RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord"

Transcription

1 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 Maison l Emploi Sarth Nord sommair La Maison l Emploi Sarth Nord n 2010 p. 2 La Maison l Emploi Sarth Nord : un résau partnairs au cœur du trritoir p. 3 Dévloppr un stratégi trritorial partagé p. 4-5 Participr à l anticipation s mutations économiqus p. 6-7 Contribur au dévloppmnt l mploi local p. 8-9 Réduir ls obstacls culturls ou sociaux à l accès à l mploi p Liux d accuil la Maison l Emploi Sarth Nord p. 12 édito Au trm quatr prmièrs annés convntionnmnt, l anné 2010 a été pour la Maison l Emploi Sarth Nord un anné d évaluation t mis n prspctiv n lin avc l Consil Général, l Etat t ls acturs locaux. Affirmant la nécssité fédérr l action s partnairs publics t privés, t d associr ls collctivités locals aux politiqus l mploi, l nouvau cahir s chargs s Maisons l Emploi avait dès fin 2009 rprécisé quatr grands axs d intrvntion. Sur ctt bas, la Maison l Emploi Sarth Nord a élaboré avc ss partnairs un nouvau plan d actions pluriannul qui a fait l objt convntionnmnts avc l Etat, l Consil Général t ls collctivités, au trm plusiurs mois travail. Il réaffirm l rôl la Maison l Emploi Sarth Nord comm outil diagnostic, diffusion l information t facilitation s actions liés à l mploi t à la formation sur l trritoir. Contribur aux analyss, anticipr ls évolutions, facilitr l lin avc l nsmbl s acturs, maintnir un accuil s usagrs t un information prmir nivau au plus près s trritoirs, n partnariat avc ls collctivités t la Mission Local : ls rôls rspctifs s acturs du srvic public l mploi sont définis pour prmttr un réll complémntarité dans ls intrvntions t rspctr ls spécificités chacun. La bataill l mploi s gagn pid à pid dans ls trritoirs. Ls chiffrs 2010 montrnt un légèr amélioration, dans un contxt qui rst difficil : rrièr la rpris l mploi intérimair, on assist à un rdémarrag s offrs d mploi t à un baiss du nombr manurs d mploi, notammnt parmi ls juns. Avc l nsmbl ss partnairs, la Maison l Emploi Sarth Nord a multiplié ls initiativs pour promouvoir ls scturs porturs d mploi, valorisr ls potntils du trritoir, ou ncor air à lvr ls frins à l mploi. A ctt occasion, j souhait rmrcir tous nos partnairs, ainsi qu ls intrvnants la Maison l Emploi, qui ont su avc constanc œuvrr à un millur accès à l mploi t à la formation pour ls habitants notr trritoir. Pour mnr à bin lur mission, ls acturs l mploi doivnt plus qu jamais fair pruv cohésion t d fficinc : c st dans ct sprit qu la Maison l Emploi t la Mission Local Sarth Nord ont choisi mutualisr lurs moyns sur l trritoir, notammnt n partagant s locaux qui ont été inaugurés à La Frté-Brnard n avril C st dans l mêm sprit qu l nouvau plan stratégiqu la Maison l Emploi Sarth Nord comprnd s actions mutualisés avc ls autrs Maisons l Emploi du départmnt, afin d optimisr l utilisation s rssourcs. Cs nouvlls forms d organisation xignt s fforts pour fair évolur nos pratiqus : nos profssionnls sront au rnz-vous dans l anné à vnir, pour soutnir l dévloppmnt l mploi dans nos trritoirs. Jan-Pirr CHAUVEAU Présint la Maison l Emploi Sarth Nord Sénatur-mair Commrvil Vic-Présint du Consil général la Sarth maison l mploi Sarth Nord 1

2 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag2 la Maison l Emploi Sarth Nord n 2010 La Maison l Emploi Sarth Nord st un actur du srvic public l mploi, porté par l Etat t par l Consil Général la Sarth. L nouvau convntionnmnt, applicabl à partir début 2011, confirm l ngagmnt du Consil Général t l Etat. La contribution s collctivités locals t l partnariat avc la Mission Local Sarth Nord contribunt à ancrr l action la Maison l Emploi sur l trritoir. Autour d un Burau composé mmbrs constitutifs droit (Etat, Consil Général t Pôl Emploi), la gouvrnanc la Maison l Emploi Sarth Nord rassmbl s profssionnls l mploi t la formation ainsi qu s élus du trritoir. Un Burau, composé mmbrs constitutifs droit : Présint : Jan-Pirr CHAUVEAU (Consil général) Vic-Présint : Jan-Pirr ROSSARD (Consil général) Trésorièr : Fabinn LABRETTE-MENAGER (Consil général) Scrétair : Pirr PERRAULT (Pôl Emploi) Véroniqu DOISNEAU-HERRY (Etat) Nicol AGASSE (Consil général) Un Consil d'administration composé : Sylvi ESLAN (Consil Régional) Nicolas MESTRE (AFPA) Jan-Carls GRELIER (CDC Pays l Huisn Sarthois) Jan-Loup HARMAND (CDC du Pays Calaisin) Christin MARCHAND (CDC du Pays s Brièrs t du Gsnois) Paul MELOT (CDC du Pays Sillé) Michl BIDON (CDC la Champagn Conlinois) Carol JACQUIN-GRANGER (Chambr Commrc t d Industri) Isabll RIANT (PRISME) Jacqus BLANCHET (Chambr Profssionnll l Industri Hôtlièr) Jacky LÉVÊQUE (Chambr d Agricultur la Sarth) Wilfrid GRISON (CAP EMPLOI) Rogr MELOT (Chambr s Métirs t l Artisanat) Michl CORBIN (Mission Local Sarth Nord) Lilian ZIAD (CIO) Jan-Clau CAMARET (Union s Industris t Métirs la Métallurgi) Kvin DELAVEAU (Fédération Français du Bâtimnt) L équip la Maison l Emploi Sarth Nord : Dirctric : Isabll LOISEAU Chargés projt : Alxandra GOUT Nathali GAUCHER Franck BATEAU Consillèr mploi : Véroniqu CHAT Assistant Dirction : Gwnaëll SCHOULER Chargé d accuil* Assistant Gstion : Latifa TOUISSI Chargé d accuil* Chargé d accuil* : Cathy DAVID Chargé d accuil* : Noémi LEGRET * Posts mutualisés avc la Mission Local REPARTITION DES CHARGES 2010 REPARTITION DES PRODUITS 2010 Achats Chargs prsonnl Srvics xtériurs Dotations aux amortissmnts Fonds dédiés Autrs Impôts taxs Etat Consil Général Autrs Rpris fonds dédiés Transfrt chargs (Mission Local) 26,2% 9% 19% 10% 44,7% 0,3% 34,8% 25,4% 2,9% 0,3% 1,4% 26% Total s compts chargs : Total s compts produits :

3 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag3 la Maison l Emploi Sarth Nord : un résau partnairs au cœur d un trritoir Pour jour plinmnt son rôl facilitatur l mploi t la formation sur l trritoir, la Maison l Emploi Sarth Nord intrvint au cœur d un résau partnairs ; il rgroup l nsmbl s acturs l mploi t la formation, qu il s agiss du srvic public l mploi, s ntrpriss, s établissmnts scolairs ou ncor s collctivités locals. Partnairs la Maison l Emploi : Etat Consil Général la Sarth Consil Régional s Pays la Loir Pays la Haut Sarth, du Prch Sarthois t d Alnçon Communs t Communautés Communs du Nord Sarth Pôl Emploi Entrpriss t clubs d ntrpriss Structurs d ai à l mploi t à la création d ntrpris Chambrs consulairs URSSAF Partnairs sociaux Banqu Franc MSA Agfiph Cap Emploi Établissmnts scolairs Organisms Formation Associations intrmédiairs Et l nsmbl s acturs concrnés par l mploi t la formation sur l trritoir. Chantirs d insrtion Action social proximité Cntrs sociaux Agncs d intérim t Prism La Maison l Emploi Sarth Nord intrvint slon 5 axs définis par l nouvau cahir s chargs s Maisons l Emploi : Ax 1 : dévloppr un stratégi trritorial partagé Ax 2 : participr à l anticipation s mutations économiqus Ax 3 : contribur au dévloppmnt l mploi local Ax 4 : réduir ls obstacls culturls t sociaux à l accès à l mploi Ax 5 (optionnl) : actions d accuil t d orintation prmir nivau s usagrs La mutualisation avc la Mission Local Sarth Nord és Dpuis décmbr 2009, la Maison l Emploi t la Mission Local Sarth Nord ont mutualisé un parti lurs moyns pour miux répondr aux bsoins du public sur l trritoir. Ctt orintation s st n particulir traduit par l installation dans s locaux communs, inaugurés n avril 2010 à La Frté- Brnard. Ls ux structurs ont égalmnt mutualisé s compétncs : ls chargés d'accuil, l assistant gstion t la dirctric travaillnt à la fois pour la Maison l Emploi t la Mission Local. Ls frais fonctionnmnt sont partagés. Aujourd hui, quatr liux d'accuil Maison l Emploi / Mission Local sont ouvrts à La Frté- Brnard, Mamrs, Saint-Calais t Baumont-sur- Sarth. Ls publics concrnés par l mploi t la formation puvnt y trouvr un spac documntation/prss, un Cybr-bas Emploi, t un accuil par s consillrs t s profssionnls. Ctt nouvll organisation prmt d élargir l offr srvics sur un mêm liu t facilit la conduit projts communs : forums s métirs, promotion l'altrnanc, actions sur la mobilité Pour autant, chaqu structur consrv sa spécificité, son cœur métir t son savoir-fair. 3

4 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag4 Dévloppr un stratégi trritorial partagé Sarth Nord : un trritoir rural avc s pôls d activité dynamiqus L trritoir la Maison l Emploi Sarth Nord rcouvr trois Pays (Prch Sarthois, Pays la Haut Sarth, Pays d Alnçon), 14 communautés communs t 202 communs pour un population total d nviron habitants. A vocation ssntillmnt rural, il comprnd s pôls dévloppmnt industril t s caractéris par son étalmnt qui fait s distancs t la mobilité véritabls njux. Cinq scturs rprésntnt 44% l mploi salarié n Sarth Nord : la santé t l action social, l industri, la construction, l commrc détail t l administration publiqu. D l analys au plan d action : l diagnostic trritorial n Sarth Nord Animé par la Maison l Emploi, l diagnostic trritorial Sarth Nord sur l mploi t la formation st un outil connaissanc du trritoir, élaboré par un équip partnairs rgroupant la DIRECCTE, l Consil Régional, Pôl Emploi, l Consil Général, Sarth Dévloppmnt, la Chambr Commrc t d Industri, la Chambr d Agricultur, la Chambr s Métirs t l Artisanat, l CIO, la Mission Local Sarth Nord t l Opcalia. La démarch st appuyé t outillé par l Carif-Orf. A partir donnés chiffrés sur l mploi t la formation, l diagnostic drss un état s liux s forcs t faiblsss du trritoir t mt n prspctiv s njux importants pour l dévloppmnt l mploi t la formation. Il facilit la définition plans d actions partagés par ls acturs locaux t favoris ls actions partnariat. L documnt réalisé n 2010 st un diagnostic structurl t fait part d évolutions récnts pour rstr n phas avc un conjonctur cris qui a impacté l trritoir. Qulqus constats issus du Diagnostic trritorial Sarth Nord 2010 : Constats sur ls juns actifs du trritoir 57% s juns moins 26 ans sont sur l marché du travail (c st-à-dir n mploi ou n rchrch d mploi) : ils suivnt s cursus scolairs moins longs qu dans l départmnt ou la région. Ls juns qui souhaitnt attindr un nivau formation supériur au bac quittnt l trritoir. Enjux : améliorr l accès à l mploi s juns du trritoir, n travaillant à un millur adéquation ntr lur formation t ls bsoins s ntrpriss ( ) ; informr ls parnts sur l intérêt la poursuit d étus n lin avc ls compétncs rchrchés sur l trritoir. Constats sur l activité s ntrpriss Quatr communautés communs concntrnt 62% s ffctifs dans ls ntrpriss plus 50 salariés. Il xist un risqu élvé prt tissu économiqu n cas difficulté ou disparition d un ntrpris ( ). 19% s dirigants du trritoir ont plus 55 ans. Il xist un risqu disparition d'ntrpriss faut rprnurs ( ). Enjux : proposr s actions Gstion Prévisionnll s Emplois t s Compétncs (GPEC) sur ls trritoirs concrnés t êtr attntifs à la formation s salariés ; nvisagr s solutions sur la rpris d ntrpris. L Diagnostic trritorial Sarth Nord 2010 st téléchargabl sur l sit la Maison l Emploi : 4

5 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag5 Dévloppr un stratégi trritorial partagé Informr ls acturs du trritoir : la lttr d information C st n janvir 2010 qu la Maison l Emploi a publié sa prmièr lttr d information, t quatr numéros sont parus au cours l anné. Réalisé sous l égi d un comité pilotag rassmblant ls partnairs la Maison l Emploi, ll communiqu s donnés chiffrés sur l mploi t la formation qui prmttnt suivr l évolution sur l trritoir d un pério à l autr. A travrs s zooms thématiqus, ll fait appl à l avis d xprts ou déciurs qui apportnt lurs éclairags sur la conjonctur t la situation du marché du travail t intifi s njux impor- N 3 N 1 LETTRE D IN > Maison l Em FORMATION Janvir 2010 ploi Sarth > r 68 un l industri, contr décmbrr dans établi à 99 n affairs s st l INSEE maintnir, car s nrrgistrrnt auparavant. d indicatur vrait s quatrièm intériur an rtain nombrr ctt tndanc odu o B 0,4% au L prroduit l été, un c A court trm sion du PI o rs prrogr n économiqu. Dpuis la fin après un la situatio un nouvll trimstrr, trimstr qu il faut o r prrévoit un amélioration 0,3 % au trroisièm t au prrmir subsistnt, t t après quatr ssé trimstrr 2009 ond trimstrr qu s risqus signs. Risqu lié à la brut a prroogr orrddr au sc qu nous avons Il n n rst pas moins s c mêm priss ation é ét sion d ntr r s bins progrrs t dans l intrpr Slon ls chfs cadrr nos nquêts rs l sctur tr prun, qui pénalis baiss. qui gên l trimstrrs l invstissmnt lié à la faiblss du dollar, aussi bin au du mois dans s, s début trill s au l évolution du intrrogés l fft faibl mnt productif, risqu ntrrpriss indus nfin lié à s. l activité s s st inscrit n hauss, sous d équip atrics, risqu conjoncturr,, ation s ménag é ég t s bins - ls ntrpriss xport l qu régional r la consomm mnt fragil. filièrr automobil nivau nationa irrs bénéfi put influnc orr global actull la rooalimntair chômag, qui t donc nc industris agr la dynamiqu onomiqu rs srvics t du tandis qu ls La situation éc n. L activité s consommation, nivau prrooductio sé. s ciaint d un bon mnt légèrrmnt progrrs climat ur égal ation, l indicat commrc a ctt amélior Témoin égalmnt > Dman d mploi n viguur au arnt Isolé (API) t Activ, ntré A ocation P l All Solidarité s». RSA : Rvnu bénéficiairrs du RMI t «trrav a urs pauvr ail vaill pour ls a vr ls ancins nt rvnu apport un complém dés au 30 juin P manurs N P manurs (- 4,1 % par d mploi rapport à mars catégori A (+ 8 % par rappor d mploi touts catégo ris confondus t à mars Situation dépar tmntal urs d mp loi touts catégo ris confondus Catégori A : manurs fair s acts d mploi tnus sans mploi ; positifs rchrch d mplo i, Catégori B : manurs d mploi tnus acts positifs activité réduit rchrch d mploi, ayant fair s cours du mois) court (i.. 78 hurs xrcé un ou moins au ; Catégori C : manurs d mploi tnus acts positifs rchrch activité réduit d mploi, ayant fair s xrcé un cours du mois). longu (i.. plus 78 hurs au 722 Sourc : Consil 1 Général la > ail Marché du trav urs P man (ABC) rapport à avril (-14,2 % par ris confondus loi touts catégo urs d mp P man rapport à avril (- 1,2 % par loi Mamrs catégori A Bassin d mp d mploi manurs P % par rapport à avril (- 8,1 s bénéficiairs Sarth Statistiq us RSA - Donné s consolidés dus catégoris confon d mploi touts urs N man t à avril % par rappor (+ 4,9 Bassin d mp oi Mamr s P manlur (+ 3,1 % par Situation dépar tmn N manur tal N manur s d mploi catégori A (+ 0,5 % par s d mploi comptabilis Fin 2009, on ns). ( prson La Frté- bénéficiairs 17,5% trritoir, soit du RSA sur l du travail au Allocatairs du RSA n s bénéficiairs RSA activité sulmnt 32% au 31 décmb r Sarth Nord Fin juin 2010, on (total départmntcomptabilisait bénéfi ciairs du RSA = prsonns sur l trritoir )., soit 17,5% du départmnt RSA socl 56% sul3) RSA activité bénéficiairs activité : ls RSA socl t faibls rv- mnt : ls rvnus sul : allo- 2) rs ont ont faibls 1) RSA socl pas allocatai l nsmbl d activité t l nsmbl catairs qui n ont ou ont nus d activité t st infériur à lurs rssourcs st rvnu d activité d un lurs rssourcs r au montant forfaitair intrvbénéficint (l un montant calcul du montant supériu. un mploi t RSA socl + cumul intégral nt forfaitair nant dans l pério activité 12% consist à nutra- la prstation t dépnda r cumul intégral foyr du ition s rvnus au 31 décmb bl la compos (CAF t MSA) lisr l nsm calcul du RSA) s consolidés l d activité pour us RSA - Donné Sarth Statistiq Général la Sourc : Consil rapport à août touts catégori Sourrc : Pôll s confondus Emploi Pays a Brnarrdd - Bas (+ 6,9 % par ssin s Maamr la Loirr - Sttaatistiqus, Etus rapport à août rs Sarth t Evvaluation a Octobrr Situation mnsu ll du marrcché du trrav avail a au h Nord RSA n Sart Catégori A : tnus fair manurs d mploi rchr rcch d mpls acts positifs oi, sans mpl oi ; Catégori B : fairr s act manurs d mploi tnus s positifs rchrch d mpl ayant xrrcé un hurs ou moins activité rééduit court (i.. oi, 78 au cours du mois) ; Catégori C : manur s fairr s act s positifs d mploi tnus rchrch d mpl ayant xrrcé un oi, édu longu plus 78 hur activité rééduit (i.. rs au cours du mois). (ABC) s d mploi (-1,3 % par r apport à août catégori A s d mploi rapport à août touts catégoris confondus N manur t à avril tmntal 5,2 % par rappor t à avril Frtécatégori A (+ % par rappor Situation dépar Bassin La d mploi dus (+ 11,4 30/04/ > Allocatairs du 31/08/2010 ) s d mploi (-1,9 % par r apport à août catégori A (+6 % par rapport s d mploi touts catégori s confondus à août N manur Emploi Pays Sarth - Juin Sourc : Pôl Mamrs Brnard - Bassin du départmnt (CAF t MSA) Dman d d m mp plloi (situation au u Bassin d mp oi La Frté-B P manlur rnard d mploi : manurs Catégori A s acts positifs tnus fair i, sans mploi. rchrch d mplo d mploi tnus i, : manurs h d mplo Catégori B positifs rchrc fair s acts activité. un ayant xrcé i tnus urs d mplo d mploi, mand : C h Catégori positifs rchrc (i.. fair s acts activité réduit longu un ayant xrcé au cours du mois). plus 78 hurs urs RSA n Sart h Nord Fin 2009, on comptabilis bénéficiairs ( prson ns). du RSA sur l trritoir, soit 17,5% N 4 Octobr 2010 L paradox put smblr taill. C s culièrmnt difficil (bais s s rvnus,t dans un contxt partimarchés, rn ég gnc nouv ls Chambrs ociation la Politiqu forts tnsions sur ls aux profils liés Agr cultur. D ici d agricultur 2 ans, un g s Pays icol Commun), qu à 2012, ¼ s à l activité amont t aval ran la La rpris d agriculturs s «Avc l agricu campagn promo Loir animnt, puis partira à la l agritio lt nivau la xploitations agricols rtrait. st pr notr prroofssionur, la Trr nous donn u n s métirs intitulé n qu la création oduction, nous ncourag un véritabl nju. Au ons ctt d tion du trava souffr t s organis pour avnir*». Bin ntndu, ntrrpris. rn il tur dans not d ntr r départm Faut-il rapplr l poids ièr ainsi réll démar s agriculturs qui s défndr la rémunérach d amélior l agriculn sont ngagé s dans un agricols, mplois t? Avc 3700 xploitation ation la qualité Pour autant, s, 800 dans toir ayant un lurs productio - t notammn cla n doit pas détournr utilisation agricl agroalimntair t 67 % 0 actifs ns. mnt t du trril s ol, l agricultur plus juns sur l dynami l métirs pès nécs l intérrêêt t grand public notrr sm la Sarth l agricultur, sairtrritoirr. la div t 14 filièrs s ur notr Ré soit 200 métirs différ rsité s tiv nos pr Un dynamism rnforc sur l aménagmnt gio é par l nts dans oductions (Labl nouv aux collabor n. Ls bsoins sont co CPP) t par la roug, AOC, A orintation qualitan aturs sont fair fac aux gricultur Biol rchrchés, sidérabls. A condition structur pollycultur-él bsoins crois ogiqu, par v villr à l sants n mpl adaptation ag nos xploitations. ois salariés t an, pour cs atouts prmt nos outils à l émr- *Sit tnt rstr o intrnt : www raisonnablmnt prroductio n, w..latrrrmonav optimist. vnirr.com. t la Sarth conjoncla rnièr not industrills national, dans d ntrpriss rt. Au nivau la Cham la l Ins, ls chfs évolution incrtain Présint début transpo industrill on 2008 t notnt un dynamiqu. r tri- tur la récssi és n juin 2010 passé st rsté s crts sortis most. L PIB au prmi Nous somm au r- intrrogtur, mêm si lur activité la conjonctur dans l comrpris st très + 0,1 %, contr + 0,6 % 2009, mais la n rst conjonc s slon ls chiffrs l Ins, dans la vnt automobil. mnt attint pénibl quoi pavoisr. La situatio - Toujour l pas, surtout mstr 2010 nt ls équip affaiblis marqu un Pas! t notamm détail s, 2009 qu très élvé mrc isé progrs nir trimstr chômag cation. Pourvu ri t dont ls Sul l commrc spécial avc un taux tion-communi qu la consomnt trésor s informa préoccupant n manqu nt t crtain qui nt pour! Il faudrai du logm ntrpriss un réussit dangrusm production s mnts économiqus, smnt s d été soint s réduisnt é tous ls acturs à s mobili. La ls sols nivau local, capitaux proprs Sarth, 30 % la capacit r rprnn. Au slon l UIMS* En doivnt continu d ntr lls. n st pas utilisé invstissmnts mation s t ls srvics l État vigourus. industrills politiqu baiss s ntrpriss rgi Sarth. un rpris plus l rlèv un rcours au chômag sr pour assurr s t s Métirs la Métallu Trésorri généra contr, début 2010, l trimstr 2009 s Industri an. Par rapport au rnir t matéril * Union 15 % sur un 50 % par automobil partil a rculé rgi, l sctur métallu la sauf pour stri du Mans N man urs d mploi touts catégoris confonon. Situation mnsull du marché Evaluati N man us, Etus t la Loir - Statistiq t à mars Sourc : Pôl Emploi Pays (+ 13,4% par la Brnard - Bassin rapport à mars Mamrs Loir - Statistiqus, Etus Sarth - Mai t Evaluation Situation mnsu ll du marché du travail au 31/03/2010 Bassin > Allocatairs du Warain, -Brnard loi La Frté catégori A Bassin d mp d mploi N man urs d mp loi catégo ri A (+ 6,5 % N man par rappor urr la vrrnt pas ommuni -Guillaum, ans. n sont pas c cours comprnnnt pas ls man s Pays Sillé-ll Bassin Pôl Emploi du M n pourcntag oi référnc a changé au communs ls évolutions situés sur Pôl Empl * A notr : lttr s du Pays Calaisin Communautés t Gsnois èrrs car l trritoir ray t 4 commun désormais ratta- Conlinois, t Brièr s La Frtéla présnt Basssin En fft, Bssé-sur-B Osman) sont au 31/10/2009 l anné La Chapll Huon t St c du trraavvaail a é, ll du marrché au du Loirr. (Cognrs, Vanc. Situation mnsu Emploi Chât chés au Pôl Etus t Evvaaluation - Statistiqus, r Loir la Emploi Paays r Sourrc : Pôl rs - Novmbr sssin Maamr Brnarrdd - Bas y trims - Anallys Sourrc : Prism Mamrs N manurs à octobrr 2009 novmbrr 2008 trréés loi nrrgis rnard (*) offrs d mp és sur l bassin la Frté-B(*). rs n counard t Mamr cumul n Mamrs N offrs oi la Frté-Br d Ls donnés l bassin oi Sarth Norrd. s bassins Pôl Empl cumulés sur d mplois Par aillurrss, ls trritoirr la Maison l Empl t ls offr ffrrs N offrs tout l Champagn qués dans s d mploi (15 baissé 40,1% imair. la Sarth avait Emploi intér d intérim l anné précént ls agncs par rapport à conclus par baissé 45% è trimstrr missions au 2èm (1 971) avait a Photogrraphi tr 2009, l nombr d intérimairs n ETP r contrraats Au 1 trims é mnsuls vés s), t l nombr partir s rl a Loirr à missions conclu trilll n Pays d mploi rapport à mars catégori A man urs d mp loi (+ 0,1 % par rapport à mars touts catégoris confon dus (ABC) - Brnard xt rc t d Indu Not cont br Comm > Dman d mploi (- 11,6 % par Bassin d mp loi 2009 actualis Marché du trav ail La Frté-Brn ard Juillt 2010 > Maison Mai 2010 Not cont xt - Samul Bassin d mp loi s is confondu rnard (*) outs catégor s d mploi, t oi la Frté-B sssin La Frté5 561 manur s d mploi sur l bassin d mplloi Mamrs (*). 31/10/2009- Bas du trraavvaail au ur sin d mp ll du marrcché N man loi sur l bas. Situation mnsu urs d mp Etus t Evvaaluation N man - Statistiqus, fmms. a la Loirr Emploi Pays ) dont 64 % mbr r v o N Sourrc : Pôl s r r (8919 prsonns airrs sssin Maam tiqus - Bénéfici Brnarrdd - Bas s du départmnt Sarth - Statis consolis allocatair Générraal la épartmnt - Donnés 16,5% Consil soit : d, c rc D Nor Sour du il rcou- du RSA sous compétnc és au 1r sptmbrr RSA n Sarth 1r juin 2009 ; allocatairs du ATION INFORMth Nord LETTRED l Em ploi Sar N 2 Nord Chvallir, Présid Après un anné nt du M f Sarth la cris, du 2009 très difficil, nous somms, sinon, moins sortis sortis n rpris dans très légèr crtains sctur la récssion! La «très amélioration légèr» nous sont s signs s comm l intérim t ls offrs n voyons ncouragants ou la publicit masqur la. Pour autant, é nous ncour pas réll amélioration d mploi n hauss, réalité : ls ils n doivnt ag à nous sur Ctt ntrpriss ont moyns pour pas pour mobilisr réalité mis n œuvr tnir l coup, tous ls dignitémain. J tins à soulign t rnforc notr optimis pour garr t présrvr l lin avc lurs m ls savoir-fair. r la gran s chfs d ntr rsponsabilité salariés à D fait, lls msurs «cris priss n ctt rapplr égalm ont baucoup t» utilisé ls nt lurs fonds proprstlls qu l chômag partil la gran rspon pério cris. J aim profssionnll sabilité s organis t ont puisé s comm snt qu très. Aujourd hui, nombr sur branch d ntr lls s profssionnll la nôtr, cll nos partna ations faibls rssour n dispofaibl rpris cs t sont très s t cll s irs s salarié st organisations titution s stockssurtout un rpris tchniq fragilisés. Ctt acturs s. J ai pu notr aussi, la syndicals fort mobilis u lié ; l mplo d aillu à la ation rcons- locals rs on obsrv i : Pôl mploi, vstissmnts. ncor assz Maisons l mplo tous ls Sur l plan, Dirction du pu d inl mploi, mêm travail t s i, missions cs momnts acturs si ls chiffrs difficils, nous sont la solidar somms huru l insrtion. Dans ité t la mobilis x constatr ation sont qu mis. al l mploi loc Situation tants pour ls trritoirs sarthois. Ainsi, ls Lttrs d information la Maison l Emploi ont succssivmnt traité l activité artisanal, l apprntissag, ls métirs du commrc t l industri, l agricultur, la vi s ntrpriss t nfin l mploi s travaillurs handicapés. La Lttr d information st diffusé tous ls trimstrs à plus 400 stinatairs ; ll st téléchargabl sur intrnt : 1) RSA socl foyrs allocat sul : ls 2) RSA socl t activité : airs du RSA ls foyrs socl alloc rvnu d activitésul n ont pas vité atairs du RSA socl t acti 3) RSA activité sul ont faibls - mnt : ls r bénéficint d unou ont un mploi t t l nsmbl vnus d activité ciairs du foyrs bénéfil intégral (l cumul pério cumul s t infériur à urs rssourcs sul» ont «RSA activité intégral consis un mont faibls rv nutralisr l nsmb t à tair int rvnant dans ant forfai- nus d activité l s rv d activité pour t l nsml calcul du bl l calcul du R nus montant la prs lurs SA rssourcs dant la composittation t dépn- st supériu r au montant ion du foyr forfaitair. 1 Sourrc : Consil Générraal la Sarth Sttaatistiqus 31/08/2010 Basssin s La Frté- s bénéficiair s du départ mnt RSA activité sulmnt 33% RSA socl 55% RSA socl + activité 12% RSA - Donnés consolidés (C CAF AF) au 30 juin Qulqus xtraits : Brnard Ramon, Dirctur départmntal la Banqu Franc, Lttr d information janvir 2010 : «Dpuis la fin l été, un crtain nombr d indicaturs nrgistrnt un amélioration la situation économiqu ( ).Il n n rst pas moins qu s risqus subsistnt( ). Risqu lié à la faiblss l invstissmnt, qui pénalis l sctur s bins d équipmnt productif, risqu lié à la faiblss du dollar, qui gên ls ntrpriss xportatrics, risqu nfin lié à l évolution du chômag ( )». Brnard Warain, Présint la Chambr Commrc t d Industri du Mans t la Sarth, Lttr d information juillt 2010 : «Début 2010, l rcours au chômag partil a rculé 50 % par rapport au rnir trimstr 2009 sauf pour la métallurgi, l sctur automobil t matéril transport. ( ) ( ) Au nivau local, tous ls acturs économiqus, politiqus t ls srvics l État doivnt continur à s mobilisr pour assurr un rpris plus vigourus». Samul Chvallir, Présint du Mf Sarth, Lttr d in- Jan-Loïc Landrin, Présint la Chambr d agricultur formation mai 2010 : «J tins à soulignr la gran rsponsabilité t dignité s chfs d ntrpriss n ctt pério cris. J aim à rapplr égalmnt la gran rsponsabilité s organisations profssionnlls comm la nôtr( ). J ai pu notr aussi, la fort mobilisation tous ls acturs l mploi ( ). Nous somms hurux constatr qu la solidarité t la mobilisation sont mis». la Sarth, Lttr d information octobr 2010 : «Cla n doit pas détournr l grand public - t notammnt ls plus juns - l intérêt t la divrsité s métirs l agricultur, soit 200 métirs différnts dans 14 filièrs sur notr Région. Ls bsoins sont considérabls. ( ) D ici à 2012, ¼ s agriculturs partira à la rtrait. La rpris s xploitations agricols st un véritabl nju». Répondr aux mans s acturs locaux : ls étus ponctulls Au titr sa mission d obsrvation t diagnostic trritorial, la Maison l Emploi Sarth Nord répond régulièrmnt à s mans émanant s collctivités, clubs d ntrpriss, srvics trritoriaux, ou ss partnairs qui ont bsoin donnés chiffrés sur l mploi t l activité économiqu lurs trritoirs. Ell 5 collct s élémnts chiffrés auprès s fournissurs donnés (INSEE, Pôl Emploi, Chambrs consulairs, MSA, Urssaf, DIRECCTE ) mais égalmnt s étus sctorills. Ell ls diffus, à la man, aux acturs t partnairs qui la sollicitnt.

6 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag6 Participr à l anticipation s mutations économiqus L diagnostic trritorial Sarth Nord 2010 révèl l importanc s njux liés à la formation. En fft, ls plus 16 ans sont moins qualifiés sur l trritoir qu dans l rst du départmnt : 11,9 % sont titulairs d un diplôm supériur au BAC contr 16,9% dans l départmnt. En lin avc ss partnairs, la Maison l Emploi Sarth Nord rlay sur l trritoir ls priorités définis au nivau national n matièr formation. Dévloppr la formation n altrnanc En 2010 sur l trritoir Sarth Nord, 250 ntrpriss rlvant la Chambr Commrc t d Industri, t 174 ntrpriss du domain l artisanat avaint rcours à s contrats d apprntissag. La Maison l Emploi a mis n plac plusiurs actions pour favorisr l rcours à l altrnanc. Dux journés d information t visit cntr formation s apprntis (CFA) ont été organisés avc la Mission Local : n mai au CFA du BTP (11 prsonns La Frté-Brnard t Saint-Calais) t n juin au CFA s métirs l industri (8 prsonns Mamrs t Baumont-sur-Sarth). En complémnt cs actions, ls consillrs la Maison l Emploi t la Mission Local ont visité n juillt la Maison l apprntissag au Mans pour êtr snsibilisés aux nouvaux outils d information sur c dispositif. Rncontr avc ls ntrpriss du Pays la Haut Sarth La Maison l Emploi Sarth Nord a participé au mois d octobr 2010 à un soiré thématiqu sur la formation s salariés, organisé à Vivoin par l Club d ntrpriss la Haut Sarth. Ls différnts dispositifs stinés aux manurs d mploi t aux salariés ont ainsi été présntés aux dirigants d ntrpriss t rsponsabls rssourcs humains par Pôl Emploi, ls OPCA, ls organisms formation t la Maison l Emploi : actions formation, financmnts, prmanncs d information, gui sur la formation profssionnll continu, altrnanc, actions Formation Ouvrt à Distanc La formation autrmnt PROMOUVOIR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E.) Pour miux informr ls publics du trritoir, ux journés formation sur la VAE ont été organisés n janvir t févrir à La Frté- Brnard t à Baumont-sur-Sarth. Cs journés stinés aux profssionnls chargés l accuil s publics salariés t manurs d mploi sur l trritoir ont été animés par l CARIF-OREF. Ls profssionnls présnts ont rçu un information sur l dispositif VAE mis n plac dans ls Pays la Loir, sur la plac chacun s acturs, sur l parcours du candidat, ls possibilités financmnt t ls msurs d accompagnmnt miss n plac. Cs journés ont égalmnt été l'occasion rncontrr un prsonn ayant obtnu un crtification par la VAE t partagr ls xpérincs s différnts structurs. LA FORMATION OUVERTE À DISTANCE (FOAD) : UN OUTIL ADAPTÉ AUX ZONES RURALES D sptmbr 2009 à mars 2010, puis cinq rlais Cybr-bas Emploi la Maison l Emploi, 8 stagiairs ont bénéficié d un action formation à distanc dispnsé par Via Formation t financé par l Consil Régional s Pays la Loir, pour préparr ls qualifications Assistant Vi t Employé Familial Polyvalnt. Altrnant tmps formation à distanc avc un formatur t tmps d autoformation, un scon action formation s st tnu mai à novmbr 2010 puis ls rlais Cybr-bas Emploi Mamrs, Baumont-sur-Sarth t Saint-Calais : 5 stagiairs y ont préparé la qualification Assistant Vi Dépndanc. Au cours cs formations, ls stagiairs ont bénéficié d un ai à l utilisation l informatiqu par ls animaturs s Cybr -bas Emploi. 6

7 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag7 Participr à l anticipation s mutations économiqus La GPECT pour répondr aux bsoins main sur l trritoir La GPEC trritorial dépass l cadr l ntrpris ou la branch profssionnll, pour arrivr à un plan concrté ntr différnts acturs autour d objctifs partagés. Ell prmt par xmpl d accompagnr ls mutations économiqus d un bassin d mploi, ou ncor d anticipr l viillissmnt la population activ sur un trritoir. S il n xist pas un modèl typ GPEC trritorial, il doit xistr un vision partagé ntr ls acturs d un trritoir, donnant liu à un nsmbl projts qui puvnt êtr très divrs. RAPPROCHER LES JEUNES ET LES ACTEURS ÉCONOMIQUES DU TERRITOIRE Dpuis plusiurs annés, la Maison l Emploi Sarth Nord s attach à rapprochr ls juns s ntrpriss, pour lur prmttr miux appréhnr la réalité économiqu du trritoir : c st l objt s forums, visits d ntrpriss, t journés rncontrs avc s profssionnls. Intrviw Monsiur Allard, Provisur du Lycé Paul Scarron Sillé-l-Guillaum : «En 2010, pour la troisièm fois, la Maison l Emploi Sarth Nord a collaboré à l organisation notr Forum s métirs qui a u liu au mois mars. 305 élèvs la 4 èm à la 2 n Conli t Sillé-l-Guillaum y ont participé, ainsi qu 30 profssionnls rprésntant ls métirs la santé t du social, ls artisans t commrçants, la gran distribution, l armé t l agricultur. Dans la continuité c forum t n collaboration avc l Pays la Haut Sarth, t l Club d ntrpriss, s visits d ntrpriss ont été organisés n mai t juin 2010, auxqulls ont participé 72 élèvs 4 èm t 7 juns la Mission Local. Quatr ntrpriss Sillé-l-Guillaum ont participé à ctt action : Caréa Sanitairs, Dolphy Dsign, Mr Bricolag t Supr U. Sur la bas du bilan réalisé avc l nsmbl s participants, cs visits d ntrpriss sront rconduits n 2011, t étndus à d autrs sits du trritoir». Informr sur ls opportunités, ls métirs t scturs qui rcrutnt DES JOURNÉE JOBS D ÉTÉ À MONTFORT-LE-GESNOIS ET À MAMERS Comm chaqu anné, la Maison l Emploi a participé à s journés «Jobs d été» organisés n avril 2010 à Montfort-l-Gsnois par l Cntr Social t à Mamrs, par la Mission Local. En plus s offrs d mploi saisonnièrs, l public a bénéficié consils n matièr rcrutmnt (rédaction d un CV t d un lttr motivation ) auprès s partnairs présnts : l ADEFA, l présint s Rstauraturs la Sarth, l agnc Pôl Emploi Mamrs, la Cité s Métirs l Orn, s associations intrmédiairs (SOS Coup Main t SOS Travail), s agncs intérimairs (Actual intérim t Randstad Inhous) t la Société Yso Proprté. LES SERVICES À LA PERSONNE PORTEURS D EMPLOIS SUR LE TERRITOIRE Dux cafés métirs intitulés «Ls srvics à la prsonn d aujourd hui à main : 21 métirs à découvrir» ont été organisés par la Maison l Emploi n sptmbr à Montfort-l-Gsnois n collaboration avc l cntr social, t n novmbr à Frsnaysur-Sarth avc l Déclic Pays Frsnois. Cs ux cafés métirs s sont déroulés avc l soutin l Agnc National s Srvics à la Prsonn, rprésnté par Madam Doisnau-Hrry, Sous-Préfèt Mamrs. Ils ont réuni plus 50 prsonns à Montfort-l-Gsnois t près 100 prsonns à Frsnay-sur-Sarth, qui ont rncontré un gran divrsité d acturs.* *Srdomia, O2, Yso Proprté, l ADMR, Famills Rurals, Sarth 72, Pôl Emploi, la Mission Local Sarth Nord, l AFPA, l UT 72 DIRECCTE, Via Formation, l Clic, la Cité s Métirs l Orn, Pignon sur ru, Exprt info Srvics, l Rlais d Assistants matrnlls Frsnay-sur-Sarth t ls Maison Familial Rural Nognt-l-Brnard, Fyé t Vrnil-l-Chétif. 7

8 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag8 Contribur au dévloppmnt l mploi local Travaillr autrmnt : l altrnativ du tmps partagé Afin soutnir l mploi t dynamisr l dévloppmnt s ntrpriss, la Maison l Emploi Sarth Nord, mmbr l association Emploi Sarth, a participé à la campagn d information sur l tmps partagé, lancé à l automn 2009 avc ls groupmnts d mployurs. Trois rncontrs ont été programmés au prmir smstr 2010 : vingt prsonns ont participé à la rncontr organisé avc l Club d ntrpriss du Pays Calaisin n janvir 2010 à Saint-Calais ; 25 prsonns étaint présnts à la réunion d avril avc l Club Agir (ntrpriss Mamrs t du Saosnois) ; la réunion juin organisé à Vivoin avc l Club d ntrpriss la Haut Sarth a rassmblé nviron 35 prsonns. Cs rncontrs ont réuni ls principaux groupmnts d mployurs sarthois s scturs l industri, s srvics t l artisanat (Cnotis t Par Tmps), la DIRECCTE, l MEDEF, ainsi qu ls mployurs t ls salariés ayant rcours au tmps partagé. Lurs présntations ont précédé un échang avc ls participants pour répondr aux qustions sur l utilisation du tmps partagé. Au trm cs réunions, un documnt synthès sur ls acturs t dispositifs tmps partagé dans la Sarth a été rmis aux participants. Ls clauss socials dans ls marchés publics : un opportunité sur l trritoir Ls Maisons l Emploi la Sarth accompagnnt la mis n œuvr s clauss d insrtion dans ls marchés publics sur lur trritoir. Ds facilitaturs ont été formés par Allianc Vill Emploi* au sin chaqu Maison l Emploi pour consillr ls collctivités t ntrpriss. L facilitatur clauss socials xrc un vill sur ls marchés publics potntillmnt concrnés sur l trritoir. Il ai à définir ls clauss n fonction s réalités locals, t à rpérr ls publics n lin avc l srvic public l mploi t avc ls structurs d insrtion. Il élabor t propos aux ntrpriss ls modalités ls plus appropriés pour la mis n œuvr s clauss, mt n rlation l nsmbl s partnairs t suit l application s clauss pour l compt l achtur public prscriptur. *Résau s Maisons l Emploi Pour plus d information : Ds profssionnls la création d ntrpris à la Maison l Emploi Sarth Nord Durant l anné 2010, ls prmanncs sur la création t la rpris d ntrpris ont été assurés par la CCI, la CMA t l AFPA sur ls sits La Frté-Brnard, Saint-Calais t Mamrs. L nombr prsonns accuillis n 2010 tnd à baissr, avc 15 prsonns accuillis sur l nsmbl s sits, majoritairmnt à La Frté- Brnard t à Saint-Calais. Il st possibl qu ctt baiss soit lié au dévloppmnt du statut d auto-ntrprnur. Ls réunions d information collctiv sur l régim d auto-ntrprnur animés par l ADIE à la Maison l Emploi Sarth Nord ont accuilli 48 prsonns n Ls domains d activité ls plus rprésntés sont ls srvics (55%) t l commrc (26 %). Ls participants à cs réunions ont été orintés principalmnt par Pôl Emploi. Enfin ls candidats à la création ou à la rpris d ntrpris puvnt rncontrr un chargé mission du FONDES pour étudir l financmnt lur projt. Ls prmanncs sont programmés un après-midi par mois t s tinnnt n altrnanc sur ls sits Mamrs t Saint-Calais. 10 prsonns ont été rçus n projts concrnaint s créations ou rpriss commrc t srvics ; 4 projts ont rçu un financmnt du FONDES. 8

9 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag9 Contribur au dévloppmnt l mploi local A partir s quatr liux d accuil mutualisés avc la Mission Local*, la Maison l Emploi Sarth Nord a structuré un résau srvics sur l trritoir. La Maison l Emploi st un liu rssourcs stiné à tous : adults, juns, manurs d mploi, salariés, ntrpriss, acturs locaux visits ont été comptabilisés par la Maison l mploi sur l nsmbl ss sits. L public y rçoit s informations prmir nivau sur l mploi t la formation : chacun put ntrr n contact avc un consillèr qui évalu la man t orint vrs l partnair ou l srvic adapté. Ls qustions ls plus fréqummnt posés sont liés aux tchniqus rchrch d mploi t à l orintation profssionnll, aux droits à la formation, à la législation du travail t aux frins à l mploi (problématiqus mobilité ou autrs). En plus cs visits, nombruss prsonns s sont rndus sur ls 10 rlais Cybr bas Emploi du trritoir.. * La Frté-Brnard, Baumont-sur-Sarth, Saint-Calais t Mamrs Ls tchnologis l information t la communication au srvic l mploi CYBER-BASE EMPLOI : UN RÉSEAU AU PLUS PRÈS DES TERRITOIRES Dpuis 2008, 10 rlais Cybr-bas Emploi mttnt à disposition du public n accès libr t gratuit 36 posts informatiqus connctés à Intrnt. Un animatur accuill l public. La coordination du résau st assuré par un chargé projts la Maison l Emploi Sarth Nord, pour harmonisr ls pratiqus t apportr un appui aux animaturs. En 2010, visits (juns t adults) t 537 nouvlls inscriptions ont été nrgistrés sur l résau. Plus 80% s utilisaturs sont manurs d mploi, dont près 40% débutants n informatiqu. La plupart vinnnt consultr ls offrs d mploi, fair s candidaturs n lign ou rédigr lur CV. LE SITE INTERNET DE LA MAISON DE L EMPLOI SARTHE NORD : UN SITE DÉDIÉ À L EMPLOI Ds atlirs thématiqus ont été mis n plac autour s Cybrbas Emploi. Ls atlirs «Intrnt t Emploi» animés par la Maison l Emploi dans ls 4 liux d accuil mutualisés tous publics formnt à l utilisation s sits d mploi t la mssagri, pour postulr n lign. 31 prsonns (juns t adults) ont participé à cs atlirs n Par aillurs, s atlirs «Tchniqus Rchrch d Emploi» (CV, lttr motivation), animés par ls consillrs la Maison l Emploi, la Mission Local t du Déclic Pays Frsnois, s sont tnus ux fois par mois autour 7 Cybr-bas Emploi, sur s trritoirs où ctt offr srvic était inxistant. 35 prsonns (adults) ont bénéficié cs atlirs n La Maison l Emploi Sarth Nord a piloté n 2010 la rfont du sit Intrnt s trois Maisons l Emploi sarthoiss, pour améliorr la visibilité l offr srvics sur ls trritoirs. La nouvll vrsion du sit a été mis n lign n févrir Administré par la Maison l Emploi Sarth Nord, il présnt l rôl t l activité s trois Maisons l Emploi du départmnt, donn s informations sur ls rnièrs dispositions n matièr d mploi t formation, inform sur ls actions programmés sur chaqu trritoir. Sit portail, il propos l accès à nombrux sits institutionnls t spécialisés. Ds documnts téléchargabls (plaqutts, guis...) complètnt l information. La rubriqu«actualités» st mis à jour chaqu smain t diffusé par mail à plus d un cntain partnairs. En 2010, l sit la Maison l Emploi Sarth Nord a rçu près visits. Rpérr ls bsoins s ntrpriss avc la platform la CMA Dans la continuité l nquêt téléphoniqu conduit puis la fin l anné 2009, la Maison l Emploi Sarth Nord a poursuivi n 2010 sa coopération avc la Chambr s Métirs t l Artisanat sur la platform mploi. L objctif ctt platform mur la diffusion aux intrmédiairs l mploi, dans ls millurs délais, s bsoins xprimés par ls ntrpriss pour un répons commun adapté. En 2010, la Maison l Emploi s st attaché à rlayr ctt action auprès du Consil Général, Pôl Emploi, la Mission Local, l Espac Régional, la DIRECCTE t s agncs d intérim. 9

10 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag10 Réduir ls obstacls culturls t sociaux à l accès à l mploi L égalité profssionnll ntr homms t fmms : un nju pour l mploi sur l trritoir FAIRE ÉVOLUER LES REPRÉSENTATIONS : INTERVENTION DU CIDFF LE 8 MARS Dans la continuité s actions mnés puis ux ans avc ss partnairs pour la promotion l égalité t la mixité profssionnll, la Maison l Emploi Sarth Nord a sollicité l CIDFF pour intrvnir sur l élargissmnt s choix profssionnls auprès d un group 10 juns suivis par la Mission Local. Ctt rncontr a u liu l 8 mars 2010 à La Frté- Brnard, à l occasion la Journé intrnational s fmms. Un déjunr a nsuit prmis à cs juns rncontrr s fmms xrçant différnts fonctions sur l trritoir : Valéri Lignul, présint du Club d ntrpriss la Haut Sarth, Frédériqu Ptit-Charry, artist, Mélani Gouhir, maçon, Carol Jacquin-Grangr, chf d ntrpris, Fabinn Labrtt-Ménagr, député, Virgini Boulay, gérant d un ntrpris pintur t décoration. Ells ont échangé avc cs juns sur la divrsité lurs parcours, ls ncouragant à s ouvrir à d autrs métirs t à xrcr s rsponsabilités. PORTRAITS DE FEMMES EN SARTHE NORD : UNE EXPOSITION ITINÉRANTE Initié n 2009 avc s portraits réalisés par Jan-Léo Dugast avc l soutin la Délégation départmntal aux droits s fmms t à l égalité, l xposition «Portraits Fmms n Sarth Nord» présnt s Sarthoiss qui xrcnt s métirs classiqumnt occupés par s homms. Ctt xposition a été nrichi n 2010 quatr nouvaux portraits. Ell put êtr prêté sur man à s partnairs la Maison l Emploi Sarth Nord qui souhaitnt organisr s manifstations autour l égalité profssionnll. En 2010, ls portraits ont été xposés à la sall Saugonna Mamrs, à la Mairi La Frté-Brnard, à la Préfctur la Sarth, à la Chapll du Bois, à Marolls-ls-Braults, à Savigné l Evêqu t au CIDFF (L Mans). Ell a été visibl à la Maison l Emploi pndant la smain du 8 mars. Pour tout rnsignmnt sur ls modalités mis à disposition l xposition, applr la Maison l Emploi Sarth Nord au Orintation vrs l mploi s bénéficiairs du RSA Ls consillèrs miss à disposition par l Consil Général ont animé ls platforms d orintation s bénéficiairs du RSA sur l trritoir. Cs platforms ont rassmblé, un fois par smain, s profssionnls l mploi t l ai social qui ont détrminé conjointmnt un évntull orintation vrs l mploi s bénéficiairs du RSA. En 2010, 46 platforms ont u liu (22 sur l Pays du Prch Sarthois t 24 sur l Pays la Haut Sarth/Pays d Alnçon). 292 prsonns ont été rçus dont 129 sur l Prch Sarthois t 163 sur l Pays la Haut Sarth t Pays d Alnçon. En moynn, 70% cs prsonns ont été orintés vrs l mploi, à travrs un accompagnmnt par Pôl Emploi. Ls modalités d animation cs platforms sront rvus n 2011, conformémnt aux nouvlls dispositions décidés par Consil Général sur l accompagnmnt s bénéficiairs du RSA. Insrtion par l mploi s travaillurs handicapés : l rôl du PDITH La Maison l mploi Sarth Nord fait parti du Comité Pilotag du Plan Départmntal d Insrtion s Travaillurs Handicapés (PDITH) animé par la DIRECCTE, t a participé au group travail «Lisibilité s parcours d accès à l mploi s prsonns handicapés». Dans l cadr s actions du PDITH, l annuair s ntrpriss adaptés (EA) t s Etablissmnts t Srvics d Ai par l Travail (ESAT), élaboré n 2008 par la Maison l Emploi Sarth Nord t ss partnairs, st n cours d actualisation à l échll départmntal, n collaboration avc la DIRECCTE, la MEF, la MDE Sarth Sud t l Agfiph. 10

11 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag11 Réduir ls obstacls culturls t sociaux à l accès à l mploi Pour facilitr t stabilisr ls rcrutmnts s juns : la médiation dans l mploi La convntion médiation n ntrpris signé ntr la Maison l Emploi t la Mission Local Sarth Nord a été rnouvlé au mois janvir La médiation facilit l intégration t l maintin dans l mploi s nouvaux salariés, t vis à prévnir ls rupturs contrats. Célin Sarry, chargé s rlations ntrpriss pour la Mission Local Sarth Nord : «159 juns ont bénéficié du srvic médiation n ntrpris au cours l anné 2010 : c chiffr st n progrssion constant puis 2 ans. Ls juns concrnés par c dispositif puvnt avoir été suivis ou non par la Mission Local t doivnt avoir signé un contrat travail, qu il s agiss contrat aidé ou contrat n altrnanc. La médiation n ntrpris concrn principalmnt s juns 18 à 21 ans : ctt class d âg st la plus rchrché par ls mployurs dans l cadr d un contrat n apprntissag. 146 ntrpriss t collctivités ont été contactés pour un médiation au cours l anné Ls mans médiation formulés par ls ntrpriss portnt souvnt sur un ai à la formation, à la mobilité, parfois au logmnt pour ls juns. Dpuis un an, ls consillrs Mission Local rlèvnt toutfois qu l intrvntion concrn plus n plus l rappl s règls savoir-êtr t savoir-vivr n ntrpris. La médiation ai à résoudr ls difficultés qu ls juns puvnt rncontrr pndant lurs prmièrs smains dans l ntrpris afin réduir ls risqus ruptur contrat. Ell contribu aussi à consolir ls lins ntr l mployur t ls juns grâc à la mis n plac contacts régulirs qui améliornt, par l dialogu, la compréhnsion réciproqu. Pouvoir rcourir à un tirc prsonn ayant un connaissanc du jun t son parcours d orintation rassur l ntrpris t prmt tissr un prmir lin confianc. L jun, quant à lui, appréci qu il n y ait pas coupur brutal son accompagnmnt lors sa prmièr insrtion sur l marché du travail. La médiation s avèr particulièrmnt util pour ls contrats d apprntissag : cs contrats sont ls plus fragils, du fait l âg s juns (16-17 ans) qui n évalunt pas toujours ls contraints liés au métir». Dévloppmnt nouvaux outils sur la mobilité UN GUIDE PRATIQUE SUR LA MOBILITÉ EN SARTHE NORD La Maison l Emploi a contribué avc la Mission Local Sarth Nord à la réalisation du «Gui la mobilité n Sarth Nord», publié n sptmbr Elaboré avc l nsmbl s acturs intrvnant sur l champ la mobilité, c gui à l usag s profssionnls du trritoir a été conçu pour facilitr lur pratiqu quotidinn d information t d accompagnmnt s publics n rchrch d un mploi, d un formation ou n rpris d activité profssionnll. Composé d un livrt principal t d annxs qui sront actualisés régulièrmnt pour n prmttr un usag fiabl t régulir, il rprésnt un support util pour facilitr ls déplacmnts t trouvr la solution la plus adapté à chaqu situation. DES DISPOSITIFS POUR FACILITER L ACCÈS À LA MOBILITÉ SUR LE TERRITOIRE La Maison l Emploi Sarth Nord a participé au financmnt ux actions : L xpérimntation Hirsch, qui facilit l obtntion du prmis conduir pour ls juns n insrtion profssionnll ; 38 juns n ont bénéficié n L dispositif «Coup pouc à la mobilité» la Mission Local Sarth Nord qui bénéfici du soutin du Consil Général t l Etat: il s adrss aux manurs d mploi (juns, bénéficiairs du RSA t adults) t vis à ls snsibilisr à la sécurité routièr t à mttr à lur disposition s cyclomoturs pour s rndr à un ntrtin profssionnl, un nouvau travail, tc. L parc st ntièrmnt géré par la Mission Local t dispos désormais 13 cyclomoturs. 11

12 _rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag12 Maison l Emploi Sarth Nord maison l mploi Sarth Nord Liux d accuil la Maison l Emploi Sarth Nord : Déclic Pays Frsnois Claudin Carlir 2 Ru Abbé Llièvr Frsnay sur Sarth Tél Espac Emploi Laur Rioul 30 Ru du Doctur Touchard Sillé l Guillaum Tél Cntr Social Christian Lnhard 15 ls Champs Roux Oissau l Ptit Tél Mission Local Sarth Nord Sandy Duclos Galri s Halls - Plac Carnot Mamrs Tél Maison l Emploi Sarth Nord Gwnaëll Schoulr Latifa Touissi 45 bis avnu du Gal Gaull La Frté Brnard Tél Rlais Maison l Emploi Noémi Lgrt Cntr Social Christin L Roc h 9 Allé Mari Louis Souty Conli Tl Rlais Maison l Emploi Cathy David 13 Plac la Libération Baumont sur Sarth Tél Ru Frnand Poignant Saint Calais Tél Cntr Social Ann Pichard Plac Jacqus Morau Montfort l Gsnois Tél Srvic Social Salyma Boussion 3 Ru du Collèg Bouloir Tél Maison l Emploi Sarth Nord 45 bis avnu du Général Gaull, La Frté-Brnard Tél IMP. AUFFRET_PLESSIX S.A.S. - MAMERS - 07/2011

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 NOVEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-0705.290 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Contrat d filièr agroalimntair régional LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU l Cod général ds collctivités

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché)

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché) E62 Zon 10 / 87 n Co ll Ch. Collx Frny-Voltair Frny san Lau s ard ay sf (l samdi aux hurs marché Planch-Brûlé Collèg L Joran E25 Moëns Collx-Bossy Suiss èv n G d Ru Franc x Ch. du-trraillt Avnu du Jura

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali Ls procédurs budgétairs ds ministèrs d l'éducation au Mali Ctt étud a été préparé dans l cadr du projt sur «Ls procédurs d préparation t d'xécution du budgt ds ministèrs d V éducation» dirigé par Srg Péano

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

L école de l Accompagnement

L école de l Accompagnement L'Écol : un vocation Après douz annés d'xistnc, l'écol affirm sa vocation : êtr un liu d profssionnalisation pour ls acturs ds métirs d l'accompagnmnt. Ls praticins confirmés trouvnt dans l'écol d l'accompagnmnt

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

10ANNI. La force de la TCAÎM : SES MEMBRES VERS AIRE. Table de concertation des aînés de l'île de Montréal

10ANNI. La force de la TCAÎM : SES MEMBRES VERS AIRE. Table de concertation des aînés de l'île de Montréal La forc d la TCAÎM : SES MEMBRES Tabl d concrtation ds aînés d l'îl d Montréal LA TCAÎM EN BREF Historiqu L 20 sptmbr 2000, lors d son Assmblé d fondation, la Tabl d concrtation ds aînés d l îl d Montréal

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

La lettre du Bureau Asie-Pacifique

La lettre du Bureau Asie-Pacifique La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : o N 13 - davril µ Juin 2002 L'Agnc univrsitair d la Francophoni fêt son 40 annivrsair à Phnom-Pnh, Cambodg

Plus en détail

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet* Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes «COMBATTRE LES BLEUS» C qu signifi l programm social ds Consrvaturs pour ls fmms La 13 Conférnc national d la condition féminin du CTC Documnt d conférnc L hôtl Crown Plaza Ottawa L hôtl Ottawa Marriott

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION :

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION : DATE : 8 Octobr 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ls atlirs d la mécaniqu général ; ls activités d transformation d métaux ; la fabrication d articls métalliqus ; la fabrication d mnuisri

Plus en détail

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse,

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse, Pirr Cahuc a, Marc Frracci b avc la contribution d Jan Tirol c t Étinn Wasmr d L apprntissag au srvic d l mploi Documnt sous EMBARGO jusqu au 07/01/2015 11 hurs Ls nots du consil d analys économiqu, n

Plus en détail

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux La transformation t la mutation ds immubls d buraux Colloqu du 14 févrir 2013 L group d travail sur la transformation ds immubls d buraux a été lancé n novmbr 2011 à la dmand du consil d administration

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

Rassemblement National des Interlocuteurs Academiques TICE Éducation Physique et Sportive - Evry - 20/21 Janvier 2014 TABLETTES TACTILES

Rassemblement National des Interlocuteurs Academiques TICE Éducation Physique et Sportive - Evry - 20/21 Janvier 2014 TABLETTES TACTILES Rassmblmnt National ds Intrlocuturs Acadmiqus TICE Éducation Physiqu t Sportiv - Evry - 20/21 Janvir 2014 TABLETTES TACTILES t ENSEIGNEMENT DE L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE «L EPS sans fil à la patt»

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

Que faire après la MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. Centre de psychologie et d orientation scolaires

Que faire après la MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. Centre de psychologie et d orientation scolaires Qu fair après la 9? MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Cntr d psychologi t d orintation scolairs Introduction 2 sommair Préfac d Madam Mady Dlvaux-Sthrs, Ministr d l

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES L'assmblé communal d Blfaux Vu : La loi du 27 sptmbr 1990 sur la prophylaxi t ls soins dntairs; l règlmnt

Plus en détail

appel à tous les artistes en herbe!

appel à tous les artistes en herbe! 04 N E AZIN G A LE MA DCPP CE DE L E FRAN ILE D E N Z F D J U I N 2 0 0 9 Êtr un agnt à la DCPP Il d Franc : appl à tous ls artists n hrb! IDF Zin lanc un concours d dssin sur l thèm Êtr un agnt à la DCPP

Plus en détail

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer sommair Actualités agricols...p. 2 Ls Informations Agricols Vndrdi 10 2014 - HEBDO - 66 Anné - N 2779 - Prix : 1,54 Commission paritair n 0414 T 82968 - ISSN : 1149-3321 Aids aux fourrags (CG 40) t aid

Plus en détail

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51 xp rtis SOMMAIRE Didir Désrt L industri pharmacutiqu à la rchrch d un nouvau modèl économiqu... p. 52 Claud Allary Julian Ozdowski Stratégis pour l innovation pharmacutiqu p. 56 Véroniqu Chabrnaud Dévloppr

Plus en détail

Une conférence de la communauté Dirigeants de PME-PMI de Grenoble Ecobiz

Une conférence de la communauté Dirigeants de PME-PMI de Grenoble Ecobiz Un conférnc d la communauté Dirigants d PME-PMI d Grnobl Ecobiz Sécurité dans l ntrpris : un obligation d résultat L cadr réglmntair d la sécurité dans l ntrpris tnd à s durcir t à rtnir d plus n plus

Plus en détail

BOULOGNE (92) TRIANGLE ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF

BOULOGNE (92) TRIANGLE ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF BOULOGNE (92) ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE TRIANGLE APPARTEMENTS DU STUDIO AU 5 PIÈCES DANS UN QUARTIER EN PLEIN RENOUVEAU PERL INVESTISSEZ AUTREMENT!

Plus en détail

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL L'INSA n poch LIVRET D ACCUEIL 2014/2015 Binvnu à l'insa! Votr écol L Institut National ds Scincs Appliqués d Toulous (INSA) st un Grand Ecol publiqu d Ingéniurs n 5 ans, sous tutll du Ministèr d l'éducation

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix L Congrès d Caux Prmir Congrès d l Allianc pour un Cultur d Paix L nouvau projt Israélo-Palstinin : Trrau pour un cultur d paix Du 23 au 26 Juin 2003 Châtau d Caux Cntr d rncontrs intrnationals L Congrès

Plus en détail

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de.

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de. Bas d donnés bibliographiqu alpau.org Typ d Autur Titr d Titr du Editur Anné Vol. N Dat d Paginatio résumé mots clfs mots documnt l'ouvrag/titr d périodiqu n clfs fix l'articl Jnni Robrt Qul puplmnt pour

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés Dmand d prêt PRET ACCESSION AUTRES Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Natur du projt Dat d dépôt du dossir Achat Trrain Construction ou Achat logmnt nuf Acquisition sans travaux Autrs

Plus en détail

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration Info Rsto Mai - Juin 2011 Par ls délégués ds 4 èms Dans l cadr d la Commission Rstauration Editorial Jûnr st dvnu à la mod. En tout cas, mangr très pu l st. Pour simplifir, ls fills n mangnt pas pour «fair

Plus en détail

/// Dossier de presse /// Brest, une métropole se réinvente. Urbanisme et grands projets

/// Dossier de presse /// Brest, une métropole se réinvente. Urbanisme et grands projets /// Dossir d prss /// Brst, un métropol s réinvnt Urbanism t grands projts Binvnu à Brst, vill maritim, vill plurill, vill uniqu 4 Brst métropol océan n un coup d œil 6 Brst, vill blu t vrt 8 10 ans d

Plus en détail

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal Option Montréal Pour un PMAD rcntré sur l dévloppmnt d Montréal Consultations sur l Plan métropolitain d aménagmnt t d dévloppmnt (PMAD) Mémoir présnté à la Communauté métropolitain d Montréal l pouvoir

Plus en détail

Associations d étudiants... 40 Un cadre d apprentissage exceptionnel... 01 Sociétés d étudiants...43 Plan des sites... 02 Carte Capucine...

Associations d étudiants... 40 Un cadre d apprentissage exceptionnel... 01 Sociétés d étudiants...43 Plan des sites... 02 Carte Capucine... Guid pratiqu Tabl ds matièrs Un cadr d apprntissag xcptionnl... 01 Plan ds sits... 02 Calndrir académiqu... 03 Accuil ds étudiants... 03 Contact avc l Univrsité... 04 Votr intrlocutur UniNE...04 Lins avc

Plus en détail

Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février 2010. Informations sur la Qualité de l Air en Picardie

Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février 2010. Informations sur la Qualité de l Air en Picardie n 73 / janvir-févrir 21 Informations sur la Qualité d l Air n Picardi Ls odurs n u ' d c la p n Mis sur v i t c a f l o l l vil o p o r t é ns M Ami Pags 4 à 9 : rtrouvz ls chiffrs d la qualité d l air

Plus en détail

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES Éditions Éditions Bon d command 015-0 un pu, baucoup, à la foli! Format numériqu n vnt au www. 006-009, Éditions CFORP, activités AVEC DROITS DE REPRODUCTION. 08:8 Pag 1-1 r un pu, baucoup, a la foli!

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

Votre propre salon sans emprunt, sans apport, c est possible!

Votre propre salon sans emprunt, sans apport, c est possible! Votr propr salon sans mprunt, sans apport, c st possibl! ÊTRE AFFILIÉ EXCLUSIF C EST L UNIQUE SOLUTION Pour fair fac au contxt actul 1 2 3 4 S démarqur avc un salon TRADITIONNEL pour tout la famill où

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion?

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion? Commnt rmplir votr Bulltin d Adhésion? BESOIN D AIDE? Applz Boursorama Banqu au 0 800 09 20 09 N Vrt APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE À rtournr à : Boursorama Banqu - Srvic ouvrtur d compt Libr répons

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS L mandat d Chrchur qualifié du F.R.S.-FNRS 18 Févrir 2014 L règlmnt rlatif à c mandat st disponibl dans son intégralité sur notr sit wb www.frs-fnrs.b Tabl ds matièrs 1. Dispositions réglmntairs, financièrs

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES

NOUVELLES TECHNOLOGIES ,..- ~1.J l ~, ri ~.~ f;.if' " " f;, "-., K' SECTEUR ARTISANAL ET NOUVELLES TECHNOLOGIES EVOLUfION DES PRATIQUES DE CHANTIER Stphan Comb} G.A.M.S.A.U. Juin 1986 _ I_ I. ECOLE D'ARCHITECTURE ~~ UARSElttE

Plus en détail

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des Compagni La Capital La positiv -Aucun xamn médical n st rquis lors d l adhésion. Il vous suffit d répondr à 4 qustions d admissibilité. L montant d la protction st choisi unité d 2 500 $ avc un maximum

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ AlgoTl 2003 (dpt-info.labri.fr/algotl03) Banyuls-sur-mr, 12-14 mai 2003 Exposé invité, mardi 13 mai, 9h-10h Évaluation d prformanc t optimisation d résaux IP/MPLS/DiffSrv par Fabric CHAUVET Jan-Mari GARCIA

Plus en détail

Date de publication : Juillet 2014

Date de publication : Juillet 2014 : n o i s s Prof n è c s n r u t t m u d c r u o s r t s â r é h T r u i d ss l o a d n Un natio tr n C 4 1 0 2 t l l i u J 2 Profssion : mttur n scèn Mttr n scèn, st-c un métir? On rconnaît l mttur n

Plus en détail

S a i n t - M a l o G R O U P E

S a i n t - M a l o G R O U P E S a i n t - a l o G R O U E onnaissz-vous l antiqu cité d Alt? lac fort stratégiqu, tour à tour puplé d lts t d Gallo-Romains, ll fut l brcau d Saint-alo, dont ll constitu un promontoir naturl, ntr mr

Plus en détail

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud.

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud. Cloud Trottr La Vach Noir Sud - 203 ru Oscar Roult - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachnoirsud.com Cloud Trottr Cloud Trottr Prnz d la hautur! ds carts d caractèr pour donnr

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

MNG-6006 : La dimension humaine

MNG-6006 : La dimension humaine MNG-6006 : La dimnsion humain NRC 89950 Automn 2012 Tmps consacré : 3-0-6 Crédit(s) : 3 C cours vis à snsibilisr l'étudiant à l'importanc ds aspcts humains dans la gstion ds organisations t à lui prmttr

Plus en détail

Conditions Générales de Vente des supports sans contact et des titres de transport délivrés par le réseau Transco

Conditions Générales de Vente des supports sans contact et des titres de transport délivrés par le réseau Transco o c s n a r Avc T iico! z t n o m ttiq u, i b v sa nou, pus sûr. c n a o c s n a Tr pus rapid, u q i t a r p pus Con éras d ditions gén vnt Conditions Généras d Vnt ds supports sans contact t ds titrs

Plus en détail

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit La Maion d Parnt n Bourgogn agrandit 20 chambr upplémntair n 2015 Un xtnion nécair pour adaptr t continur à répondr aux boin ociaux LA MAISON Un accuil t un hébrgmnt pour l famill t l patint Un ouvrtur

Plus en détail

Sommaire. qui sommes-nous. Nos grandes realisations. 4 Madagascar 5 Nous vivons nos valeurs 6 Telma en bref 8 La Gouvernance

Sommaire. qui sommes-nous. Nos grandes realisations. 4 Madagascar 5 Nous vivons nos valeurs 6 Telma en bref 8 La Gouvernance Chr Clint, Chr Partnair, Ctt anné, un fois d plus, grâc à votr confianc t à l implication d nos équips, l Group Tlma a réalisé un anné 2011 avc ds prformancs opérationnlls solids t un activité commrcial

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

SEPTEMBRE 2014 C EST AUSSI LA RENTRÉE DES PETITS ALBIGEOIS ALBI PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE QUATRE SPORTIFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE

SEPTEMBRE 2014 C EST AUSSI LA RENTRÉE DES PETITS ALBIGEOIS ALBI PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE QUATRE SPORTIFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE 175 SEPTEMBRE 2014 DOSSIER C EST AUSSI LA RENTRÉE DES PETITS ALBIGEOIS ALBI VILLE SPORTIVE QUATRE SPORTIFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE HISTOIRE & PATRIMOINE ALBI PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE édito

Plus en détail

La conduite après usage de cannabis et les jeunes

La conduite après usage de cannabis et les jeunes www.cclt.ca www.ccsa.ca Résumé thématiqu La conduit après usag d cannabis t ls juns L présnt résumé fait parti d'un séri d quatr documnts présntant un aprçu ds donnés scintifiqus actulls sur ls ffts d

Plus en détail

ces révolutions qui nous attendent Jeudi 23 octobre 2014 Bien assuré, on peut tout oser. programme

ces révolutions qui nous attendent Jeudi 23 octobre 2014 Bien assuré, on peut tout oser. programme Judi 23 octobr 2014 Bin assuré, on put tout osr. Kdg Businss school - campus Bordaux cs révolutions qui nous attndnt programm N ORIAS : 07 003 073 - WWW.ORIAS.FR RISQUES D ENTREPRISE - ASSURANCES DE PERSONNES

Plus en détail

Bureau de décision et de révision

Bureau de décision et de révision 2 Burau d décision t d révision 21 Rôl d'audincs 22 Décisions 30 janvir 2014 - Vol 11, n 4 8 21 RÔLES D AUDENCES RÔLE DES AUDENCES N 1 PARTES D Autorité ds marchés financirs (Girard t al) Danil Pharand

Plus en détail

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass [04 011 3.5 octobr 04] Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass Sommair Bass légals 3 Objctifs t prcips généraux 4 Invntair

Plus en détail

PIERRE PAPIER. Mission remplie pour les societes

PIERRE PAPIER. Mission remplie pour les societes Pays : ranc Périodicité : bimnsul at : 20 MAR/02 AR 15 Pag d l'articl : p.1,8,10,12 Journalist : Pélagi Trly Pag 1/7 PIERRE PAPIER Ls CPI tinnnt l cap n s'adaptant» L rndmnt ds CPI s maintint audssus ds

Plus en détail

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970*

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970* nous votr srvi lints orang.fr > spa lint 3970* vous souhaitz édr votr abonnmnt Orang Mobil Bonjour, Vous trouvrz i-joint l formulair d ssion d abonnmnt Orang Mobil à rtournr omplété t par vous-mêm t par

Plus en détail

magazine N 61 décembre 2011 Joyeuses fêtes Dossier : Fiscalité locale Vie économique : Animations commerciales Travaux : Plan neige

magazine N 61 décembre 2011 Joyeuses fêtes Dossier : Fiscalité locale Vie économique : Animations commerciales Travaux : Plan neige N 61 décmbr 2011 Joyuss fêts d Dossir : Fiscalité local Vi économiqu : Animations commrcials Travaux : Plan nig EDITORIAL SOMMAIRE VIE MUNICIPALE Ls tmps sont durs L an passé, l titr d c mêm éditorial

Plus en détail

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni Ls placmnts éthiqus : ntr défis t opportunités Patrick Barisan Sintsi a cura di Luisa Crisigiovanni L invstimnto socialmnt rsponsabil è un invstimnto ch tin conto sia di imprativi finanziari sia tici,

Plus en détail

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes Oic ds ponts t chaussés du canton d Brn Protction contr l bruit routir Ritrstrass 11, 3011 Brn 031 633 35 11 Fich tchniqu Fnêtrs insonorisants Mars 2014 4 édition Fich tchniqu sur ls nêtrs insonorisants

Plus en détail

Septembre/octobre 2014 n 66 : Le magazine de votre Communauté d agglomération «NOUS RESTONS VIGILANTS»

Septembre/octobre 2014 n 66 : Le magazine de votre Communauté d agglomération «NOUS RESTONS VIGILANTS» Sptmbr/octobr 2014 n 66 : L magazin votr Communauté d agglomération mtzmtropol.fr Mtz mag Métropol l LE MET Ls nouvautés la rntré Événmnts FIM & CO Rtrouvz Mtz Métropol au cours s grands rnz-vous l automn

Plus en détail

PAR. été 2014. Les Affaires Plus

PAR. été 2014. Les Affaires Plus s, nag un é m t st ds cs é étai n l i n na rb la c Pou r ls fi Et si amill. f gér -têt r sa ntr r s ifi cas onsidé ptit E sign c d m un nd PM ants. f a com? Qu an, n RD pris, mam SA ES a L p TE pa ET CH

Plus en détail

La nouvelle agence au service de l économie

La nouvelle agence au service de l économie l m a g a z i n N 46 FÉVRIER MARS AVRIL 2015 La nouvll agnc au srvic l économi PHILIPPE NOISETTE Trail Écuillé Licnciés t non licnciés, ils étaint près 2 000, l 13 écmbr rnir, à s élancr puis la cour u

Plus en détail