Communiquer avec les Chinois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiquer avec les Chinois"

Transcription

1 Georges SAPY Communiquer avec les Chinois Clés pour réussir vos négociations Éditions d Organisation, 2003 ISBN :

2 Sommaire Introduction...19 La négociation interculturelle La Chine, une puissance économique en plein essor Comment lire ce livre?...29 Chapitre 1 Le monde vu par les Chinois Premier grand écart culturel : la vie en société Le confucianisme face à notre «idéal républicain» La place de la personne dans le groupe Les conséquences sur la vie sociale et la vie dans l entreprise La recherche du consensus et le «droit à l expression» La primauté des relations personnelles et les réseaux de guanxi L importance de la «face» en Chine Deuxième grand écart culturel : le pouvoir sur le monde La connaissance et les voies de «l efficacité» de l action La puissance analytique du «modèle» occidental La souplesse adaptative du «processus» chinois Ces deux approches développent des capacités mentales également différentes Le «modèle» occidental et le «processus» chinois ne jouent pas réellement dans la même cour De «l Art de la guerre» à la négociation Là où l Occident anéantit ses ennemis, la Chine se contente de les affaiblir pour les dominer La négociation, «guerre» sans victimes!

3 COMMUNIQUER AVEC LES CHINOIS Une conception du temps originale Le temps «linéaire» occidental Le temps «cyclique» du monde en développement Le temps «nécessaire» chinois Le choc des conceptions La gestion des délais Quelles conséquences lors des négociations? Les atouts des Occidentaux Les atouts des Chinois En guise de bilan CHAPITRE 2 Préparer la négociation, une étape cruciale Savoir avec qui on va négocier S informer sur le secteur d activité du futur partenaire S informer sur l entreprise du futur partenaire S informer sur ses futurs interlocuteurs En quelles langues négocier? Du bon usage des interprètes Échanger verbalement User du «sabir international» Passer par l intermédiaire d interprètes Travailler à l écrit L administration chinoise n est jamais bien loin Aller voir «derrière le rideau» : les appuis locaux L aide aux négociations (CRP surtout) Les interprétations locales des lois et règlements (ME ou CRP) Dans le domaine juridique Dans le domaine fiscal Dans le domaine financier Difficile d échapper au transfert de technologie Pourquoi faire du transfert de technologie en Chine? Anticiper les demandes de transfert de technologie Risques et opportunités du transfert de technologie Des risques persistants Des opportunités stratégiques Éditions d Organisation

4 Sommaire 6. Constituer son équipe de négociateurs Il faut être au moins deux pour négocier Personnalité des négociateurs : un choix essentiel Le niveau hiérarchique du chef de délégation, un signal fort Protéger la délégation par un mandat de négociation Protéger ses informations Chapitre 3 Premiers contacts, savoir-vivre et convivialité La prise à distance des contacts nécessaires Le négociateur occidental subit sans le savoir un examen de passage Le premier contact et les échanges de politesse La séance d ouverture Quand courtoisie et stratégie de gestion du temps se rejoignent Un avantage comparatif du négociateur français : son amour partagé avec les Chinois pour la «bonne bouffe» Repas d affaire, convivialité et sujets tabous Assumer ses obligations d invité d honneur dans tous les cas La tradition des échanges de cadeaux Chapitre 4 Comprendre, communiquer et créer la confiance Qui négocie et qui décide? Les acteurs présents autour de la table de négociations Le processus de décision interne chinois et ses conséquences Hiérarchie et pouvoir dans l entreprise Communiquer ne va pas sans adaptation Une préférence marquée pour «l indirect» Les Chinois s expriment rarement au premier degré Décoder la communication non verbale Le concret et l exemple, bases de la pédagogie en Chine Oublier les délices de la «dissertation» française L exemple et le rappel du contexte Deux erreurs à éviter Nouer des relations personnelles de confiance Éditions d Organisation 13

5 COMMUNIQUER AVEC LES CHINOIS Chapitre 5 Savoir échanger des avantages Quelques règles de négociation valables sur tous les continents La «mise en condition» du négociateur occidental, art consommé des négociateurs chinois La gestion du temps, nécessité et première opportunité de mise en condition du négociateur occidental Le temps «nécessaire» au déroulement du processus de décision Le temps peut parfois s arrêter! Une accélération soudaine n est jamais impossible La sieste constitutionnelle Le temps, arme de manipulation Fatiguer l adversaire et affaiblir son moral pour en tirer le maximum d avantages L appel aux «grands principes» La culpabilisation et l appel au «bon cœur», en désespoir de cause Quelques parades utiles et erreurs à éviter Deux moyens pour gagner du temps : éviter d en perdre et ne jamais paraître en manquer! Tenir la plume Globaliser la négociation Bannir absolument l improvisation Ne négocier le prix que lorsque toutes les autres conditions ont été discutées, clarifiées et acceptées Ne jamais faire perdre la face à ses interlocuteurs Chapitre 6 La dernière ligne droite et l après-signature Arracher les dernières concessions Simuler la rupture des négociations Fixer la date officielle de signature du contrat un jour de fête occidentale! Une erreur classique à éviter Signer en grande pompe La signature n est parfois qu une étape de la négociation Éditions d Organisation

6 Sommaire Chapitre 7 Une Chine aux multiples visages Des entreprises très variées Plusieurs statuts d entreprise Une large gamme de modes de management Des critères de jugement multiples Des différences régionales marquées Des interlocuteurs très divers Du meilleur au pire! De l URSS des années 60 aux USA des années 90 : cadres âgés et «bananes» Les Chinoises Finalement, des négociateurs de tous niveaux Pour conclure Annexes Annexe 1 La Chine, une civilisation ancienne qui a traversé les siècles La «Chine éternelle» La rencontre brutale avec l Occident au XIX e siècle et les tragédies humaines du XX e siècle Des «philosophies» anciennes ou récentes très politiques! La Chine des inventions techniques, l Europe des découvertes scientifiques Annexe 2 L empire-continent, future puissance mondiale du XXI e siècle Changer ses repères habituels pour comprendre la Chine Une évolution économique fulgurante mais beaucoup de laissés-pour-compte Éditions d Organisation 15

7 COMMUNIQUER AVEC LES CHINOIS Annexe 3 La carte administrative de la Chine Annexe 4 Adresses utiles En France, pour préparer sa mission En Chine Références bibliographiques Index Éditions d Organisation

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de Introduction Enseigner c est «faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu un, à un groupe, le lui expliquer en lui donnant des cours, des leçons» ( Enseigner, s.d.). Apprendre, toujours

Plus en détail

Catalogue des formations interentreprises pour le 4eme trimestre 2016

Catalogue des formations interentreprises pour le 4eme trimestre 2016 Formation et conseil en management opérationnel Catalogue des formations interentreprises pour le 4eme trimestre 2016 A N F V I D E O E F P G L B I E N V E I L L A N C E T O U R X O E X I L L A N C E C

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

Cours no 12. La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique

Cours no 12. La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique Cours no 12 La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique Plan du cours Bureaucratie et technocratie : Définition Similitudes et différences

Plus en détail

COMPRENDRE LE BULLETIN PRONOTE DE MON ENFANT

COMPRENDRE LE BULLETIN PRONOTE DE MON ENFANT COMPRENDRE LE BULLETIN PRONOTE DE MON ENFANT COMPRENDRE LA PHILOSOPHIE DU BULLETIN L équipe enseignante a décidé en 2011 de faire évoluer le bulletin scolaire des élèves pour : suivre l acquisition progressive

Plus en détail

LA FONCTION DE DIRECTEUR GENERAL

LA FONCTION DE DIRECTEUR GENERAL LA FONCTION DE DIRECTEUR GENERAL «L appréciation permettant de définir la fonction de Direction Générale repose en fait sur l étude de la nature et de l étendue des attributions conférées au Directeur

Plus en détail

DROIT- REGLEMENTAIRES

DROIT- REGLEMENTAIRES GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION DROIT- REGLEMENTAIRES Catalogue des formations valable jusqu au 31/12/13 VALORIALE 2012-2013 Intitulé de la formation : DROIT DU TRAVAIL INTRODUCTION/INITIATION : les

Plus en détail

L entretien annuel. d objectifs

L entretien annuel. d objectifs L entretien annuel d objectifs L entretien annuel est un moment d échange privilégié entre le salarié et son supérieur hiérarchique. Il est essentiel, à la fois pour permettre à l entreprise de s organiser,

Plus en détail

Améliorer la performance de votre entreprise

Améliorer la performance de votre entreprise Sous la direction de Daniel Bacqueroët et Thierry Luthi Améliorer la performance de votre entreprise 70 recommandations concrètes, 2011 ISBN : 978-2-212-55200-3 SOMMAIRE Avant-propos Le financier d entreprise,

Plus en détail

Le Mentoring dans les entreprises

Le Mentoring dans les entreprises Description de notre offre Quelles sont les organisations ciblées par notre offre : Notre offre s adresse à toutes les sociétés désireuses de consolider et renforcer leurs connaissances acquises depuis

Plus en détail

Réussir sa carrière grâce au Personal Branding

Réussir sa carrière grâce au Personal Branding Olivier ZARA Réussir sa carrière grâce au Personal Branding Gérer son identité et sa réputation professionnelles, 2009 ISBN : 978-2-212-54318-6 Sommaire Préface.............................................

Plus en détail

Gestion de Projet Agile Sprint 0 : planifier & estimer. Université de Cergy-Pontoise Master ISC/SIC 2 e Année

Gestion de Projet Agile Sprint 0 : planifier & estimer. Université de Cergy-Pontoise Master ISC/SIC 2 e Année Gestion de Projet Agile Sprint 0 : planifier & estimer Tianxiao.Liu@u-cergy.fr Université de Cergy-Pontoise Master ISC/SIC 2 e Année Sommaire Introduction Motivation : pourquoi planifier & estimer? Techniques

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise

Le management des risques de l entreprise présentent Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Techniques d application COSO II Report Préface de PHILIPPE CHRISTELLE Président de l Institut de l Audit Interne et de SERGE VILLEPELET

Plus en détail

Fiche formation Gestion des conflits : la boite à outils pour sortir des conflits - N : Mise à jour : 05/02/2016

Fiche formation Gestion des conflits : la boite à outils pour sortir des conflits - N : Mise à jour : 05/02/2016 Impression à partir du site https://offredeformation.npdcp.fr le 04/09/2016. Fiche formation Gestion des conflits : la boite à outils pour sortir des conflits - N : 20718 - Mise à jour : 05/02/2016 Gestion

Plus en détail

COLLABORATION ASSISTANT DE JUSTICE ET ARPEGE-PRELUDE MODE D EMPLOI

COLLABORATION ASSISTANT DE JUSTICE ET ARPEGE-PRELUDE MODE D EMPLOI COLLABORATION ASSISTANT DE JUSTICE ET ARPEGE-PRELUDE MODE D EMPLOI Préliminaire Ce mode d emploi tente de décrire le plus concrètement possible les démarches réalisées par l équipe d Arpège-Prélude et

Plus en détail

Loïc Goffe. Prendre l air (Méthode et techniques d aide au développement personnel)

Loïc Goffe. Prendre l air (Méthode et techniques d aide au développement personnel) Loïc Goffe Prendre l air (Méthode et techniques d aide au développement personnel) Remerciements à Aurélia et Alice deux très belles étoiles sur mon passage ; à ma famille et mes ami(e)s, à Christophe

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PORTEUR DE PROJET PROJET. Nom : Prénom : Adresse : Tel : Activité principale: Nom commercial de l entreprise : Domiciliation :

PLAN D AFFAIRE PORTEUR DE PROJET PROJET. Nom : Prénom : Adresse : Tel : Activité principale: Nom commercial de l entreprise : Domiciliation : PLAN D AFFAIRE Nom : PORTEUR DE PROJET Prénom : Adresse : Tel : Activité principale: PROJET Nom commercial de l entreprise : Domiciliation : Date prévue de démarrage : Structure juridique : 1/10 SOMMAIRE

Plus en détail

LA GOUVERNANCE DES PME L APPORT D UN CONSEIL CONSULTATIF

LA GOUVERNANCE DES PME L APPORT D UN CONSEIL CONSULTATIF LA GOUVERNANCE DES PME L APPORT D UN CONSEIL CONSULTATIF Montréal, 17 octobre 2008 Colloque sur la Gouvernance des PME Document présenté par Alain Robichaud Les objectifs de la rencontre d aujourd hui

Plus en détail

Approche concrète des démences et de la maladie d Alzheimer pour les activités du quotidien

Approche concrète des démences et de la maladie d Alzheimer pour les activités du quotidien Impression à partir du site https://offredeformation.npdcp.fr le 30/12/2016. Fiche formation Approche concrète des démences et de la maladie d Alzheimer pour les activités du quotidien - N : 17770 - Mise

Plus en détail

La normalisation au service de. l innovation. Logo BN

La normalisation au service de. l innovation. Logo BN La normalisation au service de l innovation 1 2008 Une Convention DGE/AFNOR pour les pôles de compétitivité Objectif Comment utiliser la normalisation pour promouvoir vos innovations sur les marchés mondiaux?

Plus en détail

BUREAUTIQUE. Powerpoint 2007 Les Bases Concevoir une présentation et animer un diaporama Code page 27

BUREAUTIQUE. Powerpoint 2007 Les Bases Concevoir une présentation et animer un diaporama Code page 27 COMPÉTECES TRASVERSALES BUREAUTIQUE Word 2007 iveau 1 Maîtriser les bases du traitement de texte 11005 page 25 Word 2007 iveau 2 Concevoir et illustrer des documents longs, faire des mailings 11001 page

Plus en détail

CAP SUR MA CARRIERE EN CONTEXTE DE TURBULENCE ET DE TRANSITION. Description des trois ateliers de la démarche d accompagnement proposée

CAP SUR MA CARRIERE EN CONTEXTE DE TURBULENCE ET DE TRANSITION. Description des trois ateliers de la démarche d accompagnement proposée CAP SUR MA CARRIERE EN CONTEXTE DE TURBULENCE ET DE TRANSITION Description des trois ateliers de la démarche d accompagnement proposée Contexte Pour répondre aux défis de faire plus avec moins et pour

Plus en détail

Langues et cultures de l'antiquité Cahier d' auto-évaluation des compétences

Langues et cultures de l'antiquité Cahier d' auto-évaluation des compétences Nom :... Prénom :... Classe :... Langues Cahier d' auto-évaluation des compétences Plusieurs items du Livret Personnel de Compétences peuvent être renseignés dans les cours de langues et cultures de l

Plus en détail

CHECK-LIST DU RESPONSABLE : aide à la conduite d entretien PREPARER

CHECK-LIST DU RESPONSABLE : aide à la conduite d entretien PREPARER CHECK-LIST DU RESPONSABLE : aide à la conduite d entretien PREPARER Les aspects matériels - lieu de l entretien - heure du rendez-vous - durée - filtrage téléphonique Le contenu - l objectif - les informations

Plus en détail

Comprendre et gérer les différentes personnalités

Comprendre et gérer les différentes personnalités RESSOURCES HUMAINES SERVICE DE FORMATION DU PERSONNEL EPFL RI RH-F Téléphone : +41 21 693 34 30 Bâtiment BI Fax : +41 21 341 31 58 Station 7 CH-1015 Lausanne Site web : http://sfp.epfl.ch Comprendre et

Plus en détail

FACULTÉ DE SCIENCES JURIDIQUES, POLITIQUES ET ADMINISTRATIVES

FACULTÉ DE SCIENCES JURIDIQUES, POLITIQUES ET ADMINISTRATIVES FACULTÉ DE SCIENCES JURIDIQUES, POLITIQUES ET ADMINISTRATIVES LICENCE générale en Droit Le dispositif pédagogique développe progressivement chez l apprenant des aptitudes inhérentes à l exercice des professions

Plus en détail

INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION

INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION MAJ AVRIL 2016 Une aide incontournable à la prise de décisions 2 INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION POURQUOI LE CONTRÔLE DE GESTION? Toute organisation se définit par rapport

Plus en détail

Les différences de culture en entreprise entre la France et l Allemagne. «Les Allemands ne sont pas des Français qui parlent allemand» L.

Les différences de culture en entreprise entre la France et l Allemagne. «Les Allemands ne sont pas des Français qui parlent allemand» L. Les différences de culture en entreprise entre la France et l Allemagne «Les Allemands ne sont pas des Français qui parlent allemand» L. Fabius De l illusion de la proximité à l art du compromis 50% à

Plus en détail

Fiche enseignant. Productions écrites Restitution de cours Économie

Fiche enseignant. Productions écrites Restitution de cours Économie Fiche pédagogique 29 (B2) / Texte 1 Productions écrites Restitution de cours Économie Fiche enseignant L introduction rappelle aux étudiants l importance de la compréhension de l énoncé pour la rédaction

Plus en détail

BTS Commerce international à référentiel commun européen Sommaire des cours 1ère année

BTS Commerce international à référentiel commun européen Sommaire des cours 1ère année M I N I S T È R E D E L É D U C A T I O N N A T I O N A L E M I N I S T È R E D E L E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R E T D E L A R E C H E R C H E BTS Commerce international à référentiel commun

Plus en détail

Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ

Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ I. INTRODUCTION II. DÉFINITIONS - EXEMPLES DE CdCF 1. Notion de Cahier des charges 2. Cahier des charges fonctionnel CdCF 3. Exemples de CdCF III. DEMARCHE D

Plus en détail

Séminaires Développement & Carrières. Connaissance de soi >> Evaluation >> Positionnement

Séminaires Développement & Carrières. Connaissance de soi >> Evaluation >> Positionnement P R O G R A M M E D E S S É M I N A I R E S Séminaires Développement & Carrières 2008 2009 Connaissance de soi >> Evaluation >> Positionnement > 2 L expertise de spécialistes au service de votre développement

Plus en détail

C1 LOGIQUE ENTREPRENEURIALE & LOGIQUE MANAGERIALE ENTREPRENDRE & DIRIGER ENTREPRENDRE & GERER

C1 LOGIQUE ENTREPRENEURIALE & LOGIQUE MANAGERIALE ENTREPRENDRE & DIRIGER ENTREPRENDRE & GERER C1 LOGIQUE ENTREPRENEURIALE & LOGIQUE MANAGERIALE ENTREPRENDRE & DIRIGER ENTREPRENDRE & GERER I. LA LOGIQUE ENTREPRENEURIALE : UN ETAT D ESPRIT & UNE DEMARCHE A. La logique entrepreneuriale : L esprit

Plus en détail

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs Table des matières Liste des encadrés Liste des études de cas Crédits Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs XI XI XII XIII XVII XXI Partie 1 Comprendre le marketing et

Plus en détail

Jocelyne Robert. Jocelyne Robert, Management et Leadership, HEC Ecole de gestion de l'université de Liège 1

Jocelyne Robert. Jocelyne Robert, Management et Leadership, HEC Ecole de gestion de l'université de Liège 1 Jocelyne Robert Jocelyne.robert@ulg.ac.be Ecole de gestion de l'université de Liège 1 Ecole de gestion de l'université de Liège 2 1. L empowerment des patients c est Ecole de gestion de l'université de

Plus en détail

Le programme de seconde

Le programme de seconde Le programme de seconde Inspection Pédagogique Régionale. Novembre 2009 OBJECTIFS Introduction La seconde est une classe de détermination. Le programme de mathématiques y a pour fonction : de conforter

Plus en détail

II. Le philosophe : «l ami de la Sagesse» Philosopher : une méthode pour grandir en liberté

II. Le philosophe : «l ami de la Sagesse» Philosopher : une méthode pour grandir en liberté II. Le philosophe : «l ami de la Sagesse» Philosopher : une méthode pour grandir en liberté Philosophie, TES et TS Sommaire 1 Le philosophe n est pas un sophiste 2 3 4 5 Le philosophe n est pas un sophiste

Plus en détail

Collège Jean Rostand 70 rue Pasteur MARQUISE NIVEAU 1 GROUPEMENT D ACTIVITES : ATHLETIQUES. A.P.S.A. : ½ fond

Collège Jean Rostand 70 rue Pasteur MARQUISE NIVEAU 1 GROUPEMENT D ACTIVITES : ATHLETIQUES. A.P.S.A. : ½ fond Collège Jean Rostand 70 rue Pasteur 62250 MARQUISE GROUPEMENT D ACTIVITES : ATHLETIQUES NIVEAU 1 A.P.S.A. : ½ fond COMPETENCE ATTENDUE : Réaliser la meilleure performance possible dans un enchainement

Plus en détail

L UFSBD EN QUELQUES MOTS

L UFSBD EN QUELQUES MOTS L EN QUELQUES MOTS FRANÇAISE SANTÉ L FRANÇAISE SANTÉ, CENTRE COLLABORATEUR OMS L est l organisme de la profession dentaire pour la prévention et la promotion de la santé bucco-dentaire. Créée et pilotée

Plus en détail

Les Stratégies de Développement Urbain en Méditerranée

Les Stratégies de Développement Urbain en Méditerranée Les Stratégies de Développement Urbain en Méditerranée Participation des Citoyens dans la Planification Urbaine Tunis les 11 et 12 mars 2013 Maryse Gautier CDC/CMI Sommaire Quels sont les avantages pour

Plus en détail

Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP. Pourquoi et comment créer son entreprise

Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP. Pourquoi et comment créer son entreprise Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Pourquoi et comment créer son entreprise Pourquoi et comment créer son entreprise Cette fiche outil doit permettre au futur entrepreneur

Plus en détail

GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POURQUOI UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL? L entretien professionnel se positionne aujourd hui au cœur de la gestion des ressources humaines comme l outil de référence pour

Plus en détail

BOUZID Asmae. Rapport final d autoapprentissage

BOUZID Asmae. Rapport final d autoapprentissage BOUZID Asmae Rapport final d autoapprentissage Promotion 2013 Introduction : Pour ce deuxième rapport et bilan de l année en auto-apprentissage, je vais aborder quatre parties. «L auto» où le développement

Plus en détail

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association Date de mise à jour : 1er juillet 2010 Nom et signature du rédacteur : Présidente + administrateurs Nom et signature du titulaire du poste : Finalités

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE L ensemble des contraintes de travail des parents nécessite la prise en charge des enfants pendant les périodes plus larges que l accueil scolaire

Plus en détail

LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES. Danielle ZENATI

LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES. Danielle ZENATI LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES LE LEADERSHIP Un concept Flou? Un nouveau mode de management? Une nouvelle façon de gérer les changements? LEADERSHIP ET MANAGEMENT 1. Contrairement

Plus en détail

Charte du handicap. Communauté de Communes et Ville de Haguenau

Charte du handicap. Communauté de Communes et Ville de Haguenau Charte du handicap Communauté de Communes et Ville de Haguenau 1 Edito 10% de la population totale souffre d un handicap et un Français sur trois est directement ou indirectement confronté à cette situation.

Plus en détail

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 Méthodologie 1/6 Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 L Analyse suppose de rendre compte de l ensemble du corpus proposé de façon argumentée en référence aux textes et documents

Plus en détail

découpe Emplois d Avenir Premier entretien avec la personne en Emploi d Avenir

découpe Emplois d Avenir Premier entretien avec la personne en Emploi d Avenir FICHE EVALUATION USAGER OUTIL N 7 GRILLE D EVOLUTION DES COMPETENCES DU JEUNE OUTIL N 6 GRILLE D AUTO-POSITIONNEMENT DU TUTEUR OUTIL N 5 découpe GRILLE TUTORAT OUTIL N 4 GRILLE D AUTO - POSITIONNEMENT

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

Période : Vacances d éte 2013 Groupe de 3 à 5 ans. Thème : «Le monde et ses époques»

Période : Vacances d éte 2013 Groupe de 3 à 5 ans. Thème : «Le monde et ses époques» Période : Vacances d éte 2013 Groupe de 3 à 5 ans Thème : «Le monde et ses époques» 1 1- Constat Nous avons constatés qu à cet âge les enfants ne prennent pas conscience des différentes étapes chronologiques

Plus en détail

News 23 Arbitrage AWBB 06/03/2015

News 23 Arbitrage AWBB 06/03/2015 News 23 Arbitrage AWBB 06/03/2015 Nous allons traverser une zone de turbulences La fin de saison approche; on arrive à la phase de non-retour, c'est le moment de vérité ; non seulement pour les équipes,

Plus en détail

MAITRISER SA COMMUNICATION ORALE & ECRITE EN LANGUE ANGLAISE - INITIATION

MAITRISER SA COMMUNICATION ORALE & ECRITE EN LANGUE ANGLAISE - INITIATION ANG 01 MAITRISER SA COMMUNICATION ORALE & ECRITE EN LANGUE ANGLAISE - INITIATION Maîtriser les fondamentaux de la langue anglaise à l'écrit comme à l'oral Acquérir le vocabulaire de la vie courante et

Plus en détail

Les Classes du Goût. L action-phare proposée consiste à déployer les Classes du Goût au niveau national.

Les Classes du Goût. L action-phare proposée consiste à déployer les Classes du Goût au niveau national. Développer les actions d éducation au goût en Picardie Les Classes du Goût Les Classes du Goût L action-phare proposée consiste à déployer les Classes du Goût au niveau national. Cette action-phare est

Plus en détail

Droit et Espace : Quelles contraintes pesant sur les stratégies de coopération industrielle internationale

Droit et Espace : Quelles contraintes pesant sur les stratégies de coopération industrielle internationale Droit et Espace : Quelles contraintes pesant sur les stratégies de coopération industrielle internationale Les contraintes et règlementations de contrôle des exportations Philippe LAY CNES DCT/AQ/CQ 1

Plus en détail

Table des matières. Partie I Le contexte de l économie du vin Les auteurs... 1 Introduction Chapitre 1 La nature du vin...

Table des matières. Partie I Le contexte de l économie du vin Les auteurs... 1 Introduction Chapitre 1 La nature du vin... Les auteurs.......................................................................... 1 Introduction......................................................................... 9 Partie I Le contexte de l

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION Niveau M : 180 heures 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

LA NOTATION SERVICE «GESTION DES CARRIERES»

LA NOTATION SERVICE «GESTION DES CARRIERES» REFERENCES JURIDIQUES Loi 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, article 76 Décret 86-473 du 14 mars 1986 relatif aux conditions générales

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

CATALOGUE 2016 infa-formation.com

CATALOGUE 2016 infa-formation.com INFA - OPCA Transports & Services ADEC / GPEC et compétitivité des agences de et de tourisme CATALOGUE 2016 infa-formation.com Le secteur du tourisme est impacté par des transformations importantes de

Plus en détail

SPECIALISATION D INTERVENANT EN THERAPIE FAMILIALE SYSTEMIQUE

SPECIALISATION D INTERVENANT EN THERAPIE FAMILIALE SYSTEMIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION SPECIALISATION D

Plus en détail

Guide pratique pour un premier emploi

Guide pratique pour un premier emploi Sylvain GREVEDON Hubert L HOSTE Guide pratique pour un premier emploi Conseils d un chasseur de têtes pour les parents, les enseignants et les éducateurs, 2007 ISBN : 978-2-212-53849-6 Sommaire Introduction...

Plus en détail

Etre une femme déficiente intellectuelle et désirer avoir un enfant

Etre une femme déficiente intellectuelle et désirer avoir un enfant 1 Etre une femme déficiente intellectuelle et désirer avoir un enfant Le Contexte La procréation et la parentalité des femmes handicapées mentales est encore à l heure actuelle un sujet tabou. Cependant,

Plus en détail

SCHEMA GENERAL DES ACTEURS DE LA DEMARCHE. Le CHSCT Les Instances représentatives du personnel. Rôle Les étapes-clés Commentaires LA PREMIÈRE ANNÉE :

SCHEMA GENERAL DES ACTEURS DE LA DEMARCHE. Le CHSCT Les Instances représentatives du personnel. Rôle Les étapes-clés Commentaires LA PREMIÈRE ANNÉE : N 1 FICHE OUTIL OBJET Cette fiche est conçue comme une aide à l employeur pour positionner et mobiliser les acteurs de son entreprise. Elle peut être utilisée lors de la phase initiale de la démarche ou

Plus en détail

THÈME 1: Sociologie. Être capable de définir. Notions à acquérir en première

THÈME 1: Sociologie. Être capable de définir. Notions à acquérir en première THÈME 1: Sociologie Les processus de socialisation et la construction des identités sociales Être capable de définir Notions à acquérir en première normes valeurs rôles socialisation différenciée socialisation

Plus en détail

Manager son administration Par Mme Christelle Matheu

Manager son administration Par Mme Christelle Matheu Manager son administration Par Mme Christelle Matheu Préambule Une action publique locale efficace, efficiente et sereine pour un service public de qualité Les femmes élues Les techniciennes Le leadership

Plus en détail

CHEF DU SERVICE DEVELOPPEMENT ET INNOVATION

CHEF DU SERVICE DEVELOPPEMENT ET INNOVATION Direction des Ressources humaines CHEF DU SERVICE DEVELOPPEMENT ET INNOVATION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction du Développement économique Service : Développement et innovation

Plus en détail

Les ateliers en maternelle

Les ateliers en maternelle Les ateliers en maternelle Les différents types d ateliers Les ateliers dirigés Il est dirigé par l enseignant-e. Privilégier un atelier de construction de savoir : situation de recherche ou problème,

Plus en détail

L évaluation des postes

L évaluation des postes L évaluation des postes Plan L évaluation des postes : Définition Les principaux objectif d une évaluation des postes Le processus d évaluation Les finalités d une évaluation des postes Les méthodes d

Plus en détail

SEQUENCE D OBSERVATION EN ENTREPRISE - Classes de 3 ème

SEQUENCE D OBSERVATION EN ENTREPRISE - Classes de 3 ème SEQUENCE D OBSERVATION EN ENTREPRISE - Classes de 3 ème But : Le séjour en entreprise que vous allez effectuer est une période de découverte et d observation du monde du travail, vu de l intérieur. Comment

Plus en détail

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie?

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? «La dissertation est l'étude méthodique et progressive des diverses dimensions d'une question donnée. À partir d'une première définition de l'intérêt de cette

Plus en détail

«Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial»

«Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial» «Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial» Pour qui? Pour quoi? Objectifs Avec certains de vos interlocuteurs, le courant passe bien ; vous avez en revanche plus de difficultés avec

Plus en détail

Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC. Mardi 12 juin 2012

Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC. Mardi 12 juin 2012 Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC Mardi 12 juin 2012 1 LE CONTEXTE Les enjeux socio-économiques Le partenariat local Des fonctions supplémentaires Service aux Très Petites Entreprises

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Editis Education et Référence. présente le numérique éducatif dans tous ses états

DOSSIER DE PRESSE. Editis Education et Référence. présente le numérique éducatif dans tous ses états DOSSIER DE PRESSE Editis Education et Référence présente le numérique éducatif dans tous ses états au Salon du livre de Paris du 22 au 25 mars 2013 1 Pour apprécier les livres, il faut bien entendu avoir

Plus en détail

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral Compréhension et production de l écrit Compréhension et production de l oral Accès à la littérature Fonctionnement de la langue Approches interlinguistiques Écriture et instruments de la communication

Plus en détail

CHIMISTE GESTION - LÉGISLATION

CHIMISTE GESTION - LÉGISLATION MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE DIRECTION DES LYCÉES ET COLLÈGES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CHIMISTE 1997 Sous-direction des formations professionnelles, initiales

Plus en détail

Introduction de la table ronde des producteurs de données. Jean Gaeremynck

Introduction de la table ronde des producteurs de données. Jean Gaeremynck LA SECURISATION ronde des producteurs Bref rappel sur le dispositif dérogatoire d accès aux données individuelles d enquête prévu par la loi de 1951 Dérogatoire à plusieurs titres : comme exception au

Plus en détail

Bienvenue au CDOS Gironde. Roland Préhembaud Vice-Président CDOS 33 «formation»

Bienvenue au CDOS Gironde. Roland Préhembaud Vice-Président CDOS 33 «formation» Bienvenue au CDOS Gironde Animation d équipe et gestion des conflits Vous avez dit «conflit»? De quoi parle-t-on? «conflit» vient du latin «conflictus» qui signifie choc: la lutte, le combat, la guerre,

Plus en détail

ESPRIT. LE BASKET EST UN SPORT POUR ADULTES LE MINI Basket EST UN JEU LA COMPETITION DOIT ETRE FORMATRICE

ESPRIT. LE BASKET EST UN SPORT POUR ADULTES LE MINI Basket EST UN JEU LA COMPETITION DOIT ETRE FORMATRICE ESPRIT LE BASKET EST UN SPORT POUR ADULTES LE MINI Basket EST UN JEU LA COMPETITION DOIT ETRE FORMATRICE U 6 U7 - U8 3&3 Flexibilité du règlement Pour permettre au formateur MINI Basket de penser et agir

Plus en détail

Objet : Parcours de formation destiné aux correspondants DSN

Objet : Parcours de formation destiné aux correspondants DSN LETTRE DU CENTRE N 158 Objet : Parcours de formation destiné aux correspondants DSN La mise en œuvre de la déclaration sociale nominative (DSN) constitue une étape majeure dans la simplification et la

Plus en détail

Accompagnement à la Démarche Qualité des Organismes de Formation

Accompagnement à la Démarche Qualité des Organismes de Formation Accompagnement à la Démarche Qualité des Organismes de Formation De nouvelles obligations pour de nouvelles opportunités A compter du 1 er janvier 2017, satisfaire les critères du Décret qualité sera désormais

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DU MANDAT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL OU DU DIRECTEUR DES ÉTUDES

RENOUVELLEMENT DU MANDAT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL OU DU DIRECTEUR DES ÉTUDES RÈGLEMENT SUR LA NOMINATION ET LE RENOUVELLEMENT DU MANDAT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL OU DU DIRECTEUR DES ÉTUDES Adopté par le Conseil d administration du le l8 mai 2004. DU MANDAT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL OU DU

Plus en détail

Le Concours eportfolio /12/201 5

Le Concours eportfolio /12/201 5 Le Concours eportfolio 2015 03/12/201 5 Un concours eportfolio? Un travail collaboratif des entités IPN et ACOR de l ENSTA Bretagne ACOR : Accueil Accompagnement Orientation Un support pour développer

Plus en détail

SIFTEC Institute. Votre partenaire pour une meilleure adéquation Formation-Emploi

SIFTEC Institute. Votre partenaire pour une meilleure adéquation Formation-Emploi SIFTEC Institute Votre partenaire pour une meilleure adéquation Formation-Emploi 1 L inadéquation Formation-Emploi Les changements multiples, rapides et parfois imprévisibles, que connait le contexte socio-économique

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE. Cabinet Youssef ABOUDA

CHARTE D ÉTHIQUE. Cabinet Youssef ABOUDA CHARTE D ÉTHIQUE Cabinet Youssef ABOUDA Janvier 2011 EDITORIAL Cabinet Youssef ABOUDA est un acteur majeur dans son métier de consulting et l audit dans tous les secteurs financiers, industriel et de service.

Plus en détail

"Sciences de gestion" CHARTE DES ETUDES DOCTORALES

Sciences de gestion CHARTE DES ETUDES DOCTORALES UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION ECOLE SUPERIEURE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET COMMERCIALES ECOLE DOCTORALE des "Sciences de gestion" CHARTE DES ETUDES DOCTORALES Charte de thèse entre

Plus en détail

Charte de déontologie du Diététicien Nutritionniste

Charte de déontologie du Diététicien Nutritionniste Charte de déontologie du Diététicien Nutritionniste Les adhérents de l AFDN s'engagent à respecter cette Charte de déontologie pour promouvoir la santé par l Alimentation et la Nutrition dans l intérêt

Plus en détail

BOUCLE ACCUEIL EMPLOI

BOUCLE ACCUEIL EMPLOI BOUCLE ACCUEIL EMPLOI Association à but non lucratif 15 avenue d Eprémesnil 78400 CHATOU www.bae-78.com, rubrique «Nous contacter» 01 30 53 54 17 QUI SOMMES-NOUS? 44 bénévoles, cadres, dirigeants, indépendants..en

Plus en détail

Bachelor Responsable de Communication Bachelor /17

Bachelor Responsable de Communication Bachelor /17 Bachelor Responsable de Communication Bachelor 1-2016/17 MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ORGB201 Semestre 2 20 heures 2 crédits Français Ou anglais Département académique : Management /Stratégie/ Système

Plus en détail

Groupement hospitalier de territoire GHT CONVENTION CADRE. Mode d emploi. Modèle [«NOM»]

Groupement hospitalier de territoire GHT CONVENTION CADRE. Mode d emploi. Modèle [«NOM»] Groupement hospitalier de territoire GHT Mode d emploi CONVENTION CADRE Modèle [«NOM»] Ministère des Affaires sociales et de la Santé - Édition 26 mai 2016 - Édition 26 mai 2016 CONVENTION CONSTITUTIVE

Plus en détail

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir.

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir. LA PROBLEMATIQUE En ce qui concerne le rôle du leader d une équipe et leurs rapports de travail qui se déroulent dans une entreprise, on peut envisager s ils pouvaient apparaître des différents problèmes

Plus en détail

Décolonisation et construction de nouveaux Etats

Décolonisation et construction de nouveaux Etats Décolonisation et construction de nouveaux Etats Colonisation : Pays qui prend possession d un autres pays, la domination peut être politique, économique, -La décolonisation commence après la seconde guerre

Plus en détail

«Petits déjeuners de toutes les couleurs»

«Petits déjeuners de toutes les couleurs» Page 1/6 TITRE : Petits déjeuners de toutes les couleurs AUTEUR(S) : Espace Nutrition et le Centre de santé scolaire de La Chaux-de-Fonds EXPERTS : Aucune référence EDITEUR ET LIEU : Centre de santé scolaire,

Plus en détail

1. Des projets E.D.D. aux démarches globales de D.D. 2. Accompagner la mise en marche des E3D

1. Des projets E.D.D. aux démarches globales de D.D. 2. Accompagner la mise en marche des E3D DEMARCHE E3D ET LABELLISATION 1. Des projets E.D.D. aux démarches globales de D.D. 2. Accompagner la mise en marche des E3D 2 LES 2 JAMBES DE L E.D.D. : ENSEIGNEMENT ET PROJETS 1- L E.D.D. repose sur les

Plus en détail

FORMATION. Médiateur Professionnel et Coordinateur en Relations Sociales. BM Pro

FORMATION. Médiateur Professionnel et Coordinateur en Relations Sociales. BM Pro FORMATION Médiateur Professionnel et Coordinateur en Relations Sociales BM Pro La Médiation est aujourd hui, sans conteste, un mode de règlement des conflits. C est une discipline à part entière qui mérite

Plus en détail

Assistance à Maîtrise d Ouvrage. Master 2 Miage 16/02/2011

Assistance à Maîtrise d Ouvrage. Master 2 Miage 16/02/2011 Le métier de Consultant t en Assistance à Maîtrise d Ouvrage Master 2 Miage 16/02/2011 Le métier de conseil en AMOA mc²i Groupe Questions - Réponses Le métier de conseil Les acteurs d un projet SI Futurs

Plus en détail

QUE FAIT MON ENFANT A L ECOLE?

QUE FAIT MON ENFANT A L ECOLE? Maternelle de Longueville Impasse des grands jardins 77650 Longueville QUE FAIT MON ENFANT A L ECOLE? Nom et prénom de l enfant : Date de naissance : Ce livret a pour but de vous aider à suivre l évolution

Plus en détail

FORMATION. Planification stratégique COMMENT FAIRE DES AFFAIRES DANS LE NORD. Document complémentaire

FORMATION. Planification stratégique COMMENT FAIRE DES AFFAIRES DANS LE NORD. Document complémentaire FORMATION COMMENT FAIRE DES AFFAIRES DANS LE NORD Document complémentaire 1 En vue d atteindre les objectifs visés, il est essentiel pour le dirigeant d entreprise de bien positionner sa stratégie globale

Plus en détail

TICet organisations. 2. Marchés électroniques. Céline Abecassis-Moedas, Pierre-Jean Benghozi. sous la direction de DOSSIER

TICet organisations. 2. Marchés électroniques. Céline Abecassis-Moedas, Pierre-Jean Benghozi. sous la direction de DOSSIER DOSSIER TICet organisations 2. Marchés électroniques sous la direction de Céline Abecassis-Moedas, Pierre-Jean Benghozi INTRODUCTION DOI:10.3166/RFG.173.109-111 2007 Lavoisier, Paris. PAR CÉLINE ABECASSIS-MOEDAS,

Plus en détail

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5.

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5. PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer 2016 Projet TOP DEPART INFREP Drôme 2016 1/5 www.infrep.org 1/ Contexte «En ou hors périodes de crises, le taux d emploi

Plus en détail