Cancer du sein chez les femmes jeunes: caractéristiques clinico-pathologiques et phénotypes moléculaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cancer du sein chez les femmes jeunes: caractéristiques clinico-pathologiques et phénotypes moléculaires"

Transcription

1 Cancer du sein chez les femmes jeunes: caractéristiques clinico-pathologiques et phénotypes moléculaires Sabiani L, Houvenaeghel G, Heinemann M, Reyal F, Classe J-M, Cohen M, Garbay J-R, Giard S, Charitansky H, Chopin N, Rouzier R, Daraï E, Coutant C, Azuar P, Gimbergues P, Villet R, Tunon de Lara C, Lambaudie E

2 Introduction 5 à 7% des femmes atteintes du cancer du sein sont âgées de moins de 40 ans. (Anders et al, Semin Oncol 2009) Diagnostiquées avant l'âge du dépistage, plus de 90% de ces jeunes patientes seront symptomatiques: - grosses tumeurs: 39.2% de ct2 - atteinte ganglionnaire: 38% de pn+ (Foxcroft et al, The Breast 2004)

3 Caractéristiques connues à ce jour Haut grade: 59% de grade 3 Indice de prolifération élevé: 48% Emboles vasculaires +: 34% Faible réceptivité hormonale: 33.7% RH négatif Forte surexpression d HER2: 24% HER2 +! Entité distincte (Copson et al, JNCI 2013) (Yao et al, W.J. Surg Oncol 2015)

4 L'âge est-il un facteur prédictif négatif indépendant de la survie sans récidive? Taux plus élevé de récidive locale et survie inférieure à 5 ans!la plupart des patientes sont donc éligibles à une chimiothérapie Mais alors chez qui? Patientes à bas risque qui n ont pas reçu de chimiothérapie adjuvante: < 35 ans : RR 2.18 (1.64 to 2.89). (Kroman et al, BMJ 2000)

5 Quelles patientes sont «jeunes»? o 30 ans 30 vs 30-50, Survie à 5 ans: 67.5% vs 75.3%, (Yao et al, W.J. Surg Oncol 2015) o 35 ans 35 vs 35-50, Survie à 5 ans 78.3% vs 84.2%, (Han et al, The Breast 2011) o 40 ans [HR] = 1.39; 95% CI, (Gnerlich et al, ACSCC 2008)

6 Les femmes jeunes avec un antécédent familial ont-elles un pronostic différent? Au moins 1 antécédent de cancer du sein et/ou ovaire au 1 er ou 2 nd degré grade 3: 63.3 % vs 58 9 % HER2+ : 24.7 % vs 28 8 % Pas de différence sur la survie (Eccles et al, Br J Surg 2015)

7 Comment déterminer le pronostic du cancer du sein chez la femme jeune? PREDICT évalue la survie à 10 ans chez les femmes jeunes: (Maishman et al, BJC 2015)

8 Evolution de la caractérisation des tumeurs Micro métastases HER2 RE RP mrna expression values, Analyse des gènes EGFR (Anders et al, J Cli Oncol 2008) L indication et le choix du type traitement adjuvant ne devrait pas être baser sur l'âge seul mais EN ASSOCIATION avec les caractéristiques de chaque tumeur

9 Méthode Etude multicentrique, rétrospective de 1980 à hôpitaux français 5815 patientes âgées de moins de 50 ans Caractéristiques cliniques et anatomopathologiques Données sur la survie Exclusion des stades III ou IV et des chimiothérapies néoadjuvantes

10 Objectif Décrire les caractéristiques cliniques et pronostiques dans cette population pour améliorer les indications du traitement adjuvant. Analyse en fonction de 4 groupes d âges: 35 ans, ans, ans, ans

11 Groupes en fonction de l'âge 35 >35-40 Nombre % Nombre % p Nombre de patientes Type de chirugie Conservatrice Mastectomie Ganglion sentinelle < Curage axillaire Taille de la tumeur invasive (mm) ,5 5, ,1-19, > Type histologique canalaire lobulaire mixte autres Grade SBR < Emboles vasculaires

12 Groupes en fonction de l'âge 35 >35-40 >40-45 >45-50 Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % p RH <0.001 HER <0.001 Expression RH HER2 <0.001 RH- HER RH- HER RH+ HER RH+ HER Types Moleculaires <0.001 Triple Negative HER Luminal A Luminal B type Luminal B type Envahissement ganglionnaire <0.001 negatif < 0,2 mm > 0,2 - < 2 mm > 2 mm

13 Traitement Groupes en 35 >35-40 >40-45 >45-50 Total fonction de l'âge Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % p Chimiothérapie <0.001 Trastuzumab <0.001 Radiothérapie Hormonothérapie <0.001

14 Facteurs impactant sur l indication de chimiothérapie Age 40 ans: HR= 2,05 Age 35 ans: HR= 3,86 pt> 10 mm: HR= 6,61 Grade 3: HR= 15,45 HER2 +: HR= 6,58 pn+: HR= 16,91 p <0,001

15 Médiane de suivi: 5 ans Récidive chez 11.3% des patientes Métastases à distance dans 10.1% des cas 537 Décès, soit 9,2 % Suivi Groupes en fonction de l'âge 35 >35-40 Nombre % Nombre % p Récidive Métastase à distance < Décès Délai de récurrence 5 ans Délai de récurrence 1 an

16 Survie Sans Récidive et Survie Globale en fonction de l âge

17 Facteurs impactant sur la Survie sans récidive! Facteur négatif o Age 35 ans: HR= 2,01 o pt> 50 mm: HR = 5.8 o Grade 3: HR= 4.04 p <0,001 Après ajustement en fonction des types moléculaires : o Age 35 ans HR = 2 p <0,001! Facteur protecteur o Chimiothérapie: HR=0,6 o RH +: HR=0,6 p <0,001 o pn+: pas d impact

18 Survie sans récidive en fonction de l âge et du type moléculaire uminal B: Her2- RH+ G3 Her2+: RH- or RH p = 0,016 p = 0,024

19 Discussion Age 35 ans = clairement indication de chimio Age ans: efficacité de la chimio seulement du à ses effets endocrinologiques chez les RH+? àetude biologique et génique nécessaire (Cancello et al, J Thorac Dis 2013)

20 Différences avec les données connues Taux moins important de tumeurs de type Triple négative et de luminal A!implications pour le pronostic et la prise en charge Taux de décès plus bas: 9,2% vs 20% Mais le même taux de Survie à 5 ans (Copson et al, JNCI 2013)

21 Limites de notre étude Etude Rétrospective Pas d analyse du ki 67: non standardisée entre les centres Mutations BRCA non connues: à prendre en compte dans l arbre décisionnel

22 Femmes jeunes RH+ Récidive dans les 5 à 8 ans ( Copson et al, JNCI 2013) à Intérêt de l hormonothérapie prolongée: Diminution de 30 % du risque de récidive Amélioration de la survie globale: OR=0.89; 95 % CI ; P = 0.03 (Petrelli et al, Breast Cancer Res Treat. 2013)

23 CONCLUSION Les femmes jeunes présentent une répartition différente des phénotypes moléculaires Nette prédominance de tumeurs de type Luminal B et triples négatives. «Jeune âge» = 35 ans Un jeune âge = facteur pronostique péjoratif à Rôle dans l'indication du traitement adjuvant à A adapter en fonction du phénotype moléculaire

24 o Institut Curie o Institut de Cancérologie de l'ouest o Institut Gustave Roussy o Centre Oscar Lambret o Institut Claudius Regaud o Centre Léon Bérard o Centre René Huguenin o Hôpital Tenon o Centre Georges-François Leclerc o Hôpital de Grasse o Centre Jean Perrin o Hôpital Diaconesse o Institut Bergonié o Hôpital de la Casamance

Impact d une chimiothérapie adjuvante avec ou sans trastuzumab dans les cancers du sein T1ab N0 M0 HER2+

Impact d une chimiothérapie adjuvante avec ou sans trastuzumab dans les cancers du sein T1ab N0 M0 HER2+ Congrès Francophone d Oncologie Multidisciplinaire 2016 Impact d une chimiothérapie adjuvante avec ou sans trastuzumab dans les cancers du sein T1ab N0 M0 HER2+ Alexandre de Nonneville 1,2*, Anthony Gonçalves

Plus en détail

La biopsie des ganglions sentinelles est-elle fiable en cas de tumeur de gros volume?

La biopsie des ganglions sentinelles est-elle fiable en cas de tumeur de gros volume? La biopsie des ganglions sentinelles est-elle fiable en cas de tumeur de gros volume? G Houvenaeghel, O Quilichini, M Cohen, F Reyal, JM Classe, JR Garbay, S Giard, N Carabin, H Charitensky, C Belichard,

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Pas de traitement adjuvant pour les cancers du sein RH+ T1a,bN0M0!

Pas de traitement adjuvant pour les cancers du sein RH+ T1a,bN0M0! Pas de traitement adjuvant pour les cancers du sein RH+ T1a,bN0M0! Pour quelle patientes? 12 juin 2015 - Dr C Perrin UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Introduction Traitements adjuvants

Plus en détail

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Saint-Gallen (Nice-Saint-Paul) NCCN Caroline Cuvier, Centre des maladies du sein Saint-Louis Nice-Saint-Paul; 14 ème cours en janvier 2015 Saint-Gallen;

Plus en détail

Florence Coussy GERM 10/2012

Florence Coussy GERM 10/2012 La chimiothérapie néo- adjuvante dans le cancer du sein lobulaire : réponse clinique, histologique et survie série rétrospec;ve de l hôpital Saint Louis Florence Coussy GERM 0/202 Plan I) La chimiothérapie

Plus en détail

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Plan Epidémiologie Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants

Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Les grandes lignes Dr Loïc Boulanger, Dr Lucie Bresson, Pr Denis Vinatier Plan -Facteur pronostic # facteur prédictif de réponse aux traitements adjuvants

Plus en détail

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Epidémiologie Plan Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

Evaluation du profil hormonal des cancers du sein: Expérience du service d anatomie pathologie du CHU Mustapha

Evaluation du profil hormonal des cancers du sein: Expérience du service d anatomie pathologie du CHU Mustapha Evaluation du profil hormonal des cancers du sein: Expérience du service d anatomie pathologie du CHU Mustapha F. Terkmani, MG. Mokhtech, H Takabait, Y Lahoubi, F Asselah, ZC Amir Anatomie pathologie CHU

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Version Avril Coordonnateurs : William Jacot, Séverine Guiu

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Version Avril Coordonnateurs : William Jacot, Séverine Guiu Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Version Avril 2015 Coordonnateurs : William Jacot, Séverine Guiu Rationnel L indication d un traitement adjuvant est directement

Plus en détail

Peut-on ne pas faire de bilan d extension?

Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 12/06/2015 Avec le soutien de Pierre Kerbrat De Jean-Sebastien Fresnel 2 histoires en parallèle. Noemie, 38 ans Autopalpation Bilan

Plus en détail

Peut-on, dans certains cas, faire l impasse de la chimiothérapie?

Peut-on, dans certains cas, faire l impasse de la chimiothérapie? 32èmes Journées de la Société Française de Sénologie et de Pathologie Mammaire Vendredi 5 novembre 2010 Peut-on, dans certains cas, faire l impasse de la chimiothérapie?. pour les tumeurs RH+ Marc Debled

Plus en détail

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein Infiltrant multifocal Dernières Dr Perrine CAPMAS Infiltrant multifocal Toutes les décisions sont prises lors de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) réunissant: Chirurgien Radiothérapeute

Plus en détail

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin contact@afacs.fr www.afacs.fr Merci à Marc Spielmann Le plan cancer mesure 48 Développement de la coordination des soins, des réseaux,

Plus en détail

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012.

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012. Prédiction du risque de récidive avec le test Oncotype DX chez les patientes atteintes de cancer du sein hormono-dépendant avec atteinte ganglionnaire, traitées par chimiothérapie adjuvante: Résultats

Plus en détail

Cancer du sein guidelines PSOM. Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments suivants :

Cancer du sein guidelines PSOM. Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments suivants : Andrea Gombos (andrea.gombos@bordet.be) 1. Cancer du sein non métastatique Cancer du sein guidelines PSOM Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

Journée Nationale des Innovations Hospitalières

Journée Nationale des Innovations Hospitalières STIC 2004 : Évaluation Médico-Économique de la Technique de Ganglion Sentinelle comparée au Curage Ganglionnaire dans les Cancers du Sein opérables d Emblée Sandrine Baffert Économiste de la santé Institut

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 A) IDENTIFICATION DE L ETUDE CLINIQUE NUMERO DE CODE DU PROTOCOLE PROMOTEUR : UC-0140/1308 VERSION ET DATE: VERSION DU 08 SEPTEMBRE 2014 TITRE DE L ESSAI: Etude de phase

Plus en détail

CANCER DU SEIN ET FEMME JEUNE

CANCER DU SEIN ET FEMME JEUNE CANCER DU SEIN ET FEMME JEUNE Dr Mickael Suissa* *Institut de Radiologie de Paris 31, avenue Hoche 75008 Paris. mickael.suissa@dial.oleane.com Epiémiologie du cancer du sein de la femme jeune* Le cancer

Plus en détail

Cas clinique interactif. XVIIème Journées de sénologie interactive Sophie Frank

Cas clinique interactif. XVIIème Journées de sénologie interactive Sophie Frank Cas clinique interactif XVIIème Journées de sénologie interactive 18.09.2014 Sophie Frank Mme L.!! Agée de 59 ans!! Vient consulter en février 2014 pour un nodule du QII du sein gauche apparu suite à un

Plus en détail

Les cancers infiltrants de pronostic intermédiaire : trop ou pas assez?

Les cancers infiltrants de pronostic intermédiaire : trop ou pas assez? Les cancers infiltrants de pronostic intermédiaire : trop ou pas assez? Quel équilibre thérapeutique pour les cancers lobulaires infiltrants? Chimiothérapie Rationalized management of invasive lobular

Plus en détail

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique?

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? Joseph Gligorov MD, PhD APHP Tenon, Paris, France INSERM U938 Institut Universitaire de Cancérologie Université

Plus en détail

Evaluation anatomopathologique de la réponse tumorale après chimiothérapie néadjuvante du cancer du sein

Evaluation anatomopathologique de la réponse tumorale après chimiothérapie néadjuvante du cancer du sein Institut Bergonié Evaluation anatomopathologique de la réponse tumorale après chimiothérapie néadjuvante du cancer du sein Gaëtan Mac Grogan Département de Biopathologie-Institut Bergonié-Bordeaux Conflits

Plus en détail

Cancer du sein. Surmortalité annuelle tous stades confondus d après Eurocare

Cancer du sein. Surmortalité annuelle tous stades confondus d après Eurocare 4 Cancer du sein Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers de la femme dans les pays occidentaux. Avec 42 000 nouveaux cas en 2000 en France, il représente 36 % des cas de cancers féminins (Remontet

Plus en détail

Pronostic du cancer de l endomètre

Pronostic du cancer de l endomètre Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col Cancer de l endomètre Emile Daraï, Marcos Ballester Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, IUC, Université

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LA FEMME

CANCER DU SEIN CHEZ LA FEMME JUIN 2016 SCOR inform CANCER DU SEIN CHEZ LA FEMME DELPHINE LABOJKA Responsable Méthodes et Process Dr PATRICK MALAMUD Cancérologue, Médecin-conseil Dr XUÂN-VIÊT PHAM Rhumatologue, Médecin-conseil Rappels

Plus en détail

Le dépistage gériatrique pré-thérapeutique des patientes de 75 ans et plus, atteintes d un cancer du sein, améliore t il le suivi des recommandations?

Le dépistage gériatrique pré-thérapeutique des patientes de 75 ans et plus, atteintes d un cancer du sein, améliore t il le suivi des recommandations? Le dépistage gériatrique pré-thérapeutique des patientes de 75 ans et plus, atteintes d un cancer du sein, améliore t il le suivi des recommandations? /i Dr Anne LE GOURRIEREC CHRU Brest-CH Morlaix Dr

Plus en détail

Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations?

Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations? Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations? Pr Catherine Uzan Chef du service de Chirurgie et Cancérologie oncologique et mammaire Hôpital Pitié Salpêtrière Université Pierre et Marie

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

Le cancer du sein localisé L Zelek & J Gligorov, pour l Intergroupe Sein Francilien

Le cancer du sein localisé L Zelek & J Gligorov, pour l Intergroupe Sein Francilien Le cancer du sein localisé L Zelek & J Gligorov, pour l Intergroupe Sein Francilien L incidence annuelle du cancer du sein est estimé à 110.3 / 100000 dans l Union Européenne en 2006 (1). Elle augmente

Plus en détail

French Breast Cancer Intergroup-UNICANCER (UCBG) Protocol n UC-0140/1505 Id-RCB n : 2015-A

French Breast Cancer Intergroup-UNICANCER (UCBG) Protocol n UC-0140/1505 Id-RCB n : 2015-A French Breast Cancer Intergroup-UNICANCER (UCBG) Protocol n UC-0140/1505 Id-RCB n : 2015-A005528-41 Etude multicentrique prospective évaluant l impact du test génomique EndoPredict (EPClin) sur la décision

Plus en détail

Actualités cancer du sein Suzette DELALOGE

Actualités cancer du sein Suzette DELALOGE Actualités cancer du sein 2014 Suzette DELALOGE 1 Plan Grandes questions Actualités épidémiologiques Biologie des cancers du sein aujourd hui Traitements locaux Traitements médicaux adjuvants Prise en

Plus en détail

Chirurgie des cancers du sein : Ganglion sentinelle : indications actuelles et évaluations en cours

Chirurgie des cancers du sein : Ganglion sentinelle : indications actuelles et évaluations en cours Chirurgie des cancers du sein : Ganglion sentinelle : indications actuelles et évaluations en cours INDICATIONS ACTUELLE DU GS Cancer infiltrant, unifocal, taille à 2 cm Aisselle cliniquement indemne (N0)

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

Les cancers infiltrants de pronostic intermédiaire : trop ou pas assez?

Les cancers infiltrants de pronostic intermédiaire : trop ou pas assez? Les cancers infiltrants de pronostic intermédiaire : trop ou pas assez? Comment définir un cancer infiltrant de pronostic intermédiaire? How to define a intermediate prognostic breast carcinoma? A. Vincent-Salomon

Plus en détail

ETUDE MAPAM 01. Mastectomie thérapeutique avec conservation de l étui cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire.

ETUDE MAPAM 01. Mastectomie thérapeutique avec conservation de l étui cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire. Page 1 / 6 TITRE DE L ESSAI cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire. ACRONYME MAPAM 01 TYPE D ETUDE : Phase III CODE PROMOTEUR 14 SEIN 10 N ID-RCB 2014-A01028-39 PROMOTEUR INVESTIGATEUR COORDONNATEUR

Plus en détail

Item n 159 : Cancer du sein

Item n 159 : Cancer du sein Epidemiologie Item n 159 : Cancer du sein Cancer le plus fréquent de la femme : 10% des femmes en seront atteinte Cʼest un cancer hormono-dépendants Histologie la plus fréquente : adénocarcinome canalaire

Plus en détail

Cryothérapie des lésions mammaires malignes. Camille Jousset, Cédric de Bazelaire

Cryothérapie des lésions mammaires malignes. Camille Jousset, Cédric de Bazelaire Cryothérapie des lésions mammaires malignes Camille Jousset, Cédric de Bazelaire Introduction Introduction } Vieillissement de la population } Risque de cancer lié à l âge } Cancer du sein : 1ère cause

Plus en détail

Cancer du sein : Modalités de dépistage chez les femmes à haut risque. Les niveaux de risque, Calcul du score d Eisinger

Cancer du sein : Modalités de dépistage chez les femmes à haut risque. Les niveaux de risque, Calcul du score d Eisinger Recommandations HAS- Mars 2014 Cancer du sein : Modalités de dépistage chez les femmes à haut risque Les niveaux de risque, Calcul du score d Eisinger Dr Claire Senechal. Gynécologue. Oncogénétique Institut

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie

CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie CANCER DU SEIN Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie CANCER DU SEIN Incidence: 50 000 nouveaux cas Décès: plus de 11 000 par an 1 femme sur 8 Problème de santé publique Implications sociales

Plus en détail

Analyses moléculaires dans les cancers du sein

Analyses moléculaires dans les cancers du sein Analyses moléculaires dans les cancers du sein Anne Vincent-Salomon Département de Pathologie et INSERM U830 Institut CURIE PARIS, France anne.salomon@curie.net Echantillons de tumeur à l état frais FIXATION

Plus en détail

CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE. EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE

CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE. EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE CANCER DU SEIN PENDANT LA GROSSESSE Définition & problématique Cancer diagnostiqué pendant la grossesse ou dans l année

Plus en détail

Alexandre GRYN. Le 6 Janvier 2017

Alexandre GRYN. Le 6 Janvier 2017 Chimiothérapie néoadjuvante pour carcinome urothélial de vessie infiltrant le muscle : complications post opératoires, résultats oncologiques et sélection des patients Alexandre GRYN Le 6 Janvier 2017

Plus en détail

Quoi de neuf en radiothérapie? Dr Mihai Levitchi Institut de Cancérologie de Lorraine

Quoi de neuf en radiothérapie? Dr Mihai Levitchi Institut de Cancérologie de Lorraine Quoi de neuf en radiothérapie? Dr Mihai Levitchi Institut de Cancérologie de Lorraine Intérêt de la RT après mastectomie totale: patientes N+ RT améliore: - le contrôle local de 17% à 5 ans - la survie

Plus en détail

LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU (CCIS) DU SEIN ( = carcinome intra-canalaire) ( = carcinome intra-galactophorique)

LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU (CCIS) DU SEIN ( = carcinome intra-canalaire) ( = carcinome intra-galactophorique) LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU (CCIS) DU SEIN ( = carcinome intra-canalaire) ( = carcinome intra-galactophorique) Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Hôpital

Plus en détail

CURAGE AXILLAIRE ET TECHNIQUES DU GANGLION SENTINELLE

CURAGE AXILLAIRE ET TECHNIQUES DU GANGLION SENTINELLE CURAGE AXILLAIRE ET TECHNIQUES DU GANGLION SENTINELLE Cancer du sein : Incidence : 40 000 cas/an en France 85% de cancers invasifs : nécessité de connaître le statut ganglionnaire pour 34 000 patientes

Plus en détail

Cancer du sein triple négatifs : Hétérogénéité et opportunités thérapeutiques

Cancer du sein triple négatifs : Hétérogénéité et opportunités thérapeutiques Cancer du sein triple négatifs : Hétérogénéité et opportunités thérapeutiques Dr Séverine Guiu, Dr William Jacot SFSPM 206 Aucun lien d intérêt à déclarer 2 Aspects épidémiologiques, histocliniques et

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col

Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col Jeudi 24 mars 2016 Geoffroy Canlorbe Emile Daraï, Marcos Ballester Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon,

Plus en détail

Cancer du sein. Cours IFSI

Cancer du sein. Cours IFSI Cancer du sein Cours IFSI Plan Epidémiologie Génétique Différents types histologiques de cancers du sein Moyen de diagnostic Clinique Imagerie Traitement Chirurgie Chimiothérapie Radiothérapie Hormonothérapie

Plus en détail

Place de l IRM dans la prise en charge des intracanalaires : Etude IRCIS

Place de l IRM dans la prise en charge des intracanalaires : Etude IRCIS Place de l IRM dans la prise en charge des intracanalaires : Etude IRCIS C. Balleyguier, A. Dunant, MC Mathieu, JR Garbay Et investigateurs IRCIS Gustave Roussy, Villejuif CCIS : épidémiologie en France

Plus en détail

V.Labb Séminaire de DES 11/2007

V.Labb Séminaire de DES 11/2007 V.Labb Labbé / H. Le Floch Séminaire de DES 11/2007 Introduction TTT des CBNPC: résection r complète TTT adjuvant: efficacité non démontrd montrée Méta-analyse analyse (Non-small( Cell Lung Cancer Collaborative

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

Technique et intérêt du ganglion sentinelle en chirurgie mammaire

Technique et intérêt du ganglion sentinelle en chirurgie mammaire Formation Médicale Continue Cancer du sein Technique et intérêt du ganglion sentinelle en chirurgie mammaire Pr Charles COUTANT Département d Oncologie Chirurgicale, Centre Georges François Leclerc, Dijon

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

Chirurgie axillaire après chimiothérapie néoadjuvante

Chirurgie axillaire après chimiothérapie néoadjuvante Chirurgie axillaire après chimiothérapie néoadjuvante Jean - Marc Classe Service Chirurgie Oncologique Ins7tut de Cancérologie de l Ouest Nantes La chimiothérapie néoadjuvante (CNA) Augmente le taux de

Plus en détail

Cancer du sein et aptitude PNC

Cancer du sein et aptitude PNC Cancer du sein et aptitude PNC HORNEZ A-P, MONIN J, GUIU G, OLIVIEZ J-F, DUBOURDIEU D, MANEN O, BEYLOT V, DEROCHE J, BERTRAN P-E et PERRIER E. Session interactive de la Soframas, le 17 novembre 2016 Cancers

Plus en détail

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS La première consultation Patiente adressée par le médecin traitant Par le radiologue Venue d elle-même Adressée par un service Par le chirurgien

Plus en détail

Cancers du sein triple négatifs (CSTN) classifications et pronostics

Cancers du sein triple négatifs (CSTN) classifications et pronostics Cancers du sein triple négatifs (CSTN) classifications et pronostics A. Barkat, A. Chabi Clinique Dar Echifa Constantine VIème AGORA, Skikda le 10/09/16 Statut immunohistochimique } RE (-) RP (-) HER2

Plus en détail

CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES. Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence

CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES. Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL Toutes les adénopathies axillaires : Bénignes:

Plus en détail

Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique

Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique Suzette Delaloge Gustave Roussy Suzette.delaloge@gustaveroussy.fr Partie 1 Les standards 2 Les grands arbres décisionnels

Plus en détail

«Les incontournables en Cancérologie 2013» Centre de Congrès le Manège. Le 8 octobre 2013

«Les incontournables en Cancérologie 2013» Centre de Congrès le Manège. Le 8 octobre 2013 Docteur Thomas JALLE Chirurgie gynécologique et mammaire Clinique d Argonay «Les incontournables en Cancérologie 2013» Centre de Congrès le Manège Le 8 octobre 2013 Evaluation du statut ganglionnaire:

Plus en détail

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Jean-Louis ALBERINI Service de Médecine Nucléaire Université Versailles St-Quentin Diagnostic de métastase d emblée ou durant l évolution Médiane

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements périopératoire

Cancer de l estomac traitements périopératoire Cancer de l estomac traitements périopératoire P. Michel Unité d oncologie Digestive Service d Hépato-gastroentérologie CHU de Rouen 1. Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie

Plus en détail

Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme. Suzette DELALOGE Avril 2015

Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme. Suzette DELALOGE Avril 2015 Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme Suzette DELALOGE Avril 2015 1 Référentiel «régional» 2 Partie 1 Les standards 3 Les grands arbres décisionnels simples 4 Diagnostic de Cancer

Plus en détail

1. Le cancer du sein en Belgique

1. Le cancer du sein en Belgique Joëlle Baader Pharmacien BoppAss 11 et 20 octobre 2016 Plan de l exposé 1. Le cancer du sein en Belgique 2. Facteurs de risque 3. Dépistage/Diagnostic 4. Biologie tumorale 5. Métastases 6. Pronostic 7.

Plus en détail

Valeur pronostique des variations pondérales des femmes traitées pour un cancer du sein à un stade précoce

Valeur pronostique des variations pondérales des femmes traitées pour un cancer du sein à un stade précoce Valeur pronostique des variations pondérales des femmes traitées pour un cancer du sein à un stade précoce Sophie Therondel Roca Xavier Durando MD PhD Vendredi 24 septembre 2010 Introduction Cancer du

Plus en détail

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 «Crucialité» Cancers RE+: 60-75 % des cancers du sein 65% des RE+ sont aussi

Plus en détail

Actualités en pathologies mammaires

Actualités en pathologies mammaires Actualités en pathologies mammaires 7 ème Journée d Actualité et d Enseignement en Radiothérapie Amiens, Samedi 5 novembre 2016 Dr Julien Prades Sommaire Signatures moléculaires : aide à la décision thérapeutique?

Plus en détail

Place de la TEP-TDM dans l évaluation. néoadjuvantedu cancer du sein

Place de la TEP-TDM dans l évaluation. néoadjuvantedu cancer du sein Place de la TEP-TDM dans l évaluation précoce de la chimiothérapie néoadjuvantedu cancer du sein Dr Alexandre Cochet Centre Georges-François Leclerc, Dijon, France. LE2i CNRS UMR 6304, Dijon, France. Chimiothérapienéoadjuvanteet

Plus en détail

Autres modalités d hypofractionnements - BOOST INTEGRE pour les cancers du sein T1-T2 N0 M0

Autres modalités d hypofractionnements - BOOST INTEGRE pour les cancers du sein T1-T2 N0 M0 Autres modalités d hypofractionnements - BOOST INTEGRE pour les cancers du sein T1-T2 N0 M0 Congrès de la SFSPM avec le parrainage de la SFRO 16 au 18 novembre 2016 Jean-Christophe FAIVRE oncologue radiothérapeute

Plus en détail

La fatigue faisantsuite àun cancer du sein

La fatigue faisantsuite àun cancer du sein La fatigue faisantsuite àun cancer du sein Ines Vaz-Luis et Mayssam El-Mouhebb Unit INSERM981 Survivorship group Institut Gustave Roussy, Villejuif 06/17/2017 Pas de conflit d intérêt Cancer du sein 50

Plus en détail

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Hélène Charitansky 1, Alain Fourquet 2 1 Service de chirurgie sénologique, Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole

Plus en détail

Quel suivi. pour un risque élevé. de rechute systémique?

Quel suivi. pour un risque élevé. de rechute systémique? Quel suivi pour un risque élevé de rechute systémique? Christelle LEVY Déclaration d intérêts GSK Novartis Roche Pas de conflit d intérêt pour cette présentation contexte les recommandations des sociétés

Plus en détail

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN C Cuvier, Journées de sénologie interactive 2011 Nice-Saint-Paul; 4 ème édition Saint-Gallen; 12 ème conférence NCCN

Plus en détail

CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. Résultats d une enquête nationale

CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. Résultats d une enquête nationale CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN Résultats d une enquête nationale A. GORINS avec la collaboration de M. ESPIE, D. SERFATY, H. HOCINI, B. TOURNANT, F. PERRET, S. BONFILS Groupe de rédaction pour le GERM

Plus en détail

Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif. Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud

Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif. Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud Cas clinique n 1: Me N. Marguerite 71 ans ATCD personnels Polypes intestinaux, kyste du sein Dt

Plus en détail

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale J. Jacob, L. Belin, J-Y. Pierga, A. Gobillion, R. Dendale, P. Beuzeboc, F. Campana,

Plus en détail

Ganglion sentinelle envahi sans curage axillaire complémentaire: Quelles implications pour l Oncologue Radiothérapeute

Ganglion sentinelle envahi sans curage axillaire complémentaire: Quelles implications pour l Oncologue Radiothérapeute Ganglion sentinelle envahi sans curage axillaire complémentaire: Quelles implications pour l Oncologue Radiothérapeute Gérard Ganem Centre Jean Bernard Le Mans Inter-régionale 11 Mai 2012 Questions après

Plus en détail

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR Cancer du sein chez les femmes âgées Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR NARBONNE Données du problème Le cancer du sein chez la femme agée est un problème de santé publique 50 % des cancers à un stade

Plus en détail

Tumeurs épithéliales de l ovaire aux stades III et IV : Analyse observationnelle des pratiques et impacts des stratégies thérapeutiques sur la survie

Tumeurs épithéliales de l ovaire aux stades III et IV : Analyse observationnelle des pratiques et impacts des stratégies thérapeutiques sur la survie Tumeurs épithéliales de l ovaire aux stades III et IV : Analyse observationnelle des pratiques et impacts des stratégies thérapeutiques sur la survie À partir d une étude bi-centrique de 1474 patientes

Plus en détail

La TEP et L IRM dans le suivi de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein et l indication opératoire

La TEP et L IRM dans le suivi de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein et l indication opératoire La TEP et L IRM dans le suivi de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein et l indication opératoire Protocole AOR 02072 P020907 Investigateur principal : Pr Jean-Noël TALBOT, Hôpital Tenon Etude

Plus en détail

Tumeurs de moins de 1 cm: un groupe homogène?

Tumeurs de moins de 1 cm: un groupe homogène? SFSPM, Montpellier 13-15 novembre 2013 Tumeurs de moins de 1 cm: un groupe homogène? Dr Florence Dalenc, Oncologue médical, Toulouse Dr Magali Lacroix-Triki, Anatomopathologiste, Toulouse PLAN 1. Homogénéité

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ TRAITEMENTS ET SOINS OCTOBRE 2009 RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Cancer du sein in situ Les modifications apportées en octobre 2010 par le Réseau Onco- Normand apparaissent en jaune COLLECTION Recommandations

Plus en détail

Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants

Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants Dr Julien Volet Alger le 17/09/2016 SAHGEED CONTEXTE PopulaGon âgée (> 70ans ) PopulaGon asiagque populagon caucasienne en termes d incidence et

Plus en détail

9ème Club des Médecins DIM FHP MCO 26 novembre 2015

9ème Club des Médecins DIM FHP MCO 26 novembre 2015 Trajectoires de soins des femmes atteintes d un cancer du sein : Etude à partir des données du PMSI et de la radiothérapie libérale (SNIIR-AM) C Le Bihan, P Bousquet 9ème Club des Médecins DIM FHP MCO

Plus en détail

Journée ACORDE Reims 12 juin 2014

Journée ACORDE Reims 12 juin 2014 Journée ACORDE Reims 12 juin 2014 Lésions frontières et précancéreuses du sein Les marqueurs pronostiques et prédictifs du cancer du sein Jean-Pierre Bellocq Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Des points

Plus en détail

STRATÉGIE NÉO-ADJUVANTE DANS LE CANCER DU SEIN Quels impacts sur le PPS? Dr Aude-Marie Savoye Institut Jean Godinot Reims 13/06/2013

STRATÉGIE NÉO-ADJUVANTE DANS LE CANCER DU SEIN Quels impacts sur le PPS? Dr Aude-Marie Savoye Institut Jean Godinot Reims 13/06/2013 STRATÉGIE NÉO-ADJUVANTE DANS LE CANCER DU SEIN Quels impacts sur le PPS? Dr Aude-Marie Savoye Institut Jean Godinot Reims 13/06/2013 Chimiothérapie néo-adjuvante (chimiothérapie première ou chimiothérapie

Plus en détail

13/03/15. Rationnel. Rationnel. Innovations en radiothérapie dans le cancer du sein : radiothérapie per-opératoire

13/03/15. Rationnel. Rationnel. Innovations en radiothérapie dans le cancer du sein : radiothérapie per-opératoire Innovations en radiothérapie dans le cancer du sein : radiothérapie per-opératoire CORP 12 mars 2015 Sophie GUILLERM Service de Radiothérapie du Pr Hennequin Hôpital Saint Louis Rationnel >75% des rechutes

Plus en détail

Grossesse après cancer du sein: Délai, suivi et prise en charge de la fertilité

Grossesse après cancer du sein: Délai, suivi et prise en charge de la fertilité Grossesse après cancer du sein: Délai, suivi et prise en charge de la fertilité DR CLAIRE SÉNÉCHAL GYNÉCOLOGUE MÉDICALE Oncogénétique-Oncologie médicale INSTITUT BERGONIÉ 2 ième Journée du Centre de Préservation

Plus en détail

Corpulence et survie après un cancer du sein : premiers résultats de la cohorte E3N

Corpulence et survie après un cancer du sein : premiers résultats de la cohorte E3N Corpulence et survie après un cancer du sein : premiers résultats de la cohorte E3N M.His, G.Fagherazzi, S.Mesrine, M.C.Boutron-Ruault, F.Clavel-Chapelon, L. Dossus INSERM U1018, équipe 9 : Nutrition,

Plus en détail

Mr P.B, 65ans. Quelles informations donner au patient? Oncologie pour le praticien-1. Généralisation du dosage du PSA.

Mr P.B, 65ans. Quelles informations donner au patient? Oncologie pour le praticien-1. Généralisation du dosage du PSA. Oncologie pour le praticien-1 Stratégies diagnostiques et thérapeutiques Cancer de la prostate localisé Expert: Prof AP. Sappino Animatrice: Prof M. Louis Simonet Consultation PSA 6 mg/l Asymptomatique

Plus en détail

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de Radiothérapie dans la stratégie néoadjuvante Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Introduction La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes

Plus en détail

FACULTÉ DE MÉDECINE HENRI WAREMBOURG THÈSE POUR LE DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE

FACULTÉ DE MÉDECINE HENRI WAREMBOURG THÈSE POUR LE DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE - LILLE 2 FACULTÉ DE MÉDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2013 THÈSE POUR LE DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE TUMEURS MAMMAIRES DE GRADE HISTOPRONOSTIQUE 1 : CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Histoire naturelle des états pré-cancéreux

Histoire naturelle des états pré-cancéreux Histoire naturelle des états pré-cancéreux 14 novembre 2013 Montpellier Anne Vincent-Salomon Département de Biopathologie UMR 934 INSERM Institut Curie, Paris Epithelium Normal Cellule épithéliale + Cellule

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail