Chapitre 6: Graphes eulériens et hamiltoniens

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 6: Graphes eulériens et hamiltoniens"

Transcription

1 CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS 36 Cpitr 6: Grps ulérins t miltonins 6.1 Introution t ls prmièrs éinitions Introution L t nissn l téori s rps put êtr ixé à l'nné L'istoir ront qu ls itnts Könisr n Pruss (mintnnt C Klininr n Russi) souitint svoir s'il xistit un moyn prtir z soi, mpruntr tous ls 7 ponts, un ois t un sul, t rvnir ns s mur. A D Lonr Eulr, mtémtiin âlois, montr qu 'étit impossil t ut mné B pour l à introuir ls prmirs ruimnts téori s rps, ont ll yl ulérin qui v êtr éini i-ssous. Rppls Un min st un suit sommts rliés pr s rêts. Un yl st un min rmé. Déinitions Un min ulérin st un min ns l rp qui pss pr touts ls rêts just un sul ois. Si min st rmé, on prlr yl ulérin. Un min miltonin st un min ns l rp qui pss pr tous ls sommts un t un sul ois. Si min st rmé (i.. il xist un rêt rlint l sommt éprt u sommt 'rrivé), on prlr yl miltonin. Un rp st it miltonin s'il possè un yl miltonin. Un rp st it ulérin s'il possè un yl ulérin. Exmpl: min ulérin: ps yl ulérin min miltonin: ---- yl miltonin: ---- Exri 70 À Klininr, il y ujour'ui ux ponts plus qu ls spt qui ont été onstruits u XVIII sièl. Cs ux nouvux ponts ont l jontion rsptivmnt ntr ls réions B t C t ls réions B t D. Est-il possil à un promnur trvrsr ls nu ponts Klininr un ois sulmnt t rvnir à son point éprt? Option spéiiqu JtJ 2012

2 CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS 37 Exri 71 Prmi ls rps suivnts, lsquls ontinnnt un min ulérin ou min miltonin? Prmi ux-i, lsquls sont s rps ulérins ou rps miltonins. ) ) ) Exri 72 On ispos 'un il r 120 m. ) Est- possil préprr un rss u 10 m ôté sns oupr l il? ) Si non, omin oups isux ut-il ir u minimum? Exri 73 On onsièr s ominos ont ls s sont numérotés à l i ux irs oisis ntr 1 t 6. On préis qu il n y jmis ux ominos intiqus. ) En xlunt ls ominos ouls (2 ois l mêm ir), omin ominos ispos-t-on? ) Put-on rrnr s ominos çon à ormr un oul rmé (n utilisnt l rèl itull ontt ntr ls ominos). ) Si l'on prn mintnnt s ominos ont ls s sont numérotés 1 à n, st-il toujours possil ls rrnr çon à ormr un oul rmé? ) Pourquoi n'st-il ps néssir onsiérr ls ominos ouls? L jun ill ux ominos 'Alrt Ankr Ls ominos sont à l'oriin un moiition inois u ju és inin. L é inin st onnu n Europ omm é à six s ; il étit utilisé n In notmmnt pour l Cturn, l'un s nêtrs u ju 'é. Ls Cinois ont trnsormé s és n piès plts révrsils rprésntnt s points. En énérl, l nomr points v 0 à 6, mis on trouv s vrints llnt 0 à 9, 0 à 12, 0 à 15 t 0 à 18. L mot «omino» provinrit l similitu ntr ls piès u ju (rto ln, vrso noir) t l'it s rliiux ominiins (lqul st ln, mis put êtr rouvrt 'un p noir srvnt mntu). Option spéiiqu JtJ 2012

3 CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS Conitions néssirs t suisnts pour l'xistn yls ulérins Qu put-on ir 'un multirp onnté qui urit un yl ulérin? Il xist s ritèrs s qui prmttnt étrminr si un multirp ontint un yl ulérin (ou un min ulérin). Eulr éouvrit s ritèrs lorsqu'il résolut l mux prolèm s ponts Könisr. On supposr qu tous ls rps tt stion ont un nomr ini sommts t 'rêts. Conition néssir : Un rp ontnnt un yl ulérin mt pour qu sommt un ré pir. Pour l émontrr, on not 'or qu'un yl ulérin ommn v un sommt, pss pr un rêt inint à, isons { ; }. Ctt rêt ontriu pour 1 à (). Cqu ois qu'un yl pss pr un sommt, il ontriu pour 2 u ré sommt, puisqu l yl rriv pr un rêt inint à sommt t rprt pr un utr rêt inint. Finlmnt, l yl s trmin u point où il ommné, ontriunt nor un ois pour 1 u (). Pr suit, () oit êtr pir, puisqu l yl ontriu pour 1 qun il ommn, pour 1 qun il s trmin t pour 2 qu ois qu'il pss pr (si 'st l s). Un sommt utr qu mt un ré pir pr qu l yl ontriur pour 2 à son ré qu ois qu'il pssr pr sommt. On onlut qu si un rp onnté omprn un yl ulérin, lors tous ls sommts oivnt voir s rés pirs. Est- qu'un yl ulérin xist toujours ns un multirp onnté si tous ss sommts sont ré pir? Aloritm pour onstruir un yl ulérin G Conition suisnt : Si tous ls sommts 'un rp sont ré pir, lors rp ontint un yl ulérin On suppos qu G st un multirp onnx t qu l ré qu sommt G st pir. On ormr un yl qui ommn à un sommt ritrir G. Soit x 0 =. D'or, on oisit ritrirmnt un rêt {x 0 ; x 1 } inint u sommt. On ontinu n onstruisnt un min {x 0 ; x 1 }, {x 1 ; x 2 },, {x n-1 ; x n } ussi lon qu possil. Pr xmpl, ns l rp G l iur i-ontr, on prt u sommt t on oisit un sussion 'rêts { ; }, { ; }, { ; } t { ; }. L min un in puisqu l rp un nomr ini 'rêts. Il ommn u sommt v un rêt l orm { ; x} t s trmin u sommt v un rêt l orm {y ; }. Ctt propriété vint u it qu qu ois qu l min pss pr un sommt ré pir, il utilis sulmnt un rêt pour prvnir à sommt, tll çon qu'il rst un rêt pour rprtir sommt. C min pourr prourir ou non touts ls rêts u rp. On ur onstruit un yl ulérin si touts ls rêts sont utilisés. Dns l s invrs, on onsièr l sous-rp H otnu à prtir G n éliminnt ls rêts éjà utilisés t ls sommts qui n sont Option spéiiqu JtJ 2012

4 CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS 39 inints à uun s rêts rstnts. Lorsqu'on supprim l yl,,,, à prtir u rp G, on otint l sous-rp H rprésnté sur l iur i-ontr. Puisqu G st onnx, H u moins un sommt n ommun v l yl qui été supprimé. Soit x j un tl sommt. (Dns t xmpl, st l sommt.) H Cqu sommt H un ré pir (pr qu tous ls sommts G ont un ré pir t qu, pour qu sommt, ls pirs 'rêts inints à sommt ont été supprimés pour ormr H). À notr qu H put êtr ou n ps êtr onnx. En ommnçnt u sommt x j, on onstruit mintnnt un min ns H n oisissnt ls rêts néssirs, omm l été it ns G. C min oit s trminr u sommt x j. Pr xmpl, ns l iur,,, st un min H. Ensuit, on orm un yl ns G n outnt l yl ns H v son yl oriinl ns G (tt onstrution st rélisl puisqu x j st l'un s sommts yl). On otint l yl,,,,,,,. I On ontinu prossus sur ls nouvux sous-rps jusqu'à qu touts ls rêts soint utilisés. (L prossus vr s trminr puisqu'il y un nomr ini 'rêts ns rp.) On otint insi un yl ulérin. Ct loritm montr qu si s sommts 'un multirp onnx ont tous un ré pir, lors rp ontint un yl ulérin. Cs résultts sont résumés ns l téorèm 1. Téorèm 1: Un multirp onnx mt un yl ulérin si t sulmnt si un ss sommts st ré pir. Option spéiiqu JtJ 2012

5 CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS 40 Exri 74 Dns qu rp suivnt, étrminr s'il ontint un yl ulérin Si oui, onstruir un tl yl n utilisnt l'loritm présnté issus. Si non, étrminr s'il ontint un min ulérin t onstruir un tl min s'il xist. i ) ) i ) Exri 75 D nomrux jux mnnt trr, sns lvr l ryon, un lin ontinu qui n rpss jmis pr l mêm min. On put résour s sss-têts n utilisnt ls yls ou ls mins ulérins. ) Montrr qu l ssin i-ssous put êtr tré ntièrmnt sns lvr l ryon. i j k ) En utilisnt l'loritm, présnté ns l pruv i-ssus, proposr un yl ulérin. ) Qu rprésnt ssin t qull n st s siniition? Exri 76 En ptnt ls ux étps (onitions néssirs t suisnts) l pruv u téorèm 1, émontrr l téorèm suivnt : Téorèm 2: Un multirp onnx mt un min ulérin t non un yl ulérin si t sulmnt s'il xtmnt ux sommts ré impir. Option spéiiqu JtJ 2012

6 CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS 41 Exri 77 L téorèm préént put-il s'ppliqur à un rp n ontnnt qu'un sul sommt ré impir? Exri 78 Un tur ésir ir s tourné sns pssr ux ois ns l mêm ru. Est- possil si s tourné ls proils suivnts (où qu ru st rprésnté pr un rêt): ) ) Exri 79 Un villur nuit, qui ispos 'un outt n D, oit visitr touts ls slls t vériir qu port, un t un sul ois puis rvnir n D. Qul prours lui proposz-vous? D B F C A Exri 80 Est-il possil trr un our, sns lvr l ryon, qui oup un s 16 smnts l iur suivnt? Exri 81 Quls sont ls rps omplts K n qui mttnt un yl ulérin? Option spéiiqu JtJ 2012

7 CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS Cyl t mins miltonins On émontré ls onitions néssirs t suisnts pour l'xistn mins t yls ontnnt touts ls rêts 'un rp un ois sulmnt. Est-il possil 'étlir ls mêms onstts pour s yls ou s mins, mis qui omprnrint tt ois tous ls sommts 'un rp un ois sulmnt? Il s'ir on rrr s yls ou mins miltonins Willim Rown Hmilton ( ) Ctt trminoloi provint u ss-têt u «Tour u mon» invnté n 1857 pr l mtémtiin irlnis Sir Willim Rown Hmilton. L ju s présntit sous l orm 'un oéèr ois, 'st-à-ir un polyèr à 12 s n orm pnton réulir, omm ns l iur i-ssous. Ls 20 sommts oéèr portint ls noms s iérnts vills u mon. L ju onsistit à prtir 'un vill qulonqu t à voyr l lon s rêts u oéèr mnièr à pssr un ois sulmnt pr ls 19 utrs vills, puis rvnir u point éprt. On onsièr l qustion équivlnt suivnt: xist-t-il un yl ns l rp plnir u oéèr qui pss pr tous ls sommts un ois sulmnt? L répons st positiv, j vous liss n trouvr un ns l iur. Exist-t-il un çon simpl étrminr si un rp ontint un yl miltonin ou un min miltonin? À prmièr vu, il smlrit qu oui, puisqu'on put réponr simplmnt à l qustion similir svoir si un rp possè un yl ulérin. Cpnnt, il n'xist ps ritèrs néssirs t suisnts pour émontrr l'xistn yls miltonins, mêm si nomrux téorèms onnnt s onitions suisnts pour l'xistn tls yls. Nous n mntionnrons qu l téorèm suivnt (sns pruv). Téorèm Dir: 1952 Soit G un rp simpl v n 3 sommts. si (x) n/2 pour qu sommt, lors il st miltonin. Exri 82 Démontrr qu'un rp v un sommt ré 1 n put ontnir yl miltonin. Option spéiiqu JtJ 2012

8 CHAPITRE 6 GRAPHES EULERIENS ET HAMILTONIENS 43 Exri 83 Soit un rp iprti omplt K n,m Donnr t justiir ls onitions pour qu rp soit miltonin. Exri 84 Un mss inosti oit êtr nvoyé sur un résu inormtiqu in 'tur ls tsts tous ls trminux pr l iis 'un résu intrnt. Qull sort rp oit rprésntr l résu pour tstr tous ls lins intrnt? t pour tstr tous ls trminux? Exri 85 L prolèm u voyur ommr. V Étnt onnés 13 vills rliés pr s routs, un voyur ommr itnt l vill V put-il pssr pr qu vill un ois t un sul, n rntrnt z lui à l in son iruit? Not Bn : prolèm st onnu sous l nom u prolèm u voyur ommr. Et ujour'ui nor, on n onnît ps s solution énérl! Exri 86 Donnr un xmpl rp omportnt u moins six sommts tl qu: ) il st miltonin mis ps ulérin ; ) il st ulérin mis ps miltonin. Exri 87 L prolèm suivnt été étuié pr Eulr n 1759 : Pr s suts sussis sur un éiquir, l vlir oit pssr un t un sul ois pr touts ls ss t évntullmnt rvnir à son point éprt. Est- possil, t si oui, proposr l yl ou min orrsponnt (inition: l prmir sut st éjà proposé i-ssous). Option spéiiqu JtJ 2012

Algorithmes gloutons

Algorithmes gloutons Alorithms loutons L prinip l lorithm louton : ir toujours un hoix lolmnt optiml ns l spoir qu hoix mènr à un solution lolmnt optiml. Éypt On ppll rtion éyptinn un rtion l orm n v n N.. Soint t ux ntirs

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

Prof.É.D.Taillard. Éléments de la théorie des graphes Prof. E. Taillard 1 EIVD, Informatique logiciel, 4 e semestre

Prof.É.D.Taillard. Éléments de la théorie des graphes Prof. E. Taillard 1 EIVD, Informatique logiciel, 4 e semestre INFORMATIQUE ORIENTATION LOGICIELS ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE DES GRAPHES Pro.É.D.Tillr Élémns l éori s rps Pro. E. Tillr 1 EIVD, Inormiqu loiil, 4 smsr DÉFINITIONS Un rp G s onsiué un nsml X somms ou nœus

Plus en détail

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée

PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION. Heure de départ. Heure d arrivée. Heure de départ. Heure d arrivée PPL-A COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-AVION Cnit Nom* Prénom(s)* Dt nissn Typ lin Numéro l lin Pys l lin 1 Détil u vol Dt u vol Typ vion Clss Quliition Immt. Déprt Itinérir 2 Inormtions

Plus en détail

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor:

LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE. Examinateur: Nom / Prénom*: 1ère tentative QT : Démarrage rotor: LICENCE PPL-H COMPTE RENDU POUR LA DÉLIVRANCE DE LA LICENCE PPL-HELICOPRERE Cnit Nom*: Prénom(s)*: Dt nissn: Typ lin: Numéro lin: Pys l lin: 1 Détil u vol : Dt u vol: Typ hélioptèr / Vrint: QT : Immt:

Plus en détail

Les ailes du Pacifique

Les ailes du Pacifique Ls is u Piiqu 4 ru Vntour 75001 Pris Té : (+33) 1 78 09 08 07 Fx : (+33) 1 42 96 93 59 www.irin.om mi : inos@irin.r Binvnu à or Css Hiisus Pour stisir s nvis onort nos ints, nous ur proposons ss Hiisus,

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

De l atome à la molécule organique

De l atome à la molécule organique hpitr 1. D l tom à l molécul orgniqu bjctifs I Rppl : Atoms, vlnc, molécul 1) Ls élémnts concrnés 2) Ls moléculs à bs d crbon II Structur t rprésnttions ds moléculs orgniqus 1) Formuls ds composés orgniqus

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE BOURGEOYS

COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE BOURGEOYS 00, OULVR L ÔT-VRTU SINT-LURNT (QUÉ) L V OMMISSION SOLIR LOL LOL MRURIT OUROYS LM.0 RÉTION S LOS SNITIRS LOUX,, & 0 POUR ONSTRUTION 0-0- 0 POUR PPL 'ORS 0-0-0 00 POUR OORINTION 0-0-0 RÉV. SRIPTION T PR

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude Résrvtions pour l pos sols rrlés LOCAUX INTÉRIEURS À FAIBLES SOLLICITATIONS P2-P3 (sns siphon sol) ET SOLS EXTÉRIEURS (lon, loggi, trrss) Crrlg sur plnhr huffnt u hu typ A slon DTU 65.14-P1 f 1 g 2 Ini

Plus en détail

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini 8 Intégrle oule. Suession intégrles simples - Théorème e Fuini Soit R = [, [, (

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Chapitre 3 Intégrale double

Chapitre 3 Intégrale double Chpitre 3 Intégrle oule Nous llons supposer le pln usuel muni un repère orthonormé (O,i,j). 3. Aperçu e l éfinition formelle e l intégrle oule Soit =[, [, (

Plus en détail

Fonction logarithme exercices corrigés

Fonction logarithme exercices corrigés Trminal S Fonctions Logarithms Vrai-Fau Fonction ln, EPF 6 Equation, Franc 4 4 Dérivés t ln 4 5 Primitivs t ln 6 Calcul d limits 5 6 7 Résolution (in)équations 7 8 Avc ROC 8 9 Dérivation t ncadrmnt 9 Fonction+équation,

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états Rffinmnt d modèls comportmntux UML, vérifiction ds rltions d implnttion t d xtnsion sur ls mchins d étts Thoms Lmolis Ann-Lis Couris Hong-Vit Luong févrir 2009 1 Motivtions L dévloppmnt d SLP (SIS ---

Plus en détail

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE 235, ru Donl Ottw (Ontrio) K1K 1N1 Tél: 613 744-2241 Téléopiur : 613 744-4898 ino@iso.org Sit w: www.iso.org COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72 L â pour port oulnt motl NOTIE E MONTGE VERSION â pour port oulnt motl NOMENLTURE: â, rl t qunllr m l Montnt vrtux ntérur Entrto ( u) Fullr (0 u) l n polytyrèn ( u) Montnt vrtl potérur Smll Prt or upérur

Plus en détail

Mme/Mlle/M. Fonction Téléphone Télécopie Courriel

Mme/Mlle/M. Fonction Téléphone Télécopie Courriel Anné 2004-2005 Enquêt Moyns t mos gstion l immtéril Mri rssr votr répons à : Institut ntionl l sttistiqu t s étus éonomiqus Pys l Loir Dns l r l Sttistiqu puliqu inq srvis sttistiqus ministérils s sont

Plus en détail

Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés?

Titrages acidobasiques de mélanges contenant une espèce forte et une espèce faible : successifs ou simultanés? Titrgs cidobsiqus d mélngs contnnt un spèc fort t un spèc fibl : succssifs ou simultnés? Introduction. L'étud d titrgs cidobsiqus d mélngs d dux ou plusiurs cids (ou bss) st un xrcic cournt [-]. Ls solutions

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

À FAIRE MENSUELLEMENT

À FAIRE MENSUELLEMENT 235, ru Donl Ottw (Ontrio) K1K 1N1 Tél: 613 744-2241 Téléopiur : 613 744-4898 ino@iso.org Sit w: www.iso.org SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL INSPECTION MENSUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE PROCÉDURE

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Ce oument fournit es reommntions reltives à l séletion e poutres mixtes priniples et seonires

Plus en détail

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER CH/CH D PP abl ds matièrs utrs formations 2 htur intrnational /ahtus intrnational 2 htur intrnational/ahtus intrnational 5 htur profssionnl/ahtus profssionnll 6 hniin logistiqu d ahats, d approvisionnmnt

Plus en détail

2.1 L'automate minimal

2.1 L'automate minimal CH.2 Minimistion 2.1 L'utomte miniml 2.2 L'lgorithme de minimistion Automtes ch2 1 2.1 L'utomte miniml Le lngge L définit sur Σ* l reltion d'équivlence R L : x R L y ssi ( z, xz L yz L). L'AFD M définit

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Guide de référence de l'installateur et de l'utilisateur

Guide de référence de l'installateur et de l'utilisateur Gui réérn l'instlltur t l'utilistur Climtisur systèm VRV IV RYYQ8T7Y1B RYYQ10T7Y1B RYYQ12T7Y1B RYYQ14T7Y1B RYYQ16T7Y1B RYYQ18T7Y1B RYYQ20T7Y1B RYMQ8T7Y1B RYMQ10T7Y1B RYMQ12T7Y1B RYMQ14T7Y1B RYMQ16T7Y1B

Plus en détail

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75 Elémnts d toitur n éton (TT) Willy Nassns 75 Dscription énéral Pourquoi choisir ls lmnts d toitur n éton s élémnts d toitur n éton précontraint sont formés par 3 nrvurs spacés d 800 mm d ax n ax, rliés

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Toitures terrasses. Concepts de structures 04-2012

Toitures terrasses. Concepts de structures 04-2012 C Toturs trrsss Conpts struturs 04-2012 Ds soutons nés prtqu Dpus 1983, nom Sütr-Systms st synonym struturs ntnts pour réston rvêtmnts ons t trrsss. C st à tt époqu qu Wrnr Sütr nvnt v ntt Sütr -TROBA

Plus en détail

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV LEGTHP Sint Nicols STAV Promotion 8 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV Fiches de cours S. FLOQUET Septemre 9 Lycée Sint Nicols Igny Promotion 8 SOMMAIRE STAV PARTIE : RESUMES DE COURS Équtions de droites

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

On donne le circuit suivant avec une source de tension continue V 1 et une source de tension alternative v 2 (t) sinusoïdale.

On donne le circuit suivant avec une source de tension continue V 1 et une source de tension alternative v 2 (t) sinusoïdale. T d élctroniqu analogiqu A : iods Ex : Analys statiqu / dynamiqu d un circuit On donn l circuit suiant ac un sourc d tnsion continu V t un sourc d tnsion altrnati (t) sinusoïdal. 0 V = 0 V A 0 B = sin(

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires U.P.S. I.U.T. A, Déprtement Informtique Année 2009-2010 Mthémtiques isrètes Chpitre 4 : reltions inires 1. Générlités Définition Soient E 1, E 2,...E n es ensemles. Une reltion n-ire est l onnée un sous-ensemle

Plus en détail

Tour de refroidissement

Tour de refroidissement TP N7 Tour d rfroidimnt ENSEEIHT 2, ru Chrl CAMICHEL B.P. 7122 31071 TOULOUSE Cdx 7 FRANCE (33) 05 61 58 82 00 (33) 05 61 62 09 76 Tour d rfroidimnt Dn l cycl d l pur, l fluid à l étt d pur n orti d l

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

FICHE LOCATION Palonnier de chantier 05AXI01 4 ventouses léger avec rotation manuelle

FICHE LOCATION Palonnier de chantier 05AXI01 4 ventouses léger avec rotation manuelle Manutention par le Vide Levage Mécanique Stockage Prestations Métal Métal Révision éton éton Réparation Pierre Pierre Location ois ois IH LOTION Palonnier de chantier 0XI01 4 ventouses léger avec rotation

Plus en détail

Physique Durée : 3h30

Physique Durée : 3h30 Banqu «Agro - Véto» A - 38 Physiqu Duré : 3h3 L usag d un calculatric st autorisé pour ctt épruv. Si, au cours d l épruv, un candidat rpèr c qui lui smbl êtr un rrur d énoncé, il l signal sur sa copi t

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie BTS - groupmnt B - novmbr 8 - Nouvll Calédoni Ercic Ls partis A, B t C sont indépndants. points Un ntrpris produit n grand séri ds véhiculs élctriqus équipés d battris au nicklcadmium. On s propos d étudir

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

LES BIOS S 2010. Sur cette étrange photographie, qui mange qui?

LES BIOS S 2010. Sur cette étrange photographie, qui mange qui? S R U O ONC C 2010 ATTENTION 3 LES BIOS JEU RÈGLE DU tions. r aux qus pour répond s ut in m 50 Vous avz 5 points. tés d 3 à stion.. Ells sont no pons par qu ou 5 points bonn ré ul arquz 3, 4 s m us un

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE Sssion 200 Brvt d Tchnicin Supériur CONTRÔLE INDUSTRIEL t RÉGULATION AUTOMATIQUE U4 Instrumntation t Régulation Duré : 3 hurs Cofficint : 4 L utilisation d un calculatric réglmntair st autorisé. Calculatric

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s Vnt à distanc t -commrc t a h c a d s t n m t r Ls compo in A l d s g a n é m d s Edition 2011 rc t d Indu Chambr d Comm stri d l Ain Obsrvat oir du Commrc Vnt à distanc t -commrc énags d l Ain, m s d

Plus en détail

Attention, parfois tu pourras choisir

Attention, parfois tu pourras choisir r i ustio Q l b l é pr Atttio, prfois tu pourrs choisir plusiurs réposs! 1. À to vis, qu st-c qu u rfug fortifié? 4. quoi l fug d Dosshim st-il costruit? c st u liu qui ccuillit ls gs qud ils étit mcés

Plus en détail

Il semble toutefois que, faisant écho à. champ opératoire. évidemment. odontologie restauratrice. le champ opératoire

Il semble toutefois que, faisant écho à. champ opératoire. évidemment. odontologie restauratrice. le champ opératoire oontologi rsturtri l hmp opértoir L hmp opértoir évimmnt Guthir Wisrok, Jn-Louis Brouillt Alors qu nos prtnirs inustrils s ornt à situr utour 3 % l nomr ntists utilisnt l igu, l moitié un éhntillon signiiti

Plus en détail

LIRE ET VOYAGER CIDEB. Régine Boutégège Susanna Longo EN PROVENCE. 2 Une excursion en Camargue. 1 Au café Van Gogh SOLUTIONS

LIRE ET VOYAGER CIDEB. Régine Boutégège Susanna Longo EN PROVENCE. 2 Une excursion en Camargue. 1 Au café Van Gogh SOLUTIONS VY u fé Vn ogh xri pg 9 ist rnsription l nrgistrmnt : itinérir Vn ogh râ à Vinnt Vn ogh, l ptit vill rls st onnu ns l mon ntir : pnnt son séjour n rovn, l rtist pint près 00 toils t rélisé un ntin ssins

Plus en détail

Travail, handicap, entreprises : prospective 2020 Sortir des logiques habituelles pour anticiper les solutions de demain

Travail, handicap, entreprises : prospective 2020 Sortir des logiques habituelles pour anticiper les solutions de demain Trvl, hdp, trprss : prsptv 2020 Srtr ds lgqus hbtulls pur tpr ls sluts d dm Prstt d l dmrh Jur tl du CCAH 04/12/2014 Ph. Dur L dmrh Prmèr tud prsptv d tt mplur rls Fr sur tt thmtqu, ll prps u vs prtg ds

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Toitures terrasses Concepts de structures

Toitures terrasses Concepts de structures C Toturs trrsss Conpts struturs Toturs trrsss Ds soutons nés prtqu Dpus 1983, nom Sütr-Systms st synonym struturs ntnts pour réston rvêtmnts ons t trrsss. C st à tt époqu qu Wrnr Sütr nvnt v ntt TROBA

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

Gaines. Documentation technique

Gaines. Documentation technique Gains Documntation tchniqu Hygièn ds locaux, conort t modrnité, acilité d installation, ls gains d vntilation d Etrnit ornt d multipls possibilités dans la plupart ds bâtimnts d habitation, trtiairs ou

Plus en détail

La machine à courant continu

La machine à courant continu La machin à courant continu Ls machins élctriqus tournants sont ds convrtissurs d'énrgi. Lorsqu'lls transformnt d l'énrgi élctriqu n énrgi mécaniqu, on dit qu'lls fonctionnnt n motur. En rvanch, si lls

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

Automates finis. porte

Automates finis. porte utomtes finis Il s git d un modèle très souple, qui s dpte à des domines très différents en informtique. D une fçon générle, il sert à représenter les divers étts d un système (mécnique, électronique ou

Plus en détail

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES A. NAAMANE La Mécatroniqu Ls bond graphs Pourquoi? Outil d modélisation prformant ; Prmt d bin comprndr ls transfrts d puissanc ; Put

Plus en détail

Stage olympique de Cachan Géométrie

Stage olympique de Cachan Géométrie Stge olympique de chn Géométrie Exercices du vendredi 20 février 2015 1 Quelques définitions et résultts utiles éfinition (Nottions) Soit un tringle non plt. On utiliser usuellement les nottions suivntes

Plus en détail

Chapitre 2 Les automates finis

Chapitre 2 Les automates finis Chpitre 2 Les utomtes finis 28 2.1 Introduction Automtes finis : première modélistion de l notion de procédure effective.(ont ussi d utres pplictions). Dérivtion de l notion d utomte fini de celle de progrmme

Plus en détail

Conditions générales de vente demobility Société Coopérative (CGV)

Conditions générales de vente demobility Société Coopérative (CGV) Conitions générls vnt Moility Soiété Coopértiv (CGV) Qulqus règls uoup lints Moility stisfits Etr simplmnt loyl ChèrlintMoility, Chr lint Moility, C st si simpl êtrmoilvmoility résrvr,montr,roulr,pyr.

Plus en détail

l appareil et vérifier les composants Tambour (pré-installé) (pré-installé)

l appareil et vérifier les composants Tambour (pré-installé) (pré-installé) Gui instlltion rpi Commnr MFC-9970CDW Avnt onfigurr t ppril, vuillz lir Livrt sur séurité t réglmnttion. Ensuit, lisz Gui 'instlltion rpi pour fftur l onfigurtion t l instlltion orrtmnt. Pour ffihr l Gui

Plus en détail

Utiliser l inverse d une matrice pour résoudre un système d équations & courbes polynomiales

Utiliser l inverse d une matrice pour résoudre un système d équations & courbes polynomiales Utiliser l inverse d une mtrice pour résoudre un système d équtions & coures polynomiles Exercice : Dns une ferme, il y des lpins et des poules. On dénomre 58 têtes et 60 pttes. Comien y -t-il de lpins

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Le premier service d information par SMS.

Le premier service d information par SMS. L prmir srvic d information par SMS. Snd to Act simplifi considérablmnt la vi d vos collaborats t d ls corrspondants. Ds cntrs d formations, ds univrsités t ds écols d commrcs nous font djà confianc. Faîts

Plus en détail

INSTALLATION DU CHAUFFE-EAU BRANCHEMENT DES LAVE-VAISSELLES

INSTALLATION DU CHAUFFE-EAU BRANCHEMENT DES LAVE-VAISSELLES LÉN U U NOT: VOR ÉTL U SÉM U SOLR U PLN M-09 PÈ TRNSTON (SPOOL) POUR UTUR OMPTUR 'U... R RN S T... U RO OMSTQU U U / OMSTQU U MTÉ OMSTQU RN PLUVL VNTLTON PLOMR ÉVUTON SOUS PLNR ÉVUTON U SSUS U PLNR LPT

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130 Université e Sherrooe, Déprtement inormtique IGL50 : Méthoes ormelles en génie logiiel, Exmen inl Proesseur : Mr Frppier, Luni 6 éemre 0, 9h00 à h00, lol D-0 Doumenttion permise. Appreil életronique interit.

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des Compagni La Capital La positiv -Aucun xamn médical n st rquis lors d l adhésion. Il vous suffit d répondr à 4 qustions d admissibilité. L montant d la protction st choisi unité d 2 500 $ avc un maximum

Plus en détail

Murs coupe-feu dans maisons mitoyennes à une famille

Murs coupe-feu dans maisons mitoyennes à une famille Maison A Maison B FERMACELL Murs coup-fu ans maisons mitoynns à un famill Eition suiss Murs coup-fu qui assurnt un résistanc 90 minuts ans ls maisons mitoynns à un famill construits n ois (1HG100) Murs

Plus en détail

Une gamme de formes et de coloris

Une gamme de formes et de coloris Une gmme de formes et de oloris 8 oloris Brun Flmmé Rouge Flmmé Vert Flmmé Rouge Noir Ardoisé Gris Lihen Terre Cuite MASTER 4 oloris Gris Pierre Brun Noyer Ardoisé Brun Liège QUEUE DE CASTOR 4 oloris Ardoisé

Plus en détail

Acheminement de messages instantanément stabilisant pour arbres couvrants

Acheminement de messages instantanément stabilisant pour arbres couvrants Amnmnt mssgs nstntnémnt stlsnt pou s ouvnts Aln Coun, Swn Duos, Anss Lmn, Fn Ptt, Vnnt Vlln To t ts vson: Aln Coun, Swn Duos, Anss Lmn, Fn Ptt, Vnnt Vlln. Amnmnt mssgs nstntnémnt stlsnt pou s ouvnts. 15èms

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)?

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)? IN 02 6 mrs 2009 Rttrpge NOM : Prénom : ucun document n est utorisé. ce QCM outit à une note sur 42 points. L note finle sur 20 ser otenue simplement en divisnt l note sur 42 pr 2. Il suffit donc de donner

Plus en détail

Cours Mathématiques Discrètes IUT Belfort Montbéliard. Pierre-Cyrille HEAM

Cours Mathématiques Discrètes IUT Belfort Montbéliard. Pierre-Cyrille HEAM Cours Mthémtiques Discrètes IUT Belfort Montélird Pierre-Cyrille HEAM 23 septemre 2014 Chpitre 1 Grphes finis orientés 1.1 Premières définitions Un grphe fini orienté est un couple (V, E) où V est un ensemle

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

. Ces deux circuits produisent donc chacun un champ magnétique, noté B r 1. . Le terme entre parenthèse étant indépendant de I

. Ces deux circuits produisent donc chacun un champ magnétique, noté B r 1. . Le terme entre parenthèse étant indépendant de I LP 9 Systè d dux circuits fiifors dns 'pproxition ds régis qusi sttionnirs: Inductnc propr, inductnc utu Aspcts énrgétiqus Introduction: Nous vons étué précédnt phénoèn d'induction, t nous vons vu qu cui-ci

Plus en détail

Sociétés scientifiques de soins (AFG)

Sociétés scientifiques de soins (AFG) Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft Assocition Suisse pour les sciences infirmières Swiss Assocition for Nursing Science Sociétés scientifiques de soins (AFG) REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4 LES CONIQUES Tle des mtières COURS ) Différentes pprohes des «oniques». pge ) Eqution fole d une onique.. pge 4 3) Axe fol de Γ. pge 6 4) Sommets de Γ. pge 6 5) Equtions rtésiennes réduites d une prole.

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

distance parcourue temps mis pour la parcourir

distance parcourue temps mis pour la parcourir CH IV VITESSE - DEBIT - MASSE VOLUMIQUE - DENSITE RAPPELS DE COURS QUESTION 26 Conversion de m/s en km/h : il fut à l fois onvertir les mètres en kilomètres et les seondes en heures. On : 1 m = 0, 001

Plus en détail

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR DÉCLRTION CE DE CONFORMITÉ Frint: resse: Délre que: FC S.p.. Vi Benini, 1-40069 Zol Preos BOLOGN - ITLIE L opérteur mo. TM 58 M est onforme ux exigenes essentielles es iretives CEE suivntes: - 73/23/CEE

Plus en détail

Chapitre VI Contraintes holonomiques

Chapitre VI Contraintes holonomiques 55 Chpitre VI Contrintes holonomiques Les contrintes isopérimétriques vues u chpitre précéent ne sont qu un eemple prticulier e contrintes sur les fonctions y e notre espce e fonctions missibles. Dns ce

Plus en détail