Evaluation du Risque Opératoire Techniques d Anesthésie Critères Décisifs du Choix

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluation du Risque Opératoire Techniques d Anesthésie Critères Décisifs du Choix"

Transcription

1 Evaluation du Risque Opératoire Techniques d Anesthésie Critères Décisifs du Choix Pr Gilles Dhonneur CHU (APHP) Henri Mondor, Créteil Faculté de Médecine Paris 12, Créteil

2 Evaluation du Risque Opératoire Définition du Risque Opératoire Somme des risques: Anesthésique et Chirurgical Risque Anesthésique Proche du risque de l aviation civile 1 / d anesthésies Risque Chirurgical Hors chirurgie cardiaque 2%

3 Evaluation du Risque Opératoire en Chirurgie Vasculaire Risque Anesthésique Fonction du statut ASA (1 à 6) Mortalité? Risque Chirurgical Fonction du type de chirurgie Chirurgie de l Aorte: 2 à > 5% Intermédiaire à élevé» 50 % des patients dans les chirurgies complexes

4 Mortalité périopératoire Estimation du Risque Anesthésique ASA 4 5 % ASA 3 ASA ASA 1

5 Estimation du Risque Chirurgical Faible Intermédiaire Elevé <1% 1 à 5% >5% Sein Stomato/dentaire Endocrine Yeux Gynéco Plastique reconstructrice Orthopédie mineure périph Urologie Mineure Abdominale Carotide Angioplastie artérielle périphérique Chirurgie anévrisme endovasculaire (stricte) Chirurgie tète et cou Neurochirurgie Orthopédie majeure Urologie majeure Chirurgie pulmonaire Chirurgie transplantation rénale/hépatique Chirurgie aortique et vasculaire majeure Chirurgie vasculaire périphérique

6 Risque opératoire en chirurgie de l Anévrysme de l Aorte Lié à la Chirurgie Intermédiaire a élevé De 2 à > 5% Lié à l Anesthésie ASA 3 et 4 Proche ou > à 5% Lors de la chirurgie des Anévrysme de l Aorte les risques Anesthésique et Chirurgical ont un ordre de grandeur semblable

7 Conséquences des risques Les Techniques partagés De Chirurgie et d Anesthésie vont affecter l outcome des patients La réduction des risques opératoires - Moins de risque chirurgical - Moins de risque anesthésique

8 Techniques de Chirurgie Conséquences et risques pour les patients Chirurgie ouverte Lieu de l incision Ce qui fait mal! Mécanique ventilatoire, analgésie postopératoire» Outcome est fonction du terrain (Obésité, IRC )» Sevrage ventilatoire Hauteur/durée du ou des «clampages» Phénomènes hémodynamiques Phénomènes d ischémie viscérale ou organique Phénomènes de re-perfusion Nécessité d assister les débits régionaux Phénomènes inflammatoires et risques infectieux Chirurgie fermée» La quantité de produit de contraste injecté (rein)» Phénomènes d ischémie (couverture ou emboles)» Phénomènes inflammatoires transitoires (ramonage)

9 Technique d Anesthésie Conséquences et risques pour les patients Anesthésie générale Anesthésie générale profonde de longue durée avec ses conséquences vasculaires, cardiaques et neurologiques (dysfonction cognitive postopératoire) IOT et ventilation mécanique prolongée, curarisation prolongée Remplissage vasculaire majeur, les variations volémiques, la transfusion sanguine La nécessité d utiliser des agents vasodilatateurs, vasoconstricteurs, et inotropes positifs Hypnosédation Hypnose» Réanimation Intra-opératoire» Besoin de monitorer les débits systémiques & régionaux» Besoin de monitorer l utilisation de l 02 systémique et régionale Sédation à objectif de concentration» Moindre nécessité d utiliser des vasoconstricteurs» Peu de dysfonction cognitive postopératoire Anesthésie locale Ce qui est dangereux!

10 Comment on fait? On évalue le risque

11 La consultation d Anesthésie Approche par étapes successives Notion d Urgence de la chirurgie! Stabilité/ Instabilité de la fonction cardiaque (Statut ASA 1-2 ou 3-4 ) - Syndrome de menace, angor instable - IDM récent - Cardiopathie décompensée - Trouble du rythme/conduction préoccupants - Pathologie valvulaire sévère Risque Elevé de la chirurgie ou pas Examens complémentaires ECG EchoCoeur Scintigraphie/DobuStress Traitements B Bloquants IEC Statines PEC Multidisciplinaire Réserve cardiaque fonctionnelle < 4 eqmet ATCD significatifs du patient - ATCD de cardiopathie ischémique - ATCD d IDM - ATCD d insuffisance cardiaque - ATCD d accident vasculaire cérébral ischémique - Diabète insulinodépendant -Insuffisance rénale Créat > 170 mmol/l Clear Créat < 60ml/min -Age > 70 ans

12 «Serial Calculator» du risque opératoire

13 Chirurgie Ouverte AA s-r

14 De Serial Calculator à Serial Killer! L équipe multidisciplinaire doit trancher Quelle mortalité prévisible acceptable? Comment prendre une décision? Rapport bénéfice/ risque? Espérance de vie sans chirurgie? Degré d urgence? Volonté du patient?

15 Critères Décisifs du choix

16 Critères Décisifs Estimation/ Evaluation/Calcul des risques Choix : Type de chirurgie Type d Anesthésie Type de monitoring peropératoire Circuit postopératoire du patient Circuit postopératoire du patient

17 Circuit postopératoire du patient Anticipé Balisé Spécialisé Patient et famille informés en préopératoire Ressources systématiquement disponibles

18 Actualité sur la mortalité postopératoire 4% (2012) 2% (2000)

19

20 Age > 65 ans ASA 3 et 4 Obésité Chirurgie à risque Chirurgie urgente Métastases Cirrhose

21 Stratégie de réduction du risque opératoire Pour les risques élevés 1- Proposer la chirurgie la moins invasive Endovasculaire 2- Réduire le risque anesthésique L anesthésie à faible retentissement Hypnosédation ou Hypnose + TAB block 3- Baliser le circuit patient postopératoire Médicalisée: SSPI/USC/Réanimation «Prefense program» for specialized Nurse Units» Non Invasive monitors (intelligence in trending and alarms)» Telemetry

22 Merci pour votre attention

RISQUE J identifie les risques à partir

RISQUE J identifie les risques à partir ANALYSE SITUATION CLINIQUE RISQUE J identifie les s à partir - des données patient (1) (Données générales, histoire de la maladie, ATCD médicaux et chirurgicaux, traitement en cours, résultats d examens)

Plus en détail

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie?

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Ateliers de printemps - ACHBT 16 Mai 2014 Z. Schmitt Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital de la Croix-Rousse, CHU Lyon Introduction

Plus en détail

Anesthésie du patient coronarien

Anesthésie du patient coronarien Anesthésie du patient coronarien Dr Philippe SARRABAY SAR II DES Anesthésie Réanimation Module Cardiovasculaire Evénements Coronaires Définitions: Mortalité globale Mortalité cardiaque Infarctus du myocarde

Plus en détail

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Aucun conflit d intérêt Événements cardiaques après chirurgie non

Plus en détail

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Madame, Monsieur, ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Les examens ont permis de mettre en évidence une dilatation importante de l aorte abdominale (anévrisme) qui nécessite une intervention chirurgicale. Afin

Plus en détail

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005 Anesthésie pour chirurgie viscérale Dominique CONCINA Octobre 2005 Chirurgie viscérale Chirurgie Digestive Urologique haute Gynécologique Hors urgence et transplantation Coeliochirurgie Risques principaux

Plus en détail

C H I R U R G I E V A S C U L A I R E

C H I R U R G I E V A S C U L A I R E - 1 - Dr Jean-Michel Zabot Spécialiste FMH en chirurgie vasculaire, cardiaque et thoracique C H I R U R G I E V A S C U L A I R E I. Pathologie veineuse 1) Varices des membres inférieurs 1.1 Bilan : -

Plus en détail

GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE

GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE Rencontres d OncoGériatrie Bourgogne Franche-Comté 24 avril 2015 Dr Nathalie LOUVIER Anesthésiste Centre Georges François Leclerc Dijon INTRODUCTION

Plus en détail

Mécanisme du ballon intra aortique

Mécanisme du ballon intra aortique Mécanisme du ballon intra Le gonflage en diastole augmente l'apport d'o2 au myocarde Contrepulsion intra- Mécanisme du ballon intra Le dégonflage en systole diminue la consommation d'o2 du myocarde Contrepulsion

Plus en détail

ECMO. QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. Dr Ph Mauriat SAR Haut Lévèque CHU de Bordeaux

ECMO. QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. Dr Ph Mauriat SAR Haut Lévèque CHU de Bordeaux ECMO Assistance circulatoire chez l enfantl QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. Dr Ph Mauriat SAR Haut Lévèque CHU de Bordeaux ECMO Définir l ECMO Quelles indications?

Plus en détail

Comment éviter l accident cardiaque chez nos patients artéritiques. Benoît GERARDIN Hôpital Marie Lannelongue

Comment éviter l accident cardiaque chez nos patients artéritiques. Benoît GERARDIN Hôpital Marie Lannelongue Comment éviter l accident cardiaque chez nos patients artéritiques Benoît GERARDIN Hôpital Marie Lannelongue JIFA Janvier 2016 De quoi meurent nos patients artéritiques? Etude prospective française (Royat):

Plus en détail

RFE SFAR/SFC Prise en charge du patient coronarien en chirurgie non cardiaque

RFE SFAR/SFC Prise en charge du patient coronarien en chirurgie non cardiaque RFE SFAR/SFC 2011 Prise en charge du patient coronarien en chirurgie non cardiaque Pr. Jean-Luc Fellahi fellahi-jl@chu-caen.fr Pôle Anesthésie-Réanimation-SAMU, CHU de Caen UFR de Médecine, Université

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE PRONOSTIC DE L INSUFISANCE RENALE AIGUE

EPIDEMIOLOGIE PRONOSTIC DE L INSUFISANCE RENALE AIGUE Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : Octobre 2011 EPIDEMIOLOGIE PRONOSTIC DE L INSUFISANCE RENALE AIGUE Dr Jean Louis PALLOT Service de Réanimation Médico-Chirurgicale - Montreuil Incidence Pronostic

Plus en détail

Chirurgie e t et a nesthésie anesthésie chez chez le sujet â E. Lepresle P H

Chirurgie e t et a nesthésie anesthésie chez chez le sujet â E. Lepresle P H Chirurgie et anesthésie chez le sujet âgé E. Lepresle P.H.A.R PHAR Définir le sujet âgé 1- âge civil 2- fonctionnalité organique Au total : anesthésie et âge physiologique Modification du système nerveux

Plus en détail

CHUM. Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960.

CHUM. Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960. CONTREPULSION INTRA-AORTIQUE CHUM Thérapie de contrepulsion Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960. La cathéter est positionné dans l aorte thoracique descendante 2 cm distale

Plus en détail

Prise en charge des syndromes coronariens aigus Ce que le généraliste doit savoir

Prise en charge des syndromes coronariens aigus Ce que le généraliste doit savoir Prise en charge des syndromes coronariens aigus Ce que le généraliste doit savoir Michael Angioi Unité d HDI Institut Lorrain du cœur et des vaisseaux CHU de Nancy Hamm Lancet 358:1533,2001 Présentation

Plus en détail

Comment préparer un sujet âgé à la chirurgie oncologique thoracique?

Comment préparer un sujet âgé à la chirurgie oncologique thoracique? Comment préparer un sujet âgé à la chirurgie oncologique thoracique? Pr. Bruno Degano (Pneumologue Explorations fonctionnelles respiratoires CHRU Besançon) Chirurgie : traitement de choix si la tumeur

Plus en détail

Chirurgie précoce dans l endocardite infectieuse : oui, mais... Dr Pernot Mathieu Chirurgie cardio-vasculaire Pr Roques CHU de Bordeaux

Chirurgie précoce dans l endocardite infectieuse : oui, mais... Dr Pernot Mathieu Chirurgie cardio-vasculaire Pr Roques CHU de Bordeaux Chirurgie précoce dans l endocardite infectieuse : oui, mais... Dr Pernot Mathieu Chirurgie cardio-vasculaire Pr Roques CHU de Bordeaux Risques liés à une chirurgie précoce I. Infectieux : Risque de récurrence

Plus en détail

FICHE MÉDECIN TRAITANT

FICHE MÉDECIN TRAITANT FICHE MÉDECIN TRAITANT Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale OBJECTIFS Améliorer le dépistage des anévrismes de l aorte abdominale. Cette fiche d information médecin a pour objet

Plus en détail

Evaluation pré opératoire, prémédication. Benoît Plaud

Evaluation pré opératoire, prémédication. Benoît Plaud Evaluation pré opératoire, prémédication Benoît Plaud Objectifs pédagogiques Buts de l évaluation pré opératoire Aspects pratiques Examens complémentaires Règles du jeûne, Prémédication DESAR Caen-Rouen

Plus en détail

Anesthésie en chirurgie carotidienne. Sylvie Godier

Anesthésie en chirurgie carotidienne. Sylvie Godier Anesthésie en chirurgie carotidienne Sylvie Godier Position du problème Les AVC : 3ème cause de mortalité responsables d invalidité définitive souvent secondaires à une sténose oblitérante de la carotide

Plus en détail

Examens complémentaires. Coronarographie et angiographie cérébral numérisée

Examens complémentaires. Coronarographie et angiographie cérébral numérisée Examens complémentaires Coronarographie et angiographie cérébral numérisée Coronarographie Définition La coronarographie est un examen radiologique invasif permettant de visualiser, en détail, les artères

Plus en détail

SAMU 74 Dr Dominique SAVARY Dr Jean-Pierre PERFUS

SAMU 74 Dr Dominique SAVARY Dr Jean-Pierre PERFUS O.A.P Choc Cardiogénique Prise en charge préhospitalière SAMU 74 Dr Dominique SAVARY Dr Jean-Pierre PERFUS O.A.P cardiogénique Défaillance cardiaque qui se traduit par une détresse circulatoire O.A.P :Mécanismes

Plus en détail

LE PARCOURS RAPIDE EN CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE ORL-CMF. A propos d un étude rétrospective sur 25 observations.

LE PARCOURS RAPIDE EN CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE ORL-CMF. A propos d un étude rétrospective sur 25 observations. LE PARCOURS RAPIDE EN CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE ORL-CMF A propos d un étude rétrospective sur 25 observations. L anesthésie de longue durée. - Pas définition consensuelle. - Définition proposée par Stoppa

Plus en détail

Amélioration de la prise en charge des patients adressés en explorations fonctionnelles vasculaires avant chirurgie cardiaque

Amélioration de la prise en charge des patients adressés en explorations fonctionnelles vasculaires avant chirurgie cardiaque Amélioration de la prise en charge des patients adressés en explorations fonctionnelles vasculaires avant chirurgie cardiaque EPP 01/09/2008 unité de médecine vasculaire M. Fontaine, B. Satger Introduction

Plus en détail

Mortalité cardiaque postopératoire : 3ème cause de mortalité aux Etats-Unis. 1/3 des décès postopératoires.

Mortalité cardiaque postopératoire : 3ème cause de mortalité aux Etats-Unis. 1/3 des décès postopératoires. 200 millions d interventions chirurgicales /an dans le monde chez les adultes. Risque de l anesthésie diminué par 10 en 10 ans Risque de complications cardiaques postopératoires : 1,5 % = > Plus de 10

Plus en détail

TRANSPORTS sous ASSISTANCE CIRCULATOIRE Dr Ch. Santré Réanimation Polyvalente CHRA Annecy Cedex

TRANSPORTS sous ASSISTANCE CIRCULATOIRE Dr Ch. Santré Réanimation Polyvalente CHRA Annecy Cedex TRANSPORTS sous ASSISTANCE CIRCULATOIRE Dr Ch. Santré Réanimation Polyvalente CHRA - 74011 Annecy Cedex RESURCOR, le 7 octobre 2002 Assistance par CPIA Rationnel Choc cardiogénique à la phase aiguë d un

Plus en détail

Le point de vue du radiologue

Le point de vue du radiologue Le point de vue du radiologue Noémie Butori Assistante en radiologie - CH Mâcon Le téléphone sonne à 0h30 60 ans, douleur abdominale et vomissements, multiples ATCD chir abdo. «Je suis interne d ortho,

Plus en détail

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS Février 2011 114 Démontre du respect et de l honnêteté dans ses rapports professionnels Comprend l importance de certains principes d éthique

Plus en détail

La revascularisation myocardique

La revascularisation myocardique La revascularisation myocardique La pathologie coronaire Artériosclérose : Terme désignant l épaississement de la paroi artérielle, causée par une accumulation locale de dépôts lipidiques, responsable

Plus en détail

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Quels troubles du rythme en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Introduction Incidence annuelle de 12 à 30% Réanimation polyvalente : 12% - 8% TDR supra-ventriculaires

Plus en détail

Echocardiographie et douleurs thoraciques

Echocardiographie et douleurs thoraciques Introduction Echocardiographie et douleurs thoraciques Notre expérience SAU cardio-thoracique 6000 passages par an Plus de 50% pour DT DIU d échographie en anesthésie réanimation Lionel Leroux Urgences

Plus en détail

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations 2007 2008 de l HAS Dr JF ALBUCHER Service de Neurologie Vasculaire (Pr F Chollet) CHU TOULOUSE

Plus en détail

CEC Explorations hémodynamique et ultra. sonographique en anesthésie réanimation. Coordinateur Pr M. FERJANI

CEC Explorations hémodynamique et ultra. sonographique en anesthésie réanimation. Coordinateur Pr M. FERJANI HOPITAL MILITAIRE PRINCIPAL D' INSTRUCTION DE TUNIS SERVICE D'ANESTHESIE-REANIMATION Professeur M.FERJANI CEC Explorations hémodynamique et ultra sonographique en anesthésie réanimation Coordinateur Pr

Plus en détail

L infarctus du myocarde est enfin reconnu dans sa réalité et dans ses critères diagnostiques par la 3 ème conférence de consensus qui définit de

L infarctus du myocarde est enfin reconnu dans sa réalité et dans ses critères diagnostiques par la 3 ème conférence de consensus qui définit de L infarctus du myocarde est enfin reconnu dans sa réalité et dans ses critères diagnostiques par la 3 ème conférence de consensus qui définit de façon universelle l infarctus du myocarde. «L infarctus

Plus en détail

Monitorage hémodynamique Doppler Oesophagien and Co. Samedi 11 octobre 2014

Monitorage hémodynamique Doppler Oesophagien and Co. Samedi 11 octobre 2014 Monitorage hémodynamique Doppler Oesophagien and Co rebet-o@chu-caen.fr Samedi 11 octobre 2014 Liens d intérêts Aucun Monsieur M., 68 ans, 170 cm, 89 kg Antécédents cardiopathie ischémique sévère (FEVG

Plus en détail

Transposition des gros vaisseaux Anesthésie réa

Transposition des gros vaisseaux Anesthésie réa Transposition des gros vaisseaux Anesthésie réa DIU Réanimation Cardiopathies Congénitales Fevrier 2015 Dr N TAFER Hôpital cardiologique Haut Lévèque Unité Réa cardiopathies congénitales CHU Bordeaux 1

Plus en détail

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES Page 1 de 5 INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES La réalisation d une intervention chirurgicale non cardiaque requiert souvent, chez les patients sous antiagrégant

Plus en détail

Critères d admission SIPO et soins continus

Critères d admission SIPO et soins continus Critères d admission SIPO et soins continus G. Lebuffe Pôle d anesthésie-réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille, France Soins intensifs: Décret 2002 D 124-104 Unité prenant en charge les patients

Plus en détail

VALVULOPATHIE GENERALITES (1)

VALVULOPATHIE GENERALITES (1) VALVULOPATHIE GENERALITES (1) Fonction d une valve : antireflux 4 valves : cœur gauche : valves mitrale et aortique cœur droit : valves tricuspide et pulmonaire Dysfonctions possibles : rétrécissement

Plus en détail

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES Objectifs l Reconnaître et traiter précocement l ischémie l Mécanisme et cause de l obstruction l Revascularisation et sauvegarde du membre l Prévention

Plus en détail

UNIVERSITE DE NOUAKCHOTT AL AASRYA Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM 2 / e semestre SALLE 6. Date Cours Enseignant

UNIVERSITE DE NOUAKCHOTT AL AASRYA Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM 2 / e semestre SALLE 6. Date Cours Enseignant UNIVERSITE DE NOUAKCHOTT AL AASRYA Faculté de Médecine Programme de cours DCEM 2 / 2016-2017 2 e semestre SALLE 6 Date Cours Enseignant Mercredi 15/02/2017 Jeudi 16/02/2017 Vendredi 17/02/2017 Samedi 18/02/2017

Plus en détail

Cardiopathies et Grossesse

Cardiopathies et Grossesse Cardiopathies et Grossesse Physiologie (I) Modifications Cardiovasculaires lors de la Grossesse volume sanguin 50% débit cardiaque 30-50% Maximum entre 5è et 8è mois Variable selon la position TA systolique

Plus en détail

CEC Explorations hémodynamique et ultra-sonographique en anesthésie réanimation

CEC Explorations hémodynamique et ultra-sonographique en anesthésie réanimation CEC Explorations hémodynamique et ultra-sonographique en anesthésie réanimation Nov Dec Jan Fev Mar Avr Mai Juin Juill S 1 A1 08-09 02 S 2 A 2 A 3 S 3 S 4 12 13 06 27 02-03 09-10 S 5 A 4 A 5 S 6 A 6 16

Plus en détail

L Angiographie interventionnelle : Un secteur de pointe ayant des liens étroits avec plusieurs spécialités chirurgicales.

L Angiographie interventionnelle : Un secteur de pointe ayant des liens étroits avec plusieurs spécialités chirurgicales. L Angiographie interventionnelle : Un secteur de pointe ayant des liens étroits avec plusieurs spécialités chirurgicales. L Angiographie et la Radiologie interventionnelle est une spécialité de pointe

Plus en détail

Dissection aortique. Caroline GARAPON Dr Jean-Pol DEPOIX

Dissection aortique. Caroline GARAPON Dr Jean-Pol DEPOIX Dissection aortique Caroline GARAPON Dr Jean-Pol DEPOIX Dissection aortique Urgence cardiovasculaire +++ mortalité:1 à 2 % par heure,(50% à 48 h) pronostic : précocité du diagnostic Mécanismes de la dissection

Plus en détail

Hémiplégie. insuffisance rénale. Diabète compliqué (rétinopathie, néphropathie, neuropathie, Leucémie (aigüe ou chronique) Lymphome

Hémiplégie. insuffisance rénale. Diabète compliqué (rétinopathie, néphropathie, neuropathie, Leucémie (aigüe ou chronique) Lymphome Annexe A : Tableau S1 Index de Comorbidité de Charlson Selon le poids des comorbidités, le score varie de 0 à 37 (moins de 20% de survie à 10 ans) AGE en années : Infarctus du myocarde (antécédent, pas

Plus en détail

Annexe 25 - Liste des codes et des tarifs. Garde Locale

Annexe 25 - Liste des codes et des tarifs. Garde Locale Anatomo-pathologie Anatomo-pathologie 19127 19128 19568 19569 Anatomo-pathologie pédiatrique 42000 42001 Neuropathologie 19594 19595 Prélèvement (LE 203) 19891 19892 Anesthésiologie Anesthésiologie 19129

Plus en détail

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice I. Objectifs - Connaître les fréquences d'associations des différentes localisations de la maladie athéroscléreuse. - Connaître l'incidence des associations sur

Plus en détail

Examens complémentaires préinterventionnels

Examens complémentaires préinterventionnels Examens complémentaires préinterventionnels systématiques Recommandations formalisées d experts Inserm EA 3065 Définition Examens réalisés en «routine», en dehors de signes d appel anamnestiques ou cliniques,

Plus en détail

Annexe 25 - Liste des codes d'acte et des gardes

Annexe 25 - Liste des codes d'acte et des gardes Anatomo-pathologie Anatomo-pathologie 19127 19128 19568 19569 Neuropathologie 19594 19595 Anesthésiologie Anesthésiologie 19129 19130 19295 19296 19349 19350 19405 19406 19427 19428 19363 19364 Anesthésiologie

Plus en détail

Anesthésie en Chirurgie Cardiaque. 16/01/2007 Cours DESAR janvier

Anesthésie en Chirurgie Cardiaque. 16/01/2007 Cours DESAR janvier 16/01/2007 Cours DESAR janvier 2007 1 La grande majorité des interventions Cardiopathies valvulaires Cardiopathies ischémiques Interventions en urgence Dissection aortique Anévrysme Ruptures aortiques

Plus en détail

Anesthésie-Réanimation Maladie mitrale congénitale. Ph Mauriat DU RCCC

Anesthésie-Réanimation Maladie mitrale congénitale. Ph Mauriat DU RCCC Anesthésie-Réanimation Maladie mitrale congénitale Ph Mauriat DU RCCC - 2015 Physiopathologie Sténose mitrale L augmentation progressive de l OG entraîne une hypertension pulmonaire veineuse et par réflexe

Plus en détail

La garde hospitalière : Carnet de bord comme outils d évaluation

La garde hospitalière : Carnet de bord comme outils d évaluation La garde hospitalière : Carnet de bord comme outils d évaluation Introduction À partir de P2, les résidents débuteront un stage de garde de nuit. Plusieurs feront 2 semaines de garde de nuit au premier

Plus en détail

W = P X V. Le ballon intra-aortique. Principes généraux. Physiologie pertinente (suite) Quelques concepts de physiologie. Travail Myocardique:

W = P X V. Le ballon intra-aortique. Principes généraux. Physiologie pertinente (suite) Quelques concepts de physiologie. Travail Myocardique: Le ballon intra-aortique Quelques concepts de physiologie Sébastien Garneau R2 Cours de sciences de base en cardiologie ICM, 17 novembre 2004 Physiologie pertinente (suite) Travail Myocardique: W = P X

Plus en détail

PLAN ANEVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE ANEVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE ANEVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE ANEVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE

PLAN ANEVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE ANEVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE ANEVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE ANEVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Hôpital Cardiologique Clinique de Chirurgie Cardio-Vasculaire PLAN Définition de l anévrysme H. SOULARY (IBODE) C. MEURISSE (IADE) V. PERCQ (IADE) Etiologies

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

Session 1. Lundi 14 Novembre 2016 Visioconférence

Session 1. Lundi 14 Novembre 2016 Visioconférence Session 1 LIEUX DE VISIOCONFERENCE Lundi 14 Novembre 2016 Visioconférence Horaires Généralités et évaluation Intervenants 08.30 08.45 08.45 09.15 09.15 10.15 10.15 10.30 10.30 11.30 11.30-12.00 Introduction

Plus en détail

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation 25 èmes Journées Nationales sur les Dispositifs Médicaux Atelier Urgence Détresse Respiratoire Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation Y.Walrave, J.Dellamonica, M.Carles

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Anesthésie du patient coronarien

Anesthésie du patient coronarien Anesthésie du patient coronarien Objectifs de la prise en charge de l opéré coronarien 1975 2008 Risque vital Prévention de l infarctus postopératoire Risque fonctionnel : espérance de vie Dr SARRABAY

Plus en détail

Rétrécissement mitral...15

Rétrécissement mitral...15 Préface Pr Jean ACAR...11 Recommandations...13 La pathologie valvulaire Rétrécissement mitral...15 Insuffisance mitrale Anatomie mitrale et analyse segmentaire des IM...23 Dégénérescence myxoïde ou dégénérescence

Plus en détail

Echocardiographie et douleurs thoraciques

Echocardiographie et douleurs thoraciques Echocardiographie et douleurs thoraciques DIU d échographie en anesthésie réanimation Warren Chasseriaud Urgences cardio, soins intensifs et cardiologie interventionnelle Bordeaux, 31/03/2015 Introduction

Plus en détail

Rein kystique et Système Nerveux Central

Rein kystique et Système Nerveux Central Rein kystique et Système Nerveux Central Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN Mars 2009 Anévrysmes cérébraux Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN

Plus en détail

Diagnostic et traitements médicamenteux du choc cardiogénique

Diagnostic et traitements médicamenteux du choc cardiogénique Diagnostic et traitements médicamenteux du choc cardiogénique COLLURA D, CRETEUR J, Unités de Soins Intensifs Polyvalentes CUB Hôpital Erasme Bruxelles Diagnostic du choc cardiogénique COLLURA D. Le Choc

Plus en détail

Les Accidents Vasculaires Cérébraux

Les Accidents Vasculaires Cérébraux Semestre des urgences médico-chirurgicales Semestre des Cours urgences de 6 ème médico-chirurgicales année médecine Cours de Promotion 6 ème année 2016 médecine 2017 Promotion 2016 2017 Les Accidents Vasculaires

Plus en détail

Le Néphrologue et la Maladie des Embols de Cholestérol. Michèle Kessler

Le Néphrologue et la Maladie des Embols de Cholestérol. Michèle Kessler Le Néphrologue et la Maladie des Embols de Cholestérol Michèle Kessler Définition Encore appelée Maladie rénale athéro embolique IR secondaire à l occlusion des artères arquées et interlobulaires, des

Plus en détail

Anémie isovolémique en médecine d urgence

Anémie isovolémique en médecine d urgence Anémie isovolémique en médecine d urgence LE KHAC EMILIE INTRODUCTION Anémie (OMS) Définition 13 g/dl pour l homme 12 g/dl pour la femme L anémie aux urgences Découverte fréquente Liée directement ou indirectement

Plus en détail

Pneumonie post-opératoires

Pneumonie post-opératoires Pneumonie post-opératoires Particularités épidémiologiques, cliniques et diagnostiques Ph Montravers DAR CHU Bichat Claude Bernard, APHP Université Paris VII Paris Epidémiologie Particularités cliniques

Plus en détail

Circulation Métabolismes. Item N : Ischémie Aiguë

Circulation Métabolismes. Item N : Ischémie Aiguë Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Ischémie Aiguë Référentiel 1. Définition L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire.

Plus en détail

Les angiographies UE 2.8.S3

Les angiographies UE 2.8.S3 Les angiographies UE 2.8.S3 Plan du cours Etymologie Exploration du système artériel Exploration du système veineux Voies d abord Avant l angiographie : rôle infirmier Déroulé d une angiographie Quelques

Plus en détail

ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE. P.Banwarth K.Tazarourte

ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE. P.Banwarth K.Tazarourte ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE Experts L.Ducros P.Michelet Animateurs P.Banwarth K.Tazarourte Rapporteur E.Querellou Q1 - CRITERES DE GRAVITE ET ORIENTATION d UN TRAUMATISME THORACIQUE Eléments de gravité

Plus en détail

Prise en charge AR. Hypoplasie du cœur gauche Anesthésie-Réanimation. Evaluation post-natale

Prise en charge AR. Hypoplasie du cœur gauche Anesthésie-Réanimation. Evaluation post-natale Prise en charge AR Hypoplasie du cœur gauche Anesthésie-Réanimation Première étape en période néonatale 3 interventions possibles : Norwood Sano Hybride DIU RCC 2014-2015 Ph Mauriat SpO2 ± 85% SvjO2 ±

Plus en détail

Gestes chirurgicaux et ECMO

Gestes chirurgicaux et ECMO 1 Gestes chirurgicaux et ECMO Changement de circuit, transformation de périph à centrale mise en place de décharge gauche Pr Roland HENAINE Unité médico chirurgicale des Cardiopathies congénitales Hôpital

Plus en détail

Une dyspnée aux urgences

Une dyspnée aux urgences Une dyspnée aux urgences FMC du 21/06/2017 Dr Anne-Laure COUTURIER Consultation Cardiologique d Urgence/Unité 51 Hôpital Cardiologique Louis Pradel Urgences Médico Chirurgicales Hôpital Edouard Herriot

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

Fermeture percutanée des canaux artériels des prématurés : Expérience Clermontoise

Fermeture percutanée des canaux artériels des prématurés : Expérience Clermontoise CARDIOLOGIE. CHU - Fermeture percutanée des canaux artériels des prématurés : Expérience Clermontoise Dr Aurélie CHALARD Dr Claire DAUPHIN Pr Jean René LUSSON CHU CLERMONT FERRAND Congrès FCPC 16 Septembre

Plus en détail

Problèmes hémodynamiques au bloc opératoire- cas cliniques. Séminaire de physiologie Mardi 6 février 2007

Problèmes hémodynamiques au bloc opératoire- cas cliniques. Séminaire de physiologie Mardi 6 février 2007 Problèmes hémodynamiques au bloc opératoire- cas cliniques Séminaire de physiologie Mardi 6 février 2007 Cas clinique 1 Mr X 65 ans Fumeur, HTA, DNID Dyspnée à 2 étages Tt: loxen LP Changement PTH Bilan

Plus en détail

Facteurs de risque d accident vasculaire périopératoire

Facteurs de risque d accident vasculaire périopératoire CHU Timone, Marseille Facteurs de risque d accident vasculaire périopératoire N. Bruder DAR Le risque existe-t-il? Complications en SSPI 1,8 % 2,0 % 0,8 % Comas 0,04 % AVC 0,06 % Retard de réveil r : 0,6

Plus en détail

Echocardiographie et douleurs thoraciques

Echocardiographie et douleurs thoraciques Echocardiographie et douleurs s Introduction Notre expérience SAU cardio- 6000 passages par an Plus de 50% pour DT DIU d échographie en anesthésie réanimation Warren Chasseriaud Urgences cardio, soins

Plus en détail

Item 4 et 5 : Echographiedoppler

Item 4 et 5 : Echographiedoppler Item 4 et 5 : Echographiedoppler Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières 1 Introduction... 1 2 Principaux apports de l'échocardiographie-doppler

Plus en détail

Prise en charge des patients coronariens pour des interventions non cardiaques lourdes

Prise en charge des patients coronariens pour des interventions non cardiaques lourdes Prise en charge des patients coronariens pour des interventions non cardiaques lourdes Colloque multidisciplinaire Cardiologie, Chirurgie cardio-vasculaire et Cardiopédiatrie HUG Jeudi 1 mars 2007 Pierre

Plus en détail

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Secrétaire Général de la Société Française de Cardiologie Service de Cardiologie B, CHU de Toulouse 2 cet intervenant : a déclaré n avoir aucun lien

Plus en détail

Prévention de la thrombose veineuse

Prévention de la thrombose veineuse Prévention de la thrombose veineuse William H. Geerts, MD, FCCP; Graham F. Pineo, MD; John A. Heit, MD; David Bergqvist, MD, PhD; Michael R. Lassen, MD; Clifford W. Colwell, MD and Joel G. Ray, MD, MSc

Plus en détail

LA PCT : Un marqueur passionnant? Dr BONNEIL Réanimation adulte CH Pau

LA PCT : Un marqueur passionnant? Dr BONNEIL Réanimation adulte CH Pau LA PCT : Un marqueur passionnant? Dr BONNEIL Réanimation adulte CH Pau PLAN PCT AUX URGENCES MARQUEUR DIAGNOSTIQUE? MARQUEUR PRONOSTIQUE? PCT ET ANTIBIOTHERAPIE PCT et COUTS PCT et CHIRURGIE DESCRIPTION

Plus en détail

POSE D ENDOPROTHÈSE FENÊTRÉE/MULTIBRANCHES

POSE D ENDOPROTHÈSE FENÊTRÉE/MULTIBRANCHES POSE D ENDOPROTHÈSE FENÊTRÉE/MULTIBRANCHES DANS LE TRAITEMENT DES ANÉVRISMES AORTIQUES COMPLEXES Rapport d évaluation technologique OCTOBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du

Plus en détail

ASSISTANCES VENTRICULAIRES DANS L I.C. aigüe. Dr Vlad Gariboldi Chirurgie cardiaque Timone 19 avril 2015

ASSISTANCES VENTRICULAIRES DANS L I.C. aigüe. Dr Vlad Gariboldi Chirurgie cardiaque Timone 19 avril 2015 ASSISTANCES VENTRICULAIRES DANS L I.C. aigüe Dr Vlad Gariboldi Chirurgie cardiaque Timone 19 avril 2015 Choc cardiogénique Pronostic vital engagé «rapidement» Index Cardiaque

Plus en détail

MALADIE DE RENDU-OSLER

MALADIE DE RENDU-OSLER MALADIE DE RENDU-OSLER Sommaire MALADIE DE RENDU-OSLER 24 AAP et anticoagulants 25 Abcès cérébraux 26 Accouchement césarienne 27 Accouchement voie basse 28 Activité physique 29 Allaitement 30 Anesthésie

Plus en détail

Accident ischémique transitoire et expertise aéronautique

Accident ischémique transitoire et expertise aéronautique Accident ischémique transitoire et expertise aéronautique Actualités et place des examens ultrasoniques MARICOURT V, NGUYEN HUYNH S, DIARD A, BISCONTE S Base aérienne 106 Mérignac MC Sylvain NGUYEN HUYNH

Plus en détail

!"#$%&%'&()*"+%&*'%$,)-$#./%&0%& 12*'-3"4$5%&0%&12*6",%&*7065#'*1%& "658/

!#$%&%'&()*+%&*'%$,)-$#./%&0%& 12*'-34$5%&0%&12*6,%&*7065#'*1%& 658/ !"#$%&%'&()*"+%&*'%$,)-$#./%&0%& 12*'-3"4$5%&0%&12*6",%&*7065#'*1%& "658/ 9"&:*"(;?&@/#'&AB>C Liens d intérêts: Aucun %&'()*+$)&,"-&.&/(&01"-*-&(/($)&23+$)-+-&("&451#&1'6-()1*-+ %&'()*+$)&,"-&.&/(&01"-*-&(/($)&23+$)-+-&("&451#&1'6-()1*-+

Plus en détail

Traitement Endovasculaire des Anévrysmes de l Aorte Abdominale

Traitement Endovasculaire des Anévrysmes de l Aorte Abdominale Traitement Endovasculaire des Anévrysmes de l Aorte Abdominale Marc SIROL, MD, PhD Service de Radiologie Vasculaire Interventionnelle Imagerie Cardiaque Hôpital Lariboisière Paris Aucuns Conflits d intérêts

Plus en détail

Monitorage Hémodynamique et Remplissage au Bloc Opératoire

Monitorage Hémodynamique et Remplissage au Bloc Opératoire Monitorage Hémodynamique et Remplissage au Bloc Opératoire Journée Régionale Poitevine Alain CHARRÉ - Dr Laurent SOUBIRON Département Anesthésie Réanimation CHU Poitiers Collectif des Infirmiers Anesthésistes

Plus en détail

Risque cardiaque en chirurgie non cardiaque

Risque cardiaque en chirurgie non cardiaque Risque cardiaque en chirurgie non cardiaque Pr Alexandre OUATTARA Service d Anesthésie Réanimation II, Pôle d Anesthésie-Réanimation Hôpital du Haut-Lévêque, Groupe Hospitalier Sud, CHU de Bordeaux Adaptation

Plus en détail

Prévention secondaire des AVC

Prévention secondaire des AVC Prévention secondaire des AVC AVC 3 ère cause de mortalité 1 ère cause de handicap 90% d origine ischémique 40% cryptogénique Foramen ovale perméable Foramen ovale perméable C est la malformation cardiaque

Plus en détail

ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DE L AORTE, DES ARTÈRES VISCÉRALES ET DES MEMBRES INFÉRIEURS ; ANÉVRYSMES

ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DE L AORTE, DES ARTÈRES VISCÉRALES ET DES MEMBRES INFÉRIEURS ; ANÉVRYSMES Sommaire PRÉFACE DE L AUTEUR 9 QUESTIONS 11 Dossier 1ITEM N 231 13 RÉTRÉCISSEMENT AORTIQUE SERRE Dossier 2ITEM N 233 17 PÉRICARDITE AIGUË Dossier 3 ITEM N 235 21 ACFA Dossier 4 ITEM N 223 24 AOMI Dossier

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

Prévention de la thrombose Traitement de la thrombose. Simplement Clexane

Prévention de la thrombose Traitement de la thrombose. Simplement Clexane Prévention de la thrombose Traitement de la thrombose Simplement Clexane Prévention de la thrombose veineuse profonde Patient à risque élevé 1x/jour Chirurgie orthopédique majeure 1, 2 au moins 5 semaines

Plus en détail

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES Objectifs! Reconnaître et traiter précocement l ischémie! Mécanisme et cause de l obstruction! Revascularisation et sauvegarde du membre! Prévention

Plus en détail