Effet des pratiques sur la biodiversité en verger selon le mode de production

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Effet des pratiques sur la biodiversité en verger selon le mode de production"

Transcription

1 Effet des pratiques sur la biodiversité en verger selon le mode de production Cas d étude de la protection contre le carpocapse en verger de pommiers du Sud-Est de la France SIMON Sylvaine, INRA Gotheron BOUVIER Jean-Charles, INRA PSH, Avignon

2 Le milieu verger >Pérenne, multi-strate >Intensif >Diversité des pratiques et des pratiques de protection Quels effets de ces pratiques de protection sur deux communautés impliquées dans les régulations naturelles, les arthropodes et les oiseaux? > Cas d étude du verger de pommiers, dans le Sud-Est de la France > Focus sur la protection contre le carpocapse

3 Le carpocapse Un des principaux ravageurs des fruits à pépins > 2 à 3 générations annuelles > Cycle biologique réalisable dans le verger Contrôle du ravageur indispensable pour limiter les dégâts l année n ET les populations hivernantes à l origine des dégâts de l année (n+1). > En l absence de protection, les dégâts peuvent atteindre % dans le Sud-Est de la France. > Plusieurs méthodes de protection, souvent combinées, sont utilisées : protection chimique, lutte par confusion sexuelle, lutte (micro)biologique.

4 Les modes de protection étudiés MODALITÉ CONVENTIONNEL CHIMIQUE Protection exclusivement chimique contre le carpocapse des pommes MODALITÉ CONFUSION Confusion sexuelle contre le carpocapse complétée de traitements chimiques lors des périodes à hauts risques (pics de vol) Pulvérisation d insecticide MODALITÉ BIOLOGIQUE Parcelles en AB : Pas d intrant de synthèse Virus de la granulose et/ou confusion sexuelle contre le carpocapse diffuseur de phéromone

5 Les sites d étude > Vergers expérimentaux > Vergers de producteurs INRA Unité Expérimentale Gotheron INRA PSH Avignon Zone atelier

6 Les sites d étude > Détail zone atelier - 15 vergers commerciaux de la région d Avignon - 5 parcelles dans chaque mode de protection Modalité conventionnel Modalité confusion Modalité biologique

7 Quels effets de ces 3 modes de protection sur Les oiseaux insectivores? Les arthropodes auxiliaires du verger?

8 Reproduction des oiseaux cavernicoles Le dispositif expérimental 5 nichoirs / parcelle (1 ha) 2m du sol 30m entre chaque nichoir 20m des haies Les observations observations hebdomadaires identification des espèces date de ponte et nombre d œufs nombre de poussins éclos nombre de poussins à l envol interruption de la reproduction deuxième ponte

9 Reproduction des oiseaux cavernicoles Espèces colonisatrices Biologique Confusion Conventionnel Mésange charbonnière Moineau friquet Mésange bleue Succès reproducteur de la mésange charbonnière b jeunes produits / ha a a 0 biologique intégré conventionnel Bouvier et al. 2005, Environ Toxicol & Chem: vol 24

10 Structure des communautés aviaires 30 espèces recensées sur l ensemble des parcelles Points d écoute et présence de nids dans les haies des parcelles d étude (rapaces) Richesse spécifique en fonction guilde alimentaire Bouvier et al. 2011, Environ Toxicol & Chem: vol 30

11 En résumé Communautés aviaires > Impact constant des pratiques phytosanitaires sur l avifaune en protection conventionnelle = impact sur l abondance, la richesse spécifique, la structure des communautés, la reproduction > Les oiseaux sont des indicateurs pertinents de la qualité des vergers En question > Rôle de la configuration du paysage sur les paramètres étudiés? > Rôle des oiseaux insectivores, et en particulier des mésanges, dans le contrôle du carpocapse?

12 Abondance & diversité des arthropodes > 3 années d étude ( ), 3 vergers expérimentaux > Etude de la frondaison du pommier (battage bi-mensuel printemps-été) et du couvert herbacé de l inter-rang (3 relevés annuels), niveau taxonomique famille, étude des groupes fonctionnels Battage ~ arthropodes 32 à 55 familles selon années et verger Filet fauchoir ~ arthropodes 13 à 89 familles selon relevé et verger

13 Abondance & diversité des arthropodes Battage > Tendances : effectifs (totaux, auxiliaires) plus élevés en AB, diversité (totale, auxiliaires) équivalente ou moindre en AB par rapport aux autres modes de protection > Des différences qualitatives pour les groupes fonctionnels du cortège d auxiliaires Répartition des effectifs d auxiliaires par groupe fonctionnel (cumul 3 ans) Simon et al. 2007, Agric Ecosyst Eviron 122,

14 Abondance & diversité des arthropodes Filet fauchoir > Abondance et richesse moindres en verger Conventionnel > Des différences qualitatives du peuplement d auxiliaires Groupes caractéristiques : forficules, diptères prédateurs et coccinelles en AB ; thrips, acariens prédateurs en confusion ; Hyménoptères et Névroptères en conventionnel. Conventionnel Confusion Simon et al. 2007, Agric Ecosyst Eviron 122,

15 En résumé Communauté des arthropodes > Abondance d arthropodes moindre en Conventionnel > Richesse et diversité proches entre systèmes et une forte variabilité selon les relevés > Des différences qualitatives du peuplement d auxiliaires : les groupes fonctionnels présents diffèrent, présence accrue de prédateurs généralistes en AB Quid de la régulation naturelle des ravageurs? > Régulation naturelle des acariens rouges en vergers AB et confusion (pas en Conventionnel qui demande une protection 3 années sur 4) > Mais pas de régulation naturelle du puceron cendré en AB

16 Le verger, habitat pérenne et complexe biodiversité Quels aménagements pour favoriser les auxiliaires? A quelle échelle?? Espace multi-strates Diversité végétale Pérennité protection phytosanitaire verger Quel espace de production de fruits? Quelles pratiques? Bénéfices mutuels Antagonisme

17 Conclusions > Les pratiques de protection affectent abondance et/ou richesse et structure des communautés biologiques via effets directs (mortalité) et indirects (ex suppression ressources) > Cet effet dépend de la biologie des espèces considérées > La biodiversité du verger contribue au service de régulation naturelle des ravageurs > Le verger est un habitat à fort potentiel écologique sous réserve de limiter l effet des pratiques de protection

18 Références Bouvier JC, Toubon JF, Boivin T, Sauphanor B (2005) Effects of apple orchard management strategies on the great tit (Parus major) in southeastern France. Environmental Toxicology and Chemistry 24(11), Bouvier JC, Ricci B, Agerberg J, Lavigne C (2011) Apple orchard pest control strategies affect bird communities in southeastern France.Environ. Toxicology and Chemistry 30(1), E. Charbonnier, A. Ronceux, A.-S. Carpentier, H. Soubelet & E. Barriuso, coord (2015) Pesticides - Des impacts aux changements de pratiques. Éd. Quæ, Collection Savoir-faire, 400 p. ISBN Le Roux X, Barbault R, Baudry J, Burel F, Doussan I, Garnier E, Herzog F, Lavorel S, Lifran R, Roger-Estrade J, Sarthou JP, Trommetter M (2008) Agriculture and biodiversity: promoting synergies; Agriculture et biodiversité : Valoriser les synergies. Expertise scientifique collective, synthèse du rapport. INRA, Paris, France Simon S, Defrance H, Sauphanor B (2007) Effect of codling moth management on orchard arthropods. Agriculture, Ecosystems and Environment 122, Simon S, Bouvier JC, Debras JF, Sauphanor B (2010) Biodiversity and pest management in orchard systems. A review. Agronomy for Sustainable Development 30, Remerciements Les travaux mentionnés ont principalement été réalisés dans le cadre du programme Evaluation et réduction des risques liés à l utilisation des pesticides du Ministère de l Environnement et du Développement Durable, APR 1999, coord. Benoît Sauphanor.

19 Merci de votre attention! Crédits photos INRA Avignon Gotheron

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles Atelier Biocontrôle Matthieu BENOIT Chambre régionale d agriculture de Normandie - arboriculture Action pilotée par le ministère chargé de l'agriculture, avec l appui financier de l Office national de

Plus en détail

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

Faut-il favoriser un enherbement des parcelles?

Faut-il favoriser un enherbement des parcelles? La culture pérenne de vigne ou d arbres fruitiers est un élément structurant de nombreux paysages agricoles français. La durée de vie d une plantation et la valeur ajoutée relativement importante de ces

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

Applications foliaires d'infra-doses de sucres solubles Recherche de l amélioration de méthodes de protection des cultures contre les bio-agresseurs

Applications foliaires d'infra-doses de sucres solubles Recherche de l amélioration de méthodes de protection des cultures contre les bio-agresseurs Applications foliaires d'infra-doses de sucres solubles Recherche de l amélioration de méthodes de protection des cultures contre les bio-agresseurs Sylvie Derridj Ingénieur de recherche retraitée, INRA

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

Qu est- ce que la méta- analyse

Qu est- ce que la méta- analyse Paris, Juin 2013 Séminaire INRA ACTA Qu est- ce que la méta- analyse David Makowski INRA Grignon UMR Agronomie 211 makowski@grignon.inra.fr DéfiniOon StaOsOcal analysis of a large collecoon of results

Plus en détail

Comité Régional d Orientation et de Suivi du plan Ecophyto. 23 février 2015

Comité Régional d Orientation et de Suivi du plan Ecophyto. 23 février 2015 Comité Régional d Orientation et de Suivi du plan Ecophyto 23 février 2015 Présentation des RITA Définition et périmètre : Réseau d Innovation et de Transfert Agricole Présent dans les 5 DOM Créés en 2011

Plus en détail

Spécialiste de l hydroculture. Nous proposons 9 modules de formation :

Spécialiste de l hydroculture. Nous proposons 9 modules de formation : Spécialiste de l hydroculture Nous proposons 9 modules de formation : Module 1 : Historique de la lutte contre les ravageurs. Module 2 : Règles de base sur la santé des végétaux. Module 3 : Les stress

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s Les thrips sont des insectes de petite taille (1 à 2 mm), allongés et qui possèdent des ailes étroites bordées de longs cils caractéristiques. Les dégâts majeurs résultent de l alimentation des adultes

Plus en détail

Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique

Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de Loire-Atlantique

Plus en détail

Agriculture et biodiversité

Agriculture et biodiversité Agriculture et biodiversité Valoriser les synergies Photo : INRA - Alain Fraval Juillet 2008 Expertise scientifique collective Synthèse du rapport d'expertise réalisé par l'inra à la demande du Ministère

Plus en détail

La végétalisation du bâti: support de la biodiversité urbaine?

La végétalisation du bâti: support de la biodiversité urbaine? La végétalisation du bâti: support de la biodiversité urbaine? Frédéric Madre et Alan Vergnes Museum National d Histoire Naturelle Département d Ecologie et Gestion de la Biodiversité, UMR 7204 CERSP 55

Plus en détail

Durabilité agronomique des systèmes biologiques comparée à d autres systèmes (raisonnés, intégrés ).

Durabilité agronomique des systèmes biologiques comparée à d autres systèmes (raisonnés, intégrés ). Durabilité agronomique des systèmes biologiques comparée à d autres systèmes (raisonnés, intégrés ). 1 Philippe VIAUX Correspondant de l Académie d Agriculture de France. 27/11/2012 Séminaire AB Angers

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Le Programme Régional de Protection des Végétaux. Henri BROUCHOUD Cirad Réunion

Le Programme Régional de Protection des Végétaux. Henri BROUCHOUD Cirad Réunion Le Programme Régional de Protection des Végétaux Henri BROUCHOUD Cirad Réunion PRPV (2003-2008) Programme Régional de Protection des Végétaux e-prpv (2009 2014) Elargissement et Pérennisation du Réseau

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les défis de l éco conception urbaine Les défis de la biodiversité et de la nature en ville Les défis de la construction d une filière économique

Plus en détail

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny Programme Biodiversité Paysage en Saumur- Champigny 10 ans de Biodiversité 2004 : Problématiques viticole et scientifique autour de la gestion des bioagresseurs par la biodiversité et le paysage. Le projet

Plus en détail

Sébastien Da Silva *,** - Florence Le Ber *,*** - Claire Lavigne **

Sébastien Da Silva *,** - Florence Le Ber *,*** - Claire Lavigne ** Sébastien Da Silva *,** - Florence Le Ber *,*** - Claire Lavigne ** Coloration des haies suivant leur angle Y - entre 6 et 1 - Superieur à 16 ou inferieur à 2 - Les autres 848 85 852 854 X Rennes 2 Quantité

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail

«FRELON ASIATIQUE» Vespa velutina nigrithorax INTER-FEDON : AVIGNON 2008 1

«FRELON ASIATIQUE» Vespa velutina nigrithorax INTER-FEDON : AVIGNON 2008 1 «FRELON ASIATIQUE» Vespa velutina nigrithorax INTER-FEDON : AVIGNON 2008 1 Fredec Midi-Pyrénées www.fredec-mp.com agréée par le ministère de l agriculture depuis 1987 surveillance biologique du territoire

Plus en détail

L agroécologie : vers de nouveaux systèmes agricoles

L agroécologie : vers de nouveaux systèmes agricoles L agroécologie : vers de nouveaux systèmes agricoles http://gamour.cirad.fr Michel DURU, Olivier THEROND, Jean-Noël AUBERTOT, Jacques-Eric BERGEZ UMR AGIR, Centre INRA de Toulouse 1 L agroécologie : vers

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

du 4/09/2014 Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées

du 4/09/2014 Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées fruitière Ce qu il faut retenir Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées Carpocapse des pommes et des poires : Le 2 ème vol s achève. Punaises phytophages : dégâts en recrudescence.

Plus en détail

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Patrimoine vert bordelais et politique de développement et de gestion Ecologie : grands principes et applications

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 30 juin 2014 modifiant l arrêté du 25 novembre 2011 relatif au référentiel de certification

Plus en détail

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Analyse économique de la périurbanisation des villes Jean Cavailhès L espace périurbain : de quoi parle-t-on? La définition statistique Pôle urbain = commune centre + banlieue Couronne périurbaine = =

Plus en détail

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne)

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne) FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne) LA TRAME VERTE ET BLEUE RECONSTITUER UN RÉSEAU DE CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES Permettre à la faune

Plus en détail

Point 12 de l ordre du jour CX/FL 10/38/17

Point 12 de l ordre du jour CX/FL 10/38/17 Point 12 de l ordre du jour CX/FL 10/38/17 F PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES TRENTE-HUITIÈME SESSION QUÉBEC (CANADA), 3 7 MAI

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 10 5 juin 2015 Ce qu'il faut retenir Balanin : des balanins sont présents en verger et d'après les dissections de femelles et de mâles, les accouplements devraient commencer dans les prochains jours.

Plus en détail

UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE REPOSANT SUR L APPLICATION D INFRA- DOSES DE SUCRES SOLUBLES

UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE REPOSANT SUR L APPLICATION D INFRA- DOSES DE SUCRES SOLUBLES INDUCTION DE RÉSISTANCES DE LA PLANTE CONTRE DES BIO-AGRESSEURS UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE REPOSANT SUR L APPLICATION D INFRA- DOSES DE SUCRES SOLUBLES Sylvie Derridj Ingénieur de recherche retraité, INRA

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council CBBC Canadian Business & Biodiversity Council Centre de la Science de la Biodiversité du Québec 72 chercheurs et 350 étudiants en thèse distribués sur un réseau de 8 partenaires universitaires et 2 institutions.

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

AU JARDIN D ORNEMENT...

AU JARDIN D ORNEMENT... N 13 10 JUILLET 2015 Ce bulletin est destiné aux jardiniers amateurs. Il s appuie sur les observations réalisées par les observateurs des filières arboriculture fruitière, maraîchage, olivier, tomates

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Gestion de la biodiversité dans les paysages viticoles : Projet de démonstration LIFE+ BioDiVine

Gestion de la biodiversité dans les paysages viticoles : Projet de démonstration LIFE+ BioDiVine Gestion de la biodiversité dans les paysages viticoles : Projet de démonstration LIFE+ BioDiVine Joel ROCHARD (1), Carine HERBIN (1), France MERCIER (1), Maarten VAN HELDEN (2), Josépha GUENSER (2), Marie

Plus en détail

Proposition de labellisation d un projet de thèse pour une Allocation de Recherche 2013. (5 pages maximum)

Proposition de labellisation d un projet de thèse pour une Allocation de Recherche 2013. (5 pages maximum) (Effacer ci-dessous les financements qui ne vous concernent pas) ABIES Proposition de labellisation d un projet de thèse pour une Allocation de Recherche 2013 (5 pages maximum) 1. Titre de la thèse Evaluation

Plus en détail

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Co-rédacteur Partenaires financiers Parution Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon L agriculture biologique est un mode de

Plus en détail

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales Pièges à insectes Légumes Petits fruits Plantes ornementales Légumes plein champ Culture Ravageurs Type de piège Nombre de piège Remarques Carotte Mouche de la carotte Psila rosae Rebell orange Min. 2

Plus en détail

Dossier de Presse 23 mai 2011

Dossier de Presse 23 mai 2011 Dossier de Presse 23 mai 2011 De la production à la mise en marché, de l organisation du travail au pilotage stratégique de l entreprise, des hommes et des femmes explorent des voies nouvelles et tracent

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II. Autres propositions

EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II. Autres propositions Prop. 11.33 EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II Autres propositions A. Proposition Transférer Eunymphicus cornutus cornutus de l'annexe II à l'annexe I. La perruche de la chaîne a

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

Guide des auxiliaires indispensables : Aphelinus mali, punaises prédatrices et acariens prédateurs

Guide des auxiliaires indispensables : Aphelinus mali, punaises prédatrices et acariens prédateurs Lesauxiliaires auxiliaires Les enarboriculture arboriculture en Guide des auxiliaires indispensables : Aphelinus mali, punaises prédatrices et acariens prédateurs Insectes pollinisateurs : respecter les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Inauguré en juin 2013, le centre régional pour la biodiversité Beautour redonne vie à l héritage

Plus en détail

Objectif de l'action de formation : Former des cadres pour les secteurs des Productions Végétales et/ou des Industries Agroalimentaires.

Objectif de l'action de formation : Former des cadres pour les secteurs des Productions Végétales et/ou des Industries Agroalimentaires. Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 09/10/2015. Fiche formation Master - EAAD - Spécialité productions végétales et industries agroalimentaires (PVIA) - 1ère et 2ème année

Plus en détail

Faits marquants : Climatologie : un mois de Mai historiquement sec et un début Juin très chaud Pommier & Poirier

Faits marquants : Climatologie : un mois de Mai historiquement sec et un début Juin très chaud Pommier & Poirier Bulletin n 15 / 2015 Faits marquants : Climatologie : un mois de Mai historiquement sec et un début Juin très chaud Pommier & Poirier - Développement végétatif : grossissement du fruit en cours - Tavelure

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

Aménagements agroforestiers et Biodiversité fonctionnelle

Aménagements agroforestiers et Biodiversité fonctionnelle Aménagements agroforestiers et Biodiversité fonctionnelle Cette plaquette, réalisée par Arbre et Paysage 32, en lien avec le projet CASDAR «Améliorer l efficacité agro-écologique des systèmes agroforestiers

Plus en détail

Photo : R.RAPP/CRAL. Stade I (Golden, Geneytouse, 31/05)

Photo : R.RAPP/CRAL. Stade I (Golden, Geneytouse, 31/05) POMME - POIRE Campagne 2013 Bulletin n 14-31/05/2013 Bulletin élaboré sur la base des observations réalisées dans le cadre du réseau Limousin par la FREDON, la Chambre d agriculture de Corrèze, la Chambre

Plus en détail

vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises

vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises Avant d utiliser des produits chimiques, vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web www.biobest.be Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises

Plus en détail

Compte rendu de la réunion annuelle des observateurs bruxellois

Compte rendu de la réunion annuelle des observateurs bruxellois Compte rendu de la réunion annuelle des observateurs bruxellois Vendredi 8 mars 4-9h Local Aves : 87 de la rue Marie-Thérèse Bruxelles En raison de l absence de Anne Weiserbs, Dido Gosse s occupe de la

Plus en détail

Fossés de drainage et autres fossés.

Fossés de drainage et autres fossés. AMÉNAGEMENTS N 10 Fossés de drainage et autres fossés. Définition générale de l aménagement. Type de biodiversité visée : > Flore > Faune - Oiseaux - Insectes - Reptiles - Amphibiens Eau Paysage Effet

Plus en détail

Modélisation pour la protection intégrée

Modélisation pour la protection intégrée Modélisation pour la protection intégrée Jean-Noël Aubertot (INRA) François Brun (ACTA) Hervé Escriou (ITB) Daniel Wallach (INRA) Réseau Mixte Technologique Modélisation et Logiciels d intérêt commun appliqués

Plus en détail

Conversion à l agriculture biologique

Conversion à l agriculture biologique Version Tunisie 1 ère édition 2006 AGRICULTURE BIOLOGIQUE Conversion à l agriculture biologique Défis pour le futur REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture et des ressources hydrauliques Direction

Plus en détail

Gestion forestière et préservation de l avifaune Le cas des forêts de production de plaine. hors-série n 6

Gestion forestière et préservation de l avifaune Le cas des forêts de production de plaine. hors-série n 6 RenDez-Vous techniques Gestion forestière et préservation de l avifaune Le cas des forêts de production de plaine hors-série n 6 h o r s - s é r i e n 6 Colloque des 4-5 novembre 2011 à Velaine-en-Haye

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs A LES INSECTES UTILES : LES POLLINISATEURS Ce sont essentiellement les insectes de l ordre des Hyménoptères

Plus en détail

PROPOSITION DE CONTRIBUTION AU GROUPE DE TRAVAIL «BATIMENT ET BIODIVERSITE»

PROPOSITION DE CONTRIBUTION AU GROUPE DE TRAVAIL «BATIMENT ET BIODIVERSITE» PROPOSITION DE CONTRIBUTION AU GROUPE DE TRAVAIL «BATIMENT ET BIODIVERSITE» 03/02/2015 2 SOMMAIRE 1 IDENTIFICATION 3 VOS INTERLOCUTEURS 3 PRESENTATION DE LA STRUCTURE 3 MOTS CLES 3 2 ETAT DES LIEUX, RETOURS

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris

La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris Direction des Espaces Verts et de l Environnement La réduction d usage en ville, exemple d une grande ville en gestion alternative économe en pesticide : La Direction des Espaces Verts et de l Environnement

Plus en détail

Mesures Agro-Environnementales

Mesures Agro-Environnementales 02 Mesures Agro-Environnementales LES DISPOSITIFS MAE Dispositif A C est le dispositif national de la Prime Herbagère Agro-Environnementale (PHAE 2). Dispositif B : C est le dispositif de la Mesure Agro

Plus en détail

Flash AGRICULTEURS Toulouse le 12 juin 2015

Flash AGRICULTEURS Toulouse le 12 juin 2015 AU SOMMAIRE... LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA HAUTE-GARONNE VOUS INFORME Flash AGRICULTEURS Toulouse le 12 juin 2015 HAIES CHAMPÊTRES : un refuge pour les auxiliaires des cultures INTERCULTURES : éviter

Plus en détail

Les enjeux publics d'une invasion biologique : cas du frelon asiatique récemment introduit en France

Les enjeux publics d'une invasion biologique : cas du frelon asiatique récemment introduit en France Les enjeux publics d'une invasion biologique : cas du frelon asiatique récemment introduit en France Muller, F. J., Rome Q., Perrard A., Arca M-A., Maher N., Arnold G., Silvain J-F., Thiéry D., Villemant

Plus en détail

Philippe NAVAS, Sandra RONGIERAS Inspecteurs

Philippe NAVAS, Sandra RONGIERAS Inspecteurs Les contrôles et la certification du vin bio Philippe NAVAS, Sandra RONGIERAS Inspecteurs Présentation de la démarche de certification 2 Comment s appliquera la nouvelle règlementation? Les contrôles réalisés

Plus en détail

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web...

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web... rédigé par Stéphane LAMARCHE - FREDON Pays de la Loire A C T U A L I T E S Tavelure Quelques taches, à surveiller. Carpocapse Fin du vol, la période à risque vis-à-vis des éclosions s achève. Tordeuses

Plus en détail

Science de la biodiversité: ce que nous savons sur la biodiversité et une idée de ce que nous ne savons pas

Science de la biodiversité: ce que nous savons sur la biodiversité et une idée de ce que nous ne savons pas Science de la biodiversité: ce que nous savons sur la biodiversité et une idée de ce que nous ne savons pas Andrew Gonzalez Québec Centre for Biodiversity Science http://qcbs.ca Un message inquiétant Ces

Plus en détail

Catalogue de formations - Printemps 2014

Catalogue de formations - Printemps 2014 Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes de Haute Provence Catalogue de formations - Printemps 2014 9 Production de petits fruits rouges en AB. 9 Itinéraire technique du blé bio : du semis au

Plus en détail

ESPÈCES ANIMALES PROTÉGÉES

ESPÈCES ANIMALES PROTÉGÉES Je favorise la nature ESPÈCES ANIMALES PROTÉGÉES HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - septembre 2014 (nouvelle collection) Je m informe DÉFINITIONS Arthropode Groupe d espèces invertébrées aux membres articulés

Plus en détail

Moyens de lutte alternative. Pesticides. Mai 2005

Moyens de lutte alternative. Pesticides. Mai 2005 Moyens de lutte alternative Mai 2005 9 Qu entend-on par moyens de lutte alternative contre les nuisibles? C est l ensemble des moyens de lutte ne faisant pas intervenir de produits chimiques, mais plutôt

Plus en détail

LE NOUVEAU CATALOGUE DES USAGES. Daniel IZARD CA 84 - APREL

LE NOUVEAU CATALOGUE DES USAGES. Daniel IZARD CA 84 - APREL LE NOUVEAU CATALOGUE DES USAGES Daniel IZARD CA 84 - APREL Rencontre Melon 4 novembre 2014 1 Un usage, c est L association : - d un végétal ou d une famille de végétaux - d un mode d application - d un

Plus en détail

Bâtiment et biodiversité

Bâtiment et biodiversité Contribution au GROUPE DE TRAVAIL PLAN BATIMENT DURABLE Bâtiment et biodiversité ELAN Structure : Nom, prénom : LEMOINE, Olivier (suppléante COUZENS, Rebecca) Coordonnées : o.lemoine@elan-france.com, 06

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy»

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Sécurité alimentaire et Changement climatique : l Indianocéanie

Plus en détail

Sélection et développement d un réseau de refuges forestiers au Bas Saint-Laurent.

Sélection et développement d un réseau de refuges forestiers au Bas Saint-Laurent. Sélection et développement d un réseau de refuges forestiers au Bas Saint-Laurent. Par Amélie Gilbert Candidate à la maîtrise Gestion de la faune et se ses habitats Sous la direction conjointe de Luc Sirois

Plus en détail

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur Jeu de l ingénierie écologique mémo du joueur Contexte Qu est-ce que l ingénierie écologique? L ingénierie écologique peut être définie par une action par et/ou pour le vivant. Plus précisément, le vivant

Plus en détail

Orléans Le 24 janvier 2013

Orléans Le 24 janvier 2013 1 * La genèse du projet / Eléments du contexte * Le cadre européen (Directive 209/128/CE) * La déclinaison nationale : le plan Ecophyto * Présentation du portail ECOPHYTOPIC * ECOPHYTOPIC : Présentation

Plus en détail

Conférence Pollutec Lyon 2014. Union Professionnelle du Génie Ecologique

Conférence Pollutec Lyon 2014. Union Professionnelle du Génie Ecologique Conférence Pollutec Lyon 2014 Conférence Pollutec Lyon 2014 Compenser les activités humaines et les aménagements? Patrice VALANTIN, Président Union Professionnelle Génie Ecologique (UPGE), Gérant de DERVENN

Plus en détail

Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS

Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS La triade de l écotoxicologie Milieu physique (eau ou sédiment) EXPOSITION Organisme

Plus en détail

La gestion des données en écologie des communautés végétales : l exemple de Phytobase

La gestion des données en écologie des communautés végétales : l exemple de Phytobase Journée Bases de Données Besançon 21 mars 2013 La gestion des données en écologie des communautés végétales : l exemple de Phytobase François Gillet Université de Franche-Comté CNRS UMR 6249 Chrono-environnement

Plus en détail

Le verger du parc national du Mont-Saint-Bruno

Le verger du parc national du Mont-Saint-Bruno Le verger du parc national du Mont-Saint-Bruno Une vitrine unique de sensibilisation et de solutions pour la production pomicole dans un contexte de développement durable au Québec Vincent Philion 1, Gérald

Plus en détail

Data issues in species monitoring: where are the traps?

Data issues in species monitoring: where are the traps? Data issues in species monitoring: where are the traps? French breeding bird monitoring : Animations locales : - dealing with heterogenous data - working with multi-species multi-sites monitoring schemes

Plus en détail

Une ferme maraîchère biologique viable sans motorisation? Le cas d une approche holistique inspirée par la permaculture

Une ferme maraîchère biologique viable sans motorisation? Le cas d une approche holistique inspirée par la permaculture Une ferme maraîchère biologique viable sans motorisation? Le cas d une approche holistique inspirée par la permaculture K. Morel 1, C. Guégan 2 and F. Léger 3 1INRA, UMR 1048 SAD-APT, France ; 2 Ferme

Plus en détail

Liste des matières enseignées

Liste des matières enseignées Liste des matières enseignées Domaine : Sciences de la Nature et de la Vie Filière : Biologie Parcours : Tronc Commun Semestre1 VHG Coefficient Cours TD/TP Crédits/s. unité crédits U.E fondamental : 13

Plus en détail

Bâti agricole AMÉNAGEMENTS. Définition générale de l aménagement. Quel est l impact sur la biodiversité? N 12

Bâti agricole AMÉNAGEMENTS. Définition générale de l aménagement. Quel est l impact sur la biodiversité? N 12 AMÉNAGEMENTS N 12 Bâti agricole Définition générale de l aménagement. Le bâti, qu il soit à usage d habitation ou à vocation agricole, a de tout temps constitué un habitat privilégié pour de nombreuses

Plus en détail

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement Une population de neuf milliards d'humains est prévue au XXIème siècle. Nourrir la population mondiale est un défi majeur qui ne peut

Plus en détail

AVERSIONRISK Rôle de l'aversion au risque des agriculteurs dans l'utilisation de pesticides et implications pour la régulation

AVERSIONRISK Rôle de l'aversion au risque des agriculteurs dans l'utilisation de pesticides et implications pour la régulation AVERSIONRISK Rôle de l'aversion au risque des agriculteurs dans l'utilisation de pesticides et implications pour la régulation D. Bougherara, INRA, UMR 1135 LAMETA, F-34000 Montpellier, France APR 2009

Plus en détail

Principaux bio-agresseurs émergents en cultures légumières sous abri. Yannie Trottin-Caudal / Ctifl Catherine Chabrière / APREL

Principaux bio-agresseurs émergents en cultures légumières sous abri. Yannie Trottin-Caudal / Ctifl Catherine Chabrière / APREL Ctifl Principaux bio-agresseurs émergents en cultures légumières sous abri Yannie Trottin-Caudal / Ctifl Catherine Chabrière / APREL Rencontres du végétal, 10 et 11 janvier 2011 Plan Caractérisation des

Plus en détail

CHOU BIOLOGIQUE. Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires

CHOU BIOLOGIQUE. Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires CHOU BIOLOGIQUE Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires Essai de plein champ conditions expérimentales 1 Auteurs : Christian ICARD (Ctifl-SERAIL), Nadine

Plus en détail

Page 1/6 - Lutte biologique contre les organismes nuisibles à l'agriculture

Page 1/6 - Lutte biologique contre les organismes nuisibles à l'agriculture 25/04/2006 - Par Bernard Pintureau, Chercheur INRA Lutte biologique contre les organismes nuisibles à l'agriculture Les plantes cultivées subiraient entre 20 et 40 % de pertes avant récolte, dues à des

Plus en détail

Zone maraîchère et horticole Site de la vallée Wavrin (59)

Zone maraîchère et horticole Site de la vallée Wavrin (59) Zone maraîchère et horticole Site de la vallée Wavrin (59) Appel à candidature Dépôt des dossiers de candidature :24 février 2015 au plus tard 1 En juillet 2013 la communauté urbaine de Lille a lancé un

Plus en détail