L ACUPUNCTURE. U.E 2.11 Le 08/01/2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ACUPUNCTURE. U.E 2.11 Le 08/01/2015"

Transcription

1 L ACUPUNCTURE U.E 2.11 Le 08/01/2015

2

3 PRÉSENTATION DU GROUPE Marika CANTINOL Cyndra CARNIER BANNY Aurélie DELBE Naomi DUBO Manuela GAMARRA Juliette MARRON Louise TÉSOR Eva TROBRILLANT Pauline VALLERAY

4 SOMMAIRE Introduction Définition Historique Législation Indications Principes et modalités Risques Surveillance, précautions d emploi Contre-indications Conclusion Bibliographie

5 INTRODUCTION La médecine chinoise considère l homme en tant qu un tout. Un tout en soi corps et esprit ne font qu un mais aussi un tout avec l univers. A l inverse de la médecine occidentale qui a tendance à compartimenter le corps, les organes et les fonctions, la médecine chinoise montre une relation constante entre tout organe, tout système physiologique, mais aussi entre la personne et son environnement. L harmonie, l équilibre au sein de ce tout est garant de notre bonne santé. L acupuncture vise justement à rétablir cet équilibre. Elle est l une des CINQ branches de la médecine traditionnelle chinoise basée sur une approche énergétique et holistique

6 DEFINITION Acupuncture : du latin acupunctura, de acus, aiguille, et punctura, piqûre Branche de la médecine chinoise traditionnelle consistant à piquer avec des aiguilles en des points précis de la surface du corps d'un patient pour soigner différentes maladies ou provoquer un effet analgésique. (dictionnaire Larousse)

7 HISTORIQUE L histoire que l on vous a raconté s est déroulée il y a plus de 2500 ans. L'acupuncture est un élément important de la médecine traditionnelle chinoise Sa pratique fut introduite dans les pays asiatiques voisins au 6ème siècle, où elle fut facilement acceptée, et elle atteignit l'europe au début du 16ème siècle. Au cours de deux dernières décennies, l'acupuncture s'est répandue dans le monde entier, ce qui a encouragé son développement, en particulier au travers d études entreprises du point de vue de la médecine et des méthodologies de recherche modernes.

8 LÉGISLATION En France, seuls les médecins peuvent réaliser des séances d acupuncture. Formation : (exemple de formation à Paris)

9 LÉGISLATION Les soins d'acupuncture sont remboursés par la Sécurité sociale uniquement lorsqu'ils sont effectués par un médecin acupuncteur conventionné. Dès lors, le remboursement est effectué sur la base du tarif d'un médecin généraliste et les dépassements d'honoraires restent à la charge de l'assuré. Prix d une séance de 35 à 75 euros

10 INDICATIONS On peut estimer que, dans l état actuel des connaissances, l acupuncture peut apporter un bénéfice aux patients souffrant de: lombalgie ou de cervicalgie chronique, de migraine ou céphalée de tension, d arthrose des membres inférieurs, d épicondylite, aux femmes enceintes éprouvant des douleurs des lombes ou du bassin et lors des douleurs de l accouchement, et pour prévenir les nausées et vomissements induits pat la chimiothérapie anticancéreuse. Stress, anxiété Sevrage tabac, perte de poids??? Son utilité dans la fibromyalgie est incertaine. Son effet dans d autres indications n est pas exclu, mais n est pas démontré.

11 PRINCIPES ET MODALITÉS : Une séance dure généralement de 30 mn à 1 heure 1 ère visite : Interrogatoire + évaluation de l état clinique de la personne Les autres séances reposent sur l utilisation d aiguilles pour piquer le corps à certains points définis comme ayant une action sur l organisme, les aiguilles sont laissées pendant 15 à 40 min.

12 PRINCIPES ET MODALITÉS : Il n y a pas que les aiguilles : La moxibustion (chaleur dégagée par la combustion d un cône au dessus des aiguilles) Le Ba Guan Zi (ventouses fixées sur un point ou que l on fait glisser) Le Pi Fu Zhen ou Fleur de Prunier (petit marteau doté d aiguilles avec lequel on frappe légèrement sur la surface de la peau) L électrostimulation (application d un léger courant électrique aux aiguilles. Acupuntcure au laser pour ceux qui craignent les aiguilles, pour une stimulation prolongée ou pour les enfants

13 RISQUES Liés à : la qualité des aiguilles La Position du patient Saignements La perte de connaissance (mal des aiguilles) Convulsions (antécédent connu ou non) Douleur pendant et après l'insertion des aiguilles Douleur après le retrait Aiguille bloquée Aiguille cassée Infection (locale, VIH, Hépatites) Brûlures pendant la moxibustion

14 SURVEILLANCE, PRECAUTIONS D EMPLOI La sécurité dans la pratique de l'acupuncture réclame une vigilance constante pour maintenir des normes élevées de propreté, de stérilisation et de technique aseptique. Sécurité dans la pratique de l'acupuncture (OMS): Prévention des infections Propreté de l'environnement de travail Propreté des mains Préparation des sites de puncture Stérilisation et rangement des aiguilles et de l'équipement Technique aseptique

15 CONTRE INDICATIONS Rapport de l OMS Grossesse Urgences médicales et chirurgicales Tumeurs malignes Retour de voyage Troubles hémostatiques...

16 CONCLUSION L un des points forts de l acupuncture est son innocuité par rapport aux traitements médicamenteux proposés dans les pathologies douloureuses. Il s agit d une médecine complémentaire à la notre et qui mérite notre attention: de nombreuses études sont en cours pour en confirmer l intérêt!

17 BIBLIOGRAPHIE OMS 2001 : Principes directeurs pour la formation de base et la sécurité dans la pratique de l'acupuncture Images : https://www.google.com/search?q=acupuncture +chinoise&safe=active&biw=1366&bih=673&source=lnms&tbm=isch&sa=x&ei=dyskvpnzlcpw7a apgyhibw&ved=0cacq_auoag santéaunaturel (consulté le ) Extrait d un rapport de l académie de Médecine édité le 5 mars 2013 et validé par l AP-HP

18 MERCI DE VOTRE ATTENTION!

Acupuncture Au centre antidouleur

Acupuncture Au centre antidouleur Acupuncture Au centre antidouleur Acupuncture Au centre antidouleur 1 L'Acupuncture Médicale L'acupuncture est une discipline ancestrale de plus de 2000 ans qui nous vient de l'orient. En Chine, elle n'est

Plus en détail

AIDE A LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR

AIDE A LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIDE A LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR Auriculothérapie une acupuncture encore confidentielle Origine ancienne chinoise Apparue à Lyon, vers 1950 Expérimentée par le Dr NOGIER Reconnue par l OMS en 1987

Plus en détail

DIU D ACUPUNCTURE SCIENTIFIQUE

DIU D ACUPUNCTURE SCIENTIFIQUE DIU D ACUPUNCTURE SCIENTIFIQUE Vendredi 25 Septembre 2015 Programme des séminaires Année 2015 2016 9h - 11h 11h - 13h Méthodologies employées en médecine factuelle en corrélation avec l Acupuncture Scientifique

Plus en détail

Evaluation de l efficacité et de la sécurité de l acupuncture

Evaluation de l efficacité et de la sécurité de l acupuncture page 1/8 Consensus Scientifique sur Evaluation de l efficacité et de la sécurité de l acupuncture Source : INSERM (2014) Résumé & Détails: GreenFacts Niveau 2 - Détails sur Evaluation de l efficacité et

Plus en détail

Résonance Energétique par Stimulation Cutanée. Laurence Capel Jessica Listello Amandine Ripetti

Résonance Energétique par Stimulation Cutanée. Laurence Capel Jessica Listello Amandine Ripetti Résonance Energétique par Stimulation Cutanée Plan Introduction Qu est ce que la RESC La RESC en pratique Mise en place de la RESC en réanimation au CHA Conclusion Introduction Réanimation polyvalente

Plus en détail

La pratique de l acupuncture au cabinet

La pratique de l acupuncture au cabinet La pratique de l acupuncture au cabinet Expert: Dr M. Petitpierre Animatrice: Dre S. Zisimopoulou Indications Bases théoriques Objectifs Déroulement de la séance Efficacité Acupuncture en Suisse Votre

Plus en détail

RECHERCHE Contrer la nausée et les vomissements associés aux interventions chirurgicales et aux traitements de chimiothérapie.

RECHERCHE Contrer la nausée et les vomissements associés aux interventions chirurgicales et aux traitements de chimiothérapie. RECHERCHE Contrer la nausée et les vomissements associés aux interventions chirurgicales et aux traitements de chimiothérapie. Depuis 1997, plusieurs groupes de recherche et comités d experts 2,3,6-12

Plus en détail

La préparation à l'accouchement

La préparation à l'accouchement 05/09/2011 - Par Sabine Vaillant La préparation à l'accouchement Yoga, séances en piscine, sophrologie, homéopathie... De nombreuses et différentes préparations à l'accouchement sont proposées lors d'une

Plus en détail

Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur

Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur 7 ème Congrès National de lutte contre la douleur Oran le 17-18 Mars 2011 Dr Malika AMELLOU Gynécologue obstétricienne Mairie de PARIS Eléments

Plus en détail

INFOS PATIENTS. L auriculothérapie

INFOS PATIENTS. L auriculothérapie INFOS PATIENTS L auriculothérapie L auriculothérapie L'auriculothérapie est une thérapeutique redécouverte il y a plus de cinquante ans par un médecin lyonnais, le Dr Paul Nogier. Officiellement reconnue

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS COLLECTION INFIRMIERS 2014

CATALOGUE DE FORMATIONS COLLECTION INFIRMIERS 2014 CATALOGUE DE FORMATIONS COLLECTION INFIRMIERS 2014 Formation Infirmier PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR PUBLIC : Infirmier TYPE : E- learning PRIX :!"#$ DURÉE : #h OBJECTIFS MÉTHODES PÉDAGOGIQUES Connaître

Plus en détail

Evaluation de la douleur en acupuncture

Evaluation de la douleur en acupuncture Evaluation de la douleur en acupuncture Cassis 2010 Olivier Goret GERA Groupe d'etudes et de Recherches en Acupuncture Evidence Based Medicine Traductions possibles 1 Médecine fondée sur des preuves Médecine

Plus en détail

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS 2005 Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa 1 Plan Introduction Epidémiologie Evaluation initiale Stratégie thérapeutique

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse IVG Médicamenteuse Le 09 juin 2016, ARRAS IVG médicamenteuse Interruption d une grossesse par procédés médicamenteux, possible jusque 7 SA Contre indications

Plus en détail

TINOT Mickaël ARDIAC Dina TROBRILLANT Eva ROY- LARENTRY Grégory LOZIRON Florence SAXEMARD Murielle RIGA Magalie PRECART Yohan VERRES Mylène SEYMOUR

TINOT Mickaël ARDIAC Dina TROBRILLANT Eva ROY- LARENTRY Grégory LOZIRON Florence SAXEMARD Murielle RIGA Magalie PRECART Yohan VERRES Mylène SEYMOUR TINOT Mickaël ARDIAC Dina TROBRILLANT Eva ROY- LARENTRY Grégory LOZIRON Florence SAXEMARD Murielle RIGA Magalie PRECART Yohan VERRES Mylène SEYMOUR Laurencia La ponction lombaire est un examen médical

Plus en détail

ALLOPATHIE MEDECINE CHINOISE

ALLOPATHIE MEDECINE CHINOISE QUAND ALLOPATHIE ET MEDECINE CHINOISE OEUVRENT ENSEMBLE POUR LE BIEN VIVRE DES RESIDENTS QUAND ALLOPATHIE ET MEDECINE CHINOISE OEUVRENT ENSEMBLE POUR LE BIEN VIVRE DES RESIDENTS INTRODUCTION La santé

Plus en détail

thérapeutiques classiques

thérapeutiques classiques Neurolyse par radiofréquence sous guidage TDM dans les neuropathies inguino-fémorales rebelles aux thérapeutiques classiques A. Kastler, A. Hashemizadeh-Kastler, J. Jehl, A. Parsai, S. Aubry Clermont-Ferrand

Plus en détail

Il s'agit de discuter : de la validité de la méthodologie, de la validité du protocole acupunctural, de l'intérêt de l'étude.

Il s'agit de discuter : de la validité de la méthodologie, de la validité du protocole acupunctural, de l'intérêt de l'étude. Essais thérapeutiques article n 1 Comparative study of acupuncture combined with behavioral desenzitivation for treatment of anxiety neuroses. Liu guizhen et al. American journal of acupuncture, 1998,

Plus en détail

4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support

4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support 4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support L. KALUZINSKI 19/06/2015 ASTHENIE DEFINITION DIAGNOSTIC ETIOLOGIES PRISE EN CHARGE Sensation subjective en dehors d un effort récent, et cliniquement

Plus en détail

Enseignements transmis par Chantal Cordier acupuncteur/énergéticienne

Enseignements transmis par Chantal Cordier acupuncteur/énergéticienne Thérapeute Praticien en TUINA de forme YANG selon la MTC Enseignements transmis par Chantal Cordier acupuncteur/énergéticienne installée depuis plus de vingt-cinq années en sud-ouest - Enseignement ouvert

Plus en détail

Les indications de l acupuncture pendant la grossesse, l accouchement et le post- partum

Les indications de l acupuncture pendant la grossesse, l accouchement et le post- partum Les indications de l acupuncture pendant la grossesse, l accouchement et le post- partum Troubles du sommeil pendant la grossesse Dès le 7 ème mois de grossesse, le nombre de jeunes femmes souffrant de

Plus en détail

ISOstéo vous informe

ISOstéo vous informe ISOstéo vous informe Printemps de l ostéopathie Définition de l ostéopathie A qui s adresse l ostéopathie? Découvrez nos cliniques O STEOPATHIE (n.f) : Médecine manuelle répertoriée par l OMS, exercée

Plus en détail

Médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Médecine traditionnelle chinoise (MTC) Médecine traditionnelle chinoise (MTC) Une médecine ancestrale au goût du jour 61ème congrès de la SNFMI Pr A. Baumelou (Pitié Salpêtrière, Paris) et P. Villié (DES de médecine interne, Paris) Plan La

Plus en détail

Atelier Douleurs de la personne amputée. Trame éducation thérapeutique

Atelier Douleurs de la personne amputée. Trame éducation thérapeutique Atelier Douleurs de la personne amputée Trame éducation thérapeutique La douleur après amputation est un symptôme très fréquent peut être de plusieurs origines peut se manifester dans plusieurs localisations

Plus en détail

L Instinct apprivoisé. Et si notre corps avait raison?

L Instinct apprivoisé. Et si notre corps avait raison? L Instinct apprivoisé Et si notre corps avait raison? Notre constat Dans le monde moderne, nous avons souvent l impression d être déconnecté de notre dimension «organique» et «viscérale», ce qui perturbe

Plus en détail

Votre prise en charge aux urgences de gynécologie et d obstétrique

Votre prise en charge aux urgences de gynécologie et d obstétrique Votre prise en charge aux urgences de gynécologie et d obstétrique Evaluation et prise en charge Quel objectif? Cette brochure vous explique le fonctionnement des urgences et vous informe sur les étapes

Plus en détail

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention Hépatite B : je comprends sa gravité, l'importance du dépistage et de la prévention L hépatite B est une maladie du foie, due à un virus. On estime à près de 300 000 le nombre de porteurs chroniques de

Plus en détail

I. Directives pour la formation en acupuncture des sagesfemmes. Partie théorique : Le volume théorique représente :

I. Directives pour la formation en acupuncture des sagesfemmes. Partie théorique : Le volume théorique représente : Recommandations relatives à la formation des sagesfemmes dans les domaines de l acupuncture et de la médecine chinoise en Suisse, publiées par la fédération suisse des sages-femmes FSSF et par l organisation

Plus en détail

Qu est-ce qu une phlébite?

Qu est-ce qu une phlébite? Je m'informe sur la phlébite Une phlébite est la conséquence d un caillot de sang dans une veine. Elle est accompagnée d une inflammation locale. La phlébite est également appelée thrombose veineuse ou

Plus en détail

PROGRAMMES DE FORMATION CONTINUE

PROGRAMMES DE FORMATION CONTINUE PROGRAMMES DE FORMATION CONTINUE RÉFLEXOLOGIE & MÉDECINE CHINOISE 1- PROGRAMME DE RÉFLEXOLOGIE CHINOISE Formation de 64 heures Cours 1 & 2 : bases et fondements de la médecine traditionnelle chinoise :

Plus en détail

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires Formation Diplôme d Etat d Infirmier(e) Unité d Enseignement 2.10 S1 Infectiologie et Hygiène Faculté de Versailles Saint-Quentin en Yvelines Dr Isabelle

Plus en détail

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Accident d exposition au sang Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 1 - GÉNÉRALITÉS : MALADIES TRANSMISSIBLES PAR LE SANG Tout microbe présent

Plus en détail

La Polarisation. Formation aux techniques de polarisation corporel. Formation pratique et progressive à l équilibrage des polarités corporel.

La Polarisation. Formation aux techniques de polarisation corporel. Formation pratique et progressive à l équilibrage des polarités corporel. Formation aux techniques de polarisation corporel Formation pratique et progressive à l équilibrage des polarités corporel. La Polarisation Formation aux techniques de polarisation corporel L'équilibrage

Plus en détail

UTILISATION DE LACHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE CCI OU PORTH-A CATH (PAC)

UTILISATION DE LACHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE CCI OU PORTH-A CATH (PAC) UTILISATION DE LACHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE CCI OU PORTH-A CATH (PAC) Mme SEHAB.A,Zouani.S, Kebib A, Djaafri.M, Touhami.H Service Hématologie CHU Oran Journée infirmiers 25/04/2014 UTILISATION DE LACHAMBRE

Plus en détail

DIU Gynécologie et obstétrique

DIU Gynécologie et obstétrique DIU Gynécologie et obstétrique DIU Sciences, Technologies, Santé Mention Gynécologie et obstétrique Il est créé à l'université de Saint-Étienne, avec les Universités de Grenoble et Lyon I, un Diplôme Interuniversitaire

Plus en détail

Culture générale Méthodologie de l épreuve écrite. Culture générale Méthodologie de l épreuve orale. Culture générale Thèmes sanitaires et sociaux

Culture générale Méthodologie de l épreuve écrite. Culture générale Méthodologie de l épreuve orale. Culture générale Thèmes sanitaires et sociaux Culture générale Méthodologie de l épreuve écrite 1. Lire et comprendre le texte... 3 2. Dégager et formuler les idées principales... 7 3. Répondre aux questions... 10 4. Savoir rédiger... 13 S entraîner

Plus en détail

La grossesse : Adaptation viscérale vessie estomac colon- rectum diaphragme les ligaments Adaptation posturale déplace son centre de gravité

La grossesse : Adaptation viscérale vessie estomac colon- rectum diaphragme les ligaments Adaptation posturale déplace son centre de gravité Ø La grossesse : Pendant neuf mois le corps de la femme enceinte ne cesse d évoluer et de s adapter. Durant la grossesse, l organisme de la future maman va devoir faire des efforts d adaptation pour assumer

Plus en détail

«... the only pain easy to treat, is the pain of others...» Sir William Osler

«... the only pain easy to treat, is the pain of others...» Sir William Osler Programme d Éducation Thérapeutique des Patients souffrant de lombalgies par Arthrose Interapophysaire Lombaire Postérieure (AIAP) Suivi de l Amélioration et des Pratiques Professionnelles N.MIMASSI, D.BARON²,F.MARCHAND²,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Administration de Naloxone (Narcan) pour renverser une dépression respiratoire associée à un opiacé. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

Modalités d arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez le patient âgés

Modalités d arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez le patient âgés Modalités d arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez le patient âgés Recommandations professionnelles HAS Octobre 2007. Cycle recommandations AMMPPU - Les patients concernés patients âgés

Plus en détail

La canicule. La ville se mobilise. Questions Conseils Prévention. Centre Communal d Action Sociale Tél.:

La canicule. La ville se mobilise. Questions Conseils Prévention. Centre Communal d Action Sociale Tél.: La canicule La ville se mobilise Questions Conseils Prévention Centre Communal d Action Sociale Tél.: 01 49 61 46 56 CHALEUR ET CANICULE Fortes chaleurs et canicule présentent des risques pour la santé.

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane Intervention du Docteur Leïla ADRIOUCH PRESENTATION du CORE VIH Guyane Le CORE VIH (Coordination Régionale de lutte face au Virus de l Immunodéficience Humaine)

Plus en détail

perfectionnements modules complémentaires théoriques et pratiques pour la gestion de la santé masantéautrement

perfectionnements modules complémentaires théoriques et pratiques pour la gestion de la santé masantéautrement 2015 1 Premier semestre perfectionnements modules complémentaires théoriques et pratiques pour la gestion de la santé masantéautrement Atelier du shiatsu et de la médecine chinoise Le port de Luynes, avenue

Plus en détail

HYPNOSE LORS D'UN SOIN : HYPNO-ANALGESIE

HYPNOSE LORS D'UN SOIN : HYPNO-ANALGESIE HYPNOSE LORS D'UN SOIN : HYPNO-ANALGESIE Programme Introduction : La douleur induite lors d'un soin est une problématique rencontrée quotidiennement par les acteurs de soins. Cette formation apporte aux

Plus en détail

Définition MC. questions des patients sur les médecines complémentaires? Migraines: acupuncture ou TTT médicamenteux en prévention.

Définition MC. questions des patients sur les médecines complémentaires? Migraines: acupuncture ou TTT médicamenteux en prévention. Définition MC questions des patients sur les médecines complémentaires? Colloque MPR 15 juin 2016 P.-Y. Rodondi Centre de médecine intégrative et complémentaire IUMSP Organisation Mondiale de la Santé:

Plus en détail

Ponction lombaire sous Kalinox

Ponction lombaire sous Kalinox Ponction lombaire sous Kalinox 1-Définition 2-Objectif Les méninges constituent une enveloppe protégeant l ensemble du système nerveux central, c est-à-dire le cerveau et la moelle épinière. Entre les

Plus en détail

Les différentes techniques et méthodes de la manipulation de l aiguilles

Les différentes techniques et méthodes de la manipulation de l aiguilles Les différentes techniques et méthodes de la manipulation de l aiguilles L aiguille d acupuncture classique est constituée d un axe en acier inoxydable de diamètre variable et d un enroulement permettant

Plus en détail

L'ostéopathie en question. Albin Guillaud Contact :

L'ostéopathie en question. Albin Guillaud Contact : L'ostéopathie en question Albin Guillaud Contact : guillaud@cortecs.org Déclaration des liens d'intérêt L'ostéopathie en questions L'ostéopathie devrait-elle être remboursée par l'assurance maladie? La

Plus en détail

RETOUR EXPERIENCE V2014

RETOUR EXPERIENCE V2014 RETOUR EXPERIENCE V2014 Hôpital Saint Joseph Marseille Muriel TOUBOUL, Directeur Qualité Gestion des risques Relations avec les usagers Hôpital Saint Joseph - Marseille mtouboul@hopital-saint-joseph.fr,

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

Etude des céphalées et migraines en acupuncture. En acupuncture, les céphalées sont étudiées dans le cadre d un déséquilibre entre :

Etude des céphalées et migraines en acupuncture. En acupuncture, les céphalées sont étudiées dans le cadre d un déséquilibre entre : Etude des céphalées et migraines en acupuncture En acupuncture, les céphalées sont étudiées dans le cadre d un déséquilibre entre : Le mouvement du Yin et le mouvement du Yang Ce déséquilibre se manifeste

Plus en détail

Lectures critiques Prescrire

Lectures critiques Prescrire La carbétocine (Pabal ) est un analogue synthétique de l oxytocine, de longue durée d action, commercialisé en France pour la prévention de l atonie utérine suivant un accouchement par césarienne (lire

Plus en détail

Préparation à la naissance dans le service prénatal de la Maternité du CHUV

Préparation à la naissance dans le service prénatal de la Maternité du CHUV Brigitte Ziegler, Infirmière sage-femme Journées d automne du Grssgo, 15.11.2012 Préparation à la naissance dans le service prénatal de la Maternité du CHUV Historique 1950: Début de la PN 1980: Intégration

Plus en détail

Notion de «Santé» «Maladie»«Soins» IFAP ROCKEFELLER MOD 2 -IB/MR

Notion de «Santé» «Maladie»«Soins» IFAP ROCKEFELLER MOD 2 -IB/MR Notion de «Santé» «Maladie»«Soins» 1 Sommaire Notion de «Santé» Notion de «Maladie» -sémiologie médicale -traitement Notion de «Soins» 2 Notion de «Santé» Conception statique : Santé/ non santé Bien/ mal

Plus en détail

Module 1 - L'accompagnement d'un enfant dans les activités de la vie quotidienne

Module 1 - L'accompagnement d'un enfant dans les activités de la vie quotidienne Module 1 - L'accompagnement d'un enfant dans les activités de la vie quotidienne (5 semaines) Développement de l enfant : psychomoteur, psychologique, social Place du jeu dans le développement de l enfant

Plus en détail

LE TRI DES ADULTES AUX URGENCES Retour d expérience du Canada Perspectives pour le CHU Brugmann

LE TRI DES ADULTES AUX URGENCES Retour d expérience du Canada Perspectives pour le CHU Brugmann LE TRI DES ADULTES AUX URGENCES Retour d expérience du Canada Perspectives pour le CHU Brugmann EL MARGAI Nadia infirmière chef adjointe service des urgences site Horta 2 SOMMAIRE DEFINITION DU TRIAGE

Plus en détail

La douleur chronique en Europe et en France. Une situation préoccupante pour des millions de malades

La douleur chronique en Europe et en France. Une situation préoccupante pour des millions de malades La douleur chronique en Europe et en France Une situation préoccupante pour des millions de malades Une première à l échelle européenne La première enquête européenne sur la douleur chronique Plus de 46

Plus en détail

Définition d'une lombalgie

Définition d'une lombalgie Définition d'une lombalgie Une lombalgie est un terme médical quelque peu générique désignant des douleurs en bas du dos et plus précisément au niveau des lombaires. La lombalgie est une affection très

Plus en détail

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Évaluation des Pratiques Professionnelles Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Equipe Opérationnelle d Hygiène Service Qualité & Gestion des Risques Clinique La Casamance Aubagne Présentation

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION EN SHIATSU NAMIKOSHI

PROGRAMME DE FORMATION EN SHIATSU NAMIKOSHI PROGRAMME DE FORMATION EN SHIATSU NAMIKOSHI 2017 QU EST-CE QUE LE SHI ATSU? Le Shiatsu est un technique de soin manuelle d origine japonaise qui consiste en des pressions douces et rythmées effectuées

Plus en détail

MEMBRE FANTOME DOULOUREUX

MEMBRE FANTOME DOULOUREUX MEMBRE FANTOME DOULOUREUX Haiel ALCHAAR Neurologue Évaluation et Traitement de la Douleur Nice MEMBRE FANTOME DOULOUREUX Première description en 1545 par Ambroise Paré Mitchell 1872: image persistante

Plus en détail

UE 3.1 S1 Raisonnement et démarche clinique infirmière Promotion

UE 3.1 S1 Raisonnement et démarche clinique infirmière Promotion UE 3.1 S1 Raisonnement et démarche clinique infirmière Promotion 2015-2018 Introduction Compétence n 1 : Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier. Rechercher et

Plus en détail

Photothérapie dynamique

Photothérapie dynamique Photothérapie dynamique de la kératose actinique S agit-il d un cancer de la peau? Non. La kératose actinique n est pas encore un cancer de la peau à ce stade mais un précurseur, on parle d une lésion

Plus en détail

français et les champs électromagnétiques

français et les champs électromagnétiques Les médecins généralistes français et les champs électromagnétiques Martine Souques 1, Jacques Lambrozo 2, Anne Perrin 3 1 Service des Études Médicales, EDF, Paris 2 Institut de Recherches Biomédicales

Plus en détail

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique 51 ans et plus

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique 51 ans et plus Caisse de Coordination aux Assurances Sociales Prévention gynécologique 51 ans et plus Mise à jour janvier 2017 Adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique annuel est

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

6/ Prévention et promotion de la santé

6/ Prévention et promotion de la santé SEMESTRE 2 UE 1.2.S2 Santé publique et économie de la santé I. Introduction 6/ Prévention et promotion de la santé Buts de la prévention, l'éducation pour la santé et la promotion de la santé Anticiper

Plus en détail

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris CÉPHALÉES ET MIGRAINE Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris AMIFORM 17 et 18 Octobre 2012 GÉNÉRALITÉS Pathologie fréquente souvent sous estimée or : Menace parfois vitale Pronostic

Plus en détail

PRESENTATION DE LA PROFESSION SAGE-FEMME UFR SANTE. 29/08/2016 campus du Moufia 1 er /09/2016 campus du Tampon par Madame NAULOT, SFE

PRESENTATION DE LA PROFESSION SAGE-FEMME UFR SANTE. 29/08/2016 campus du Moufia 1 er /09/2016 campus du Tampon par Madame NAULOT, SFE PRESENTATION DE LA PROFESSION SAGE-FEMME UFR SANTE 29/08/2016 campus du Moufia 1 er /09/2016 campus du Tampon par Madame NAULOT, SFE DEFINITION PROFESSION MEDICALE A COMPENTENCES DEFINIES ENCADREES PAR

Plus en détail

Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave.

Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave. PATIENT Quiz Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? QUESTIONS 1 : Il existe un seul type de douleur. 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave.

Plus en détail

Mettre en œuvre des thérapeutiques et des actes à visée diagnostique conformément aux bonnes pratiques

Mettre en œuvre des thérapeutiques et des actes à visée diagnostique conformément aux bonnes pratiques DISCIPLINE : Sciences et techniques infirmières intervention Compétence : n 4 : mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique UE 4.4 S5 : Thérapeutiques et contribution au diagnostic

Plus en détail

CONSULTATION INFIRMIERE EN DOULEUR Etat des lieux et perspectives

CONSULTATION INFIRMIERE EN DOULEUR Etat des lieux et perspectives CONSULTATION INFIRMIERE EN DOULEUR Etat des lieux et perspectives Jean Michel GAUTIER Infirmier anesthésiste Cadre de santé Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier Montpellier, France

Plus en détail

Service de radio-oncologie Présentation et infos pratiques

Service de radio-oncologie Présentation et infos pratiques Service de radio-oncologie Présentation et infos pratiques 2 Bienvenue au service de radio-oncologie 3 C est quoi, la radiothérapie? L équipe de radio-oncologie Les appareils La prise en charge Informations

Plus en détail

Qu est-ce que le massage Amma?

Qu est-ce que le massage Amma? Qu est-ce que le massage Amma? Basé sur les principes de la médecine japonaise et chinoise, le massage Amma est une technique corporelle de détente et de relaxation tenant, à la fois, de la réflexologie,

Plus en détail

Classification Commune des Actes Médicaux

Classification Commune des Actes Médicaux Classification Commune des Actes Médicaux actes techniques «facturés» en C.C.A.M. et non plus en N.G.A.P. Livre Premier : Dispositions générales Livre II : liste des actes techniques remboursables Livre

Plus en détail

RISQUES INFECTIEUX. Infections liées aux soins

RISQUES INFECTIEUX. Infections liées aux soins 1 RISQUES INFECTIEUX Infections liées aux soins 2 Quels sont les objectifs? Evaluer les risques infectieux Mettre en place les mesures préventives adaptées Le risque infectieux est lié à 3 éléments indissociables

Plus en détail

Douleur et cancer. Collège Auvergnat de Médecine d Urgence Le 03 Décembre 2013 Samia Belkhir Infirmière Urgences Moulins

Douleur et cancer. Collège Auvergnat de Médecine d Urgence Le 03 Décembre 2013 Samia Belkhir Infirmière Urgences Moulins Douleur et cancer Collège Auvergnat de Médecine d Urgence Le 03 Décembre 2013 Samia Belkhir Infirmière Urgences Moulins Introduction Evaluer et traiter la douleur : une priorité! Les soins génèrent de

Plus en détail

Information aux parents avant anesthésie de leur enfant

Information aux parents avant anesthésie de leur enfant Information aux parents avant anesthésie de leur enfant Les médecins du service d anesthésie de l hôpital vont prendre en charge votre enfant pour assurer son anesthésie et son réveil. Ce document est

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA SANTÉ HÔPITAL NATIONAL DE GYNÉCO-OBSTETRIC

MINISTÈRE DE LA SANTÉ HÔPITAL NATIONAL DE GYNÉCO-OBSTETRIC MINISTÈRE DE LA SANTÉ HÔPITAL NATIONAL DE GYNÉCO-OBSTETRIC ÉTUDE D ÉFFICACITÉ, DE SÉCURITÉ ET D ACCEPTATION D INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE MÉDICAMENTEUSE JUSQU À 8 SA AU SERVICE MEDICAL AU NIVEAU

Plus en détail

REFLEXOLOGIE PLANTAIRE Protocole DETENTE HARMONISATION Initiation Mise à jour :

REFLEXOLOGIE PLANTAIRE Protocole DETENTE HARMONISATION Initiation Mise à jour : C O N T E X T E La réflexologie plantaire dont les origines sont parsemées dans le monde, part du principe que sous et sur nos pieds, des terminaisons nerveuses appelées zones réflexes correspondent à

Plus en détail

Définition de l algodystrophie

Définition de l algodystrophie Prise en charge des algodystrophies : intérêt de l acupuncture? Premiers résultats d une étude de cas cliniques Dr Sylvie Bidon, Société d Acupuncture de Haute-Normandie Définition de l algodystrophie

Plus en détail

Maladie de Parkinson Les douleurs non liées à la maladie Les lombalgies Un train peut en cacher un autre

Maladie de Parkinson Les douleurs non liées à la maladie Les lombalgies Un train peut en cacher un autre Maladie de Parkinson Les douleurs non liées à la maladie Les lombalgies Un train peut en cacher un autre Dr Nagi Mimassi CHU BREST France MARCHAND-CADALEN, psychologue clinicienne, BREST XVIIIème Journée

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

La contraception : Renseignements

La contraception : Renseignements La contraception : Renseignements v 2016.1 Les méthodes très efficaces. Longue durée d action 0,8 % de grossesse par an 1 grossesse tous les 125 ans 22 % d abandon à la fin de l année Le DIU au cuivre

Plus en détail

CONGRES FHP ARCACHON La fibromyalgie: expérience des grands chênes P.Middleton-N.Munier

CONGRES FHP ARCACHON La fibromyalgie: expérience des grands chênes P.Middleton-N.Munier CONGRES FHP ARCACHON 2016 La fibromyalgie: expérience des grands chênes P.Middleton-N.Munier LES PRINCIPES Prise en charge pluri disciplinaire de patients douloureux chroniques. De la lombalgie. à la fibromyalgie.

Plus en détail

Récupérer après un objectif. Les techniques...

Récupérer après un objectif. Les techniques... Récupérer après un objectif Les techniques... Présentation Johan PELLETERET Profesionnel: Diplome d état de masseur kinésithérapeute 2009 Thérapie manuelle du sport 2011 Licence STAPS Entrainement Sportif

Plus en détail

Profil des compétences de base des kinésiologues

Profil des compétences de base des kinésiologues Profil des compétences de base des kinésiologues Introduction Le profil des compétences de base des kinésiologues est un ensemble d énoncés ou de «compétences» validées qui décrivent le rendement attendu

Plus en détail

11.1 Ig : immunoglobulines non spécifiques

11.1 Ig : immunoglobulines non spécifiques 11.1 : immunoglobulines non spécifiques Composition Les non spécifiques sont distribuées au Québec par Héma-Québec : amastan S/D (rifols Therapeutics Inc.). Elles contiennent : une solution stérile concentrée

Plus en détail

Le mal de tête (Tou Tong)

Le mal de tête (Tou Tong) Le mal de tête (Tou Tong) Le mal de tête est un symptôme subjectif qui peut apparaître dans de nombreuses affections, quelles soient aigues ou chroniques. Anciennement, dans le parcours thérapeutique et

Plus en détail

L EXAMEN URODYNAMIQUE

L EXAMEN URODYNAMIQUE LE DÉROULEMENT DE L EXAMEN URODYNAMIQUE PÔLE NEUROSCIENCES SERVICE DE MÉDECINE PHYSIQUE ET RÉADAPTATION ADULTES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES INTRODUCTION Votre médecin vous a prescrit un

Plus en détail

cas n 1 : TROD ou pas TROD? Cas clinique 3 Qu en pensez vous? Quel risque? CAT?

cas n 1 : TROD ou pas TROD? Cas clinique 3 Qu en pensez vous? Quel risque? CAT? Intérêt des TROD dans la prise en charge des Expositions à risque de transmission virale Cas cliniques Elisabeth Bouvet Elisabeth Rouveix 2014 cas n 1 : TROD ou pas TROD? Homme de 32 ans, vient pour réaliser

Plus en détail

LA CONSULTATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE. Centre Hospitalier de Charleville Mézières

LA CONSULTATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE. Centre Hospitalier de Charleville Mézières LA CONSULTATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE Centre Hospitalier de Charleville Mézières LA DOULEUR C est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle

Plus en détail

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Un problème de santé publique méconnu Dr. Christian Lucas Dr Francine Hirszowski Framig III. - 2010/2015 Lanteri-Minet Valade Géraud Chauttard Radat

Plus en détail

ALLAITEMENT MATERNEL

ALLAITEMENT MATERNEL ALLAITEMENT MATERNEL PLAN Physiologie de l allaitement Pathologie des seins durant l allaitement Contraception et allaitement INTRODUCTION OMS: AM exclusif pendant 6 mois Placer NN en contact peau à peau

Plus en détail

TRAITEMENT DES DOULEURS PAR ACUPUNCTURE. Thierry GONIDEC Méthodes Traditionnelles Chinoises à PLEMET

TRAITEMENT DES DOULEURS PAR ACUPUNCTURE. Thierry GONIDEC Méthodes Traditionnelles Chinoises à PLEMET TRAITEMENT DES DOULEURS PAR ACUPUNCTURE Thierry GONIDEC Méthodes Traditionnelles Chinoises à PLEMET Thierry GONIDEC Méthodes Traditionnelles Chinoises à PLEMET GENERALITES SUR LA MEDECINE CHINOISE C est

Plus en détail

Recommandations nationales sur le travail posté

Recommandations nationales sur le travail posté CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL 06 03 2015 Recommandations nationales sur le travail posté Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH slaunois@chu-grenoble.fr Université Grenoble Alpes Laboratoire HP2, INSERM U1042 Laboratoire

Plus en détail

Introduction

Introduction 1 Introduction Définition Un prélèvement sanguin par voie veineuse consiste à ponctionner une veine avec une aiguille appropriée afin de recueillir un échantillon de sang veineux dans un tube à prélèvement

Plus en détail

Table des matières PRÉSENTATION LES MÉTHODES TRADITIONNELLES PREMIÈRE PARTIE DEUXIÈME PARTIE. Table des matières. Objectifs-indications 17 Pratique 17

Table des matières PRÉSENTATION LES MÉTHODES TRADITIONNELLES PREMIÈRE PARTIE DEUXIÈME PARTIE. Table des matières. Objectifs-indications 17 Pratique 17 Préface IV Remerciements VII Avant-propos XVII Introduction 1 PREMIÈRE PARTIE PRÉSENTATION 1 La relaxation, la psychothérapie de relaxation 5 2 L histoire de la relaxation 9 DEUXIÈME PARTIE LES MÉTHODES

Plus en détail