UE Accouchement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UE Accouchement"

Transcription

1 UE Accouchement 2.1- Le travail 2.2- La naissance 2.3- La délivrance 2.4- Le post-partum immédiat Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo La période de délivrance Définition Délivrance : période au cours de laquelle le placenta se décolle puis est expulsé hors de la filière génitale maternelle. Physiologiquement, elle comporte plusieurs phases : - une phase de rémission - une phase de migration i - une phase d expulsion - une phase d hémostase physiologique. Les risques de cette période: - le défaut de décollement - la rétention placentaire - l hémorragie maternelle plus rarement, l inversion utérine. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo Phase de rémission Pendant 10 mn environ, les contractions utérines s interrompent, le placenta est encore accroché au fond utérin et le cordon pend à la vulve. La mère se repose de ses efforts expulsifs et découvre son enfant. Aujourd hui les protocoles prévoient de diriger la délivrance grâce à des médicaments ocytociques, pour limiter la phase de rémission, accélérer le décollement et la migration, limitant ainsi le risque d hémorragie. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 3 1

2 Phase de migration Sous l effet de la reprise des contractions, un clivage apparaît entre l utérus et le placenta. Les vaisseaux maternels, qui traversent la paroi de l utérus pour irriguer le placenta, se trouvent alors ouverts. Du sang maternel s écoule ainsi derrière le placenta et constitue un hématome. Cet hématome grossit rapidement et contribue à pousser le placenta vers le col utérin. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo Phase d expulsion du placenta Le placenta est expulsé hors de la filière génitale maternelle sous l effet : - des contractions ; - de la poussée par l hématome ; - des éventuels efforts expulsifs de la mère ; - voire d une poussée sur le fond utérin à travers la paroi abdominale. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo Phase d hémostase physiologique Grâce au maintien des contractions après la délivrance, l utérus se rétracte et l hémostase physiologique est assurée. Ses fibres musculaires enserrent les vaisseaux qui traversent le muscle et atteignent la zone d insertion placentaire de la muqueuse utérine. Le débit sanguin, parvenant à la plaie placentaire, est alors diminué et l hémorragie est ainsi évitée. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 6 2

3 Examen des annexes foetales Cet examen systématique du placenta permet de détecter une rétention partielle de placenta ou de membranes. Attention! Tout élément retenu dans l utérus : - constitue un milieu de culture idéal, un risque infectieux majeur pour la mère; - gêne la rétraction utérine un risque hémorragique pour la mère. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 7 Examen de la face foetale : - Normalement : insertion centrale du cordon ; - Normalement : insertion périphérique des membranes ; - Recherche de kystes ou abcès ; - Recherche d une imbibition méconiale des membranes et/ou du cordon Face Fœtale Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 8 Face Maternelle Examen du placenta : - Vérification de la présence de l ensemble des cotylédons; - Recherche de calcifications; Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 9 3

4 Examen des membranes : - reconstitution de la poche des eaux - Présence de l ensemble des membranes Examen du cordon : - vérification de la présence de 3 vaisseaux: - absence de nœud - longueur Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 10 Exemple d anomalies sur un placenta : - placenta bi-partita = en 2 parties - insertion vélamenteuse du cordon = sur les membranes Risque d hémorragie fœtale cataclysmique si rupture d un vaisseau courant sur les membranes! Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 11 UE Accouchement 2.1- Le travail 2.2- La naissance 2.3- La délivrance 2.4- Le post-partum immédiat Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 12 4

5 2.4- Le post-partum immédiat Définition! Post-partum : période qui suit immédiatement l accouchement. Cette période nécessite une surveillance rapprochée de la mère et de l enfant du fait: - des risques d hémorragie maternelle - de détresse respiratoire néonatale - d hypothermie néonatale - de troubles métaboliques néonataux Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo Surveillance de la mère DANGER Pourquoi? En France, les morts maternelles évitables sont principalement dues à des hémorragies de la délivrance détectées trop tardivement ou avec des prises en charges inadéquates. En France (INVS Etude publiée en Janv 2010) 9,6 morts maternelles / naissances dont 50% évitables!!! 16 rang européen Taux plus fort en IDF et dans les DOM - TOM er rang européen - de natalité : naissances en 2008 ; - de indicateur de fécondité : supérieur à 2. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo INVS La mortalité maternelle en France : bilan Bulletin épidémiologique hebdomadaire n janvier 2010 Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 15 5

6 La surveillance rapprochée de la mère est impérative dans le post-partum pour diminuer ces morts évitables. Elle devra être réalisée malgré les prétentions de la mère à un repos légitime après tant d efforts. L hémorragie de la délivrance peut rapidement s aggraver et les pertes sanguines être équivalentes à celles dues à une plaie de l artère fémorale. DANGER Attention! La mort par hémorragie de la délivrance ne fait pas de bruit! La femme s endort et ne se réveille jamais! Alors que vous l avez laissée dormir pour récupérer de son accouchement, sans la surveiller, vous retrouverez la femme, baignant dans une mare de sang, exsangue et morte! Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 16 Durée La durée habituelle de cette surveillance rapprochée est de: - 2 heures pour un - 3 heures pour un accouchement accouchement sans avec analgésie péridurale, du fait analgésie péridurale de la vasodilation induite, favorisant les saignements. Voir les références HAS Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 17 Eléments La surveillance porte sur : - des paramètres généraux et - des éléments spécifiques. Conscience, coloration Pouls et Tension artérielle Saignements par voie vaginale Rétraction utérine Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 18 6

7 Surveillance du nouveau-néné Elle vise à s assurer de : -de la pérennité de l adaptation cardio-respiratoire -de la régulation de la température -du début de l alimentation -de l absence de signes d infection Elle porte sur : -la coloration - la respiration - le comportement - le tonus - la tétée - la température Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 19 Conclusion Une grossesse peut se passer le mieux du monde, rien ne présage de son issue favorable. L accompagnement et la surveillance du travail doivent permettre de dépister toute anomalie qui pourrait avoir des conséquences sur le devenir fœtal et / ou maternel. La pratique de l accouchement nécessite des gestes appropriés et une bonne compréhension de la mécanique obstétricale. L examen du placenta et la surveillance du post-partum immédiat sont indispensables pour lutter contre les morts maternelles évitables. L accueil de l enfant doit être préparé en envisageant toutes les difficultés d adaptation cardio-respiratoire. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 20 Pour en savoir plus : 1- ANAES Evaluation des pratiques professionnelles dans les établissements de santé : Evaluation de la tenue du partogramme Janvier Direction générale de la santé Rapport sur la mortalité maternelle Juillet HAS Hémorragies du post-partum immédiat Recommandations professionnelles Novembre HAS L expression abdominale durant la 2 ème phase de l accouchement Recommandations ons professionnelles- onnelles janvier HAS Déclenchement artificiel du travail à partir de 37 semaines d aménorrhée Recommandations professionnelles- Avril J LANSAC, G MAGNIN Obstétrique pour le praticien Masson 5 édition INVS La mortalité maternelle en France : bilan Bulletin épidémiologique hebdomadaire n janvier 2010 Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 21 7

UE Accouchement

UE Accouchement UE 2.2-2- Accouchement 2.1- Le travail 2.2- La naissance 2.3- La délivrance 24 2.4- Le post-partum p tum immédiat Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010

Plus en détail

UE 2.2 : Cycle de la vie et grandes fonctions. Développement physiologique de l homme dans les étapes de la vie,

UE 2.2 : Cycle de la vie et grandes fonctions. Développement physiologique de l homme dans les étapes de la vie, UE 2.2 : Cycle de la vie et grandes fonctions. Développement physiologique de l homme dans les étapes de la vie, de la naissance à la mort. 1- Grossesse 2 Accouchement 3 Physiologie de la lactation Patricia

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

Hémorragie de la délivrance: démarche diagnostique. Philippe Marty, DESC réanimation, Bordeaux 2007

Hémorragie de la délivrance: démarche diagnostique. Philippe Marty, DESC réanimation, Bordeaux 2007 Hémorragie de la délivrance: démarche diagnostique Philippe Marty, DESC réanimation, Bordeaux 2007 PLAN 1. Définition et généralités. 2. Physiologie de la délivrance. 3. Étiologies de l hémorragie de la

Plus en détail

Table des matières 3. I - Physiologie de la délivrance 7. A.Phase de décollement...7. B.Phase d'expulsion...8. C.Hémostase...8. II - Etude clinique 9

Table des matières 3. I - Physiologie de la délivrance 7. A.Phase de décollement...7. B.Phase d'expulsion...8. C.Hémostase...8. II - Etude clinique 9 LA DELIVRANCE Table des matières Table des matières 3 I - Physiologie de la délivrance 7 A.Phase de décollement...7 B.Phase d'expulsion...8 C.Hémostase...8 II - Etude clinique 9 A.La phase de rémission

Plus en détail

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 CONTEXTE ACCOUCHEMENT : ensemble des phénomènes qui conduisent à l expulsion du fœtus et des annexes.

Plus en détail

1- La grossesse. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 1

1- La grossesse. Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 1 UE 2.22 1- La grossesse Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 1 UE 2.2-1- Grossesse 1.1- Objectifs et Rappel des pré-requis 1.2- Modifications

Plus en détail

LA DELIVRANCE NORMALE ET PATHOLOGIQUE

LA DELIVRANCE NORMALE ET PATHOLOGIQUE - 289 - R.T N.I LA DELIVRANCE NORMALE ET PATHOLOGIQUE Objectifs: - connaitre les différentes phases de délivrance - connaître les facteurs favorisants des complications - savoir PEC une complication de

Plus en détail

Présentation du thème «Prévention et Prise en charge de l hémorragie du post-partum immédiat»

Présentation du thème «Prévention et Prise en charge de l hémorragie du post-partum immédiat» Présentation du thème «Prévention et Prise en charge de l hémorragie du post-partum immédiat» Importance du thème L hémorragie du post-partum (HPP) est l une des complications obstétricales les plus redoutées.

Plus en détail

Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat

Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat Spécificités de l'hémostase en péri-partum immédiat Caractéristiques de l'hémorragie du

Plus en détail

La surveillance clinique et paraclinique du post-partum immédiat

La surveillance clinique et paraclinique du post-partum immédiat La surveillance clinique et paraclinique du post-partum immédiat Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/03/11 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Les risques maternels

Plus en détail

ACCOUCHEMENT INOPINÉÀDOMICILE

ACCOUCHEMENT INOPINÉÀDOMICILE ACCOUCHEMENT INOPINÉÀDOMICILE 1 -I- Introduction La survenue d un accouchement inopinéest un événement rare mais possible. Le plus souvent l accouchement est rapide et simple (accouchement eutocique aboutit

Plus en détail

L ACCOUCHEMENT INOPINE. Sophie KUCHARSKI Sage Femme CHU de Nice

L ACCOUCHEMENT INOPINE. Sophie KUCHARSKI Sage Femme CHU de Nice L ACCOUCHEMENT INOPINE 1 Sophie KUCHARSKI Sage Femme CHU de Nice L ACCOUCHEMENT INOPINE Accouchement dont la survenue brutale ne peut être prise en charge par une structure adaptée Il est rapide et le

Plus en détail

Travail normal. A quelle fréquence examine-t-on les patientes en travail (en France)? Que faites-vous à chaque examen?

Travail normal. A quelle fréquence examine-t-on les patientes en travail (en France)? Que faites-vous à chaque examen? Enoncé Travail normal Vous êtes de garde en maternité de niveau 1. Mme Anne-Laure A, 35 ans, 3 e pare, consulte aux urgences pour des contractions utérines évoluant depuis deux heures. Question 1 En attendant

Plus en détail

Troisième période du travail : la délivrance

Troisième période du travail : la délivrance Troisième période du travail : la délivrance Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/03/11 1 Table des matières I La physiologie de la délivrance... 3 I.1 La phase de décollement

Plus en détail

La Direction du travail

La Direction du travail La Direction du travail Pr Ayyach Dr Sadnia ACCOUCHEMENT NATUREL Se déroule en l absence de toute thérapeutique respectant ainsi sa physiologie. ACCOUCHEMENT DIRIGÉ Se déroule a l aide de thérapeutiques

Plus en détail

Plan de naissance Accouchement de siège par voie vaginale

Plan de naissance Accouchement de siège par voie vaginale Plan de naissance Accouchement de siège par voie vaginale Avertissement Ce document présente des renseignements généraux. Il ne vise pas à remplacer les conseils d un professionnel qualifié. Consultez

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie de la délivrance (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie de la délivrance (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie de la délivrance (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

Hémorragies de la 2 ème partie de la grossesse

Hémorragies de la 2 ème partie de la grossesse Hémorragies de la 2 ème partie de la grossesse Problèmes Saignement vaginal après 22 semaines de grossesse. Saignement vaginal pendant le travail, mais avant l accouchement. Types de saignements Types

Plus en détail

MORTALITE MATERNELLE. Docteur Isabelle Fortel Anatomopathologiste Médecin légiste Chef de service UMJ et IML Corbeil Essonnes

MORTALITE MATERNELLE. Docteur Isabelle Fortel Anatomopathologiste Médecin légiste Chef de service UMJ et IML Corbeil Essonnes MORTALITE MATERNELLE Docteur Isabelle Fortel Anatomopathologiste Médecin légiste Chef de service UMJ et IML Corbeil Essonnes Rapport du Comité National d Experts sur la mortalité maternelle : 2007 2009

Plus en détail

Pourquoi ce sujet en France en 2004? 1500 femmes/an accouchent de manière imprévue à domicile L accès à un plateau technique peut être long : distance

Pourquoi ce sujet en France en 2004? 1500 femmes/an accouchent de manière imprévue à domicile L accès à un plateau technique peut être long : distance Accouchement à domicile JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Pourquoi ce sujet en France en 2004? 1500 femmes/an accouchent de manière imprévue à domicile L accès

Plus en détail

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE Dr. GUENDOUZE L HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE I - Définition II - Étiologies III - Étude clinique IV - Les complications V Le traitement DEFINITION Décollement prématuré du placenta

Plus en détail

Physiologie de l accouchement

Physiologie de l accouchement Physiologie de l accouchement Objectifs : Connaître les différentes étapes du travail ; Connaître les diamètres utiles du bassin et de la présentation ; Connaître les phénomènes dynamiques qui aboutissent

Plus en détail

Il vous serait utile de discuter des éléments suivants avec votre prestataire de soins de santé :

Il vous serait utile de discuter des éléments suivants avec votre prestataire de soins de santé : Éducation prénatale Messages clés pour l Ontario Interventions à l accouchement Messages clés Il faut parfois effectuer des évaluations et des interventions durant le travail et l accouchement. Parlez-en

Plus en détail

UE Grossesse 15/11/2010

UE Grossesse 15/11/2010 UE 2.2-1- Grossesse 1.1- Objectifs et Rappel des pré-requis 1.2- Modifications de l organisme maternel 13 1.3- Hygiène de vie de la grossesse 1.4- Notions de législation et grossesse 1.5- Suivi médical

Plus en détail

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 Définition et épidémiologie Rupture franche de l'amnios et du chorion avant

Plus en détail

REANIMATION OBSTETRICALE : LES CAUSES DE MORTALITE MATERNELLE. AS DUCLOY-BOUTHORS Mai 2002

REANIMATION OBSTETRICALE : LES CAUSES DE MORTALITE MATERNELLE. AS DUCLOY-BOUTHORS Mai 2002 REANIMATION OBSTETRICALE : LES CAUSES DE MORTALITE MATERNELLE AS DUCLOY-BOUTHORS Mai 2002 DEFINITION OMS DES CAUSES DE MORTS MATERNELLES «C est le décès d une femme survenu au cours de la grossesse ou

Plus en détail

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR Lundi 14 décembre 2015; 16h18h C. Pradeau, PH SAMU SMUR 1 Recommandations formalisées d experts 2010 : urgences obstétricales extrahospitalières Ann. Fr. Med. Urgence (2011) 1:141-155 Femmes enceintes

Plus en détail

Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue.

Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue. Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue. Dr Virginie Mignaux Service de Réanimation Polyvalente, Unité de Surveillance Continue Centre Hospitalier de

Plus en détail

HEMORRAGIE DE LA DELIVRANCE Prise en charge

HEMORRAGIE DE LA DELIVRANCE Prise en charge HEMORRAGIE DE LA DELIVRANCE Prise en charge Dr.Omar TIBOURTINE Département d'anesthésie-réanimation-smur Hôpital lariboisière, 75010 Paris Service du Pr Didier Payen Définition Perte de sang 500 cc au

Plus en détail

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Maternité Port-Royal INSERM U953 Recherche épidémiologique en santé périnatale et en santé des mères et des enfants Journée Franco-Québecoise,

Plus en détail

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique (S.F.C) de caractère progressif, survient au cours des deux derniers trimestres de

Plus en détail

Indicateurs pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins

Indicateurs pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins Indicateurs pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins Prévention et Prise en charge initiale de l hémorragie du post-partum immédiat (PP-HPP) Fiches descriptives des indicateurs retenus

Plus en détail

Date : 04/11/15 Semaine : 45. Table des matières

Date : 04/11/15 Semaine : 45. Table des matières Matière : Obstétrique Professeur : Marie Bourdillon Titre du Cours : TD Complément Interrogatoire Pages :6 Équipe : Marion P / Laurenn Ronéoboss : Mathilde G Date : 04/11/15 Semaine : 45 Table des matières

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Administration d Ocytocine et surveillance suite à l induction du travail en obstétrique. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier

Plus en détail

Prise en charge des hémorragies du post partum. K Dilworth Département Médical MSF 4 décembre 2010

Prise en charge des hémorragies du post partum. K Dilworth Département Médical MSF 4 décembre 2010 Prise en charge des hémorragies du post partum K Dilworth Département Médical MSF 4 décembre 2010 Incidence France Monde 2-3 % accouchements 25 % mortalité maternelle 2-10 % accouchements 10 décès / 100

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 2

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 2 6.2 Signes de reconnaissance Ils peuvent survenir chez une personne qui connaît son allergie ou qui présente ces signes pour la première fois. Il s agit : D un écoulement nasal, d éternuements ; D une

Plus en détail

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte Urgences obstétricales extra-hos spitalière Recommandations Formalisée d Experts SFAR-SF FMU 2010 Dr B. CABRIT TA, SAMU 21 Neuf thèm mes traités 1. Recours au centre 15 pour motif obstétrical 2. Accouchement

Plus en détail

Prise en charge de l hémorragie du post-partum

Prise en charge de l hémorragie du post-partum Prise en charge de l hémorragie du post-partum CHU POITIERS Anesthésiste : Dr Jacqueline DEMONDION Infirmières anesthésistes diplômées d état : Sylvie GABILLET Géraldine GRANDE Edwige MENIGAUD DENOST Elodie

Plus en détail

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux URGENCES OBSTETRICALES Dr CASTEL Adeline CHU TOULOUSE Paule de Viguier INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

Plus en détail

Les embolisations pour HPP dans le RSN en 2010

Les embolisations pour HPP dans le RSN en 2010 Les embolisations pour HPP dans le RSN en 2010 H. LE BORGNE, H-J PHILIPPE, CHU Nantes E. ROBIDAS, P. GILLARD, P. DESCAMPS, CHU Angers G. DUCARME, V. BONNENFANT, CH La Roche-sur-Yon 1 Origine des mères

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction aux traitements par acupuncture pour la grossesse et l'accouchement Chapitre 2 Les fausses-couches

Chapitre 1 Introduction aux traitements par acupuncture pour la grossesse et l'accouchement Chapitre 2 Les fausses-couches Table des matières 1 Chapitre 1 Introduction aux traitements par acupuncture pour la grossesse et l'accouchement Un traitement sans risque 2 Le choix des points : les points contre-indiqués 3 Les techniques

Plus en détail

Au cours de la grossesse, 3 échographies de votre enfant vous seront proposées : au 1er trimestre, au 2 trimestre et au 3 trimestre

Au cours de la grossesse, 3 échographies de votre enfant vous seront proposées : au 1er trimestre, au 2 trimestre et au 3 trimestre De quoi s agit-il? L échographie est une technique d imagerie, qui permet d obtenir des images de votre enfant à venir, grâce à des ultrasons émis par une sonde et renvoyés par le fœtus. Cette technique

Plus en détail

DECLENCHEMENT ARTIFICIEL DU TRAVAIL A PARTIR DE 37 SEMAINES D AMENORRHEE (SA)

DECLENCHEMENT ARTIFICIEL DU TRAVAIL A PARTIR DE 37 SEMAINES D AMENORRHEE (SA) DECLENCHEMENT ARTIFICIEL DU TRAVAIL A PARTIR DE 37 SEMAINES D AMENORRHEE (SA) Recommandations professionnelles Avril 2008 THEME Ces recommandations professionnelles sur le thème du «déclenchement artificiel

Plus en détail

CONDUITE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE HEMORRAGIE DE LA DELIVRANCE

CONDUITE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE HEMORRAGIE DE LA DELIVRANCE CONDUITE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE HEMORRAGIE DE LA DELIVRANCE Jamel KRAIEM *, Abdelaziz FALFOUL, Houssem LARBI, Faiez OUNAISSA, Sahbi BOUDEN. Service de gynécologie obstétrique. Hôpital Mohamed Tlatli.

Plus en détail

ACCOUCHEMENT: QUAND ET COMMENT LE FAIRE? Dr Julie Blanc 12 Février 2015

ACCOUCHEMENT: QUAND ET COMMENT LE FAIRE? Dr Julie Blanc 12 Février 2015 ACCOUCHEMENT: QUAND ET COMMENT LE FAIRE? Dr Julie Blanc 12 Février 2015 Interrogatoire Parité (voie accouchement + déroulement), Terme (prématuré si inférieur 37SA (8 mois)) Nombre de fœtus Déroulement

Plus en détail

URGENCES OBSTETRICALES. N. CHAN CHU Nantes

URGENCES OBSTETRICALES. N. CHAN CHU Nantes URGENCES OBSTETRICALES N. CHAN CHU Nantes Urgences obstétricales Accouchement à domicile Toxémie gravidique Métrorragies du 3ème trimestre Menace d accouchement prématuré Rupture prématuré de la poche

Plus en détail

Epidémiologie et critères pour retenir le diagnostic d encéphalopathie néonatale

Epidémiologie et critères pour retenir le diagnostic d encéphalopathie néonatale Epidémiologie et critères pour retenir le diagnostic d encéphalopathie néonatale LUCIE BARETS INTERNE DE PÉDIATRIE CLERMONT-FERRAND Définitions Encéphalopathie néonatale (EN) : ensemble de perturbations

Plus en détail

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal.

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. N. Mottet, M. Guillaume, A. Martin, R. Ramanah, D. Riethmuller SMFC 27 Juin 2013 L échographie

Plus en détail

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Une patiente de 39 ans, IIIème geste, vous consulte pour sa déclaration de grossesse. Elle est à 11 semaines d aménorrhée

Plus en détail

ACCOUCHEMENT INOPINE A DOMICILE. Dr Coatleven Frédéric Maternité Aliénor d Aquitaine Janvier 2015

ACCOUCHEMENT INOPINE A DOMICILE. Dr Coatleven Frédéric Maternité Aliénor d Aquitaine Janvier 2015 ACCOUCHEMENT INOPINE A DOMICILE Dr Coatleven Frédéric Maternité Aliénor d Aquitaine Janvier 2015 Introduction 0,5% des naissances Augmentation probable en raison restructuration et fermeture maternités

Plus en détail

Information patiente Interruption médicale de la grossesse (IMG)

Information patiente Interruption médicale de la grossesse (IMG) CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique Information patiente Interruption médicale de la grossesse (IMG) Ref : Créé le : 10/12/ 2013 Version du : 31/03/14 Rédacteur : K. ROYBELLEPLAINE Vérificateurs

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

SAIGNEMENT VAGINAL APRÈS L ACCOUCHEMENT OU HÉMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP)

SAIGNEMENT VAGINAL APRÈS L ACCOUCHEMENT OU HÉMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP) SAIGNEMENT VAGINAL APRÈS L ACCOUCHEMENT OU HÉMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP) Dr AURELIEN PEKEZOU TCHOFFO, MD MIH Emergency and Essential Care PG Sexual and Reproductive Health Stage d actualisation et d

Plus en détail

Pourquoi ce sujet en France en 2004? 1500 femmes/an accouchent de manière imprévue à domicile L accès à un plateau technique peut être long : distance

Pourquoi ce sujet en France en 2004? 1500 femmes/an accouchent de manière imprévue à domicile L accès à un plateau technique peut être long : distance Les urgences obstétricales à domicile JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Pourquoi ce sujet en France en 2004? 1500 femmes/an accouchent de manière imprévue à domicile

Plus en détail

SUITES DE COUCHES NORMALES ET PATHOLOGIQUES. SF: H.Messerer CHU Ibn Rochd, service de Gynécologie Obstérique Annaba

SUITES DE COUCHES NORMALES ET PATHOLOGIQUES. SF: H.Messerer CHU Ibn Rochd, service de Gynécologie Obstérique Annaba SUITES DE COUCHES NORMALES ET PATHOLOGIQUES SF: H.Messerer CHU Ibn Rochd, service de Gynécologie Obstérique Annaba I-INTRODUCTION: o Les suites de couches est la période qui s etend de l accouchement jusqu

Plus en détail

Prise en charge des complications de la grossesse et de l'accouchement: Guide destiné à la sage-femme et au médecin

Prise en charge des complications de la grossesse et de l'accouchement: Guide destiné à la sage-femme et au médecin Prise en charge des complications de la grossesse et de l'accouchement: Guide destiné à la sage-femme et au médecin I!"# Saignement vaginal après l'accouchement On définit tout saignement vaginal excédant

Plus en détail

Chapitre 2 : A l origine d une nouvelle vie

Chapitre 2 : A l origine d une nouvelle vie Chapitre 2 : A l origine d une nouvelle vie I La réalisation de la fécondation Comment et où se déroule la fécondation chez l Homme? Document 1 : Un trajet semé d embûches pour les spermatozoïdes Au cours

Plus en détail

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 Souffrance fœtale aigue Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 DEFINITION La souffrance fœtale aigue est un état pathologique consécutif à une hypoxie, elle survient brutalement au cours

Plus en détail

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011 Atelier 1 Bien coder en Obstétrique 1 3 règles non contradictoires - Utiliser toutes les ressources offertes par le PMSI pour décrire l activité médicale - Respecter scrupuleusement les règles du PMSI

Plus en détail

LE JOUR J, la place des sages femmes à vos cotés.

LE JOUR J, la place des sages femmes à vos cotés. LE JOUR J, la place des sages femmes à vos cotés. Les sages femmes se disent «les gardiennes de l eutocie», c'est-à-dire du déroulement normal de l accouchement et pour ce faire elles vont user d une thérapeutique

Plus en détail

PROFILS SAGES FEMMES

PROFILS SAGES FEMMES I Identification des modules PROFILS SAGES FEMMES Accueil de la cliente Hygiène et prévention des infections Nursing Urgences néo natales Les urgences obstétricales Communication en Santé Maternelle et

Plus en détail

L accouchement du siège pratique clinique. F. Goffinet, D Cabrol Maternité Port-Royal, Paris

L accouchement du siège pratique clinique. F. Goffinet, D Cabrol Maternité Port-Royal, Paris L accouchement du siège pratique clinique F. Goffinet, D Cabrol Maternité Port-Royal, Paris Fréquence: 2 à 4% Diagnostic précis Repère de la présentation: le sacrum : S.I.D.A.; S.I.G.P.; S.I.G.A.; S.I.D.P.

Plus en détail

Corrigé concours blanc UE8 SF

Corrigé concours blanc UE8 SF Corrigé concours blanc UE8 SF QCD : Corrigé 1: La sage-femme dispose de 7 jours pour fournir un justificatif en cas de manquement au Développement Professionnel Continu Faux. Elle dispose de 2 mois pour

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU RESEAU PERINATAL LORRAIN

RECOMMANDATIONS DU RESEAU PERINATAL LORRAIN RECOMMANDATIONS DU RESEAU PERINATAL LORRAIN Réseau Périnatal Lorrain RECOMMANDATIONSRPL_2016_Terme Dépassé Terme dépassé et grossesse prolongée. Version du 12/09/2016 Rédaction Mme Barthès Claire Dr Creutz

Plus en détail

Actualité (clinique) en placentologie Les insertions placentaires anormales

Actualité (clinique) en placentologie Les insertions placentaires anormales Actualité (clinique) en placentologie Les insertions placentaires anormales Pr Pascale Hoffmann Département universitaire de Gynécologie obstétrique et Médecine de la procréation CHU Grenoble Alpes De

Plus en détail

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques 1 Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques Dr. JOURNET Dorothée (Lyon) L embolisation utérine a été utilisée pour la première fois, à

Plus en détail

I.I.3. Causes de décès. Mortalité périnatale

I.I.3. Causes de décès. Mortalité périnatale I.I.3. Causes de décès. Mortalité périnatale I.1.3.1. Contexte Le développement des systèmes d'observation de la périnatalité comporte la mise en place d'un recueil spécifique sur les causes de décès des

Plus en détail

Cela correspond à l apparition de contractions régulières associées à une modification de la dilatation du col de l utérus

Cela correspond à l apparition de contractions régulières associées à une modification de la dilatation du col de l utérus PHASES DE L ACCOUCHEMENT : Phase de travail : Cela correspond à l apparition de contractions régulières associées à une modification de la dilatation du col de l utérus - D abord espacées de 10 minutes

Plus en détail

Sage-femme cadre supérieur enseignant. Directrice par intérim

Sage-femme cadre supérieur enseignant. Directrice par intérim Mme Patricia GHILARDI Sage-femme cadre supérieur enseignant Directrice par intérim de l école de sages-femmes de Bordeaux Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux

Plus en détail

L accouchement inopiné. Mylène Descamps Sabine Spaccesi Cellule de régulation, SAMU 13

L accouchement inopiné. Mylène Descamps Sabine Spaccesi Cellule de régulation, SAMU 13 L accouchement inopiné Mylène Descamps Sabine Spaccesi Cellule de régulation, SAMU 13 Contexte L acct inopiné est toujours une surprise Déroulement Travail rapide = acct eutocique le + souvent Risques

Plus en détail

Hystérectomie sur utérus gravide

Hystérectomie sur utérus gravide Congrès de la ménopause. 22-23 Mai 2015 Hystérectomie sur utérus gravide F.Manseur ; N.El-kechai ; M.Draoua; M.S.Oukid CHU BLIDA INTRODUCTION Définition On entend par hystérectomie sur utérus gravide toute

Plus en détail

UE La grossesse 15/11/2010. UE 2.2 : Cycle de la vie et grandes fonctions.

UE La grossesse 15/11/2010. UE 2.2 : Cycle de la vie et grandes fonctions. Mme Patricia GHILARDI Sage-femme cadre supérieur enseignant Directrice par intérim de l école de sages-femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo 1 UE 2.2 : Cycle de la vie et grandes fonctions. Développement

Plus en détail

FICHE GYNERISQ Attitudes sur LES HEMORRAGIES DU POST PARTUM (HPP)

FICHE GYNERISQ Attitudes sur LES HEMORRAGIES DU POST PARTUM (HPP) FICHE GYNERISQ Attitudes sur LES HEMORRAGIES DU POST PARTUM (HPP) Validée : le 14 mars 2012 REMARQUES PREALABLES Le but des fiches GYNERISQ est de faire une mise au point pratique sur un sujet précis en

Plus en détail

II- DAT pour grossesse prolongée : préalables et conditions

II- DAT pour grossesse prolongée : préalables et conditions Page 1 sur 5 Proposition de procédure médicale RESEAU PERINAT GUYANE PROTOCOLE GYN OBST N 23 Déclenchement artificiel du travail pour grossesse prolongée. Rédigée par : Dr Gabriel Carles Rédigée par :

Plus en détail

Hémorragies du Post Partum 7-15 décès / Naissances dans les pays développés 500 à 1000 décès/ dans les pays en voie de développement

Hémorragies du Post Partum 7-15 décès / Naissances dans les pays développés 500 à 1000 décès/ dans les pays en voie de développement Hémorragies du post partum Immediat L hémorragie qui tue Jacques Lansac Département de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction Hôpital Bretonneau 37044 Tours Cedex1 Hémorragies du Post Partum

Plus en détail

I.I.3. Causes de décès. Mortalité périnatale

I.I.3. Causes de décès. Mortalité périnatale I.I.3. Causes de décès. Mortalité périnatale I.1.3.1. Intérêt Le développement des systèmes d'observation de la périnatalité comporte la mise en place d'un recueil spécifique sur les causes de décès des

Plus en détail

LES PARAMETRES VITAUX THEORIES DU POULS ET DE LA TENSION ARTERIELLE

LES PARAMETRES VITAUX THEORIES DU POULS ET DE LA TENSION ARTERIELLE LES PARAMETRES VITAUX THEORIES DU POULS ET DE LA TENSION ARTERIELLE IFSI 1ère année Promotion 2008 2011 NP1 LES PARAMETRES VITAUX LE POULS, LA PRESSION ARTERIELLE I - Généralités PLAN DU COURS (1) II -

Plus en détail

REPRODUCTION ET SEXUALITÉ :

REPRODUCTION ET SEXUALITÉ : REPRODUCTION ET SEXUALITÉ : INTRODUCTION : Vers 10-13 ans, l enfant se transforme en un jeune adulte pouvant transmettre la vie. Quels sont les critères montrant le passage de l enfance à l adolescence?

Plus en détail

Pertinence des soins en maternité : Interprétation du RCF et césarienne programmée en réseau

Pertinence des soins en maternité : Interprétation du RCF et césarienne programmée en réseau Pertinence des soins en maternité : Interprétation du RCF et césarienne programmée en réseau Vendittelli F, Legrand A, Duclos J et les membres du Réseau de Santé en Périnatalité d Auvergne Introduction

Plus en détail

MODULE 4 AUTRES PRÉSENTATIONS - ACCOUCHEMENTS PATHOLOGIQUES - INTERVENTIONS OBSTETRICALES

MODULE 4 AUTRES PRÉSENTATIONS - ACCOUCHEMENTS PATHOLOGIQUES - INTERVENTIONS OBSTETRICALES MODULE 4 AUTRES PRÉSENTATIONS - ACCOUCHEMENTS PATHOLOGIQUES - INTERVENTIONS OBSTETRICALES I. Les Présentations A. Présentation du sommet en variété postérieure (OIDP - OIGP) Décrire la conduite à tenir

Plus en détail

Objectif : Comprendre la reproduction humaine.et la puberté. 3.Combien de temps faut-il pour qu un «bébé» puisse se développer entièrement

Objectif : Comprendre la reproduction humaine.et la puberté. 3.Combien de temps faut-il pour qu un «bébé» puisse se développer entièrement A. : Réponds aux questions 1. Vers quel endroit se dirige l œuf après la fécondation? 2. Quel nom porte cet œuf? 3.Combien de temps faut-il pour qu un «bébé» puisse se développer entièrement? 4. À quoi

Plus en détail

Pratiques de la sortie précoce en Maternité

Pratiques de la sortie précoce en Maternité Pratiques de la sortie précoce en Maternité Expérience du CHU de Nice MARIOLI Sandrine Pédiatre Maternité du CHU de Nice Définition de l HAS Sortie entre J0 et J2 inclus (J0 = jour de naissance) pour un

Plus en détail

Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte. Alexis Soulard 14 fevrier 2013

Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte. Alexis Soulard 14 fevrier 2013 Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte Alexis Soulard 14 fevrier 2013 Etat des lieux Fréquence: 0,3 à 2% des grossesses Indications: Urgences abdominales (app, cholecystectomie, occlusions)

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé Critères d indications de transfert

Plus en détail

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie Suivi d une grossesse normale Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie 1 Objectifs: S assurer que la grossesse évolue normalement. Rechercher la survenue d elements

Plus en détail

Le nouveau-né suspect d infection bactérienne néonatale précoce est-il différent en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis?

Le nouveau-né suspect d infection bactérienne néonatale précoce est-il différent en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis? Le nouveau-né suspect d infection bactérienne néonatale précoce est-il différent en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis? Journées Parisiennes de Pédiatrie 3-4 octobre 2014 Pascal Boileau CHIPS - UVSQ

Plus en détail

Stratégie de réduction du taux de létalité des hémorragies du postpartum à la Maternité du CHDU-B Parakou

Stratégie de réduction du taux de létalité des hémorragies du postpartum à la Maternité du CHDU-B Parakou Sosthène Adisso - Recherche en Santé de la Reproduction Stratégie de réduction du taux de létalité des hémorragies du postpartum à la Maternité du CHDU-B Parakou J. Atade*, S. Adisso**, E.Alihonou** *

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 17 janvier 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 17 janvier 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 17 janvier 2007 PABAL 100 µg/ml, solution injectable Boîte de 5 ampoules de 1 ml : 569 644-5 Laboratoire FERRING SAS FRANCE carbétocine Liste I Médicament réservé à l'usage

Plus en détail

60 % 32 % 8 % MFIU DPP DNN

60 % 32 % 8 % MFIU DPP DNN Événements inattendus graves dans le Réseau Bernard Branger, RSNn- Anne PAUMIER, CL Atlantique R. COLLIN C. GRAND JANY N. WINER Commission obstétricale Commission des pédiatres Commission des anesthésistes

Plus en détail

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre Objectifs : Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre

Plus en détail

SURVEILLANCE DE LA GROSSESSE Ecole de sages-femmes de Saint-Antoine Étudiants SMa2 Année e

SURVEILLANCE DE LA GROSSESSE Ecole de sages-femmes de Saint-Antoine Étudiants SMa2 Année e SURVEILLANCE DE LA GROSSESSE Ecole de sages-femmes de Saint-Antoine Étudiants SMa2 Année e 2013 2014 I GENERALITES La grossesse n est pas une maladie Les consultations prénatales sont des consultations

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE ET DE LA DELIVRANCE. Docteur Katia Barde

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE ET DE LA DELIVRANCE. Docteur Katia Barde PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE ET DE LA DELIVRANCE Docteur Katia Barde HEMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP) HPP: définition Complication fréquente: 5% des accouchements 1 ère cause de mortalité

Plus en détail

éléments de la prise en charge anesthésique en cas d antécédent de césarienne

éléments de la prise en charge anesthésique en cas d antécédent de césarienne RPC : Utérus cicatriciel Journées du Collège National! des Gynécologues Obstétriciens Français! Paris, 5 décembre 2012! éléments de la prise en charge anesthésique en cas d antécédent de césarienne Pierre

Plus en détail

DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE. Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique

DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE. Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique MODALITES DU SUIVI Consultations alternées CID/obstétrique mensuelles pour les deux premiers

Plus en détail

AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine

AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine QCM test (DPC Utérus cicatriciel) AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine 1) Concernant l épidémiologie

Plus en détail