L infection bactérienne précoce du nouveau-né

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L infection bactérienne précoce du nouveau-né"

Transcription

1 L infection bactérienne précoce du nouveau-né

2 Definition L infection bactérienne précoce du nouveau-né = - infection par une bactérie pathogène - transmission materno-fœtale - révélation au cours des 1 ers jours de vie synonyme : infection materno-fœtale précoce

3 position du probleme - elles sont fréquentes : - 5 à 10 pour 1000 naissances - 50 / 1000 chez les prématurés - elles sont potentiellement graves : - 2 / 1000 naissances sont graves - choc septique - retour à la circulation fœtale - méningite - elles sont coûteuses : humainement séparation mère-enfant économiquement 7 à 20J d hospitalisation - la précocité du traitement est un élément pronostique essentiel - le diagnostic de certitude est difficile

4 Physiopathologie - 3 modes de contamination hématogène ascendante transvaginale - 3 germes en cause Streptocoque B Escherichia coli Listeria monocytogenes le nouveau-né est un immuno-déprimé infection facile généralisation facile de l infection : porte d entrée septicémie méningite

5 les arguments pour le diagnostic quand suspecter à juste titre une infection néonatale? l anamnèse est souvent très pauvre mère : fièvre, IU, Σ grippal, leucorrhées sales, portage d un germe pathogène (dépistage +++) foetus : rupture des membranes en dehors du travail rupture prolongée des membranes RCF tachycardie, signes de SFA accouchement : prématurité inexpliquée LA teinté,méconial ou fétide

6 les arguments pour le diagnostic quand suspecter à juste titre une infection néonatale? suite L examen clinique aucun signe clinique n est spécifique ; l idéal est de faire le diagnostic avant l apparition des signes cliniques signes généraux : instabilité thermique, teint gris, ictère TRC > 3sec geignard signes respiratoires : détresse respiratoire accés de cyanose apnées signes neurologiques : hypo-hypertonie hyporéactivité-hyperexcitabilité convulsions plafonnement du regard tension de la fontanelle hépato-splénomégalie

7 les arguments pour le diagnostic quand suspecter à juste titre une infection néonatale? suite biologie chez le NN : - la biologie est souvent normale au début - le dosage de la CRP à H12-H24 est le signe le plus contributif bactériologie chez le NN : - placenta-prélèvements périphériques si + colonisation - hémoculture - LCR si + infection N.B. : hémoculture = au minimum 1ml (2ml+++) dans flacon pédiatrique

8 Le raisonnement anamnèse clinique biologie infection certaine ou suspicion d infection ou traitement ou surveillance bactériologie absence d infection

9 Le traitement Le traitement préventif chez la mère : - dirigé contre strepto B - concerne 6 situations à risque : - antécédents d'imf à str B - portage vaginal du str B - IU à strepto B - rupture des mbnes > 18 H - travail avant 37SA - fièvre per partum pénicilline ou amoxicilline à la mère dès le début du travail - importance du dépistage du Str B chez les mères entre 34SA et 38SA

10 Le traitement Le traitement curatif chez le nouveau-né : 4 principes : antibiothérapie probabiliste antibiothérapie bactéricide antibiothérapie en association synergique antibiothérapie par voie parentérale sensibilité des germes aux β lactamines : Str B S à aminopénicilline S à CIIIG E coli R à aminopénicilline S à CIIIG Listéria S à aminopénicilline R à CIIIG en pratique : aminoside + β lactamine

11 conséquence pour les soins infirmiers importance de la qualité de la surveillance des nouveau-nés importance de la qualité des prélèvements

12 - devant un nouveau-né qui ne va pas bien penser à l infection - difficulté à prouver l infection - difficulté à traiter précocement tous les NN infectés et seulement les NN infectés - rigueur en période prénatale, pernatale, postnatale - intérêt de la prévention conclusion - importance de la qualité de la surveillance des nouveau-nés en maternité

INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002)

INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002) INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002) INTRODUCTION Incidence des sepsis 1 à 4 / naissances vivantes Incidence des infections probables 3 à 8 / naissances Mortalité 10% Séquelles

Plus en détail

Etats septiques néonataux Et risques infectieux

Etats septiques néonataux Et risques infectieux Etats septiques néonataux Et risques infectieux G. Putet Discussions à partir des textes ANAES DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT CURATIF DE L'INFECTION BACTERIENNE PRECOCEDU NOUVEAU-NE. NE. www.anaes.fr Infection

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU RPFC. Prise en charge de l Infection Materno-Foetale. PC 004 Nb de pages : 1/6

RECOMMANDATIONS DU RPFC. Prise en charge de l Infection Materno-Foetale. PC 004 Nb de pages : 1/6 PC 004 Nb de pages : 1/6 1. DOCUMENTS DE REFERENCE - Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé (ANAES). Diagnostic et traitement curatif de l infection bactérienne précoce du nveau-né.

Plus en détail

Infections bactériennes de l Unité Fœto-Placentaire

Infections bactériennes de l Unité Fœto-Placentaire Amiens, 13 novembre 2013 UE Agents infectieux & hygiène (L3) Infections bactériennes de l Unité Fœto-Placentaire Dr Raphaël GUIHÉNEUF Assistant Hospitalier-Universitaire Laboratoire de Bactériologie Contexte

Plus en détail

Strepto test : Révolution ou illusion? Raphaële HONORAT 19 mars 2010

Strepto test : Révolution ou illusion? Raphaële HONORAT 19 mars 2010 Strepto test : Révolution ou illusion? Raphaële HONORAT raphonorat@hotmail.com 19 mars 2010 Plan 1. L infection néonatale à streptocoque B 2. Prophylaxie actuelle 3. Epidémiologie des infections materno-fœtales

Plus en détail

Le nouveau-né suspect d infection bactérienne néonatale précoce est-il différent en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis?

Le nouveau-né suspect d infection bactérienne néonatale précoce est-il différent en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis? Le nouveau-né suspect d infection bactérienne néonatale précoce est-il différent en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis? Journées Parisiennes de Pédiatrie 3-4 octobre 2014 Pascal Boileau CHIPS - UVSQ

Plus en détail

INFECTIONS MATERNO-FOETELES

INFECTIONS MATERNO-FOETELES INFECTIONS MATERNO-FOETELES A- INFECTIONS BACTERIENNES I- Epidémiologie Fréquence : 1 à 4 % des naissances toutes infection confondues. 1 à 8 pour 1000 naissances pour les infections bactériennes systémiques.

Plus en détail

L infection néonatale bactérienne précoce (INBP ex IMF)

L infection néonatale bactérienne précoce (INBP ex IMF) DESC Pathologie Infectieuse & Tropicale L infection néonatale bactérienne précoce (INBP ex IMF) «Changer des pratiques de prise en charge (et une terminologie)» Pascal Boileau Plan : INBP A. Introduction

Plus en détail

Mortalité Périnatale

Mortalité Périnatale Mortalité Périnatale Prof.Asso.Dr.Douangdao SOUKALOUN, M.D.,Ph.D. Chef de service de Pediatrie, Hopital Mahosot 1 Mort périnatale: Mortalité Périnatale Définition Age gestationnel > 28 semaines ou Poids

Plus en détail

Risque infectieux néonatal

Risque infectieux néonatal PCT au SANG du CORDON Risque infectieux néonatal 08/10/2014 Dr Catherine BATTIE Dr Hocine BOUAMARI HFME 1 MARQUEURS INFLAMMATOIRES APRES INJECTION D UNE TOXINE BACTERIENNE modified from Dandona & Bohuon,

Plus en détail

PRÉVENTION DES INFECTIONS MATERNO-FŒTALES À STREPTOCOQUES B ANTIBIOPROPHYLAXIE

PRÉVENTION DES INFECTIONS MATERNO-FŒTALES À STREPTOCOQUES B ANTIBIOPROPHYLAXIE RÉFÉRENTIEL : Prévention des infections materno-fœtales à streptocoques B antibioprophylaxie Page 1/5 RÉFÉRENTIELS D OBSTÉTRIQUE PRÉVENTION DES INFECTIONS MATERNO-FŒTALES À STREPTOCOQUES B ANTIBIOPROPHYLAXIE

Plus en détail

Journée du CNSF Mardi 10 juin Prescrire et interpréter chez l enfant : bilan bactériologique et PCT en SDN

Journée du CNSF Mardi 10 juin Prescrire et interpréter chez l enfant : bilan bactériologique et PCT en SDN Journée du CNSF Mardi 10 juin 2014 Prescrire et interpréter chez l enfant : bilan bactériologique et PCT en SDN Pascal BOILEAU Médecine et Réanimation Néonatales CHIPS-UVSQ Plan - INTRODUCTION Contexte

Plus en détail

INFECTIONS BACTERIENNES PRECOCES. à la maternité. Gen/p titmip 11/04/2013

INFECTIONS BACTERIENNES PRECOCES. à la maternité. Gen/p titmip 11/04/2013 INFECTIONS BACTERIENNES PRECOCES à la maternité Gen/p titmip 11/04/2013 DEFINITIONS Infection précoce: 72 premières heures de vie Infection certaine: un germe, dans au moins un site normalement stérile

Plus en détail

Pratiques de la sortie précoce en Maternité

Pratiques de la sortie précoce en Maternité Pratiques de la sortie précoce en Maternité Expérience du CHU de Nice MARIOLI Sandrine Pédiatre Maternité du CHU de Nice Définition de l HAS Sortie entre J0 et J2 inclus (J0 = jour de naissance) pour un

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU RPFC STREPTOCOQUE DU GROUPE B : ANTIBIOTHERAPIE PROPHYLACTIQUE PER-PARTUM. PC 007 Nb de pages : 1/5

RECOMMANDATIONS DU RPFC STREPTOCOQUE DU GROUPE B : ANTIBIOTHERAPIE PROPHYLACTIQUE PER-PARTUM. PC 007 Nb de pages : 1/5 PC 007 Nb de pages : 1/5 1. DOCUMENTS DE REFERENCE - Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé (ANAES). Prévention anténatale du risque infectieux bactérien néonatal précoce. Recommandations

Plus en détail

Le streptocoque B : Pourquoi et comment faut-il le rechercher?

Le streptocoque B : Pourquoi et comment faut-il le rechercher? Le streptocoque B : Pourquoi et comment faut-il le rechercher? Pr Florence Doucet-Populaire Service de Bactériologie-Hygiène Hôpital Antoine Béclère AP-HP Streptocoque du groupe B (SGB) Streptococcus agalactiae

Plus en détail

Université de Nantes UFR médecine Ecole de sages-femmes. Diplôme d Etat de sage-femme. Etude DIACORD

Université de Nantes UFR médecine Ecole de sages-femmes. Diplôme d Etat de sage-femme. Etude DIACORD Université de Nantes UFR médecine Ecole de sages-femmes Diplôme d Etat de sage-femme Etude DIACORD Mise en place d un nouvel algorithme intégrant la procalcitonine au cordon dans le diagnostic des infections

Plus en détail

MENINGITE NEONATALE : à propos de 2 cas

MENINGITE NEONATALE : à propos de 2 cas MENINGITE NEONATALE : à propos de 2 cas Laurence Palpacuer-Dillenseger Service de Pédiatrie 2-CHU de Hautepierre GENE 9 JUIN 2016 BRAYAN, né le 11/01/16 BRAYAN, né le 11/01/16 Antécédent : Mère née en

Plus en détail

Diagnostic et traitement curatif de l'infection bactérienne précoce du nouveau-né HAUTE AUTORITÉ DE LA SANTÉ

Diagnostic et traitement curatif de l'infection bactérienne précoce du nouveau-né HAUTE AUTORITÉ DE LA SANTÉ Diagnostic et traitement curatif de l'infection bactérienne précoce du nouveau-né HAUTE AUTORITÉ DE LA SANTÉ 2009 Table des matières - I. Introduction 3 - II. Repères épidémiologiques 4 - III. critères

Plus en détail

N 8 mai Dr A. Vincent Médecin coordonateur C.CLIN Sud-Est. Réseau Mater Sud-Est / C.CLIN Sud-Est Réseau Mater Sud-Est / C.

N 8 mai Dr A. Vincent Médecin coordonateur C.CLIN Sud-Est. Réseau Mater Sud-Est / C.CLIN Sud-Est Réseau Mater Sud-Est / C. N 8 mai 2004 Comme depuis maintenant trois ans, ce numéro de mai résume quelques unes des interventions de la journée du réseau Mater Sud-Est, réseau de surveillance des infections nosocomiales en maternité.

Plus en détail

Prélèvements gastriques en salle de naissance : indications pour les enfants nés à terme

Prélèvements gastriques en salle de naissance : indications pour les enfants nés à terme Prélèvements gastriques en salle de naissance : indications pour les enfants nés à terme Aurélie Clanet To cite this version: Aurélie Clanet. Prélèvements gastriques en salle de naissance : indications

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES UFR DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES. Diplôme d Etat de Sage-femme

UNIVERSITE DE NANTES UFR DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES. Diplôme d Etat de Sage-femme UNIVERSITE DE NANTES UFR DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES Diplôme d Etat de Sage-femme AUDIT DE L APPLICATION DES RECOMMANDATIONS POUR LA PREVENTION DE L INFECTION NEONATALE A STREPTOCOQUE B Comparaison

Plus en détail

Dr Sidlovski Journée du Réseau Naître en Alsace 18 novembre 2016

Dr Sidlovski Journée du Réseau Naître en Alsace 18 novembre 2016 Epidémiologie des Infections néonatales précoces dans les maternités d Alsace entre 2013 et 2015 : Validation des Indicateurs issus du PMSI et évolution depuis 2007 Dr Sidlovski Journée du Réseau Naître

Plus en détail

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE Dr ASMA CHEBIL Gynécologue Obstétricien Centre hospitalier de Mayotte NOVEMBRE 2016 HAS 2016 SPILF 2015 INTRODUCTION L infection urinaire (IU) peut avoir des conséquences

Plus en détail

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV)

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV) Surveillance des cas d herpès néonatal enquête 2011-2015 auprès des services de Pédiatrie et Laboratoires Epidémiologie : Les virus herpès simplex de type 1 et 2 (HSV1 et HSV2) sont surtout responsables

Plus en détail

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 Définition et épidémiologie Rupture franche de l'amnios et du chorion avant

Plus en détail

LES MENINGITES PURULENTES DE L'ENFANT (M.P)

LES MENINGITES PURULENTES DE L'ENFANT (M.P) LES MENINGITES PURULENTES DE L'ENFANT (M.P) L.EL HARIM-ROUDIES - A.EL MALKI TAZI-Hôpital d Enfants DEFINITION : Infection des méninges et du LCR par des bactéries. Fréquentes et graves par leurs complications

Plus en détail

«Maladies infectieuses»

«Maladies infectieuses» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Maladies infectieuses» 1. Informations de base - Matière d enseignement: maladies infectieuses - Public cible : 3 ème année médecine -

Plus en détail

Les précautions sont toujours d actualité. Autour d un cas d endométrite sur AVB

Les précautions sont toujours d actualité. Autour d un cas d endométrite sur AVB Le Strepto A n a napas disparu! Les précautions sont toujours d actualité Autour d un cas d endométrite sur AVB Journée Mater du 29 septembre 2016 M.A. Confesson CH Mâcon Introduction Streptocoque A ou

Plus en détail

UNIVERSITE D ANGERS UFR DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES RENE ROUCHY

UNIVERSITE D ANGERS UFR DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES RENE ROUCHY UNIVERSITE D ANGERS UFR DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES RENE ROUCHY DIPLOME D ETAT DE SAGE-FEMME VALEUR DIAGNOSTIQUE DE LA PROCALCITONINE AU CORDON DANS LES SUSPICIONS D INFECTIONS MATERNO-FOETALES MEMOIRE

Plus en détail

Journées Parisiennes de Pédiatrie 2014. Facteurs de risque de l infection néonatale bactérienne précoce à l ère de l antibioprophylaxie

Journées Parisiennes de Pédiatrie 2014. Facteurs de risque de l infection néonatale bactérienne précoce à l ère de l antibioprophylaxie Journées Parisiennes de Pédiatrie 2014 Facteurs de risque de l infection néonatale bactérienne précoce à l ère de l antibioprophylaxie Laurence Foix-L Hélias Pédiatre - Epidémiologiste Service de Néonatologie

Plus en détail

Prise en charge du nouveau-né à risque d infection néonatale bactérienne précoce ( 34 SA)

Prise en charge du nouveau-né à risque d infection néonatale bactérienne précoce ( 34 SA) RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Prise en charge du nouveau-né à risque d infection néonatale bactérienne précoce ( 34 SA) Méthode Recommandations pour la pratique clinique TEXTE DES RECOMMANDATIONS Version

Plus en détail

Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte

Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte et CAT en maternité Journée Mater du 8 octobre 2015 MA Confesson CH Mâcon ML Valdeyron HFME Bron HCL Introduction Streptocoque A (S.

Plus en détail

LISTERIOSE ET GROSSESSE

LISTERIOSE ET GROSSESSE LISTERIOSE ET GROSSESSE Incidence divisée par 3 entre 1997 et 2001 : contrôle des industries alimentaires Listeria monocytogenes BG + /anaérobie facultatif / Multiplication intracellulaire ubiquitaire

Plus en détail

BACTÉRIÉMIES CHEZ LA FEMME ENCEINTE : ÉTUDE DESCRIPTIVE CHEZ 135 PATIENTES ENCEINTE : ÉTUDE DESCRIPTIVE CHEZ

BACTÉRIÉMIES CHEZ LA FEMME ENCEINTE : ÉTUDE DESCRIPTIVE CHEZ 135 PATIENTES ENCEINTE : ÉTUDE DESCRIPTIVE CHEZ BACTÉRIÉMIES CHEZ LA FEMME ENCEINTE : ÉTUDE DESCRIPTIVE CHEZ BACTÉRIÉMIES 35 PATIENTES CHEZ LA FEMME ENCEINTE : ÉTUDE DESCRIPTIVE CHEZ 35 PATIENTES Laure Surgers, Nadia Valin, Bruno Carbonne, Valérie Lalande,

Plus en détail

DUCIV Introduction. Pr Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Croix Rousse

DUCIV Introduction. Pr Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Croix Rousse DUCIV 2016 Introduction Pr Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Croix Rousse Pré-test* * Grade 5/5 (très difficile) Pre-test 1 Gertrude 68 ans, consulte pour dyspnée. L examen

Plus en détail

ZIKA et GROSSESSE. Prise en charge des femmes enceintes en période d épidémie. Dr Bruno SCHAUB

ZIKA et GROSSESSE. Prise en charge des femmes enceintes en période d épidémie. Dr Bruno SCHAUB ZIKA et GROSSESSE Prise en charge des femmes enceintes en période d épidémie Dr Bruno SCHAUB Le ZIKA est mal connu proportion importante de formes asymptomatiques : 74 à 81 % morbidité moins marquée que

Plus en détail

INFECTIONS DES TISSUS MOUS

INFECTIONS DES TISSUS MOUS INFECTIONS DES TISSUS MOUS 1 Definitions 2 Définitions Dermohypodermite bactérienne: Erysipéle Infection cutanée aiguë touchant le derme et l hypoderme Localisée Non nécrosante Fréquente chez l adulte,

Plus en détail

Antibiothérapie et rupture prématurée des membranes (RPM): Etat des lieux

Antibiothérapie et rupture prématurée des membranes (RPM): Etat des lieux Antibiothérapie et rupture prématurée des membranes (RPM): Etat des lieux Loïc Sentilhes, Guillaume Legendre, Pauline Jeanneteau, Sébastien Madzou, Florence Biquard, Philippe Gillard, Philippe Descamps

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU STREPTOCOQUE BÊTA-HÉMOLYTIQUE DU GROUPE B

PRISE EN CHARGE DU STREPTOCOQUE BÊTA-HÉMOLYTIQUE DU GROUPE B Protocole élaboré par le groupe Périnat du GGOLFB - 2017 PRISE EN CHARGE DU STREPTOCOQUE BÊTA-HÉMOLYTIQUE DU GROUPE B A) Dépistage du portage maternel de GBS : culture sur frottis vagino-périanal Qui?

Plus en détail

Critères maternels et pédiatriques définissant une population à bas risque pour une sortie de la maternité

Critères maternels et pédiatriques définissant une population à bas risque pour une sortie de la maternité Annexe à la recommandation : Sortie de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Critères maternels et pédiatriques définissant une

Plus en détail

Infections nosocomiales à Bacillus. T Debillon Service de Néonatologie CHU de Grenoble

Infections nosocomiales à Bacillus. T Debillon Service de Néonatologie CHU de Grenoble Infections nosocomiales à Bacillus T Debillon Service de Néonatologie CHU de Grenoble Cas Clinique Jade R. J6: syndrome apnéique Bilan infectieux et Antibiothérapie probabiliste J10: Résultats du bilan

Plus en détail

Journée Ville-Hopital 24/11/2012

Journée Ville-Hopital 24/11/2012 Journée Ville-Hopital 24/11/2012 Organisation et sorties précoces Maternité 2 Organisation séjour nouveau-né: durée Réduction majeure des durées de séjour Évolution vers durée de plus en plus courte 3

Plus en détail

1 ère Journée Régionale Nord-Pas-de-Calais-Picardie de Prévention des Infections Associées aux Soins en Pédiatrie et Néonatologie

1 ère Journée Régionale Nord-Pas-de-Calais-Picardie de Prévention des Infections Associées aux Soins en Pédiatrie et Néonatologie 1 ère Journée Régionale Nord-Pas-de-Calais-Picardie de Prévention des Infections Associées aux Soins en Pédiatrie et Néonatologie Ludivine LACAVÉ, François L HÉRITEAU pour le groupe de pilotage du réseau

Plus en détail

Dr M.Messaoudi Maitre assistante en gynécologie obstétrique EHS Sidi mabrouk

Dr M.Messaoudi Maitre assistante en gynécologie obstétrique EHS Sidi mabrouk Dr M.Messaoudi Maitre assistante en gynécologie obstétrique EHS Sidi mabrouk Rubéole et grossesse La primo-infection rubéoleuse au cours des premiers mois de grossesse peut entrainer une embryofoetopathie

Plus en détail

Etude rétrospective de l utilité des examens de dépistage. systématique au cours des 4 premiers jours de vie chez les nouveauxnés

Etude rétrospective de l utilité des examens de dépistage. systématique au cours des 4 premiers jours de vie chez les nouveauxnés UNIVERSITE DE GENEVE FACULTE DE MEDECINE Section de médecine clinique Département de pédiatrie Division de néonatologie Thèse préparée sous la direction du Professeur Michel Berner Etude rétrospective

Plus en détail

Valeur diagnostique des critères de suspicion d infection bactérienne néonatale

Valeur diagnostique des critères de suspicion d infection bactérienne néonatale UNIVERSITE DE NANTES UFR DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES Diplôme d Etat de Sage-femme Valeur diagnostique des critères de suspicion d infection bactérienne néonatale 9 ans après les recommandations de

Plus en détail

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy Principes generaux de l antibiotherapie Prof RANDRIA Mamy Introduction Antibiotiques: substances d origine biologique ou synthétique capables d inhiber la croissance des bactéries Médicaments d usage courant

Plus en détail

Prévention des risques fœtaux : Infections bactériennes et grossesse Item 20 - Module 2

Prévention des risques fœtaux : Infections bactériennes et grossesse Item 20 - Module 2 Objectifs : Prévention des risques fœtaux : Infections bactériennes et grossesse Item 20 - Module 2 Expliquer les éléments de prévention vis-à-vis des infections à risque fœtal. Sommaire 1 - Infection

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU NOUVEAU-NE FEBRILEAPROPOS D'UNE ETUDE RETROSPECTIVE DE DEUXANS ( )

PRISE EN CHARGE DU NOUVEAU-NE FEBRILEAPROPOS D'UNE ETUDE RETROSPECTIVE DE DEUXANS ( ) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES Année 2012 Thèse N.../ 12 PRISE EN CHARGE DU NOUVEAU-NE FEBRILEAPROPOS D'UNE ETUDE

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES MENINGITES DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES

PRISE EN CHARGE DES MENINGITES DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES N de version: 01 Date d'application: Mars 2010 Réf.: CMUB-004 Pagination : 1 de 5 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 004 Rédacteurs Dr Minerva FADDOUL, Dr Emmanuel VIGREUX Date Mars

Plus en détail

L endocardite infectieuse

L endocardite infectieuse L endocardite infectieuse IFSI Nantes 2011-2012 Dr D. Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU Nantes 1 A- Définition Greffe et multiplication, au niveau de l endocarde valvulaire, d un agent

Plus en détail

Introduction. Notion d infection : l hôte. Notion d infection : l hôte

Introduction. Notion d infection : l hôte. Notion d infection : l hôte Maladies infectieuses : Avantages des diagnostics précoces pour le malade, son entourage et l environnement à partir de cas concrets Pr Aïssatou Gaye-Diallo Bactériologie-Virologie Hôpital A. le Dantec

Plus en détail

PTH INFECTEE : DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CLINIQUE ET PARACLINIQUE J. GAUDIAS CCOM CHU STRASBOURG

PTH INFECTEE : DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CLINIQUE ET PARACLINIQUE J. GAUDIAS CCOM CHU STRASBOURG PTH INFECTEE : DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CLINIQUE ET PARACLINIQUE J. GAUDIAS CCOM CHU STRASBOURG FORMES CLINIQUES Précoce Tardive Aiguë Chronique Par contamination péri-opératoire Secondaire : inoculation

Plus en détail

LES DEPISTAGES SYSTEMATIQUES CHEZ LE NOUVEAU-NE

LES DEPISTAGES SYSTEMATIQUES CHEZ LE NOUVEAU-NE LES DEPISTAGES SYSTEMATIQUES CHEZ LE NOUVEAU-NE Ayadi Imen, Marrakchi Zahra Service de Néonatologie Hôpital Charles Nicolle de Tunis I- INTRODUCTION L histoire du dépistage néonatal ( DNN) systématique,

Plus en détail

FORMATION EN SOINS OBSTETRICAUX et NEONATALS D URGENCE

FORMATION EN SOINS OBSTETRICAUX et NEONATALS D URGENCE FORMATION EN SOINS OBSTETRICAUX et NEONATALS D URGENCE 1. Introduction 2. Mortalité et morbidité maternelles et périnatales 3. Aspects généraux de la structure d accouchement et d accueil du nouveau-né

Plus en détail

Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves. Janvier 2006

Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves. Janvier 2006 Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves. Janvier 2006 PLAN Généralités Méningites Pneumopathies Infections urinaires Infections intra abdo Infections parties molles Endocardites Sepsis

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2002 Menace d accouchement prématuré. J.Lansac

Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2002 Menace d accouchement prématuré. J.Lansac Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2002 Menace d accouchement prématuré à membranes intactes J.Lansac Menace d accouchement prématuré Généralités Entre 22 et 36SA révolues Association de modifications

Plus en détail

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions.

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Exemple d une étude prospective sur la place d un test de détection rapide du SGB. HONORAT Raphaële 1, ASSOULINE Corinne 1,

Plus en détail

Abcès du poumon = suppuration collectée dans une cavité néoformée creusée dans un parenchyme pulmonaire par une inflammation non spécifique

Abcès du poumon = suppuration collectée dans une cavité néoformée creusée dans un parenchyme pulmonaire par une inflammation non spécifique I- Définition Abcès du poumon = suppuration collectée dans une cavité néoformée creusée dans un parenchyme pulmonaire par une inflammation non spécifique II- Intérêt de la question Fréquence : ère ATB

Plus en détail

INFECTION URINAIRE DESC

INFECTION URINAIRE DESC INFECTION URINAIRE DESC 2015 Introduction une des infections bactériennes les plus fréquentes en pédiatrie 2 situations selon le siège de l infection cystite (infection urinaire basse) pyélonéphrite aiguë

Plus en détail

COUT ET EFFICACITE. versus

COUT ET EFFICACITE. versus PREVENTION IMF PRECOCE A SGB COUT ET EFFICACITE p g Intrapartum p par PCR p versus Dé i A Anténatal é l par C Culture l 17th Nov. 2010 2 ACNBH 41ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse,

Plus en détail

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr)

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr) Fiche SYNDROME AEMIP 2016 Infections urinaires (IU) communautaires chez l adulte Auteurs : MJ Butel, A. Doléans-Jordheim, A. Le Monnier et M. Pestel Caron Circonstances diagnostiques (sémiologie) Arbre

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

INFECTIONS VAGINALES ET GROSSESSE

INFECTIONS VAGINALES ET GROSSESSE INFECTIONS VAGINALES ET GROSSESSE DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL leucorrhée physiologique de la femme enceinte: Modifications vaginales PH plus acide Muqueuses violacées Augmentation la sécrétion vaginale et

Plus en détail

RPM et ABSENCE de CHORIOAMNIOTITE clinique (AG 37 SA) : Prévention du risque infectieux anténatal. DA Nb de pages : 1/6

RPM et ABSENCE de CHORIOAMNIOTITE clinique (AG 37 SA) : Prévention du risque infectieux anténatal. DA Nb de pages : 1/6 DA 003-004 Nb de pages : 1/6 1. DOCUMENTS DE REFERENCE - Nisand I et al. CNGOF. Rupture prématurée des membranes. Recommandations pour la pratique clinique. 1999 MAJ 18/11/2006 http://www.cngof.asso.fr

Plus en détail

Critères cliniques en faveur d un germe pathogène chez un nouveau-né à terme suspect d infection materno-foetale

Critères cliniques en faveur d un germe pathogène chez un nouveau-né à terme suspect d infection materno-foetale Critères cliniques en faveur d un germe pathogène chez un nouveau-né à terme suspect d infection materno-foetale Anaïs Glusko-Charlet To cite this version: Anaïs Glusko-Charlet. Critères cliniques en faveur

Plus en détail

Tableau 1. Distribution des souches d E. coli Prélèvements 2005 (5631)

Tableau 1. Distribution des souches d E. coli Prélèvements 2005 (5631) Les BMR qui cumulent de nombreuses résistances acquises posant des problèmes particuliers par leur fréquence ou leurs conséquences thérapeutiques, tant à l hôpital (S. aureus résistants à la méticilline,

Plus en détail

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie La 1 ère Université Maghrébine d hygiène et de sécurité des soins Sousse, 2-5 septembre 2012 L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie Nouara Baghdadi Présentation Martine Erb Revue de mortalité-morbidité

Plus en détail

Actinomycose pelvienne: comment l évoquer pour une meilleure prise en charge?

Actinomycose pelvienne: comment l évoquer pour une meilleure prise en charge? Actinomycose pelvienne: comment l évoquer pour une meilleure prise en charge? C H A P E L L E E, D E L A P P A R E N T T, J O L L Y M, B A E Z A C, G O V Y A D O W S K I Y A, T E R Z I B A C H I A N J

Plus en détail

Démarche diagnostique devant un enfant présentant une. A. Zineddine Service d Accueil des Urgences Pédiatriques Hôpital d Enfants, Casablanca

Démarche diagnostique devant un enfant présentant une. A. Zineddine Service d Accueil des Urgences Pédiatriques Hôpital d Enfants, Casablanca Démarche diagnostique devant un enfant présentant une Fièvre Aiguë Isolée A. Zineddine Service d Accueil des Urgences Pédiatriques Hôpital d Enfants, Casablanca SOMIPEV Marrakech 2013 Recettes en médecine

Plus en détail

Généralités. Nombreuses espèces commensales, certaines seulement sont pathogènes pour l Homme

Généralités. Nombreuses espèces commensales, certaines seulement sont pathogènes pour l Homme Mycoplasma Bactéries ubiquitaires, fragiles Classe des Mollicutes Généralités Dépourvues de paroi => Ne prennent pas la coloration de Gram => Résistance naturelle aux ß-lactamines Grande affinité pour

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

Marqueurs inflammatoires des infections materno-fœtales précoces

Marqueurs inflammatoires des infections materno-fœtales précoces Marqueurs inflammatoires des infections materno-fœtales précoces Jean-Bernard Gouyon Service de Pédiatrie 2 CHU de Dijon Prise en charge des IMF - Recommandations (CDC, HAS) - Antibiothérapie probabiliste

Plus en détail

POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN MEDECINE

POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN MEDECINE UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES Année 2012 Thèse N 030/ 12 ANALYSE CRITIQUE DE L'APPORT DE LA PONCTION LOMBAIRE DANS

Plus en détail

UE: Agents infectieux Hygiène Aspects généraux ED N 8. Infections Materno-Fœtales (IMF) Mise à jour le:

UE: Agents infectieux Hygiène Aspects généraux ED N 8. Infections Materno-Fœtales (IMF) Mise à jour le: ED N 8 Infections Materno-Fœtales (IMF) Mise à jour le: Pré-requis 1-Définition Infection materno-foetale (IMF) est définie par une infection du nouveau né résultant d une transmission verticale de la

Plus en détail

QUESTIONNAIRES SUR LES INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOCCUS PYOGENES (STREPTOCOQUE DU GROUPE A BÉTA HÉMOLYTIQUE) DANS L INTER-RÉGION OUEST

QUESTIONNAIRES SUR LES INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOCCUS PYOGENES (STREPTOCOQUE DU GROUPE A BÉTA HÉMOLYTIQUE) DANS L INTER-RÉGION OUEST Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire St Pierre et Miquelon QUESTIONNAIRES SUR LES INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOCCUS PYOGENES (STREPTOCOQUE DU GROUPE A BÉTA HÉMOLYTIQUE) DANS L INTER-RÉGION

Plus en détail

Septicémie néonatale à streptocoque bovis et allaitement maternel. Dr M. Walther Dr Mallaval- Dr Labe Dr Deiber

Septicémie néonatale à streptocoque bovis et allaitement maternel. Dr M. Walther Dr Mallaval- Dr Labe Dr Deiber Septicémie néonatale à streptocoque bovis et allaitement maternel Dr M. Walther Dr Mallaval- Dr Labe Dr Deiber Histoire clinique (1) Mère: 35 ans- GII PIII ( 1 er enfant : IMF strepto B réanimation 48

Plus en détail

IMAGERIE DES INFECTIONS PULMONAIRES DE LA PETITE ENFANCE 6EMES RENCONTRES PEDIATRIQUES DE TLEMCEN MAI 2012

IMAGERIE DES INFECTIONS PULMONAIRES DE LA PETITE ENFANCE 6EMES RENCONTRES PEDIATRIQUES DE TLEMCEN MAI 2012 IMAGERIE DES INFECTIONS PULMONAIRES DE LA PETITE ENFANCE 6EMES RENCONTRES PEDIATRIQUES DE TLEMCEN 25-26 MAI 2012 IMAGERIE DES INFECTIONS PULMONAIRES DE LA PETITE ENFANCE Dr Tayeb Benharrats Pr Hubert Ducou

Plus en détail

Soins aux nouveau-nés. Estelle Breton CHU Rennes

Soins aux nouveau-nés. Estelle Breton CHU Rennes Soins aux nouveau-nés Estelle Breton CHU Rennes objectifs Appréciation de la qualité d adaptation à la vie extra-utérine Absence d anomalie morphogénétique nécessitant une prise en charge urgente Mise

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES RÉFÉRENTIEL : Page 1/12 INFECTIONS URINAIRES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE 2014 DE LA SOCIÉTÉ DE PATHOLOGIE INFECTIEUSE DE LANGUE FRANÇAISE (SPILF) ET DU CNGOF (DÉCEMBRE 2015). (TEXTE COMPLET TÉLÉCHARGEABLE

Plus en détail

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Justifications : La fièvre Q est une zoonose causée par Coxiella burnetii, bactérie intracellulaire stricte. Les études séro-épidémiologiques démontrent

Plus en détail

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA Responsables : Dr RAYNAL Dr JACQUEMOT Dr HENTGEN MATERNITE Approbateur : Dr P. PANEL Fonction : Chef de Service 4 Mise à jour :09/06/2012 Date de création : 09/01/2006 Modification : 19/02/2011 Fonction

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES HAUTES

INFECTIONS GENITALES HAUTES Rédacteurs : L. GERMAIN, H. GUEYE CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique INFECTIONS GENITALES HAUTES Vérificateurs : B. SCHAUB Ref : Créé le : 12/03/2015 Version du 29/05/15 Approbateurs :

Plus en détail

STREPTOCOQUES B les limites de prise en charge. Pr.D.DALLAY

STREPTOCOQUES B les limites de prise en charge. Pr.D.DALLAY STREPTOCOQUES B les limites de prise en charge Pr.D.DALLAY STREPTOCOQUES B PREVALENCE 4-25 % 60 % D'ENFANTS COLONISES 1 % MALADIE GRAVE État des lieux Recommandations CNGOF/ANAES Application des protocoles

Plus en détail

BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE

BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE Christine SEGONDS Praticien Hospitalier Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Institut Fédératif de Biologie, Purpan Critères de choix d

Plus en détail

Méningites & méningoencéphalites. chez le nourrisson et l enfant. Dr Yoann Huguenin Pédiatrie CHU Bordeaux

Méningites & méningoencéphalites. chez le nourrisson et l enfant. Dr Yoann Huguenin Pédiatrie CHU Bordeaux Méningites & méningoencéphalites infectieuses chez le nourrisson et l enfant Dr Yoann Huguenin Pédiatrie CHU Bordeaux N 148. Méningites, méningoencéphalites chez l'adulte et l'enfant - Connaître l'épidémiologie

Plus en détail

DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse. Ponction articulaire : intérêt, procédures?

DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse. Ponction articulaire : intérêt, procédures? DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse Monsieur B., 66 ans à 8 mois d une première pose de prothèse de hanche pour coxarthrose Depuis deux semaines Douleur à la marche Fièvre

Plus en détail

CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE COQUELUCHE

CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE COQUELUCHE CONDUITE À TENIR AUTOUR D UN CAS DE COQUELUCHE Dominique Abiteboul, Marie-Cécile Bayeux-Dunglas Atelier GERES-INRS, SF2H Un cas suspect Le 15/12/16, une interne en Maternité signale une toux isolée et

Plus en détail

LA MENINGITE ( MENINGO-ENCEPHALITE) AIGUE DE L ADULTE

LA MENINGITE ( MENINGO-ENCEPHALITE) AIGUE DE L ADULTE LA MENINGITE ( MENINGO-ENCEPHALITE) AIGUE DE L ADULTE Un processus inflammatoire et infectieux atteignant les méninges: l ensemble des formations recouvrant l encéphale et la moelle épinière Dure mère

Plus en détail

Prise en charge des nouveau-nés en situation de risque de dengue congénitale

Prise en charge des nouveau-nés en situation de risque de dengue congénitale Page 1 sur 7 Proposition de procédure médicale RESEAU PERINAT GUYANE PROTOCOLE néonatologie N 13 Prise en charge des nouveau-nés en situation de risque de dengue congénitale Rédigée par : Dr Cuadro Rédigée

Plus en détail

a- Caractères bactériologiques Bacille à Gram négatif Aéro-anaérobie Mobile ou immobile, Non sporulés, +/- Capsulés : Klebsiella, E.

a- Caractères bactériologiques Bacille à Gram négatif Aéro-anaérobie Mobile ou immobile, Non sporulés, +/- Capsulés : Klebsiella, E. TAXONOMIE BACTERIENNE Cours N 3 Bacilles à Gram négatif a- Caractères bactériologiques Bacille à Gram négatif Aéro-anaérobie Bâtonnet de 2 à 3 µm sur 0,6µm Mobile ou immobile, Non sporulés, IV- ENTÉROBACTÉRIES

Plus en détail