Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 ETUDE DE LA QUALITE ET DE LA PLURIDISCIPLINARITE DE LA PRISE EN CHARGE INITIALE DES PATIENTS ATTEINTS DE CANCER PROSTATIQUE EN MIDI-PYRENEES Date de remplissage du questionnaire : /_/_/ /_/_/_/_/ INFORMATIONS GENERALES SUR LE PATIENT DATE DE NAISSANCE / / / / / / / / / / / Code INSEE commune de naissance / / / / / / / Jour Mois Année Numéro : Rue ou autre voie ou lieu-dit :..... Commune de résidence :

2

3 Date de remplissage du questionnaire : /_/_/ /_/_/_/_/ Nom du médecin généraliste :. ANTECEDENTS ET PATHOLOGIES ASSOCIEES Cancers antérieurs ou synchrones : Oui 1 Non 0 Nsp 9 Localisation 1 : C/ / /. / / Date diagnostic / / / / / / / / évolutif en 2010 : Oui 1 Non 0 Nsp 9 Localisation 2 : C/ / /. / / Date diagnostic / / / / / / / / évolutif en 2010 : Oui 1 Non 0 Nsp 9 Maladies associées au moment du diagnostic (calcul de l index de comorbidité de charlson) Rempli au vu : du compte-rendu anesthésie 1 autre source 2 préciser :.. Comorbidité Infarctus du myocarde Insuffisance cardiaque Artériopathie AVC ou AIT Démence Atteinte pulmonaire chronique Maladie de système Ulcère gastro-duodénal Définition ATCD documenté d IDM (infarctus du myocarde) y compris ATCD d Œdème Aigu du Poumon (OAP), angor, insuffisance coronaire, angine de poitrine Artérite, claudication intermittente, pontage artériel, gangrène, ischémie aiguë, anévrysme aortique, pathologie vasculaire périphérique AVC ou Accident Ischémique Transitoire Déficit cognitif chronique, Alzheimer, maladie à corps de Lewy Dyspnée symptomatique due à une insuffisance respiratoire chronique (asthme inclus) Connectivite * : lupus, polymyosite, polyarthrite rhumatoïde ATCD de traitement pour UGD Hépatopathie peu sévère Cirrhose sans hépatite, hépatite chronique (B et C) Hépatopathie modérée ou sévère Diabète sans complication Diabète compliqué Hémiplégie Néphropathie modérée ou sévère Tumeurs Leucémie Lymphome Cancer métastasé Sida Cirrhose avec HTP (hypertension portale), rupture de varices œsophagiennes) Diabète traité Rétinopathie, neuropathie, néphropathie Hémiplégie ou paraplégie Insuffisance rénale, dialyse, transplantation Absence de comorbidité citée ci-dessus Dénutrition Nsp Autre comorbidité 1

4 BILAN DIAGNOSTIC Date de diagnostic : / / / / / / / / / / / Nom du médecin :. Etablissement / / / Dosage des PSA en période diagnostique Date / / / / / / / / / / / Date inconnue Nsp 9 Résultat : valeur du PSA / / / /. / / / ng/ml valeur normal pour laboratoire si de 4 / / / Toucher rectal en période diagnostique Date / / / / / / / / / / / Date inconnue Nsp 9 Résultats : Prostate normale 1 Au niveau d un lobe Adénome 2 Au niveau des deux lobes Prostate anormale 3 Induration extra-prostatique ou vésicules séminales Inconnu 9 Prostate fixée aux parois pelviennes Aucune description des anomalies Biopsie Date / / / / / / / / / / / Date inconnue Nsp 9 Résultat : Pas de tissu tumoral 1 Présence de tissu tumoral 2 Inconnu 9 Biopsies négatives antérieures Oui 1 Non 0 Nsp 9 Si oui combien de fois Une 1 Plusieurs 2 Nsp 9 Adénectomie chirurgicale ou résection endoscopique lors du diagnostic Nsp 9 Date / / / / / / / / / / / Date inconnue 9 Résultat : Pas de tissu tumoral 0 Présence de tissu tumoral 1 Nsp 9 Cet acte a aussi été considéré comme thérapeutique Oui 1 Non 0 Nsp 9 ANATOMOPATHOLOGIE SUR BIOPSIE, RESECTION ENDOSCOPIQUE OU PIECE D ADENECTOMIE Compte rendu anatomopathologique non trouvé. Score de Gleason : (/ /+/ /) ou total / / / (Si non précisé coder 99 et préciser Grade OMS) Grade OMS : Bien différencié (G1) 1 Moyennement différencié (GII) 2 Pas différencié (GIII) 3 Inconnu (G9) 9 Si Biopsie Nombre de carottes réalisées / / / / Nombre de carottes pathologiques / / / / (Coder 999 si quantités non précisé) Présence de tissu tumoral Dans un seul lobe 1 Dans les deux lobes 2 Nsp 9 Si Résection ou Adénomectomie Ou Nombre de copeaux pathologiques / / / / % de copeaux ou de tissus pathologiques / / / /% (Coder 999 si quantités non précisées) 2

5 BILAN D EXTENSION IRM Prostatique : stade ut / / un / / Oui 1 Date : / / / / / / / / / / / Non 0 Nsp 9 Scanner abdomino-pelvien Oui 1 Date : / / / / / / / / / / / Non 0 Nsp 9 Radiographie du rachis+bassin Oui 1 Date : / / / / / / / / / / / Non 0 Nsp 9 Scintigraphie osseuse Oui 1 Date : / / / / / / / / / / / Non 0 Nsp 9 IRM corps entier Oui 1 Date : / / / / / / / / / / / Non 0 Nsp 9 Autre, précisez Oui 1 Date : / / / / / / / / / / / Non 0 Nsp 9 M + plutôt Oui.. plutôt Non M - Métastase mise en évidence par le bilan 1 Pas de métastase mise en évidence par le bilan 2 Métastase considérée comme évidente sans bilan 3 Bilan incomplet et métastases peu probables 4 Bilan incomplet et métastases très probable 5 Les éléments retrouvés dans le dossier ne permettent pas de savoir 9 Synthèse sur l extension clinique au moment du diagnostic Stade clinique indiqué dans le dossier T / // / Atteinte ganglionnaire indiquée dans le dossier N / / (Pas de taille indiquée : 99) (Pas de N indiqué : 9) 3

6 SEQUENCE THERAPEUTIQUE Aucune information retrouvée sur le(s) traitement(s) Intention de la prise en charge : Prise en charge curative 1 Prise en charge palliative 2 Nsp 9 Abstention-surveillance Motifs : Maladies associées 1 Age 2 Refus du patient 3 Autre 4:. Inconnu 9 Surveillance Active Date de la 1 ère Rebiopsie : / / / / / / / / / / / Date inconnue 9 Le traitement de ce malade entre dans le cadre d un protocole d essai thérapeutique? Oui 1 Non 0 Nsp 9 Protocole : CHIRURGIE NOM DU MEDECIN : ETABLISSEMENT : / / / (Précisez le nom du médecin ayant réalisé la chirurgie seulement s il est différent de celui ayant réalisé la biopsie) Une chirurgie a été réalisée dans la première année? Non 0 Oui 1 Nsp 9 Si non Motif : Pas d indication 1 Maladies associées 2 Age 3 Refus du patient 4 Autre :. 5 Inconnu 9 Si oui Prostatectomie totale Date: / / / / / / / / / / / Date inconnue 9 Durée opératoire / / / / / min TRAITEMENTS Perte sanguines / / / /ml Curage ganglionnaire Date : / / / / / / / / / / / Date inconnue 9 Date : / / / / / / / / / / / Résection Endoscopique Même acte que celui signalé au paragraphe Diagnostic HORMONOTHERAPIE Nsp 9 NOM DU MEDECIN : ETABLISSEMENT : / / / Date / / / / / / / / / / / Date inconnue 9 RADIOTHERAPIE DE PROSTATE Nsp 9 NOM DU MEDECIN : ETABLISSEMENT : / / / Date / / / / / / / / / / / Date inconnue 9 Modalité de la Radiothérapie Externe 1 Interstitielle (Curie) 2 Inconnue 9 HIFU (ULTRASONS) Nsp 9 NOM DU MEDECIN : ETABLISSEMENT : / / / Date : / / / / / / / / / / / Date inconnue 9 CASTRATION CHIRURGICALE / PULPECTOMIE Nsp 9 NOM DU MEDECIN : ETABLISSEMENT : / / / Date : / / / / / / / / / / / Date inconnue 9 CHIMIOTHERAPIE Nsp 9 NOM DU MEDECIN : ETABLISSEMENT : / / / Date : / / / / / / / / / / / Date inconnue 9 Compte rendu anatomopathologique non trouvé. Score de Gleason (/ /+/ /) ou total / / / (Si non précisé coder 99 et préciser Grade OMS) Grade OMS : I ou bien différencié 1 II ou moyennement différencié 2 III ou pas différencié 3 Inconnu 9 Morphologie : / / / / / 3 ANATOMOPATHOLOGIE DE LA PIECE OPERATOIRE Conservation des bandelettes vasculo-nerveuses Unilatérale Bilatérale Aucune Nsp 9 pt indiqué dans le dossier / / / / pn indiqué dans le dossier (si curage ganglionnaire) / / / / chiffre lettre Nombre de ganglions positifs / / / Nsp.999 Nsp mais >0 99 Résidu tumoral R0 1 R1 2 R2 3 Rx 8 Inconnu 9 REMARQUE : 4

7 Pré-thérapeutique Nbre RCP avant RCP pré-opératoire : / / Post- opératoire Nbre RCP après RCP post- opératoire : / / DATE DE LA RCP / / / / / / / / / / / DATE DE LA RCP / / / / / / / / / / / LIEU DE LA RCP THEME DE LA RCP : LIEU DE LA RCP : THEME DE LA RCP : PRESENTATEUR : PRESENTATEUR : Présent dans le quorum? Oui 1 Non 0 Présent dans le quorum? Oui 1 Non 0 SPECIALISTES PRESENTS RCP Pré-thérapeutique Urologue Oncologue médical Oncologue radiothérapeute Radiologue Anatomopathologiste Gériatre Autres (TEC/ARC, psychologue, infirmier, etc.) précisez :.. FICHE RCP SPECIALISTES PRESENTS RCP post- opératoire Urologue Oncologue médical Oncologue radiothérapeute Radiologue Anatomopathologiste Gériatrie Autres (TEC/ARC, psychologue, infirmier, etc.) précisez :. CONTENU DE LA FICHE RCP PRE THERAPEUTIQUE POST OPERATOIRE Age du patient Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Score OMS Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Taux de PSA Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Stade clinique T Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Stade clinique N Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Stade clinique M Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Stade pathologique pt Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Stade pathologique pn Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Nb ganglions envahis Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Type histologique Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Score de Gleason Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Grade Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Absent 0 Champ dédié 1 Autre champ 2 Proposition de la fiche RCP Pré-thérapeutique Proposition avec multi modalité équivalente traitements Conditionnée Unique Non conclusive Propositions : Adéquation Justification si (réalisation du traitement) traitement non réalisé Chirurgie : Prostatectomie totale et curage ganglionnaire Oui Non Prostatectomie totale seule Oui Non Non précisé Oui Non Hormonothérapie Oui Non Chimiothérapie Oui Non Surveillance active Oui Non Abstention-surveillance Oui Non Cryothérapie Oui Non HIFU (Ultrason) Oui Non Radiothérapie Oui Non Type : Externe Curiethérapie interstitielle Non précisé Oui Non Autre : Oui Non Bilan complémentaire : Oui Non 5

8 Proposition de la fiche RCP post-opératoire Proposition avec multimodalité équivalente traitements Conditionnée Unique Non conclusive Adéquation Propositions (réalisation du traitement) Justification si traitement non réalisé Radiothérapie externe Oui Non Hormonothérapie Oui Non Surveillance (Modalité :.) Oui Non Autre :.. Oui Non Présence de la fiche RCP dans dossier médical? Oui 1 Non 2 Nsp 9 DISPOSITIF D ANNONCE TEMPS MEDICAL Diagnostic annoncé lors d une consultation dans la lettre de sortie? Oui 1 Non 0 Nsp 9 Présence du Programme Personnalisé de Soins (PPS) dans dossier? Oui 1 Non 0 Si oui préciser dans quel dossier (DCC, dossier médical ) : TEMPS D ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT Consultation formalisée infirmière ou autre personnel paramédical? Oui 1 Non 0 Nsp 9 ETAT AUX DERNIERES NOUVELLES DATE DES DERNIERES NOUVELLES / / / / / / / / / / / DECEDE ETAT AUX DERNIERES NOUVELLES Cancer évolutif 1 Autre cancer évolutif 2 Rémission complète 3 Autre 4 Cancer non évolutif 5 Nsp 9 1 ER DOSAGE DU PSA SUITE AUX TRAITEMENTS Oui 1 Date : / / / / / / / / / / / Date inconnue Non 0 Nsp 9 Résultat : valeur du PSA / / / /. / / / ng/ml valeur normal pour laboratoire si de 4 / / / COMMENTAIRES : 6

Le Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées

Le Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées METHODOLOGIE COMMUNE D EVALUATION DES RCP Objectif de l étude Evaluer la qualité du passage en RCP afin de garantir une amélioration continue de leur qualité et in fine du service rendu aux patients. L

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre

Cliquez pour modifier le style du titre Cliquez pour modifier le style du titre CANCER DE LA PROSTATE: ÉVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE EN MIDI-PYRÉNÉES EN 2011 Jérôme Goddard, Laetitia Daubisse-Marliac, Christophe Lagadic, Pierre Lunardi, Edvie

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Traitement du cancer de prostate. Enquête OPEPS Cette enquête de pratiques est réalisée dans le cadre de l évaluation OPEPS (Office Parlementaire d Evaluation des Politiques de Santé). Son objectif est

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre

Cliquez pour modifier le style du titre Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Cliquez pour modifier le style du titre PROJET D EVALUATION DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS COLORECTAUX EN AQUITAINE ET MIDI-PYRENEES (EVACCOR):

Plus en détail

Hémiplégie. insuffisance rénale. Diabète compliqué (rétinopathie, néphropathie, neuropathie, Leucémie (aigüe ou chronique) Lymphome

Hémiplégie. insuffisance rénale. Diabète compliqué (rétinopathie, néphropathie, neuropathie, Leucémie (aigüe ou chronique) Lymphome Annexe A : Tableau S1 Index de Comorbidité de Charlson Selon le poids des comorbidités, le score varie de 0 à 37 (moins de 20% de survie à 10 ans) AGE en années : Infarctus du myocarde (antécédent, pas

Plus en détail

Comorbidité et cancer Des intéractions multiples

Comorbidité et cancer Des intéractions multiples Comorbidité et cancer Des intéractions multiples Delphine BRECHEMIER Réunion Régionale 22/05/2014 Une population hétérogène Hétérogénéité de la population âgée Evaluation gériatrique standardisée Evaluation

Plus en détail

Essais cliniques : Cancer de la prostate

Essais cliniques : Cancer de la prostate Essais cliniques : Cancer de la prostate Sommaire des protocoles Page Adénocarcinome de la prostate - GETUG - 17 Étude randomisée multicentrique comparant une radiothérapie adjuvante immédiate associée

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

Evaluation de la qualité de la prise en charge des patients atteints de cancers colorectaux dans les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées

Evaluation de la qualité de la prise en charge des patients atteints de cancers colorectaux dans les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées 20-24 rue du pont Saint-Pierre 31052 Toulouse Tél: 05 61 16 49 30 Fax: 05 61 84 51 60 Courriel: secretariat@oncomip.fr Site: www.oncomip.fr 229 cours de l'argonne 33076 Bordeaux cedex Tél : 05 56 33 32

Plus en détail

Item n 156 : Tumeurs de la prostate

Item n 156 : Tumeurs de la prostate Épidémiologie Item n 156 : Tumeurs de la prostate Cancer le plus fréquent chez lʼhomme Histologie : adénocarcinome FDR : âge élevé, ATCD familiaux de cancer de la prostate, ethnie (noire) Anatomopathologie

Plus en détail

Etude EFFECT. Formulaire d enregistrement prospectif

Etude EFFECT. Formulaire d enregistrement prospectif Etude EFFECT Formulaire d enregistrement prospectif Les variables marquées d un REQ en exposant sont des variables à remplir obligatoirement. Les variables avec sont des variables single-select ; on ne

Plus en détail

Item 307 (ex item 156) Tumeurs de la prostate Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 307 (ex item 156) Tumeurs de la prostate Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 307 (ex item 156) Tumeurs de la prostate Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 1.1. Anatomie élémentaire... 3 1.2. Histologie... 3 2. Épidémiologie...

Plus en détail

Le cancer de prostate. AMPPU du 25/09/2004 J.P.Pellerin A.Six J.M.Suty

Le cancer de prostate. AMPPU du 25/09/2004 J.P.Pellerin A.Six J.M.Suty Le cancer de prostate AMPPU du 25/09/2004 J.P.Pellerin A.Six J.M.Suty Cas clinique n 1 50 ans asymptomatique PSA = 2,35 ng/ml L/T = 11% TR normal echo normale Cas clinique n 1 50 ans asymptomatique PSA

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE QUEL TRAITEMENT POUR QUEL PATIENT? Pr M. ZERBIB Hôpital Cochin, Paris Cancer localisé de la prostate: les acquis d une décennie Diagnostic précoce Evaluation plus précise : biopsies,

Plus en détail

Traitement du Cancer Prostatique Quel traitement curatif?

Traitement du Cancer Prostatique Quel traitement curatif? Traitement du Cancer Prostatique Quel traitement curatif? Guideline for the Management of Clically Localized Prostate Cancer : 2007 update. From the American Urological Association Education and Research,

Plus en détail

PSA ET CANCER DE LA PROSTATE

PSA ET CANCER DE LA PROSTATE PSA ET CANCER DE LA PROSTATE Grâce à la découverte d un marqueur sérique de la prostate, l antigène spécifique de la prostate* (PSA), la prise en charge des patients atteints d un cancer de la prostate

Plus en détail

PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS

PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS Les cancers les plus fréquents chez l homme - Prostate (25 %) - Poumon (14 %) - colo-rectal (12 %) - Voies aérodigestives supérieures (11 %) Nombre de nouveaux cas en 2010

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI

Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI AAU, Hôtel El Auras si 13 Décembre 2014 Pourquoi le cancer de la prostate à haut risque est sujet à

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale du cancer de la prostate. Hervé Baumert

Prise en charge chirurgicale du cancer de la prostate. Hervé Baumert Prise en charge chirurgicale du cancer de la prostate Hervé Baumert 1 70 000 nouveaux cas/ an EPIDEMIOLOGIE 1 er cancer en fréquence 1 homme sur 6 entre 60-80 ans 3éme cause de décès par cancer : 9000

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE. Diagnostic. Anapath FDR. Dépistage : recos AFU Modes de révélation PSA. > 50 ans : Premier K de l H > 50 ans

CANCER DE PROSTATE. Diagnostic. Anapath FDR. Dépistage : recos AFU Modes de révélation PSA. > 50 ans : Premier K de l H > 50 ans CANCER DE PROSTATE FDR > 50 ans : Premier K de l H > 50 ans Hérédité : 2 parents au 1er degré 1 parent avant 55 ans Ethnie : Afro-antillais +++ Anapath ADK ++++++ (90%) Hormono-dépendant ++ 2 caractéristiques

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules - avril 2009 - Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Généralités Incidence (France 2012 (estimations)): 56841cas par an 1 er cancer chez l hommel Pic d incidence d et âge médian m : 70ans Mortalité (France 2012) : 8950 décès d s par

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Adjoint Adjoint Indications neurologiques 1. Epilepsie Si la thérapie sous forme d une intervention chirurgicale est influencée de manière décisive, pour la localisation d un foyer épileptogène d une épilepsie

Plus en détail

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification.

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. Pierre CONORT Service d Urologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE

LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE LE CANCER DE L ENDOMETRE SOMMAIRE 1. BILAN INITIAL... 2 2. METHODES THERAPEUTIQUES... 2 2.1. CHIRURGIE...2 2.2. HISTOLOGIE...3 2.3. CHIMIOTHERAPIE...3 2.3. RADIOTHERAPIE...3 2.4. HORMONOTHERAPIE...3 3.

Plus en détail

Cancer prostatique : Etat des lieux

Cancer prostatique : Etat des lieux Cancer prostatique : Etat des lieux - Epidémiologie en quelques chiffres - Dépistage - Diagnostic - Nouvelles données thérapeutiques - Chirurgie avec assistance robotique EPU B Dr B. DUQUESNOY Dr F. OLIVIER

Plus en détail

HEMATOLOGIE ONCOLOGIE PEDIATRIQUE Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL

HEMATOLOGIE ONCOLOGIE PEDIATRIQUE Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL HEMATOLOGIE ONCOLOGIE PEDIATRIQUE Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL Date : Nom du médecin qui annonce le diagnostic :. Nom du médecin responsable du patient : non encore défini L annonce

Plus en détail

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Résultats de l étude 17 mars 2006 version finale 1 Introduction Un des objectifs du RCA est de contribuer à l amélioration de la qualité des soins,

Plus en détail

Suivi du cancer de la Prostate. Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard

Suivi du cancer de la Prostate. Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard Suivi du cancer de la Prostate Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard Cas clinique Surveillance Post Opératoire Mr L Georges, 52 ans ATCD HTA, reflux gastro-oesophagien ATCD familiaux cancers mammaires

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE. Soirée Robot Chirurgical Les PSA. Cancer prostatique : Etat des lieux QUESTIONS. Cancer de la prostate : - Faut-il dépister? - Comment?

EPIDEMIOLOGIE. Soirée Robot Chirurgical Les PSA. Cancer prostatique : Etat des lieux QUESTIONS. Cancer de la prostate : - Faut-il dépister? - Comment? EPIDEMIOLOGIE Soirée Robot Chirurgical Les PSA 27 mai 2011 Expert: Dr François Olivier et Dr Jorge Villamizar Formateur: Dr Dominique Dupuis -EPU Amiens Sud: Association de formation médicale -Loi du 1

Plus en détail

DERMATOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL

DERMATOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL DERMATOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL Date : Nom du médecin qui annonce le diagnostic : Nom du médecin responsable du patient dans le service

Plus en détail

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016 Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie 13-15 octobre 2016 Dr Isabelle Brenot-Rossi Institut Paoli-Calmettes plan Cancers des voies

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Indications thérapeutiques dans le cancer de la prostate non métastatique selon les critères pronostiques- Recommandations et choix du malade

Indications thérapeutiques dans le cancer de la prostate non métastatique selon les critères pronostiques- Recommandations et choix du malade Indications thérapeutiques dans le cancer de la prostate non métastatique selon les critères pronostiques- Recommandations et choix du malade Marine CABOURG - Pr DUBRAY Centre Henri Becquerel - ROUEN 27

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

Comorbidité et cancer

Comorbidité et cancer Comorbidité et cancer Des intéractions multiples Delphine BRECHEMIER, Interne médecine interne Une population hétérogène Hétérogénéité de la population âgée Evaluation gériatrique standardisée Evaluation

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque !! Unités d hospitalisations! Service de chirurgie digestive! Unité de soins continue!! Equipe médicale! Chirurgiens digestif (2)! Anesthésistes

Plus en détail

Diagnostic du cancer de prostate et de sa récidive Le point de vue du radiologue

Diagnostic du cancer de prostate et de sa récidive Le point de vue du radiologue Diagnostic du cancer de prostate et de sa récidive Le point de vue du radiologue O. Rouvière Service d imagerie urinaire et vasculaire Hôpital E. Herriot, Lyon Plan 1. Détection du cancer avant biopsie

Plus en détail

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Dr Damien Le Pennec Problématique du délai Contenu de la première consultation : Anticipation des prises en charge Prise en charge diagnostique

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/6 : Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque du cancer du rein? A - HTA B - Anémie C - Tabagisme D - Obésité E - HTAP (Réponse : ACD

Plus en détail

Épidémiologie et prise en charge du carcinome hépatocellulaire au Groupe Hospitalier Sud Réunion : étude rétrospective du 1 er janvier 2000 au 31

Épidémiologie et prise en charge du carcinome hépatocellulaire au Groupe Hospitalier Sud Réunion : étude rétrospective du 1 er janvier 2000 au 31 Épidémiologie et prise en charge du carcinome hépatocellulaire au Groupe Hospitalier Sud Réunion : étude rétrospective du 1 er janvier 2000 au 31 décembre 2006 Thèse de Mr LAVOGIEZ Guillaume le 25 octobre

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie des métastases hépatiques des cancers colorectaux Pr Belkouchi - Pr Chihab - Pr Zentar - Pr Benkabbou 1. Introduction La présence

Plus en détail

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA), et de publications importantes nouvelles

Plus en détail

Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie

Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie Séminaire DES Hépato-Gastroentérologie Cas Clinique Laetitia Fartoux Service d Hépatologie, Hôpital Saint-Antoine 68 ans HTA traitée par amlor Diabète non insulino-dépendant (régime seul) Intoxication

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

REFERENTIEL DES SARCOMES DES TISSUS MOUS

REFERENTIEL DES SARCOMES DES TISSUS MOUS REFERENTIEL DES SARCOMES DES TISSUS MOUS Médecins responsables : Dr LEBRUN-LY, Dr FIORENZA, Dr WEINBRECK Membres du groupe de travail : Dr BOUVIER Stéphane Chirurgien digestif (CHU de Limoges chirurgie

Plus en détail

PNEUMOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL IDENTITE

PNEUMOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL IDENTITE PNEUMOLOGIE - HOSPITALISATION ET HOPITAL DE JOUR Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL IDENTITE Nom :. Prénom : Date de naissance : Personne de confiance : Nom : Prénom :... Tel :... Patient

Plus en détail

LES TRAITEMENTS DES CANCERS DE LA PROSTATE

LES TRAITEMENTS DES CANCERS DE LA PROSTATE OCTOBRE 2016 GUIDES PATIENTS LES TRAITEMENTS DES CANCERS DE LA PROSTATE L Institut national du cancer (INCa) est l agence nationale sanitaire et scientifique chargée de coordonner la lutte contre le cancer

Plus en détail

Collection 24 heures / Pôle : Cancérologie - Hématologie

Collection 24 heures / Pôle : Cancérologie - Hématologie Dossier N 1 Vous recevez-en consultation un homme de 59 ans, adressé par son médecin traitant. Ce patient, juriste à la retraite est marié et a 2 enfants. Dans ses antécédents, on retrouve un tabagisme

Plus en détail

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq Séminome extra-gonadique (à propos d un cas) Henriot C., Palascak P., Sachova J., Chabod P., Khamlu A., Petitjean A., Bouchareb M., Nader N., Sauvain J.L., CHI Vesoul Définition Incidence et Etiologie

Plus en détail

Réseau régional de cancérologie du Limousin

Réseau régional de cancérologie du Limousin Réseau régional de cancérologie du Limousin Rapport d évaluation des RCP Année 2015 ROHLim Réseau financé par le FIR 12 rue Robert Schuman 87170 ISLE Tél : 05.55.50.51.81 Réseau reconnu par l INCa Fax

Plus en détail

Actualités du Réseau de Cancérologie d Aquitaine. 13 ème Journée Régionale RCA Vendredi 28 novembre 2014 Dr Véronique Bousser

Actualités du Réseau de Cancérologie d Aquitaine. 13 ème Journée Régionale RCA Vendredi 28 novembre 2014 Dr Véronique Bousser Actualités du Réseau de Cancérologie d Aquitaine 13 ème Journée Régionale RCA Vendredi 28 novembre 2014 Dr Véronique Bousser Dispositif CaPLA Prise en charge multidisciplinaire des personnes prédisposées

Plus en détail

Méthodologie: - Deux approches ont été croisées:

Méthodologie: - Deux approches ont été croisées: J-P.DAVID Méthodologie: - Deux approches ont été croisées: 1- Analyse des données PMSI de l hôpital Emile Roux en ne tenant compte que des situations cliniques principales Ainsi 150 à 200 situations cliniques

Plus en détail

Présentation et organisation du département

Présentation et organisation du département Présentation et organisation du département L Urologie est la spécialité médicochirurgicale qui traite les maladies de l appareil urinaire, de l homme et de la femme, et de l appareil génital de l homme.

Plus en détail

DOSSIER DE SAISINE DU COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL

DOSSIER DE SAISINE DU COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL DOSSIER DE SAISINE DU COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL NOTICE DE RENSEIGNEMENTS À REMPLIR PAR L ADMINISTRATION ET À JOINDRE À TOUTE DEMANDE POUR PRÉSENTATION DU DOSSIER AU COMITÉ MÉDICAL RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE SOMMAIRE : Qu est-ce-que le cancer de la prostate? Le cancer de la prostate en chiffres Les symptômes Diagnostic Examens complémentaires Traitements et conséquences Rôle de l AS Bibliographie

Plus en détail

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie de la paroi vésicale...3 2. Épidémiologie... 3 3. Types histologiques

Plus en détail

Information supplémentaire concernant l enregistrement de la cause de décès

Information supplémentaire concernant l enregistrement de la cause de décès Information supplémentaire concernant l enregistrement de la cause de décès 1. Champ 31: A2_CODE_DIAG_CAUSE_DEATH Le champ 31 A2_CODE_DIAG_CAUSE_DEATH est issu du fichier STAYHOSP du domaine 3, données

Plus en détail

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques.

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques. De OncologiK. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

LE CANCER DU COL UTERIN

LE CANCER DU COL UTERIN LE CANCER DU COL UTERIN Tout cancer infiltrant du col utérin diagnostiqué doit passer en RCP pré-thérapeutique. 1. BILAN INITIAL Examen gynécologique et examen clinique général A partir du stade IB le

Plus en détail

Radiothérapie et curiethérapie de prostate

Radiothérapie et curiethérapie de prostate Prise en charge des cancers urologiques chez le sujet âgé Communication n 3 : Avis du Radiothérapeute Radiothérapie et curiethérapie de prostate Stéphane GUERIF (Poitiers) Niort le 7 mars 2013 Faut-il

Plus en détail

LES RÉUNIONS DE CONCERTATION PLURIDISCIPLINAIRE (RCP)

LES RÉUNIONS DE CONCERTATION PLURIDISCIPLINAIRE (RCP) LES RÉUNIONS DE CONCERTATION PLURIDISCIPLINAIRE (RCP) QU EST CE QUE LA RCP La RCP est une des missions du 3C, celle de s assurer de la mise en œuvre de la pluridisciplinarité. La Réunion de Concertation

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. - Congé de maladie ordinaire au-delà de 6 mois. - Octroi d un congé de longue maladie. - Octroi d un congé de longue durée

NOTE D INFORMATION. - Congé de maladie ordinaire au-delà de 6 mois. - Octroi d un congé de longue maladie. - Octroi d un congé de longue durée NOTE D INFORMATION Afin de pouvoir traiter plus rapidement les demandes, le document ci-après doit être remis aux agents (qui le feront remplir par leur médecin traitant) dans les cas suivants : - Congé

Plus en détail

Questionnaire santé pour les personnes sans médecin de famille résidant sur le territoire du CSSS de la Haute-Yamaska

Questionnaire santé pour les personnes sans médecin de famille résidant sur le territoire du CSSS de la Haute-Yamaska Guichet d accès clientèle sans médecin de famille CLSC DE LA HAUTE-YAMASKA 294, rue Déragon Granby (Québec) Tél. : 450-375-1442 poste : 6288 J2G 5J5 Télécopieur : 450-375-8085 Questionnaire santé pour

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

FICHE DE RÉUNION DE CONCERTATION PLURIDISCIPLINAIRE Données minimales administratives, organisationnelles et médicales

FICHE DE RÉUNION DE CONCERTATION PLURIDISCIPLINAIRE Données minimales administratives, organisationnelles et médicales FICHE DE RÉUNION DE CONCERTATION PLURIDISCIPLINAIRE Données minimales administratives, organisationnelles et médicales Le présent document réunit les informations minimales requises et traçables dans le

Plus en détail

Dr HECTOR Eric Dr MEURIOT Sabine Dr VOITOT Jean Baptiste IMANORD HPVA, 22 avenue de la reconnaissance VILLENEUVE D ASCQ

Dr HECTOR Eric Dr MEURIOT Sabine Dr VOITOT Jean Baptiste IMANORD HPVA, 22 avenue de la reconnaissance VILLENEUVE D ASCQ Dr HECTOR Eric Dr MEURIOT Sabine Dr VOITOT Jean Baptiste IMANORD HPVA, 22 avenue de la reconnaissance VILLENEUVE D ASCQ plan Les techniques d imagerie en médecine nucléaire et les traceurs Les indications

Plus en détail

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer Chimiothérapie I. Généralités Cancer = ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l organisme et multiplient indéfiniment, envahissant les tissus voisins et distants et les détruisant Trois caractéristiques

Plus en détail

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires LES CANCERS THORACIQUES I/ Classification Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires Les cancers de plèvre primitifs Les cancers secondaires de la plèvre Les lymphomes médiastinaux

Plus en détail

Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie. Radiothérapie interne vectorisée: traitement

Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie. Radiothérapie interne vectorisée: traitement Imagerie métabolique. Radiothérapie vectorisée. Détection per-opératoire. Radio-immunologie Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie Radiothérapie interne vectorisée: traitement Détection

Plus en détail

Bilan d activité 3C Narbonne- Lézignan

Bilan d activité 3C Narbonne- Lézignan Bilan d activité 3C Narbonne- Lézignan Assemblée Générale du 05 avril 2016 1 Sommaire Le Bilan activité 3C : La RCP Différenciation des localisations cancéreuses Patients traités sur le narbonnais Actions

Plus en détail

Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous?

Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous? Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous? N. Lippa, P. Sargos, B. Dallaudière, F. Cornelis Introduction (1)

Plus en détail

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal Mesure 19 soins et vie des malades Mars 2011 recommandations professionnelles Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations

Plus en détail

Thésaurus du cancer de l ovaire

Thésaurus du cancer de l ovaire Thésaurus du cancer de l ovaire - 1 - Cancers de l ovaire Bilan - Anamnèse personnelle et familiale - +/- Echographie vaginale et/ou pelvienne - IRM abdomino-pelvienne de préférence, TDM à défaut - Si

Plus en détail

Réseau de Ca ancérologie de Midi-Pyrénées

Réseau de Ca ancérologie de Midi-Pyrénées Réseau de Ca ancérologie de Midi-Pyrénées Sarcome des tissus mous de l adulte Dr. Richard Aziza Radiologue Institut Claudius Regaud, Toulouse Dr. Christine Chevreau Oncologue Institut Claudius Regaud,

Plus en détail

Modèle régional de la fiche de RCP

Modèle régional de la fiche de RCP Modèle régional de la fiche de RCP version 2.41 octobre 2007 Le modèle de fiche de RCP retenu par ONCOPACA doit être utilisé par toutes les RCP des régions PACA et Corse afin de pouvoir regrouper l'ensemble

Plus en détail

Le Régime d aide à la convalescence Plus

Le Régime d aide à la convalescence Plus Le Régime d aide à la convalescence Plus Remarques importantes concernant votre assurance Nous vous remercions de l intérêt que vous manifestez à l égard du Régime d aide à la convalescence Plus de BMO

Plus en détail

Listes des contributeurs... Préface... Avant-propos de la nouvelle collection... Liste des abréviations...

Listes des contributeurs... Préface... Avant-propos de la nouvelle collection... Liste des abréviations... Listes des contributeurs.... Préface.... Avant-propos de la nouvelle collection.... Liste des abréviations.... V VII IX XXI I Généralités en cancérologie 1 Les compétences infirmières.... 3 Compétences

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SANTÉ POUR LES PERSONNES SANS MÉDECIN DE FAMILLE RÉSIDANT SUR LE TERRITOIRE DU CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA

QUESTIONNAIRE SANTÉ POUR LES PERSONNES SANS MÉDECIN DE FAMILLE RÉSIDANT SUR LE TERRITOIRE DU CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA Guichet d accès pour clientèle sans médecin de famille 294, rue Déragon Granby (Québec) J2G 5J5 Téléphone : 450 375-1442 Télécopieur : 450 375-8085 QUESTIONNAIRE SANTÉ POUR LES PERSONNES SANS MÉDECIN DE

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge Référentiel -version mars 2014 Page 1 sur 6 Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire Bilan Bilan diagnostique : examen clinique Echographie pelvienne

Plus en détail

Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte.

Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER 2013 CETTE EPREUVE COMPREND 22 QCM SUR 6 PAGES. Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. QCM 1 : L anévrysme

Plus en détail

Répartition par topographie - Hommes 7,7% 7,2%

Répartition par topographie - Hommes 7,7% 7,2% III-2 Cancer de la prostate Généralités En 2013, le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes avec 102 nouveaux cas. 6% des patients avaient développé une autre tumeur primitive

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

Le Dossier Commun Communicant de Cancérologie (DCC)

Le Dossier Commun Communicant de Cancérologie (DCC) Le Dossier Commun Communicant de Cancérologie (DCC) Avenir dans la nouvelle région Plan Personnalisé de Soins : PPS Dr L Remenieras, responsable du 3 C Régional d Hématologie Vendredi 20 Mai 2016 DCC:

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques. Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire - Borderline. Bilan

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques. Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire - Borderline. Bilan Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire - Borderline Bilan Bilan diagnostique : examen clinique Echographie pelvienne endovaginale et sus-pubienne

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE. Dr M.SOUDANI

CANCER DE LA PROSTATE. Dr M.SOUDANI CANCER DE LA PROSTATE Dr M.SOUDANI I- INTRODUCTION : o Le cancer de la prostate (adénocarcinome prostatique) est devenu un problème de santé publique de premier plan. o Deux facteurs sont principalement

Plus en détail

Institut Rizzoli. Méta OstéoS ChondroS Ewing Myelomes Lymphomes MFH FibroS Chordomes

Institut Rizzoli. Méta OstéoS ChondroS Ewing Myelomes Lymphomes MFH FibroS Chordomes LES METASTASES OSSEUSES D ORIGINE INCONNUE Dr H. NOURI STAFF INTER-SERVICES OCTOBRE 2008 INTRODUCTION Le squelette est un site métastatique fréquent pour de multiples carcinomes. 3 à 4% des métastases

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du col utérin

Thésaurus du Cancer du col utérin Thésaurus du Cancer du col utérin - 1 - Bilan pré thérapeutique Diagnostic d un micro infiltrant sur pièce de conisation - Ia1, limites saines : pas d autre investigation - Ia1, limites non saines ou emboles

Plus en détail

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Année 2012-2013 Séance 2/6 pour le groupe B Salle Micropolis Contribution à la rédaction de ce support : I. Letovanec, B. Lhermitte Tuteurs: B. Bisig, médecins

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Mis à jour le lundi 19 novembre 2012 Dr Bertrand Guillonneau Le cancer de la prostate est une maladie fréquente : c est en France et dans les pays développés occidentaux le premier

Plus en détail