OBSERVATION DES CLASSES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBSERVATION DES CLASSES"

Transcription

1 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES NOTES POUR LES OBSERVATEURS OBJECTIFS: Observer la manière dnt l enseignant(e)intègre l apprche dans ses activités qutidiennes. Cela implique aussi une descriptin des prcessus cmmunicatifs et des réflexins faites sur la langue (réflexins métalinguistiques explicites). Il est imprtant que la persnne qui rganise le grupe de travail ait rendu visite auparavant aux persnnes qui sernt bservées afin de les renseigner sur l bjectif spécifique de l bservatin dans le prjet glbal. Cet bjectif est de vir la façn particulière seln laquelle l enseignant(e) a interprété l apprche du prjet Ja-Ling (il faut bien faire apparaître que cnnaître cette façn est pur nus un enrichissement). Ce premier cntact dit servir aussi pur bien se mettre d accrd sur la façn dnt n va mener l bservatin, quand et qui va la faire et aussi pur indiquer à l enseignant(e) le retur que l écle aura de l ensemble du travail de recherche. Afin d éviter que l enseignant(e) essaie de déduire de la lecture des items de la grille un cmprtement attendu par le chercheur, n ne la mntrera jamais avant la séance d bservatin (nus vulns bserver la façn dnt il/elle interprète spntanément les tâches Ja- Ling, et nn pas leur dnner, à ce stade, des indicatins sur ce que nus attendns qu ils fassent). L bservateur peut expliquer cela à l enseignant(e), qui purra sans aucun dute accepter facilement ns raisns : nus vulns cnnaître les différentes façns que les enseignant(e)s nt utilisées pur réussir à appliquer l apprche du prjet Ja-Ling, parce que c est un enrichissement pur nus. Si nus vus mntrns a l avance les instruments de la recherche, nus currns le danger de vus influencer - et ce serait dmmage!! Sur le dcument élabré pur cllecter les dnnées, il faut indiquer si l bservateur est un autre enseignant de l écle, u un chercheur externe. Parfis, l bservatin des séances sera enregistrée en vidé mais cette situatin ne sera pas le cas habituel. Elle ne se présentera que lrsque l enregistrement est suffisamment aisé à réaliser. Dans le cas ù un enregistrement a lieu, les ntes de l bservatin aurnt un rôle d accmpagnement, pur faciliter le rappel de dnnées imprtantes pur la recnstructin et l interprétatin de ce qui s est passé dans la salle de classe. Il faudra alrs prendre en cnsidératin le tut : les ntes et l enregistrement, cnsidérés cmme un seul instrument d bservatin. En cnclusin, nus vudrins demander aux bservateurs d être les plus descriptifs pssible, et de nter seulement les détails nécessaires pur savir ce qui se passe dans la classe. Le guide ci-dessus vus aidera à le faire : Avant de cmmencer l bservatin, l bservateur dit recueillir auprès de l enseignant les éléments crrespndant aux items en italique des questinnaires ci-dessus intitulés Infrmatins générales et Infrmatins spécifiques. Cela permet d établir le cntexte de la leçn, ce qui est indispensable à l interprétatin des dnnées. Dans cette première cnversatin, l enseignant(e) devrait expliquer ce qu il/elle a l intentin de faire, quels snt ses bjectifs, si il/elle va adapter les matériaux d enseignement Ja-Ling, etc. De cette façn, l bservateur purra prévir les aspects les plus pertinents cncernant les bjectifs de l bservatin (en particulier ceux qui snt en rapprt avec les réflexins sur la langue et le type d interactins qui nt cmme thème la diversité linguistique et/u culturelle). Il est aussi très imprtant qu avant de cmmencer l bservatin l bservateur/trice cnnaisse bien éventuellement ait appris par cœur! - les différents aspects qui divent être bservés (cf. les questins et indicateurs spécifiés dans l instrument d bservatin). Quiqu il les ait sur la feuille et qu il puisse ainsi les cnsulter, une familiarisatin insuffisante avec l instrument, et la nécessité de le cnsulter, peut nuire à l bservatin elle même lrs du dérulement de la séance.

2 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES Pendant la séance l bservateur/trice dit éviter d interrmpre le dérulement nrmal de la leçn, il est dnc nécessaire qu il/elle cnnaisse les élèves à l avance et ait été présent(e) dans la classe dans des séances d enseignement précédentes. Pendant la séance, sa tâche cnsiste à nter les différents aspects qu il/elle est en train d bserver seln les items prpsés dans les pages suivantes. Il lui faudra dnc se placer dans un endrit ù il/elle puisse vir l ensemble du grupe sans déranger les activités de la classe. L bservateur/trice dit essayer d être aussi bjectif/ve que pssible pendant la prise de ntes et de décrire les actins bservées sans chercher à les évaluer u les interpréter. On fera ce type de travail ultérieurement, lrs de l analyse de dnnées. Les indicatins de temps peuvent être intéressantes aussi à certains mments. Par exemple si des élèves snt hrs tâche pendant quelque temps, u pendant cmbien de temps les élèves échangent leurs avis sans l interventin de l enseignant, etc. Nter la durée des activités et des situatins est très imprtant. Parallèlement, si l enseignant(e) se cncentre pendant quelque temps sur un certain grupe d élèves, n devrait aussi le nter. À la fin de la séance, si l enseignant(e) suhaite vir les ntes prises et les items de la grille, il cnvient de les lui mntrer. Si cela se prduit, ses cmmentaires divent également être cnsignés car ils peuvent nus dnner un pint de vue différent, utile au chercheur pur rendre sn analyse plus bjective. En plus, il purrait être intéressant d avir un bref entretien avec l enseignant(e) pur qu il/elle puisse exprimer sn sentiment sur d éventuelles différences entre ce qui c est passé durant cette leçn et ce qui se passe habituellement. Lrs d une bservatin pnctuelle, il s avère difficile de savir si la séance s est mieux dérulée parce qu un élève difficile était absent ce jur-là, par exemple (cette dnnée est très imprtante surtut s il s agit d un élève d une culture u d une ethnie différente), u si elle s est dérulée mins bien que d habitude parce que le temps était mauvais et que les élèves n avaient pas pu prendre leur pause habituelle entre les curs. L bservateur/trice dit relire ses ntes peu de temps après l bservatin afin de puvir les cmpléter par tut élément imprtant qui lui reviendrait en mémire et qu il/elle n avait pas eu le temps de nter plus tôt. Grupe 2 Observatin des classes 2

3 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES Nm de l enseignant(e) Nm et adresse de l écle INFORMATIONS GÉNÉRALES Classe (niveau) Age des élèves Nmbre d élèves présents Dispsitin de la classe, décr, affichage Déplacements des élèves? Langues enseignées dans l écle Statut de ces langues L affichage est-il en lien avec l éveil? Les déplacements snt-ils interdits? autrisés? encuragés? il est imprtant de prendre en cmpte tut ce qui cncerne la diversité linguistique et culturelle et la façn dnt celle-ci est présente dans la classe et dans l écle. Il est également nécessaire de décrire l arrière plan scial et linguistique de l écle Nmbre d élèves parlant / cmprenant d autres langues que celle(s) de l écle. Quelles snt ces langues? Quelle place l écle accrde-t-elle à ces langues et à ces élèves? Autres remarques faites par l enseignant(e) Spécifier le type de prgramme mis en place par l écle pur prendre en charge les besins de ces enfants. On indiquera aussi les rapprts que ces enfants entretiennent avec leurs camarades ainsi que les attitudes de ces derniers vis-à-vis d eux. On indiquera ici tutes les infrmatins relatives à la diversité linguistique et culturelle qui n nt pas pu être ntées plus haut (par exemple, les activités assurées par les parents d élèves en dehrs des hraires sclaires, etc) IMPORTANT :Tutes les rubriques de cette feuille divent être renseignées avant de cmmencer la séance d bservatin. Grupe 2 Observatin des classes 3

4 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES INFORMATIONS cncernant la séance bservée Date Heure( de.à.) matière sclaire Matériel utilisé Préparatin effectuée par l enseignant(e) Type d bservatin Facteurs qui peuvent influencer le dérulement de la leçn Sus quelle rubrique de l empli du temps apparaît la séance d éveil? L activité cncerne-t-elle plusieurs disciplines? On ntera ici le nm de l activité u du supprt didactique utilisé. Pur un supprt, indiquer la partie précise (séance, page ) Nter aussi le type de matériel : papier, vidé, audi Y a-t-il eu une préparatin de cette séance dans une séance précédente? Quelle préparatin matérielle et pédaggique l enseignant(e) a-t-il/ elle effectuée? L bservatin est-elle (réalisée par un(e) autre enseignant(e) de l écle / un(e) bservateur/trice extérieur(e),une autre persnne? Est-elle accmpagnée d un enregistrement vidé? On ntera ici les événements (activités, incidents...) précédant la séance qui purraient avir une influence sur sn dérulement (jeux/activités entrepris par les élèves, fatigue...) Faites par l enseignant(e): - avant l bservatin Ces tris espaces de la rubrique remarques snt réservés à des aspects généraux qui ne peuvent être inclus dans les rubriques précédentes et dnt n pense qu ils snt pertinents pur la cmpréhensin du dérulement de la séance. REMARQUES Faites par l enseignant(e): - après l bservatin Faites par l bservateur/trice (éventuellement avant l bservatin) Eléments u évènements qui nt influé sur le dérulement de la leçn Il s agit d espaces uverts, qui n nt pas besin d être remplis si rien n est à ajuter. Ntez bien qu il s agit tujurs d éléments de cntexte, et nn des activités Ja-Ling elles-mêmes, pur lesquelles n se reprtera à la grille d bservatin. Dans cet espace, n ntera les incidents qui snt advenus pendant le dérulement de la leçn et qui nt pu influencer le dérulement des activités (bruits dans la cur, panne d un instrument ). Activités qui succédernt à la leçn, pur la cmpléter On indiquera ici s il est prévu que les activités de la séance sient cmplétées par d autres activités et si ui, cmment il est prévu de le faire. ATTENTION :Les infrmatins relatives aux items en italique divent être recueillies AVANT l bservatin de la séance. Grupe 2 Observatin des classes 4

5 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES GRILLE D OBSERVATION Date : DURÉE ENSEIGNANT(E) ELEVES AUTRES REMARQUES DUREE : La partie intitulée durée dit être utilisée pur indiquer les repères temprels permettant de calculer la durée de chaque mment de la leçn (vus puvez aussi indiquer directement la durée). LES PHASES : Les lignes pintillées verticales ne snt pas des frntières que vus devez respecter. Il s agit simplement de guides : vus tracez une ligne verticale pleine sur les lignes pintillées qui délimitent les mments de la leçn que vus avez distingués. Les mments ne crrespndent pas nécessairement à la durée ttale d une des tris grandes phases de la leçn : une phase (par exemple la phase situatin de recherche et synthèses partielles ) peut cmprendre plusieurs mments. La partie situatin initiale et d ancrage dit être utilisée pur.détailler les activités d intrductin à la leçn. C est à vus qu il revient de tracer une ligne hrizntale (duble) dans la grille afin de signaler la fin de cette phase. La partie situatin de recherche dit être utilisée pur indiquer ce qui a été fait pendant la partie centrale de la leçn, partie dans laquelle les élèves divent résudre les tâches prévues pur eux dans le matériel Ja-Ling. Dans cette partie, la plupart des bservatins devrait se rapprter aux initiatives prises par l enseignant(e) pur sutenir le travail des élèves. La partie synthèse finale est utilisée pur indiquer cmment l activité s est terminée et cmment s est effectuée la mise en cmmun des résultats btenus par les élèves dans la phase précédente. LES COLONNES ENSEIGNANT(E) et ELEVES La partie enseignant(e) sert à lister les activités suggérées par l enseignant(e) et à indiquer la façn dnt il/elle les gère (cmment il/elle explique, pse des questins, rganise ) On spécifie ici également le rôle que l enseignant(e) assigne aux élèves qui parlent d autres langues u snt d une rigine culturelle différente. La ligne discntinue peut être déplacée u franchie. La partie élèves sert à indiquer la façn dnt les élèves répndent aux prpsitins de l enseignant(e) et les initiatives qu ils prennent pur résudre la tâche. On y indique également les interactins entre élèves. Ici aussi, la ligne discntinue peut être déplacée u franchie La ligne discntinue qui sépare les sectins enseignant(e) et élèves peut bien sûr être ignrée dès que l n veut décrire une interactin dans laquelle ensignant(e) et élèves interviennent. LA COLONNE AUTRES REMARQUES Cette rubrique dit être utilisée pur dnner le détail des aspects cntextuels qui peuvent influencer l activité : les élèves snt bruyants, attentifs Grupe 2 Observatin des classes 5

6 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES L enseignant(e) QUESTIONS POUR L OBSERVATION 1 (Thèmes à abrder) A-t-il/elle adapté les activités au cntexte scial? A-t-il/elle adapté les activités aux caractéristiques des élèves (caractéristiques pédaggiques / d apprentissage)? Cmment les élèves snt-ils guidés dans la cnstructin du cntenu (gestin de la recherche, phases de synthèse, valrisatin/évaluatin des apprts, réactins aux difficultés et incmpréhensins manifestées par les élèves ). Cmment favrise-t-il/elle la participatin des élèves multilingues? Quels snt les écarts qui se prduisent par rapprt au dérulement prévu dans le matériel? Quels snt les mments critiques, inattendus, fructueux? Les élèves Quels rôles les élèves juent-ils? Dans quelle mesure s impliquent-ils? (en fnctin éventuellement de leurs caractéristiques : faible/frt, mnlingue/multilingue ) Dans quelle mesure se snt-ils apprprié les bjectifs pursuivis et la démarche pédaggique utilisée (pur cette séance / de façn générale)? Quelle est la place / quels snt les apprts des élèves multilingues? Les frmes d interactin Quelle est la fréquence des deux types d échanges suivants : enseignant(e)-élèves, élèves-élèves? Quelle est la fréquence des initiatives des élèves dans ces échanges? Quels mdes d interactin (échanges, initiatives) l enseignant(e) favrise-til/elle? Quelle est la fréquence et la nature des feed-back de l enseignant(e)? Quelle est la nature de la cllabratin entre les élèves dans les travaux de grupe? Plurilinguisme (enseignants, élèves) L enseignant(e) et/u les élèves fnt-ils référence à d autres langues que les langues prévues dans les matériaux didactiques (apprtent ils des exemples, témignages, réflexins )? Ces références des élèves snt-elles sllicitées par l enseignant(e)? Cmment l enseignant(e) et les (autres 2 ) élèves accueillent-ils ces références à d autres langues (valrisatin psitive / négative)? Cmment l enseignant(e) en tire-t-il/elle prfit? 1 Les bservateurs/trices divent avir lu attenitvement ces questins et s en être imprégné(e)s avant de prcéder à l bservatin. Il est recmmandé aussi de les avir visibles pendant l bservatin, car elles aidernt à prendre des ntes plus précises. 2 Lrsque c est l enseignant(e) qui fait cette référence, ce snt les élèves qui réagissent. Lrsque c est un élève qui fait la référence, ce snt l enseignant(e) et les autres élèves qui réagissent. Grupe 2 Observatin des classes 6

7 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES REPERES POUR L OBSERVATION (Les pints que vus avez ci-dessus snt un cmplément aux questins et peuvent également guider l bservatin. Il faut les lire également avant de faire l bservatin.) L enseignant(e) La façn d intrduire la tâche par l enseignant(e), la façn d impliquer les élèves (mtivatin pur que les élèves participent, rganisatin des élèves, descriptin claire (u nn) des démarches qu il faudra suivre, cmment et quand les élèves devrnt participer ). Si l enseignant(e) rappelle u nn tut cela aux élèves pendant la séance. La gestin de la participatin des élèves (favrise la participatin, cette participatin a été prévue, façn d accueillir les interventins peu rthdxes ) à quels mments cette participatin est plus favrisée et à quels mments les apprts snt mins écutés La répnse cncrète dnnée aux difficultés manifestées par les élèves (elles snt renvyées à la classe pur que les élèves réfléchissent, l enseignant(e) dnne la répnse, prpse de nuvelles recherches, leur pse d autres questins ) Si une situatin de cnflit apparaît, cmment l enseignant(e) le résut-il/elle u y répnd-il/elle? Cmment les cmmentaires sur la diversité linguistique snt-ils favrisés, repris u repussés? Ntez s il y a eu des changements par rapprt à ce qui avait été prévu par l enseignant(e) (détailler chacun de ces changements, surtut s ils nt été causés par une interventin des élèves et expliquer avec précisin cmment cela s est prduit) Cmment l enseignant(e) clôt-il/elle la séance? Elabre-t-il/elle des synthèses sur les cntenus de la sessin, prpse-t-il/elle des activités à pursuivre en dehrs de la salle de classe, implique-t-il/elle les familles dans ces activités...? Les élèves Réactins des élèves quand l enseignant(e) rganise le mde de participatin : plaintes? prpsitins alternatives? silence? cmmentaires intéressés? (de quelle srte)? Quel rôle les élèves prennent-ils/elles face à des prpsitins cncernant la diversité linguistique (précisez ici les rôles qui n nt pas été dnnés par l enseignant(e), syez attentifs aux réactins des divers types d élèves) Les élèves prennent-ils/elles des initiatives, savent-ils/elles ce qu ils/elles divent faire, mntrent-ils/elles qu ils/elles nt cmpris ce qu n leur demande? Précisez les mments ù l n vit que des élèves snt perdus - cmbien d élèves et à quelle fréquence u qu ils/elles n nt aucun intérêt à ce qu n leur demande. Fnt-ils/elles des cmmentaires sur l activité - par exemple, qu est-ce qu il manque, u qu est-ce qu n avait dit qu n ferait mais qu n n a pas fait? Est-ce que des élèves fnt d autres cmmentaires sur la diversité linguistique que ceux qui dérivent directement des activités? Cmbien d élèves? Quand? Mdes d interactin Quelles snt les rientatins dnnées par l enseignant(e) pendant la séance? A quels mments? Quel est le mde d interactin qu il/elle cherche à prmuvir? (Est-ce qu il/elle la demande explicitement u est-ce qu elle se met en place grâce à des pratiques antérieures?) Face à des interventins des élèves nn prévues, mais en rapprt avec le sujet traité, que fait l enseignant(e)? Les prend il/elle en cnsidératin, les ignre-t-il/elle, dnne-t-il/elle un feedback psitif? L interactin favrise-t-elle les interventins prtant sur la thématique de la diversité linguistique et culturelle? Quand les élèves travaillent en grupe: s rganisent-ils/elles tut de suite, savent-ils/elles clairement ce qu il faut faire, se distraient-ils/elles avec des prblèmes marginaux, fnt-ils/elles le travail très rapidement Cmbien y a-t-il de grupes qui nt des prblèmes d rganisatin et quelle répnse reçivent-ils de l enseignant(e)? Y a-t-il des cmmentaires qui apparaissent dans le travail de grupe sur la situatin linguistique et culturelle des camarades de classe? De quelle srte? Quel type d attitude révèlent-ils? Grupe 2 Observatin des classes 7

8 Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES Plurilinguisme (l enseignant(e) et les élèves) L enseignant(e) et les élèves apprtent-ils/elles des dnnées relatives à des langues présentes, prches u élignées du cntexte des élèves de la classe, même si ce n est pas prévu dans les supprts? Quand cela se prduit, est-ce en répnse à une demande de l enseignant(e)? Ont-elles un rapprt avec le sujet qu n est en train de travailler? Quelle en snt la fréquence et la qualité? Est-ce que l enseignant(e) tire prfit des interventins des élèves sur le multilinguisme, en parlant encre plus du sujet, en prpsant des nuvelles activités? Ou au cntraire, est-ce qu il/elle ne cmmente pas ces interventins, en faisant éventuellement cmme s il/elle ne les avait pas entendus, u même en demandant à l élève s il/elle n a pas d autre idée que celle-là? De quelle manière enseignant(e) et élèves valrisent-ils les éléments relatifs au plurilinguisme, lrsqu ils apparaissent? Se mntrent-t-ils/elles fatigués, intéressés, fascinés Grupe 2 Observatin des classes 8

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN GUIDE pur la CONDUITE D ENTRETIEN - 1 - 1. La situatin d entretien L entretien s éligne des échanges spntanés que l n rencntre qutidiennement en situatin de travail. Une situatin finalisée à durée limitée

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

Je suis capable tout seul!

Je suis capable tout seul! Je suis capable tut seul! Cette vignette vise à faire décuvrir aux parents (et autres membres significatifs de l enturage) cmment favriser l autnmie de leur enfant dans tutes les sphères de sn qutidien.

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts Dssier Spécial Les 5 étapes pur vendre ACT! Apprendre à détecter un besin en Gestin de Cntacts Ce dssier à pur bjectif de vus aider à cmmercialiser ACT! auprès de vs clients et prspects. Nus allns vus

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

Master en études muséales

Master en études muséales Secteur qualité rue des Beaux Arts 21 CH 2000 Neuchâtel Master en études muséales Appréciatin d une première année d études (2008 2009) par les étudiant e s et les enseignant e s Synthèse des résultats

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

Rapport d enquête. Le patient évalue-t-il l impact financier de ses choix à l hôpital?

Rapport d enquête. Le patient évalue-t-il l impact financier de ses choix à l hôpital? Rapprt d enquête Le patient évalue-t-il l impact financier de ses chix à l hôpital? 1. Intrductin La MC a cnstaté que de nmbreux patients épruvent des difficultés à évaluer l impact financier de leurs

Plus en détail

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur Intrductin La netbx HD ffre désrmais la fnctinnalité d Enregistreur Numérique USB (PVR-USB) vus permettant : D enregistrer directement sur vtre disque USB les prgrammes TNT u TNT-HD reçu par vtre netbx

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs

Diagnostic et enjeux de la formation initiale des enseignants: le point de vue des acteurs QuickTime et un décmpresseur snt requis pur visinner cette image. Diagnstic et enjeux de la frmatin initiale des enseignants: le pint de vue des acteurs 1 Plan de la présentatin 1 - Objectifs et méthde

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan?

Promotion Le défi des étoiles Aéroplan 2013. Q1. Qu est-ce que la promotion Le défi des étoiles Aéroplan? Prmtin Le défi des étiles Aérplan 2013 Q1. Qu est-ce que la prmtin Le défi des étiles Aérplan? La prmtin Le défi des étiles est une ffre de milles-bnis destinée à récmpenser les membres qui accumulent

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Prénom et nom de l enfant : Sexe de l enfant : M F L âge de l enfant : Nom de la garderie ou du CPE : Adresse : Téléphone :

Prénom et nom de l enfant : Sexe de l enfant : M F L âge de l enfant : Nom de la garderie ou du CPE : Adresse : Téléphone : Veuillez prendre nte qu il est primrdial que le questinnaire sit transmis de façn cnfidentielle, sit directement de la garderie à l écle. Tut dcument reçu par l entremise des parents sera refusé. Date

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET Tentez de gagner une tablette tactile

REGLEMENT COMPLET Tentez de gagner une tablette tactile ARTICLE 1 Sciété rganisatrice REGLEMENT COMPLET Tentez de gagner une tablette tactile UNILEVER FRANCE, Sciété par actins simplifiée au capital de 28 317 129, immatriculée au Registre du Cmmerce et des

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE)

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) 2008 DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Kekelberg en cllabratin avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) rganise un curs de préparatin aux cncurs EPSO (des Institutins Eurpéennes) Préparez-vus

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Prgramme Executive MBA Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien ral) et y jindre les pièces

Plus en détail

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs Résumé Les particularités des machines à sus et leur incidence sur le cmprtement des jueurs cmpulsifs K. Finlay 1 H. H. C. Marmurek V. Kanetkar J. Lnderville Sujet de la recherche Quelques recherches laissent

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes :

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes : CAHIER DE PROGRAMME TECHNOLOGIE DE RADIODIAGNOSTIC (142.A0) DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pur btenir un diplôme d études cllégiales, vus devez avir satisfait aux tris cnditins suivantes : 1. Avir

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software Kluwer ERP Dashbard - VERO www.kluwer.be/sftware Table des matières INFORMATIONS UTILES... 2 COMMENT UTILISER LE DASHBOARD... 4 LE CONTENU DU DASHBOARD... 6 LES CHIFFRES ET LES INDICATEURS... 6 LES GRAPHIQUES...

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde»

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde» REGLEMENT COMPLET «3D Wrld Kksijde» ARTICLE 1 Sciété rganisatrice ASSA ABLOY, situé au Heide 9, 1780 Wemmel, rganise du 03/07/2015 au 31/07/2015 inclus un jeu natinal avec bligatin d achat appelé «Yale

Plus en détail

GPI Gestion pédagogique intégrée

GPI Gestion pédagogique intégrée Sciété GRICS GPI Gestin pédaggique intégrée Guide d installatin Fnctinnalités Windws GPI 2012 Versin mise à jur le 29 janvier 2014 Sciété GRICS Page 1 de 12 GPI_2012 Guide d installatin Fnctinnalités Windws

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD.

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD. Changements apprtés par le firmware: Fiabilité du prduit amélirée Réslutin de l anmalie causant de brèves pauses intermittentes chez certains utilisateurs. INTRODUCTION Ce dcument décrit la prcedure permettant

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience Créer un util pur les nn-prfessinnels de la statistique : Récit d une expérience Stéphane HERAULT cntact@adscience.fr I. INTRODUCTION Dcteur en Bilgie-Santé, les quelques années pendant lesquelles j ai

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Management syndical dans l entreprise

Management syndical dans l entreprise Management syndical dans l entreprise Le travail syndical dans l entreprise subit plusieurs pressins : - L additin de drits et de thèmes nuveaux tant en matière de négciatin que de cnsultatin et d infrmatin.

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Comportement sécuritaire en clinique

Comportement sécuritaire en clinique Cmprtement sécuritaire en clinique Interventins en physithérapie Avec la clientèle à risque Gisèle Burdeau, physithérapeute Intrductin Que ce sit avec les persnnes âgées u les clients en phase aiguë de

Plus en détail

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE Enjeux et usages de l infrmatique dans les disciplines de Lettres Nvembre 2012 CARNET DE VOYAGE Cahier des charges Cntenu Intrductin :... 2 But du Lgiciel :... 2 Définitins préalables :... 2 Cnventin de

Plus en détail

Fou de la pub. Guide. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation

Fou de la pub. Guide. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation 2 e cycle du secndaire OPTIONS Arts plastiques u Arts plastiques et multimédia Fu de la pub u pub de fu! Guide SAÉ rédigée par Lyne Melche pur le - 1 - Titre : Fu de la pub u pub de fu! Cycle : 2 e cycle

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

Sessions préparation à la retraite Formule Express 1 journée

Sessions préparation à la retraite Formule Express 1 journée OFFRE DE SERVICES Sessins préparatin à la retraite Frmule Express 1 jurnée SÉMINAIRES Par Cégep Marie-Victrin, Centre de services aux entreprises Mnsieur Jean Perrn, cnseiller en frmatin 767, rue Bélanger

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Guide Octobre 2014 «Master Degree Dissertation»

Guide Octobre 2014 «Master Degree Dissertation» SUPINFO Academic Dept. Examen de fin d études Guide Octbre 2014 «Master Degree Dissertatin» Mémire et sutenance Sessin d examen de fin d études d Octbre 2014 Versin 1.0 Last update: 06/0/2014 Use: Cmmunity

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Description d une offre de formation

Description d une offre de formation Descriptin d une ffre de frmatin Date de mise à jur : 03/03/15 CONDUCTEUR DE LIGNE DE PRODUCTION EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE (H/F) Identificatin interne (bligatire) cde HACORD :INALCL cde REM : 4512201 cncrdance

Plus en détail

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo Cmpte rendu Cmmissin Cmmunicatin du 7 juillet 2010 Brasserie Fl Persnnes présentes - Gérard Simnin - Yves Bncur - Hubert Gign - Patrick Beaujard - Frédéric Berruet - Linel Valdan - Christine Herzg - Ingrid

Plus en détail

Comme nous devons clôturer nos systèmes actuels avant la transition, veuillez noter les dates suivantes :

Comme nous devons clôturer nos systèmes actuels avant la transition, veuillez noter les dates suivantes : Le 30 juin 2014 ACTION : Date d entrée en vigueur du changement le 25 aût 2014 Cher furnisseur, À cmpter du 25 aût 2014, Zetis utilisera un nuveau système de planificatin des ressurces de l entreprise

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

R è g l e m e n t. d e l a c r è c h e - n u r s e r y. Ce règlement est valable dès le 1er janvier 2012 «A Petits Pas».

R è g l e m e n t. d e l a c r è c h e - n u r s e r y. Ce règlement est valable dès le 1er janvier 2012 «A Petits Pas». R è g l e m e n t d e l a c r è c h e - n u r s e r y Ce règlement est valable dès le 1er janvier 2012 «A Petits Pas». c r è c h e - n u r s e r y A P e t i t s P a s... P la c e du Par c 6 1 6 3 6 Br

Plus en détail

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg

Recueil des règles de vérification des rapports V de la «Collecte des données paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxembourg Recueil des règles de vérificatin des rapprts V de la «Cllecte des dnnées paiements» (CDDP) Banque centrale du Luxemburg 1 Smmaire Intrductin...3 Validatins cmmunes à tus les tableaux...4 Vlume u valeur

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Snt éligibles au de la Fndatin Médéric Alzheimer les thèses de dctrat en sciences humaines et sciales et en santé publique sutenues entre le 15 septembre 2013 et le 31 mai 2015 et

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL

Système d Information de l HADOPI. Classification : DOCUMENT CONFIDENTIEL Système d Infrmatin de l HADOPI Diffusin HADOPI EXTELIA FAI Classificatin : DOCUMENT CONFIDENTIEL 1 Objet du dcument L bjet de ce dcument est de spécifier aux FAIs les mdalités d échanges attendues avec

Plus en détail

Logiciel de gestion des inscriptions en CPGE

Logiciel de gestion des inscriptions en CPGE Admissin CPGE Lgiciel de gestin des inscriptins en CPGE La réfrme du mde de recrutement en classes préparatires aux Grandes Écles intervenu en 2003 a prfndément mdifié la gestin par les établissements

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC»

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC» Prjet «Pur une Eurpe sciale, apprenns la MOC» Synthèse des échanges du cllectif cityen Plusieurs réunins nt eu lieu, entre juillet 2009 et juin 2010 en régin Nrd Pas de Calais, autur du prjet «Pur une

Plus en détail

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases cndensées 1. Cmprtement universel des gaz à basse pressin 1.1. Equatin d état de tus les gaz à basse pressin 1.2. Définitin expérimentale de la température abslue

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail