Vaccination par les pharmaciens

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vaccination par les pharmaciens"

Transcription

1 ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE SANTÉ PUBLIQUE - MÉDICAMENT - PRODUITS DE SANTÉ - BIOLOGIE - SANTÉ ET ENVIRONNEMENT Fndée le 3 aût 1803 sus le nm de Sciété de Pharmacie de Paris Recnnue d utilité publique le 5 ctbre 1877 Vaccinatin par les pharmaciens Purqui? Cmment? Argumentaire de l Académie natinale de Pharmacie La vaccinatin est l un des plus grands succès des plitiques de santé. La vaccinatin d un grand nmbre de persnnes dès le plus jeune âge a entraîné une nette diminutin des maladies infectieuses à préventin vaccinale qui, pur certaines, nt disparu de la mémire cllective. Des millins de vies nt pu être sauvées grâce à ce geste de préventin. Limiter la transmissin des maladies infectieuses, vire aller vers leur éliminatin, est dnc pssible. Cet bjectif ne peut être atteint que si chacun recurt à la vaccinatin pur se prtéger, mais aussi pur prtéger les autres, enfants et adultes, sachant que parmi les plus fragiles, certains ne peuvent être vaccinés du fait de leur âge u de leur état de santé. Purtant, la France est un pays ù se dévelppe le dute, ù des résistances faruches à la vaccinatin nt supplanté l enthusiasme de naguère. De nuvelles mesures divent être mises en place afin de dévelpper la cuverture vaccinale en France, parmi lesquelles figure la vaccinatin par les pharmaciens. Cuverture vaccinale en France La cuverture vaccinale est définie par la prprtin de persnnes vaccinées au sein d une ppulatin à un mment dnné. Sa mesure est nécessaire pur savir si le prgramme de vaccinatin est crrectement appliqué. Les taux de cuverture vaccinale bservés en France snt insuffisants ntamment chez les adlescents et les adultes pur permettre le cntrôle, vire l éliminatin de certaines infectins. Ils ne permettent pas pur certaines maladies l installatin d une immunité de grupe, nécessaire pur prtéger les persnnes les plus vulnérables [nurrissns et persnnes âgées, ainsi que certains patients «nn vaccinables» en raisn de cntre-indicatins (grssesse, allergies, immundépressin)] Outre la simplificatin du calendrier des vaccinatins en 2013 avec mins d injectins pur les enfants et des rendez-vus mins fréquents et plus simples à mémriser pur les adultes, il semble nécessaire d accrître l ffre de vaccinatin pur atteindre les Français à différentes étapes de leur parcurs de sin u par des actins de prximité, en élargissant les cmpétences des sages-femmes et des pharmaciens et en les impliquant davantage dans la plitique vaccinale. La simplificatin du parcurs vaccinal a déjà été engagée pur la vaccinatin antigrippale. Ainsi, chaque année, 10 millins de persnnes peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie puis se faire vacciner par leur médecin u infirmier, sans cnsultatin préalable. AnP Vaccinatin par les pharmaciens VF DEF 1/5

2 DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE GRIPPE Alrs que ces tris maladies snt plutôt bien cuvertes par la vaccinatin des très jeunes enfants, il n en est pas de même de leurs aînés. Ainsi, alrs que la cuverture vaccinale à l égard de la diphtérie, du tétans, de la plimyélite (DTP) et de la cqueluche est de 96% à l âge de 9 mis, elle est de 34 % pur la diphtérie, 42 % pur la plimyélite et 71 % pur le tétans, chez les persnnes de plus de 16 ans 1. Or la vaccinatin des adultes est un élément déterminant de la maîtrise des épidémies de diphtérie et de plimyélite. En ce qui cncerne le tétans, pur lequel il n y a pas d immunité de grupe, le risque est d autant plus sévère que la distance de la vaccinatin est imprtante. La cuverture vaccinale cntre la grippe qui était de 65% pur les plus de 65 ans en , n était plus que de 52% en et n se heurte aujurd hui à des grandes difficultés pur l amélirer 2. Les cuvertures vaccinales bservées snt inférieures à la cible de 75 % dans tus les grupes, ce qui suligne la nécessité de mettre en œuvre des mesures de santé publique frtes. ROUGEOLE Pur cette infectin virale hautement cntagieuse, l intrductin, en 1983, d une dse de vaccin antirugeleux dans le calendrier vaccinal, puis d une deuxième dse en 1997, nt fait prgressivement chuter le nmbre de cas, de en 1986 à en Mais, en raisn de la plus faible circulatin virale, n a bservé, en parallèle, une augmentatin de l âge myen de survenue de la maladie, la prprtin de cas de rugele chez les individus de plus de 10 ans passant de 13 % en 1985 à 62 % en Du 1 er janvier 2008 au 31 décembre 2014, plus de cas de rugele nt été déclarés en France ; dnt près de cas ntifiés pur la seule année 2011 ; près de cas nt présenté une pneumpathie grave ; 34 une cmplicatin neurlgique (31 encéphalites, une myélite, deux syndrmes de Guillain- Barré) 10 décès nt été enregistrés. Le nmbre de cas a frtement diminué en 2012 et 2013 (respectivement 859 et 259 cas déclarés). Tutefis la circulatin du virus reste tujurs active, en particulier dans le Sud-Est de la France. Les Français et la vaccinatin D après une enquête de l INPES (Institut Natinal pur la Préventin et l Éducatin pur la Santé) menée en avril 2011, 81% des Français snt glbalement favrables à la vaccinatin. Si seulement 1% des Français se déclarent défavrables au vaccin ROR (Rugele Oreillns Rubéle), 9 % d entre eux snt défavrables à la vaccinatin cntre l hépatite B. D après le Barmètre Santé 2010 de l INPES, plus d un quart (28 %) des Français de 15 à 79 ans ne cnnaît pas la nature de sa dernière vaccinatin (48 % parmi les ans) et près d un sur cinq (19 %) estime ne pas être à jur de ses vaccinatins. Ces chiffres mntrent tut l intérêt de pursuivre les effrts d infrmatin auprès de la ppulatin sur les bénéfices de chacune des vaccinatins et l imprtance d être à jur. Être «à jur», c est avir reçu les 1 GUTHMANN JP, FONTENEAU L, ANTONA D, LEVY-BRUHL D. La cuverture vaccinale diphtérie, tétans, plimyélite chez l adulte en France : résultats de l enquête Santé et prtectin Sciale, Bull Epidemil Hebd 2007 ;51-52 : GUTHMANN JP. Enquête natinale de cuverture vaccinale, France, janvier Cuverture vaccinale cntre la grippe saisnnière dans les grupes cibles et mesure de l efficacité vaccinale. Cuverture vaccinale par les vaccins diphtérie-tétans-plimyélite (DTP) et antipneumcccique chez les persnnes âgées de 65 ans et plus. Saint-Maurice: Institut de Veille Sanitaire; p.). AnP Vaccinatin par les pharmaciens VF DEF 2/5

3 vaccins recmmandés en fnctin de sn âge et de ses risques, avec le bn nmbre de dses nécessaires pur être prtégé. Plusieurs surces nt mentinné des différences de cuverture vaccinale en fnctin de l âge, du sexe, du niveau sci-écnmique et du nmbre d enfants. On sait, par exemple que la cuverture vaccinale cntre la diphtérie, le tétans et la plimyélite, chez l adulte, en France, diminue chez les femmes ; les persnnes âgées ; les persnnes dnt le niveau d études est mdeste ; les persnnes qui n nt pas de cuverture médicale cmplémentaire ; les persnnes qui vivent dans une famille à faible niveau de revenus 3. Qui peut vacciner, en France? Les vaccinatins peuvent être effectuées : par certains prfessinnels de santé aussi bien en ville qu à l hôpital: médecin généraliste et médecin spécialiste sage-femme, infirmier (sur prescriptin médicale sauf pur la vaccinatin cntre la grippe à l exceptin de la première injectin) ; dans les centres de vaccinatin publics [crdnnées dispnibles auprès des mairies, agences réginales de santé (ARS) u cnseils généraux] ; dans un centre de Prtectin maternelle et infantile (PMI) pur les enfants de mins de 7 ans ; dans les services de médecine du travail ; dans les centres de vaccinatin pur les vyageurs. Le pharmacien acteur de la vaccinatin Analyse internatinale CANADA- Une majrité de pharmaciens d fficine (88%) pense qu il est suhaitable d élargir l éventail des vaccinateurs afin d augmenter l'accessibilité du public. La majrité des répndants (90%) nt cnvenu qu une certificatin de l'administratin du vaccin devrait être bligatire pur les pharmaciens. Une enquête réalisée (dans la régin de Trnt ù la vaccinatin est accessible au pharmacien) a mntré, sur la base de persnnes vaccinées, que : 92% de ces persnnes étaient très satisfaites de la vaccinatin par le pharmacien Pur 86% d entre-elles, il n y a pas de différence entre le fait d être vacciné par un pharmacien plutôt qu un médecin; à l issue de la vaccinatin, 99% disent qu ils purraient la recmmander à leur amis et prches. la cmmdité et l accessibilité snt les atuts majeurs mis en avant. parmi les persnnes vaccinées, 25% n étaient pas vaccinées habituellement et que 46% étaient «à risque» seln les critères de la Public Health Agency f Canada ; 28% disent qu elles n auraient pas été vaccinées si le pharmacien ne leur en avait pas fait la prpsitin 4. 3 GUTHMANN JP, et al. La cuverture vaccinale diphtérie, tétans, plimyélite chez l'adulte en France : résultats de l'enquête Santé et prtectin sciale, Bulletin Epidémilgique Hebdmadaire. 2007, pp : PAPASTERGIOU J, FOLKINS C1, et al.cmmunity pharmacist-administered influenza immunizatin imprves patient access t vaccinatin, Can Pharm J (Ott) Nv; 147(6): AnP Vaccinatin par les pharmaciens VF DEF 3/5

4 Pur les autrités canadiennes, la vaccinatin antigrippale est un dispsitif de santé publique majeur. Les pharmaciens purraient aisément le dévelpper (à l instar de ce qui a été mis en œuvre dans la régin de Trnt) pur le plus grand bien de la ppulatin expsée en particulier quand elle est «à risque».tutefis, la mise en œuvre de ce prjet nécessite une base de frmatin et une certificatin 5. ÉTATS-UNIS - Les pharmaciens snt impliqués dans la vaccinatin depuis les années , l éventail des vaccins qu ils peuvent administrer est beaucup plus large : vaccins cntre la grippe, les infectins à pneumcque et méningcque, la diphtérie, le tétans, la cqueluche, les hépatites A et B, l infectin à papillmavirus et «vaccins des vyageurs» 7. EUROPE - Une tendance à l accrissement du rôle des pharmaciens en matière de vaccinatin, ntamment de vaccinatin antigrippale, se dessine. PORTUGAL -98 % des prtugais 8 ayant été vaccinés par leur pharmacien en nt été satisfaits, d autant qu il s agit d une prcédure simplifiée et peu néreuse. Par ailleurs, ils estimaient que la pharmacie était le meilleur endrit pur être vacciné. La base du succès a été la mise en place d une frmatin. Pur l instant, le Prtugal a limité l interventin des pharmaciens aux vaccinatins cntre la grippe et cntre le papillmavirus. Depuis ctbre 2008, pharmacies nt participé à cette plitique. 13,1 % des persnnes vaccinées recevaient ce vaccin pur la première fis, ce qui démntre que l extensin de ce drit au pharmacien élargit la cuverture vaccinale au-delà des ppulatins habituellement tuchées. En 2013, c est près de pharmacies qui participaient au prcessus de vaccinatin. ROYAUME-UNI - Depuis 2002, les pharmaciens britanniques snt autrisés à administrer certains vaccins dnt le vaccin cntre la grippe à travers un Patient Grup Directin (PGD) et ce, sans prescriptin médicale préalable. Afin d amélirer la cuverture vaccinale cntre la grippe, le City and Hackney Primary Care Trust à Lndres, a intrduit le service pharmaceutique renfrcé dnnant cette autrisatin au pharmacien. La cuverture vaccinale a, ainsi, été prtée de 59 % en 2005 à 76 % en 2008, pur les patients de plus de 65 ans. SUISSE- Avril Le Cantn de Zurich envisage de permettre aux pharmaciens de vacciner sans prescriptin. Le prjet de la Directin cantnale de Santé (GD2) a été dépsé au Cnseil d État sans réserves de la part des médecins, qui parlent de cllabratin interprfessinnelle. Les pharmaciens devrnt remplir plusieurs cnditins pur btenir l autrisatin du Cantn. La mise en place de ces nuvelles dispsitins est prévue pur l autmne prchain. Frmatin à l administratin de vaccins Aucun pharmacien ne saurait être habilité à vacciner sans une frmatin préalable adaptée lui permettant de renfrcer ses cmpétences sur les aspects scientifiques, techniques et réglementaires tuchant aux vaccins et à la vaccinatin. Ainsi un cmplément d enseignement prfessinnel cntinu dit être mis en place ainsi qu'une frmatin à la vaccinatin dans le cursus des études de pharmacie (cmme cela a déjà été initié dans plusieurs facultés). 5 EDWARDS N, GORMAN CORSTEN E, et al.pharmacists as immunizers: a survey f cmmunity pharmacists' willingness t administer adult immunizatins. Int J Clin Pharm Feb En 1998, 11 états américains autrisaient la vaccinatin par les pharmaciens, ils étaient 37 en 2003 et c est en 2009 que la ttalité des 50 états américains a autrisé la vaccinatin par les pharmaciens. 7 KAMA KM, MADHAVAN SS, MAINE LL, Pharmacy and Immunizatin Services: Pharmacists Participatin and Impact,J Am Pharm Assc. 2003;43: CEFAR - Centre fr Health Evaluatin and Studies; Department f Pharmaceutical Care Prgrams, study n vaccinatin thrugh pharmacies Farmácia bservatóri, December AnP Vaccinatin par les pharmaciens VF DEF 4/5

5 Cnclusin La vaccinatin par le pharmacien devrait être un des axes significatifs de l évlutin du Cde de la santé. Les pharmaciens snt pur le public, les plus accessibles des prfessinnels de santé. L impact ptentiel pur l'augmentatin de la cuverture vaccinale est cnsidérable en particulier pur les adultes grâce à l'administratin des vaccins en accès simplifié. Sur une base de vlntariat, les pharmaciens qualifiés, devraient être autrisés à pratiquer la vaccinatin dans un espace dédié au sein des fficines de pharmacie. Cette dispsitin permettrait d élargir la diversité des prfessinnels de santé autrisés à vacciner, tut en n excluant aucune cmpsante. Cette plitique pragmatique cntribuerait à restaurer la cnfiance dans les vaccins et à limiter les freins rganisatinnels à l égard de la vaccinatin. La sécurité et l efficience des pratiques vaccinales (prtcles, qualificatin des vaccinateurs, infrmatin réciprque des praticiens), peuvent être réslues à curt terme grâce à la frmatin prfessinnelle et à des systèmes d infrmatin dédiés (dssier de suivi, carnet électrnique). En cas de vaccinatin saisnnière (vaccinatin cntre la grippe), une prtectin ptimale de la ppulatin suppse, dans un délai utile, une vaccinatin extensive durant la péride épidémique, ce qui peut induire une saturatin du réseau des médecins vaccinateurs et ce, au détriment de leurs activités cliniques. A la lumière des défis et atuts français et des expériences étrangères, le prjet de vaccinatin par des pharmaciens habilités, aux côtés des médecins et des infirmiers, nus semble une apprche pragmatique et équilibrée. Il uvre aussi la questin de la capacité natinale de répnse face aux risques pandémiques. Il faut sutenir le prjet visant à autriser la vaccinatin par les pharmaciens * * * AnP Vaccinatin par les pharmaciens VF DEF 5/5

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité I N A M I Institut Natinal d Assurance Maladie-Invalidité Circulaire aux Offices de tarificatin Circ. OT 2011/023 Service des Sins de Santé Crrespndant: Blandine Divry Attaché Tél: 02/739 78 01 Fax: 02/739

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES Le présent cahier des charges définit le périmètre de la prestatin attendue, en vue

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Directin générale de l ffre de sins Sus-directin de la régulatin de l ffre de sins Bureau du premier recurs (R2) Jcelyn Vidn-Buthin Tél. 01 40 56 64 86 jcelyn.vidn-buthin@sante.guv.fr

Plus en détail

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014 Cadre d interventin des aides versées aux emplyeurs d apprentis : Créatin d une aide au recrutement à cmpter du 1 er juillet 2014 Adpté par délibératin 15.03.21.19 du 20.03.2015 et abrgeant les délibératins

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes :

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes : CAHIER DE PROGRAMME TECHNOLOGIE DE RADIODIAGNOSTIC (142.A0) DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pur btenir un diplôme d études cllégiales, vus devez avir satisfait aux tris cnditins suivantes : 1. Avir

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008 Paris, Nvembre 2008 Lcallife Leader de l éditin d annuaires lcaux en ligne, Présent en France depuis ctbre 2008 Dssier de Presse Lcallife en bref La recherche d infrmatins lcales et le référencement naturel

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au sins de premier recurs Article 18 : Généralisatin du tiers-payant Cmmuniqué du Ministère Purqui le Guvernement prend-il cette mesure? De nmbreux Français renncent

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Point presse annuel du Régime social des indépendants (RSI) 25 février 2015

Point presse annuel du Régime social des indépendants (RSI) 25 février 2015 Dssier de presse Pint presse annuel du Régime scial des indépendants (RSI) 25 février 2015 Gérard Quevilln, président natinal du RSI et Stéphane Seiller, directeur général du RSI Smmaire : - 2015 : De

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

Avenir des GAEC Agrément et transparence

Avenir des GAEC Agrément et transparence Analyse/résumé Janvier 2015 PAC 2014-2020 Avenir des GAEC Agrément et transparence Pôle réginal Écnmie & Prspective La France a btenu dans la négciatin cmmunautaire sur la PAC de faire inscrire juridiquement

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE N.B. : Le masculin est utilisé au sens générique; il désigne autant les femmes que les hmmes ARTICLE 1 OBJET 1. La Faculté de médecine de l

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Règlement de consultation

Règlement de consultation Mairie de Salaise sur Sanne BP 20318 19 rue Avit Niclas 38150 SALAISE SUR SANNE Tel : 04.74.29.00.80 Marché de prestatins de services divers Règlement de cnsultatin Objet du marché à bns de cmmande Vidé

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Opération ROSACE 2015. «Touche pas à ma porte!» Dossier de presse

Opération ROSACE 2015. «Touche pas à ma porte!» Dossier de presse Opératin ROSACE 2015 «Tuche pas à ma prte!» Dssier de presse Opératin Rsace 2015 : «Tuche pas à ma prte!» BRAVVO vérifie la sécurité de 5.000 prtes d entrée à Bruxelles Bruxelles, 13 mai 2015. Vtre prte

Plus en détail

Institut de Formation Aide-Soignant

Institut de Formation Aide-Soignant Institut de Frmatin Aide-Signant Centre Hspitalier 96 Rue des capucins BP 148 41200 ROMORANTIN LANTHENAY Tél secrétariat : 02-54-88-34-41 emails : ecleas@ch-rmrantin.fr NOTICE EXPLICATIVE CONCOURS AIDE

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage BOURSE EXPLO RA SUP (Régin Rhône-Alpes) Tutes destinatins-séjur académique et stage A/Demande de burse Expl RA Sup 1/Eligibilité La mbilité (stage u séjur académique) dit être validée par des crédits ECTS

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC»

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC» Prjet «Pur une Eurpe sciale, apprenns la MOC» Synthèse des échanges du cllectif cityen Plusieurs réunins nt eu lieu, entre juillet 2009 et juin 2010 en régin Nrd Pas de Calais, autur du prjet «Pur une

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

9 DECEMBRE 2008. La réunion d ouverture s est tenue devant une assistance estimée à 50 personnes.

9 DECEMBRE 2008. La réunion d ouverture s est tenue devant une assistance estimée à 50 personnes. 1 CONCERTATION SUR LE PROLONGEMENT DU T1 DE NOISY-LE-SEC A VAL DE FONTENAY COMPTE RENDU SYNTHETIQUE REUNION DE FONTENAY SOUS BOIS 9 DECEMBRE 2008 La réunin d uverture s est tenue devant une assistance

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Les assurances automobiles

Les assurances automobiles Les assurances autmbiles I. Les différentes assurances a) L assurance au tiers est une bligatin légale Cette assurance au tiers que l n peut qualifier de base cuvre uniquement les dmmages causés à un tiers.

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2

PREAMBULE ARTICLE 1 ARTICLE 2 Prtcle d Accrd sur les bjectifs en matière d Egalité Prfessinnelle et de mixité entre les Hmmes et les Femmes et les mesures permettant de les atteindre. Le présent accrd d entreprise ayant pur bjet l

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement»

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement» Réfrme de la plitique de la ville «quartiers, engagens le changement» Prpsitins pur une plitique glbale et ambitieuse de slidarité territriale - Janvier 2013 - Page 1 Analyse cntextuelle C est dans les

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques Il y a du nuveau dans les lis anticrruptin - Aspects pratiques Ordre des Avcats de Paris Cmmissin Paris - New Yrk Avec le sutien de : Assciatin Internatinale des Jeunes Avcats Cmmissins Drit Pénal Internatinal

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LA PROTECTION DES LOGICIELS CADRE LÉGISLATIF Li du 3 juillet 1985 : recnnaissance du lgiciel cmme œuvre de l esprit Directive cmmunautaire du 14

Plus en détail

VILLE DE LÉVIS. Regroupement des organismes bénévoles. Programme d assurances de dommages 1 er octobre 2014 au 1 er octobre 2015

VILLE DE LÉVIS. Regroupement des organismes bénévoles. Programme d assurances de dommages 1 er octobre 2014 au 1 er octobre 2015 VILLE DE LÉVIS Regrupement des rganismes bénévles Prgramme d assurances de dmmages 1 er ctbre 2014 au 1 er ctbre 2015 Mise à jur : ctbre 2014 Avis : Ce smmaire n est furni qu à titre d infrmatin, sans

Plus en détail

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs Dssier de Presse 1 ier guide Interactif pur créateurs et entrepreneurs «Une applicatin innvante accmpagnée par les leaders du marché» www.e-parcurs.fr (Micrsft, Gan Assurances, Cegid, Accr Services France,

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION CONCOURS JUSTE POUR RIRE MC AVEC LE PLAN À LA CARTE BANQUE NATIONALE RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. Le cncurs «JUSTE POUR RIRE AVEC LE PLAN À LA CARTE BANQUE NATIONALE» est rganisé par la Banque Natinale

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Comment s impliquer dans un projet éolien?

Comment s impliquer dans un projet éolien? Cmment s impliquer dans un prjet élien? Implicatin lcale dans l'élien - Attert 1 élien participatif : implicatin des cityens Cmment s impliquer? S infrmer : Le plus en amnt pssible RIP, enquête publique,

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

Protection Complémentaire Santé

Protection Complémentaire Santé Nus smmes là pur vus aider Prtectin Cmplémentaire Santé Cuverture Maladie Universelle et Déductin sur les ctisatins u primes de prtectin cmplémentaire santé Vus truverez dans ce dssier tut ce dnt vus avez

Plus en détail

FORMATION OBSERVANCE

FORMATION OBSERVANCE FORMATION OBSERVANCE OBJECTIFS Sensibiliser les participants à la prblématique de l bservance Cmprendre la prblématique de nn bservance Cmment bâtir un prgramme d Observance Echanger avec des prfessinnels

Plus en détail

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ Grâce à la directive «services», les cnsmmateurs purrnt accéder plus facilement à une gamme de services plus large et de meilleure qualité à

Plus en détail

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software

Kluwer ERP Dashboard - VERO. www.kluwer.be/software Kluwer ERP Dashbard - VERO www.kluwer.be/sftware Table des matières INFORMATIONS UTILES... 2 COMMENT UTILISER LE DASHBOARD... 4 LE CONTENU DU DASHBOARD... 6 LES CHIFFRES ET LES INDICATEURS... 6 LES GRAPHIQUES...

Plus en détail