Haut Conseil de la santé publique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Haut Conseil de la santé publique"

Transcription

1 Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé de plysaccharides de capsule de six sértypes additinnels (1, 3, 5, 6A, 7F, 19A) ajutés à ceux déjà cntenus dans le vaccin Prevenar (4, 6B, 9V, 14, 18C, 19F, 23F), a récemment btenu l autrisatin de mise sur le marché (AMM). L immungénicité de ce nuveau vaccin a été évaluée seln les mdalités, les critères et les seuils d efficacité vaccinale recmmandés par l Organisatin mndiale de la santé (OMS), à l issue d études cliniques cntrôlées prtant sur enfants, cmparant sn immungénicité à celle du Prevenar seln plusieurs schémas vaccinaux (deux u tris dses de primvaccinatin et un rappel et rattrapages). Les études évaluant le schéma d immunisatin primaire en deux dses (aux âges de 2 et 4 mis et 3 et 5 mis) nt mntré des taux d anticrps supérieurs aux seuils de prtectin pur la majrité des sértypes cmmuns aux deux vaccins, à l exceptin des sértypes 6B (cmme dans le schéma tris dses) et 23F (titres plus faibles qu après un schéma tris dses). Les taux d anticrps vis-à-vis des six sértypes additinnels snt également supérieurs aux seuils de prtectin définis, avec cependant des répnses plus basses cntre les sértypes 3 et 6A mais peu différentes des répnses btenues après tris dses. Dans tus les cas (prim-vaccinatin en deux u tris dses), la dse de rappel à l âge de 12 mis induit une répnse mémire cmparable et des titres prtecteurs pur tus les sértypes cmmuns et additinnels chez plus de 98 % des enfants. De plus, l inductin d une répnse fnctinnelle prtectrice est btenue dans tus les cas, sauf pur le sértype 3. Une étude évaluant le rattrapage avec le vaccin chez des enfants de tris catégries d âge (deux dses de 7 à 12 mis avec rappel de 12 à 16 mis, deux dses de 12 à 24 mis u une dse de 24 à 72 mis) a mntré des taux prtecteurs d anticrps pur les 13 sértypes, cmparables à ceux btenus après la trisième dse de prim-vaccinatin. Les taux d anticrps cntre les divers sértypes étaient similaires dans les tris classes d âge, mais plus faibles (excepté pur 19A) dans le grupe le plus âgé recevant une seule dse. Les études évaluant le remplacement du vaccin par le vaccin nt prté sur des enfants ayant reçu une immunisatin primaire avec le vaccin suivie d une injectin de rappel par le : les résultats mntrent des taux cmparables (études de nninféririté) à ceux btenus avec le vaccin pur les sept sértypes cmmuns et des titres prtecteurs pur les sértypes additinnels avec cependant des titres plus bas cntre le sértype 3. Une étude française prtant sur 300 enfants ayant reçu une prim-vaccinatin cmplète (tris dses aux âges de 2, 3 et 4 mis) par le vaccin pneumcccique cnjugué 7- valent, a mntré qu une seule dse de rappel avec le vaccin à l âge de 12 mis cnfère une immungénicité satisfaisante sur les sértypes additinnels. Seln l avis de l Agence eurpéenne du médicament, en septembre 2009, le vaccin pneumcccique cnjugué, Prevenar 13, prcure une immungénicité acceptable pur 10 des 13 sértypes après deux u tris dses d immunisatin primaire et remplit les Haut Cnseil de la santé publique Cet avis dit être diffusé dans sa ttalité, sans ajut ni mdificatin 1/9

2 Avis relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 critères d immungénicité après l injectin de rappel pur tus les sértypes. Une surveillance de la persistance à lng terme de l immungénicité après la dse de rappel a été mise en place. Les résultats des études de rattrapage mntrent qu une dse unique de vaccin pneumcccique cnjugué est suffisante pur les enfants ayant reçu une immunisatin primaire avec du vaccin pneumcccique cnjugué seln les recmmandatins et pur les enfants âgés de 2 à 5 ans. C-administratin : le vaccin peut être administré, en des sites d injectin séparés, avec les vaccins hexavalents (DTPCaHib et hépatite B), le vaccin cntre le méningcque C, le vaccin cntre la rugele-les reillns-la rubéle et le vaccin cntre l hépatite A. Tlérance Depuis sa cmmercialisatin au plan mndial en 2000, envirn 195 millins de dses de Prevenar nt été distribuées. Les études cliniques cmparant le vaccin au Prevenar mntrent un prfil de tlérance cmparable à celui du vaccin. La tlérance du vaccin a été évaluée lrs d études cliniques cntrôlées, au curs desquelles envirn 4400 nurrissns nt reçu au mins une dse de vaccin. Dans tutes les études chez les nurrissns, Prevenar13 a été c-administré avec les vaccins pédiatriques habituels. La tlérance a également été évaluée chez 354 enfants (âgés de 7 mis à 5 ans) dans le cadre d une vaccinatin de rattrapage. Les effets indésirables les plus fréquemment rapprtés nt été des réactins au site d injectin, de la fièvre, de l irritabilité, une perte d appétit et une hypersmnie et/u un smmeil diminué. Une augmentatin des réactins au site d injectin et de la fièvre a été rapprtée chez les enfants âgés de plus de 12 mis (dans le cadre d un rappel) par rapprt aux taux bservés chez les nurrissns au curs de la prim-vaccinatin par Prevenar 13. Rappel des recmmandatins actuelles de vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué et dnnées de cuverture vaccinale Rappel des recmmandatins de vaccinatin du vaccin pneumcccique cnjugué 1 Le vaccin pneumcccique cnjugué est recmmandé depuis 2006 pur tus les enfants âgés de 2 à 24 mis et seln un schéma de prim-vaccinatin à deux dses (une dse à l âge de 2 mis et une dse à l âge de 4 mis) et un rappel à l âge de 12 mis en dehrs des enfants à haut risque et prématurés chez lesquels un schéma de prim-vaccinatin à tris dses suivi d un rappel à l âge de 12 mis est recmmandé. Un rattrapage des enfants âgés de 2 à 5 ans nn vaccinés et à haut risque est également recmmandé (deux dses de primvaccinatin avec le vaccin et un rappel d une dse avec le vaccin 23-valent). La cuverture vaccinale Il existe peu de dnnées sur la cuverture vaccinale en France. Seln les dnnées d une enquête réalisée en 2006, 2007 et 2008 sur 750 enfants, il ressrt qu en 2008, 86 % des enfants nt initié une prim-vaccinatin cntre 64 % en 2006 et 73 % en Le purcentage d enfants âgés de 3 à 12 mis «crrectement vaccinés» était en 2008 de 78 %. En 2008, 60 % des enfants âgés de 16 à 24 mis ayant eu une prim-vaccinatin cmplète nt reçu la dse de rappel cntre 44 % en 2006 et 54 % en Impact de la vaccinatin avec le vaccin pneumcccique cnjugué sur l incidence des infectins invasives à pneumcques L analyse de la situatin épidémilgique des infectins invasives à pneumcques en 2007 mntre un bénéfice significatif de la vaccinatin btenue par effet direct sur la ppulatin cible des enfants âgés de mins de 2 ans, l incidence de ce type d infectins étant inférieure de 30 % en 2007 à ce qu elle était en péride pré-vaccinale, 29,8 en versus 20,9 pur 1 Calendrier vaccinal. Haut Cnseil de la santé publique Cet avis dit être diffusé dans sa ttalité, sans ajut ni mdificatin 2/9

3 Avis relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre en Pur les autres tranches d âge, les dnnées indiquent que l incidence glbale des infectins invasives à pneumcques pur la péride à 2007 augmente de 14 % et 8 % respectivement chez les 2-64 ans et les plus de 64 ans. Tus âges cnfndus, l incidence est, en 2007, légèrement supérieure à sn niveau pré-vaccinal. Deux phénmènes antagnistes, dnt les effets se neutralisent partiellement, cntribuent à ces évlutins glbales : la diminutin de l incidence des infectins liées aux sértypes vaccinaux et l augmentatin, par un remplacement sértypique, de l incidence des infectins liées aux sértypes nn vaccinaux. Entre et 2007, l incidence des infectins liées aux sértypes vaccinaux chez les enfants âgés de 0 à 23 mis a diminué de 83 %, essentiellement par l effet direct de la vaccinatin. De même, l incidence des infectins liées aux sértypes vaccinaux a diminué de 43 % chez les enfants âgés de plus de 2 ans par effet indirect psitif de la vaccinatin. Le phénmène de remplacement s est traduit par une augmentatin de l incidence des infectins liées aux sértypes nn vaccinaux, de 86 % chez les enfants âgés de mins de 2 ans et de 65 et 70 % respectivement chez les 2-64 ans et les persnnes âgées de plus de 64 ans. Au ttal, le grupe d âge ciblé par la vaccinatin a bénéficié de l intrductin du vaccin, l effet direct ayant été plus imprtant dans cette tranche d âge que l effet de remplacement. Cependant, depuis 2005, l incidence des infectins invasives chez les enfants âgés de 0 à 23 mis est stable (pur les méningites) u ne diminue plus de manière significative (pur les bactériémies). Dans les autres grupes d âge, l effet indirect de la vaccinatin, qui a réduit significativement l incidence des infectins invasives à pneumcques dues aux sértypes vaccinaux, a été cmpensé par un effet de remplacement. Il n est cependant pas pssible de faire la part, dans l augmentatin de l incidence des infectins invasives dues aux sértypes nn vaccinaux, entre ce phénmène de remplacement et l évlutin naturelle de l épidémilgie de certains sértypes. Surveillance de la distributin des sértypes dans les infectins invasives à pneumcques Depuis 2001, les dnnées de surveillance mettent en évidence une mdificatin nette de la distributin des sértypes chez l enfant âgé de mins de 2 ans mais aussi dans le reste de la ppulatin. Glbalement, le sértype 19A est devenu prédminant, suivi des sértypes 1 et 7F. Mais la fréquence respective de ces sértypes varie avec la nature du prélèvement et seln l âge. Enfants âgés de mins de 2 ans : Dans les méningites, tus les sértypes vaccinaux, à l exceptin du 18C, nt significativement diminué, vire n nt pas été retruvés (6B, 9V, 4). Parmi les sértypes nn vaccinaux, le sértype 19A est devenu nettement prédminant (23 %), suivi des sértypes 15B/C et 24F. Ces tris sértypes représentent essentiellement des suches de sensibilité diminuée aux bêta-lactamines. La diminutin du sértype 6A (apparenté au 6B), bservée entre 2005 et 2006, ne s est pas pursuivie en Dans les bactériémies, deux sértypes nt augmenté de façn significative parmi les sértypes nn vaccinaux : 19A et 7F, qui prédminent en 2007 et représentent respectivement 33 % et 16 % des pneumcques islés dans ce grupe d âge. Au ttal, dans les infectins invasives, l émergence de suches de sértypes nn vaccinaux de remplacement est principalement liée à celle des sértypes : 19A (+106 %, de 3,0 à 6,3 cas/ ) ; 7F qui a encre prgressé en 2007 dans les bactériémies, mais pas dans les méningites (+353 % de 0,6 à 2,7 cas/ ) ; 1 (+101 % de 0,7 à 1,3 cas/ ). En 2007, ces tris sértypes représentaient respectivement 30 %, 16 % et 6 % des cas tandis qu aucun des sept sértypes vaccinaux ne représentait plus de 5 % des cas. Haut Cnseil de la santé publique Cet avis dit être diffusé dans sa ttalité, sans ajut ni mdificatin 3/9

4 Avis relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Chez les enfants âgés de 2 à 15 ans, l augmentatin des cas d infectins invasives de sértype nn vaccinal est principalement liée à celle des bactériémies de sértype 1 (+134 % de 0,52 à 1,21 cas/ ) qui représentent 33 % des cas en 2007 et qui nt prgressé de façn significative dans le grupe d âge allant de 24 à 59 mis, alrs qu elles snt stables mais tujurs largement prédminantes chez les enfants âgés de 5 à 15 ans. Dans le reste de la ppulatin : Chez les adlescents et adultes âgés de 16 à 64 ans, aucun sértype ne représente plus de 10 % des cas en La diminutin significative des sértypes 14, 6B, 23F et 9V (de sensibilité diminuée aux bêta-lactamines) s accmpagne du maintien des sértypes 1, 3 et 7F (sensibles aux bêta-lactamines) et de l augmentatin du sértype 19A (de sensibilité diminuée aux bêta-lactamines). Chez les adultes âgés de plus de 64 ans, le sértype 19A représente 14 % des cas en 2007, en augmentatin de 58 % par rapprt aux années (de 2,7 à 4,2 cas/ ). L augmentatin du nmbre de cas de méningites à sértype 3 bservée en 2005 ne s est pas pursuivie en 2007, mais le sértype 3 reste un des principaux sértypes des méningites chez l adulte. Dans les bactériémies, les sértypes vaccinaux 14, 9V, 23F et 6B nt significativement diminué par rapprt à , tandis que les sértypes 19A, 7F et 22F nt significativement prgressé et snt devenus avec le sértype 3, les sértypes prédminants. Cuverture sértypique des vaccins pneumccciques cnjugués En 2007, les sértypes cuverts par le vaccin pneumcccique cnjugué ne représentaient plus que 16 % des suches islées de méningites et de bactériémies chez les enfants âgés de mins de 2 ans. Les six sértypes additinnels cuverts par le vaccin pneumcccique cnjugué représentaient 57 % de ces suches et glbalement, le vaccin pneumcccique cnjugué cuvrait 73 % des sértypes des suches de pneumcque islées de méningites et de bactériémies chez l enfant de mins de 2 ans. Chez les adultes âgés de plus de 64 ans le vaccin pneumcccique cnjugué cuvrait 69 % des suches de pneumcque islées de méningites et de bactériémies. Résultats de l estimatin de l impact de l intrductin du vaccin pneumcccique cnjugué Une estimatin de l impact de l intrductin du vaccin pneumcccique cnjugué sur l incidence des infectins invasives à pneumcques a été réalisée en utilisant l évlutin bservée après l intrductin du vaccin pneumcccique jusqu en 2007 pur estimer l évlutin future de l incidence des infectins invasives à pneumcques entre 2010 et Sus les hypthèses cnsidérées pur cette estimatin, l intrductin du vaccin pneumcccique cnjugué en 2010 purrait permettre d éviter dès 2014 chaque année par rapprt au maintien du vaccin pneumcccique cnjugué, 51 % à 58 % (65 à 67 cas) des cas de méningites et 52 % à 60 % (178 à 180 cas) des cas de bactériémies à pneumcques chez les enfants âgés de mins de 2 ans, seln le scénari envisagé. De plus, dans les autres tranches d âge, 16 % à 19 % des cas de méningites à pneumcques et 18 % à 20 % des cas de bactériémies à pneumcques purraient être évités, l effet indirect de la vaccinatin des jeunes enfants étant plus imprtant que l effet de remplacement du fait de l élargissement de la cuverture sértypique apprtée par le vaccin pneumcccique cnjugué. Glbalement, chaque année, 22 % à 25 % des cas de méningites à pneumcques et 19 % à 22 % des cas de bactériémies à pneumcques supplémentaires purraient être évités, sit 180 à 183 cas de méningites à pneumcques et 1540 à 1542 cas de bactériémies à pneumcques seln le scénari envisagé. Ces estimatins divent être cnsidérées avec prudence du fait de l incertitude imprtante sur la dynamique future des effets indirects de la vaccinatin. Haut Cnseil de la santé publique Cet avis dit être diffusé dans sa ttalité, sans ajut ni mdificatin 4/9

5 Avis relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Recmmandatins pur la vaccinatin avec le vaccin pneumcccique cnjugué Le Haut Cnseil de la santé publique recmmande d utiliser le vaccin pneumcccique cnjugué à la place du vaccin pneumcccique cnjugué, seln le même schéma : deux dses à deux mis d intervalle (la première dse dès l âge de 2 mis) et un rappel à l âge de 12 mis ; tris dses à un mis d intervalle (la première dse dès l âge de 2 mis) et un rappel à l âge de 12 mis pur les nurrissns avec facteurs de risque ; deux dses à deux mis d intervalle auxquelles s ajute une dse de vaccin pneumcccique 23-valent deux mis après, en rattrapage pur les enfants âgés de 24 à 59 mis nn vaccinés. Enfants de mins de 2 ans, prématurés, nurrissns à risque élevé d IIP : Schéma vaccinal prpsé lrsque le vaccin pneumcccique cnjugué sera dispnible Schéma vaccinal avec le vaccin pneumcccique 13- valent Enfants âgés de mins de 2 ans Âge de 2 mis Âge de 3 mis Âge de 4 mis Âge de 12 mis Prématurés Nurrissns à risque élevé d IIP Enfants âgés de 24 à 59 mis à risque élevé : Schéma de rattrapage prpsé pur les d IIP lrsque le vaccin pneumcccique cnjugué 13- valent sera dispnible Schéma vaccinal avec le vaccin pneumcccique 13- valent M0 M2 2 mis plus tard M4 2 mis plus tard Enfants âgés de 24 à 59 mis nn vaccinés à risque élevé d IIP 23-valent Péride de transitin Durant la péride de transitin du vaccin pneumcccique cnjugué vers le, le Haut Cnseil de la santé publique recmmande que : pur les enfants âgés de mins de 2 ans : Haut Cnseil de la santé publique Cet avis dit être diffusé dans sa ttalité, sans ajut ni mdificatin 5/9

6 Avis relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Ayant reçu un schéma de prim-vaccinatin cmplet (aux âges de 2 et 4 mis) avec un vaccin pneumcccique cnjugué : la vaccinatin de rappel à l âge de 12 mis sit réalisée avec le vaccin pneumcccique cnjugué. Ayant reçu une première immunisatin de la prim-vaccinatin à l âge de 2 mis avec un vaccin pneumcccique cnjugué : la deuxième dse de la prim-vaccinatin à l âge de 4 mis et la dse de rappel à l âge de 12 mis sient réalisées avec le vaccin pneumcccique cnjugué. Ayant reçu un schéma de vaccinatin cmplet (aux âges de 2, 4 et 12 mis) avec le vaccin pneumcccique cnjugué : une dse de rattrapage avec le vaccin pneumcccique cnjugué sit administrée au mins deux mis après l injectin de rappel et avant l âge de 24 mis. Péride de transitin : Enfants de mins de 2 ans sans facteurs de risque Schéma de pursuite d une vaccinatin cmmencée avec le vaccin pneumcccique cnjugué 7- valent Enfants de mins de 2 ans sans facteurs de risque Schéma partiellement réalisé avec le vaccin pneumcccique 2 mis 4 mis 12 à 15 mis 16 à 24 mis Schéma réalisé en ttalité avec le vaccin pneumcccique au mins 2 mis après la dernière dse de rappel et avant l âge 24 mis Cas particuliers Pur les prématurés, le Haut Cnseil de la santé publique recmmande que : le schéma de prim-vaccinatin en tris dses suivi d un rappel entre les âges de 12 et 15 mis sit maintenu ; le vaccin pneumcccique cnjugué se substitue systématiquement au vaccin pneumcccique cnjugué ; pur ceux qui auraient reçu un schéma vaccinal (prim-vaccinatin et rappel) réalisé en ttalité avec le vaccin pneumcccique cnjugué : une dse de rattrapage avec le vaccin pneumcccique cnjugué sit administrée au mins deux mis après l injectin de rappel et avant l âge de 24 mis. Haut Cnseil de la santé publique Cet avis dit être diffusé dans sa ttalité, sans ajut ni mdificatin 6/9

7 Avis relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Péride de transitin : Prématurés Schéma de pursuite d une vaccinatin cmmencée avec le vaccin pneumcccique cnjugué 7- valent Prématurés 2 mis 3 mis 4 mis 12 à 15 mis 16 à 24 mis Schéma partiellement réalisé avec le vaccin pneumcccique Schéma réalisé en ttalité avec le vaccin pneumcccique au mins 2 mis après la dernière dse de rappel et avant l âge 24 mis Pur les nurrissns présentant une pathlgie les expsant à un risque élevé d infectin invasive à pneumcques (IIP) 2, le Haut Cnseil de la santé publique recmmande que : le schéma de prim-vaccinatin en tris dses suivi d un rappel entre les âges de 12 et 15 mis sit maintenu ; le vaccin pneumcccique cnjugué se substitue systématiquement au vaccin pneumcccique cnjugué ; pur ceux qui auraient reçu un schéma vaccinal partiellement réalisé avec le vaccin pneumcccique cnjugué, le schéma vaccinal sit cmplété avec le vaccin pneumcccique cnjugué auquel s ajute une dse supplémentaire du vaccin pneumcccique cnjugué réalisée au mins deux mis après la dernière dse et avant l âge de 24 mis ; pur ceux qui auraient reçu un schéma vaccinal (prim-vaccinatin et rappel) réalisé en ttalité avec le vaccin pneumcccique cnjugué, deux dses supplémentaires du vaccin pneumcccique cnjugué 13- valent sient administrées au mins deux mis après la dernière dse de vaccin et avant l âge de 24 mis. 2 Calendrier vaccinal en vigueur. Haut Cnseil de la santé publique Cet avis dit être diffusé dans sa ttalité, sans ajut ni mdificatin 7/9

8 Avis relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Péride de transitin : Nurrissns à risque élevé d IIP Schéma de pursuite d une vaccinatin cmmencée avec le vaccin pneumcccique cnjugué 7- valent Nurrissns à risque élevé d IIP 2 mis 3 mis 4 mis 12 à 15 mis 16 à 24 mis Schéma partiellement réalisé avec vaccin pneumcccique Schéma réalisé en ttalité avec le 7- valent Deux dses de au mins 2 mis après la dernière dse de rappel et avant l âge de 24 mis Pur les enfants âgés de 24 à 59 mis nn vaccinés présentant une pathlgie les expsant à un risque élevé d infectin invasive 1 à pneumcque (IPP), le Haut Cnseil de la santé publique recmmande que : le schéma vaccinal cmprtant deux dses de vaccin pneumcccique cnjugué à deux mis d intervalle suivies d une dse de vaccin pneumcccique plysidique 23-valent au mins deux mis après la deuxième dse de vaccin cnjugué sit maintenu ; le vaccin pneumcccique cnjugué se substitue systématiquement au vaccin pneumcccique cnjugué ; pur ceux qui auraient reçu, quelque sit leur âge et avant l âge de 5 ans, une vaccinatin partiellement réalisée avec : une seule dse de vaccin pneumcccique cnjugué, la vaccinatin sit pursuivie avec une dse de vaccin pneumcccique cnjugué suivi du vaccin pneumcccique plysidique 23-valent, deux dses de vaccin pneumcccique cnjugué, la vaccinatin sit pursuivie par une dse de vaccin pneumcccique cnjugué au mins deux mis après la dernière dse de vaccin pneumcccique cnjugué et suivie d un vaccin pneumcccique 23-valent au mins deux mis après ; pur ceux qui auraient reçu, quelque sit leur âge et avant l âge de 5 ans, une vaccinatin réalisée en ttalité avec : deux dses de vaccin pneumcccique cnjugué et une dse de vaccin pneumcccique 23-valent, la vaccinatin sit suivie par une dse de vaccin pneumcccique cnjugué 13 valent au mins deux mis plus tard. Haut Cnseil de la santé publique Cet avis dit être diffusé dans sa ttalité, sans ajut ni mdificatin 8/9

9 Avis relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Péride de transitin : Enfants âgés de 24 à 59 mis nn vaccinés à risque élevé d IIP Schéma de pursuite d une vaccinatin cmmencée avec le vaccin pneumcccique cnjugué 7- valent Enfants âgés de 24 à 59 mis nn vaccinés à risque élevé d IIP M0 M2 M4 2 mis plus tard Schéma partiellement 23-valent réalisé avec le vaccin pneumcccique 23-valent Schéma réalisé en ttalité avec le vaccin pneumcccique 23-valent Avis prduit par la Cmmissin spécialisée Maladies transmissibles, sur prpsitin du Cmité technique des vaccinatins Le 11 décembre 2009 Haut Cnseil de la santé publique 14 avenue Duquesne Paris 07 SP Haut Cnseil de la santé publique Cet avis dit être diffusé dans sa ttalité, sans ajut ni mdificatin 9/9

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs Résumé Les particularités des machines à sus et leur incidence sur le cmprtement des jueurs cmpulsifs K. Finlay 1 H. H. C. Marmurek V. Kanetkar J. Lnderville Sujet de la recherche Quelques recherches laissent

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Vaccination par les pharmaciens

Vaccination par les pharmaciens ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE SANTÉ PUBLIQUE - MÉDICAMENT - PRODUITS DE SANTÉ - BIOLOGIE - SANTÉ ET ENVIRONNEMENT Fndée le 3 aût 1803 sus le nm de Sciété de Pharmacie de Paris Recnnue d utilité publique

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

OBSERVATION DES CLASSES

OBSERVATION DES CLASSES Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES 30-08-2002 NOTES POUR LES OBSERVATEURS OBJECTIFS: Observer la manière dnt l enseignant(e)intègre l apprche dans ses activités qutidiennes. Cela implique aussi une

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan?

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan? Prmtin Le défi des étiles Aérplan 2013 Q1. Qu est-ce que la prmtin Le défi des étiles Aérplan? La prmtin Le défi des étiles est une ffre de milles-bnis destinée à récmpenser les membres qui accumulent

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software Kluwer ERP Dashbard - VERO www.kluwer.be/sftware Table des matières INFORMATIONS UTILES... 2 COMMENT UTILISER LE DASHBOARD... 4 LE CONTENU DU DASHBOARD... 6 LES CHIFFRES ET LES INDICATEURS... 6 LES GRAPHIQUES...

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde»

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde» REGLEMENT COMPLET «3D Wrld Kksijde» ARTICLE 1 Sciété rganisatrice ASSA ABLOY, situé au Heide 9, 1780 Wemmel, rganise du 03/07/2015 au 31/07/2015 inclus un jeu natinal avec bligatin d achat appelé «Yale

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés Mdule 9 : Résumé Intrductin aux instruments dérivés Ce mdule intrduit les instruments dérivés, qui snt des titres dnt la valeur dépend directement de la valeur d un actif sus-jacent. Il abrde certains

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Guide du participant (Défi trio) 2015

Guide du participant (Défi trio) 2015 Guide du participant (Défi tri) 2015 INFORMATIONS GÉNÉRALES Se rendre sur le site de la cmpétitin L évènement se tiendra au Parc de la rivière Gentilly. Accueil de Sainte-Marie-de-Blandfrd : 1000, rute

Plus en détail

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques?

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques? Vus cnstruisez? Avez-vus pensé à tus les risques? Les risques d'un chantier Cnstruire est un grand défi qui nécessite des myens imprtants. Dans cette périlleuse entreprise, vus n êtes pas à l abri d une

Plus en détail

Crédit Habitation Souple

Crédit Habitation Souple Crédit Habitatin Suple Annexe Syllabus crédit habitatin BNP Paribas Frtis Last update : 12/08/2014 Erik Haezebruck 1 Cntenu Table des matières Page Descriptin 3 I. Suplesse au début du crédit 1. Le taux

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

Hausse de plus de 40% pour le trafic des applis en mars 2014

Hausse de plus de 40% pour le trafic des applis en mars 2014 Tendances du web Hausse de plus de 40% pur le trafic des applis en mars 2014 Trafic des sites web en France : -10,5% en myenne en mars 2014 vs mars 2013 Etude publiée le 29 avril 2014 1 4/24/2014 Cnfidential

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LÉVIS CAHIER DES CHARGES

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LÉVIS CAHIER DES CHARGES SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LÉVIS CAHIER DES CHARGES Préparé en février 2014 APPEL D OFFRES PUBLIC La Sciété de transprt de Lévis (STLévis) demande des sumissins pur le régime d assurance cllective de ses

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE N.B. : Le masculin est utilisé au sens générique; il désigne autant les femmes que les hmmes ARTICLE 1 OBJET 1. La Faculté de médecine de l

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

INCAPACITÉ Ŕ INVALIDITÉ LIGNES DIRECTRICES DE LA CONSTRUCTION DES LOIS DE MAINTIEN EN INCAPACITÉ ET EN INVALIDITÉ

INCAPACITÉ Ŕ INVALIDITÉ LIGNES DIRECTRICES DE LA CONSTRUCTION DES LOIS DE MAINTIEN EN INCAPACITÉ ET EN INVALIDITÉ INCAPACITÉ Ŕ INVALIDITÉ LIGNES DIRECTRICES DE LA CONSTRUCTION DES LOIS DE MAINTIEN EN INCAPACITÉ ET EN INVALIDITÉ Supervisé par Thierry Pincelin Écrit par : Igtz Aubin Anne Rlland Nvembre 2010-1 - TABLE

Plus en détail

Avenir des GAEC Agrément et transparence

Avenir des GAEC Agrément et transparence Analyse/résumé Janvier 2015 PAC 2014-2020 Avenir des GAEC Agrément et transparence Pôle réginal Écnmie & Prspective La France a btenu dans la négciatin cmmunautaire sur la PAC de faire inscrire juridiquement

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Les assurances automobiles

Les assurances automobiles Les assurances autmbiles I. Les différentes assurances a) L assurance au tiers est une bligatin légale Cette assurance au tiers que l n peut qualifier de base cuvre uniquement les dmmages causés à un tiers.

Plus en détail

EURLEX : ETAT DES LIEUX et AMELIORATIONS PREVUES

EURLEX : ETAT DES LIEUX et AMELIORATIONS PREVUES C:\DOCUMENTS AND SETTINGS\FUSIL\DESKTOP\EURLEX.DOC EURLEX : ETAT DES LIEUX et AMELIORATIONS PREVUES Bases existantes 1. N-Lex expérimental: N-Lex est une interface cmmune en vue de la cnsultatin de sites

Plus en détail

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis Tendances du web Orange, leader des furnisseurs d accès à internet, prgresse sur les applis Avec plus d un tiers des visites sur sites web et applis, Orange dmine le marché des furnisseurs d accès à internet

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010 Impact des réfrmes financières en curs dans le mnde bancaire Olivier Mtte - Public Affairs 12 juillet 2010 1. Un nuveau cadre institutinnel Internatinal G 20 (puvirs exécutifs) + Cnseil de Stabilité Financière

Plus en détail

Cible de Sécurité - Blancco DataCleaner+ v4.8

Cible de Sécurité - Blancco DataCleaner+ v4.8 1. Identificatin Du prduit Organisatin éditrice Lien vers l rganisatin Nm cmmercial du prduit Blancc Ltd. www.blancc.cm Blancc - Data Cleaner+ Numér de la versin évaluée Versin 4.8 Catégrie de prduit Effacement

Plus en détail

29 août 2013. Chers membres,

29 août 2013. Chers membres, 29 aût 2013 Chers membres, Nus ne puvns pas laisser cette péride de vacances sans une nuvelle éditin de la CRMnews. L actualité a été riche ces derniers mis et nus avns de nmbreux cnseils et avis à vus

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

L Association sans but lucratif, asbl

L Association sans but lucratif, asbl L Assciatin sans but lucratif, asbl 1. Intrductin Lrsque deux u plusieurs persnnes s'asscient pur mettre des activités u des biens en cmmun, cette cllabratin est qualifiée, du pint de vue juridique, de

Plus en détail

R è g l e m e n t. d e l a c r è c h e - n u r s e r y. Ce règlement est valable dès le 1er janvier 2012 «A Petits Pas».

R è g l e m e n t. d e l a c r è c h e - n u r s e r y. Ce règlement est valable dès le 1er janvier 2012 «A Petits Pas». R è g l e m e n t d e l a c r è c h e - n u r s e r y Ce règlement est valable dès le 1er janvier 2012 «A Petits Pas». c r è c h e - n u r s e r y A P e t i t s P a s... P la c e du Par c 6 1 6 3 6 Br

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2 Prtcle d Accrd sur les bjectifs en matière d Egalité Prfessinnelle et de mixité entre les Hmmes et les Femmes et les mesures permettant de les atteindre. Le présent accrd d entreprise ayant pur bjet l

Plus en détail

VILLE DE LÉVIS. Regroupement des organismes bénévoles. Programme d assurances de dommages 1 er octobre 2014 au 1 er octobre 2015

VILLE DE LÉVIS. Regroupement des organismes bénévoles. Programme d assurances de dommages 1 er octobre 2014 au 1 er octobre 2015 VILLE DE LÉVIS Regrupement des rganismes bénévles Prgramme d assurances de dmmages 1 er ctbre 2014 au 1 er ctbre 2015 Mise à jur : ctbre 2014 Avis : Ce smmaire n est furni qu à titre d infrmatin, sans

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

ENQUETE TRIMESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS. Méthodologie d élaboration

ENQUETE TRIMESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS. Méthodologie d élaboration ENQUETE TRIESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS éthdlgie d élabratin Nvebre 20 Bank Al-aghrib ène depuis juin 2006 une enquête sur les taux débiteurs pratiqués par les banques. Cette enquête renseigne sur

Plus en détail

Transformation / Production

Transformation / Production Cnditins d admissibilité : Catégrie : Transfrmatin / Prductin Être cityen canadien u résident permanent; Démarrer une nuvelle entreprise dans le secteur de la transfrmatin et / u de la prductin; Démntrer

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants Master en alternance dans l enseignement supérieur Vade-mecum à destinatin des étudiants Préambule Ce dcument ne préjuge pas de l évlutin des législatins ni de l indexatin et /u des mdificatins des mntants

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Un été qui GYM! SECTEUR RÉCRÉATIF Inscription à la semaine Du 29 juin au 21 août 2015

Un été qui GYM! SECTEUR RÉCRÉATIF Inscription à la semaine Du 29 juin au 21 août 2015 Un été qui GYM! SECTEUR RÉCRÉATIF Inscriptin à la semaine Du 29 juin au 21 aût 2015 Un camp de gymnastique destiné aux jeunes filles et garçns âgés de 5 à 12 ans ayant de l expérience u nn en gymnastique.

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale La Burse Étienne-Beauclair Banque Natinale Burse d' excellence destinée aux persnnes ayant une déficience visuelle pur la réalisatin de prjets nvateurs 15 000 $ Dépsez vs candidatures entre Le 15 décembre

Plus en détail

POLICE MULTIPLE DE CHANTIER

POLICE MULTIPLE DE CHANTIER POLICE MULTIPLE DE CHANTIER MAISONS EN BOIS TOUTES LES ASSURANCES REQUISES PAR LE LOI FRANCAIS PAR FABRICATEURS IMPORTATEURS DEVELOPPEURS/PROMOTEURS AGENTS/DISTRIBUTEURS CONSTRUCTEURS & ACHETEURS CE GUIDE

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Directin générale de l ffre de sins Sus-directin de la régulatin de l ffre de sins Bureau du premier recurs (R2) Jcelyn Vidn-Buthin Tél. 01 40 56 64 86 jcelyn.vidn-buthin@sante.guv.fr

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Résumé Dans le cadre de l améliratin de la qualité des dnnées du Prgramme Elargi de Vaccinatin du District sanitaire de Tuba, cette étude a été menée à travers huit pstes de santé en s inspirant de la

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Snt éligibles au de la Fndatin Médéric Alzheimer les thèses de dctrat en sciences humaines et sciales et en santé publique sutenues entre le 15 septembre 2013 et le 31 mai 2015 et

Plus en détail