COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2014"

Transcription

1 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 juin 2014 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 29 juillet er semestre 2014 : Slide résultat pératinnel avant éléments nn récurrents de millins d, à périmètre et parités cnstants en hausse de 16 % Marge pératinnelle avant nn récurrents : 12 % des ventes nettes Résultat net de 624 millins d, en prgressin de 23 % Hausse de la perfrmance pératinnelle du Grupe en ligne avec les bjectifs A mi-parcurs, le plan de cmpétitivité atteint 60 % de sn bjectif. Maitrise du psitinnement Prix Effet Prix-mix/matières premières de 182 millins d, meilleur qu attendu, Vlumes en hausse de 1,9 %, dans un cntexte de ralentissement de la crissance des marchés au deuxième trimestre, ntamment en Pids lurd et, cmme annncé, en Génie civil. Cash flw libre en ligne avec la saisnnalité habituelle Investissements de 703M. Jean-Dminique Senard a déclaré : Dans un envirnnement cncurrentiel resté sutenu tut au lng du semestre, le grupe Michelin a atteint sn bjectif d une nuvelle améliratin de sa perfrmance, avec une hausse de près de 200 millins d du résultat pératinnel à périmètre et change cnstants. Un flux cntinu d'innvatins saluées par les cnstructeurs, une plitique industrielle respnsable et ambitieuse nt permis à la marque Michelin de maintenir ses psitins mndiales à la pinte de la mbilité. Perspectives cnfirmées pur 2014 Au secnd semestre, la demande mndiale de pneumatiques Turisme caminnette et Pids lurd devrait rester prteuse dans les pays matures et en Chine. En revanche, les autres nuveaux marchés affichent un ralentissement, en particulier en première mnte. En parallèle, pur les marchés de pneus Génie civil, le segment Première mnte devrait pursuivre sn améliratin sensible, tandis que, pur le segment des pneus miniers, le déstckage devrait se prlnger d ici la fin de l année, le 4 ème trimestre bénéficiant d un effet de base favrable. Pur 2014, le Grupe vise une augmentatin de sa marge brute unitaire, en cnservant un équilibre psitif entre mix, plitique de prix et cût des matières premières. Dans cet envirnnement, Michelin maintient sa perspective de crissance des vlumes autur de 3 %, en ligne avec les marchés pur l année Le Grupe cnfirme sn bjectif d un résultat pératinnel avant éléments nn récurrents en crissance hrs effets devises, d une rentabilité des capitaux emplyés supérieure à 11 % et d une génératin d un cash flw libre structurel supérieur à 500 millins d. Le prgramme d investissements est maintenu autur de 2 milliards d. 1 / 9

2 (EN MILLIONS D EUROS) 1 er semestre er semestre 2013 VENTES NETTES RESULTAT OPERATIONNEL AVANT ELEMENTS NON RECURRENTS MARGE OPERATIONNELLE AVANT ELEMENTS NON RECURRENTS 12,0 % 11,3 % TOURISME CAMIONNETTE ET DISTRIBUTION ASSOCIEE 11,4 % 10,3 % POIDS LOURD ET DISTRIBUTION ASSOCIEE 7,7 % 6,5 % ACTIVITES DE SPECIALITES 21,8 % 23,3 % RESULTAT OPERATIONNEL APRES ELEMENTS NON RECURRENTS RESULTAT NET RESULTAT PAR ACTION (en ) 3,34 2,76 INVESTISSEMENTS ENDETTEMENT NET RATIO D ENDETTEMENT NET 9 % 12 % DETTE SOCIALE CASH FLOW LIBRE EFFECTIF INSCRIT Cash flw libre : Flux de trésrerie sur activités pératinnelles flux de trésrerie d investissements 2 En fin de péride 2 / 9

3 Evlutin des marchés de pneumatiques TOURISME CAMIONNETTE 1 er semestre 2014/2013 (en nmbre de pneus) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE INDE MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte + 7% - 18 % - 3 % Remplacement + 5 % 2 e trimestre 2014/2013 (en nmbre de pneus) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE INDE MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte - 24 % + 5 % Remplacement + 1 % + 5 % * Y cmpris Russie et Turquie PREMIERE MONTE En Eurpe, la demande, en hausse de 6 %, cmbine une crissance de 7 % en Eurpe de l Ouest par rapprt à un marché faible au début de 2013, et un recul de 5 % en Eurpe rientale liés aux difficultés géplitiques. Le marché en Amérique du Nrd, tujurs prteur, prgresse de 3 %, sutenu par la hausse cntinue des ventes de véhicules depuis En Asie (hrs Inde), la demande est glbalement en hausse de 7 %. En Chine, le marché reste bien rienté (+ 10 %). La demande au Japn a été pussée par les anticipatins d achats avant la hausse de TVA du 1 er avril, avec un cntrecup limité au 2 ème trimestre. Le marché de l Asie du Sud-Est (- 8 %) reste affecté par le cntexte plitique thaïlandais. En Amérique du Sud, la demande en frte baisse (- 18 %) reflète le recul des ventes de véhicules sus l'effet de la Cupe du Mnde de ftball et plus particulièrement accentué en Argentine dans un cntexte de hausse des taxes, de restrictin des imprtatins et de dévaluatin du pes. REMPLACEMENT En Eurpe, le marché est en hausse de 4 % sur le semestre. En Eurpe de l Ouest, il prgresse de 7 %, avec une base de cmparaisn favrable et les stcks des distributeurs s établissent à des niveaux nrmatifs, en ligne avec les vlumes de marché. Sur le mis de juin, la crissance du marché crrespnd en ttalité à la hausse du segment hiver marqué en juin par des ventes d anticipatin sutenues auxquelles le Grupe n a pas participé. En Eurpe rientale, le marché recule de 10 % du fait des situatins plitique et écnmique en Russie et en Ukraine. En Amérique du Nrd, le marché, en augmentatin de 6 %, reflète principalement la hausse des imprtatins de pneus. La demande de pneumatiques reste néanmins sutenue par le prix mdéré des carburants et la cnfiance des ménages dans un cntexte écnmique tujurs bien rienté. En Asie (hrs Inde), la demande prgresse glbalement de 6 %. Le marché chinis augmente de 9 %, avec un léger ralentissement au 2 ème trimestre (+ 5 %). Le marché japnais augmente de 5 %, les ventes du 1 er trimestre ayant prfité de la perspective de hausse de TVA. La demande en Asie du Sud-Est bénéficie de la frte hausse des 3 / 9

4 marché indnésien (+ 7 %) et thaïlandais (, faisant suite au prgramme First car wner). En Amérique du Sud, le marché est en hausse de 4 %, tiré par la demande au Brésil en Clmbie et dans les pays d Amérique centrale. POIDS LOURD (radial & bias) 1 er semestre 2014/2013 (en nmbre de pneus) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE INDE MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte - 7 % + 10 % - 9 % - 3 % + 1 % Remplacement + 9 % - 3 % + 1 % 2 e trimestre 2014/2013 (en nmbre de pneus) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE INDE MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte - 10 % + 13 % - 5 % - 21 % - 4 % - 4 % Remplacement + 9% + 0 % - 6 % - 3 % + 0 % * Y cmpris Russie et Turquie PREMIERE MONTE En Eurpe, le marché est en recul de 7 % sur le semestre, avec une baisse plus prnncée au 2 ème trimestre. En Eurpe de l'ouest, la demande, sutenue au 1 er trimestre (+ 8 %) par les achats de camins en anticipatin de la nrme Eur VI se replie au 2 ème trimestre (- 4 %), même si les ventes de remrques affichent un bn dynamisme. La crise ukrainienne et le mindre dynamisme écnmique expliquent la chute des ventes de véhicules neufs en Russie et celle du marché pneumatique (- 36 %). En Amérique du Nrd, le marché est en frte crissance de 10 %, avec une hausse accentuée du segment Class 8 et un niveau histrique des cmmandes de remrques. En Asie (hrs Inde), la demande radial et bias augmente de 4 %. En Chine, dans un cntexte de ralentissement de la crissance de l écnmie, le marché est en hausse de 6 % avec une nette décélératin au 2 ème trimestre. En Asie du Sud-Est, le marché a chuté de 23 % cmpte tenu d'un 1 er semestre 2013 en très frte crissance et de la crise plitique thaïlandaise. Au Japn, la demande de pneus (+ 21 %) prfite de la frte hausse des exprtatins de véhicules pids lurds favrisées par la devise. En Amérique du Sud, le marché ttal recule de 9 %, après une année 2013 qui avait enregistré une frte demande de Heavy duty trucks pur le secteur agricle. REMPLACEMENT En Eurpe, le marché s'établit en hausse de 6 %. La demande en Eurpe de l Ouest (+ 9 %) traduit une prgressin cntinue sur des bases plus faibles au 1 er trimestre (+ 16 %) qu au secnd (). En revanche, la demande cnnait un ralentissement qui s accentue en Eurpe rientale () et en Turquie (- 6 %). En Amérique du Nrd, le marché s établit en crissance de 9 % sur le semestre, avec une frte demande de transprt qui retruve sn niveau d avant crise et bénéficie aux pneus imprtés. Les marchés d Asie (hrs Inde) snt en hausse de 2 %, avec des situatins cntrastées seln les marchés. En Chine, le marché reste atne (+ 1 % au 1 er trimestre et + 0 % au 2 ème ) face au léger ralentissement écnmique du pays. En Asie du Sud-Est, le dynamisme de la demande en Indnésie cmpense l instabilité du marché thaïlandais. 4 / 9

5 Au Japn, le marché subit au 2 ème trimestre le cntrecup des achats d anticipatin qui avaient précédé la hausse de TVA. En Amérique du Sud, le marché radial et bias est en retrait de 3 %. Le repli du 2 ème trimestre (- 6%) est annnciateur d un marché plus difficile au 2 nd semestre en raisn de l envirnnement écnmique et scial d une part et des perspectives favrables pur le rechapage avec l arrivée des carcasses des pneus radial neufs vendus en nmbre en PNEUMATIQUES DE SPECIALITES GENIE CIVIL l activité d extractin minière reste glbalement en crissance. Cependant, et depuis le 4 ème trimestre 2013, le marché des pneumatiques pur les mines est en baisse par rapprt à l année précédente, pénalisé par la réductin des stcks des cmpagnies minières. Les marchés du 1 er équipement snt en reprise au 1 er semestre dans les znes matures. Ils bénéficient de la hausse de la prductin de machines dans un cntexte de stcks faibles chez les cnstructeurs et leurs cncessinnaires. Les marchés des pneumatiques destinés aux infrastructures et aux carrières snt en augmentatin dans les pays matures grâce ntamment à un niveau plus faible de stck de la distributin. AGRICOLE : la demande mndiale sur le marché du 1 er équipement recule dans les znes matures, pénalisée par le renuvellement imprtant du parc au curs des dernières années et par les mdificatins de la plitique de sutien du secteur aux Etats-Unis (réductin des incitatins fiscales). Le marché du remplacement est en reprise en Eurpe mais tujurs en retrait en Amérique du Nrd, affecté par l attentisme des utilisateurs dans un cntexte d incertitude sur leurs revenus futurs. DEUX-ROUES : les marchés Mt s établissent en hausse en Eurpe et en repli en Amérique du Nrd, ù ils nt suffert des cnditins métérlgiques au 1 er trimestre. AVION : Le marché pur les avins cmmerciaux est en prgressin. Activité et résultats du 1 er semestre 2014 VENTES NETTES Cmpte tenu d un effet de change défavrable de 457 millins d et d un écart de périmètre de - 58 millins d, les ventes nettes s établissent à millins d, cntre millins d au 1 er semestre Dans un cntexte de curs de matières premières incertain, le Grupe a recherché un piltage serré de ses prix, tut en assurant une légère hausse des vlumes (+ 1,9 %). Ainsi, l effet prix-mix négatif s élève à 169 millins d (- 1,6 %). Il intègre, à hauteur de millins d, l effet cmbiné des ajustements cntractuels de prix à la baisse, liés à l indexatin sur les matières premières, et des repsitinnements piltés de prix, dans un envirnnement de baisse des curs de matières premières. Il cmprend également, à hauteur de 75 millins d, l effet de l améliratin cntinue du mix liée à la stratégie premium dans le segment 17 puces et plus. RESULTATS Le résultat pératinnel du Grupe avant éléments nn récurrents s établit à millins d, sit 12,0 % des ventes nettes, cntre millins d et 11,3 % publiés au 1 er semestre Les éléments nn récurrents de 87 millins d crrespndent pur l essentiel aux frais de restructuratin liés aux prjets d améliratin de la cmpétitivité industrielle au Canada et en Hngrie. 5 / 9

6 Hrmis l effet des variatins de change (- 173 millins d ), le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents enregistre un effet favrable de 182 millins d, meilleur qu attendu, entre l effet Prix-mix (- 169 millins d ) et l impact favrable de la baisse des matières premières (+ 351 millins d ). Il cmprend également l impact de la légère hausse des vlumes (+ 68 millins d ), les effets du plan de cmpétitivité (+ 127 millins d ) cnfrmes au plan de marche, l inflatin des cûts de prductin et autres frais (- 126 millins d ), ainsi que l évlutin de dépenses liées ntamment au nuvel util de piltage de l entreprise, frais de démarrage et frais dans les nuveaux marchés. Le résultat net s établit en bénéfice de 624 millins d. POSITION FINANCIERE NETTE Au 1 er semestre, le cash flw libre s établit à 243 millins d, en ligne avec les bjectifs annuels du Grupe, cmpte tenu de la saisnnalité. Les investissements s élèvent à 703 millins d. Au 30 juin 2014, prenant en cmpte le cash flw libre négatif et le versement des dividendes, le rati d endettement net s élève à 9 %, crrespndant à un endettement financier net de 892 millins d, cntre 2 % et 142 millins d à fin décembre INFORMATION SECTORIELLE MILLIONS D VENTES NETTES RESULTAT OPERATIONNEL MARGE OPERATIONNELLE AVANT NON RECURRENTS AVANT NON RECURRENTS S S S S S S TOURISME CAMIONNETTE ET DISTRIBUTION ASSOCIEE ,4 % 10,3 % POIDS LOURD ET DISTRIBUTION ASSOCIEE ,7 % 6,5 % ACTIVITES DE SPECIALITES ,8 % 23,3 % GROUPE ,0 % 11,3 % TOURISME CAMIONNETTE ET DISTRIBUTION ASSOCIEE Les ventes nettes du secteur pératinnel Turisme caminnette et distributin assciée s élèvent à millins d, cntre millins d pur la même péride de Hrmis l effet défavrable des parités (- 4 %), elles augmentent de 1,1%. Le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents s est ainsi établi à 588 millins d sit 11,4 % des ventes nettes, cntre 550 millins d et 10,3 % pur le 1 er semestre Outre l effet des parités, cette prgressin reflète principalement un effet prix/mix psitif par rapprt à la baisse des curs de matières premières, suivant la plitique de piltage serré des prix. L améliratin cntinue du mix est sutenue par le succès de la stratégie dans le segment 17 puces et plus et la prgressin des vlumes (+ 2,4 %). 6 / 9

7 POIDS LOURD ET DISTRIBUTION ASSOCIEE Les ventes nettes du secteur pératinnel Pids lurd et distributin assciée s élèvent à millins d, cntre millins d pur les 6 premiers mis Elles subissent à hauteur de 5,4 %, l effet défavrable des parités mnétaires. Le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents s élève à 226 millins d, représentant 7,7 % des ventes nettes, à cmparer à 203 millins d et 6,5 % des ventes nettes au 1 er semestre En ligne avec la pursuite du redressement de la rentabilité, cette améliratin traduit l impact des parités, l augmentatin des vlumes vendus (+ 2,4 %), la stricte gestin des cûts industriels et frais généraux et surtut, la bnne résistance des prix dans un envirnnement cncurrentiel lié à la baisse des curs de matières premières. ACTIVITES DE SPECIALITES Les ventes nettes du secteur pératinnel des Activités de spécialités s élèvent à millins d, en retrait de 8,0 % par rapprt au 1 er semestre 2013 en incluant l impact négatif des changes (- 4,6 %). Le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents se maintient à un niveau structurellement élevé, à 345 millins d sit 21,8 % des ventes nettes, cntre 400 millins d et 23,3 % pur le 1 er semestre 2013 et 245 millins d et 17,3 % pur le 2 nd semestre L évlutin du résultat pératinnel ci-dessus prvient des ajustements de prix liés aux clauses d indexatin dans un cntexte de baisse des matières premières, des variatins de change et des vlumes en retrait de 1,8 %, le recul sur le segment minier n étant pas cmpensé en ttalité par la crissance sur les autres segments Cmpagnie Générale des Etablissements Michelin La Cmpagnie Générale des Etablissements Michelin a réalisé un bénéfice de 540 millins d pur le 1 er semestre de Les cmptes nt été présentés au Cnseil de Surveillance qui s est réuni le 24 juillet Les prcédures d'audit nt été effectuées et le rapprt d'audit a été émis en date du 28 juillet / 9

8 Faits marquants du 1 er semestre 2014 Le Grupe a présenté un pneu aut-régénérant tujurs sûr, même usé, MICHELIN Premier A/S dté de la technlgie inédite EverGrip TM (15 janvier 2014) Lancement du nuveau pneu hiver pur autmbiles, le MICHELIN Alpin 5 (4 février 2014) Le pneu MICHELIN Pilt Rad 4, le dernier né de la gamme 2 Rues mt (février 2014) Michelin Canada annnce une réductin des capacités de prductin de pneumatiques de petites dimensins de sn usine de Pictu Cunty, au Canada, d ici à juillet Michelin annnce également un investissement de 66,5 millins CAD pur renfrcer l util de prductin de ses tris usines canadiennes (3 mars 2014) Michelin signe un cntrat d équipement de pneumatiques en première mnte avec Being pur les B737 MAX 7 et 8 (10 mars 2014) Lancement de la nuvelle gamme Pids lurd de MICHELIN X LINE TM Energy TM Séries 80 & 65 : plus de perfrmances dans un même pneu (21 mars 2014) Grâce à sn réseau de furnisseurs de services en Amérique du Nrd, Michelin ffre aux flttes Michelin Truck Care, un service de maintenance de qualité (4 avril 2014) Michelin inaugure sa première usine destinée à prduire du cautchuc cmpsite à Hat Yai en Thaïlande (avril 2014) Michelin envisage de recnfigurer sa présence industrielle en Hngrie et annnce le prjet de fermeture de sn usine de prductin de pneumatiques Pids lurd de Budapest, en Hngrie (6 mai 2014) Le nuveau pneumatique MICHELIN X-STRADDLE 2 : encre plus de sécurité et de prductivité pur les activités prtuaires (14 mai 2014) La plitique de dévelppement durable du Grupe - 20 parties prenantes, acteurs influents de la sciété civile invités par Michelin à Clermnt-Ferrand (13 14 mai 2014) Michelin annnce sn intentin d acquérir Sascar, leader brésilien de la gestin digitale de fltte (9 juin 2014) Michelin et Audi remprtent la 82 ème 2014) éditin des 24 Heures du Mans (14 15 juin La liste cmplète des Faits marquants du 1 er semestre 2014 est dispnible sur le site Internet du Grupe : 8 / 9

9 PRESENTATION ET CONFERENCE CALL Les résultats au 30 juin 2014 sernt cmmentés aux analystes et investisseurs lrs d une présentatin en anglais accessible par cnférence téléphnique, simultanément traduite en français ce jur (mardi 29 juillet 2014) à 11h, heure de Paris (9h TU). Pur vus cnnecter, veuillez cmpser à partir de 10h50 l un des numérs suivants : Depuis la France (en français) Depuis la France (en anglais) Depuis le Ryaume-Uni (0) (en anglais) Depuis l Amérique du Nrd (+1) (en anglais) Depuis le reste du mnde +44 (0) (en anglais) La présentatin des résultats du 1 er semestre 2014 peut être cnsultée sur le site ainsi que des infrmatins pratiques relatives à cette cnférence téléphnique. CALENDRIER Infrmatin trimestrielle au 30 septembre 2014 : Mercredi 22 ctbre 2014 après Burse Ventes nettes et résultats au 31 décembre 2014 : Mardi 10 février 2015 avant Burse MISE A DISPOSITION DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 Le rapprt financier semestriel 2014 prtant sur les cmptes cls le 30 juin 2014 est dispnible sur le site Internet : Il a également été dépsé auprès de l'autrité des marchés financiers (AMF). Ce dcument cmprend ntamment : - le rapprt d'activité au 30 juin 2014, - les cmptes cnslidés et annexes aux cmptes cnslidés, - le rapprt des cmmissaires aux cmptes sur l'infrmatin financière semestrielle Cntact presse : AVERTISSEMENT Ce cmmuniqué de presse ne cnstitue pas une ffre de vente u la sllicitatin d une ffre d achat de titres Michelin. Si vus suhaitez btenir des infrmatins plus cmplètes cncernant Michelin, nus vus invitns à vus reprter aux dcuments publics dépsés en France auprès de l Autrité des marchés financiers, également dispnibles sur ntre site Internet Ce cmmuniqué peut cntenir certaines déclaratins de nature prévisinnelle. Bien que la Sciété estime que ces déclaratins repsent sur des hypthèses raisnnables à la date de publicatin du présent dcument, elles snt par nature sumises à des risques et incertitudes puvant dnner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués u induits dans ces déclaratins. 9 / 9

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Erratum concernant l Information financière au 31 mars 2014

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Erratum concernant l Information financière au 31 mars 2014 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 24 avril 2014 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Erratum cncernant l Infrmatin financière au 31 mars 2014 Erratum : il cnvient de lire dans le cmmuniqué

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 mars 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 22 avril 2015 Au 1 er trimestre 2015, Michelin affiche des ventes nettes de 5

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 11 février 2014 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre 2013 2013 : Très frte génératin de Cash flw libre, à 1 154 millins

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 juin 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 28 juillet 2015 1 er semestre 2015 : Crissance slide et cash flw libre en améliratin

Plus en détail

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 17 janvier 2012 RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 Le grupe Renault a vendu 2 722 062 véhicules dans le mnde : + 94 697 (+ 3,6 %). Les ventes hrs Eurpe nt augmenté

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 15 février 2008 RESULTATS 2007 MICHELIN ANNONCE UNE AMELIORATION SIGNIFICATIVE DE 1,6 POINT DE SA MARGE OPERATIONNELLE

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 septembre 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 septembre 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 22 ctbre 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 septembre 2015 9 mis 2015 : Michelin annnce des ventes nettes de 15,8 milliards

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 septembre 2014

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 septembre 2014 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 22 ctbre 2014 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 septembre 2014 Michelin annnce des ventes nettes de 14,6 milliards d et des

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Résultat d explitatin (REX) : 1,4 M (-33.1%) Résultat curant avant impôts (RCAI) : 2,2 M (-21,6%) Résultat Net avant amrtissement des écarts d acquisitin : 1,2 M (-37,7%) Aix en

Plus en détail

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE 4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE FRANÇAISE France Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 63,9 PIB (en G$ US curants) 2 846,9 PIB par habitant (en $ US curants) 44 538,1 Taux de

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Infrmatins financières Prgramme d entreprise 2012-2014 Rueil-Malmaisn (France), le 22 février 2012 tient aujurd hui une cnférence avec les investisseurs financiers à Paris, au curs de laquelle, Jean-Pascal

Plus en détail

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 EMBARGO JUSQU AU DÉBUT DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 Actif net de 151,7 G$, en hausse de 20,1 G$ Mntréal, le jeudi 24 février

Plus en détail

LS travel retail poursuit le développement de son activité pendant le premier semestre 2012

LS travel retail poursuit le développement de son activité pendant le premier semestre 2012 Cmmuniqué de presse Lundi, 3 Septembre 2012 LS travel retail pursuit le dévelppement de sn activité pendant le premier semestre 2012 La stratégie de crissance mndiale engagée par LS travel retail s avère

Plus en détail

INFOTECH ENTERPRISES LIMITED Résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2013

INFOTECH ENTERPRISES LIMITED Résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2013 INFOTECH ENTERPRISES LIMITED Résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2013 Cmmuniqué de presse, Hyderabad, Inde, 18 juillet 2012 : : Chiffre d'affaires pur le trimestre de 4563,8 millins,

Plus en détail

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen Nn-papier Mise en place d un crridr de prix dans le cadre du marché carbne eurpéen Le marché carbne eurpéen (EU ETS) a jusqu ici rempli avec succès sn rôle de plafnner près de la mitié des émissins de

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2014

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2014 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 10 février 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre 2014 2014 : Frte génératin de Cash flw libre avant acquisitin,

Plus en détail

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb)

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Cmmuniqué de presse Le 9 ctbre 2015 Cnva N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015 GMV : 1 121 millins d eurs (+17,6 % TCC*) Qutepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Chiffre d affaires : 781 millins d eurs

Plus en détail

Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois

Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois Résultats du Grupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pur les 9 premiers mis Retur à la rentabilité de Natixis et du Grupe BPCE au 3 e trimestre : Bénéfice net de 447 millins d eurs Bnnes perfrmances pératinnelles

Plus en détail

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 Paris, le 13 nvembre 2013 NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 NEW DEAL, UN PLAN DE TRANSFORMATION REUSSI : UNE ENTREPRISE RENTABLE ET SOLIDE FINANCIEREMENT AVEC DES FRANCHISES FORTES NEW FRONTIER,

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2013

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2013 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 25 juillet 2013 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 juin 2013 1 er semestre 2013 : Perfrmance écnmique en ligne avec les bjectifs

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014 Tendances du web Hausse de 68% en myenne pur le trafic des sites mbiles en juin 2014 Hausse de 45% pur le trafic des applis et baisse de 6,8% pur le trafic des sites web en France en juin 2014 Etude publiée

Plus en détail

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172)

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) . MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) Part du fnds : «Classique» Objectifs et plitique d investissement : Prfil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé, Rendement

Plus en détail

Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010

Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010 Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010 Paris, le 5 aût 2010 Capacité bénéficiaire cnfirmée dans un envirnnement plus vlatil Capacité bénéficiaire cnfirmée : Résultat net part du grupe de 935 millins

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Résultats 2006 du Groupe Ipsen

Résultats 2006 du Groupe Ipsen Cmmuniqué de presse Résultats 2006 du Grupe Ipsen Marge pératinnelle récurrente (2) supérieure aux bjectifs : 23,7% du chiffre d affaires cnslidé Résultat cnslidé récurrent (2) en frte crissance : +15,6%

Plus en détail

Les Magasins Généraux ont été conçus, à l origine, avec la mission de contribuer à désengorger le trafic du Port de Djibouti.

Les Magasins Généraux ont été conçus, à l origine, avec la mission de contribuer à désengorger le trafic du Port de Djibouti. 1. Préambule Les Magasins Généraux nt été cnçus, à l rigine, avec la missin de cntribuer à désengrger le trafic du Prt de Djibuti. Une nuvelle étape, dans la ratinalisatin des prcédures de transprt, supprtée

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

Comprendre sa facture d e lectricite

Comprendre sa facture d e lectricite Cmprendre sa facture d e lectricite Décmpsitin de la facture d électricité française La structure du prix payé par le client se décmpse en deux parts : une part fixe, qui crrespnd à un abnnement, exprimé

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 16 février 2016 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre 2015 2015 : Frte génératin de Cash flw libre avant acquisitin,

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

2011 : une année qui confirme pleinement les orientations stratégiques du Groupe

2011 : une année qui confirme pleinement les orientations stratégiques du Groupe INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 10 février 2012 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre 2011 2011 : une année qui cnfirme pleinement les rientatins stratégiques

Plus en détail

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE Page 1 sur 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Présidence de l Unin eurpéenne : Les prirités de la Wallnie et de la Cmmunauté française (04-03-10) L Unin se dtera, à l ccasin du prchain Smmet de printemps les 25 et

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2016

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2016 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 14 février 2017 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre 2016 2016 : Objectifs atteints Vlume en crissance de 2,1 %, Résultat

Plus en détail

SECTEUR BUREAUTIQUE. Principaux enjeux Avril 2010. Rédacteur : Hervé DANLOY. Avec la collaboration d Alexandre ISSAC

SECTEUR BUREAUTIQUE. Principaux enjeux Avril 2010. Rédacteur : Hervé DANLOY. Avec la collaboration d Alexandre ISSAC Brdeaux Lille Lyn Marseille Metz Nantes Paris Tuluse SECTEUR BUREAUTIQUE Principaux enjeux Avril 2010 Rédacteur : Hervé DANLOY Avec la cllabratin d Alexandre ISSAC Sciété d expertise cmptable inscrite

Plus en détail

LA BOURSE DE TORONTO À LA TRAÎNE : ÉCART DE 20 % EN 18 MOIS

LA BOURSE DE TORONTO À LA TRAÎNE : ÉCART DE 20 % EN 18 MOIS Après un départ cann des marchés bursiers au premier trimestre, les prblèmes en Eurpe nt refait surface et accru l incertitude quant à la vigueur de la reprise écnmique. Au trimestre suivant, l ensemble

Plus en détail

Pourquoi Investir au Maroc

Pourquoi Investir au Maroc Purqui Investir au Marc. Le Marc a pté une écnmie libérale, diversifiée et uverte sur l extérieur, il ffre aux investisseurs les cnditins de succès, grâce à ses ptentialités écnmiques et ses ressurces

Plus en détail

Stabilité de l ANR à 16,86 par action au 30 juin 2009

Stabilité de l ANR à 16,86 par action au 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2009 Stabilité de l ANR à 16,86 par actin au 30 juin 2009 Prgressin du chiffre d affaires cnslidé semestriel à 151,3M Olivier Millet, Président du Directire d OFI Private

Plus en détail

ERES LFP PATRIMOINE FLEXIBLE

ERES LFP PATRIMOINE FLEXIBLE Epargne Retraite Et Salariale ERES LFP PATRIMOINE FLEXIBLE Rapprt Annuel au 28 mars 2013 - Identificatin de l OPCVM Nature juridique Classificatin Affectatin des résultats Orientatin de placement Changements

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innvatin Agence réginale de l innvatin 31685 Tuluse Cedex Objet de la cnsultatin : Accmpagnement dans l élabratin

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

8 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA BELGIQUE

8 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA BELGIQUE 8 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE BELGE Belgique Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 11,2 PIB (en G$ US curants) 534,7 PIB par habitant (en $ US curants) 47 721,6 Taux de crissance

Plus en détail

FINANCEMENT DES PME. Point de situation

FINANCEMENT DES PME. Point de situation FINANCEMENT DES PME Pint de situatin L ACCES AU CREDIT EN QUELQUES CHIFFRES - Une enquête trimestrielle a été réalisée par la Banque de France 1 auprès des banques sur la distributin du crédit en janvier

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014 01/2010 05/2010 09/2010 01/2011 05/2011 09/2011 01/2012 05/2012 09/2012 01/2013 05/2013 09/2013 01/2014 05/2014 09/2014 Inflatin (%) COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 7 nvembre 2014 Indice des prix à

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Fiche INDUSTRIES ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES

Fiche INDUSTRIES ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES Fiche INDUSTRIES ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES 1. Etat des lieux de la filière Définitin Une filière qui regrupe des typlgies de métiers très différentes mais des dynamiques d empli similaires en France

Plus en détail

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis Tendances du web Orange, leader des furnisseurs d accès à internet, prgresse sur les applis Avec plus d un tiers des visites sur sites web et applis, Orange dmine le marché des furnisseurs d accès à internet

Plus en détail

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement :

Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Environnement : Revue annuelle (dcument de synthèse) de l année 2008 : (1 er ctbre 2007 30 Septembre 2008) Management intégré de la Qualité, de la Sécurité, de l Envirnnement : La surveillance, la mesure et le suivi du

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Marketing. Optique production Optique vente Optique marketing

Marketing. Optique production Optique vente Optique marketing Marketing Bibli : «Marketing du turisme», «Marketing des services», «Marketing planning» Patrick Leghérel 1. La stratégie marketing Définitin Intégrer le client dans le prcessus de décisin, d rganisatin

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Module 10 : Résumé Planification financière

Module 10 : Résumé Planification financière Mdule 10 : Résumé Planificatin financière Ce mdule examine les principaux éléments du prcessus de planificatin financière et évalue les bjectifs et les avantages de la planificatin financière. Vus apprenez

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Cmmuniqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricle relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de prximité et des métiers qui leur snt assciés Il renfrce sa slidité financière

Plus en détail

MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES. Montpellier 2 octobre 2012

MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES. Montpellier 2 octobre 2012 MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES Montpellier 2 octobre 2012 1 // Montpellier 2 octobre 2012 SOMMAIRE 01 L essentiel sur Michelin 02 Résultats 30 juin 2012 - Perspectives 2012 03 Enjeux, atouts et stratégie

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

OO : augmenter l offre de produits locaux, de saisons et bio dans le secteur de la distribution

OO : augmenter l offre de produits locaux, de saisons et bio dans le secteur de la distribution OO : augmenter l ffre de prduits lcaux, de saisns et bi dans le secteur de la distributin Par «secteur de la distributin», n entend les cmmerces de l ffre intermédiaire (cmmerce de grs) et l ffre finale

Plus en détail

Fréquence d application Annuelle Type Société. Rédacteur Opérateur Rédaction 1ère application Commentaire. RIGOR Tous 01/06/07 01/06/07 Création

Fréquence d application Annuelle Type Société. Rédacteur Opérateur Rédaction 1ère application Commentaire. RIGOR Tous 01/06/07 01/06/07 Création PROCEDURE POLITIQUE DE VOTE Sciété Axim Alternative Investment Fréquence d applicatin Annuelle Type Sciété Rédacteur Opérateur Rédactin 1ère applicatin Cmmentaire RIGOR Tus 01/06/07 01/06/07 Créatin RIGOR

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

PENTA WMSI n a Box 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV

PENTA WMSI n a Box 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV PENTA WMSI n a Bx 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV /,67('(602'8/(6 Les mdules standard prpsés snt : ¾ Gestin des réceptins de marchandises sur palettes hmgènes u hétérgènes (cf. 2) ¾ Rangement et rérganisatin des

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S Page de 0 C O N T E X T E Sciété en cmmandite Gaz Métr («Gaz Métr») demande à certains

Plus en détail

Pertes additionnelles et provisions pour pertes à terminaison sur trois grands projets nucléaires (1 097 M, dont 720 M au titre du projet EPR OL3)

Pertes additionnelles et provisions pour pertes à terminaison sur trois grands projets nucléaires (1 097 M, dont 720 M au titre du projet EPR OL3) Paris, le 4 mars 2015 Résultats annuels 2014 : Chiffre d affaires : 8 336 M (- 7,2 % à p.c.c.) Excédent brut d explitatin 1 : 735 M (- 257 M vs 2013) Cash-flw pératinnel libre avant impôts 1 : - 372 M

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES Cmmuniqué de Presse Paris, le 17 avril 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES 2012 2011 Var. % Chiffre d Affaires net (m

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Un bilan 2012 satisfaisant dans la lignée de 2011

Un bilan 2012 satisfaisant dans la lignée de 2011 Cmmuniqué de presse Un bilan 2012 satisfaisant dans la lignée de 2011 Nisy-le-Sec, 9 avril 2013. Heppner, l un des premiers rganisateurs indépendants de transprt et de lgistique en France, annnce des résultats

Plus en détail

L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE. Objectif(s) : Détermination du seuil de rentabilité, Détermination du point mort.

L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE. Objectif(s) : Détermination du seuil de rentabilité, Détermination du point mort. L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Déterminatin du seuil de rentabilité, Déterminatin du pint mrt. Tableau de résultat différentiel. Principes, Exemples

Plus en détail

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences?

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences? Cllque CEPII-CIREM-GROUPAMA, 20 ctbre 2011, Les transfrmatins de la mndialisatin Table rnde : Les frces de changement dans l écnmie mndiale La financiarisatin du marché des matières premières, quelles

Plus en détail

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh

Au cœur de l'action. Photo: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Au cœur de l'actin Pht: Kaitlin Standeven, by Jeremy Mimnagh Orientatins stratégiques 2014-2017 Canadian Dance Assembly ~ L'Assemblée canadienne de la danse The Histric Distillery District 15 Case Gds

Plus en détail

Attentes du Bloc Québécois en vue du discours du Trône

Attentes du Bloc Québécois en vue du discours du Trône Attentes du Blc Québécis en vue du discurs du Trône Fiche technique Le rétablissement des transferts en santé et en éducatin Le Blc Québécis prpse de maintenir la hausse de 6 % par année du transfert canadien

Plus en détail

MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES. MARSEILLE 8 septembre 2015. 1 MARSEILLE 8 septembre 2015

MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES. MARSEILLE 8 septembre 2015. 1 MARSEILLE 8 septembre 2015 MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES MARSEILLE 8 septembre 2015 1 MARSEILLE 8 septembre 2015 Lyon 30 mars 2015 MICHELIN RENCONTRE SES ACTIONNAIRES 1 2 3 4 L essentiel sur Michelin Résultats premier semestre

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

TABLE QUÉBÉCOISE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Les Journées francophones de la sécurité routière

TABLE QUÉBÉCOISE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Les Journées francophones de la sécurité routière TABLE QUÉBÉCOISE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Les Jurnées francphnes de la sécurité rutière Jean-Marie De Kninck, Ph.D. Président de la Table québécise de la sécurité rutière 22 nvembre 2010 Plan de la présentatin

Plus en détail

opinionway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Octobre 2015

opinionway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Note de synthèse Vos contacts chez OpinionWay : Octobre 2015 pininway LES FRANÇAIS ET LA FERMETURE ANNONCEE DES AGENCES BANCAIRES Nte de synthèse Octbre 2015 Vs cntacts chez OpininWay : Frédéric Micheau Directeur des études d pinin Directeur de département 15, place

Plus en détail

Solevia patrimoine EN BREF

Solevia patrimoine EN BREF Slevia patrimine Chercher à valriser vtre patrimine, cmpléter vs revenus u encre ptimiser vtre transmissin avec slevia patrimine. EN BREF Slévia patrimine est un cntrat d assurance vie de type multisupprt

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Des indicateurs de résultats

Des indicateurs de résultats Curs 2014 entreprise et marché (um1.ec.free.fr) Indicateur de perfrmance : dnnée quantifiée qui mesure l efficacité de tut u partie d un prcessus u d un système par rapprt à une nrme, un plan u un bjectif

Plus en détail

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi Zm sur La base de dnnées écnmiques et sciales instaurée par la li de sécurisatin de l'empli Juillet 2014 I. Une transparence renfrcée via la mise en place d une base de dnnées écnmiques et sciales 1 II.

Plus en détail

PRIX 4. Emploi et développement des Hommes

PRIX 4. Emploi et développement des Hommes 1/4 Dssier de candidature Grand Prix Essec de la Distributin Respnsable PRIX 4. Empli et dévelppement des Hmmes Présentatin générale de l initiative >Origine de sa mise en place LA POLITIQUE DIVERSITE

Plus en détail

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016 Sus-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mbilisatin des prduits frestiers Appel à prjets 2016 1. Cntexte... 2 2. Mdalités de mise en œuvre... 2 Cadre de

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Fiche n 4 : La convention annuelle

Fiche n 4 : La convention annuelle Fiche n 4 : La cnventin annuelle Champ d applicatin 1. Opérateurs cncernés 2. Prduits cncernés 3. Durée de la cnventin annuelle 4. Date de cnclusin de la cnventin annuelle Cntenu de la cnventin annuelle

Plus en détail

SOMMAIRE AU 31 DÉCEMBRE 2013 99 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 4 CHIFFRES CLÉS 77 2 PRÉSENTATION 9 5 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

SOMMAIRE AU 31 DÉCEMBRE 2013 99 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 4 CHIFFRES CLÉS 77 2 PRÉSENTATION 9 5 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS SOMMAIRE 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 Évolution des marchés de pneumatiques 3 Activité et résultats 2013 5 Compagnie Générale des Établissements Michelin 6 Faits marquants 2013 6 2 PRÉSENTATION 9 Résultats

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014 Conseil d Administration du 11 mars 2014

BUDGET PRIMITIF 2014 Conseil d Administration du 11 mars 2014 CCAS CRECHE de BUDGET PRIMITIF 2014 Cnseiill d Admiiniistratiin du 11 mars 2014 CCAS Les dépenses de fnctinnement Pass Bus 800 Repas des Anciens 9 800 Clis des Anciens 2 300 Télé-assistance 3 500 Aide

Plus en détail

CURRICULUM VITAE FORMATION

CURRICULUM VITAE FORMATION CURRICULUM VITAE C Pham, PhD, ing., Cnsultant en énergie 329 avenue Devn, Mnt-Ryal H3R 1B8, Québec, Canada Adresse électrnique : c.pham@sympatic.ca Tél. : (514) 345-8772 FORMATION 1972 Dctrat ès Sciences

Plus en détail