LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES"

Transcription

1 LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO nathalie Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur

2 Épidémiologie Première cause d admission aux urgences hospitalisations / an Accident de la Voie Publique 60% Accident de sport ou du travail 20%

3 Épidémiologie Première cause d admission aux urgences hospitalisations / an CHEZ L ENFANT Accident de la Voie Publique 40% Accidents Domestiques 30%

4 Épidémiologie MORTALITE 40 à 60 % des Traumatismes Crâniens Graves SEQUELLES 60 % des Traumatismes Crâniens Graves

5 Les Lésions Élémentaires Lésions cutanées et sous cutanées Ecchymose Bosse sérosanguine Plaie linéaire étoilée avec perte de substance

6 Les Lésions Élémentaires Lésions cutanées et sous cutanées ATTENTION Chez le Nourrisson Risque de Céphalématome Avec spoliation sanguine importante

7 Les Lésions Élémentaires Lésions osseuses et durales Fracture linéaire ou comminutive de la voute Embarrure (enfoncement osseux)

8 Les Lésions Élémentaires

9 Les Lésions Élémentaires Lésions osseuses et durales CAS PARTICULIER : LA FRACTURE DU ROCHER Otorragie Paralysie faciale

10 Les Lésions Élémentaires Lésions osseuses et durales CAS PARTICULIER : LA FRACTURE DE LA BASE DU CRANE Rhinorrhée

11 Les Lésions Élémentaires

12 Les Lésions Élémentaires Lésions extra durales Hématome Extra Dural Saignement entre l os et la dure mère Artère Méningée Moyenne Symptomatologie retardée Intervalle libre

13 Les Lésions Élémentaires Lésions sous durales Hématome Sous Dural Saignement entre la dure mère et l arachnoïde Veines corticales Très rapidement progressif

14 Les Lésions Élémentaires

15 Les Lésions Élémentaires Lésions sous arachnoïdiennes Hémorragies diffuses Lésions cortico sous corticales Contusions hémorragiques Œdème cérébral Hématomes intra cérébraux secondaires

16 Prise en Charge du Traumatisé Interrogatoire Circonstances de survenue Perte de Connaissance initiale Plaintes fonctionnelles Antécédents

17 Prise en Charge du Traumatisé Examen Évaluation de la vigilance : Score de Glasgow Recherche de signes de localisation Examen des pupilles bilatéral Examen général : signes de pancarte et recherche de lésions associées

18 Le Score de Glasgow REPONSE OCULAIRE REPONSE VERBALE REPONSE MOTRICE Ouverture spontanée 4 Ouverture à la demande 3 Ouverture à la douleur 2 Pas d ouverture 1 Appropriée, orientée 5 Confuse mais cohérente 4 Incohérente 3 Incompréhensible 2 Absente 1 Ordre à la demande 6 Orientée à la douleur 5 Retrait en flexion 4 Flexion stéréotypée 3 Extension stéréotypée 2 Absente 1

19 Le Score de Glasgow REPONSE OCULAIRE REPONSE VERBALE REPONSE MOTRICE Ouverture spontanée 4 Ouverture à la demande 3 Ouverture à la douleur 2 Pas d ouverture 1 Appropriée, orientée 5 Confuse mais cohérente 4 Incohérente 3 Incompréhensible 2 Absente 1 Ordre à la demande 6 Orientée à la douleur 5 Retrait en flexion 4 Flexion stéréotypée 3 Extension stéréotypée 2 Absente 1

20 Le Score de Glasgow REPONSE OCULAIRE REPONSE VERBALE REPONSE MOTRICE Ouverture spontanée 4 Ouverture à la demande 3 Ouverture à la douleur 2 Pas d ouverture 1 Appropriée, orientée 5 Confuse mais cohérente 4 Incohérente 3 Incompréhensible 2 Absente 1 Ordre à la demande 6 Orientée à la douleur 5 Retrait en flexion ; évitement non adapté 4 Flexion stéréotypée; 3 Extension stéréotypée 2 Absente 1

21 Le Score de Glagow Varie entre 15 et 3! Simple, Reproductible A la portée des acteurs non médicaux

22 Le Score de Glagow Trois critères : ouverture des yeux réponse verbale réponse motrice Additionner les trois chiffres obtenus dans chaque élément (Y + V + M )

23 Le Score de Glagow 3 : coma profond ou mort 15 : personne parfaitement consciente < ou = 7 : coma trauma crânien grave Notion d'inconscience en premiers secours correspond globalement à un total inférieur à 7 ou 8

24 Prise en Charge du Traumatisé Fonctions vitales : Tension artérielle :!! choc hypovolémique,doit faire rechercher d autres lésions associées Saturation : pour oxygénation cérébrale correcte

25 Prise en Charge du Traumatisé Trauma rachis cervical :!! Tout trauma crânien est associé à un trauma du rachis jusqu à preuve du contraire Mobilisation en bloc!!

26 Les Lésions Élémentaires Examen du scalp et de la face Embarrure Plaie du scalp Plaie crânio cérébrale = effraction de la duremère

27 Les Lésions Élémentaires Examen du scalp et de la face Ecoulement de LCR par conduit auditif externe ( otorrhée ) Ecoulement de LCR par le nez ( rhinorrhée ) Hématome péri orbitaire

28 Les Lésions Élémentaires Examen du scalp et de la face ATTENTION!!! VACCINATION ANTI TETANIQUE A jour? Interrogatoire patient ou famille. Rappel tous les 10 ans.

29 Prise en Charge du Traumatisé Mydriase unilatérale = Engagement = Urgence Un traumatisme crânien isolé n est jamais responsable d un choc hypovolémique chez l adulte Tout traumatisme crânien doit être considéré comme un traumatisé du rachis potentiel

30 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure

31 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Pas de radio du crâne Pas de scanner Diminution progressive de la conscience Pas d hospitalisation Signes neurologiques focaux Retour à domicile Plaie pénétrante Fiche d information Embarrure

32 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure

33 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Hospitalisation Asymptomatique Surveillance Céphalées modérées Pas de perte de connaissance clinique pendant 48 h Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Scanner Glasgow 15 au moindre doute Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure

34 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure

35 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Hospitalisation Asymptomatique en soins intensifs Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Neurochirurgien Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Scanner en urgence Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure

36 L Hématome Extra Dural Saignement entre l os et la dure mère Forme typique : Perte de connaissance initiale Intervalle libre (quelques minutes à plusieurs heures) Détérioration secondaire de la conscience Il existe de nombreuses autres formes cliniques

37 L Hématome Extra Dural Signes neurologiques fonction de la localisation Temporal +++ : Déficit moteur controlatéral Mydriase homolatérale Engagement temporal rapidement mortel Frontal : Agitation Obnubilation Syndrome frontal

38 L Hématome Extra Dural Signes neurologiques fonction de la localisation Occipital : Troubles visuels Céphalées Vomissements Fosse postérieure : Hypertension intracrânienne aiguë Mort cérébrale précoce

39 L Hématome Extra Dural Scanner Cérébral en Urgence Sans injection de produit de contraste Aspect de lentille biconvexe hyperdense Effet de masse sur les structures cérébrales

40 L Hématome Extra Dural

41 L Hématome Extra Dural Traitement Intervention en urgence Volet crânien Aspiration des caillots Coagulation du vaisseau responsable Suspension de la dure mère Fermeture sur drain de Redon sous cutané

42 L Hématome Extra Dural MORTALITE GLOBALE 5 à 10 %

43 L Hématome Sous Dural Aigu Aspect clinique Traumatisme important Troubles de conscience précoce Signes de localisation Crises convulsives Évolution vers l engagement cérébral et le décès

44 L Hématome Sous Dural Aigu Scanner Cérébral en Urgence Sans injection de produit de contraste Aspect en croissant hyperdense Effet de masse sur les structures cérébrales Lésions intra cérébrales fréquemment associées

45 L Hématome Sous Dural Aigu

46 L Hématome Sous Dural Aigu Traitement Intervention en urgence Volet osseux ou tréphine Incision de la dure mère Lavage de l espace sous dural Fermeture sur drain non aspiratif

47 L Hématome Sous Dural Chronique Sujets âgés Éthyliques Prise d anticoagulants Traumatisme crânien souvent bénin et oublié Intervalle libre de 15 jours à plusieurs mois Apparition de : Céphalées nausées vomissements Ralentissement psychomoteur Syndrome confusionnel syndrome démentiel Troubles de l équilibre Déficit moteur

48 L Hématome Sous Dural Chronique Scanner cérébral Collection hypodense ou isodense Effet de masse sur les structures cérébrales

49 L Hématome Sous Dural Chronique

50 L Hématome Sous Dural Chronique Trou de Trépan Traitement Drainage pendant 48 heures TDM de contrôle à 48 heures

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES Florent PENNES Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur Épidémiologie Première cause d admission aux urgences 57 000 hospitalisations / an Accident de la Voie Publique

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HEMATOMES INTRACRÂNIENS POST-TRAUMATIQUES

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HEMATOMES INTRACRÂNIENS POST-TRAUMATIQUES Q.22 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HEMATOMES INTRACRÂNIENS POST-TRAUMATIQUES PLAN : Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION HEMATOME EXTRA-DURAL II- Evolution

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIENS. G.PARADOT, Service de Neurochirurgie, Hôpital Bicêtre

LES TRAUMATISMES CRANIENS. G.PARADOT, Service de Neurochirurgie, Hôpital Bicêtre LES TRAUMATISMES CRANIENS G.PARADOT, Service de Neurochirurgie, Hôpital Bicêtre DEFINITION Traumatisme crânien: «coup sur la tête» Problème majeur de santé publique Risques à court et long terme L'HTIC

Plus en détail

OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E.

OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E. LES ( T.C.E. ) ( T.C.E. ) OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E. Dr. E.M. GUEYE Service de neurochirurgie C.H.U. de Limoges -Les différentes complications des T.C.E.

Plus en détail

Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD

Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD CHU de Dijon 2012 Le traumatisme crânien léger (TCL) Définitions multiples

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: 01062000 Réf.: CMUB- Pagination 1 / 5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 002 Rédacteurs Dr D. HONNART (Dijon) Date 22/05/00 Validation P.

Plus en détail

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial Sommaire 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial situations d urgence et prise en charge Imagerie Radiologie du crâne : non indiqué (+-plaie

Plus en détail

TRAUMATISMES CRÂNIENS

TRAUMATISMES CRÂNIENS TRAUMATISMES CRÂNIENS La prise en charge des traumatismes crâniens a été transformée par la généralisation de la tomodensitométrie (scanner) qui a permis une exploration non invasive des parties molles.

Plus en détail

Evaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un brûlé et/ou un polytraumatisé

Evaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un brûlé et/ou un polytraumatisé Evaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un brûlé et/ou un polytraumatisé Gérard Janvier Service d Anesthésie Réanimation II CHU de Bordeaux Y. Yordanov, La Revue du Praticien

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS Février 2012 n 3

DOSSIER DU MOIS Février 2012 n 3 DOSSIERDUMOIS Février2012n 3 Guillaume LEFEBVRE glefebvre@cours-galien.fr ANNEE 2011/2012 DOSSIER NEURORADIOLOGIE Une patiente de 42 ans est admise en salle de déchocage ou vous êtes de garde pour prise

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIENS

LES TRAUMATISMES CRANIENS LES TRAUMATISMES CRANIENS Biblio: http://www.revuemedecine.com/recherche/resultat.phtml?recherche=traumatisme+cranien&x=0&y=0 AFMC Lagny Soirée du 10/05/2010 Intervenant Gaëlle MOUTON PARADOT Organisateur

Plus en détail

N. Sadeghi Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme

N. Sadeghi Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme N. Sadeghi Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme TRAUMATISME CÉRÉBRAL Introduction 1.6 millions de trauma. crânien chaque année aux US 50,000 de décès / an 70,000 de déficits

Plus en détail

Traumatisme Cérébral et Médullaire. N. Sadeghi- P.David Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme

Traumatisme Cérébral et Médullaire. N. Sadeghi- P.David Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme Traumatisme Cérébral et Médullaire N. Sadeghi- P.David Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme TRAUMATISME CÉRÉBRAL Introduction 1.6 millions de trauma. crânien chaque année aux

Plus en détail

Urgences chirurgicales

Urgences chirurgicales Urgences chirurgicales Cours Neurochirurgie numéro 1 Dr PEYRE 2 ème Partie : NEUROTRAUMATOLOGIE Introduction La traumatologie représente 19% des urgences de neurochirurgie. Les trois principales pathologie

Plus en détail

L HEMATOME EXTRA-DURAL HEMATOME SOUS DURAL. Mécanisme L HYPERTENSION INTRA-CRANIENNE AUGMENTATION DU VOLUME

L HEMATOME EXTRA-DURAL HEMATOME SOUS DURAL. Mécanisme L HYPERTENSION INTRA-CRANIENNE AUGMENTATION DU VOLUME HEMATOME SOUS DURAL L HEMATOME EXTRA-DURAL Collection sanguine constituée entre la dure-mère et l arachnoïde Epanchement sanguin entre la dure-mère et l os Version améliorée par la correction en cours

Plus en détail

Référentiel National Collège des Enseignants de Neurologie Version du 30/08/02 1

Référentiel National Collège des Enseignants de Neurologie Version du 30/08/02 1 Référentiel National Collège des Enseignants de Neurologie Version du 30/08/02 1 EVALUATION DE LA GRAVITE ET RECHERCHE DES COMPLICATIONS PRECOCES CHEZ UN TRAUMATISE CRANIO-FACIAL (201) 1. Connaissances

Plus en détail

PEC D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE

PEC D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE Q. PEC D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE PLAN : Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE : I- Mécanismes II- Conséquences : A- Lésions

Plus en détail

03/01/2017. Le traumatisme crânien (TC) n est pas un traumatisme comme les autres: C est un traumatisme du corps

03/01/2017. Le traumatisme crânien (TC) n est pas un traumatisme comme les autres: C est un traumatisme du corps Institut méditerranéen de formation en soins infirmiers Les traumatismes crâniens légers (TCL) sont un motif de recours fréquents dans les structures d urgences ( incidence de 150 à 300/100 000 habitants).

Plus en détail

Introduction : I/ Prise en charge initiale d'un traumatisé crânien (= TC)

Introduction : I/ Prise en charge initiale d'un traumatisé crânien (= TC) TRAUMATISMES CRANIO- ENCEPHALIQUES Introduction : Pathologie la plus fréquente au SAU. Rentre parfois dans le cadre d'un polytraumatisme. I/ Prise en charge initiale d'un traumatisé crânien (= TC) a) Interrogatoire

Plus en détail

HEMATOME SOUS DURAL. Collection sanguine constituée e entre la arachnoïde

HEMATOME SOUS DURAL. Collection sanguine constituée e entre la arachnoïde HEMATOME SOUS DURAL Collection sanguine constituée e entre la dure-mère et l arachnol arachnoïde L HEMATOME EXTRA- DURAL Epanchement sanguin entre la dure-mère et l osl Mécanisme Une fracture de la voûte

Plus en détail

Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé craniofacial

Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé craniofacial Item 201 Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé craniofacial I. EXAMEN CLINIQUE D UN TRAUMATISÉ CRÂNIEN (TC) II. PRISE EN CHARGE III. SURVEILLANCE INFIRMIÈRE

Plus en détail

Traumatisme crânien grave - l avis du neurochirurgien

Traumatisme crânien grave - l avis du neurochirurgien Traumatisme crânien grave - l avis du neurochirurgien Dr Zemmoura Dr Aesch Neurochirurgie CHU de Tours CMUC 17 novembre 2011 Dr ZEMMOURA - CHU Tours 1 Plan 1.Présentation du service 2.Lésions chirurgicales

Plus en détail

TRAUMATISME CRANIEN A. CHADOUTAUD 2009

TRAUMATISME CRANIEN A. CHADOUTAUD 2009 TRAUMATISME CRANIEN A. CHADOUTAUD 2009 RAPPELS Cerveau = masse molle dans un contenant solide où s organisent les différentes voies de réception et de transmission d informations pour contrôler les différentes

Plus en détail

Traumatismes crâniens mineurs (GCS 14-15) et modérés (GCS 9-13) Jean-François Payen Grenoble

Traumatismes crâniens mineurs (GCS 14-15) et modérés (GCS 9-13) Jean-François Payen Grenoble Traumatismes crâniens mineurs (GCS 14-15) et modérés (GCS 9-13) Jean-François Payen Grenoble Cas clinique AVP 19 ans, le 27/01/2012 18h50 : cycliste non casqué contre VL à haute cinétique banlieue de Grenoble

Plus en détail

I.Traumatismes Crâniens

I.Traumatismes Crâniens I.Traumatismes Crâniens 60% accidents de la voie publique 48% automobile 17% moto 18% piéton Autres 40% Chutes 13% ébriété AT 16% Agressions 4% Sport 3% Armes à feu Enfants battus Fc intrinsèques Accident

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

TRAUMATISMES CRÂNIENS L ADULTE

TRAUMATISMES CRÂNIENS L ADULTE Dr amara korba Maitre assistant neurochirurgie CHU Constantine 1 TRAUMATISMES CRÂNIENS L ADULTE Objectifs : - Connaître la classification des traumatismes crâniens et l échelle de Glasgow - Connaître les

Plus en détail

I Traumatismes crâniens

I Traumatismes crâniens I Traumatismes crâniens 100 à 300/100 000 par an 2 à 3 hommes pour une femme Pic 15-25 ans 2/3 < 30 ans AVP 60% > chutes 25% > accidents de sport,agressions et plaies par balles Critères de gravité? 72%

Plus en détail

GUIDE DE CORRECTION EVALUATION MODULE NEUROCHIRURGIE SUR 10 POINTS

GUIDE DE CORRECTION EVALUATION MODULE NEUROCHIRURGIE SUR 10 POINTS IFSI La Tronche Promotion 2002/2005 CHU de Grenoble Etudiants de 3 ème année Vendredi 5 Novembre 2004 GUIDE DE CORRECTION EVALUATION MODULE NEUROCHIRURGIE SUR 10 POINTS Cas concret Monsieur B. 47 ans a

Plus en détail

NEURORADIOLOGIE OU NEUROIMAGERIE

NEURORADIOLOGIE OU NEUROIMAGERIE NEURORADIOLOGIE OU NEUROIMAGERIE -En premier lieu, il faut expliquer en quoi consiste la Neuro-imagerie sachant que les progrès actuels de la haute technologie et du traitement de l image par ordinateurs

Plus en détail

SANTE TRAVAIL L INDUSTRIE

SANTE TRAVAIL L INDUSTRIE SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE L INDUSTRIE ASBL 6, rue Antoine de Saint-Exupéry B.P. 326 L-2013 Luxembourg Tel 260 061 Fax 260 067 77 sti.centre@sti.lu www.sti.lu Le squelette Structure de l os SERVICE

Plus en détail

Physiopathologie en soins intensifs. Traumatologie (système nerveux)

Physiopathologie en soins intensifs. Traumatologie (système nerveux) Physiopathologie en soins intensifs Traumatologie (système nerveux) Dr P. Stammet Médecin Anesthésiste-Réanimateur Service des Soins Intensifs Polyvalents Centre Hospitalier de Luxembourg Mail: stammet.pascal@chl.lu

Plus en détail

N INDICATIONS ET MODALITÉS D'APPEL DE L'ASTREINTE DE NEUROCHIRURGIE AU CHU DE DIJON PAR LES URGENTISTES . P R O C E D U R E..

N INDICATIONS ET MODALITÉS D'APPEL DE L'ASTREINTE DE NEUROCHIRURGIE AU CHU DE DIJON PAR LES URGENTISTES . P R O C E D U R E.. . P R O C E D U R E.. N 006 2015 INDICATIONS ET MODALITÉS D'APPEL DE L'ASTREINTE DE NEUROCHIRURGIE AU CHU DE DIJON PAR LES URGENTISTES RÉDACTEURS : RUB : Dr BARONDEAU-LEURET Agnès CMUB :. Dr FADDOUL Minerva.

Plus en détail

Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un service des urgences

Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un service des urgences Article publié dans le journal American Journal of Emergency Medecine en Mai 2012 Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un

Plus en détail

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux FMC du GMBS La Châtre CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux 05/01/2010 1 CEPHALEES 1) Aigues 2) Sub-aigues 3) chroniques 05/01/2010 2 CEPHALEES

Plus en détail

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une sinusite ou être secondaire à une affection oculaire

Plus en détail

CAT FACE A UN TRAUMATISME CRANIEN

CAT FACE A UN TRAUMATISME CRANIEN Etiologies Docteur F. DEGROOTTE / SAMU 02 CAT FACE A UN TRAUMATISME CRANIEN AVP : 75 % (70 % de décès) Chutes : 20 % (âges extrêmes) Autres : 5 % (armes à feu) Mécanisme IMPACT DIRECT DEFORMATION DU CRANE

Plus en détail

2-Sexe et âge : le sexe masculin prédomine dans 70% des cas, plus de 50% ont des tramatismes crâniens à un âge ans.

2-Sexe et âge : le sexe masculin prédomine dans 70% des cas, plus de 50% ont des tramatismes crâniens à un âge ans. Neuro-chir Dr.Louat I-Introduction Les TCE constituent la plus fréquentes des affections du SNC. Le pronostic d un TC dépend de plusieurs facteurs : la rapidité et la qualité de PEC initiale ; la hiérarchie

Plus en détail

Cas clinique. SAU Thionville

Cas clinique. SAU Thionville Cas clinique SAU Thionville Mme O, 64 ans, pas d ATCD particulier Adressée par MT pour céphalées, cervicalgies et déficit moteur du membre supérieur gauche En fait : céphalée datant d il y a 6 jours A

Plus en détail

A. Des brulures étendues B. Des diarrhées et vomissements importants C. Une hémorragie cérébrale D. Un traumatisme abdominal important

A. Des brulures étendues B. Des diarrhées et vomissements importants C. Une hémorragie cérébrale D. Un traumatisme abdominal important Choix multiples 4.1 Choix multiples 4.2 Choix multiples 4.3 Choix multiples 4.4 Choix multiples 4.5 Choix multiples 4.6 Laquelle de ces manifestations isolées n est pratiquement jamais la cause d un état

Plus en détail

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES CRANIENS LEGERS AUX URGENCES PEDIATRIQUES DU C.H.U DE BORDEAUX.

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES CRANIENS LEGERS AUX URGENCES PEDIATRIQUES DU C.H.U DE BORDEAUX. EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES CRANIENS LEGERS AUX URGENCES PEDIATRIQUES DU C.H.U DE BORDEAUX Dr BOMBARD Adrien I. INTRODUCTION Les traumatismes crâniens (TC) sont un motif fréquent

Plus en détail

PROCESSUS TRAUMATIQUES

PROCESSUS TRAUMATIQUES IFSI REGION AQUITAINE Université de Bordeaux ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 FORMATION EN SOINS INFIRMIERS IFSI AQUITAINE 2 re SESSION JUILLET 2015 UE 2.4 SEMESTRE 1 PROCESSUS TRAUMATIQUES REFERENT UNIVERSITAIRE

Plus en détail

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dr Porta Basile IMADIS TELERADIOLOGIE 24/06/2017 Un détenu en détresse Patient de 71 ans adressé pour suspicion d AVC thrombolysable Hémiparésie gauche

Plus en détail

Traumatologie du RACHIS : Accidents sportifs PATHOLOGIES:

Traumatologie du RACHIS : Accidents sportifs PATHOLOGIES: Traumatologie du RACHIS : - fracture vertébrale - épidémiologie: avp accdt sportifs Accidents sportifs PATHOLOGIES: 1 Description 2 Causes, Mécanismes 3 Evaluation, Evolution 4 Conduite PRATIQUE 5 Traitement,

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas I. Mimouni, S. Lezar, F. Essodegui, W. Zamiati, at A. Adil Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Plus en détail

Interprétation des constatations neuroradiologiques cas cliniques quiz. Philippe Maeder Neuroradiologie C.H.U.V.

Interprétation des constatations neuroradiologiques cas cliniques quiz. Philippe Maeder Neuroradiologie C.H.U.V. Interprétation des constatations neuroradiologiques cas cliniques quiz Philippe Maeder Neuroradiologie C.H.U.V. 34 ans, accident vélo contre voiture, GCS 3 mydriase bilatérale, convulsions Contusions et

Plus en détail

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3)

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) DEFINITION Hémorragie localisée aux espaces sous-arachnoïdiens du cerveau, et plus rarement aux espaces péri-médullaires. ETIOLOGIE fréquence : 5 habitants âge maximum

Plus en détail

Cours pour la deuxième année Médecine. Dr MAAREF Khaled

Cours pour la deuxième année Médecine. Dr MAAREF Khaled Cours pour la deuxième année Médecine Dr MAAREF Khaled Année universitaire 2010/2011 Le terme meninx (membrane), a été utilisé dés l an 250 avant J.-C. pour décrire l'enveloppe non osseuse du SNC Le SNC

Plus en détail

Traumatisme cérébral et médullaire. Tudor Costachescu, M.D.

Traumatisme cérébral et médullaire. Tudor Costachescu, M.D. Traumatisme cérébral et médullaire Tudor Costachescu, M.D. Plan Épidémiologie Pathophysiologie Prise en Charge Conclusion Bla bla Statistique 5.3 millions vivent avec des séquelles post trauma cérébral

Plus en détail

Hémorragies méningées. DES Neurochirurgie 22 Avril 2011

Hémorragies méningées. DES Neurochirurgie 22 Avril 2011 Hémorragies méningées DES Neurochirurgie 22 Avril 2011 Un homme de 57 ans, sans antécédents particuliers, présente de façon brutale à son domicile une céphalée aiguë en «coup de poignard», accompagnée

Plus en détail

Traumatisme crânien. Objectifs Faire le bilan des lésions du cerveau, de la voûte, de la base du crâne, de la face et du scalp.

Traumatisme crânien. Objectifs Faire le bilan des lésions du cerveau, de la voûte, de la base du crâne, de la face et du scalp. 29 CHAPITRE Objectifs Faire le bilan des lésions du cerveau, de la voûte, de la base du crâne, de la face et du scalp. Technique l Série sans injection dans le plan axial. l Étude en fenêtre cérébrale

Plus en détail

L ENFANT POLYTRAUMATISE

L ENFANT POLYTRAUMATISE L ENFANT POLYTRAUMATISE Dr Jean-Christophe BOUCHUT Hôpital Edouard Herriot - Lyon L enfant polytraumatisé Polytraumatisé = patient traumatisé dont le mécanisme lésionnel est susceptible d engendrer au

Plus en détail

Traumatisme crânien bénin de l enfant : De la régulation au retour à domicile. Dr Richer olivier Urgences pédiatriques CHU Bordeaux

Traumatisme crânien bénin de l enfant : De la régulation au retour à domicile. Dr Richer olivier Urgences pédiatriques CHU Bordeaux Traumatisme crânien bénin de l enfant : De la régulation au retour à domicile Dr Richer olivier Urgences pédiatriques CHU Bordeaux Qu est qu un traumatisme crânien léger (TCL) En anglais : minor headtrauma

Plus en détail

Les accidents Vasculaires cérébraux

Les accidents Vasculaires cérébraux Les accidents Vasculaires cérébraux Notes sur le cours du Dr Abraham Le 04/11/2009 1 Table des matières 1 Dierentes formes 4 2 Examen clinique 4 3 Conduite du raisonnement clinique 6 3.1 Accident vasculaire?..............................

Plus en détail

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Jeune femme de 25 ans, enceinte de 3 mois d une première grossesse Se présente

Plus en détail

CAS CLINIQUE

CAS CLINIQUE CAS CLINIQUE Un chauffard âgé de 21ans victime d un AVP a consulte aux urgences. L examen :victime en bon état de conscience. Pas d ATCD pathologique notable. Pas de prise médicamenteuse. Tension artérielle

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE GENERALE

TRAUMATOLOGIE GENERALE Docteur Erik BOQUET Page 1 30/06/2008 TRAUMATOLOGIE GENERALE (Docteur Erik BOQUET) 1 TRAUMATISMES CRANIENS (TC) Devant un TC récent, il est important de reconnaître si le blessé doit être transporté rapidement

Plus en détail

Prise en charge des TC légers aux urgences. Caroline de la Rivière DESC de médecine d urgences

Prise en charge des TC légers aux urgences. Caroline de la Rivière DESC de médecine d urgences Prise en charge des TC légers aux urgences Caroline de la Rivière DESC de médecine d urgences Définition: Le traumatisme crânien est défini comme tout traumatisme au niveau de la tête, à l exception des

Plus en détail

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA «J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA CEPHALEES Prévalence estimée à + de 90% dans la population occidentale Motif de 4% des passages dans les services d urgence International

Plus en détail

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie suspecte : que cache-t-elle? journée de neurochirurgie Michel W. Bojanowski, MD, FRCSC, et Nancy McLaughlin, MD Présenté par l Université de Montréal dans le cadre de La deuxième Journée du Département

Plus en détail

Traumatisme crânien en aparté: les lésions traumatiques

Traumatisme crânien en aparté: les lésions traumatiques Traumatisme crânien en aparté: les lésions traumatiques IFSI 2012/2013 Dr Melaine HIA Desgenettes En aparté hématome Epanchement de sang dans un tissu faisant suite à la rupture spontanée ou traumatique

Plus en détail

Déficit neurologique récent

Déficit neurologique récent 33 Item 192 Déficit neurologique récent I. LIMITES DU CHAPITRE II. CLÉS DU DIAGNOSTIC NEUROLOGIQUE III. DÉFICIT FOCAL CENTRAL TRANSITOIRE IV. DÉFICIT NEUROLOGIQUE CENTRAL CONSTITUÉ V. PARAPLÉGIE ET TÉTRAPLÉGIE

Plus en détail

Association des Médecins-Chefs de Théâtre de Paris et Région Parisienne

Association des Médecins-Chefs de Théâtre de Paris et Région Parisienne Association des Médecins-Chefs de Théâtre de Paris et Région Parisienne Rapport annuel des interventions médicales Année 2016 (janvier 2016 décembre 2016) Professeur Pierre Bonfils Hôpital Européen Georges

Plus en détail

ÉVALUATION GRAVITÉ ET COMPLICATIONS PRÉCOCES D UN TRAUMA CRANIO-FACIAL

ÉVALUATION GRAVITÉ ET COMPLICATIONS PRÉCOCES D UN TRAUMA CRANIO-FACIAL ÉVALUATION GRAVITÉ ET COMPLICATIONS PRÉCOCES D UN TRAUMA CRANIO-FACIAL CAT Interrogatoire, proches ++ ATCD, anticoagulants Contexte et mécanisme du TC Perte connaissance initiale Aggravation secondaire

Plus en détail

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris CÉPHALÉES ET MIGRAINE Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris AMIFORM 17 et 18 Octobre 2012 GÉNÉRALITÉS Pathologie fréquente souvent sous estimée or : Menace parfois vitale Pronostic

Plus en détail

DOSSIER PROGRESSIF n 3 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016

DOSSIER PROGRESSIF n 3 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 DOSSIER PROGRESSIF n 3 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 Vous débutez comme interne de maxillo-facial. C'est le premier jour que vous avez le bip! Votre premier appel de la journée est pour un patient d'une

Plus en détail

Harmonisations des protocoles de prise en charge des TCL à la phase aiguë. Philippe Decq, Hélène Staquet, neurochirurgie, CHRU Paris

Harmonisations des protocoles de prise en charge des TCL à la phase aiguë. Philippe Decq, Hélène Staquet, neurochirurgie, CHRU Paris Harmonisations des protocoles de prise en charge des TCL à la phase aiguë Philippe Decq, Hélène Staquet, neurochirurgie, CHRU Paris 1 définir T.C.? Traumatisme Crânien? Traumatisme Céphalique? (Head injury)

Plus en détail

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Céphalées de l enfant Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Objectifs du cours N 98. Céphalée aiguë et chronique chez l'adulte et l'enfant - Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée

Plus en détail

Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S

Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S Le coma: généralités Définition: Perte prolongée de l état de conscience plus ou moins complète,difficilement

Plus en détail

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel Monsieur B., 38 ans HTA + Obésité négligées Flou visuel droit brutal, durée 1H, spontanément régressif reprise de la symptomatologie Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Plus en détail

Physiopathologie du traumatisme crânien

Physiopathologie du traumatisme crânien Physiopathologie du traumatisme crânien Concepts fondamentaux Enceinte fermée Lésions primaires - lésions secondaires Lésions primaires Lésions de contacts Lésion d inertie Lésions de contacts (1) Aucun

Plus en détail

Les comas non traumatiques

Les comas non traumatiques Les comas non traumatiques Insuffisance Cérébrale Défaillance cérébrale globale Trouble de la conscience F. Damas Unité de Soins Intensifs CHR de la Citadelle Définitions Coma Obnubilation Stupeur Coma:

Plus en détail

(Saturation : 93% AA)

(Saturation : 93% AA) Jean-Paul, 19 ans, fait du vélo sur la route. Il est heurté par une voiture. Il est projeté sur le pare-brise de la voiture, qui a éclaté sous la force de l impact. Il perd connaissance pendant quelques

Plus en détail

Noyade. Dr François JAVAUDIN Urgences SAMU 44

Noyade. Dr François JAVAUDIN Urgences SAMU 44 Noyade Dr François JAVAUDIN Urgences SAMU 44 Définition OMS Insuffisance respiratoire résultant de la submersion (totalité du corps dans l eau) ou de l immersion (face de la victime) en milieu liquide

Plus en détail

(Saturation : 93% AA)

(Saturation : 93% AA) Un homme de 22 ans circule sans casque en moto. Il est heurté par une voiture qui circule à environ 60 km/hr. Il est projeté sur une distance de 6 mètres au sol. Le patient est inconscient. Il est transporté

Plus en détail

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Cas Clinique 1 Patiente de 42 ans Facteurs de risque : tabac, contraception orale,

Plus en détail

Les Accidents Vasculaires Cérébraux

Les Accidents Vasculaires Cérébraux Semestre des urgences médico-chirurgicales Semestre des Cours urgences de 6 ème médico-chirurgicales année médecine Cours de Promotion 6 ème année 2016 médecine 2017 Promotion 2016 2017 Les Accidents Vasculaires

Plus en détail

pour l'ecn : une image, un diagnostic

pour l'ecn : une image, un diagnostic pour l'ecn : diagnostic une image, un neurologie Patiente de 65 ans CAS 2 : Céphalée et hémiparésie droite 48h après un traumatisme crânien Scanner cérébral sans injection Plan axial Hyperdensité spontanée

Plus en détail

Amélioration de la saisie de la gravité des blessures

Amélioration de la saisie de la gravité des blessures Amélioration de la saisie de la gravité des blessures PD Dr. Kai-Uwe Schmitt Dr. med. Kerstin Furter Laura Baumgartner, MSc ETH www.agu.ch Motivation Actuellement: saisie de la gravité des blessures insatisfaisante

Plus en détail

Anatomie normale scanner injecté

Anatomie normale scanner injecté Neuroradiologie 1 Index Anatomie Rx standard: sinus normal Rx standard: Sinus anormal Hématome épidural en TDM Hématome sous dural en TDM Hématome intraparenchymateux en TDM HSA (hémorragie sous arachnoidienne)

Plus en détail

Traumatisme crânio-cérébral cérébral. Page 1

Traumatisme crânio-cérébral cérébral. Page 1 Séquelles et pronostic à long terme Devenir d'une population d'enfants ayant été hospitalisés en service de rééducation dans le cadre d'une maltraitance possible ou certaine Trois cas cliniques H.Toure,

Plus en détail

Les céphalées secondaires Expérience de la consultation de neurologie à l EHS Ait Idir

Les céphalées secondaires Expérience de la consultation de neurologie à l EHS Ait Idir 8 ème congrès national & 3 ème congrès Pan Arabe de lutte contre la douleur Alger octobre 2012 Les céphalées Expérience de la consultation de neurologie à l EHS Ait Idir S. Bahbouh ; M. Ait Kaci Ahmed

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) L accident vasculaire cérébral, dit aussi «attaque cérébrale», est dû à une interruption brutale de l irrigation sanguine d une zone du cerveau. L interruption

Plus en détail

TRAUMATISMES FERMÉS DES VAISSEAUX DU COU

TRAUMATISMES FERMÉS DES VAISSEAUX DU COU TRAUMATISMES FERMÉS DES VAISSEAUX DU COU Journées en Traumatologie 07/10/2010 Dr HAUTIN Etienne Introduction Pathologie rare (0,1 %) Mortalité (40 %) et morbidité importantes (80 %) Phase initiale : en

Plus en détail

Hypertension intra-crânienne

Hypertension intra-crânienne Hypertension intra-crânienne Introduction Les hémisphères cérébraux et cérébelleux: contenus par des structures méningées dure-mériennes (faux du cerveau, tente du cervelet) au sein d une boite crânienne

Plus en détail

Quel est votre hypothèse diagnostique principale. Quels éléments recherchez vous à l interrogatoire et l examen?

Quel est votre hypothèse diagnostique principale. Quels éléments recherchez vous à l interrogatoire et l examen? Patiente de 92 ans douleurs abdominales brutales flanc droit sans défense ni contracture ni trouble du transit en juillet 2006 patiente vivant seule à domicile.arrivée aux urgences avec les pompiers prévenus

Plus en détail

coma non traumatiques

coma non traumatiques coma non traumatiques Pr Gilles BERNARDIN Réanimation Médicale Hôpital de l Archet, CHU Nice définir un coma reconnaître ce qui n est pas un coma examiner un patient comateux prescrire les examens paracliniques

Plus en détail

Enquête de Pratique: Traumatisme Crânien et Urgence

Enquête de Pratique: Traumatisme Crânien et Urgence Enquête de Pratique: Traumatisme Crânien et Urgence Soirée du Mercredi 23 Mars 2011 à 19h30 au DDS du CFCMU Invité: Dr Karim Tazarourte, service Urgences-Réanimation 77 Melun Groupe coordonnateur : Marielle

Plus en détail

L Hypotension Intracrânienne Spontanée. Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse

L Hypotension Intracrânienne Spontanée. Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse L Hypotension Intracrânienne Spontanée Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse Clinique «typique» Céphalée caractéristique : Critères IHS: «céphalées diffuses ou sourdes s aggravant

Plus en détail

Traumatisme Cérébral. Tudor Costachescu, M.D.

Traumatisme Cérébral. Tudor Costachescu, M.D. Traumatisme Cérébral Tudor Costachescu, M.D. Plan Épidémiologie Pathophysiologie Prise en Charge Conclusion Bla-bla Statistique 5.3 millions vivent avec des séquelles post trauma cérébral En un an: 52,000

Plus en détail

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale définition céphalées Douleur de l extrémité céphalique et faciale Toute céphalée n est pas une migraine+++ interrogatoire Début : brutal? À l effort? Signes d accompagnements : nausées, signes neurologiques+++,oculaires,

Plus en détail

Méthode de sélection des lésions cérébrales traumatiques dans le PMSI

Méthode de sélection des lésions cérébrales traumatiques dans le PMSI Méthode de sélection des lésions cérébrales traumatiques dans le PMSI Paget LM, Dupont A, Pédrono G, Lasbeur L, Thélot B. Santé publique France, Unité traumatisme TR17J072 CONTEXTE Globalement peu de travaux

Plus en détail

EVALUATION : U.E. 2.4 Semestre 1. ANNEE SCOLAIRE 2016/2017 Session 1 ; Session 3 NOTE :.. / /20 NOM ET SIGNATURE DU CORRECTEUR :..

EVALUATION : U.E. 2.4 Semestre 1. ANNEE SCOLAIRE 2016/2017 Session 1 ; Session 3 NOTE :.. / /20 NOM ET SIGNATURE DU CORRECTEUR :.. INSTITUT DE FORMATION DES PROFESSIONS PARAMEDICALES René TOSTIVINT : Institut de Formation en Soins Infirmiers & Institut de Formation d Aides-Soignants 69, rue de Rieuville B.P. 69-28102 DREUX Cedex Tél.

Plus en détail