Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*"

Transcription

1 Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif ou chômur s il décla souffrir d problèms d santé. Ls maladis gravs t ls maladis incapacitants ntraînnt ds passags plus fréqunts d l mploi vrs l inactivité, mais sont pu associés aux transitions vrs l chômag. Au bout d quat ans, ls prsonns souffrant d un maladi incapacitant ont un fois t dmi plus d risqu d êt inactivs t c risqu st multiplié par quat pour ls prsonns souffrant d un maladi pris n charg à 100 % par la Sécurité social. Ls prsonns s considérant n mauvais état d santé général ont n vanch un risqu plus élvé d dvnir chômur. Au bout d quat ans, l risqu d êt chômur st dux fois plus élvé pour ls prsonns qui s considènt n mauvais santé. EnFranc, ls évolutions socioéconomiqus ds drniès décnnis ont conduit à un précarisation d l mploi t à un élévation du chômag, n mêm tmps qu lsnouvllsformsd organisation du travail généraint un irrégularité t un intnsification ds horais t ds rythms. Dans c contxt d raréfaction d l mploi t d pénibilité ds conditions d travail, il st légitim d s intrrogr sur l rôl d la santé dans ls procssus d mbauch t d licncimnt, indépndammnt ds critès strictmnt profssionnls tls qu l diplôm ou l xpérinc. D après l articl L du cod du travail, «aucun prsonn n put êt écarté d un procédu d crutmnt ou d l accès à * Flonc Jusot, Thirry Rochau t Cathrin Srmt appartinnnt à l Institut d chrch t documntation n économi d la santé (Irds) t Myriam Khlat fait parti d l Institut national d étuds démographiqus (Ind). Donnés socials - La société français 533 édition 2006

2 7 Santé t protction social un stag ou à un périod d formation n ntpris, aucun salarié n put êt sanctionné, licncié ou fai l objt d un msu discriminatoi, dict ou indict, notammnt n matiè d rémunération, d formation, d classmnt, d affctation, d qualification, d classification, d promotion profssionnll, d mutation ou d nouvllmnt d contrat ( ) sauf inaptitud constaté par l médcin du travail( )nraisondsonétatd santé ou d son handicap». Plusiurs étuds françaiss ont montré qu ls inactifs t ls chômurs sont n moins bonn santé qu ls actifs ayant un mploi (Montil, Robrt-Bobé, 2005 ; Khlat, Srmt, 2004), mais ls mécanisms sous-jacnts sont complxs. D un part, l inactivité t l chômag puvnt avoir ds réprcussions négativs sur l état d santé, du fait ds difficultés financiès ou d l isolmnt social. D aut part, l état d santé pourrait avoir un influnc sur la prt d mploi t l tour à l mploi, ls prsonns n bonn santé ayant plus d chancs d occupr un mploi. L nquêt santé protction social d l Irds prmt d analysr ls lins nt l état d santé ds actifs au cours d dux périods, t , t l risqu d êt sorti d l mploi quat ans plus tard (ncadré). Un salarié d 30 à 54 ans sur cinq s décla n mauvais santé Au cours d la périod , 20 % ds prsonns d 30 à 54 ans occupant un mploi salarié dans l sctur privé s déclant n mauvais santé (figu 2 t ncadré). Un pr- Encadré L nquêt santé t protction social d l Institut d chrch t documntation n économi d la santé L nquêt santé t protction social (ESPS) concrn ls ménags vivant n logmnt ordinai d Franc métropolitain (hors Cors) dont au moins l un ds mmbs fait parti d un échantillon présntatif ds assurés ds trois principaux régims d assuranc maladi (l échantillon prmannt d'assurés sociaux (EPAS) d la CNAMTS pour ls travaillurs salariés, t ds échantillons similais d la MSA pour ls agriculturs xploitants t d Canam pour ls travaillurs indépndants). 95 % ds ménags français ntnt dans c champ. D 1988 à 1997, un quart d ct échantillon, soit nviron ménags t prsonns, st intrrogé tous ls ans. Dpuis 1998, la moitié d l échantillon st nquêté tous ls dux ans. D 1988 à 2002, l échantillon complt a été nquêté à quat priss, prmttant ainsi d obtnir ds informations sur ls mêms individus à quat dats d lur vi : , , t La msu d l état d santé dans l nquêt ESPS Trois msus d l état d santé ont été tnus dans l étud : la santé prçu, la déclaration d maladi incapacitant t la présnc d un affction d longu duré. La santé prçu st obtnu à partir d la répons à la qustion : «Pouvz-vous notr, nt 0 t 10, vot état d santé?» (0 : n très mauvais santé, 10 : xcllnt santé). Sur l nsmbl d la population, tous âgs confondus, la not moynn st d 8. Ls prsonns qui s attribunt un not au moins égal à 8 sont considérés comm s déclarant n bonn santé, t clls qui s attribunt un not infériu sont considérés comm s déclarant n mauvais santé. Sourcs t Méthods La «déclaration d au moins un maladi incapacitant» a été défini sur la bas d un caractérisation par ls chrchurs d l Irds ds maladis, n fonction d lurs conséquncs fonctionnlls, n considérant comm incapacitants ls maladis associés au moins à la modalité «gêné mais mèn un vi normal». Par xmpl, un prsonn souffrant d asthm sans complication ou d un arthros débutant st gêné dans ss activités quotidinns mais cla n l mpêch pas toutfois d mnr un vi normal. La présnc d un affction d longu duré (ALD) st lvé par la qustion suivant : «Êts-vous pris n charg à 100 % par la Sécurité social, l État ou l départmnt?» ; «Si oui, pour quls motifs êts vous pris n charg à 100 %?» (itm «Prsonn attint d un maladi d longu duré : précisz laqull ou lsqulls»). Ds maladis tlls qu l cancr, l sida, ls accidnts vasculais cérébraux, l insuffisanc rénal sont par xmpl priss n charg à 100 % par la Sécurité social. Chacun d cs msus d état d santé st composé d un modalité supplémntai groupant ls individus dont l qustionnai santé n a pas été jugé xploitabl par l médcin codur. Champ d l étud Ls lins nt l état d santé, la participation au marché du travail t l risqu d chômag sont étudiés à partir d trois vagus du panl ESPS, pour lsqulls la not d état d santé avait été cuilli : il s agit ds périods , t L champ d l étud st stint aux prsonns âgés d 30 à 54 ans. Après 55 ans, ls mécanisms d sorti d mploi sont diffénts à caus ds traits t prétraits. D mêm, ls moins d 30 ans sont xclus, car jusqu à ct âg, d nombux juns sont nco étudiants ou dans un situation instabl vis-à-vis d l mploi. L échantillon a été égalmnt limité aux prsonns travaillant dans l cad d un Donnés socials - La société français 534 édition 2006

3 Santé t protction social 7 Encadré (suit t fin) contrat à duré indétrminé (CDI) ou d un contrat à duré détrminé (CDD), à l xclusion ds contrats très spécifiqus d insrtion (appntissag, stag) t d tour à l mploi (CES, CEC, CQ). Par aillurs, dans la msu où l étud trait ds risqus d dvnir chômur, ls individus salariés dans ds scturs protégés (fonctionnais d l État, ds collctivités locals, salariés ds ntpriss publiqus) ont égalmnt été tirés d l analys. Ls trois analyss «touts choss égals par aillurs» d l étud Ls trois analyss mnés succssivmnt dans ctt étud ont été réalisés à l aid d régssions logistiqus (figu 1). Ells portnt sur un échantillon d prsonns ayant un mploi à la pmiè dat t prmttnt d mtt n évidnc l fft prop ds caractéristiqus individulls lvés à c momnt sur la situation vis-à-vis d l mploi quat ans plus tard. La pmiè analys étudi parmi ls prsonns ayant un mploi à un dat, la probabilité d'êt sans mploi quat ans plus tard, t c qull qu soit la modalité d sorti d mploi : inactivité ou chômag. Sont considérés comm Figu 1 - Ls populations étudiés Sans mploi 1 périod = périod = 357 actifs ayant un mploi ls actifs travaillant ffctivmnt, ls actifs n congé longu maladi t ls actifs n congé matrnité. La duxièm analys xplo parmi ls actifs ayant un mploi à un dat, la probabilité d êt inactif quat ans plus tard. L group ds inactifs corspond aux traités, vufs ou vuvs titulais d un pnsion d révrsion, prsonns au foyr, inactifs avc pnsion d invalidité, militais du contingnt t étudiants. Enfin, dans un troisièm tmps, l analys a été stint aux actifs aux dux dats, pour s intéssr au profil d santé d cux qui sont dvnus chômurs. Pour mnr cs analyss «touts choss égals par aillurs», ls variabls xplicativs suivants ont été intégrés : l sx, l âg, l nivau d éducation (primai, collèg, lycé, étuds supérius, ou inconnu), l typ d contrat d travail (à duré indétrminé (CDI) ou à duré détrminé (CDD)), la composition du ménag (coupls avc nfants, coupls sans nfant, famills monopantals, prsonns suls t auts typs d ménag (cohabitants, famills avc ascndants ou collatéraux), t la présnc d nfants n bas âg (moins d 6 ans) dans l ménag. 1 En mploi 1 périod = périod = sonn sur quat décla souffrir d au moins un maladi incapacitant t 3 % sont priss n charg à 100 % par la Sécurité social, n raison d un affction d longu duré (ALD). Au cours d la périod suivant, , 18 % d cs prsonns s déclant n mauvais santé, 27 % souffnt d au moins un maladi incapacitant t 4 % sont n ALD. Au cours d la transition nt la périod t la périod , 10,7 % ds prsonns d ctt tranch d âg occupant initialmnt un mploi salarié dans l sctur privé sont sortis d l mploi n raison d l inactivité ou du chômag. Cs sortisd mploi4ansplustard n concrnnt qu 7,8 % ds prsonns occupant un mploi n L passag à l inactivité, qui concrn 4 % ds salariés à chaqu périod, st principalmnt xpliqué par l fait d dvnir prsonn au foyr (nviron 40 %), par la trait anticipé (d 30 à 35 %) t par l invalidité (20 %). Par aillurs, l chômag touch 6,4 % ds prsonns occupant un mploi au cours d la périod , t sulmnt 3,8 % ds prsonns ayant occupé un mploi n (figu 2) Inactifs 1 périod = périod = 184 Inactifs 1 périod = périod = 184 Chômurs 1 périod = périod = La pmiè analys modélis parmi ls prsonns ayant un mploi à un dat, la probailité d'êt sans mploi (inactif ou chômur) vrsus êt n mploi, quat ans plus tard. La duxièm analys modélis parmi ls actifs ayant un mploi à un dat, la probabilité d'êt inactif (traité, au foyr, invalid) vrsus êt actif (actif n mploi ou chômur) quat ans plus tard. La troisièm analys modélis parmi ls actifs ayant un mploi à un dat donné t appartnant toujours à la population activ à la dat suivant la probabilité d'êt chômur t non n mploi. 3 Actifs 1 périod = périod = En mploi 1 périod = périod = Ls prsonns s déclarant n mauvais santé s trouvnt plus souvnt sans mploi L fft d la santé sur la probabilité pour un actif ayant un mploi d sortir d l mploi, c st-à-di d dvnir inactif ou chômur, st considérabl. 15,5 % ds prsonns s déclarant n mauvais état d santé n Donnés socials - La société français 535 édition 2006

4 7 Santé t protction social sont sortis d l mploi quat ans plus tard, n , alors qu suls 8,4%dsprsonnssdéclarant n bonn santé sont dans c cas, soit un proportion dux fois plus faibl. L écart s accntu sur la périod suivant, / , avc 14,6 % pour ls prsonns s déclarant n mauvais santé t 5,7 % pour ls prsonns s déclarant n bonn santé (figu 3). Cs résultats sont confirmés par l analys «touts choss égals par aillurs» t pour tous ls indicaturs d état d santé utilisés (figu 4). Ls prsonns souffrant d un ALD ont trois fois plus d risqus qu ls auts d dvnir sans mploi, à âg, sx, nivau d éducation, typ d contrat d travail t composition du ménag donnés. D mêm, lsprsonnssdéclarantn mauvais santé ont un risqu d dvnir sans mploi dux fois supériur à clls s déclarant n bonn santé. Cs résultats sont cohénts avc cux issus d un étud antériu réalisé dans spt régions françaiss (Saul-Cubizolls t al., 2001). Figu 2 - État d santé initial t situation d'mploi quat ans après ds prsonns d 30 à 54 ans occupant un mploi dans l sctur privé Transition nt t Transition nt t ffctif n % ffctif n % État d santé initial : santé non déclaré , ,6 mauvais santé , ,4 bonn santé , ,1 Maladis non nsignés 408 9, ,9 Pas d maladi incapacitant , ,5 Au moins un maladi incapacitant , ,6 Pas d'ald , ,0 Affction d longu duré (ALD) 133 2, ,0 Situation d'mploi 4 ans après : actif occupé , ,2 chômur 290 6, ,8 inactif 192 4, ,0 dont : traité 57 29, ,3 prsonn au foyr 83 43, ,1 pnsion d invalidité 39 20, ,6 aut inactif 9 4,7 8 4,3 étudiant 4 2,1 3 1,6 Total Lctu : Parmi ls prsonns qui avaint un mploi n , 20,4 % s déclaraint n mauvais santé durant ctt périod t 6,4 % étaint au chômag 4 ans plus tard, n Donnés socials - La société français 536 édition 2006

5 Santé t protction social 7 La probabilité d sortir d l mploi st plus grand pour lsfmmsqupourlshomms, t l écart st plus fort à la duxièm périod d obsrvation. En , l taux d chômag n Franc étant plus faibl qu n , l ssntil ds sortis d l mploi sont alors ds passags à l inactivité, qui concrnnt n pmir liu ls fmms intrrompant lur carriè pour raisons familials. Ls prsonns mployés dans l cad d un CDD ont un probabilité plus élvé qu clls qui l sont dans l cad d un CDI d sortir d l mploi n pmiè périod. Enfin, plus l nivau d éducation st élvé, plus l risqu d sortir d l mploi quat ans plus tard st faibl. Souffrir d un affction d longu duré multipli par quat l risqu d dvnir inactif Lsécartssontncoplusmarqués si ls suls sortis d l mploi vrs l inactivité sont priss n compt. La proportion d prsonns dvnus inactivs quat ansplustardstd7%à8% parmi ls prsonns s déclarant n mauvais santé t d sulmnt 3 % pour clls s déclarant n bonn santé (figu 5). Tout comm pour ls sortis d mploi, l risqu d inactivité st, touts choss égals par aillurs, dux fois plus élvé pour ls prsonns s déclarant n mauvais santé, t un fois t dmi plus élvé lorsqu'lls souffnt d'un maladi incapacitant (figu 7). Par rapport aux prsonns n bonn santé, l risqu d dvnir inactif st quat à cinq fois plus élvé pour ls prsonns souffrant d un affction d longu duré. Cs affctions sont n fft ds maladis gravs, qui ndnt à trm ls prsonns qui n souffnt inapts au travail. Lsfmmsonttroisfoisplusd risqus d dvnir inactivs qu lshomms,cardanslapopulation étudié, ls inactifs sont majoritaimnt ds prsonns au foyr. L passag à l inactivité st égalmnt plus fréqunt, n raison ds traits anticipés, chz ls prsonns initialmnt âgés d 50 à 54 ans. Enfin, l passag à l inactivité st moins fréqunt chz ls prsonns ayant un nivau d étuds supérius. Figu 3 - Proportion d prsonns sortis d l mploi slon l état d santé t la périod Situation d mploi n ds individus actifs occupés n , n fonction d lur état d santé à ctt pmiè dat Situation d mploi n ds individus actifs occupés n , n fonction d lur état d santé à ctt pmiè dat Sans mploi (inactif ou chômur) Avc mploi (actif occupé) Sans mploi (inactif ou chômur) Avc mploi (actif occupé) ffctif n % ffctif n % ffctif n % ffctif n % Santé non déclaré 86 14, ,1 70 8, ,7 Mauvais santé , , , ,4 Bonn santé 253 8, , , ,3 Maladis non nsignés 56 13, ,3 61 8, ,6 Pas d maladi incapacitant 270 9, , , ,8 Au moins un maladi incapacitant , , , ,0 Pas d'ald , , , ,6 Affction d longu duré (ALD) 39 29, , , ,8 Total Donnés socials - La société français 537 édition 2006

6 7 Santé t protction social Figu 4 - Détrminants d la probabilité d êt sorti d l mploi quat ans plus tard Probabilité d'êt sans mploi 4 ans après Transition d à Transition d à Odds Ratio IC à 95 % Odds Ratio IC à 95 % Bonn santé 1,0 1,0 Mauvais santé 1,7*** [1,3-2,1] 2,2*** [1,7-2,8] Santé non déclaré 1,7*** [1,3-2,2] 1,3 [0,9-1,7] Pas d maladi incapacitant 1,0 1,0 Au moins un maladi incapacitant 1,3** [1,1-1,7] 1,6*** [1,2-2,0] Maladis non nsignés 1,4* [1,0-2,0] 1,2 [0,9-1,7] Pas d ALD 1,0 1,0 Affction d longu duré (ALD) 3,3*** [2,2-5,0] 2,6*** [1,7-4,0] ans 1,0 1, ans 0,8 [0,6-1,1] 0,8 [0,5-1,1] ans 0,7* [0,5-1,0] 0,8 [0,5-1,1] ans 0,9 [0,6-1,3] 0,7 [0,5-1,1] ans 2,6*** [1,9-3,7] 2,9*** [2,0-4,2] Fmm 1,8*** [1,5-2,2] 2,4*** [1,9-3,0] Homm 1,0 1,0 Nivau d'étuds non nsigné 1,4 [0,5-3,8] 0,9 [0,4-1,9] Primai 1,4* [1,0-1,7] 1,3 [0,9-1,8] Pmir cycl 1,0 1,0 Scond cycl 1,1 [0,9-1,5] 0,8 [0,6-1,1] Étuds supérius 0,7* [0,5-1,0] 0,6** [0,5-0,9] Contrat d travail à duré détrminé 2,5*** [1,8-3,6] 2,3*** [1,6-3,2] Contrat d travail à duré indétrminé 1,0 1,0 Coupl avc nfants 1,0 1,0 Prsonn sul 1,4 [0,9-2,2] 1,5 [0,9-2,6] Famill monopantal 1,2 [0,7-2,0] 1,6 [1,0-2,8] Coupl sans nfant 1,4* [1,0-1,8] 1,4 [1,0-1,9] Auts typs d ménag 1,5* [1,0-2,1] 1,4 [1,0-2,2] Au moins un nfant d 0 à 5 ans 1,1 [0,8-1,4] 1,5* [1,1-2,1] Pas d'nfant d 0 à 5 ans 1,0 1,0 Not : suils d significativité : * 5 %, ** 1 %, *** 0,1 %. Lctu : par rapport à la situation d réfénc qui corspond à un prsonn n bonn santé, un prsonn s déclarant n mauvais santé n a1,7 fois plus d risqu d'êt sorti d l'mploi à la périod Donnés socials - La société français 538 édition 2006

7 Santé t protction social 7 Figu 5 - Proportion d prsonns inactivs slon l état d santé t la périod Transition d à Transition d à Inactif Actif Inactif Actif ffctif n % ffctif n % ffctif n % ffctif n % Santé non déclaré 32 5, ,5 36 4, ,8 Mauvais santé 62 6, ,3 70 8, ,6 Bonn santé 98 3, ,8 78 2, ,3 Maladis non nsignés 19 4, ,3 31 4, ,7 Pas d maladi incapacitant 99 3, ,7 78 3, ,0 Au moins un maladi incapacitant 74 6, ,4 75 6, ,8 Pas d ALD 167 3, , , ,3 Affction d longu duré (ALD) 25 18, , , ,7 Total Figu 6 - Proportion d prsonns au chômag quat ans après, slon l état d santé t la périod Transition d à Transition d à Chômur Actif occupé Chômur Actif occupé ffctif n % ffctif n % ffctif n % ffctif n % Santé non déclaré 54 9, ,1 34 4, ,8 Mauvais santé 81 9, ,6 52 6, ,2 Bonn santé 155 5, ,7 87 3, ,9 Maladis non nsignés 37 9, ,5 30 4, ,7 Pas d maladi incapacitant 171 5, ,1 85 3, ,7 Au moins un maladi incapacitant 82 7, ,2 58 5, ,9 Pas d ALD 276 6, , , ,1 Affction d longu duré (ALD) 14 13, ,0 9 5, ,3 Total Donnés socials - La société français 539 édition 2006

8 7 Santé t protction social Figu 7 - Détrminants d la probabilité d êt dvnu inactif quat ans plus tard Probabilité d'êt inactif ou inactiv 4 ans après Transition d à Transition d à Odds ratio IC à 95 % Odds ratio IC à 95 % Bonn santé 1,0 1,0 Mauvais santé 1,7** [1,2-2,4] 2,3*** [1,6-3,2] Santé non déclaré 1,5 [1,0-2,3] 1,3 [0,8-1,9] Pas d maladi incapacitant 1,0 1,0 Au moins un maladi incapacitant 1,6** [1,2-2,3] 1,7** [1,2-2,4] Maladis non nsignés 1,3 [0,8-2,2] 1,2 [0,8-1,9] Pas d'ald 1,0 1,0 Affction d longu duré (ALD) 5,5*** [3,3-9,2] 3,9*** [2,4-6,5] ans 1,0 1, ans 0,6* [0,3-1,0] 0,4** [0,2-0,8] ans 0,4** [0,2-0,7] 0,4** [0,2-0,7] ans 0,8 [0,4-1,3] 0,4** [0,2-0,8] ans 3,2*** [2,0-5,3] 2,9*** [1,8-4,7] Fmm 2,7*** [2,0-3,8] 3,2*** [2,3-4,4] Homm 1,0 1,0 Nivau d'étud non nsigné 0,8 [0,1-5,9] 1,1 [0,4-2,7] Primai 1,3 [0,9-2,0] 1,2 [0,8-1,8] Pmir cycl 1,0 1,0 Scond cycl 1,2 [0,8-1,8] 0,7 [0,5-1,1] Étuds supérius 0,9 [0,6-1,4] 0,5** [0,3-0,8] Contrat d travail à duré détrminé 1,5 [0,8-2,7] 0,9 [0,5-1,7] Contrat d travail à duré indétrminé 1,0 1,0 Coupl avc nfants 1,0 1,0 Prsonn sul 0,4 [0,1-1,2] 1,2 [0,6-2,3] Famill monopantal 1,1 [0,5-2,4] 1,0 [0,4-2,3] Coupl sans nfant 1,3 [0,9-2,0] 1,2 [0,8-1,8] Auts typs d ménag 0,9 [0,5-1,7] 0,8 [0,4-1,6] Au moins un nfant d 0 à 5 ans 1,1 [0,7-1,8] 1,1 [0,7-1,8] Pas d'nfant d 0 à 5 ans 1,0 1,0 Not : suils d significativité : * 5 %, ** 1 %, *** 0,1 %. Lctu : par rapport à la situation d réfénc qui corspond à un prsonn n bonn santé, un prsonn s déclarant n mauvais santé n a1,7 fois plus d risqu d'êt inactif à la périod Donnés socials - La société français 540 édition 2006

9 Santé t protction social 7 Figu 8 - Détrminants d la probabilité d êt dvnu chômur quat ans plus tard Probabilité d'êt au chômag 4 ans après Transition d à Transition d à Odds Ratio IC à 95 % Odds Ratio IC à 95 % Bonn santé 1,0 1,0 Mauvais santé 1,6** [1,2-2,1] 1,9*** [1,3-2,8] Santé non déclaré 1,8*** [1,3-2,4] 1,3 [0,8-1,9] Pas d maladi incapacitant 1,0 1,0 Au moins un maladi incapacitant 1,2 [0,9-1,5] 1,4 [1,0-2,0] Maladis non nsignés 1,5* [1,0-2,2] 1,2 [0,8-1,9] Pas d'ald 1,0 1,0 Affction d longu duré (ALD) 1,8* [1,0-3,3] 1,3 [0,7-2,8] ans 1,0 1, ans 1,0 [0,7-1,5] 1,2 [0,8-2,0] ans 0,9 [0,6-1,4] 1,2 [0,7-2,1] ans 1,0 [0,7-1,6] 1,1 [0,6-2,0] ans 2,1*** [1,4-3,2] 2,4** [1,4-4,1] Fmm 1,4* [1,1-1,7] 1,7** [1,2-2,3] Homm 1,0 1,0 Nivau d'étuds non nsigné 1,7 [0,6-5,0] 0,8 [0,2-2,5] Primai 1,3 [1,0-1,8] 1,4 [0,9-2,2] Pmir cycl 1,0 1,0 Scond cycl 1,1 [0,8-1,5] 0,9 [0,6-1,5] Étuds supérius 0,6* [0,4-0,9] 0,8 [0,5-1,2] Contrat d travail à duré détrminé 3,0*** [2,0-4,5] 3,5*** [2,3-5,3] Contrat d travail à duré indétrminé 1,0 1,0 Coupl avc nfants 1,0 1,0 Prsonn sul 2,1** [1,3-3,4] 1,9 [0,9-3,7] Famill monopantal 1,2 [0,6-2,4] 2,3* [1,2-4,5] Coupl sans nfant 1,3 [0,9-1,9] 1,5 [0,9-2,4] Auts typs d ménag 1,8** [1,2-2,7] 2,1** [1,3-3,6] Au moins un nfant d 0 à 5 ans 1,0 [0,7-1,4] 1,8** [1,2-2,8] Pas d'nfant d 0 à 5 ans 1,0 1,0 Not : suils d significativité : * 5 %, ** 1 %, *** 0,1 %. Lctu : par rapport à la situation d réfénc qui corspond à un prsonn n bonn santé, un prsonn s déclarant n mauvais santé n a1,6 fois plus d risqu d'êt au chômag à la périod Donnés socials - La société français 541 édition 2006

10 7 Santé t protction social Un mauvais état d santé accroît l risqu d dvnir chômur Ls écarts sont moins forts, mais stnt très marqués pour ls sortis vrs l chômag : 9,4 % ds prsonns s déclarant n mauvais état d santé n sont au chômag n , alors qu suls 5,3 % ds prsonns n bonn santé sont dans c cas. Pour la périod suivant, cs proportions s élèvnt à 6,8 % pour ls prsonns n mauvais santé t 3,1 % pour ls prsonns n bonn santé (figu 6). L fft d la mauvais santé sur l risqu d dvnir chômur st nco plus marqué lors d la duxièm périod au cours d laqull ls taux d chômag n Franc s sont réduits, c qui st cohént avc l hypothès d sélction par la santé (Dsplanqus, 2001 ; Msrin, 2000). élvé pour ls fmms qu pour ls homms t égalmnt dux fois plus élvé pour ls prsonns âgés d 50 à 54 ans t pour ls prsonns suls ou ls auts typsdménags.lsprsonns ayant un contrat d travail à duré détrminé ont un risqu troisfoisplusélvédpassag au chômag, alors qu clls qui ont fait ds étuds supérius sont protégés du chômag. La mauvais santé st donc associé non sulmnt à un risqu d inactivité accru, mais aussi à un risqu d chômag plus important. Ell xpliqu n parti la Dsplanqus G., «Efft d sélction t disparités d mortalité». Travail, Santé, Viillissmnt, Rlations t évolutions, Toulous, Octarès Éditions, Pour n savoir plus sorti d mploi vrs l chômag t flèt ds phénomèns d xclusion par ls mployurs, ou d éloignmnt volontai à l initiativ ds mployés, n raison d un incapacité à fai fac aux contraints d l mploi. L état d santé n st qu un ds facturs n ju dans la décision d licncimnt ds mployurs, dans la décision ds individus d arrêtr d travaillr ou dans lurs capacités à trouvr un mploi. Il fait toutfois parti ds élémnts à pnd n compt, n complémnt ds approchs strictmnt économiqus, pour un millu compréhnsion ds trajctois profssionnlls. Montil C., Robrt-Bobé I., «Ls difféncs socials d mortalité : n augmntation chz ls homms, stabls chz ls fmms», Ins Pmiè, n 1025, À âg, sx, nivau d éducation, typ d contrat d travail t composition du ménag donnés, ls prsonns s déclarant n mauvaissantéontplusdrisqud dvnir chômurs. C risqu st nt 1,5 t 2 fois plus élvé (figu 8). L risqu d chômag ultériur st un fois t dmi plus Haut Comité d la Santé publiqu, «La progssion d la précarité n Franc t ss ffts sur la santé», Rnns, Éditions ENSP, Msrin A., «La surmortalité ds chômurs : un fft catalysur du chômag?», Économi t Statistiqu, n 334, Ins, Saul-Cubizolls M-J. t al., «État d santé prçu t prt d mploi». Travail, santé t viillissmnt. Rlations t évolutions avc l âg. Toulous, Octarès Éditions, Srmt C., Khlat M., «La santé ds chômurs n Franc: vu d la littératu». Rvu d Épidémiologi t d Santé publiqu, n 52, Donnés socials - La société français 542 édition 2006

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des Compagni La Capital La positiv -Aucun xamn médical n st rquis lors d l adhésion. Il vous suffit d répondr à 4 qustions d admissibilité. L montant d la protction st choisi unité d 2 500 $ avc un maximum

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse,

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse, Pirr Cahuc a, Marc Frracci b avc la contribution d Jan Tirol c t Étinn Wasmr d L apprntissag au srvic d l mploi Documnt sous EMBARGO jusqu au 07/01/2015 11 hurs Ls nots du consil d analys économiqu, n

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

La conduite après usage de cannabis et les jeunes

La conduite après usage de cannabis et les jeunes www.cclt.ca www.ccsa.ca Résumé thématiqu La conduit après usag d cannabis t ls juns L présnt résumé fait parti d'un séri d quatr documnts présntant un aprçu ds donnés scintifiqus actulls sur ls ffts d

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

Initiation à la virologie Chapitre IV : Diagnostic viral

Initiation à la virologie Chapitre IV : Diagnostic viral Initiation à la virologi Chapitr IV : Diagnostic viral [www.virologi-uclouvain.b] Objctifs du modul Nous disposons d outils d laboratoir nous prmttant d détctr ls infctions virals t lurs ffts. Lorsqu on

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes «COMBATTRE LES BLEUS» C qu signifi l programm social ds Consrvaturs pour ls fmms La 13 Conférnc national d la condition féminin du CTC Documnt d conférnc L hôtl Crown Plaza Ottawa L hôtl Ottawa Marriott

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION :

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION : DATE : 8 Octobr 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ls atlirs d la mécaniqu général ; ls activités d transformation d métaux ; la fabrication d articls métalliqus ; la fabrication d mnuisri

Plus en détail

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux La transformation t la mutation ds immubls d buraux Colloqu du 14 févrir 2013 L group d travail sur la transformation ds immubls d buraux a été lancé n novmbr 2011 à la dmand du consil d administration

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés Dmand d prêt PRET ACCESSION AUTRES Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Natur du projt Dat d dépôt du dossir Achat Trrain Construction ou Achat logmnt nuf Acquisition sans travaux Autrs

Plus en détail

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1 P* / P* / P DEVOI SUVEILLE DE PHYSIQUE N 6 sptmbr 4 POBLEME : ASSOIATION DE IUITS On analys, à laid dun oscilloscop, l circuit ci-contr comportant un génératur d tnsion E,r ( ), rprésnté dans l cadr pointillé,

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Une conférence de la communauté Dirigeants de PME-PMI de Grenoble Ecobiz

Une conférence de la communauté Dirigeants de PME-PMI de Grenoble Ecobiz Un conférnc d la communauté Dirigants d PME-PMI d Grnobl Ecobiz Sécurité dans l ntrpris : un obligation d résultat L cadr réglmntair d la sécurité dans l ntrpris tnd à s durcir t à rtnir d plus n plus

Plus en détail

Fonction logarithme exercices corrigés

Fonction logarithme exercices corrigés Trminal S Fonctions Logarithms Vrai-Fau Fonction ln, EPF 6 Equation, Franc 4 4 Dérivés t ln 4 5 Primitivs t ln 6 Calcul d limits 5 6 7 Résolution (in)équations 7 8 Avc ROC 8 9 Dérivation t ncadrmnt 9 Fonction+équation,

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES

NOUVELLES TECHNOLOGIES ,..- ~1.J l ~, ri ~.~ f;.if' " " f;, "-., K' SECTEUR ARTISANAL ET NOUVELLES TECHNOLOGIES EVOLUfION DES PRATIQUES DE CHANTIER Stphan Comb} G.A.M.S.A.U. Juin 1986 _ I_ I. ECOLE D'ARCHITECTURE ~~ UARSElttE

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

MNG-6006 : La dimension humaine

MNG-6006 : La dimension humaine MNG-6006 : La dimnsion humain NRC 89950 Automn 2012 Tmps consacré : 3-0-6 Crédit(s) : 3 C cours vis à snsibilisr l'étudiant à l'importanc ds aspcts humains dans la gstion ds organisations t à lui prmttr

Plus en détail

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal Option Montréal Pour un PMAD rcntré sur l dévloppmnt d Montréal Consultations sur l Plan métropolitain d aménagmnt t d dévloppmnt (PMAD) Mémoir présnté à la Communauté métropolitain d Montréal l pouvoir

Plus en détail

Produits à base de cellules souches de pomme

Produits à base de cellules souches de pomme Soins Visag Produits à bas d clluls souchs d pomm NEW! Profssionnal & Rtail Shakr Mask pl-off Shakr Mask cristally (wash-off) Srum Crèm A Full Srvic : Formulation R&D Manufacturing Packaging Soin Visag

Plus en détail

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes Oic ds ponts t chaussés du canton d Brn Protction contr l bruit routir Ritrstrass 11, 3011 Brn 031 633 35 11 Fich tchniqu Fnêtrs insonorisants Mars 2014 4 édition Fich tchniqu sur ls nêtrs insonorisants

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali Ls procédurs budgétairs ds ministèrs d l'éducation au Mali Ctt étud a été préparé dans l cadr du projt sur «Ls procédurs d préparation t d'xécution du budgt ds ministèrs d V éducation» dirigé par Srg Péano

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion?

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion? Commnt rmplir votr Bulltin d Adhésion? BESOIN D AIDE? Applz Boursorama Banqu au 0 800 09 20 09 N Vrt APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE À rtournr à : Boursorama Banqu - Srvic ouvrtur d compt Libr répons

Plus en détail

C URRIC U LU M V IT A E

C URRIC U LU M V IT A E PROGRAMME DES JEUNES CADRES / YOUNG PROFESSIONALS PROGRAMME C URRIC U LU M V IT A E (A établir n 3 xmplairs dactylographiés, qui doivnt êtr nvoyés au Chf, Sction d la formation & du dévloppmnt d carrièr,

Plus en détail

L école de l Accompagnement

L école de l Accompagnement L'Écol : un vocation Après douz annés d'xistnc, l'écol affirm sa vocation : êtr un liu d profssionnalisation pour ls acturs ds métirs d l'accompagnmnt. Ls praticins confirmés trouvnt dans l'écol d l'accompagnmnt

Plus en détail

Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février 2010. Informations sur la Qualité de l Air en Picardie

Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février 2010. Informations sur la Qualité de l Air en Picardie n 73 / janvir-févrir 21 Informations sur la Qualité d l Air n Picardi Ls odurs n u ' d c la p n Mis sur v i t c a f l o l l vil o p o r t é ns M Ami Pags 4 à 9 : rtrouvz ls chiffrs d la qualité d l air

Plus en détail

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité Mutull anté Auto-ntpnu Lancz-vou n tout éénité Vou voilà lancé n tant qu auto-ntpnu Bavo! C égim va vou pmtt d complét vo vnu n xçant un avoi fai ou un activité qui vou tint à cœu! Avc c nouvau dépat,

Plus en détail

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de.

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de. Bas d donnés bibliographiqu alpau.org Typ d Autur Titr d Titr du Editur Anné Vol. N Dat d Paginatio résumé mots clfs mots documnt l'ouvrag/titr d périodiqu n clfs fix l'articl Jnni Robrt Qul puplmnt pour

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

appel à tous les artistes en herbe!

appel à tous les artistes en herbe! 04 N E AZIN G A LE MA DCPP CE DE L E FRAN ILE D E N Z F D J U I N 2 0 0 9 Êtr un agnt à la DCPP Il d Franc : appl à tous ls artists n hrb! IDF Zin lanc un concours d dssin sur l thèm Êtr un agnt à la DCPP

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni Ls placmnts éthiqus : ntr défis t opportunités Patrick Barisan Sintsi a cura di Luisa Crisigiovanni L invstimnto socialmnt rsponsabil è un invstimnto ch tin conto sia di imprativi finanziari sia tici,

Plus en détail

L alignement stratégique : déterminant de la performance (étude empirique

L alignement stratégique : déterminant de la performance (étude empirique Résumé Ctt rchrch a pour but d démontrr qu l alignmnt stratégiqu ds TIC, avc la stratégi (précisémnt stratégi d partnariat ou pratiqu d collaboration) t la structur organisationnll d un PME, put avoir

Plus en détail

La lettre du Bureau Asie-Pacifique

La lettre du Bureau Asie-Pacifique La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : o N 13 - davril µ Juin 2002 L'Agnc univrsitair d la Francophoni fêt son 40 annivrsair à Phnom-Pnh, Cambodg

Plus en détail

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer sommair Actualités agricols...p. 2 Ls Informations Agricols Vndrdi 10 2014 - HEBDO - 66 Anné - N 2779 - Prix : 1,54 Commission paritair n 0414 T 82968 - ISSN : 1149-3321 Aids aux fourrags (CG 40) t aid

Plus en détail

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant.

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant. N 20 - Déc 08 v l'af d s o f ls in Touts jour sur miss A Rnns www.-volontairs.org/rnns Bénévol pour quoi? 315 bénévols désormais, t on s'arrêt là pour l'instant. On s'arrêt car vous êts un bonn soixantain

Plus en détail

Structures et mécanismes

Structures et mécanismes Structurs t mécanisms Bloc 1 : L rndmnt, c st important Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Il xist six machins simpls, soit l lvir, la

Plus en détail

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre Bloc 1 : La stabilité, un qustion d équilibr Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Structur Un structur st un form qui résist aux forcs qui,

Plus en détail

Thèse. Doctorat en Sciences

Thèse. Doctorat en Sciences Ministèr d l Ensignmnt Supériur t d la Rchrch Scintifiqu Univrsité Frhat Abbas, Sétif Faculté d Tchnologi Départmnt d Elctroniqu Thès Présnté par M. LAIB Salah-Eddin Pour l Obtntion du Diplôm d Doctorat

Plus en détail

PAR. été 2014. Les Affaires Plus

PAR. été 2014. Les Affaires Plus s, nag un é m t st ds cs é étai n l i n na rb la c Pou r ls fi Et si amill. f gér -têt r sa ntr r s ifi cas onsidé ptit E sign c d m un nd PM ants. f a com? Qu an, n RD pris, mam SA ES a L p TE pa ET CH

Plus en détail

L environnement Windows et la gestion des dossiers et fichiers

L environnement Windows et la gestion des dossiers et fichiers Modul 3 L nvironnmnt Windows t la gstion ds dossirs t fichirs Duré : 6h (3 séancs d 2h) Ls trois séancs d dux hurs s articulnt d la façon suivant : Séanc 1 : comprndr l fonctionnmnt d Windows t s rpérr,

Plus en détail

Bureau de décision et de révision

Bureau de décision et de révision 2 Burau d décision t d révision 21 Rôl d'audincs 22 Décisions 30 janvir 2014 - Vol 11, n 4 8 21 RÔLES D AUDENCES RÔLE DES AUDENCES N 1 PARTES D Autorité ds marchés financirs (Girard t al) Danil Pharand

Plus en détail

Partie II Section A: Compréhension orale (Valeur: 25%)

Partie II Section A: Compréhension orale (Valeur: 25%) Parti II Sction A: Compréhnsion oral (Valur: 25%) Tâch 1 (5%) Rgardz attntivmnt ls imags ci-dssous. Pour chaqu group d quatr imags, vous allz ntndr dux fois un phras. Ombrz la lttr corrspondant à la millur

Plus en détail

Date de publication : Juillet 2014

Date de publication : Juillet 2014 : n o i s s Prof n è c s n r u t t m u d c r u o s r t s â r é h T r u i d ss l o a d n Un natio tr n C 4 1 0 2 t l l i u J 2 Profssion : mttur n scèn Mttr n scèn, st-c un métir? On rconnaît l mttur n

Plus en détail

papcardone@papcardone.com CASIO D 20 Mémoire du grand total CASIO ECO Affichage 8, 10 ou 12 chiffres Tous les calculs de bases Calcul de taxes

papcardone@papcardone.com CASIO D 20 Mémoire du grand total CASIO ECO Affichage 8, 10 ou 12 chiffres Tous les calculs de bases Calcul de taxes iv r a is o n assu L Li cardon Calculatrics d burau v ra i s o n a ss u CASIO D 20 M02690 M02672 M02667 CASIO DM 1200 (12 chiffrs) CASIO DM 1400 (14 chiffrs) CASIO DM 1600 (16 chiffrs) M02689 CASIO D 20

Plus en détail

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ AlgoTl 2003 (dpt-info.labri.fr/algotl03) Banyuls-sur-mr, 12-14 mai 2003 Exposé invité, mardi 13 mai, 9h-10h Évaluation d prformanc t optimisation d résaux IP/MPLS/DiffSrv par Fabric CHAUVET Jan-Mari GARCIA

Plus en détail

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL L'INSA n poch LIVRET D ACCUEIL 2014/2015 Binvnu à l'insa! Votr écol L Institut National ds Scincs Appliqués d Toulous (INSA) st un Grand Ecol publiqu d Ingéniurs n 5 ans, sous tutll du Ministèr d l'éducation

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord 11060232_rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 Maison l Emploi Sarth Nord sommair La Maison l Emploi Sarth Nord n 2010 p. 2 La Maison l Emploi Sarth Nord : un résau partnairs

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

PIERRE PAPIER. Mission remplie pour les societes

PIERRE PAPIER. Mission remplie pour les societes Pays : ranc Périodicité : bimnsul at : 20 MAR/02 AR 15 Pag d l'articl : p.1,8,10,12 Journalist : Pélagi Trly Pag 1/7 PIERRE PAPIER Ls CPI tinnnt l cap n s'adaptant» L rndmnt ds CPI s maintint audssus ds

Plus en détail

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51 xp rtis SOMMAIRE Didir Désrt L industri pharmacutiqu à la rchrch d un nouvau modèl économiqu... p. 52 Claud Allary Julian Ozdowski Stratégis pour l innovation pharmacutiqu p. 56 Véroniqu Chabrnaud Dévloppr

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES L'assmblé communal d Blfaux Vu : La loi du 27 sptmbr 1990 sur la prophylaxi t ls soins dntairs; l règlmnt

Plus en détail

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES Éditions Éditions Bon d command 015-0 un pu, baucoup, à la foli! Format numériqu n vnt au www. 006-009, Éditions CFORP, activités AVEC DROITS DE REPRODUCTION. 08:8 Pag 1-1 r un pu, baucoup, a la foli!

Plus en détail

ANNEXE A : MATRICES DE MAC

ANNEXE A : MATRICES DE MAC Annx ANNEXE A : MARICES DE MAC La matrc d MAC (Modal Auranc Crtron) au applé matrc d corrélaton modal t ouvnt utlé pour la comparaon ntr dux nmbl d mod propr [Y ] t [Y ]. Sont : [{ } { k} { N } ] { } {

Plus en détail

AGRANDISSEMENT DES INSTALLATIONS PORTUAIRES DU PORT DE TROIS-RIVIÈRES Description de projet désigné Sommaire

AGRANDISSEMENT DES INSTALLATIONS PORTUAIRES DU PORT DE TROIS-RIVIÈRES Description de projet désigné Sommaire AGRANDISSEMENT DES INSTALLATIONS PORTUAIRES DU PORT DE TROIS-RIVIÈRES Dscription d projt désigné Sommair Administration portuair d Trois-Rivièrs 131-P-0007772-0-01-100-EN-R-0003-01 Avril 2015 AGRANDISSEMENT

Plus en détail

Assurer les proposants donneurs de rein

Assurer les proposants donneurs de rein Nwsttr SCOR Goba Lif Nwsttr SCOR Goba Lif Févrir Profssur Eric Thrvt, Srvic d Néphroogi, Hôpita Europén Gorgs Pompidou, Paris, Franc Pourquoi s Pays-Bas sont-is champion du mond pour nombr d donnurs vivants

Plus en détail

10ANNI. La force de la TCAÎM : SES MEMBRES VERS AIRE. Table de concertation des aînés de l'île de Montréal

10ANNI. La force de la TCAÎM : SES MEMBRES VERS AIRE. Table de concertation des aînés de l'île de Montréal La forc d la TCAÎM : SES MEMBRES Tabl d concrtation ds aînés d l'îl d Montréal LA TCAÎM EN BREF Historiqu L 20 sptmbr 2000, lors d son Assmblé d fondation, la Tabl d concrtation ds aînés d l îl d Montréal

Plus en détail

Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés?

Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés? Titrgs cidobsiqus d mélngs contnnt un spèc fort t un spèc fibl : succssifs ou simultnés? Introduction. L'étud d titrgs cidobsiqus d mélngs d dux ou plusiurs cids (ou bss) st un xrcic cournt [-]. Ls solutions

Plus en détail

LE programme du casino septembre - décembre 2013

LE programme du casino septembre - décembre 2013 LE programm du casino sptmbr - décmbr 2013 Un an déjà! Pascal Passarlli Dirctur Général C st la rntré La météo s dégrad, ls jours raccourcissnt t l moral st souvnt aussi gris qu l cil. Hurusmnt, l casino

Plus en détail

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration Info Rsto Mai - Juin 2011 Par ls délégués ds 4 èms Dans l cadr d la Commission Rstauration Editorial Jûnr st dvnu à la mod. En tout cas, mangr très pu l st. Pour simplifir, ls fills n mangnt pas pour «fair

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail