Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés?"

Transcription

1 Titrgs cidobsiqus d mélngs contnnt un spèc fort t un spèc fibl : succssifs ou simultnés? Introduction. L'étud d titrgs cidobsiqus d mélngs d dux ou plusiurs cids (ou bss) st un xrcic cournt [-]. Ls solutions considérés résultnt l plus souvnt soit du mélng d dux spècs fibls (dux cids ou dux bss), soit d l'ssocition d'un spèc fort t d'un spèc fibl. L qustion usullmnt bordé st lors cll d l succssivité ou d l simultnéité ds titrgs ds dux cidités ou bsicités. On put rpplr qu dns l cs du mélng d dux spècs fibls ssociés à dux p notés p t p, vc p < p, il st usullmnt démontré [,] qu l critèr p p > boutit u dosg succssif ds dux spècs, t donc à l constttion d'un équivlnc prtill xploitbl. Dns l cs d'un mélng d'un spèc fort vc un spèc fibl, il st prssnti qu ls grndurs thrmodynmiqus tlls ls constnts d'cidités, ou ls constnts d'équilibr ds réctions d titrg / [] sont à considérr fin d conclur qunt u crctèr succssif ds titrgs. Toutfois ucun critèr quntittif n'st ni démontré, ni présnté fin d conclur d fçon rigourus. Crtins collègus tndnt à "ppliqur" plus ou moins intuitivmnt l critèr étbli pour ls mélngs d'spècs fibls, n injctnt p = (corrspondnt à l'cid fort) pour ls mélngs d'cids, t p = (corrspondnt à l bs fort) pour ls mélngs d bss. Ct rticl trit d l démonstrtion d critèrs quntittifs prmttnt d conclur qunt à l succssivité ou simultnéité ds titrgs -métriqus d dux cids (ou bss), l un() fort() t l utr fibl n mélng.. Réction «totl» (quntittiv) Dns ct rticl tout réction cidobsiqu support ds titrgs sr bin ntndu considéré comm "totl". En notnt C l'ordr d grndur d l concntrtion ds réctifs nggés (spècs dosés t titrnts), l tblu résum ls conditions à rspctr fin qu tout réction d titrg soit ssimilbl à un réction "totl" [], pour un tmpértur d C.. Critèr générl d succssivité Il st générlmnt considéré [,] qu dux titrg d dux spècs n mélng sont succssifs, si t sulmnt si lorsqu l tux d'vncmnt du titrg d l prmièr spèc st d %, clui du titrg d l scond spèc st infériur à %. Dns c cs on constt usullmnt un équivlnc prtill rpérbl xpérimntlmnt, t donc nlytiqumnt xploitbl. En considérnt qu un spèc dvint négligbl u critèr d %. L. Lops / RNChimi /

2 Tblu : Critèrs d réction "totl" Constnt Titrg Réction d titrg d'équilibr Critèr d réction "totl" Acid fort / bs fort H O + + OH - = H O C > mol.l Acid fibl (AH) / bs fort AH + OH - = A - + H O (AH/A ) C > Bs fibl (B) / cid fort B + H O + = BH + + H O + (BH /B) C > Acid fibl (AH) / bs fibl (B) AH + B = A - + BH + (AH/A ) + (BH /B) >. Titrgs d'un mélng comportnt un cid fort t un cid fibl.. Titrg d'un mélng d'un cid fort t d'un cid fibl pr un bs fort Soit un solution contnnt un cid fort t un cid fibl AH d constnt d'cidité. Considérons l titrg d c mélng pr un bs fort. Envisgons l position du titrg, où un quntité d mtièr n ions hydroxyd égl à % d l quntité d mtièr n cid fort initilmnt présnt, été introduit. Notons C t C ls concntrtions formlls n cid fort t n cid fibl, dns ctt solution, près mélng ds réctifs t vnt tout réction chimiqu. L solution équivlnt [] résultnt du tritmnt du trnsfrt d protons ntr ls spècs forts, conduit à un solution tll qu [H O + ] = - C t [AH] = C. Rjoutons l'hypothès usullmnt stisfit lors d titrgs clssiqus (solutions rltivmnt concntrés) C > lors l réction prépondérnt (RP) d l solution équivlnt st l solvolys d l'cid fibl [], t l concntrtion n bs conjugué A - put-êtr évlué n procédnt à un tblu d'vncmnt sur ctt RP AH + H O = H O + + A - initil C - C équilibr C -x - C + x x L'ppliction d l rltion d Guldbrg t Wg à ct équilibr fournit Ct rticl tritnt ds solutions quuss, fin d'llégr ls écriturs, ls indics précisnt l étt d référnc thrmodynmiqu "(q)" t "(l)" n sont ps mntionnés. Dns c documnt, nous dévlopprons ls ctivités ds solutés dns l'échll ds concntrtions, n supposnt ls cofficints d'ctivité (γ) prochs d l'unité. D plus, fin d'llégr ls écriturs nous mploirons l nottion usull simplifié i = C i qui présuppos qu touts ls concntrtions sont implicitmnt xprimés n mol.l -. D'où l'bsnc d trm C dns ls écriturs. L. Lops / RNChimi /

3 soit = x( C + x) C x x + ( - C + ) C = () () L concntrtion [A - ] st donc l rcin positiv du polynôm : ( C + ) + ( C+ ) + C x = () t l trduction du critèr d succssivité précédmmnt énoncé fournit ( C+ ) + ( C+ ) + C x = < C () soit ( C + ) + C <, C + ( C + ) d'où ( C + ) + C < (, C ) + ( C + ) + (, C )( C + ) soit < (C + C ) + c qui conduit u critèr d titrgs succssifs rigourux C + C > () qui put êtr "simplifié", n proposnt un rrondi, n C + C > () Ainsi, il put êtr démontré un critèr d titrgs succssifs dns l cs d'un mélng d'un cid fort t d'un cid fibl titrés pr un solution d bs fort. C critèr st fonction à l fois ds concntrtions ds dux typs d'cids présnts, t d l forc d l'cid fibl vi l constnt d l réction d solvolys. Ctt rltion montr qu'un tl mélng possèd un équivlnc prtill rmrqubl si t sulmnt si : l concntrtion totl n cids st rltivmnt (suffismmnt) élvé t/ou L. Lops / RNChimi /

4 l'cid fibl st rltivmnt "fibl" On put rmrqur qu c critèr st loin d l sul sélction bsé sur l comprison ds constnts d'équilibr ds réctions d titrg d l'cid fort (/ ) t d l'cid fibl ( / ) []. L'importnc du fctur concntrtion st églmnt à notr. Ctt démonstrtion étblit qu l'ppliction plus ou moins "intuitiv" du critèr corrspondnt ux mélngs d'cids fibls (boutissnt à l conclusion qu suls ls cids fibls ssociés à un p supériur à ) n'st ps vlid. Toutfois ll prmt d mttr n évidnc l difficulté d dissocir ls titrgs d'un cid fibl rltivmnt "fort" t d'un cid fort. Ls figurs, t présntnt ds xmpls d titrgs simulés pr l logicil Dozzzquux [] vrsion.. Ls figurs t prmttnt d mttr n évidnc l'influnc du fctur concntrtion (cf rltion ()) fin d svoir si ls titrgs ds dux spècs sont succssifs ou simultnés. L figur illustr d plus l possibilité d titrr un cid rltivmnt "fort" isolémnt d l'cid fort à condition d trvillr à d forts concntrtions. L mis n prllèl ds figurs t prmt d visulisr l'impct d l forc d l'cid fibl, vi son (cf rltion ()), à concntrtion constnt. Ls courbs d distribution illustrnt bin, pour chqu titrg l simultnéité ou l succssivité ds dosgs. Trcé du suivi -métriqu n fonction du volum d soud vrsé (V b ) ; Trcé d l distribution n cid fibl AH titré (frction molir x AH ) n fonction d V b ; Trcé d l distribution n bs conjugué A - (frction molir x A- ) n fonction d V b ; Trcé d n H+ /CE n fonction d V b - n H+ /CE x AH x A- V b (ml) Pris d'ssi : Concntrtion n cid fort t n cid fibl C =, M ; E =, ml ; Solution titrnt : concntrtion n soud C =, M ; p =, ; C = C =, M soit C + C =, >, = Figur : Titrg d'un solution contnnt d l'cid chlorhydriqu t d l'cid méthnoïqu rltivmnt concntrés pr un solution d soud Modélistion rélisé sns tnir compt ds évntuls complxs NHCOO (q) t N(HCOO) - (q) []. On utilis l brévition M : mol.l -. L. Lops / RNChimi /

5 Trcé du suivi -métriqu n fonction du volum d soud vrsé (V b ) ; Trcé d l distribution n cid fibl AH titré (frction molir x AH ) n fonction d V b ; Trcé d l distribution n bs conjugué A - (frction molir x A- ) n fonction d V b ; Trcé d n H+ /CE n fonction d V b n H+ /CE x AH x A- V b (ml) Pris d'ssi : Concntrtion n cid fort t n cid fibl C =, mm; E =, ml ; Solution titrnt : concntrtion n soud C =, mm ; p =, ; C = C =, mm soit C + C =, <, = Figur : Titrg d'un solution contnnt d l'cid chlorhydriqu t d l'cid méthnoïqu rltivmnt dilués pr un solution d soud Trcé du suivi -métriqu n fonction du volum d soud vrsé (V b ) ; Trcé d l distribution n cid fibl AH titré (frction molir x AH ) n fonction d V b ; Trcé d l distribution n bs conjugué A - (frction molir x A- ) n fonction d V b ; Trcé d n H+ /CE n fonction d V b n H+ /CE x AH x A- V b (ml) Pris d'ssi : Concntrtion n cid fort t n cid fibl C =, mm; E =, ml ; Solution titrnt : concntrtion n soud C =, mm ; p =, ; C = C =, mm soit C + C =, >, - = Figur : Titrg d'un solution contnnt d l'cid chlorhydriqu t d l'cid hypochlorux pr un solution d soud Modélistion rélisé sns tnir compt ds évntuls complxs NHCOO (q) t N(HCOO) - (q) []. L. Lops / RNChimi /

6 .. Titrg d'un mélng d'un cid fort t d'un cid fibl pr un bs fibl Soit un solution contnnt un cid fort t un cid fibl AH, ssocié à l constnt d'cidité. Considérons l titrg (pu usul, mis nvisgbl) d c mélng pr un bs fibl B, d constnt d'cidité '. Envisgons l position du titrg, où un quntité d mtièr n bs B égl à % d l quntité d mtièr n cid fort initilmnt présnt, été introduit. Notons C t C ls concntrtions formlls n cid fort t n cid fibl, dns ctt solution, près mélng ds réctifs t vnt tout réction chimiqu. L solution équivlnt [] résultnt du tritmnt du trnsfrt d protons ntr l'cid fort t l bs titrnt, conduit à un solution tll qu [H O + ] = - C, [AH] = C t [BH + ] =, C. Rjoutons l'hypothès usullmnt stisfit lors d titrgs impliqunt ds solutions rltivmnt concntrés C > insi qu'un bs titrnt rltivmnt "fort" (i cid conjugué BH + nttmnt plus fibl qu l'cid dosé AH) C > ', C lors l réction prépondérnt (RP) d l solution équivlnt st églmnt l solvolys d l'cid fibl AH [], t l concntrtion n bs conjugué A - put-êtr évlué n procédnt à un tblu d'vncmnt sur ctt RP AH + H O = H O + + A - initil C - C équilibr C -x - C + x x Cci boutit u mêm tritmnt qu'u prgrph., t conduit à l'étblissmnt du critèr ()/().. Titrgs d'un mélng comportnt un bs fort t un bs fibl... Titrg d'un mélng d'un bs fort t d'un bs fibl pr un cid fort. Soit un solution contnnt un bs fort t un bs fibl B, ssocié à l constnt d'cidité. Considérons l titrg d c mélng pr un cid fort. Envisgons l position du titrg, où un quntité d mtièr n ions oxonium égl à % d l quntité d mtièr n bs fort initilmnt présnt, été introduit. Notons C t C ls concntrtions formlls n bs fort t n bs fibl, dns ctt solution, près mélng ds réctifs t vnt tout réction chimiqu. L solution équivlnt [] résultnt du tritmnt du trnsfrt d protons ntr ls spècs forts, conduit à un solution tll qu [OH - ] = - C t [B] = C. L. Lops / RNChimi /

7 Trcé du suivi -métriqu n fonction du volum d'cid chlorhydriqu vrsé (V ) ; Trcé d l distribution n bs fibl B titré (frction molir x B ) n fonction d V ; Trcé d l distribution n cid conjugué BH + (frction molir x BH+ ) n fonction d V ; Trcé d n OH- /CE n fonction d V n OH- /CE V (ml) Pris d'ssi : Concntrtion n bs fort t n bs fibl C =, M; E =, ml ; Solution titrnt : concntrtion n cid chlorhydriqu C =, M ; p =, ; C = C =, M soit C + C = >, = / Figur : Titrg d'un solution contnnt d l soud t d l triméthylmin rltivmnt concntrés pr un solution d'cid chlorhydriqu x B x BH+ Rjoutons l'hypothès usullmnt stisfit lors d titrgs clssiqus (solutions rltivmnt concntrés) C > lors l réction prépondérnt (RP) d l solution équivlnt st l protontion d l bs fibl [], t l concntrtion n cid conjugué BH + put-êtr évlué n procédnt à un tblu d'vncmnt sur ctt RP B + H O = OH - + BH + / initil C - C équilibr C -x - C + x x L' ppliction d l rltion d Guldbrg t Wg à ct équilibr fournit x( C + x) = C x (') Modélistion rélisé sns tnir compt ds pirs d'ions NCl (q) t NOH (q) []. L. Lops / RNChimi /

8 Trcé du suivi -métriqu n fonction du volum d'cid chlorhydriqu vrsé (V ) ; Trcé d l distribution n bs fibl B titré (frction molir x B ) n fonction d V ; Trcé d l distribution n cid conjugué BH + (frction molir x BH+ ) n fonction d V ; Trcé d n OH- /CE n fonction d V n OH- /CE V (ml) Pris d'ssi : Concntrtion n bs fort t n bs fibl C =, mm; E =, ml ; Solution titrnt : concntrtion n cid chlorhydriqu C =, mm ; p =, ; C = C =, mm soit C + C =, <, = / x B x BH+ Figur : Titrg d'un solution contnnt d l soud t d l triméthylmin rltivmnt dilués pr un solution d'cid chlorhydriqu rltion nlogu à l rltion (), qui boutit rigourusmnt u critèr C + C > (') "simplifibl" n proposnt un rrondi, n C + C > (') Rltions équivlnts u coupl ()/(), dépndnts ds concntrtions n spècs dosés (fibl t fort), t d l forc d l bs fibl titré vi l constnt d l'équilibr d protontion /. Ctt rltion montr ici églmnt qu'un tl mélng possèd un équivlnc prtill rmrqubl si t sulmnt si : l concntrtion totl n bss st rltivmnt (suffismnt) élvé t/ou l bs fibl st rltivmnt "fibl" Modélistion rélisé sns tnir compt ds pirs d'ions NCl (q) t NOH (q) []. L. Lops / RNChimi /

9 L'importnc du fctur concntrtion st à notr. Ctt démonstrtion étblit qu l'ppliction plus ou moins "intuitiv" du critèr corrspondnt ux mélngs d'spècs fibls (boutissnt à l conclusion qu suls ls bss fibls ssociés à un p supériur à ) n'st ps vlid. Toutfois ll prmt d mttr n évidnc l difficulté d dissocir ls titrgs d'un bs fibl rltivmnt "fort" t d'un bs fort. Trcé du suivi -métriqu n fonction du volum d'cid chlorhydriqu vrsé (V ) ; Trcé d l distribution n bs fibl B titré (frction molir x B ) n fonction d V ; Trcé d l distribution n cid conjugué BH + (frction molir x BH+ ) n fonction d V ; Trcé d n OH- /CE n fonction d V n OH- /CE V (ml) Pris d'ssi : Concntrtion n bs fort t n bs fibl C =, mm; E =, ml ; Solution titrnt : concntrtion n cid chlorhydriqu C =, mm ; p =, ; C = C =, mm soit C + C =, >, = / x B x BH+ Figur : Titrg d'un solution contnnt d l soud t d l'hypochlorit d sodium pr un solution d'cid chlorhydriqu Ls figurs, t présntnt ds xmpls d titrgs simulés pr l logicil Dozzzquux [] vrsion.. Ls figurs t prmttnt d mttr n évidnc l'influnc du fctur concntrtion (cf rltion (')) fin d svoir si ls titrgs ds dux spècs sont succssifs ou simultnés. L figur illustr d plus l possibilité d titrr un bs rltivmnt "fort" isolémnt d l bs fort à condition d trvillr à ds concntrtions rltivmnt élvés. L mis n prllèl ds figurs t prmt d visulisr l'impct d l forc d l bs fibl, vi l constnt d l réction d protontion / (cf rltion (')), à concntrtion constnt. Ls courbs d distribution illustrnt bin, pour chqu titrg l simultnéité ou l succssivité ds dosgs... Titrg d'un mélng d'un bs fort t d'un bs fibl pr un cid fibl Soit un solution contnnt un bs fort t un bs fibl B, ssocié à l constnt d'cidité. Considérons l titrg d c mélng (pu usul, mis nvisgbl) pr un cid fibl AH, d constnt d'cidité '. Envisgons l position du titrg, où un quntité d mtièr n cid AH égl à % d l quntité d mtièr n bs fort initilmnt présnt, été introduit. Notons C t C ls concntrtions formlls n bs fort t n bs fibl, dns Modélistion rélisé sns tnir compt ds pirs d'ions NCl (q) t NOH (q) []. L. Lops / RNChimi /

10 ctt solution, près mélng ds réctifs t vnt tout réction chimiqu. L solution équivlnt [] résultnt du tritmnt du trnsfrt d protons ntr l bs fort t l'cid titrnt, conduit à un solution tll qu [OH - ] = - C, [B] = C t [A - ] =, C. Rjoutons l'hypothès usullmnt stisfit lors d titrgs impliqunt ds solutions rltivmnt concntrés C > insi qu'un cid titrnt rltivmnt "fort" (i bs conjugué A - nttmnt plus fibl qu l bs dosé B) C >, C ' lors l réction prépondérnt (RP) d l solution équivlnt st églmnt l protontion d l bs fibl B [], t l concntrtion n cid conjugué BH + put-êtr évlué n procédnt à un tblu d'vncmnt sur ctt RP B + H O = OH - + BH + / initil C - C équilibr C -x - C + x x Cci boutit u mêm tritmnt qu'u prgrph., t conduit à l'étblissmnt du critèr (')/('). Conclusion Ct rticl été l'occsion d démontrr ds critèrs quntittifs prmttnt d conclur à l succssivité ou à l simultnéité du titrg -métriqus d dux cids (t d dux bss), l'un() fibl t l'utr fort() n mélng. Un critèr pplicbl à l mjorité ds titrgs clssiqus (solutions rltivmnt concntrés n spèc fibl t bs titrnt suffismmnt fort) impliqunt un mélng d'un spèc fort t d'un spèc fibl, été démontré. Il mt n évidnc l doubl nécssité d tnir compt à l fois ds concntrtions ds dux spècs dosés, insi qu d l "forc" d l'spèc fibl titré. Ls résultts étblis ici sont résumés dns l tblu ci-dssous. Bin évidmmnt, ils présupposnt qu ls trnsfrts d protons supports ds titrgs soint ssimilbls à ds réctions totls. Notons qu cs critèrs ont été étblis sur l bs d concntrtions C t C près jout forml du réctif titrnt t vnt tout trnsformtion chimiqu. Toutfois, dns l but d conclur rpidmnt, t pour ds cs usuls où l'spèc titrnt st d concntrtion similir (impct d l dilution ssz fibl), on put dns un prmir tmps utilisr l'xprssion d cs critèrs n injctnt n liu t plc d C t C, un ordr d grndur ds concntrtions ds spècs dns l solution à dosr. L. Lops / RNChimi /

11 Tblu : Critèrs d titrg succssifs pour ds dosgs cidobsiqus d'un mélng contnnt un spèc fort t un spèc fibl Titrg d'un Pr un solution solution contnnt cid fort t d'un bs fort cid fibl (ou fibl) bs fort t d'un cid fort bs fibl (ou fibl) Critèr rigourux d Critèr succssivité "simplifié" Rmrqus C + C > C + C > C : concntrtion n spèc fort titré C : concntrtion n C + C > C + C > spèc fibl titré : constnt d'cidité rltiv à l'spèc fibl titré Rmrcimnts. J'xprim ms sincèrs rmrcimnts à Xvir Btill, micl révisur d c documnt. Bibliogrphi / Ntogrphi. [] GRÉCIAS P. Chimi èr nné PCSI. Pris : Lvoisir,. [] DURUPTHY A., CASALOT A., JAUBERT A. t MESNIL C. Chimi II èr nné PCSI. Hchtt,. [] VERGNES M., GILLES A. Dosgs -métriqus : Méthod grphiqu d détrmintion du point d'équivlnc : méthod d GRAN. Bull. Un. Phys., mi, vol., p. -. [] PETITJ., SOURISSEAU J. Dosgs d mélngs d'cids. Bull. Un. Phys., juin, vol. (), p. -. [] LOPES L. Réctions "totls" n solution quus. Bull. Un. Phys., mrs, vol., p. -. [] LOPES L. Méthod d l réction prépondérnt : proposition d'un pproch quntittiv systémtisé. Bull. Un. Phys., mi, vol., p. -. Disponibl sur intrnt : <URL : [] BIANSAN J.-M. Logicil Dozzzquux, vrsion.. Disponibl sur intrnt : L. Lops / RNChimi /

Ludovic LOPES. Lycée Léonard de Vinci - 62228 Calais Cedex

Ludovic LOPES. Lycée Léonard de Vinci - 62228 Calais Cedex U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 1 Méthode de l réction prépondérnte : proposition d une pproche quntittive systémtisée pr Lycée Léonrd de Vinci - 62228 Clis

Plus en détail

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états Rffinmnt d modèls comportmntux UML, vérifiction ds rltions d implnttion t d xtnsion sur ls mchins d étts Thoms Lmolis Ann-Lis Couris Hong-Vit Luong févrir 2009 1 Motivtions L dévloppmnt d SLP (SIS ---

Plus en détail

Tour de refroidissement

Tour de refroidissement TP N7 Tour d rfroidimnt ENSEEIHT 2, ru Chrl CAMICHEL B.P. 7122 31071 TOULOUSE Cdx 7 FRANCE (33) 05 61 58 82 00 (33) 05 61 62 09 76 Tour d rfroidimnt Dn l cycl d l pur, l fluid à l étt d pur n orti d l

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation Influence du milieu d étude sur l ctivité (suite) Inhibition et ctivtion Influence de l tempérture Influence du ph 1 Influence de l tempérture Si on chuffe une préprtion enzymtique, l ctivité ugmente jusqu

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

De l atome à la molécule organique

De l atome à la molécule organique hpitr 1. D l tom à l molécul orgniqu bjctifs I Rppl : Atoms, vlnc, molécul 1) Ls élémnts concrnés 2) Ls moléculs à bs d crbon II Structur t rprésnttions ds moléculs orgniqus 1) Formuls ds composés orgniqus

Plus en détail

Tableau Economique and business cycle analysis in the works of Marschak, Frisch and Leontief

Tableau Economique and business cycle analysis in the works of Marschak, Frisch and Leontief MPRA Munich Prsonl RPEc Archiv Tblu Economiqu nd businss cycl nlysis in th works of Mrschk, Frisch nd Lontif Amnr Akhbbr Univrsity of Lusnn, Univrsité Pris 1 Pnthéon-Sorbonn, Cntr Wlrs-Prto 1. Sptmbr 2011

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn)

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn) Chpitre 7 Primitives et Intégrles 7. Primitive d une fonction Soit f une fonction définie sur un intervlle K de R. On ppelle primitive de f, une fonction F dont l dérivée est f : F (x) = f(x). On note

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche.

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche. Estimtion de l incertitude de l mesure : Appliction à l incertitude sur le clcul de l concentrtion d EDTA lors de l détermintion de l dureté d une eu nturelle Pour cette démrche, nous nous ppuierons sur

Plus en détail

Fonction logarithme exercices corrigés

Fonction logarithme exercices corrigés Trminal S Fonctions Logarithms Vrai-Fau Fonction ln, EPF 6 Equation, Franc 4 4 Dérivés t ln 4 5 Primitivs t ln 6 Calcul d limits 5 6 7 Résolution (in)équations 7 8 Avc ROC 8 9 Dérivation t ncadrmnt 9 Fonction+équation,

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Algorithmes gloutons

Algorithmes gloutons Alorithms loutons L prinip l lorithm louton : ir toujours un hoix lolmnt optiml ns l spoir qu hoix mènr à un solution lolmnt optiml. Éypt On ppll rtion éyptinn un rtion l orm n v n N.. Soint t ux ntirs

Plus en détail

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr Automtes temporisés Aml El Fllh Seghrouchni Aml.Elfllh@lip6.fr Pln Introduction Définition d un utomte temporisé Composition d utomtes temporisés Automtes hybrides Conclusion Le problème à résoudre monde

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T Efft d l échantillonnag t d la troncation sur l spctr d un signal Ls signaux réls utilisés n physiqu sont d plus n plus souvnt traités d façon numériqu. Pour cla, il st nécssair d échantillonnr l signal.

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

SESSION 2013 MPIN007! INFORMATIQUE. Durée : 3 heures!

SESSION 2013 MPIN007! INFORMATIQUE. Durée : 3 heures! SESSION 2013 MPIN007 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP " INFORMATIQUE Durée : 3 heures " N.B. : Le cndidt ttcher l plus grnde importnce à l clrté, à l précision et à l concision de l rédction. Si un cndidt

Plus en détail

LE CHAMP ÉLECTRIQUE EN RÉGIME STATIONNAIRE.

LE CHAMP ÉLECTRIQUE EN RÉGIME STATIONNAIRE. LE CHA ÉLECTRIQUE STATIONNAIRE LE CHA ÉLECTRIQUE EN RÉGIE STATIONNAIRE On ppll chmp élctosttiqu un chmp dû à ds chgs sttiqus, los qu'on pl d chmp élctiqu sttionni pou un distibution d chgs n dépndnt ps

Plus en détail

TRESORERIE GENERALE DU MAROC

TRESORERIE GENERALE DU MAROC TRESORERIE GENERALE DU MAROC INSTRUCTION C1 SUR LA COMPTABILITE DENIERS DES RECETTES PERCEPTIONS ET PERCEPTIONS : S O M M A I R E TITRE I NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES EN DENIERS - Sction

Plus en détail

Problèmes de courant continu

Problèmes de courant continu Captur résistif d tmpératur Probèms d courant continu Variation d a résistanc d un thrmistanc n fonction d a tmpératur a résistanc R d un thrmistanc, formé d un matériau smi-conductur, vari avc a tmpératur

Plus en détail

Calcul du ph d'une solution aqueuse

Calcul du ph d'une solution aqueuse Calcul du ph d'une solution aqueuse 1. Inventaire non exhaustif des acides et bases Acides Halogénures d'hydrogène HX : acides fluorhydrique HF faible, chlohydrique HCl, bromhydrique HBr, et iodhydrique

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION Cnit Nom* Prénom(s)* Dt nissn Typ lin Numéro l lin Pys l lin 1 Détil u vol Dt u vol Typ vion Clss Quliition Immt. Déprt Itinérir 2 Inormtions

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing Inclur l vidéo comm lvir d s strtégi mrkting 2motion.com Stphni Prot, Dirctric Adjoint, 2motion sprot@2motion.com Strtégi mrkting Un strtégi mrkting s définit comm un pln d ctions coordonnés miss n ouvr

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT Société : COCHEBAT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Srvic CLT Division HTO -FL/CR Dat 2006 N affair : Clint sul Vrsion 1

Plus en détail

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne Mots clés : Constante d acidité, pka, domaine de prédominance, addition d une solution dans une autre, variation du ph. Objectif : découvrir le pouvoir tampon par des additions, avancer vers le dosage

Plus en détail

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel L - Mth Stt Cours de Mthémtique - Sttistique Clcul Mtriciel F. SEYTE : Mître de conférences HDR en sciences économiques Université de Montpellier I M. TERRZ : Professeur de sciences économiques Université

Plus en détail

3- Les taux d'intérêt

3- Les taux d'intérêt 3- Les tux d'intérêt Mishkin (2007), Monnie, Bnque et mrchés finnciers, Person Eduction, ch. 4 et 6 Vernimmen (2005), Finnce d'entreprise, Dlloz, ch. 20 à 22 1- Mesurer les tux d'intérêt comprer les différents

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

Les pierres angulaires d un avenir meilleur

Les pierres angulaires d un avenir meilleur Ls pirrs angulairs d un avnir millur XELLA propos plusiurs solutions d murs innovants qui s inscrivnt parfaitmnt dans la tndanc d constructions pu énrgivors t qui sont prêts pour 2020. Photo couvrtur:

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

Etude du couplage d un distillateur solaire avec un capteur plan

Etude du couplage d un distillateur solaire avec un capteur plan Rvu ds Enrgis Rnouvlabls ICRESD-07 Tlmcn (2007) 179 186 Etud du couplag d un distillatur solair avc un captur plan Z. Haddad *, A. Chakr t N. Boukrzaza Laboratoir d Physiqu Enrgétiqu, Univrsité Mntouri,

Plus en détail

Logique : Véhicule hybride Toyota Prius (centrale PSI 07)

Logique : Véhicule hybride Toyota Prius (centrale PSI 07) Scincs d l Ingéniur Lgiqu : Véhicul hybrid Tyta Prius (cntral PSI 07) Intrductin : Dans l cntxt actul d écnmi ds énrgis fssils t d réductin ds émissins d gaz ncifs, l systèm d prpulsin hybrid cnstitu un

Plus en détail

Exercice 1 : Le trébuchet (5,5 points) Étude du mouvement du projectile après libération. Caractéristiques de la poussée d'archimède P A

Exercice 1 : Le trébuchet (5,5 points) Étude du mouvement du projectile après libération. Caractéristiques de la poussée d'archimède P A Eercice 1 : Le trébuchet (5,5 points) Étude du mouvement du projectile après libération H v α P P g Figure 1. Tir a trébuchet O 1. Caractéristiques du poids P : - direction: verticale - sens: vers le bas

Plus en détail

Electromagne tisme 2 : Induction

Electromagne tisme 2 : Induction Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

2.1 L'automate minimal

2.1 L'automate minimal CH.2 Minimistion 2.1 L'utomte miniml 2.2 L'lgorithme de minimistion Automtes ch2 1 2.1 L'utomte miniml Le lngge L définit sur Σ* l reltion d'équivlence R L : x R L y ssi ( z, xz L yz L). L'AFD M définit

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

11-575BRN 2015-01-27. A-080 Plan d'implantation. www.tla-architectes.com. t: 450.473.9949 f: 450.473.9903 e: inforn@tla-architectes.

11-575BRN 2015-01-27. A-080 Plan d'implantation. www.tla-architectes.com. t: 450.473.9949 f: 450.473.9903 e: inforn@tla-architectes. Remplacement portes et fenêtres 09 & rue Bélanger, Ste-Thérèse, Québec -BRN 0-0- Émission pour Soumission Table s matières -00 Légen -080 Plan d'implantation 09 rue Bélanger -00 Plan rez chaussée - proposé

Plus en détail

. Ces deux circuits produisent donc chacun un champ magnétique, noté B r 1. . Le terme entre parenthèse étant indépendant de I

. Ces deux circuits produisent donc chacun un champ magnétique, noté B r 1. . Le terme entre parenthèse étant indépendant de I LP 9 Systè d dux circuits fiifors dns 'pproxition ds régis qusi sttionnirs: Inductnc propr, inductnc utu Aspcts énrgétiqus Introduction: Nous vons étué précédnt phénoèn d'induction, t nous vons vu qu cui-ci

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

Céline Arnold, Michèle Lelièvre*

Céline Arnold, Michèle Lelièvre* Dossir L nivau d vi ds prsonns âgés d 1996 à 2009 : un progrssion moynn n lign avc cll ds prsonns d âg actif, mais ds situations individulls t générationnlls plus contrastés Célin Arnold, Michèl Llièvr*

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE Sssion 200 Brvt d Tchnicin Supériur CONTRÔLE INDUSTRIEL t RÉGULATION AUTOMATIQUE U4 Instrumntation t Régulation Duré : 3 hurs Cofficint : 4 L utilisation d un calculatric réglmntair st autorisé. Calculatric

Plus en détail

Transmetteur vocal SD1+

Transmetteur vocal SD1+ MANUEL D UTILISATION ET DE PROGRAMMATION Transmttur vocal SD1+ MANUEL D UTILISATION ET DE PROGRAMMATION Parfait sécurité ds logmnts d habitation, maisons t locaux d ntrpriss C manul d utilisation st particulir

Plus en détail

DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL

DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL Première Distnces de l Terre à l Lune et u Soleil Pge 1 TRAVAUX DIRIGES DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL -80 II ème siècle p J-C 153 1609 1666 1916 199 ARISTARQUE de Smos donne une mesure de

Plus en détail

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75 Elémnts d toitur n éton (TT) Willy Nassns 75 Dscription énéral Pourquoi choisir ls lmnts d toitur n éton s élémnts d toitur n éton précontraint sont formés par 3 nrvurs spacés d 800 mm d ax n ax, rliés

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / ssocitions Loi du 1 er juillet 1901, reltive u contrt d ssocition Nom de l ssocition : Dte limite de retour des dossiers / 31 jnvier 2016 Pr courrier : Mirie de

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Industrie, Agriculture, Habitat, Tertiaire

Industrie, Agriculture, Habitat, Tertiaire Méthodologie pour les projets réduisnt l consommtion de combustibles fossiles dns une instlltion préexistnte de production d énergie thermique pour chuffge, pr optimistion de l gestion de l production.

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

ANALYSE NUMERIQUE DES PROFILS DE TEMPERATURE ET DE FLUX : APPLICATION AU CONTROLE NON DESTRUCTIF

ANALYSE NUMERIQUE DES PROFILS DE TEMPERATURE ET DE FLUX : APPLICATION AU CONTROLE NON DESTRUCTIF Jun 21 Phy. Chm. w 2 (21) 49-53 AALYS UMRIQU DS PROFILS D TMPRATUR T D FLUX : APPLICATIO AU COTROL O DSTRUCTIF A. Obbdi, S. Blttr *, S. Shnoun, A. Tmiri Lbortoir nrgétiqu t tritmnt du ignl U.F.R Intrumnttion

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Les ressources du PC

Les ressources du PC Modul 2 Ls rssourcs du PC Duré : 2h (1 séanc d 2h) Ctt séanc d dux hurs suit l ordr du référntil d compétncs du portfolio rattaché à c modul (v. portfolio du modul 2). Votr ordinatur PC st un machin composé

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s Vnt à distanc t -commrc t a h c a d s t n m t r Ls compo in A l d s g a n é m d s Edition 2011 rc t d Indu Chambr d Comm stri d l Ain Obsrvat oir du Commrc Vnt à distanc t -commrc énags d l Ain, m s d

Plus en détail

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES A. NAAMANE La Mécatroniqu Ls bond graphs Pourquoi? Outil d modélisation prformant ; Prmt d bin comprndr ls transfrts d puissanc ; Put

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude Résrvtions pour l pos sols rrlés LOCAUX INTÉRIEURS À FAIBLES SOLLICITATIONS P2-P3 (sns siphon sol) ET SOLS EXTÉRIEURS (lon, loggi, trrss) Crrlg sur plnhr huffnt u hu typ A slon DTU 65.14-P1 f 1 g 2 Ini

Plus en détail

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x

Plus en détail

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat I. Solutions acides faibles 1.1. Observation Le ph d une solution d acide éthanoïque CH 3 COOH de concentration molaire c A = 10 2 mol/l est égale à 3,4. 1.2. Interprétation

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

Montage n 23 Expériences utilisant des "solutions tampons".

Montage n 23 Expériences utilisant des solutions tampons. Montage n 23 Expériences utilisant des "solutions tampons". Introduction Une solution tampon est une solution dont le ph ne varie pas ou peu : Par ajout modéré d acide Par ajout modéré de base Par dilution

Plus en détail

Chapitre 2 Les automates finis

Chapitre 2 Les automates finis Chpitre 2 Les utomtes finis 28 2.1 Introduction Automtes finis : première modélistion de l notion de procédure effective.(ont ussi d utres pplictions). Dérivtion de l notion d utomte fini de celle de progrmme

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

2. Formules d addition.

2. Formules d addition. IX. Trigonométrie 1. Rppels 1.1 Définitions : Dns le cercle trigonométrique C ( O, 1 ), si nous fixons un point P correspondnt à un ngle d mplitude nous vons défini : = bscisse du point P sin = ordonnée

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Partie 4 : La monnaie et l'inflation

Partie 4 : La monnaie et l'inflation Prtie 4 : L monnie et l'infltion Enseignnt A. Direr Licence 2, 1er semestre 2008-9 Université Pierre Mendès Frnce Cours de mcroéconomie suite 4.1 Introduction Nous vons vu dns l prtie introductive que

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail