OBSERVATION DES CLASSES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBSERVATION DES CLASSES"

Transcription

1 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES NOTES POUR LES OBSERVATEURS OBJECTIFS: Observer la manière dnt l enseignant(e)intègre l apprche dans ses activités qutidiennes. Cela implique aussi une descriptin des prcessus cmmunicatifs et des réflexins faites sur la langue (réflexins métalinguistiques explicites). Il est imprtant que la persnne qui rganise le grupe de travail ait rendu visite auparavant aux persnnes qui sernt bservées afin de les renseigner sur l bjectif spécifique de l bservatin dans le prjet glbal. Cet bjectif est de vir la façn particulière seln laquelle l enseignant(e) a interprété l apprche du prjet Ja-Ling (il faut bien faire apparaître que cnnaître cette façn est pur nus un enrichissement). Ce premier cntact dit servir aussi pur bien se mettre d accrd sur la façn dnt n va mener l bservatin, quand et qui va la faire et aussi pur indiquer à l enseignant(e) le retur que l écle aura de l ensemble du travail de recherche. Afin d éviter que l enseignant(e) essaie de déduire de la lecture des items de la grille un cmprtement attendu par le chercheur, n ne la mntrera jamais avant la séance d bservatin (nus vulns bserver la façn dnt il/elle interprète spntanément les tâches Ja- Ling, et nn pas leur dnner, à ce stade, des indicatins sur ce que nus attendns qu ils fassent). L bservateur peut expliquer cela à l enseignant(e), qui purra sans aucun dute accepter facilement ns raisns : nus vulns cnnaître les différentes façns que les enseignant(e)s nt utilisées pur réussir à appliquer l apprche du prjet Ja-Ling, parce que c est un enrichissement pur nus. Si nus vus mntrns a l avance les instruments de la recherche, nus currns le danger de vus influencer - et ce serait dmmage!! Sur le dcument élabré pur cllecter les dnnées, il faut indiquer si l bservateur est un autre enseignant de l écle, u un chercheur externe. Parfis, l bservatin des séances sera enregistrée en vidé mais cette situatin ne sera pas le cas habituel. Elle ne se présentera que lrsque l enregistrement est suffisamment aisé à réaliser. Dans le cas ù un enregistrement a lieu, les ntes de l bservatin aurnt un rôle d accmpagnement, pur faciliter le rappel de dnnées imprtantes pur la recnstructin et l interprétatin de ce qui s est passé dans la salle de classe. Il faudra alrs prendre en cnsidératin le tut : les ntes et l enregistrement, cnsidérés cmme un seul instrument d bservatin. En cnclusin, nus vudrins demander aux bservateurs d être les plus descriptifs pssible, et de nter seulement les détails nécessaires pur savir ce qui se passe dans la classe. Le guide ci-dessus vus aidera à le faire : Avant de cmmencer l bservatin, l bservateur dit recueillir auprès de l enseignant les éléments crrespndant aux items en italique des questinnaires ci-dessus intitulés Infrmatins générales et Infrmatins spécifiques. Cela permet d établir le cntexte de la leçn, ce qui est indispensable à l interprétatin des dnnées. Dans cette première cnversatin, l enseignant(e) devrait expliquer ce qu il/elle a l intentin de faire, quels snt ses bjectifs, si il/elle va adapter les matériaux d enseignement Ja-Ling, etc. De cette façn, l bservateur purra prévir les aspects les plus pertinents cncernant les bjectifs de l bservatin (en particulier ceux qui snt en rapprt avec les réflexins sur la langue et le type d interactins qui nt cmme thème la diversité linguistique et/u culturelle). Il est aussi très imprtant qu avant de cmmencer l bservatin l bservateur/trice cnnaisse bien éventuellement ait appris par cœur! - les différents aspects qui divent être bservés (cf. les questins et indicateurs spécifiés dans l instrument d bservatin). Quiqu il les ait sur la feuille et qu il puisse ainsi les cnsulter, une familiarisatin insuffisante avec l instrument, et la nécessité de le cnsulter, peut nuire à l bservatin elle même lrs du dérulement de la séance.

2 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES Pendant la séance l bservateur/trice dit éviter d interrmpre le dérulement nrmal de la leçn, il est dnc nécessaire qu il/elle cnnaisse les élèves à l avance et ait été présent(e) dans la classe dans des séances d enseignement précédentes. Pendant la séance, sa tâche cnsiste à nter les différents aspects qu il/elle est en train d bserver seln les items prpsés dans les pages suivantes. Il lui faudra dnc se placer dans un endrit ù il/elle puisse vir l ensemble du grupe sans déranger les activités de la classe. L bservateur/trice dit essayer d être aussi bjectif/ve que pssible pendant la prise de ntes et de décrire les actins bservées sans chercher à les évaluer u les interpréter. On fera ce type de travail ultérieurement, lrs de l analyse de dnnées. Les indicatins de temps peuvent être intéressantes aussi à certains mments. Par exemple si des élèves snt hrs tâche pendant quelque temps, u pendant cmbien de temps les élèves échangent leurs avis sans l interventin de l enseignant, etc. Nter la durée des activités et des situatins est très imprtant. Parallèlement, si l enseignant(e) se cncentre pendant quelque temps sur un certain grupe d élèves, n devrait aussi le nter. À la fin de la séance, si l enseignant(e) suhaite vir les ntes prises et les items de la grille, il cnvient de les lui mntrer. Si cela se prduit, ses cmmentaires divent également être cnsignés car ils peuvent nus dnner un pint de vue différent, utile au chercheur pur rendre sn analyse plus bjective. En plus, il purrait être intéressant d avir un bref entretien avec l enseignant(e) pur qu il/elle puisse exprimer sn sentiment sur d éventuelles différences entre ce qui c est passé durant cette leçn et ce qui se passe habituellement. Lrs d une bservatin pnctuelle, il s avère difficile de savir si la séance s est mieux dérulée parce qu un élève difficile était absent ce jur-là, par exemple (cette dnnée est très imprtante surtut s il s agit d un élève d une culture u d une ethnie différente), u si elle s est dérulée mins bien que d habitude parce que le temps était mauvais et que les élèves n avaient pas pu prendre leur pause habituelle entre les curs. L bservateur/trice dit relire ses ntes peu de temps après l bservatin afin de puvir les cmpléter par tut élément imprtant qui lui reviendrait en mémire et qu il/elle n avait pas eu le temps de nter plus tôt. Grupe 2 Observatin des classes 2

3 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES Nm de l enseignant(e) Nm et adresse de l écle INFORMATIONS GÉNÉRALES Classe (niveau) Age des élèves Nmbre d élèves présents Dispsitin de la classe, décr, affichage Déplacements des élèves? Langues enseignées dans l écle Statut de ces langues L affichage est-il en lien avec l éveil? Les déplacements snt-ils interdits? autrisés? encuragés? il est imprtant de prendre en cmpte tut ce qui cncerne la diversité linguistique et culturelle et la façn dnt celle-ci est présente dans la classe et dans l écle. Il est également nécessaire de décrire l arrière plan scial et linguistique de l écle Nmbre d élèves parlant / cmprenant d autres langues que celle(s) de l écle. Quelles snt ces langues? Quelle place l écle accrde-t-elle à ces langues et à ces élèves? Autres remarques faites par l enseignant(e) Spécifier le type de prgramme mis en place par l écle pur prendre en charge les besins de ces enfants. On indiquera aussi les rapprts que ces enfants entretiennent avec leurs camarades ainsi que les attitudes de ces derniers vis-à-vis d eux. On indiquera ici tutes les infrmatins relatives à la diversité linguistique et culturelle qui n nt pas pu être ntées plus haut (par exemple, les activités assurées par les parents d élèves en dehrs des hraires sclaires, etc) IMPORTANT :Tutes les rubriques de cette feuille divent être renseignées avant de cmmencer la séance d bservatin. Grupe 2 Observatin des classes 3

4 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES INFORMATIONS cncernant la séance bservée Date Heure( de.à.) matière sclaire Matériel utilisé Préparatin effectuée par l enseignant(e) Type d bservatin Facteurs qui peuvent influencer le dérulement de la leçn Sus quelle rubrique de l empli du temps apparaît la séance d éveil? L activité cncerne-t-elle plusieurs disciplines? On ntera ici le nm de l activité u du supprt didactique utilisé. Pur un supprt, indiquer la partie précise (séance, page ) Nter aussi le type de matériel : papier, vidé, audi Y a-t-il eu une préparatin de cette séance dans une séance précédente? Quelle préparatin matérielle et pédaggique l enseignant(e) a-t-il/ elle effectuée? L bservatin est-elle (réalisée par un(e) autre enseignant(e) de l écle / un(e) bservateur/trice extérieur(e),une autre persnne? Est-elle accmpagnée d un enregistrement vidé? On ntera ici les événements (activités, incidents...) précédant la séance qui purraient avir une influence sur sn dérulement (jeux/activités entrepris par les élèves, fatigue...) Faites par l enseignant(e): - avant l bservatin Ces tris espaces de la rubrique remarques snt réservés à des aspects généraux qui ne peuvent être inclus dans les rubriques précédentes et dnt n pense qu ils snt pertinents pur la cmpréhensin du dérulement de la séance. REMARQUES Faites par l enseignant(e): - après l bservatin Faites par l bservateur/trice (éventuellement avant l bservatin) Eléments u évènements qui nt influé sur le dérulement de la leçn Il s agit d espaces uverts, qui n nt pas besin d être remplis si rien n est à ajuter. Ntez bien qu il s agit tujurs d éléments de cntexte, et nn des activités Ja-Ling elles-mêmes, pur lesquelles n se reprtera à la grille d bservatin. Dans cet espace, n ntera les incidents qui snt advenus pendant le dérulement de la leçn et qui nt pu influencer le dérulement des activités (bruits dans la cur, panne d un instrument ). Activités qui succédernt à la leçn, pur la cmpléter On indiquera ici s il est prévu que les activités de la séance sient cmplétées par d autres activités et si ui, cmment il est prévu de le faire. ATTENTION :Les infrmatins relatives aux items en italique divent être recueillies AVANT l bservatin de la séance. Grupe 2 Observatin des classes 4

5 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES GRILLE D OBSERVATION Date : DURÉE ENSEIGNANT(E) ELEVES AUTRES REMARQUES DUREE : La partie intitulée durée dit être utilisée pur indiquer les repères temprels permettant de calculer la durée de chaque mment de la leçn (vus puvez aussi indiquer directement la durée). LES PHASES : Les lignes pintillées verticales ne snt pas des frntières que vus devez respecter. Il s agit simplement de guides : vus tracez une ligne verticale pleine sur les lignes pintillées qui délimitent les mments de la leçn que vus avez distingués. Les mments ne crrespndent pas nécessairement à la durée ttale d une des tris grandes phases de la leçn : une phase (par exemple la phase situatin de recherche et synthèses partielles ) peut cmprendre plusieurs mments. La partie situatin initiale et d ancrage dit être utilisée pur.détailler les activités d intrductin à la leçn. C est à vus qu il revient de tracer une ligne hrizntale (duble) dans la grille afin de signaler la fin de cette phase. La partie situatin de recherche dit être utilisée pur indiquer ce qui a été fait pendant la partie centrale de la leçn, partie dans laquelle les élèves divent résudre les tâches prévues pur eux dans le matériel Ja-Ling. Dans cette partie, la plupart des bservatins devrait se rapprter aux initiatives prises par l enseignant(e) pur sutenir le travail des élèves. La partie synthèse finale est utilisée pur indiquer cmment l activité s est terminée et cmment s est effectuée la mise en cmmun des résultats btenus par les élèves dans la phase précédente. LES COLONNES ENSEIGNANT(E) et ELEVES La partie enseignant(e) sert à lister les activités suggérées par l enseignant(e) et à indiquer la façn dnt il/elle les gère (cmment il/elle explique, pse des questins, rganise ) On spécifie ici également le rôle que l enseignant(e) assigne aux élèves qui parlent d autres langues u snt d une rigine culturelle différente. La ligne discntinue peut être déplacée u franchie. La partie élèves sert à indiquer la façn dnt les élèves répndent aux prpsitins de l enseignant(e) et les initiatives qu ils prennent pur résudre la tâche. On y indique également les interactins entre élèves. Ici aussi, la ligne discntinue peut être déplacée u franchie La ligne discntinue qui sépare les sectins enseignant(e) et élèves peut bien sûr être ignrée dès que l n veut décrire une interactin dans laquelle ensignant(e) et élèves interviennent. LA COLONNE AUTRES REMARQUES Cette rubrique dit être utilisée pur dnner le détail des aspects cntextuels qui peuvent influencer l activité : les élèves snt bruyants, attentifs Grupe 2 Observatin des classes 5

6 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES L enseignant(e) QUESTIONS POUR L OBSERVATION 1 (Thèmes à abrder) A-t-il/elle adapté les activités au cntexte scial? A-t-il/elle adapté les activités aux caractéristiques des élèves (caractéristiques pédaggiques / d apprentissage)? Cmment les élèves snt-ils guidés dans la cnstructin du cntenu (gestin de la recherche, phases de synthèse, valrisatin/évaluatin des apprts, réactins aux difficultés et incmpréhensins manifestées par les élèves ). Cmment favrise-t-il/elle la participatin des élèves multilingues? Quels snt les écarts qui se prduisent par rapprt au dérulement prévu dans le matériel? Quels snt les mments critiques, inattendus, fructueux? Les élèves Quels rôles les élèves juent-ils? Dans quelle mesure s impliquent-ils? (en fnctin éventuellement de leurs caractéristiques : faible/frt, mnlingue/multilingue ) Dans quelle mesure se snt-ils apprprié les bjectifs pursuivis et la démarche pédaggique utilisée (pur cette séance / de façn générale)? Quelle est la place / quels snt les apprts des élèves multilingues? Les frmes d interactin Quelle est la fréquence des deux types d échanges suivants : enseignant(e)-élèves, élèves-élèves? Quelle est la fréquence des initiatives des élèves dans ces échanges? Quels mdes d interactin (échanges, initiatives) l enseignant(e) favrise-til/elle? Quelle est la fréquence et la nature des feed-back de l enseignant(e)? Quelle est la nature de la cllabratin entre les élèves dans les travaux de grupe? Plurilinguisme (enseignants, élèves) L enseignant(e) et/u les élèves fnt-ils référence à d autres langues que les langues prévues dans les matériaux didactiques (apprtent ils des exemples, témignages, réflexins )? Ces références des élèves snt-elles sllicitées par l enseignant(e)? Cmment l enseignant(e) et les (autres 2 ) élèves accueillent-ils ces références à d autres langues (valrisatin psitive / négative)? Cmment l enseignant(e) en tire-t-il/elle prfit? 1 Les bservateurs/trices divent avir lu attenitvement ces questins et s en être imprégné(e)s avant de prcéder à l bservatin. Il est recmmandé aussi de les avir visibles pendant l bservatin, car elles aidernt à prendre des ntes plus précises. 2 Lrsque c est l enseignant(e) qui fait cette référence, ce snt les élèves qui réagissent. Lrsque c est un élève qui fait la référence, ce snt l enseignant(e) et les autres élèves qui réagissent. Grupe 2 Observatin des classes 6

7 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES REPERES POUR L OBSERVATION (Les pints que vus avez ci-dessus snt un cmplément aux questins et peuvent également guider l bservatin. Il faut les lire également avant de faire l bservatin.) L enseignant(e) La façn d intrduire la tâche par l enseignant(e), la façn d impliquer les élèves (mtivatin pur que les élèves participent, rganisatin des élèves, descriptin claire (u nn) des démarches qu il faudra suivre, cmment et quand les élèves devrnt participer ). Si l enseignant(e) rappelle u nn tut cela aux élèves pendant la séance. La gestin de la participatin des élèves (favrise la participatin, cette participatin a été prévue, façn d accueillir les interventins peu rthdxes ) à quels mments cette participatin est plus favrisée et à quels mments les apprts snt mins écutés La répnse cncrète dnnée aux difficultés manifestées par les élèves (elles snt renvyées à la classe pur que les élèves réfléchissent, l enseignant(e) dnne la répnse, prpse de nuvelles recherches, leur pse d autres questins ) Si une situatin de cnflit apparaît, cmment l enseignant(e) le résut-il/elle u y répnd-il/elle? Cmment les cmmentaires sur la diversité linguistique snt-ils favrisés, repris u repussés? Ntez s il y a eu des changements par rapprt à ce qui avait été prévu par l enseignant(e) (détailler chacun de ces changements, surtut s ils nt été causés par une interventin des élèves et expliquer avec précisin cmment cela s est prduit) Cmment l enseignant(e) clôt-il/elle la séance? Elabre-t-il/elle des synthèses sur les cntenus de la sessin, prpse-t-il/elle des activités à pursuivre en dehrs de la salle de classe, implique-t-il/elle les familles dans ces activités...? Les élèves Réactins des élèves quand l enseignant(e) rganise le mde de participatin : plaintes? prpsitins alternatives? silence? cmmentaires intéressés? (de quelle srte)? Quel rôle les élèves prennent-ils/elles face à des prpsitins cncernant la diversité linguistique (précisez ici les rôles qui n nt pas été dnnés par l enseignant(e), syez attentifs aux réactins des divers types d élèves) Les élèves prennent-ils/elles des initiatives, savent-ils/elles ce qu ils/elles divent faire, mntrent-ils/elles qu ils/elles nt cmpris ce qu n leur demande? Précisez les mments ù l n vit que des élèves snt perdus - cmbien d élèves et à quelle fréquence u qu ils/elles n nt aucun intérêt à ce qu n leur demande. Fnt-ils/elles des cmmentaires sur l activité - par exemple, qu est-ce qu il manque, u qu est-ce qu n avait dit qu n ferait mais qu n n a pas fait? Est-ce que des élèves fnt d autres cmmentaires sur la diversité linguistique que ceux qui dérivent directement des activités? Cmbien d élèves? Quand? Mdes d interactin Quelles snt les rientatins dnnées par l enseignant(e) pendant la séance? A quels mments? Quel est le mde d interactin qu il/elle cherche à prmuvir? (Est-ce qu il/elle la demande explicitement u est-ce qu elle se met en place grâce à des pratiques antérieures?) Face à des interventins des élèves nn prévues, mais en rapprt avec le sujet traité, que fait l enseignant(e)? Les prend il/elle en cnsidératin, les ignre-t-il/elle, dnne-t-il/elle un feedback psitif? L interactin favrise-t-elle les interventins prtant sur la thématique de la diversité linguistique et culturelle? Quand les élèves travaillent en grupe: s rganisent-ils/elles tut de suite, savent-ils/elles clairement ce qu il faut faire, se distraient-ils/elles avec des prblèmes marginaux, fnt-ils/elles le travail très rapidement Cmbien y a-t-il de grupes qui nt des prblèmes d rganisatin et quelle répnse reçivent-ils de l enseignant(e)? Y a-t-il des cmmentaires qui apparaissent dans le travail de grupe sur la situatin linguistique et culturelle des camarades de classe? De quelle srte? Quel type d attitude révèlent-ils? Grupe 2 Observatin des classes 7

8 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES Plurilinguisme (l enseignant(e) et les élèves) L enseignant(e) et les élèves apprtent-ils/elles des dnnées relatives à des langues présentes, prches u élignées du cntexte des élèves de la classe, même si ce n est pas prévu dans les supprts? Quand cela se prduit, est-ce en répnse à une demande de l enseignant(e)? Ont-elles un rapprt avec le sujet qu n est en train de travailler? Quelle en snt la fréquence et la qualité? Est-ce que l enseignant(e) tire prfit des interventins des élèves sur le multilinguisme, en parlant encre plus du sujet, en prpsant des nuvelles activités? Ou au cntraire, est-ce qu il/elle ne cmmente pas ces interventins, en faisant éventuellement cmme s il/elle ne les avait pas entendus, u même en demandant à l élève s il/elle n a pas d autre idée que celle-là? De quelle manière enseignant(e) et élèves valrisent-ils les éléments relatifs au plurilinguisme, lrsqu ils apparaissent? Se mntrent-t-ils/elles fatigués, intéressés, fascinés Grupe 2 Observatin des classes 8

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES 1 PREPARER SON STAGE Savir se présenter, se situer (la situatin actuelle, la frmatin et la filière envisagée), Réfléchir au cntenu du stage avant de s y présenter, S interrger

Plus en détail

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN GUIDE pur la CONDUITE D ENTRETIEN - 1 - 1. La situatin d entretien L entretien s éligne des échanges spntanés que l n rencntre qutidiennement en situatin de travail. Une situatin finalisée à durée limitée

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE ANNEXE 10 ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP EN STAGE Exemple de frmatin adressée aux enseignants du cllégial. Présentatin par le centre cllégial de sutien à l intégratin de l Est du Québec ccsi@cegep-ste-fy.qc.ca

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT FORMATION INNOVATION MANAGEMENT Atelier de 3 jurs «Réinventer sn activité» à destinatin de chefs d entreprises Dates : 24/11, 08/12 et 09/12 Lieu : Chambre de Cmmerce du Luxemburg Frais d'inscriptin :

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents Devirs sclaires et autnmie: le rôle des parents Atelier-débat rganisé par les parents d élèves du cllège Paul Langevin Animée par Nathalie Gurslas Bgren Les devirs & les parents Les devirs snt un myen

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion Erziehungsdirektin Directin de l instructin des publique Kantns du cantn Bern de Berne Amt für Kindergarten, Vlksschule Office de l enseignement und Beratung présclaire et bligatire, du cnseil et de l

Plus en détail

Les documents de référence (2012-05-D-14-fr-7 et 2012-05-D-15-fr-8) peuvent être consultés sur le site des écoles européennes.

Les documents de référence (2012-05-D-14-fr-7 et 2012-05-D-15-fr-8) peuvent être consultés sur le site des écoles européennes. X) Types d aide aux apprentissages. Crdinateurs du sutien («Supc») : Mme Maria BRENNAN et Mme Irene THOMAS pur l écle primaire Mme Charltte HENRIKSEN pur l écle secndaire. Les dcuments de référence (2012-05-D-14-fr-7

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000

CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 CORRECTION D URGENCE D UN APPAREIL MÉDICAL ACTION NÉCESSAIRE DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK 1000 Mai 2015 URGENT Transmettez immédiatement cette lettre aux respnsables de l entretien et du cntrôle des défibrillateurs

Plus en détail

FORMATIONS LINGUISTIQUES : COURS DE PERFECTIONNEMENT ESPAGNOL & FRANCAIS

FORMATIONS LINGUISTIQUES : COURS DE PERFECTIONNEMENT ESPAGNOL & FRANCAIS FORMATIONS LINGUISTIQUES : COURS DE PERFECTIONNEMENT ESPAGNOL & FRANCAIS CHAMBRE OFFICIELLE DE COMMERCE D ESPAGNE EN FRANCE 22, Rue Saint Augustin 75002 Paris Tél. : 01 42 61 33 10 Fax: 01 42 61 16 22

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC)

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) SOUMISSION A LA DOUZIEME SESSION DU COMITE DU BUDGET ET DES FINANCES, 20 AU 24 AVRIL 2009 15 AVRIL 2008 I. Bienvenue

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien Cohorte 2012-2013 PLAN DE FORMATION Frmatin : Le rôle du superviseur au qutidien Chrte 2012-2013 1. Prblématiques ayant engendré le besin de frmatin Dans le passé, n recherchait des superviseurs cmpétents au plan technique.

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi Qui est cncerné? Temps d Accueil Périsclaire Mde d empli Les Temps d Accueil Périsclaire (TAP) snt accessibles à tus les enfants sclarisés sur la ville de Saint Cyprien, une fis leur inscriptin validée.

Plus en détail

Modules d Insertion Professionnelle

Modules d Insertion Professionnelle Mdules d Insertin Prfessinnelle 1 AUGMENTER SA CONFIANCE EN SOI DANS LE CADRE DE SA RÉINSERTION PROFESSIONNELLE... 2 1.1 AUDIENCE ET PRÉREQUIS... 2 1.2 DURÉE... 2 1.3 DÉROULEMENT DE LA FORMATION :... 2

Plus en détail

Conseils et astuces pour l organisation de séminaires et d ateliers

Conseils et astuces pour l organisation de séminaires et d ateliers Bîte à utils pur les Superviseurs de pratiques pédaggiques Cnseils et astuces pur l rganisatin de séminaires et d ateliers Des élèves-enseignants travaillent en petits grupes au curs d un séminaire C'est

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

de l interprétation de conférences

de l interprétation de conférences L de l interprétatin de cnférences Cmment garantir le succès de la cmmunicatin multilingue d une réunin internatinale Avant de cmmencer Interprétatin vs traductin Qu attend-n d un service d interprétatin?

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

Ma séquence d'observation en entreprise

Ma séquence d'observation en entreprise Décuverte prfessinnelle mdule 6 heures Exemple de mise en œuvre Ma séquence d'bservatin en entreprise 2005-2006 Académie de Clermnt-Ferrand Octbre 2006!eduscl.educatin.fr/dp Ma séquence d'bservatin en

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

Toulouse, le 14 janvier 2015. La Rectrice de l académie de Toulouse, Chancelière des universités,

Toulouse, le 14 janvier 2015. La Rectrice de l académie de Toulouse, Chancelière des universités, Tuluse, le 14 janvier 2015 La Rectrice de l académie de Tuluse, Chancelière des universités, à Rectrat Directin des Persnnels Enseignants Mesdames et Messieurs les Directeurs académiques des services de

Plus en détail

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT Durant ces deux jurs, apprenez cmment dnner une présentatin mtivante «qui reste», avec plus d assurance et en tenant cmpte de vs qualités persnnelles. Hôtel Husa Président Park

Plus en détail

Centre de réadaptation

Centre de réadaptation Centre de réadaptatin Cmment passer d une pratique clinique d expert à celui d une pratique clinique d accmpagnateur par des actes cliniques et administratifs cncrets? Intrductin Plusieurs recherches et

Plus en détail

LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE. Objectifs de l étude sur la communication :

LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE. Objectifs de l étude sur la communication : LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE Objectifs de l étude sur la cmmunicatin : 1/ Mntrer de qui relève une «bnne cmmunicatin» Mntrer qu il y a cmmunicatin que

Plus en détail

Rapport d évaluation de l action de formation des 11et 12 janvier 2010

Rapport d évaluation de l action de formation des 11et 12 janvier 2010 Rapprt d évaluatin de l actin de frmatin des 11et 12 janvier 2010 Sur le thème : Valriser la prfessinnalisatin pur bien cmmuniquer sur l aide à dmicile Nbre de participants : 10 Ville : Paris Suivie par

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S Le dispsitif du Fnds Scial d Aide aux Apprenti-e-s, entre dans le cadre d une véritable stratégie pur la sécurisatin du parcurs des Apprenti-e-s.

Plus en détail

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE Fnds d incitatin académique Académie de Brdeaux UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE SECONDE Lycée Bernard Palissy Agen (47) DESCRIPTION DU PROJET Ce prjet, au cœur du prjet d établissement,

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Coaching Professionnel. Franck Struyf

Coaching Professionnel. Franck Struyf Caching Prfessinnel Franck Struyf L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, c'est ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive. (Aldus Huxley) Expériences Persnnelles Je m appelle Franck Struyf

Plus en détail

Introduction/contexte

Introduction/contexte Aide financière accrdée par les rganismes de services aux persnnes ayant une déficience intellectuelle aux prgrammes de Services de sutien à l intégratin et à l analyse des cnstatatins du sndage sur la

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

QUATRE ACTIVITES INTERNET POUR MIEUX COMPRENDRE LE PARLEMENT FEDERAL

QUATRE ACTIVITES INTERNET POUR MIEUX COMPRENDRE LE PARLEMENT FEDERAL QUATRE ACTIVITES INTERNET POUR MIEUX COMPRENDRE LE PARLEMENT FEDERAL PUBLIC CIBLE 3 E -4 E -5 E -6 E -7 E SECONDAIRE INFORMATIONS SUR L ACTIVITE Grupe-cible Durée Matériel Objectifs 3è-4è-5è-6è-7è secndaire

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE CQP Animateur Périsclaire Versin au 11/07/2013 Rappel : Extrait annexe IV: Cnventin cllective Mdalités de créatin d'un CQP, cntenu du cahier des charges : le titre

Plus en détail

Dispositif TICE de type hybride en comptabilité

Dispositif TICE de type hybride en comptabilité Dispsitif TICE de type hybride en cmptabilité Objectif du prjet : utiliser les tics en vue d amélirer les apprentissages des étudiants dans mn curs cmptabilité. Carméla Galante LE COURS DE COMPTABILITÉ

Plus en détail

Je suis capable tout seul!

Je suis capable tout seul! Je suis capable tut seul! Cette vignette vise à faire décuvrir aux parents (et autres membres significatifs de l enturage) cmment favriser l autnmie de leur enfant dans tutes les sphères de sn qutidien.

Plus en détail

nombres "outils" / nombres "objets"

nombres outils / nombres objets 1 1 - À qui servent les nmbres? Le cncept de nmbre se cnstruit à partir de l'usage que l'n en fait. Les nmbres sernt d'abrd vécus cmme "utils", utiles pur résudre des prblèmes, mémriser une quantité, cmparer

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Service de la santé publique Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Directives sur la mise en place de dispsitifs sanitaires de manifestatins adptées par la Cmmissin pur les mesures sanitaires d'urgence (CMSU)

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

Livret du tuteur établissement Stagiaire des concours

Livret du tuteur établissement Stagiaire des concours Livret du tuteur établissement Stagiaire des cncurs Année sclaire 2015-2016 1. Cadre de la missin du tuteur établissement. Les missins du tuteur snt des missins d accueil, de frmatin et d évaluatin. Le

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque LE RÔLE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Cntenu Nminatin du directeur général Le rôle de cnseiller auprès des administrateurs Le rôle de gestinnaire Le directeur général et le service de biblithèque Relatins entre

Plus en détail

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue.

Activité 2. Des microorganismes dans les déchets de la rue. Activité 2 Des micrrganismes dans les déchets de la rue. Niveau : 3 e année Matières sclaires : Sciences de la nature, rumain. Démarches favrisées : Démarche scicnstructiviste, démarche réflexive. Durée

Plus en détail

MANUEL COLLECTIVITÉ. Manuel collectivités Page 1 sur 23

MANUEL COLLECTIVITÉ. Manuel collectivités Page 1 sur 23 MANUEL COLLECTIVITÉ Manuel cllectivités Page 1 sur 23 SOMMAIRE Écran d accueil... 3 Accès... 3 Présentatin... 3 Descriptin des frmulaires de l enquête... 4 Saisie des infrmatins cncernant la cllectivité...

Plus en détail

PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE

PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE PASSEPORT POUR L ENTREPRISE LOGO DU LYCEE PERIODE DE FORMATION EN ENTREPRISE PARTENARIAT LE STAGIAIRE Nm. Prénm. DEVRA ACCUEIL Avir une attitude de cnfiance et de dialgue avec sn tuteur SECURITE SERIEUX

Plus en détail

Introduction 24/06/2014 2

Introduction 24/06/2014 2 Intrductin A l initiative de la Fédératin de cancérlgie, du Cmité du Calvads de la Ligue cntre le Cancer et du Service scial du CHU. Une cnventin tripartite. Espace SOCIAL Cancer : apprter une aide cncrète

Plus en détail

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts Dssier Spécial Les 5 étapes pur vendre ACT! Apprendre à détecter un besin en Gestin de Cntacts Ce dssier à pur bjectif de vus aider à cmmercialiser ACT! auprès de vs clients et prspects. Nus allns vus

Plus en détail

Manuel. Manuel Utilisateur de l'espace de travail. Sopra Group My ENT. Version 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30

Manuel. Manuel Utilisateur de l'espace de travail. Sopra Group My ENT. Version 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30 Manuel Spra Grup My ENT Versin 1.00 du mardi 25 février 2014 État : Travail 1/30 Histrique Versin Date Origine de la mise à jur Rédigée par Validée par 1.00 21/02/2012 Créatin pur My ENT V1.1 par Sprgrup

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

Archivage de videos IVTVision (Windows)

Archivage de videos IVTVision (Windows) Archivage de vides IVTVisin (Windws) 1 Intrductin Puisque le Serveur IVTVisin enregistre des vidés en utilisant une structure de fichiers du système d explitatin simple, l archivage de vidés devrait être

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France Règlement de la Burse SNPHPU-MSD 2015 rganisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France 1. Cntexte Le SNPHPU et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse destinée à sutenir des prjets en France dans le dmaine

Plus en détail

SONDAGE EN LIGNE. Consultation des représentants-es scolaires au sujet d une enquête sur les relations intimes et non intimes à l adolescence

SONDAGE EN LIGNE. Consultation des représentants-es scolaires au sujet d une enquête sur les relations intimes et non intimes à l adolescence SONDAGE EN LIGNE Cnsultatin des représentants-es sclaires au sujet d une enquête sur les relatins intimes et nn intimes à l adlescence Francine Lavie Martine Hébert Martin Blais Mylène Fernet Olivia Beaulieu-Denault

Plus en détail

Entretiens de Terminales

Entretiens de Terminales Enseignement Cathlique, sus cntrat d'assciatin avec l'etat, sus tutelle du Dicèse de Cambrai, LYCEE SAINT JEAN 246, Rue Saint Jean - BP 70639 59506 DOUAI Cédex Tél : 03.27.94.46.60 Fax : 03.27.96.89.03

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription Cursus Spa Manager Prgramme pédaggique Saisn 2012 Objectif de la frmatin Dans un cntexte de pleine crissance, les entreprises du secteur du bien être snt à la recherche d un persnnel hautement qualifié,

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

AMFB - Présentation de BIBLIO et mode d emploi

AMFB - Présentation de BIBLIO et mode d emploi - 14 - AMFB - Présentatin de BIBLIO et mde d empli Daniel Ghyselinck & Marcel Lecmte Daniel Ghyselinck, ntre infrmaticien de génie, a cnçu un lgiciel simple et sbre d apparence, mais qui cnstitue à ns

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

Allocations familiales après l'obligation scolaire - Etudiants

Allocations familiales après l'obligation scolaire - Etudiants Office des Régimes Particuliers de Sécurité Sciale Expéditeur ORPSS Rue Jseph II 47 BE-1 BRUXELLES crrespndant e-mail service PRESTATIONS FAMILIALES numér de cmpte BE91 96 149 1276 bureau BRUXELLES date

Plus en détail

LA PRESSE ET INTERNET

LA PRESSE ET INTERNET LHG Lettres-Histire-Gégraphie LA PRESSE ET INTERNET Classe : Terminale BEP Sites cnsultés : Yah!, Le Mnde, L'Humanité, Libératin, Dernières Nuvelles d'alsace, La Dépêche du Midi, L'Est républicain, Ouest-France,

Plus en détail

Les différentes phases d une réunion de travail

Les différentes phases d une réunion de travail Les fiches En Lignes fiche 36-3 Avril 2007 CEDIP Les différentes phases d une réunin de travail Smmaire 1. La préparatin de la réunin...p. 1 2. Le dérulement de la réunin...p. 4 3. À l'issue de la réunin...p.

Plus en détail

Leçon N 5 Picasa 2 ème Partie

Leçon N 5 Picasa 2 ème Partie Leçn N 5 Picasa 2 ème Partie Après avir vu u revu la présentatin de PICASA 3, vus allez dans cette leçn vir cmment gérer vs phts avec ce lgiciel. 1 Récupérer vs phts de vtre appareil de pht numérique.

Plus en détail

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage . Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pur les vlntaires en recherche et sauvetage Objectif De furnir aux assciatins réginales de la GCAC des directives pur déterminer, enregistrer

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE Sessin 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE Durée : 3 heures Cefficient 7 L'usage de la calculatrice

Plus en détail

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01 Premier Degré Circnscriptin d Olrn-Sainte-Marie http://www.ac-brdeaux.fr/primaire/64/lrn/ Olrn, le 3O aût 2005 Fiche Liaisn I.E.N./Ecles N 2005/2006-01 Au terme de ces vacances d été qui, je l espère nt

Plus en détail

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs QuickTime et un décmpresseur snt requis pur visinner cette image. Diagnstic et enjeux de la frmatin initiale des enseignants: le pint de vue des acteurs 1 Plan de la présentatin 1 - Objectifs et méthde

Plus en détail

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Assurance vie Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. L assurance vie

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail