Les fibroses pulmonaires : Aspect TDM. Nassar I, Jaziri, Hammani L, Bouklata S, Ajana A, Imani F. Service de radiologie. CHU Ibn Sina. Rabat.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les fibroses pulmonaires : Aspect TDM. Nassar I, Jaziri, Hammani L, Bouklata S, Ajana A, Imani F. Service de radiologie. CHU Ibn Sina. Rabat."

Transcription

1 Les fibroses pulmonaires : Aspect TDM Nassar I, Jaziri, Hammani L, Bouklata S, Ajana A, Imani F. Service de radiologie. CHU Ibn Sina. Rabat. Maroc

2 Introduction La TDM à haute résolution (HR) : permet une définition précise de l atteinte du parenchyme pulmonaire par la fibrose. Nous proposons : démarche clinico-radiologique devant les fibroses pulmonaires localisées. et diffuses à travers une étude rétrospective et revue iconographique, à partir de la base de données de notre institution, et une confrontation aux données de la littérature

3 Introduction 2 types de lésions fibreuses : Fibroses localisées : cicatricielles infections pulmonaires Fibroses diffuses : évolutives pneumopathies infiltrantes diffuses fibrosantes

4 Séméiologie radiologique : Signes de fibrose irréversible Déformation des scissures, déplacement d des scissures Déformation des polygones septaux Déplacement des bronches et des vaisseaux Réticulation intralobulaire Distorsion des bronches, bronchectasie par traction,bronchiolectasie Image en rayon de miel Masse de fibrose rétractiler Emphysème me paracicatriciel

5 Séméiologie radiologique : Signes de fibrose irréversible Déplacement vasculaire Distorsions bronchiques

6 Séméiologie radiologique : Signes de fibrose irréversible Déformation de la scissure masses de fibroses

7 Séméiologie radiologique : Signes de fibrose irréversible Aspect en rayon de miel

8 Séméiologie radiologique Signes de fibrose irréversible Réticulations Déplacement broncho-vasculaire

9 Séméiologie radiologique Signes de fibrose irréversible Rayon de miel lobaire moyen et lingulaire traction associé à des bronchectasies de

10 Séméiologie radiologique: Signes pouvant être réversibles Opacité linéaire non septale Epaississement péri-bronchique Epaississement péri-vasculaire Image en verre dépoli.

11 Séméiologie radiologique: Signes pouvant être réversibles Epaississement peribronchovasculaire Image en verre dépoli.

12 Séméiologie radiologique: Signes pouvant être réversibles Epaississement des lignes non septales

13 Etiologies Fibroses Localisées Séquelles de tuberculose : Opacités s en bandes, cavités s résiduelles, r bulles d emphyseme,, sténoses bronchiques Fibrose post radique irradié radique: fibrose dans le territoire

14 Etiologies Fibroses Localisées Séquelles de tuberculose Bronchectasies séquellaires Cavernes tuberculeuses anciennes

15 Etiologies Fibroses Diffuses Fibroses prédominant au niveau bases: Fibroses idiopathiques, fibrose de connectivite, ou une asbestose Au niveau territoires moyen et inferieur: séquelles s de tberculose, sarcoidose,, silicose. Fibrose à prédominance axiale: sarcoidose

16 Etiologies Fibroses Diffuses Pneumopathies interstitielles idiopathiques avec fibrose *La fibrose interstitielle idiopathique usuelle : IPF * La pneumopathie interstitielle aiguë AIP *Les pneumopathies interstitielles non spécifiques : PINS * La pneumopathie desquamative diffuse (pneumopathie alveolaire à macrophage) : DIP * Les pneumopathies interstitielles lymphoide Collagénoses et maladies de syst noses et maladies de systèmes mes Pneumoconiose, pneumopahies médicamenteuses, pneumopathies d hypersensibilité (AAE).

17 Etiologies Fibroses Diffuses La fibrose interstitielle idiopathique usuelle : IPF siège sous pleural, basal Au début : Opacités réticulés ou reticulo-nodulaires Tardivement : rayons de miel, bronchectasies de traction Rayon de miel basal bilatéral, distorsion bronchopulmonaire : fibrose pulmonaire débutante (IPF).

18 Etiologies Fibroses Diffuses Les pneumopathies interstitielles non spécifiques : PINS Aspect : * images en verre dépoli d périphp riphériques riques prédominant dans les bases avec des réticulations r * l absence l ou la faible abondance d image d en rayon de miel.

19 Etiologies Fibroses Diffuses La pneumopathie desquamative diffuse (pneumopathie alveolaire à macrophage) DIP l hyperdensité en verre dépoli d sous-pleurale, des signes de fibrose pulmonaire avec signes de distorsion de l architecturale l notamment des bronchectasies par traction et ou images en rayon de miel sont observés s aux bases bronchectasies par traction verre dépolid

20 Etiologies Fibroses Diffuses Collagénoses Sclérodermie :Les l Les lésions de fibroses parenchymateuses irréversibles prédominent dans les territoires postérieurs des lobes inférieurs.

21 Etiologies Fibroses Diffuses Collagénoses et maladies de systèmes: Irrégularités pleurales dans les parties moyennes et supérieures, epaississement péribroncho-vasculaire, des foyers de condensation, des hyperdensités en verre dépoli, opacités linéaires septales.rayon de miel, bronchectasies. Aspect réticulé des bases pulmonaire Irrégularités pleurales dans un cas de dermatomyosite

22 Etiologies Fibroses Diffuses Alvéolites allergiques extrinsèques Forme subaiguë : l association d une hyperdensité en verre dépoli et d opacités micronodulaires de siège centrolobulaire Forme chronique : Prédominance des lésions de fibrose à la partie moyenne des plages pulmonaires. Atteinte simultanée des régions périphériques et centrales. hyperdensité en verre dépoli étendue et associée à des opacités micronodulaires. Calcifications ganglionnaires Plage de verre dépoli associée à des micronodules de type alvéolaire Aspect réticulé, fibrose lingulaire responsable d une rétraction de l hemitnorax gauche :

23 Etiologies Fibroses Diffuses pneumopahies médicamenteuses: Verre dépoli région moyenne et inferieure Tarsivement : distorsion architecturale, bronchectasies, rayon de miel. pneumopahies médicamenteuses par amiodarone

24 Conclusion : La TDM HR permet le diagnostic positif ainsi que l approche l étiologique de l atteinte fibreuse pulmonaire localisée e et diffuse. La mise sur le marché de nouvelles thérapeutiques anti-fibrosantes dont il faut surveiller l efficacitl efficacité donne un nouvel intérêt à la connaissance de cette affection

Manifestations thoraciques extracardiaques de la sarcoïdose Aspect TDM

Manifestations thoraciques extracardiaques de la sarcoïdose Aspect TDM Manifestations thoraciques extracardiaques de la sarcoïdose Aspect TDM Nassar I, Jaziri, Hammani L, Bouklata S, Ajana A, Imani F. Service de radiologie. CHU Ibn Sina.. Rabat. Maroc Introduction La sarcoïdose

Plus en détail

Les patterns TDM incompatibles avec la PIC. François Laurent

Les patterns TDM incompatibles avec la PIC. François Laurent Les patterns TDM incompatibles avec la PIC François Laurent Critères tomodensitométriques Cottin V, Crestani B, Valeyre D et al. Recommandations pratiques pour le diagnostic et la prise en charge de la

Plus en détail

PID ÉLÉMENTS D ORIENTATION DIAGNOSTIQUE EN TOMODENSITOMÉTRIE MP REVEL- HÔPITAL COCHIN

PID ÉLÉMENTS D ORIENTATION DIAGNOSTIQUE EN TOMODENSITOMÉTRIE MP REVEL- HÔPITAL COCHIN PID ÉLÉMENTS D ORIENTATION DIAGNOSTIQUE EN TOMODENSITOMÉTRIE MP REVEL- HÔPITAL COCHIN D où vient la complexité? De très nombreuses causes et entités Un même signe élémentaire (verre dépoli) peut traduire

Plus en détail

Foyer de Pneumonie. Foyer de condensation sous pleuraux. Hyperdensités en verre dépoli. Opacités hétérogènes

Foyer de Pneumonie. Foyer de condensation sous pleuraux. Hyperdensités en verre dépoli. Opacités hétérogènes Foyer de Pneumonie Foyer de condensation sous pleuraux Hyperdensités en verre dépoli Opacités hétérogènes REPONSE: FOYERS DE CONDENSATION SOUS PLEURAUX CONDENSATION : Hyperdensité effaçant les scissures,

Plus en détail

Radiographie thoracique de face: - rétraction pulmonaire droite, nodulaires ou en masse diffus aux deux poumons prédominant du côté droit (flèches).

Radiographie thoracique de face: - rétraction pulmonaire droite, nodulaires ou en masse diffus aux deux poumons prédominant du côté droit (flèches). Les différents aspects lésionnels et évolutifs du thorax postradique au scanner F Cenoui, R Latib, L Jroundi, I Chami, M N Boujida Service de radiologie. Institut national d oncologie. Rabat. Maroc Objectif

Plus en détail

Approche diagnostique d une PID fibrosante chronique. N. Naggara, P.Y. Brillet, V. Aflalo-Hazan, M.W. Brauner Hôpital Avicenne, Bobigny

Approche diagnostique d une PID fibrosante chronique. N. Naggara, P.Y. Brillet, V. Aflalo-Hazan, M.W. Brauner Hôpital Avicenne, Bobigny Approche diagnostique d une PID fibrosante chronique N. Naggara, P.Y. Brillet, V. Aflalo-Hazan, M.W. Brauner Hôpital Avicenne, Bobigny Qu est ce qu une PID fibrosante subaiguë ou chronique? Infiltration

Plus en détail

Imagerie des lésions pulmonaires radio induites

Imagerie des lésions pulmonaires radio induites Imagerie des lésions pulmonaires radio induites F.Amraoui.R.Latib.H.Faraj.A.Assabbane*.N.Benjaafar ;*B.Gueddari*.L.Jroundi. I.Chami.N. Boujida Service de Radiologie ; Service de radiothérapie*. INO.Rabat.

Plus en détail

Approche diagnostique des lésions en verre dépoli à la TDM multibarette

Approche diagnostique des lésions en verre dépoli à la TDM multibarette Approche diagnostique des lésions en verre dépoli à la TDM multibarette H Zian, S Kilali, L Hammani, A Ajana, I Nassar. Hopital Ibn Sina, Rabat - Maroc Définition Le verre dépoli : augmentation de la densité

Plus en détail

FIBROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE : CONFRONTATION TOMODENSITOMETRIE/ ANATOMOPATHOLOGIE, à propos de 19 cas

FIBROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE : CONFRONTATION TOMODENSITOMETRIE/ ANATOMOPATHOLOGIE, à propos de 19 cas FIBROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE : CONFRONTATION TOMODENSITOMETRIE/ ANATOMOPATHOLOGIE, à propos de 19 cas S. Hantous-Zannad, O. Ghdes, A. Zidi, H. Néji, A. Ayadi, I. Baccouche, F. Mezni, K. Ben Miled M

Plus en détail

Les pneumopathies interstitielles diffuses idiopathiques

Les pneumopathies interstitielles diffuses idiopathiques Imagerie tomodensitométrique des pneumopathies interstitielles diffuses idiopathiques : comment s orienter? G. Ferretti, E. Reymond,. Jankowski, J. Cohen Clinique universitaire de radiologie et imagerie,

Plus en détail

Condensation pulmonaire chronique : comment s en sortir? F.Amraoui, R.Taha, L.El assase,l.benaissa,.t.amil, S.Chaouir, H.En-nouali.

Condensation pulmonaire chronique : comment s en sortir? F.Amraoui, R.Taha, L.El assase,l.benaissa,.t.amil, S.Chaouir, H.En-nouali. Condensation pulmonaire chronique : comment s en sortir? F.Amraoui, R.Taha, L.El assase,l.benaissa,.t.amil, S.Chaouir, H.En-nouali. Service de Radiologie. Hôpital d instruction militaire Mohammed V Rabat.Maroc

Plus en détail

Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les images scanographiques suivantes, pour orienter le diagnostic

Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les images scanographiques suivantes, pour orienter le diagnostic Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les images scanographiques suivantes, pour orienter le diagnostic Anne-Sophie Guérard IHN emphysème centro-lobulaire du lobe supérieur

Plus en détail

Imagerie thoracique. Quoi de neuf?

Imagerie thoracique. Quoi de neuf? Imagerie thoracique Quoi de neuf? SFR LR 2016 La fibrose pulmonaire La fibrose pulmonaire Etiologies des maladies interstitielles La fibrose pulmonaire (UIP) Une maladie redoutable, 25% survie à 5 ans

Plus en détail

Séméiologie radiologique

Séméiologie radiologique Séméiologie radiologique I Le lobule secondaire de Miller II Le syndrome alvéolaire III Le syndrome interstitiel IV Le syndrome bronchique V Le syndrome pleural Séméiologie radiologique I Le lobule secondaire

Plus en détail

du thorax (2 partie) V Tran-Minh, DCEM1, sept 2007

du thorax (2 partie) V Tran-Minh, DCEM1, sept 2007 Séméiologie éi i radiologique i du thorax (2 partie) V Tran-Minh, DCEM1, sept 2007 Deux objectifs principaux Savoir analyser sur une radiographie simple et sur un scanner les signes radiologiques couramment

Plus en détail

pas d'épanchement pleural ni de redistribution vasculaire bi-apicale

pas d'épanchement pleural ni de redistribution vasculaire bi-apicale femme 60 ans, dyspnée progressive depuis plusieurs années, évoluant par poussées, devenue invalidante. Multiples épisodes de "pneumopathie infectieuse" dans les antécédents. Pas de tabagisme actif ni passif.

Plus en détail

Dr A. LABANI CCA NHC service Pr C.ROY

Dr A. LABANI CCA NHC service Pr C.ROY Dr A. LABANI CCA NHC service Pr C.ROY Définition des PID Processus inflammatoire et diffus, souvent fibrosant, situé de façon prédominante dans l interstitium. IL s agit d une infiltration cellulaire ou

Plus en détail

Les Syndromes radiologiques. Syndrome bronchique Syndrome alvéolaire Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal

Les Syndromes radiologiques. Syndrome bronchique Syndrome alvéolaire Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Les Syndromes radiologiques Syndrome bronchique Syndrome alvéolaire Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Syndrome Interstitiel Opacités en verre dépoli Miliaire et images nodulaires

Plus en détail

Pneumoconioses silicose asbestose

Pneumoconioses silicose asbestose Pneumoconioses silicose asbestose La silicose C est la plus répandue des pneumoconioses Elle est due à l inhalation des poussières de silice La pneumoconiose du mineur de charbon est liée à l inhalation

Plus en détail

des coupes fines de 1mm d épaisseur en inspiration profonde en apnée à distance d un lavage bronchiolo-alvéolaire

des coupes fines de 1mm d épaisseur en inspiration profonde en apnée à distance d un lavage bronchiolo-alvéolaire L aspect en verre dépoli : sémiologie et orientations diagnostiques J El Azizi El Alaoui, H Hadjkacem, A Hanine, M Mahi, S Chaouir Service d imagerie médicale HIM Mohammed V- CHU Rabat Maroc Introduction

Plus en détail

la présence de masses parenchymateuses bi-apicales non systématisées, non excavées avec rétraction doit faire envisager

la présence de masses parenchymateuses bi-apicales non systématisées, non excavées avec rétraction doit faire envisager homme 62 ans ; dyspnée d'effort depuis de nombreuses années récemment aggravée ; que vous suggèrent ces images et quelles questions allez vous poser à ce patient la présence de masses parenchymateuses

Plus en détail

Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire

Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire Une cavité pulmonaire est une hyperclareté parenchymateuse circonscrite au sein d

Plus en détail

MC Baqué-Juston, A Benarrous, A Pellegrin, S Leroy, CH Marquette, B Padovani Nice, France Contact:

MC Baqué-Juston, A Benarrous, A Pellegrin, S Leroy, CH Marquette, B Padovani Nice, France Contact: MC Baqué-Juston, A Benarrous, A Pellegrin, S Leroy, CH Marquette, B Padovani Nice, France Contact: mariejuston@sfr.fr Processus de réparation du tissu pulmonaire qui peut être: CRYPTOGENIQUE (POC) ou idiopathique

Plus en détail

thoracique de l adulte

thoracique de l adulte IMAGERIE MÉDICALE DIRIGÉE PAR HENRI NAHUM Sous la d i re c t i o n d e Philippe Grenier I M A G E R I E thoracique de l adulte 4 e édition Chapitre 8 Sémiologie tomodensitométrique Philippe Grenier Pour

Plus en détail

Quels aspects pour quelles étiologies?

Quels aspects pour quelles étiologies? A08: Imagerie des PID Quels aspects pour quelles étiologies? Brillet PY Hôpital Avicenne, Bobigny Quels aspects pour quelles étiologies? 1. Avoir une analyse systématique des images 2. Connaitre les gammes

Plus en détail

PNEUMOPATHIE ORGANISEE CRYPTOGENETIQUE (COP)

PNEUMOPATHIE ORGANISEE CRYPTOGENETIQUE (COP) PNEUMOPATHIE ORGANISEE CRYPTOGENETIQUE (COP) ASPECTS TOMODENSITOMETRIQUES F Staub(1) O Delval(1) C Godet(2) E Cabon(1) S Velasco(1) M Bihan(1) N Bouamama(3) JP Tasu(1) P Ardilouze(1) (1) Service de radiologie

Plus en détail

Atlas des lésions kystiques du parenchyme pulmonaire : approche diagnostique et étiologique

Atlas des lésions kystiques du parenchyme pulmonaire : approche diagnostique et étiologique Atlas des lésions kystiques du parenchyme pulmonaire : approche diagnostique et étiologique J. Giron, P. Fajadet, O. Loustau, J. Vial, H. Chiavassa, N. Sans, J.J. Railhac Service d imagerie, CHU Purpan,

Plus en détail

Fièvre au retour d un pays tropical

Fièvre au retour d un pays tropical Fièvre au retour d un pays tropical Dr Mathieu Lederlin CHU Rennes Contexte clinique Homme de 26 ans Fièvre 39, dyspnée et toux sèche, survenant au décours d un séjour de trois mois au Bénin ATCD : tabagisme

Plus en détail

Examen physique. Examen thoracique : Dyspnée III/V de Sadoul. Toux sèche sans expectoration. Crépitants "Velcro" à l auscultation

Examen physique. Examen thoracique : Dyspnée III/V de Sadoul. Toux sèche sans expectoration. Crépitants Velcro à l auscultation Examen physique Examen thoracique : Dyspnée III/V de Sadoul Toux sèche sans expectoration Crépitants "Velcro" à l auscultation Hippocratisme digital Signes extra-thoraciques : arthralgies inflammatoires

Plus en détail

Hyperdensités en verre dépoli

Hyperdensités en verre dépoli Hyperdensités en verre dépoli D. Ducreux, I.Faurie, S. Chanalet, CP. Raffaelli, B. Padovani Hôpital Pasteur, CHU Nice Sommaire 1) Définition- Physiopathologie 2) Rappel anatomique 3) Analyse sémiologique

Plus en détail

Pneumopathies interstitielles

Pneumopathies interstitielles synthèse s interstitielles diffuses : corrélation clinicoradiologique Rev Med Suisse 2009 ; 5 : 2336-43 J.-A. Pralong M. Martins-Favre N. Howarth X. Montet T. Rochat Dr Jacques-André Pralong Pr Thierry

Plus en détail

SCANNER THORACIQUE INTERPRETATION PAR LE MEDECIN REANIMATEUR. Dr LIMEME.M, Dr AMARA.H CHU Farhat Hached, Sousse Cours collège Juin 2014

SCANNER THORACIQUE INTERPRETATION PAR LE MEDECIN REANIMATEUR. Dr LIMEME.M, Dr AMARA.H CHU Farhat Hached, Sousse Cours collège Juin 2014 SCANNER THORACIQUE INTERPRETATION PAR LE MEDECIN REANIMATEUR Dr LIMEME.M, Dr AMARA.H CHU Farhat Hached, Sousse Cours collège Juin 2014 Place du scanner thoracique Rôle essentiel surtout si le diagnostic

Plus en détail

Pneumopathies Infiltrantes Corrélations clinico radiologiques

Pneumopathies Infiltrantes Corrélations clinico radiologiques Pneumopathies Infiltrantes Corrélations clinico radiologiques Dr H.Ropion-Michaux Radiologie Brabois Adultes - 2012 Nosologie Infiltrantes infiltratives ou interstitielles Pneumopathies infiltrantes diffuses:

Plus en détail

PATHOLOGIE THORACIQUE LES GRANDS SYNDROMES PULMONAIRES. Dr Ousmane SANO DES de Radiodiagnostic et d Imagerie médicale

PATHOLOGIE THORACIQUE LES GRANDS SYNDROMES PULMONAIRES. Dr Ousmane SANO DES de Radiodiagnostic et d Imagerie médicale PATHOLOGIE THORACIQUE LES GRANDS SYNDROMES PULMONAIRES Dr Ousmane SANO DES de Radiodiagnostic et d Imagerie médicale 05.01.2012 OBJECTIFS Décrire les différents syndromes radiologiques pulmonaires. Différencier

Plus en détail

Madame L, 58 ans tuberculose pulmonaire en 1983 et Aspergillose pulmonaire en Bilan d hypertension pulmonaire HTP :

Madame L, 58 ans tuberculose pulmonaire en 1983 et Aspergillose pulmonaire en Bilan d hypertension pulmonaire HTP : Madame L, 58 ans tuberculose pulmonaire en 1983 et 2000. Aspergillose pulmonaire en 2014 Bilan d hypertension pulmonaire HTP : -insuffisance respiratoire chronique IRC sur atteinte parenchymateuse? MTEV

Plus en détail

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III.

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III. Table des matières CHAPITRE 1. ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITÉS CHEZ L ENFANT 13 ET L ADULTE : ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, DIAGNOSTIQUES ET PRINCIPES DE TRAITEMENT I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

DU-Maladies systémiques Cochin 7 décembre Classification des Pneumopathies Interstitielles Diffuses

DU-Maladies systémiques Cochin 7 décembre Classification des Pneumopathies Interstitielles Diffuses DU-Maladies systémiques Cochin 7 décembre 2012 Classification des Pneumopathies Interstitielles Diffuses Yurdagül Uzunhan Service de Pneumologie Hôpital Avicenne, Bobigny Pneumopathies Interstitielles

Plus en détail

07/12/05 03/07/06 20/08/07 A.OLIVER

07/12/05 03/07/06 20/08/07 A.OLIVER femme 56 ans, suivi d une pneumopathie chronique révélée par une toux persistante, dans un contexte de baisse de l'état général avec anorexie et amaigrissement modéré A.OLIVER 07/12/05 03/07/06 20/08/07

Plus en détail

Cas de la semaine # 36

Cas de la semaine # 36 Cas de la semaine # 36 22 MAI 2017 Préparé par Dr Roxanne Bellavance, R2 Dr Carl Chartrand-Lefebvre MD MSc CHUM Département de radiologie Faculté de médecine Histoire Clinique Depuis 3 mois: Détérioration

Plus en détail

ETUDE RETROSPECTIVE DE FAUX POSITIFS ET NEGATIFS DE LA TEP-TDM DANS LE CANCER DU POUMON. APPORT DE LA TOMODENSITOMETRIE.

ETUDE RETROSPECTIVE DE FAUX POSITIFS ET NEGATIFS DE LA TEP-TDM DANS LE CANCER DU POUMON. APPORT DE LA TOMODENSITOMETRIE. ETUDE RETROSPECTIVE DE FAUX POSITIFS ET NEGATIFS DE LA TEP-TDM DANS LE CANCER DU POUMON. APPORT DE LA TOMODENSITOMETRIE. J Bréhant, M Foinant, AC Souteyrand, A Lhoste et JL Michel Radiologie A CHU Gabriel

Plus en détail

LA TUBERCULOSE PULMONAIRE ET EXTRA PULMONAIRE

LA TUBERCULOSE PULMONAIRE ET EXTRA PULMONAIRE LA TUBERCULOSE PULMONAIRE ET EXTRA PULMONAIRE M. Maatouk *, M. Ben Ali*, MA. Jellali*, R. Salem*, A. Zrig*, W. Mnari*, W. Harzallah*, H. Kallel**, J. Saad*, M. Golli* * Service d imagerie médicale MONASTIR

Plus en détail

Les PID (chroniques) en images Apport de la TDM pour la classification. Pierre-Yves Brillet (Hôpital Avicenne, Bobigny)

Les PID (chroniques) en images Apport de la TDM pour la classification. Pierre-Yves Brillet (Hôpital Avicenne, Bobigny) Les PID (chroniques) en images Apport de la TDM pour la classification Pierre-Yves Brillet (Hôpital Avicenne, Bobigny) Introduction Plus de 250 diagnostics possibles PID de cause connue ou idiopathique

Plus en détail

Apport du scanner dans l interprétation des examens TEP du thorax

Apport du scanner dans l interprétation des examens TEP du thorax Apport du scanner dans l interprétation des examens TEP du thorax G. Bonardel, E. Gontier, M. Mantzarides, M. Soret, H. Foehrenbach H.I.A Val de Grâce Paris. 1. Localisation anatomique précise: RADIO-anatomie

Plus en détail

Les circonstances. L imagerie thoracique dans la tuberculose. Cas n 1 Cas n 1. Quelle imagerie? Cas n 1 27/11/2015

Les circonstances. L imagerie thoracique dans la tuberculose. Cas n 1 Cas n 1. Quelle imagerie? Cas n 1 27/11/2015 Les circonstances L imagerie thoracique dans la tuberculose 27 novembre 2015 P. Fraisse GREPI, Centre de luee anftuberculeuse du Bas- Rhin Un dépistage Des symptômes poussant à l imagerie Un avis, un diagnosfc

Plus en détail

Radiologie du thorax. Ronéotypeur : Charlotte de Chillaz Mardi 11 mars 2014 Ronéotypeur : Romain Salle

Radiologie du thorax. Ronéotypeur : Charlotte de Chillaz Mardi 11 mars 2014 Ronéotypeur : Romain Salle Ronéotypeur : Charlotte de Chillaz Mardi 11 mars 2014 Ronéotypeur : Romain Salle Radiologie du thorax Nous avons volontairement mis aucune radio pour ménager l encre de vos imprimantes, je vous conseille

Plus en détail

Les Syndromes radiologiques. Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal

Les Syndromes radiologiques. Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Les Syndromes radiologiques Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Syndrome alvéolaire Architecture pulmonaire: l unité morphologique est

Plus en détail

Item n 120 : Pneumopathie interstitielle diffuse

Item n 120 : Pneumopathie interstitielle diffuse Épidémiologie Item n 120 : Pneumopathie interstitielle diffuse Cause de PID les plus fréquente en fonction du terrain : Entre 20 et 40 ans : maladie systémique et sarcoïdose Après 50 ans : FIP Sujet noir

Plus en détail

Introduction. primitive (THP) est rare. Manifestations cliniques et biologiques : non spécifiques

Introduction. primitive (THP) est rare. Manifestations cliniques et biologiques : non spécifiques Tuberculose hépatique h primitive: A propos de 10 cas. Nassar I*, Errabih I**, Hammani L*, Krami **H.Ouazzani** Imani F. *Service de radiologie. CHU Ibn Sina.. Rabat. Maroc ** Service de Médecine M B.

Plus en détail

Apport de l imagerie dans le diagnostic de

Apport de l imagerie dans le diagnostic de Apport de l imagerie dans le diagnostic de l aspergillome intracavitaire pulmonaire A propos de 24 cas I. Mimouni, S. Lezar, K. Miyara, F. Essodegui, W. Zamiati, A. Adil Service Central de Radiologie-

Plus en détail

Dossier Progressif. 306-Tumeurs du poumon, primitives et secondaires

Dossier Progressif. 306-Tumeurs du poumon, primitives et secondaires Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

Classification des Pneumopathies Interstitielles Diffuses

Classification des Pneumopathies Interstitielles Diffuses DU de Maladies systémiques Faculté Médecine Descartes 07/07/2017 Classification des Pneumopathies Interstitielles Diffuses Yurdagül Uzunhan Service de Pneumologie Hôpital Avicenne EA 2363, Université Paris

Plus en détail

OBJECTIFS. Décrire l aspect tomodensitométrique des lésions pulmonaires observées chez les enfants ayant une histiocytose Langerhansienne

OBJECTIFS. Décrire l aspect tomodensitométrique des lésions pulmonaires observées chez les enfants ayant une histiocytose Langerhansienne L ATTEINTE PULMONAIRE DE L HISTIOCYTOSE LANGHERHANSIENNE DE L ENFANT EVALUATION TOMODENSITOMETRIQUE M. Lenoir*, H. Ducou le Pointe*, J. Donadieu*, A Tazi**, M. Brauner*** Hôpital d Enfants Armand-Trousseau*,

Plus en détail

Apport de l imagerie dans le bilan des infections de voies respiratoires supérieures et inférieures

Apport de l imagerie dans le bilan des infections de voies respiratoires supérieures et inférieures Apport de l imagerie dans le bilan des infections de voies respiratoires supérieures et inférieures A. ASKRI Service de Radiologie Hôpital Mongi Slim La Marsa Infections naso sinusiennes Sinusite aigue:

Plus en détail

Atteinte Pulmonaire au cours de la sclérodermie systémique

Atteinte Pulmonaire au cours de la sclérodermie systémique Atteinte Pulmonaire au cours de la sclérodermie systémique D. Si Ahmed-Bouali, F. Bouali, A. Tidjani, N. Ouzani, A. Kherra, Z. Lerari, S. Oudrar, F. Haddoum, F. Otmani, M. Arrada. Service de Médecine Interne,

Plus en détail

APPORT DE LA TDM THORACIQUE (HR) DANS LE DIAGNOSTIC DES MANIFESTATIONS PULMONAIRE AU COURS D UNE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

APPORT DE LA TDM THORACIQUE (HR) DANS LE DIAGNOSTIC DES MANIFESTATIONS PULMONAIRE AU COURS D UNE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE APPORT DE LA TDM THORACIQUE (HR) DANS LE DIAGNOSTIC DES MANIFESTATIONS PULMONAIRE AU COURS D UNE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE DR SOULEF KRIAA Département d imagerie d médicale m EPS Fattouma Bourguiba Monastir

Plus en détail

Orientation diagnostique devant des lésions kystiques pulmonaires

Orientation diagnostique devant des lésions kystiques pulmonaires Anne Chanson IHN Orientation diagnostique devant des lésions kystiques pulmonaires GCL LIP Définitions Kyste : Espace de densité aérique circonscrit par une paroi habituellement fine, < 4 mm Diagnostics

Plus en détail

endocardite infectieuse

endocardite infectieuse Patient de 65 ans suivi pour ADK bronchique LSD opéré (2003) Récidive LID en 2006 (cyber-knife) Juin 2008 ; depuis quelques jours, détresse respiratoire septique réfractaire à une ATB-thérapie probabiliste:

Plus en détail

APPROCHE DIAGNOSTIQUE DES LÉSIONS PULMONAIRES EXCAVÉES

APPROCHE DIAGNOSTIQUE DES LÉSIONS PULMONAIRES EXCAVÉES APPROCHE DIAGNOSTIQUE DES LÉSIONS PULMONAIRES EXCAVÉES S BEN AÏCHA, N MAMA, M GAHA, N ARIFA, F ELOUNI, L MEDIMAGH, H JEMNI, K TLILI - SOUSSE - TUNISIE DEFINITION Présence d'une ou plusieurs cavités néoformées

Plus en détail

il ya une splénomégalie,un fenêtrage adapté montre son caractère nodulaire. vous réclamez probablement les images du thorax et vous avez raison

il ya une splénomégalie,un fenêtrage adapté montre son caractère nodulaire. vous réclamez probablement les images du thorax et vous avez raison Homme de 31 ans, tabagique,, d'origine africaine,se présente aux urgences pour une dyspnée d aggravation progressive. Un scanner thoraco abdomino-pelvien montre les images suivantes, à l'étage abdominal.

Plus en détail

PNP interstitielle diffuse

PNP interstitielle diffuse PNP interstitielle diffuse Démarche diagnostique Interrogatoire : Mode de début : aiguë/chronique Retentissement Terrain : Médicaments Profession, habitat TABAC ATCD Physique : Fièvre, AEG? Dyspnée, toux

Plus en détail

Miliaire tuberculeuse

Miliaire tuberculeuse Miliaire tuberculeuse Miliaire : micronodules diffus < 3mm Facile à diagnostiquer sur un scanner Il faut apprendre à la reconnaître sur le cliché standard Cliché normal Diagnostic de miliaire : Nécessite

Plus en détail

Les pneumopathies interstitielles diffuses (PID)

Les pneumopathies interstitielles diffuses (PID) 21/11/14 CURTEL Fanny D1 CR : MACIOW Benjamin Appareil Respiratoire Dr Carine Gomez 12 pages Les pneumopathies interstitielles diffuses (PID) Plan : A. Introduction B. Conséquences fonctionnelles C. Présentation

Plus en détail

bronchectasies bibasales

bronchectasies bibasales Homme 42 ans, origine maghrebine, tuberculose traitée en 1976, à l'âge de 8 ans Plusieurs épisodes de pneumopathies abcédées. Insuffisance respiratoire mixte. M KOLLEN -épaississement des parois bronchiques

Plus en détail

APPORT DE LA TOMODENSITOMÉTRIE TRIE DANS LA TUBERCULOSE THORACIQUE CHEZ 68 PATIENTS IMMUNO-COMP

APPORT DE LA TOMODENSITOMÉTRIE TRIE DANS LA TUBERCULOSE THORACIQUE CHEZ 68 PATIENTS IMMUNO-COMP APPORT DE LA TOMODENSITOMÉTRIE TRIE DANS LA TUBERCULOSE THORACIQUE CHEZ 68 PATIENTS IMMUNO-COMP COMPÉTENTS S.Chaouir, M. Mahi, S.Semlali, J. El Fenni, M. Ben Ameur Services d Imagerie Médicale- Hôpital

Plus en détail

Atteinte thoracique au cours du lupus érythémateux systémique

Atteinte thoracique au cours du lupus érythémateux systémique Atteinte thoracique au cours du lupus érythémateux systémique Les signes respiratoires: un tiers des manifestations cliniques du Lupus érythémateux systémique (LES) Ils sont de sévérité variable allant

Plus en détail

La radiographie thoracique du sujet âgé en fonction de(s) l étiologie(s) et de son (ses) mode(s) d expression(s) Bruno BLAIVE Septembre 2008

La radiographie thoracique du sujet âgé en fonction de(s) l étiologie(s) et de son (ses) mode(s) d expression(s) Bruno BLAIVE Septembre 2008 en fonction de(s) l étiologie(s) et de son (ses) mode(s) d expression(s) Bruno BLAIVE Septembre 2008 1. Rappels radio cliniques Toute classification à ses limites et celles ci sont très vites atteintes

Plus en détail

A.Aissa, N.Mallat, R.Alouini Service d imagerie médicale Hôpital Ibn El Jazzar de Kairouan Tunisie. JFR Octobre 2013

A.Aissa, N.Mallat, R.Alouini Service d imagerie médicale Hôpital Ibn El Jazzar de Kairouan Tunisie. JFR Octobre 2013 A.Aissa, N.Mallat, R.Alouini Service d imagerie médicale Hôpital Ibn El Jazzar de Kairouan Tunisie JFR Octobre 2013 Le syndrome de Kartagener est une maladie génétique rare à transmission autosomique récessive.

Plus en détail

Impact du phénotype tomodensitométrique sur la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique

Impact du phénotype tomodensitométrique sur la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique Impact du phénotype tomodensitométrique sur la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique Naggara N, Aflalo-Hazan V, Nunes H, Bettahar Z,Valeyre D, Brauner M, Aidara O, Brillet PY Hôpital Avicenne,

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Echographie abdominale : foie de stase, dérivation porto-sytémique

SEMINAIRES IRIS. Echographie abdominale : foie de stase, dérivation porto-sytémique Radiographie thoracique face+profil, éventuellement avec bouchée barytée Echographie cardiaque : Morphologie et dynamique Echographie abdominale : foie de stase, dérivation porto-sytémique SEMINAES IS

Plus en détail

S. Raji, A. Abir, A El Kharras, M Mahi, T Amil, S. Chaouir. Service d Imagerie médicale, HMI Mohammed V. Rabat- Maroc

S. Raji, A. Abir, A El Kharras, M Mahi, T Amil, S. Chaouir. Service d Imagerie médicale, HMI Mohammed V. Rabat- Maroc S. Raji, A. Abir, A El Kharras, M Mahi, T Amil, S. Chaouir Service d Imagerie médicale, HMI Mohammed V. Rabat- Maroc La demande de la TDM thoracique est de plus en plus fréquente dans le cadre d affections

Plus en détail

Exploration radiologique du poumon

Exploration radiologique du poumon Exploration radiologique du poumon I/Introduction : En matière d exploration pulmonaire, la radiographie standard thoracique garde toute son importance et constitue avec l examen clinique la première approche,

Plus en détail

Homme, 50 ans Douleur thoracique avec dyspnée et asthénie. Troponine et BNP normaux. D dimères négatives. Suspicion d embolie pulmonaire.

Homme, 50 ans Douleur thoracique avec dyspnée et asthénie. Troponine et BNP normaux. D dimères négatives. Suspicion d embolie pulmonaire. Homme, 50 ans Douleur thoracique avec dyspnée et asthénie. Troponine et BNP normaux. D dimères négatives. Suspicion d embolie pulmonaire. Toux et expectoration Pas de cyanose pas d hémoptysies Biologie

Plus en détail

IMAGERIE THORACIQUE DES CONNECTIVITES HOPITAL AVICENNE BOBIGNY - FRANCE

IMAGERIE THORACIQUE DES CONNECTIVITES HOPITAL AVICENNE BOBIGNY - FRANCE IMAGERIE THORACIQUE DES CONNECTIVITES N MAMA, S MKAOUAR, A AUGIER, H NUNES, P BRILLET, M BRAUNER HOPITAL AVICENNE BOBIGNY - FRANCE INTRODUCTION Les connectivites: groupe hétérogène de maladies Point commun

Plus en détail

Pneumopathies virales

Pneumopathies virales Pneumopathies virales Lombard Vincent DU thorax 2013 Virus respiratoires: Les formes anatomo-cliniques les plus fréquentes des infections virales sont les trachéo-bronchites, les bronchiolites et les broncho-pneumonies.

Plus en détail

S.Alj, A.Bounsir, M. Ouali Idrissi, N. Cherif Idrissi Ganouni, O. Essadki, A. Ousehal. Service de Radiologie, Hôpital Ibn Tofail, Centre Hospitalier

S.Alj, A.Bounsir, M. Ouali Idrissi, N. Cherif Idrissi Ganouni, O. Essadki, A. Ousehal. Service de Radiologie, Hôpital Ibn Tofail, Centre Hospitalier S.Alj, A.Bounsir, M. Ouali Idrissi, N. Cherif Idrissi Ganouni, O. Essadki, A. Ousehal. Service de Radiologie, Hôpital Ibn Tofail, Centre Hospitalier Mohamed VI, Université Cadi Ayad, Marrakech, Maroc.

Plus en détail

Syndrome cavitaire: Description sémiologique et Approche étiologique Samer ABI KHALIL, Anne Laurence GOURDIER, Salah EL RAI, Cosmina NEDELCU

Syndrome cavitaire: Description sémiologique et Approche étiologique Samer ABI KHALIL, Anne Laurence GOURDIER, Salah EL RAI, Cosmina NEDELCU Syndrome cavitaire: Description sémiologique et Approche étiologique Samer ABI KHALIL, Anne Laurence GOURDIER, Salah EL RAI, Cosmina NEDELCU CHU d ANGERS Département de Radiologie ANGERS - FRANCE Définition

Plus en détail

Dossier Progressif Infections broncho pulmonaires communautaires de l'adulte 155. Tuberculose

Dossier Progressif Infections broncho pulmonaires communautaires de l'adulte 155. Tuberculose Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

324. Opacité et masse intrathoracique

324. Opacité et masse intrathoracique Sommaire 324. Opacité et masse intrathoracique principales hypothèses diagnostiques, examens complémentaires pertinents radiographie thoracique de face critères de qualité identification du patient lisible

Plus en détail

HEMOSIDEROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE A PROPOS D UN D

HEMOSIDEROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE A PROPOS D UN D HEMOSIDEROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE A PROPOS D UN D CAS B. Zainoun, B.Radouane, M.Jidal, S.Chaouir,, T. Amil,, A. Hanine, M.Benameur, Service d imagerie médicale HMIMed V RABAT INTRODUCTION L hémosidérose

Plus en détail

Femme de 59 ans, infections respiratoires récidivantes, tabagisme sevré à 25 PA, pas de déficit immunitaire, pas de point d'appel ORL,.

Femme de 59 ans, infections respiratoires récidivantes, tabagisme sevré à 25 PA, pas de déficit immunitaire, pas de point d'appel ORL,. Femme de 59 ans, infections respiratoires récidivantes, tabagisme sevré à 25 PA, pas de déficit immunitaire, pas de point d'appel ORL,. EFR normale Quels sont les items sémiologiques à retenir sur le cliché

Plus en détail

Yurdagül Uzunhan Service de Pneumologie Hôpital Avicenne, Bobigny

Yurdagül Uzunhan Service de Pneumologie Hôpital Avicenne, Bobigny Yurdagül Uzunhan Service de Pneumologie Hôpital Avicenne, Bobigny Pneumopathies Interstitielles Diffuses - Infiltration pulmonaire diffuse -Mode de présentation variable (A, SA, C) Cause connue: connectivite,

Plus en détail

Pathologie. Interstitielle. Pathologie. Respiratoire. F. Macone CHU Pneumologie Nice

Pathologie. Interstitielle. Pathologie. Respiratoire. F. Macone CHU Pneumologie Nice Pathologie Interstitielle Pathologie Respiratoire F. Macone Définition Infiltration du tissu conjonctif pulmonaire (gaines péri broncho-vasculaires, cloison inter-alvéolaires, espaces sous pleuraux) par

Plus en détail

Toxicité pulmonaire des médicaments

Toxicité pulmonaire des médicaments Toxicité pulmonaire des médicaments Dr Sylvain MARCHAND-ADAM MCU-PH Service de Pneumologie Hôpital Bretonneau CHRU Tours (absence de conflit d intérêt) généralités De plus en plus de médicaments concernés

Plus en détail

PNEUMOPATHIES COMMUNAUTAIRES ET NOSOCOMIALES. A Ayed, AS Rangheard, S Mhiri, B Bessoud, T Kone, Y Menu. CHU Le Kremlin Bicêtre France

PNEUMOPATHIES COMMUNAUTAIRES ET NOSOCOMIALES. A Ayed, AS Rangheard, S Mhiri, B Bessoud, T Kone, Y Menu. CHU Le Kremlin Bicêtre France PNEUMOPATHIES COMMUNAUTAIRES ET NOSOCOMIALES A Ayed, AS Rangheard, S Mhiri, B Bessoud, T Kone, Y Menu CHU Le Kremlin Bicêtre France INTRODUCTION OBJECTIFS PLAN PNEUMOPATHIES NOSOCOMIALES PNEUMOPATHIES

Plus en détail

Pneumopathies infiltrantes diffuses Sémiologie - Classification Brillet PY

Pneumopathies infiltrantes diffuses Sémiologie - Classification Brillet PY Pneumopathies infiltrantes diffuses Sémiologie - Classification Brillet PY Hôpital Avicenne, Bobigny Définition La définition des PID est histopathologique Infiltration diffuse de l interstitium pulmonaire,

Plus en détail

Le syndrome de condensation pulmonaire

Le syndrome de condensation pulmonaire Le syndrome de condensation pulmonaire DCEM1 DCEM1 16 juin 2015 Créé par : Jyner-Santé Le syndrome de condensation pulmonaire DCEM1 I. Condensation du parenchyme pulmonaire (Tissu formé de cellules différenciées,

Plus en détail

INTERET DIAGNOSTIQUE DE LA TOMODENSITOMETRIE DANS LA TUBERCULOSE PULMONAIRE PAUCIBACILLAIRE

INTERET DIAGNOSTIQUE DE LA TOMODENSITOMETRIE DANS LA TUBERCULOSE PULMONAIRE PAUCIBACILLAIRE INTERET DIAGNOSTIQUE DE LA TOMODENSITOMETRIE DANS LA TUBERCULOSE PULMONAIRE PAUCIBACILLAIRE A. Zidi¹, F. Benghachame¹, I. Ridene¹, A. Ghariani², I. Baccouche¹, S. Hantous- Zannad¹, L. Slim- Saiidi², K.

Plus en détail

LES LYMPHOMES PULMONAIRES PRIMITIFS : A PROPOS DE 7 CAS

LES LYMPHOMES PULMONAIRES PRIMITIFS : A PROPOS DE 7 CAS LES LYMPHOMES PULMONAIRES PRIMITIFS : A PROPOS DE 7 CAS Ridene I., Dbebria H., Ayadi A.*, Hantous-Zannad S., Ben Hassine A., Zidi A., Baccouche I., Mezni F.*, Ben Miled-M rad K. Service d imagerie médicale

Plus en détail

Patiente de 46 ans, admise au SAU pour asthénie majeure, œdème des membres inférieurs, dyspnée

Patiente de 46 ans, admise au SAU pour asthénie majeure, œdème des membres inférieurs, dyspnée Patiente de 46 ans, admise au SAU pour asthénie majeure, œdème des membres inférieurs, dyspnée Antécédents notables: - Carcinome épidermoïde avancé du col utérin (stade IIB, N+ pelvien) traité en 2014

Plus en détail

La tuberculose thoracique dans sa forme typique et atypique

La tuberculose thoracique dans sa forme typique et atypique La tuberculose thoracique dans sa forme typique et atypique B. Zteou,, F.Ghadouani, S.Tizniti Service de radiologie H.Mahla*, B.Amara*, M.Elbiaze*, M.C.Benjelloun* Service de pneumologie Hôpital Al Ghassani,

Plus en détail

Quelles sont les anomalies visibles sur cette radiographie numérique thoracique (scout view d'un scanner thoracique)

Quelles sont les anomalies visibles sur cette radiographie numérique thoracique (scout view d'un scanner thoracique) Jeune fille de 15 ans, présentant une altération de l'état général associant asthénie et hyperthermie; et qui rapporte une toux productive depuis 15 jours.. HIV négative Quelles sont les anomalies visibles

Plus en détail

Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses

Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses 3 à 5/100 000 habitants Augmente avec l age 175 /100 000 >70 ans Notre file active toutes les maladies interstitielles confondues plus de 120 patients

Plus en détail

Atélectasies Pulmonaires : Comment les reconnaître? AS Rangheard, A Lesavre, C Phan, B Bessoud, Y Menu CHU Kremlin Bicêtre

Atélectasies Pulmonaires : Comment les reconnaître? AS Rangheard, A Lesavre, C Phan, B Bessoud, Y Menu CHU Kremlin Bicêtre Atélectasies Pulmonaires : Comment les reconnaître? AS Rangheard, A Lesavre, C Phan, B Bessoud, Y Menu CHU Kremlin Bicêtre Objectifs pédagogiques Connaître les signes directs et indirects d une atélectasie

Plus en détail

pathologie thoracique de l enfant K. BENELHOSNI, L. CHAT, D. ALAMI, R. DAFIRI Hôpital d enfants CHU IBN SINA- Rabat- Maroc

pathologie thoracique de l enfant K. BENELHOSNI, L. CHAT, D. ALAMI, R. DAFIRI Hôpital d enfants CHU IBN SINA- Rabat- Maroc Apport de l échographie dans la pathologie thoracique de l enfant K. BENELHOSNI, L. CHAT, D. ALAMI, R. DAFIRI Hôpital d enfants CHU IBN SINA- Rabat- Maroc Introduction L'échographie, réalisée après la

Plus en détail

Les centres de compétences pour les maladies rares de l enfant. F Brémont Pneumologie-Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse

Les centres de compétences pour les maladies rares de l enfant. F Brémont Pneumologie-Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse Les centres de compétences pour les maladies rares de l enfant F Brémont Pneumologie-Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse Plan national maladies rares 2005-2008 Objectif pour les patients atteints

Plus en détail

APPORT DE LA TOMODENSITOMÉTRIE DANS LES TRAUMATISMES THORACIQUES (A PROPOS DE 120 CAS)

APPORT DE LA TOMODENSITOMÉTRIE DANS LES TRAUMATISMES THORACIQUES (A PROPOS DE 120 CAS) APPORT DE LA TOMODENSITOMÉTRIE DANS LES TRAUMATISMES THORACIQUES (A PROPOS DE 120 CAS) S.SAOUD, R.BENMOUSSA,F. ELAMRAOUI, A.SKALLI, O.KACIMI, N.CHIKHAOUI Service de radiologie des urgences. Chu Ibn Rochd

Plus en détail

LES SÉQUESTRATIONS PULMONAIRES : APPORT DE L IMAGERIE EN COUPES

LES SÉQUESTRATIONS PULMONAIRES : APPORT DE L IMAGERIE EN COUPES LES SÉQUESTRATIONS PULMONAIRES : APPORT DE L IMAGERIE EN COUPES A. Zidi, M. Zidi, S. Hantous Zannad, I. Mestiri,, K. Ben Miled M rad Service d Imagerie Médicale Hôpital A. Mami Ariana Tunisie INTRODUCTION

Plus en détail

Amylose ganglionnaire thoracique pseudotumorale: à propos de trois cas

Amylose ganglionnaire thoracique pseudotumorale: à propos de trois cas Amylose ganglionnaire thoracique pseudotumorale: à propos de trois cas Ridene I., Romdhane H., Zidi A., Ayadi A.*, Bourkhis S., Hantous- Zannad S., Baccouche I., Mezni F*. Ben Miled-M rad K. Service d

Plus en détail

PNEUMOPATHIES INFILTRANTES DIFFUSES DE L ADULTE. Jean-François CORDIER. Centre de référence des maladies pulmonaires rares (adulte) (Lyon)

PNEUMOPATHIES INFILTRANTES DIFFUSES DE L ADULTE. Jean-François CORDIER. Centre de référence des maladies pulmonaires rares (adulte) (Lyon) PNEUMOPATHIES INFILTRANTES DIFFUSES DE L ADULTE Jean-François CORDIER Centre de référence des maladies pulmonaires rares (adulte) (Lyon) PNEUMOPATHIES INTERSTITIELLES DE L ENFANT ET DE L ADULTE Enfant

Plus en détail