La prise en charge en ville d un enfant présentant une crise d asthme par les bronchodilatateurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La prise en charge en ville d un enfant présentant une crise d asthme par les bronchodilatateurs"

Transcription

1 La prise en charge en ville d un enfant présentant une crise d asthme par les bronchodilatateurs JL. HERMIL / C. MARGUET G.R.A.P.P Quoi de neuf en médecine générale 2005 (DUMG/CHNGE)

2 1ère étape : Évaluer la crise Connaissance des facteurs de risque Jeune âge Déséquilibre récent Cortico-dépendance (même inhalée) Antécédent de crise d asthme grave Retard de la prise en charge Interrogatoire e +++ Asthme déjà traité ou déséquilibré Survenue brutale Évaluation clinique Comportement et élocution Dyspnée, fréquence respiratoire et cardiaque Auscultation et tirage DEP

3 Les bronchodilatateurs dans la crise d asthme de l enfant b2+ d action d brève : 1ère 1 ligne du traitement Préférentiellement par voie inhalée GRAPP GINA BTS/SIGN 2004 β2+ d action prolongée: pas AMM dans la crise Anti-cholinergiques : Ipratropium bromure Utilité éventuelle en nébulisations, dans les crises sévères Non recommandé de façon systématique Théophylline Aminophylline IV : Hôpital Adrénaline : crise d asthme avec choc anaphylactique

4 β2+ d action brève : Efficacité démontrée chez le nourrisson et l enfant Voies d administrationd Inhalée Nébulisation Intermittente ou continue Aérosol doseur + chambre d inhalation Aérosol poudre Autohaler Sous-cutanée Intraveineuse

5 β2+ d action brève : molécules disponibles Salbutamol : Aérosol doseur : Ventoline AD 100µg / Airomir AH 100µg / Spréor AD 100µg Aérosol- poudre : Ventilastin 100 µg Ventodisk 200 µg / Asmanal clickhaler 90 µg Buventol easyhaler 100µg > 4 ans Terbutaline : Solution injectable Bricanyl SC ou IV Aérosol-poudre Bricanyl TH 500 µg Pirbutérol : Maxair AH 200µg Formotérol : AMM : pas tt de la crise (Foradil/symbicort)

6 β2+ inhalés d action brève : Faut-il utiliser un masque facial? Efficacité Respiration buccale améliore la déposition pulmonaire Aérosol Doseur + Chambre d inhalation nébulisation A domicile ou au cabinet médical : Embout buccal vers 4-6 ans Babyhaler ou autre avant 4 ans Acceptabilité Difficultés d application Si masque à 2 cm : baisse de 85% de la dose délivrée

7 AMM des β2+ inhalés d action brève Salbutamol : 100 µg 1 à 2 bouffées à renouveler si nécessaire < 15 bouffées par 24 heures, si > 15b avis médical Si grave : 2 à 6 bouffées / mn -> SAMU Terbutaline: 500µg (1bf TH) 1 aspiration à renouveler 1 fois si nécessaire 8 bouffées maximum / 24 heures, si > 8b avis médical Plutôt chez les grands enfants Pirbutérol rol : 200µg 1 à 2 bouffées à renouveler 1 fois si nécessaire 12 bouffées maximum / 24 heures Plutôt chez grands enfants

8 Recommandations françaises GRAPP 2004 Utilisation des β2+ inhalés Études: variations de la dose initiale 50 µg/kg avec un maximum de 1500 µg/kg Selon le mode d administration Selon l âge Selon le poids Selon le pays Effet dose des b2+ Dose délivrées > AMM

9 Recommandations françaises GRAPP 2004 Utilisation des β2+ inhalés Chambre d inhalationd Dans la trousse d urgence d du médecinm Crise légèrel : β2+ : 1 à 2 bouffées / Kg (15b max) Crise modérée : β2+ forte dose : bouffées AD, à renouveler 3 fois en 1 heure puis 6 bouffées AD 3 fois par jour pendant 3 jours Durée e du traitement : Symptômes 15 jours 3 à 7 jours Parfois relais par traitement de fond -> 3 mois

10 β2+ d action brève : sous cutané Plutôt crise sévère AMM : enfant de plus de 2 ans : 7 à 10 µg/kg, soit 0,1 à 0,2 ml par 10 kg de poids ou ½ ampoule pour 30 kg de poids corporel à répéter si nécessaire sous surveillance médicale

11 Les thérapeutiques utiles Corticothérapie orale crise d'asthme modérée à sévère Ou si absence de réponse au traitement d urgence par les β2+ d action brève : prednisone et prednisolone voie orale : 1 à 2 mg/kg/jour (maximum 60 mg), 5 jours Pas de retentissement jusqu à 5 cures courtes Répétition cures courtes : réévaluer le traitement de fond. Nébulisations à domicile??

12 Les thérapeutiques dont l efficacité n est pas démontrée Corticoïdes inhalés : Pas d indication sur la crise Mais pas d innocuité si maintenu Mucolytiques (non étudié) Place de la kiné en crise? Antibiotiques : pas dans l asthme aigu, même fébrile S il existe facteur infectieux déclenchant : viral Bactéries atypique seulement 4,5%

13 En résumé : l enfant en crise Évaluation de la crise Estimation de l entourage familial Utilisation des b2+ d action d brève Donner une dose suffisante Utiliser un chambre d inhalation Évaluer l efficacité : attendre et faire attendre Écrire les conseils et les consignes Revoir l enfant l

14

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 22 juin 2005 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 9 avril 2000 (JO du 9 avril 2000) BUVENTOL EASYHALER 100

Plus en détail

Crise d asthme de l enfant Prise en charge. R.Boussoffara

Crise d asthme de l enfant Prise en charge. R.Boussoffara Crise d asthme de l enfant Prise en charge R.Boussoffara INTRODUCTION Asthme Maladie chronique la plus fréquente de l enfant (p=10%) Avancées importante sur le plan TTT Mortalité existe!! Pourquoi?.. La

Plus en détail

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 7 février 2001 Examen du dossier de la spécialité inscrite par arrêté du 14 mai 1998

Plus en détail

Asthme de l enfant Dr FERNANE. A Pédiatre hôpital André GREGOIRE Montreuil

Asthme de l enfant Dr FERNANE. A Pédiatre hôpital André GREGOIRE Montreuil Asthme de l enfant Dr FERNANE. A Pédiatre hôpital André GREGOIRE Montreuil Introduction L asthme est un inflammation chronique des voies aériennes associées à une hyperréactivité bronchique responsable

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille FACTEURS D ÉXACERBATION DE L ASTHME VIRUS ++++ Allergènes Stress, hypersécrétion Pollution atmosphérique

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

MRC MOYENS MEDICAMENTEUX

MRC MOYENS MEDICAMENTEUX A. Voies d administration MRC MOYENS MEDICAMENTEUX La voie inhalée+++ La voie systémique M. El Biaze Service des Maladies Respiratoires CHU HassanII www.anfas-assoc.com www.facebook.com/elbiazem 1/Techniques

Plus en détail

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Dr Hakima OUKSEL Département de Pneumologie 1 Le traitement de fond de l asthme 1. Est

Plus en détail

Traitement de la crise : Particularités s pédiatriquesp. Pr Christophe Delacourt Necker

Traitement de la crise : Particularités s pédiatriquesp. Pr Christophe Delacourt Necker Traitement de la crise : Particularités s pédiatriquesp Pr Christophe Delacourt Necker Mots clés Silence auscultatoire Fréquence respiratoire Elocution difficile TA Réponse β2 DEP SaO2 Corticoïdes Bronchodilatateurs

Plus en détail

Les difficultés respiratoires de l enfant. Docteur D.TCHOMAKOV Urgences Pédiatriques CHU de Strasbourg - Hautepierre

Les difficultés respiratoires de l enfant. Docteur D.TCHOMAKOV Urgences Pédiatriques CHU de Strasbourg - Hautepierre Les difficultés respiratoires de l enfant Docteur D.TCHOMAKOV Urgences Pédiatriques CHU de Strasbourg - Hautepierre Les difficultés respiratoires Dyspnée ou gène inspiratoire, expiratoire ou aux 2 temps

Plus en détail

Les urgences de l enfant asthmatique

Les urgences de l enfant asthmatique Les urgences de l enfant asthmatique Neuvièmes Journées d Urgences Pédiatriques du Sud- Ouest. Décembre 2008 Stéphane DEBELLEIX Pneumopédiatre Centre de Référence R des Maladies Neuromusculaires Définitions

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 6 juillet 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 26 mai 2000 (JO du 8 juin 2000) ASMABEC CLICKHALER 100

Plus en détail

pneumologie G.Bonnaud - Vouziers 06.12.2012

pneumologie G.Bonnaud - Vouziers 06.12.2012 Traitement inhalés en pneumologie G.Bonnaud - Vouziers 06.12.2012 Définition Aérosol : suspension stable dans air ou autre gaz de particules liquides ou solides de très petite taille

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

AÉROSOLTHÉRAPIE EN PÉDIATRIE

AÉROSOLTHÉRAPIE EN PÉDIATRIE AÉROSOLTHÉRAPIE EN PÉDIATRIE R.Boussoffara INTRODUCTION Aérosolthérapie : délivrer un aérosol médicamenteux aux voies aériennes. Qu est- ce qu un aérosol? Un brouillard de fines particules contenant un

Plus en détail

3 - PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE (CRISE ET FOND) ET ORIENTATION DU PATIENT

3 - PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE (CRISE ET FOND) ET ORIENTATION DU PATIENT 3 - PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE (CRISE ET FOND) ET ORIENTATION DU PATIENT DIFFÉRENTES CLASSES THÉRAPEUTIQUES ET LEURS RÔLES RESPECTIFS Component 4 : Asthma Management and Prevention Program DÉFINITION

Plus en détail

LES TRAITEMENTS DE L ASTHME

LES TRAITEMENTS DE L ASTHME A. LES TRAITEMENTS DE L ASTHME 08/06/09 Dr Ausias Pharmaco I. Généralités II. Thérapeutiques inhalées A. Particules B. Les différents systèmes 1. Aérosols doseurs 2. Les chambres d inhalation 3. Les inhalateurs

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME L asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes, caractérisée par une obstruction bronchique variable dans le temps. Sous-diagnostiqué et insuffisamment pris en charge dans la population

Plus en détail

Education Thérapeutique

Education Thérapeutique Asthme du nourrisson AKCR 12/10/2009 Education Thérapeutique Efficacité en pédiatrie Efficacité chez l adulte Conduite à tenir dans l asthme du nourrisson Education thérapeutique Gestion optimale de la

Plus en détail

Pharmacologie clinique des traitements inhalés

Pharmacologie clinique des traitements inhalés Pharmacologie clinique des traitements inhalés Pr Mathieu Molimard Département de Pharmacologie CHU Bordeaux (FIEC 2006) Antiasthmatiques Traitements ß 2 -agoniste courte durée action ß 2 -agoniste longue

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 novembre 2009 SINGULAIR 4 mg, comprimé à croquer Boîte de 28 (CIP : 393 112-4) Boîte de 50 (CIP : 393 118-2) SINGULAIR 4 mg, granulé Boîte de 28 sachets-dose de 4 mg

Plus en détail

Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes

Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes Collège National des Enseignants de Réanimation Médicale Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 08/02/07 Ré f.: CMUB - 009 Pagination : 1/8 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 009 Rédacteurs Dr H. ROY, SAMU 21 Date 13/05/00 MAJ le 08/02/2007

Plus en détail

C@mpus National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr Christophe DELACOURT (CHI Créteil) MAJ : 20/06/2006

C@mpus National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr Christophe DELACOURT (CHI Créteil) MAJ : 20/06/2006 Objectifs : Objectifs de l ECN : Asthme de l'enfant Item 226 - Diagnostiquer un asthme de l enfant (et de l adulte). - Identifier les situations d urgence (P) et planifier leur prise en charge. - Argumenter

Plus en détail

ASTHME de l ENFANT > 5 ANS

ASTHME de l ENFANT > 5 ANS ASTHME de l ENFANT > 5 ANS Alain Proust Nîmes ASTHME Maladie chronique la plus fréquente chez l enfant Fréquence 10 % des enfants Classe de 25 à 30 élèves: 2 à 3 asthmatiques Augmentation de cette prévalence

Plus en détail

AÉROSOL AVEC ADJONCTION DE MÉDICAMENTS (PRÉPARATION, ADMINISTRATION, SURVEILLANCE)

AÉROSOL AVEC ADJONCTION DE MÉDICAMENTS (PRÉPARATION, ADMINISTRATION, SURVEILLANCE) CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE AÉROSOL AVEC ADJONCTION DE MÉDICAMENTS (PRÉPARATION, ADMINISTRATION, SURVEILLANCE) FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indication Contre-indication

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

QUESTIONNAIRE. Lequel?... Les traitements que je prends tous les jours sont (citer les noms):...

QUESTIONNAIRE. Lequel?... Les traitements que je prends tous les jours sont (citer les noms):... QUESTIONNAIRE Afin de vous aider à mieux connaître et gérer votre asthme, nous avons élaboré ce questionnaire. Répondez à toutes les questions posées en entourant les réponses choisies.(le "NSP" désignant

Plus en détail

A.PROUST DEFINITIONS TRAITEMENTS INHALES EN PNEUMOLOGIE. Générateurs aérosols AVANTAGES / VOIE ORALE. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

A.PROUST DEFINITIONS TRAITEMENTS INHALES EN PNEUMOLOGIE. Générateurs aérosols AVANTAGES / VOIE ORALE. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes DEFINITIONS TRAITEMENTS INHALES EN PNEUMOLOGIE Aérosol: suspension stable dans l air (ou autre gaz) de particules liquides ou solides, de très petite taille (

Plus en détail

Asthme et BPCO. Recommandations et listes des médicaments

Asthme et BPCO. Recommandations et listes des médicaments Asthme et BPCO Recommandations et listes des médicaments Sommaire Sommaire 1 Introduction 3 1 e Partie Asthme 5 I. Asthme: recommandation 6 1. Posez le diagnostic 6 2. Choisissez le traitement chronique

Plus en détail

TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT

TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT Pr. Amine EL HASSANI MG Maroc. Rabat 29.5.2011 PROBLEMATIQUES Littérature Française Anglaise Etudes non Comparables Définition: Preschool Recurrent Wheeze

Plus en détail

Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab. J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse

Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab. J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse Particularités communes! Ac monoclonaux «humanisés»! AMM 1999 pour le palivizumab, 2006 pour omalizumab!

Plus en détail

Traitement d une crise d asthme aigue simple

Traitement d une crise d asthme aigue simple Traitement d une crise d asthme aigue simple Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com Médicaments 1. Dans la crise simple ß2-adrénergiques action rapide inhalés (aérosols doseurs ;

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA MPOC. Présenté par : Gilles Côté, M.D.

TRAITEMENT DE LA MPOC. Présenté par : Gilles Côté, M.D. TRAITEMENT DE LA MPOC Présenté par : Gilles Côté, M.D. Département clinique de médecine générale Avril 2001 TRAITEMENT DE LA MPOC I- INTERPRÉTATION DES TESTS DE FONCTION RESPIRATOIRE II- PRISE EN CHARGE

Plus en détail

dose initiale de 2 mg (2 compr. d 1 mg) oxygène haut débit 10 à 15 l par minute dès que possible 0,5 mg (= 1/2 ampoule)

dose initiale de 2 mg (2 compr. d 1 mg) oxygène haut débit 10 à 15 l par minute dès que possible 0,5 mg (= 1/2 ampoule) 1 Trousse d'urgence PO de dose initiale de 2 mg (2 compr. d 1 mg) comprimés à 1 mg à répéter éventuellement après 45 à 60 min. agitation lorazépam 4 mg ampoules à 4 mg/1 seulement en présence d un patient

Plus en détail

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance Titre Initier l administration de salbumatol (Ventolin MC) par aérosolthérapie O.C.M-5 Référence à un protocole : Oui Non Date d entrée en vigueur : 24 août 2007 Date de révision : 2 mai 2013 Secteurs

Plus en détail

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8.

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8. SOMMAIRE Ordonnance n 1 Remplacer un traitement antalgique de palier 2 par un antalgique de palier 3 Ordonnance n 2 Interdoses lors d un traitement par sulfate de morphine à Libération Prolongée (LP) Ordonnance

Plus en détail

Les allergies respiratoires de l enfant. Dr TINSA Faten Service de médecine infantile B Hôpital d enfants Béchir Hamza

Les allergies respiratoires de l enfant. Dr TINSA Faten Service de médecine infantile B Hôpital d enfants Béchir Hamza Les allergies respiratoires de l enfant Dr TINSA Faten Service de médecine infantile B Hôpital d enfants Béchir Hamza Introduction Pathologie fréquente chez l enfant Problème de santé publique Asthme ++++

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 26 avril 2006 (JO du 10 mai 2006). SPIRIVA 18 microgrammes, poudre pour

Plus en détail

De la bronchiolite à l asthme du jeune enfant. Livret d information des familles et des professionnels de la petite enfance

De la bronchiolite à l asthme du jeune enfant. Livret d information des familles et des professionnels de la petite enfance De la bronchiolite à l asthme du jeune enfant Livret d information des familles et des professionnels de la petite enfance De la bronchiolite à l asthme Si votre jeune enfant de moins de 5 ans a eu plusieurs

Plus en détail

CRISE D ASTHME DE L ENFANT. KN BENHALLA Pédiatrie «A» CHU Béni Messous

CRISE D ASTHME DE L ENFANT. KN BENHALLA Pédiatrie «A» CHU Béni Messous CRISE D ASTHME DE L ENFANT KN BENHALLA Pédiatrie «A» CHU Béni Messous Crise d asthme Crise d asthme ou Exacerbation: aggravation aiguë ou subaiguë des symptômes et détérioration de la fonction respiratoire

Plus en détail

PRISE EN CHARGE AU LONG COURS

PRISE EN CHARGE AU LONG COURS PRISE EN CHARGE AU LONG COURS DE L'ASTHMATIQUE Alain DIDIER * L'asthme est une maladie fréquente qui touche environ 7 à 8 % de la population dans les pays industrialisés. La morbidité due à l'asthme a

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Prévenir l aggravation de la maladie 2. Éviter l apparition de nouvelles sensibilisations à d autres allergènes (allergie

Plus en détail

Au niveau mondial, l asthme, tous pays confondus, frappe 5% de la population.

Au niveau mondial, l asthme, tous pays confondus, frappe 5% de la population. Université de Batna Faculté de médecine de Batna Cours de 4 ème Année Module de Pneumologie www.aurespneumo.com Dr Djenfi - 2012 I. Définition : L asthme est un désordre inflammatoire chronique des voies

Plus en détail

GRILLES D EVALUATION DE L UTILISATION DES SYSTEMES D INHALATION UTILISES DANS l'asthme

GRILLES D EVALUATION DE L UTILISATION DES SYSTEMES D INHALATION UTILISES DANS l'asthme Décembre 2014 GRILLES D EVALUATION DE L UTILISATION DES SYSTEMES D INHALATION UTILISES DANS l'asthme Vous trouverez dans ce document : Une notice d utilisation des grilles d évaluation des gestes, Une

Plus en détail

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009 Plan Les BPCO Cours du 23/11/2009 Diagnostic positif et différentiel Epidémiologie Prise en charge à l état stable Prise en charge en urgence Les traitements "préventifs " Place de la chirurgie dans le

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite

Actualités dans la prise en charge de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Actualités dans la prise en charge de la BPCO Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Rappels épidémiologiques 5 10% de la population adulte 3,5 milliards d euros/an

Plus en détail

La prise en charge du patient asthmatique à l officine autour des médicaments

La prise en charge du patient asthmatique à l officine autour des médicaments Pierre-Xavier FRANK Docteur en Pharmacie Dominique GRAS Docteur en Médecine La prise en charge du patient asthmatique à PLAN : I) Introduction sur l entretien pharmaceutique II) Asthme et stratégie thérapeutique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 9 janvier 2000 (JO du 21 janvier 2000) PRIMALAN 10 mg, comprimé sécable

Plus en détail

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte Dossier progressif Unité d enseignement 7 Unité d enseignement 10 Unité d enseignement 11 Item Inflammation - Immunopathologie 182. Hypersensibilités et allergies chez l'enfant et l'adulte 184. Hypersensibilités

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR. Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement.

PLAN D ACTION POUR. Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement. PLAN D ACTION POUR copie : patient (nom du patient) JE ME SENS BIEN Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement. Non Oui JE ME SENS MOINS

Plus en détail

médicaments m é d i c a l e L e s d e l u rg e n c e au cabinet dentaire

médicaments m é d i c a l e L e s d e l u rg e n c e au cabinet dentaire L e s médicaments d e l u rg e n c e m é d i c a l e au cabinet dentaire Florian LAURENT * - Florence RIVIERRE* - Pascal AUGUSTIN** - Catherine BERTRAND*** - Louis MAMAN*- Philippe LESCLOUS* 1107 p r e

Plus en détail

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie Place de l Asthme dans le paysage médical français L Asthme c est Environ

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007)

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) SYNTHESE DE RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) OBJECTIFS DES RECOMMANDATIONS : Avoir un impact sur la prise en charge quotidienne

Plus en détail

Chapitre 4 Asthme et Entretien Pharmaceutique

Chapitre 4 Asthme et Entretien Pharmaceutique Chapitre 4 Asthme et Entretien Pharmaceutique 1) Pourquoi? En France, il y a actuellement entre 2,5 et 3 millions de personnes souffrant de maladie asthmatique et 2000 asthmatiques qui en meurent chaque

Plus en détail

ASTHME AIGU GRAVE CRISE D'ASTHME AIGUE SEVERE = ETAT DE MAL ASTHMATIQUE 2000 MORTS EN FRANCE LE PLUS SOUVENT EN DEHORS DE L'HOPITAL

ASTHME AIGU GRAVE CRISE D'ASTHME AIGUE SEVERE = ETAT DE MAL ASTHMATIQUE 2000 MORTS EN FRANCE LE PLUS SOUVENT EN DEHORS DE L'HOPITAL ASTHME AIGU GRAVE CRISE D'ASTHME AIGUE SEVERE = ETAT DE MAL ASTHMATIQUE I EPIDEMIOLOGIE =============== 2000 MORTS EN FRANCE LE PLUS SOUVENT EN DEHORS DE L'HOPITAL II CAUSES DE MORTALITE DE L'ASTHME GRAVE

Plus en détail

Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue action dans le traitement de la BPCO?

Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue action dans le traitement de la BPCO? Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue action dans le traitement de la BPCO? Mise à jour mai 2009 Trois bronchodilatateurs inhalés de longue durée d'action (LA) sont disponibles en France dans

Plus en détail

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant 7- Traitement de fond de l asthme de l enfant Stratégies d adaptation F Lemoigne Les 4 points clés de la prise en charge de l asthme (1) Développer le partenariat Médecin/Patient : l objectif de ce partenariat

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

SYSTEMES D INHALATION

SYSTEMES D INHALATION SYSTEMES D INHALATION Dr LOMBRY Catherine 1 Appareillages pour l administration pulmonaire Inhalateurs pressurisés à valve doseuse; aérosols-doseurs (MDI; Metered Dose Inhaler) Inhalateurs à poudre sèche

Plus en détail

L ASTHME BRONCHIQUE. 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie. I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie

L ASTHME BRONCHIQUE. 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie. I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie L ASTHME BRONCHIQUE I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie A)L'inflammation bronchique B)Le bronchospasme C)L'hyperréactivité bronchique IV)Manifestations cliniques

Plus en détail

Liste des fiches techniques

Liste des fiches techniques Liste des fiches techniques 1 : Tableau d aide au diagnostic des manifestations cliniques précoces à l occasion d une vaccination 2 : Prise en charge d un malaise vagal 3 : Prise en charge d une manifestation

Plus en détail

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181 du 10/11/1999 B.O N 41 du 18/11/1999

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181 du 10/11/1999 B.O N 41 du 18/11/1999 Inspection Académique de la Haute-Savoie Service de Promotion de la Santé en faveur des élèves Document Confidentiel PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISE Des enfants hautement allergiques Circulaire N 996181

Plus en détail

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes.

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. M VERSTRAETE, B VRIGNAUX, K LEVIEUX, E LAUNAY, I HAZART,N VABRES, C GRAS-LE GUEN Urgences pédiatriques et pédiatrie

Plus en détail

E. L Her* Réanimation 2002 ; 11 : 1-9 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069302002578/FLA

E. L Her* Réanimation 2002 ; 11 : 1-9 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069302002578/FLA Réanimation 2002 ; 11 : 1-9 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069302002578/FLA Révision de la troisième Conférence de consensus en réanimation et médecine

Plus en détail

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements 1 à 20 H 30 au Muséum Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements Sous l'égide du Comité orléanais de la Fondation pour la Recherche Médicale Avec : - Isabelle COUILLIN,

Plus en détail

Docteur, j ai du mal de respirer

Docteur, j ai du mal de respirer Dr Michel Cassiers Département de Pédiatrie Hôpital de Jolimont Réunion infirmières 2007 Ou Comment je prends en charge une détresse respiratoire de l enfant admis aux urgences Une détresse respiratoire

Plus en détail

Maladie inflammatoire chronique des bronches responsable : d une obstruction bronchique variable, réversible

Maladie inflammatoire chronique des bronches responsable : d une obstruction bronchique variable, réversible DEFINITION Maladie inflammatoire chronique des bronches responsable : d une obstruction bronchique variable, réversible spontanément ou sous l effet d un bronchodilatateur et d une hyperréactivité bronchique

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB- Pagination : 1 de 9 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 41 Rédacteurs Dr V.HAMELIN, urgentiste Chenôve ; Dr L. QUEUDET, urgentiste Dijon

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Interventions lors d une réaction transfusionnelle. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures diagnostiques ou thérapeutiques

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

SPECIFICITE DES TRAITEMENTS EN PEDIATRIE

SPECIFICITE DES TRAITEMENTS EN PEDIATRIE Fixe : MGOP SPECIFICITE DES TRAITEMENTS EN PEDIATRIE I/- L enfant et le médicament : Nouveau-né : de la naissance à 30 jours Nourrisson : 1 mois à 2 ans Enfant : 2 ans à 15 ans La réaction du nouveau-né,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 septembre 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 septembre 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 septembre 2015 PULMOZYME 2500 U/2,5 ml, solution pour inhalation par nébuliseur B/6 ampoules de 2,5 ml (CIP : 34009 364 674 8 4) B/30 ampoules de 2,5 ml (CIP : 34009

Plus en détail

Traitement de fond d un asthme

Traitement de fond d un asthme Traitement de fond d un asthme Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com OBJECTIF : A l'état stable, contrôle de l'asthme : mener une vie normale, c'està-dire - Peu ou pas de symptômes

Plus en détail

Référentiels en Médecine d urgence

Référentiels en Médecine d urgence REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Santé Publique Direction Générale de la Santé Unité de la Médecine d Urgence Stratégie Nationale de Développement des Urgences PRISE EN CHARGE DE LA CRISE D ASTHME

Plus en détail

ASTHME DU NOURRISSON ET DE L ENFANT DE MOINS DE 36 mois. Pr F. SOUHAIL Casablanca

ASTHME DU NOURRISSON ET DE L ENFANT DE MOINS DE 36 mois. Pr F. SOUHAIL Casablanca ASTHME DU NOURRISSON ET DE L ENFANT DE MOINS DE 36 mois Pr F. SOUHAIL Casablanca Définition Définition clinique Tout épisode dyspnéique avec râles sibilants, qui s est produit au moins trois fois depuis

Plus en détail

Prise en charge au long cours de l asthme

Prise en charge au long cours de l asthme Prise en charge au long cours de l asthme Conférence de consensus sur la prise en charge des crises d asthme aigües graves 2002 Guide affection de longue durée asthme (HAS Octobre 2006) Le consensus OMS

Plus en détail

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 18 avril 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans

Plus en détail

L ASTHME : Critères de sévérité et plan d action. Présenté par : Dr Steeve Goulet Mme Andrée Lacasse. Département clinique de médecine générale

L ASTHME : Critères de sévérité et plan d action. Présenté par : Dr Steeve Goulet Mme Andrée Lacasse. Département clinique de médecine générale L ASTHME : Critères de sévérité et plan d action (Extrait du Guide de référence au Centre d enseignement sur l asthme) Présenté par : Dr Steeve Goulet Mme Andrée Lacasse Département clinique de médecine

Plus en détail

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl Asthme du nourrisson Démarche diagnostique pratique André Labbé Unité de réanimation r et des maladies respiratoires de l enfantl Hôtel-Dieu Clermont-Ferrand Position du problème Fréquence pathologie sifflante

Plus en détail

Traitements de l allergie

Traitements de l allergie Définition Traitements de l allergie Dr Bruno RICHARD Service d Hématologie-Oncologie C.H.U. Nîmes Allergie : Réponse immunitaire d hypersensibilité qui fait suite à l introduction de substances antigéniques

Plus en détail

URGENCES-REANIMATION 1998 DOSSIER 3

URGENCES-REANIMATION 1998 DOSSIER 3 Monsieur L D., 21 ans, célibataire, est asthmatique depuis l'âge de 11 ans environ. Durant les cinq dernières années il a consulté de nombreux médecins, plusieurs spécialistes, a spontanément modifié ou

Plus en détail

Les objectifs. Reconnaître Evaluer Contrôler

Les objectifs. Reconnaître Evaluer Contrôler Les objectifs Reconnaître Evaluer Contrôler Asthme de l enfant l : sous-diagnostic persistant 3559 enfants parisiens 8-9 ans Moma et al Pediatr Pulmonol 1998 Asthme de l enfant l : sous-traitement persistant

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD 1) Objet. Ce protocole a pour objet de décrire les modalités d utilisation des opioïdes injectables en PCA, en traitement symptomatique d une douleur,

Plus en détail

Comment évaluer le contrôle de l asthme en pratique quotidienne?

Comment évaluer le contrôle de l asthme en pratique quotidienne? Comment évaluer le contrôle de l asthme en pratique quotidienne? Antoine Deschildre Pneumologie pédiatriquep CHRU de Lille Toulouse, octobre 2008 SEVERITE DE L ASTHME (GINA) Symptômes diurnes Symptômes

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique de l asthme grave de l enfant

Prise en charge thérapeutique de l asthme grave de l enfant Prise en charge thérapeutique de l asthme grave de l enfant Rola Abou Taam Pneumologie et Allergologie Pédiatriques Hôpital Necker-Enfants Malades Paris 4ème Congrès Francophone Pédiatrique de Pneumologie

Plus en détail

Asthme du NRS. Priam 05 mars 2003. Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat

Asthme du NRS. Priam 05 mars 2003. Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat Asthme du NRS Priam 05 mars 2003 Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat Définition de l asthme : clinique Crises de dyspnée Sibilances Obstruction bronchique Réversibilité bétamimétique MAIS aussi *

Plus en détail

Comment prescrire les corticoïdes inhalés chez les nourrissons à la lumière des publications récentes? Christophe Marguet

Comment prescrire les corticoïdes inhalés chez les nourrissons à la lumière des publications récentes? Christophe Marguet Comment prescrire les corticoïdes inhalés chez les nourrissons à la lumière des publications récentes? Christophe Marguet Asthme du nourrisson ou siffleur récurrent : un syndrome Phénotypes sont essentiels

Plus en détail

Annexe au versement Liste détaillée des données TABLE DES MATIÈRES

Annexe au versement Liste détaillée des données TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES Comorbidités...p 1 Contexte socio-économique...p.1 Contrôle au cours du mois écoulé...p.1 Crise actuelle...p.1 Facteurs de risques environnementaux...p.3 Gestion...p.3 Histoire de la

Plus en détail

ASTHME DE L ENFANT ET DE L ADULTE

ASTHME DE L ENFANT ET DE L ADULTE Item 184 ASTHME DE L ENFANT ET DE L ADULTE Chez l enfant Pr Jocelyne Just Centre de l asthme et des allergies, AP-HP, hôpital Armand-Trousseau, université Paris-6, 75541 Paris Cedex 12, France jocelyne.just@trs.aphp.fr

Plus en détail

Médicaments. (emphysème et bronchite chronique) Comment les médicaments pour la MPOC peuvent vous aider à vous sentir mieux. Qu est-ce que la MPOC?

Médicaments. (emphysème et bronchite chronique) Comment les médicaments pour la MPOC peuvent vous aider à vous sentir mieux. Qu est-ce que la MPOC? Feuillet d information Feuillet d information: Médicaments Médicaments pour la MPOC (emphysème et bronchite chronique) Comment les médicaments pour la MPOC peuvent vous aider à vous sentir mieux Les médicaments

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 février 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 février 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 février 2012 ASMANEX TWISTHALER 200 µg/dose, poudre pour inhalation Inhalateur de 30 doses (CIP : 359 243-2) Inhalateur de 60 doses (CIP : 359 244-9) ASMANEX TWISTHALER

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance. Livret N 5

Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance. Livret N 5 Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance Livret N 5 Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 29/04/07 1 Recommandations

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE Administration de salbutamol (ventolin TM ) lors d une crise d asthme ou d une MPOC décompensée

ORDONNANCE COLLECTIVE Administration de salbutamol (ventolin TM ) lors d une crise d asthme ou d une MPOC décompensée ORDONNANCE COLLECTIVE Administration de salbutamol (ventolin TM ) lors d une crise d asthme ou d une MPOC décompensée Référence à un protocole : oui non Titre ou numéro : de mise en vigueur : Janvier 2008

Plus en détail

DEFINITION. Chronicité, Variabilité, Réversibilité

DEFINITION. Chronicité, Variabilité, Réversibilité ASTHME DEFINITION CLINIQUE : Crise de dyspnée, paroxystique, sifflante, volontiers nocturne, récidivante, réversible spontanément ou sous l effet du traitement. Chronicité, Variabilité, Réversibilité DEFINITION

Plus en détail

Asthme de l Enfant. La plus fréquente des affections chroniques de l enfant

Asthme de l Enfant. La plus fréquente des affections chroniques de l enfant Asthme de l Enfant La plus fréquente des affections chroniques de l enfant Prévalence estimée à 10 % Débute avant 5 ans dans plus de 3 cas sur 4 Sous diagnostiqué (et mal traité) Près de la moitié des

Plus en détail

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant 14 L enfant avant tout L asthme chez l enfant Au Canada, la prévalence de l asthme chez l enfant a quadruplé au cours de la dernière décennie, et l asthme est devenu l une des principales causes d hospitalisation

Plus en détail