ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE"

Transcription

1 ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE " MARCHE DYNAMIQUE " CENTRE DE COORDINATION EN CANCEROLOGIE (3C) CHPG MONACO BEATRICE CALCAGNO MASSEUR-KINESITHERAPEUTE

2 Activité Physique Adaptée Cancer et fatigue Activité Physique Adaptée (APA) " Marche Dynamique "

3 ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE Cancer et fatigue

4 Cancer et fatigue 1- fatigue " sensation subjective de lassitude anormale généralement chronique, sans cause immédiate (absence d'effort ou effort minime) non améliorée par le repos et cliniquement significative " ( National Comprehensive Cancer Network)

5 Cancer et fatigue 2- fatigue le symptôme le plus fréquemment ressenti par les patients et le plus redouté 60 à 100% des patients s'en plaignent 50% dès le début de la prise en charge 80% fatigue persistante à distance des traitements 17 à 38% fatigue sévère persistant 6 mois après des traitements

6 Cancer fatigue 3-dimensions: dimension physique dimension affective dimension cognitive Sensation de détresse: sentiment d'impuissance, de précarité...

7 Cancer et fatigue 4- causes et conséquence: la fatigue liée au cancer est multifactorielle: la maladie les traitements la fatigue entraine un déconditionnement à l'effort C'est un phénomène auto-aggravatif...

8 Cancer et fatigue 5- traitements: détecter les causes pouvant être traitées (<10%): anémie, insomnies, dénutrition, dlr...) l' Activité Physique Adaptée (APA) améliore de 30% LA SENSATION DE FATIGUE Niveau de preuve scientifique élevé (plusieurs méta-analyses concordantes) APA = seul traitement validé de la fatigue en oncologie

9 ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE Activité Physique Adaptée: APA

10 Activité Physique Adaptée 1- Activité Physique Adaptée : moyen qui permet la mise en mouvement des personnes lesquelles, en raison de leur état physique, mental ou social ne peuvent pratiquer une activité physique dans des conditions habituelles APA: activité physique, adaptée aux besoins de chaque personnes et non l'inverse

11 Activité Physique Adaptée 2- bénéfices: réduit la fatigue globalement de 30% réduit les effets secondaires liés au traitements améliore de la qualité de vie favorise le retour à la vie professionnelle améliore le pronostic de la maladie (sein, colon)

12 Activité Physique Adaptée 3- mécanismes et hypothèses d'action: sur le plan moléculaire, l'activité physique: limite la croissance tumorale stimule le système immunitaire limite le surpoids et l'obésité l'ap joue un rôle positif dans la prévention d'apparition des cancers l'apa agit sur la prévention des rechutes

13 Activité Physique Adaptée 4- mesure de l' APA: MET: Métabolique Equivalent Tasks Dépense énergétique au repos 1 MET=3,5ml O2/kg/min 1 MET = 1cal/kg/h (dormir) Activité physique 2 MET (télévision) Moins de 3 MET: activité légère. 3 à 6 MET: activité modérée (marche nmle) Plus de 6 MET pour une activité soutenue (course) APA: 3 à 6 MET (modérée à soutenue)

14 Activité Physique Adaptée 5- patients concernés: L'APA est possible (le plus souvent) quelque soit : le stade de la maladie, y compris pendant les traitements l'âge le type de cancer le passé du patient sur le plan des activités physiques et sportives

15 Activité Physique Adaptée 6- critères d'exclusion: insuffisance respiratoire sévère angor ou HTA non contrôlée métastases osseuses (risque de fracture) ostéoporose sévère, troubles biologiques troubles neurologiques avec risque de chute épisodes infectieux en cours dénutrition, cachexie

16 ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE " Marche Dynamique "

17 " Marche Dynamique " 1- CHPG et APA: 2014 " Marche Dynamique " Marche rapide, type " marche nordique " 2 groupes de 10 personnes, 2x/semaine Sentiers du littoral, communes limitrophes MC Durée moyenne 2h30 3 à 10km, plat ou dénivelé (200m) 2 marches d'intensité différente

18 " Marche Dynamique " 2- les finalités: celles de l'apa maintenir et/ou améliorer la condition physique élargir le lien et la participation sociale... améliorer la qualité de vie, la confiance en soi... rompre la solitude et l'isolement Aider le patient à s'engager dans un mode de vie actif au quotidien et le conduire vers une pratique autonome de l'activité physique

19 " Marche Dynamique " 2- pour quel patient? toute personne adulte traitée pour un cancer au CHPG, en accord avec son oncologue pendant les traitements: -chimiothérapie -radiothérapie -hormonothérapie après les traitements en rémission ou en évolution

20 " Marche Dynamique " 3- les avantages: maintient une activité de la vie quotidienne stimule et maintient la masse musculaire sans dépassement des limites d'effort se pratique à tout âge activité sûre qui peut être poursuivie aux différents stades de la maladie intérêts des bâtons de marche pour une bonne statique corporelle et soutien du rythme... pas d'équipement cher: accessible à tous

21 " Marche Dynamique " 4- organisation patient adressé par l'oncologue: certificat d'aptitude à la " Marche Dynamique " attestation de responsabilité civile "pré test": rencontre patient/kiné pour bilan inscription auprès du secrétariat pour le mois évaluation de l'activité par questionnaire de satisfaction (évaluation de la fatigue EN) au plus près des besoins des patients

22 5- freins " Marche Dynamique " activité physique non incluse dans le plan de traitement effets bénéfiques insuffisamment diffusés pas assez de prescription des cancérologues crainte de l'effort pendant la maladie les lieux de vie trop éloignés de la Principauté arrêt de la MD à la reprise du travail Encore trop peu de patients pratiquent l'activité Marche Dynamique...

23 " Marche Dynamique " 5- les difficultés rencontrées aptitudes physiques différentes (maladie, age) stade de la maladie: rémission/évolution circulation de la parole dans les groupes absentéisme de confort manque d'engagement parfois limites géographiques imposées les décès, toujours tristes, " inattendus "et anxiogènes...

24 " Marche Dynamique " 6- les encouragements baisse du niveau de fatigue significatif (EN) amélioration de la qualité de vie et des capacités physiques (force, endurance, activités diverses) meilleure confiance et estime de soi pratique régulière d'un sport reprise de l'activité professionnelle effet de groupe: motivant et soutenant

25 " Marche Dynamique " Bilan patients inscrits (et venus) 17 femmes 3 hommes (3 couples) 10 Monaco 8 communes limitrophes 2 autres 80 sorties 293 marches individuelles (arrêt juillet/aout) de 1 à 39 marches dans l'année... Depuis personnes ont repris leur travail 2 sont décédées.

26 " Marche Dynamique " La " Marche Dynamique " est une pratique sans danger de l'activité physique pour les personnes atteintes d'un cancer Elle améliore la survie et participe à entretenir l'espoir Elle s'inscrit dans une démarche holistique et solidaire

27

4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support

4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support 4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support L. KALUZINSKI 19/06/2015 ASTHENIE DEFINITION DIAGNOSTIC ETIOLOGIES PRISE EN CHARGE Sensation subjective en dehors d un effort récent, et cliniquement

Plus en détail

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes.

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Marche nordique La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Il vous permet de : - Bouger et améliorer votre condition physique (cardiorespiratoire+endurance)

Plus en détail

Activité physique et cancer

Activité physique et cancer Activité physique et cancer Activité physique et cancer 1/ Introduction 2/ Définition de l activité physique 3/ La fatigue 4/ Bénéfices de l activité physique en cancérologie 5/ Mécanismes d action de

Plus en détail

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES & CANCER. Quentin JACQUINOT Doctorant en Sciences du Sports Formation Aides Soignantes en Cancérologie 9 mars 2017

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES & CANCER. Quentin JACQUINOT Doctorant en Sciences du Sports Formation Aides Soignantes en Cancérologie 9 mars 2017 ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES & CANCER Quentin JACQUINOT Doctorant en Sciences du Sports Formation Aides Soignantes en Cancérologie 9 mars 2017 Pourquoi activité physique et cancer? Avant la maladie Pendant

Plus en détail

SPORT ET CANCER. Yves RINALDI Hôpital Européen Marseille

SPORT ET CANCER. Yves RINALDI Hôpital Européen Marseille SPORT ET CANCER Yves RINALDI Hôpital Européen Marseille Objectifs pédagogiques Bénéfice du sport sur le risque de survenue d un cancer Quels sports ou activité physique adaptée recommander? Bénéfice de

Plus en détail

CANCER DU SEIN ET ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTÉE : EXPERIENCE FRANC-COMTOISE. Dr Nathalie MENEVEAU Oncologue CHRU Besançon

CANCER DU SEIN ET ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTÉE : EXPERIENCE FRANC-COMTOISE. Dr Nathalie MENEVEAU Oncologue CHRU Besançon 1 CANCER DU SEIN ET ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTÉE : EXPERIENCE FRANC-COMTOISE Dr Nathalie MENEVEAU Oncologue CHRU Besançon 2 Conflits d intérêts Aucun 3 Activité physique et cancers L'AP s'intègre dans les

Plus en détail

Fatigue et Cancer. Cas clinique interactif A B C D

Fatigue et Cancer. Cas clinique interactif A B C D Fatigue et Cancer Cas clinique interactif A B C D www.canceraquitaine.org A B C D Cas clinique Une patiente de 58 ans en cours de traitement (chimiothérapie) se dit fatiguée à l effort et va voir son

Plus en détail

Fatigue et dépression chez le patient atteint d un cancer

Fatigue et dépression chez le patient atteint d un cancer Fatigue et dépression chez le patient atteint d un cancer Anne Brédart Unité de Psycho-Oncologie Institut Curie, Paris Régionales de Cancérologie, Paris, 24 novembre 2004 L expérience de la fatigue en

Plus en détail

L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli

L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie Dr Mehdi Roudesli SPORT & SANTE Ou L activité physique en prévention primaire et tertiaire de différentes pathologies chroniques Introduction

Plus en détail

Dr Guy DHOMS MPR / CH Francis Vals Port La Nouvelle CANCER ET SPORT ACTIVITES PHYSIQUES. Médecin Judo Ligue Languedoc Roussillon 19/11/2013 1

Dr Guy DHOMS MPR / CH Francis Vals Port La Nouvelle CANCER ET SPORT ACTIVITES PHYSIQUES. Médecin Judo Ligue Languedoc Roussillon 19/11/2013 1 Dr Guy DHOMS MPR / CH Francis Vals Port La Nouvelle CANCER ET SPORT ACTIVITES PHYSIQUES Médecin Judo Ligue Languedoc Roussillon 19/11/2013 1 Contexte général pour le cancer De plus en plus de cancers.

Plus en détail

Sport sur Ordonnance MAIF-Mutuelle des Sportifs

Sport sur Ordonnance MAIF-Mutuelle des Sportifs Sport sur Ordonnance MAIF-Mutuelle des Sportifs A.A.C.C.C Journée de Cancérologie du 1 De quoi parle t-on? Sport / Activité Physique (A.P.) Ordonnance Malade / handicap environnement médical adapté au

Plus en détail

Sport et cancer : pour qui, pourquoi, comment?

Sport et cancer : pour qui, pourquoi, comment? ACTIVITÉ PHYSIQUE Sport et cancer : pour qui, pourquoi, comment? Dr Alexis Lion Docteur en Sciences de la Vie et de la Santé, responsable du Projet Sport-Santé au Sports Medicine Research Laboratory (Luxembourg

Plus en détail

04/06/2013. Place de l activité physique (AP) en cancérologie. Relations retrouvées entre activité physique et risque de cancer

04/06/2013. Place de l activité physique (AP) en cancérologie. Relations retrouvées entre activité physique et risque de cancer Introduction Place de l activité physique (AP) en cancérologie Dr Corinne DELCAMBRE-LAIR Amélioration de la qualité et des résultats des soins du nombre de patients en vie en rémission complète ou partielle

Plus en détail

Fatigue. Dr Claude Boiron - DISSPO. Institut Curie C. Boiron Fatigue

Fatigue. Dr Claude Boiron - DISSPO. Institut Curie C. Boiron Fatigue Fatigue Dr Claude Boiron - DISSPO 1 1. Définition «La fatigue liée au cancer est un symptôme subjectif et désagréable, intégrant l ensemble des sensations corporelles, allant de la lassitude à l exténuation

Plus en détail

RESUME En prévention primaire :

RESUME En prévention primaire : 3 octobre 2015 RESUME En prévention primaire : - domaine cardio-vasculaire par diminution des facteurs de risques (HTA, obésité, hypercholestérolémie, diabète). - en cancérologie effet préventif démontré

Plus en détail

DENUTRITION ET CANCER

DENUTRITION ET CANCER DENUTRITION ET CANCER Pr Julien Mazières Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de pneumologie Hôpital Larrey, CHU Toulouse Introduction La malnutrition atteint la majorité des patients porteurs

Plus en détail

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES «BON POUR LE CORPS, BON POUR LE MORAL, BON POUR LA SANTÉ»

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES «BON POUR LE CORPS, BON POUR LE MORAL, BON POUR LA SANTÉ» ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES «BON POUR LE CORPS, BON POUR LE MORAL, BON POUR LA SANTÉ» L ASSOCIATION créée en 2012 Son affiliation Affiliée à la F.F.E.P.G.V. Fédération Française Éducation Physique et

Plus en détail

PRESCRIPTION des APS en Médecine de ville. Docteur PENNAMEN

PRESCRIPTION des APS en Médecine de ville. Docteur PENNAMEN PRESCRIPTION des APS en Médecine de ville Docteur PENNAMEN 3 GRANDES INDICATIONS PERSO 1/ ADO OBESES ou en SURPOIDS 2/ LOMBALGIES et RACHIALGIES CHRONIQUES de l ADULTE JEUNE 3/ ETATS de STRESS CHRONIQUE

Plus en détail

Je pratique une activité physique pendant et après un cancer

Je pratique une activité physique pendant et après un cancer Je pratique une activité physique pendant et après un cancer Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Oncologie Contrairement

Plus en détail

La physiologie du sportif

La physiologie du sportif La physiologie du sportif De 2 sportifs d égale valeur, celui qui a les meilleurs résultats est celui dont l alimentation est la plus équilibrée! Si tant est que celle-ci soit permanente! Suivant le type

Plus en détail

Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer

Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer Docteur Laurence Vanlemmens, oncologue, Centre Oscar Lambret Sophie PERES, cadre de santé, Santélys Journée Régionale Santé A Domicile Santélys

Plus en détail

Activité physique et cancer. Pr N Tubiana Mathieu MARS 2016

Activité physique et cancer. Pr N Tubiana Mathieu MARS 2016 Activité physique et cancer Pr N Tubiana Mathieu MARS 2016 Activité physique? activité corporelle musculaire avec dépense d énergie supérieure à la dépense énergie d un sujet au repos ACTIVITE PHYSIQUE?

Plus en détail

Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur»

Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur» Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur» 1) Examens médicaux à effectuer ou coordonner pour l inclusion et le suivi des patients

Plus en détail

Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé.

Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé. Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé. ! Les nombreux bienfaits de l activité physique sur la santé! ne sont plus à démontrer:

Plus en détail

Dr Michel GUINOT MD PhD CHU de Grenoble AVEC LE SOUTIEN DE

Dr Michel GUINOT MD PhD CHU de Grenoble AVEC LE SOUTIEN DE Dr Michel GUINOT MD PhD CHU de Grenoble AVEC LE SOUTIEN DE Docteur Michel GUINOT Pôle Thorax & Vaisseaux Clinique Physiologie-Sommeil-Exercice UM Sports & Pathologies CHU de Grenoble Laboratoire HP2 Inserm

Plus en détail

ÉVÉNEMENT SPORTIF «Ventoux contre Cancer» Jeudi 31 août 2017 Vendredi 1 er septembre mars 2017 : CONFÉRENCE DE PRESSE

ÉVÉNEMENT SPORTIF «Ventoux contre Cancer» Jeudi 31 août 2017 Vendredi 1 er septembre mars 2017 : CONFÉRENCE DE PRESSE Fondation Mont Ventoux ÉVÉNEMENT SPORTIF «Ventoux contre Cancer» Jeudi 31 août 2017 Vendredi 1 er septembre 2017 14 mars 2017 : CONFÉRENCE DE PRESSE TITRE SLIDE REMERCIEMENTS 1 Sous-titre slide 1 o o o

Plus en détail

QUIZ. Chutes répétées de la personne âgée. Dr G. VANÇON HAS Recommandations Avril 2009

QUIZ. Chutes répétées de la personne âgée. Dr G. VANÇON HAS Recommandations Avril 2009 QUIZ Chutes répétées de la personne âgée Quelle est la définition de la chute? Quelle est la définition de la chute? La chute est définie comme le fait de se retrouver involontairement sur le sol ou dans

Plus en détail

Exercise Medicine en oncologie. Aziza Catoul, kinésithérapeute

Exercise Medicine en oncologie. Aziza Catoul, kinésithérapeute Exercise Medicine en oncologie Aziza Catoul, kinésithérapeute Exercise Medicine Exercise Therapy Activité physique L'activité physique se distingue de la pratique sportive, c'est pourquoi chacun de nous

Plus en détail

La dyspnée. Aspect épidémiologique

La dyspnée. Aspect épidémiologique La dyspnée Aspect épidémiologique Dyspnée: prévalence Top 10 des symptômes les + fréquents en fin de vie Augmente en fin de vie 70 % durant les 6 dernières semaines de vie Varie en fonction de la pathologie

Plus en détail

Journée sport santé. ACTIVITE PHYSIQUE ET SPORTIVE en CANCEROLOGIE. une prophylaxie? Prevention primaire? Atelier Sport & Cancer

Journée sport santé. ACTIVITE PHYSIQUE ET SPORTIVE en CANCEROLOGIE. une prophylaxie? Prevention primaire? Atelier Sport & Cancer Journée sport santé Maison du sport français Jeudi 21 mars 2013 Atelier Sport & Cancer Atelier animé par Dr. Thierry Bouillet, M. Jean-Marc Descotes Journée Sport Santé, Jeudi 21 Mars 2013 Maison du Sport

Plus en détail

Sport Santé & Maladies métaboliques. Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014

Sport Santé & Maladies métaboliques. Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014 Sport Santé & Maladies métaboliques Pr Martine Duclos Dr Julien Aucouturier Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014 Recommandations et Tableaux cliniques Maladies métaboliques

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde

Polyarthrite Rhumatoïde Polyarthrite Rhumatoïde Traitement et gestion de la fatigue par l activité physique Mr J.B LECHAUVE (Professeur d APA, jblechauve@chu-clermontferrand.fr) Fatigue et Polyarthrite Rhumatoïde Sensation subjective

Plus en détail

Principaux résultats Enquête VICAN2. Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015

Principaux résultats Enquête VICAN2. Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015 Principaux résultats Enquête VICAN2 Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015 Contexte de l enquête Augmentation de l incidence du cancer et diminution de la mortalité croissance

Plus en détail

QUEL IMPACT? POUR TOUS? QUELLE FATIGUE? QUELS RISQUES? QUELLES MODALITES?

QUEL IMPACT? POUR TOUS? QUELLE FATIGUE? QUELS RISQUES? QUELLES MODALITES? COMMENT MIEUX VIVRE LES TRAITEMENTS ANTI CANCEREUX PLACE DES ACTIVITES PHYSIQUES PENDANT LE TRAITEMENT QUEL IMPACT? POUR TOUS? QUELLE FATIGUE? QUELS RISQUES? QUELLES MODALITES? Dr Thierry BOUILLET IRHE

Plus en détail

Cyclotourisme et santé

Cyclotourisme et santé Cyclotourisme et santé Cyclotourisme et santé Pratiquer le cyclotourisme En dehors de tout esprit de compétition est bénéfique pour la santé Les études de l INSERM confirment ce qui était seulement pressenti

Plus en détail

Licence STAPS L1 S1 Activité physique et sportive (APS) et santé

Licence STAPS L1 S1 Activité physique et sportive (APS) et santé 2017-18 Licence STAPS L1 S1 Activité physique et sportive (APS) et santé CM1 D. Chapelot Responsable licence APA-S Volume horaire et répartition : 12 h : 6 CM programmés les mercredis après-midis Contenu

Plus en détail

Leçon 1 : L activité physique pour une santé et une condition physique optimales

Leçon 1 : L activité physique pour une santé et une condition physique optimales Leçon 1 : L activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l homme, le manque d activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l exercice physique méthodique

Plus en détail

KAPA «Cancer et Activité Physique» Expérience de l hôpital Européen Marseille. Wahiba BIDAUT

KAPA «Cancer et Activité Physique» Expérience de l hôpital Européen Marseille. Wahiba BIDAUT KAPA «Cancer et Activité Physique» Expérience de l hôpital Européen Marseille Wahiba BIDAUT «Sport et Santé» en Région PACA Faculté des Sciences Du Sport Marseille Luminy Jeudi 21 Activité Physique: Définition

Plus en détail

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion 24-6-2013 Ordre du jour Rationnel du projet Les données de la littérature Objectifs du projet Tour de table Intérêt au projet

Plus en détail

Prévention après cancer

Prévention après cancer Prévention après cancer dispositif de fin de traitement Dr Florence BURGAUD Département d anticipation et de suivi du cancer Déclaration de liens d intérêt :aucun En 30 ans nombre de cancers : + 100% Mortalité

Plus en détail

Le tabagisme: Envisagez l arrêt Cédulez vous une date! Défi-Tabac. Centre d aide aux fumeurs. Traitements médicamenteux disponibles

Le tabagisme: Envisagez l arrêt Cédulez vous une date! Défi-Tabac. Centre d aide aux fumeurs. Traitements médicamenteux disponibles Le tabagisme: Envisagez l arrêt Cédulez vous une date! Défi-Tabac Centre d aide aux fumeurs Traitements médicamenteux disponibles 15 e colloque de Solareh à Mont-Tremblant du 14 au 16 mai 2012 VIN A des

Plus en détail

SERVICE DE MEDECINE DU SPORT P Rochcongar V Daniel S Costard P. Dauly

SERVICE DE MEDECINE DU SPORT P Rochcongar V Daniel S Costard P. Dauly SERVICE DE MEDECINE DU SPORT P Rochcongar V Daniel S Costard P. Dauly Activité physique, contextes et effets sur la santé Conclusions de l expertise collective Inserm Effets sur la mortalité prématurée

Plus en détail

Je prends soin de moi! Bien dans sa tête et dans son corps

Je prends soin de moi! Bien dans sa tête et dans son corps Je prends soin de moi! Bien dans sa tête et dans son corps 2016, l heure des bonnes résolutions! Cette année pourquoi ne pas faire de notre bien-être une priorité? Dans ce livret nous allons découvrir

Plus en détail

Fatigue & Somnolence. Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME. Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris

Fatigue & Somnolence. Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME. Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris Fatigue & Somnolence Dr Virginie BAYON - Pr Damien LEGER - Mme Caroline ROME Centre de Référence Hypersomnies Rares Hôtel-Dieu de Paris 8 èmes Ateliers de la Narcolepsie et de l Hypersomnie - Samedi janvier

Plus en détail

Lien entre stéréotypes et activité physique chez les plus de 65 ans : Implications en médecine générale

Lien entre stéréotypes et activité physique chez les plus de 65 ans : Implications en médecine générale Lien entre stéréotypes et activité physique chez les plus de 65 ans : Implications en médecine générale Rencontres universitaires en soins primaires 10 Décembre 2016 Présenté par PARROUR Vanessa (BARTHELEMY

Plus en détail

Troubles cognitifs post-avc. Dr Bennani Omar

Troubles cognitifs post-avc. Dr Bennani Omar Troubles cognitifs post-avc Dr Bennani Omar Quoi de neuf en neurologie 22/9/2016 Introduction AVC: 130 000 cas par an en France : 1ere cause de handicap acquis de l adulte Age moyen 66 ans N est pas exceptionnel

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES et Sclérose En Plaques

ACTIVITES PHYSIQUES et Sclérose En Plaques ACTIVITES PHYSIQUES et Sclérose En Plaques 13 Juin 2015 Ecole de la SEP Réseau RA Dr M.C. POUGET Hôpital Henry Gabrielle, Hospices Civils de Lyon. Réseau Rhône Alpes SEP Equipe Rééducation Centre Médical

Plus en détail

Activité Physique Adaptée et Cancer du Pancréas. Journée Française de Cancérologie Digestive, 14 Janvier 2014 Cindy Neuzillet & Pascal Hammel

Activité Physique Adaptée et Cancer du Pancréas. Journée Française de Cancérologie Digestive, 14 Janvier 2014 Cindy Neuzillet & Pascal Hammel Activité Physique Adaptée et Cancer du Pancréas Journée Française de Cancérologie Digestive, 14 Janvier 2014 Cindy Neuzillet & Pascal Hammel AVANT le diagnostic de cancer APRES le diagnostic de cancer

Plus en détail

De l activité physique!!! Pourquoi? Laquelle? Comment?

De l activité physique!!! Pourquoi? Laquelle? Comment? Vendredi 5 octobre 2012 Présentation Congrès Toulouse Congrès National des Réseaux de Cancérologie Que faut il faire après/pendant un cancer? De l activité physique!!! Pourquoi? Laquelle? Comment? Pourquoi?

Plus en détail

L importance de l exercice physique dans le cadre du cancer:

L importance de l exercice physique dans le cadre du cancer: L importance de l exercice physique dans le cadre du cancer: L importance de l exercice physique dans le cadre du cancer : En pratique En pratique Un constat: La diminution de la quantité d activité physique

Plus en détail

Activité physique. un INVESTISSEMENT

Activité physique. un INVESTISSEMENT Activité physique un INVESTISSEMENT pour la SANTÉ Gérer les équilibres Forme, bien-être, vitalité, maîtrise du poids... Si l'activité physique nous aide à préserver notre capital santé c'est avant tout

Plus en détail

Santé sexuelle et cancer

Santé sexuelle et cancer Santé sexuelle et cancer COURS IDE FEVRIER 2016 Meneveau Nathalie oncologue médicale Enquête : Rose Magazine (107 patients en 2012) Enquête : Rose Magazine (107 patients en 2012) Préserver ou retrouver

Plus en détail

Compte rendu de la conférence «La nutrition, la clé pour mieux vieillir Savoir conjuguer alimentation et exercice physique»

Compte rendu de la conférence «La nutrition, la clé pour mieux vieillir Savoir conjuguer alimentation et exercice physique» Compte rendu de la conférence «La nutrition, la clé pour mieux vieillir Savoir conjuguer alimentation et exercice physique» I. L impact du vieillissement physique sur la nutrition A. Les effets du vieillissement

Plus en détail

Vieillir actif et en santé : On se reposera plus tard!!

Vieillir actif et en santé : On se reposera plus tard!! Pre Isabelle Dionne, PhD Pre Éléonor Riesco, PhD Faculté des sciences de l activité physique Université de Sherbrooke Vieillir actif et en santé : On se reposera plus tard!! L activité physique et le vieillissement

Plus en détail

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic LA BPCO Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic BPCO : définition Maladie «soignable» et que l on peut prévenir Limitation des débits bronchiques non complètement réversible

Plus en détail

APS Adaptées. Perle BOUGE CTS HANDISPORT PERLE BOUGE CTS HANDISPORT

APS Adaptées. Perle BOUGE CTS HANDISPORT PERLE BOUGE CTS HANDISPORT APS Adaptées Perle BOUGE 1 Pourquoi faire pratiquer? diversité des APS proposées lutter contre la sédentarité développer l autonomie développer capacités motrices et cardiovasculaires agir sur des paramètres

Plus en détail

Rééducation et démence DR FLORENCE BEAUCAMP, MPR SERVICE DE SSR GÉRIATRIQUES LES BATELIERS

Rééducation et démence DR FLORENCE BEAUCAMP, MPR SERVICE DE SSR GÉRIATRIQUES LES BATELIERS Rééducation et démence DR FLORENCE BEAUCAMP, MPR SERVICE DE SSR GÉRIATRIQUES LES BATELIERS La démence Démence vieillissement Vieillissement cognitif : Apprentissage plus lent Le double tâche est altéré

Plus en détail

DOSSIER COURSE DE DUREE

DOSSIER COURSE DE DUREE DOSSIER COURSE DE DUREE Objectif du cycle: DUREE DE COURSE CONTINUITE DE COURSE PLAN DE COURSE Réaliser le VOLUME de course demandé (courir 30 minutes) Sans s arrêter, ni marcher En respectant le projet

Plus en détail

9/DU «Education Physique Thérapeutique» PARIS VI 27/01/11. Franck. LAUREYNS Président de l Association Nationale des Educateurs Médico-Sportifs

9/DU «Education Physique Thérapeutique» PARIS VI 27/01/11. Franck. LAUREYNS Président de l Association Nationale des Educateurs Médico-Sportifs 9/DU «Education Physique Thérapeutique» PARIS VI 27/01/11 Franck. LAUREYNS Président de l Association Nationale des Educateurs Médico-Sportifs NAISSANCE D UNE PROFESSION Création de 4 postes d EMS en 1999:

Plus en détail

Oncogériatrie en cancérologie digestive

Oncogériatrie en cancérologie digestive Oncogériatrie en cancérologie digestive FFCD, Nice 2009 Olivier Guérin Pôle de gérontologie CHU de Nice Question de point de vue Qu'est-ce qu'un sujet âgé? Espérance de vie à la naissance, espérance de

Plus en détail

Tel : Messagerie : Site :

Tel : Messagerie : Site : Comité régional Sports pour Tous, 34 chemin kerbel, 97425 LES AVIRONS Tel : 02 62 38 22 79. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion Sommaire I - Contexte

Plus en détail

Illustrations cliniques. Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique et social Département de Soins de Support INSTITUT CURIE, Paris

Illustrations cliniques. Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique et social Département de Soins de Support INSTITUT CURIE, Paris FÉDÉRER Séminaire LA SHS RECHERCHE : Décisions, normes ET L INNOVATION et éthique dans MÉDICALE le cancer EN CANCÉROLOGIE Illustrations cliniques Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique

Plus en détail

Les difficultés psychologiques en post-traitement. Bertrand Kathy, psychologue en oncologie Lebrun Aurélie, neuropsychologue en oncologie

Les difficultés psychologiques en post-traitement. Bertrand Kathy, psychologue en oncologie Lebrun Aurélie, neuropsychologue en oncologie Les difficultés psychologiques en post-traitement Bertrand Kathy, psychologue en oncologie Lebrun Aurélie, neuropsychologue en oncologie Introduction Post-traitements, une étape délicate Pourquoi aborder

Plus en détail

Cancer : maladie chronique

Cancer : maladie chronique Cancer : maladie chronique Introduction Chronique : «se dit d une maladie d évolution lente et sans tendance à la guérison», «qui dure, persiste» De plus en plus de gens vivent avec le cancer d où la notion

Plus en détail

Prise en charge diététique en oncologie.

Prise en charge diététique en oncologie. Prise en charge diététique en oncologie. Plan Partie I Prise en charge diététique en oncologie Présentations Notre travail au CTA au 2L3 et délocalisations au 3L1 Soins Palliatifs L aspect administratif

Plus en détail

ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE

ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE 1 ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE Pr Martine Duclos Service de Médecine du Sport et des Explorations Fonctionnelles, CHU Gabriel Montpied; Laboratoire

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport

Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport Stéphane Tercier FMH Chirurgie Pédiatrique Médecin du Sport SSMS Macolin 17 novembre 2016 Bénéfices sur la santé physique Appareil locomoteur

Plus en détail

Bénéfices psychosociaux des activités physiques pour les personnes souffrant d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT

Bénéfices psychosociaux des activités physiques pour les personnes souffrant d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Bénéfices psychosociaux des activités physiques pour les personnes souffrant d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Directeur du laboratoire EA4206 Conduites Addictives, de Performance et Santé www.performance-sante.fr

Plus en détail

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques 3 V o l u m e Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques Volume 2 : Epidémiologie - Situation et actions Volume 3 : Prise en charge Etude des stades de diagnostic et des résultats des traitements

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»?

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? D. GEDOUIN Rennes, le 12 juin2015 CAS CLINIQUE Madame L Paulette, née le 23/04/1929 (86 ans), ancienne

Plus en détail

CONSEILS ENTRAINEMENT ENDURATHLON juillet 2017 à Saint Denis de Gastines pour compétiteur ayant un niveau intermédiaire et confirmé.

CONSEILS ENTRAINEMENT ENDURATHLON juillet 2017 à Saint Denis de Gastines pour compétiteur ayant un niveau intermédiaire et confirmé. CONSEILS ENTRAINEMENT ENDURATHLON 22-23 juillet 2017 à Saint Denis de Gastines pour compétiteur ayant un niveau intermédiaire et confirmé. Préparation physique Vous avez décidé de vous lancer dans la grande

Plus en détail

LA DYSPNÉE CHRONIQUE P. Gibelin CHU de Nice

LA DYSPNÉE CHRONIQUE P. Gibelin CHU de Nice 1. LA DYSPNÉE CHRONIQUE ----- P. Gibelin CHU de Nice La dyspnée est la prise de conscience par le patient d'une respiration difficile exigeant un effort supplémentaire, avec sensation de soif d'air. La

Plus en détail

KINESITHERAPEUTE DANS LA PREVENTION DES CHUTES CHEZ LA PERSONNE AGEE MICKAEL MULON

KINESITHERAPEUTE DANS LA PREVENTION DES CHUTES CHEZ LA PERSONNE AGEE MICKAEL MULON ROLE DU MASSEUR KINESITHERAPEUTE DANS LA PREVENTION DES CHUTES CHEZ LA PERSONNE AGEE MICKAEL MULON Les capacités d adaptation au risque de chute accidentelle déclinent régulièrement avec l avancée en âge.

Plus en détail

Programme nutritionnel d éducation thérapeutique pour les femmes atteintes d un cancer du sein sous hormonothérapie

Programme nutritionnel d éducation thérapeutique pour les femmes atteintes d un cancer du sein sous hormonothérapie ékilibra Programme nutritionnel d éducation thérapeutique pour les femmes atteintes d un cancer du sein sous hormonothérapie Docteur Martine CHOLIN Congrès National des Réseaux de Cancérologie Toulouse

Plus en détail

PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE. Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016

PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE. Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016 PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016 LEGISLATION LOI n 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé chapitre II

Plus en détail

Quels besoins, quels accompagnements, comment être au plus proche des personnes en matière d alimentation? Différentes approches

Quels besoins, quels accompagnements, comment être au plus proche des personnes en matière d alimentation? Différentes approches 8 ÈME JOURNÉE ROMANDE DE FORMATION CONTINUE DE SOINS EN ONCOLOGIE SUISSE Sécurité à l hôpital Sécurité à la maison 8 septembre 2017 Lausanne Quels besoins, quels accompagnements, comment être au plus proche

Plus en détail

SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT. P. SOUBEYRAN Oncologie médicale Institut Bergonié, Bordeaux

SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT. P. SOUBEYRAN Oncologie médicale Institut Bergonié, Bordeaux SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT P. SOUBEYRAN Oncologie médicale Institut Bergonié, Bordeaux EPIDEMIOLOGIE Entre 1980 et 2000, changement important dans le «panorama» du cancer en France majeure de l incidence

Plus en détail

CONSÉQUENCES DE LA MALADIE LA FATIGUE ET DU TRAITEMENT : Dr Nathalie MENEVEAU Oncologue médical

CONSÉQUENCES DE LA MALADIE LA FATIGUE ET DU TRAITEMENT : Dr Nathalie MENEVEAU Oncologue médical CONSÉQUENCES DE LA MALADIE ET DU TRAITEMENT : LA FATIGUE Dr Nathalie MENEVEAU Oncologue médical QU'EST CE QUE LA FATIGUE? Etat qui se traduit par une difficulté à effectuer des efforts physiques et à maintenir

Plus en détail

Journée sport santé. Restitution des ateliers. La commission mixte. Introduction générale. L organisation fonctionnelle. 4 ateliers thématiques

Journée sport santé. Restitution des ateliers. La commission mixte. Introduction générale. L organisation fonctionnelle. 4 ateliers thématiques Journée sport santé Restitution des ateliers Maison du sport français Jeudi 21 mars 2013 Gilles Thöni (Ph.D) Chargé de mission Sport Santé Commission médicale du CNOSF Introduction générale La commission

Plus en détail

PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance

PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance Dr Bruno Burel Rouen brunoburel@polesantesport.fr Prescrire l activité physique (AP) comme traitement? thérapeutique efficacité prouvée

Plus en détail

Sclérose en Plaques et Kinésithérapie aux stades de la marche et de la déambulation

Sclérose en Plaques et Kinésithérapie aux stades de la marche et de la déambulation Sclérose en Plaques et Kinésithérapie aux stades de la marche et de la déambulation Samedi 2 juin 2012 Réseau Rhône Alpes SEP Pierre Besson Centre Médical Germaine Revel CENTRE MEDICAL GERMAINE REVEL Marche

Plus en détail

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES EN

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES EN RECOMMANDATIONS ET PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE SELON L ÂGE LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES EN ONCOPÉDIATRIE : DES RECOMMANDATIONS À LEURS MISES EN ŒUVRE. FANNY GÉNOLINI (ENSEIGNANTE EN APA-S CHU

Plus en détail

Conseils pratiques pour suivre et gérer l, anémie

Conseils pratiques pour suivre et gérer l, anémie Carnet patient Conseils pratiques pour suivre et gérer l, anémie Avec la collaboration du Dr Didier Mayeur, CH de Versailles André Mignot - Le Chesnay et du Dr Claude Boiron, Institut Curie - Hôpital René

Plus en détail

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin contact@afacs.fr www.afacs.fr Merci à Marc Spielmann Le plan cancer mesure 48 Développement de la coordination des soins, des réseaux,

Plus en détail

Activité physique et cancer

Activité physique et cancer Activité physique et cancer Pr Maurice Schneider (Nice) Ligue contre le cancer Activité physique et cancer 1/3 des cancers : COLON SEIN ENDOMETRE ŒSOPHAGE REIN PEUVENT ÊTRE ATTRIBUÉS AU SURPOIDS OU À L

Plus en détail

Nouveautés thérapeutiques en Cancérologie. Dr Sophie Sadot-Lebouvier ICO-Centre René Gauducheau

Nouveautés thérapeutiques en Cancérologie. Dr Sophie Sadot-Lebouvier ICO-Centre René Gauducheau Nouveautés thérapeutiques en Cancérologie Dr Sophie Sadot-Lebouvier ICO-Centre René Gauducheau Généralités Taux pour 100 000 habitants 150,000 Évolution de l incidence 112,500 75,000 37,500 Prostate Sein

Plus en détail

Comment l activité physique peut-elle aider pour la maladie de Parkinson?

Comment l activité physique peut-elle aider pour la maladie de Parkinson? Comment l activité physique peut-elle aider pour la maladie de Parkinson? Julie Messier Kinésiologue, Ph.D. Sciences Neurologiques Professeure titulaire Département de kinésiologie Avec la collaboration

Plus en détail

Questionnaire pour les patients en dialyse péritonéale

Questionnaire pour les patients en dialyse péritonéale Questionnaire pour les patients en dialyse péritonéale Ce questionnaire comprend 10 pages. Vos réponses sont confidentielles, merci de répondre le plus spontanément possible. 1-Votre profil Quel est votre

Plus en détail

Suivi à long terme des patients ayant survécu à un cancer pendant l'enfance

Suivi à long terme des patients ayant survécu à un cancer pendant l'enfance Suivi à long terme des patients ayant survécu à un cancer pendant l'enfance Dr Melissa Gabriel Coordinatrice médicale Clinique de suivi oncologique à long terme Children s Hospital Westmead Contexte -

Plus en détail

L ETP EN CANCEROLOGIE

L ETP EN CANCEROLOGIE Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - L ETP EN CANCEROLOGIE Isabelle VAN PRAAGH-DOREAU Régine CHEVRIER Sommaire Définition et cadre ETP ETP aplasies

Plus en détail

OUTILS POUR UNE MEILLEURE ANNONCE

OUTILS POUR UNE MEILLEURE ANNONCE OUTILS POUR UNE MEILLEURE ANNONCE CADRE DE L ANNONCE Mesure 40 du plan cancer 2003-2007 Recommandations nationales INCa 2005 pour la mise en œuvre du dispositif d annonce (D.A.) du cancer dans les établissements

Plus en détail

SPORT ET SANTE. Découvrir les bénéfices du sport pour la santé

SPORT ET SANTE. Découvrir les bénéfices du sport pour la santé SPORT ET SANTE Découvrir les bénéfices du sport pour la santé SOMMAIRE : Introduction: Le Sport Activité physique et bénéfices pour la santé et le corps Les bénéfices mentaux et psychologiques Sport, activité

Plus en détail

EFFECTUER VOTRE CANDIDATURE SUR ecandidat (https://www.u-picardie.fr/ecandidat)

EFFECTUER VOTRE CANDIDATURE SUR ecandidat (https://www.u-picardie.fr/ecandidat) UFR de Médecine 3, Rue des Louvels 80036 Amiens Cedex 1 Master Professionnel Domaine Sciences, Technologies, Santé Mention Santé Ingénierie de la Rééducation, du Handicap et de la Performance Motrice -IRHPM

Plus en détail

EFFETS BENEFIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES OU SPORTIVES SUR LA SANTE

EFFETS BENEFIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES OU SPORTIVES SUR LA SANTE EFFETS BENEFIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES OU SPORTIVES SUR LA SANTE Docteur Francis LEPAGE DDCS activité physique population générale /10 France JF Toussaint PNAPS 2008 Europe l activité physique recule

Plus en détail

Centre hospitalier de CORBIE

Centre hospitalier de CORBIE 26 èmes Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie Le rôle du masseur kinésithérapeute en réadaptation cardiovasculaire par Régis BARBET, kinésithérapeute au CH de Corbie Centre hospitalier

Plus en détail