Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie"

Transcription

1 Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes

2 Plan Risque de récidive et prévention Avant l AVC : l AIT Risques vasculaires après un AVC Traitements de prévention Facteurs de risque vasculaire Traitements anti-thrombotiques Chirurgie artérielle / Fibrillation auriculaire Prise en charge de l épilepsie

3 AIT = Accident ischémiquetransitoire Qu est-ce que c est? La même chose qu un AVC mais qui dure moins de 10 mn : Paralysie d un côté du corps Paralysie faciale Trouble du langage, etc L artère se bouche et se débouche et risque de se reboucher! Urgence +++

4 20 à 25% des patients hospitalisés pour AVC signalent un AIT auparavant Ne pas négliger l AIT!

5 Qu est-ce qui n est pas un AIT? Nombreux diagnostics différentiels pour un AIT : Migraine Crise d épilepsie Vertige périphérique Malaise vagal Hypoglycémie Ictus amnésique etc Un AIT ne provoque pas de : Perte de connaissance Altération de la conscience ou Confusion isolée Agitation brutale Céphalée brutale Faiblesse généralisée Amnésie

6 Risques d évènements vasculaires après infarctus cérébral/ait Risques annuels : Médiane Récidive d AVC : 0,6% à 8,2% 4 à 5% Infarctus du myocarde : 0,3% à 4,7% ~ 2% Décès vasculaire : 0,1% à 4,7 ~ 2% Touzé et al, Arch Mal Cœur 2005, 98 (IV) : 15-30

7 Facteurs de risque vasculaire des AVC : de nombreuses recherches On pourrait réduire de 80% le risque d AVC dans le monde avec les 5 mesures suivantes : Traiter toute HTA Ne plus fumer Lutter contre l obésite abdominale Avoir une alimentation équilibrée Avoir une activité physique régulière O Donnel et al, Lancet 2010; 376:112-23

8 Donc les facteurs de risque sont importants et hiérarchisés Hypertension artérielle +++ Tabac ++ Hypercholestérolémie + Risque d AVC x 4 Risque d AVC x 2 Diabète Alcool,

9 HTA dans la population : largement négligée Une personne sur 5 est hypertendue en France Correctement traités : 20% Identifiés : 50% Dépistage de l HTA : une priorité de santé publique : 1 x par an après 45 ans

10 Risque d AVC selon le niveau de la PA patients suivis pendant 12 ans < >180 Pression Artérielle Systolique (mmhg) Stamler, Arch Int Med 1993

11 Les conseils lorsqu on est hypertendu Surveiller l efficacité des traitements = mesure régulière de sa pression artérielle Se maintenir à son poids de forme Lutter contre la sédentarité Limiter les aliments riches en sel (charcuterie, fromage, ) Prendre régulièrement son traitement

12 Tabagisme et AVC On estime qu environ 25% des AVC sont attribuables au tabac En plus du risque d infarctus, risque de rupture d anévrysme cérébral hémorragie méningée (chez le jeune ++)

13 Attention chez la femme jeune! Risque particulier après 40 ans si : Migraine Contraception orale Tabac

14 Risque relatif d AVC après arrêt du tabac 1,4 1,2 1 0,8 0,6 0,4 0,2 0 Tabagisme actif < 2 2 à 4 5 à 9 > 9 Non fumeur Nombre d années de sevrage Kawachi et al JAMA 1993; 269:

15 Autres facteurs de risque à prendre en compte Hypercholestérolémie Traitement par statine (Tahor, Zocor, Crestor, ) Diabète Traitement par spécialiste Alcool Réduction de la consommation voire sevrage Syndrome d apnées du sommeil appareillage

16 Les médicaments de la prévention Efficaces dans la durée Ne pas les réduire ou les arrêter sans avis médical ++ Traitement des facteurs de risque (voir plus haut) : Anti-hypertenseurs, Statines, etc, avec des objectifs très stricts après un 1 er AVC Médicaments anti-thrombotiques : Anti-plaquettaires : Aspirine +++ Plavix (Clopidogrel) Anticoagulants (en particulier si cause cardiaque) : AVK ou Anticoagulants directs

17 Deux maladies à traiter avant qu elles ne provoquent un AVC Fréquentes chez le sujet âgé Arythmie du cœur par fibrillation auriculaire Sténose athéromateuse serrée de l artère carotide 10% de population > 80 ans Continue ou paroxystique Souvent négligée ++ Diagnostic par pouls irrégulier/ecg Holter enregistrements prolongés Traitements efficaces ++ AVK, Anticoagulants oraux En l absence d AIT, le traitement médicamenteux suffit Mais si AIT : risque d AVC important dans les jours suivants ++ Traitement chirurgical efficace ++

18 Fibrillation auriculaire Prévalence (%) ,3 7,2 10,3 9,1 11, ,0 0,10,2 0,4 0,9 1,7 1,7 1,0 3,4 5,0 5,0 < Age (ans)

19 Sténose athéromateuse de l artère carotide

20 Plan Risque de récidive et prévention Avant l AVC : l AIT Risques vasculaires après un AVC Traitements de prévention Facteurs de risque vasculaire Traitements anti-thrombotiques Chirurgie artérielle / Fibrillation auriculaire Prise en charge de l épilepsie

21 Epilepsie et AVC Un lien fort! Epilepsie = une des séquelles après un AVC Les AVC représentent : Environ 10% de l ensemble des crises épileptiques Plus de 50% des épilepsies découvertes après 65 ans ++ En cas d antécédent d AVC : Risque de crise épileptique multiplié par 20 AVC = cause majeure d épilepsie de l adulte Hauser et al, Epilepsia 1993 ; Burn et al, 1997

22 Propagation de l onde épileptique à partir d un AVC

23 Crises post-avc : Définitions Crises inaugurales (1ères heures) AVC Crises précoces 2 semaines UNV Crises tardives Rééducation / Domicile

24 Le type de l AVC Crises épileptiques post-avc Facteurs favorisants Hémorragie cérébrale > Infarctus Le volume de l AVC Grand > Petit La localisation de l AVC Atteinte corticale (substance grise) > atteinte substance blanche ou du cervelet Les médicaments du patient Psychotropes, corticoïdes Sevrage en benzodiazépine Autres facteurs liés au patient Alcool >> >>

25 Crise épileptique chez un patient AVC Que faire? Immédiatement : comme pour toute crise : Position latérale de sécurité Ne pas chercher à «protéger la langue» Protéger environnement si clonies (coussins, ) Si les clonies durent + de 10 mn : appel SAMU Aide le patient à sortir de sa phase de confusion Après : Avis médical Revoir le neurologue référent traitement antiépileptique de prévention : Lamictal, Keppra, Dépakine, Tégrétol,

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque de

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) L accident vasculaire cérébral, dit aussi «attaque cérébrale», est dû à une interruption brutale de l irrigation sanguine d une zone du cerveau. L interruption

Plus en détail

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 1 DEFINITION Perturbation Soudaine de l irrigation du cerveau 2 Pour vivre: le cerveau a besoin d énergie et d oxygène

Plus en détail

Votre association. Informer Soutenir Aider. Bayeux -16 novembre Journée d information Etre acteur après un AVC

Votre association. Informer Soutenir Aider. Bayeux -16 novembre Journée d information Etre acteur après un AVC Votre association Informer Soutenir Aider Conseiller Réunir Bayeux -16 novembre 2016 - Journée d information Etre acteur après un AVC AVC ou «attaque cérébrale» Brutalement Une région du cerveau ne fonctionne

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations 2007 2008 de l HAS Dr JF ALBUCHER Service de Neurologie Vasculaire (Pr F Chollet) CHU TOULOUSE

Plus en détail

AVC Une maladie hétérogène

AVC Une maladie hétérogène AVC Une maladie hétérogène Pr. Jean-Louis MAS Journée Recherche et Santé AVC: de la clinique à la physiopathologie Paris, 24 novembre 2015 AVC: une maladie hétérogène Hémorragie méningée 5% 80% Infarctus

Plus en détail

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN 2011-2012 Dr S. BENBEKHTI Epidémiologiste Service de Prévention Générale Direction de Santé et Population Wilaya de TLEMCEN E-mail: samira_med2010@hotmail.fr

Plus en détail

l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand Paris cedex 14

l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand Paris cedex 14 l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand 75674 Paris cedex 14 Quelques chiffres marquants Page 2 1 AVC toutes les 4 mn dans le monde. Environ 150 000 nouveaux cas par an en France, la moitié

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC 1 SOMMAIRE Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Qu est-ce que l on entend par AVC? 4 Que se passe-t-il quand on fait un AVC?

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DES AVC

LA PRISE EN CHARGE DES AVC LA PRISE EN CHARGE DES AVC PAR ALEXIA, SUREKA, ELIMANE ET MARUSCHKA POURQUOI S INTÉRESSER AUX AVC? - Pathologie négligée de la prévention primaire. - Problème important dans la société et d importance

Plus en détail

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dr Porta Basile IMADIS TELERADIOLOGIE 24/06/2017 Un détenu en détresse Patient de 71 ans adressé pour suspicion d AVC thrombolysable Hémiparésie gauche

Plus en détail

Clinique de prévention des maladies cérébrovasculaires

Clinique de prévention des maladies cérébrovasculaires Un rendez-vous pour le partage des savoirs Clinique de prévention des maladies cérébrovasculaires Doris Boivin, infirmière clinicienne 1 mai 2013 Plan AVC 101 Fonctionnement de la clinique Importance du

Plus en détail

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer :

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer : Il faut l'affirmer : C.A.T. devant un AVC C'est facile pour la clinique, avec 85 % de sensibilité. Il faut affirmer son mécanisme dont dépend le traitement : Hémorragie/ischémie : seule l'imagerie le permet

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

Journée mondiale de l AVC octobre

Journée mondiale de l AVC octobre DOSSIER DE PRESSE Journée mondiale de l AVC 2013-29 octobre 2013 - www.hpsj.fr Contacts Presse : Agence The Desk Marine Dufour - 01 40 54 19 67 - m.dufour@thedesk.fr GHPSJ - Direction du développement

Plus en détail

URGENCES HYPERTENSIVES

URGENCES HYPERTENSIVES Touggourt le 08 /01/2016 URGENCES HYPERTENSIVES Formation intensive en hypertensiologie Touggourt 24-25-26 Décembre 2015 07-08-09 Janvier 2016 Facebook: Docteurbenaouda INDICATIONS SPECIFIQUES Accident

Plus en détail

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu :

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu : Cas clinique relatif au module 9. Une femme de 56 ans est suivie pour Une hypertension artérielle évoluant depuis 10 ans, Un diabète de type II depuis sept ans. Son traitement médicamenteux habituel associe

Plus en détail

Je m'informe sur la fibrillation auriculaire

Je m'informe sur la fibrillation auriculaire Je m'informe sur la fibrillation auriculaire Cabinet Médical du Golf Adresse du site : www.docvadis.fr/medecindugolf Validé par le Comité Scientifique Cardiologie Des battements du cœur, rapides et irréguliers,

Plus en détail

Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires

Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires Marie Girot Urgences Neurologiques Pôle de l urgence CHRU LILLE marie.girot@chru-lille.fr Jeudi 5 Novembre 2015, SFT LES AVC Chaque année

Plus en détail

les Accidents Vasculaires Cérébraux Ca clinique

les Accidents Vasculaires Cérébraux Ca clinique Ca clinique Un homme de 72 ans, droitier, ancien employé de banque, hypertendu traité par Loxen* depuis 10 ans, fumant vingt cigarettes par jour depuis environ 50 ans, et dyslipidémique traité par Lipanthyl*,

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 2009 BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 1 Programme éducatif canadien sur l hypertension Recommandations 2008 2 Qu est-ce que la pression artérielle? La pression artérielle est la force exercée

Plus en détail

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires. Didier Leys (Lille)

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires. Didier Leys (Lille) Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires Didier Leys (Lille) Généralités sur les AVC AVC: quelques chiffres Par million d habitants /an: 2400 AVC (75%: 1er AVC) 500 AIT A 1

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Épidémiologie cardiovasculaire

Épidémiologie cardiovasculaire Épidémiologie cardiovasculaire Epidémiologie Variation géographique: Taux de mortalité par accidents coronariens: Grande disparité Gradient nord sud: En Europe Dans le pays Prédominance dans les pays industrialisés

Plus en détail

Prise en charge des AIT. Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice

Prise en charge des AIT. Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice Prise en charge des AIT Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice Définition classique «Déficit neurologique focal d installation brutale, résolutif en moins de 24 heures, d origine vasculaire

Plus en détail

Vivre après un AVC. Votre guide pratique personnalisé

Vivre après un AVC. Votre guide pratique personnalisé Vivre après un AVC Votre guide pratique personnalisé 1 Hôpital Erasme Route de Lennik 808 - B - 1070 Bruxelles - T 02 555 31 11 M webmaster@erasme.ulb.ac.be Le Service de Neurologie - Alertes AVC Neurologue

Plus en détail

Je fais de l hypertension

Je fais de l hypertension Je fais de l hypertension L hypertension artérielle concerne 16,5 % de la population adulte, soit environ 10 millions de Français (1). Elle est plus fréquente chez les personnes âgées : environ 50 % des

Plus en détail

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS Recommandations dans la prise en charge des patients présentant sténose carotidienne ou vertébrale extra crânienne. Recommandations pour écho-doppler

Plus en détail

Infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral chez les femmes

Infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral chez les femmes 10 mars 2016 Infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral chez les femmes Où en est-on? Valérie Olié Département des maladies chroniques et traumatismes Aucun conflit d intérêt Les maladies cardiovasculaires

Plus en détail

Diagnostic : fibrillation auriculaire. Comment peut-on prévenir un accident vasculaire cérébral?

Diagnostic : fibrillation auriculaire. Comment peut-on prévenir un accident vasculaire cérébral? Diagnostic : fibrillation auriculaire Comment peut-on prévenir un accident vasculaire cérébral? Chère lectrice, Cher lecteur La fibrillation auriculaire est l arythmie (trouble du rythme cardiaque) la

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous

Plus en détail

Une priorité en matière de Santé : les Accidents Vasculaires Cérébraux IDPS

Une priorité en matière de Santé : les Accidents Vasculaires Cérébraux IDPS Une priorité en matière de Santé : les Accidents Vasculaires Cérébraux les Accidents Vasculaires Cérébraux incidence Epidémiologie 1998 2003 2008 /an (%) US 631 700 689 500 755 900 1.8 Europe 633 200 687

Plus en détail

Introduction : objectifs du séminaire. Qu est-ce qu un AVC? Comment le reconnaître? Que faire lorsqu il survient? Bénéfice et organisation des UNV.

Introduction : objectifs du séminaire. Qu est-ce qu un AVC? Comment le reconnaître? Que faire lorsqu il survient? Bénéfice et organisation des UNV. Introduction : objectifs du séminaire. Qu est-ce qu un AVC? Comment le reconnaître? Que faire lorsqu il survient? Bénéfice et organisation des UNV. Dr Marie Bruandet Service de neurologie et neurovasculaire

Plus en détail

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand Dossier de presse Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand par M. François Dumuis, Directeur général de l Agence régionale de santé (ARS), En présence de Mme le Dr Élisabeth

Plus en détail

lyondellbasell.com Gestion de l'hypertension Artérielle

lyondellbasell.com Gestion de l'hypertension Artérielle Gestion de l'hypertension Artérielle Gestion de l Hypertension Artérielle C une évidence qu etre en bonne santé sur le plan cardiaque et circulatoire vous aidera à mieux vieillir. Un homme n est plus aussi

Plus en détail

Mesure ambulatoire de la pression artérielle

Mesure ambulatoire de la pression artérielle Mesure ambulatoire de la pression artérielle Cabinet de Cardiologie de GAP Adresse du site : www.docvadis.fr/cabinet-de-cardiologie-de-gap La mesure ambulatoire (c'est-à-dire à domicile et par vous-même)

Plus en détail

Les Accidents Vasculaires Cérébraux

Les Accidents Vasculaires Cérébraux Semestre des urgences médico-chirurgicales Semestre des Cours urgences de 6 ème médico-chirurgicales année médecine Cours de Promotion 6 ème année 2016 médecine 2017 Promotion 2016 2017 Les Accidents Vasculaires

Plus en détail

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA Introduction: Les accidents ischémiques cérébraux constituent une urgence diagnostique et thérapeutique. Le principal facteur

Plus en détail

Prévention vasculaire après un infarctus cérébral (IC) ou un accident ischémique transitoire (AIT)

Prévention vasculaire après un infarctus cérébral (IC) ou un accident ischémique transitoire (AIT) Prévention vasculaire après un infarctus cérébral (IC) ou un accident ischémique transitoire (AIT) Recommandation de bonne pratique Juillet 2014 Mise à jour février 2015 Thème Cette recommandation de bonne

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu.

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu. Association de personnes cérébrolésées, de leurs familles et des aidants Réunion à Brugmann le 3 février 2007 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu. Par Marie-Dominique

Plus en détail

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux FMC du GMBS La Châtre CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux 05/01/2010 1 CEPHALEES 1) Aigues 2) Sub-aigues 3) chroniques 05/01/2010 2 CEPHALEES

Plus en détail

PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A UN AN D UN ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL

PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A UN AN D UN ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A UN AN D UN ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL EPIDEMIOLOGIE DES ACCIDENTS VASCULAIRES CÉRÉBRAUX (AVC) Troisième de cause de mortalité après les cardiopathies et

Plus en détail

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 COMMUNIQUÉ au nom de la Commission IV (Maladies cardio-vasculaires) Réadaptation après l

Plus en détail

Prévention secondaire des AVC

Prévention secondaire des AVC Prévention secondaire des AVC AVC 3 ère cause de mortalité 1 ère cause de handicap 90% d origine ischémique 40% cryptogénique Foramen ovale perméable Foramen ovale perméable C est la malformation cardiaque

Plus en détail

AVC. Cause No 2 de démence Cause No 3 de décès

AVC. Cause No 2 de démence Cause No 3 de décès AVC Cause No 1 d invalidité (>60 ans) Cause No 2 de démence Cause No 3 de décès AVC Infarctus Cérébral: 80% des cas Hémorragie cérébrale : 20% Age et fréquence des accidents vasculaires cérébraux pour

Plus en détail

Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA

Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA Dr C.-A. Reynard, Cardiologue FMH, Sion Mesure de la pression artérielle Position assise. au cabinet Après

Plus en détail

La fibrillation auriculaire : FA

La fibrillation auriculaire : FA La fibrillation auriculaire : FA Qu est-ce que la FA? Est-elle courante? Quels en sont les symptômes? Les symptômes peuvent-ils être traités? www.chba.be Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La FA

Plus en détail

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 Des chiffres qui parlent Le tabac : première cause de mortalité évitable 510 000 décès / an en France 60 000 liés au tabac

Plus en détail

Sujet âgé. Chutes. Malaises. Syncopes

Sujet âgé. Chutes. Malaises. Syncopes Sujet âgé Malaises Chutes Syncopes Évreux mai 2013 chutes Chutes malaises et pertes de connaissance du sujet âgé Chutes malaises et pertes de connaissance du sujet âgé Définition de la chute Selon le groupe

Plus en détail

Diagnostic: fibrillation auriculaire

Diagnostic: fibrillation auriculaire Brochure patients Diagnostic: fibrillation auriculaire Le risque d accident vasculaire cérébral druckdaten_frei 4a xarelto_allg_broschur_vorhofflimmern FINAL 6 nach CLEARING - FRANZ.indd 1 12.07.12 16:19

Plus en détail

faisons le point La sténose carotidienne asymptomatique : Est-ce qu un duplex carotidien est indiqué chez votre patient? Le cas de M.

faisons le point La sténose carotidienne asymptomatique : Est-ce qu un duplex carotidien est indiqué chez votre patient? Le cas de M. La sténose carotidienne asymptomatique : Est-ce qu un duplex carotidien est indiqué chez votre patient? faisons le point Stéphane Elkouri, MD, MSC, FRCSC Présenté dans le cadre d une formation médicale

Plus en détail

Épisodes et points clés

Épisodes et points clés SYNTHÈSE, GUIDE PARCOURS DE SOINS FIBRILLATION ATRIALE (FA) Épisodes et points clés Épisode 1 FA non compliquée : du diagnostic à la prescription du traitement initial Toute suspicion de FA doit être confirmée

Plus en détail

Athérothrombose. Fig. 1:Formation du thrombus sur plaque. Fig. 2: Dilatation. Fig. 3: Stent. Fig.

Athérothrombose.  Fig. 1:Formation du thrombus sur plaque. Fig. 2: Dilatation. Fig. 3: Stent. Fig. Athérothrombose Fig. 1:Formation du thrombus sur plaque Fig. 2: Dilatation Fig. 3: Stent Fig. 4: Endoprothese SABE.ENO.17.06.0273 Fig. 5: Pontage Athérothrombose Vous avez fait une crise cardiaque? Votre

Plus en détail

LE RÔLE EDUCATIF/PREVENTIF/C URATIF DE L INFIRMIER(E) DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EPILEPTIQUE

LE RÔLE EDUCATIF/PREVENTIF/C URATIF DE L INFIRMIER(E) DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EPILEPTIQUE LE RÔLE EDUCATIF/PREVENTIF/C URATIF DE L INFIRMIER(E) DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EPILEPTIQUE PLAN 1-DEFINITIONS 1.1 La crise tonico-clonique (grand mal) 1.2 Etat d absence 1.3 Etat de mal partiel

Plus en détail

ENDARTERIECTOMIE CAROTIDE INDICATIONS RESULTATS. Guy LESECHE

ENDARTERIECTOMIE CAROTIDE INDICATIONS RESULTATS. Guy LESECHE Guy LESECHE Hôpital BEAUJON Clichy (France) INDICATIONS - RESULTATS Sténoses symptomatiques ESSAI NASCET (n=331,328) NASCET (n=428,430) ECST (n=323,455) ACE (n=,1255) CAVATAS (Chirurgie) (n=.,253) RISQUE

Plus en détail

André ATALLAH CH Basse-Terre

André ATALLAH CH Basse-Terre LE RISQUE ULTRAMARIN Jean-Luc ELGHOZI MAJ 20/06/2012 André ATALLAH CH Basse-Terre Réseau HTA-GWAD Jocelyn INAMO CH Fort de France Océan Atlantique : Guadeloupe, Guyane, Martinique, St-Pierre-et-Miquelon

Plus en détail

QUELLE FILIERE POUR LES AIT?

QUELLE FILIERE POUR LES AIT? L AVC en Basse-Normandie - 1 ère journée régionale médicale Atelier 2 QUELLE FILIERE POUR LES AIT? Animateurs Julien Arzur, Juliette Houhayer, Grégory Szwarc, Toni Chauvin 19 juin 2014 AIT? «Episode bref

Plus en détail

TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE

TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE Résultats sur la prise en charge de 350 patients en télésurveillance DR DARY Cardiologue Bilan sur la prise en charge de 350 patients Hypertension: 170 Patients Arythmie par

Plus en détail

Accident Vasculaire Cérébral

Accident Vasculaire Cérébral Accident Vasculaire Cérébral GIT 2011 Dr F. DOLVECK SAMU 92 1 Accidents vasculaires cérébraux AVC Définitions Physiologie Épidémiologie Objectif de prise en charge Identification de l AVC Organisation

Plus en détail

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Les différents traitements et interventions sur le RCV Dr Marie Christine Iliou Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Traitements médicamenteux De l HTA Pour qui? C t? Du Diabète Comment?

Plus en détail

AOMI : Prévention primaire - Cas de l aspirine -

AOMI : Prévention primaire - Cas de l aspirine - U1116 AOMI : Prévention primaire - Cas de l aspirine - Dr Stéphane ZUILY, MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine

Plus en détail

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement UNITE NEURO-VASCULAIRE Bilan de 18 mois de fonctionnement Dans les années 80, des essais cliniques randomisés se sont attachés à démontrer le bénéfice d une prise en charge des AVC dans des unités specifiques

Plus en détail

L attaque cérébrale se produit lorsque l apport sanguin est interrompu dans une région du

L attaque cérébrale se produit lorsque l apport sanguin est interrompu dans une région du Hémorragie Attaque cérébrale : qu est-ce qu une une? L attaque cérébrale se produit lorsque l apport sanguin est interrompu dans une région du cerveau, c est-à-dire lorsque l artère destinée à irriguer

Plus en détail

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil?

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Lorsque vous êtes atteint de SAHOS (syndrome d apnées hypopnées obstructives du sommeil), votre sommeil est caractérisé par des pauses respiratoires répétées

Plus en détail

La chirurgie carotidienne

La chirurgie carotidienne La chirurgie carotidienne Dr Arnaud Kerzmann CHU de Liège Hôpital Saint Nicolas d Eupen Clinique Saint Joseph de Saint Vith Introduction La sténose carotidienne est la plus part du temps une conséquence

Plus en détail

Les AVC. Actualités thérapeutiques et Réseaux de prise en charge en région Centre Val de Loire. Dr C Ozsancak

Les AVC. Actualités thérapeutiques et Réseaux de prise en charge en région Centre Val de Loire. Dr C Ozsancak Les AVC Actualités thérapeutiques et Réseaux de prise en charge en région Centre Val de Loire. Dr C Ozsancak AVC: la nouvelle chaine de survie Régulation et transport SAU Imagerie Thrombo lyse Thrombec

Plus en détail

Recommandations canadiennes le traitement de l hypertension artérielle RECOMMANDATIONS DE 2005 HYPERTENSION

Recommandations canadiennes le traitement de l hypertension artérielle RECOMMANDATIONS DE 2005 HYPERTENSION 2005 pour Recommandations canadiennes le traitement de RECOMMANDATIONS DE 2005 HYPERTENSION Mesure élevée de la TA prise en dehors du cabinet du médecin Visite 1 - Hypertension Mesure de la TA Historique

Plus en détail

Aucun. Audrey Janoly-Duménil post AVC

Aucun. Audrey Janoly-Duménil post AVC 2 Aucun 3 AVC : 1ère cause de handicap acquis, 2ème cause de démence, 3ème cause de mortalité en France ATCD d AVC : 800 000, avec séquelles : 500 000 100 000 à 140 000 nouveaux AVC par an : 1 AVC toutes

Plus en détail

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Dr Lotfi Boudali 27/11/2013 Chef pôle produits cardiovasculaire, thrombose, métabolisme et obésité Direction des médicaments en cardiologie,

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE

FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE Révolution des indications? Drs MH CELLI CAMILLERI PRIAM - 11 juin 2009 PLAN DEFINITIONS DIAGNOSTIC DE GRAVITE OBJECTIFS DE LA PRISE EN CHARGE CAT DEVANT

Plus en détail

Au Luxembourg, plus d une personne sur deux ignore qu elle souffre d hypertension artérielle!

Au Luxembourg, plus d une personne sur deux ignore qu elle souffre d hypertension artérielle! Au Luxembourg, plus d une personne sur deux ignore qu elle souffre d hypertension artérielle! FR stress >50 ans Non diagnostiquée, l hypertension artérielle peut être mortelle. Faites-vous dépister! L

Plus en détail

:: CADASIL. Menu. urgences hospitalières

:: CADASIL. Menu. urgences hospitalières :: CADASIL Synonymes : Cerebral Autosomal Dominant Arteriopathy with Subcortical Infarcts and Leukoencephalopathy (dont l acronyme est CADASIL) Définition : CADASIL est une maladie des petites artères

Plus en détail

PREVENTION VASCULAIRE APRES UN INFARCTUS CEREBRAL (IC) OU UN ACCIDENT ISCHEMIQUE TRANSITOIRE (AIT)

PREVENTION VASCULAIRE APRES UN INFARCTUS CEREBRAL (IC) OU UN ACCIDENT ISCHEMIQUE TRANSITOIRE (AIT) PREVENTION VASCULAIRE APRES UN INFARCTUS CEREBRAL (IC) OU UN ACCIDENT ISCHEMIQUE TRANSITOIRE (AIT) Recommandations professionnelles Mars 2008 THEME Ces recommandations professionnelles élaborées par la

Plus en détail

Rein kystique et Système Nerveux Central

Rein kystique et Système Nerveux Central Rein kystique et Système Nerveux Central Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN Mars 2009 Anévrysmes cérébraux Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN

Plus en détail

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIO VASCULAIRE La survenue brutale d un accident ischémique est une éventualité possible même chez les personnes pratiquant une

Plus en détail

I Définition des maladies cardiovasculaires

I Définition des maladies cardiovasculaires Cours n 4 : LES GRANDS PROBLEMES DE SANTE PUBLIQUE : LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES ET L OBESITE I Définition des maladies cardiovasculaires Elles sont de 2 types suivant leur localisation : - les maladies

Plus en détail

Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux

Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux de dysfonction cérébrale éb avec des symptômes durant plus de 24 heures, pouvant conduire à la mort, sans autre cause apparente

Plus en détail

Le risque cardio-vasculaire, pour qui, comment, pourquoi,

Le risque cardio-vasculaire, pour qui, comment, pourquoi, Cœur et travail 2013 Le risque cardio-vasculaire, pour qui, comment, pourquoi, R. Brion «Centre Bayard», 69 100 Villeurbanne «Dieulefit-Santé», 26 260 Dieulefit? Quantifier le risque Risque cardio-vasculaire

Plus en détail

AIT et AVC Prévoir et Accompagner

AIT et AVC Prévoir et Accompagner gm1 AIT et AVC Prévoir et Accompagner Dr Ghislain MALANDA Service de Neurologie CH de Roubaix 10 décembre 2013 Diapositive 1 gm1 ghislain.malanda; 04/10/2013 Rationnel AVC: affection fréquente, 150.000

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 06 juin 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 06 juin 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 06 juin 2007 PLAVIX 75 mg, comprimés pelliculés B/28 (CIP 347 945.7) B/50 (347 946.3) PLAVIX 75 mg, comprimés pelliculés sous plaquette thermoformées B/28 (CIP 350 644.4)

Plus en détail

AVC AVC. plus AVC PRÉVENIR AVC. pour en savoir AVC AVC AVC DE L APHASIE 1 ERE CAUSE.

AVC AVC. plus AVC PRÉVENIR AVC. pour en savoir AVC AVC AVC DE L APHASIE 1 ERE CAUSE. pour en savoir plus www.aphasie.fr www.franceavc.com www.orthophonistes.fr www.sf-neuro.org www.sfnv-france.com www.snlf.net www.sfpsy.org Fédération Nationale des Aphasiques de France Fédération France-

Plus en détail

Les facteurs de risque coronariens

Les facteurs de risque coronariens Les facteurs de risque coronariens Les Grands Prés Ph Meurin Vascularisation du muscle cardiaque De quelle maladie parle-t-on? L Athérosclérose : Epaississement progressif des parois des artères : Coronaires

Plus en détail

CARDIO VASCULAIRE. Pour vous inscrire à l un de ces 12 DPC

CARDIO VASCULAIRE. Pour vous inscrire à l un de ces 12 DPC CARDIO VASCULAIRE Pour vous inscrire à l un de ces 12 DPC Sur la fiche d inscription, dans intitulé de l action notez bien le titre (en gras sur ce programme) de l action que vous avez choisie Fibrillation

Plus en détail

Dossier de presse. Point presse - 27 octobre Accidents vasculaires cérébraux AVC, agir vite c est important

Dossier de presse. Point presse - 27 octobre Accidents vasculaires cérébraux AVC, agir vite c est important Dossier de presse Point presse - 27 octobre 2014 27 octobre 2014 Accidents vasculaires cérébraux AVC, agir vite c est important Intervenants > Dr Evelyne MASSARDIER unité dédiée aux AVC au sein du service

Plus en détail

Mathieu ZUBER Service de Neurologie et Neuro-Vasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph

Mathieu ZUBER Service de Neurologie et Neuro-Vasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Thrombectomie et prise en charge de l accident vasculaire cérébral ischémique : une révolution médicale - La thrombolyse : indications et contre-indications Mathieu ZUBER Service de Neurologie et Neuro-Vasculaire

Plus en détail

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel Monsieur B., 38 ans HTA + Obésité négligées Flou visuel droit brutal, durée 1H, spontanément régressif reprise de la symptomatologie Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Plus en détail

POUR MON CŒUR, LE TEMPS EST COMPTÉ PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE JE M Y METS, JE M Y TIENS.

POUR MON CŒUR, LE TEMPS EST COMPTÉ PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE JE M Y METS, JE M Y TIENS. POUR MON CŒUR, LE TEMPS EST COMPTÉ PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE JE M Y METS, JE M Y TIENS. MALADIES CARDIOVASCULAIRES EN BELGIQUE : LE CONSTAT 1 ÈRE CAUSE DE MORTALITÉ EN EUROPE ET EN BELGIQUE 11.200.000

Plus en détail

Dénervation rénale: Rôle du système nerveux sympathique dans l hypertension artérielle

Dénervation rénale: Rôle du système nerveux sympathique dans l hypertension artérielle Dénervation rénale: Rôle du système nerveux sympathique dans l hypertension artérielle David Verhelst Service de Néphrologie Centre Hospitalier d Avignon Le système nerveux sympathique: un rôle central

Plus en détail

Mikael Mazighi Service de neurologie and Centre d accueil et de traitement de l attaque cérébrale Hôpital Bichat, Paris

Mikael Mazighi Service de neurologie and Centre d accueil et de traitement de l attaque cérébrale Hôpital Bichat, Paris Mikael Mazighi Service de neurologie and Centre d accueil et de traitement de l attaque cérébrale Hôpital Bichat, Paris Prévalence hémorragies cérébrales liées aux AVK Flaherty ML, et al. Neurology. 2007

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE ET ACTIVITÉ NEUROVASCULAIRE

ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE ET ACTIVITÉ NEUROVASCULAIRE ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE ET ACTIVITÉ NEUROVASCULAIRE RÉGION CENTRE PMSI 26- S.Baron, L.Godillon, AI. Lecuyer, C.Gaborit, E.Rusch (UREH) Rapport UREH www.sante-centre.fr/ureh-centre Laboratoire de Santé

Plus en détail

La maladie Coronaire

La maladie Coronaire La maladie Coronaire Les artères coronaires irriguent le muscle cardiaque La maladie athéromateuse Sténoses (rétrécissements) par des "plaques" composées de cholestérol et de plaquettes Toutes les artères

Plus en détail

ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A DISTANCE D UN AVC

ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A DISTANCE D UN AVC ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A DISTANCE D UN AVC Extrait du référentiel HAS : Accident vasculaire cérébral : prise en charge précoce (alerte,

Plus en détail