Il semble toutefois que, faisant écho à. champ opératoire. évidemment. odontologie restauratrice. le champ opératoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il semble toutefois que, faisant écho à. champ opératoire. évidemment. odontologie restauratrice. le champ opératoire"

Transcription

1 oontologi rsturtri l hmp opértoir L hmp opértoir évimmnt Guthir Wisrok, Jn-Louis Brouillt Alors qu nos prtnirs inustrils s ornt à situr utour 3 % l nomr ntists utilisnt l igu, l moitié un éhntillon signiiti 1900 prtiins intrrogés pr l Inormtion ntir ronnît «qu il st souhitl utilisr régulièrmnt l igu». L évint ontrition s hirs émontr tout l miguïté tt rgrttl sitution. Ell soulign églmnt l mlis t sns out un rtin orm muvis onsin prtiins qui s stinnnt, in qu onvinus u in oné l pos u hmp opértoir n prtiqu ournt. Il sml toutois qu, isnt ého à un ttitu univrsitir plus n plus nggé sur sujt, ux rgumnts évloppés pr un onnt littértur tritnt s thèms liés à l «ntistri hésiv» s égg un nouvl étt sprit l nsml l prossion prtgé t nourgé pr ls instns gouvrnmntls (CNAM-HAS) visnt à mttr l évint néssité l pos un hmp non sulmnt n noonti mis églmnt ns tous ls trvux isnt intrvnir ls thniqus ollg. L suès s nsignmnts prtiqus ormtion ontinu sur sujt témoign églmnt n vur hngmnt. L INFORMATION DENTAIRE n 42-3 émr

2 oontologi rsturtri L pourquoi un impérius néssité À l list xhustiv s risons lssiqumnt évoqués n vur l pos l igu (voir nré), s jout ujour hui un oligtion lié ux xigns isoltion imposés pr ls thniqus hésivs. Ct rgumnt inisutl mérit à lui sul un hngmnt ril prtiqu n vur un isoltion systémtiqu l sp opértoir n oontologi rsturtri morn. L qustion rst ntièr : pourquoi l nsml s prtiins in qu glolmnt onvinus sont-ils nor si résrvés? Et pourquoi l pos u hmp opértoir qui vrit êtr ppréhné omm un thniqu routinièr hutmnt énéiqu st-ll toujours prçu omm un ontrint pénlisnt? Après nquêt, il pprît qu ls risons s rétins sont ssntillmnt ux orrs : ésppointmnt vis-à-vis un mtéril jugé pr trop omplx t méonnissn thniqus poss rpis t ptés. L propos t rtil st tntr réponr à s inquiétus n proposnt l hoix risonné un instrumnttion suint mis suisnt t un méthoologi simpliié. Avntgs u hmp opértoir Isoltion l sp opértoir vis-à-vis s luis pollunts t sptiqus, l vité ul vis-à-vis s gnts ustiqus, toxiqus ou llrgisnts à lqull s jout l mîtris s risqus églutition instrumnts. Conort opértoir millur ès, millur visiilité, n éggnt l sp opértoir pr értmnt s tissus mous, mîtris u lux slivir géré n hors l sp opértoir, ouh instintivmnt mintnu ouvrt pr un ptint rlxé. Ergonomi moins tigu, sérénité opértoir, millur onntrtion, gin trvil l ssistnt liéré s ontrints értmnt t spirtion, gin glol tmps, surtout si ts groupés pr rn. Ptint in présnté pr un prtiin onvinu, l hmp opértoir vint rpimnt un rgumnt qulité, mornité, sériux t «un ormil outil ommunition non vrl.» Cominison s six unités néssirs : un rmpon molir, ux rmpons prémolirs t trois rmpons ouls rçons 1 1is 4 4is 2 3 Hu-Friy RDCM 26 NM Hu-Friy RDCM W2A Hu-Friy RDC M1 5 6 Hu-Friy RDC 212 Hu-Friy RDC M9 Hu-Friy 212 SA 2. Un simpl mulg l lrgur s mors s rmpons (,, ) prmt otnir s vrints (is) très utils pour s imètrs rviux réuits. Pour un mtéril util simpliié Si l gros mtéril omm ls pins à prorr, ls pins à rmpons ou ls rs à igu n méritnt qu pu ommntirs. Il n v tout utrmnt l ptit instrumnttion t n prtiulir s rmpons ont ls ininis vrints, souvnt inutils, susitnt l irrittion s prtiins. F à tt onusion (ps moins 60 moèls ns ls tlogus s prinipux rints), il st proposé rmnr à six unités l nomr rmpons néssirs. Il pprît insi qu un sul rmpon molir, ux rmpons prémolirs t trois rmpons ouls rçons puvnt suir à «ouvrir» l nsml s situtions liniqus (ig. 1). Rmrqu : à prtir tt s 6 rmpons prévus pour un morphologi rvil moynn, s vrints ptls ux ollts plus étroits sont isémnt otnus près réution l lrgur s mors (ig. 2 t 3). 5 5is 2526 L INFORMATION DENTAIRE n 42-3 émr 2008

3 l hmp opértoir 5 5is 3. Exmpl s rmpons oul rçon qui initilmnt prévus pour prémolirs t inisivs supériurs, sont ptls près trnsormtion s mors, ux inisivs inériurs. Qul rmpon pour qull nt? Molirs L rmpon (ig. 1 1 ) hoisi pour l orm ss mors t l puissn son rçon qui lui onèr un grn stilité onvint pour tout intrvntion sur molir. Un vrsion «mors réuits» (ig. 2 1is ) prmt utilisr rmpon sur ls molirs plus ptit imètr rvil. Prémolirs L pos un hmp utour un prémolir isolé à l i u rmpon lssiqu à rçon simpl (ig. 1 2 ), pos générlmnt un prolèm instilité : pr mnqu ppui rvil, il n t tnn à sulr vrs l vnt sous l trtion l igu. L solution rési, soit ns l hoix un rmpon à rçon simpl rnoré (ig. 1 3 ) ou uoup miux, rmpons à oul rçon (ig ) ont l équilir, grnti pr un srrg optimisé, prmt un xllnt positionnmnt rvil u hmp (ig. 4). Monoriulés ntériurs Isoltion iniviull Ell st xlusivmnt rélisé v s rmpons oul rçon (ig ) Si l rmpon (ig. 1 5 ) pr l présn iltts t prortions ilit l mis n pl l igu (C. ig. 3), ls rmpons (ig. 1 4 ) t (ig. 1 6 ), sns iltts, grâ u ssin très ouvrt t à l orm élvé s rçons utorisnt un éggmnt u hmp t un onort trvil optiml. En outr, l élg onorm à l rélité ntomiqu xistnt ntr ls mors vstiulirs t linguux (vril slon ig. 1 4 t 6 ), utoris un xllnt roulmnt s tissus mous vstiulirs très util lors u ollg tts ou rsturtions rvils (C. ig. 7). Isoltion un group nts L rmpon (ig. 1 2 ) pour monoriulés, insuisnt pour ls risons éjà évoqués n iniviul, st pr ontr très utilisé n sitution xntré ns l s isoltion plusiurs nts pour l ontntion u hmp (C. ig. 8). L INFORMATION DENTAIRE n 42-3 émr Digu hrgé sur ls iltts u rmpon,. Mis n sitution rvil, igu t rmpon,. Ailtts éggés v l point mouss un sptul,. Un il iré prmt l pssg s points ontt,. Digu n pl Un méthoologi simpl l isoltion iniviull à l isoltion un group nts Isoltion iniviull Pourquoi? L pos simpl t rpi u hmp, sur un sul nt, tritionnllmnt utilisé n noonti, oit êtr étnu à nomrux ts Oontologi Rsturtri. Au-là l évint inition s ronstitutions oronoriulirs ollés, l ollg s inlys, s ois sthétiqus t s tts oit ujour hui êtr tué sous hmp iniviul. L xpérin n t montré qu l intrposition un igu hoisi ultr-in grn élstiité, on très éprssil, rprésnt un épissur négligl qui n ltèr n rin l qulité s points ontt (ig. 5). 5.. Un sul nt st isolé pr l hmp.. Après l proéur hésiv, mis n pl l pât ollg t insrtion l mqutt.. Ls xès pât sont isémnt éliminés à l sptul t pr l trtion un il «supr loss» préémmnt glissé sous l mrg rvil,. Rsturtion n pl. 2527

4 oontologi rsturtri 6.. Insrtion s mors ns l prortion,. Chrgmnt u rmpon grni sur l pin,. Insrtion rvil u rmpon grni,. L igu st rttu t glissé sous ls mors v ls inx,. Pssg s points ontt à l i un il iré,. Chmp iniviul n pl. Ctt métho présnt n outr l vntg ilitr grnmnt l évution s xès pât ollg. Commnt? Crmpon molir. L thniqu it u prhut (ig. 6) rst l plus iniqué pour otnir rpimnt l mis n pl u hmp iniviul. Crmpons oul rçon. Slon qu ils soint porturs iltts ou non, ils rquièrnt s thniqus mis n pl iérnts : l présn iltts prorés in qu nomrnt, simplii l insrtion u rmpon t l positionnmnt u hmp (C. ig. 4) ; ls rmpons simpls oul rçon, toujours préérés un ois n sitution, supposnt un mis n pl plus élit grnmnt ilité pr l i un ssistnt (ig. 7). 7.. L prortion ortmnt étiré ntr pou t inx prmt lolisr ls sits rviux vstiulirs t linguux,.. Chrgé sur l pin, l mor pltin st or inséré, un mouvmnt sul vrs l vnt prmt nsuit positionnr l mor vstiulir,.. Pssg s points ontt, il iré,. Digu n pl. LECTURES CONSEILLEES Ans. Cnm. Mmo inly-or. Rpport Ans (otor 2003). Christnsn GJ. Using rur ms to oost qulity. Quntity o rstortiv srvis. J Am Dnt Asso 1994 ; 125 (1) Klk R. L igu n ntistri rsturtri ou ommnt onilir qulité t onort. CLINIC, 2001 Vol 22, (1), Koui S, Fuhr AJ, Brouillt JL, Wisrok G, Prtot W, Vitor JL. Ls inlys-onlys n résin omposit, nouvll pproh. In Dnt 2006 ; 88 (5) Sk M. Pos l igu. In Dnt 2007 ; 89 (32) L INFORMATION DENTAIRE n 42-3 émr 2008

5 l hmp opértoir Isoltion un group nts Pourquoi? Hormis rtins vités simpls n intrérnt ps v ls points ontt proximux, l grn mjorité s tritmnts rsturturs irts olig à un lrg éggmnt l zon opértoir. Ci pour prmttr l pssg isé s instrumnts mnuls mis ussi l mis n pl un ptit instrumnttion spéiiqu typ mtri, strip ou oin intr-ntir. Il onvint lors isolr non plus un sul orgn mis tout un group nts. Commnt? L group à isolr étnt étrminé, ls prortions l igu sont tués soit à prtir un grit gui soit pr trçg u ryonutr étli irtmnt sur l r. L hmp hrgé sur un rmpon st porté n ouh t inséré sur l nt l plus istl puis sussivmnt sur ls utrs nts, n s int évntullmnt il soi pour pssr ls points ontt. L igu st mintnu n sitution mésil soit pr un rmpon soit pr un ligtur soit pr un wjt (ig. 8). En onlusion L isoltion, hutmnt énéiqu, s sps opértoirs n oontologi rsturtri n oit ps ujour hui êtr prçu omm un t ontrignnt. L proposition un mtéril simpliié mis i ssorti un métho mis n œuvr logiqu t ssil pr tous vrit ontriur à nourgr ls prtiins à posr çon systémtiqu un hmp n prtiqu ournt Isoltion u lo inisivo-nin supériur : in éggr l sp pltin néssir ux pssgs s instrumnts, il st rommné mêm pour l tritmnt un sul nt, isolr l nsml s 6 nts. Rmrquz L position s rmpons (ig. 1) mintin qui sont plés pr-ssus l prémolir... Isoltion u lo inériur, mêm shém ; ls ligturs ixés u r sont tivs r tnus pr l élstiité l igu, lls prmttnt, outr l mintin rvil u hmp, l issmnt l lèvr inériur,.. Isoltion s sturs ltérux. : un rmpon puissnt (ig. 1) st plé n istl tnis qu l mintin ntériur u hmp st ssuré pr un rmpon ontntion (ig. 1) pouvnt êtr rmplé pr un ligtur ou un «wjt». Evlution réponss n lign sur notr sit 1. L isoltion un group trois nts st rquis pour ollr un tt n érmiqu. V F 2. L isoltion un group six nts st rquis pour s trvux rsturturs sur un inisiv ntrl V F 3. L hmps opértoir st in prçu pr nos ptints. V 4. Pour l isoltion isolé s monoriulés, l rmpon oul rçon st prééré. V F Autur Guthir Wisrok, ssistnt ulté oontologi, Mrsill 48 B Périr Mrsill Jn-Louis Brouillt, prossur ulté oontologi, Mrsill, 48 B Périr Mrsill F L INFORMATION DENTAIRE n 42-3 émr

automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277

automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277 pg 277 utomts finis pr Aury Bou hon ( S), Cthrin Enjlrt ( S), Crolin Hostlry (2 n ) t Luil Toussrt ( S) u lyé Fustl Coulngs Mssy (9) nsignnts : MM. Mihl Enjlrt t Hrvé Hmon hrhur : M. Jn-Pirr Rssyr ompt-rnu

Plus en détail

À FAIRE MENSUELLEMENT

À FAIRE MENSUELLEMENT 235, ru Donl Ottw (Ontrio) K1K 1N1 Tél: 613 744-2241 Téléopiur : 613 744-4898 ino@iso.org Sit w: www.iso.org SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INSPECTION MENSUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE PROCÉDURE

Plus en détail

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE 235, ru Donl Ottw (Ontrio) K1K 1N1 Tél: 613 744-2241 Téléopiur : 613 744-4898 ino@iso.org Sit w: www.iso.org COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

Plus en détail

Les ailes du Pacifique

Les ailes du Pacifique Ls is u Piiqu 4 ru Vntour 75001 Pris Té : (+33) 1 78 09 08 07 Fx : (+33) 1 42 96 93 59 www.irin.om mi : inos@irin.r Binvnu à or Css Hiisus Pour stisir s nvis onort nos ints, nous ur proposons ss Hiisus,

Plus en détail

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude Résrvtions pour l pos sols rrlés LOCAUX INTÉRIEURS À FAIBLES SOLLICITATIONS P2-P3 (sns siphon sol) ET SOLS EXTÉRIEURS (lon, loggi, trrss) Crrlg sur plnhr huffnt u hu typ A slon DTU 65.14-P1 f 1 g 2 Ini

Plus en détail

Algorithmes gloutons

Algorithmes gloutons Alorithms loutons L prinip l lorithm louton : ir toujours un hoix lolmnt optiml ns l spoir qu hoix mènr à un solution lolmnt optiml. Éypt On ppll rtion éyptinn un rtion l orm n v n N.. Soint t ux ntirs

Plus en détail

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor:

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor: LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE Cnit Nom*: Prénom(s)*: Dt nissn: Typ lin: Numéro lin: Pys l lin: 1 Détil u vol : Dt u vol: Typ hélioptèr / Vrint: QT : Immt:

Plus en détail

Association d opérateurs logiques Date : (+ commentaires prof. à partir d une rédaction élève envoi n 2 ) BEP MEL 1 / 5

Association d opérateurs logiques Date : (+ commentaires prof. à partir d une rédaction élève envoi n 2 ) BEP MEL 1 / 5 Dt : (+ commntirs prof. à prtir d un rédction élèv nvoi n 2 ) BEP MEL / 5 I LOGIGRAMME : Assocition d'opérturs logiqus : L tritmnt logiqu ds informtions put nécssitr l mis n œuvr d'un nomr importnt d'opérturs

Plus en détail

Les solides - CM. Séance 5 : - compléter un patron pour construire un solide

Les solides - CM. Séance 5 : - compléter un patron pour construire un solide Ls solis - CM Sén 1 : Clssmnt solis L ju u portrit orl (nsignnt) Voulir : soli, f, pln, sommt, rêt + noms s solis éjà onnu s élèvs. Sén 2 : Dsription s solis L ju u portrit érit pr équips (élèvs) Voulir

Plus en détail

Grille d observation Compétence disciplinaire

Grille d observation Compétence disciplinaire Grill osrvtion Compétn isiplinir Arts plstiqus : Rélisr s rétions plstiqus prsonnlls (yls 1, 2 t 3). pégogiqu vi Critèr évlution Exmpls inis osrvls Éhlons* Slon l yl, l élèv st générlmnt pl rélisr un rétion

Plus en détail

www.schmid.st Le feu c est nous! Camina S8

www.schmid.st Le feu c est nous! Camina S8 L fu st nous! Cmin S8 L fu st nous! Vous hrhz un nouvll hminé! Voilà qu vous êts à l onn rss! Av l logo «L fu st nous!» nous vous proposons un progrmm très lrg hminés t foyrs où nous mttons l nt vnt tout

Plus en détail

Chapitre Premier exemple

Chapitre Premier exemple Cpitr 6 Prsptiv vlièr Un rprésnttion n prsptiv un soli l sp (à trois imnsions) sur un pln (ux imnsions) n st ps évint. Il xist plusiurs typs rprésnttions n prsptiv. Dns l suit, nous étuirons l prsptiv

Plus en détail

Chapitre 4: Graphes connexes

Chapitre 4: Graphes connexes CHAPITRE 4 GRAPHES CONNEXES 23 Chpitr 4: Grphs onnxs Introution À qul momnt un résu inormtiqu stisit-il à l propriété qu tous ls orinturs u résu, pris ux à ux, puissnt prtgr l'inormtion? Ds mssgs puvnt-ils

Plus en détail

Terrasses sur terre plein

Terrasses sur terre plein B Trrsss sur trr pln Conpts struturs 04-2012 TERRASSES SUR TERRE PLEIN Ds solutons nés l prtqu Dpus 1983, l nom Slütr-Systms st synonym struturs ntllnts pour l rélston rvêtmnts lons t trrsss. C st à tt

Plus en détail

MANUEL D'INSTALLATION

MANUEL D'INSTALLATION MANUEL D'INSTALLATION intllignt Tlt Controllr Mnul 'instlltion intllignt Tlt Controllr Tl s mtièrs pg 1. À propos u présnt oumnt... 1 1.1. Puli visé... 1 1.2. Doumnttion... 1 2. Préutions séurité générls...

Plus en détail

De l atome à la molécule organique

De l atome à la molécule organique hpitr 1. D l tom à l molécul orgniqu bjctifs I Rppl : Atoms, vlnc, molécul 1) Ls élémnts concrnés 2) Ls moléculs à bs d crbon II Structur t rprésnttions ds moléculs orgniqus 1) Formuls ds composés orgniqus

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION Cnit Nom* Prénom(s)* Dt nissn Typ lin Numéro l lin Pys l lin 1 Détil u vol Dt u vol Typ vion Clss Quliition Immt. Déprt Itinérir 2 Inormtions

Plus en détail

1 Limite et continuité

1 Limite et continuité Limit t ontinuité. Préliminirs. Consiérons l fontion ont l grph st illustré issous.. Détrminr prmi ls rltions illustrés i-ssous lls qui rprésntnt s fontions. ) ) - - - - ) f) Détrminr, si lls istnt, ls

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE BOURGEOYS

COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE BOURGEOYS 00, OULVR L ÔT-VRTU SINT-LURNT (QUÉ) L V OMMISSION SOLIR LOL LOL MRURIT OUROYS LM.0 RÉTION S LOS SNITIRS LOUX,, & 0 POUR ONSTRUTION 0-0- 0 POUR PPL 'ORS 0-0-0 00 POUR OORINTION 0-0-0 RÉV. SRIPTION T PR

Plus en détail

C:\DOCUME~1\pejmb\LOCALS~1\Temp\notes2DCE84\Page 2.doc

C:\DOCUME~1\pejmb\LOCALS~1\Temp\notes2DCE84\Page 2.doc 1 Sommir 2 7 Règlmnt Piè No 1 L ossir grphiqu Piè No 2 8 2.0 Titr 9 2.1 Périmètr Chmp pplition 10 2.2 Implnttions 11 2.3 Grits Volumétris 12 2.4 Esps pulis 13 2.5 Droits à âtir Dnsité 14 2.6 Droits à âtir

Plus en détail

Page 1. Diagramme de décision binaire (BDD) Diagramme de décision binaire (BDD) Diagramme de décision binaire. Représentation informatique des BDD

Page 1. Diagramme de décision binaire (BDD) Diagramme de décision binaire (BDD) Diagramme de décision binaire. Représentation informatique des BDD Digrmms éision inirs Digrmm éision inir (BDD) Grph-s Algorithms for Booln Funtion Mnipultion R.E. BRYANT IEEE Trnstion on Computrs 978, pp 59-56 Eol Polythniqu Univrsitir Montpllir Univrsité Montpllir

Plus en détail

Feuille technique Références et prix : voir tarif

Feuille technique Références et prix : voir tarif VITOPLEX 3 Chuièr ss tmpértur fioul/gz 8 à 46 kw Fuill tchniqu Référncs t prix : voir trif Documnt à clssr ns : Ctlogu Vitotc 1, intrclir 11 Ctlogu Vitotc 2, intrclir 21 Vitoplx 3 Typ TX3 Chuièr ss tmpértur

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 2 cycl 4 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

Un partenariat avec le soleil un bénéfice pour chaque saison...

Un partenariat avec le soleil un bénéfice pour chaque saison... Un prtnrit v l solil un énéi pour qu sison. L lur rél u solil D l u u t un tmpértur mint rél Grâ à s systèms morns rrivés à mturité tls qu sit n proposr, il st possil ouvrir un rn prt l onsommtion énrétiqu

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 3 cycl 6 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

CHAUDIERE A BOIS. Échangeur m e, θ e, c e. Chambre de combustion m a, θ a, c a. Bâti de la chaudière m b, θ b, c b

CHAUDIERE A BOIS. Échangeur m e, θ e, c e. Chambre de combustion m a, θ a, c a. Bâti de la chaudière m b, θ b, c b CPGE / Sins Industrills pour l Ingéniur TD34_ CHAUDIERE A BOIS L étud port sur l monté n tmpértur d l u qui srt à huffr ls piès u trvrs d rditurs Ctt tmpértur st otnu à prtir d un puissn lorifiqu fourni

Plus en détail

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états Rffinmnt d modèls comportmntux UML, vérifiction ds rltions d implnttion t d xtnsion sur ls mchins d étts Thoms Lmolis Ann-Lis Couris Hong-Vit Luong févrir 2009 1 Motivtions L dévloppmnt d SLP (SIS ---

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés?

Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés? Titrgs cidobsiqus d mélngs contnnt un spèc fort t un spèc fibl : succssifs ou simultnés? Introduction. L'étud d titrgs cidobsiqus d mélngs d dux ou plusiurs cids (ou bss) st un xrcic cournt [-]. Ls solutions

Plus en détail

Toitures terrasses Concepts de structures

Toitures terrasses Concepts de structures C Toturs trrsss Conpts struturs Toturs trrsss Ds soutons nés prtqu Dpus 1983, nom Sütr-Systms st synonym struturs ntnts pour réston rvêtmnts ons t trrsss. C st à tt époqu qu Wrnr Sütr nvnt v ntt TROBA

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Toitures terrasses. Concepts de structures 04-2012

Toitures terrasses. Concepts de structures 04-2012 C Toturs trrsss Conpts struturs 04-2012 Ds soutons nés prtqu Dpus 1983, nom Sütr-Systms st synonym struturs ntnts pour réston rvêtmnts ons t trrsss. C st à tt époqu qu Wrnr Sütr nvnt v ntt Sütr -TROBA

Plus en détail

sais-tu que tu as un super-pouvoir...

sais-tu que tu as un super-pouvoir... CAHIER DE JEUX NOËL 0 sis-tu qu tu s un supr-pouvoir... un pouvoir qui put tout hnr? À Noël, ls nfnts u mon ntir rçoivnt s jouts. Mis sis-tu qu toi ussi tu pux fir un u à l plnèt? Ctt nné tu rvrs sûrmnt

Plus en détail

Mme/Mlle/M. Fonction Téléphone Télécopie Courriel

Mme/Mlle/M. Fonction Téléphone Télécopie Courriel Anné 2004-2005 Enquêt Moyns t mos gstion l immtéril Mri rssr votr répons à : Institut ntionl l sttistiqu t s étus éonomiqus Pys l Loir Dns l r l Sttistiqu puliqu inq srvis sttistiqus ministérils s sont

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

SterlingOSB-Zero Conseils de montage

SterlingOSB-Zero Conseils de montage mk it ttr www.norord. StrlingOSB-Zro Consils d montg 1. Propriétés physiqus d construction 2 2. Propriétés mécniqus 2 3. Entrposg 2 4. Usinilité 2 5. Domin d ppliction 3 6. Sols 3 www.coti. 7. Toiturs

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Ce oument fournit es reommntions reltives à l séletion e poutres mixtes priniples et seonires

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER CH/CH D PP abl ds matièrs utrs formations 2 htur intrnational /ahtus intrnational 2 htur intrnational/ahtus intrnational 5 htur profssionnl/ahtus profssionnll 6 hniin logistiqu d ahats, d approvisionnmnt

Plus en détail

MMU ( unité de gestion mémoire ) GESTION DE LA MÉMOIRE MÉMOIRE VIRTUELLE MULTI-PROGRAMMATION ORGANISATION DE LA MÉMOIRE.

MMU ( unité de gestion mémoire ) GESTION DE LA MÉMOIRE MÉMOIRE VIRTUELLE MULTI-PROGRAMMATION ORGANISATION DE LA MÉMOIRE. GESTION E LA VIRTUELLE Trnsltion loiqu physiqu ménism (MMU) prottion Mémoir virtull Allotion l mémoir ornistions t lorithms intrtion v l'llotion u t l swppin similrité v l'llotion s ihirs Chrmnt p sur

Plus en détail

INTÉGRALES. I Définition. Définition. Remarques. Exemple. Exercice 01

INTÉGRALES. I Définition. Définition. Remarques. Exemple. Exercice 01 INTÉGRALES I Définition Définition Soit f un fonction continu t positiv sur un intrvll [ ; ]. Soit (C) s cour rprésnttiv dns un rpèr orthogonl (O ; i, j). On ppll intégrl d à d l fonction f, t on not l'ir,

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

6.1.1 nommer les angles et les côtés d'une figure géométrique. 6.1.2 reconnaître le carré et le rectangle. 6.1.3 reconnaître un triangle quelconque.

6.1.1 nommer les angles et les côtés d'une figure géométrique. 6.1.2 reconnaître le carré et le rectangle. 6.1.3 reconnaître un triangle quelconque. 6.1.1 nommr ls nls t ls ôtés 'un iur éométriqu. 6.1.2 ronnîtr l rré t l rtnl. 6.1.3 ronnîtr un trinl qulonqu. Consils : Dns un iur éométriqu, on trouv s ôtés (roits ou ours) t souvnt s nls. L rré, l rtnl,

Plus en détail

Apprendre à apprendre

Apprendre à apprendre CENTRE DE rrfom RESSOURCES Documnt mis à jour l 01/07/2009 List d outils utilisbls dns l cdr d l lutt contr l'illttrism ou dns l cquisition ds svoirs d bs. Rmédition conitiv Apprndr à lir t à écrir à l'â

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Guide de référence de l'installateur et de l'utilisateur

Guide de référence de l'installateur et de l'utilisateur Gui réérn l'instlltur t l'utilistur Climtisur systèm VRV IV RYYQ8T7Y1B RYYQ10T7Y1B RYYQ12T7Y1B RYYQ14T7Y1B RYYQ16T7Y1B RYYQ18T7Y1B RYYQ20T7Y1B RYMQ8T7Y1B RYMQ10T7Y1B RYMQ12T7Y1B RYMQ14T7Y1B RYMQ16T7Y1B

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72 L â pour port oulnt motl NOTIE E MONTGE VERSION â pour port oulnt motl NOMENLTURE: â, rl t qunllr m l Montnt vrtux ntérur Entrto ( u) Fullr (0 u) l n polytyrèn ( u) Montnt vrtl potérur Smll Prt or upérur

Plus en détail

Conditions généralesdeventedemobility Société Coopérative. Offres de car sharing avec les véhicules de Mobility (CGV)

Conditions généralesdeventedemobility Société Coopérative. Offres de car sharing avec les véhicules de Mobility (CGV) Conitions générlsvntmoility Soiété Coopértiv Offrs r shring v ls véhiuls Moility (CGV) Qulqus règls uoup lints Moility stisfits. Etr simplmnt loyl Chèr lint Moility, Chr lint Moility, C st si simpl êtr

Plus en détail

CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES

CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES Christoph Brtult Mthémtiqus n MPSI CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES C chpitr vis à rnforcr votr prtiqu du clcul intégrl u moyn d révisions ciblés t grâc à du nouvutés, l intégrtion pr prtis t l chngmnt

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Les documents de cours et les calculatrices programmables sont interdits.

Les documents de cours et les calculatrices programmables sont interdits. ANNEE UNIVERSITAIRE 2015/ 2016 SEMESTRE 4 SESSION 1 2èm ANNEE DE LICENCE AES Group Cours n I t II Mtièr : Sins Eonomiqus Rsponsl l mtièr : M. Boumhi Ls oumnts ours t ls lultris progrmmls sont intrits.

Plus en détail

MASTER 101 POLITIQUE GENERALE ET STRATEGIE DES ORGANISATIONS

MASTER 101 POLITIQUE GENERALE ET STRATEGIE DES ORGANISATIONS DR M - CR EPA Témoigngs Témoigngs l lurnt PERVES (promotion 2004) Globl Dsign & Mrkting Mngr - Gucci Prfums/Proctr & Gmbl Prstig Products «Plus qu un formtion univrsitir d très hut nivu, l mstr 101 st

Plus en détail

Définition Soit G(X, A) un graphe simple, et x un sommet de ce graphe. Le degré de x, noté d(x), est le nombre d'arêtes incidentes à x.

Définition Soit G(X, A) un graphe simple, et x un sommet de ce graphe. Le degré de x, noté d(x), est le nombre d'arêtes incidentes à x. CHAPITRE 3 QUELQUES CARACTERISTIQUES 9 Chpitr 3: Qulqus rtéristiqus prmttnt ifférnir ls grphs 3.1 L gré 'un sommt Définition Soit G(X, A) un grph simpl, t x un sommt grph. L gré x, noté (x), st l nomr

Plus en détail

Diagnosticabilité de motifs de supervision par dépliage de réseaux de Petri

Diagnosticabilité de motifs de supervision par dépliage de réseaux de Petri Diagnosticailité d motis d suprvision par dépliag d résaux d Ptri Houssam-Eddin GOUGAM 1,2, Audin SUBIAS 1,2, Yannick PECOLÉ 1,3 1 CRS LAAS 7, avnu du Colonl Roch, -31400 Toulous, ranc 2 Univ d Toulous,

Plus en détail

Couverture à barres SEQUOIA

Couverture à barres SEQUOIA iche de fabrication 1/2 ouverture à barres SQUOI SQUOI pour piscine hors-sol Nom du client : - oloris Vert q Gris q - imensions du bassin Longueur :. cm Largeur :. cm - Manivelle q au otes en cm imensions

Plus en détail

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte!

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte! Suivz Zoé t Martin pour un bala au cœur la Découvrt! Livrt péagogiqu : Projt rénovation urbain «Suivz-nous pour écouvrir t comprnr tout c qui va changr!» La naissanc u quartir la Découvrt Vu aérinn u quartir

Plus en détail

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS Automat d états finis (vu dans d autr nsignmnt? ) Spécification très utilisé n Informatiqu (Circuits, Résaux, Pruv...) Réalisation matérill d un automat à l aid d circuits

Plus en détail

Grille d observation Compétence disciplinaire

Grille d observation Compétence disciplinaire Grill osrvtion Compétn isiplinir Arts plstiqus : Rélisr s rétions plstiqus méitiqus (yls 1, 2 t 3). pégogiqu vi Critèr évlution Exmpls inis osrvls Éhlons* L élèv st générlmnt pl, sns i prtiulièr, rélisr

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

BBC. Réflexions prospectives. Ville 2030

BBC. Réflexions prospectives. Ville 2030 BBC Réflxions prosptivs Vill 00 Démr 0 00, ommnt miux onvoir l vill min t fir évolur nos moèls intrvntions? Pourquoi onuir un prosptiv sur l vill? 80% l popultion frnçis vit ujour hui ns ls vills. Clls-i

Plus en détail

ÉVALUATION DU NUT ET DU FLUX TRANSFÉRÉ

ÉVALUATION DU NUT ET DU FLUX TRANSFÉRÉ Chapitr 6 ÉVALUATION DU NUT ET DU FLUX TRANSFÉRÉ Parturiunt onts ; nastur ridiulus us HORACE 6.. RÉSISTANCES D ENCRASSEMENT Pour êtr n sur d alulr la puissan thriqu d un éhangur, il aut onnaîtr son NUT,

Plus en détail

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE POUR LES SERRURES D ENTRÉE À CLÉ EXTÉRIEURES VERROUILLABLES, À POIGNÉE DE BRINKS HOME SECURITY. POUR LES PORTES DE

Plus en détail

zeus TECHNIQUE DE MOLETAGE

zeus TECHNIQUE DE MOLETAGE Hol+Kllr Präzisionswrkzug GmH H+K Härt- un orlähnthnik GmH H+K Sur Thnology GmH No. rt. 08KAT0035 / 11.2012 / 5 éition. Sous résrv moiitions thniqus t rrurs imprssion. L nsml u oumnt, y ompris ls illustrtions

Plus en détail

Champ opératoire, préparation pré-endodontique et cavité d accès

Champ opératoire, préparation pré-endodontique et cavité d accès Chmp opértoire, préprtion pré-enoontique et vité ès 9 G. CARON «J uri omme ojetif e proiguer à mes ptients les soins reonnus omme les plus effiients pr les sienes méiles u moment.» Cette ittion issue u

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

PSAUME XXII. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m as-tu abandonné? Mon Dieu, de jour j appellerai e, et tu ne répondras pas,

PSAUME XXII. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m as-tu abandonné? Mon Dieu, de jour j appellerai e, et tu ne répondras pas, PSAUME XXII 1 Au orypé, sur «l l uror». Psum Dv. 2 Mon Du, mon Du, pourquo m s-tu nonné? élogné mon slut, s prols mon rugssmnt? 3 Mon Du, jour j ppllr, t tu n réponrs ps, t l nut, pont sln g pour mo. 4

Plus en détail

Contenu et présentation des plaques spéciales

Contenu et présentation des plaques spéciales Systèm suiss sinlistion s résrvs nturlls Plqus spéils Rèls Exmpls Frition plqus spéils Cs plqus omprnnt txts t pitormms oisis slon s ritèrs iniviuls oivnt êtr riqués à l piè; lls rvinnnt on r. Lur rition

Plus en détail

Chapitre 6: Graphes eulériens et hamiltoniens

Chapitre 6: Graphes eulériens et hamiltoniens CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS 36 Cpitr 6: Grps ulérins t miltonins 6.1 Introution t ls prmièrs éinitions Introution L t nissn l téori s rps put êtr ixé à l'nné 1736. L'istoir ront qu ls

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Le Plancher Rayonnant Surfacique à faible inertie

Le Plancher Rayonnant Surfacique à faible inertie Le Plncher Ryonnnt Surfcique à file inertie Vue en coupe mm *4 mm 0 5 4 * Selon le type d isolnt et selon le niveu d isoltion du plncher G r n t 0 i e ns Avis technique CSTB 4/-55 Grntie 0 ns GAN M34-0-058/059

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

Chapitre 6 : Calcul littéral

Chapitre 6 : Calcul littéral Chpitr 6 : Clul littérl 1. Propriétés d l ddition t d l soustrtion Définition. L ddition st l opértion qui fit orrspondr à dux nomrs t lur somm +. t sont ls trms d tt somm. Définition. L soustrtion st

Plus en détail

Analyse des Réseaux Electriques

Analyse des Réseaux Electriques héori s iruits Anlys s Résux Eltriqus Anlys t Mis n Equtions s Résux Eltriqus Anlys r l Métho s ournts nénnts Exml : Pont Msur ry-fostr Anlys r l Métho s Potntils nénnts Exml : rnsmission un Signl u trvrs

Plus en détail

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : "Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné"

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné raitmnt du Signal - ravaux Dirigés - Sujt n 3 : "Echantillonnag, ransormé d Fourir d un signal échantillonné" Exrcic : Sur-échantillonnag L objcti d ct xrcic st d mttr n évidnc l intérêt qu il put y avoir

Plus en détail

La lutte contre l habitat l indigne et insalubre

La lutte contre l habitat l indigne et insalubre l hbitt l l hbitt l indig l hbitt l Artic Artic 133126 133126 Repérge Repérge CDHAT CDHAT Procére Vite, Vite, étu étu fisbilité fisbilité Comms Comms sns sns Gcerie Gcerie Trvil Trvil Querquevil Querquevil

Plus en détail

Chapitre 2 : Equilibres acido-basiques en solution aqueuse.

Chapitre 2 : Equilibres acido-basiques en solution aqueuse. Chpitr Equilibrs cido-bsiqus n solution quus Trminl S Chpitr Equilibrs cido-bsiqus n solution quus. Objctifs Svoir qu st l constnt d uilibr ssocié à l ution d l réction d utoprotolys d l u. Connissnt l

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché)

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché) E62 Zon 10 / 87 n Co ll Ch. Collx Frny-Voltair Frny san Lau s ard ay sf (l samdi aux hurs marché Planch-Brûlé Collèg L Joran E25 Moëns Collx-Bossy Suiss èv n G d Ru Franc x Ch. du-trraillt Avnu du Jura

Plus en détail

ANALYSEUR DE BATTERIES NiCd et NiMh

ANALYSEUR DE BATTERIES NiCd et NiMh Msur ANALYSEUR DE BATTERIES NiC t NiMh ACCEDER A L AUTONOMIE! Très util pour étrminr l pité t l étt s ttris rhrls NiC ou NiMh, ispositi ontrôlé pr miroprossur ssur un éhr ontrôlé tout pk ttri ont l tnsion

Plus en détail

TP matériel 1: Logique câblée et Algèbre de Boole

TP matériel 1: Logique câblée et Algèbre de Boole TP_mteriel_logique âlée et lgère de BOOLE TP mtériel : Logique âlée et Algère de Boole Ojetifs : - Anlyser l onstitution de se d une UAL. - initier à l oneption en logique lée Compétenes visées : C : Dérire

Plus en détail

1. Nombres complexes en électrotechnique

1. Nombres complexes en électrotechnique MAHE E(F. Nombrs complxs n élctrotchniqu. Nombrs complxs n élctrotchniqu. ntroduction condition pour pouvoir résoudr un problèm dns un circuit étit usqu à présnt d pouvoir trcz un digrmm vctoril (dut.:

Plus en détail

TELETRUK JCB TLT25/30/35. Capacité maxi : 3 500 kg Capacité maxi à une portée de 2 m : 2 400 kg Hauteur de levage maxi : 5 150 mm

TELETRUK JCB TLT25/30/35. Capacité maxi : 3 500 kg Capacité maxi à une portée de 2 m : 2 400 kg Hauteur de levage maxi : 5 150 mm TLTRUK J TLT5/0/5 apacité maxi : 500 kg apacité maxi à une portée de m : 00 kg Hauteur de levage maxi : 5 50 mm FFIIT T OUT XPLOITTION es énormes économies de carburant ont permis d attribuer le label

Plus en détail

Xiros AIR 70 % 450 L* 250 W BREVETS LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL, À VENTOUSE CONCENTRIQUE. Pour l HABITAT INDIVIDUEL ou COLLECTIF

Xiros AIR 70 % 450 L* 250 W BREVETS LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL, À VENTOUSE CONCENTRIQUE. Pour l HABITAT INDIVIDUEL ou COLLECTIF www.ur.r Xros IR LE SEUL CHUFFE-EU THERMODYNMIQUE MURL, À VENTOUSE CONCENTRIQUE Bénécz d'un Crédt d'mpôt slon l lo d nncs n vuur Pour l HBITT INDIVIDUEL ou COLLECTIF L EU CHUDE... TOUT SIMPLEMENT BREVETS

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

TELETRUK JCB TLT25/30/35. Capacité maxi : 3 500 kg Capacité maxi à une portée de 2 m : 2 400 kg Hauteur de levage maxi : 5 150 mm

TELETRUK JCB TLT25/30/35. Capacité maxi : 3 500 kg Capacité maxi à une portée de 2 m : 2 400 kg Hauteur de levage maxi : 5 150 mm TLTRUK J TLT/0/ apacité maxi : 00 kg apacité maxi à une portée de m : 00 kg Hauteur de levage maxi : 0 mm FFIIT T OUT XPLOITTION es énormes économies de carburant ont permis d attribuer le label J O au

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail