SOCIETE IVOIRIENNE D OPHTALMOLOGIE PROGRAMME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOCIETE IVOIRIENNE D OPHTALMOLOGIE PROGRAMME"

Transcription

1 SOCIETE IVOIRIENNE D OPHTALMOLOGIE 5 ème CONGRES ORDINAIRE : 29, 30 ET 31 MARS 2007 (HOTEL ETOILE DU SUD GRAND-BASSAM) PROGRAMME JOUR ET HEURE ACTIVITES JEUDI 29/03/2007 ACCUEIL INSCRIPTION CEREMONIE D OUVERTURE 08 H H 00 ACCUEIL INSCRIPTION - INSTALLATION 09 H H 30 CEREMONIE D OUVERTURE 09 H H 00 COCKTAIL D ACCUEIL

2 2 PATHOLOGIES CORNEENNES JEUDI 29/03/ H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H H 10 1 ère SESSION - Dr NEAN K. - Dr KONAN-TOURE M.L. - - Concept surface oculaire : Définition - place de la cornée - Anatomie de la cornée et rôles des différentes couches. - L épithélium cornéen et ses fonctions : Barrière épithéliale, fonction optique, fonction métabolique. - Le film lacrymal : Anatomie, exploration, place du Break Up Time. - Exploration de la cornée : Techniques et modalités. - Agression cornéenne et processus de réparation COMMUNICATIONS SUR LES THEMES - Complications cornéennes des malpositions palpébrales. - Etude des cellules souches limbiques - Examen de la surface oculaire chez le - Le Break Up Time dans le diagnostic et le suivi thérapeutique du syndrome sec. Dr NEAN K. Dr DIOMANDE A. Dr KOFFI V. Dr BERETE-C. R. Dr NEAN K. Dr ATTA B. P. Dr BAMBA D. O.

3 3 12 H H H H H H H H 30 - Prévalence du syndrome sec en consultation.d ophtalmologie au CHU de Treichville. - Œil sec et kératite ponctuée superficielle au CHU de Treichville. DEJEUNER Dr OUATTARA O. A. Dr KONAN K. F. 14 H H H H H H H H H H H H H H 30 2 ème SESSION - Dr KOUAKOU M. M. - Dr YOFFOU L. - Kératite mycosique - Kératite amibienne - Kératite herpétique - Kératite ponctuée superficielle - Kératocône - Ulcère de Mooren Dr OUATTARA A. Dr OUATTARA Y. Dr KOUASSI N. Dr ADIKO M. 15 H H H H H H H H H H H H 50 PAUSE CAFE - Complications cornéennes de la maladie de Basedow. - Kératoplasties : Indications, techniques et résultats. - Lentilles de contacts : Complications cornéennes. COMMUNICATIONS SUR LES THEMES Dr BERETE-C. R. Dr BERETE-C. R.

4 4 17 H H H H H H H H H H H H 20 - Traitement de l ulcère de Mooren par greffe de membrane amniotique : à propos d un cas à l HMA. - Brûlure oculaire par base, étude d un cas. - Epidermisation cornéo-conjonctivale au cours du syndrome de Lyell : Etude clinico-histologique de 2 cas. - Abcès de cornée sous lentille de contact par contamination d une suppuration d appendisectomie. Etude d un cas. - La clé du succès thérapeutique dans l entropion : Résultat chirurgical de 171 entropions de paupière inférieure. FIN DE LA JOURNEE Dr NEAN K. Dr MASSEMBO C.P Dr BERETE-C. R.

5 5 DIABETE ET RETINOPATHIE DIABETIQUE VENDREDI 30/03/ H 30 9 H 00 9 H 00 9 H 20 9 H 20 9 H 30 9 H 30 9 H 40 9 H 40 9 H 50 9 H H H H H H H H H H10 11 H H 20 3 ème SESSION - Dr ASSA A. - Dr KOFFI V. - Dr BERETE-C. R. - Généralités sur le diabète. Epidémiologie, diagnostic, classification. Micro-angiopathie - Anatomie de la circulation choriorétinienne. - Barrière hémato-rétinienne et débit circulatoire. - Epidémiologie de la rétinopathie diabétique - Physiopathologie de la rétinopathie PAUSE CAFE - Contrôle glycémie et rétinopathie - Signes ophtalmoscopiques de la rétinopathie - Catalogue des examens paracliniques et hiérarchisation dans leur prescription. Pr. LOKROU A. Dr OUATTARA Y. Dr DIOMANDE A. Dr SANGARE Y. Dr OUATTARA A. Dr KOFFI V.

6 6 11 H H H H H H H H H H10 - Angiographie rétinienne dans la rétinopathie - Maculopathie diabétique et pronostic fonctionnel - Classifications de la rétinopathie - Formes particulières de la rétinopathie - Formes compliquées de la rétinopathie Dr KONAN-T. M. L. Dr ATTA B. 12 H H H H H H H H 30 COMMUNICATIONS SUR LES THEMES - Aspect épidémiologique et clinique de la rétinopathie Etude rétrospective de 400 cas. - Profil épidémiologique et clinique de la rétinopathie diabétique au Centre antidiabétique d Abidjan (CADA). Etude de 207 cas. DEJEUNER,

7 7 4 ème SESSION - - Dr N GUESSAN M. Y. - SANTE PUBLIQUE 14 H H H H H H H H H H H H H H H H 00 - Observatoire MUGEFCI du traitement du glaucome. - Maladies ophtalmologiques par carence en vitamine A. - Politique de fortification alimentaire en micro nutrition cas de la fortification en vitamine A. - Approche stratégique globale de la prévention de la cécité dans les formations sanitaires publiques et privées. - Réinsertion socio-professionnelle de patients atteints de cécité : cas pilotes de policier et d instituteurs. PAUSE-CAFE Pr. DIE K. Dr TANOH M. Mlle ATCHOUROU I. 17 H H 00 ASSEMBLEE GENERALE S. I. O

8 8 RETINOPATHIE DIABETIQUE SAMEDI 31/03/ H 30 8 H 50 8 H 50 9 H 00 9 H 00 9 H 10 9 H 10 9 H 20 9 H 20 9 H 30 9 H 30 9 H 40 9 H 40 9 H 50 9 H H H H H H 20 5 ème SESSION - Dr KOUAKOU P. - - Prise en charge du patient diabétique : les protocoles thérapeutiques et la gestion de l environnement. - Traitement médical de la rétinopathie - Historique du traitement de la rétinopathie - Bases de la photocoagulation au laser. - Principe et mécanisme d action de la photocoagulation au laser. - La photocoagulation pan rétinienne (PPR) : indications et modalités. - Traitement de la maculopathie diabétique : le laser et la chirurgie. - Traitements récents et perspectives dans la prise en charge de la rétinopathie - Place de l examen ophtalmologique dans le bilan du patient Pr. LOKROU A. Dr YOFFOU L. Dr NEAN K. Dr KOFFI V. Dr ADUENI N.

9 9 10 H H H H 00 11H H H H 20 - Organisation de la prise en charge ophtalmologique du patient COMMUNICATIONS SUR LES THEMES - Aspect angiographique de la rétinopathie diabétique : Etude rétrospective de 50 cas., 11 H H H H H H H H H H H H H H H 00 - L hémoglobine glyquée (Hb A1C), un majeur associé à la rétinopathie - Importance de la photocoagulation au laser dans le traitement de la rétinopathie diabétique et la prévention du glaucome néovasculaire : illustration par l étude d un cas. - Traitement par IVT d un œdème maculaire compliquant une rétinopathie pigmentaire. - Les adénomes hypophysaires non fonctionnels : Peuvent-ils diagnostiqués plus tôt? - Hématome rétro-orbitaire spontané CLOTURE DEJEUNER ET FIN DU CONGRES Dr EDEE K. D., Dr BONI Dr ZUNON KIPRE Y. Dr DROGBA L.

Cours d ophtalmologie

Cours d ophtalmologie Cours d ophtalmologie Institut de Formation en soins Infirmiers Docteur POMMIER Stephan Service d ophtalmologie Hôpital d Instruction des Armées LAVERAN MARSEILLE PLAN Rappel anatomique L examen ophtalmologique

Plus en détail

ENSEIGNEMENT D OPHTALMOLOGIE DEUXIÈME CYCLE

ENSEIGNEMENT D OPHTALMOLOGIE DEUXIÈME CYCLE ENSEIGNEMENT D OPHTALMOLOGIE DEUXIÈME CYCLE POLYCOPIÉ NATIONAL DU COLLÈGE DES OPHTALMOLOGISTES UNIVERSITAIRES DE FRANCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2004-2005 - 1 - Ce polycopié national est basé sur le nouveau

Plus en détail

LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Centre hospito-universitaire Constantine Service d Ophtalmologie Dr M.Benlaribi LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Enseignement des externes 2015-2016 Dr. M.Benlaribi INTRODUCTION La rétinopathie diabétique :

Plus en détail

CAT DEVANT LES BRÛLURES OCULAIRES

CAT DEVANT LES BRÛLURES OCULAIRES Q.13 CAT DEVANT LES BRÛLURES OCULAIRES Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI PLAN : INTRODUCTION CIRCONSTANCES DE SURVENUE : I- Les accidents industriels II- Les accidents

Plus en détail

Chapitre 9 : Surface oculaire

Chapitre 9 : Surface oculaire Chapitre 9 : Surface oculaire 1. Sécheresse oculaire... 2 2. Allergie... 3 3. Conjonctivite aiguë... 4 4. Conjonctivite inflammatoire chronique... 4 1 Chapitre 9 : Surface oculaire Pré-requis Anatomie

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DES PLAIES ET DE LA CICATRISATION

LA PRISE EN CHARGE DES PLAIES ET DE LA CICATRISATION LA PRISE EN CHARGE DES PLAIES ET DE LA CICATRISATION 1 1. OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Analyser la pratique des participants dans le domaine des plaies et de la cicatrisation Actualiser les connaissances médicales

Plus en détail

Complications oculaires du diabète. Dr K.Averous-Clinique Mutualiste de Pessac

Complications oculaires du diabète. Dr K.Averous-Clinique Mutualiste de Pessac Complications oculaires du diabète Dr K.Averous-Clinique Mutualiste de Pessac Complications oculaires du diabète Fragilité de l épithélium cornéen et de la conjonctive Complications réfractives (rééquilibration

Plus en détail

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous?

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous? Dossier 1 Monsieur P, 40 ans, consulte pour une baisse d acuité visuelle bilatérale, prédominant à gauche. Dans les antécédents médicochirurgicaux du patient, on note une greffe bipulmonaire il y a 2 ans,

Plus en détail

Parcours pédagogique. Objectifs pédagogiques généraux

Parcours pédagogique. Objectifs pédagogiques généraux G. DE GEYER DATES DES MODULES Jeudi 22 et vendredi 23 mai 2014 Pathologie inflammatoire et non inflammatoire des paupières, des conjonctives et de la cornée (module 2, niveau initiation) Vendredi 26 et

Plus en détail

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS OEIL ET DIABÈTE S POMMIER Sve Pr RIDINGS Ref: Pr Philippe Gain, Dr Gilles Thuret RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1- Généralités dans les pays à haut niveau de vie, d une des principales causes de cécité légale

Plus en détail

27-29 JUIN 2014 INTERNATIONAL PARIS MONTPARNASSE. CONGRÈS MONDIAL DE RETINA INTERNATIONAL

27-29 JUIN 2014 INTERNATIONAL PARIS MONTPARNASSE.  CONGRÈS MONDIAL DE RETINA INTERNATIONAL CONGRÈS MONDIAL DE RETINA INTERNATIONAL PROGRAMME PRÉLIMINAIRE 2014 INTERNATIONAL 18 th WORLD CONFERENCE PARIS MONTPARNASSE 27-29 JUIN 2014 Dernières avancées dans le domaine des dégénérescences rétiniennes

Plus en détail

Véritable atteinte auto-immune spécifique

Véritable atteinte auto-immune spécifique ophtalmopathie dysthyroïdienne 246 - OPHTALMOPATHIE DYSTHYROÏDIENNE-2010 Ce qu il faut savoir 1. Savoir évoquer une exophtalmie basedowienne sur ses caractéristiques cliniques, 2. Connaître les complications

Plus en détail

Programme d enseignement de résidanat 2014/ ère année Endocrinologie

Programme d enseignement de résidanat 2014/ ère année Endocrinologie 2014/2015 1 ère année Endocrinologie Hypophyse : - Anatomie, Physiologie et Exploration - Insuffisances antéhypophysaires - Hyperprolactinémies - Diabète insipide - Tumeurs hypophysaires autres que les

Plus en détail

Plan du cours :

Plan du cours : Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Pathologie endocrinienne et métabolique» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Pathologie endocrinienne et métabolique - Public

Plus en détail

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : L'OEIL, ses PATHOLOGIES et ses TRAITEMENTS

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : L'OEIL, ses PATHOLOGIES et ses TRAITEMENTS CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik 07500 GUILHERAND-GRANGES Thème : L'OEIL, ses PATHOLOGIES et ses TRAITEMENTS LES OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique : De nombreuses maladies peuvent

Plus en détail

LA MACULA C EST QUOI?

LA MACULA C EST QUOI? Le médecin de famille et la DMLA : comment orienter les patients? Journée de Formation Médicale Continue Dr Leruez Stéphanie, PHC Ophtalmologie 29 janvier 2015 LA MACULA C EST QUOI? OCT Tomographie par

Plus en détail

Vendredi 19 & Samedi 20 juin L ophtalmologie «en dehors des IVT» : Ophtalmo-pédiatrie, Orbito-palpébrale, Uvéites,

Vendredi 19 & Samedi 20 juin L ophtalmologie «en dehors des IVT» : Ophtalmo-pédiatrie, Orbito-palpébrale, Uvéites, Vendredi 19 & Samedi 20 juin 2015 L ophtalmologie «en dehors des IVT» : Ophtalmo-pédiatrie, Orbito-palpébrale, Uvéites, Coordination scientifique : Dr F. Becquet (Clinique Sourdille), Pr B. Mortemousque

Plus en détail

PARIS MONTPARNASSE 27, 28, 29 juin 2014

PARIS MONTPARNASSE 27, 28, 29 juin 2014 CONGRÈS MONDIAL DE RETINA INTERNATIONAL Dernières avancées dans le domaine des dégénérescences rétiniennes pour les médecins, les chercheurs, et les patients. PROGRAMME PARIS MONTPARNASSE 27, 28, 29 juin

Plus en détail

Vendredi 17 & Samedi 18 juin Orateurs

Vendredi 17 & Samedi 18 juin Orateurs Vendredi 17 & Samedi 18 juin 2016 Coordination scientifique : Dr H. Bresson-Dumont (Clinique Sourdille), Pr B. Mortemousque (Bordeaux), Dr V. Guerzider (Polyclinique de l Atlantique), Pr M. Weber (CHU

Plus en détail

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 CORNEE (08.07.2014) (Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 Objectifs : Diffusion des connaissances sur les maladies et les thérapeutiques de la cornée : sciences fondamentales, pathologie

Plus en détail

Item 240 (item 246) : Ophtalmopathie dysthyroïdienne Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 240 (item 246) : Ophtalmopathie dysthyroïdienne Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 240 (item 246) : Ophtalmopathie dysthyroïdienne Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Généralités et épidémiologie... 3 2. Classification... 3 3.

Plus en détail

Vendredi 17 & Samedi 18 juin Orateurs

Vendredi 17 & Samedi 18 juin Orateurs Vendredi 17 & Samedi 18 juin 2016 Coordination scientifique : Dr H. Bresson-Dumont (Clinique Sourdille), Pr B. Mortemousque (Bordeaux), Dr V. Guerzider (Polyclinique de l Atlantique), Pr M. Weber (CHU

Plus en détail

10/12/2009 DIABETE. Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE

10/12/2009 DIABETE. Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE DIABETE Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE 1 Diabète Définition: Augmentation du taux de glucose dans le sang Dépistage: 1,20 g/l (6,7 mmol/l) si prélèvement plus de 2 heures après

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D UN SERVICE DE RETINE MEDICALE EN MILIEU AFRICAIN Expérience du BDOM

DEVELOPPEMENT D UN SERVICE DE RETINE MEDICALE EN MILIEU AFRICAIN Expérience du BDOM DEVELOPPEMENT D UN SERVICE DE RETINE MEDICALE EN MILIEU AFRICAIN Expérience du BDOM DR NGOYI BAMBI,DR STEFFI KNAPPE,DR KILANGALANGA,DRA.ZIVHOV,N.FICHTER PROF GUTHOFF SPECIALISTE EN OPHTALMOLOGIE,UNIKIN

Plus en détail

MALADIES HéRéDITAIRES ET DéGéNéRATIVES DE LA RéTINE ET DU NERF OPTIQUE DE LA THéORIE A LA PRATIQUE

MALADIES HéRéDITAIRES ET DéGéNéRATIVES DE LA RéTINE ET DU NERF OPTIQUE DE LA THéORIE A LA PRATIQUE Centre National de Référence «Maladies Sensorielles Génétiques» site Internet : maolya.fr DIPLôME UNIVERSITAIRE DE LA RéTINE ET DU NERF OPTIQUE Professeur Christian HAMEL - Dr Isabelle Meunier - Dr Carl

Plus en détail

échographie dans les complications ophtalmologiques du diabète A propos de 20 cas

échographie dans les complications ophtalmologiques du diabète A propos de 20 cas Apport de l él échographie dans les complications ophtalmologiques du diabète A propos de 20 cas N.Mardhi,, N.El Benna, A.Bennani, A.Abdelouafi Service de Radiologie de l hôpital l 20Août t 1953 CHU Ibn

Plus en détail

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE «PLAIES ET CICATRISATIONS» GENERALITES -

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE «PLAIES ET CICATRISATIONS» GENERALITES - 1 PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE «PLAIES ET CICATRISATIONS» 2012-2013 1 er séminaire : 28-29 - 30 novembre -1 er décembre - 2012 Mercredi 28 novembre 2012 - GENERALITES - 8h 8h15 8h15 9h 9h 10h Accueil

Plus en détail

Enseignement d ophtalmologie

Enseignement d ophtalmologie Enseignement d ophtalmologie SÉMIOLOGIE OCULAIRE Rappel anatomique Examen clinique Interrogatoire Mesure de l acuité visuelle Examen du segment antérieur Gonioscopie Mesure de la pression oculaire Examen

Plus en détail

Le Cabinet de recrutement COOPTALIS recherche des médecins de différentes spécialités pour un de ses clients, hôpitaux publics et / ou privés :

Le Cabinet de recrutement COOPTALIS recherche des médecins de différentes spécialités pour un de ses clients, hôpitaux publics et / ou privés : Le Cabinet de recrutement COOPTALIS recherche des médecins de différentes spécialités pour un de ses clients, hôpitaux publics et / ou privés : ANASTHESISTE DIABETO-ENDOCRINOLOGUE GERIATRE COURT SEJOUR

Plus en détail

Table des matières ENDOCRINOLOGIE CHAPITRE 1 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRAL 19. Module 3. Maturation et vulnérabilité Question n 36

Table des matières ENDOCRINOLOGIE CHAPITRE 1 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRAL 19. Module 3. Maturation et vulnérabilité Question n 36 Table des matières ENDOCRINOLOGIE CHAPITRE 1 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRAL 19 Module 3. Maturation et vulnérabilité Question n 36 I. COMPRENDRE LA PHYSIOPATHOLOGIE EN 6 POINTS 19 II. DIAGNOSTIC

Plus en détail

La rétinopathie diabétique Professeur Michel MOUILLON Juillet 2005

La rétinopathie diabétique Professeur Michel MOUILLON Juillet 2005 La rétinopathie diabétique Professeur Michel MOUILLON Juillet 2005 Pré-requis : Connaissances de base La circulation rétinienne Pré-acquis sémiologique Sémiologie du fond d'oeil L'angiographie fluorescéinique

Plus en détail

PROTOCOLE DE SURVEILLANCE DE LA RETINOPATHIE DIABETIQUE

PROTOCOLE DE SURVEILLANCE DE LA RETINOPATHIE DIABETIQUE PROTOCOLE DE SURVEILLANCE DE LA RETINOPATHIE DIABETIQUE Coordinateurs: S. AYED M. KHAIRALLAH Participants: R. MASSOUD - D. ATIAL N. BOUDRIGUA Z. FEKIH L. MATRI A. ISMAÏL S. NAGRA S. KHALFALLAH 2 représentants

Plus en détail

Produits pharmaceutiques

Produits pharmaceutiques Produits pharmaceutiques Deux types de produits : Produits thérapeutiques 5% Produits pour le diagnostic 95% Minims : Utilisation chirurgicale En faveur des produits Minims Risques d allergies minimisés

Plus en détail

IMAGERIE RETINIENNE ET TRAITEMENTS MACULAIRES

IMAGERIE RETINIENNE ET TRAITEMENTS MACULAIRES Université paris xii val-de-marne Faculté de médecine de créteil DIPLôME UNIVERSITAIRE - Programme - IMAGERIE RETINIENNE ET TRAITEMENTS MACULAIRES Responsables de l enseignement : Professeur E. SOUIED

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE TRIMESTRIEL

RAPPORT D ACTIVITE TRIMESTRIEL REPUBLIQUE DU NIGER REGION DE ZINDER DISTRICT SANITAIRE DE TANOUT CABINET D OPHTALMOLOGIE RAPPORT D ACTIVITE TRIMESTRIEL Période : Juin Août 2014 ETABLI PAR Mr ISSOUFOU AGIA ALI Tanout, le 2 Septembre

Plus en détail

Vendredi 3 Juin 2016 (Après-midi)

Vendredi 3 Juin 2016 (Après-midi) 2 ème appel 3 ème Réunion Réunion Ophtalmologique du Centre Kléber Les ophtalmologistes du Centre Kléber : Eric Baggio Jérémie Barbier Laurent Berthon Anne Champetier-Lhermite Marc Charleux François Chatenoud

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40 FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE Nombre de questions : 40 Durée de l épreuve : 1 Heure Nombre de feuilles : 15 Vous avez

Plus en détail

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle Pr Ridings E. Granget CHU Timone Glaucome chronique GLAUCOME Le terme de glaucome représente un ensemble d affections oculaires

Plus en détail

Table des matières. VI L innervation cornéenne : bases anatomophysiologiques de la douleur oculaire A. Réaux- Le Goazigo, S. Mélik Parsadaniantz

Table des matières. VI L innervation cornéenne : bases anatomophysiologiques de la douleur oculaire A. Réaux- Le Goazigo, S. Mélik Parsadaniantz Auteurs et collaborateurs......................................................................... V Préface....................................................................................... XIII

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) CE QU IL FAUT SAVOIR 1. Connaître l incidence et la prévalence de la RD en fonction du type et de l ancienneté du diabète. 2. Comprendre la physiopathologie succincte

Plus en détail

Les occlusions veineuses rétiniennes sont une

Les occlusions veineuses rétiniennes sont une occlusions veineuses rétiniennes 130-4 - OCCLUSIONS VEINEUSES RÉTINIENNES Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes cliniques cardinaux au fond d œil, 2. Connaître les facteurs de risque généraux et

Plus en détail

Les «200 questions isolées QCM» incontournables Les fiches flash QCM essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en QCM

Les «200 questions isolées QCM» incontournables Les fiches flash QCM essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en QCM Les «200 questions isolées» incontournables Les fiches flash essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en DERNIER TOUR DFASM 3 200 QUESTIONS ISOLEES EN OPHTALMOLOGIE Elodie

Plus en détail

CONGRES CONJOINT SOCIETE OUEST AFRICAINE D OPHTALMOLOGIE 8 ème CONGRES SOCIETE GABONAISE D OPHTALMOLOGIE 1 er CONGRES

CONGRES CONJOINT SOCIETE OUEST AFRICAINE D OPHTALMOLOGIE 8 ème CONGRES SOCIETE GABONAISE D OPHTALMOLOGIE 1 er CONGRES CONGRES CONJOINT SOCIETE OUEST AFRICAINE D OPHTALMOLOGIE 8 ème CONGRES SOCIETE GABONAISE D OPHTALMOLOGIE 1 er CONGRES 7, 8, 9 et 10 novembre 2011 Libreville au GABON PRE-PROGRAMME LUNDI 07 NOVEMBRE 2011

Plus en détail

ŒIL ET MALADIES GENERALES. Enseignement des externes 2012/2013

ŒIL ET MALADIES GENERALES. Enseignement des externes 2012/2013 ŒIL ET MALADIES GENERALES Enseignement des externes 2012/2013 ŒIL ET DIABETE RETINOPATHIE DIABETIQUE 1- Généralités La rétinopathie diabétique (RD) : 5 premières causes de cécité avec la dégénérescence

Plus en détail

Programmes de dépistage. Maladies oculaires liées au diabète

Programmes de dépistage. Maladies oculaires liées au diabète (French) Programmes de dépistage Maladies oculaires liées au diabète Suivi plus régulier et traitement de la rétinopathie diabétique Closer monitoring and treatment for diabetic retinopathy Informations

Plus en détail

Collection 24 heures / Pôle : Tête et cou

Collection 24 heures / Pôle : Tête et cou Dossier N 4 Une patiente de 65 ans, ancienne professeur d Anglais aux Antilles, consulte aux urgences ophtalmologiques pour baisse brutale de l acuité visuelle de l œil gauche. Depuis un mois, elle se

Plus en détail

FORMATION POST-BASIQUE

FORMATION POST-BASIQUE FORMATION POST-BASIQUE Dialyse, Transplantation & Néphrologie PROGRAMME Lieu & dates du stage : Paris, du 06 au 09 mars et du 28 au 31 mars 2017 FIAP Jean Monnet 30 rue Cabanis 75014 PARIS Page 3 sur 6

Plus en détail

GESTION DU RISQUE DIABETE

GESTION DU RISQUE DIABETE GESTION DU RISQUE DIABETE 1 Responsabilisation assurés Tiers payant et génériques Dans le cadre de l ALD le tiers payant n est dû que pour les génériques Si le patient s oppose à la substitution alors

Plus en détail

CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION. SPOT, verre scléral à haute perméabilité à l oxygène

CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION. SPOT, verre scléral à haute perméabilité à l oxygène COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 15 décembre 2015 CONCLUSIONS SPOT, verre scléral à haute perméabilité à l oxygène Demandeur :

Plus en détail

LES LASERS EN OPHTALMOLOGIE

LES LASERS EN OPHTALMOLOGIE LES LASERS EN OPHTALMOLOGIE Dr Michaël NAOURI - Dermatologie, Lasers et Esthétique 94 Adresse du site : www.docvadis.fr/naouri Les lasers utilisés en ophtalmologie sont nombreux et très différents selon

Plus en détail

Caractéristiques du diabète du sujet âgé. Pierre CUNY Service d Endocrinologie Diabétologie Nutrition CHR Metz - Thionville

Caractéristiques du diabète du sujet âgé. Pierre CUNY Service d Endocrinologie Diabétologie Nutrition CHR Metz - Thionville Caractéristiques du diabète du sujet âgé Pierre CUNY Service d Endocrinologie Diabétologie Nutrition CHR Metz - Thionville 03 décembre 2009 1. Considérations générales 2. Notions épidémiologiques 3. Physiopathologie

Plus en détail

LE RAJEUNISSEMENT PERI-ORBITAIRE

LE RAJEUNISSEMENT PERI-ORBITAIRE Congrès d Hiver du Service de Chirurgie oculo-plastique du Docteur Serge MORAX Fondation A. de ROTHSCHILD Sous l égide de la SOPREF LE RAJEUNISSEMENT PERI-ORBITAIRE Du 8 au 10 janvier 2009 Centre des Congrès

Plus en détail

COuRS d enseignement ChiRuRgiCal sur simulateur

COuRS d enseignement ChiRuRgiCal sur simulateur samedi 9 COuRS d enseignement ChiRuRgiCal sur simulateur Les ateliers chirurgicaux sur œil de porc sont supprimés et remplacés par des ateliers chirurgicaux sur simulateur. On pourra y pratiquer la phacoémulsification

Plus en détail

Vendredi 13 Juin 2014 (Après-midi)

Vendredi 13 Juin 2014 (Après-midi) Nouveau Dernier appel Réunion Ophtalmologique du Centre Kléber Eric Baggio Jérémie Barbier Laurent Berthon Anne Champetier-Lhermitte Marc Charleux François Chatenoud Nicolas Duquesne Les ophtalmologistes

Plus en détail

D.E.S. D OPHTALMOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE PRATIQUE. Collèges des Ophtalmologistes Universitaires de France

D.E.S. D OPHTALMOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE PRATIQUE. Collèges des Ophtalmologistes Universitaires de France D.E.S. D OPHTALMOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE PRATIQUE Collèges des Ophtalmologistes Universitaires de France A l issue de la 2 ème année de DES (1-2 semestres d Ophtalmologie) Objectifs de savoir-faire

Plus en détail

Table des matières. Connaissances

Table des matières. Connaissances Les auteurs... Avant-propos.... Abréviations... V IX XVII I Connaissances 1 Item 35 UE 2 Contraception.... 3 I. Description et mode d action des différentes classes de contraception hormonale... 3 II.

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)-

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)- rétinopathie diabétique 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)-2010 Ce qu il faut savoir 1. Connaître la prévalence de la rétinopathie diabétique en fonction du type et de l ancienneté du diabète. 2. Comprendre

Plus en détail

D E P ASSOCIATION DE PERFECTIONNEMENT OPHTALMOLOGIQUE DE PARIS. La Macula. agréé OG DPC. dans tous ses états. Directeur scientifique :

D E P ASSOCIATION DE PERFECTIONNEMENT OPHTALMOLOGIQUE DE PARIS. La Macula. agréé OG DPC. dans tous ses états. Directeur scientifique : A P D E P ASSOCIATION DE PERFECTIONNEMENT OPHTALMOLOGIQUE DE PARIS 38 ème SYMPOSIUM ANNUEL agréé OG DPC La Macula dans tous ses états Directeur scientifique : Pr J-F. KOROBELNIK Conférenciers : Pr M-N.

Plus en détail

Les plaies chroniques

Les plaies chroniques Organisé par C. L. E. F. Congrès National Jeudi 16 et Vendredi 17 avril 2015 8h30-17h30 Espace : Parc Chanot Rond Point du Prado - 13008 Marseille s plaies chroniques Président du Comité Scientifique :

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

PR S khettabi,pr R Malek Service de Médecine Interne. CHU Sétif.

PR S khettabi,pr R Malek Service de Médecine Interne. CHU Sétif. PR S khettabi,pr R Malek Service de Médecine Interne. CHU Sétif. INTRODUCTION RETINOPATHIE DIABETIQUE NEPHROPATHIE DIABETIQUE NEUROPATHIE DIABETIQUE CONCLUSION Les complications chroniques engagent le

Plus en détail

La Dégénérescence Maculaire Liée à l Age

La Dégénérescence Maculaire Liée à l Age 08/05/12 La Dégénérescence Maculaire Liée à l Age Docteur Nicolas SALAUN Hôpital d Instruction des Armées Legouest 03 87 56 47 24 nicolas.salaun@santarm.fr Le Docteur Nicolas SALAUN n a aucun lien d intérêt

Plus en détail

Item 330 (item 201) : Brûlures oculaires Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 330 (item 201) : Brûlures oculaires Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 330 (item 201) : Brûlures oculaires Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Circonstances de survenue... 3 2. Brûlures thermiques, acides et basiques...

Plus en détail

L ŒIL ROUGE AU QUOTIDIEN

L ŒIL ROUGE AU QUOTIDIEN L ŒIL ROUGE AU QUOTIDIEN ou jusqu où peut-on aller sans ophtalmologiste? RAPPEL ANATOMIQUE RAPPEL ANATOMIQUE corps ciliaire angle irido-cornéen iris cornée aire pupillaire cristallin chambre antérieure

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS COLLECTION INFIRMIERS 2014

CATALOGUE DE FORMATIONS COLLECTION INFIRMIERS 2014 CATALOGUE DE FORMATIONS COLLECTION INFIRMIERS 2014 Formation Infirmier PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PUBLIC : Infirmier TYPE : E- learning PRIX :!"#$ DURÉE : #h OBJECTIFS MÉTHODES PÉDAGOGIQUES Connaître

Plus en détail

Gouttes et surface font-elles bon ménage? S. Molva; A. Benhamana, N. Taright Pr S. Milazzo Clinique Saint Victor - CHU Amiens

Gouttes et surface font-elles bon ménage? S. Molva; A. Benhamana, N. Taright Pr S. Milazzo Clinique Saint Victor - CHU Amiens Gouttes et surface font-elles bon ménage? S. Molva; A. Benhamana, N. Taright Pr S. Milazzo Clinique Saint Victor - CHU Amiens Cas clinique Mme L., 48 ans ATCD: Eczéma GCAO diagnostiqué il y a 4 ans Vient

Plus en détail

LASER RÉTINIEN OU PHOTOCOAGULATION À L ARGON

LASER RÉTINIEN OU PHOTOCOAGULATION À L ARGON LASER RÉTINIEN OU PHOTOCOAGULATION À L ARGON Si vous n êtes pas en mesure de vous présenter à votre rendez-vous, veuillez nous appeler au moins 24 heures à l avance au 450.419.6345. Si vous omettez de

Plus en détail

2016 VAL D ISÈRE Centre de congrès Henri Oreiller 73150

2016 VAL D ISÈRE Centre de congrès Henri Oreiller 73150 INSCRIPTION AU CONGRÈS & HÉBERGEMENT ORGANISATEURS Olivier GALATOIRE Thierry MICHAUD SUR LE SITE : www.valdisere-congres.com PAR E-MAIL : regardscroises@valdisere-congres.com OU TÉLÉPHONE : 04 79 06 21

Plus en détail

VG, la référence pour le nouveau concours! Derniers tours unités d enseignement médical OPHTALMOLOGIE. Elodie MARTIN

VG, la référence pour le nouveau concours! Derniers tours unités d enseignement médical OPHTALMOLOGIE. Elodie MARTIN VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE OPHTALMOLOGIE Elodie MARTIN Editions Vernazobres-Grego 99 bd de l Hôpital 75013

Plus en détail

CATARACTES. Elodie Dumortier Interne d Ophtalmologie, service du Pr Rouland, CHRU Lille

CATARACTES. Elodie Dumortier Interne d Ophtalmologie, service du Pr Rouland, CHRU Lille CATARACTES Elodie Dumortier Interne d Ophtalmologie, service du Pr Rouland, CHRU Lille CRISTALLIN 2 Cornée Corps ciliaire Conjonctive Choroïde Rétine Sclérotique Vitré Iris Cristallin: Lentille biconvexe

Plus en détail

Charge mondiale Prévention Prise en charge Réponse nationale Recommandations. La portée du rapport

Charge mondiale Prévention Prise en charge Réponse nationale Recommandations. La portée du rapport Charge mondiale Prévention Prise en charge Réponse nationale Recommandations La portée du rapport LA CHARGE MONDIALE DU DIABÈTE Le diabète une maladie chronique grave caracterisée par une glycémie élevée

Plus en détail

OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E.

OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E. LES ( T.C.E. ) ( T.C.E. ) OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E. Dr. E.M. GUEYE Service de neurochirurgie C.H.U. de Limoges -Les différentes complications des T.C.E.

Plus en détail

Décret N relatif au financement des réseaux de santé. Décret N relatif au fonctionnement des réseaux de santé

Décret N relatif au financement des réseaux de santé. Décret N relatif au fonctionnement des réseaux de santé Réseaux de prise en charge du diabète Décret N 2002-1298 relatif au financement des réseaux de santé Décret N 2002-1463 relatif au fonctionnement des réseaux de santé Circulaire MINDHOSDSSCNAMTS N 2002-610

Plus en détail

Pathologie des paupières. Professeur Pierre Kaminsky

Pathologie des paupières. Professeur Pierre Kaminsky Pathologie des paupières Professeur Pierre Kaminsky Rappel anatomique Deux paupières plan antérieur cutanéomusculaire plan postérieur tarsoconjonctival tarse élément fibreux contient les glandes de Meibomius

Plus en détail

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15

Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 Sommaire PARTIE 1 : GÉNÉRALITÉS... 15 N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée...17 Rappel sémiologique...18 Les troubles mentaux...20 La gravité

Plus en détail

Bulletin N 118 Janvier ,30. Professeur Jean Paul ADENIS Président

Bulletin N 118 Janvier ,30. Professeur Jean Paul ADENIS Président Revoir Bulletin N 118 Janvier 2005................... 2,30 E d i t o S o m m a i r e Meilleurs vœux 2005! L année 2004 se termine sous de bons augures pour notre association. Le bilan financier sur les

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 décembre FLUORESCEINE FAURE 0,5 %, collyre en solution en récipient unidose B/100

AVIS DE LA COMMISSION. 10 décembre FLUORESCEINE FAURE 0,5 %, collyre en solution en récipient unidose B/100 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 décembre 2003 FLUORESCEINE FAURE 0,5 %, collyre en solution en récipient unidose B/100 Laboratoires NOVARTIS PHARMA S.A.S. Fluorescéine

Plus en détail

Que peut m'apporter la chirurgie réfractive?

Que peut m'apporter la chirurgie réfractive? Que peut m'apporter la CENTRE POLYVALENT DE SANTE UNIVERSITAIRE Adresse du site : www.docvadis.fr/cpsu Validé par le Comité Scientifique Ophtalmologie Il existe différents troubles de la vision résultant

Plus en détail

Lettre d entente n o 183

Lettre d entente n o 183 240 À l intention des médecins spécialistes en ophtalmologie 22 décembre 2016 Lettre d entente n o 183 Entrée en vigueur Dans l infolettre 201 du 1 er décembre 2015 présentant la Modification 73 à l Accord-cadre,

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) rétinopathie diabétique 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) Ce qu il faut savoir 1. Connaître l incidence et la prévalence de la rétinopathie diabétique en fonction du type et de l ancienneté du diabète.

Plus en détail

Vendredi 22 septembre Généralités

Vendredi 22 septembre Généralités Congrès «Arthrose de la trapézo-métacarpienne» Bases traitements complications reprises ateliers pratiques en laboratoire Vendredi 22 et samedi 23 septembre 2017 Couvent des Minimes Lille Président: Dr

Plus en détail

R E D O N N E R L A V I S I O N

R E D O N N E R L A V I S I O N R E D O N N E R L A V I S I O N LA FONDATION OPEN EYES Open Eyes, Fondation pour la recherche en ophtalmologie, est une fondation suisse de droit privé, reconnue d utilité publique. Pour compléter les

Plus en détail

semaine internationale du glaucome

semaine internationale du glaucome semaine internationale du glaucome 7 au 12 mars 2016 Centre d Ophtalmologie www.gsvn.ch Semaine internationale du glaucome 7 au 12 mars 2016 Dans le cadre de la semaine internationale du glaucome, le Centre

Plus en détail

infection de la surface oculaire Rougeur oculaire inflammation hémorragie ou/et ou/et ou/et du segment antérieur

infection de la surface oculaire Rougeur oculaire inflammation hémorragie ou/et ou/et ou/et du segment antérieur Œ infection ou/et de la surface oculaire Rougeur oculaire inflammation ou/et du segment antérieur hémorragie ou/et Douleur oculaire segment antérieur Baisse de vision (BAV) Si atteinte de l axe visuel

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Urologie Néphrologie» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Urologie Néphrologie - Public cible : Cinquième année médecine

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) rétinopathie diabétique 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) Ce qu il faut savoir 1. Connaître l incidence et la prévalence de la rétinopathie diabétique en fonction du type et de l ancienneté du diabète.

Plus en détail

Pr. Ag. Anissa Barkat Cabinet d ophtalmologie barkatanissa@yahoo.fr

Pr. Ag. Anissa Barkat Cabinet d ophtalmologie barkatanissa@yahoo.fr Pr. Ag. Anissa Barkat Cabinet d ophtalmologie barkatanissa@yahoo.fr 17 ème Congrès de la S.A.D. 12 ème congrès de la F.M.E.D. 31 ème congrès de S.A.E.M. Sheraton - Novembre 2015 Intérêt? Cause de cécité

Plus en détail

LE PATIENT DIABETIQUE EN CHIRURGIE VASCULAIRE : Vers une prise en charge de la tête au pied

LE PATIENT DIABETIQUE EN CHIRURGIE VASCULAIRE : Vers une prise en charge de la tête au pied LE PATIENT DIABETIQUE EN CHIRURGIE VASCULAIRE : Vers une prise en charge de la tête au pied Sabrina KIEFFER Infirmière, Service de Chirurgie Vasculaire Clinique de l Orangerie, Groupe Vitalia Congrès Nîmes

Plus en détail

56 ème JOURNEES SCIEINTIFIQUES

56 ème JOURNEES SCIEINTIFIQUES 56 ème JOURNEES SCIEINTIFIQUES Amphithéâtre 1100 places Session Thématique : Cancer du poumon Préprogramme Vendredi 20 mars 2015 8h30: ouverture officielle des 56 ème journées scientifiques Session Rayonnement

Plus en détail

1. RAPPEL CONTEXTE ET OBJECTIFS

1. RAPPEL CONTEXTE ET OBJECTIFS 1. RAPPEL CONTEXTE ET OBJECTIFS Enquête sur le ressenti par le myope fort de la qualité de la prise en charge Pr Nicolas Leveziel CHU de Poitiers 2012 Ipsos. All rights reserved. Contains Ipsos' Confidential

Plus en détail

LES BRULURES ELECTRIQUES

LES BRULURES ELECTRIQUES LES BRULURES ELECTRIQUES 11 ème symposium des urgences Dr. J-P FAUVILLE Centre de traitement des brûlés GHDC site IMTR - Loverval INTRODUCTION Deux types de lésions : >>> flash électrique >>> électrisation

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique Juin 2012 QUELS SIGNES FONCTIONNELS DOIVENT FAIRE ÉVOQUER UNE DMLA? La baisse d acuité

Plus en détail

1er congrès de diabétologie et pathologies métaboliques en Guyane

1er congrès de diabétologie et pathologies métaboliques en Guyane Association Hospitalière de Recherche, Formation et Prévention du Diabète et de l Obésité en Guyane [D.G.O] SITE DU CAMPUS DE TROUBIRAN. CAYENNE. 1er congrès de diabétologie et pathologies métaboliques

Plus en détail

Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie»

Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie» Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie» Sylvia NGHIEM-BUFFET Centre d Imagerie et de Laser, Paris Hôpital Avicenne, Bobigny Sud Rétine, Monaco,14 juin 2013 INTRODUCTION

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 12 juin 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 12 juin 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 12 juin 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans par arrêté du 28 janvier 1999 (JO du 5 février

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 29 mars 2016 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux

Plus en détail

semaine internationale du GLAUCOME 12 au 18 mars 2017

semaine internationale du GLAUCOME 12 au 18 mars 2017 semaine internationale du GLAUCOME 12 au 18 mars 2017 SWISS MEDICAL NETWORK MEMBER Semaine internationale du glaucome 12 au 18 mars 2017 Dans le cadre de la semaine internationale du glaucome, Genolier

Plus en détail

PROGRAMME DIPLÔME UNIVERSITAIRE IMAGERIE RÉTINIENNE ET TRAITEMENTS MACULAIRES

PROGRAMME DIPLÔME UNIVERSITAIRE IMAGERIE RÉTINIENNE ET TRAITEMENTS MACULAIRES PROGRAMME DIPLÔME UNIVERSITAIRE IMAGERIE RÉTINIENNE ET TRAITEMENTS MACULAIRES Université PARIS-EST CRETEIL Faculté de Médecine de Créteil Responsables de l enseignement : Professeur E. SOUIED Professeur

Plus en détail

le 9 novembre 2015 Emetteur Agence Sanitaire et Sociale de la Nouvelle-Calédonie - Programme Diabète

le 9 novembre 2015 Emetteur Agence Sanitaire et Sociale de la Nouvelle-Calédonie - Programme Diabète le 9 novembre 2015 Emetteur Agence Sanitaire et Sociale de la Nouvelle-Calédonie - Programme Diabète Contacts Objet Dr Dominique Mégraoua, pilote du Programme Diabète - tel : 26 90 61 - GSM : 86 95 40

Plus en détail