La prise en charge en ville d un enfant présentant une crise d asthme par les bronchodilatateurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La prise en charge en ville d un enfant présentant une crise d asthme par les bronchodilatateurs"

Transcription

1 La prise en charge en ville d un enfant présentant une crise d asthme par les bronchodilatateurs JL. HERMIL / C. MARGUET G.R.A.P.P Quoi de neuf en médecine générale 2005 (DUMG/CHNGE)

2 1ère étape : Évaluer la crise Connaissance des facteurs de risque Jeune âge Déséquilibre récent Cortico-dépendance (même inhalée) Antécédent de crise d asthme grave Retard de la prise en charge Interrogatoire e +++ Asthme déjà traité ou déséquilibré Survenue brutale Évaluation clinique Comportement et élocution Dyspnée, fréquence respiratoire et cardiaque Auscultation et tirage DEP

3 Les bronchodilatateurs dans la crise d asthme de l enfant b2+ d action d brève : 1ère 1 ligne du traitement Préférentiellement par voie inhalée GRAPP GINA BTS/SIGN 2004 β2+ d action prolongée: pas AMM dans la crise Anti-cholinergiques : Ipratropium bromure Utilité éventuelle en nébulisations, dans les crises sévères Non recommandé de façon systématique Théophylline Aminophylline IV : Hôpital Adrénaline : crise d asthme avec choc anaphylactique

4 β2+ d action brève : Efficacité démontrée chez le nourrisson et l enfant Voies d administrationd Inhalée Nébulisation Intermittente ou continue Aérosol doseur + chambre d inhalation Aérosol poudre Autohaler Sous-cutanée Intraveineuse

5 β2+ d action brève : molécules disponibles Salbutamol : Aérosol doseur : Ventoline AD 100µg / Airomir AH 100µg / Spréor AD 100µg Aérosol- poudre : Ventilastin 100 µg Ventodisk 200 µg / Asmanal clickhaler 90 µg Buventol easyhaler 100µg > 4 ans Terbutaline : Solution injectable Bricanyl SC ou IV Aérosol-poudre Bricanyl TH 500 µg Pirbutérol : Maxair AH 200µg Formotérol : AMM : pas tt de la crise (Foradil/symbicort)

6 β2+ inhalés d action brève : Faut-il utiliser un masque facial? Efficacité Respiration buccale améliore la déposition pulmonaire Aérosol Doseur + Chambre d inhalation nébulisation A domicile ou au cabinet médical : Embout buccal vers 4-6 ans Babyhaler ou autre avant 4 ans Acceptabilité Difficultés d application Si masque à 2 cm : baisse de 85% de la dose délivrée

7 AMM des β2+ inhalés d action brève Salbutamol : 100 µg 1 à 2 bouffées à renouveler si nécessaire < 15 bouffées par 24 heures, si > 15b avis médical Si grave : 2 à 6 bouffées / mn -> SAMU Terbutaline: 500µg (1bf TH) 1 aspiration à renouveler 1 fois si nécessaire 8 bouffées maximum / 24 heures, si > 8b avis médical Plutôt chez les grands enfants Pirbutérol rol : 200µg 1 à 2 bouffées à renouveler 1 fois si nécessaire 12 bouffées maximum / 24 heures Plutôt chez grands enfants

8 Recommandations françaises GRAPP 2004 Utilisation des β2+ inhalés Études: variations de la dose initiale 50 µg/kg avec un maximum de 1500 µg/kg Selon le mode d administration Selon l âge Selon le poids Selon le pays Effet dose des b2+ Dose délivrées > AMM

9 Recommandations françaises GRAPP 2004 Utilisation des β2+ inhalés Chambre d inhalationd Dans la trousse d urgence d du médecinm Crise légèrel : β2+ : 1 à 2 bouffées / Kg (15b max) Crise modérée : β2+ forte dose : bouffées AD, à renouveler 3 fois en 1 heure puis 6 bouffées AD 3 fois par jour pendant 3 jours Durée e du traitement : Symptômes 15 jours 3 à 7 jours Parfois relais par traitement de fond -> 3 mois

10 β2+ d action brève : sous cutané Plutôt crise sévère AMM : enfant de plus de 2 ans : 7 à 10 µg/kg, soit 0,1 à 0,2 ml par 10 kg de poids ou ½ ampoule pour 30 kg de poids corporel à répéter si nécessaire sous surveillance médicale

11 Les thérapeutiques utiles Corticothérapie orale crise d'asthme modérée à sévère Ou si absence de réponse au traitement d urgence par les β2+ d action brève : prednisone et prednisolone voie orale : 1 à 2 mg/kg/jour (maximum 60 mg), 5 jours Pas de retentissement jusqu à 5 cures courtes Répétition cures courtes : réévaluer le traitement de fond. Nébulisations à domicile??

12 Les thérapeutiques dont l efficacité n est pas démontrée Corticoïdes inhalés : Pas d indication sur la crise Mais pas d innocuité si maintenu Mucolytiques (non étudié) Place de la kiné en crise? Antibiotiques : pas dans l asthme aigu, même fébrile S il existe facteur infectieux déclenchant : viral Bactéries atypique seulement 4,5%

13 En résumé : l enfant en crise Évaluation de la crise Estimation de l entourage familial Utilisation des b2+ d action d brève Donner une dose suffisante Utiliser un chambre d inhalation Évaluer l efficacité : attendre et faire attendre Écrire les conseils et les consignes Revoir l enfant l

14

Asthme de l enfant Dr FERNANE. A Pédiatre hôpital André GREGOIRE Montreuil

Asthme de l enfant Dr FERNANE. A Pédiatre hôpital André GREGOIRE Montreuil Asthme de l enfant Dr FERNANE. A Pédiatre hôpital André GREGOIRE Montreuil Introduction L asthme est un inflammation chronique des voies aériennes associées à une hyperréactivité bronchique responsable

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille FACTEURS D ÉXACERBATION DE L ASTHME VIRUS ++++ Allergènes Stress, hypersécrétion Pollution atmosphérique

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

pneumologie G.Bonnaud - Vouziers 06.12.2012

pneumologie G.Bonnaud - Vouziers 06.12.2012 Traitement inhalés en pneumologie G.Bonnaud - Vouziers 06.12.2012 Définition Aérosol : suspension stable dans air ou autre gaz de particules liquides ou solides de très petite taille

Plus en détail

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Dr Hakima OUKSEL Département de Pneumologie 1 Le traitement de fond de l asthme 1. Est

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 novembre 2009 SINGULAIR 4 mg, comprimé à croquer Boîte de 28 (CIP : 393 112-4) Boîte de 50 (CIP : 393 118-2) SINGULAIR 4 mg, granulé Boîte de 28 sachets-dose de 4 mg

Plus en détail

Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes

Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes Collège National des Enseignants de Réanimation Médicale Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE

Plus en détail

C@mpus National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr Christophe DELACOURT (CHI Créteil) MAJ : 20/06/2006

C@mpus National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr Christophe DELACOURT (CHI Créteil) MAJ : 20/06/2006 Objectifs : Objectifs de l ECN : Asthme de l'enfant Item 226 - Diagnostiquer un asthme de l enfant (et de l adulte). - Identifier les situations d urgence (P) et planifier leur prise en charge. - Argumenter

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA MPOC. Présenté par : Gilles Côté, M.D.

TRAITEMENT DE LA MPOC. Présenté par : Gilles Côté, M.D. TRAITEMENT DE LA MPOC Présenté par : Gilles Côté, M.D. Département clinique de médecine générale Avril 2001 TRAITEMENT DE LA MPOC I- INTERPRÉTATION DES TESTS DE FONCTION RESPIRATOIRE II- PRISE EN CHARGE

Plus en détail

De la bronchiolite à l asthme du jeune enfant. Livret d information des familles et des professionnels de la petite enfance

De la bronchiolite à l asthme du jeune enfant. Livret d information des familles et des professionnels de la petite enfance De la bronchiolite à l asthme du jeune enfant Livret d information des familles et des professionnels de la petite enfance De la bronchiolite à l asthme Si votre jeune enfant de moins de 5 ans a eu plusieurs

Plus en détail

Education Thérapeutique

Education Thérapeutique Asthme du nourrisson AKCR 12/10/2009 Education Thérapeutique Efficacité en pédiatrie Efficacité chez l adulte Conduite à tenir dans l asthme du nourrisson Education thérapeutique Gestion optimale de la

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

QUESTIONNAIRE. Lequel?... Les traitements que je prends tous les jours sont (citer les noms):...

QUESTIONNAIRE. Lequel?... Les traitements que je prends tous les jours sont (citer les noms):... QUESTIONNAIRE Afin de vous aider à mieux connaître et gérer votre asthme, nous avons élaboré ce questionnaire. Répondez à toutes les questions posées en entourant les réponses choisies.(le "NSP" désignant

Plus en détail

Référentiels en Médecine d urgence

Référentiels en Médecine d urgence REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Santé Publique Direction Générale de la Santé Unité de la Médecine d Urgence Stratégie Nationale de Développement des Urgences PRISE EN CHARGE DE LA CRISE D ASTHME

Plus en détail

E. L Her* Réanimation 2002 ; 11 : 1-9 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069302002578/FLA

E. L Her* Réanimation 2002 ; 11 : 1-9 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069302002578/FLA Réanimation 2002 ; 11 : 1-9 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069302002578/FLA Révision de la troisième Conférence de consensus en réanimation et médecine

Plus en détail

SYSTEMES D INHALATION

SYSTEMES D INHALATION SYSTEMES D INHALATION Dr LOMBRY Catherine 1 Appareillages pour l administration pulmonaire Inhalateurs pressurisés à valve doseuse; aérosols-doseurs (MDI; Metered Dose Inhaler) Inhalateurs à poudre sèche

Plus en détail

Asthme de l'enfant : traitement de fond

Asthme de l'enfant : traitement de fond La maladie Asthme de l'enfant : traitement de fond L'asthme de l'enfant est une affection inflammatoire chronique des voies aériennes, le plus souvent d'origine allergique. Physiopathologie De nombreuses

Plus en détail

Asthme de l Enfant. La plus fréquente des affections chroniques de l enfant

Asthme de l Enfant. La plus fréquente des affections chroniques de l enfant Asthme de l Enfant La plus fréquente des affections chroniques de l enfant Prévalence estimée à 10 % Débute avant 5 ans dans plus de 3 cas sur 4 Sous diagnostiqué (et mal traité) Près de la moitié des

Plus en détail

TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT

TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT Pr. Amine EL HASSANI MG Maroc. Rabat 29.5.2011 PROBLEMATIQUES Littérature Française Anglaise Etudes non Comparables Définition: Preschool Recurrent Wheeze

Plus en détail

ASTHME DU NOURRISSON ET DE L ENFANT DE MOINS DE 36 mois. Pr F. SOUHAIL Casablanca

ASTHME DU NOURRISSON ET DE L ENFANT DE MOINS DE 36 mois. Pr F. SOUHAIL Casablanca ASTHME DU NOURRISSON ET DE L ENFANT DE MOINS DE 36 mois Pr F. SOUHAIL Casablanca Définition Définition clinique Tout épisode dyspnéique avec râles sibilants, qui s est produit au moins trois fois depuis

Plus en détail

L asthme Dr Sophie Figon & Pr Jean-Pierre DUBOIS Département de Médecine Générale Université Claude Bernard LYON I

L asthme Dr Sophie Figon & Pr Jean-Pierre DUBOIS Département de Médecine Générale Université Claude Bernard LYON I L Dr Sophie Figon & Pr Jean-Pierre DUBOIS Département de Médecine Générale Université Claude Bernard LYON I Définition. Caractéristiques. Prévalence Dyspnée sifflante due à une obstruction bronchique,

Plus en détail

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements 1 à 20 H 30 au Muséum Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements Sous l'égide du Comité orléanais de la Fondation pour la Recherche Médicale Avec : - Isabelle COUILLIN,

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application : 13/09/2012 Réf.: CMUB-040 Pagination : 1 de 7 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 040 Rédacteurs Dr Minerva Faddoul (Chalon sur Saone) Date 13/09/2012

Plus en détail

Pathologies urinaires Asthme Pratique de terrain

Pathologies urinaires Asthme Pratique de terrain Pathologies urinaires Asthme Pratique de terrain Dr Nathalie Schrayen 15 octobre 2013 Infections urinaires Présence de quantités significatives de bactéries dans les urines Cystites: infections localisées

Plus en détail

GUIDE POUR LE DIAGNOSTIC ET LE TRAITEMENT DE L ASTHME DU NOURRISSON DE L ENFANT SOCIETE ALGERIENNE DE PEDIATRIE

GUIDE POUR LE DIAGNOSTIC ET LE TRAITEMENT DE L ASTHME DU NOURRISSON DE L ENFANT SOCIETE ALGERIENNE DE PEDIATRIE SOCIETE ALGERIENNE DE PEDIATRIE GROUPE DE PNEUMO ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE GUIDE POUR LE DIAGNOSTIC ET LE TRAITEMENT DE L ASTHME DU NOURRISSON ET DE L ENFANT Année 2001 SOCIETE ALGERIENNE DE PEDIATRIE GROUPE

Plus en détail

ASTHME DE L ENFANT ET DE L ADULTE

ASTHME DE L ENFANT ET DE L ADULTE Item 184 ASTHME DE L ENFANT ET DE L ADULTE Chez l enfant Pr Jocelyne Just Centre de l asthme et des allergies, AP-HP, hôpital Armand-Trousseau, université Paris-6, 75541 Paris Cedex 12, France jocelyne.just@trs.aphp.fr

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE Éducation thérapeutique de l enfant asthmatique et de sa famille en pédiatrie Juillet 2005 I. PROMOTEURS Association française de pédiatrie ambulatoire

Plus en détail

DOSSIER - AEROSOLTHERAPIE PAR NEBULISATION

DOSSIER - AEROSOLTHERAPIE PAR NEBULISATION Novembre 2008 ; N 19 ARTICLE COMMENTE NSCLC Meta-Analyses Collaborative Group. Chemotherapy in addition to supportive care improves survival in advanced non small-cell lung cancer: a systematic review

Plus en détail

L asthme bronchique du nourrisson de l enfant et de l adolescent

L asthme bronchique du nourrisson de l enfant et de l adolescent L asthme bronchique du nourrisson de l enfant et de l adolescent Consensus statement 1 Schweizerische Arbeitsgemeinschaft für Pädiatrische Pneumologie (SAPP) que du bilan allergologique, après avoir exclu

Plus en détail

Etude observationnelle quantifiant en vie réelle l apport du Singulair 4 mg chez le nourrisson âgé de 6 à 24 mois

Etude observationnelle quantifiant en vie réelle l apport du Singulair 4 mg chez le nourrisson âgé de 6 à 24 mois Etude observationnelle quantifiant en vie réelle l apport du Singulair 4 mg chez le nourrisson âgé de 6 à 24 mois Manon Belhassen 1,2, Jacques de Blic, Laurent Laforest, Valérie Laigle, Céline Chanut-Vogel,

Plus en détail

Système bronchopulmonaire L'ASTHME. Muriel ANTHONOT Tutorat : François DUPUIS, Université de Lorraine

Système bronchopulmonaire L'ASTHME. Muriel ANTHONOT Tutorat : François DUPUIS, Université de Lorraine Système bronchopulmonaire L'ASTHME Muriel ANTHONOT Tutorat : François DUPUIS, Université de Lorraine Juillet 2012 Table des matières Introduction 5 I - Définition 7 II - Mesure de la fonction respiratoire

Plus en détail

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant 7- Traitement de fond de l asthme de l enfant Stratégies d adaptation F Lemoigne Les 4 points clés de la prise en charge de l asthme (1) Développer le partenariat Médecin/Patient : l objectif de ce partenariat

Plus en détail

outil DANS LE TRAITEMENT DE

outil DANS LE TRAITEMENT DE Cet outil a été adapté principalement du Consensus canadien sur l asthme (Lougheed MD, Lemière C, Ducharme FM, et al. 2012) et prend en compte les délibérations des membres experts du Comité sur l asthme

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD 1) Objet. Ce protocole a pour objet de décrire les modalités d utilisation des opioïdes injectables en PCA, en traitement symptomatique d une douleur,

Plus en détail

:: Atrésie de l œsophage

:: Atrésie de l œsophage :: Atrésie de l œsophage Définition : L atrésie de l œsophage est une malformation congénitale caractérisée par une interruption de continuité de l œsophage. Dans 50 % des cas, elle est associée à d autres

Plus en détail

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE Etape n 1 : Faire l état des lieux Identifier la situation

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

CORTISONE EN PNEUMOLOGIE Indication Posologie Prise en charge des complications. Docteur Pierre BOTRUS Service de Pneumologie HOPITAL BEAUREGARD

CORTISONE EN PNEUMOLOGIE Indication Posologie Prise en charge des complications. Docteur Pierre BOTRUS Service de Pneumologie HOPITAL BEAUREGARD CORTISONE EN PNEUMOLOGIE Indication Posologie Prise en charge des complications Docteur Pierre BOTRUS Service de Pneumologie HOPITAL BEAUREGARD Indications en situation aigue : Asthme aigu grave Décompensation

Plus en détail

cas de désensibilisation au cabinet

cas de désensibilisation au cabinet 5 cas de désensibilisation au cabinet Par Ethel Higgins, MD, CMFC Présenté à la conférence Urologie, néphrologie, allergies de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, le 13 juin 2003. À qui

Plus en détail

Pour en savoir plus : LA MALADIE ASTHMATIQUE

Pour en savoir plus : LA MALADIE ASTHMATIQUE Pour en savoir plus : LA MALADIE ASTHMATIQUE J.L. RACINEUX I. Introduction L asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires. Cette inflammation est responsable des manifestations

Plus en détail

Solution Pr VENTOLIN pour respirateur

Solution Pr VENTOLIN pour respirateur MONOGRAPHIE DE PRODUIT Solution Pr VENTOLIN pour respirateur solution de sulfate de salbutamol 5 mg/ml Pr VENTOLIN NEBULES P.F. solution de sulfate de salbutamol ampoules de 2,5 mg/2,5 ml et de 5 mg/2,5

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Information professionnelle du Compendium Suisse des Médicaments. Aridol TRIMEDAL

Information professionnelle du Compendium Suisse des Médicaments. Aridol TRIMEDAL Aridol TRIMEDAL OEMéd Composition Principe actif: Mannitol. Excipients Gélules de 5, 10, 20 et 40 mg: Colorant: dioxyde de titane E 171. Gélules de 10, 20 et 40 mg: Colorant: oxyde de fer E 172. Forme

Plus en détail

BRONCHIOLITE ET ASTHME

BRONCHIOLITE ET ASTHME BRONCHIOLITE ET ASTHME COURS IFSI 2 ANNÉE Dr A.Veyre, Service de Pédiatrie Générale, secteur nourrissons Aurelia.veyre@lmr.aphp.fr LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON GENERALITES Infection RESPIRATOIRE du NOURRISSON

Plus en détail

La Bronchiolite du nourrisson : Quand faut-il s inquiéter?

La Bronchiolite du nourrisson : Quand faut-il s inquiéter? La Bronchiolite du nourrisson : Quand faut-il s inquiéter? Une maladie virale épidémique La bronchiolite aigüe représente le tableau le plus fréquent de l infection respiratoire basse chez le nourrisson.

Plus en détail

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ANNEE : 2014 THESES 2014 TOU3 2003 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE Présentée et soutenue publiquement Par

Plus en détail

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Phénotypage de l asthme : En pratique Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Asthme du nourrisson Enfant d âge préscolaire < 3 ans Diagnostic d asthme la première année de vie : épisodes itératifs de

Plus en détail

GUIDE INFO-ASTHME. www.pq.poumon.ca

GUIDE INFO-ASTHME. www.pq.poumon.ca GUIDE INFO-ASTHME Siège social 855, rue Sainte-Catherine Est, bureau 222, Montréal QC H2L 4N4 Tél.: (514) 287-7400 ou 1 800 295-8111 Téléc.: (514) 287-1978 Courriel: info@pq.poumon.ca Internet: www.pq.poumon.ca

Plus en détail

Athsme du nourrisson et de l enfant (226b) Docteur Isabelle PIN Août 2004

Athsme du nourrisson et de l enfant (226b) Docteur Isabelle PIN Août 2004 Athsme du nourrisson et de l enfant (226b) Docteur Isabelle PIN Août 2004 Pré-Requis : Anatomie de voies aériennes inférieures Mécanismes immunologiques de l allergie Résumé : L asthme du nourrisson et

Plus en détail

L Asthme CIM 10: I 45 Code ANAM : C 451

L Asthme CIM 10: I 45 Code ANAM : C 451 المغربية المملكة الصحة وزارة RRooyyaauumee dduu Maarroocc Mi iinni iisst tèèrree ddee llaa l SSaannt téé Recommandations de Bonnes Pratiques Médicales Affection Longue Durée ALD 6 (Selon l Arrêté Ministériel)

Plus en détail

QUOI DE NEUF DANS LE TRAITEMENT DE L'ASTHME? Simon Hotte MD FRCP(c) CSSS de Gatineau. Objectifs

QUOI DE NEUF DANS LE TRAITEMENT DE L'ASTHME? Simon Hotte MD FRCP(c) CSSS de Gatineau. Objectifs QUOI DE NEUF DANS LE TRAITEMENT DE L'ASTHME? Simon Hotte MD FRCP(c) CSSS de Gatineau Objectifs 1. Discuter des nouvelles options thérapeutiques dans la gestion de l'asthme 2. Discuter des grandes lignes

Plus en détail

Perfusions de corticoïdes à domicile

Perfusions de corticoïdes à domicile Perfusions de corticoïdes à domicile Livret Infirmier Copyright France 2009 Physiopathologie de la SEP La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique inflammatoire, caractérisée par la destruction

Plus en détail

COMITE D ORGANISATION BUREAU DE LA SOCIETE ALGERIENNE DE PEDIATRIE

COMITE D ORGANISATION BUREAU DE LA SOCIETE ALGERIENNE DE PEDIATRIE 1 COMITE D ORGANISATION BUREAU DE LA SOCIETE ALGERIENNE DE PEDIATRIE Président : Vices-Présidents : Secrétaire Général : Pr. R. BOUKARI Pr. L.SMATI-BOURTEL Pr. Z.ARRADA Dr. K. BERKOUK Secrétaire Général

Plus en détail

Administration de médicaments en aérosol à l aide d un aérosol-doseur :

Administration de médicaments en aérosol à l aide d un aérosol-doseur : UNE LEÇON DE FORMATION CONTINUE GRATUITE Septembre 2007 Objectifs Après avoir suivi ce cours, vous serez en mesure de : 1. distinguer les principales catégories d inhalateurs d aérosol utilisés dans le

Plus en détail

L asthme de l enfant. Dr Wagnon Pneumopédiatre CH Morlaix

L asthme de l enfant. Dr Wagnon Pneumopédiatre CH Morlaix L asthme de l enfant Dr Wagnon Pneumopédiatre CH Morlaix Généralités sur la physiopathologie Formes cliniques et phénotypes Crise d asthme Traitement de fond en pratique Suivi du patient asthmatique Contrôle

Plus en détail

Aérosolthérapie en pédiatrie

Aérosolthérapie en pédiatrie Aérosolthérapie en pédiatrie Eddy Bodart CHU Mont-Godinne Godinne-Dinant eddy.bodart@uclouvain.be Que choisir?? Facteurs pouvant déterminer l efficacité d un médicament respiratoire dans la pratique courante

Plus en détail

Un pas de plus vers la maîtrise de l asthme

Un pas de plus vers la maîtrise de l asthme Un pas de plus vers la maîtrise de l asthme PAR Patricia Robichaud, inf. B.Sc. CEA-R Hôpital Laval Marie-Micheline Boucher, inf. B.Sc. CLSC Basse-ville, Limoilou En collaboration avec Hélène Boutin, inf.

Plus en détail

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM RECOMMANDATION FINALE DU CCEM BROMURE D UMÉCLIDINIUM ET TRIFÉNATATE DE VILANTÉROL (Anoro Ellipta GlaxoSmithKline inc.) Indication : la maladie pulmonaire obstructive chronique Recommandation : Le Comité

Plus en détail

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice SECRELUX 100 U poudre et solvant pour solution injectable Information aux patients Notice SECRELUX Nom du médicament SECRELUX Substance active : penta chlorhydrate de sécrétine Statut réglementaire Sur

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION RECOMMANDATION POUR LA PRESCRIPTION DE MORPHINE EN PERFUSION CONTINUE MODE PCA SPES / NEPALE Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 N hésitez pas à utiliser les modèles d ordonnances, Pour

Plus en détail

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Ain-Temouchent 08/Mai/2015. Groupe de pneumo-allergologie pédiatrique Société de pédiatrie de l ouest www.spo-dz.com societepediatrieouest@yahoo.fr GAAPP(Groupe

Plus en détail

Asthme de l enfant et de l adulte (226) D. Vervloet, D. Charpin, A.Magnan, B. Chabrol, JC. Dubus et M-P Lehucher-Michel Novembre 2005

Asthme de l enfant et de l adulte (226) D. Vervloet, D. Charpin, A.Magnan, B. Chabrol, JC. Dubus et M-P Lehucher-Michel Novembre 2005 Asthme de l enfant et de l adulte (226) D. Vervloet, D. Charpin, A.Magnan, B. Chabrol, JC. Dubus et M-P Lehucher-Michel Novembre 2005 1. Asthme de l adulte 1.1. Définition D. Vervloet, D. Charpin, A.Magnan

Plus en détail

Divulgation de conflits d intérêts potentiels

Divulgation de conflits d intérêts potentiels Fanny Arbour, Pharmacienne 9 iem Symposium en thérapie respiratoire 15 Novembre 2014 Divulgation de conflits d intérêts potentiels AstraZeneca O Conférencière GlaxoSmithKline O Consultante et conférencière

Plus en détail

Prise en charge de la crise d asthme de l enfant (nourrisson inclus)

Prise en charge de la crise d asthme de l enfant (nourrisson inclus) Revue générale Prise en charge de la crise d asthme de l enfant (nourrisson inclus) Recommandations pour la pratique clinique C. Marguet, pour le Groupe de Recherche sur les Avancées en PneumoPédiatrie

Plus en détail

Particularités pédiatriques de l asthme. Pr Christophe Delacourt Necker

Particularités pédiatriques de l asthme. Pr Christophe Delacourt Necker Particularités pédiatriques de l asthme Pr Christophe Delacourt Necker Les objectifs Reconnaître Evaluer Contrôler Asthme de l enfant : sous-diagnostic persistant 3559 enfants parisiens 8-9 ans Moma et

Plus en détail

ASTHME DU PETIT ENFANT

ASTHME DU PETIT ENFANT ASTHME DU PETIT ENFANT DÉFINITION 3 épisodes dyspnéiques avec sibilants avant l âge de 3 ans (Tabachnik et Levinson - 1981) Indépendamment : du statut atopique de l âge de début des facteurs déclenchants

Plus en détail

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Recommandations mai 2011 RECOMMANDATIONS Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Sommaire L infection nosocomiale en chirurgie oculaire 2 Objectif de l antibioprophylaxie 2 Patients à risque 3 Recommandations

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

L EFFIPRED DANS LE TRAITEMENT DE L ASTHME

L EFFIPRED DANS LE TRAITEMENT DE L ASTHME L EFFIPRED DANS LE TRAITEMENT DE L ASTHME I/ DEFINITION L «Asthme» est un terme grec signifiant des crises spontanées de dyspnée sibilante nocturne. L asthme est un syndrome défini cliniquement par la

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras JAMA 26 janvier 2012 1 L allergie alimentaire (AA) touche environ 5% de la population infantile Semble en augmentation

Plus en détail

Prévalence de l'asthme

Prévalence de l'asthme Dr Olivier Carré EPU B Séance du 17 Mars 2010 L'asthme = enjeu majeur de santé publique. C est une maladie fréquente. Prévalence 5,8 %, soit 7 % < 30 ans. 5 % de 30 à 69 ans 6,3 % >70 ans Nord > Sud et

Plus en détail

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications Prévenir... l asthme de l enfant et ses complications 30 La fréquence de l asthme et des allergies respiratoires augmente a fréquence de l asthme et des allergies respiratoires a doublé L dans les pays

Plus en détail

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Gestion des épidémies en FAM et MAS 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de ce risque: Infections communautaires:

Plus en détail

Tout sur la toux! La toux est une des principales causes de. La classification de la toux. Les caractéristiques de la toux selon son étiologie

Tout sur la toux! La toux est une des principales causes de. La classification de la toux. Les caractéristiques de la toux selon son étiologie Tout sur la toux! Mise àj our Louis-Philippe Boulet, MD, FRCPC, FCCP La classification de la toux La toux est une des principales causes de morbidité et un des plus fréquents motifs de consultation médicale.

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

Traitement pharmacologique de la BPCO

Traitement pharmacologique de la BPCO Revue des Maladies Respiratoires (2010) 27, S19-S35 Traitement pharmacologique de la BPCO Les interventions pharmacologiques abordées dans ce chapitre sont : aides au sevrage tabagique ; bronchodilatateurs

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 3 septembre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 3 septembre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 septembre 2008 PRIVIGEN 100 mg/ml, solution pour perfusion Flacon en verre de 50 ml (CIP: 572 790-7 Flacon en verre de 100 ml (CIP: 572 791-3) Flacon en verre de 200

Plus en détail

Atrovent HFA 20 mcg/bouffée solution pour inhalation en flacon pressurisé (bromure d'ipratropium)

Atrovent HFA 20 mcg/bouffée solution pour inhalation en flacon pressurisé (bromure d'ipratropium) NOTICE ATROVENT HFA 20 MCG/BOUFFEE SOLUTION POUR INHALATION EN FLACON PRESSURISE (BPI n 0250-03 du 27.07.2005) Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d'utiliser ce médicament.

Plus en détail

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE Exemple de Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration scolaire n 2001-118 du 25/06/2001(BO Spécial

Plus en détail

ASTHME. Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours

ASTHME. Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours ASTHME M. Baroudi¹, J-P. Janssens² ¹Service de médecine de premier recours, HUG ²Service

Plus en détail

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*)

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) Objectifs Pédagogiques : - Reconnaître une allergie respiratoire chez l enfant - Connaître les principes généraux du traitement d une

Plus en détail

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme Allergique aux arbres? 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉS RÉSERVÉES : Infirmières, infirmiers Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Initier

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE. Education thérapeutique du patient

EDUCATION THERAPEUTIQUE. Education thérapeutique du patient EDUCATION THERAPEUTIQUE Education thérapeutique du patient Séance 27 octobre 2010 DCEM3 Guillaume Sacco - Isabelle VANONI Département d enseignement et de recherche de médecine générale Que pourriez-vous

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Xolair 75 mg poudre et solvant pour solution injectable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Un flacon contient 75

Plus en détail

o Non o Non o Oui o Non

o Non o Non o Oui o Non Enquête générale (à remplir une fois) [ ] = plusieurs réponses possibles o = une seule réponse possible Date de votre réponse à ce questionnaire Nombre de lits dans l'unité Connaissez-vous l incidence

Plus en détail

PIQURES D HYMENOPTERES

PIQURES D HYMENOPTERES Docteurs Erik BOQUET et François ROLLIN Page 1 21/06/2008 PIQURES D HYMENOPTERES (Docteurs Erik BOQUET* et François ROLLIN**) Les hyménoptères forment un ordre important parmi les insectes avec plus de

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ARBRES?

ALLERGIQUE AUX ARBRES? ALLERGIQUE AUX ARBRES? Connaître mon allergie Définition L année commence par la saison des pollens d arbres. On peut différencier les arbres sans châton (cyprès, frêne, platane, chêne, olivier), présents

Plus en détail

TECHNIQUES INSTRUMENTALES

TECHNIQUES INSTRUMENTALES TECHNIQUES INSTRUMENTALES EN KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE Dominique DELPLANQUE Les techniques instrumentales Ce sont des outils d aide au Diagnostic kinésithérapique Traitement kinésithérapique Utiliser

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

FIPROTEC, PIPETTES CONTRE PUCES ET TIQUES :

FIPROTEC, PIPETTES CONTRE PUCES ET TIQUES : FIPROTEC, PIPETTES CONTRE PUCES ET TIQUES : FIPROTEC 50 MG SOLUTION SPOT-ON POUR CHAT Composition :Une pipette de 0,50 ml contient 50 mg de Fipronil. Indications d utilisation : Chez les chats : - Traitement

Plus en détail

http://www.inami.fgov.be/drug/fr/drugs/groups/asthma_bpco_copd/faq.htm

http://www.inami.fgov.be/drug/fr/drugs/groups/asthma_bpco_copd/faq.htm Page 1 sur 6 Vous êtes ici : Accueil > Médicaments et autres > Médicaments > Asthme et BPCO : prescription des médicaments selon les recommandations > FAQ - Asthme et BPCO Questions fréquemment posées

Plus en détail

OUI. Principes du traitement. Faut-il traiter l acné? Acné rétentionnelle. Hyperséborrhée isolée

OUI. Principes du traitement. Faut-il traiter l acné? Acné rétentionnelle. Hyperséborrhée isolée Stratégie thérapeutique dans l acné de l adolescent Liens d intérêt 30 janvier 2014 Pr Ludovic Martin Service de Dermatologie Invitation à des congrès: Galderma Participation à des essais cliniques: 0

Plus en détail

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées OUTIL D ÉVALUATION DES PRATIQUES Avril 2009 Avec le partenariat méthodologique et le concours

Plus en détail

Asthme de l enfant de moins de 36 mois RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES

Asthme de l enfant de moins de 36 mois RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Février 2008 Asthme de l enfant de moins de 36 mois : diagnostic, prise en charge et traitement en dehors des épisodes aigus RECOMMANDATIONS Mars 2009 Avec le partenariat

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Université Montpellier I A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Les Objectifs Questions posées Personnes et/ou les situations à risque? Outils de dépistage et de diagnostic? Diagnostic de

Plus en détail

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Bulletin n 902 le 6 mars 2015 Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Cette mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick entre en

Plus en détail