Les marqueurs tumoraux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les marqueurs tumoraux"

Transcription

1 Interprétation des anomalies biologiques autours de cas cliniques : Les marqueurs tumoraux Cours intensifs de la SNFGE Novembre 2013 Pr J Marc Phelip Service HGE et Oncologie digestive CHU de St Etienne

2 Qu est- ce qu un bon marqueur? Pronostic Prédictif de rechute Diagnostic Non prédictif de rechute KRAS wt Non pronostique Aspécifique

3 Cas clinique 1 Homme 70 ans ADK du colon réséqué il y a 8 mois pt3n1 Chimiothérapie adjuvante terminée il y a 3 semaines ACE préopératoire à 32 ng/ml (normalisé en post opératoire) Surveillance : Echo / 3 mois et Rx de thorax / 6 mois QCM 1 : Demandez-vous un dosage de l ACE? A- Non jamais B- Oui car il était augmenté en préopératoire C- Oui, systématiquement QCM 2 : Si oui à la question 1, pendant combien de temps? A- 1 ans B- 3 ans C- 5 ans D- 10 ans E- A vie

4 Risque de récidive d un cancer du colon Récidives dans les 5 ans : Stades II : 30% Stades III : 55% 80 % des récidives surviennent dans les 3 ans Récidives rares après 5 ans Délai de guérison : 9,3 ans [IC95 % : 8,3-10,4 ans] Chauvenet et al. Eur J Cancer, 2009

5 Surveillance régulière : survie globale Méta-analyse de 6 études randomisées Etudes Suivi régulier Suivi minimal Risque IC 95% Risque Kjeldsen ,90 Maleka ,79 Ohlsson ,57 Pietra ,51 Rodriguez ,77 Schoemaker , ,73 p = 0,005 Jeffery M. Cochrane Database Syst Rev 2008

6 Imagerie : survie globale Méta-analyse de 5 études randomisées Imagerie hépatique Etudes Oui Non Risque IC 95% Risque Maleka ,79 Ohlsson ,57 Pietra ,51 Rodriguez ,77 Schoemaker , ,64 p = 0,005 Jeffery M. Cochrane Database Syst Rev 2008

7 Surveillance ACE : Survie Globale? Étude spécifique ACE Etude ACE mesuré ACE non mesuré Risque IC 95% Risque Ohlsson , ,6 p = 0,2 Jeffery M. Cochrane Database Syst Rev 2008

8 Surveillance de l ACE : quel impact? 1321 patients réséqués R0 avec surv. de l ACE Inexploitable: 6,6% Non élevé : 5,9% Elevé + symptômes : 3,4% Elevé isolé : 7,5% Pas de récidive Wichmann MW, Anticancer Res 2000

9 Surveillance de l ACE : quel bénéfice? 1449 cancers du colon (ACE / mois) Cliniciens informés non informés N Randomisation Récidives non détectées (216) par ACE (195) Réintervention 65% 28% 51% à visée curative 16% 8% 16% palliative 15% 18% Survie à 5 ans 20% 22% 19% Survie (médiane; an) 2,7 3,2 2,6 Northover, JAMA 1994

10 Surveillance des CCR opéré : 2 essais récents FACS : Ph IIIR 1202 CCR opéré stade I, II, III (suivi 3,7 ans) R1 TDM UNIQUE à mois R2 Pas d ACE TDM tous les 6-12 mois ACE tous les 3-6 mois D. Mant, et al., ASCO 2013, A 3500 Ph IIIR 3223 patients R ACE / 2 mois ACE / 3 à 6 mois (néerlandais) Echo + Rx Th / 3 à 6 mois Verberne C et al. ESMO 2013, abst 2151 Bénéfice modéré ACE sur résécabilité secondaire (< 3%) Bénéfice ACE similaire à l imagerie seule Pas de bénéfice démontré en survie

11 Essai PRODIGE 13 Surveillance post op des patients opérés à visée curative d un CCR stade II ou III Objectif : augmenter de 6% le taux de survie relative à 5 ans Ph IIIR 1925 pts (coord. Pr Côme Lepage) ACE / 3 mois pdt 2 ans Puis / 6 mois pdt 3 ans TAP alterné écho / 3 mois pdt 3 ans Puis / 6 mois pdt 2 ans R1 Pas d ACE R2 Echo / 3 mois pdt 3 ans Puis / 6 mois pdt 2 ans Rx Th / 6 mois pdt 5 ans

12 Surveillance d un CCR Non réséqué Echographie / 3 mois pendant 2 ans puis /6 mois jusqu à 5 ans Radiographie thoracique / an jusqu à 5 ans Coloscopie à 3 ans puis /5 ans Suspicion de récidive métastatique TDM +/- IRM +/- TEP Lésions mesurables typiques de métastases Lésions non mesurables typiques de métastases Lésions suspectes de métastases + ACE Histologie Traitement Traitement + surveillance ACE si élevé Traitement

13 Cas clinique 2 Homme 74 ans, éthylo-tabagique chronique non sevré Cirrhose Child-pugh A, OMS : 1 Echographie + TDM TAP : parenchyme hétérogène + lésions nodulaires La plus volumineuse : 35mm Ø Pancéras calcifié, hypertrophié Biologie : cholestase anictérique X 3, bilirubine T : 30 µm/l (conjuguée) QCM 3 : Que préconisez-vous? A- Dosage de l ACE B- Dosage du CA19:9 C- Dosage de l αfp D- Ponction biopsie des lésions hépatiques E- Aucune de ces propositions

14 Les marqueurs : du problème Diagnostic Pronostic Prédictif d échappement Se : sélection de tous les cancers d intérêt Sp ++ : sélection uniquement des cancers d intérêt Intérêt uniquement si capable de modifier la stratégie thérapeutique Intérêt uniquement si meilleur que les critères RECIST Variable selon le type de cancer, le mode de présentation et les examens complémentaires associés (analyse complexe de la littérature)

15 ACE Diagnostic Pronostic Prédictif d échappement Aspécifique Estomac, colorectal Sein Tabagisme chronique Insuff rénale MICI Dialyse Mauvais si en post résection R0 Ne modifie pas le traitement Oui si augmentation sur 2 prélèvements successifs sous CT Utile si maladie non Mesurable (lymphangite, carcinose) Eche N et al. Bull cancer 2001; Hoenberger et al. Ann Surg 1994 Bast RC et al. J Clin Oncol 2001

16 CA19:9 Diagnostic Pronostic Prédictif d échappement Aspécifique (sauf si > 1000 UI/ml) Digestif Bilio-pancréatique Ictère Cholestase Hémochromatose (< 3 N) Mauvais si très (Masse tumorale) Ne modifie pas le traitement Oui si augmentation sur 2 prélèvements successifs sous CT Utile si maladie non Mesurable (lymphangite, carcinose) Nouts A et al. Gastroenterol Clin Biol 1998

17 αfp Diagnostic Pronostic Prédictif D échappement Spécifique (Cirrhose + imagerie typique et > 400 ng/ml) Mais Peu sensible pour les petits volumes (< 2cm) Mauvais si très (Masse tumorale) Ne modifie pas le traitement (transplantation?) Oui si augmentation sur 2 prélèvements successifs sous CT Utile si antiangiogéniques À confronter aux mrecist Cf recommandations AASLD Bruix J et al. Hepatology 2011

18 Surveillance cirrhose AASLD Echographie / 6 mois Nodule < 1cm Nodule > 1cm Echographie / 3 mois TDM et/ou IRM typiques Stable > 24 mois taille OUI NON Echographie / 6 mois Traitement Histologie

19

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Réunion ACOMEN novembre 2015 Dr CLAVEL Léa Service de gastro-entérologie et d oncologie digestive, Pr PHELIP, CHU Saint-Etienne

Plus en détail

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Pourquoi surveiller un cancer colo-rectal opéré? Récidive de polypes Risque de rechute anastomotique : 2 à 4 % Risque de Cancer

Plus en détail

Dr. Côme LEPAGE. La Surveillance du cancer colo-rectal opéré

Dr. Côme LEPAGE. La Surveillance du cancer colo-rectal opéré Dr. Côme LEPAGE La Surveillance du cancer colo-rectal opéré Connaître les outils et les modalités de surveillance Connaître le niveau de preuve d une surveillance intensive Conflits d intérêts Le Dr Côme

Plus en détail

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux Métastases hépatiques colorectales Diane Goéré Michel Ducreux Patiente de 58 ans ATCD personnels : Stent coronaire en 2007 ATCD familiaux : RAS Juin 2012: Sigmoidectomie pour tumeur infiltrante, sténosante,

Plus en détail

Foie cirrhotique > 90%

Foie cirrhotique > 90% Cirrhose et carcinome hépatocellulaire Jean-Claude TRINCHET Hôpital Jean Verdier - 93140 Bondy AP-HP - Université Paris 13 Epidémiologie (1) 1- Forte association avec les maladies chroniques du foie Foie

Plus en détail

Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité. Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives

Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité. Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives Cas clinique 1 Mr M- JL, né en 1944, tabagisme Mars 2006

Plus en détail

Carcinome hépatocellulaire.

Carcinome hépatocellulaire. Carcinome hépatocellulaire. Epidémiologie, pronostic, dépistage et diagnostic Jean-Claude TRINCHET Hôpital Jean Verdier - 93140 Bondy AP-HP - Université Paris 13 Epidémiologie du CHC Forte association

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm)

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Distinguer les formes accessibles à un traitement à visée curative, potentiellement curative, définitivement palliative Connaître

Plus en détail

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG 1.00 0.75 Regorafenib

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

Quel suivi. pour un risque élevé. de rechute systémique?

Quel suivi. pour un risque élevé. de rechute systémique? Quel suivi pour un risque élevé de rechute systémique? Christelle LEVY Déclaration d intérêts GSK Novartis Roche Pas de conflit d intérêt pour cette présentation contexte les recommandations des sociétés

Plus en détail

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP-FDG et cancer colorectal F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Glucose 6 phosphatase FDG FDG FDG 6 phosphate hexokinase Glucose

Plus en détail

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort E FRANCOIS Nice Cas clinique Homme né en 1952 ATCD : asthme, diabète Douleurs abdominales depuis plusieurs mois 62 kg (PDF 68kg) 1,70m Examen clinique

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL Gabriele BARABINO Université Jean Monnet - CHU Saint Etienne Chirurgie Digestive et Oncologique Thèse de Doctorat Gabriele BARABINO 22 octobre

Plus en détail

Observation clinique

Observation clinique Observation clinique Actualités des tumeurs endocrines, 12/05/09 G. Goujon Service d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive (Pr. Dorval) CHRU Tours Etape (1) Femme, 39 ans, hospitalisée pour

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations?

Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations? Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations? Pr Catherine Uzan Chef du service de Chirurgie et Cancérologie oncologique et mammaire Hôpital Pitié Salpêtrière Université Pierre et Marie

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Données épidémiologiques Les cancers sans site primitif connu représentent environ 5% des cancers

Plus en détail

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Dr Philippe KOSYDAR- chirurgie Digestive SEL des Drs BRIEZ et KOSYDAR Polyclinique du Bois Oncomel Introduction Foie

Plus en détail

Conduite à tenir devant une carcinose localisée

Conduite à tenir devant une carcinose localisée XVIème Journée de l Association Picarde de Cancérologie Digestive Conduite à tenir devant une carcinose localisée Diane Goéré Département de Chirurgie Oncologique Institut Gustave Roussy Université Paris

Plus en détail

Thésaurus du cancer de l ovaire

Thésaurus du cancer de l ovaire Thésaurus du cancer de l ovaire - 1 - Cancers de l ovaire Bilan - Anamnèse personnelle et familiale - +/- Echographie vaginale et/ou pelvienne - IRM abdomino-pelvienne de préférence, TDM à défaut - Si

Plus en détail

I m a g e r i e M é d i c a l e d u T o n d u. Hervé BOUIN Hervé LAUMONIER Sébastien BRUNOT

I m a g e r i e M é d i c a l e d u T o n d u. Hervé BOUIN Hervé LAUMONIER Sébastien BRUNOT I m a g e r i e M é d i c a l e d u T o n d u Hervé BOUIN Hervé LAUMONIER Sébastien BRUNOT - 3ème cancer en incidence (37 400 nouveaux cas en 2006) - 2ème cancer en terme de mortalité ( 17 000 décès /

Plus en détail

Place de l imagerie radiologique (échographie, TDM, IRM) dans le diagnostic des récidives du cancer du colon

Place de l imagerie radiologique (échographie, TDM, IRM) dans le diagnostic des récidives du cancer du colon Place de l imagerie radiologique (échographie, TDM, IRM) dans le diagnostic des récidives du cancer du colon Marielle PAILLER CCA, service de radiologie, CHU de Saint-Etienne Plan Epidémiologie Rôles de

Plus en détail

Métastases Hépatiques des CCR Bilan Initial Journée de Printemps SIAD 2016

Métastases Hépatiques des CCR Bilan Initial Journée de Printemps SIAD 2016 Métastases Hépatiques des CCR Bilan Initial Journée de Printemps SIAD 2016 Alain LUCIANI, François LEGOU, Marjane DJABBARI, Frederic PIGNEUR, Francesco BRUNETTI, Alexis LAURENT, Alain RAHMOUNI Imagerie

Plus en détail

Evaluation de l efficacité d un traitement oncologique

Evaluation de l efficacité d un traitement oncologique Evaluation de l efficacité d un traitement oncologique SAHGEED Jean-Louis Legoux Service d Hépato-Gastroentérologie et Oncologie Digestive Centre Hospitalier Régional d Orléans Cours Intensif Alger 2016

Plus en détail

Cancer du pancréas: les étapes importantes du parcours? Frédéric Di Fiore

Cancer du pancréas: les étapes importantes du parcours? Frédéric Di Fiore Cancer du pancréas: les étapes importantes du parcours? Frédéric Di Fiore Contexte: un parcours complexe identifié Cancer du pancréas : un parcours complexe défini comme une priorité du plan cancer 3 2014-2019

Plus en détail

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour!

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! et n a pas de conflits d intérêt Pr Thierry CONROY Chimiothérapie adjuvante des cancers du rectum : le point de la situation Cancers du

Plus en détail

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important!

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! Pr. Michel Rivoire Département de Chirurgie Centre Léon Bérard, LYON michel.rivoire@lyon.unicancer.fr Grand

Plus en détail

PRONOPALL en gastro-entérologie

PRONOPALL en gastro-entérologie Approche du pronostic à court terme, des tumeurs solides métastatiques en chimiothérapie palliative,dans une unité d oncologie en C.H.G.: intérêt du score PRONOPALL en gastro-entérologie L. Vivès et M.

Plus en détail

Les marqueurs sanguins tumoraux en cancérologie digestive

Les marqueurs sanguins tumoraux en cancérologie digestive Interpretation des anomalies biologiques autour de cas cliniques Les marqueurs sanguins tumoraux en cancérologie digestive doi: 10.1684/hpg.2013.0917 Seric tumoral markers in digestive oncology Jean-Marc

Plus en détail

LA RCP. Comment établir tous ensemble un projet thérapeutique en cas de cancer métastatique? Glehen olivier

LA RCP. Comment établir tous ensemble un projet thérapeutique en cas de cancer métastatique? Glehen olivier LA RCP Comment établir tous ensemble un projet thérapeutique en cas de cancer métastatique? Glehen olivier Hospices Civils de Lyon Centre Hospitalier Lyon Sud Aspects réglementaires RCP Aspects réglementaires

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie des métastases hépatiques des cancers colorectaux Pr Belkouchi - Pr Chihab - Pr Zentar - Pr Benkabbou 1. Introduction La présence

Plus en détail

CARCINOSE PERITONEALE : l ABC. Clarisse DROMAIN, MD, PhD

CARCINOSE PERITONEALE : l ABC. Clarisse DROMAIN, MD, PhD CARCINOSE PERITONEALE : l ABC Clarisse DROMAIN, MD, PhD Introduction Imagerie de la carcinose péritonéale = challenge technique Haute résolution spatiale : petite taille des lésions Haute résolution en

Plus en détail

Résécabilité des cholangiocarcinomes

Résécabilité des cholangiocarcinomes Résécabilité des cholangiocarcinomes extrahépatiques Emmanuel Buc Chirurgie digestive et hépato-biliaire CHU Estaing - Clermont-Ferrand 1 Cancer des voies biliaires extra-hépatiques Tumeurs rares : 2 à

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

Valeur de la TEP/TDM au 18 FDG dans les de cancer du sein par élévation des marqueurs tumoraux et impact sur la prise en charge des patients.

Valeur de la TEP/TDM au 18 FDG dans les de cancer du sein par élévation des marqueurs tumoraux et impact sur la prise en charge des patients. Valeur de la TEP/TDM au 18 FDG dans les suspicions de récidive r de cancer du sein par élévation des marqueurs tumoraux et impact sur la prise en charge des patients. Laurence Champion, Myriam Wartski,,

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Dr Frédéric Meaux Jeudi 12 Avril 2012 Clinique Ambroise Paré Beuvry Rappel épidémiologique : En France, le cancer colo-rectal: 36.000 nouveaux

Plus en détail

Chirurgie curative du CHC, place de la transplantation hépatique

Chirurgie curative du CHC, place de la transplantation hépatique Chirurgie curative du CHC, place de la transplantation hépatique Emmanuel Buc Service de chirurgie digestive et hépatobiliaire CHU Estaing Clermont-Ferrand Généralités 30% des CHC sont résécables au moment

Plus en détail

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire Fiche tumeur épithéliale de l ovaire FIGO I II III IV IA IB IC IIA IIB IIC IIIA IIIB IIIC tumeur limitée aux ovaires tumeur limitée à un ovaire : capsule intacte, pas de tumeur à la surface de l ovaire,

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial. Cancers Coliques

Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial. Cancers Coliques Imagerie en Cancérologie Digestive - Journée de printemps de la SIAD- PARIS 01.04.16 Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial Cancers Coliques C.Ridereau-Zins - P. Bazeries CHU Angers Nouvelles

Plus en détail

Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables?

Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables? Symposium International de Cancérologie Digestive SAHGE-FFCD 12 Décembre 2010 Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables? K. Bentabak, A. Graba Service de Chirurgie Oncologique

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements périopératoire

Cancer de l estomac traitements périopératoire Cancer de l estomac traitements périopératoire P. Michel Unité d oncologie Digestive Service d Hépato-gastroentérologie CHU de Rouen 1. Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon INTRODUCTION 4 % des cancers de la femme 4000 nouveaux cas/an

Plus en détail

Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie

Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie Cas Clinique Laetitia Fartoux Service d Hépatologie, Hôpital Saint-Antoine 68 ans HTA traitée par amlor Diabète non insulino-dépendant (régime seul) Intoxication

Plus en détail

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique R. Gérolami Généralités Epidémiologie Evaluation du foie non tumoral Diagnostic du CHC Bilan d extension Classifications CHC : Epidémiologie 620

Plus en détail

Réunion du CORP 25 sept 2014

Réunion du CORP 25 sept 2014 Réunion du CORP 25 sept 2014 Prise en charge chirurgicale des métastases pulmonaires Dr Ludovic Fournel Pr Jean-François Regnard Hôpital Cochin Paris Généralités Résections pulmonaires pour métastases

Plus en détail

Colon adjuvant Validé PRODIGE janvier 2014

Colon adjuvant Validé PRODIGE janvier 2014 Colon adjuvant Validé PRODIGE janvier 2014 Etude randomisée aspirine contre placebo dans le cancer du colon avec mutation PI3K de stade III ou II a haut risque (ASPIK French) Titre Investigateur principal

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie 5 ans

Plus en détail

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre!

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! Paris, le 11 décembre 2015 T. Walter Oncologie Digestive, Hop E Herriot Liens d intérêts Novartis, Ipsen, Keocyt, Pfizer, Celgen TNE bien différenciées

Plus en détail

Christophe Aubé, Valérie Vilgrain. Angers, Beaujon

Christophe Aubé, Valérie Vilgrain. Angers, Beaujon Imagerie du Carcinome hépatocellulaire Christophe Aubé, Valérie Vilgrain Angers, Beaujon Prélude Diagnostic du CHC Diagnostic repose sur le dépistage des patients à risque - cirrhose Dépistage semestrielle

Plus en détail

CHIP intérêt et limites. Dr Ghouti laurent Fédération digestive CHU Toulouse

CHIP intérêt et limites. Dr Ghouti laurent Fédération digestive CHU Toulouse CHIP intérêt et limites Dr Ghouti laurent Fédération digestive CHU Toulouse Indications Cancer colorectal (CCR) Pseudomyxome Péritonéal (PMP) Mésothéliome péritonéal Cancer Gastrique Psammocarcinome Sarcomatose

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

Peut-on ne pas faire de bilan d extension?

Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 12/06/2015 Avec le soutien de Pierre Kerbrat De Jean-Sebastien Fresnel 2 histoires en parallèle. Noemie, 38 ans Autopalpation Bilan

Plus en détail

Cholangite Sclérosante : Survie (sans TH)

Cholangite Sclérosante : Survie (sans TH) Cholangite Sclérosante : Survie (sans TH) (Ponsioen et al, Gut 2002) n = 174 TH : 8% CSP et Cholangiocarcinome Risque cumulé (%) 15 10 5 0 Kornfeld et al, Scand J Gastroenterol 1997 Diagnostic très difficile:

Plus en détail

Traitement du cancer des voies biliaires. Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007

Traitement du cancer des voies biliaires. Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007 Traitement du cancer des voies biliaires Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007 Traitement chirurgical = seul traitement à visée curative Classification de Thomkins Classification de Bismuth et Corlette pour

Plus en détail

Cas Cliniques Pr Françoise Montravers, Dr Rachida Lebtahi

Cas Cliniques Pr Françoise Montravers, Dr Rachida Lebtahi Cas Cliniques Pr Françoise Montravers, Dr Rachida Lebtahi Cas 1 Suspicion d atteinte résiduelle deux mois après résection d une tumeur carcinoïde du grêle en raison de la persistance d une élévation de

Plus en détail

Cholangiocarcinome : vers des traitements combinés à la chirurgie? Pr Fabrice Muscari CHU Rangueil, Toulouse

Cholangiocarcinome : vers des traitements combinés à la chirurgie? Pr Fabrice Muscari CHU Rangueil, Toulouse Cholangiocarcinome : vers des traitements combinés à la chirurgie? Pr Fabrice Muscari CHU Rangueil, Toulouse Cholangiocarcinome Définition CholangioK intra-hépatique (CCI) 5-10 % CholangioK hilaire (CCH)

Plus en détail

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES (GIST)

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES (GIST) TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES (GIST) Thésaurus mise à jour Août 2008 Jean-Paul Lagasse Service d hépatogastroentérologie et oncologie digestive CHR ORLEANS Cas clinique n 1 Homme 31 ans Chef d

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique

PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique 13 ème congrès national de la SAERM Alger le 23 Mai 2015 PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique KHODJA.R DAMENE DEBBIH FARAH LAKHDARA HADJAR 2015 CANCER DE L

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Cours INSERM 7 mars 2006 Géraldine PERKINS, Ph ROUGIER Les facteurs pronostiques STADE TNM +++ Taille de la tumeur Qualité de la chirurgie

Plus en détail

PLACE DE L ECHO ENDOSCOPIE ET DE LA CYTOPONCTION DANS LE BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE DES TUMEURS DU PANCRÉAS RESECABLES

PLACE DE L ECHO ENDOSCOPIE ET DE LA CYTOPONCTION DANS LE BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE DES TUMEURS DU PANCRÉAS RESECABLES PLACE DE L ECHO ENDOSCOPIE ET DE LA CYTOPONCTION DANS LE BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE DES TUMEURS DU PANCRÉAS RESECABLES Marc Wangermez Journées intensives FFCD Avril 2015 INTRODUCTION: L ECHO ENDOSCOPIE Examen

Plus en détail

Françoise MONTRAVERS

Françoise MONTRAVERS Françoise MONTRAVERS Indications de la tomographie par émission de positons (TEP) en cancérologie digestive Connaître les indications validées. Préciser sa place par rapport aux autres techniques d'imagerie.

Plus en détail

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante M.OUKKAL, K. BOUZID Service d Oncologie Médicale EHS CPMC Alger Symposium International de Cancérologie Digestive Alger

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules - avril 2009 - Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique

Plus en détail

Diagnostic du carcinome hépatocellulaire. (1) Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier, Service d'hépato-

Diagnostic du carcinome hépatocellulaire. (1) Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier, Service d'hépato- Diagnostic du carcinome hépatocellulaire Rédacteur : Jean-Claude TRINCHET (1, 2) (1) Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier, Service d'hépato- Gastroentérologie, 93140 Bondy. (2) Université

Plus en détail

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Philippe Halimi, MD Service de Radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Faculté de Médecine Paris-V; Université René Descartes

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

Carcinose et métastases extrapéritonéales Impact de l atteinte ganglionnaire

Carcinose et métastases extrapéritonéales Impact de l atteinte ganglionnaire Carcinose et métastases extrapéritonéales Impact de l atteinte ganglionnaire Gwénaël FERRON Département de Chirurgie Oncologique EA 4553 (Individualisation des traitements des cancers ovariens) CLCC Institut

Plus en détail

10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive

10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive 10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive Poitiers, le 19 juin 2014 10 ème Rencontre Régionale de Cancérologie Digestive 3 ème communication: Nouveautés en matière de traitement médical des

Plus en détail

Résultats immédiats du traitement curateur du carcinome hépatocellulaire développé sur foie pathologique

Résultats immédiats du traitement curateur du carcinome hépatocellulaire développé sur foie pathologique SAGEH / AFEF Alger, le 13 décembre 2010 Résultats immédiats du traitement curateur du carcinome hépatocellulaire développé sur foie pathologique K. Bentabak, M. Attig, MW. Boubnider, K. Cherchar, C. Bouzid,

Plus en détail

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL des CHOLANGIOCARCINOMES PERIHILAIRES (CPH) K. Boudjema service de chirurgie hépatobiliaire et digestive CHU de Rennes

TRAITEMENT CHIRURGICAL des CHOLANGIOCARCINOMES PERIHILAIRES (CPH) K. Boudjema service de chirurgie hépatobiliaire et digestive CHU de Rennes TRAITEMENT CHIRURGICAL des CHOLANGIOCARCINOMES PERIHILAIRES (CPH) K. Boudjema service de chirurgie hépatobiliaire et digestive CHU de Rennes PAS DE CONFLIT D INTÉRÊT Savoir faire le diagnostic de CPH Facile

Plus en détail

Carcinome hépato-cellulaire Bilan pré-thérapeutique. Xavier Causse CHR Orléans La Source

Carcinome hépato-cellulaire Bilan pré-thérapeutique. Xavier Causse CHR Orléans La Source Carcinome hépato-cellulaire Bilan pré-thérapeutique Xavier Causse CHR Orléans La Source Mme JJ née le 29/03/1943 Transfusée en 1952 après un accès palustre grave (Algérie) Anticorps anti-vhc + en mai 1995

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

Cancers pancréas et foie

Cancers pancréas et foie Cancers pancréas et foie généralités C.Demoor IFSI décembre 2016 Cancers du pancréas Anatomie Cancer pancréas: quelques données Epidémiologie: 5000 décès par an Age de survenue 70 ans Survie à 1 an :

Plus en détail

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES H.Nassi CHU d Oran INTRODUCTION Les sarcomes constituent un groupe large et complexe de tumeurs rares d origine mésenchymateuse. L incidence de

Plus en détail

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Astrid Lièvre Département d Oncologie Médicale Institut Curie Hôpital René Huguenin (Saint-Cloud) Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Situation 1. Œsophage - opérable et traitement néo-adjuvant

Situation 1. Œsophage - opérable et traitement néo-adjuvant Critères de substitution (surrogate endpoints) dans les essais cliniques de cancérologie digestive DEUXIEME TOUR DE L'ENQUETE Questionnaire sous version papier : sous version électronique : à retourner

Plus en détail

«Cancer colorectal et grossesse» Julien Taieb Service d HGE et d oncologie digestive, HEGP, Paris

«Cancer colorectal et grossesse» Julien Taieb Service d HGE et d oncologie digestive, HEGP, Paris «Cancer colorectal et grossesse» Julien Taieb Service d HGE et d oncologie digestive, HEGP, Paris Cancer colorectal et grossesse Une situation rare Manque de données et de consensus Epidémiologie Cruveilhier

Plus en détail

Carcinomes intracanalaires. l expérience de Saint Louis

Carcinomes intracanalaires. l expérience de Saint Louis Carcinomes intracanalaires du sein : l expérience de Saint Louis S. Frank, C. Cuvier 21 septembre 2012 Généralités sur les CCIS Epidémiologie : Diagnostic rare avant 1980 ; actuellement 15.4% des cancers

Plus en détail

LE CANCER DU SEIN : ET APRES. COMMENT ME SURVEILLER?

LE CANCER DU SEIN : ET APRES. COMMENT ME SURVEILLER? Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - LE CANCER DU SEIN : ET APRES. COMMENT ME SURVEILLER? Dr Sylvie LEMERY Dr Valérie DIEU Service de sénologie Titre

Plus en détail

Cancer œsophage non métastatique: Stratégie thérapeutique. Dr CH Julio Pr N Carrère CHU de Toulouse

Cancer œsophage non métastatique: Stratégie thérapeutique. Dr CH Julio Pr N Carrère CHU de Toulouse Cancer œsophage non métastatique: Stratégie thérapeutique Dr CH Julio Pr N Carrère CHU de Toulouse JARCD ONCOMIP, Toulouse, 11 avril 2014 Références TNCD : actualisation 2013 Recommandations en chirurgie

Plus en détail

Le suivi en imagerie des maladies métastatiques. Standardisation - Personnalisation?

Le suivi en imagerie des maladies métastatiques. Standardisation - Personnalisation? Le suivi en imagerie des maladies métastatiques. Standardisation - Personnalisation? Dr Luc Ceugnart, H Jarraya, A Renaud, M Ben Haj Amor, T Boulanger, H Gauthier, S Taieb. Lille - France Imagerie en phase

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 30.04.2009 La démarche et les CR des Web-RCP sont conformes aux critères des Staff-EPP de la Haute Autorité de Santé COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) INTERVENANTS

Plus en détail

PLACE DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE LA JONCTION ŒSOGASTRIQUE

PLACE DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE LA JONCTION ŒSOGASTRIQUE vendredi 01/02/2013 EVDG - Paris PLACE DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE LA JONCTION ŒSOGASTRIQUE Pr. Gérald BONARDEL Service de médecine nucléaire HIA Val

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale des cancers de l ovaire

Prise en charge chirurgicale des cancers de l ovaire Prise en charge chirurgicale des cancers de l ovaire Dr Sandrine Martin-Françoise Chirurgie gynécologique Centre François Baclesse CAEN Le 21 Novembre 2015 Généralités 4000 nouveaux cas par an 5 ème cancer

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II)

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) - Marseille, le 21 juin 2013 - Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) Thierry Lecomte Service d Hépato-gastroentérologie et de Cancérologie digestive - CHU de Tours

Plus en détail

Cas cliniques. Bordeaux, 29 novembre 2012

Cas cliniques. Bordeaux, 29 novembre 2012 Cas cliniques Certificat t Cancérologie. Bordeaux, 29 novembre 2012 Cas clinique 1 Mme C, née le 17 juin 1921 À 82 ans (2003) : Atcdts : Angine de poitrine, AVC ischémique régressif, sténose carotidienne

Plus en détail

Florence Coussy GERM 10/2012

Florence Coussy GERM 10/2012 La chimiothérapie néo- adjuvante dans le cancer du sein lobulaire : réponse clinique, histologique et survie série rétrospec;ve de l hôpital Saint Louis Florence Coussy GERM 0/202 Plan I) La chimiothérapie

Plus en détail

RECIST, mrecist, etc

RECIST, mrecist, etc RECIST, mrecist, etc Laure Fournier JFR 2013: Cours approfondi : L imagerie contre le cancer «Critères de la réponse tumorale en imagerie» Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Université Paris Descartes

Plus en détail

Docteur Gabriel Le Moël Service de pneumologie. CHLP Journée ARKM 19/11/2016 LES LIMITES DE LA RADIOGRAPHIE PULMONAIRE

Docteur Gabriel Le Moël Service de pneumologie. CHLP Journée ARKM 19/11/2016 LES LIMITES DE LA RADIOGRAPHIE PULMONAIRE Docteur Gabriel Le Moël Service de pneumologie. CHLP Journée ARKM 19/11/2016 LES LIMITES DE LA RADIOGRAPHIE PULMONAIRE RADIO DE THORAX a-t-elle encore un intérêt? Place de radio de thorax dans le cadre

Plus en détail

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008 Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux Jeudi 25 Septembre 2008 Indications oncologiques Indications issues des SOR (standards, options et recommandations).

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/6 : Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque du cancer du rein? A - HTA B - Anémie C - Tabagisme D - Obésité E - HTAP (Réponse : ACD

Plus en détail