LE CANCER DU COL UTERIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CANCER DU COL UTERIN"

Transcription

1 LE CANCER DU COL UTERIN Tout cancer infiltrant du col utérin diagnostiqué doit passer en RCP pré-thérapeutique. 1. BILAN INITIAL Examen gynécologique et examen clinique général A partir du stade IB le bilan proposé est le suivant : 1 : Examen sous AG avec présence si possible du radiothérapeute + Cystoscopie et/ou rectoscopie selon le stade et la taille 2 : IRM pelvienne pour la stadification (la taille, et les N). 3 : Scanner TAP couplé à un uroscanner 4 : Option recommandable : - TEP Scanner pour l évaluation des ganglions pelviens et lombo-aortiques - Dosage du SCC 2. METHODES THERAPEUTIQUES 2.1. CHIRURGIE Conisation Hystérectomie simple extra fasciale (PIVER I) Colpohystérectomie élargie. proximale : PIVER II (Décroissement utérine-uretère). distale : PIVER III (rares indications). exentération antérieure, postérieure, ou totale (exceptionnel, discutable) 2.2. HISTOLOGIE Lésions infracliniques Le diagnostic repose sur l examen microscopique. Eléments histologiques nécessaires à la prise de décision thérapeutique - affirmation du diagnostic de cancer infiltrant - profondeur maximale de l infiltration tumorale (mm) - degré d extension latérale des lésions infiltrantes (mm) - présence ou absence d emboles vasculaires - qualité des limites d exérèse chirurgicale 1 Référentiel diagnostique et thérapeutique du cancer du col utérin ( ) Réseau Onco-Poitou-Charentes

2 Lésions macroscopiques Eléments histologiques nécessaires à la prise de décision thérapeutique : - affirmation du diagnostic de cancer infiltrant - précision de son type dans une classification reconnue sur le plan internationale - précision de caractères morphologiques associés utiles pour l évaluation du pronostic initial 2.3. CHIMIOTHERAPIE DES CANCERS INVASIFS DU COL UTERIN A UN STADE NON METASTATIQUE Chimiothérapie utilisée dans cette indication : Le Cisplatine est utilisé en association avec la radiothérapie. Selon les études, la posologie varie entre 40 mg/m² toutes les semaines ou 50 à 75 mg/m² toutes les 3 semaines. Son administration doit être associée à un protocole d hyperhydratation compte tenu de sa toxicité rénale. Parallèlement au Cisplatine, il peut être prescrit, en fonction du taux d hémoglobine, une supplémentation en érythropoïetine afin de limiter l anémie délétère à la radiothérapie. Protocoles validés : Cisplatine en monothérapie. Associer une deuxième drogue de chimiothérapie au Cisplatine n a pas démontré de bénéfice sur le contrôle local et la survie globale. De même, une chimiothérapie adjuvante néo-adjuvante n a pas d indication dans la prise en charge adjuvante du cancer du col. Durée de traitement : tout au long de la radiothérapie. Référentiel diagnostique et thérapeutique du cancer du col utérin Réseau Onco-Poitou-Charentes 2

3 2.3. RADIOTHERAPIE Les modalités de l irradiation du col et des aires ganglionnaires doivent satisfaire aux critères d assurance qualité (ICRU 50). Maintenir une hémoglobine à 11 g/dl Radiothérapie externe Pelvienne Dose de 45 à 46 Gy (1,8 à 2 gy par séance et 5 jours/semaine) Simulation au minimum en 2D avec 3 coupes minimum au scanner ou bien simulation virtuelle au scanner dédié. Respect des contraintes de dose Par photons de haute énergie La dose doit être la plus homogène possible et comprise entre 95% à 107% de la dose prescrite (sauf cas exceptionnel) Paramétriel Une surimpression de 10 à 15 Gy pourra délivrée au niveau des paramètres en tenant compte des isodoses de curiethérapie Inguinal Irradiation inguinale si atteinte du 1/3 inférieur du vagin Curiethérapie utéro-vaginale Exclusive Après RTE 60 Gy au niveau du point A, en bas débit de dose 15 à 20 Gy en fonction de la réponse tumorale, en bas débit de dose Délais Huit à neuf semaines entre le début de la radio-chimiothérapie et la curiethérapie. Chirurgie six à huit semaines après la curiethérapie utéro-vaginale Cas particuliers : Irradiation lombo-aortique à discuter en RCP Référentiel diagnostique et thérapeutique du cancer du col utérin Réseau Onco-Poitou-Charentes 3

4 3. INDICATIONS THERAPEUTIQUES Carcinome in situ Conisation Si résection complète en histologie : surveillance Si en résection incomplète après conisation : - vers le vagin : surveillance colposcopique + laser - vers l endocol : 1) hystérectomie extrafasciale 2) seconde conisation à 3 mois 3) surveillance rapprochée Stades IA sans emboles : 2 options 1) Conisation : si invasion < 3 mm, marges saines et surveillance possible 2) Hystérectomie extrafasciale 1) Hystérectomie extrafasciale + Lymphadénectomie iliaque externe Stades IA avec emboles (5% de risque d atteinte ganglionnaire) : 2 options et obturatrice : si N- : surveillance si N+ : association radiothérapie chimiothérapie et curiethérapie 2) Cœlioscopie : lymphadénectomie et examen extemporané si N- : hystérectomie simple extrafasciale si N+ : radiothérapie chimiothérapie et curiethérapie Référentiel diagnostique et thérapeutique du cancer du col utérin Réseau Onco-Poitou-Charentes 4

5 1) Curiethérapie utéro-vaginale première STADES I B 1- IIA IIB PROXIMAUX (Bon pronostic : taille < 4 cm et N0) Colpo-hystérectomie extrafasciale 6-8 semaines après la fin de la radiothérapie + lymphadénectomie pelvienne Si N+ : Curage lombo aortique en option ; RT- CT concomitante Exérèse limite : RTE 2) Lymphadénectomie sous coelioscopie Si N- : curiethérapie puis chirurgie Si N+ : radiothérapie/chimiothérapie concomitante et curiethérapie 3) Lymphadénectomie pelvienne cœlioscopique et examen extemporané N- : Colpohystérectomie (Piver II) N+ : RT-CT concomitante puis curiethérapie utéro-vaginale Option : hystérectomie extrafasciale complémentaire STADES IB2 et IIA mauvais pronostic (T > 4 cm N+ pelvien), IIB distaux, III Association radio-chimiothérapie concomitante exclusive + curiethérapie utéro-vaginale. Bilan d évaluation à 4 semaines après la curiethérapie : clinique et IRM (pelvis et lombo-aortique) Option : hystérectomie extra-fasciale de complément (à rediscuter en RCP) et à prévoir dans les 6 à 8 semaines après la fin de la curiethérapie STADE IVA Association radiothérapie chimiothérapie Option : Exentération pelvienne (En fonction de l état général et si la tumeur n est pas fixée à la paroi, et si pas d extension lomboaortique) Référentiel diagnostique et thérapeutique du cancer du col utérin Réseau Onco-Poitou-Charentes 5

6 CAS PARTICULIERS Patientes en mauvais état général : Femme jeune (< 40 ans) Cancers stades I découvert sur pièce d hystérectomie simple Radiothérapie seule Option : pas d annexectomie chez la femme jeune (< 40 ans) mais transposition des ovaires le plus haut et le plus latéralement possible si radiothérapie pour IB < 2 cm pn0 (sauf si adénocarcinome) Reprise chirurgicale adaptée au stade, lymphadénectomie Stades IA : poursuite de la grossesse possible ancer pendant la grossesse Stades IB1 : poursuite de la grossesse après 1 er trimestre Stades plus évolués : traitement du cancer prioritaire 6. SURVEILLANCE - pas d imagerie systématique - pas de frottis de dépistage - biopsie ou cytoponction si nécessaire - examen général et gynécologique tous les 4 mois pendant 2 ans, touts les 6 mois pendant 3 ans puis 1 fois par an - pas de contre-indication carcinologique au traitement hormonal substitutif Référentiel diagnostique et thérapeutique du cancer du col utérin Réseau Onco-Poitou-Charentes 6

7 7. ANNEXES CLASSIFICATION CLINIQUE Col utérin TNM FIGO TIS IN SITU 0 T1 LIMITEE A L UTERUS I T1A DIAGNOSTIC SEULEMENT HISTOLOGIQUE T1A1 3MM PROFONDEUR ET 7 MM SURFACE T1A2 5 MM PROFONDEUR ET 7 MM SURFACE T1B LESIONS PLUS GRANDES QUE T1A2 IA IA1 IA2 IB T1b1 4cm Ib1 T1b2 > 4 cm Ib2 T2 AU DELA DE L UTERUS SANS EXTENSION AUX PAROIS II PELVIENNES NI AU 1/3 INFERIEUR DU VAGIN T2A PARAMETRE RESPECTE T2B ATTEINTE PARAMETRIALE T3 1/3 INFERIEUR DU VAGIN / PAROI PELVIENNE / IIA IIb III HYDRONEPHROSE T3A 1/3 INFERIEUR DU VAGIN T3B PAROIS PELVIENNES/HYDRONEPHROSE T4 MUQUEUSE DE LA VESSIE/DU RECTUM ET AU-DELA IIIa IIIb IV DU PETIT BASSIN MI METASTASES A DISTANCE IVb Référentiel diagnostique et thérapeutique du cancer du col utérin Réseau Onco-Poitou-Charentes 7

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE

LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE 1. BILAN INITIAL... 2 2. METHODES THERAPEUTIQUES... 2 2.1. CHIRURGIE...2 2.2. HISTOLOGIE...3 2.3. CHIMIOTHERAPIE...3 2.3. RADIOTHERAPIE...3 2.4. HORMONOTHERAPIE...3 3.

Plus en détail

Lésions macroscopiques. Lésions infracliniques. Eléments histologiques sur la biopsie nécessaires à la prise de décision thérapeutique :

Lésions macroscopiques. Lésions infracliniques. Eléments histologiques sur la biopsie nécessaires à la prise de décision thérapeutique : Lésions macroscopiques Le référentiel ne concerne que les carcinomes épidermoïdes et les adénocarcinomes du col de l utérus. Tous les dossiers sont à présenter en RCP avant toute décision thérapeutique.

Plus en détail

Les cancers du col de l utérus

Les cancers du col de l utérus Chapitre 1 Les cancers du col de l utérus Généralités Introduction - Classification La classification utilisée est celle de la FIGO 1 Stade I : limité au col IA : micro-invasif (défini sur pièce de conisation

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du col utérin

Thésaurus du Cancer du col utérin Thésaurus du Cancer du col utérin - 1 - Bilan pré thérapeutique Diagnostic d un micro infiltrant sur pièce de conisation - Ia1, limites saines : pas d autre investigation - Ia1, limites non saines ou emboles

Plus en détail

Cancers SEINGYNECO Décembre 2010

Cancers SEINGYNECO Décembre 2010 Cancers SEINGYNECO Décembre 2010 CANCER DU COL DE L UTERUS Version validée : 16/12/2010 Cible(s) Anatomopathologistes, chirurgiens généralistes, chirurgiens gynécologues, chirurgiens viscéraux, généticiens,

Plus en détail

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques.

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques. De OncologiK. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

RTC 3D COL PRE OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D COL PRE OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D COL PRE OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me B, Age, OMS Antécédents Apparition de douleurs pelviennes et de métrorragies? Ex complémentaires: IRM SCC TEP-FDG Classification stade

Plus en détail

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES Elise Zareski, Service de Radiologie, Gustave Roussy Corinne Balleyguier, Philippe Morice, Sébastien Gouy, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Catherine Lhommé,

Plus en détail

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire Fiche tumeur épithéliale de l ovaire FIGO I II III IV IA IB IC IIA IIB IIC IIIA IIIB IIIC tumeur limitée aux ovaires tumeur limitée à un ovaire : capsule intacte, pas de tumeur à la surface de l ovaire,

Plus en détail

Vagin. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la

Vagin. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la Vagin Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Thésaurus du cancer de l ovaire

Thésaurus du cancer de l ovaire Thésaurus du cancer de l ovaire - 1 - Cancers de l ovaire Bilan - Anamnèse personnelle et familiale - +/- Echographie vaginale et/ou pelvienne - IRM abdomino-pelvienne de préférence, TDM à défaut - Si

Plus en détail

Cancer du col utérin (147a) Philippe MAINGON, Isabelle BARILLOT, Gilles HOUVENAEGHEL Novembre 2005 (mise à jour novembre 2005)

Cancer du col utérin (147a) Philippe MAINGON, Isabelle BARILLOT, Gilles HOUVENAEGHEL Novembre 2005 (mise à jour novembre 2005) Cancer du col utérin (147a) Philippe MAINGON, Isabelle BARILLOT, Gilles HOUVENAEGHEL Novembre 2005 (mise à jour novembre 2005) 1. Epidémiologie Dans la plupart des pays industrialisés, l incidence du cancer

Plus en détail

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris Chimioradiothérapie des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris CLASSIFICATION FIGO 2009 I: Carcinome limité au col IA: Carcinomes micro-invasifs (diagnostic histologique

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome séreux de bas grade de l ovaire

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome séreux de bas grade de l ovaire Suspicion de tumeur séreuse de bas grade de l ovaire Bilan Anamnèse Examen clinique Examens biologiques : CA 125 Scanner TAP +/- cérébral (si maladie métastatique) Exploration chirurgicale de diagnostic

Plus en détail

Etude de cas Cancer Ovarien

Etude de cas Cancer Ovarien Etude de cas Cancer Ovarien DIAGNOSTIC Patiente âgée de 78 ans Bilan d extension (Scanner/IRM/Echographie abdominopelvienne) : Lésion primitive de l épithélium et du stroma touchant les 2 ovaires associée

Plus en détail

Utérus - col. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la

Utérus - col. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la Utérus - col Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge Référentiel -version mars 2014 Page 1 sur 6 Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire Bilan Bilan diagnostique : examen clinique Echographie pelvienne

Plus en détail

Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus

Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus Jean-Marc Simon Service d Oncologie Radiothérapique CHU Pitié-Salpêtrière GHU Est Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome

Plus en détail

Prise en charge des tumeurs frontières de l ovaire. Bilan

Prise en charge des tumeurs frontières de l ovaire. Bilan Suspicion tumeur maligne de l ovaire dite rare Bilan Anamnèse Examen clinique Examens biologiques : AFP, HCG, LDH, CA 19.9, CA 125, Oestradiol, Inhibine B, NSE, AMH Scanner TAP +/- cérébral (si maladie

Plus en détail

Prise en charge des cancers du col: Place de la chirurgie

Prise en charge des cancers du col: Place de la chirurgie Prise en charge des cancers du col: Place de la chirurgie C.Uzan, S.Gouy, C.Haie-meder, C.Lhommé, P.Pautier, P.Duvillard, C.Balleyguier, P.Morice Institut Gustave Roussy Classification FIGO 2009 I : Carcinome

Plus en détail

Les cancers de l endomètre

Les cancers de l endomètre Chapitre 2 Les cancers de l endomètre Généralités Prise en charge Il convient d évaluer les facteurs de comorbidité et l espérance de vie. La stratégie thérapeutique repose principalement sur l opérabilité

Plus en détail

Bilan devant suspicion ou diagnostic d adénocarcinome mucineux de l ovaire

Bilan devant suspicion ou diagnostic d adénocarcinome mucineux de l ovaire Bilan devant suspicion ou diagnostic d adénocarcinome mucineux de l ovaire Anamnèse (appendicectomie, antécédents de chirurgie ovarienne pour cystadénome ou borderline mucineux, troubles digestifs) Examen

Plus en détail

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre + L imagerie en questions : Cancer de l endomètre Corinne Balleyguier, Elise Zareski Sébastien Gouy, Philippe Morice, Catherine Genestie, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Alexandra Leary, Catherine

Plus en détail

Cancer de l endomètre «Désescalade en radiothérapie»

Cancer de l endomètre «Désescalade en radiothérapie» Cancer de l endomètre «Désescalade en radiothérapie» Delphine Lerouge /Nedjla Allouache Service de radiothérapie / 1 / xx Nouvelle classification anatomopathologique Type 1 adénocarcinomes endométrioïdes

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques. Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire - Borderline. Bilan

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques. Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire - Borderline. Bilan Référentiel -version mars 2016 Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Page 1 sur 6 Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire - Borderline Bilan Bilan diagnostique : examen clinique Echographie

Plus en détail

Prise en charge initiale des cancers gynécologiques : Référentiels de la Société Française d Oncologie Gynécologique*

Prise en charge initiale des cancers gynécologiques : Référentiels de la Société Française d Oncologie Gynécologique* Prise en charge initiale des cancers gynécologiques : Référentiels de la Société Française d Oncologie Gynécologique* Coordinateurs: Querleu Denis, Bonnier Pascal, Morice Philippe, Narducci Fabrice Avec

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

Cancer du col utérin. Épidémiologie et facteurs de risques EPIDEMIOLOGIE EPIDEMIOLOGIE. EPIDEMIOLOGIE Cancer in situ. EPIDEMIOLOGIE Cancer invasif

Cancer du col utérin. Épidémiologie et facteurs de risques EPIDEMIOLOGIE EPIDEMIOLOGIE. EPIDEMIOLOGIE Cancer in situ. EPIDEMIOLOGIE Cancer invasif Cancer du col utérin Deuxième journée de cancérologie gynécologique et mammaire 18 Novembre 2005 Épidémiologie et facteurs de risques M BOUKERROU, F NARDUCCI, D VINATIER Incidence du cancer du col Le cancer

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

CANCER DE L ENDOMETRE

CANCER DE L ENDOMETRE CANCER DE L ENDOMETRE Circonstances diagnostic MÉTRORRAGIES POST-MÉNOPAUSIQUES : Spontanées Indolores Peu abondantes Autres : Leucorrhées purulentes = pyométrie DL pelviennes SFU ou rectaux FCV révélateur

Plus en détail

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 Épidémiologie Tumeur rare 10% des sarcomes utérins 0,2% des néoplasies utérines Ashraf-Ganjoei T et al. World J Surg Oncol. 2006

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

La classification FIGO reste basée sur l'examen clinique ; l'atteinte ganglionnaire est à préciser à part.

La classification FIGO reste basée sur l'examen clinique ; l'atteinte ganglionnaire est à préciser à part. De OncologiK Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Chapitre 3 Cancers de la cavité buccale Généralités Les cancers de la cavité buccale représentent environ 30 % des cancers ORL (REF). Le type histologique le plus fréquent est le carcinome épidermoide

Plus en détail

Apport de la coeliochirurgie dans le traitement du cancer du col de l utérus

Apport de la coeliochirurgie dans le traitement du cancer du col de l utérus Traitement coeliochirurgical des cancers invasifs du col utérin au stade précoce Expérience personnelle Dr Moulay Nabil Gynécologue secteur privé Rabat Maroc Le cancer du col de stade précoce est de bon

Plus en détail

9/ Tumeurs gynécologiques

9/ Tumeurs gynécologiques SEMESTRE 5 UE 2.9.S5 Processus tumoraux I. Cancer de l'endomètre 9/ Tumeurs gynécologiques Endomètre: muqueuse qui tapisse la cavité utérine Epidémiologie Femmes ménopausées dans 80% des cas Pic de prévalence

Plus en détail

Cancers SEINGYNECO Juin 2015

Cancers SEINGYNECO Juin 2015 Cancers SEINGYNECO Juin 2015 CANCER DU COL DE L UTERUS Version validée : 30/06/2015 Cible(s) Anatomopathologistes, chirurgiens généralistes, chirurgiens gynécologues, chirurgiens viscéraux, généticiens,

Plus en détail

E.P.U. 95 Formation Médicale Continue du Val d'oise ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY

E.P.U. 95 Formation Médicale Continue du Val d'oise ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY E.P.U. 95 Formation Médicale Continue du Val d'oise ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DU CANCER DU COL DE L UTERUS Dr Jean

Plus en détail

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Radiothérapie dans le cancer du col utérin A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Évolution des idées dans le traitement des cancers du col utérin 19 siècle: chirurgie traitement de base 20 siècle:

Plus en détail

cancer du col utérin Service de radiologie l institut national de l oncologie, CHU Ibn Sina, Rabat

cancer du col utérin Service de radiologie l institut national de l oncologie, CHU Ibn Sina, Rabat Apport de l IRM dans le cancer du col utérin H.Hadj Kacem, B. Benayada, J. Azizi Alaoui, R. Latib, I.Chami, M.N.Boujida, L.Jroundi H.Hadj Kacem, B. Benayada, J. Azizi Alaoui, R. Latib, I.Chami, M.N.Boujida,

Plus en détail

Cancer de l ovaire Version / décembre 2001

Cancer de l ovaire Version / décembre 2001 Cancer de l ovaire I-Introduction La stratégie de traitement choisie à l Institut Paoli Calmettes s applique aux tumeurs ovariennes, de la trompe et aux adénocarcinomes péritonéaux. Le traitement médical

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale des cancers de l ovaire

Prise en charge chirurgicale des cancers de l ovaire Prise en charge chirurgicale des cancers de l ovaire Dr Sandrine Martin-Françoise Chirurgie gynécologique Centre François Baclesse CAEN Le 21 Novembre 2015 Généralités 4000 nouveaux cas par an 5 ème cancer

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules - avril 2009 - Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique

Plus en détail

Stade IV (1) (1) Cf. page 64.

Stade IV (1) (1) Cf. page 64. Stade IV Cf. page 64. Touchers pelviens et surveillance ganglionnaire tous les 4 mois les 2 premières années puis 2 fois par an pendant les 3 années suivantes puis 1 fois par an. Pas de cytologie systématique.

Plus en détail

Zone A: 5 à 9. ZONE: A de 5 à 9

Zone A: 5 à 9. ZONE: A de 5 à 9 ZONE: A de 5 à 9 5 - CAT DEVANT UNE LESION SUSPECTE:Suspicion de mélanome Exérè se complète de la lésion suspecte Mélanome in situ? : Marge d exérèse: 0,5cm (+si mélanome sur Dubreuilh*) Breslow 1mm? Ulcération

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon INTRODUCTION 4 % des cancers de la femme 4000 nouveaux cas/an

Plus en détail

Bilan initial. Bilan d extension

Bilan initial. Bilan d extension Ce référentiel aborde le bilan diagnostique des carcinomes de l endomètre utérin et ses traitements (Cf. page 39). Toute métrorragie, notamment après la ménopause, nécessite une exploration endo-utérine

Plus en détail

Objectif principal. Objectifs secondaires. Résumé / Schéma de l'étude. Phase : III. Type d'essai : Interventionnel. Classe d'âge : Adultes

Objectif principal. Objectifs secondaires. Résumé / Schéma de l'étude. Phase : III. Type d'essai : Interventionnel. Classe d'âge : Adultes SHAPE Essai randomisé de phase III comparant une hystérectomie élargie avec lymphadénectomie pelvienne à une hystérectomie simple avec lymphadénectomie pelvienne chez des patientes atteintes de cancer

Plus en détail

EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»?

EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»? EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»? I Jammet (1), E Decroisette (1), M Pouquet (1), Y Aubard (1), JP Rouanet (2), A Maubon (1) (1) Limoges France, (2) Montpellier

Plus en détail

CANCERS DU COL DE L UTÉRUS

CANCERS DU COL DE L UTÉRUS CANCERS DU COL DE L UTÉRUS CLINIQUE 1. QUELQUES DEFINITIONS 1.1 Lésions précancéreuses ou «dysplasies» 1.2 Cancers invasifs 2. EPIDEMIOLOGIE 2.1 Prévalence 2.2 Facteurs de risque 3. RAPPEL ANATOMIQUE Il

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

** évaluées à l objectif x 10, elles sont significatives si elles sont modérées à sévères

** évaluées à l objectif x 10, elles sont significatives si elles sont modérées à sévères Les sarcomes utérins sont des tumeurs rares, représentant moins de 3 % des tumeurs malignes du tractus génital féminin et entre 3 et 7 % des tumeurs malignes du corps utérin. Il s agit d un groupe de tumeurs,

Plus en détail

Pronostic du cancer de l endomètre

Pronostic du cancer de l endomètre Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col Cancer de l endomètre Emile Daraï, Marcos Ballester Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, IUC, Université

Plus en détail

Radio-anatomie IRM et TDM des cancers de l utérus

Radio-anatomie IRM et TDM des cancers de l utérus Radio-anatomie IRM et TDM des cancers de l utérus Sophie Taïeb Centre Oscar Lambret Lille - France UTERUS Bilan Initial & Suivi Sala E et al. MRI of malignant neoplasms of the uterus corpus and cervix.

Plus en détail

Dr PAULHAC Pascal Chirurgie urologique Pr CLAVERE Pierre Radiothérapeute (CHU de Limoges radiothérapie)

Dr PAULHAC Pascal Chirurgie urologique Pr CLAVERE Pierre Radiothérapeute (CHU de Limoges radiothérapie) REFERENTIEL DU CANCER DU TESTICULE Mise à jour du 13/03/2008 Médecin responsable : Dr PAULHAC Membres du groupe de travail : Pr COLOMBEAU Pierre Chirurgien urologue (CHU de Limoges urologie) Dr HASSAN

Plus en détail

OBJECTIFS IMAGERIE ET CANCERS : INDICATIONS IMAGERIE ET CANCERS : INDICATIONS PRONOSTIC STADIFICATION FIGO

OBJECTIFS IMAGERIE ET CANCERS : INDICATIONS IMAGERIE ET CANCERS : INDICATIONS PRONOSTIC STADIFICATION FIGO OBJECTIFS BILAN D EXTENSION D UN CANCER DU COL PROUVE - Classification et IRM - I. Fauquet, S. Taïeb, L. Ceugnart Service d Imagerie Médicale Quand demander une imagerie? Quelle imagerie demander? Que

Plus en détail

Définition du CTV : CTVT (1)

Définition du CTV : CTVT (1) EPU TECHNIQUES DEDIEES EN RADIOTHERAPIE HEGP 23-25 Mars 2011 Cancers du col Indications d irradiation des cancers gynécologiques Cancers de l endomètre CONTOURAGE DES VOLUMES D INTERET DES TUMEURS GYNECOLOGIQUES

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, du col et de l ovaire Cancer de l endomètre Emile Daraï Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, CancerEst, Université Pierre et Marie Curie

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Cancer du col utérin (147a) Philippe MAINGON, Isabelle BARILLOT, Gilles HOUVENAEGHEL Novembre 2005 (mise à jour novembre 2005)

Cancer du col utérin (147a) Philippe MAINGON, Isabelle BARILLOT, Gilles HOUVENAEGHEL Novembre 2005 (mise à jour novembre 2005) Cancer du col utérin (147a) Philippe MAINGON, Isabelle BARILLOT, Gilles HOUVENAEGHEL Novembre 2005 (mise à jour novembre 2005) 1. Epidémiologie Dans la plupart des pays industrialisés, l incidence du cancer

Plus en détail

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 201 3 1 Table des matières 1. Fréquence, épidémiologie... 3 2. Types histologiques... 3 3. Facteurs de risque, carcinogenèse, modalités d'extension...3

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE - LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2013 THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Invasion paramétriale des cancers du col de moins de 4

Plus en détail

Etude EFFECT. Formulaire d enregistrement prospectif

Etude EFFECT. Formulaire d enregistrement prospectif Etude EFFECT Formulaire d enregistrement prospectif Les variables marquées d un REQ en exposant sont des variables à remplir obligatoirement. Les variables avec sont des variables single-select ; on ne

Plus en détail

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA), et de publications importantes nouvelles

Plus en détail

Anne-Sophie BATS, Chérazade BENSAID, Aziz ACHOURI, Claude NOS, Fabrice LECURU

Anne-Sophie BATS, Chérazade BENSAID, Aziz ACHOURI, Claude NOS, Fabrice LECURU CANCERS AU FEMININ Session : Cancer du col utérin Indications actuelles de la lymphadénectomie dans le cancer du col utérin Anne-Sophie BATS, Chérazade BENSAID, Aziz ACHOURI, Claude NOS, Fabrice LECURU

Plus en détail

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot Soins infirmiers en Onco-gynécologie J. Rousset 2013/2014 - IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot 1. Le cancer du col de l utérus 1. Le cancer du col de l utérus 1.1. EPIDEMIOLOGIE 11ème des cancers

Plus en détail

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie de la paroi vésicale...3 2. Épidémiologie... 3 3. Types histologiques

Plus en détail

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique 10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique NIORT 3 Mars 2016 Chirurgie oncologique gynécologique Réflexions autour de la qualité a partir d exemples Dr Cédric NADEAU Service de Gynécologie

Plus en détail

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR.

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Chapitre 9 Cancers du cavum Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Généralités Classification OMS basées sur le degré de différenciation

Plus en détail

Tumeur Testiculaire Version / 2005

Tumeur Testiculaire Version / 2005 Tumeur Testiculaire I Diagnostic et bilan αfp, β HCG, HCG, LDH. Scanner thoraco-abdomino-pelvien. Scanner cérébral : pronostic intermédiaire et mauvais pronostic et/ou signe clinique. Scintigraphie osseuse

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique

PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique 13 ème congrès national de la SAERM Alger le 23 Mai 2015 PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique KHODJA.R DAMENE DEBBIH FARAH LAKHDARA HADJAR 2015 CANCER DE L

Plus en détail

Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col

Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col Jeudi 24 mars 2016 Geoffroy Canlorbe Emile Daraï, Marcos Ballester Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon,

Plus en détail

Nouvelles approches chirurgicales dans la prise en charge du cancer du col de l utl

Nouvelles approches chirurgicales dans la prise en charge du cancer du col de l utl Nouvelles approches chirurgicales dans la prise en charge du cancer du col de l utl utérus C. Y. Akladios,, E. Baulon,, V. Thoma,, A. Wattiez,, JJ. Baldauf Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Département

Plus en détail

REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures»

REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures» REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures» Mise à jour du 13/04/2011 Médecins responsables : Dr LANOE Matthieu, Dr TRINH Thuy Membres du groupe de travail : Dr BERGER Julien Chirurgien urologue

Plus en détail

Le cancer du col utérin se distingue par son étiopathogénie

Le cancer du col utérin se distingue par son étiopathogénie Stratégie thérapeutique dans le cancer du col utérin Therapeutic options for cervical carcinoma M. Rodrigues, C. Lhommé, C. Haie-Meder, P. Morice, P. Duvillard, P. Pautier* Le cancer du col utérin se distingue

Plus en détail

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures)

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures) Référentiel en Oncologie Digestive Réseau ONCO LR (mise à jour : 2007) Cancer du côlon non métastatique Stade I pt1-t2-n0 Stade II pt3-t4-n0 Stade III pt-n1-n2 Bon pronostic Mauvais pronostic Occlusion,

Plus en détail

Evaluation IRM préthérapeutique de. l endomètre et nouvelle classification FIGO. Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne

Evaluation IRM préthérapeutique de. l endomètre et nouvelle classification FIGO. Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Evaluation IRM préthérapeutique de l infiltration ti myométriale des cancers de l endomètre et nouvelle classification

Plus en détail

Bilan radiologique avant exentération pelvienne des cancers gynécologiques

Bilan radiologique avant exentération pelvienne des cancers gynécologiques Bilan radiologique avant exentération pelvienne des cancers gynécologiques Sophie Taïeb, Mariem Ben Haj Amor, Fabrice Narducci, Anne Lesoin, Lucie Bresson, Eric Leblanc Lille Exentération Pelvienne Lésions

Plus en détail

Cancer du col utérin : je

Cancer du col utérin : je Cancer du col utérin : je comprends le traitement qui m'est proposé Le cancer du col utérin peut être traité par la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, en fonction du stade d'évolution de

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DE L OVAIRE

RECOMMANDATIONS POUR LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DE L OVAIRE RECOMMANDATIONS POUR LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DE L OVAIRE A.Barkat B.Chafi M.Derguini (ALGERIE) 13 eme congrès de la SAERM 22-23 mai 2015 Alger Pourquoi recommander? homogénéiser les pratiques

Plus en détail

Situations nécessitant une discussion en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) (extraits des référentiels régionaux)

Situations nécessitant une discussion en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) (extraits des référentiels régionaux) Situations nécessitant une discussion en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) (extraits des référentiels régionaux) - Mise à jour - Ce document, extrait des référentiels régionaux de pratiques,

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me C, Age, OMS 0 Antécédents Métrorragies post ménopausique? Ex complémentaires = hystéroscopie curetage et TDM TAP Chirurgie: hystérectomie

Plus en détail

Recommandations françaises pour la prise en charge d un. PENDANT LA GROSSESSE. Paris CNGOF 2009 CNGOF SFCP SFOG

Recommandations françaises pour la prise en charge d un. PENDANT LA GROSSESSE. Paris CNGOF 2009 CNGOF SFCP SFOG Recommandations françaises pour la prise en charge d un CANCER DE L OVAIRE PENDANT LA GROSSESSE. Paris CNGOF 2009 CNGOF SFCP SFOG Méthodologie I Différente de la méthodologie des autres recommandations

Plus en détail

M. Deslandres CHU/Oncopôle

M. Deslandres CHU/Oncopôle Recommandations Saint Paul de Vence 2016: ce qui change M. Deslandres CHU/Oncopôle Depuis 2012 Mise à jour des classifications anatomo-cliniques Évolution des critères de qualité recommandés pour la chirurgie

Plus en détail

Colpo hystérectomie élargie coelioscopique et cancer du col de l utérus

Colpo hystérectomie élargie coelioscopique et cancer du col de l utérus Colpo hystérectomie élargie coelioscopique et cancer du col de l utérus Dr Moulay Nabil Diplôme universitaire d endoscopie opératoire en gynécologie Clermont Ferrant Mars 2014 Le cancer du col de stade

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs germinales. Suspicion de tumeur germinale. Bilan

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs germinales. Suspicion de tumeur germinale. Bilan Suspicion de tumeur germinale Bilan Anamnèse Examen clinique Examens biologiques : AFP, HCG, LDH, CA 125 Scanner TAP +/- cérébral (si maladie métastatique) PET scan en option Exploration chirurgicale de

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Onco-gériatrie: Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, de l ovaire et du col Emile Daraï Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, IUC, Université Pierre et Marie Curie Paris VI Cancer

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Cancer de l endomètre Objectifs : Diagnostiquer une tumeur du corps utérin. Expliquer les bases des classifications qui ont une incidence pronostique. Argumenter l attitude thérapeutique. Planifier le

Plus en détail

Radioanatomie du Rectum. Pigneur F., Djabbari M., Tran Van Nhieu J., Brunetti F., Luciani Alain

Radioanatomie du Rectum. Pigneur F., Djabbari M., Tran Van Nhieu J., Brunetti F., Luciani Alain Radioanatomie du Rectum Pigneur F., Djabbari M., Tran Van Nhieu J., Brunetti F., Luciani Alain Apport de l IRM dans le bilan d extension initial locorégional du cancer du rectum Pigneur F., Djabbari M.,

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Nom : Nom de jeune fille : Code postal domicile : Prénom : Né(e) le : / / Code postal commune de naissance : Nom établissement

Plus en détail

Quels sont les principaux items significatifs à retenir sur l'irm du pelvis. Sybille Duroch IHN Xavier Orry ACC

Quels sont les principaux items significatifs à retenir sur l'irm du pelvis. Sybille Duroch IHN Xavier Orry ACC Patiente de 54 ans Tumeur ovarienne droite de découverte récente Hospitalisation en USIC pour thrombus intra-cardiaque découvert fortuitement à l ETT préchimiothérapie. Quels sont les principaux items

Plus en détail

CANCER DE L ENDOMÈTRE. Recommandations et référentiels de l INCA Novembre 2010

CANCER DE L ENDOMÈTRE. Recommandations et référentiels de l INCA Novembre 2010 CANCER DE L ENDOMÈTRE Recommandations et référentiels de l INCA Novembre 2010 RAPPELS 5 rang des cancers chez la femme 6560 nouveaux cas par an patientes post-ménopausées (âge moyen : 68 ans) survie relative

Plus en détail

Référentiel Régional de Prise en Charge. Gynécologie. Actualisation Juillet 2009 (version 3)

Référentiel Régional de Prise en Charge. Gynécologie. Actualisation Juillet 2009 (version 3) Référentiel Régional de Prise en Charge Gynécologie Actualisation Juillet 2009 (version 3) Groupe de Travail Anatomopathologistes Oncologues/Radiothérapeutes Radiologues/médecins nucléaires Philippe De

Plus en détail

EMC : Prise en charge des cancers du col de l utérus. de stade III et IV.

EMC : Prise en charge des cancers du col de l utérus. de stade III et IV. EMC : Prise en charge des cancers du col de l utérus de stade III et IV. Renaud Mazeron 1, Catherine Uzan 2, Philippe Morice 2, Corinne Balleyguier 3, Catherine Lhommé 4, Christine Haie-Meder 1. 1. Service

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail