PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE"

Transcription

1 ACTUALISATION DU CONCEPT DE PARC RÉCRÉOTOURISTIQUE À PERCÉ Rapport d étape préliminaire DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE Présenté à la Société de développement économique de Percé Février , Grande-Allée Est, bureau 590 Québec (Québec) G1R 2K2 Téléphone : (418) daastratégies.com

2 2 TABLE DES MATIÈRES 1. COMPREHENSION DU MANDAT MISE EN CONTEXTE STRUCTURE OPERATIONNELLE CLIENTELES ET ACHALANDAGE TARIFICATION COUT ET FINANCEMENT DU PROJET COUTS DU PROJET PROJECTION DES VENTES BUDGET D OPERATION ÉTAT DES RESULTATS PREVISIONNELS SUR 3 ANS BILAN PREVISIONNEL SUR 3 ANS ANNEXE A : CALCULS DE SENSIBILITE... 23

3 3 1. COMPREHENSION DU MANDAT DAA Stratégies vient de compléter l élaboration d un concept de développement pour un Parc régional à Percé, «Actualisation du concept de parc récréotouristique à Percé». En conformité avec les conclusions et recommandations de l étude de marché et basée sur les paramètres du concept d aménagement, ce document présente le plan financier préliminaire du projet. Nous orchestrons donc le déploiement du projet en tenant compte des impératifs de viabilité financière, d apport en capitaux propres du milieu, de financement et de l élaboration d un budget d exploitation sur trois ans. Nous considérons pour ce faire certains éléments du concept d aménagement en fonction des paramètres financiers, mais également en fonction des impératifs opérationnels. Plus précisément, ce plan financier vise à : Évaluer la faisabilité financière, soit les coûts et le financement du projet, les charges d exploitation et les revenus possibles; Considérations et observations relatives à l orientation du plan financier Avant de procéder à la préparation du plan financier, nous avons pris en considération plusieurs éléments contextuels se rapportant à l environnement interne et externe du projet de Parc Régional. En nous basant sur l étude que nous avons réalisée, nous avons établi un certain nombre de paramètres qui guideront l orientation de ce plan financier. Ces paramètres sont très bien décrits dans le document d étude de concept. D autres prérogatives ont guidé notre démarche : Le site devra offrir des produits et services de très grande qualité; L exploitant devra travailler en partenariat avec le milieu afin de maximiser les retombées régionales et profiter des opportunités de maillage sur le plan des opérations et des services; Étendue et limites Les présentes projections budgétaires sont préparées en fonction d hypothèses qui reflètent les lignes conductrices que nous avons prévues dans le concept préliminaire, en fonction des orientations des promoteurs, pour les trois premiers exercices financiers, compte tenu de l ensemble des conditions économiques les plus probables et des capacités de réalisation.

4 4 2. MISE EN CONTEXTE Le nouveau concept du parc récréotouristique est certes inspiré de celui élaboré par OGDS en 2008, mais présente des différences importantes. Essentiellement, il vise à créer une attraction touristique majeure à Percé, afin d attirer en premier lieu la clientèle touristique, excursionniste et local actuelle de la Gaspésie et de Percé. Il vise également à rendre la montagne accessible à tous à partir du village. D entrée de jeu, il est important de mentionner que le projet vise le développement d un parc à vocation régionale, mais de portée internationale. Nous mettrons de l avant un concept optimal de fonctionnement prévoyant la création d un Parc régional et qui impliquera l acquisition du terrain de camping de la Baie de Percé, appartenant à la SÉPAQ, et d un lot en bordure du chemin menant au mont Ste-Anne afin de pouvoir y aménager une infrastructure d accueil et un belvédère de calibre international. Les principes du développement durable et de la charte en géotourisme doivent être appliqués afin que le Parc profite économiquement et socialement à l ensemble de la communauté, mais aussi afin d assurer la protection et la conservation des sites ayant une valeur historique ou culturelle et les sites plus fragiles au niveau écologique. Cette étape vient compléter l actualisation du concept en poussant plus loin la réflexion sur les aspects financiers et opérationnels.

5 5 3. STRUCTURE OPERATIONNELLE La structure de gestion des ressources humaines du Parc régional devra être simple et efficace au démarrage et ce, pour les trois premières années. L organisation emploiera dès la première année quatre employés permanents à temps plein et environs 22 employés sur une base saisonnière à temps plein ou partiel. La masse salariale (incluant les avantages sociaux) pour la première année d opération sera de $ et elle passera à $ à l an 3, soit une croissance de 2 % par année. Le schéma ci-dessous présente l organigramme envisagé pour le Parc : Schéma 1 : Organigramme proposé Le tableau de la page suivante détaille davantage les différents postes et leurs conditions salariales.

6 6 Tableau 1 : Plan des ressources humaines Le plan pourrait varier en fonction de l élaboration du concept d animation du Centre de découverte et d autres choix stratégiques relatifs aux opérations et au modèle de gestion.

7 7 4. CLIENTELES ET ACHALANDAGE La méthodologie utilisée pour déterminer le potentiel d achalandage du Parc régional de Percé s appuie sur les taux de pénétration observés pour des sites comparables dans l industrie au Québec, par marché et clientèle. En se basant sur la population de 15 ans et plus pour , on obtient un bassin potentiel de près de de visiteurs. Ce bassin comprend à la fois des gens du marché local, du marché régional et du marché touristique. Afin de déterminer l achalandage par segment de marché, nous nous sommes basés sur notre connaissance du milieu et sur les données de fréquentation du bureau d accueil touristique de Percé (BAT). Les données disponibles pour le Grand Percé segmentent les visiteurs de la façon suivante : Provenance des visiteurs à Percé : 70 % Québec 16 % Europe (principalement France) 9 % Autres provinces canadiennes 5% États-Unis Globalement, l estimation du taux de pénétration du futur Parc régional de Percé, par rapport à l ensemble des visiteurs de la Gaspésie ( ) toutes formes d activités confondues, serait d environ 7,4 % de et de 15,4 % en ce qui concerne les visiteurs de Percé ( ). 1 Institut de la Statistique du Québec

8 8 Tableau 2 : Potentiel d achalandage par segments de clientèle Région Population de 15 ans et plus (2010) Taux de pénétration estimé Estimation du potentiel de visiteurs Marché local MRC Rocher-Percé % Marché régional (limitrophe) comprend des MRC situées en Gaspésie MRC Avignon MRC Bonaventure % MRC La Côte-de-Gaspé Sous-total Marché touristique (Estimation de visiteurs uniques à Percé) Québec (70%) % Canada (9%) % 3960 Autres pays (21%) % 9240 Sous-total touristes TOTAL ,4% Nous estimons donc le potentiel d achalandage du Parc régional de Percé à +/ visiteursuniques. Cette estimation est basée sur les statistiques de Si nous considérons les projections de l ATR quant au nombre de croisiéristes qui débarqueront à Gaspé en 2012 (près de ) et qui visiteront Percé (la proportion actuelle est de près de 75 %), nous pourrions estimer que visiteurs supplémentaires pourraient s ajouter au potentiel ( X 75 % = X 20 % = 3 750). Cela porterait le potentiel de visiteurs-uniques à Selon les BAT de Percé, 9% des visiteurs proviennent d autres provinces canadiennes. Si nous appliquons ce taux au nombre de visiteurs à Percé ( en 2010), nous obtenons le nombre indiqué. Selon les BAT de Percé, 21% des visiteurs proviennent d autres pays. Si nous appliquons ce taux au nombre de visiteurs à Percé ( en 2010), nous obtenons le nombre indiqué.

9 9 5. TARIFICATION La stratégie de prix a été établie en tenant compte d une analyse de comparables dans l industrie au Québec. Étant donné la place importante du Parc régional au cœur de la population du Grand Percé, un accès gratuit à la zone de loisirs serait accordé à tous les résidents de la ville. L accès aux sentiers pédestres du Parc demeurerait totalement gratuit. Tableau 3 : Tarification proposée pour l accès aux activités Produits et services Hébergement camping léger 2 services Tarif proposé 29,95 $ Hébergement Glamping 105,00 $ Billet adulte Centre de découverte et passerelle Billet enfant (12-) Centre de découverte et passerelle 12,95 $ 9,95 $ Stationnement 8,00 $ Hébertisme aérien 8,95 $ Accès zone Loisirs adulte 3,00 $ Accès zone loisirs enfant (6-17) 2,00 $ Navette (par segment) 2,00 $ Location de salle (bloc 3 heures) 200,00 $ Visite guidée dans le Parc 10,00 $

10 10 6. COUT ET FINANCEMENT DU PROJET 6.1 COUTS DU PROJET Le coût de réalisation global du projet de Parc régional de Percé se chiffre à $. La phase de pré-démarrage nécessitera un investissement de $. comprenant les éléments suivants : $ pour les immobilisations; $ en frais professionnels (plans et devis, analyses de sols et autres); $ pour l embauche d un chargé de projet; $ pour une enveloppe spéciale destinée à la promotion et au marketing; $ en fonds de roulement. Il est important de mentionner que nous avons inclus dans le montant des infrastructures et aménagements, 25 % en frais de contingence et d imprévus. Cette phase débuterait une année avant le début des opérations. L exploitation débuterait progressivement à la suite de la réalisation des travaux. La deuxième phase du projet nécessiterait un investissement en immobilisation et aménagements représentant $. Elle serait réalisée la troisième année d opération du Parc. Le tableau suivant décortique tous les principaux investissements prévus dans le plan concept que nous proposons. La grille comprend une brève description de chacun des éléments et le coût total pour chacune des catégories d aménagement, d immobilisation ou d équipement.

11 11 Tableau 4 : Investissements prévus Tableau 5 : Scénario de financement global du projet

12 PROJECTION DES VENTES Les projections de revenus sont préliminaire. basées sur l établissement d une tarification et d un achalandage conforme au concept Tableau 6 : Répartition mensuelle des ventes (an 1) L achalandage prévu au Centre de découverte pour l an 1 est de entrées. Le taux d occupation du camping est de 40 %.

13 13 Tableau 7 : Répartition mensuelle des ventes (an 2)

14 14 Tableau 8 : Répartition mensuelle des ventes (an 3)

15 BUDGET D OPERATION

16 16 Notes : Nous avons prévu dans les dépenses une contribution annuelle spéciale de $ pour financer des projets de recherche dans le Parc régional de Percé. Nous avons inclus dans les dépenses une redevance de 1 $ par billet de stationnement vendu (22995 $) qui serait versée à la ville à titre de location pour le terrain de la SÉPAQ. L organisme injecterait dès la première année près de $ en publicité et marketing. Nous avons inclus seulement 9000 $ de subventions salariales. Les frais relatifs à la sous-traitance de la navette sont établis sur une base de 2 $ par kilomètre parcouru.

17 17

18 18

19 19

20 ÉTAT DES RESULTATS PREVISIONNELS SUR 3 ANS Le budget de l an 1 présente un bénéfice net de $ (revenus de $ versus dépenses de $). Le budget de l an 2 présente un déficit net de ( $) (revenus de $ versus dépenses de $). Le budget de l an 3 présente un bénéfice net de $ (revenus de $ versus dépenses de $).

21 21

22 BILAN PREVISIONNEL SUR 3 ANS

23 23 ANNEXE A : CALCULS DE SENSIBILITE Exercice de calculs de sensibilité pour l an 1

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

ALLOCUTION DU MAIRE. Chers collègues du Conseil municipal, Monsieur le directeur général, Chers concitoyens,

ALLOCUTION DU MAIRE. Chers collègues du Conseil municipal, Monsieur le directeur général, Chers concitoyens, ALLOCUTION DU MAIRE À L OCCASION DE LA PRÉSENTATION DU BUDGET 2016 DE LA VILLE DE PONT-ROUGE À LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 7 DÉCEMBRE 2015 Chers collègues du Conseil municipal, Monsieur

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date)

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) Ce plan d affaires contient des renseignements confidentiels et exclusifs et ne peut être copié ou diffusé sans l autorisation écrite de Monsieur

Plus en détail

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 -

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 - Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009-1) Objectif de la bourse du golf du CLD Ce fonds constitue, en soi, un incitatif

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Contenu. Un plan d affaires, c est un guide, la preuve que le promoteur sait où il va, et un outil de

PLAN D AFFAIRES. Contenu. Un plan d affaires, c est un guide, la preuve que le promoteur sait où il va, et un outil de PLAN D AFFAIRES Contenu Un plan d affaires, c est un guide, la preuve que le promoteur sait où il va, et un outil de conviction pour les financiers, à condition qu il contienne six éléments essentiels

Plus en détail

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES Nom de l organisme : Montant total du projet : Montant demandé au FES : Nombre d emplois créés ou maintenus

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

BUDGET 2013. Contenu

BUDGET 2013. Contenu Budget 2013 Contenu Pages Budget 2013 Faits saillants 3 Sommaire par activité 4 Revenus 5 Dépenses par fonction 6 Dépenses par objet 7 Nouveau rôle d évaluation 2013-2014-2015 Définition 8 Augmentation

Plus en détail

La vision du Port de Montréal pour la jetée Alexandra et la gare maritime

La vision du Port de Montréal pour la jetée Alexandra et la gare maritime La vision du Port de Montréal pour la jetée Alexandra et la gare maritime Administration portuaire de Montréal 1 6 novembre 2014 ORDRE DU JOUR Le Port de Montréal La jetée Alexandra et la gare maritime

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS)

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Guide de demande de financement JUILLET 2015 Table des matières QU EST-CE QUE L ÉCONOMIE SOCIALE?... 5 LES ORGANISMES ADMISSIBLES...

Plus en détail

Réaménagement des espaces municipaux et communautaires (incluant l acquisition du bâtiment de la Caisse) Présentation publique 26 février 2015

Réaménagement des espaces municipaux et communautaires (incluant l acquisition du bâtiment de la Caisse) Présentation publique 26 février 2015 Réaménagement des espaces municipaux et communautaires (incluant l acquisition du bâtiment de la Caisse) Présentation publique 26 février 2015 Historique du projet Création du comité des bâtiments en juillet

Plus en détail

Budget 2016 Municipalité de Lac-Beauport

Budget 2016 Municipalité de Lac-Beauport Municipalité de Lac-Beauport Présenté à la salle du conseil de la municipalité de Lac-Beauport Lundi 14 décembre 2015 Municipalité de Lac-Beauport 2015 2016 Variation % 12 179 215 $ 12 455 800 $ +276 585

Plus en détail

Budget 2015 Municipalité de Lac-Beauport

Budget 2015 Municipalité de Lac-Beauport Municipalité de Lac-Beauport Présenté à la salle du conseil de la municipalité de Lac-Beauport Lundi 15 décembre 2015 Municipalité de Lac-Beauport 2014 2015 Variation % 11 816 585 $ 12 179 215 $ +362 630

Plus en détail

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT Dernière mise à jour : 12 novembre 2013 ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE CHARLEVOIX 2013-2015 Catégorie FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS L EPRT de Charlevoix partenaire du développement touristique

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM)

Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM) Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM) Préambule La politique d investissement du CLD de la Matawinie repose sur deux (2) bases fondamentales : La première base, celle

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

TransÉnergie Gestion de projet durant la construction et contrôle de la qualité

TransÉnergie Gestion de projet durant la construction et contrôle de la qualité Évolution du budget de réalisation du projet de la 11 e Chute Description du poste budgétaire Coût de construction (incluant ingénierie pour construction) Budget étude d'impact Budget révisé août 2014

Plus en détail

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE Octobre 2007 Table des matières Préambule 4 Sommaire exécutif 5 1. La présentation de l organisme 6 1.1 L historique de l

Plus en détail

Programme triennal d immobilisations 2010-2012. Société du parc Jean-Drapeau

Programme triennal d immobilisations 2010-2012. Société du parc Jean-Drapeau Programme triennal d immobilisations 2010-2012 Société du parc Jean-Drapeau Veuillez noter que les textes élaborés par les services concernés relèvent de leur responsabilité. PTI 2010-2012 Société du parc

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Assemblée générale 2015 1 er juin 2015

Assemblée générale 2015 1 er juin 2015 Assemblée générale 2015 1 er juin 2015 Une année déterminante Virage marketing Virage lean Virage intelligence d affaires Continuité dans l amélioration de nos actions Web: site Internet, mobilité, réseaux

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

PROCÉDURE D ATTRIBUTION DE SOUTIEN FINANCIER DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE

PROCÉDURE D ATTRIBUTION DE SOUTIEN FINANCIER DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE PROCÉDURE D ATTRIBUTION DE SOUTIEN FINANCIER DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE Approbation : Comité de régie, 12 juin 2013 Entrée en vigueur : 1 er juillet 2013 PROCÉDURE D ATTRIBUTION DE SOUTIEN FINANCIER DE

Plus en détail

A/42/10 ANNEXE III METHODE DE CALCUL DU COUT UNITAIRE DU TRAITEMENT DES DEMANDES SELON LE PCT

A/42/10 ANNEXE III METHODE DE CALCUL DU COUT UNITAIRE DU TRAITEMENT DES DEMANDES SELON LE PCT ANNEXE III METHODE DE CALCUL DU COUT UNITAIRE DU TRAITEMENT DES DEMANDES SELON LE PCT Résumé 1. Le présent document expose une méthode de calcul du coût unitaire des publications du PCT. La recommandation

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

Comptabilité Services-Conseils Ressources humaines

Comptabilité Services-Conseils Ressources humaines www.germico.com info@germico.com 418 977-2555 Finance Tableau de bord financier Maximisez la rentabilité de votre entreprise avec l aide de notre tableau de bord financier. UN OUTIL PERFORMANT La simplicité

Plus en détail

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb DESCRIPTION DU PROJET Programme AMBASSADEURS

Plus en détail

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Les mécanismes d aménagent du territoire pour appuyer les transports collectifs Congrès annuel 2009 de l'association Canadienne du transport

Plus en détail

Dépliant explicatif et critères d attribution

Dépliant explicatif et critères d attribution Dépliant explicatif et critères d attribution Dépôt de candidatures jusqu au Le Fonds de développement culturel s adresse aux organismes culturels, artistes, artisans et établissements d éducation portcartois.

Plus en détail

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant Décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif du programme 3 2. État audité des

Plus en détail

6. Les allocations d investissements

6. Les allocations d investissements Les allocations d investissements 6. Les allocations d investissements 6.1 La portée, les objets et les reports 6.2 Le parc mobilier 6.3 Le parc immobilier 6.4 L enveloppe de rattrapage pour les travaux

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

Guide d élaboration du business plan

Guide d élaboration du business plan Guide d élaboration du business plan Vous avez un projet d'entreprise innovante, Sherpa Finance, structure du Groupe SAHAM, dédiée à l'accompagnement des porteurs de projet et à la promotion de la création

Plus en détail

Plan d affaires. 102, rue Nadeau, case postale 5030 Carleton-sur-Mer (secteur Saint-Omer) (Québec) G0C 2Z0 - Tél. : 418 364-2000

Plan d affaires. 102, rue Nadeau, case postale 5030 Carleton-sur-Mer (secteur Saint-Omer) (Québec) G0C 2Z0 - Tél. : 418 364-2000 Plan d affaires 102, rue Nadeau, case postale 5030 Carleton-sur-Mer (secteur Saint-Omer) (Québec) G0C 2Z0 - Tél. : 418 364-2000 info@cldavignon.com - www.cldavignon.com Ce document est disponible en version

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL Forum sur l état des infrastructures Le transport collectif : Une responsabilité partagée Des responsabilités assumées par trois paliers : Palier

Plus en détail

LISTE ET GUIDE DE CONTRÔLE DE LA VIABILITÉ À L INTENTION DES DEMANDEURS DE FINANCEMENT POUR DES PROJETS D IMMOBILISATIONS

LISTE ET GUIDE DE CONTRÔLE DE LA VIABILITÉ À L INTENTION DES DEMANDEURS DE FINANCEMENT POUR DES PROJETS D IMMOBILISATIONS LISTE ET GUIDE DE CONTRÔLE DE LA VIABILITÉ À L INTENTION DES DEMANDEURS DE FINANCEMENT POUR DES PROJETS D IMMOBILISATIONS Nota : En tant que demandeur pour un projet d immobilisations, vous devez remplir

Plus en détail

Maison de retraite 2012-2013

Maison de retraite 2012-2013 Maison de retraite 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 7 1. Définition...7 2. Accès à la profession...7 a. Conditions de qualification professionnelle... 7 b. Personnel médical

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Mise à jour : Septembre 2015 Centre local de développement (CLD) de La Haute-Gaspésie POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Adopté le : N o de résolution : TABLE DES MATIÈRES 1-

Plus en détail

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010 La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Sommaire Cadre d élaboration des comptes satellites du tourisme

Plus en détail

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2013-005 R-3828-2012 16 janvier 2013 PRÉSENT : Pierre Méthé Régisseur

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2013-005 R-3828-2012 16 janvier 2013 PRÉSENT : Pierre Méthé Régisseur D É C I S I O N QUÉBEC RÉGIE DE L ÉNERGIE D-2013-005 R-3828-2012 16 janvier 2013 PRÉSENT : Pierre Méthé Régisseur Société en commandite Gaz Métro Demanderesse Décision Demande de Gaz Métro relative au

Plus en détail

KWATROE Consultants INC.

KWATROE Consultants INC. Avenir des arénas aux Îles-de-la-Madeleine Étude de coût comparative Mars 2015 Mandat de la firme Kwatroe Consultant inc: Actualiser les coûts de l étude réalisée par notre firme en 2008 Estimation budgétaire

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

COMPLEXE SPORTIF. Imagym, Judo et la Ville Une communauté participative pour 1400 jeunes

COMPLEXE SPORTIF. Imagym, Judo et la Ville Une communauté participative pour 1400 jeunes COMPLEXE SPORTIF Imagym, Judo et la Ville Une communauté participative pour 1400 jeunes présenté par Mario Bastien, directeur Service des loisirs et bibliothèques Luc Castonguay, directeur Service de l

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE FINANCEMENT PACTE RURAL 2014-2019

FORMULAIRE DE DEMANDE DE FINANCEMENT PACTE RURAL 2014-2019 FORMULAIRE DE DEMANDE DE FINANCEMENT PACTE RURAL 2014-2019 Vous devrez obligatoirement joindre à votre formulaire de demande d aide, complété et signé, les documents suivants. Si un document est manquant,

Plus en détail

CENTRE AQUATIQUE 3CPS COÛT, EMPRUNT, DEFICIT D EXPLOITATION, FISCALITÉ : QUELLES IMPLICATIONS POUR LA COLLECTIVITÉ ET POUR LE CONTRIBUABLE?

CENTRE AQUATIQUE 3CPS COÛT, EMPRUNT, DEFICIT D EXPLOITATION, FISCALITÉ : QUELLES IMPLICATIONS POUR LA COLLECTIVITÉ ET POUR LE CONTRIBUABLE? CENTRE AQUATIQUE 3CPS COÛT, EMPRUNT, DEFICIT D EXPLOITATION, FISCALITÉ : QUELLES IMPLICATIONS POUR LA COLLECTIVITÉ ET POUR LE CONTRIBUABLE? Le bureau d études mandaté par la collectivité prévoit un investissement

Plus en détail

Pays de Fontenay-le-Comte Sud-Vendée TAXE DE SÉJOUR 2015. Mode d emploi AUX HÉBERGEURS DU TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE. Beaux Esprits

Pays de Fontenay-le-Comte Sud-Vendée TAXE DE SÉJOUR 2015. Mode d emploi AUX HÉBERGEURS DU TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE. Beaux Esprits Pays de Fontenay-le-Comte Sud-Vendée TAXE DE SÉJOUR 2015 Mode d emploi AUX HÉBERGEURS DU TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE Beaux Esprits Le Rabelais AUX ORIGINES DE LA TAXE DE SÉJOUR La taxe de séjour a été instituée

Plus en détail

Centre Meredith/ Meredith Centre. Centre communautaire Gymnase double Aréna. Présentation du plan d affaires 25 février 2009

Centre Meredith/ Meredith Centre. Centre communautaire Gymnase double Aréna. Présentation du plan d affaires 25 février 2009 Centre Meredith/ Meredith Centre Centre communautaire Gymnase double Aréna Présentation du plan d affaires 25 février 2009 Contenu de la présentation Bref historique de la Fondation Chelsea et le Centre

Plus en détail

REGLEMENT DU PROGRAMME POUR LES PARCS D ACTIVITES REGROUPANT LES COMMUNES AUTOUR DE LA QUALITE (PARCQ)

REGLEMENT DU PROGRAMME POUR LES PARCS D ACTIVITES REGROUPANT LES COMMUNES AUTOUR DE LA QUALITE (PARCQ) REGLEMENT DU PROGRAMME POUR LES PARCS D ACTIVITES REGROUPANT LES COMMUNES AUTOUR DE LA QUALITE (PARCQ) Article 1er - Objectif du programme PARCQ Le présent règlement a pour but de préciser les modalités

Plus en détail

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 LE SOMMAIRE EXÉCUTIF DE MON PROJET D AFFAIRES préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 Téléphone : 450 834-5222 Sans frais

Plus en détail

Présentation du budget 2015

Présentation du budget 2015 Présentation du budget 2015 À la croisée des chemins Présentation publique Lundi 15 décembre 2014 Par le Service des finances Mission Enjeux financiers fondamentaux Balises budgétaires du Conseil Les grandes

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL STATISTIQUE CANADA 15 FÉVRIER 2002 1 MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Financement pour le développement durable. Pour que chaque dollar soit un billet «vert»

Financement pour le développement durable. Pour que chaque dollar soit un billet «vert» Financement pour le développement durable Pour que chaque dollar soit un billet «vert» Plan de la présentation Brève présentation de Rivière-du-Loup Le défi de la durabilité dans l analyse des projets

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

Politiques des équipements et des infrastructures

Politiques des équipements et des infrastructures POLITIQUE DES ÉQUIPEMENTS ET DES INFRASTRUCTURES Le conseil municipal, le conseil d agglomération, les conseils d arrondissement et le comité exécutif de Montréal, à titre d administrateurs de fonds publics

Plus en détail

Plan de développement de l industrie touristique 2012-2020

Plan de développement de l industrie touristique 2012-2020 Plan de développement de l industrie touristique 2012-2020 Stratégies et mesures en soutien aux entreprises touristiques Partenariat entre Tourisme Québec et Société des attractions touristiques du Québec

Plus en détail

Budget 2014. Présenta)on à la séance extraordinaire du 9 décembre 2013

Budget 2014. Présenta)on à la séance extraordinaire du 9 décembre 2013 Budget 2014 Présenta)on à la séance extraordinaire du 9 décembre 2013 Déroulement de la présentation Contexte et objectifs de la préparation budgétaire 2014 Faits saillants budget 2014 La tarification

Plus en détail

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013 COOPÉRATIVE D HÉBERGEMENT AUBERGE DE JEUNESSE DE G AT I N E A U JUILLET 2013 1 TABLE DES MATIÈRE 1. PRÉSENTATION DU PROJET 3 2. GROUPE DE PROMOTEURS 4 3. DESTINATION GATINEAU 5 4. APERÇU DU MARCHÉ 6 2

Plus en détail

RAPPORT D'EVALUATION Exemple

RAPPORT D'EVALUATION Exemple RAPPORT D'EVALUATION Exemple Rapport d'évaluation 2/7 Nous souhaitons attirer l'attention sur le fait que les informations contenus dans ce rapport (chiffres, tableaux, hypothèses) ont été élaborées à

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-03

RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-03 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ LE GRANIT MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CÉCILE-DE-WHITTON RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-03 DÉCRÉTANT DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D UN ÉGOUT COMMUNAUTAIRE DANS LE SECTEUR

Plus en détail

Le secrétaire-trésorier et directeur général, M. Michel Dufort, est aussi présent. VÉRIFICATION DU QUORUM

Le secrétaire-trésorier et directeur général, M. Michel Dufort, est aussi présent. VÉRIFICATION DU QUORUM MRC DE D AUTRAY MUNICIPALITÉ DE LANORAIE PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire des membres du conseil de la municipalité de Lanoraie tenue au 57, rue Laroche, lundi le 20 janvier 2014 à 20 h, à laquelle

Plus en détail

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008 Nom du projet De la terre à la table volet mise en marché FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection Territoire du projet MRC de Coaticook Région touristique des Cantons de l Est Durée 3 ans

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

Aérodrome de Saint-Hubert Situation et Perspectives

Aérodrome de Saint-Hubert Situation et Perspectives Aérodrome de Saint-Hubert Situation et Perspectives 13 Novembre 2012 1. Rétroactes Plan de l exposé 1.1. Contexte 1.2. Etapes 1.3. Rappel de la vision de développement 2. Actions depuis la reprise 2.1.

Plus en détail

RAPPORT DU MAIRE M. JEAN TREMBLAY

RAPPORT DU MAIRE M. JEAN TREMBLAY Situation financière de la Ville de Saguenay RAPPORT DU MAIRE M. JEAN TREMBLAY Le lundi 1er novembre 2010-1 - AVANT-PROPOS L article 474.1 de la Loi des Cités et Villes exige que le maire fasse rapport

Plus en détail

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects a) La définition des coûts indirects de la recherche à l UQAC Selon la Politique relative aux subventions de

Plus en détail

Fiche 1 Le résumé du projet

Fiche 1 Le résumé du projet Fiche 1 Le résumé du projet Le résumé présente les grandes lignes du plan en un seul coup d oeil. Aussi, il doit être concis et s énoncer dans peu de pages. Deux pages c est bien, mais une page, c est

Plus en détail

Étude de provenance des clientèles et d achalandage 2008 Budget d opération de 300 000 $ à 999 999 $

Étude de provenance des clientèles et d achalandage 2008 Budget d opération de 300 000 $ à 999 999 $ Proposition de services exclusive aux festivals et événements membres de FEQ Étude de provenance des clientèles et d achalandage 2008 Budget d opération de 300 000 $ à 999 999 $ Pourquoi participer à cette

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES Politique de recherche Janvier 2004 Institut canadien de recherche sur les minorités

Plus en détail

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Fonds Jeunes promoteurs CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Volet A : concrétisation de projets

Plus en détail

LES FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS MONTRÉALAIS EN CHIFFRES

LES FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS MONTRÉALAIS EN CHIFFRES LES FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS MONTRÉALAIS EN CHIFFRES 4545, av. Pierre-de-Coubertin CP. 1000, Succ. M Montréal (Québec) H1V 3R2 1 800 361-7688 info@satqfeq.com www.attractionsevenements.com Crédits photo

Plus en détail

Proposer de nouveaux produits intégrant hébergement touristique et activités FICHE ACTION N 12 Soutien aux hébergements et aux produits intégrés

Proposer de nouveaux produits intégrant hébergement touristique et activités FICHE ACTION N 12 Soutien aux hébergements et aux produits intégrés Contrat de territoire2007-2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Proposer de nouveaux produits intégrant hébergement touristique

Plus en détail

Présentation & Bilan mai 2013. Cécile Arcand Agente de développement/faq

Présentation & Bilan mai 2013. Cécile Arcand Agente de développement/faq Présentation & Bilan mai 2013 Cécile Arcand Agente de développement/faq 1 QU EST CE QUE LE FONDS? Le Fonds d Acquisition Québécois est une société en commandite Formé par l AGRTQ (Association des groupes

Plus en détail

lundi 3 août 2015 Bonjour,

lundi 3 août 2015 Bonjour, lundi 3 août 2015 Bonjour, Vous désirez faire une demande de financement au pacte rural 2014-2015 pour un projet à Wotton. Par ce document, nous vous transmettons les éléments pour présenter un projet.

Plus en détail

Le 8 octobre 2002 N o du dossier : R-3491-2002 Demande de renseignements n o 1 de la Régie à Hydro-Québec-Distribution Page 1 de 12 QUESTION 1

Le 8 octobre 2002 N o du dossier : R-3491-2002 Demande de renseignements n o 1 de la Régie à Hydro-Québec-Distribution Page 1 de 12 QUESTION 1 Page 1 de 12 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) RELATIVE À LA DEMANDE D AUTORISATION DE RÉALISER LE PROJET SYSTÈME D INFORMATION CLIENTÈLE (SIC) FONCTIONNALITÉS QUESTION

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

APPEL A PROJET EXPLOITATION DU RESTAURANT DE LA CITE DU DESIGN au sein du quartier créatif de Saint-Etienne

APPEL A PROJET EXPLOITATION DU RESTAURANT DE LA CITE DU DESIGN au sein du quartier créatif de Saint-Etienne APPEL A PROJET EXPLOITATION DU RESTAURANT DE LA CITE DU DESIGN au sein du quartier créatif de Saint-Etienne DENOMINATION ET ADRESSE DE LA COLLECTIVITE : COMMUNAUTE D AGGLOMERATION SAINT-ETIENNE METROPOLE

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014 Effets de l initiative populaire «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» sur diverses catégories de ménages dont le comportement écologique varie Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer

Plus en détail

Politique. de gestion de la dette à long terme. Municipalité du Village de Val David Le 10 décembre 2015. Réf: TRE 003/2015 12

Politique. de gestion de la dette à long terme. Municipalité du Village de Val David Le 10 décembre 2015. Réf: TRE 003/2015 12 Politique de gestion de la dette à long terme Municipalité du Village de Val David Le 10 décembre 2015 Réf: TRE 003/2015 12 LES MOTIFS La gestion financière fournit aux gestionnaires l information et

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

2. Référence : Pièce B-1-Gaz Métro-4, Document 1, pages 2 et 3, section D.

2. Référence : Pièce B-1-Gaz Métro-4, Document 1, pages 2 et 3, section D. Le 5 avril 2007 Page 1 de 8 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) RELATIVE À LA DEMANDE D EXAMEN DU RAPPORT ANNUEL 2006 DE GAZ MÉTRO 1. Références : (i) Pièce B-1-Gaz Métro-1,

Plus en détail

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE PLAN 2015 D'ACTION Le présent document propose des priorités d aux membres du conseil d administration de la SDT (SADCT CLDT) pour 2015 uniquement. Ces s ont été

Plus en détail

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4 LE PROJET D ANIMATION UC1 UC2 UC3 UC4 Ceci est un document de travail, un outil qui doit vous aider dans la construction de votre réflexion et de votre analyse de l environnement professionnel, en vue

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES, Y COMPRIS CELLES DE L ÉCONOMIE SOCIALE

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES, Y COMPRIS CELLES DE L ÉCONOMIE SOCIALE POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES, Y COMPRIS CELLES DE L ÉCONOMIE SOCIALE 26 JANVIER 2016 [Tapez ici] [Tapez ici] [Tapez ici] Mise en contexte La MRC de l Île d Orléans désire soutenir le développement

Plus en détail

Ville de Lachute. Présentation du budget 2013

Ville de Lachute. Présentation du budget 2013 Ville de Lachute Présentation du budget 2013 Plan de la présentation 1. Budget d investissement 2. Budget de fonctionnement 3. Rôle triennal d évaluation 4. Taxation et tarification 5. Simulation d un

Plus en détail

Canevas de l étude de faisabilité

Canevas de l étude de faisabilité Canevas de l étude de faisabilité Comment évaluer un projet? Créer de nouvelles richesses, satisfaire les besoins de consommation et d équipement et créer de l emploi dépend systématiquement de la promotion

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Afin de déterminer le régime fiscal d un Office de Tourisme constitué sous forme associative, il est nécessaire de distinguer les différentes

Plus en détail