Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 9

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 9"

Transcription

1 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 9 1 C h a p i t r e Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler Quatre-vingt-quinze pour cent de mes moyens de production quittent l entreprise tous les soirs. Mon rôle est de les faire revenir. Jim Goodnight, PDG et fondateur de SAS Qu est-ce qui engendre une entreprise où il fait bon travailler? Ce n est pas ce que vous faites. C est la manière dont vous le faites. Si vous êtes un dirigeant, vous devez communiquer, décider, avoir des contacts avec des gens, comme tout dirigeant d entreprise. Peut-être vous acquittez-vous très bien de toutes les tâches inscrites dans votre description de poste. Mais pour diriger une entreprise où il fait bon travailler, il ne suffit pas de faire : il faut aussi instiller chez autrui certaines convictions. Dans une telle entreprise, on fait confiance à ceux pour qui on travaille, on est fier de ce qu on fait et on apprécie ses collègues. En tant que leader, c est à vous de susciter et de renforcer ces sentiments chaque fois que vous vous exprimez, que vous prenez une décision, que vous rencontrez quelqu un. Pour créer une entreprise où il fait bon travailler, vous devrez faire votre travail autrement. Cela requiert un changement

2 10 Ces entreprises où il fait bon travailler d état d esprit : il vous faut considérer votre personnel, ainsi que le suggère Jim Goodnight dans la citation qui ouvre ce chapitre. Vous devrez faire votre travail en sachant que votre manière de le faire compte énormément pour vos salariés. Voici quelques déclarations de salariés d entreprises où il fait bon travailler : «Nous avons une culture dans laquelle les gens ne demandent qu à se parler, à partager ce qu ils savent et à vous mettre en contact spontanément avec la bonne personne.» «Si vous êtes patron ou manager, vous comprenez que vous n êtes pas seul. Votre rôle est d autonomiser vos collaborateurs. Et votre avis n a pas plus de poids que celui des autres. Ce style de management ne fonctionnera que si vous alimentez, si vous stimulez, si vous soutenez un projet.» «Notre entreprise éprouve des difficultés, comme toute entreprise, mais le personnel passe toujours en premier. Je sais vraiment que je compte dans cette société, et c est pourquoi j y reste.» Que dit-on de votre entreprise, de votre direction ou de votre service? Dit-on que c est une entreprise où il fait bon travailler? Si ce n est pas encore le cas, elle pourrait l être. Et si c est déjà le cas, vous pouvez faire en sorte qu elle le reste. Ce livre vous montrera comment. Non pas en vous donnant une liste d actions à engager ou de mesures à prendre, mais en vous orientant vers une manière différente d agir. Nous ne vous dirons pas quoi faire, mais vous nous dirons comment le faire. La base de connaissance Ce livre repose sur des années de recherches. Depuis sa création en 1991, notre entreprise, l Institut Great Place to Work, étudie les entreprises où il fait bon travailler. Mais ses travaux ont commencé bien avant cette date, dès le début

3 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 11 des années 1980, lorsque l éditeur Addison-Wesley a proposé à ses cofondateurs, Robert Levering et Milton Moskowitz, d écrire un livre sur les meilleurs employeurs d Amérique. Quand ils ont commencé à interroger des salariés de tout le pays, en 1980, les résultats des entreprises n étaient pas un thème important pour eux. En revanche, ils estimaient légitime de bien traiter les gens et s intéressaient donc exclusivement à l expérience vécue des salariés. Ils se disaient pourtant qu il devait exister un lien entre la satisfaction des salariés et la qualité des résultats financiers. Ils s attendaient aussi à observer des pratiques du même ordre dans les entreprises où il faisait bon travailler, celles qu ils considéraient comme les cent meilleures d Amérique. À partir de ce tronc commun, ils espéraient pouvoir dégager la recette de la création d une bonne ambiance de travail, une recette que n importe quel dirigeant de n importe quelle organisation n aurait plus qu à suivre. Le livre de Robert Levering et Milton Moskowitz, The 100 Best Companies to Work for in America, est paru en Ils y décrivaient l expérience des salariés des cent meilleures entreprises parmi les centaines qu ils avaient étudiées. Ce livre, qui a figuré au palmarès des meilleures ventes établi par le New York Times, présentait ces cent entreprises en soulignant plusieurs de leurs aspects communs : opportunités, salaires et avantages sociaux, ouverture... Il commençait à esquisser les grands traits caractéristiques des entreprises où il fait bon travailler, mais sans rattacher leur caractère exceptionnel à des catégories de pratiques ou de règles. Intuitivement, on aurait pu se dire que les entreprises qui appliquaient les méthodes les plus innovantes et obtenaient les meilleurs résultats financiers seraient aussi les préférées des salariés. Or, cette prédiction «évidente» n était pas universellement vraie. Dans les entreprises où il fait bon travailler, il se passait quelque chose qui transcendait règles et pratiques. L important n était pas ce qu elles faisaient, mais la manière

4 12 Ces entreprises où il fait bon travailler dont leurs dirigeants le faisaient. Plus précisément, les pratiques en vigueur et l argent consacré au personnel n aboutissaient pas toujours à une bonne ambiance de travail : celle-ci dépendait des relations nouées à cette occasion. Dans A Great Place to Work: What Makes Some Employers So Good And Most So Bad (1988), Robert Levering a analysé en termes relationnels les entreprises où il fait bon travailler et proposé la définition de la Great Place to Work (l entreprise où il fait bon travailler) qui apparaît au début de ce chapitre et tout au long de ce livre. Plus précisément, il a montré qu une telle entreprise se reconnaît aux relations existant entre les salariés et leurs dirigeants, entre les salariés et leur travail et entre les salariés et leurs collègues. Les relations de travail sont importantes ; en particulier, la qualité de ces trois types de relations influence la fidélité des gens, leur motivation et leur désir de contribuer aux objectifs et aux priorités de l organisation. Si les dirigeants mettent en œuvre des programmes, règles et pratiques qui renforcent ces trois types de relations, les salariés se plaisent dans l entreprise. L important n est pas tant le contenu de ces programmes, règles et pratiques que la manière de les appliquer pour renforcer les relations. Le modèle Great Place to Work a été développé à cette époque par Robert Levering et Amy Lyman, fondateurs de l Institut. Il a ensuite été formalisé et comprend aujourd hui cinq dimensions, auxquelles correspondent les cinq chapitres centraux de ce livre : crédibilité, respect, équité (qui, ensemble, forment la confiance), fierté et convivialité. Vers la fin des années 1990, le magazine Fortune a proposé à l Institut d établir une liste annuelle des entreprises où il fait bon travailler en Amérique. Le palmarès Fortune 100 Best Companies to Work For est désormais publié chaque année au mois de janvier ; ce numéro fait l une des meilleures ventes du magazine. Même si les avantages grands ou petits dont bénéficient leurs salariés y sont évoqués, ils ne sont pas la raison de la présence de ces entreprises sur la liste. La vraie raison

5 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 13 Les cinq dimensions du modèle Great Place to Work Communiquer de manière transparente et accessible Faire preuve de vraies compétences managériales Crédibilité Respecter ses engagements, être intègre et éthique Respect Accompagner le développement professionnel des collaborateurs Solliciter leur avis et les impliquer dans les décisions Considérer la personne en tant qu individu et pas seulement en tant que salarié Confiance Équité Reconnaître et rémunérer de manière juste et équitable Être impartial Ne pas discriminer Fierté Générer un sentiment de fierté par rapport à sa contribution personnelle, à celle de son équipe, et par rapport à son entreprise Pouvoir être soi-même Convivialité Évoluer dans une atmosphère conviviale et accueillante, dans un climat positif et de coopération

6 14 Ces entreprises où il fait bon travailler est que leurs dirigeants sont capables d instaurer des relations fortes. Elles figurent au palmarès grâce à leurs performances dans les cinq dimensions. Ces cinq signes distinctifs n ont pas seulement surmonté l épreuve du temps : ils sont aussi valables indépendamment de la taille ou de la localisation des entreprises. L idée qu il y a des entreprises où il fait bon travailler et leur modèle pratique n ont pas tardé à se répandre au-delà des États-Unis. Aujourd hui, dans plus de quarante pays du monde entier, l Institut Great Place to Work montre que les organisations et leur personnel prospèrent quand les actions des dirigeants présentent ces cinq signes distinctifs. Chaque année, l Institut interroge au total deux millions de personnes et rassemble des données sur la culture de près de six mille entreprises du monde entier. Que ces entreprises aient soixante salariés ou six mille, qu elles se trouvent au Brésil ou en Inde, elles sont évaluées à l aide de la même méthode. Au cours de ces évaluations, nous faisons le point sur deux aspects du cadre de travail. Le premier, dont la pondération est plus importante, est l expérience ressentie par le personnel. L Institut effectue une enquête intitulée le Trust Index afin de déterminer la régularité de la confiance, de la fierté et de la convivialité au travail, et d apprendre auprès des salariés eux-mêmes pourquoi il fait bon travailler dans leur entreprise. Le second aspect pris en compte pour établir le palmarès des entreprises où il fait bon travailler est celui des programmes, règles et pratiques instaurés par les dirigeants pour leurs salariés. À l aide de notre Culture Audit, des évaluateurs expérimentés évaluent chaque organisation en prenant soin de calibrer leurs notations pour les centaines d entreprises candidates chaque année. À partir de ces audits culturels, l Institut collecte des milliers de bonnes pratiques qui, tout comme les commentaires des salariés interrogés, donnent un caractère concret aux concepts de confiance, de fierté et de

7 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 15 convivialité. Ces pratiques vont des déjeuners entre vétérans et jeunes recrues favorisés par le Boston Consulting Group jusqu aux Gossip Lines («allô cancans») utilisés par Ben Salzmann, PDG de l assureur Acuity, pour diffuser des informations et des histoires personnelles via des messages vocaux en rafale. L Institut organise dans le monde entier plusieurs conférences annuelles où les dirigeants des organisations distinguées viennent partager leurs expériences. Nous entretenons aussi des liens étroits avec les entreprises du palmarès, que nous observons à l aide de visites in situ, d entretiens et de focus groups. En tant que collaborateurs de l Institut, nous avons à notre disposition une masse de bonnes pratiques et de commentaires de salariés qui nous permettent de mieux aider les dirigeants à renforcer leurs liens avec leur personnel. Nous utilisons cette masse d informations dans notre métier de conseil, lors de nos missions pour des entreprises désireuses d améliorer leurs relations internes. Au fil du temps, nous avons appris une ou deux choses sur la création d une entreprise où il fait bon travailler ; avec ce livre, nous voudrions les partager avec vous. Vous y trouverez de nombreux exemples de bonnes pratiques issues des meilleures entreprises, destinées à bâtir des relations de confiance, de fierté et de convivialité. Beaucoup de ces pratiques ont été signalées par les entreprises elles-mêmes lors de la préparation du palmarès. Dans d autres cas, nous nous sommes entretenus avec des salariés et dirigeants pour les besoins de ce livre ; nous leur avons demandé ce qu à leur avis vous deviez savoir sur la création et la vie d une entreprise où il fait bon travailler. Ce qui nous étonne toujours, après des années de travail aux côtés des meilleurs, est que les pratiques propres à renforcer les relations n ont pas de limite. Celles que vous utiliserez seront différentes de beaucoup de celles mentionnées dans ce livre ; cependant, si vous cherchez à créer une entreprise où il fait bon travailler, gardez à l esprit trois relations fondamentales.

8 16 Ces entreprises où il fait bon travailler Les trois relations On peut considérer mentalement son travail de différentes façons. Presque tous, nous travaillons en fin de compte pour des raisons d ordre financier et de satisfaction personnelle, mais chacun choisit la manière dont il se représente son travail. Il le considère comme une nécessité ou comme une bénédiction, comme un fardeau ou comme une opportunité. Le choix n est évidemment pas simpliste à ce point, mais l exprimer en termes forts favorise une réflexion plus aiguë sur la manière dont vos décisions de dirigeant influencent le regard des salariés sur leur travail. Nous avons commencé dès 1980 à demander aux gens en quoi leur cadre de travail influençait leur approche du travail. «Votre entreprise est-elle un endroit où il fait bon travailler, et pourquoi?», ont ainsi demandé Levering et Moskowitz à des milliers de salariés. Bien que le contexte des réponses ait quelque peu évolué depuis lors, les réactions recueillies dénotent des expériences étonnamment homogènes. Plus précisément, les salariés considèrent leurs dirigeants comme crédibles, respectueux et équitables ils ont confiance en eux. Ils se sentent fiers aussi de ce qu ils font et partagent un sentiment de convivialité avec leurs collègues. Sans la confiance, la fierté et la convivialité, le succès d une entreprise, quelle qu en soit la mesure, se trouve amoindri. Il y a là un enseignement important. Puisque les relations que vous créez ont de l importance, la différence essentielle entre une très bonne entreprise et une entreprise exceptionnelle, c est vous. Dans les meilleures entreprises, les dirigeants de tous niveaux sont très déterminés à créer des liens forts entre le salarié et l organisation. Renforcer la confiance, la fierté et la convivialité au sein de l entreprise est bel et bien la tâche centrale des dirigeants efficaces dans les organisations contemporaines.

9 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 17 Confiance On dit souvent que les salariés viennent pour l entreprise, mais s en vont à cause de leur manager. À défaut d être une vérité universelle, c est souvent le cas : dès lors qu ils considèrent leurs relations avec leurs supérieurs comme irrémédiablement mauvaises, les salariés recherchent de nouvelles opportunités. En revanche, quand un salarié dit et pense sincèrement : «J ai confiance dans les personnes pour qui je travaille», les dirigeants, le salarié et l entreprise, tous y gagnent. Non seulement le risque d instabilité du personnel s en trouve diminué, mais l enchaînement des tâches est plus facile et plus gratifiant. Si, laissant de côté la question du travail, vous songez un moment aux personnes en qui vous avez vraiment confiance et qui vous font confiance dans votre vie privée, vous savez qu avec eux il est plus facile et plus rapide de s accorder sur des buts, d exprimer des besoins et des objectifs et de s entendre sur des actions. Les personnes liées par des relations de confiance en viennent parfois à se comprendre à demi-mot, ce qui contribue à accélérer le flux de l information. De plus, en cas de difficulté, elles cherchent à préserver leur relation et s accordent mutuellement le bénéfice du doute. On constate à peu près la même chose dans les relations de confiance professionnelles : on ne recherche pas sans cesse des non-dits et l on peut compter que les autres respecteront leurs engagements. La confiance aide aussi à renforcer la coopération. Au sein d une équipe, elle rend plus probable l incitation au progrès mutuel, la recherche du gagnant/gagnant et la résolution des conflits dans un esprit plus constructif. Chacun est davantage disposé à en faire plus pour mener la tâche à bien. À tous ces égards, la confiance qu un manager contribue à instaurer dans son équipe est importante. La confiance est la première des relations. Pour preuve, la manière nuancée dont les salariés que nous avons interrogés évoquent leur confiance en leurs dirigeants.

10 18 Ces entreprises où il fait bon travailler Trois qualités sont nécessaires pour que la confiance naisse, disent-ils, or ces trois qualités sont les trois premières dimensions du modèle Great Place to Work. La première, la crédibilité, implique chez les salariés le sentiment que les dirigeants leur donnent des informations correctes, qu ils ont les compétences nécessaires pour diriger l entreprise et que leurs actes sont conformes à leurs paroles. La deuxième, le respect, se réfère à la conviction chez les salariés que les dirigeants les soutiennent personnellement et professionnellement, qu ils désirent collaborer en prenant en compte leurs suggestions et décisions, et qu ils se soucient d eux en tant que personnes, et pas seulement en tant que salariés. La troisième, l équité, découle de l impression que les dirigeants appliquent les mêmes règles à tout le monde, traitent les gens équitablement et avec impartialité et acceptent l expression de désaccords sur leurs décisions. Voici un exemple qui illustre ces trois qualités. C est celui de PespsiCo France, commercialisateur et distributeur de produits de grande consommation présent au palmarès des entreprises où il fait bon travailler France sans discontinuer depuis huit ans. Parmi les six valeurs de l entreprise, trois d entre elles illustrent notamment la relation de confiance : parler avec franchise et honnêteté, respecter les autres et réussir ensemble, réussir en intégrant la diversité des individus. Tous les collaborateurs sont formés aux valeurs du groupe et ces valeurs, pour qu elles ne restent pas lettre morte mais s incarnent au quotidien dans les comportements et les attitudes, font l objet d ateliers de travail et de réflexion commune en équipe. Elles sont également déclinées dans des outils opérationnels de management et d accompagnement du collaborateur dans son développement professionnel. Les valeurs illustrent également le souci permanent du groupe d inviter chaque collaborateur à s impliquer, au-delà de sa mission, dans les décisions, les remarques ou les suggestions d amélioration.

11 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 19 Fierté La deuxième des trois relations constatées dans les entreprises où il fait bon travailler (et la quatrième dimension du modèle Great Place to Work ) est la relation entre l individu et son travail. Au fond, les gens se sentent bien au travail quand ils ont l impression de faire quelque chose qui compte pour leur organisation, d accomplir un travail qui a un sens. Ils sont fiers aussi des réussites de leur équipe et de ce que l entreprise apporte à la collectivité dans son ensemble. Souvent, la fierté provient d un sentiment de contribuer aux valeurs de l entreprise, aux biens et services qu elle fournit, à ses apports citoyens envers la collectivité. Bien qu il soit largement intérieur, ce sain sentiment de fierté peut être renforcé par des actions de la part de l entreprise. Beaucoup de ces actions seront évoquées dans le chapitre consacré à la fierté, mais dès à présent, citons le cas de Recreation Equipment Inc. (REI). Spécialiste du plein air, REI est surtout connu aux États-Unis pour ses boutiques d équipements et de vêtements de qualité, mais ses salariés savent qu ils participent à un objectif plus élevé. REI a la volonté d apporter aux gens les équipements pour réaliser des activités de plein air, de rendre ces loisirs plus accessibles et de réduire son propre impact sur l environnement. Des photos de salariés participant à des activités d extérieur sont affichées sur les murs de toutes les boutiques et le personnel participe régulièrement à des projets de réalisations collectives. REI recrute peut-être des personnes déjà adeptes du plein air, mais leur offre des occasions de renforcer et d accroître la fierté qu ils en tirent. Convivialité Les entreprises où il fait bon travailler sont propices à des relations saines et fortes entre les salariés ; la dernière dimension du modèle Great Place to Work est donc la convivialité. Tout est fait pour que les salariés s y sentent bien accueillis

12 20 Ces entreprises où il fait bon travailler dès le premier jour, depuis les actions formelles jusqu à la chaleur des contacts avec leurs collègues et mentors. Ils ont le sentiment que tout le monde travaille dans un objectif commun et qu ils peuvent se montrer au travail tels qu ils sont. Bien que la convivialité puisse être attribuée dans une certaine mesure à la qualité du recrutement, ces entreprises agissent aussi afin d instaurer chez leurs salariés le sentiment de former une famille. Elles leur donnent des occasions de collaborer et de se voir en dehors du travail. Certaines d entre elles leur fournissent aussi des moyens de s aider mutuellement à l occasion. D autres mettent en valeur les dons particuliers de leurs salariés qui sans cela resteraient peut-être ignorés dans le cadre du travail. Starbucks, qui vend du thé et du café dans le monde entier, est une entreprise qui incite à la convivialité. Dans chacun de ses quinze mille établissements, les «partenaires» (terme maison pour «salariés») apprennent à mieux se connaître en partageant des consommations gratuites pendant la demi-heure qui précède leur temps de travail et pendant celle qui la suit. Cela leur permet d échanger entre eux, sur leur temps libre, mais autour d une tasse de thé ou de café offerte par l entreprise. Ces cinq dimensions (crédibilité, respect, équité, fierté et convivialité) et les relations dans lesquelles elles s inscrivent vous fourniront un vocabulaire qui devrait vous aider à mieux comprendre les entreprises où il fait bon travailler, un prisme à travers lequel considérer la qualité des relations dans votre organisation et un cadre pour guider les modifications systématiques que vous y apporterez. La figure 1.1 représente schématiquement ce modèle. L ajustement des attitudes À moins que vous ne considériez la confiance, la fierté et la convivialité comme simplement souhaitables, et non indispensables,

13 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 21 considérez le cas de deux leaders, Tony Parella et Chris Van Gorder. Tony Parella est PDG de Shared Technologies, qui installe et entretient des équipements de télécommunication haut de gamme. L entreprise a fait partie des groupes WorldCom, Intermedia et Allegiance Telecom ; tous trois ont fait faillite. Le personnel était démoralisé par les difficultés financières et opérationnelles, le niveau de confiance était bas. Parella s est dit qu il y avait mieux à faire : avec son encadrement, il a entrepris la difficile reconstruction de la confiance. En quatre années seulement, il a sorti l entreprise du régime du Chapitre 11 pour la porter à 45 % de croissance annuelle moyenne. «En 2005, un sondage interne a montré que le taux moyen d approbation chez Shared Technologies était de 59 %», a-t-il révélé dans un discours prononcé à la conférence 2009 de l Institut Great Place to Work. «En 2007, exactement le même sondage a donné un taux d approbation globale de 96 %. Soit 37 points de mieux. Shared Technologies progresse année après année au rythme de 45 % alors que le reste de notre secteur connaît au mieux une croissance à un seul chiffre Quand les salariés se sentent bien au travail et dans leur entreprise, ils assurent aux investisseurs des résultats au-dessus de la moyenne» (Parella, 2008, p ). Chris Van Gorder est PDG de Scripps Health, qui a connu une série de problèmes en Très déficitaire, l entreprise avait racheté une unité médicale qui, elle aussi, perdait de l argent tous les mois, et sa mise en conformité avec une nouvelle législation californienne lui imposait de lourdes dépenses. Ajoutons que le taux de turn-over du personnel était élevé, que les canaux de communication ne fonctionnaient pas et que la maind œuvre était difficile à trouver. Une enquête interne menée auprès du personnel montrait aussi que les niveaux de confiance dans le management étaient inégaux. Grâce à un effort concerté de recentrage sur ses objectifs stratégiques, passant par des mesures de formation du personnel et de renforcement de la confiance, Scripps a accru ses résultats de 62 millions de dollars

14 22 Ces entreprises où il fait bon travailler en quatre ans. De plus, le taux de turn-over du personnel, le taux de vacance des postes difficiles à pourvoir, les réclamations salariales du personnel et les coûts des soins ont tous baissé, tandis que les résultats des sondages auprès du personnel se sont beaucoup améliorés. «Nous ne voulons surtout pas prendre la grosse tête et nous savons que de vraies épreuves nous attendent, assure Van Gorder. Mais si nous engrangeons assez de crédibilité et que nous prenons soin de lui, notre personnel nous permettra de les surmonter. Sans cela, nous échouerons. Et c est là tout l avantage d être une entreprise où il fait bon travailler. C est notre retour sur investissement. Il n est pas immédiat, forcément. Et je ne sais pas à quel point il est tangible. Je ne pense pas qu on puisse le chiffrer en dollars, mais j ai récemment rencontré les grands réseaux hospitaliers de l État, je les ai entendus décrire tous leurs tracas à qui voulait les entendre, et je me suis senti un peu gêné. Nous n avons pas tous ces problèmes. Pourtant, nous sommes sur le marché le plus dur de Californie.» Shared Technologies et Scripps Health ne sont pas des cas uniques. De fait, en étudiant les entreprises où il fait bon travailler, nous constatons régulièrement qu elles réussissent sur le plan financier. Russell Investment Group effectue une évaluation annuelle des résultats financiers des sociétés cotées en Bourse figurant dans le palmarès américain 100 Best, en les comparant à celles des indices S&P 500 et Russell Entre 1998 et 2008, par exemple, ces cent meilleures entreprises ont dégagé un rendement total annualisé de 6,8 %, contre 1,04 % pour celles du S&P 500 et 1,25 % pour celles du Russell La figure ci-contre met en évidence cette tendance à travers le temps. Elle est confirmée par des études analogues sur les résultats financiers des meilleures entreprises dans d autres pays comme le Danemark, le Royaume-Uni ou le Brésil. Le travail d Alex Edmans à la Wharton School apporte une démonstration supplémentaire. Dans une étude de 2007, Edmans a analysé la relation entre satisfaction du personnel

15 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 23 Rendement annualisé % 8 % 6 % 4 % 2 % 0 % 10,30 % 6,44 % 2,95 % 3,27 % «100 Best» réinitialisé annuellement «100 Best» conservé sans discontinuer S&P 500 Russell 3000 Rendement annualisé des 100 Best et performance des actions à long terme. Il a utilisé le palmarès Fortune 100 Best Companies to Work For sur une période de huit ans et a constaté que, même en neutralisant d autres facteurs (comme le risque ou l industrie), les rendements des 100 Best étaient plus de deux fois supérieurs à ceux du marché fin Les entreprises où règne une confiance élevée font régulièrement mieux que celles où la confiance est faible (Edmans, 2010). D autres comparaisons entre les entreprises du palmarès et celles qui n y figurent pas indiquent que la confiance a des implications financières plus immédiates. Par exemple, on sait que les entreprises où il fait bon travailler ont un taux de turnover du personnel inférieur à celui des statistiques établies par le Bureau of Labor Statistics, reçoivent davantage de candidatures que les entreprises non incluses dans le palmarès et, au Royaume-Uni, enregistrent un absentéisme inférieur à celui des entreprises dont la culture est moins distinctive. Comme le note Jim Goodnight, fondateur et PDG de l éditeur de logiciels d analyse SAS, «agir correctement, bien traiter

16 24 Ces entreprises où il fait bon travailler les gens, s avère être aussi ce qu il y a de mieux pour l entreprise». Cela ne fait aucun doute. Le taux de turn-over du personnel chez SAS est en général d environ 4 % par an, dans une industrie où il est plutôt de l ordre de 20 % en moyenne. Le professeur Jeffrey Pfeffer, de Stanford University, estime que la société économise ainsi chaque année entre 75 et 100 millions de dollars, qui vont directement grossir ses bénéfices. De plus, la stabilité des équipes de projet favorise l efficience globale, la qualité et la longévité des relations avec les clients. (Des renseignements supplémentaires sur le rendement des investissements et les études connexes sont disponibles, en anglais, sur le site web de ce livre : Pourquoi de tels résultats? Parfois, c est l absence de perturbations et de stress superflus (tels qu il en existe dans un contexte de faible confiance) qui conduit au succès financier. Quand les salariés ne font pas confiance à leurs dirigeants, se sentent coincés dans un poste sans intérêt ou ont l impression de ne pas connaître leurs collègues assez bien pour se montrer tels qu ils sont, ils ont tendance à ruminer et à se démobiliser. Sans compter qu ils ne bondissent pas du lit le matin dans la hâte d aller au travail et ne débordent guère de leurs horaires, quitte à laisser en plan des projets importants pour la croissance et la réussite de l entreprise. Pour comprendre les conséquences financières de cet état d esprit, songez un moment à ce que coûte à une entreprise la livraison tardive d un produit, la défaillance d un équipement ou la panne d un système critique. Souvent, on calcule ces coûts avec précision. On a même un vocabulaire spécial pour les désigner, du genre «temps de panne système». Mais songez aussi à ce que coûte un échange improductif entre deux salariés qui retournent ensuite à leur bureau ou à leur poste de travail : les voilà déconcentrés, remâchant l épisode désagréable qu ils viennent de vivre. Ou songez aussi à ce qui se passe quand un chef d équipe est confronté à des buts ou à des

17 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 25 rôles opaques : son équipe patauge, productive à la marge mais globalement inefficace. De très intelligents leaders parviennent souvent à calculer le coût unitaire d un produit défectueux ou d un client perdu. Mais quel serait le coût de tout le temps gâché par de mauvaises relations de travail? Terri Kelly est PDG de W.L. Gore & Associates, une entreprise innovante qui invente, développe et fabrique des produits à base de fluoropolymères, dont le plus connu est le tissu Gore-Tex. Elle n est pas loin de croire que la plupart des entreprises ont des équipes sous-performantes. Quand une équipe sous-performe, dit-elle, «vous passez des heures et des heures en réunion parce qu il n y a pas de confiance, pas de relations, pas d envie de travailler ensemble, et que les gens se replient sur eux-mêmes. Je n ose même pas imaginer combien la productivité est freinée dans ce genre d ambiance.» C est pourquoi Gore prend les devants pour assurer le bon fonctionnement de ses équipes. «Vous devez faire en sorte que les salariés nouent des relations, dit Terri Kelly. Ils doivent prendre le temps de se connaître réciproquement, pas seulement leurs capacités techniques mais toute leur personnalité et le point de vue qu ils peuvent apporter. À nos yeux, c est un investissement destiné à renforcer nos équipes afin de les rendre vraiment très performantes. Elles éprouvent un sentiment d appropriation et de responsabilité envers l entreprise qui est totalement différent. Nous ne sommes pas allés jusqu à en faire un chiffrage financier, mais il ne fait aucun doute qu il existe un lien fort qui remonte directement à notre orientation stratégique.» Les chiffres pourront vous prouver que des relations de grande confiance apportent à l entreprise des bénéfices tangibles, tandis que des relations médiocres se traduisent par une démotivation des salariés, des arrêts de travail et d autres coûts directs ou indirects. Mais, en tant que dirigeant, il ne suffit pas d en être convaincu. Il reste à agir, et nuls chiffres

18 26 Ces entreprises où il fait bon travailler ou statistiques ne pourront faire le travail à votre place. Wegmans Food Markets est une chaîne de supermarchés dont le siège se trouve à Rochester, dans l État de New York. «Certaines choses ont un effet déshumanisant, en particulier les rapports trimestriels et les écoles de commerce, dit son PDG, Danny Wegman. Ce que nous tentons de faire, je crois, est de dire très clairement que l important est d agir comme on le doit. Si l on fait ce qu on doit faire, tout le reste vient naturellement.» Il y a donc un obstacle à franchir : apprendre à avoir confiance dans le fait que, si les dirigeants font ce qu ils doivent, les résultats seront au rendez-vous. Cet obstacle n est pas seul : pour adopter pleinement l idée de l entreprise où il fait bon travailler, vous devrez modifier votre manière de penser. Ces entreprises et les personnes qui les dirigent ont beau avoir quelque chose de phénoménal, elles ne sont pas apparues par magie ou par chance. Une bonne entreprise devient excellente quand des dirigeants semblables à vous s attachent délibérément et de manière fiable à construire la confiance, la fierté et la convivialité au sein du personnel. Et vous risquez aussi de vous heurter à d autres obstacles prévisibles : le temps, la mentalité du «tant que ça n est pas cassé, n y touchons pas», la vision en tunnel. Qui a le temps? Dans un contexte où tout bouge vite, on réagit à ce qui est devant soi. On doit faire face à des problèmes majeurs : concurrence, mondialisation, législation, catastrophes naturelles. Et à d autres moins graves, mais souvent plus pressants : démissions, impasses financières, délais à respecter La confiance naît de la manière dont le dirigeant réagit à ces changements. C est un sous-produit, en quelque sorte. S il réagit convenablement tout en considérant les besoins des salariés et en appliquant les mêmes règles à tout le monde, la confiance

19 Pourquoi créer des entreprises où il fait bon travailler 27 est renforcée. Mais vous veillez rarement aux conséquences relationnelles de chacun de vos actes. Non que vous ignoriez leur importance, mais déjà une autre urgence vous sollicite. C est admirable. Un dirigeant réussit rarement s il n est pas capable d évoluer en souplesse dans un contexte changeant. Mais ce que les dirigeants oublient souvent, c est que leur aptitude à mobiliser leur entourage pour relever les défis qui se présentent dépend de la confiance dont ils jouissent. Les salariés qui n ont pas confiance en leurs dirigeants hésitent, soupèsent les conséquences de l action et de l inaction, et risquent de se dire que le plus sûr est d attendre et de voir ce qui se passe. Désirez-vous par exemple que vos salariés consacrent leur temps et leur énergie à une opportunité commerciale en laquelle vous croyez? S ils ne vous font pas confiance, vous aurez du mal à y parvenir sans d abondantes palabres ou de fâcheux ultimatums. Or, le temps que vous les mobilisiez, l opportunité peut fort bien avoir disparu. S ils ont confiance en vous, en revanche, ils auront aussi confiance dans la direction que vous leur fixez et accepteront de faire l effort nécessaire. Même si vous aviez mal apprécié l opportunité, ils vous accorderont un droit à l erreur. Il est probable qu un problème chassera l autre, mais la confiance des salariés arrange tout. Conclusion : même si vous manquez de temps pour réfléchir systématiquement à vos relations dans le travail, il est sage de le faire, justement à cause du manque de temps. Tout fonctionne mieux quand les relations sont solides, et si les délais sont brefs, cela peut faire la différence entre le succès et l échec. Je ne crois vraiment pas que la confiance soit mon problème. Tant que ça n est pas cassé, n y touchons pas Pas votre problème, la confiance? Les statistiques disent autre chose. Le plus récent Edelman Trust Barometer (2010) sondage international sur la confiance accordée aux dirigeants,

20 28 Ces entreprises où il fait bon travailler aux institutions et aux entreprises, qui couvre vingt-deux pays sur cinq continents révèle que les gens font confiance aux informations provenant de leurs pairs, des experts de leur secteur et des universitaires plus qu à celles provenant d un PDG. Moins de 30 % des personnes interrogées aux États-Unis considèrent comme crédibles les informations venant d un PDG. Le problème, c est qu il n existe aucun indicateur avancé évident du manque de confiance. Qu un matériel fonctionne mal, et le taux de défauts augmente ou la production baisse. Qu un placement soit mal choisi, et son rendement baisse. Que le marketing ou les ventes flanchent, et la part de marché chute. Dans une entreprise, de nombreux problèmes se signalent par une fumée (quantifiable) avant qu il n y ait le feu. Il n en va pas de même avec la confiance. Son absence n empêche pas l entreprise de fonctionner, mais tous les résultats sont en retrait sur ceux qu elle aurait pu obtenir. C est-à-dire que, sans confiance, les salariés viendront quand même au travail, ils accompliront quand même les tâches qui leur sont confiées, ils passeront quand même le témoin à l intervenant suivant. Leurs contributions restent loin de ce dont ils sont capables dans une ambiance de confiance, mais peut-être en font-ils assez pour que vous ne sachiez même pas que vous avez un problème. Quand la confiance baisse dans une organisation, ou même quand elle n a jamais existé, il peut falloir du temps aux dirigeants pour s en apercevoir. Comme toutes les relations, la confiance est souvent difficile à obtenir, surtout une fois qu elle a été brisée. Il est bien plus facile de la cultiver une fois obtenue que de la construire ex nihilo. Au contraire, là où la confiance est présente et entretenue, elle se manifeste pendant des années. Le taux de turn-over du personnel est plus faible, ce qui améliore la productivité et réduit les frais de recrutement et d embauche. Là où la confiance est grande, non seulement les gens font leur travail, mais ils s efforcent constamment de l améliorer et prennent des risques calculés pour le bien de l entreprise. Ils se connaissent bien les

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Mars 2010 Le Conseil RH fait progresser les enjeux relatifs à la main-d œuvre communautaire. En tant que

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième composante du «prime cost» (coût principal), les charges de personnel.

Plus en détail

sens Innovation vue du terrain dentité Clients La reconnaissance au travail

sens Innovation vue du terrain dentité Clients La reconnaissance au travail La reconnaissance au travail vue du terrain Aider les dirigeants dans leur gestion quotidienne des hommes et des équipes confiancesens Innovation dentité collègues sens Innovation Clients Rémunérationévolution

Plus en détail

Qui doit s occuper du suivi et de l évaluation?

Qui doit s occuper du suivi et de l évaluation? 5. Qui doit s occuper du suivi et de l évaluation? S occuper ne signifie pas rassembler des informations auprès de quelqu un, mais participer à la prise de décisions concernant l évaluation et à sa réalisation.

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

PETIT GUIDE DE SURVIE

PETIT GUIDE DE SURVIE PETIT GUIDE DE SURVIE PRÉPARATION POUR LA CARAVANE La Caravane démystifiée! Vous trouverez dans ce petit guide une multitude d information qui vous permettra de mieux comprendre l étape importante qu est

Plus en détail

Le Codéveloppement pas n importe comment!

Le Codéveloppement pas n importe comment! La Lettre du CoDévelloppement Lettre d'information Du Centre Européen du Codéveloppement professionnel et managérial www.cecodev.fr Le Codéveloppement pas n importe comment! Les dangers du succès Le Codéveloppement

Plus en détail

Comment appuyer un milieu de travail virtuel

Comment appuyer un milieu de travail virtuel Juin 2012 Comment appuyer un milieu de travail virtuel Approche structurée pour la mise en œuvre de technologies dans l entreprise répartie de demain «Nous accélérons la croissance» Déploiement de technologies

Plus en détail

UNE 1/2 JOURNÉE POUR BOOSTER VOS AFFAIRES, VOS RELATIONS & VOTRE VIE À 110%

UNE 1/2 JOURNÉE POUR BOOSTER VOS AFFAIRES, VOS RELATIONS & VOTRE VIE À 110% Genève UNE 1/2 JOURNÉE POUR BOOSTER VOS AFFAIRES, VOS RELATIONS & VOTRE VIE À 110% Votre vie à 110% avec l auteur Best-Seller, fondateur de GLOB et expert en leadership Franck Nicolas. Passez vos affaires,

Plus en détail

Baromètre RH suisse 2014

Baromètre RH suisse 2014 Baromètre RH suisse 2014 Vécu du travail et Job Crafting Synthèse Français Synthèse 2 Édition actuelle La huitième édition du baromètre suisse des relations humaines (baromètre RH) se penche comme les

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

Mobiliser son équipe! reconnaissance!

Mobiliser son équipe! reconnaissance! Mobiliser son équipe! Un outil indispensable, la reconnaissance! Agenda La mobilisation Pourquoi s intéresser à la reconnaissance? Les composantes de la reconnaissance Les intervenants Les phrases qui

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LE DISCOURS DU BUDGET Le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député

Plus en détail

Formations. Gestionnaires

Formations. Gestionnaires Formations Gestionnaires 2015 Cette édition de notre catalogue d activités pour les gestionnaires inclut plusieurs nouveautés. De nouveaux thèmes de formation ont été élaborés et une nouvelle section présente

Plus en détail

Transcription médicale: comment faire le bon choix

Transcription médicale: comment faire le bon choix Transcription médicale: comment faire le bon choix La réduction des coûts et l optimisation des investissements sont des préoccupations majeures pour tout entrepreneur qui se respecte. À travers ce document,

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Le coaching vise à aider les gens à donner. le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs. sont toujours désireux de rehausser les

Le coaching vise à aider les gens à donner. le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs. sont toujours désireux de rehausser les LE COACHING PERFORMANT : UNE VUE D'ENSEMBLE Le coaching vise à aider les gens à donner le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs sont toujours désireux de rehausser les qualités des gens qu ils encadrent

Plus en détail

UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES

UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES Patricia Bertaux L avenir est entre nos mains : à nous de lui donner la forme que nous voulons. 2 L EMILE présenté aux parents et

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

L Observatoire Cegos a publié une grande étude européenne sur les 20-30 ans et le travail. L objectif : comprendre les attentes des jeunes,

L Observatoire Cegos a publié une grande étude européenne sur les 20-30 ans et le travail. L objectif : comprendre les attentes des jeunes, L Observatoire Cegos a publié une grande étude européenne sur les 20-30 ans et le travail. L objectif : comprendre les attentes des jeunes, appréhender leurs perceptions et leur regard sur le monde du

Plus en détail

ENTREVUE D EMBAUCHE : COMMENT S Y PRÉPARER?

ENTREVUE D EMBAUCHE : COMMENT S Y PRÉPARER? ENTREVUE D EMBAUCHE : COMMENT S Y PRÉPARER? 1 PRÉPARATION GÉNÉRALE : Bien connaître son C.V. et en amener des copies supplémentaires (si plusieurs employeurs ou si celui-ci l a perdu). Ne pas plier son

Plus en détail

LE ROULEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE

LE ROULEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE Ce document a été développé en collaboration avec : LE ROULEMENT DE LA MAIN-D ŒUVRE UN GUIDE DE TRAVAIL POUR : Calculer votre taux de roulement Évaluer l impact financier de votre roulement Établir votre

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

Guide d entrevue pour l embauche de directeurs généraux

Guide d entrevue pour l embauche de directeurs généraux Guide d entrevue pour l embauche de directeurs généraux Avril 2008 Introduction Ce guide d entrevue a été conçu afin de venir en aide au conseil d administration des différentes agences des Grands Frères

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Manager en tenant compte des spécificités des seniors

Manager en tenant compte des spécificités des seniors Manager en tenant compte des spécificités des seniors Fiche 9 Enjeux Dans un contexte de départs en préretraite, les seniors ont longtemps été les oubliés de la gestion des ressources humaines. À partir

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS?

LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS? LA FORMATION CONTINUE BÉNÉFIQUE POUR VOUS? Questions Vrai Faux J ai suivi un cours ou lu un livre traitant de mon secteur d activité au 1 cours des trois dernières années. 0 1 Mon secteur d activité a

Plus en détail

Psychosociologie des organisations INTRODUCTION

Psychosociologie des organisations INTRODUCTION 1 INTRODUCTION Le phénomène de groupe a attiré plusieurs chercheurs et il a fait l objet d énormes recherches en psychosociologie des organisations vu l importance q il revêt ce phénomène ans la vie de

Plus en détail

Groupe d experts sur les sciences humaines

Groupe d experts sur les sciences humaines Groupe d experts sur les sciences humaines Rapport Le rôle accru des sciences humaines dans le 7 e programme-cadre Le 7 e programme-cadre (7 e PC) marque une nouvelle étape de l inclusion des sciences

Plus en détail

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs?

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? Fournir du personnel intérimaire spécialisé dans le domaine de la comptabilité et des finances, c est notre métier. Mais

Plus en détail

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés?

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? DOSSIER Echec scolaire Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? Nous avons posé la question à Véronique Grosjean, conseillère pédagogique pour les écoles du réseau

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Animer et Diriger une Equipe Séance 3

Animer et Diriger une Equipe Séance 3 SUIVI DE FORMATION - SEANCE 3 Animer et Diriger une Equipe Séance 3 VERSION MARS 2009 PARTIE I : DEROULEMENT DE LA SEANCE 3 1. POUR ACCEDER A LA SEANCE DE SUIVI Ce document est imprimé. Vous êtes dans

Plus en détail

Rémunération de la force de vente

Rémunération de la force de vente Rémunération de la force de vente * Guylaine Béliveau, CRHA, est conseillère principale chez PCI-Perrault Conseil inc. Résumé L auteure met en évidence l importance de la force de ventes dans le succès

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion...

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion... Adopté par le conseil d administration le 31 mars 2009 CADRE DE RÉFÉRENCE EN MATIÈRE D ÉTHIQUE Sommaire Introduction...3 1. Les principes d action de l effort éthique...4 2. Les valeurs................................

Plus en détail

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants

Plus en détail

L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF. dans les AFFAIRES

L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF. dans les AFFAIRES L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF dans les AFFAIRES AVANT-PROPOS Ce document présente les règles éthiques de GSF. Celles-ci sont destinées à servir de ligne de conduite claire et sécurisante à tous les salariés

Plus en détail

FOOTFALL: SÉRIE ACTING ON INSIGHT. Sortir de l ombre et mettre en lumière ce que vous ne savez pas encore à propos de vos clients

FOOTFALL: SÉRIE ACTING ON INSIGHT. Sortir de l ombre et mettre en lumière ce que vous ne savez pas encore à propos de vos clients www.footfall.com + 33 (1) 55 12 10 00 FOOTFALL: SÉRIE ACTING ON INSIGHT Sortir de l ombre et mettre en lumière ce que vous ne savez pas encore à propos de vos clients Gardez votre visage toujours vers

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

Résumé de l ARE Le personnel de santé en Europe Livre vert de la Commission Européenne COM(2008) 725/3 ET & OG, version modifiée le 11/02/09

Résumé de l ARE Le personnel de santé en Europe Livre vert de la Commission Européenne COM(2008) 725/3 ET & OG, version modifiée le 11/02/09 Résumé de l ARE Le personnel de santé en Europe Livre vert de la Commission Européenne COM(2008) 725/3 ET & OG, version modifiée le 11/02/09 Introduction Pourquoi cette consultation? Les systèmes de santé

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

Qu entend-on par leadership?

Qu entend-on par leadership? Qu entend-on par leadership? Position d un leader Capacité à diriger L action de diriger Le leadership est une capacité reconnue à un membre d un groupe par les autres membres du groupe de pouvoir influencer

Plus en détail

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.»

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Septième Tradition «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Des alcooliques qui subviennent à leurs besoins? A-t-on jamais entendu

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Guerre Froide des Talents. Etude démographique : catégories d employés

Guerre Froide des Talents. Etude démographique : catégories d employés Guerre Froide des Talents Etude démographique : catégories d employés Une enquête commandée par StepStone a permis de distinguer cinq catégories d employés, chacune ayant des motivations qui pourraient

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Société pour la gestion du personnel S E P

Société pour la gestion du personnel S E P Société pour la gestion du personnel S E P Section neuchâteloise Procès-verbal No 287 Présents : 27 Séance 12 septembre 2000, Grand Hôtel Les Endroits, La Chaux-de-Fonds Thème : L ÉVOLUTION DES PRATIQUES

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Résumé des résultats du sondage sur la reconnaissance et le sentiment d appartenance. Répartition des répondants - de 1 à 10 (10 = le plus élevé)

Résumé des résultats du sondage sur la reconnaissance et le sentiment d appartenance. Répartition des répondants - de 1 à 10 (10 = le plus élevé) Résumé des résultats du sondage sur la reconnaissance et le sentiment d appartenance Ce sondage n a pas la prétention d un sondage «scientifique». Il vise plutôt à faire ressortir les préoccupations des

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux?

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Depuis septembre 2011, j expérimente une utilisation à but pédagogique de Facebook. J ai d abord ouvert un «groupe 1» destiné à mes élèves du Lycée Corneille,

Plus en détail

L Approche CPA 6 - Communication

L Approche CPA 6 - Communication L Approche CPA 6 - Communication La présente fiche d information porte sur la communication, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le dernier volet de l Approche CPA. Pour avoir un aperçu

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca. Madame,

Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca. Madame, Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca Madame, Nous sommes heureux de présenter, au Comité permanent des finances de la Chambre

Plus en détail

Quelles conditions pour un apprentissage efficace?

Quelles conditions pour un apprentissage efficace? Creating Effective Teaching and Learning Environments: First Results from TALIS Summary in French Créer des environnements efficaces pour l enseignement et l apprentissage: premiers résultats de l enquête

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE N o 4 POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Modifiée le 9 novembre 2010 cegepdrummond.ca Règlement n o 12 abrogé : 6 décembre 2004 (CA-04-12-06-03) Politique adoptée au conseil d administration

Plus en détail

Synthèse réalisée par. Karine Messier Newman. Stéphane Martineau UQTR CRIFPE

Synthèse réalisée par. Karine Messier Newman. Stéphane Martineau UQTR CRIFPE Shepherd, Monica Lynn (2009). Evaluating the impact of the Beginning Teacher Induction Program on the Retention Rate of Beginning Teachers. Gardner-Webb University, School of Education, Thèse, 117 pages.

Plus en détail

Une expérience de codéveloppement au Service de police de la ville de Montréal

Une expérience de codéveloppement au Service de police de la ville de Montréal Une expérience de codéveloppement au Service de police de la ville de Montréal Vincent Arseneau, M.A.P. Chef de la formation au SPVM vincent.arseneau@spcum.qc.ca RÉSUMÉ Ce texte rend compte d une expérience

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

Comment... Mettre à profit toute l expertise d un Manager de Transition

Comment... Mettre à profit toute l expertise d un Manager de Transition Comment... Mettre à profit toute l expertise d un Manager de Transition À Propos De Management Resources 2 Definir Vos Besoins 4 Tirer Profit Du Potentiel D un Manager De Transition 5 Une Relation Réussie

Plus en détail

Le débat actuel sur l ebusiness a trop tendance à jeter la confusion

Le débat actuel sur l ebusiness a trop tendance à jeter la confusion CHAPITRE UN Qu est-ce que l ebusiness? Le débat actuel sur l ebusiness a trop tendance à jeter la confusion dans les esprits. Cette confusion découle, dans une large mesure, d une idée fausse et pourtant

Plus en détail

Robert SALAISON - Salarié Aidant - Guide pratique de la négociation avec l'entreprise DOSSIER : "Ecrit par un Aidant"

Robert SALAISON - Salarié Aidant - Guide pratique de la négociation avec l'entreprise DOSSIER : Ecrit par un Aidant CONCILIER VIE PROFESIONNELLE ET VIE D'AIDANT SOMMAIRE I. Evaluer notre situation d aidant pour demander un aménagement de nos horaires de travail page 2 II. Créer la solution d aménagement du travail qui

Plus en détail

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Guide sur la marque employeur Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Table des matières Introduction... 3 Comprendre les candidats d aujourd hui... 4 Développer votre

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Les talents en France Tendances 2014. À quoi pensent les professionnels

Les talents en France Tendances 2014. À quoi pensent les professionnels Les talents en France Tendances 2014 À quoi pensent les professionnels Introduction Pour les professionnels qui souhaitent un changement de carrière, la période que nous traversons en France est intéressante.

Plus en détail

ELECTIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL 2009 NOTE INTRODUCTIVE DU CAMARADE LOUIS SOMBES, SECRETAIRE GENENRAL EXECUTIF

ELECTIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL 2009 NOTE INTRODUCTIVE DU CAMARADE LOUIS SOMBES, SECRETAIRE GENENRAL EXECUTIF C SAC Président: C.P.N. VEWESSE Secrétaire Général: Louis SOMBES Solidarité Travail Démocratie Solidarity Work Democracy Enregistrée sous le N CSAC/CE/1 DU 02 /03/006 ELECTIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL

Plus en détail

L employabilité dans le secteur bancaire libanais Dr. Fadoie Mardam-Bey MANSOUR Directeur de la Formation à l ABL Directeur de l ISEB (USJ ABL)

L employabilité dans le secteur bancaire libanais Dr. Fadoie Mardam-Bey MANSOUR Directeur de la Formation à l ABL Directeur de l ISEB (USJ ABL) L employabilité dans le secteur bancaire libanais Dr. Fadoie Mardam-Bey MANSOUR Directeur de la Formation à l ABL Directeur de l ISEB (USJ ABL) Mai 2014 L employabilité dans le secteur bancaire libanais

Plus en détail

Introduction. Groupe Eyrolles

Introduction. Groupe Eyrolles Introduction Vous pensez probablement que vous réfléchissez bien la plupart des personnes le croient. Peut-être, au contraire, êtes-vous convaincu que rien ne sortira jamais de vos réflexions. Ou encore

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Une enquête de l Observatoire Cegos Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Méthodologie de l enquête 2 - L Observatoire

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

Représentant des ventes Un portrait

Représentant des ventes Un portrait Représentant des ventes Un portrait Un représentant des ventes est un employé du service des ventes dont la fonction est de promouvoir et de vendre les produits et les services d une entreprise tels que

Plus en détail

Comment encadrer l étude de nos élèves

Comment encadrer l étude de nos élèves Comment encadrer l étude de nos élèves Animatrices : Marie-Chantal Espinasse et Lisette Richer, professeures Cégep Marie-Victorin Atelier 8B 38 Secrétaire : Claire Morasse, professeure Cégep François-Xavier-Garneau

Plus en détail

Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle

Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle Aurélien Troisœufs, doctorant en anthropologie Bonjour. Je m appelle Aurélien Troisoeufs. Je suis doctorant en anthropologie au laboratoire du CERMES 3

Plus en détail

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

Les tableaux de bord RH

Les tableaux de bord RH Joëlle IMBERT Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage, 2007 ISBN : 978-2-212-53910-3 4 Les sources d information La mise en place du système de pilotage RH

Plus en détail

Défi d innovation. Page 1 de 6

Défi d innovation. Page 1 de 6 Défi d innovation Résumé Afin d encourager la réflexion et l action à travers toute l organisation, nous avons le plaisir de lancer ce défi national! Ce défi unique en son genre est offert aux membres

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

TROUVER Le. MYTHES ET RéALITE ce que le monde des affaires peut apprendre du sport professionnel. par nicolas nervi

TROUVER Le. MYTHES ET RéALITE ce que le monde des affaires peut apprendre du sport professionnel. par nicolas nervi TROUVER Le travail DE ses rêves : entre MYTHES ET RéALITE ce que le monde des affaires peut apprendre du sport professionnel par nicolas nervi sommaire p3 p4 p6 p8 p10 p12 p13 Introduction MYTHE N 1 :

Plus en détail

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Fonction émettrice Département des Ressources humaines Auteur/département émetteur

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION POUR LES CAMPAGNES ÉLECTORALES

MANUEL DE FORMATION POUR LES CAMPAGNES ÉLECTORALES Agence Américaine pour le Développement International Mali PROJET FEMME ET GOUVERNEMENT («WING») MANUEL DE FORMATION POUR LES CAMPAGNES ÉLECTORALES Préparé par : Stephenie Foster Development & Training

Plus en détail

Chapitre 5. La conclusion et les recommandations

Chapitre 5. La conclusion et les recommandations Chapitre 5 La conclusion et les recommandations 5.1 L introduction Ce chapitre montre les conclusions obtenus à partir de la réalisation de l investigation littéraire ainsi que de la l investigation pratique.

Plus en détail

NOS PRINCIPES DIRECTEURS

NOS PRINCIPES DIRECTEURS NOS PRINCIPES DIRECTEURS Depuis 50 ans, les bulletins verts décrivent la manière dont John Deere conduit ses affaires et met ses valeurs en pratique. Ces bulletins sont des guides utiles au moment d émettre

Plus en détail