AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB"

Transcription

1 AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB RECRUTEMENT D UN CONSULTANT INDIVIDUEL POUR LA REALISATION DE L ETUDE SUR LA PORTABILITE SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS EN REPUBLIQUE DU CONGO La République du Congo a signé un accord de prêt avec l Association Internationale de Développement (IDA) pour la mise en œuvre de la troisième phase du programme sous régional Central African Backbone composante République du Congo, et à l intention d utiliser une partie du montant de cet accord de financement pour effectuer les paiements au titre du contrat suivant «recrutement d un (e) consultant (e) individuel pour la réalisation de l étude sur la portabilité sur le marché des télécommunications en république du Congo. I. Mission du consultant Placé(e) sous la supervision du Coordonnateur du Projet CAB, en collaboration avec l ensemble des acteurs et partenaires concernés par le Projet, le consultant (e) assistera l Agence de Régulation des Postes et Communications Electroniques (ARPCE) dans la réalisation de l étude sur la portabilité sur le marché des télécommunications en République du Congo. A cet effet, le Consultant effectuera les principales tâches suivantes : 1. Une étude de marché permettant à l ARPCE d avoir une idée claire sur les besoins de portabilité de numéros. Entre autres, l étude doit permettre d identifier : Ø Les options et Recommandations pour la réalisation de la portabilité des numéros mobiles (MNP), en particulier, y compris le régime de tarification Ø La Définition des normes et procédures applicables pour les projets MNP Ø les catégories de consommateurs susceptibles de demander à bénéficier de la portabilité des numéros ; Ø les forces, les faiblesses, les menaces et les opportunités du marché ; Ø les solutions pour la promotion d une portabilité adéquate des numéros ; Ø le chronogramme cohérent de mise en œuvre de la portabilité. 2. Une analyse approfondie des modes de routage existants ou prévus, et proposer sur la base d une étude comparative des meilleures pratiques internationales, un mode de routage à mettre en œuvre ainsi que les actions à mener; 3. Une analyse approfondie des coûts liés à la portabilité des numéros. Cette analyse mettra entre autres l accent sur les points suivants : Ø les coûts de mise en œuvre notamment pour le régulateur et les opérateurs ; Ø les coûts de portage et de reroutage ; Ø l impact sur les terminaisons d appel ; Ø l impact sur les redevances des ressources en numérotation ; 4. l élaboration des orientations sur les procédures de notification de défaut pour la portabilité du numéro dans un environnement multi-opérateurs et de procédures de règlement des litiges liés à la portabilité ; 5. la formulation des procédures de notification inter-opérateurs et les processus de portabilité du numéro pour garantir la bonne mise en œuvre de la portabilité d un numéro dans un environnement multi-opérateur ; 6. l élaboration des orientations sur la spécification d'approvisionnement de la base de données centrale qui est nécessaire pour la portabilité ; 7. la proposition d un plan de formation du personnel sur la portabilité ; 8. le passage en revue les règles applicables et l'arpce procédures et d'autres normes et des procédures pour identifier les lacunes éventuelles de mise en œuvre de la MNP ; 9. la rédaction des procédures sur MNP, sur la base des meilleures pratiques internationales ; 10. l appui à l'arpce dans l organisation d une consultation publique sur les MNP. Cela peut inclure à la fois des observations écrites ainsi que des réunions pour expliquer les meilleures pratiques internationales, les options proposées, les projets de règles et procédures et le concept de mise en œuvre du régime de MNP.

2 II. Profil du consultant Le Consultant sera un expert individuel qui devra avoir une expertise professionnelle confirmée dans les domaines objets de la présente étude. Il devra avoir des notions de base dans le domaine juridique, télécommunications, informatiques, économiques et marketing ; Le consultant fournira un résumé de ses expériences pertinentes et de ses capacités dans la conception et la mise en œuvre de la portabilité des numéros. Il devra avoir expérience de travail dans les pays en développement, et en Afrique en particulier. Le consultant devra posséder des qualifications et une expérience dans les domaines suivants : l élaboration de textes réglementaires dans le domaine des Télécommunication et particulièrement de la portabilité ; une bonne connaissance des normes et recommandations internationales ; une grande expérience relative aux stratégies et procédures de gestion des opérateurs de téléphonie ; une connaissance parfaite des processus et aspects relatifs à la mise en œuvre adéquate dans le domaine de la portabilité ressources de numérotation ; des aptitudes à établir de bonnes relations de travail, de grandes qualités de communication à l orale et à l écrit et maitriser couramment le français et avoir une bonne connaissance de l anglais. III. Durée de la mission : La durée de l intervention du Consultant est de quatre (04) mois. Toutefois, toute proposition de délai plus court serait un avantage. IV. Dépôt des candidatures Les candidats peuvent obtenir des informations supplémentaires à l adresse indiquée ci-dessous de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00 (heure locale). Les dossiers de candidatures comprenant : une lettre de motivation, le curriculum vitae et les copies de diplômes doivent être déposés sous plis fermé ou envoyés par courrier électronique à l adresse ci-dessous au plus tard le 17 août 2013 à 16H00. Elles doivent être transmises avec la mention «recrutement d un(e) consultant (e) individuel pour la réalisation de l étude sur la portabilité sur le marché des télécommunications en république du Congo». Contact Monsieur le Coordonnateur du Projet CAB-CIT Rue LOCKO Isaac, derrière l Ambassade des Etats Unis BP Tél. (242) Site web : Centre-ville/Brazzaville-CONGO Fait à Brazzaville, le 31/07/2013 Le Coordonnateur, p.i. Jean Bruno MALANDA

3 TERMES DE REFERENCE ETUDE POUR LA PORTABILITE DES NUMEROS Projet Central AfricanBackbone Congo L étude de la portabilité des numéros en République du Congo, une assistance technique qui appuie l ARPCE à faciliter l usage des services de téléphonie mobile par les citoyens.

4 I. CONTEXTE Le paysage des télécommunica3ons au Congo est marqué par une volonté clairement affirmée des pouvoirs de doter le pays d infrastructures de transport et de créer un écosystème favorable au développement de l économie numérique. Ainsi, le gouvernement a financé : L accès au système WACS, le déploiement de réseaux de fibres op3ques sur l ensemble du territoire, la par3cipa3on au Programme Central AfricanBackbone (CAB- CIT). Le marché congolais de la téléphonie mobile est cons3tué de 4 opérateurs que sont MTN, Airtel, Warid et Azur. Ces quatre opérateurs totalisent 4,28 millions d abonnés au quatrième trimestre 2012 (T4-12) et ont généré un revenu total de 65,6 milliards de F CFA, dont 50,6 milliards rien que pour le revenu sur le trafic sortant. Le marché de la téléphonie mobile arrive à satura3on sur couverture voix, et représente un chiffre d affaires avoisinant les 250 millions de francs CFA, Ce marché très dynamique a[eint une forte croissance depuis les cinq dernières années et permet d avoir un taux de pénétra3on autour de 95%, 22% de couverture du territoire ce qui représente 90% de la popula3on. Dans ce secteur concurren3el, les opérateurs commercialisent leurs services de téléphonie mobile selon plusieurs formules en fonc3on de leur poli3que commerciale. Suite à la publica3on de la Décision n 001/ARPCE- DG/DAJI/DEM/ 11 du 12 janvier 2011 fixant le tarif plancher des communica3ons téléphoniques mobiles on- net (communica3on entre communicant du même réseau d opérateur) et le tarif plancher des communica3ons téléphoniques Interna3onales sortantes, le marché a connu une améliora3on significa3ve et la concurrence effec3ve. Le revenu qui était 3ré vers le bas par les opérateurs qui proposaient des tarifs presque d'évic3on, retrouve progressivement le niveau normal. L Agence de régula3on a mené depuis sa créa3on : Le nouveau plan na3onal de numérota3on (7 à 9 chiffres) La campagne na3onale d iden3fica3on des abonnés de la téléphonie mobile (résultat excep3onnel 82,2% en 5 mois et 92% en 9 mois)

5 La campagne na3onale d iden3fica3on, de recensement et de contrôle des pylônes (1er pays en Afrique subsaharienne francophone) Le lancement de réseaux mobile de 3ème Généra3on (3G) - 1er pays en Afrique centrale La fin des appels masqués «incontrôlés» La mise en place du cadre règlementaire et technique fixant les condi3ons d installa3on et de ges3on des réseaux op3ques à très haut débit C est ainsi que, dans l appui du Projet CAB au développement du secteur, accompagne l ARPCE pour dynamiser le marché en introduisant un nouveau disposi3f de «portabilité». Celui- ci prévoit que les clients pourront changer d opérateurs mobiles en conservant leur numéro d appel en moins de dix jours et en n ayant à s adresser qu au nouvel opérateur qu ils auront choisi. La complexité des problèmes rela3fs à la portabilité (en termes de ges3on de la numérota3on, de modalités d'interconnexion, de processus opéra3onnels, de réflexions prospec3ves) conduit à envisager, en ma3ère de portabilité, la mise en place, sous l impulsion de l ARPCE, d'une étude spécifique, qui devrait garan3r la faisabilité puis la bonne exécu3on avec l appui des acteurs du secteur et grâce à laquelle l'agence pourrait suivre l'état d'avancement des travaux sur la mise en œuvre de la portabilité.

6 OBJECTIFS DE LA MISSION L objec3f principal de la mission est de me[re en place un programme d établissement de la portabilité des numéros appartenant à des opérateurs différents. A cet effet, il reviendra à la mission d iden3fier les besoins de portabilité de numéros et d apprécier les condi3onnalités de mise en œuvre de ce service. L étude perme[ra d élaborer, par l ARPCE, instance pilote en charge de de définir et proposer les modalités de mise en œuvre de la portabilité. La structura3on, le fonc3onnement, le financement, le contrôle et la sécurité rela3fs à ce[e mise en œuvre. II- MISSIONS DU CONSULTANT Le Consultant assistera l Agence de Régula3on des Postes et Télécommunica3on dans la réalisa3on de l étude sur la portabilité sur le marché des télécommunica3ons en République du Congo. A cet effet, le Consultant effectuerales principales tâches suivantes : 11.Une étude de marché perme[ant à l ARPCE d avoir une idée claire sur les besoins de portabilité de numéros. Entre autres, l étude doit perme[re d iden3fier : 12.Les op3ons et Recommanda3ons pour la réalisa3on de la portabilité des numéros mobiles (MNP), en par3culier, ycompris le régime de tarifica3on 13.La Défini3on des normes et procédures applicables pour les projets MNP Ø les catégories de consommateurs suscep3bles de demander à bénéficierde la portabilité des numéros ; Ø les forces, les faiblesses, les menaces et les opportunités du marché ; Ø les solu3ons pour la promo3on d une portabilité adéquate des numéros ; Ø le chronogramme cohérent de mise en œuvre de la portabilité. 14.Une analyse approfondie des modes de routage existants ou prévus, et proposer sur la base d une étude compara3ve des meilleures pra3ques interna3onales, unmode de routage à me[re en œuvre ainsi que les ac3ons à mener; 15.Une analyse approfondie des coûts liés à la portabilité des numéros. Ce[e analyse me[ra entre autres l accent sur les points suivants : Ø les coûts de mise en œuvre notamment pour le régulateur et les opérateurs ; Ø les coûts de portage et de reroutage ; Ø l impact sur les terminaisons d appel ; Ø l impact sur les redevances des ressources en numérota3on ; 16.l élabora3on des orienta3ons sur les procédures de no3fica3on de défaut pour la portabilité du numéro dans un environnement mul3- opérateurs et de procédures de règlement des li3ges liés à la portabilité ;

7 17.la formula3on des procédures de no3fica3on inter- opérateurs et les processus de portabilité du numéro pour garan3r la bonne la mise en œuvre la portabilité d un numéro dans un environnement mul3- opérateur ; 18.l élabora3on des orienta3ons sur la spécifica3on d'approvisionnement de la basede données centrale qui est nécessaire pour la portabilité ; 19.la proposi3on d un plan de forma3on du personnel sur la portabilité ; 20. le passage en revue les règles applicables et l'arpce procédures et d'autres normes et des procédures pour iden3fier les lacunes éventuelles de mise en œuvre de la MNP ; 21.la rédac3on des procédures sur MNP, sur la base des meilleures pra3ques interna3onales ; 22. l appui à l'arpce dans l organisa3on d une consulta3on publique sur les MNP. Cela peut inclure à la fois des observa3ons écrites ainsi que des réunions pour expliquer lesmeilleures pra3ques interna3onales, les op3ons proposées, les projets de règles et procédures et le concept de mise en œuvre du régime de MNP. I. RAPPORT A FOURNIR Le Consultant devra produire un rapport comprenant les points principaux suivants : 1. les expériences per3nentes (Benchmark) interna3onales de mise en œuvre de la portabilité ; 2. une analyse du marché faisant ressor3r entre autres les besoins de portabilité, lesforces, les faiblesses, les menaces et les opportunités ainsi que les solu3onspour la promo3on d une portabilité adéquate ; 3. une analyse faisant ressor3r les différents modes de routage et les meilleurespra3ques interna3onales ; 4. une proposi3on d un mode de routage adapté pour la République du Congoainsi que les phases et les ac3ons de sa mise en œuvre ; 5. une évalua3on des coûts liés à la portabilité et les éléments de solu3on pour leurprise en charge ; 6. les lignes directrices de la portabilité incluant les précisions nécessaires, lescondi3ons, les modalités et le chronogramme de mise en œuvre qui serontappliqués par les opérateurs ; 7. une procédure de règlement des li3ges liée à la portabilité; 8. la proposi3on d une liste de forma3on liée à la portabilité ; Ce rapport sera rédigé en français et en anglais remis en six (06) exemplaires à l ARPCE, dont cinq (05) sur support papier format A4 et un (01) sur support électronique.

8 IV- ORGANISATION DE L INTERVENTION Le Consultant travaillera en étroite collabora3on avec l ARPCE et sera responsable auprèsde celle- ci de l accomplissement des presta3ons de services ci- dessus men3onnées. L ARPCE, dans la mesure du possible, me[ra à la disposi3on du Consultant, touteinforma3on ou tout document nécessaire à l accomplissement de sa mission. V- PROFIL DU CONSULTANT Le Consultant sera un expert individuel qui devra avoir une exper3se professionnelle confirmée dans les domaines objets de la présente étude. Il devra également être au fait des no3ons de base dans le domaine juridique, télécommunica3ons, informa3ques, économiques et marke3ng ; Le consultant fournira un résumé de ses expériences per3nentes et de ses capacitésdans la concep3on et la mise en œuvre de la portabilité des numéros. Une expérience de travail dans les pays en développement, et en Afrique en par3culiercons3tue un atout. Le consultant devra réunir les ressources humaines minimales ci- après Le consultant devra posséder des qualifica3ons et une expérience dans lesdomaines suivants : 1. l élabora3on de textes réglementaires dans le domaine des Télécommunica3on et par3culièrement de la portabilité ; 2. une bonne connaissance des normes et recommanda3ons interna3onales ; 3. une grande expérience rela3ve aux stratégies et procédures de ges3on des opérateurs de téléphonie ; 4. une parfaite des processus et aspects rela3fs à la mise en œuvre adéquate dans le domaine de la portabilité ressources de numérota3on ; 5. des ap3tudes à établir de bonnes rela3ons de travail, 6. de grandes qualités de communica3on à l orale et à l écrit et maitriser couramment lefrançais et avoir une bonne connaissance de l anglais. VI- DUREE DE L INTERVENTION La durée de l interven3on du Consultant est de quatre (04) mois. Toutefois, toute proposi3on de délai plus court serait un avantage.

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité Le BTS Assurance vous prépare à exercer des responsabilités dans le domaine de la souscrip2on des assurances ou du règlement des sinistres Lieux d exercice

Plus en détail

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION Central African Backbone Communication Infrastructure and Technology CAB CIT Congo Projet N IDA 49740 CG

Plus en détail

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION 1 Pourquoi nous choisir? Le chef d entreprise, surtout s il est propriétaire, déteste l aventure. Notre Objec>f est de vous accompagner

Plus en détail

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS Négocia,on et Rela,on Cleint Le BTS NRC forme des vendeurs et des managers commerciaux capables de gérer la rela1on client dans

Plus en détail

Des régions au cœur d'une organisa-on décentralisée. 3 principes. Simplicité : On ne repart pas de zéro, on garde ce qui a

Des régions au cœur d'une organisa-on décentralisée. 3 principes. Simplicité : On ne repart pas de zéro, on garde ce qui a Annexe 3 Présenta4on de l organisa4on du mouvement Des régions au cœur d'une organisa-on décentralisée 3 principes Simplicité : On ne repart pas de zéro, on garde ce qui a fonctionné, et on corrige ce

Plus en détail

Fédération des Agences Urbaines du Maroc MAJAL. Les projets et Démarches de dématérialisa3on. Séminaire de restitution. 29 Mars 2014.

Fédération des Agences Urbaines du Maroc MAJAL. Les projets et Démarches de dématérialisa3on. Séminaire de restitution. 29 Mars 2014. Fédération des Agences Urbaines du Maroc MAJAL Les projets et Démarches de dématérialisa3on Séminaire de restitution 29 Mars 2014! M2M Group Dématérialisa+on: Défini+on et Impacts Directs Dématérialisa+on

Plus en détail

Ergonomie SNCE Syndicat Na2onal des cabinets Conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France

Ergonomie SNCE Syndicat Na2onal des cabinets Conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France Ergonomie SNCE Syndicat Na2onal des cabinets Conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France Document élaboré pour Ce document est des7né aux entreprises ayant pour objec7f la préven-on

Plus en détail

BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité

BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité BTS SP3S Le BTS SP3S forme les étudiants à des fonc8ons de rela0on et de communica0on, de ges0on de la

Plus en détail

AE-SCM. Ae-SCM Newsletter. Sommaire. La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model

AE-SCM. Ae-SCM Newsletter. Sommaire. La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model Ae-SCM Newsletter La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model Sommaire Edito Pourquoi l association Ae-SCM... p 2 Dires d experts Pourquoi escm?... p 3 Retour d expérience escm

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE DESJEPS directeur de structure et de projets IFP 236 rue du Faubourg de Roubaix - 59041 Lille Tel : 03 20 21 97 88 Fax : 03 20 36 61 65 formanim@ifp-npdc.fr D ossier d inscripon

Plus en détail

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux Enjeux de la commande publique durable le cas des logements sociaux Achat public durable : Défini

Plus en détail

HECTOR FARINA AVOCATS SELAS AU CAPITAL DE 20.000 EURO

HECTOR FARINA AVOCATS SELAS AU CAPITAL DE 20.000 EURO DROIT DES AFFAIRES HECTOR FARINA AVOCATS SELAS AU CAPITAL DE 20.000 EURO 23, rue Vernet 75008 Paris France Tél: + 33 (0)1 82 28 95 90 Fax: +33 (0)1 82 28 95 95 TABLE DES MATIERES Le Cabinet Pra5que du

Plus en détail

Se former aux méthodes et outils

Se former aux méthodes et outils Se former aux méthodes et outils du développement commercial Les ouls concrets du développement commercial La forma!on débute par 4 demi-journées où nous abordons les fondamentaux du développement commercial

Plus en détail

LI-RH. Laboratoire d Innovation et de prospective Ressources Humaines

LI-RH. Laboratoire d Innovation et de prospective Ressources Humaines LI-RH Laboratoire d Innovation et de prospective Ressources Humaines Le Laboratoire d Innovaon et de prospecve en maère de poliques de Ressources Humaines (LI-RH) est une communauté de travail rassemblant

Plus en détail

FORUM DES METIERS 2012. Diaporama réalisé en partenariat avec la sec1on BTS «Assistant de Manager» du lycée Paul Langevin, Mar1gues

FORUM DES METIERS 2012. Diaporama réalisé en partenariat avec la sec1on BTS «Assistant de Manager» du lycée Paul Langevin, Mar1gues FORUM DES METIERS 2012 Diaporama réalisé en partenariat avec la sec1on BTS «Assistant de Manager» du lycée Paul Langevin, Mar1gues Le secteur financier Les mé

Plus en détail

Parcours de soins, solu/ons de partage Évolu/ons des poli/ques na/onales & Mises en œuvre régionales Séminaire IFERISS 17 Avril 2014

Parcours de soins, solu/ons de partage Évolu/ons des poli/ques na/onales & Mises en œuvre régionales Séminaire IFERISS 17 Avril 2014 Parcours de soins, solu/ons de partage Évolu/ons des poli/ques na/onales & Mises en œuvre régionales Séminaire IFERISS 17 Avril 2014 Sommaire 1) Présenta/on du GCS Télésanté Midi- Pyrénées 2) Dossier Médical

Plus en détail

Citoyenneté et Immigra/on Canada

Citoyenneté et Immigra/on Canada Citoyenneté et Immigra/on Canada L APPROCHE DE CIC EN APPUI À L IMMIGRATION FRANCOPHONE DANS LES CFSM Présentation au Colloque de RDÉE Canada 19 Juin 2015 Objectifs de la présentation Présenter les tendances

Plus en détail

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services.

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Notre Société H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Nos Engagements: Nous uliserons nos connaissances, expériences

Plus en détail

Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1

Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1 Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1 Le «Projet Personnel et Professionnel» est apparu dans toutes les spécialités de Diplôme Universitaire de Technologie en 2005. Cee introducon généralisée,

Plus en détail

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP Fiche pra*que 3 Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP La loi vise à favoriser la négocia2on collec2ve et l informa2on des instances représenta2ves du personnel (IRP) sur la forma2on

Plus en détail

ANI SEREZ- VOUS PRETS?

ANI SEREZ- VOUS PRETS? ANI SEREZ- VOUS PRETS?! Un risque commercial et financier Plus de 4 millions d assurés individuels vont basculer dans des contrats collec8fs, avec des mouvements importants entre les différents acteurs

Plus en détail

Contrat pluriannuel d objectifs et de moyens 2015-2019 de l IUT d ORSAY

Contrat pluriannuel d objectifs et de moyens 2015-2019 de l IUT d ORSAY Contrat pluriannuel d objectifs et de moyens 2015-2019 de l IUT d ORSAY Présentation aux conseils centraux de l Université Paris-Sud, 15/9/2014 Nelly Bensimon, Directrice Contrat pluriannuel d Objec3fs

Plus en détail

Employé/e de commerce CFC «Services et administra8on»

Employé/e de commerce CFC «Services et administra8on» Employé/e de commerce CFC «Services et administra8on» Monica Sarni et Evelyne Allegro Team pédagogique écoles de commerce Valais romand David Valterio Secrétaire patronal 1 Présentation CIFC! 2 Rôles de

Plus en détail

L exper>se sur financements européens et autres : quelles opportunités pour les consultants et les universitaires?

L exper>se sur financements européens et autres : quelles opportunités pour les consultants et les universitaires? L exper>se sur financements européens et autres : quelles opportunités pour les consultants et les universitaires? Cyril Bouyeure, www.idefie.org Château Kiener, 24 rue de Verdun, Colmar le 8 juillet 2015

Plus en détail

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION - 21, rue d Assas 75270 Paris Cedex 06 Tél. : +33(1) 42 22 33 16 Fax : +33 (1) 45 44 17 67 forma!on.con!nue@isit-paris.fr - www.isit-paris.fr Etablissement

Plus en détail

une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de

une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de 2 Edito La ques(on des talents va s imposer rapidement dans l agenda

Plus en détail

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 México Angélica Ivonne Cisneros- Luján Lisbonne, 11 septembre 2012 CONTEXTE et DÉSCRIPTION du

Plus en détail

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme 22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011 Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme Grand Dole (Pdt : Claude Chalon) Créé en 2008, issu d une fusion, 41 communes, 53

Plus en détail

Sécurité civile : Faites travailler la technologie pour vous!

Sécurité civile : Faites travailler la technologie pour vous! Sécurité civile : Faites travailler la technologie pour vous! Présentateur Joël Villeneuve Vice- président, Vente et Marke:ng Josée Boudreault Directrice stratégique L internet n a pas changé que les TIC,

Plus en détail

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET»

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» «COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» Chefs de projet ou toute personne ayant à communiquer en publique Comprendre et u,liser la communica,on non verbale Comprendre et u,liser le communica,on verbale

Plus en détail

Préven(on de la pénibilité au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites)

Préven(on de la pénibilité au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) 1 - Le renforcement de la préven4on La loi sur les retraites a généralisé l obliga(on de préven(on de la pénibilité: - En

Plus en détail

Managment de la qualité Management de la qualité ISO 9001, 14001, 18001 iso TS...

Managment de la qualité Management de la qualité ISO 9001, 14001, 18001 iso TS... 1 sur 6 08/09/2012 21:38 Managment de la qualité Management de la qualité ISO 9001, 14001, 18001 iso TS... FAQ Rechercher Membres Groupes S enregistrer Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés

Plus en détail

Offre Azimut CONTENT MARKETING. A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0

Offre Azimut CONTENT MARKETING. A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0 Offre Azimut CONTENT MARKETING A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0 01 Marke3ng de Contenu Ecosytème Editorial Offre & Ou3ls Azimut Content Marke3ng Méthodologie Content management Qui sommes-

Plus en détail

De l'idée au produit : un exemple de créa4on d'entreprise. Anne Boyer LORIA Nancy Université 17 septembre 2010

De l'idée au produit : un exemple de créa4on d'entreprise. Anne Boyer LORIA Nancy Université 17 septembre 2010 De l'idée au produit : un exemple de créa4on d'entreprise Anne Boyer LORIA Nancy Université 17 septembre 2010 Un rapide CV Professeur en informa4que - Université Nancy 2 (hnp://www.univ- nancy2.fr) Responsable

Plus en détail

CSI4139 / CEG4399 Concep1on de systèmes informa1ques sécurisés Assurance & Évaluation

CSI4139 / CEG4399 Concep1on de systèmes informa1ques sécurisés Assurance & Évaluation CSI4139 / CEG4399 Concep1on de systèmes informa1ques sécurisés Assurance & Évaluation Préparé par Guy- Vincent Jourdan et Marc- André Paris- Clou9er, avec l aide des notes de Bishop pour Introduc9on to

Plus en détail

Recrutement d'un consultant pour la réalisation de l étude sur la création des Pôles d Innovation (technopoles) en République du Congo

Recrutement d'un consultant pour la réalisation de l étude sur la création des Pôles d Innovation (technopoles) en République du Congo MINISTERE DES POSTES, TELECOMMUNICATIONS ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Central African Backbone Communication Infrastructure and Technology CAB CIT - Congo Projet N 49740

Plus en détail

Transformation Digitale des Ressources Humaines

Transformation Digitale des Ressources Humaines Transformation Digitale des Ressources Humaines Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa>vité Approches collabora>ves Intelligence collec>ve Stratégie et cohérence Management

Plus en détail

CDB Marke*ng Conseil. Présenta*on Février 2012. CDB Marke*ng Conseil 22/02/12 1

CDB Marke*ng Conseil. Présenta*on Février 2012. CDB Marke*ng Conseil 22/02/12 1 Présenta*on Février 2012 1 Sommaire 1. Posi*onnement p 3 2. Présenta*on de notre offre p 4 1. Stratégie marke*ng p 5 2. Audit de performances p 7 3. Accompagnement de porteurs de projets p 10 3. Références

Plus en détail

Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine?

Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine? La Conférence Maghrébine de l'appren)ssage Numérique et l'innova)on dans l'educa)on 08-10 Décembre 2014 Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine? Pr. Rachida AJHOUN r.ajhoun@um5s.net.ma

Plus en détail

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers Le secteur de la Mutualité Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers 1 La protec*on sociale Ensemble des moyens mis en œuvre par un pays pour protéger ses

Plus en détail

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Stéphane Gasch Directeur des études informa:ques du CSOEC

Plus en détail

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PARTENAIRES ACHATS LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PROGRAMME La geson de la relaon fournisseur Supplier Relaonship Management est au centre de l aenon de toutes les foncons Achats. Les

Plus en détail

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PARTENAIRES ENTREPRISE ET TRANSFORMATION DIGITALE LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PROGRAMME Face à la mulplicaon des canaux digitaux de communicaon, à l évoluon des comportements des clients et

Plus en détail

Object de la présenta0on

Object de la présenta0on Object de la présenta0on A par&r de la présenta&on de l ini&a&ve de la ville de Colomiers pour me4re en place une démarche de préven0on des Troubles musculosquele9ques (TMS), nous vous proposons : à la

Plus en détail

Profils du Diplômé (profils de sor2) de la forma2on de médicine au Chile

Profils du Diplômé (profils de sor2) de la forma2on de médicine au Chile Profils du Diplômé (profils de sor2) de la forma2on de médicine au Chile MARIO PARADA, MARÍA INÉS ROMERO, FABIÁN MORAGA Diego Muñoz, Marcela Gómez, Denisse Arellano Ecoles de Médecine au Chili Le Chili,

Plus en détail

Vision, Stratégie Changement Leadership

Vision, Stratégie Changement Leadership Cabinet de Conseil et de Développement des Hommes et des Organisations Vision, Stratégie Changement Leadership Accompagnement humain des réorganisations Optimisation managériale et relationnelle Cohésion

Plus en détail

INTRASTAT 2015. No ce explica ve Merkbla

INTRASTAT 2015. No ce explica ve Merkbla INTRASTAT 2015 Noce explicave Merkbla Rédacon en chef Alain Hoffmann Rédacon, coordinaon et concepon graphique Luc Kohnen STATEC Instut naonal de la stasque et des études économiques Centre Administraf

Plus en détail

Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com

Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com Le dirigeant de PME: il vous est demandé Mais parfois vous vous sentez un peu seul Le passage de «Mon

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D APPLICATIONS WEB & MOBILE

DEVELOPPEMENT D APPLICATIONS WEB & MOBILE DEVELOPPEMENT D APPLICATIONS WEB & MOBILE QUI SOMMES NOUS? Thot'em Interac.f est une société de services proposant des presta.ons de développement, d'hébergement et de maintenance de sites Internet et

Plus en détail

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise Reprise d entreprise Check- list RH en 12 étapes en bref Ce document a la modeste ambi9on de vous aider à prendre en compte des critères humains lorsque vous envisagerez de reprendre une entreprise, qu

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE :

TERMES DE REFERENCE : MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ----------------------- Unité de Coordination des Programmes Emploi (UCP-Emploi) -----------------------

Plus en détail

Modifica(ons de normes et de prescrip(ons légales : leur impact sur les Stérilisa(ons centrales

Modifica(ons de normes et de prescrip(ons légales : leur impact sur les Stérilisa(ons centrales Modifica(ons de normes et de prescrip(ons légales : leur impact sur les Stérilisa(ons centrales 18 juin 2015 11 es Journées na2onales suisses sur la Stérilisa2on, SSSH 2015 Contenu - Principe fondamental

Plus en détail

Traçabilité extrêmement difficile. Dimension interna:onale

Traçabilité extrêmement difficile. Dimension interna:onale Rapidité Anonymat Traçabilité extrêmement difficile Dimension interna:onale La compétence juridic:onnelle CJUE 3 octobre 2013 Pinckney : en ma'ère d a,einte aux droits patrimoniaux d auteur, le li'ge peut

Plus en détail

Financer sa propriété intellectuelle : ou1ls d aujourd hui et de demain

Financer sa propriété intellectuelle : ou1ls d aujourd hui et de demain Financer sa propriété intellectuelle : ou1ls d aujourd hui et de demain Présenta1on des ou1ls régionaux de financement de la PI Présenta1on des ou1ls de financement na1onaux de la PI Q&A Réflexion collabora1ve

Plus en détail

Programme. Formaons. Dans ce livret

Programme. Formaons. Dans ce livret Programme De Formaons Dans ce livret Comptabilité... 3-4 Fiscalité... 5-6 2015 Ges5on... 6 Faites de votre banquier votre allié... 7 Patrimoine social, professionnel et privé... 8-9 Informa5que... 9-10

Plus en détail

Armel Cusin- Gogat 06 46 53 49 17 acg@terreetciel- conseil.fr

Armel Cusin- Gogat 06 46 53 49 17 acg@terreetciel- conseil.fr Armel Cusin- Gogat 06 46 53 49 17 acg@terreetciel- conseil.fr Terre & Ciel 2012 Terre & Ciel - SARL au capital social de 5000 - RCS Nantes 478 048 838 p. 1 3 impasse des Tourmalines 44300 Nantes Siège

Plus en détail

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves 1ères Rencontres richesses humaines associa1ves Pour les ACTEURS DU DLA et leurs bénéficiaires, les ASSOCIATIONS d ENVIRONNEMENT et d autres secteurs Paris, 2 et 3 décembre 2014 En partenariat avec : Prix

Plus en détail

Brevet fédéral de spécialiste en ges2on de PME par Valida2on des acquis de l expérience

Brevet fédéral de spécialiste en ges2on de PME par Valida2on des acquis de l expérience Brevet fédéral de spécialiste en ges2on de PME par Valida2on des acquis de l expérience Diane Reinhard, Femmes PME Suisse, 5 décembre 2014, AGC Suisse, Bienne La VAE et Femmes PME Suisse Objec2f général

Plus en détail

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING BENCHMARKING TRAINING CONSULTING Basé en Bretagne, à Rennes, DataMaster dédie son ac4vité aux mé4ers de la Bureau4que depuis plus de quatre ans. Véritable partenaire des distributeurs en solu4ons d impression,

Plus en détail

SOLIDARITE ESPRIT D EQUIPE ESPRIT D ENTREPRISE AMBITION L AVENTURE CONTINUE!

SOLIDARITE ESPRIT D EQUIPE ESPRIT D ENTREPRISE AMBITION L AVENTURE CONTINUE! SOLIDARITE L AVENTURE CONTINUE! ESPRIT D EQUIPE La Fédéraon Terre de Talents (F.T.D.T.) a été créée dans l intenon de permere à chacun de révéler ses talents et de s épanouir dans un projet professionnel

Plus en détail

Référen'el compétences. Modules de spécialisa'on 2015/2016

Référen'el compétences. Modules de spécialisa'on 2015/2016 Référen'el compétences Modules de spécialisa'on 2015/2016 Référentiel des compétences ENSCBP: BA-CP techniques Obtenir ou modifier des propriétés fonc.onnelles d un produit en réponse à un cahier des charges

Plus en détail

OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR ENVERS UN(E) EMPLOYE(E) LGBT

OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR ENVERS UN(E) EMPLOYE(E) LGBT OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR ENVERS UN(E) EMPLOYE(E) LGBT 1 Plan de l exposé No%ons Obliga%ons de l employeur Protec%on de la personnalité Résilia%on abusive Loi sur l égalité entre femmes et hommes Conclusion

Plus en détail

Priorités et programme de travail du MSC pour 2015. Réunion d informa.on du MSC 3 mars 2015

Priorités et programme de travail du MSC pour 2015. Réunion d informa.on du MSC 3 mars 2015 Priorités et programme de travail du MSC pour 2015 Réunion d informa.on du MSC 3 mars 2015 Processus : Les priorités et le programme de travail du MSC ont été définis à par.r : Des discussions et des consulta.ons

Plus en détail

Regarder autrement pour mobiliser son potentiel managérial

Regarder autrement pour mobiliser son potentiel managérial Regarder autrement pour mobiliser son potentiel managérial Sommaire >>>> Notre vocation >> p.3 >>>> Notre projet pédagogique >> p.6 >>>> Notre offre produits >> p.11 >>>> L équipe et ses références >>

Plus en détail

QUADMAP LIFE10 ENV/IT/ 407

QUADMAP LIFE10 ENV/IT/ 407 GUIDE POUR L IDENTIFICATION, LA SELECTION, L ANALYSE ET LA GESTION DES ZONES CALMES EN MILIEU URBAIN Le projet européen QUADMAP (Quiet Areas Definition and Management in Action Plans) QUADMAP LIFE10 ENV/IT/

Plus en détail

DÉPLOIEMENT 4G ET FIBRE : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES

DÉPLOIEMENT 4G ET FIBRE : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES partenaires télécom et mobilité : DÉPLOIEMENT 4G ET FIBRE : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES PROGRAMME Ce début d année 2014 marque notre rendez-vous annuel autour du très haut débit. La 4G est à la fois

Plus en détail

Guide juridique : La réforme en pra3que

Guide juridique : La réforme en pra3que Guide juridique : La réforme en pra3que Fiche pra3que 1 Le compte personnel de forma3on Le compte personnel de forma0on Principes fondamentaux C est un compte universel a7aché à la personne pendant les

Plus en détail

Le contrôle fiscal anno 2013

Le contrôle fiscal anno 2013 Le contrôle fiscal anno 2013 Carlos SIX! Administrateur général de la Fiscalité SPF Finances Ges$on des risques Contrôle fiscal CRM & Tolérance zéro ONDEMENT OBJECTIFS STRATEGIQUES Etude externe 2010 constata$ons

Plus en détail

LE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (ABORDABLE) L exemple de la Coopéra?ve Militaire de Construc?on. Making Finance Work for Africa 2014 Partnership

LE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (ABORDABLE) L exemple de la Coopéra?ve Militaire de Construc?on. Making Finance Work for Africa 2014 Partnership LE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (ABORDABLE) L exemple de la Coopéra?ve Militaire de Construc?on La banque de l habitat du Sénégal (BHS) est une société anonyme avec conseil d administra?on, au capital

Plus en détail

Évolu>on et maintenance

Évolu>on et maintenance IFT3912 Développement et maintenance de logiciels Évolu>on et maintenance Bruno Dufour Université de Montréal dufour@iro.umontreal.ca Modifica>on des logiciels Les modifica>ons sont inévitables Des nouveaux

Plus en détail

Cabinet de conseil spécialisé en Risques, Finance & RH

Cabinet de conseil spécialisé en Risques, Finance & RH SEKKEI Confiden-al All rights reserved Cabinet de conseil spécialisé en Risques, Finance & RH Réglementa*ons b ancaires ( Capital e t L iquidité) Op*misa*on d e l a p erformance / P rocessus A chats Ges*on

Plus en détail

Préven9on de la pénibilité au travail, comment agir?

Préven9on de la pénibilité au travail, comment agir? Atelier RH CCI Rennes 2 octobre 2014 (Présenta9on actualisée au 21/10/2014) Préven9on de la pénibilité au travail, comment agir? Jean- Francois LANNURIEN jean- francois.lannurien@carsat- bretagne.fr Elisabeth

Plus en détail

DONNEES DE LA RECHERCHE. F.André DIRBUIST 2014

DONNEES DE LA RECHERCHE. F.André DIRBUIST 2014 1 0 DONNEES DE LA RECHERCHE Evolu9ons des pra9ques de recherche Science numérique La science n échappe pas aux transforma9ons de la société : technologies, instantanéité de la communica9on, automa9sa9on,

Plus en détail

La stratégie na,onale e- santé : les SI au service de la qualité des soins et de l efficience du système de santé

La stratégie na,onale e- santé : les SI au service de la qualité des soins et de l efficience du système de santé La stratégie na,onale e- santé : les SI au service de la qualité des soins et de l efficience du système de santé Dr Brigi?e Séroussi Déléga&on à la Stratégie des Systèmes d Informa&on de Santé (DSSIS)

Plus en détail

Qui sommes nous? Partie 1

Qui sommes nous? Partie 1 Qui sommes nous? Partie 1 A propos 10 collaborateurs Une exper)se à 360 Agence cer)fiée Google Partners Mul)lingues Présenta)on: Global Riviera est une agence webmarke/ng basée en région PACA. Fondée par

Plus en détail

Active Asset Allocation

Active Asset Allocation Active Asset Allocation Designer de Solu.ons d Inves.ssement We protect, You perform www.active-asset-allocation.com Qui sommes- nous? Ac.ve Asset Alloca.on est un concepteur de solu.ons d inves.ssement

Plus en détail

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) 1 Sommaire Objec&fs généraux Contenu POEB Approche générique Animateurs Partenaires 2 Objectifs généraux Enjeux de la forma1on Réconcilier la forma&on

Plus en détail

Evolutions concernant la politique du médicament dans les structures d accueil pour personnes âgées belges

Evolutions concernant la politique du médicament dans les structures d accueil pour personnes âgées belges Evolutions concernant la politique du médicament dans les structures d accueil pour personnes âgées belges Belgische evoluties m.b.t. het medicatiebeleid in ouderenzorgstructuren Bertrand Dirié Ins.tut

Plus en détail

2 ème édition Course Relais Interentreprises de Créteil. Base de Loisirs

2 ème édition Course Relais Interentreprises de Créteil. Base de Loisirs 2 ème édition Course Relais Interentreprises de Créteil Base de Loisirs Jeudi 16 octobre 2014 A l interna+onal L associa(on Fondée en 1968 par Eunice SHRIVER KENNEDY, Special Olympics est aujourd hui la

Plus en détail

ORDRE du JOUR. BO n 15 du 11.04

ORDRE du JOUR. BO n 15 du 11.04 2013-2014 BO n 15 du 11.04 ORDRE du JOUR Lettre de rentrée recteur Priorités - nouveau référentiel BO n 30 du 25 juillet 2013 Missions coordonnateur Chiffres académie - Résultats au DNB Actualités académiques

Plus en détail

14 Octobre 2008 TICPME2010 Sage et TICPME2010

14 Octobre 2008 TICPME2010 Sage et TICPME2010 Sage et TICPME2010 Une forte implica:on dans certains projets TICPME de par un posi:onnement dédié aux PME Base installée en France de 500 000 entreprises), 5 000 d'appels clients traités par jour Des

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique Réf. MHD-CP-2011-001 Sur le haut débit au Congo Conditions d accès aux infrastructures et aux capacités des réseaux optiques Consultation publique sur le très haut débit ARPCE I.

Plus en détail

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains»

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Le volume des données manipulées par les acteurs du tourisme est de plus en plus important. Au delà des données mé6ers qui se complexifient, les données

Plus en détail

! RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION?

! RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION? ! RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION? JEAN- MARIE REILHAC RESPONSABLE DEVELOPPEMENT QUALITÉ & PERFORMANCE GROUPE AFNOR Qualité : valeur durable! ISO 9001 un socle pour répondre aux besoins des clients de manière

Plus en détail

LE RÔLE DES TÉLÉCOMS ET DE L'IT DANS LA SMART CITY DE DEMAIN

LE RÔLE DES TÉLÉCOMS ET DE L'IT DANS LA SMART CITY DE DEMAIN partenaires télécom et mobilité : LE RÔLE DES TÉLÉCOMS ET DE L'IT DANS LA SMART CITY DE DEMAIN PROGRAMME Les villes de demain seront des organismes vivants qui doivent relier l espace urbain, les savoirs,

Plus en détail

Condi&ons générales de vente En vigueur à par&r du 25 novembre 2015

Condi&ons générales de vente En vigueur à par&r du 25 novembre 2015 Condi&ons générales de vente En vigueur à par&r du 25 novembre 2015 Les présentes condi&ons générales de vente régissent les achats réalisés par les internautes sur le site internet www.cteasy.com Ar#cle

Plus en détail

Accompagnement. Devenir & Etre Entrepreneur

Accompagnement. Devenir & Etre Entrepreneur Accompagnement Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa;vité Approches collabora;ves Intelligence collec;ve Devenir & Etre Entrepreneur Marie-Christine Cornou Consultante - Coach

Plus en détail

CATALOGUE DES OFFRES 2014

CATALOGUE DES OFFRES 2014 CATALOGUE DES OFFRES 2014 GM_Oct 2014 Sommaire P9 DIAGNOSTIQUER Etat des lieux de l entreprise P3 REPRESENTER La défense des entrepreneurs P7 Sécurisaon des impayés P7 Projet à l international P7 Assistantes

Plus en détail

Annexes Condi+ons générales de vente

Annexes Condi+ons générales de vente Annexes Condi+ons générales de vente Les présentes sont conclues entre : La société VIGICORP, SAS au capital de 150 000, société de droit français, élisant domicile 16 boulevard Charles de Gaulle 44800

Plus en détail

Le logiciel sur tablette qui révolutionne la gestion de chantier

Le logiciel sur tablette qui révolutionne la gestion de chantier Le logiciel sur tablette qui révolutionne la gestion de chantier Rendez-vous sur www.batiscript.com Avant-propos 2 «Notre objec*f est de contribuer à l améliora*on de la produc*vité et des condi*ons de

Plus en détail

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 Gilles ARDITTI DESU Pra:ques du coaching», promo:on 2009-2010 Directeur de la Communica:on Financière ATOS Tout au long de ce>e forma:on, j ai

Plus en détail

Workshop HPC - AMIES / CEMRACS h4p://www.ini:a:ve- hpc- pme.org/ Stéphane Requena - GENCI

Workshop HPC - AMIES / CEMRACS h4p://www.ini:a:ve- hpc- pme.org/ Stéphane Requena - GENCI Workshop HPC - AMIES / CEMRACS h4p://www.ini:a:ve- hpc- pme.org/ Stéphane Requena - GENCI Le calcul intensif Un ou&l stratégique pour la compé&&vité q Aux Etats- Unis (1er top500 juin 2012), au Japon (1er

Plus en détail

American Bar Association Rule of Law African Centre for Justice

American Bar Association Rule of Law African Centre for Justice American Bar Association Rule of Law African Centre for Justice TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN FORMATEUR INTERNATIONAL FORMATION AU PROFIT DES MAGISTRATS ET AVOCATS EN AFRIQUE CENTRALE SUR

Plus en détail

Arbre à problemes et Arbres à objectifs

Arbre à problemes et Arbres à objectifs Arbre à problemes et Arbres à objectifs CAUSES D ECHEC DES ENTREPRISES NOUVELLES è Problèmes commerciaux q Marché mal ciblé q Clientèle poten3elle surévaluée q Délais de paiement clients sous évalués q

Plus en détail

Présenta)on de la forma)on ECR «KIT Efficacité des promo)ons»

Présenta)on de la forma)on ECR «KIT Efficacité des promo)ons» Présenta)on de la forma)on ECR «KIT Efficacité des promo)ons» 2014 Objec)fs de la forma)on S approprier les fiches du kit promo ECR : défini;ons, les bonnes pra;ques promo;onnelles, KPI Connaitre les types

Plus en détail

Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité

Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité 15 mai 2014 Intervenantes: Emmanuelle Paradis, Chef de projet Préven#on et santé au travail CHORUM - CIDES Carole Hazé, Responsable

Plus en détail

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains»

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Le volume des données manipulées par les acteurs du tourisme est de plus en plus important. Au delà des données mé6ers qui se complexifient, les données

Plus en détail

Atelier: Poli+ques publiques et numérique Présenta+on du 17 novembre 2015 Aix les bains

Atelier: Poli+ques publiques et numérique Présenta+on du 17 novembre 2015 Aix les bains Atelier: Poli+ques publiques et numérique Présenta+on du 17 novembre 2015 Aix les bains Sommaire Tendances - enjeux- opportunité Forma6on RSE appliquée aux territoires Simula6on pour faciliter et simplifier

Plus en détail

ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES

ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES Positionnement / Stratégie de communication ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES SYNTHÈSE 9 MARS 2013 LE DIAGNOSTIC Les grandes observations La qualité et le travail, des exigences absolues La qualité de la programma;on

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Introduc)on Nous invitons l ensemble de nos futurs Clients à lire a5en6vement les condi6ons générales ci-après. En devenant Client, vous acceptez les condi6ons générales sans réserve. Qui sommes-nous?

Plus en détail