Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ"

Transcription

1 AlgoTl 2003 (dpt-info.labri.fr/algotl03) Banyuls-sur-mr, mai 2003 Exposé invité, mardi 13 mai, 9h-10h Évaluation d prformanc t optimisation d résaux IP/MPLS/DiffSrv par Fabric CHAUVET Jan-Mari GARCIA Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

2 Pris n compt d la QoS n optimisation o Évolution constant l Croissanc ds communications mobils t ds trafics d donnés l Nouvlls tchnologis l Concurrnc xacrbé => optimisation périodiqus ds résaux o Nouvlls applications multimédia l Nouvaux srvics l Différnciation d srvic l Garanti d QoS => intégré la QoS dans l optimisation ds résaux Alors qu ls 2 monds sont séparés l évaluation d prformanc, fils d attnt l optimisation d résaux Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

3 Sommair o Contxt l Projt RNRT OPIUM o QoS : Qualité d srvic l Pourquoi offrir la QoS sur Intrnt? l La solution DiffSrv l Évaluation d prformanc l Évaluation par simulation l Évaluation analytiqu o Opt. : OPTIMISATION DE RÉSEAUX l Commnt offrir la millur QoS au moindr coût? l La solution MPLS l Routag l Dimnsionnmnt, concption t xtnsion o Conclusion Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

4 Sommair o Contxt l Projt RNRT OPIUM o QoS : Qualité d srvic l Pourquoi offrir la QoS sur Intrnt? l La solution DiffSrv l Évaluation d prformanc l Évaluation par simulation l Évaluation analytiqu o Opt. : OPTIMISATION DE RÉSEAUX l Commnt offrir la millur QoS au moindr coût? l La solution MPLS l Routag l Dimnsionnmnt, concption t xtnsion o Conclusion Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

5 Contxt : Projt RNRT OPIUM o Optimisation d la Planification ds Infrastructurs ds résaux Mobils o Objctif l Dévloppr un outil d planification t d optimisation ds résaux IP avc pris n compt d la Qualité d Srvic Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

6 Contxt : Projt RNRT OPIUM o Optimisation d la Planification ds Infrastructurs ds résaux Mobils o Partnairs LAAS-CNRS Toulous Bouygus Tlcom Vélizy Dlta-Partnrs Toulous LIMOS Clrmont-Frrand o Subvntionné par l RNRT (Mars 2001-Juin 2003) Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

7 Contxt : Projt RNRT OPIUM o Optimisation d la Planification ds Infrastructurs ds résaux Mobils o Organisation Modélisation du trafic Evaluation d la QoS Spcifications tchniqus Dévloppmnt logicil & validation Algorithms d optimisation (routag, dimnsionnmnt, topologi) Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

8 Sommair o Contxt l Projt RNRT OPIUM o QoS : Qualité d srvic l Pourquoi offrir la QoS sur Intrnt? l La solution DiffSrv l Évaluation d prformanc l Évaluation par simulation l Évaluation analytiqu o Opt. : OPTIMISATION DE RÉSEAUX l Commnt offrir la millur QoS au moindr coût? l La solution MPLS l Routag l Dimnsionnmnt, concption t xtnsion o Conclusion Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

9 QoS : Pourquoi offrir la QoS sur Intrnt? o Principaux indicaturs d Qualité d Srvic (QoS) l Délai du trafic ntr la sourc t la dstination l Prts d trafic durant l transport sur l résau l Gigu = écart-typ du délai o Offrir d la Qualité d Srvic (QoS) = Introduir ds mécanisms tnant compt ds spécificités ds srvics afin d attindr un crtain nivau d prformancs IP Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

10 QoS : Pourquoi offrir la QoS sur Intrnt? o Pas d QoS sur ls résaux IP (Intrnt Protocol) l Paquts IP achminés d «nœud-n-nœud» l Pas d considération d la natur du contnu, ni d l état du résau l Pas d résrvation d rssourcs l Pas d contrôl d admission l Bst Effort, sans garanti d QoS IP Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

11 QoS : Pourquoi offrir la QoS sur Intrnt? o Arrivé d srvics d naturs différnts l Téléphoni : «tmps rél» intractif l Flux vidéo : «tmps rél» unidirctionnl l Transfrts d donnés, «Non tmps rél» o Classmnt ds srvics par rapport à lur snsibilité aux délais t aux prts Toléranc aux prts Convrsation Audio t Vidéo Mssagri Vocal Straming Audio t Vidéo Fax Snsibl aux prts Tlnt Jux intéractifs E-commrc WWW- Browsing FTP Imags Paging Notification d arrivé d SMS Consrsationnl Intéractif Straming Background (délai << 1 sc.) (délai 1 sc.) (délai < 10 sc.) (délai > 10 sc.) Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

12 QoS : Pourquoi offrir la QoS sur Intrnt? o Intérêts d introduir d la QoS sur IP l Mutualisr ls résaux IP pour tous typs d srvics t d clints l Offrir un plat-form multisrvic o Nécssité d ajout d mécanisms l pour garantir la qualité attndu d bout-n-bout l pour offrir un qualité adapté à chaqu class d srvics o Cpndant, ls mécanisms d QoS n pourront êtr déployés t garantis qu sur la portion d résau d l opératur Œ Un solution : la tchnologi DiffSrv l distribué dans ls équipmnts du résau pour facilitr sa mis n œuvr Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

13 QoS : La solution DiffSrv o Différnciation d Srvics (DiffSrv) IN Intrnt Routur OUT Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

14 QoS : La solution DiffSrv Routur o Différnciation d Srvics (DiffSrv) IN Classification Marquag Gstion du rmplissag ds fils - Classification ds flux/paquts - Contrôl d admission - Marquag - Mis n fils d attnt - Détction d congstion - Politiqus d supprssion d paquts Ordonnancmnt - Priorisation - Politiqus d srvic ds fils OUT Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

15 QoS : Évaluation d prformanc o IN : Modélisr l trafic l ls caractéristiqus (arrivé, auto-similarité ) l d chaqu class d srvics (voix, i-mod, transfrt d fichirs, vidéo straming ) l ls ffts ds couchs protocolairs (TCP/IP) IN o Modélisr ls mécanisms d différnciation d srvics l l contrôl d admission l ls politiqus d supprssion ds paquts l ls politiqus d srvic Routur o OUT : Modélisr QoS l délai, prt, gigu l d bout-n-bout l par class d srvics OUT Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

16 QoS : Évaluation d prformanc o POURQUOI? o COMMENT? l Connaîtr la qualité d srvic offrt l Simulation événmntill l Configurr l paramétrag DiffSrv l Simulation hybrid l Optimisr l résau n prnant n compt la QoS l Évaluation analytiqu Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

17 QoS : Évaluation par simulation o Simulation événmntill l = rproduction fidèl d la suit ds événmnts l Génératurs d trafic Audio (modèls On-Off codcs G711, G726 t G729) Vido (MMPP-M Codc H261, MPEG1, MPEG2, MJPEG) Data (Tlnt, FTP, SMTP, NNTP) protocol TCP HTTP (Modèl On-Off, HTTP 1.0 t HTTP 1.1), lois générals (Poisson, détrminist, Gamma, Lognormal, Parto ) l Profils très différnts (pour un mêm quantité d donnés transmiss) Constant Exponntill Audio : G711 Vido : MPEG2 TCP Débit instantané d sourcs multimédia Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

18 QoS : Évaluation par simulation Nivau Sssion Nivau Rafal Nivau Paqut Comportmnt d la population ds utilisaturs d un nœud d accès. Comportmnt ds Applications Génération d événmnts corrélés : Modèl M/G/ Lois d génération ds intr-arrivés d événmnts Par typ d Application Par Périod : Tranch Horair, jour, smain, mois Génération d comportmnt convrsationnl : Procssus ON-OFF Agrégation d comportmnt convrsationnl : Procssus MMPP-M (agrégation D IPP) Constant Exponntill Gamma Parto Normal Log-Normal TCP (plusiurs) Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

19 QoS : Évaluation par simulation o Simulation événmntill l Agrégation ds sourcs d trafic Vidéo, Codc Mpg1, M/G/oo Proba bility dnsity fonction 2 flux Intr-arrival (sconds) Probability d nsity fonction 8 flux 12 flux Intr-arrival (sconds) Intr-arrival (sconds) Probability dnsity fonction l Rproduction ds mécanisms DiffSrv Classification ds flux/paquts, contrôl d admission, marquag : CAR Détction d congstion, supprssion d paquts : Tail drop, WRED Priorisation, politiqus d srvic ds fils : Priority, WFQ, CBWFQ, LLQ l Validation par xpérimntation sur ds routurs CISCO Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

20 QoS : Évaluation par simulation o Simulation hybrid l Basé sur la théori du trafic différntil un équation différntill pour chaqu flot sur chaqu rssourc un équation différntill pour chaqu rssourc partagé l Hybrid = événmntill + analytiqu chaqu équation st soit évalué analytiqumnt (approximation) soit par la moynn ds événmnts simulés (msurs ds événmnts discrts) l Parallèlisation Partition (calcul synchronisé d chaqu pas d tmps t) D simulations indépndants l Intérêts majurs Compromis adaptabl ntr tmps d xécution t précision Intégration d trafics événmntils dans un outil d simulation rapid Précision accru sur ds élémnts choisis (rssourcs ou flux) l 2 agrégations hybrids Intrconnxion d sous-résaux événmntils t analytiqus Suprposition d flux événmntils t différntils (analytiqus) Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

21 QoS : Évaluation par simulation o Simulation hybrid : xmpl xplicatif d intrconnxion l Fils d attnt M/M/1/ µ 1 = 1 µ 2 = 1,25 µ 3 =1,5 événmntil TE ( ) TS 1 ( t ) 1 t ~ TE 2 ( t) analytiqu événmntil TE 3 ( t) TS 2 ( t ) TS ( t 3 ) Hybrid (5000 trajctoirs) Événmntil (5000 trajctoirs) X (t) X (t) Nœud 1 Nœud 2 Nœud 3 λ=te 1 =0.5 λ= TE 1 =0.4 t t Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

22 QoS : Évaluation par simulation X (t) o Simulation hybrid : xmpl xplicatif d suprposition l Fils d attnt M k /M/1 λ a (t) = 0.4 p/s λ (t) = 0.2 p/s Tmps : 0,37s TE 1 ( ) 1 t (analytiqu) λ : +15% Sourc 1 analytiqu Sourc 2 analytiqu (événmntil) TE 2 1 ( t) (analytiqu) t X (t) ~ µ 1 clint/s Tmps : 10,4s λ : +15% Sourc 1 événmntill Sourc 2 analytiqu analytiqu X (t) µ événmntil µ q Tmps : 38,5s TS 1 1 ( t ) 2 TS 1 ( t) trajctoirs λ : +15% t t (Fil fictiv) Taux d srvic Sourc partil 1 événmntill (événmntil) µ q Sourc (t) = µ 2 événmntill λ a (t) Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

23 QoS : Évaluation par simulation o Simulation hybrid : xmpl d suprposition l 3 sourcs poisonninns, combinaison d priorité t WFQ 100 p/s Flux 1 PRIO p/s 17% µ Flux p/s µ = 1000 p/s Flux 3 83% WFQ Tout événmntil Tout Analytiqu Errur rlativ Hybrid (flux 1) Errur rlativ Hybrid (flux 3) Errur rlativ Charg Fil % % % Charg Fil % % % Charg Fil % % % Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

24 QoS : Évaluation par simulation o D l événmntil à l analytiqu l Tmps d xécution Cas xtrêm hybrid avc 31 nouds événmntils t 8 nouds analytiqus 50 0 Événmntil Hybrid Analytiqu 2 % l Précision Charg 2.5% Délai d bout n bout Errur par rapport à la simulation événmntill 0.2% Errur maximum Errur moynn Écart-typ 0.5% Errur maximum Errur moynn Écart-typ Simulation hybrid Simulation analytiqu Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

25 QoS : Évaluation analytiqu o Modèl IP simpl => utilisé dans ls algorithms d optimisation 1 typ d flux, 1 fil d attnt l Non borné : M/M/1, M/D/1, M/G/1 l borné : M/M/1/N, M/D/1/N o Modèl IP DiffSrv 1 typ d flux, Multi-class (plusiurs fils) l Priorité M/G/1 l GPS WFQ M/G/1 o Modèl IP multi-flux Plusiurs typs d flux, 1 fil d attnt FIFO t dans ds fils séparés l M k /M k /1 l M k /D k /1 l M k /G k /1 Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

26 QoS : Évaluation analytiqu o Divrsités ds flux l Trafic audio Taill d paquts fix suivant l Codc Taill d paquts faibl comparé au rst du trafic l Trafic vidéo Taill d paquts variabl dans l tmps Distribution d taill d paqut l Trafic intrnt Grand différnc d taill ntr tlnt t FTP o Hypothès : Tmps d émission d un paqut dans un routur st proportionnl à la taill du paqut => Tmps d srvic différnt pour ds applications différnts dans un mêm routur => Intérêts ds modèls l M k /M k /1, M k /D k /1, M k /G k /1 Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

27 QoS : Évaluation analytiqu o Fil FIFO M k /G k /1 : n régim stationnair l Donnés Intnsité du flux k (n paqut/s.) Taux d srvic moyn du flux k Momnt d ordr 2 du srvic du flux k Factur d utilisation du flux k Factur d utilisation global l Charg moynn total par flux k Tmps d srvic propr au flux l Délai moyn induit pour l flux k T k ρ ρ = = k K k = 1 ρ X k = λ µ k k k = λ k µ k ρ k + K λ k 1 Σ σ j = 1 + µ 2(1 k σ 2 k K Σ j = 1 2(1 2 j λ ρ σ j ) 2 j λ ρ j ) Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

28 QoS : Évaluation analytiqu o Fil FIFO M k /D k /1 : n régim stationnair t transitoir l Donnés Intnsité (n paqut/s.) Taill ds paquts (n octt) λ 1 = 100 λ = 10 λ θ = = 2 θ = θ 3 = 500 µ µ k = θ Taux d srvic détrminist µ = bps Factur d utilisation du flux k ρ = 0,6 l Charg moynn total (n paqut) X 1 = 3,25 X 2 = 0,5 X 3 = 0,26 l Délai moyn induit (n s.) T 1 = 0,0325 T 2 = 0,05 T 3 = 0,13 k Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

29 Sommair o Contxt l Projt RNRT OPIUM o QoS : Qualité d srvic l Pourquoi offrir la QoS sur Intrnt? l La solution DiffSrv l Évaluation d prformanc l Évaluation par simulation l Évaluation analytiqu o Opt. : OPTIMISATION DE RÉSEAUX l Commnt offrir la millur QoS au moindr coût? l La solution MPLS l Routag l Dimnsionnmnt, concption t xtnsion o Conclusion Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

30 Commnt offrir la millur QoS à moindr coût? o Principals problématiqus d optimisation l Court trm : routag ds flux dans l résau l Moyn trm : dimnsionnmnt ds rssourcs du résau l Long trm : concption t xtnsion du résau avc pris n compt d la qualité d srvic o Enjux l financir : coûts d installation t d mis à jour ds équipmnts l srvic : garanti d la QoS d bout-n-bout délivré aux clints l suprvision : aid à la décision t à la gstion automatiqu du résau Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

31 Opt. : La solution MPLS o Opn Shortst Path First (OSPF) = routag d proch n proch au plus court (métriqu OSPF) o Multi-Protocol Labl Switching (MPLS) = commutation ds labls ds paquts L2 L1 L1 L2 L3 L4 Dstination Origin o Intérêts l allègmnt du routag dans ls routurs intrns au résau l réduction du tmps d commutation (grâc aux labls) l ncapsulation ds paquts IP t compatibilité avc IP l intégration ds mécanisms d différnciation d srvics (DiffSrv) l flxibilité d l ingéniri d trafic Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

32 Opt. : La solution MPLS o Ls attributs ds chmins LSP l Idntifiant, origin (nœud Ingrss) t dstination (nœud Egrss) l Idntificatur d la class d routag (FEC) t ds classs d srvic l Band passant total du LSP, Nombr d bonds maximum autorisé l Priorité d maintin du LSP (Hold) l Protction (oui ou non) pour l établissmnt d un chmin d scours l Masqu d affinité du LSP avc ls rssourcs utilisés l Routag xplicit par crtains nœuds évntuls, (Métriqu du LSP) o induisnt ds contraints aux problèms d optimisation l affctation ds flux applicatifs aux classs d srvic DiffSrv l rgroupmnt ds flux clints pour la fonction d routag (FEC) l paramétrag ds algorithms d gstion ds rssourcs (DiffSrv) l paramétrag ds algorithms d routag (MPLS) l couplag ds différnts algorithms d routag (OSPF/MPLS, IS-IS/MPLS) l intégration ds différnts couchs l routag Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

33 Opt. : Routag o Objctifs l Évitr la congstion l S prémunir contr ls panns l Rspctr ls contraints d QoS (délai, prt, gigu ) Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

34 Opt. : Routag o Indicaturs considérés l Prt l Délai ( N ) X ( ) T = λ (1 P( N )) o Calcul d la QoS moynn avc (régim prmannt d un fil M/M/1/N) l Indicaturs évalués pour chaqu rssourc t pour chaqu flux l Agrégés d bout-n-bout produit ds (non) prts sur chaqu chmin d un flux somm ds délais sur chaqu chmin d un flux l Additionnés t pondérés par la quantité d paquts sur chaqu chmin d chaqu flux o Critèr à optimisr P N ( 1 ρ ) N + ( 1 ρ ) = 1 N + 1 ρ 1 ρ = 1 l Exmpl : combinaison linéair X ( ) Γ = α T + β N + 2 Nρ ( N + 1) ρ N + 1 = 1 ρ ρ + ρ N 2 P(N ) N + 1 N ρ ρ 1 ρ = 1 Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

35 Opt. : Routag o Contraints d multiflot l Consrvation d flux aux nœuds (aux prts près) l Quantité d flux à transmttr l Capacité ds rssourcs (lins t routurs) Ø Modèls linéairs (classiqus) : problèm polynomial o Contraints d routag l Limitation du nombr d chmins (mono-routag t K-routag) Ø Modèls linéairs n nombrs ntirs : problèm NP-difficil au sns fort o Contraints d QoS l Évaluation xplicit d la QoS Ø Modèls non-linéairs, voir non séparabls o Contraints d bout-n-bout l Nombr d sauts maximum l QoS d bout-n-bout d chaqu flux Ø problèms TRES complxs, intractabls avc ls outils du marché Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

36 Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43 Routag o LIMOS : Contraints d multiflot, d K-routag l voir xposé d Philipp MAHEY o BYTEL : Min Délai moyn d bout-n-bout s.c. d multiflot l Évaluation par un modèl arc-chmin (nombr d chmins TRES grand) l Équivalnt à l évaluation sur un modèl arc-sommt l Comparé à Min Délai moyn (par arc) s.c. d multiflot l Comparé à Min Band passant max s.c. d multiflot (QoS implicit) Opt. : u u P p p p u u x C q Q ) ( 1 1 π = u p u P p p p u u x C q Q ) ( 1. 1 δ π = E U u u P p p u p u q x C Q ) ( δ π = E x x C Q 1 1 E C x E 1 1 { } { } C x C C x C x C x C E C C E C C E E = = = = = min max 1 max 1 min

37 Opt. : Routag o Min Délai moyn d bout-n-bout s.c. d multiflot max min E C C x min 1 E E 1 C x min 1 Q E C x x l Band passant résidull (Mbps) l Band passant résidull rlativ (n %) l Occupation rlativ (n %) BP réduit d 8 % l Délai moyn par arc (n s.) l Délai moyn d bout-n-bout (n s.) Délai réduit d 55 % Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

38 Opt. : Routag o LAAS : Max QoS s.c. d multiflot, d mono-routag, d QoS, d bout-n-bout o ILSP (Itrativ Loading Shortst Path) l Algorithm d typ mill fuills : ajout succssif d quantum d trafic l Quantum routé au plus court au sns du critèr mis à jour l Génèr ds routs (t ls chmins d scours) pour chaqu flux (pas d contraints sur l nombr d routs) o OLS (Optimal Load Sharing) l Gradint projté sur ls routs (primairs) sélctionnés par ILSP (modélisation arc-chmin) l Répartit l trafic sur ls chmins d chaqu flux o ACO (Ant Colony Optimisation) l Huristiqu d typ fourmis l Tirag aléatoir indépndant d un rout pour chaqu flux l Tirag pondéré initialmnt par la répartition du flot d OLS, puis par la QoS induit Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

39 Opt. : Routag o Comparaison par rapport à Pcalc l Algorithm glouton intégré dans Trafic Enginring par Cisco Ntworks l Sélctionn l plus court chmin d l IGP (OSPF ou IS-IS) d plus grand band passant t d nombr minimum d sauts Pcalc Nœud Lin Flot Tmps d'xécution (n s.) Non routé ILSP-OLS-ACO Tmps d'xécution (n s.) Non routé ,01 0 0, ,03 2 2, ,06 1 8, , ,74 0 Précision d la QoS Moynn d la violation d QoS Pcalc ILSP-OLS-ACO Moynn d la violation d QoS Non routé Non routé 1% 25% 15 0% 0 0,1% 48,9% 87 0% 0 0,01% 50% 104 0,06% 3 Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

40 Opt. : Dimnsionnmnt o Objctifs l Dimnsionnr ls équipmnts du résau n vu d l évolution du trafic l Absorbr ls accroissmnts d trafic l Assurr la fiabilité du résau l Minimisr ls coûts d infrastructurs Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

41 Opt. : Concption t xtnsion o Objctifs l Optimisr la planification d l installation ds équipmnts l Répondr aux prspctivs d évolutions d l opératur (nouvlls tchnologis, nouvaux srvics) l Minimisr ls coûts d infrastructur o Algorithm tnant compt l d la volumétri prévu ds trafics l ds contraints financièrs d l opératur l ds contraints tchnologiqus (fiabilité, architctur) Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

42 Sommair o Contxt l Projt RNRT OPIUM o QoS : Qualité d srvic l Pourquoi offrir la QoS sur Intrnt? l La solution DiffSrv l Évaluation d prformanc l Évaluation par simulation l Évaluation analytiqu o Opt. : OPTIMISATION DE RÉSEAUX l Commnt offrir la millur QoS au moindr coût? l La solution MPLS l Routag l Dimnsionnmnt, concption t xtnsion o Conclusion Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

43 Conclusion o Cadr d évaluation d la QoS l Nécssité d prndr n compt la QoS pour IP l Évaluation précis par simulation pour connaîtr précisémnt la QoS offrt l Évaluation analytiqu pour êtr intégré dans l optimisation avc nécssité d simplification à validr a postriori par simulation o OPTIMISATION DE RÉSEAUX l Nécssité d êtr compétitif l Pris n compt d la QoS difficil mais FONDAMENTALE Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

44 AlgoTl 2003 (dpt-info.labri.fr/algotl03) Banyuls-sur-mr, mai 2003 Exposé invité, mardi 13 mai, 9h-10h Évaluation d prformanc t optimisation d résaux IP/MPLS/DiffSrv par Fabric CHAUVET Jan-Mari GARCIA Fabric CHAUVET, Jan-Mari GARCIA AlgoTl / 43

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

E. Daudigeos 1, V. Rouffiac 2,3, V. Clayette 4, Paule Opolon 5, G. Vassal 1, N. Lassau 2,3.

E. Daudigeos 1, V. Rouffiac 2,3, V. Clayette 4, Paule Opolon 5, G. Vassal 1, N. Lassau 2,3. CARACTERISATION DE LA CROISSANCE TUMORALE D UN MODELE DE GREFFE ORTHOTOPIQUE DE NEUROBLASTOME METASTATIQUE PAR ECHOGRAPHIE DE CONTRASTE ET BIOLUMINESCENCE. E. Daudigos 1, V. Rouffiac 2,3, V. Claytt 4,

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

Formation SIARS. Principes de base TCP/IP QoS

Formation SIARS. Principes de base TCP/IP QoS Formation SIARS Principes de base TCP/IP QoS Plan La situation actuelle Qu est-ce que la QoS? DiffServ IntServ MPLS Conclusion La situation actuelle La situation actuelle La famille des protocoles TCP/IP

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

QoS dans le réseau. Objectifs. Étapes de la QoS. Chapitre 4 : Ordonnancement et QoS Scheduling

QoS dans le réseau. Objectifs. Étapes de la QoS. Chapitre 4 : Ordonnancement et QoS Scheduling QoS dans le réseau Chapitre 4 : Ordonnancement et QoS Scheduling 2011 RMMQoS-chap4 1 Objectifs Hypothèse : plusieurs flux en compétition dans un switch/routeur même interface de sortie Quelques objectifs

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS

Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS J.M. Garcia, O. Brun, A. Rachdi, A. Al Sheikh Workshop autonomique 16 octobre 2014 Exemple d un réseau opérateur national 8 technologies : 2G / 3G

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

Vers un réseau déterministe

Vers un réseau déterministe Vers un réseau déterministe 1ere partie : Généraliste: Notions et définitions 2eme partie et 3eme partie : - MPLS et compagnie (RSVP, OSPF, BGP, TE, FR, VPLS...) - Topologie : Intégration du paramètre

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS

QoS et Multimédia SIR / RTS QoS et Multimédia SIR / RTS Les principes fondamentaux de la qualité de service Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous 1 Introduction

Plus en détail

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée REUNION CONJOINTE DES POINTS FOCAUX DU CAR/PB, CAR/INFO ET CAR/PAP Nic, 11 13 mai 2011 EBAUCHE Formulair d rapport sur l application du Protocol GIZC n Méditrrané PAP/PFN/2011/3 CONTEXTE JURIDIQUE ET

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Architectures de QoS pour Internet

Architectures de QoS pour Internet Architectures de QoS pour Internet IntServ, Diffserv 2011 RMMQoS-chap5 1 Architecture Intserv Intégration de Service définie en 1997 dans les RFC2205 à RFC2216 définie par flux (ex : IP src + IP dst +

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Les MPLS (Multiprotocol Label Switching) VPNs (Virtual Private Network) sont de

Les MPLS (Multiprotocol Label Switching) VPNs (Virtual Private Network) sont de Abstract Les MPLS (Multiprotocol Label Switching) VPNs (Virtual Private Network) sont de nouvelles alternatives pour sécuriser et améliorer le WANs (Wide Area Network). De plus en plus ils gagnent du terrain

Plus en détail

Question n 1 : Sur le routeur, vérifier les débits de l interface Fa0/1 avec la commande suivante :

Question n 1 : Sur le routeur, vérifier les débits de l interface Fa0/1 avec la commande suivante : TP QoS 1. Dispositif du Labo 2. Premier exemple : cas où la QoS n est pas activée Vérifions la connectivité avec le serveur FTP depuis le poste G1 : Puis on ouvre une session FTP : Idem avec H1. On télécharge

Plus en détail

B-340 - Pavillon Marie Victorin

B-340 - Pavillon Marie Victorin Anné univrsitair : 2009-2010 Trimstr : Automn Sigl du cours : COM 1560 Titr du cours : Communication Infographiqu Crédits : 3 Jour : Mrcrdi Hur : 13h00-16h00 Ensignant : Tinl Ndlcu (t.ndlcu@umontral.ca)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY U D N O S I MA E M S I R U O T E I D N A NORM DOSSIER DE PRESSE GIVERNY M A I S O N D U TO U R I S M E 1 Sommair 03 VENIR À GIVERNY 04 EXPLORER LE VILLAGE 05 LA MAISON DU TOURISME - VOTRE VOYAGE IMPRESSIONNISTE

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

programme de formation continue

programme de formation continue m m a r g o pr u n i t n o c n o i t a d form 16 0 2 r t s m 1 s r Formations diplômants Efficacité commrcial Dévloppmnt prsonnl t managmnt ds équips Environnmnt juridiqu Gstion t comptabilité Informatiqu

Plus en détail

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS JUIN-JUILLET 2010 GUIDE À L USAGE DES ÉLUS LOCAUX L logmnt social t ls politiqus locals d l habitat Dans l cadr ds compétncs qui lur sont conférés par l Etat, lls puvnt jour un

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Convergence. Introduction (1/24) Introduction (2/24) Introduction (4/24) Introduction (3/24)

Convergence. Introduction (1/24) Introduction (2/24) Introduction (4/24) Introduction (3/24) Introduction (1/24) Internet = Interconnexion de réseaux et Services Informatiques (Années 60) Applications Informatiques: Transfert de fichier, Messagerie, News Internet = Interconnexion de réseaux et

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

Définitions des concepts de QoS dans les réseaux Questions pour tester rapidement vos connaissances Généralités sur la QoS

Définitions des concepts de QoS dans les réseaux Questions pour tester rapidement vos connaissances Généralités sur la QoS Définitions des concepts de QoS dans les réseaux Questions pour tester rapidement vos connaissances Généralités sur la QoS Q1. Quelles sont les principales exigences des applications multimédia envers

Plus en détail

INDUSTRIE. Pour accéder directement à la fiche qui vous intéresse, cliquez sur le titre. Vous pouvez revenir au sommaire INDUSTRIE grâce à ce bouton!

INDUSTRIE. Pour accéder directement à la fiche qui vous intéresse, cliquez sur le titre. Vous pouvez revenir au sommaire INDUSTRIE grâce à ce bouton! INDUSTRIE 114 Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair INDUSTRIE grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

LA DESCRIPTION DES COURS

LA DESCRIPTION DES COURS PROGRAMME DES ÉCOLES PUBLIQUES 1998-1999 MATHÉMATIQUES LE RÔLE DE LA DISCIPLINE Ls mathématiqus sont un scinc xploratoir t analytiqu qui chrch à xpliqur t à fair comprndr tout phénomèn naturl. Ells sont

Plus en détail

SCARA SERIE G EPSON NOS ROBOTS SCARA FONT LE POINT PLUS RAPIDEMENT

SCARA SERIE G EPSON NOS ROBOTS SCARA FONT LE POINT PLUS RAPIDEMENT SCARA SERIE G EPSON NOS ROBOTS SCARA FONT LE POINT PLUS RAPIDEMENT POUR FIABILISER LA MANIPULATION À PROPOS D EPSON SCARA SÉRIE G EPSON À propos d Epson 2 Approch t aprçu d la gamm d produits 4 Ls points

Plus en détail

Chauffe-eau / Ballon 2015

Chauffe-eau / Ballon 2015 Chauff-au / Ballon 2015 EiThrm GmbH Burau principal La Librté CH-6010 Krins TVA: CHE-115.712.110 MWST numéro d ntrpris: CH-100.4.791.469-2 EiThrm GmbH Ticino Via Cantonal 2 CH-6946 Pont Capriasca Mobil

Plus en détail

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies!

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies! C o l o m b s ( 9 2 ) à Colombs, un éco-quartir répond à vos nvis! un éco-quartir voit l jour! Imaginz un nouvl éco-quartir au srvic du dévloppmnt durabl t d la qualité d vi Découvrz Vivz un éco-quartir

Plus en détail

THÈSE. présentée à. par Nicolas Palix. DOCTEUR Spécialité: INFORMATIQUE. Langages dédiés au développement de services de communications

THÈSE. présentée à. par Nicolas Palix. DOCTEUR Spécialité: INFORMATIQUE. Langages dédiés au développement de services de communications N o d'ordr: 3623 THÈSE présnté à L'UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 Écol Doctoral d Mathématiqus t Informatiqu par Nicolas Palix pour obtnir l grad d DOCTEUR Spécialité: INFORMATIQUE Langags dédiés au dévloppmnt

Plus en détail

UNIVERSITE DE LIMOGES. ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES THESE. pour obtenir le grade de

UNIVERSITE DE LIMOGES. ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES THESE. pour obtenir le grade de UNIVERSITE DE LIMOGES ECOLE DOCTORALE Scinc Tchnologi Santé FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES Anné : 23 THESE pour obtnir l grad d Thès N 42-23 DOCTEUR DE L UNIVERSITE DE LIMOGES Disciplin : "Elctroniqu

Plus en détail

ALGORITHMES DE QoS. 2/Les méthodes d identification et de marquage des paquets IP.

ALGORITHMES DE QoS. 2/Les méthodes d identification et de marquage des paquets IP. 1/Qu est-ce que la QoS? ALGORITHMES DE QoS Son but est de fournir un système de priorisation des flux réseaux en cas de montée en charge réseau des équipements concernés, fournissant ainsi une bande passante

Plus en détail

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie BTS - groupmnt B - novmbr 8 - Nouvll Calédoni Ercic Ls partis A, B t C sont indépndants. points Un ntrpris produit n grand séri ds véhiculs élctriqus équipés d battris au nicklcadmium. On s propos d étudir

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Equipements Spécifiques

Equipements Spécifiques Equipmnts Spécifiqus Génératurs Air, Hydrogèn, Azot Armoirs gaz Régulaturs d débit massiqu, mélangurs Ls principaux Paramètrs d choix Natur t purté du gaz Typ d équipmnt Prssion t débit d utilisation Catalogu

Plus en détail

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques Stratégi publiqu n 2 - avril 2014 L audit : écoutr, obsrvr pour miux maîtrisr ls risqus La maîtris ds risqus D irigr un administration trritorial t mttr n œuvr l projt d un mandatur impliqu d savoir prndr

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

Modélisation Dynamique du Trafic dans les Réseaux multiservices

Modélisation Dynamique du Trafic dans les Réseaux multiservices Modélisation Dynamique du Trafic dans les Réseaux multiservices Olivier Brun Jean-marie Garcia LAAS-CNRS, 7 Avenue du Colonel Roche 31077 Toulouse Cedex, {brun,mg}@laas.fr Résumé Le modèle que nous proposons

Plus en détail

ROUTEURS CISCO, PERFECTIONNEMENT

ROUTEURS CISCO, PERFECTIONNEMENT Réseaux et Sécurité ROUTEURS CISCO, PERFECTIONNEMENT Routage, OSPF, BGP, QoS, VPN, VoIP Réf: ROP Durée : 5 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION Un cours de niveau avancé qui vous permettra de bien

Plus en détail

ADELE 126 : Charte graphique et ergonomique des téléprocédures publiques

ADELE 126 : Charte graphique et ergonomique des téléprocédures publiques ADELE 126 : Chart graphiqu t rgonomiqu ds téléprocédurs publiqus Vrsion 1 janvir 2006 Chart graphiqu t rgonomiqu ds téléprocédurs publiqus vrsion 1 Vrsion 1 2 décmbr 2005 Pag 2/47 Chart graphiqu t rgonomiqu

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER

FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER Contenu de la formation CN01a CITRIX NETSCALER Page 1 sur 6 I. Généralités 1. Objectifs de cours Installation, configuration et administration des appliances réseaux NetScaler

Plus en détail

MPLS. Plan. Quel est le problème? Comment le résoudre en Théorie... Principe de MPLS. Architecture de réseaux MPLS. QoS et VPN. Farid Naït-Abdesselam.

MPLS. Plan. Quel est le problème? Comment le résoudre en Théorie... Principe de MPLS. Architecture de réseaux MPLS. QoS et VPN. Farid Naït-Abdesselam. MPLS Farid Naït-Abdesselam. Maître de Conférences Université des Sciences & Technologies de Lille. ENIC Telecom Lille 1 Tél.: +33 (0)3 20 43 64 01 E-mail: nait@enic.fr Web: http://www.lifl.fr /~nait 1

Plus en détail

Les télécommunications contemporaines, systèmes complexes? Philippe Picard, le 14 mai 2011. Page 1

Les télécommunications contemporaines, systèmes complexes? Philippe Picard, le 14 mai 2011. Page 1 Les télécommunications contemporaines, systèmes complexes? Philippe Picard, le 14 mai 2011. Page 1 Une accélération de l histoire 120 ans Révolution numérique Télégraphe Téléphone radio Télévision Internet

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque.

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque. Chif Economist Complx Départmnt régional cntr - ORCE Edition n 1 Mars 2013 QUE RETENIR? - La promotion d l invstissmnt privé structurant doit occupr un plac prépondérant dans ls politiqus publiqus - La

Plus en détail

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de.

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de. Bas d donnés bibliographiqu alpau.org Typ d Autur Titr d Titr du Editur Anné Vol. N Dat d Paginatio résumé mots clfs mots documnt l'ouvrag/titr d périodiqu n clfs fix l'articl Jnni Robrt Qul puplmnt pour

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS. Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13

DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS. Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13 DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13 Plan 1 Introduction 2 Mécanisme et architecture 3 Algorithmes de régulation du débit vidéo Algorithme

Plus en détail

Etude du service DiffServ

Etude du service DiffServ 2002-2003 Etude du service DiffServ Sylvain FRANCOIS Anne-Lise RENARD Jérémy ROVARIS SOMMAIRE INTRODUCTION...3 1 QUALITE DE SERVICE...4 2 DIFFERENCIATION DE SERVICES :...6 2.1 PRESENTATION...6 2.2 LES

Plus en détail

Description des UE s du M2

Description des UE s du M2 Parcours en deuxième année Unités d Enseignement (UE) ECTS Ingénierie des réseaux haut 4 débit Sécurité des réseaux et 4 télécoms Réseaux mobiles et sans fil 4 Réseaux télécoms et 4 convergence IP Infrastructure

Plus en détail

Marketing. Sommaire. Histoire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marketing. Sommaire. Histoire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Markting - Wikipédia http://fr.wikipdia.org/wiki/markting 1 sur 9 18/06/2007 14 18 Markting Un articl d Wikipédia, l'ncyclopédi libr. L markting (on utilis aussi parfois dans 7% ds cas, d'après ls chiffrs

Plus en détail

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.iftourism.com 3 Vous ouvrir ls ports ds mtirs du tourism... Caractérisé par son implantation multi-campus, l IEFT Group IDRAC contribu activmnt au dévloppmnt ds métirs

Plus en détail

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure CFA 14 Poitirs 22-25 Avril 14, Poitirs Estimation xpérimntal ds propriétés acoustiqus d surfacs végétalisés : influncs d la variabilité spatial t d la configuration d msur G. Guillaum, B. Gauvrau t P.

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

Implémentation des classes de services dans RENATER-3

Implémentation des classes de services dans RENATER-3 Implémentation des classes de services dans RENATER-3 Franck SIMON GIP RENATER ENSAM 151 Boulevard de l Hôpital 75013 PARIS Franck.Simon@renater.fr 15 octobre 2003 Résumé Présentation des classes de service

Plus en détail

SEMINAIRES & ATELIERS EN TÉLÉCOMMUNICATIONS RESEAUX

SEMINAIRES & ATELIERS EN TÉLÉCOMMUNICATIONS RESEAUX SEMINAIRES & ATELIERS EN TÉLÉCOMMUNICATIONS & RESEAUX SEMINAIRE ATELIER SUR LA TELEPHONIE ET LA VOIX SUR IP (T-VoIP): DE LA THEORIE A LA PRATIQUE DEPLOIEMENT D UNE PLATEFORME DE VoIP AVEC ASTERIK SOUS

Plus en détail

Thèse. Optimisation des ressources de réseaux hétérogènes avec cœur de réseau MPLS. Par MOHAMED ANOUAR RACHDI

Thèse. Optimisation des ressources de réseaux hétérogènes avec cœur de réseau MPLS. Par MOHAMED ANOUAR RACHDI Thèse Préparée au Laboratoire d Analyse et d Architecture des Systèmes du CNRS En vue de l obtention du grade de Docteur de l Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse Ecole doctorale : EDSYS

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE.

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. SOLUTIONS D AFFAIRES ROGERS En optant pour Solutions d affaires Rogers, vous profitez d une collaboration continue avec notre

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2016 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

l ENVIRONNEMENT et le dével

l ENVIRONNEMENT et le dével U n s 6 g r a n s é c o l s l I n s t i t u t P o ly t c h n i q u B o r a u x un nouvll écol ingéspnéciialisuérsans i g s n w ww fr l ENVIRONNEMENT ls géorssourcs l b a r u Pmnt p o t l évl Daguin 1 allé

Plus en détail

ARCHITECTURE DES LOGICIELS DE COMMUNICATIONS

ARCHITECTURE DES LOGICIELS DE COMMUNICATIONS INRODUCION DES LOGICIELS DE COMMUNICAIONS LES MÊMES RINCIES SON UILISES OUR OUES LES S REALISEES Modèls d Référnc E Implantations rélls 47 RINCIE DES S Intrfac généralisé ntr N composants Assmblags n cascad

Plus en détail

COORDINATEUR D ÉDITION MULTIMÉDIA (NOUVEAUX MÉDIAS et TV) FORMATIONS CIF 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

COORDINATEUR D ÉDITION MULTIMÉDIA (NOUVEAUX MÉDIAS et TV) FORMATIONS CIF 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS COORDINATEUR D ÉDITION MULTIMÉDIA (NOUVEAUX MÉDIAS t TV) FORMATIONS CIF 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS action DE FORMATION 2016 L CEFPF n qulqus mots pags 2-3 L action d formation

Plus en détail

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc.

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc. Animatur d la Rncontr : Mathiu Gillt, Dirctur Rsponsabl du volt municipal la programmation préliminair Judi 3 avril 201 Placs limités pour ls capsuls, visit tchniqu t tabl rond. N manquz pas d vous inscrir

Plus en détail

COORDINATEUR D ÉDITION MULTIMÉDIA (NOUVEAUX MÉDIAS et TV) FORMATIONS CIF 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

COORDINATEUR D ÉDITION MULTIMÉDIA (NOUVEAUX MÉDIAS et TV) FORMATIONS CIF 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS COORDINATEUR D ÉDITION MULTIMÉDIA (NOUVEAUX MÉDIAS t TV) FORMATIONS CIF 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS SOMMAIRE GÉNÉRAL action DE FORMATION 2016 L CEFPF n qulqus mots pags 2-3

Plus en détail

Cahier des charges "Formation à la téléphonie sur IP"

Cahier des charges Formation à la téléphonie sur IP Cahier des charges "Formation à la téléphonie sur IP" La formation...2 I] Intitulé de l'action de formation...2 II] Contexte et enjeux...2 III] Objectifs de la formation et attendus...2 IV] Public concerné...2

Plus en détail

Des carrefours «intelligents» pour une meilleure gestion du trafic urbain

Des carrefours «intelligents» pour une meilleure gestion du trafic urbain Mntion : l autur dmur sul rsponsabl conformémnt à touts ls dispositions légals applicabls n la matièr, du contnu d son œuvr quant aux citations ou autrs usags d œuvrs d tirs t crtifi avoir touts autorisations

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Focus sur la région AQUITAINE

Focus sur la région AQUITAINE Annonc ds laboratoirs d xcllnc lauréats d la 2 èm vagu 14 févrir 2012 Vrbatim Laurnt Wauquiz Focus sur la région AQUITAINE «L Aquitain continu à obtnir d jolis succès aux invstissmnts d avnir, avc trois

Plus en détail