e x o s CORRIGÉ Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin"

Transcription

1 Chapitr 7. La cnduit du diagntic CORRIGÉ Bilan fnctinnl par grand ma Bilan fnctinnl d la ciété Batin Empli tabl Rurc prpr Actif immbilié brut Capitau prpr Actif circulant d plitatin Amrtimnt t dépréciatin Stck t n-cur brut Prviin 250 Créanc d plitatin (1) Dtt financièr (2) Charg cntaté d avanc 120 Rurc tabl Actif circulant hr-plitatin 450 Dtt d plitatin Créanc divr 450 Dtt d plitatin Prduit cntaté d avanc 50 Dtt hr-plitatin 400 Dtt divr 400 Trérri paif 1200 Cncur bancair 900 Efft cmpté nn échu 300 TOTAL TOTAL (1) Créanc d plitatin brut Efft cmpté nn échu Créanc d plitatin rtraité (2) Dtt financièr Cncur bancair curant Dtt financièr rtraité Rati d tructur financièr Cuvrtur d mpli tabl : = 127 % Cuvrtur d capitau invti : ( ) = 81 % Tau d ndttmnt = = 59 % L fnd d rulmnt t trè pitif ( = 1 070) mai inuffiant pur cuvrir l BFRE ( = ) t ncr min l BFRHE. Il n réult un trérri négativ d L ntrpri rcurt alr au décuvrt bancair t cmpt fft. 3. Pibilité d btnir l prêt dmandé Actullmnt, l ntrpri Batin t faiblmnt ndtté. Ell rcurt au décuvrt bancair t financ n cmptant d fft d cmmrc, ctt ituatin précair purrait êtr améliré par l btntin d un prêt ur 5 an. Cmpt tnu du faibl ndttmnt d l ntrpri, n put pnr qu un banquir accptrait mai il faudrait cpndant fair un étud plu pué ntammnt dipr du cmpt d réultat afin d apprécir la capacité d rmburmnt d ctt ntrpri. 1

2 2 L diagntic financir d cmpt annul On put rmarqur qu l rcur à l mprunt mdifirait l rati d cuvrtur d capitau invti : = 100,81 % t dnc amélirrait la tructur financièr du bilan. L tau d ndttmnt n rait cpndant pa mdifié. 2

3 Chapitr 7. La cnduit du diagntic CORRIGÉ Évlutin d l activité ntr N 1 t N. Tau d variatin du chiffr d affair : = 1, 044 Tau = 4, 4% Tau d variatin d la valur ajuté : = 1, 137 Tau = 13, 7% C réultat nt ncuragant car la crianc du chiffr d affair az mdéré t réprcuté par un augmntatin intérant d la valur ajuté, c qui dént un bnn maîtri d cnmmatin n prvnanc d tir. 2. Évlutin d la prfitabilité N N 1 Tau d marg bénéficiair / ,7 % / ,8 % Tau d marg brut d plitatin / % / % Tau d marg cmmrcial / ,9 % / ,1 % Tu l tau nt n prgrin pur N c qui n put êtr qu pitif. 3. Évlutin du partag d la valur ajuté N N 1 Prnnl / ,6 % / ,7 % État / ,5 % / ,8 % Acié / ,6 % / % Prêtur / ,1 % / ,1 % Autfinancmnt par différnc 15,2 % par différnc 10,4 % Ttal 100 % 100 % C t l prnnl qui bénéfici d la plu grand part d la valur ajuté quiqu l tau ait légèrmnt baié. C tau n t pa trè élvé par rapprt à crtain ntrpri. L Etat arriv n duièm pitin avc un tau az imprtant. Par cntr l acié nt vu lur part frtmnt diminur (d 5 % à 1,6 %) au prfit d l autfinancmnt (d 10,4 % à 15,2 %). 3

4 2 L diagntic financir d cmpt annul CORRIGÉ Stck myn Matièr prmièr Stck final : Stck initial = tck final + variatin d tck = = Stck myn = ( )/2 = Prduit fini Stck final : Stck initial = tck final prductin tcké = = Stck myn = ( )/2 = Cût d la prductin d l rcic Cût d la prductin vndu ( %) Prductin tcké Prductin immbilié Cût d la prductin d l rcic Délai d rtatin Rtatin du tck d matièr prmièr : = 60 jur Rtatin du tck d prduit fini : = 30 jur Rtatin d clint : = 64 jur , Rtatin d furniur : = 89 jur ( ) 1, Opprtunité d accptr d allngr l crédit clint d la ciété Budard Pur M. Didir, la ciété Budard t un clint. La dmand fait par ctt ciété t d allngr n crédit-furniur. La duré actull du crédit-furniur d la ciété Budard t d 89 jur alr qu ll était d 95 jur n N 1. La différnc ntr l crédit-clint t l crédit-furniur t imprtant (89 64 jur) c qui pliqu l difficulté d trérri rncntré par ctt ciété. L allngmnt d la duré d tckag d matièr prmièr t prduit fini t l ign qu l bjctif d vnt n nt pa été attint. L allngmnt d la duré d crédit-clint d 50 à 64 jur mbl indiqur qu la ciété a accpté d cnntir d délai d paimnt upplémntair pur maintnir vnt. Dan tu l ca, un duré d crédit-furniur dmandé d 4 mi (120 jur) mbl démuré t inaccptabl. 4

5 Chapitr 7. La cnduit du diagntic CORRIGÉ Bilan fnctinnl Bilan fnctinnl d la ciété Gambtta au 31 décmbr N 1 Empli tabl Actif immbilié brut Actif circulant (plitatin).... Stck t n-cur (brut) Matièr prmièr Prduit intrmédiair t fini Marchandi Avanc t acmpt vré..... Créanc d plitatin (brut).. Créanc clint t cmpt rattaché Autr Charg cntaté d avanc Actif circulant (hr-plitatin) Créanc divr Valur mbilièr d placmnt (brut) Rurc tabl Capitau prpr Prviin Amrtimnt t dépréciatin Rurc prpr Dtt financièr (1) Dtt d plitatin Avanc t acmpt rçu..... Dtt furniur Dtt fical t cial Prduit cntaté d avanc..... Dtt hr-plitatin Dtt ur immbiliatin Dtt fical Trérri actif Trérri paif Dipnibilité Cncur bancair curant TOTAL TOTAL (1) Emprunt t dtt auprè d établimnt d crédit Emprunt t dtt financièr divr Cncur bancair curant Dtt financièr rtraité

6 2 L diagntic financir d cmpt annul Bilan fnctinnl d la ciété Gambtta au 31 décmbr N Empli tabl Actif immbilié Actif circulant (plitatin)..... Stck t n-cur (brut) Matièr prmièr Prduit intrmédiair t fini Marchandi Avanc t acmpt vré.... Créanc d plitatin (brut). Créanc clint t cmpt rattaché Autr Charg cntaté d avanc Actif circulant (hr-plitatin) Créanc divr Valur mbilièr d placmnt (brut) Rurc tabl Capitau prpr Prviin Amrtimnt t dépréciatin Rurc prpr Dtt financièr (1) Dtt d plitatin Avanc t acmpt rçu..... Dtt furniur Dtt fical t cial Prduit cntaté d avanc..... Dtt hr-plitatin Dtt ur immbiliatin Dtt fical Trérri actif Trérri paif Dipnibilité Cncur bancair curant TOTAL TOTAL (1) Emprunt t dtt auprè d établimnt d crédit Emprunt t dtt financièr divr Cncur bancair curant Dtt financièr rtraité Calcul d FRNG, BFR t trérri ntt FRNG Rurc tabl Empli tabl FRNG BFRE Actif circulant (plitatin) Dtt d plitatin BFRE BFRHE Actif circulant (hr-plitatin) Dtt hr-plitatin BFRHE

7 Chapitr 7. La cnduit du diagntic Trérri ntt Trérri actif Trérri paif TN Calcul d rati d tructur Cuvrtur d mpli tabl Rurc tabl Empli tabl Rurc tabl Empli tabl 118 % 133 % Cuvrtur d capitau invti Rurc tabl Empli tabl BFRE Rurc tabl Empli tabl + BFRE 88 % 103 % Tau d ndttmnt Dtt financièr rtraité Trérri paif Rurc prpr Dtt financièr + trèrri paif Rurc prpr 92 % 75 % 4. Tablau récapitulatif d variatin Variatin 31/12/N 1 31/12/N n valur n purcntag FRNG % BFRE % BFRHE % Trérri ntt % Cuvrtur d mpli tabl 118 % 133 % 15 % 13 % Cuvrtur d capitau invti 88 % 103 % 15 % 17 % Tau d ndttmnt 92 % 75 % 17 % 18 % 7

8 2 L diagntic financir d cmpt annul Évlutin d la tructur financièr La ciété Gambtta a vu n FRNG augmntr d façn trè imprtant puiqu il a prqu dublé. Par aillur, l BFRE a augmnté égalmnt mai d façn min pctaculair, l augmntatin n t cpndant pa négligabl (il faudrait n chrchr l cau prfnd : diminutin d dtt d plitatin). Cmm l ntrpri avait un dégagmnt n hr plitatin n N 1, clui-ci a rvi à financr l augmntatin du BFRE n N. Il n réult un améliratin trè ntt d la trérri qui t paé d un déficit à un cédnt. L rati d cuvrtur d mpli tabl t capitau invti nt frt atifaiant t l ntrpri a prcédé à un réductin ubtantill d n ndttmnt. 8

9 Chapitr 7. La cnduit du diagntic CORRIGÉ Rati d tructur t d rtatin Entrpri A Cuvrtur d mpli tabl Rurc prpr Dtt financièr Rurc tabl Empli tabl Rurc tabl Empli tabl 280 % Cuvrtur d capitau invti Rurc tabl Empli tabl Stck Créanc clint min Dtt furniur BFRE Rurc tabl Empli tabl + BFRE 96 % Tau d ndttmnt Dtt financièr Trérri paif Rurc prpr Dtt financièr + trèrri paif Rurc prpr 85 % Rtatin d tck d matièr Stck d matièr Achat d matièr Stck d matièr Achat d matièr 30 jur Rtatin d tck d prduit Stck d prduit Cût d prductin d prduit Stck d prduit Cût d prductin d prduit 10 jur Duré du crédit-clint Créanc clint Vnt Créanc clint Vnt 90 jur 9

10 2 L diagntic financir d cmpt annul Duré du crédit-furniur Dtt furniur Achat Dtt furniur Achat Entrpri B Cuvrtur d mpli tabl 45 jur Rurc prpr Dtt financièr Rurc tabl Empli tabl Rurc tabl Empli tabl 400 % Cuvrtur d capitau invti Rurc tabl Empli tabl Stck Créanc clint 0 min Dtt furniur BFRE Rurc tabl Empli tabl + BFRE > 100 % Tau d ndttmnt Dtt financièr Trérri paif 0 Rurc prpr Dtt financièr + trèrri paif Rurc prpr 60 % Rtatin d tck d marchandi Stck d marchandi Cût d achat d marchandi Stck d marchandi Cût d achat d marchandi 10 jur Duré du crédit-clint Créanc clint 0 Vnt Créanc clint vnt 0 jur 10

11 Chapitr 7. La cnduit du diagntic Duré du crédit-furniur Dtt furniur Achat Dtt furniur Achat Entrpri C Cuvrtur d mpli tabl 90 jur Rurc prpr Dtt financièr Rurc tabl Empli tabl Rurc tabl Empli tabl 110 % Cuvrtur d capitau invti Rurc tabl Empli tabl Stck 900 Créanc clint min Dtt furniur 0 BFRE Rurc tabl Empli tabl + BFRE 63 % Tau d ndttmnt Dtt financièr Trérri paif Rurc prpr Dtt financièr + trèrri paif Rurc prpr 80 % Rtatin d tck d matièr Stck d matièr 0 Achat d matièr Stck d matièr Achat d matièr 0 jur Rtatin d tck d prduit Stck d prduit 900 Cût d prductin d prduit Stck d prduit Cût d prductin d prduit 5 jur 11

12 2 L diagntic financir d cmpt annul Duré du crédit-clint Créanc clint Vnt Créanc clint Vnt Duré du crédit-furniur 90 jur Dtt furniur 0 Achat Dtt furniur Achat 0 jur 2. Tablau récapitulatif d rati A B C Cuvrtur d mpli tabl 280 % 400 % 110 % Cuvrtur d capitau invti 96 % > 100 % 63 % Tau d ndttmnt 85 % 60 % 80 % Rtatin d tck d matièr 30 jur 0 jur Rtatin d tck d prduit 10 jur 5 jur Rtatin d tck d marchandi 10 jur Duré du crédit-clint 90 jur 0 jur 90 jur Duré du crédit-furniur 45 jur 90 jur 0 jur 3. Idntificatin d ntrpri Entrpri A = Sciété Chau Md Stck d matièr (cuir) = un mi, it 30 jur d cnmmatin. Stck d prduit (chauur) faibl (10 jur d vnt). Délai d paimnt d furniur d cuir : 30 jur fin d mi it 1 mi 1 / 2 u 45 jur. Délai d paimnt d vnt : 3 mi it 90 jur. Entrpri B = Sciété Pint D Entrpri d ditributin, ll n a ni matièr, ni prduit, ulmnt d marchandi. Stck d matièr (cuir) = un mi, it 30 jur d cnmmatin. Stck d marchandi turnant rapidmnt (10 jur d vnt). Délai d paimnt d furniur : tri mi it 90 jur. Délai d paimnt d vnt : nul car l vnt nt au cmptant. Entrpri C = Sciété Frhlait Pa d tck d matièr (lait). Stck d prduit (burr t frmag) trè faibl (5 jur d vnt). Délai d paimnt d élvur furniur d lait : nul car il nt payé au cmptant. Délai d paimnt d vnt : 3 mi it 90 jur. 12

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

Le chapitre traite de l analyse du bilan, structure et équilibre financier, point 5.2 du programme : En étudiant les notions suivantes :

Le chapitre traite de l analyse du bilan, structure et équilibre financier, point 5.2 du programme : En étudiant les notions suivantes : L analyse du bilan Chapitre 18 Introduction Le chapitre traite de l analyse du bilan, structure et équilibre financier, point 5.2 du programme : En étudiant les notions suivantes : - Les cycles d exploitation,

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés Mdule 9 : Résumé Intrductin aux instruments dérivés Ce mdule intrduit les instruments dérivés, qui snt des titres dnt la valeur dépend directement de la valeur d un actif sus-jacent. Il abrde certains

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

LE BILAN FONCTIONNEL

LE BILAN FONCTIONNEL LE BILAN FONCTIONNEL Le bilan fonctionne est établi à partir du bilan comptable avant affectation du résultat. Il est un outil d'analyse de l'entreprise. 1. LES OBJECTIFS DE L ANALYSE FONCTIONNELLE DU

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Bienvenue chez vente-privee.com

Bienvenue chez vente-privee.com Bienvenue chez vente-privee.cm SOMMAIRE Mdèle écnmique de Vente-privée.cm Organisatin Supply chain / Lgistique Cnséquences du e-cmmerce sur la lgistique urbaine Cmment anticiper et intégrer la lgistique

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 PAIRI DAIZA SA - RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 infrmatin réglementée - Publié le 31 INTRODUCTION En tant que

Plus en détail

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software Kluwer ERP Dashbard - VERO www.kluwer.be/sftware Table des matières INFORMATIONS UTILES... 2 COMMENT UTILISER LE DASHBOARD... 4 LE CONTENU DU DASHBOARD... 6 LES CHIFFRES ET LES INDICATEURS... 6 LES GRAPHIQUES...

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Marketing des produits touristiques 15 15 11 12 13.9 13.9 5 10 10 14 14 11.2 5.5 2.5 5.5 2.5 2.25 3.75 4.25 5 6.25 2 1 4.25. 2 1 4.25 4 3.

Marketing des produits touristiques 15 15 11 12 13.9 13.9 5 10 10 14 14 11.2 5.5 2.5 5.5 2.5 2.25 3.75 4.25 5 6.25 2 1 4.25. 2 1 4.25 4 3. Républiqu Tuniinn Minitèr d l'enignmnt Supériur t d la Rchrch Scintifiqu Univrité d arthag FAULTE DES SIENES EONOMIQUES ET DE GESTION DE NABEUL EIMEN Prcèvrbal détaillé d ré L ré dité par la vrin actull

Plus en détail

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences?

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences? Cllque CEPII-CIREM-GROUPAMA, 20 ctbre 2011, Les transfrmatins de la mndialisatin Table rnde : Les frces de changement dans l écnmie mndiale La financiarisatin du marché des matières premières, quelles

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

Fonction logarithme exercices corrigés

Fonction logarithme exercices corrigés Trminal S Fonctions Logarithms Vrai-Fau Fonction ln, EPF 6 Equation, Franc 4 4 Dérivés t ln 4 5 Primitivs t ln 6 Calcul d limits 5 6 7 Résolution (in)équations 7 8 Avc ROC 8 9 Dérivation t ncadrmnt 9 Fonction+équation,

Plus en détail

SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI?

SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI? Cnférence-débat du jeudi 11 septembre 2014 SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI? Lrs d un décès, il est nécessaire de régler la successin du défunt afin que sn patrimine puisse être transmis à ses

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Crédit Habitation Souple

Crédit Habitation Souple Crédit Habitatin Suple Annexe Syllabus crédit habitatin BNP Paribas Frtis Last update : 12/08/2014 Erik Haezebruck 1 Cntenu Table des matières Page Descriptin 3 I. Suplesse au début du crédit 1. Le taux

Plus en détail

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50 Cmmuniqué de lancement : Sage 100 Scanfact Versin V15.50 Smmaire 1. Cntexte marché P2 2. Evlutin du mde de fnctinnement des entreprises P2 3. Principe & fnctins P3 4. Bénéfices P6 5. Date de dispnibilité

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

ENQUETE TRIMESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS. Méthodologie d élaboration

ENQUETE TRIMESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS. Méthodologie d élaboration ENQUETE TRIESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS éthdlgie d élabratin Nvebre 20 Bank Al-aghrib ène depuis juin 2006 une enquête sur les taux débiteurs pratiqués par les banques. Cette enquête renseigne sur

Plus en détail

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX Public cncerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 6 à 8 heures. Objectifs : Pré requis : Mdalités : Identifier les utils permettant de gérer

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

ANNEXE A : MATRICES DE MAC

ANNEXE A : MATRICES DE MAC Annx ANNEXE A : MARICES DE MAC La matrc d MAC (Modal Auranc Crtron) au applé matrc d corrélaton modal t ouvnt utlé pour la comparaon ntr dux nmbl d mod propr [Y ] t [Y ]. Sont : [{ } { k} { N } ] { } {

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

PIERRE PAPIER. Mission remplie pour les societes

PIERRE PAPIER. Mission remplie pour les societes Pays : ranc Périodicité : bimnsul at : 20 MAR/02 AR 15 Pag d l'articl : p.1,8,10,12 Journalist : Pélagi Trly Pag 1/7 PIERRE PAPIER Ls CPI tinnnt l cap n s'adaptant» L rndmnt ds CPI s maintint audssus ds

Plus en détail

Description d une offre de formation

Description d une offre de formation Descriptin d une ffre de frmatin Date de mise à jur : 03/03/15 CONDUCTEUR DE LIGNE DE PRODUCTION EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE (H/F) Identificatin interne (bligatire) cde HACORD :INALCL cde REM : 4512201 cncrdance

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Présentation de la SCHL Canada

Présentation de la SCHL Canada Habitatin Présentatin de la SCHL Canada André Asselin Habitatin Habitatin Crissance cntinue du crédit hypthécaire à l habitatin $1 400 $1 200 Sciétés de titrisatin spécialisées TH. LNH Autres cies. sans

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010 Impact des réfrmes financières en curs dans le mnde bancaire Olivier Mtte - Public Affairs 12 juillet 2010 1. Un nuveau cadre institutinnel Internatinal G 20 (puvirs exécutifs) + Cnseil de Stabilité Financière

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

marché français du stockage (+12% en plupart ont des réticences en raison grandes villes d Europe, c est aussi la

marché français du stockage (+12% en plupart ont des réticences en raison grandes villes d Europe, c est aussi la Dssier de presse Ntre missin: Créer de l espace pur vus simplifier la vie! Internet simplifie davantage ns vies jur après jur : aujurd hui, tut peut être acheté en ligne et livré à dmicile dans des délais

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases cndensées 1. Cmprtement universel des gaz à basse pressin 1.1. Equatin d état de tus les gaz à basse pressin 1.2. Définitin expérimentale de la température abslue

Plus en détail

RESTRUCTURATION FINANCIERE. Présenté par Mme. BEN DALY Amel FIDELIUM FINANCE Vice Présidente ATIC

RESTRUCTURATION FINANCIERE. Présenté par Mme. BEN DALY Amel FIDELIUM FINANCE Vice Présidente ATIC RESTRUCTURATION FINANCIERE Présenté par Mme. BEN DALY Amel FIDELIUM FINANCE Vice Présidente ATIC 14-15 Octobre 2010 LA RESTRUCTURATION FINANCIERE N est pas un nouveau concept. Une procédure qui a capté

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS Buygues immbilier est un acteur majeur de l immbilier neuf. Nus smmes à vs côtés pur vus guider dans vtre chix d investissement tut en respectant vs prirités.

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison.

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison. Pint De Vente Lgiciel de gestin Les Lgiciels Velce, Vtre gestinnaire La versatilité, la simplicité et la rapidité de ntre pint de vente, ne fnt pas qu amélirer vtre service à la clientèle, elles permettent

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs QuickTime et un décmpresseur snt requis pur visinner cette image. Diagnstic et enjeux de la frmatin initiale des enseignants: le pint de vue des acteurs 1 Plan de la présentatin 1 - Objectifs et méthde

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Pilotage et agilité du SI

Pilotage et agilité du SI Piltage et agilité du SI Hrizn 2015 quelles grandes tendances pur l IT Urbanisatin : un util du DSI pur gagner en agilité? Ratinalisatin : virtualiser et/u externaliser? 12h15 12h45 DSI Sympsium IDC du

Plus en détail

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion?

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion? Commnt rmplir votr Bulltin d Adhésion? BESOIN D AIDE? Applz Boursorama Banqu au 0 800 09 20 09 N Vrt APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE À rtournr à : Boursorama Banqu - Srvic ouvrtur d compt Libr répons

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques?

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques? Vus cnstruisez? Avez-vus pensé à tus les risques? Les risques d'un chantier Cnstruire est un grand défi qui nécessite des myens imprtants. Dans cette périlleuse entreprise, vus n êtes pas à l abri d une

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois Deux nuveaux arrêtés prtant sur la sécurité incendie dans les établissements recevant du public, l un sur les aménagements intérieurs, l autre sur la prpagatin du feu par les façades, nt quelque peu mdifié

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE Objectif(s) : Evaluatin et traitement cmptable des dépréciatins irréversibles des immbilisatins : amrtissements. Pré-requis : Classificatin

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

Contenu: -Fonds de roulement. -Besoin en fonds de roulement. -Etude des rapports entre les masses bilantielles

Contenu: -Fonds de roulement. -Besoin en fonds de roulement. -Etude des rapports entre les masses bilantielles Contenu: -Fonds de roulement -Besoin en fonds de roulement -Trésorerie -Etude des rapports entre les masses bilantielles Représentation (rappel) ACTIF Immobilisations Fond propres PASSIF Dettes financières

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Société anonyme au capital de 12 869 835,44 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS

Société anonyme au capital de 12 869 835,44 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS Sciété annyme au capital de 12 869 835,44 eurs Siège scial : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS 1 Sciété annyme au capital de 12 869 835,44 eurs Siège scial : 16, rue de

Plus en détail

Contenu de version 2.1.13

Contenu de version 2.1.13 Cntenu de versin 2.1.13 Auteur : CGI DIFFUSION Respnsables clients Versin Date Rédacteur Cmmentaires 0.0 19/03/2014 RDUB Initialisatin du dcument 1.0 20/04/2015 TLEC Mdificatin du dcument ENT_V2 1 13_Cntenu

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2 FOIRE AUX QUESTIONS Q pt ncrr à CIH ON LINE? Cmmnt ncrr à CIH ON LINE? Ql t l cût d l ncrptn à CIH ON LINE? Ql cd nt nécar pr accédr à CIH ON LINE? Cmmnt j px accédr à mn cmpt CIH ON LINE? Q far n ca d

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014

RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 CAISSE REGIONALE De CREDIT AGRICOLE MUTUEL Des COTES-D'ARMOR RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Présenté à l Assemblée Générale de la Caisse Réginale le 31 mars 2015 1 PARTIE

Plus en détail

DM/Administrator fonctionne sans agents d administration spécifiques sur les contrôleurs de domaines.

DM/Administrator fonctionne sans agents d administration spécifiques sur les contrôleurs de domaines. FastLane DM/Administratr ffre enfin la pssibilité de déléguer les drits d administratin à l intérieur d un dmaine u au travers de plusieurs dmaines. Dm/Administratr permet aux administrateurs Windws NT

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

domovea energie tebis

domovea energie tebis dmvea energie tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. INTRODUCTION... 2 1.1 OBJET DU DOCUMENT... 2 2. L'ARCHITECTURE DE COMPTAGE... 3 2.1 LES OBJETS UTILISES POUR LE COMPTAGE... 3 2.2 LES PRODUITS HAGER PROPOSANT

Plus en détail

Compteur mobile à tubes 2 tubes : CIGALE II

Compteur mobile à tubes 2 tubes : CIGALE II L Analyse de trafic SFERIEL Cmpteur mbile à tubes 2 tubes : CIGALE II Cnceptin utilisant les technlgies récentes Cartes CMS, micrprcesseurs récents, afficheur graphique. Ultra faible cnsmmatin Cffret rbuste

Plus en détail