne Lecot http://iae.univ-lyon3.fr Rappel du contexte du projet APAC / IAE LYON L APAC souhaite pouvoir proposer à ses membres des parcours de formation

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES MANAGERS ET DES DIRIGEANTS des démarches de croissance, d adaptation continue et de créativité dans des environnements et des marchés en mutation DIRIGEANTS ET MANAGERS EN

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION LYON - PARIS - BORDEAUX ÉCOLE DU RÉSEAU PAUL PYRONNET INSTITUT Paul Pyronnet Institut 76 rue Masséna - 69006 - LYON - 04 37 24 33 78 - contact@ecole-coaching-ecppi.com - contact@paul-pyronnet-institut.fr

Plus en détail

Sensibilisation, formation de formateurs, accompagnement des projets de e-formation. e-cap

Sensibilisation, formation de formateurs, accompagnement des projets de e-formation. e-cap Sensibilisation, formation de formateurs, accompagnement des projets de e-formation e-cap objectifs de cette présentation Percevoir les enjeux liés à la e-formation Découvrir e-cap le dispositif académique

Plus en détail

1 er CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISTE DE LA COMMUNICATION EN ENTREPRISE

1 er CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISTE DE LA COMMUNICATION EN ENTREPRISE 1 er CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISTE DE LA COMMUNICATION EN ENTREPRISE CARTE D IDENTITÉ UN CENTRE DE FORMATION CRÉÉ PAR DES FORMATEURS PROFESSIONNELS Kreactiv Formation est né de l essaimage d une agence

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Conseil en Stratégie Produit. www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France

Conseil en Stratégie Produit. www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France Conseil en Stratégie Produit www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France A PROPOS D ANTHALIA Anthalia est un Cabinet de Conseil et de Formation indépendant spécialisé

Plus en détail

Réseau rural Bourgogne «les outils d animation aux différents stades d un projet» Autun, 29 mai 2012 et Dijon, 2 juillet 2012

Réseau rural Bourgogne «les outils d animation aux différents stades d un projet» Autun, 29 mai 2012 et Dijon, 2 juillet 2012 Réseau rural Bourgogne «les outils d animation aux différents stades d un projet» Autun, 29 mai 2012 et Dijon, 2 juillet 2012 Passeport et inclusions Renseignement d une fiche passeport (contenu adaptable)

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial.

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial. 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial. 1 8 2 4 6 3 9 7 10 5 2 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial /// décembre 2013 Comment mieux vendre? Vendre c est à la fois

Plus en détail

LA SOLUTION DE CENTRE DE CONTACTS DIGICONTACTS

LA SOLUTION DE CENTRE DE CONTACTS DIGICONTACTS LA SOLUTION DE CENTRE DE CONTACTS DIGICONTACTS digicontacts a été conçu pour pouvoir traiter vos campagnes de téléprospection en appels sortants et en appels entrants avec le maximum d efficacité et de

Plus en détail

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés.

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. -Avril 2014- Article premier Les dispositions qui suivent constituent la charte d

Plus en détail

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts comme développés par inter}artes et adoptés par artesneteurope Institution et sujets à évaluation

Plus en détail

17ième Rendez-vous d Exception d ICHEC-Entreprises

17ième Rendez-vous d Exception d ICHEC-Entreprises La vision du management de demain par les étudiants de l ICHEC et les cadres et dirigeants d entreprise membres du réseau ICHEC-Entreprises Etude réalisée à l occasion du 17ième Rendez-vous d Exception

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. L agence en télémarketing TB&H. Nos offres. Notre philosophie

SOMMAIRE SOMMAIRE. L agence en télémarketing TB&H. Nos offres. Notre philosophie SOMMAIRE L agence en télémarketing TB&H Nos offres Notre philosophie INTRODUCTION TB&H L entreprise adaptée Nos outils TB&H INTRODUCTION Un projet innovant TB&H est une agence en télémarketing dédiée à

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

Une démarche pilotée par la création de valeur et des réponses opérationnelles à chaque besoin

Une démarche pilotée par la création de valeur et des réponses opérationnelles à chaque besoin Une démarche pilotée par la création de valeur et des réponses opérationnelles à chaque besoin Détecter les tendances, Prospective Nourrir la réflexion, ouvrir des perspectives et élever le débat Etudes

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

PMA.. Quand l intelligence émotionnelle s invite dans le monde de l entreprise La méthode PMA La «Pensée Musicale Active»

PMA.. Quand l intelligence émotionnelle s invite dans le monde de l entreprise La méthode PMA La «Pensée Musicale Active» PMA.. Quand l intelligence émotionnelle s invite dans le monde de l entreprise La méthode PMA La «Pensée Musicale Active» Ouvrir de nouveaux champs de réflexion personnelle et collective par l'approche

Plus en détail

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS?

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS? Travailler en îlots bonifés selon la méthode pédagogique créée par Marie Rivoire. par Catherine Manesse et Anne Dauvergne IPR Langues vivantes Académie de Dijon Cette façon de travailler, dont on entend

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR

GUIDE DE L'UTILISATEUR GUIDE DE L'UTILISATEUR LE PLAN D AUTOGESTION DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN CINQ ÉTAPES Pour pouvoir donner des soins de qualité aux patients tout au long de sa carrière professionnelle, le

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching?

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Parcours de formation Coach Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Dans un monde qui va de plus en plus vite Nous entendons parler chaque jour de stress, de mal-être

Plus en détail

Enseigner le génie-logiciel avec le Portefeuille d Expérience et de Compétence en licence d informatique

Enseigner le génie-logiciel avec le Portefeuille d Expérience et de Compétence en licence d informatique Actes du Colloque international francophone «Expérience 2012» Expérience et Professionnalisation dans les champs de la formation, de l éducation et du travail ; état des lieux et nouveaux enjeux Lille

Plus en détail

Présentation ED portable le 10 septembre 2014

Présentation ED portable le 10 septembre 2014 1 Présentation ED portable le 10 septembre 2014 Je vais m appuyer sur une séquence pour le cycle d orientation qui entre dans les thèmes de géographie du PER au 10 ème degré «De la production à la consommation

Plus en détail

Guide des formations Inter-Entreprise. Qualité et Optimisation des services clients et des centres d appels

Guide des formations Inter-Entreprise. Qualité et Optimisation des services clients et des centres d appels Guide des formations Inter-Entreprise Qualité et Optimisation des services clients et des centres d appels Guide des formations TelEduc Sommaire Présentation TelEduc 3 Guide des formations «gestion de

Plus en détail

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment Accompagner la participation des allocataires Par Marion Drouault, responsable de projets à l (Version courte) Participation et RSA : «Accompagner la l participation des allocataires» S appuyant en particulier

Plus en détail

PerfecTIC. Droit de parole dans le Web. Pour les élèves : 15 à 30 minutes par forum

PerfecTIC. Droit de parole dans le Web. Pour les élèves : 15 à 30 minutes par forum PerfecTIC Description générale Titre Droit de parole dans le Web Objectif d apprentissage Exprimer de façon ouverte, cohérente et nuancée son opinion personnelle sur un sujet donné Résumé Lorsqu un thème

Plus en détail

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile Dans un objectif d appropriation des technologies numériques par les travailleurs d ESAT, j ai choisi de réaliser des ateliers d apprivoisement de

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris

société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris 1 A U D I K A société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Rapport du président du conseil d administration sur le fonctionnement

Plus en détail

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS GUIDE D EXPLORATION POUR LE PARENT BIOLOGIQUE Adoption Vivere inc. 15, rue Principale Nord, Montcerf-Lytton (Qc) J0W 1N0 Sans frais :

Plus en détail

360 leaders : quoiet pour qui

360 leaders : quoiet pour qui 360 leaders : quoiet pour qui Un processus de feedback à la personne Pour le développement durable de son leadership Basé sur un questionnaire structuré s appuyant sur un modèle de leadership Adressé au

Plus en détail

Pour un comportement éthique sur le web et les réseaux sociaux

Pour un comportement éthique sur le web et les réseaux sociaux Instituts et Universités Catholiques de France Pour un comportement éthique sur le web et les réseaux sociaux - GUIDE ET CONSEILS PRATIQUES - EDITO «Depuis quelques années, les recteurs des instituts

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail