MMU ( unité de gestion mémoire ) GESTION DE LA MÉMOIRE MÉMOIRE VIRTUELLE MULTI-PROGRAMMATION ORGANISATION DE LA MÉMOIRE.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MMU ( unité de gestion mémoire ) GESTION DE LA MÉMOIRE MÉMOIRE VIRTUELLE MULTI-PROGRAMMATION ORGANISATION DE LA MÉMOIRE."

Transcription

1 GESTION E LA VIRTUELLE Trnsltion loiqu physiqu ménism (MMU) prottion Mémoir virtull Allotion l mémoir ornistions t lorithms intrtion v l'llotion u t l swppin similrité v l'llotion s ihirs Chrmnt p sur mn Alorithms rmplmnt p Prormn - tmps ès - sp Allotion ontiuë prtitions ixs prtitions vrils lorithms Gstion s ps t éroulmnt ( thrshin ) Ch mémoir Mémoir piné Mémoir smnté Mémoir smnté t piné ORGANISATION E LA - MULTI-PROGRAMMATION - Esp loiqu NOYAU Allotion & mppin prossus # Contiuë Piné Linéir Contiuë Piné Smnté Smnté Smnté Trnsltion ' loiqu --> physiqu - lors u hrmnt - à l'xéution - ynmiqu (mtéril spéil) P prossus # P & Piné Prolèms: prottion prormn ARESSE LOGIQUE VS ARESSE PHYSIQUE - MMU ( unité stion mémoir ) onnés À quoi orrsponnt ls s ns l o n mémoir? onnés Prossus mov _, _ jmp MMU + rltivs u prossus + oivnt êtr truits (trnsltion ') MMU

2 Trnsltion ' Prottion mémoir onnés onnés ristr + s + < limit Arss loiqu vs physiqu COE INSTRUC- TION + MMU ristr ARESSE. Gstion s s Prormm C int ; =... pr. COMPILA- TION COE ATA -6 ESPACE LOGIQUE s ESPACE PHYSIQUE xx COE ÉITEUR E LIENS pr.o (oj) ihirs OJ loiqu + physiqu ATA CHARGEMENT ET EXÉCUTION r. Prormm pr.out (x) r. + COE ATA Sour Vr A Pro A = i(...) thn TRANSLATION 'ARESSE Compiltion Moul Ojt MOV, A tst JS L CHARGEMENT EN Mémoir Pro. A Pro ÉITEUR E LIENS Co xéutl Ojt A Ojt A Ojt Ojt L ihir sour xtrn int vr_ int vr_ stti int vr_ voi un_( ) { int lol_ } COMPOSITION 'UN MOULE OJET ihir ojt un_ vr_ vr_ COE vr_ vr_ mov onnés onstnts vrils vrils intrns (réérns) xport vr_ r_ un_ r_ privés vr_ r_ vrils xtrns import vr_? vr_ list s réérns

3 - ormt ELF ormt ELF tl s symols - nom (strt) - +stion tls rlotistion - # symol - position Moul ojt ou Fihir xéutl Éition s lins ) Résour ls réérns xtrns ) L'ssintion mémoir ) Rlolistion s symols ALLOCATION CONTIGUË Un ristr pour l' s trnsltion ' Un ristr limit (till) prottion onnés s + < limit - - PARTITIONS FIXES L nomr t l till s prtitions sont ixs - ALLOCATION ET GESTION ES TÂCHES (llotion s prossus - hut nivu) P NOYAU P Prtition A Prtition Un il pr prtition., M, M., M, M, M Noyu M 6 M M Alorithm 'llotion s tâhs SPN PRIORITÉ

4 Un sul il M, 7 M, M, M, Noyu M 6 M PARTITIONS VARIALES ou ynmiqus L nomr t l till s prtitions sont vrils NOYAU -5 Prolèms - séltion l rnur s prtitions - rmnttion intrn M P Prolèms - rmnttion xtrn - mintnir un list s sps isponils ( trous ) P Alorithm FIRST-FIT -6 Choisi l PREMIER sp lir à prtir u ÉUT l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till 6 M M 6 M lir lir lir M lir - un list oronné slon l'? utrs ritèrs - rpris l rhrh u éut l list Alorithm FIRST-FIT Alorithm FIRST-FIT Choisi l PREMIER sp lir à prtir u ÉUT l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till ' M M ' lir lir M lir M Choisi l PREMIER sp lir à prtir u ÉUT l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till ' M ' 9 M M ' ' 9 M lir lir M lir M - un list oronné slon l' - rpris l rhrh u éut l list - un list oronné slon l' - rpris l rhrh u éut l list

5 Alorithm FIRST-FIT Alorithm NEXT-FIT Choisi l PREMIER sp lir à prtir u ÉUT l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till ' M ' 9 M ' 6 M ' ' ' 9 M lir lir 6 M lir M Choisi l PREMIER sp lir SUIVANT l rnièr insrtion ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till 6 M M 6 M lir lir lir M lir - un list oronné slon l' - rpris l rhrh u éut l list - un list oronné slon l' - rpris l rhrh à l suit l rnièr insrtion Alorithm NEXT-FIT Alorithm NEXT-FIT Choisi l PREMIER sp lir SUIVANT l rnièr insrtion ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till 6 M ' 7 M 6 M lir lir lir 7 M lir - un list oronné slon l' - rpris l rhrh à l suit l rnièr insrtion ' Choisi l PREMIER sp lir SUIVANT l rnièr insrtion ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till 6 M '' M 6 M lir lir lir M lir - un list oronné slon l' - rpris l rhrh à l suit l rnièr insrtion '' Alorithm NEXT-FIT Choisi l PREMIER sp lir SUIVANT l rnièr insrtion ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till ' M '' M lir lir M lir - un list oronné slon l' - rpris l rhrh à l suit l rnièr insrtion ' '' M Alorithm NEXT-FIT Choisi l PREMIER sp lir SUIVANT l rnièr insrtion ns l list s sps lirs Nouvu éprt mns List s sps lirs éut till 6 M M 6 M lir lir lir M lir - un list oronné slon l' - rpris l rhrh à l suit l rnièr insrtion

6 Alorithm NEXT-FIT Alorithm NEXT-FIT Choisi l PREMIER sp lir SUIVANT l rnièr insrtion ns l list s sps lirs 6 M lir Choisi l PREMIER sp lir SUIVANT l rnièr insrtion ns l list s sps lirs 6 M lir mns List s sps lirs éut till 6 M ' M M ' lir M lir M mns List s sps lirs éut till 6 M ' M M ' lir M lir M - un list oronné slon l' - rpris l rhrh à l suit l rnièr insrtion - un list oronné slon l' - rpris l rhrh à l suit l rnièr insrtion Alorithm NEXT-FIT Alorithm EST-FIT Choisi l PREMIER sp lir SUIVANT l rnièr insrtion ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till 6 M ' M ' 6 M ' ' 6 M lir lir 6 M lir M Choisi l PLUS PETIT sp lir ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till 6 M M 6 M lir lir lir M lir - un list oronné slon l' - rpris l rhrh à l suit l rnièr insrtion un list oronné slon l till l plus ptit Alorithm EST-FIT Alorithm EST-FIT Choisi l PLUS PETIT sp lir ns l list s sps lirs 6 M lir Choisi l PLUS PETIT sp lir ns l list s sps lirs 6 M lir mns List s sps lirs éut till ' M 6 M M ' lir M lir M mns List s sps lirs éut till ' M 6 M M ' lir M lir M un list oronné slon l till l plus ptit un list oronné slon l till l plus ptit

7 Alorithm EST-FIT Alorithm WORST-FIT Choisi l PLUS PETIT sp lir ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till ' M ' M M ' ' lir M lir M M Choisi l PLUS GRAN sp lir ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till M 6 M 6 M lir lir lir M lir un list oronné slon l till l plus ptit un list oronné slon l till l plus rn Alorithm WORST-FIT Alorithm WORST-FIT Choisi l PLUS GRAN sp lir ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till ' 7 M 6 M un list oronné slon l till l plus rn ' 6 M lir lir lir 7 M lir Choisi l PLUS GRAN sp lir ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till 6 M '' M un list oronné slon l till l plus rn '' 6 M lir lir lir M lir Alorithm WORST-FIT - Choisi l PLUS GRAN sp lir ns l list s sps lirs mns List s sps lirs éut till '' M ' M un list oronné slon l till l plus rn ' '' lir lir M lir M Allotion 'un sp 6K

8 COMPACTION - Eiité minimisr ls éplmnts ALLOCATION U t GESTION ES TRAVAUX rétion 'un prossus hrmnt n mémoir SWAP IN il 'ttnt s trvux isqu stok sur isqu sur isqu n mémoir SWAP OUT nouvu trvil trnsrt sur isqu - trvux 5 mémoir 6 K K K 7 K 5 K Exéution trvux v llotion mémoir hrmnt (llotion s trvux) llotion mémoir First-Fit llotion u Roun-Roin tmps pu 5 5 () in in - il 'ttnt in in in 5 E / S il 'ttnt E / S ALLOCATION E TRAVAUX + hrmnt + llotion l mémoir v First-Fit + llotion u v Roun-Roin (Q=) Allotion l mémoir tmps A 5 5 C 5 5 C E E Arr 'ppls proéurs Rouvrmnt (Ovrly) smnttion mnull - trvil mémoir A K ut 5 K ut C K ut 5 K ut E 6 K ut 9 Allotion u trmin trmin trmin trmin trmin A C E tmps A 9 C 9 C E 95 E

9 Rouvrmnt (Ovrly) PAGINATION - Fihir rouvrmnt loiqu mémoir physiqu p p éplmnt mémoir éplmnt = moulo till s ps no p = / till s ps ALLOCATION NON CONTIGÜE ES PAGES - -5 mémoir physiqu - P - ESPACE LOGIQUE ivision l'sp n ps éplmnt ESPACE PHYSIQUE P - P - P - p # p loiqu + p+ # p physiqu Tl s ps Pintion éplmnt p éplmnt p p # p loiqu p + + p+ # p physiqu 5 p p p p p p # p # p 5 loiqu physiqu

10 -7 - Tl s ps ristrs P r K mémoir s ristr ès mémoir ristr ssoiti Utilistion 'un TL pour l trution ' -5-7 TEMPS 'ACCÈS EFFECTIF À LA Tmps ti = tmps moyn Fir l somm ponéré s iérnts s possils Tmps ti = Tmps( s k) Pro( s k) Tmps ti = Tmps( s ) Pro( s ) + Tmps( s ) Pro( s ) + Tmps( s ) Pro( s ) pro tmps pro tmps % T % T -9 Aès irt Mémoir ssoitiv 5% T % T % 5% T % T pro tmps pro tmps % T % T 5% T % T % 5% T % T Tmps ti = Tmps( s k) Pro( s k) =. T +. (.5 T +.5 T ) =. T +. T +. T TEMPS 'ACCÈS EFFECTIF À LA ès mémoir = nnosons vériition ns l TL = nnosons (Trnsltion Look-si urs) Tux réussit u TL = % (hit rtio) tmps 'ès ti =. x ( ns + ns ) +. x ( ns + ns + ns) = ns roissmnt % -

11 TEMPS 'ACCÈS EFFECTIF À LA ès mémoir = nnosons vériition ns l TL = nnosons (Trnsltion Look-si urs) Tux réussit u TL = 9 % (hit rtio) Un tl s ps pr prossus Prossus Co A Co Co C t t r only / r writ 6 ro v ro v ro v rw v 5 rw v Tl s ps vli / invli 5 Mémoir Co C t Co E t - tmps 'ès ti =.9 x ( ns + ns ) +. x ( ns + ns + ns) = ns roissmnt % Prossus P Co Co E Co t 7 ro v ro v ro v 9 rw v i Tl s ps Co A Co t Co Un tl s ps pr prossus Prottion stion l tl s ps prt s ps ntr prossus roits 'ès its ns l tl s ps + r-only / r-writ + vli / invli -7 Un sul tl s ps lol + v smnttion pour l ontrôl s roits 'ès + its 'intiition prossus tl s ps invrsé Tl s ps à plusiurs nivux - TALE INVERSÉE ES PAGES Prossus Co A Co éplmnt # p loiqu Mémoir Co C t - inx ns l tl hut nivu inx ns l tl s nivu éplmnt ns l p Co C t t Prossus P Co Co E Co F t? p P P P P Tl invrsé s ps Co E t Co A Co t Co Co F

12 FONCTION E HASHING POUR TALE INVERSÉE # p loiqu roup A roup roup C # roup éut list Tl invrsé s ps # p physiqu 9 9 P S S S S S SEGMENTATION mémoir physiqu - S P - S - S P - S P - S -5 SEGMENTATION sp loiqu o -- prormm onnés -- vrils -- pil (stk) Smnt moul ou ojt Moiir l mtéril pour l ir orrsponr à l'im (loiqu) l'usr. Arss < # smnt >, < éplmnt > mov A, -5 Similrités v prtitions till vril roup pintion ps till vril Souplss possiilité lins ynmiqus Prottion t prt simpliiés Frmnttion xtrn omm prtitions vrils < its> < its> s # s. éplmnt < its> < its> s # s. éplmnt Sour Vr A Pro A = i(...) thn TRANSLATION 'ARESSE Compiltion Moul Ojt A Pro L MOV, A tst JS L ÉITEUR E LIENS Co xéutl Ojt A Ojt A Ojt Ojt TALE ES SEGMENTS Un smnt prtition vril Plusiurs smnts -7 CHARGEMENT EN Mémoir Pro.

13 -7-7 Un prormm st omposé plusiurs smnts -7 Prt smnts - Stll. 5

14 s smntés t pinés PC/RT t Pntium -9 PC/RT (IM 65) Pss 'un loiqu its à un virtull étnu sur its u PC/RT - pintion invrsé u PC/RT - TALE INVERSÉE ES PAGES Prossus Co A Co éplmnt # p loiqu Mémoir Co C t - Co C t t Prossus P Co Co E Co F t? p P P P P Tl invrsé s ps Co E t Co A Co t Co Co F FONCTION E HASHING POUR TALE INVERSÉE # p loiqu # roup # p physiqu 9 PENTIUM - roup A roup roup C éut list Tl invrsé s ps Ristrs sélturs Tls sripturs smnts

15 PENTIUM - Pintion à nivux u Pntium - Ristrs sélturs Tls sripturs smnts

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

Algorithmes gloutons

Algorithmes gloutons Alorithms loutons L prinip l lorithm louton : ir toujours un hoix lolmnt optiml ns l spoir qu hoix mènr à un solution lolmnt optiml. Éypt On ppll rtion éyptinn un rtion l orm n v n N.. Soint t ux ntirs

Plus en détail

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor:

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor: LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE Cnit Nom*: Prénom(s)*: Dt nissn: Typ lin: Numéro lin: Pys l lin: 1 Détil u vol : Dt u vol: Typ hélioptèr / Vrint: QT : Immt:

Plus en détail

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION Cnit Nom* Prénom(s)* Dt nissn Typ lin Numéro l lin Pys l lin 1 Détil u vol Dt u vol Typ vion Clss Quliition Immt. Déprt Itinérir 2 Inormtions

Plus en détail

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE 235, ru Donl Ottw (Ontrio) K1K 1N1 Tél: 613 744-2241 Téléopiur : 613 744-4898 ino@iso.org Sit w: www.iso.org COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

partenariat éprotop étude de Assurément experts. Essentiellement humains. www.maxance.com

partenariat éprotop étude de Assurément experts. Essentiellement humains. www.maxance.com X r 28 b Pri Chrltt BP 169 - Mt-Crl 98007 MONACO Cx tl. 01.49.15.33.00 fx. 01.49.15.19.80 www.x. éprtp ét prtrit Arét xprt. Etillt hi. COMMENT DEVENIR PARTENAIRE? CONSTITUTION DU DOSSIER Pr vir Prtir,

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Toitures terrasses. Concepts de structures 04-2012

Toitures terrasses. Concepts de structures 04-2012 C Toturs trrsss Conpts struturs 04-2012 Ds soutons nés prtqu Dpus 1983, nom Sütr-Systms st synonym struturs ntnts pour réston rvêtmnts ons t trrsss. C st à tt époqu qu Wrnr Sütr nvnt v ntt Sütr -TROBA

Plus en détail

distance parcourue temps mis pour la parcourir

distance parcourue temps mis pour la parcourir CH IV VITESSE - DEBIT - MASSE VOLUMIQUE - DENSITE RAPPELS DE COURS QUESTION 26 Conversion de m/s en km/h : il fut à l fois onvertir les mètres en kilomètres et les seondes en heures. On : 1 m = 0, 001

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs et Systèmes d Exploitation

Architecture des Ordinateurs et Systèmes d Exploitation Architecture des Ordinateurs et Systèmes d Exploitation Cours n 5 Le langage assembleur (2): Pile, Procédures. Les Interruptions 3ème année L assembleur 8086 : la pile = structure de «rangement» de données

Plus en détail

INSTALLATION DU CHAUFFE-EAU BRANCHEMENT DES LAVE-VAISSELLES

INSTALLATION DU CHAUFFE-EAU BRANCHEMENT DES LAVE-VAISSELLES LÉN U U NOT: VOR ÉTL U SÉM U SOLR U PLN M-09 PÈ TRNSTON (SPOOL) POUR UTUR OMPTUR 'U... R RN S T... U RO OMSTQU U U / OMSTQU U MTÉ OMSTQU RN PLUVL VNTLTON PLOMR ÉVUTON SOUS PLNR ÉVUTON U SSUS U PLNR LPT

Plus en détail

AUDIT CHAUFFERIE / AUDIT MAINTENANCE. Pourquoi et comment réaliser un Audit Chaufferie, couplé à un Audit Maintenance?

AUDIT CHAUFFERIE / AUDIT MAINTENANCE. Pourquoi et comment réaliser un Audit Chaufferie, couplé à un Audit Maintenance? UIT HUFFRI / UIT MINTNN Pourquoi et comment réaliser un udit haufferie, couplé à un udit Maintenance? L'TIVITÉ «UIT HUFFRI» ST UN MISSION OMPLÈT QUI OUVR L'NSML L'INSTLLTION HUFFG 'UN ÂTIMNT. tat des lieux

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices PREMIÈRE PÉRIODE Support : Conte La planète des Alphas Étude du code - a, o, i, u, y, é, e, f, - Combinatoire - m, s, r, l, j, ch, v - Écrire des syllabes. - Écrire des mots. - Écrire une phrase dictée.

Plus en détail

Initiation à la sécurité

Initiation à la sécurité Initiation à la sécurité UE Systèmes informatiques 12 septembre 2011 Julien Raeis - http://raeis.iiens.net/ Présentation Ingénieur IIE 2005 Carrière dans la sécurité des systèmes Consultant en sécurité

Plus en détail

07 - Mémoire. Morgan Barbier morgan.barbier@unicaen.fr L2 S4 2012/2013

07 - Mémoire. Morgan Barbier morgan.barbier@unicaen.fr L2 S4 2012/2013 07 - Mémoire Morgan Barbier morganbarbier@unicaenfr L2 S4 2012/2013 1 Introduction Problèmatique Multitâches : L OS moderne permet d exécuter plusieurs tâches en même temps Chacune de ses tâches possèdent

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72 L â pour port oulnt motl NOTIE E MONTGE VERSION â pour port oulnt motl NOMENLTURE: â, rl t qunllr m l Montnt vrtux ntérur Entrto ( u) Fullr (0 u) l n polytyrèn ( u) Montnt vrtl potérur Smll Prt or upérur

Plus en détail

Instructions assembleur

Instructions assembleur Instructions assembleur 0001011011110110 0001011101101101 10001001 Instruction vue par le programmeur assembleur ou instruction élémentaire cible d'un compilateur Réalise une modification de l'état interne

Plus en détail

Systèmes d'exploitation

Systèmes d'exploitation Systèmes d'exploitation Fonctionnement interne Jeudi 27 mai et mardi 1er Juin Thomas Petazzoni Lolut - http://lolut.utbm.info Linux Magazine Série complète sur la construction d'un OS simple : SOS. A partir

Plus en détail

Exprimez-vous lors du choix de vos pneus:

Exprimez-vous lors du choix de vos pneus: xprimez-vous lors du choix de vos pneus: xigez des pneus sûrs, ÉnergÉtiquement efficaces et silencieux! 72 d 72 d POUR MILLURS PNUS SUR LS ROUTS SUISSS S exprimer lors du choix des pneus? onner son avis

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

Partie 7 : Gestion de la mémoire

Partie 7 : Gestion de la mémoire INF3600+INF2610 Automne 2006 Partie 7 : Gestion de la mémoire Exercice 1 : Considérez un système disposant de 16 MO de mémoire physique réservée aux processus utilisateur. La mémoire est composée de cases

Plus en détail

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut?

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut? Auteur Agnès Guerrz Dte : Otore 2006 Module : TC2 Test et QCM JAVA Instrutions pour le QCM : Ce Test / QCM sert à vérifier vos onnissnes du lngge jv. Cohez le ou les réponses prmi les hoix proposés, vous

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

l appareil et vérifier les composants Tambour (pré-installé) (pré-installé)

l appareil et vérifier les composants Tambour (pré-installé) (pré-installé) Gui instlltion rpi Commnr MFC-9970CDW Avnt onfigurr t ppril, vuillz lir Livrt sur séurité t réglmnttion. Ensuit, lisz Gui 'instlltion rpi pour fftur l onfigurtion t l instlltion orrtmnt. Pour ffihr l Gui

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TP 3

Architecture des ordinateurs TP 3 Architecture des ordinateurs ESIPE - IR1 TP 3 Objectif de cette séance L objectif de cette séance est d apprendre à utiliser la pile et à écrire des fonctions en assembleur En particulier, nous verrons

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

Structure d un programme

Structure d un programme Architecture des ordinateurs Cours 6 Structure d un programme 3 décembre 2012 Archi 1/30 Programme en Assembleur Archi 2/30 Sections de données programme en assembleur = fichier texte (extension.asm) organisé

Plus en détail

LA GESTION DE LA MEMOIRE

LA GESTION DE LA MEMOIRE CHAPITRE 5 : LA GESTION DE LA MEMOIRE Objectifs spécifiques Connaître le principe de gestion de mémoire en monoprogrammation Connaître le principe de gestion de mémoire en multiprogrammation Connaître

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Les deux points les plus proches

Les deux points les plus proches MPSI Option Informatique Année 2001, Deuxième TP Caml Vcent Simonet (http://cristal.ria.fr/~simonet/) Les eux pots les plus proches Lors e cette séance, nous allons nous téresser au problème suivant :

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.1 Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise Control Center. 1

Plus en détail

spécialistes de L enveloppe des bâtiments

spécialistes de L enveloppe des bâtiments spécilistes de L enveloppe des bâtiments Le concept d enveloppe de bâtiments Spécialiste reconnu de la façade et de l évaluation énergétique, IFF développe des projets avec une conception globale pour

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

Algorithmes sur les mots (séquences)

Algorithmes sur les mots (séquences) Introduction Algorithmes sur les mots (séquences) Algorithmes sur les mots (textes, séquences, chines de crctères) Nomreuses pplictions : ses de données iliogrphiques ioinformtique (séquences de iomolécules)

Plus en détail

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises dans lur démarchd innovation Innovation t Dévloppmnt Endogèn ds Entrpriss Soutnir ls PME-PMI UIMM Loir METALLURGIE rhodaninn UIMM Langudoc-Roussillon Auxrr UIMM Bourgogn Dijon UIMM PACA Nvrs CSM Haut-Savoi

Plus en détail

Gestion Mémoire. Informatique Embarquée M2 / 2014. Gestion Mémoire

Gestion Mémoire. Informatique Embarquée M2 / 2014. Gestion Mémoire Informatique Embarquée M2 / 24 24 Interaction CPU / mémoire Bus d'adresses CPU Bus de Données Bus de Contrôle 24 Architecture Von Neumann CPU contient: Instructions et Données CPU charge les instructions

Plus en détail

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing Inclur l vidéo comm lvir d s strtégi mrkting 2motion.com Stphni Prot, Dirctric Adjoint, 2motion sprot@2motion.com Strtégi mrkting Un strtégi mrkting s définit comm un pln d ctions coordonnés miss n ouvr

Plus en détail

Systèmes d Exploitation - ENSIN6U3. Aix-Marseille Université

Systèmes d Exploitation - ENSIN6U3. Aix-Marseille Université Systèmes d Exploitation - ENSIN6U3 Gestion de la mémoire Leonardo Brenner 1 Jean-Luc Massat 2 1 Leonardo.Brenner@univ-amu.fr 2 Jean-Luc.Massat@univ-amu.fr Aix-Marseille Université Faculté des Sciences

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

GESTION DE LA MEMOIRE

GESTION DE LA MEMOIRE GESTION DE LA MEMOIRE MEMOIRE CENTRALE (MC) MEMOIRE SECONDAIRE (MS) 1. HIÉRARCHIE ET DIFFÉRENTS TYPES DE MÉMOIRE... 2 2. MÉMOIRE CACHE... 3 3. MODÈLE D'ALLOCATION CONTIGUË (MC OU MS)... 5 3.1. STRATÉGIE

Plus en détail

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états Rffinmnt d modèls comportmntux UML, vérifiction ds rltions d implnttion t d xtnsion sur ls mchins d étts Thoms Lmolis Ann-Lis Couris Hong-Vit Luong févrir 2009 1 Motivtions L dévloppmnt d SLP (SIS ---

Plus en détail

Gestion de la mémoire

Gestion de la mémoire Plan de la présentation Gestion de la Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA et IMAG-LSR) http://sardes.inrialpes.fr/~krakowia! Principes de réalisation de la " Définitions et motivations

Plus en détail

Gestion de casiers en milieu scolaire. Augmenter la disponibilité en mode centralisé ou consignes, avec les casiers de Traka. traka.

Gestion de casiers en milieu scolaire. Augmenter la disponibilité en mode centralisé ou consignes, avec les casiers de Traka. traka. gstion intllignt ds ccès Gstion d csirs n iliu scolir Augntr l disponibilité n od cntrlisé ou consigns, vc ls csirs d Trk trk.fr/csirs Un solution d gstion innovnt pr Trk Ldr ondil d l gstion intllignt

Plus en détail

Architecture des ordinateurs

Architecture des ordinateurs Architecture des ordinateurs Cours 4 5 novembre 2012 Archi 1/22 Micro-architecture Archi 2/22 Intro Comment assembler les différents circuits vus dans les cours précédents pour fabriquer un processeur?

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

Achats ordinateurs avec liste des prix 3 ème trimestre 2010. Optiplex 780 DT (Bureau)

Achats ordinateurs avec liste des prix 3 ème trimestre 2010. Optiplex 780 DT (Bureau) Achats ordinateurs avec liste des prix 3 ème trimestre 2010 Les offres ci-dessous sont actuellement les standards proposés par le SITEL : Optiplex 780 DT (Bureau) Optiplex GX780, processeur E8400 (3GHz,

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Il semble toutefois que, faisant écho à. champ opératoire. évidemment. odontologie restauratrice. le champ opératoire

Il semble toutefois que, faisant écho à. champ opératoire. évidemment. odontologie restauratrice. le champ opératoire oontologi rsturtri l hmp opértoir L hmp opértoir évimmnt Guthir Wisrok, Jn-Louis Brouillt Alors qu nos prtnirs inustrils s ornt à situr utour 3 % l nomr ntists utilisnt l igu, l moitié un éhntillon signiiti

Plus en détail

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Chapitre V : La gestion de la mémoire Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Introduction Plusieurs dizaines de processus doivent se partager

Plus en détail

LA mémoire principale est le lieu où se trouvent les programmes et les

LA mémoire principale est le lieu où se trouvent les programmes et les Chapitre 9 Gestion de la mémoire LA mémoire principale est le lieu où se trouvent les programmes et les données quand le processeur les exécute. On l oppose au concept de mémoire secondaire, représentée

Plus en détail

Automates et langages

Automates et langages Automtes et lngges L exmen corrigé RICM 9 jnvier 22 Grmmire Automte Expression On considère l grmmire régulière G =(Γ,Σ,S,Π) vec Γ = {S,P,R}, Σ={,} et Π={S P,P R,P S,R,R P }.. Construire un utomte A cceptnt

Plus en détail

Les allocations aux personnes handicapées

Les allocations aux personnes handicapées Ls allocations aux prsonns handicapés Dans quls scturs d la sécurité social ls prsonns bénéficiant d un allocation aux prsonns handicapés ont-lls aussi un dossir? Donnés du Datawarhous Marché du travail

Plus en détail

Processus. Les processus, à quoi ça sert? Une définition d'un processus. La vie intime des processus. Allocation du processeur

Processus. Les processus, à quoi ça sert? Une définition d'un processus. La vie intime des processus. Allocation du processeur 1 sur 9 Processus Les processus, à quoi ça sert? Une définition d'un processus La vie intime des processus Quelques caractéristiques des processus Le contexte et la commutation de contexte Les processus

Plus en détail

Optimisation non linéaire

Optimisation non linéaire 8-1-003 Optimistio o liéire Nio Silerio Support e cours proisoire pour l uité e leur Mthémtiques et sttistiques estié ux clsses u BTS Comptbilité-Gestio e l ECG. Itrouctio Au lycée, ue gre prtie u cours

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

APE. Les Mésanges bleues. École des mésanges bleues 2010 - illustration // déclinaison logotype

APE. Les Mésanges bleues. École des mésanges bleues 2010 - illustration // déclinaison logotype Les Mésanges bleues - Association de parents d élèves - APE Les Mésanges Bleues C40 M5 J0 N0 C70 M15 J0 N0 C8540 M50 J0 N0 C88 M88 J85 N15 Les Mésanges bleues - Association de parents d élèves - C0 M20

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

Commencer MFC-J6920DW

Commencer MFC-J6920DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J6920DW Veuillez lire le Guie e séurité u prouit vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion ppropriée.

Plus en détail

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 1

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 1 co 00 / co 0 / co / co 0 O Probablement le chauffeeau solaire le plus évolué du monde isponible avec des capacités de 00 à 0 litres. Versions avec un ou deu panneau solaires, avec ou sans serpentin supplémentaire.

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

Gestion des périphériques

Gestion des périphériques 3 4 Organisation s périphériques Il existe ux catégories périphérique : les périphériques en mo caractère (carte réseau, imprimante, terminaux, ban, etc.). l unité élementaire d échange est l octet (un

Plus en détail

CHOR ÉG RAP H I E M I SE EN S C ÈN E MA RIE-J O S É E BA ST I E N

CHOR ÉG RAP H I E M I SE EN S C ÈN E MA RIE-J O S É E BA ST I E N CHOR ÉG RAP H I E HA RO L D R H É AU M E M I SE EN S C ÈN E MA RIE-J O S É E BA ST I E N D RA M AT U R G I E MA RIE-J O S É E BA ST I E N ST EV E G AG N O N QU EST-CE QUE L ÉVEIL? L ÉVEIL est la toute

Plus en détail

)NTERCONNEXION DE R SEAUX -0/! -ULTI0ROTOCOL /VER!4- !CC L RER LE D VELOPPEMENT DES PROTOCOLES EN MODE NATIF SANS PERTURBER LEXISTANT

)NTERCONNEXION DE R SEAUX -0/! -ULTI0ROTOCOL /VER!4- !CC L RER LE D VELOPPEMENT DES PROTOCOLES EN MODE NATIF SANS PERTURBER LEXISTANT -ULTI0ROTOCOL /VER!4- 'ROUPE DE TRAVAIL DE L!4- &ORUM!CC L RER LE D VELOPPEMENT DES PROTOCOLES EN MODE NATIF SANS PERTURBER LEXISTANT AM LIORER LEXISTANT DAUTRES PROTOCOLES QUE )0 #ONSTRUIT SUR LES STANDARDS

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

SGM. Master S.T.S. mention informatique, première année. Isabelle Puaut. Septembre 2011. Université de Rennes I - IRISA

SGM. Master S.T.S. mention informatique, première année. Isabelle Puaut. Septembre 2011. Université de Rennes I - IRISA SGM Master S.T.S. mention informatique, première année Isabelle Puaut Université de Rennes I - IRISA Septembre 2011 Isabelle Puaut SGM 2 / 1 Organisation de l enseignement Semestre 1 : processus, synchronisation

Plus en détail

Fonctionnement d un Système de Gestion de Fichiers (SGF) - les disques. christophe.cerin@iutv.univ-paris13.fr 27 décembre 2012

Fonctionnement d un Système de Gestion de Fichiers (SGF) - les disques. christophe.cerin@iutv.univ-paris13.fr 27 décembre 2012 Fonctionnement d un Système de Gestion de Fichiers (SGF) - les disques christophe.cerin@iutv.univ-paris13.fr 27 décembre 2012 1 Systèmes de fichiers Propriétés attendues : Stocker de très grandes quantités

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

La virtualisation ou comment délivrer la sécurité en tant t que service, tout t en atteignant ses objectifs business.

La virtualisation ou comment délivrer la sécurité en tant t que service, tout t en atteignant ses objectifs business. La virtualisation ou comment délivrer la sécurité en tant t que service, tout t en atteignant ses objectifs business. Philippe Rondel, Directeur Technique, Check Point. Partenariat Crossbeam Systems fait

Plus en détail

MODE D'EMPLOI FRANCAIS

MODE D'EMPLOI FRANCAIS MO 'MPLOI RNIS ' OLLTION J RMONT T RÉLS Montres équipées d une couronne non vissée La couronne est normalement placée en position. / Remontage des montres à mouvement automatique rmer le remontage automatique

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970*

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970* nous votr srvi lints orang.fr > spa lint 3970* vous souhaitz édr votr abonnmnt Orang Mobil Bonjour, Vous trouvrz i-joint l formulair d ssion d abonnmnt Orang Mobil à rtournr omplété t par vous-mêm t par

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET WEB

CONDUITE DE PROJET WEB Introduction L crétion d un it Wb doit uivr un métodologi bin défini, vc d p clirmnt idntifié. L projt Wb décompo n 4 p ucciv : Définition du projt Concption Rélition Mi n lign Crtin p ont trè tcniqu,

Plus en détail

I Translation et égalité vectorielle.

I Translation et égalité vectorielle. I Translation et égalité vectorielle. TRNSLTIONS ET VETEURS a) Translation. éfinition : ire que le point N est l image du point N par la translation qui transforme en, signifie que le quadrilatère NN'

Plus en détail

Virtualisation de la mémoire du microprocesseur

Virtualisation de la mémoire du microprocesseur Master d informatique 1 re année Module d architecture des systèmes d exploitation Virtualisation de la mémoire du microprocesseur Simon DUQUENNOY Gilles GRIMAUD Philippe MARQUET Novembre 2009 Ce document

Plus en détail

Tableau à une dimension. Exemple. Utilisation de constantes en assembleur

Tableau à une dimension. Exemple. Utilisation de constantes en assembleur Les tableaux en langage d assemblage Introduction Nous avons vu comment sont gérés les variables possédant des types élémentaires : entier signés ou non, caractères Un tableau!en langage de haut niveau:

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Automates temporisés

Automates temporisés Automtes temporisés introdution pr un néophyte Prtie I / II Mots et utomtes temporisés Merredi 30 otore 20002 ÉNS Lyon Jérôme DURAND-LOSE jerome.durnd-lose@ens-lyon.fr MC2 LIP - ÉNS Lyon Automtes temporisés

Plus en détail

Assembleur. Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre

Assembleur. Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre Assembleur Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre INTRODUCTION Logiciel utilisé Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre MEMOIRE Mémoire Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre Mémoire

Plus en détail

Logique séquentielle

Logique séquentielle Bascules et logique séquentielle aniel Etiemble de@lri.fr Logique séquentielle Logique séquentielle Le système a des «états» ans un système séquentiel Éléments de mémorisation Les sorties dépendent des

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Virtualisation, Sécurité et Gestion des périphériques Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Novembre 2009 Gérard Padiou Systèmes d exploitation

Plus en détail

Méthodologie de programmation en assembleur. Philippe Preux

Méthodologie de programmation en assembleur. Philippe Preux Méthodologie de programmation en assembleur Philippe Preux 24 novembre 1997 Table des matières 1 Introduction 3 2 Méthodologie 4 2.1 Méthodologie............................................. 4 2.2 Aperçu

Plus en détail

Programmation temps-réel Cours 5 Environnements d exécution

Programmation temps-réel Cours 5 Environnements d exécution Master 2 pro Programmation temps-réel Cours 5 Environnements d exécution Isabelle PUAUT / Rémi COZOT Université de Rennes I 1 Environnements d exécution Objectif d un système multitâche Faire coexister

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4 SOAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Prouit ou comoment e eux torseurs 4 2.2 Torseurs élémentaires 4 2.2.1 Torseur couple 4 2.2.2 Torseur

Plus en détail

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché)

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché) E62 Zon 10 / 87 n Co ll Ch. Collx Frny-Voltair Frny san Lau s ard ay sf (l samdi aux hurs marché Planch-Brûlé Collèg L Joran E25 Moëns Collx-Bossy Suiss èv n G d Ru Franc x Ch. du-trraillt Avnu du Jura

Plus en détail

PATRICK BONNEL LET UNIVERSITÉ DE LYON, ENTPE, CNRS

PATRICK BONNEL LET UNIVERSITÉ DE LYON, ENTPE, CNRS les Chiers Sientifiques du Trnsport N 55/009 - Pges 97-5 Mr Joly Ctherine Moreny Ptrik Bonnel Motoristion et lolistion : quels effets sur le hoix modl? JEL : C0 O R4 MOTORISATION ET LOCALISATION : QUELS

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

Commencer MFC-J6520DW

Commencer MFC-J6520DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J6520DW MFC-J6720DW Veuillez lire le Guie e séurité u prouit vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail