Accompagner le développement du jeune enfant, être social : le rôle de l adulte communication, langage, jeu et activité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accompagner le développement du jeune enfant, être social : le rôle de l adulte communication, langage, jeu et activité"

Transcription

1 Salon Petit 1 Angers 10 novembre 2016 Accompagner le développement du jeune enfant, être social : le rôle de l adulte communication, langage, jeu et activité Marie Paule THOLLON BEHAR Psychologue du développement Petite-enfance-developpement.com

2 Introduction Une approche développementale 1) Le rôle de l adulte dans le développement de la communication et du langage, dans les activités ludiques. 3) Accompagner ensemble, parents, professionnels 4) Les interactions entre enfants (Anne Marie Fontaine)

3 Le développement de la communication et du langage Le langage adressé à l enfant: Dolto Les compétences précoces du tout petit: Reconnaissance de la langue parmi d autres sons. Reconnaissance de la langue maternelle Catégorisation des sons Etc. Oui mais. Un enfant n apprendra pas à parler tout seul!

4 Le développement de la communication et du langage Un langage adapté à l enfant: le «motherèse» ou le «mamanais». Parentage intuitif. - à partir de 6-7 mois, changement sur les thèmes du discours des mères - énoncés plus courts, mieux articulés, prononcés plus lentement avec des pauses plus longues. La voix est plus élevée, l intonation accentuée. Vers 1 an : facilitation de l acquisition des mots nouveaux en les plaçant en fin de phrases, beaucoup de questions. Attention aux phrases trop longues, trop complexes.

5 Le développement de la communication

6 Le développement de la communication Les débuts de la communication intentionnelle: à partir de 8 mois, causalité interpersonnelle. Précurseur la théorie de l esprit. L attention conjointe

7 Le développement de la communication La communication non verbale: La désignation et autres gestes: quelques exemples. «non», «adieu», «manger», «c est chaud», «écoute» une création entre l enfant et les adultes de l entourage. Les conduites proto-impératives Les conduites proto-déclaratives

8 Le développement de la communication Le rôle dans le développement de la pensée: Compréhension des situations de la vie quotidienne. Connaissances sur les objets. L accès à la fonction symbolique. Passage graduel des gestes aux mots dans les interactions avec l adulte.

9 La communication dans les pratiques professionnelles Observation de la communication dans une crèche: 50% des tentatives de communication non prises en compte. Les professionnels sous évaluent les compétences communicationnelles des enfants.

10 La communication dans les pratiques professionnelles Le langage des signes avec les bébés: Un objectif: mieux communiquer pour éviter les pleurs. Proposé aux enfants d une façon ludique. L intérêt: une meilleure attention à l enfant, une diminution des cris et pleurs. Les limites: une utilisation irrégulière par les professionnelles. Impact sur le langage verbal? Une condition: l implication des parents

11 Le développement du langage

12 L acquisition du langage : La compréhension des mots : Méthodes : Comment l évaluer? La méthode expérimentale : temps de fixation par rapport à l objet nommé Le Mac Arthur. Des résultats : une dizaine de mots à 12 mois, une cinquantaine de mots à 14 mois, une centaine vers 18 mois (d après les parents). Pas de différence entre les filles et les garçons.

13 la production des mots : Premier mot : entre le onzième et le quatorzième mois. A 2 ans : une cinquantaine de mots : nom des proches, des objets, des animaux, de la nourriture, les fonctions du corps mais aussi des routines sociales et des ordres («encore» par exemple). Développement très lent et une variabilité très importante. Une différence entre les filles et les garçons. ensuite augmentation régulière et rapide du nombre de mots produits avec des «explosions lexicales». Quels mots? très variable selon les langues.

14 Le lien entre le langage et la pensée L accès à la fonction symbolique, évoquer ce qui est absent: langage, jeu symbolique, dessin, image mentale. L enfant symbolise la réalité avec ses mots. Avec le langage, le sujet humain crée le monde. Le pouvoir du langage: communication et structuration de la pensée. Positionnement différent entre Piaget et Vygoski.

15 Le lien entre le langage et la pensée L objet: la dénomination les propriétés de l objet: les adjectifs Les relations entre objets: plus grand, plus petit, pareil, etc. L action: le verbe La qualification de l action: les adverbes Les personnes: les pronoms personnels: le «je», «tu m aides» «je t aide»

16 Le lien entre le langage et la pensée Espace: dessus, dessous, à côté, devant etc Temps: demain, hier, ce matin, ce soir, après Causalité: pourquoi? Le récit: une coordination des différentes dimensions. Notion d égocentrisme.

17 Les activités qui favorisent le développement du langage Le rôle du contexte dans l acquisition du langage: Échanger à partir de ce que l on vit dans l ici et maintenant. Echanger à partir de ce qui est passé ou de ce qui va se passer = décontextualisation. Richesse des expériences vécues par l enfant dans la crèche et hors de la crèche. Importance des échanges avec les parents: le «pachon pompier» Solliciter la communication et l évocation Le rôle du livre: le langage écrit.

18 Les activités ludiques

19 Le rôle de l adulte dans les activités ludiques Repères théoriques Une dimension socio-culturelle: Vygotski - la zone de développement proximal: L enfant progresse dans une zone qui se situe entre ce qu il sait faire seul et ce qu il est capable de faire avec l aide de l adulte. Bruner - les interactions de tutelle: L enfant est immature. Un tuteur accompagne l activité du novice dans une situation problème.

20 Le rôle de l adulte dans les activités ludiques Les interactions de tutelle: - enrôlement dans la tâche - maintien de l orientation - contrôle de la frustration - démonstration Exemple: les puzzles = une adaptation spontanée aux compétences de l enfant qui favorise de nouvelles compétences.

21 Le rôle de l adulte dans les activités ludiques Une dimension psychopédagogique: Locsy: une attitude à distance du jeu de l enfant Jouer avec l enfant risque de créer une dépendance vis-à-vis de l adulte. Et risque de mettre en péril l estime de soi: l adulte étant plus compétent que l enfant. Sur quel(s) appui théorique(s)? L objectif: l autonomie de l enfant Intervenir ou pas dans les jeux des enfants? Etayage ou autonomie?

22 Le rôle de l adulte dans les activités ludiques Le jeu accompagné Autonomie ou étayage? Le jeu = un support à la construction de la pensée, à l acquisition du langage et à la socialisation. Accompagnement Etayage Autonomie

23 Retour sur les pratiques Observer si l enfant a besoin de l aide de l adulte (une dimension subjective) Solliciter, enrichir le jeu des enfants, en reprenant leurs idées. S autoriser à partager les jeux des enfants Accompagner les enfants «qui ne savent pas jouer».

24 En conclusion Retrouver le temps et le plaisir de communiquer et de jouer avec les enfants pour que tous les enfants soient accompagnés dans leur développement. Soutenir le processus de construction de la pensée pour faire grandir des sujets capables de réfléchir et d avoir un regard critique. Pour qu ils deviennent des êtres sociaux pensants! Le projet, un support aux valeurs et aux pratiques.

25 Merci pour votre attention Petite-enfance-developpement.com

Selon Piaget. Le développement cognitif. Différents domaines de développement. Le développement de l enfant. 3 stades de développement

Selon Piaget. Le développement cognitif. Différents domaines de développement. Le développement de l enfant. 3 stades de développement Selon Piaget Le développement cognitif Intelligence = adaptation Acquisition, stockage, récupération et utilisation des informations Capacités innées à apprendre Les 1ers apprentissages s appuient sur

Plus en détail

LES ACTIVITES SCIENTIFIQUES A LA MATERNELLE Expérimenter et raisonner en maternelle

LES ACTIVITES SCIENTIFIQUES A LA MATERNELLE Expérimenter et raisonner en maternelle LES ACTIVITES SCIENTIFIQUES A LA MATERNELLE Expérimenter et raisonner en maternelle INTRODUCTION : La construction de la pensée logique concrètement, explorer le monde/ structurer sa pensée, qu'est ce

Plus en détail

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky Le concept d étayage J. Bruner relisant Vygotsky 1 Le développement de l enfant: savoir faire, savoir dire J. S. Bruner (1983), Le développement de l enfant: Savoir faire, savoir dire, Paris, Puf. C est

Plus en détail

L association a assisté à cette journée. Organisée par Assistantes Maternelles magazine. Le 4 Février 2012

L association a assisté à cette journée. Organisée par Assistantes Maternelles magazine. Le 4 Février 2012 L association a assisté à cette journée Organisée par Assistantes Maternelles magazine Le 4 Février 2012 Nous vous en proposons un résumé informatif 6EMES RENCONTRES PROFESSIONNELLES : L enfant et le jeu

Plus en détail

L étayage Une approche d accompagnement de l enfant dans son développement

L étayage Une approche d accompagnement de l enfant dans son développement L étayage Une approche d accompagnement de l enfant dans son développement Sonia Cloutier Mai 2010 Objet Avoir une meilleure compréhension de l accompagnement de l éducatrice auprès des enfants, dans la

Plus en détail

Appuis théoriques. Le guide-facilitateur L étayage: agir comme guide pour soutenir l autonomie Pour un enfant à son plein potentiel

Appuis théoriques. Le guide-facilitateur L étayage: agir comme guide pour soutenir l autonomie Pour un enfant à son plein potentiel L étayage: agir comme guide pour soutenir l autonomie Pour un enfant à son plein potentiel Sonia Cloutier, Ph.D Colloque Regroupement 03-12 10 novembre 2012 Appuis théoriques Approche constructiviste de

Plus en détail

Nom de l enfant : Milieu :

Nom de l enfant : Milieu : Nom de l enfant : Milieu : Reproduc on interdite À pe ts pas, 2e édi on CASIOPE, 2016 Con nuum développemental qui permet de voir l habileté qui vient avant ou après À tout pe ts pas: Période de développement

Plus en détail

Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016

Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016 Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016 Programme du stage Matin Lundi 18 janvier Mardi 19 janver Mercredi 20 janvier Le langage oral à l école Maternelle: - Repères du développement

Plus en détail

Comment te dire? Parler des événements de la vie aux tout-petits. Docteur Marie-Noëlle Clément, Psychiatre, psychothérapeute,

Comment te dire? Parler des événements de la vie aux tout-petits. Docteur Marie-Noëlle Clément, Psychiatre, psychothérapeute, Comment te dire? Parler des événements de la vie aux tout-petits Docteur Marie-Noëlle Clément, Psychiatre, psychothérapeute, Médecin Directeur de l Hôpital de Jour pour Enfants du CEREP-PHYMENTIN (PARIS

Plus en détail

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation Le développement de l enfant L enfant, un être en relation Sommaire Les premières années de vie Les stades du développement: PIAGET Apprendre c est assimiler La période de l école maternelle Le développement

Plus en détail

Mettre en place une Communication Alternative et Améliorée

Mettre en place une Communication Alternative et Améliorée Mettre en place une Communication Alternative et Améliorée Eveline GODDERIDGE Orthophoniste Chargée d enseignement Courseulles/Mer Emmanuelle PRUDHON Orthophoniste FAM Les Lucines CEAA Niort Outil de CAA

Plus en détail

De la naissance à 2 ans Lorsque l enfant : Ne semble pas réagir aux sons, aux bruits ; Semble ne pas comprendre ; Fait souvent des otites séreuses ;

De la naissance à 2 ans Lorsque l enfant : Ne semble pas réagir aux sons, aux bruits ; Semble ne pas comprendre ; Fait souvent des otites séreuses ; De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4 mois - imite des sons et des intonations vers

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

Conférence sur les troubles du langage oral

Conférence sur les troubles du langage oral Conférence sur les troubles du langage oral L orthophoniste est un thérapeute qui assume la responsabilité de la prévention, de l évaluation, du traitement et de l étude scientifique des troubles de la

Plus en détail

Le langage à l école : construire la «co-pensée» : on pense ensemble à propos du même objet même si on ne pense pas tous la même chose

Le langage à l école : construire la «co-pensée» : on pense ensemble à propos du même objet même si on ne pense pas tous la même chose Véronique BOIRON Enseigner et apprendre le langage oral à l école maternelle : enjeux, ruptures et scolarisation progressive des pratiques et des apprentissages INTRODUCTION Priorité nationale car enjeux

Plus en détail

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16 BO n 5 du 12/04/07 HS École maternelle Introduction Une école de plein exercice Responsabilité double : mener à bien les apprentissages du C1 et engager tous les élèves, sans exception, dans la première

Plus en détail

Langage écrit et TDA/H :

Langage écrit et TDA/H : Langage écrit et TDA/H : approche thérapeutique Colloque TDA/H chez l enfant Gap 15-16 juin Anne-Gaëlle LEFEVRE Déroulement Partie théorique Quels sont les liens entre TDA/H et troubles exécutifs? Quels

Plus en détail

Livret scolaire. Cycle 1 Petite Section. Année scolaire /

Livret scolaire. Cycle 1 Petite Section. Année scolaire / ECOLE MATERNELLE de MARLIOZ 3 rue RONSARD 73100 AIX les BAINS 04 79 61 47 60 Ce.0730223W@ac-grenoble.fr http://ecolemarlioz.c.la Livret scolaire Cycle 1 Petite Section Année scolaire / Nom de l élève :.

Plus en détail

Développement cognitif et handicap. Loïc Pulido, maître de conférences à l Université de Nantes, CREN EA 2661

Développement cognitif et handicap. Loïc Pulido, maître de conférences à l Université de Nantes, CREN EA 2661 Développement cognitif et handicap Loïc Pulido, maître de conférences à l Université de Nantes, CREN EA 2661 loic.pulido@univ-nantes.fr Le développement cognitif Renvoie au développement des mécanismes

Plus en détail

Le langage en MS de maternelle. Animation 2014/2015 Lyon 8 7 novembre Nathalie Zulemanian/Bénédicte Heguilein

Le langage en MS de maternelle. Animation 2014/2015 Lyon 8 7 novembre Nathalie Zulemanian/Bénédicte Heguilein Le langage en MS de maternelle Animation 2014/2015 Lyon 8 7 novembre Nathalie Zulemanian/Bénédicte Heguilein Ce qu en dit la recherche Vers 18 mois: 50 mots en production et 100 à 150 mots en compréhension.

Plus en détail

Langage Vocabulaire. Parler Bambin

Langage Vocabulaire. Parler Bambin Langage Vocabulaire Parler Bambin Parler Bambin Les effets du programme Performances verbales (QD, QI) aux pré-test et post-test Le suivi de 65 enfants entre 18 à 36 mois dans le cadre du programme Parler

Plus en détail

La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme

La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme Sophie Lemarié Qui suis-je? 80 % en libéral / 20% à la fondation des amis de l atelier dans 2 unités d enseignement en Seine et Marne

Plus en détail

Jouer en maternelle : quelles interactions langagières?

Jouer en maternelle : quelles interactions langagières? Enseigner en école maternelle, les apports de la recherche Nanterre 19 janvier 16 Jouer en maternelle : quelles interactions langagières? Natacha Espinosa MCF sciences du langage, Université Paris Ouest

Plus en détail

La Communication, Entre Les Autistes et Nous!

La Communication, Entre Les Autistes et Nous! La Communication, Entre Les Autistes et Nous! Particularités de la communication des autistes ignorent nos initiatives ne nous regardent pas parlent dans leur langage ont des jeux bizarres ne comprennent

Plus en détail

Les grandes étapes du développement de l enfant

Les grandes étapes du développement de l enfant Les grandes étapes du développement de l enfant I Le développement psychologique de 0 à 3ans : 1- Premier stade de 0 à 1 mois Le nourrisson présente des réflexes instinctuels innés ; il suce, pleure, tousse,

Plus en détail

Le langage oral en maternelle

Le langage oral en maternelle Le langage oral en maternelle Comment évaluer? Animation V. GUILLERM Comment évaluer l oral? Et évaluer quoi? EVALUATION CRITERES OBJECTIFS COMPETENCES CONTENUS SITUATIONS CONDUITE DEROULEMENT OBJECTIFS

Plus en détail

Favoriser l accès aux apprentissages des élèves non-verbaux porteurs de Troubles Envahissants du Développement. Mireille Cagnioncle IMF ASH Centre 77

Favoriser l accès aux apprentissages des élèves non-verbaux porteurs de Troubles Envahissants du Développement. Mireille Cagnioncle IMF ASH Centre 77 Favoriser l accès aux apprentissages des élèves non-verbaux porteurs de Troubles Envahissants du Développement Sources Troubles envahissants du développement : guide de stratégies psychoéducatives ed CHU

Plus en détail

les enfants avec autisme Isabelle TOULLEC AUTISME LANDES

les enfants avec autisme Isabelle TOULLEC AUTISME LANDES les enfants avec autisme Isabelle TOULLEC AUTISME LANDES MORCENX, LE 17 FEVRIER 2012 DESCRIPTION DE L AUTISME Léo Kanner (Etats-Unis, 1943) : 1ère description de l autisme Etude portant sur 11 enfants

Plus en détail

APPRENDRE À 4 ANS : CONDITIONS ET DÉFIS

APPRENDRE À 4 ANS : CONDITIONS ET DÉFIS APPRENDRE À 4 ANS : CONDITIONS ET DÉFIS Julie Mélançon, Ph. D. Professeure-chercheuse, UQAR-Campus de Lévis Session de formation, maternelle 4 ans TP-MD 25 novembre et 2 décembre 2013 Intention Dégager

Plus en détail

Laurence Guittard IEN - Fabienne Dachet CPCAIEN,

Laurence Guittard IEN - Fabienne Dachet CPCAIEN, Laurence Guittard IEN - Fabienne Dachet CPCAIEN, Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer Ce domaine s exerce en transversalité. Il recouvre des types de langage, qui sont à la fois des objets

Plus en détail

Français Cycle 2 CP. Langage oral

Français Cycle 2 CP. Langage oral Langage oral À la fin de la grande section de l école maternelle, l élève a largement accru son vocabulaire, il est capable de s exprimer, d écouter et de prendre la parole. Il comprend un récit lorsqu

Plus en détail

Langage Oral. Joanna David Estelle De Paoli Valentine Hémon

Langage Oral. Joanna David Estelle De Paoli Valentine Hémon Joanna David Estelle De Paoli Valentine Hémon 2 ème année Langage Oral Imaginez un jeu visant à l enrichissement du lexique des verbes pour des enfants de maternelle voire début élémentaire avec des troubles

Plus en détail

Page d accueil avec des liens sur les trois pages suivantes : La maîtrise de la langue et la découverte du monde au Cycle 1 :

Page d accueil avec des liens sur les trois pages suivantes : La maîtrise de la langue et la découverte du monde au Cycle 1 : Page d accueil avec des liens sur les trois pages suivantes : La maîtrise de la langue et la découverte du monde au Cycle 1 : La découverte du monde au C1 est une interaction permanente entre une démarche

Plus en détail

I S F E C A U V E R GN E -AN AÏ S BOYE R - S E P T EMBRE LE LANGAGE, PREMIÈRE COMPÉTENCE

I S F E C A U V E R GN E -AN AÏ S BOYE R - S E P T EMBRE LE LANGAGE, PREMIÈRE COMPÉTENCE 2 0 1 2 LE LANGAGE, PREMIÈRE COMPÉTENCE UN RÔLE SPÉCIFIQUE L école maternelle joue un rôle spécifique dans l acquisition et l apprentissage du langage. Nécessité de mettre en place des situations stimulantes

Plus en détail

Questionnaire sur le développement de l enfant de 4 à 6 ans

Questionnaire sur le développement de l enfant de 4 à 6 ans Questionnaire sur le développement de l enfant de 4 à 6 ans Nom : Prénom : Age au moment de la passation : Date : Motricité globale Motricité fine social langage oral compréhension apprentissage des lettres

Plus en détail

APPRENDRE à PARTIR DES ALBUMS DE L ORAL PS/MS)

APPRENDRE à PARTIR DES ALBUMS DE L ORAL PS/MS) 1. ENJEUX APPRENDRE à PARTIR DES ALBUMS DE L ORAL PS/MS) GUIDE METHODOLOGIQUE - Instaurer des moments de langage oral riche et organisé - Favoriser l acquisition de structures syntaxiques et enrichir le

Plus en détail

Intérêt de l'apprentissage aux habiletés sociales chez l'enfant avec troubles du spectre autistique (avec ou sans retard mental)

Intérêt de l'apprentissage aux habiletés sociales chez l'enfant avec troubles du spectre autistique (avec ou sans retard mental) Intérêt de l'apprentissage aux habiletés sociales chez l'enfant avec troubles du spectre autistique (avec ou sans retard mental) Mehdi LIRATNI Docteur en Psychologie Chercheur Associé : Université Lyon

Plus en détail

Évaluation des acquis des élèves en fin d école maternelle. Grilles d écoute

Évaluation des acquis des élèves en fin d école maternelle. Grilles d écoute Évaluation des acquis en fin d école maternelle Grilles d écoute 2010-2011/2011-2012 1 GRILLE D ECOUTE 1 Compétence 1 : parler et communiquer Prise de parole Pour les conversations scolaires en groupe

Plus en détail

LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE PRIMAIRE. Le langage oral à l école primaire

LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE PRIMAIRE. Le langage oral à l école primaire 1 2 LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE PRIMAIRE SAMEDI 17 JANVIER 2015 GRAND LYCÉE FRANCO-LIBANAIS BEYROUTH 3 1. Le cadre 2. Des enjeux divers 3. Des constats 4. Différents axes d enseignement du langage oral 5.

Plus en détail

Prise en charge orthophonique de la personne avec microdélétion 22q11 au fil des âges. Nicole Denni-Krichel Fédération Nationale des Orthophonistes

Prise en charge orthophonique de la personne avec microdélétion 22q11 au fil des âges. Nicole Denni-Krichel Fédération Nationale des Orthophonistes Prise en charge orthophonique de la personne avec microdélétion 22q11 au fil des âges Nicole Denni-Krichel Fédération Nationale des Orthophonistes DECRET DE COMPETENCES n 2002-721 du 2 mai 2002 relatif

Plus en détail

Descriptifs des cours de licence SDL

Descriptifs des cours de licence SDL Descriptifs des cours de licence SDL 2015-2016 L1 Semestre 1 Introduction à l étude du Langage CM Ce CM comporte deux moments. Il présente d'abord les principaux champs d'étude de la linguistique en tant

Plus en détail

Activités d oral au cycle 3. Leïla DAVID CPC généraliste St Martin de Crau (13)

Activités d oral au cycle 3. Leïla DAVID CPC généraliste St Martin de Crau (13) Activités d oral au cycle 3 Leïla DAVID CPC généraliste St Martin de Crau (13) Plan I. Ce que disent les I.O. II. Appuis didactiques III. Réalités du terrain IV.Quelles activités? V. Des exemples I. CE

Plus en détail

Français Dexway Communication - Niveau 4

Français Dexway Communication - Niveau 4 Français Dexway Communication - Niveau 4 Au fur et à mesure de la progression, l'élève apprendra à décrire son entourage immédiat d'une façon élémentaire, à interagir dans des situations communicatives

Plus en détail

JOUER ET APPRENDRE. Nadine DEJAIGHER CPC Noyelles-Godault

JOUER ET APPRENDRE. Nadine DEJAIGHER CPC Noyelles-Godault JOUER ET APPRENDRE Nadine DEJAIGHER CPC Noyelles-Godault Jouer et apprendre - Le jeu est essentiel au développement physique, social, psychique de l enfant. - Le jeu est souvent un appui pédagogiquement

Plus en détail

Un bébé en lui-même n existe pas, Il y a un bébé et quelqu un avec lui.

Un bébé en lui-même n existe pas, Il y a un bébé et quelqu un avec lui. 1 Préface Un bébé en lui-même n existe pas, Il y a un bébé et quelqu un avec lui. D. W. Winnicott Compte tenu de la profusion des écrits sur l enfance, pourquoi un autre volume? Premièrement, ayant enseigné

Plus en détail

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015.

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015. MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS Entrer en communication avec autrui. Prendre l initiative d exprimer un besoin de la vie courante. Prendre l initiative de poser des questions simples. Abandonner

Plus en détail

LANGAGE ORAL CM1 CM2 6 e

LANGAGE ORAL CM1 CM2 6 e LANGAGE ORAL CM1 CM2 6 e Ecouter pour comprendre un message oral, un propos, un discours, un texte lu Attention portée aux éléments vocaux (accentuation, segmentation, intonation et repérage de leurs effets).

Plus en détail

Partie 1 : Exploiter des situations

Partie 1 : Exploiter des situations Partie 1 : Exploiter des situations N.B. : Les apports lexicaux mentionnés ici sont donnés à titre indicatif. Le soin est laissé à l enseignant d adapter les propositions au niveau concerné. 1. Faire vivre

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION

CHAPITRE I INTRODUCTION CHAPITRE I INTRODUCTION A. Etats de lieux La langue est un instrument dont la fonction est pour transmettre quelque chose dans le cœur. A l autre côté, la langue est un instrument dans le but de faire

Plus en détail

I. ECOUTER-PARLER DU CYCLE III A LA SIXIEME. I. Parler : prendre la parole en continu

I. ECOUTER-PARLER DU CYCLE III A LA SIXIEME. I. Parler : prendre la parole en continu CONTINUITE DES APPRENTISSAGES L ORAL DE L ECOLE AU COLLEGE I. ECOUTER-PARLER DU CYCLE III A LA SIXIEME. Ce document offre des perspectives et des situations qui ne correspondent pas à toutes les pratiques

Plus en détail

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Séminaires interacadémiques des inspecteurs du premier degré Mars/Avril/Mai 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale

Plus en détail

Les objectifs de l apprentissage de la langue française aise : zoom sur l apprentissage de la langue orale. Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest

Les objectifs de l apprentissage de la langue française aise : zoom sur l apprentissage de la langue orale. Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest Les objectifs de l apprentissage l de la langue française aise : zoom sur l apprentissage l de la langue orale Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest Diaporama élaboré à partir : http://eduscol.education.fr/cid48415/

Plus en détail

CAPACITES MOYENNES DES ENFANTS DE 2 ET 3 ANS. Pascale PALY IEN maternelle Gironde avril 2015

CAPACITES MOYENNES DES ENFANTS DE 2 ET 3 ANS. Pascale PALY IEN maternelle Gironde avril 2015 CAPACITES MOYENNES DES ENFANTS DE 2 ET 3 ANS Pascale PALY IEN maternelle Gironde avril 2015 Ce document présente le développement moteur (gestes de base, perception du temps et de l espace, préhension),

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE. Claire RIGAUD/ Gilles DUMAS Circonscription Bresse

ANIMATION PEDAGOGIQUE. Claire RIGAUD/ Gilles DUMAS Circonscription Bresse ANIMATION PEDAGOGIQUE Programmes de l école maternelle Découvrir l écrit / Se préparer à apprendre à lire et à écrire : Distinguer les sons de la parole Aborder le principe alphabétique A la fin de l

Plus en détail

Transfert des acquis de formation d une discipline à une autre. C. Renoult et R. Wittorski

Transfert des acquis de formation d une discipline à une autre. C. Renoult et R. Wittorski 7199 Transfert des acquis de formation d une discipline à une autre. C. Renoult et R. Wittorski Cette communication repose sur l idée que l application de la méthode de remédiation cognitive peut avoir

Plus en détail

Cahier de réussites. Ce cahier de réussites a pour but. Fonctionnement du cahier de réussites :

Cahier de réussites. Ce cahier de réussites a pour but. Fonctionnement du cahier de réussites : Cahier de réussites Ce cahier de réussites a pour but - de présenter à votre enfant ce qu il va travailler tout au long de la période ; - de l impliquer dans ses apprentissages ; - de développer une attitude

Plus en détail

PROGRAMMATION MOYENNE SECTION

PROGRAMMATION MOYENNE SECTION PROGRAMMATION MOYENNE SECTION 1)Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions S APPROPRIER LE LANGAGE Comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente Comprendre et agir de façon pertinente

Plus en détail

Faire le lien quantité d oral/quantité d écrit : au niveau de la phrase. A partir de «Idéogrammes» édition du Grand cerf

Faire le lien quantité d oral/quantité d écrit : au niveau de la phrase. A partir de «Idéogrammes» édition du Grand cerf Faire le lien quantité d oral/quantité d écrit : au niveau de la phrase A partir de «Idéogrammes» édition du Grand cerf Théorie : Notre langue est une langue alphabétique, c'est-à-dire qu elle transcrit

Plus en détail

LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat

LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat Editeur ESF, 1997 [Accueil] [page précédente] Quels apports en matière de théorie des apprentissages? La métacognition, qu

Plus en détail

LE TRAVAIL INTERNATIONAL

LE TRAVAIL INTERNATIONAL COMMUNICATION ET MONDE DU TRAVAIL FRA-P017 LE TRAVAIL INTERNATIONAL PLANIFICATION : ASPECTS PÉDAGOGIQUES Classe de situation Situation de vie : Information sur un aspect du monde du travail Problématique

Plus en détail

fiche d accompagnement pédagogique

fiche d accompagnement pédagogique fiche d accompagnement pédagogique Les compétences développées par la pratique des ateliers philosophiques en maternelle PS/MS/GS Fiche écrite par Jean-Charles Pettier, docteur en sciences de l éducation

Plus en détail

Mathématiques au cycle 2

Mathématiques au cycle 2 Diapositive 1 Mathématiques au cycle 2 Problèmes Nombres Numération Roland Charnay-2005 1 Diapositive 2 Trois préoccupations des nouveaux programmes Sens et compréhension Place centrale à la résolution

Plus en détail

Protocole d'évaluation et de mesure des progrès des élèves. Petite Section

Protocole d'évaluation et de mesure des progrès des élèves. Petite Section Protocole d'évaluation et de mesure des progrès des élèves Petite Section Protocole d'évaluation et de mesure des progrès des élèves Maîtrise de la langue PS Démarche De septembre à février Février Observations

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE Geneviève Groulx ( )

DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE Geneviève Groulx ( ) Maturation DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE Geneviève Groulx (111 003 027) Évolution interne de l organisme (développement caractéristique d une espèce) L émergence de comportements ne dépendant pas de l exercice

Plus en détail

Le syndrome d Asperger. Selon T. Attwood et L. Wing

Le syndrome d Asperger. Selon T. Attwood et L. Wing Le syndrome d Asperger Selon T. Attwood et L. Wing Syndrome d Asperger Du nom de Hans Asperger, médecin autrichien (1906-1980) qui publie, en 1944, soit un an après la publication princeps de Kanner, «Les

Plus en détail

Les troubles du langage en GSM maternelle. Préparer le langage écrit

Les troubles du langage en GSM maternelle. Préparer le langage écrit Les troubles du langage en GSM maternelle Préparer le langage écrit Normalement à 5 ans et demi comprend toutes les consignes. fait des phrases avec un ordre respecté, les articles appropriés, les prépositions,

Plus en détail

Le coin cuisine. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Le coin cuisine. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Le coin cuisine Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions L oral : oser entrer en communication : Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre

Plus en détail

Conditions structurelles. pour une mise en œuvre de la bientraitance dans l accompagnement d enfants à besoins particuliers

Conditions structurelles. pour une mise en œuvre de la bientraitance dans l accompagnement d enfants à besoins particuliers Conditions structurelles pour une mise en œuvre de la bientraitance dans l accompagnement d enfants à besoins particuliers 1. Au niveau d une structure Petite Enfance, qu est-ce qui est mis en place d

Plus en détail

Jouer et apprendre "Construire les premiers outils pour structurer sa pensée"

Jouer et apprendre Construire les premiers outils pour structurer sa pensée Jouer et apprendre "Construire les premiers outils pour structurer sa pensée" Agir, réussir, comprendre Du jeu libre au jeu structuré Des modalités d apprentissage Echanges de pratiques Atelier de 45 minutes

Plus en détail

L intervention éducative Le style démocratique

L intervention éducative Le style démocratique L intervention éducative Le style démocratique Les interventions éducatives utilisées dans votre quotidien sont en fait un processus par lequel vous agissez avec les enfants pour répondre à leurs besoins.

Plus en détail

Livret scolaire. Cycle 1 Moyenne Section. Année scolaire /

Livret scolaire. Cycle 1 Moyenne Section. Année scolaire / ECOLE MATERNELLE de MARLIOZ 3 rue RONSARD 73100 AIX les BAINS 04 79 61 47 60 Ce.0730223W@ac-grenoble.fr http://ecolemarlioz.c.la Livret scolaire Cycle 1 Moyenne Section Année scolaire / Nom de l élève

Plus en détail

Prises en charge précoces et autisme. Colloque Petite Enfance, CRAHN, 22/09/2012

Prises en charge précoces et autisme. Colloque Petite Enfance, CRAHN, 22/09/2012 Prises en charge précoces et autisme Colloque Petite Enfance, CRAHN, 22/09/2012 Plan Prise en charge précoce? Trois exemples d approches développées pour le tout petit En pratique Quelques vignettes cliniques

Plus en détail

Laisser être? Laisser faire? Enfant Roi? Enfant victime? Enfant sujet? Désir, besoin, manque, frustration Je, tu, nous: rival - partenaire?

Laisser être? Laisser faire? Enfant Roi? Enfant victime? Enfant sujet? Désir, besoin, manque, frustration Je, tu, nous: rival - partenaire? La loi: contenant structurant de l être OU La psychomotricité au cœur de l émotion culturelle Exposé de Yernaux Jean-Pierre Journée d étude du CESA 15/03/2005 La Loi se vit souvent dans un espace situé

Plus en détail

TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques

TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT Aménagements pédagogiques Des postures à adopter face à ces enfants différents Des conseils pratiques. Parce qu ils sont tous différents : Apprendre à connaître cet

Plus en détail

Licence 2 semestre 4 année

Licence 2 semestre 4 année 1 Licence 2 semestre 4 année 2013-14 PREAMBULE Que serait notre vie si nous perdions l usage du langage? 2 INTRODUCTION * le langage est présent dans toutes les dimensions de notre vie Rend possible les

Plus en détail

Livret scolaire. Cycle 1 Toute Petite Section. Année scolaire /

Livret scolaire. Cycle 1 Toute Petite Section. Année scolaire / ECOLE MATERNELLE de MARLIOZ 3 rue RONSARD 73100 AIX les BAINS 04 79 61 47 60 Ce.0730223W@ac-grenoble.fr http://ecolemarlioz.c.la Livret scolaire Cycle 1 Toute Petite Section Année scolaire / Nom de l élève

Plus en détail

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes LA PARTICULARITE DE LA RELATION SOIGNANT/SOIGNE UNE SITUATION DE CRISE LES

Plus en détail

Apprentissage de l expression orale. Cycle 2

Apprentissage de l expression orale. Cycle 2 Apprentissage de l expression orale Cycle 2 S Introduction. Selon V. Bouysse : Enseigner l oral consiste à la fois à créer des conditions matérielles et didactiques de pratiques de l oral pertinentes,

Plus en détail

NOS PROGRAMMES DE FORMATION ANGLAIS

NOS PROGRAMMES DE FORMATION ANGLAIS NOS PROGRAMMES DE ANGLAIS Sommaire : Anglais Initiation 24 Heures. 2 Anglais Initiation 30 Heures. 4 Anglais Initiation 40 Heures. 6 Anglais Commercial 40 Heures 8 PROGRAMME DE INITIATION ANGLAIS 24 HEURES

Plus en détail

Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville. Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé

Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville. Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé Rôle du médecin traitant (médecin généraliste ou pédiatre) Le suivi du développement

Plus en détail

EVALUER LES ECRITS: RE ECRIRE

EVALUER LES ECRITS: RE ECRIRE EVALUER LES ECRITS: RE ECRIRE DES PRODUCTIONS D ELEVES LES TEXTES DES PRINCIPES POUR LA RE ECRITURE DES GESTES PROFESSIONNELS POUR LA REUSSITE DES ELEVES 1 Des productions d élèves ANALYSER DES PRODUCTIONS

Plus en détail

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral Compréhension et production de l écrit Compréhension et production de l oral Accès à la littérature Fonctionnement de la langue Approches interlinguistiques Écriture et instruments de la communication

Plus en détail

CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES

CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES I. Introduction 1. Définir la psychologie 2. Une quête qui transcende les civilisations 3. L ombre

Plus en détail

Le développement global de l enfant et la zone proximale de développement

Le développement global de l enfant et la zone proximale de développement Le développement global de l enfant et la zone proximale de développement Journée de réinvestissement, RCPEQC 13 mars 2012 Bienvenue! Intentions pédagogiques Pourquoi est-ce si important de bien connaître

Plus en détail

C est en faisant que j apprends. Voici le cahier de mes progrès à l école maternelle Virginia Woolf. Année scolaire 2010/2011.

C est en faisant que j apprends. Voici le cahier de mes progrès à l école maternelle Virginia Woolf. Année scolaire 2010/2011. C est en faisant que j apprends. Voici le cahier de mes progrès à l école maternelle Virginia Woolf. Année scolaire 2010/2011. J apprends à écrire mon prénom. En majuscule : sans modèle Au début de l année

Plus en détail

BA BE BI BO BU : UN BAIN À PRENDRE TRÈS TÔT!

BA BE BI BO BU : UN BAIN À PRENDRE TRÈS TÔT! DOSSIER DE PRESSE 20 novembre 2014 BA BE BI BO BU : UN BAIN À PRENDRE TRÈS TÔT! ONE.be ENJEU : LA LUTTE CONTRE LES INÉGALITÉS Le droit à l expression est un droit fondamental de l enfant et le langage

Plus en détail

Développement psychologique de l enfant d âge scolaire. quelques perspectives

Développement psychologique de l enfant d âge scolaire. quelques perspectives Développement psychologique de l enfant d âge scolaire quelques perspectives Le développement cognitif Jean Piaget a apporté une grande compréhension du développement intellectuel de l enfant Théorie actuellement

Plus en détail

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 MÉMO EXPRESS DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 Accueillir la petite enfance La mise à jour du programme éducatif Accueillir la petite enfance est maintenant disponible sur le site du Ministère de la Famille

Plus en détail

Psychologie de l enfant

Psychologie de l enfant Psychologie de l enfant Formation Inspection Académique 23/09/2015 Gaëlle Lefer Docteure en psychologie Gaelle.lefer@univ-nantes.fr 1 Objectifs du cours Présenter nos connaissances actuelles en psychologie

Plus en détail

Extrait du document d'aide à l'évaluation des élèves allophones nouvellement arrivés

Extrait du document d'aide à l'évaluation des élèves allophones nouvellement arrivés Extrait du document d'aide à l'évaluation des élèves allophones nouvellement arrivés Cet outil est constitué de deux parties distinctes (outil «professeur» / outil «élève»). Il est destiné à permettre

Plus en détail

Développement psycho-moteur et affectif de l enfant. Dr Xavier Lainé

Développement psycho-moteur et affectif de l enfant. Dr Xavier Lainé Développement psycho-moteur et affectif de l enfant Dr Xavier Lainé 1 INTRODUCTION Le but des examens systématique est double: rassurer les parents sur le développement de leur enfant mettre en évidence

Plus en détail

ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE. 20 avril Claudine Comte, Patrice Rousseau

ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE. 20 avril Claudine Comte, Patrice Rousseau ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE 20 avril 2015- Claudine Comte, Patrice Rousseau Le domaine «Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions» réaffirme la place primordiale du langage à l école

Plus en détail

Que représentent les pleurs des bébés?

Que représentent les pleurs des bébés? Que représentent les pleurs des bébés? Les points clés à retenir Basé sur l intervention de Mme Nathalie SCHOELCHER, Psychothérapeute. Pirouette Introduction L objectif de ce recueil est de permettre

Plus en détail

LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT

LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT Sommaire Introduction 1. Le langage 2. La mémorisation 3. La poésie et le développement cognitif Introduction La première mission de l école maternelle

Plus en détail

Synthèse des travaux réalisés par les enseignants de maternelle, les 3 et 10 mars 2010

Synthèse des travaux réalisés par les enseignants de maternelle, les 3 et 10 mars 2010 Animation Départementale sur le Langage oral (Département d Indre-et-Loire) mars 2010 JEUX EDUCATIFS PERMETTANT D ENRICHIR LE LANGAGE ORAL A L ECOLE MATERNELLE Synthèse des travaux réalisés par les enseignants

Plus en détail

Maternelle 4 ans à temps plein

Maternelle 4 ans à temps plein Maternelle 4 ans à temps plein Rencontre 1 virtuelle du 12 février et du 17 mars 2016 Intentions de la rencontre Privilégier le jeu comme contexte d apprentissage et outil de développement global des enfants.

Plus en détail

Projet d établissement Projet d'accompagnement personnalisé - Année

Projet d établissement Projet d'accompagnement personnalisé - Année 6ème Projet d établissement 2016-2019 Projet d'accompagnement personnalisé - Année 2016-2017 Niveau Compétences visées Moyens et activités - Savoir résoudre des problèmes et prendre des décisions. - Savoir

Plus en détail

Le mur de mots Étapes suggérées pour la présentation des mots fréquents

Le mur de mots Étapes suggérées pour la présentation des mots fréquents Le mur de mots en immersion française Renée Bourgoin Le mur de mots Étapes suggérées pour la présentation des mots fréquents Étape 1 Selon le niveau des élèves et de leurs besoins, l enseignant choisit

Plus en détail

SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration)

SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration) SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration) André Masin afg-web.fr 1 Le SESSAD PAI s inscrit dans le réseau r d AFG AFG (Association Française aise de Gestion de services et établissements pour personnes autistes)

Plus en détail

Petite enfance et éducation

Petite enfance et éducation Petite enfance et éducation ROCKEFELLER NOS ATOUTS une très bonne connaissance du terrain une équipe pluridisciplinaire d intervenants expérimentés l adaptabilité à vos besoins et notre réactivité afin

Plus en détail