Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre"

Transcription

1 Bloc 1 : La stabilité, un qustion d équilibr Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Structur Un structur st un form qui résist aux forcs qui, autrmnt, ntraînraint un changmnt d form ou d taill. Pour consrvr son intégrité, tout structur doit pouvoir résistr fficacmnt aux forcs qui chrchnt à la déplacr ou à la rnvrsr t à clls qui tndnt à changr sa form n l écrasant, n l étirant, n la tordant ou n la brisant n piècs. Nous trouvons, dans l mond qui nous ntour, trois catégoris d structurs : ls structurs à ossatur, ls structurs plins t ls structurs à coqu. Ls structurs à ossatur Ls structurs à ossatur sont formés d un assmblag d composants qui support un charg. Chaqu composant fait parti d un tout t n put, par ll-mêm, supportr la charg (p. x., la charpnt d un maison). Ls structurs plins Cs structurs sont plins, car il n y a pas d vid ntr lurs différnts composants (p. x., un mur d béton). Ls structurs à coqu Ls structurs à coqu puvnt êtr définis comm ds structurs à la fois rigids t vids à l intériur (p. x., la coqu d un batau). Stabilité Il st important d fair la distinction ntr l équilibr t la stabilité. Un structur st n situation d équilibr lorsqu touts ls forcs qui agissnt sur ll sont égals t gardnt c corps dans un état d rpos qui put êtr précair. La stabilité, par contr, prmt à la structur d récupérr son état d équilibr, mêm après avoir subi un changmnt d forc tndant à la rnvrsr. Lorsqu la gravité agit sur un structur, chacun d ss composants subit un attraction vrs la trr. La résultant d touts cs forcs d attraction st l poids d la structur. L point à partir duqul agit tout la forc d gravité d un objt s nomm cntr d gravité. Il st util, n analysant ds forcs, d parlr du cntr d mass : point sur lqul rpos la mass ntièr d un structur. La position du cntr d gravité st largmnt rsponsabl d l équilibr t d la stabilité d la structur. La position du cntr d gravité d un structur lui prmt d maintnir l équilibr ds forcs xtrns agissant sur ll pour qu ll dmur stabl. Structurs t mécanisms Bloc 1 21

2 Essntillmnt, pour qu un structur dmur stabl, son cntr d gravité doit s trouvr audssus d sa bas d sustntation (bas d la structur). Aussitôt qu il s déplac, la structur tomb inévitablmnt, à moins qu d nouvlls forcs n survinnnt pour contrbalancr l déséquilibr. Un structur st stabl lorsqu ll rpos solidmnt sur un bas t qu son cntr d gravité s trouv à l intériur d points d appui. Généralmnt, plus un structur a un bas larg, plus son cntr d gravité st bas t plus ll st stabl. Symétri Un structur st symétriqu si vous tracz un lign imaginair d haut n bas au cntr t qu ls dux côtés sont idntiqus. Dans un structur symétriqu, l cntr d gravité s trouv au cntr, c qui prmt d répartir ls chargs prmannts égalmnt d chaqu côté. Ctt structur st plus facil à construir t moins coûtus. Cart sémantiqu du domain Vous trouvrz la cart sémantiqu n format Smart Idas ainsi qu n format pdf dans l cd qui accompagn c modul. 22 Scincs t tchnologi, 7 anné

3 Aprçu du bloc Dans c bloc d nsignmnt, l élèv s familiaris avc ls concpts d stabilité t d structur, t appliqu cs notions dans un situation à caractèr tchnologiqu. Ell ou il apprnd aussi à utilisr un plan d qustionnmnt. Vocabulair du bloc structur charg cntr d mass forc équilibr cntr d gravité structur à ossatur stabilité bas d sustntation structur plin gravité symétri structur à coqu poids form rigid construction symétriqu assmblag Natur d la difficulté ds notions présntés Ls élèvs mélangnt souvnt la notion d équilibr t d stabilité. Ells t ils ont aussi d la difficulté à comprndr la notion d cntr d gravité t à l trouvr sur ds structurs. Stratégis pour dévloppr ds habiltés liés à la littérati t à la numérati concvoir un lxiqu scintifiqu; affichr l vocabulair du bloc sur la cart sémantiqu; utilisr ds rssourcs médiatiqus; construir ds forms tridimnsionnlls; prndr t nrgistrr ds msurs. Nots d planification Ls élèvs auront bsoin d un rliur à annaux ou d un couvrtur d présntation avc rliur à attachs (Duo-Tang) pour insérr ls annxs t d un cahir à rliur contnant ds fuills lignés pour lur journal scintifiqu. Photocopir ls annxs qui sront rmiss aux élèvs. Photocopir l référntil n quantité suffisant. Résrvr l laboratoir d informatiqu. Préparr l laboratoir d informatiqu pour navigur dans un sit Wb. S assurr qu ls élèvs ont un journal scintifiqu qui srvira à consignr lurs résultats, lurs intrprétations, lurs idés t lurs apprntissags. Résrvr un ndroit dans la sall d class pour construir un cart sémantiqu géant t, à msur qu vous nsignz ds notions, ls placr dssus pour qu ls élèvs fassnt ds lins ntr ls notions : cla facilitra l apprntissag. Affichr l plan d qustionnmnt à un ndroit visibl dans la sall d class. Utilisr du papir journal au liu ds paills à l activité d défi d l annx 4. Allr chrchr l diaporama sur ls structurs (structur.shw) sur l cédérom. Structurs t mécanisms Bloc 1 23

4 Matéril Pour l group-class bâton d hocky sac d plastiqu disqu compact Pour chaqu élèv cisaux paills ruban-cach Pour chaqu équip d dux assitts d carton crayons pât à modlr boîts d carton ficll pistolt à coll Médias élctroniqus Diaporama n format présntation pour ls structurs (structur.shw) Sit Wb Annxs Annx 1 : Où st l cntr d gravité? Annx 2A : Estimons l cntr d gravité Annx 2B : Estimons l cntr d gravité Corrigé Annx 3 : Lign d action Annx 4 : Défi ds paills Rssourcs GALBRAITH, Don, t al. Omniscincs 7, Montréal, Ls éditions d la Chnlièr, 2000, p GIBB, Td, t al. Scincs t tchnologi 7, Laval, Ls éditions Bauchmin, 2000, p Tchnoscinc 7 anné guid pédagogiqu, Ottawa, Cntr franco-ontarin d rssourcs pédagogiqus, 2001, p Scincs t tchnologi, 7 anné

5 Déroulmnt du bloc Mis n situation : 10 minuts Décrir xplicitmnt l contnu du bloc n vous inspirant d l aprçu. Dmandr aux élèvs d dssinr un bull au cntr d un pag d lur journal scintifiqu t d y écrir l mot structur. Par la suit, lur dmandr d fair un rmu-ménings n écrivant autour d la bull ls élémnts qu lls t ils connaissnt sur ls structurs. Fair un rtour avc ls élèvs n écrivant, au tablau, ls points importants rlvés t n mttant l accnt sur ls concpts qui sront étudiés dans l domain. Écrir, au tablau, la définition du mot structur : Un structur st un form qui résist aux forcs qui, autrmnt, ntraînraint un changmnt d form ou d taill. Posr aux élèvs la qustion suivant : Quls mots sont importants dans ctt définition? Mttr l accnt sur form t résist aux forcs. Dmandr aux élèvs d écrir la définition dans lur journal scintifiqu t d colorir n roug l mot form t l xprssion résist aux forcs. Discutr avc ls élèvs ds structurs qu lls t ils connaissnt. Expérimntation : 100 minuts Typs d structurs Présntr ls trois typs d structurs à l aid d photos, puis fair rssortir c qui caractéris chaqu catégori d structur t l écrir au tablau comm dans l ncadré. Ls structurs à ossatur sont formés d un assmblag d composants qui support un charg. Ls structurs plins sont plins; il n y a pas d vid ntr ls différnts composants d la structur. Ls structurs à coqu puvnt êtr définis comm ds structurs à la fois rigids t vids à l intériur. Structurs t mécanisms Bloc 1 25

6 Dir aux élèvs qu lls t ils vont visionnr ou rgardr ds photos d structurs qu l on trouv dans l mond t qu lls t ils dvront détrminr la catégori à laqull lls appartinnnt. Affichr l plan d qustionnmnt n sall d class. Expliqur aux élèvs qu l plan d qustionnmnt prmt d appliqur un méthod qui mis sur la compréhnsion. Expliqur qu vous modélisrz c plan pour qu ls élèvs voint clairmnt la façon dont lls t ils n front usag tout l long du cours d rattrapag. Modlag En partant d la tâch suggéré aux élèvs, fair un modlag à voix haut d l utilisation du plan d qustionnmnt n vous inspirant du contnu d l ncadré. Qu st-c qu on m dmand d fair? On m dmand d idntifir la catégori d structur. Qu st-c qui m aid à fair la tâch? Connaîtr ls caractéristiqus d chaqu catégori d structur. Commnt j m y prnds? J procèd par élimination n obsrvant chaqu structur. J rgard la structur attntivmnt t j vérifi si ll st plin : si oui, c st un structur plin. Si non, j rgard s il y a un assmblag d composants : si oui, c st un structur à ossatur. Si non, j rgard si la structur à un vid à l intériur : si oui, c st un structur à coqu. Suis-j crtain ou crtain d ma répons? Y a-t-il d autrs solutions possibls? J vérifi la structur un autr fois pour voir s il n y a pas d autrs réponss possibls. Commncr la présntation du diaporama (structur.shw). Fair ls prmièrs diapositivs avc ls élèvs n posant ls qustions t n ls laissant y répondr. Fair un rétroaction après chaqu diapositiv pour rnforcr l utilisation du plan d qustionnmnt. Pratiqu guidé Présntr d autrs structurs aux élèvs n lur laissant du tmps pour s qustionnr n équips d dux t pour répondr dans lur journal scintifiqu. Corrigr avc ls élèvs pour s assurr qu lls t ils n rtinnnt pas d connaissancs rronés. Fair un rtour sur ls typs d structurs n qustionnant ls élèvs. 26 Scincs t tchnologi, 7 anné

7 Dmandr aux élèvs d formulr un définition pour chaqu catégori d structurs, dans lur journal scintifiqu. Placr ls xprssions structur à ossatur, structur à coqu t l mot plin sur la grand cart sémantiqu. L cntr d gravité Discutr d l xprssion cntr d gravité. Prndr un bâton d hocky t dmandr à un ou à un élèv d l tnir n équilibr sur son indx. Fair rmarqur aux élèvs qu : «L point où l hocky st n équilibr st l cntr d gravité.». Mntionnr aux élèvs qu touts ls structurs ont un cntr d gravité. Prndr un sac d plastiqu contnant ds objts t l accrochr au hocky. Dmandr aux élèvs d fair un hypothès sur la nouvll position du cntr d gravité. En prmttant aux élèvs d xpérimntr, trouvr l cntr d gravité du hocky t discutr d son changmnt d position. Présntr l xpérinc sur l cntr d gravité d l annx 1. Not : Pour êtr capabl d trouvr l cntr d gravité du CD, ls élèvs auront à placr ds morcaux d carton au cntr du disqu compact; un d chaqu côté du disqu. Laissz-ls chrchr la solution, si lls t ils sont n pann, donnz-lur ds indics. Lir ds consigns n posant aux élèvs ds qustions tlls qu : Qu st- c qu tu as compris d la consign? Qu signifi l mot rbord? Modlag Répondr avc ls élèvs au plan d qustionnmnt avant d commncr la tâch. Pratiqu guidé Placr ls élèvs n équips d dux. Lur laissr l tmps d fair l xpérinc t d répondr aux qustions. Fair un rtour sur l xpérinc n posant ds qustions tlls qu : Qul était l but d l xpérinc? Commnt as-tu trouvé l cntr d gravité? Où était l cntr d gravité du disqu compact? Structurs t mécanisms Bloc 1 27

8 Posr ls qustions suivants : Si tu lèvs un bloc d cimnt au bout d ts bras, st-c qu ton cntr d gravité s situ plus vrs l haut ou vrs l bas? Commnt l sais-tu? (vrs l haut) Qu pourrais-tu fair pour dscndr l cntr d gravité d ton corps? (t accroupir, écartr ts jambs) Équilibr t stabilité Pour prmttr aux élèvs d comprndr la différnc ntr équilibr t stabilité, lur dmandr d s lvr t d trouvr, n rstant dbout sur un jamb, un position d équilibr. Lur dmandr nsuit d trouvr un position stabl. Prndr un position d équilibr sur un jamb t dmandr à un ou à un élèv d vous poussr légèrmnt sur ls épauls. Ensuit, placr un jamb n avant t l autr n arrièr, t dmandr à l élèv d vous poussr d nouvau. Discutr d la démonstration pour xpliqur ls trms stabilité t équilibr n s inspirant d l ncadré. Il st important d fair la distinction ntr l équilibr t la stabilité. Un structur st n situation d équilibr lorsqu touts ls forcs qui agissnt sur lls sont égals t la gardnt dans un état d rpos qui put êtr précair. La stabilité, par contr, prmt à la structur d récupérr son état d équilibr, mêm après avoir subi un changmnt d forc qui tnd à la rnvrsr. Posr la qustion suivant : Est-c qu un structur stabl st n équilibr? (oui, ll st n équilibr) Écrir n gros au tablau : «Plus l cntr d gravité d un structur st bas, plus la structur st stabl.». Rmttr l annx 2A aux élèvs t lur dmandr d stimr où s trouv l cntr d gravité ds structurs. Modlag Fair la prmièr illustration avc ls élèvs n utilisant l plan d qustionnmnt. Qu st-c qu on m dmand d fair? On m dmand d stimr la position du cntr d gravité. Qu st-c qui m aid à fair la tâch? Comprndr c qu st l cntr d gravité. Savoir commnt trouvr l cntr d gravité. Commnt j m y prnds? 28 Scincs t tchnologi, 7 anné

9 J rgard la structur attntivmnt t j évalu si la mass d la structur st plus grand vrs l bas ou vrs l haut, puis j stim la position. Suis-j crtain ou crtain d ma répons? Y a-t-il d autrs solutions possibls? J vérifi la structur un autr fois pour voir s il n y a pas d autrs réponss possibls. Pratiqu guidé Donnr du tmps aux élèvs n équips d dux pour stimr la position ds trois autrs structurs. Corrigr avc ls élèvs n s inspirant d l annx 2B. Ajoutr ls trms stabilité t cntr d gravité à la cart sémantiqu géant. Présntr l xpérinc sur la lign d action d l annx 3. Lir ls consigns n posant aux élèvs ds qustions tlls qu : Qu as-tu compris d la consign? Qu vut dir l mot déséquilibr? S il y a liu, fair un démonstration d la consign. Pratiqu guidé Placr ls élèvs n équips d dux. Répondr avc ls élèvs au plan d qustionnmnt avant d commncr la tâch. Lur laissr l tmps d réalisr l xpérinc t d répondr aux qustions. Fair un rtour sur l xpérinc n lur posant ds qustions tlls qu : Qu pux-tu conclur d ctt xpérinc? Est-c qu il était plus facil d rnvrsr la boît lorsqu ll était dbout ou couché? Pourquoi? À qul momnt la boît s st-ll rnvrsé? Écrir n gros au tablau : «Plus la bas d un structur st larg, plus la structur st stabl.» Rfair l xpérinc avc la boît n lisant la phras au tablau. Écrir n gros au tablau : «Lorsqu l cntr d gravité s déplac à l xtériur d la bas d la structur, cll-ci tomb.» Rfair l xpérinc avc la boît n lisant la phras au tablau. Structurs t mécanisms Bloc 1 29

10 Symétri Posr la qustion suivant : Qu st-c qu un structur symétriqu? Écrir la définition au tablau. Structur symétriqu : Un structur st symétriqu si vous tracz un lign imaginair d haut n bas au cntr t qu ls dux côtés sont idntiqus. Écrir, au tablau, ls qustions suivants : Qu s pass-t-il avc l cntr d gravité dans un structur symétriqu? Quls sont ls avantags d un construction symétriqu? Dmandr aux élèvs d réfléchir, puis d écrir c à quoi lls t ils ont pnsé dans lur journal scintifiqu. Fair un rtour avc l group-class n xpliquant qu, dans un structur symétriqu, l cntr d gravité s trouv au cntr, c qui prmt d répartir ls chargs prmannts égalmnt d chaqu côté. Ctt structur st aussi plus facil à construir t moins coûtus. Dmandr aux élèvs d écrir la définition d un structur symétriqu t ls avantags d n construir dans lur journal scintifiqu. Placr l xprssion construction symétriqu sur la cart sémantiqu géant. Objctivation : 8 minuts Dmandr aux élèvs d écrir, dans lur journal scintifiqu, c qu il st important d rtnir d lur apprntissag. Fair un rtour à l aid d la cart sémantiqu géant. Réinvstissmnt : 40 minuts Pratiqu autonom Présntr aux élèvs l défi d l annx 4. Rappl d sécurité Expliqur t montrr la march à suivr dans l utilisation du matéril t d l équipmnt. S assurr qu il y a un suprvision adéquat pndant l utilisation d objts pointus tls qu ds cisaux, ds coutaux à lam rétractabl, ds aiguills ou ds punaiss. 30 Scincs t tchnologi, 7 anné

11 Répondr avc ls élèvs au plan d qustionnmnt avant d commncr la tâch. Dmandr aux élèvs d fair individullmnt un croquis dans lur journal scintifiqu t d construir lur structur. Lorsqu ls élèvs ont trminé, gardr ls structurs, puisqu lls t ils n auront bsoin au prochain bloc. Évaluation formativ : 22 minuts Dmandr aux élèvs d allr sur un ds sits proposés dans la sction Médias élctroniqus t d trouvr un xmpl d structur pour chaqu catégori (ossatur, plin, à coqu). Lur dmandr aussi d trouvr un structur stabl t d xpliqur pourquoi ll l st. Ramassr ls fichs pour vérifir la compréhnsion ds élèvs. Structurs t mécanisms Bloc 1 31

12 Annx 1 Où st l cntr d gravité? Matéril assitt d carton crayon avc gomm à ffacr nuv pât à modlr 1. Placr l assitt sur la gomm à ffacr du crayon t trouvr l point sur lqul l assitt tint n équilibr. Fair un X à ct ndroit. Qu nous indiqu c X? 2. Placr un morcau d pât à modlr sur l rbord d l assitt t trouvr l point sur lqul l assitt tint n équilibr. Fair un X à ct ndroit. Qu nous indiqu c X? 3. Déplacr l morcau d pât à modlr à différnts ndroits sur l assitt t trouvr l point d équilibr. 4. Placr ds quantités différnts d pât à modlr à divrs ndroits sur l assitt t trouvr l point d équilibr. 32 Scincs t tchnologi, 7 anné

13 5. Trouvr l cntr d gravité d un disqu compact. Structurs t mécanisms Bloc 1 33

14 Annx 2a Estimons l cntr d gravité Trouvr l cntr d gravité ds structurs suivants : 34 Scincs t tchnologi, 7 anné

15 Annx 2b Estimons l cntr d gravité Corrigé Trouvr l cntr d gravité ds structurs suivants : Structurs t mécanisms Bloc 1 35

16 Annx 3 Lign d action 1. Trouvr l cntr d gravité d un boît. 2. Collr un cord sur la surfac xtériur d la boît vis-à-vis d son cntr d gravité. 3. Coupr la cord d manièr qu ll dépass d la boît t placr un objt au bout d la cord pour qu ll soit tndu. 4. Placr la boît sur l bord d un tabl t appliqur un légèr forc xtrn (F) sur sa parti supériur. Obsrvr la cord jusqu à c qu la boît soit n déséquilibr. Notr vos obsrvations : 36 Scincs t tchnologi, 7 anné

17 5. Placr la boît à l horizontal t appliqur un légèr forc xtrn (F) sur sa parti supériur. Obsrvr la cord jusqu à c qu la boît soit n déséquilibr. Notr vos obsrvations : 6. Placr un mass au fond d la boît t trouvr son nouvau cntr d gravité. 7. Placr la boît sur l bord d un tabl t appliqur un légèr forc xtrn sur sa parti supériur. Obsrvr la cord jusqu à c qu la boît soit n déséquilibr. Notr vos obsrvations : Conclur. Structurs t mécanisms Bloc 1 37

18 Annx 4 Défi ds paills Tu dois concvoir t construir un structur à ossatur la plus stabl possibl. Ta structur doit msurr 60 cm t êtr capabl d résistr à la plus grand forc latéral (d côté) possibl. Matéril paills ruban-cach 38 Scincs t tchnologi, 7 anné

19 Référntil Un structur st un form qui résist aux forcs qui, autrmnt, ntraînraint un changmnt d form ou d taill. Ls structurs à ossatur sont formés d un assmblag d composants qui support un charg. Ls structurs plins sont plins; il n y a pas d vid ntr ls différnts composants d la structur. Ls structurs à coqu puvnt êtr définis comm ds structurs à la fois rigids t vids à l intériur. Structurs t mécanisms Bloc 1 39

20

21 Bloc 2 : Ls forcs t ls structurs Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Forc Un forc st un poussé ou un traction. Un forc donn d l énrgi à un objt pour l mttr n mouvmnt, l arrêtr ou changr la dirction d son mouvmnt. Ls forcs agissnt n pairs t puvnt êtr n équilibr ou n déséquilibr. Ls forcs équilibrés n causnt pas d changmnt ni d mouvmnt. Ells sont égals n importanc t opposés n dirction. Forcs t structurs Un forc xtrn st un forc appliqué sur un structur. Un forc intrn st un forc agissant à l intériur d un structur. Un forc xtrn appliqué à un structur s traduit par ds forcs intrns agissant à l intériur d la structur. Forc d comprssion Ctt forc comprim la matièr. Lorsqu un matièr subit un comprssion, ll tnd à dvnir plus court. Forc d tnsion Ctt forc étir la matièr. Lorsqu un matièr subit un tnsion, ll tnd à dvnir plus longu. Structurs t mécanisms Bloc 2 41

22 Aprçu du bloc Dans c bloc d nsignmnt, l élèv s familiaris avc l concpt d forc intrn dans ls structurs t appliqu ctt notion dans un situation tchnologiqu. L élèv dévlopp aussi ss habiltés à utilisr la méthod scintifiqu n apprnant la façon d contrôlr ds variabls. Vocabulair du bloc forc xtrn forc d comprssion poussé forc intrn forc d tnsion traction matièr variabl Natur d la difficulté ds notions présntés Ls élèvs ont d la difficulté à comprndr qu, dans un mêm sction d un structur, il put y avoir ds forcs d comprssion t ds forcs d tnsion. Stratégis pour dévloppr ds habiltés liés à la littérati t à la numérati concvoir un lxiqu scintifiqu; affichr l vocabulair du bloc sur la cart sémantiqu; concvoir un ju d vocabulair scintifiqu (p. x., grill d mots croisés avc l vocabulair appris); lir dans Intrnt au sujt ds forcs; utilisr ds rssourcs médiatiqus; utilisr la msur t ls unités mathématiqus; prndr t nrgistrr ds msurs; construir d forms tridimnsionnlls (3D). Nots d planification S assurr d avoir l matéril nécssair. Photocopir n quantité suffisant ls annxs 1 à 7. Photocopir l référntil n quantité suffisant. S assurr d avoir un projctur multimédia. Allr chrchr l diaporama sur ls variabls (variabl.shw) dans l cédérom. Matéril Pour l group-class cord ballon d baudruch ruban à msurr Pour chaqu élèv 10 bâtonnts à brochtt 20 cur-dnts 42 Scincs t tchnologi, 7 anné

23 10 bâtonnts d suctt glacé (Popsicl) 2 morcaux d carton guimauv Pour chaqu équip d dux 3 bâtonnts d bois Médias élctroniqus Diaporama n format présntation pour ls variabls (variabl7.shw) Annxs Annx 1 : Souqu à la cord Annx 2A : Frm d toit Annx 2B : Frm d toit Corrigé Annx 3A : Forc t guimauv Annx 3B : Forc t guimauv Corrigé Annx 4A : Où sont ls forcs intrns? Annx 4B : Où sont ls forcs intrns? Corrigé Annx 5 : Qul tst? Annx 6 : Défi d la solidité du planchr Annx 7A : Évaluation formativ Annx 7B : Évaluation formativ Corrigé Rssourcs GALBRAITH, Don, t al. Omniscincs 7, Montréal, Ls éditions d la Chnlièr, 2000, p GIBB, Td, t al. Scincs t tchnologi 7, Laval, Ls éditions Bauchmin, 2000, p Tchnoscinc 7 anné guid pédagogiqu, Ottawa, Cntr franco-ontarin d rssourcs pédagogiqus, 2001, p Déroulmnt du bloc Mis n situation : 10 minuts Décrir xplicitmnt l déroulmnt du bloc t c qu apprndront ls élèvs. Divisr l group-class n dux t dmandr aux élèvs d fair un parti d souqu à la cord. S il st impossibl d fair l activité, présntr l imag d l annx 1. Posr aux élèvs ls qustions suivants : Pour qull raison un équip a-t-ll gagné la parti d souqu à la cord? Structurs t mécanisms Bloc 2 43

24 Si ls dux équips avaint appliqué la mêm forc, qu s srait-il produit? Qull forc a été déployé dans ctt activité? Mttr l accnt sur ls xprssions forc équilibré t forc déséquilibré. Expérimntation : 120 minuts Posr aux élèvs la qustion suivant : Qull forc connaissz-vous? (ls élèvs dvraint parlr d la traction t d la poussé) Rvoir ls définitions d traction t d poussé. Dmandr aux élèvs d fair un tablau à dux colonns ayant pour titrs Poussé t Traction. Expliqur aux élèvs qu lls t ils doivnt trouvr ds xmpls d traction t d poussé. Traction Poussé Modlag Avant d commncr l travail, modélisr l plan d qustionnmnt pour ls élèvs n s inspirant d l ncadré. Qu st-c qu on m dmand d fair? On m dmand d trouvr ds xmpls d forc d poussé t d traction. Qu st-c qui m aid à fair la tâch? Comprndr c qu st un forc d poussé t d traction. Commnt j m y prnds? J pns à ds situations quotidinns où j utilis la forc. Ensuit, j détrmin si c st un forc d poussé ou d traction. Si j n suis pas crtain ou crtain, j rlis ls définitions. Suis-j crtain ou crtain d ma répons? Y a-t-il d autrs solutions possibls? J vérifi ma répons t j rlis ls définitions, au bsoin. Pratiqu guidé Formr ds équips d dux t lur allour qulqus minuts pour trouvr ds xmpls d poussé t d traction. Fair un rtour n dmandant à chaqu équip d donnr dux xmpls d chaqu forc. 44 Scincs t tchnologi, 7 anné

25 Posr aux élèvs ds qustions tlls qu : Lorsqu qulqu un s assoit sur un chais, qulls forcs sont déployés? (poids d la prsonn, gravité) Qull sort d structur st un chais? Commnt l as-tu su? Forcs xtrns t forcs intrns Expliqur aux élèvs qu, dans ls structurs, il y a ds forcs xtrns t ds forcs intrns. Écrir, au tablau, la définition d la forc xtrn t cll d la forc intrn agissant sur ls structurs t dmandr aux élèvs d ls copir dans lur journal scintifiqu. Un forc xtrn st un forc appliqué à un structur. Un forc intrn st un forc agissant à l intériur d la structur. Placr ls xprssions forc xtrn t forc intrn sur la grand cart sémantiqu. Dir aux élèvs qu lls t ils vont étudir ls forcs intrns ds structurs. Comprssr un épong ntr vos mains comm dans la photo. Posr la qustion suivant : Qu st-c qui s pass dans la matièr? Expliqur aux élèvs qu il y a un forc d comprssion à l intériur d un structur dont la matièr s comprss. Écrir, au tablau, la définition d forc d comprssion. Forc d comprssion : C st un forc qui comprim la matièr. Lorsqu un matéril subit un comprssion, il tnd à dvnir plus court. Prndr un élastiqu t l étirr par ls dux bouts, comm dans la photo. Structurs t mécanisms Bloc 2 45

26 Posr la qustion suivant : Qu st-c qui s pass dans la matièr? Expliqur aux élèvs qu il y a un forc d tnsion à l intériur d un structur dont la matièr s étir. Écrir, au tablau, la définition d forc d tnsion. Forc d tnsion : C st un forc qui étir la matièr. Lorsqu un matéril subit un tnsion, il tnd à dvnir plus long. Dmandr aux élèvs d écrir ls définitions dans lur journal scintifiqu t d fair un dssin qui rprésnt la matièr n comprssion t la matièr n tnsion. Présntr l xpérinc d l annx 2A. Lir ls consigns n posant aux élèvs ds qustions tlls qu : Pux-tu m xpliqur c qu tu as compris d la consign? Qulqu un put-il m xpliqur c qu vut dir forc xtrn t forc intrn? Modlag Répondr avc ls élèvs au plan d qustionnmnt avant d commncr la tâch. Qu st-c qu on m dmand d fair? On m dmand d nommr ls forcs d comprssion t d tnsion qui s xrcnt sur un structur. Qu st-c qui m aid à fair la tâch? Comprndr la différnc ntr un forc d tnsion t d comprssion. 46 Scincs t tchnologi, 7 anné

27 Commnt j m y prnds? J trouv l ndroit où sra appliqué la forc xtrn. J commnc par ls partis près d l application d la forc xtrn t j détrmin si la matièr à cs ndroits tnd à s comprssr ou à s étirr. Lorsqu j pns qu la parti d la structur subit un forc d comprssion, j y écris la lttr C. Lorsqu j pns qu la parti d la structur subit un forc d tnsion, j y écris la lttr T. J fais d mêm pour touts ls partis d la structur. Suis-j crtain ou crtain d ma répons? Y a-t-il d autrs solutions possibls? J vérifi ms réponss t j rlis ls définitions d comprssion t d tnsion, au bsoin. Pratiqu guidé Formr ds équips d dux t lur laissr l tmps d réalisr l xpérinc t d répondr aux qustions. Fair un rtour sur l xpérinc n posant ls qustions suivants : Qul était l but d l xpérinc? Qull parti ou qulls partis d ta structur ont subi un forc d comprssion? Qull parti ou qulls partis d ta structur ont subi un forc d tnsion? Corrigr à l aid d l annx 2B pour s assurr qu ls élèvs n rtinnnt pas d connaissancs rronés. Posr aux élèvs la qustion suivant : Au début d la lçon, nous avons joué à la souqu à la cord. Qull forc intrn la cord a-t-ll subi lors d la compétition? (forc d tnsion) Fair un rtour sur ls forcs appriss. Rmttr l annx 3A aux élèvs. Lir ls consigns n posant aux élèvs ds qustions tlls qu : Pux-tu m xpliqur c qu tu as compris d la consign? Qulqu un put-il m xpliqur c qu vulnt dir forc xtrn t forc intrn? Modlag Répondr avc ls élèvs au plan d qustionnmnt avant d commncr la tâch. Pratiqu guidé Fair travaillr ls élèvs n équips d dux. Lur laissr l tmps d fair l xpérinc t d répondr aux qustions. Corrigr à l aid d l annx 3B pour s assurr qu ls élèvs n rtinnnt pas d connaissancs rronés n révisant ls notions appriss. Structurs t mécanisms Bloc 2 47

28 Rmttr l annx 4A aux élèvs. Modlag Modélisr la façon d fair l xrcic avc ls élèvs n utilisant l plan d qustionnmnt. Fair l prmir xmpl avc ls élèvs. Pratiqu autonom Donnr du tmps aux élèvs pour trouvr ls forcs intrns agissant sur ls trois autrs structurs. Corrigr avc ls élèvs t fair un rtour sur ls forcs intrns n s inspirant d l annx 4B. Placr l mot comprssion t l xprssion tnsion sous forc intrn sur la grand cart sémantiqu. Rmttr aux élèvs ls structurs qu lls t ils ont construit au bloc 1. Posr ls qustions suivants (s rportr à la cart sémantiqu) : Qulls caractéristiqus dvrait avoir ta structur? Qull st la différnc ntr équilibr t stabilité? Commnt sais-tu qu un structur possèd un grand stabilité? (cntr d gravité bas, bas larg) Modlag Fair la démonstration ci-après aux élèvs. - Appuyr légèrmnt sur l haut d un structur. - Évalur ls partis d la structur qui subissnt un forc d comprssion t ls colorir n blu. - Évalur ls partis d la structur qui subissnt un forc d tnsion t ls colorir n roug. Pratiqu autonom Donnr du tmps aux élèvs pour détrminr individullmnt ls forcs intrns d lur structur n coloriant ls différnts partis n blu ou n roug. S srvir d la structur d qulqus élèvs pour corrigr n group. L contrôl ds variabls Prndr dux balls d tnnis idntiqus dans vos mains d sort qu un ball st à la hautur d vos épauls t qu l autr st à la hautur d vos hanchs. Dir aux élèvs qu vous voulz détrminr la ball qui frappra l plus rapidmnt l sol. 48 Scincs t tchnologi, 7 anné

29 Laissr tombr ls balls pour voir cll qui attindra l plus rapidmnt l sol. Posr la qustion suivant : L xpérinc st-ll valabl? Pourquoi? Rcommncr l xpérinc avc ls dux balls à la mêm hautur, mais, ctt fois-ci, n lançant un ball vrs l sol t n laissant l autr tombr. Posr la qustion suivant : L xpérinc st-ll valabl? Pourquoi? Expliqur qu ls scintifiqus s assurnt d contrôlr ls variabls pour qu lurs xpérincs soint valabls. Écrir, au tablau, la définition d variabl t dmandr aux élèvs d la copir dans lur journal scintifiqu. Présntr la prmièr diapositiv du diaporama Variabl. Variabl : Un variabl st un factur qui put influncr l résultat d un xpérinc valabl. Mntionnr qu il st très important d contrôlr ls variabls pour qu un xpérinc soit valabl. Posr ls qustions suivants : Qu st-c qu l on chrch à savoir par ctt xpérinc? (la boul qui roulra l plus loin) Qulls sont ls variabls à contrôlr pour qu ctt xpérinc soit valabl? (la hautur du plan incliné, la surfac du plan, la position d départ d la boul, la surfac d roulmnt au bas du plan) Pourquoi st-il important d bin contrôlr ls variabls? Modlag Fair ls xrcics ds dux diapositivs suivants avc ls élèvs n utilisant l plan d qustionnmnt. Pratiqu guidé Dmandr aux élèvs d fair, n équips d dux, l xrcic d la diapositiv suivant n utilisant l plan d qustionnmnt. Lur laissr l tmps d fair l travail. Corrigr l travail avc ls élèvs. Structurs t mécanisms Bloc 2 49

30 Procédr d la mêm façon pour ls dux drnièrs diapositivs du diaporama. Fair un rtour n corrigant ls réponss. Mntionnr aux élèvs qu lls t ils front un tst pour msurr la stabilité d lur structur. Posr la qustion suivant : Qul tst pourrions-nous fair pour détrminr la stabilité d nos structurs? Présntr l tst d l annx 5 qui srvira à détrminr la stabilité ds structurs. Pratiqu autonom Dmandr aux élèvs d écrir, dans lur journal scintifiqu, ls variabls du tst qui dvront êtr contrôlés (hautur du banc, hautur d départ, utilisation du mêm ballon, mêm pièc pour fair l xpérinc). Lur laissr l tmps d fair l travail. Fair un rtour avc ls élèvs. Tstr ls structurs un à la fois. Dmandr aux élèvs d obsrvr la structur la plus stabl. Posr la qustion suivant : Pourquoi ctt structur st la plus stabl? (cntr d gravité bas, bas larg, bonn construction, tc.) Fair un rtour sur la notion d stabilité. Objctivation : 10 minuts Dmandr aux élèvs d dssinr dux bulls sur un fuill. Dans la prmièr bull, lur dmandr d écrir c qu lls t ils ont appris aujourd hui t, dans l autr, lur dmandr d écrir ls élémnts pour lsquls lls t ils auraint bsoin d xplications additionnlls. Fair un rtour avc ls élèvs sur ls notions importants appriss. Ramassr ls fuills t analysr c qu ls élèvs n ont pas compris. Prndr un rndz-vous avc ls élèvs qui ont ds difficultés pour lur donnr ds xplications supplémntairs. 50 Scincs t tchnologi, 7 anné

Structures et mécanismes

Structures et mécanismes Structurs t mécanisms Bloc 1 : L rndmnt, c st important Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Il xist six machins simpls, soit l lvir, la

Plus en détail

Bloc 1 : Les types d énergie lumineuse et la réflexion de la lumière

Bloc 1 : Les types d énergie lumineuse et la réflexion de la lumière Énrgi t contrôl Bloc 1 : Ls typs d énrgi luminus t la réflxion d la lumièr Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Il st ssntil d distingur

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

LA DESCRIPTION DES COURS

LA DESCRIPTION DES COURS PROGRAMME DES ÉCOLES PUBLIQUES 1998-1999 MATHÉMATIQUES LE RÔLE DE LA DISCIPLINE Ls mathématiqus sont un scinc xploratoir t analytiqu qui chrch à xpliqur t à fair comprndr tout phénomèn naturl. Ells sont

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

Gaines. Documentation technique

Gaines. Documentation technique Gains Documntation tchniqu Hygièn ds locaux, conort t modrnité, acilité d installation, ls gains d vntilation d Etrnit ornt d multipls possibilités dans la plupart ds bâtimnts d habitation, trtiairs ou

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES Éditions Éditions Bon d command 015-0 un pu, baucoup, à la foli! Format numériqu n vnt au www. 006-009, Éditions CFORP, activités AVEC DROITS DE REPRODUCTION. 08:8 Pag 1-1 r un pu, baucoup, a la foli!

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Smart TENSTM. Instructions d utilisation

Smart TENSTM. Instructions d utilisation Smart TENS Instructions.qx6 30/10/06 16:16 Pag Smart TENSTM Instructions d utilisation L Smart TENS st un méthod d point pour soulagr la doulur, non médicamntus. C TENS numériqu st un apparil puissant,

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T Efft d l échantillonnag t d la troncation sur l spctr d un signal Ls signaux réls utilisés n physiqu sont d plus n plus souvnt traités d façon numériqu. Pour cla, il st nécssair d échantillonnr l signal.

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1 P* / P* / P DEVOI SUVEILLE DE PHYSIQUE N 6 sptmbr 4 POBLEME : ASSOIATION DE IUITS On analys, à laid dun oscilloscop, l circuit ci-contr comportant un génératur d tnsion E,r ( ), rprésnté dans l cadr pointillé,

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉTUDES PHYSIQUE SECONDAIRE AOÛT 1998

PROGRAMME D'ÉTUDES PHYSIQUE SECONDAIRE AOÛT 1998 PROGRAMME D'ÉTUDES PHYSIQUE 5 SECONDAIRE AOÛT 1998 PROGRAMME D'ÉTUDES PHYSIQUE 5 SECONDAIRE AOÛT 1998 Dirction d la formation général ds adults Gouvrnmnt du Québc Ministèr d l'éducation, 1998 98-0565 ISBN

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2016 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment FICHE Fich à dtination d nignant T 0 L tranfrt thrmiqu dan un bâtimnt Typ d'activité Activité avc étud documntair Notion t contnu du programm d T rm Compétnc xigibl du programm d T rm Tranfrt d énrgi ntr

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Physique Durée : 3h30

Physique Durée : 3h30 Banqu «Agro - Véto» A - 38 Physiqu Duré : 3h3 L usag d un calculatric st autorisé pour ctt épruv. Si, au cours d l épruv, un candidat rpèr c qui lui smbl êtr un rrur d énoncé, il l signal sur sa copi t

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Évaluer l impact social avec l approche SROI

Évaluer l impact social avec l approche SROI Évalur l impact social avc l approch SROI Ls Cahirs d l Institut d l Innovation t d l Entrprnuriat Social IIES Application au sctur d l Insrtion par l Activité Économiqu Collction Ouvrags & Xxxxxxxxxxxxxx

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

L environnement Windows et la gestion des dossiers et fichiers

L environnement Windows et la gestion des dossiers et fichiers Modul 3 L nvironnmnt Windows t la gstion ds dossirs t fichirs Duré : 6h (3 séancs d 2h) Ls trois séancs d dux hurs s articulnt d la façon suivant : Séanc 1 : comprndr l fonctionnmnt d Windows t s rpérr,

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Je cherche la SECURITE. Je cherche la SECURITE GÉNÉRALITÉS :

Je cherche la SECURITE. Je cherche la SECURITE GÉNÉRALITÉS : Soair du guid. - IMPORTANT - Passag d rou faibl Véhiculs non chaînabl un ATTENTION! Cs pags continnnt ds informations importants. Véhiculs non chaînabl un GÉNÉRALITÉS : CONTRAIREMENT AUX IDÉES REÇUES,

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

B-340 - Pavillon Marie Victorin

B-340 - Pavillon Marie Victorin Anné univrsitair : 2009-2010 Trimstr : Automn Sigl du cours : COM 1560 Titr du cours : Communication Infographiqu Crédits : 3 Jour : Mrcrdi Hur : 13h00-16h00 Ensignant : Tinl Ndlcu (t.ndlcu@umontral.ca)

Plus en détail

On donne le circuit suivant avec une source de tension continue V 1 et une source de tension alternative v 2 (t) sinusoïdale.

On donne le circuit suivant avec une source de tension continue V 1 et une source de tension alternative v 2 (t) sinusoïdale. T d élctroniqu analogiqu A : iods Ex : Analys statiqu / dynamiqu d un circuit On donn l circuit suiant ac un sourc d tnsion continu V t un sourc d tnsion altrnati (t) sinusoïdal. 0 V = 0 V A 0 B = sin(

Plus en détail

> FICHES PÉDAGOGIQUES. Rallye

> FICHES PÉDAGOGIQUES. Rallye > FICHES PÉDAGOGIQUES r i t s r o f Rally Rally forstir n o i t c u d o Intr Un rally qu st-c qu c st? L rally natur st un «grand ju» qui invit ls nfants à chminr dans la natur où ils vont jour étap après

Plus en détail

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75 Elémnts d toitur n éton (TT) Willy Nassns 75 Dscription énéral Pourquoi choisir ls lmnts d toitur n éton s élémnts d toitur n éton précontraint sont formés par 3 nrvurs spacés d 800 mm d ax n ax, rliés

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

La souris d'école. Ma classe prend la mer : Régates virtuelles sur internet... TUIC au primaire dans le Jura N 6 avril 2009.

La souris d'école. Ma classe prend la mer : Régates virtuelles sur internet... TUIC au primaire dans le Jura N 6 avril 2009. La souris d'écol TUIC au primair dans l Jura N 6 avril 2009 Témoignags Géographi CM : Découvrir son miliu grâc aux TUIC En class Découvrz ls atouts du Matou Mathux Un trac écrit : la copi d'écran Gros

Plus en détail

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc.

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc. Animatur d la Rncontr : Mathiu Gillt, Dirctur Rsponsabl du volt municipal la programmation préliminair Judi 3 avril 201 Placs limités pour ls capsuls, visit tchniqu t tabl rond. N manquz pas d vous inscrir

Plus en détail

Phase avant-projet : intégration des réseaux et équipements techniques dans les bâtiments

Phase avant-projet : intégration des réseaux et équipements techniques dans les bâtiments Phas avant-projt : intégration ds résaux t équipmnts tchniqus dans ls C documnt contint ds rnsignmnts rlatifs aux bsoins n résaux t équipmnts tchniqus ds immubls d buraux modrns : vntilation/climatisation,

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE Sssion 200 Brvt d Tchnicin Supériur CONTRÔLE INDUSTRIEL t RÉGULATION AUTOMATIQUE U4 Instrumntation t Régulation Duré : 3 hurs Cofficint : 4 L utilisation d un calculatric réglmntair st autorisé. Calculatric

Plus en détail

M o n cahier 6. M o n cahier. lecture. d écriture 9:HSMAOH=XXV[U[: Français. et r. théatre! lecture. d écriture. Français

M o n cahier 6. M o n cahier. lecture. d écriture 9:HSMAOH=XXV[U[: Français. et r. théatre! lecture. d écriture. Français Français d lctur t 6 d écritur Pour l profssur Un outil clé n main, ludiqu t progrssif, pour facilitr la découvrt du programm d 6 t aidr ls élèvs à dévloppr lurs capacités d lctur t d écritur. Pour l élèv

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

Formations, études, conseils. Le catalogue 2016. Ne jouez pas aux des avec vos donnees. www.anastats.fr

Formations, études, conseils. Le catalogue 2016. Ne jouez pas aux des avec vos donnees. www.anastats.fr Formations, étuds, consils L catalogu 2016 N jouz pas aux ds avc vos donns www.anastats.fr - - Statistiqus Formations 2016 SOMMAIRE Notr équip p. 3 Ls Etuds d donnés t consil p. 5 14 formations dispnsés

Plus en détail

jean-marc.routoure@unicaen.fr

jean-marc.routoure@unicaen.fr n u u xq u i m ut a v s r o u o c id s i v d Un long VERS UN ENSEIGNEMENT MIXTE : PARTAGE D EXPÉRIENCES! EXEMPLE D UN DISPOSITIF D ENSEIGNEMENT MIXTE JEAN-MARC ROUTOURE, CORENTIN JOREL, DIDIER ROBBES,

Plus en détail

Les pierres angulaires d un avenir meilleur

Les pierres angulaires d un avenir meilleur Ls pirrs angulairs d un avnir millur XELLA propos plusiurs solutions d murs innovants qui s inscrivnt parfaitmnt dans la tndanc d constructions pu énrgivors t qui sont prêts pour 2020. Photo couvrtur:

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

Problèmes de courant continu

Problèmes de courant continu Captur résistif d tmpératur Probèms d courant continu Variation d a résistanc d un thrmistanc n fonction d a tmpératur a résistanc R d un thrmistanc, formé d un matériau smi-conductur, vari avc a tmpératur

Plus en détail

Merck Santé animale 16750 ROUTE TRANSCANADIENNE, KIRKLAND, QC, H9H 4M7

Merck Santé animale 16750 ROUTE TRANSCANADIENNE, KIRKLAND, QC, H9H 4M7 6750 ROUTE TRANSCANADIENNE, KIRKLAND, QC, H9H 4M7 Command par téléphon: 54-428-703 Contactz-nous sans frais au: 866-683-7838 Fax: Command par téléphon 888-498-4444 Sit Wb: www.mrck-sant-animal.ca Tous

Plus en détail

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie BTS - groupmnt B - novmbr 8 - Nouvll Calédoni Ercic Ls partis A, B t C sont indépndants. points Un ntrpris produit n grand séri ds véhiculs élctriqus équipés d battris au nicklcadmium. On s propos d étudir

Plus en détail

Campus France Maroc est un service de l Institut Français du Maroc, opérateur de coopération de l Ambassade de France au Maroc.

Campus France Maroc est un service de l Institut Français du Maroc, opérateur de coopération de l Ambassade de France au Maroc. w w w. m a r o c. c a m p u s f r a n c. o r g é r t n R 7 1 0 / 016 Campus Franc Maroc st un srvic d l Institut Français du Maroc, opératur d coopération d l Ambassad d Franc au Maroc. Campus Franc Maroc

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT Société : COCHEBAT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Srvic CLT Division HTO -FL/CR Dat 2006 N affair : Clint sul Vrsion 1

Plus en détail

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans Loisirs t Cultur Sssion printmps-été 201 DANS CE NUMÉRO 1 ds activités printmps-été 201 4 Camp d jour stival Modalités d inscription t soccr 6 Ds nouvlls d votr bibliothèqu Multisports Horairs : 6 à 8

Plus en détail

Transmetteur vocal SD1+

Transmetteur vocal SD1+ MANUEL D UTILISATION ET DE PROGRAMMATION Transmttur vocal SD1+ MANUEL D UTILISATION ET DE PROGRAMMATION Parfait sécurité ds logmnts d habitation, maisons t locaux d ntrpriss C manul d utilisation st particulir

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

FORCE PRESSION CHAMP MAGNETIQUE...

FORCE PRESSION CHAMP MAGNETIQUE... OCE PEON CHAMP MAGNETQUE 1)Efft Pizzo Elctriqu Un forc appliqué à un lam d quartz induit un déformation qui donn naissanc à un tnsion élctriqu - CAPTEU À EET PÉZOÉLECTQUE 1- Efft piézoélctriqu Un forc

Plus en détail

CATALOGUE. Disponible en prêt ou à la location. Renseignement DES EXPOSITIONS

CATALOGUE. Disponible en prêt ou à la location. Renseignement DES EXPOSITIONS Ligu pour la protction ds oisaux d la Sarth (LPO 72) CATALOGUE DES EXPOSITIONS Disponibl n prêt ou à la location Rnsignmnt LPO Sarth 43 ru d l Estérl Maison d l au 72100 L Mans Indx ds xpositions Ls xpositions

Plus en détail

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL Formation ds dircturs d unités UPEC UPEC Crétil 20/03/2015 Rndr visibls ls publications d l UPEC avc HAL Philipp Gambtt LIGM Univrsité Paris-Est Marn-la-Vallé Diaporama préparé avc la collaboration d Flornc

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

TRESORERIE GENERALE DU MAROC

TRESORERIE GENERALE DU MAROC TRESORERIE GENERALE DU MAROC INSTRUCTION C1 SUR LA COMPTABILITE DENIERS DES RECETTES PERCEPTIONS ET PERCEPTIONS : S O M M A I R E TITRE I NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES EN DENIERS - Sction

Plus en détail

Transformer Les Esprits

Transformer Les Esprits C 21 Canadins pour l'apprntissag t l'innovation au siècl C21 Canada présnt : Transformr Ls Esprits L'ENSEIGNEMENT PUBLIC DU CANADA UNE VISION POUR LE XXI SIÈCLE 2012 C21 Canada www.c21canada.org TABLE

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

MNG-6006 : La dimension humaine

MNG-6006 : La dimension humaine MNG-6006 : La dimnsion humain NRC 89950 Automn 2012 Tmps consacré : 3-0-6 Crédit(s) : 3 C cours vis à snsibilisr l'étudiant à l'importanc ds aspcts humains dans la gstion ds organisations t à lui prmttr

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

Septembre. Entrée Gratuite

Septembre. Entrée Gratuite t r i Fo g a t n Vi s n o l a S t m o C l y a n Font assin Espac C é n R l Cultur 25 au 27 Du Sptmbr 2015 Entré Gratuit 6èm FOIRE EXPO d Fontnay-l-Comt sous l ail d SVE Pour ctt 6èm édition, nous souhaitons

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

AIR SEC, AIR HUMIDE ET AIR SATURE. L'air sec. L'air saturé. 20 La Météorologie 8 e série - n 2 - juin 1993

AIR SEC, AIR HUMIDE ET AIR SATURE. L'air sec. L'air saturé. 20 La Météorologie 8 e série - n 2 - juin 1993 La Météorologi 8 séri - n 2 - juin 199 19 L'HUMIDITE DE L'AIR ; MESURES HYGROMETRIQUES AU SOL Christian Prrin d Brichambaut Société Météorologiqu d Franc, 2 avnu Rapp 7540 Paris Cdx 07 OBSERVATION GENERALITES

Plus en détail

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée REUNION CONJOINTE DES POINTS FOCAUX DU CAR/PB, CAR/INFO ET CAR/PAP Nic, 11 13 mai 2011 EBAUCHE Formulair d rapport sur l application du Protocol GIZC n Méditrrané PAP/PFN/2011/3 CONTEXTE JURIDIQUE ET

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

ADELE 126 : Charte graphique et ergonomique des téléprocédures publiques

ADELE 126 : Charte graphique et ergonomique des téléprocédures publiques ADELE 126 : Chart graphiqu t rgonomiqu ds téléprocédurs publiqus Vrsion 1 janvir 2006 Chart graphiqu t rgonomiqu ds téléprocédurs publiqus vrsion 1 Vrsion 1 2 décmbr 2005 Pag 2/47 Chart graphiqu t rgonomiqu

Plus en détail

SCARA SERIE G EPSON NOS ROBOTS SCARA FONT LE POINT PLUS RAPIDEMENT

SCARA SERIE G EPSON NOS ROBOTS SCARA FONT LE POINT PLUS RAPIDEMENT SCARA SERIE G EPSON NOS ROBOTS SCARA FONT LE POINT PLUS RAPIDEMENT POUR FIABILISER LA MANIPULATION À PROPOS D EPSON SCARA SÉRIE G EPSON À propos d Epson 2 Approch t aprçu d la gamm d produits 4 Ls points

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail