COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2014"

Transcription

1 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 juin 2014 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 29 juillet er semestre 2014 : Slide résultat pératinnel avant éléments nn récurrents de millins d, à périmètre et parités cnstants en hausse de 16 % Marge pératinnelle avant nn récurrents : 12 % des ventes nettes Résultat net de 624 millins d, en prgressin de 23 % Hausse de la perfrmance pératinnelle du Grupe en ligne avec les bjectifs A mi-parcurs, le plan de cmpétitivité atteint 60 % de sn bjectif. Maitrise du psitinnement Prix Effet Prix-mix/matières premières de 182 millins d, meilleur qu attendu, Vlumes en hausse de 1,9 %, dans un cntexte de ralentissement de la crissance des marchés au deuxième trimestre, ntamment en Pids lurd et, cmme annncé, en Génie civil. Cash flw libre en ligne avec la saisnnalité habituelle Investissements de 703M. Jean-Dminique Senard a déclaré : Dans un envirnnement cncurrentiel resté sutenu tut au lng du semestre, le grupe Michelin a atteint sn bjectif d une nuvelle améliratin de sa perfrmance, avec une hausse de près de 200 millins d du résultat pératinnel à périmètre et change cnstants. Un flux cntinu d'innvatins saluées par les cnstructeurs, une plitique industrielle respnsable et ambitieuse nt permis à la marque Michelin de maintenir ses psitins mndiales à la pinte de la mbilité. Perspectives cnfirmées pur 2014 Au secnd semestre, la demande mndiale de pneumatiques Turisme caminnette et Pids lurd devrait rester prteuse dans les pays matures et en Chine. En revanche, les autres nuveaux marchés affichent un ralentissement, en particulier en première mnte. En parallèle, pur les marchés de pneus Génie civil, le segment Première mnte devrait pursuivre sn améliratin sensible, tandis que, pur le segment des pneus miniers, le déstckage devrait se prlnger d ici la fin de l année, le 4 ème trimestre bénéficiant d un effet de base favrable. Pur 2014, le Grupe vise une augmentatin de sa marge brute unitaire, en cnservant un équilibre psitif entre mix, plitique de prix et cût des matières premières. Dans cet envirnnement, Michelin maintient sa perspective de crissance des vlumes autur de 3 %, en ligne avec les marchés pur l année Le Grupe cnfirme sn bjectif d un résultat pératinnel avant éléments nn récurrents en crissance hrs effets devises, d une rentabilité des capitaux emplyés supérieure à 11 % et d une génératin d un cash flw libre structurel supérieur à 500 millins d. Le prgramme d investissements est maintenu autur de 2 milliards d. 1 / 9

2 (EN MILLIONS D EUROS) 1 er semestre er semestre 2013 VENTES NETTES RESULTAT OPERATIONNEL AVANT ELEMENTS NON RECURRENTS MARGE OPERATIONNELLE AVANT ELEMENTS NON RECURRENTS 12,0 % 11,3 % TOURISME CAMIONNETTE ET DISTRIBUTION ASSOCIEE 11,4 % 10,3 % POIDS LOURD ET DISTRIBUTION ASSOCIEE 7,7 % 6,5 % ACTIVITES DE SPECIALITES 21,8 % 23,3 % RESULTAT OPERATIONNEL APRES ELEMENTS NON RECURRENTS RESULTAT NET RESULTAT PAR ACTION (en ) 3,34 2,76 INVESTISSEMENTS ENDETTEMENT NET RATIO D ENDETTEMENT NET 9 % 12 % DETTE SOCIALE CASH FLOW LIBRE EFFECTIF INSCRIT Cash flw libre : Flux de trésrerie sur activités pératinnelles flux de trésrerie d investissements 2 En fin de péride 2 / 9

3 Evlutin des marchés de pneumatiques TOURISME CAMIONNETTE 1 er semestre 2014/2013 (en nmbre de pneus) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE INDE MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte + 7% - 18 % - 3 % Remplacement + 5 % 2 e trimestre 2014/2013 (en nmbre de pneus) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE INDE MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte - 24 % + 5 % Remplacement + 1 % + 5 % * Y cmpris Russie et Turquie PREMIERE MONTE En Eurpe, la demande, en hausse de 6 %, cmbine une crissance de 7 % en Eurpe de l Ouest par rapprt à un marché faible au début de 2013, et un recul de 5 % en Eurpe rientale liés aux difficultés géplitiques. Le marché en Amérique du Nrd, tujurs prteur, prgresse de 3 %, sutenu par la hausse cntinue des ventes de véhicules depuis En Asie (hrs Inde), la demande est glbalement en hausse de 7 %. En Chine, le marché reste bien rienté (+ 10 %). La demande au Japn a été pussée par les anticipatins d achats avant la hausse de TVA du 1 er avril, avec un cntrecup limité au 2 ème trimestre. Le marché de l Asie du Sud-Est (- 8 %) reste affecté par le cntexte plitique thaïlandais. En Amérique du Sud, la demande en frte baisse (- 18 %) reflète le recul des ventes de véhicules sus l'effet de la Cupe du Mnde de ftball et plus particulièrement accentué en Argentine dans un cntexte de hausse des taxes, de restrictin des imprtatins et de dévaluatin du pes. REMPLACEMENT En Eurpe, le marché est en hausse de 4 % sur le semestre. En Eurpe de l Ouest, il prgresse de 7 %, avec une base de cmparaisn favrable et les stcks des distributeurs s établissent à des niveaux nrmatifs, en ligne avec les vlumes de marché. Sur le mis de juin, la crissance du marché crrespnd en ttalité à la hausse du segment hiver marqué en juin par des ventes d anticipatin sutenues auxquelles le Grupe n a pas participé. En Eurpe rientale, le marché recule de 10 % du fait des situatins plitique et écnmique en Russie et en Ukraine. En Amérique du Nrd, le marché, en augmentatin de 6 %, reflète principalement la hausse des imprtatins de pneus. La demande de pneumatiques reste néanmins sutenue par le prix mdéré des carburants et la cnfiance des ménages dans un cntexte écnmique tujurs bien rienté. En Asie (hrs Inde), la demande prgresse glbalement de 6 %. Le marché chinis augmente de 9 %, avec un léger ralentissement au 2 ème trimestre (+ 5 %). Le marché japnais augmente de 5 %, les ventes du 1 er trimestre ayant prfité de la perspective de hausse de TVA. La demande en Asie du Sud-Est bénéficie de la frte hausse des 3 / 9

4 marché indnésien (+ 7 %) et thaïlandais (, faisant suite au prgramme First car wner). En Amérique du Sud, le marché est en hausse de 4 %, tiré par la demande au Brésil en Clmbie et dans les pays d Amérique centrale. POIDS LOURD (radial & bias) 1 er semestre 2014/2013 (en nmbre de pneus) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE INDE MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte - 7 % + 10 % - 9 % - 3 % + 1 % Remplacement + 9 % - 3 % + 1 % 2 e trimestre 2014/2013 (en nmbre de pneus) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE INDE MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte - 10 % + 13 % - 5 % - 21 % - 4 % - 4 % Remplacement + 9% + 0 % - 6 % - 3 % + 0 % * Y cmpris Russie et Turquie PREMIERE MONTE En Eurpe, le marché est en recul de 7 % sur le semestre, avec une baisse plus prnncée au 2 ème trimestre. En Eurpe de l'ouest, la demande, sutenue au 1 er trimestre (+ 8 %) par les achats de camins en anticipatin de la nrme Eur VI se replie au 2 ème trimestre (- 4 %), même si les ventes de remrques affichent un bn dynamisme. La crise ukrainienne et le mindre dynamisme écnmique expliquent la chute des ventes de véhicules neufs en Russie et celle du marché pneumatique (- 36 %). En Amérique du Nrd, le marché est en frte crissance de 10 %, avec une hausse accentuée du segment Class 8 et un niveau histrique des cmmandes de remrques. En Asie (hrs Inde), la demande radial et bias augmente de 4 %. En Chine, dans un cntexte de ralentissement de la crissance de l écnmie, le marché est en hausse de 6 % avec une nette décélératin au 2 ème trimestre. En Asie du Sud-Est, le marché a chuté de 23 % cmpte tenu d'un 1 er semestre 2013 en très frte crissance et de la crise plitique thaïlandaise. Au Japn, la demande de pneus (+ 21 %) prfite de la frte hausse des exprtatins de véhicules pids lurds favrisées par la devise. En Amérique du Sud, le marché ttal recule de 9 %, après une année 2013 qui avait enregistré une frte demande de Heavy duty trucks pur le secteur agricle. REMPLACEMENT En Eurpe, le marché s'établit en hausse de 6 %. La demande en Eurpe de l Ouest (+ 9 %) traduit une prgressin cntinue sur des bases plus faibles au 1 er trimestre (+ 16 %) qu au secnd (). En revanche, la demande cnnait un ralentissement qui s accentue en Eurpe rientale () et en Turquie (- 6 %). En Amérique du Nrd, le marché s établit en crissance de 9 % sur le semestre, avec une frte demande de transprt qui retruve sn niveau d avant crise et bénéficie aux pneus imprtés. Les marchés d Asie (hrs Inde) snt en hausse de 2 %, avec des situatins cntrastées seln les marchés. En Chine, le marché reste atne (+ 1 % au 1 er trimestre et + 0 % au 2 ème ) face au léger ralentissement écnmique du pays. En Asie du Sud-Est, le dynamisme de la demande en Indnésie cmpense l instabilité du marché thaïlandais. 4 / 9

5 Au Japn, le marché subit au 2 ème trimestre le cntrecup des achats d anticipatin qui avaient précédé la hausse de TVA. En Amérique du Sud, le marché radial et bias est en retrait de 3 %. Le repli du 2 ème trimestre (- 6%) est annnciateur d un marché plus difficile au 2 nd semestre en raisn de l envirnnement écnmique et scial d une part et des perspectives favrables pur le rechapage avec l arrivée des carcasses des pneus radial neufs vendus en nmbre en PNEUMATIQUES DE SPECIALITES GENIE CIVIL l activité d extractin minière reste glbalement en crissance. Cependant, et depuis le 4 ème trimestre 2013, le marché des pneumatiques pur les mines est en baisse par rapprt à l année précédente, pénalisé par la réductin des stcks des cmpagnies minières. Les marchés du 1 er équipement snt en reprise au 1 er semestre dans les znes matures. Ils bénéficient de la hausse de la prductin de machines dans un cntexte de stcks faibles chez les cnstructeurs et leurs cncessinnaires. Les marchés des pneumatiques destinés aux infrastructures et aux carrières snt en augmentatin dans les pays matures grâce ntamment à un niveau plus faible de stck de la distributin. AGRICOLE : la demande mndiale sur le marché du 1 er équipement recule dans les znes matures, pénalisée par le renuvellement imprtant du parc au curs des dernières années et par les mdificatins de la plitique de sutien du secteur aux Etats-Unis (réductin des incitatins fiscales). Le marché du remplacement est en reprise en Eurpe mais tujurs en retrait en Amérique du Nrd, affecté par l attentisme des utilisateurs dans un cntexte d incertitude sur leurs revenus futurs. DEUX-ROUES : les marchés Mt s établissent en hausse en Eurpe et en repli en Amérique du Nrd, ù ils nt suffert des cnditins métérlgiques au 1 er trimestre. AVION : Le marché pur les avins cmmerciaux est en prgressin. Activité et résultats du 1 er semestre 2014 VENTES NETTES Cmpte tenu d un effet de change défavrable de 457 millins d et d un écart de périmètre de - 58 millins d, les ventes nettes s établissent à millins d, cntre millins d au 1 er semestre Dans un cntexte de curs de matières premières incertain, le Grupe a recherché un piltage serré de ses prix, tut en assurant une légère hausse des vlumes (+ 1,9 %). Ainsi, l effet prix-mix négatif s élève à 169 millins d (- 1,6 %). Il intègre, à hauteur de millins d, l effet cmbiné des ajustements cntractuels de prix à la baisse, liés à l indexatin sur les matières premières, et des repsitinnements piltés de prix, dans un envirnnement de baisse des curs de matières premières. Il cmprend également, à hauteur de 75 millins d, l effet de l améliratin cntinue du mix liée à la stratégie premium dans le segment 17 puces et plus. RESULTATS Le résultat pératinnel du Grupe avant éléments nn récurrents s établit à millins d, sit 12,0 % des ventes nettes, cntre millins d et 11,3 % publiés au 1 er semestre Les éléments nn récurrents de 87 millins d crrespndent pur l essentiel aux frais de restructuratin liés aux prjets d améliratin de la cmpétitivité industrielle au Canada et en Hngrie. 5 / 9

6 Hrmis l effet des variatins de change (- 173 millins d ), le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents enregistre un effet favrable de 182 millins d, meilleur qu attendu, entre l effet Prix-mix (- 169 millins d ) et l impact favrable de la baisse des matières premières (+ 351 millins d ). Il cmprend également l impact de la légère hausse des vlumes (+ 68 millins d ), les effets du plan de cmpétitivité (+ 127 millins d ) cnfrmes au plan de marche, l inflatin des cûts de prductin et autres frais (- 126 millins d ), ainsi que l évlutin de dépenses liées ntamment au nuvel util de piltage de l entreprise, frais de démarrage et frais dans les nuveaux marchés. Le résultat net s établit en bénéfice de 624 millins d. POSITION FINANCIERE NETTE Au 1 er semestre, le cash flw libre s établit à 243 millins d, en ligne avec les bjectifs annuels du Grupe, cmpte tenu de la saisnnalité. Les investissements s élèvent à 703 millins d. Au 30 juin 2014, prenant en cmpte le cash flw libre négatif et le versement des dividendes, le rati d endettement net s élève à 9 %, crrespndant à un endettement financier net de 892 millins d, cntre 2 % et 142 millins d à fin décembre INFORMATION SECTORIELLE MILLIONS D VENTES NETTES RESULTAT OPERATIONNEL MARGE OPERATIONNELLE AVANT NON RECURRENTS AVANT NON RECURRENTS S S S S S S TOURISME CAMIONNETTE ET DISTRIBUTION ASSOCIEE ,4 % 10,3 % POIDS LOURD ET DISTRIBUTION ASSOCIEE ,7 % 6,5 % ACTIVITES DE SPECIALITES ,8 % 23,3 % GROUPE ,0 % 11,3 % TOURISME CAMIONNETTE ET DISTRIBUTION ASSOCIEE Les ventes nettes du secteur pératinnel Turisme caminnette et distributin assciée s élèvent à millins d, cntre millins d pur la même péride de Hrmis l effet défavrable des parités (- 4 %), elles augmentent de 1,1%. Le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents s est ainsi établi à 588 millins d sit 11,4 % des ventes nettes, cntre 550 millins d et 10,3 % pur le 1 er semestre Outre l effet des parités, cette prgressin reflète principalement un effet prix/mix psitif par rapprt à la baisse des curs de matières premières, suivant la plitique de piltage serré des prix. L améliratin cntinue du mix est sutenue par le succès de la stratégie dans le segment 17 puces et plus et la prgressin des vlumes (+ 2,4 %). 6 / 9

7 POIDS LOURD ET DISTRIBUTION ASSOCIEE Les ventes nettes du secteur pératinnel Pids lurd et distributin assciée s élèvent à millins d, cntre millins d pur les 6 premiers mis Elles subissent à hauteur de 5,4 %, l effet défavrable des parités mnétaires. Le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents s élève à 226 millins d, représentant 7,7 % des ventes nettes, à cmparer à 203 millins d et 6,5 % des ventes nettes au 1 er semestre En ligne avec la pursuite du redressement de la rentabilité, cette améliratin traduit l impact des parités, l augmentatin des vlumes vendus (+ 2,4 %), la stricte gestin des cûts industriels et frais généraux et surtut, la bnne résistance des prix dans un envirnnement cncurrentiel lié à la baisse des curs de matières premières. ACTIVITES DE SPECIALITES Les ventes nettes du secteur pératinnel des Activités de spécialités s élèvent à millins d, en retrait de 8,0 % par rapprt au 1 er semestre 2013 en incluant l impact négatif des changes (- 4,6 %). Le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents se maintient à un niveau structurellement élevé, à 345 millins d sit 21,8 % des ventes nettes, cntre 400 millins d et 23,3 % pur le 1 er semestre 2013 et 245 millins d et 17,3 % pur le 2 nd semestre L évlutin du résultat pératinnel ci-dessus prvient des ajustements de prix liés aux clauses d indexatin dans un cntexte de baisse des matières premières, des variatins de change et des vlumes en retrait de 1,8 %, le recul sur le segment minier n étant pas cmpensé en ttalité par la crissance sur les autres segments Cmpagnie Générale des Etablissements Michelin La Cmpagnie Générale des Etablissements Michelin a réalisé un bénéfice de 540 millins d pur le 1 er semestre de Les cmptes nt été présentés au Cnseil de Surveillance qui s est réuni le 24 juillet Les prcédures d'audit nt été effectuées et le rapprt d'audit a été émis en date du 28 juillet / 9

8 Faits marquants du 1 er semestre 2014 Le Grupe a présenté un pneu aut-régénérant tujurs sûr, même usé, MICHELIN Premier A/S dté de la technlgie inédite EverGrip TM (15 janvier 2014) Lancement du nuveau pneu hiver pur autmbiles, le MICHELIN Alpin 5 (4 février 2014) Le pneu MICHELIN Pilt Rad 4, le dernier né de la gamme 2 Rues mt (février 2014) Michelin Canada annnce une réductin des capacités de prductin de pneumatiques de petites dimensins de sn usine de Pictu Cunty, au Canada, d ici à juillet Michelin annnce également un investissement de 66,5 millins CAD pur renfrcer l util de prductin de ses tris usines canadiennes (3 mars 2014) Michelin signe un cntrat d équipement de pneumatiques en première mnte avec Being pur les B737 MAX 7 et 8 (10 mars 2014) Lancement de la nuvelle gamme Pids lurd de MICHELIN X LINE TM Energy TM Séries 80 & 65 : plus de perfrmances dans un même pneu (21 mars 2014) Grâce à sn réseau de furnisseurs de services en Amérique du Nrd, Michelin ffre aux flttes Michelin Truck Care, un service de maintenance de qualité (4 avril 2014) Michelin inaugure sa première usine destinée à prduire du cautchuc cmpsite à Hat Yai en Thaïlande (avril 2014) Michelin envisage de recnfigurer sa présence industrielle en Hngrie et annnce le prjet de fermeture de sn usine de prductin de pneumatiques Pids lurd de Budapest, en Hngrie (6 mai 2014) Le nuveau pneumatique MICHELIN X-STRADDLE 2 : encre plus de sécurité et de prductivité pur les activités prtuaires (14 mai 2014) La plitique de dévelppement durable du Grupe - 20 parties prenantes, acteurs influents de la sciété civile invités par Michelin à Clermnt-Ferrand (13 14 mai 2014) Michelin annnce sn intentin d acquérir Sascar, leader brésilien de la gestin digitale de fltte (9 juin 2014) Michelin et Audi remprtent la 82 ème 2014) éditin des 24 Heures du Mans (14 15 juin La liste cmplète des Faits marquants du 1 er semestre 2014 est dispnible sur le site Internet du Grupe : 8 / 9

9 PRESENTATION ET CONFERENCE CALL Les résultats au 30 juin 2014 sernt cmmentés aux analystes et investisseurs lrs d une présentatin en anglais accessible par cnférence téléphnique, simultanément traduite en français ce jur (mardi 29 juillet 2014) à 11h, heure de Paris (9h TU). Pur vus cnnecter, veuillez cmpser à partir de 10h50 l un des numérs suivants : Depuis la France (en français) Depuis la France (en anglais) Depuis le Ryaume-Uni (0) (en anglais) Depuis l Amérique du Nrd (+1) (en anglais) Depuis le reste du mnde +44 (0) (en anglais) La présentatin des résultats du 1 er semestre 2014 peut être cnsultée sur le site ainsi que des infrmatins pratiques relatives à cette cnférence téléphnique. CALENDRIER Infrmatin trimestrielle au 30 septembre 2014 : Mercredi 22 ctbre 2014 après Burse Ventes nettes et résultats au 31 décembre 2014 : Mardi 10 février 2015 avant Burse MISE A DISPOSITION DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 Le rapprt financier semestriel 2014 prtant sur les cmptes cls le 30 juin 2014 est dispnible sur le site Internet : Il a également été dépsé auprès de l'autrité des marchés financiers (AMF). Ce dcument cmprend ntamment : - le rapprt d'activité au 30 juin 2014, - les cmptes cnslidés et annexes aux cmptes cnslidés, - le rapprt des cmmissaires aux cmptes sur l'infrmatin financière semestrielle Cntact presse : AVERTISSEMENT Ce cmmuniqué de presse ne cnstitue pas une ffre de vente u la sllicitatin d une ffre d achat de titres Michelin. Si vus suhaitez btenir des infrmatins plus cmplètes cncernant Michelin, nus vus invitns à vus reprter aux dcuments publics dépsés en France auprès de l Autrité des marchés financiers, également dispnibles sur ntre site Internet Ce cmmuniqué peut cntenir certaines déclaratins de nature prévisinnelle. Bien que la Sciété estime que ces déclaratins repsent sur des hypthèses raisnnables à la date de publicatin du présent dcument, elles snt par nature sumises à des risques et incertitudes puvant dnner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués u induits dans ces déclaratins. 9 / 9

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 mars 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 22 avril 2015 Au 1 er trimestre 2015, Michelin affiche des ventes nettes de 5

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 11 février 2014 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre 2013 2013 : Très frte génératin de Cash flw libre, à 1 154 millins

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 juin 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 28 juillet 2015 1 er semestre 2015 : Crissance slide et cash flw libre en améliratin

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb)

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Cmmuniqué de presse Le 9 ctbre 2015 Cnva N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015 GMV : 1 121 millins d eurs (+17,6 % TCC*) Qutepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Chiffre d affaires : 781 millins d eurs

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Pertes additionnelles et provisions pour pertes à terminaison sur trois grands projets nucléaires (1 097 M, dont 720 M au titre du projet EPR OL3)

Pertes additionnelles et provisions pour pertes à terminaison sur trois grands projets nucléaires (1 097 M, dont 720 M au titre du projet EPR OL3) Paris, le 4 mars 2015 Résultats annuels 2014 : Chiffre d affaires : 8 336 M (- 7,2 % à p.c.c.) Excédent brut d explitatin 1 : 735 M (- 257 M vs 2013) Cash-flw pératinnel libre avant impôts 1 : - 372 M

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 PAIRI DAIZA SA - RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 infrmatin réglementée - Publié le 31 INTRODUCTION En tant que

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE

OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE VISANT LES ACTIONS DE LA SOCIETE INITIEE PAR LA SOCIETE INFORMATIONS RELATIVES AUX CARACTERISTIQUES NOTAMMENT JURIDIQUES, FINANCIERES ET COMPTABLES DE LA SOCIETE BIOMERIEUX

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Ne pas publier, diffuser ou distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ne pas publier, diffuser ou distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Ne pas publier, diffuser u distribuer directement u indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie u au Japn. EURO DISNEY S.C.A. Eur Disney S.C.A. annnce une prpsitin glbale, sutenue

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire 1 er Cncurs Créateurs/jeunes entreprises Dssier de Presse A l ccasin du premier anniversaire de la Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire, la Cmmunauté de

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX Public cncerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 6 à 8 heures. Objectifs : Pré requis : Mdalités : Identifier les utils permettant de gérer

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques Il y a du nuveau dans les lis anticrruptin - Aspects pratiques Ordre des Avcats de Paris Cmmissin Paris - New Yrk Avec le sutien de : Assciatin Internatinale des Jeunes Avcats Cmmissins Drit Pénal Internatinal

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011 Amandine CUER À: Amandine CUER Objet: Cyb@rdèche - Osez les nuvelles technlgies... Pièces jintes: image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg Imprtance: Haute Si

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Rennes, le 26 mars 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE Rennes, le 26 mars 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Rennes, le 26 mars 2013 Activité 2012 : Dans un envirnnement chahuté, Grupama Lire Bretagne, leader de l assurance sur sn territire, pursuit sn dévelppement rentable et assit sa slidité.

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison.

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison. Pint De Vente Lgiciel de gestin Les Lgiciels Velce, Vtre gestinnaire La versatilité, la simplicité et la rapidité de ntre pint de vente, ne fnt pas qu amélirer vtre service à la clientèle, elles permettent

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire 17 juin 2011 Jurnée Investisseurs Crédit Banque cmmerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque cmmerciale et Assurance, membre du directire Avertissement Cette présentatin peut cmprter

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

Enquête Sectorielle 2010 ANALYSE DU PRET INDIVIDUEL ET DE L ENDETTEMENT CROISE

Enquête Sectorielle 2010 ANALYSE DU PRET INDIVIDUEL ET DE L ENDETTEMENT CROISE Enquête Sectrielle 2010 ANALYSE DU PRET INDIVIDUEL ET DE L ENDETTEMENT CROISE Janvier 2011 SOMMAIRE SYNTHESE... 3 METHODOLOGIE... 4 A. SITUATION DU SECTEUR DE LA MICROFINANCE A L INTERNATIONAL... 5 B.

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

Société anonyme au capital de 12 869 835,44 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS

Société anonyme au capital de 12 869 835,44 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS Sciété annyme au capital de 12 869 835,44 eurs Siège scial : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS 1 Sciété annyme au capital de 12 869 835,44 eurs Siège scial : 16, rue de

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

CONTRAT ANNULATION FOIRES, SALONS, CONGRES «UNIMEV» Créé et géré par le courtier AXELLIANCE assuré par la compagnie BEAZLEY

CONTRAT ANNULATION FOIRES, SALONS, CONGRES «UNIMEV» Créé et géré par le courtier AXELLIANCE assuré par la compagnie BEAZLEY CONTRAT ANNULATION FOIRES, SALONS, CONGRES «UNIMEV» Créé et géré par le curtier AXELLIANCE assuré par la cmpagnie BEAZLEY Présentatin de l assureur : BEAZLEY Beazley plc est une sciété d assurances spécialisées

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

1.1 Communiqué de presse 2-10 1.2 Présentation des résultats 11-23

1.1 Communiqué de presse 2-10 1.2 Présentation des résultats 11-23 Actualisatin du Dcument de référence 2009-01 enregistré auprès de l Autrité des marchés financiers le 28 septembre 2009 sus le numér de visa R.09-076. La présente actualisatin du Dcument de référence a

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

THEDATASAFE MEDIA KIT. Information concernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2

THEDATASAFE MEDIA KIT. Information concernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2 MEDIA KIT Infrmatin cncernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2 Qui smmes-nus?... 2 Purqui avns-nus créé cette cmpagnie?... 2 Ntre campagne de financement lancée le 17 nvembre 2014... 3 Clôture réussie

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis Tendances du web Orange, leader des furnisseurs d accès à internet, prgresse sur les applis Avec plus d un tiers des visites sur sites web et applis, Orange dmine le marché des furnisseurs d accès à internet

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

Pilotage et agilité du SI

Pilotage et agilité du SI Piltage et agilité du SI Hrizn 2015 quelles grandes tendances pur l IT Urbanisatin : un util du DSI pur gagner en agilité? Ratinalisatin : virtualiser et/u externaliser? 12h15 12h45 DSI Sympsium IDC du

Plus en détail

INTELLIGENCE ECONOMIQUE.

INTELLIGENCE ECONOMIQUE. INTELLIGENCE ECONOMIQUE. AU SERVICE DE LA DETECTION DES OPPORTUNITÉS MARCHE THEO PEROZ BU Manager Pôle Market Intelligence ARGUS DE LA PRESSE 2 Juin 2015 1 SOMMAIRE 1 - SOURCES D OPPORTUNITES : TYPOLOGIE

Plus en détail

Transformation / Production

Transformation / Production Cnditins d admissibilité : Catégrie : Transfrmatin / Prductin Être cityen canadien u résident permanent; Démarrer une nuvelle entreprise dans le secteur de la transfrmatin et / u de la prductin; Démntrer

Plus en détail

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences?

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences? Cllque CEPII-CIREM-GROUPAMA, 20 ctbre 2011, Les transfrmatins de la mndialisatin Table rnde : Les frces de changement dans l écnmie mndiale La financiarisatin du marché des matières premières, quelles

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Description d une offre de formation

Description d une offre de formation Descriptin d une ffre de frmatin Date de mise à jur : 03/03/15 CONDUCTEUR DE LIGNE DE PRODUCTION EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE (H/F) Identificatin interne (bligatire) cde HACORD :INALCL cde REM : 4512201 cncrdance

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

Bienvenue chez vente-privee.com

Bienvenue chez vente-privee.com Bienvenue chez vente-privee.cm SOMMAIRE Mdèle écnmique de Vente-privée.cm Organisatin Supply chain / Lgistique Cnséquences du e-cmmerce sur la lgistique urbaine Cmment anticiper et intégrer la lgistique

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale La Burse Étienne-Beauclair Banque Natinale Burse d' excellence destinée aux persnnes ayant une déficience visuelle pur la réalisatin de prjets nvateurs 15 000 $ Dépsez vs candidatures entre Le 15 décembre

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

Avenir des GAEC Agrément et transparence

Avenir des GAEC Agrément et transparence Analyse/résumé Janvier 2015 PAC 2014-2020 Avenir des GAEC Agrément et transparence Pôle réginal Écnmie & Prspective La France a btenu dans la négciatin cmmunautaire sur la PAC de faire inscrire juridiquement

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014

RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 CAISSE REGIONALE De CREDIT AGRICOLE MUTUEL Des COTES-D'ARMOR RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Présenté à l Assemblée Générale de la Caisse Réginale le 31 mars 2015 1 PARTIE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Formation Référencement / SEO e-commerce

Formation Référencement / SEO e-commerce Page 1 sur 5 28 bd Pissnnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 cntact@ecmmerce-academy.fr http://www.ecmmerce-academy.fr/ Frmatin Référencement / SEO e-cmmerce Optimisez et amélirer vtre visibilité

Plus en détail

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software Kluwer ERP Dashbard - VERO www.kluwer.be/sftware Table des matières INFORMATIONS UTILES... 2 COMMENT UTILISER LE DASHBOARD... 4 LE CONTENU DU DASHBOARD... 6 LES CHIFFRES ET LES INDICATEURS... 6 LES GRAPHIQUES...

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable Enjeux OO : Dévelpper le secteur de la transfrmatin alimentaire Envirnnementaux - Prpser des aliments s transfrmés aux cnsmmateurs : augmenter l ffre pur diminuer l impact envirnnemental de la cnsmmatin

Plus en détail

Hausse de plus de 40% pour le trafic des applis en mars 2014

Hausse de plus de 40% pour le trafic des applis en mars 2014 Tendances du web Hausse de plus de 40% pur le trafic des applis en mars 2014 Trafic des sites web en France : -10,5% en myenne en mars 2014 vs mars 2013 Etude publiée le 29 avril 2014 1 4/24/2014 Cnfidential

Plus en détail

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE AVEC LE FONDS SÉCURITÉ PIERRE EURO : >> un investissement en immbilier avec une garantie permanente en capital, assrtie d une perspective de rendement particulièrement

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Furniture de cmmunicatins, acquisitin de matériels pur la téléphnie et la furniture d accès Internet mbile. Cahier des clauses techniques particulières Marché MP 2010-12 : Furniture de cmmunicatins, acquisitin

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Addendum belge au prspectus d émissin ADDENDUM DE JUILLET 2010 AU PROSPECTUS D AVRIL 2010 ABERDEEN GLOBAL Sciété d investissement à capital variable de drit luxemburgeis à cmpartiments multiples cnfrme

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC Directin des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Sciété admissible... 3 Attestatin de

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS Buygues immbilier est un acteur majeur de l immbilier neuf. Nus smmes à vs côtés pur vus guider dans vtre chix d investissement tut en respectant vs prirités.

Plus en détail