Conférence de Belgrade Contributions et propositions à soumettre à l APES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence de Belgrade Contributions et propositions à soumettre à l APES"

Transcription

1 Strasbourg, 4 décembre 2009 EPAS (2009) 46 Accord partiel élargi sur le sport (APES) Conférence de Belgrade s et propositions à soumettre à l APES INTRODUCTION La Conférence de Belgrade sur «La lutte contre le racisme et la violence par la diversité dans le sport» a été organisée en partenariat entre l APES et les autorités serbes, en coopération avec la Convention européenne sur la violence des spectateurs (TRV). C est là l activité principale organisée en 2009 dans le cadre de la priorité de l Accord partiel «Promouvoir la diversité et la lutte contre les discriminations dans le sport». La conférence a réuni une centaine de participants originaires de 24 pays et réussi à faire venir des fonctionnaires de différentes instances (sportives, éducatives, parlementaires, judiciaires et ministères de l Intérieur). Depuis la création de l APES en 2007, la lutte contre les discriminations dans le sport constitue une priorité permanente de son programme annuel d activités. En effet, l accord partiel est le dépositaire de deux grandes recommandations afférant à cette question à savoir : la Recommandation R (92) 13 Rév sur la charte européenne du sport 1992 (qui couvre l inclusion, l intégration sociale, le sport pour tous, etc.) la Recommandation Rec(2001) 6 du Comité des Ministres aux Etats membres sur la prévention du racisme, de la xénophobie et de l intolérance raciale dans le sport. Le programme annuel d activités 2010 continuera de prévoir ce type d activités s inscrivant dans une campagne favorisant la diversité et luttant contre les discriminations. Dans le cadre du suivi de la Conférence sur la lutte contre le racisme et la violence par la diversité dans le sport, l APES prévoit les activités ci-après : Suites à donner directement à la question de la lutte contre la discrimination raciale (qui pourrait être considérée comme «le Processus de Belgrade»). a) Etude relative aux législations et informations concernant la lutte contre le racisme et les discriminations dans le sport (activité n o 4 1 ) b) Formation dans un Etat membre sur l amélioration ou le renforcement de la politique de lutte contre la discrimination dans le sport (activité n o 8) c) Activité de sensibilisation dans un pays de l APES concernant le plan d action sur la lutte contre le racisme et la discrimination dans le sport (activité n o 10). 1. Les numéros font référence à la liste d activités 2010 contenue dans le document EPAS(2009)20rév, approuvée par le Comité de direction puis complétée par le Bureau.

2 EPAS (2009) 46 2 L accord partiel envisage également de traiter d autres formes de discrimination et d organiser une conférence semblable à celle qui a eu lieu à Belgrade. Cette nouvelle manifestation pourrait être suivie, en 2011, par des activités du même type que celles mentionnées aux points a) à c). d) Conférence sur une autre question intéressant la lutte contre les discriminations dans le sport (activité n o 9) En outre, à la demande des Etats membres de l accord partiel, l activité ci-après pourra mettre l accent sur les recommandations susmentionnées : e) Visites d évaluation et visites consultatives sur la charte européenne du sport ou sur une autre recommandation (activité n o 6) f) Echange de vues et de bonnes pratiques avec les délégués de l APES (activité n o 20). Le présent document a pour objet de passer en revue les idées et contributions exprimées à la Conférence de Belgrade et d examiner comment elles pourraient être exploitées dans le cadre de la mise en œuvre du programme d activités PROMOUVOIR ET COORDONNER La conférence s est exprimée en faveur du renforcement des réseaux et de l encouragement de la coordination entre les autorités publiques compétentes sport, jeunesse, éducation, parlements, intérieur, police, justice (l APES envisage de continuer à traiter des discriminations et à chercher à mettre en place un réseau entre les pouvoirs publics). La conférence a mis en lumière la nécessité d intensifier la coopération avec le mouvement sportif de toutes les disciplines sportives. La conférence a souligné qu il y avait lieu de promouvoir davantage auprès des collectivités locales et régionales les mesures définies au plan politique. La nécessité de mettre l accent sur la situation des Roms dans le sport a été mise en lumière lors de la conférence. L accord partiel continuera à organiser des activités intersectorielles et à réunir les différentes autorités compétentes. En 2010, il est prévu (activité n o 9) une conférence de même nature qui mettra toutefois l accent sur une autre forme de discrimination dans le sport (contre les handicapés, les femmes, les personnes ayant une orientation sexuelle différente ). Cette question sera arrêtée par le Comité de direction. La conférence a choisi, à dessein, les participants parmi les pouvoirs publics afin d éviter les chevauchements avec la Conférence de l UEFA tenue en avril Les suites à donner seront toutefois examinées avec les représentants du mouvement sportif dans le cadre du Comité consultatif et des initiatives pourraient être prises, le cas échéant, en étroite coopération avec ledit mouvement. L accord partiel cherchera à prendre contact avec le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l Europe aux fins de coopération dans le cadre des activités de sensibilisation (n o 10), éventuellement de formation (n o 8) et pour l organisation de conférences (n o 9). A la demande d un Etat membre de l APES, de nouvelles initiatives sur la lutte contre les discriminations pourront intéresser les Roms par exemple, la conférence (activité n o 9) ou la table ronde (activité n o 20).

3 Les discussions ont également mis en exergue la question de la discrimination institutionnelle. La conférence, mais également le séminaire organisé avec FARE (Football contre le racisme en Europe) ont mis en lumière la nécessité d une coopération régionale entre les pays des Balkans et ce afin d améliorer la mise en œuvre des principes du Conseil de l Europe en matière de lutte contre la violence et les discriminations. 3 EPAS (2009) 46 Cette question pourrait peut-être faire l objet de la prochaine conférence (n o 9) ou d une table ronde (n o 20). L APES pourrait prendre part à cette conférence ou lui apporter son soutien si elle était organisée dans l un de ses Etats membres. Si aucun processus de coopération régionale n est actuellement prévu dans le cadre du programme d activités de l APES, des manifestations destinées à favoriser la diversité et à lutter contre les discriminations pourraient avoir lieu dans les Balkans si les autorités de ces pays étaient disposées à les accueillir (la Croatie et la Serbie ont déjà exprimé leur intérêt en la matière). Afin de profiter de la présence des participants, les manifestations paneuropéennes de l APES pourraient être complétées par des séminaires régionaux d une journée. En outre, le secrétariat de l accord partiel cherchera à définir comment une coopération régionale passant par des activités éducatives pourrait trouver sa place dans le projet Euroschools 2012 afin de pouvoir s exercer entre les collectivités locales dans le cadre des établissements scolaires et du Camp européen d ici la fin dudit projet. T-RV envisagera peut-être d organiser des séminaires régionaux pour les Balkans. ÉDUQUER LES ENFANTS ET LES JEUNES La conférence a rappelé qu il y avait lieu d assurer une formation à la tolérance, au fair-play et au respect dans le cadre de l éducation physique. Il a été souligné que la question de la tolérance (dans le sport également) devait faire partie de l éducation à la citoyenneté démocratique des enfants et des jeunes. Initiative conjointe tendant à l utilisation de brèves annonces dans l éducation non formelle et la participation des jeunes. Lors de la Table ronde sur l éducation physique (10.11), le secrétariat de l accord partiel se demandera dans quelle mesure cet objectif a déjà été réalisé. Le projet Euroschool 2012 permettra à l APES de coopérer avec les autorités de l éducation. Les manuels et activités proposés dans le cadre de ce projet seront élaborés par le biais de l éducation à la citoyenneté, et l éducation au vécu démocratique sera bénéfique à l APES. Il est prévu, dans le cadre du projet Euroschools 2012, de coopérer avec le secteur jeunesse aux fins de la formation des enseignants et des formateurs. Le savoir-faire et les installations des centres de la jeunesse pourraient également être utilisés aux fins d activités de formation (n o 8). La T-RV (en coopération avec l APES et le

4 EPAS (2009) 46 4 secteur jeunesse) pourrait organiser un Séminaire sur l accompagnement des supporters. FORMATION PROFESSIONNELLE Les participants à la conférence ont estimé que de nouvelles initiatives étaient nécessaires en matière de formation des journalistes et notamment d articles et de reportages sur la violence et la diversité dans le sport. Plusieurs participants ont également souligné qu il était toujours nécessaire d améliorer la formation des professionnels du droit (juristes juges, procureurs ) pour ce qui est de l application dans le sport des textes de loi contre la discrimination. Possibilité d initiative conjointe entre l accord partiel et la campagne «Dites non à la discrimination» à examiner lors : o de l atelier y afférent prévu dans le cadre des prochaines «Assises de la presse» ; o de la formation (n o 8) des journalistes. Les professionnels du droit pourraient constituer le groupe cible de l activité de formation (n o 8). ÉTUDES, SUIVI Les participants ont proposé d encourager l élaboration d études analogues à l étude serbe relative aux articles et reportages de presse sur des actes de violence. Les autorités serbes ont souligné d une part que les visites d évaluation menées dans le cadre de la T-RV avaient impulsé la participation en la matière et de l autre que la T-RV devait poursuivre ses activités de suivi très utiles aux Etats. Les pays participants ont relevé que l APES pourrait fournir à ses Etats membres des activités de suivi et de conseil politique tout en menant des visites consultatives concernant la Charte européenne du sport et la Recommandation 2001/6. Possibilité d activité conjointe entre l APES, la T-RV, l Observatoire audiovisuel et la campagne «Dites non à la discrimination» aux fins par exemple : o d une recommandation aux Etats membres aux fins de l élaboration de telles études o d échanges de bonnes pratiques (table ronde n o?) o d une méthodologie harmonisée qui permette des comparaisons internationales o de l exploitation de ces études aux fins de sensibilisation en matière de violence et de discrimination. Les activités de suivi de la T-RV en matière de violence des spectateurs se poursuivent dans le cadre des activités de la convention y afférente. Cette visite se déroulera en Bosnie-Herzégovine avant la fin de D autres visites pourraient avoir lieu à la demande des Etats membres de l accord partiel.

5 Le rapporteur général a souligné qu il y avait lieu d envisager de rassembler, aux fins de publication, de nouvelles études sur les bonnes pratiques, les législations et les statistiques pertinentes. L importance de soutenir la création d observatoires nationaux sur la violence et les discriminations a été mise en lumière. 5 EPAS (2009) 46 Deux publications sur la promotion de la diversité dans le sport ont déjà paru. L APES continuera à étudier ces questions dans le cadre d autres publications par exemple : o Recueil de législations sur la lutte contre les discriminations (la T-RV met actuellement à jour son recueil de législations contre la violence). o Bilan des rapports et études sur le racisme et la discrimination dans le sport. La T-RV pourrait envisager de faciliter la création de ces observatoires afin d améliorer la collecte de données complètes et comparables.

I. Un outil de mise en œuvre de la politique d intégration du Luxembourg

I. Un outil de mise en œuvre de la politique d intégration du Luxembourg Communiqué de presse de la ministre de la Famille et de l Intégration Marie-Josée Jacobs sur le plan d action national d intégration et de lutte contre les discriminations 2010-2014 I. Un outil de mise

Plus en détail

Mme Isil Gachet Secrétaire général de la Commission européenne contre le racisme et l intolérance (ECRI)

Mme Isil Gachet Secrétaire général de la Commission européenne contre le racisme et l intolérance (ECRI) Conférence nationale TOUS DIFFERENTS TOUS EGAUX organisée par la Commission fédérale contre le racisme et le Forum contre le racisme Centre EPF Zurich, 21 mars 2001 Résultats de la Conférence européenne

Plus en détail

PARTENAIRES POUR LES DROITS DE L HOMME ET LA DÉMOCRATIE LE CONSEIL DE L EUROPE ET L UNION EUROPÉENNE

PARTENAIRES POUR LES DROITS DE L HOMME ET LA DÉMOCRATIE LE CONSEIL DE L EUROPE ET L UNION EUROPÉENNE PARTENAIRES POUR LES DROITS DE L HOMME ET LA DÉMOCRATIE LE CONSEIL DE L EUROPE ET L UNION EUROPÉENNE Ile sf éro é État non membre du Conseil de l Europe (Belarus) Membres du Conseil de l Europe L e Conseil

Plus en détail

Charte du Conseil de l Europe sur l éducation à la citoyenneté démocratique et l éducation aux droits de l homme

Charte du Conseil de l Europe sur l éducation à la citoyenneté démocratique et l éducation aux droits de l homme Peti Wiskemann Direction de l éducation et des langues Conseil de l Europe F-67075 Strasbourg Cedex Tel. : +33 (0)3 88 41 35 29 Fax : +33 (0) 3 88 41 27 88 Internet : http://www.coe.int/edc Charte du Conseil

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/497 (Part II))]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/497 (Part II))] Nations Unies A/RES/58/132 Assemblée générale Distr. générale 19 janvier 2004 Cinquante-huitième session Point 106 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la Troisième

Plus en détail

Enter! Promouvoir l accès des jeunes aux droits sociaux

Enter! Promouvoir l accès des jeunes aux droits sociaux Enter! Promouvoir l accès des jeunes aux droits sociaux Projet du Service de la jeunesse du Conseil de l Europe destiné à promouvoir l accès aux droits sociaux des jeunes, en particulier de ceux qui sont

Plus en détail

Forum de Lisbon 2015

Forum de Lisbon 2015 Lisbonne, le 5 novembre 2015 Forum de Lisbon 2015 Comment combattre la radicalisation et le terrorisme : outils de prévention et connaissances partagées dans l espace méditerranée et européen. Centre Ismali,

Plus en détail

Pour un sport tolérant et sûr La Convention européenne sur la violence des spectateurs

Pour un sport tolérant et sûr La Convention européenne sur la violence des spectateurs Pour un sport tolérant et sûr La Convention européenne sur la violence des spectateurs Pourquoi une Convention européenne sur la violence et les débordements de spectateurs lors de manifestations sportives

Plus en détail

Une politique de la communication pour demain EXTRAIT. 6 e Conférence ministérielle européenne sur la politique des communications de masse

Une politique de la communication pour demain EXTRAIT. 6 e Conférence ministérielle européenne sur la politique des communications de masse MCM (2000) 10 EXTRAIT 6 e Conférence ministérielle européenne sur la politique des communications de masse Cracovie (Pologne), 15-16 juin 2000 Une politique de la communication pour demain Textes adoptés

Plus en détail

Le rôle des parlements dans la mise en œuvre des standards de la Convention européenne des droits de l homme

Le rôle des parlements dans la mise en œuvre des standards de la Convention européenne des droits de l homme Parliamentary Project Support Division Division de soutien de projets parlementaires PPSD (2016) 11 (version révisée du PPSD (2014) 07 rév. 4) 20 avril 2016 Le rôle des parlements dans la mise en œuvre

Plus en détail

Fiche de présentation du projet de mise en place du Forum National de l Education Pour Tous (EPT)

Fiche de présentation du projet de mise en place du Forum National de l Education Pour Tous (EPT) Fiche de présentation du projet de mise en place du Forum National de l Education Pour Tous (EPT) Octobre 2011 Ministère de l Education National de l Enseignement Supérieur De la Formation des Cadres et

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.265/2004/1

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.265/2004/1 Nations Unies A/AC.265/2004/1 Assemblée générale Distr. générale 10 mars 2004 Français Original: russe Comité spécial chargé d élaborer une convention internationale globale et intégrée pour la protection

Plus en détail

DJS/Enter! Congress (2011) 7 Strasbourg, le 19 mai Enter! Rencontre de jeunes tous. Accès aux droits sociaux pour les jeunes

DJS/Enter! Congress (2011) 7 Strasbourg, le 19 mai Enter! Rencontre de jeunes tous. Accès aux droits sociaux pour les jeunes DJS/Enter! Congress (2011) 7 Strasbourg, le 19 mai 2011 Enter! Rencontre de jeunes tous Accès aux droits sociaux pour les jeunes Centre européen de la jeunesse de Strasbourg, 14 18 septembre 2011 Contexte

Plus en détail

La politique des droits des femmes et de l égalité entre les femmes et les hommes en France Eléments de présentation

La politique des droits des femmes et de l égalité entre les femmes et les hommes en France Eléments de présentation La politique des droits des femmes et de l égalité entre les femmes et les hommes en France Eléments de présentation Marie KEIRLE Conseillère pour les affaires sociales - Ambassade de France en Russie

Plus en détail

Débat sur l Éducation au développement durable

Débat sur l Éducation au développement durable Commission de l éducation, de la communication et des affaires culturelles de l APF Débat sur l Éducation au développement durable Réponses de la Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg Existe

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE E/CN.2/1994/10 10 février 1994 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMMISSION DE STATISTIQUE Session extraordinaire 11-15 avril 1994 Point 3 de l ordre

Plus en détail

Conseil des droits de l homme

Conseil des droits de l homme Conseil des droits de l homme Résolution 7/34. Mandat du Rapporteur spécial sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l intolérance qui y est associée Le

Plus en détail

LA DECLARATION DE LUCCA

LA DECLARATION DE LUCCA LA DECLARATION DE LUCCA Nous, les Ministres responsables pour l enfance, nous nous sommes rencontrés le 25 et 26 Septembre 2003 à Lucca et nous avons déclaré ce qui suit: Attendu: 1.1. la Convention des

Plus en détail

Pour que toutes les communautés scolaires vivent de véritables expériences d apprentissage et de vie sociale : Résumé des consultations

Pour que toutes les communautés scolaires vivent de véritables expériences d apprentissage et de vie sociale : Résumé des consultations LES PROGRAMMES D ÉDUCATION APPROPRIÉS AU MANITOBA Pour que toutes les communautés scolaires vivent de véritables expériences d apprentissage et de vie sociale : Résumé des consultations 2006 LES PROGRAMMES

Plus en détail

Fiche pratique : le programme "Europe pour les Citoyens"

Fiche pratique : le programme Europe pour les Citoyens Fiche pratique : le programme "Europe pour les Citoyens" L Union européenne existe par la force de la société civile. D une première vue, les financements européens semblent inaccessibles pour les associations,

Plus en détail

PLAN D ACTION LOCAL RELATIF AU HANDICAP

PLAN D ACTION LOCAL RELATIF AU HANDICAP 6. PLAN D ACTION LOCAL RELATIF AU HANDICAP UN INSTRUMENT DE REALISATION DES DROITS DE L HOMME Voir p87 l ETUDE DE CAS MACEDOINE/HANDICAP INTERNATIONAL - Elaboration de plans d action locaux relatifs au

Plus en détail

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES JURISTES DEMOCRATES ( AIJD ) *********

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES JURISTES DEMOCRATES ( AIJD ) ********* ASSOCIATION INTERNATIONALE DES JURISTES DEMOCRATES ( AIJD ) PREPARATION DU RAPPORT A MI-PARCOURS DE LA DECENNIE INTERNATIONALE DE LA PROMOTION D UNE CULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX AU PROFIT DES

Plus en détail

Conseil des droits de l homme. Prise en compte des droits fondamentaux des femmes dans tous les organismes du système des Nations Unies

Conseil des droits de l homme. Prise en compte des droits fondamentaux des femmes dans tous les organismes du système des Nations Unies Conseil des droits de l homme Résolution 6/30. Prise en compte des droits fondamentaux des femmes dans tous les organismes du système des Nations Unies Le Conseil des droits de l homme, Réaffirmant l égalité

Plus en détail

Rencontre de jeunes Enter!

Rencontre de jeunes Enter! Enter! Promouvoir l accès des jeunes aux droits sociaux Projet du Service de la jeunesse du Conseil de l Europe destiné à promouvoir l accès aux droits sociaux pour les jeunes, en particulier ceux qui

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 30 avril 2014 (OR. en) 9026/14 JEUN 65 SOC 299

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 30 avril 2014 (OR. en) 9026/14 JEUN 65 SOC 299 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 30 avril 2014 (OR. en) 9026/14 JEUN 65 SOC 299 NOTE du: Secrétariat général du Conseil au: Comité des représentants permanents (1 re partie)/conseil n doc. préc.:

Plus en détail

Déclaration de Québec sur l engagement des parlementaires de la Francophonie envers la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la

Déclaration de Québec sur l engagement des parlementaires de la Francophonie envers la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la Déclaration de Québec sur l engagement des parlementaires de la Francophonie envers la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles 3 février

Plus en détail

Jour 1: hrs Remarques d introduction par: - Représentant de la RDC hrs

Jour 1: hrs Remarques d introduction par: - Représentant de la RDC hrs SEMINAIRE SUR LES ENJEUX DES NEGOTIATIONS COMMERCIALES MULTILATERALES ET LA FORMULATION DES POLITIQUES COMMERCIALES EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Kinshasa, RDC, 10-12 juin 2008 Participants: Négociateurs,

Plus en détail

ARTICLE 16 de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Directives opérationnelles

ARTICLE 16 de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Directives opérationnelles ARTICLE 16 de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles Directives opérationnelles Traitement préférentiel pour les pays en développement Approuvées par

Plus en détail

La nouvelle Loi-Cadre de l Enseignement National du 11 février 2014

La nouvelle Loi-Cadre de l Enseignement National du 11 février 2014 Ministère de l Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel Revue conjointe du Plan Intérimaire de l Éducation La nouvelle Loi-Cadre de l Enseignement National du 11 février 2014 Portée et processus

Plus en détail

Convention. Entre. Le Ministère des Affaires étrangères de la République française. La Société Nationale de l Acadie

Convention. Entre. Le Ministère des Affaires étrangères de la République française. La Société Nationale de l Acadie Convention Entre Le Ministère des Affaires étrangères de la République française Et La Société Nationale de l Acadie Préambule CONSIDÉRANT les liens historiques et privilégiés qui existent entre la France

Plus en détail

Convention sur l Institut européen de la forêt

Convention sur l Institut européen de la forêt Convention sur l Institut européen de la forêt Les Parties à la présente Convention, ci-après dénommées les Parties contractantes, Rappelant les décisions en matière forestière adoptées lors de la Conférence

Plus en détail

Plan d'action en 10 points

Plan d'action en 10 points Plan d'action en 10 points Le Plan d Action, adopté le 10 décembre 2004, reste ouvert à la signature pour les villes européennes qui souhaitent rejoindre la Coalition des villes contre le racisme constituée

Plus en détail

6 ème réunion des ministres de l Agriculture. des pays membres du CIHEAM

6 ème réunion des ministres de l Agriculture. des pays membres du CIHEAM 6 ème réunion des ministres de l Agriculture des pays membres du CIHEAM RECOMMANDATIONS Les ministres de l Agriculture des 13 pays membres du CIHEAM réunis au Caire le 2 décembre 2006 sous les auspices

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DÉMOCRATIE

DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DÉMOCRATIE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DÉMOCRATIE Nous œuvrons pour la dignité humaine et la démocratie durable en Europe, fondées sur les normes relatives aux droits de l homme www.coe.int/democracy Depuis la fondation

Plus en détail

Contribution du Centre des Droits des Gens/Maroc. Au Rapport Marocain destiné à l UPR

Contribution du Centre des Droits des Gens/Maroc. Au Rapport Marocain destiné à l UPR Contribution du Centre des Droits des Gens/Maroc Au Rapport Marocain destiné à l UPR Novembre 2007 1 Sommaire Introduction : Le Maroc et les droits humains Partie I -Droits Politiques et civiles Partie

Plus en détail

TASK FORCE POUR COMBATTRE LA VIOLENCE

TASK FORCE POUR COMBATTRE LA VIOLENCE Strasbourg, le 30 janvier 2007 EG-TFV (2006) 1 rev 2 TASK FORCE POUR COMBATTRE LA VIOLENCE A L EGARD DES FEMMES, Y COMPRIS LA VIOLENCE DOMESTIQUE (EG-TFV) 3 E REUNION DE LA TASK FORCE (STRASBOURG, 6-8

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2016/1 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 22 avril 2016 Français Original: anglais Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

SUR LA LUTTE CONTRE L INTOLÉRANCE ET LES DISCRIMINATIONS ENVERS LES MUSULMANS

SUR LA LUTTE CONTRE L INTOLÉRANCE ET LES DISCRIMINATIONS ENVERS LES MUSULMANS CRI(2000)21 RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 5 DE L ECRI SUR LA LUTTE CONTRE L INTOLÉRANCE ET LES DISCRIMINATIONS ENVERS LES MUSULMANS ADOPTÉE LE 16 MARS 2000 Strasbourg, 2000 Publication de la Commission

Plus en détail

guide à l intention des premiers délégués

guide à l intention des premiers délégués www.piarc.org 2011 guide à l intention des premiers délégués Vous êtes le Premier Délégué de votre pays auprès de l Association mondiale de la Route grâce à la place prépondérante que vous occupez dans

Plus en détail

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre chargé de la fonction publique, Vu la

Plus en détail

Statuts de l Association Coalition Européenne de Villes Contre le Racisme

Statuts de l Association Coalition Européenne de Villes Contre le Racisme Statuts de l Association Coalition Européenne de Villes Contre le Racisme 1 Nom, Siège, Année Budgétaire 2 Objet 3 Statut d Organisme Caritatif 4 Adhésion 5 Droit d Adhésion 6 Organes Exécutifs 7 Session

Plus en détail

CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE CEP-CDCPP

CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE CEP-CDCPP Strasbourg, 16 février 2017 CEP-CDCPP (2017) 6F CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE CEP-CDCPP 9 e CONFERENCE DU CONSEIL DE L EUROPE SUR LA CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE Conférence organisée sous les auspices

Plus en détail

Contributions volontaires et engagements conformément à la résolution 60/251 de l Assemblée générale

Contributions volontaires et engagements conformément à la résolution 60/251 de l Assemblée générale Contributions volontaires et engagements conformément à la résolution 60/251 de l Assemblée générale Promouvoir le respect universel de tous les droits de l homme est une priorité de la politique étrangère

Plus en détail

CHARTE «SPORT ADAPTÉ TOUS ENSEMBLE» Pour la promotion du sport en faveur des personnes en situation de handicap mental sur Amiens Métropole

CHARTE «SPORT ADAPTÉ TOUS ENSEMBLE» Pour la promotion du sport en faveur des personnes en situation de handicap mental sur Amiens Métropole CHARTE «SPORT ADAPTÉ TOUS ENSEMBLE» Pour la promotion du sport en faveur des personnes en situation de handicap mental sur Amiens Métropole 1- Le projet «Sport adapté TOUS ENSEMBLE» L Office des Sports

Plus en détail

Rapport général de la Table ronde

Rapport général de la Table ronde Rapport général de la Table ronde «les institutions nationales des droits de l homme et les mécanismes nationaux pour la promotion de la femme» Ouarzazate/Maroc, 16-18 novembre 2004 Introduction Du 16

Plus en détail

ARTICLES FOR THE REGISTERED ASSOCIATION (STATUTS DE L ASSOCIATION AGRÉÉE)

ARTICLES FOR THE REGISTERED ASSOCIATION (STATUTS DE L ASSOCIATION AGRÉÉE) Statuts de l Association Agréée European Coalition of Cities Against Racism 1 Nom, Siège, Année Budgétaire 2 Objet 3 Statut d Organisme Caritatif 4 Adhésion 5 Droit d Adhésion 6 Organes Exécutifs 7 Conférence

Plus en détail

NOR: BCFX D. Version consolidée au 7 février 2013

NOR: BCFX D. Version consolidée au 7 février 2013 DECRET Décret n 2008-371 du 18 avril 2008 relatif à la coordination de la lutte contre les fraudes et créant une délégation nationale à la lutte contre la fraude NOR: BCFX0807962D Version consolidée au

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT LOGO du Ministère de l Aménagement du Territoire et de l Environnement LOGO de la Société

Plus en détail

c) les organisations non gouvernementales (ONG), les organisations communautaires et les organisations bénévoles ;

c) les organisations non gouvernementales (ONG), les organisations communautaires et les organisations bénévoles ; Conseil économique, social et culturel de l Union Africaine ECOSOCC INTRODUCTION L Union africaine, à sa session inaugurale à Durban (Afrique du Sud) en juillet 2002, s est engagée sur la voie de la transformation

Plus en détail

La mise en œuvre de la Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes au Luxembourg

La mise en œuvre de la Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes au Luxembourg Information à la presse La mise en œuvre de la Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes au Luxembourg Sur invitation du Gouvernement, une délégation du Comité

Plus en détail

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES :

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : La Ville de Nantes, représentée par Delphine BOUFFENIE, Ajointe au Maire, agissant en cette qualité en vertu d une délibération du Conseil Municipal en date du

Plus en détail

Lutte contre la traite des êtres humains : l État se mobilise

Lutte contre la traite des êtres humains : l État se mobilise Lutte contre la traite des êtres humains : l État se mobilise 2 Plan d action national contre la traite des êtres humains Le gouvernement mobilisé autour d une stratégie nationale Adopté après une concertation

Plus en détail

CONVENTION TYPE COMMUNALE DE COORDINATION DE LA POLICE MUNICIPALE ET DES FORCES DE SÉCURITÉ DE L ÉTAT

CONVENTION TYPE COMMUNALE DE COORDINATION DE LA POLICE MUNICIPALE ET DES FORCES DE SÉCURITÉ DE L ÉTAT Le 5 janvier 2012 JORF n 0003 du 4 janvier 2012 Texte n 2 DECRET Décret n 2012-2 du 2 janvier 2012 relatif aux conventions types de coordination en matière de police municipale NOR: IOCD1121261D A N N

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS DU BURKINA FASO

COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS DU BURKINA FASO PAYS: INSTITUTION: BURKINA FASO COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS DU BURKINA FASO Le statut d accréditation par le CIC: Adresse: Commission Nationale des Droits Humains du Burkina Faso Rue Gandaogo,

Plus en détail

Conseil exécutif Quatre-vingt-quinzième session Belgrade (Serbie), mai 2013 Point 6 a) de l ordre du jour provisoire

Conseil exécutif Quatre-vingt-quinzième session Belgrade (Serbie), mai 2013 Point 6 a) de l ordre du jour provisoire Conseil exécutif Quatre-vingt-quinzième session Belgrade (Serbie), 27-29 mai 2013 Point 6 a) de l ordre du jour provisoire CE/95/6 a) Madrid, le 18 mars 2013 Original : anglais Membres affiliés a) Rapport

Plus en détail

FCCC/CP/2011/L.8/Add.1

FCCC/CP/2011/L.8/Add.1 Nations Unies Convention-cadre sur les changements climatiques FCCC/CP/2011/L.8/Add.1 Distr. limitée 10 décembre 2011 Français Original: anglais Conférence des Parties Dix-septième session Durban, 28 novembre-9

Plus en détail

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT Publication: SU/AGM/2007/1/D.2 http://mirror/public/french/staffun/info/assembly/index.htm 15 février 2007 http://www.ilo.org/public/french/staffun/info/assembly/index.htm

Plus en détail

PROGRAMME PATHS1. Qu est-ce que le programme PATHS? Programme. Financement. Durée. Pays bénéficiaires. Programme mis en oeuvre par

PROGRAMME PATHS1. Qu est-ce que le programme PATHS? Programme. Financement. Durée. Pays bénéficiaires. Programme mis en oeuvre par PROGRAMME PATHS Programme Sud II (2015-2017) Programme de formation avancée dans le domaine des droits de l homme, de l État de droit et de la démocratie pour le Sud de la Méditerranée PROGRAMME PATHS1

Plus en détail

Projet de résolution déposé par le Président de l Assemblée générale

Projet de résolution déposé par le Président de l Assemblée générale Nations Unies A/68/L.5 Assemblée générale Distr. limitée 1 er octobre 2013 Français Original : anglais Soixante-huitième session Point 21 e) de l ordre du jour Mondialisation et interdépendance : migrations

Plus en détail

(Partage d Expériences) AIDE MEMOIRE. 28 juin 2005 Tanger, Maroc. Ministère de la Modernisation des Secteurs Publics Royaume du Maroc

(Partage d Expériences) AIDE MEMOIRE. 28 juin 2005 Tanger, Maroc. Ministère de la Modernisation des Secteurs Publics Royaume du Maroc Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ministère de la Modernisation des Secteurs Publics Royaume du Maroc Séminaire Conjoint CAFRAD/Ministère de la Modernisation

Plus en détail

DECRET N /PRES/MJPDH/SEPDH PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS

DECRET N /PRES/MJPDH/SEPDH PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS DECRET N 2001- /PRES/MJPDH/SEPDH PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS (Burkina Faso) LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES

Plus en détail

Royaume du Maroc. Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l Administration

Royaume du Maroc. Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l Administration Royaume du Maroc Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l Administration Contexte Avancées en matière des droits des femmes et promotion de leur participation dans la vie publique

Plus en détail

Ambitions, axes et priorités

Ambitions, axes et priorités Ambitions, axes et priorités Développement durable : le ministère en charge des Sports est pleinement engagé! L année 2015 est singulière à plus d un titre en matière de développement durable. Le 4 février,

Plus en détail

Patrimoine mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine mondial 39 COM WHC-15/39.COM/10A Paris, 29 mai 2015 Original : anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION CONCERNANT LA PROTECTION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Plan de travail de l UNESCO version 2 sur la sécurité des journalistes et la question de l impunité 11/13/2012 1

Plan de travail de l UNESCO version 2 sur la sécurité des journalistes et la question de l impunité 11/13/2012 1 Plan de travail de l UNESCO version 2 sur la sécurité des journalistes et la question de l impunité 11/13/2012 1 Nous aborderons les points suivants : 1. Le contexte et les objectifs 2. A qui le Plan de

Plus en détail

CHARTE INTERNATIONALE

CHARTE INTERNATIONALE L ÉDUCATION PHYSIQUE ET LE SPORT À L UNESCO «C est par la coopération et la défense d intérêts communs dans le domaine de l éducation physique et de celui du sport, langage universel par excellence, que

Plus en détail

OFFRE DE CONSULTANCE. Profil recherché. Contribuer à la prévention des conflits et à la coexistence pacifique au Tchad. Objectif global du projet

OFFRE DE CONSULTANCE. Profil recherché. Contribuer à la prévention des conflits et à la coexistence pacifique au Tchad. Objectif global du projet Projet «Contribuer à la prévention des conflits et au renforcement de la cohésion sociale au sud du Tchad par l appui à des mécanismes de développement participatifs» OFFRE DE CONSULTANCE Facilitation

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS COMMISSION EUROPÉENNE Strasbourg, le 12.3.2013 COM(2013) 144 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS Une

Plus en détail

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraîneur»

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraîneur» Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraîneur» Thématique 1 : Cadre institutionnel et législatif Module 1 : Cadre institutionnel du sport européen et mondial Session de formation 2015-2016

Plus en détail

MAROC : PREVENTION ET LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES D AVENIR

MAROC : PREVENTION ET LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES D AVENIR Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement MAROC : PREVENTION ET LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES D AVENIR Conseil de l Europe, Strasbourg, 17-19 octobre 2012 SOMMAIRE PREVENTION

Plus en détail

LA POLITIQUE D'ÉGALITÉ DANS LES COMMISSIONS OUVRIÈRES (CC.OO.)

LA POLITIQUE D'ÉGALITÉ DANS LES COMMISSIONS OUVRIÈRES (CC.OO.) LA POLITIQUE D'ÉGALITÉ DANS LES COMMISSIONS OUVRIÈRES (CC.OO.) 1.- «Les politiques en matière de genre dans les CC.OO.» De la lutte pour les droits de la femme à la transversalité des politiques syndicales

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L OMD DU DOSSIER SUR LA COMPETITIVITE ECONOMIQUE

PLAN D ACTION DE L OMD DU DOSSIER SUR LA COMPETITIVITE ECONOMIQUE PLAN D ACTION DE L OMD DU DOSSIER SUR LA COMPETITIVITE ECONOMIQUE Aperçu Le Dossier sur la compétitivité économique (DCE) a été approuvé lors des 119 ème /120 ème sessions du Conseil de l OMD, avec trois

Plus en détail

MANIFESTE DE L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES ASSOCIATIONS DE BIBLIOTHÉCAIRES ET DES BIBLIOTHÈQUES (IFLA) POUR LES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES

MANIFESTE DE L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES ASSOCIATIONS DE BIBLIOTHÉCAIRES ET DES BIBLIOTHÈQUES (IFLA) POUR LES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES 36 C 36 C/20 6 octobre 2011 Original anglais Point 5.15 de l ordre du jour provisoire MANIFESTE DE L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES ASSOCIATIONS DE BIBLIOTHÉCAIRES ET DES BIBLIOTHÈQUES (IFLA) POUR LES

Plus en détail

Chef de service ASE accueil

Chef de service ASE accueil Direction des Ressources humaines Chef de service ASE accueil K CHEF DE SERVICE ASE ACCUEIL Direction : Direction des Solidarités Service : Direction Enfance Famille Santé POSITIONNEMENT DU POSTE DANS

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/CN.3/2004/20 Conseil économique et social Distr. générale 5 janvier 2004 Français Original: anglais Commission de statistique Trente-cinquième session 2-5 mars 2004 Point 5 de l ordre du

Plus en détail

DISPOSITIF CULTURE ET LIEN SOCIAL

DISPOSITIF CULTURE ET LIEN SOCIAL APPEL A PROJETS 2017 DISPOSITIF CULTURE ET LIEN SOCIAL CAHIER DES CHARGES 1 Présentation du contexte départemental La loi «Modernisation de l action publique et d affirmation des métropoles» du 27 janvier

Plus en détail

Représentation des parties prenantes au sein des organes de l Instance Centrale de Prévention de la Corruption au Maroc - ICPC

Représentation des parties prenantes au sein des organes de l Instance Centrale de Prévention de la Corruption au Maroc - ICPC Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Conférence internationale sur : «Mettre en place un cadre national d intégrité et de prévention de la corruption : Bonnes pratiques et leçons tirées» Tunis, 13-14

Plus en détail

Banque de technologies pour les pays les moins avancés

Banque de technologies pour les pays les moins avancés Nations Unies A/71/363 Assemblée générale Distr. générale 29 août 2016 Français Original : anglais Soixante et onzième session Point 13 de l ordre du jour provisoire* Application et suivi intégrés et coordonnés

Plus en détail

ORDRE DU JOUR PROVISOIRE ANNOTÉ INTRODUCTION

ORDRE DU JOUR PROVISOIRE ANNOTÉ INTRODUCTION CBD CONVENTION SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE Distr. GÉNÉRALE UNEP/CBD/BS/WG-L&R/4/1/Add.1 23 juillet 2007 FRANÇAIS ORIGINAL: ANGLAIS GROUPE DE TRAVAIL SPÉCIAL À COMPOSITION NON LIMITÉE D EXPERTS JURIDIQUES

Plus en détail

CONCLUSIONS DE L ECRI SUR LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDATIONS FAISANT L OBJET D UN SUIVI INTERMÉDIAIRE ADRESSÉES AU LUXEMBOURG

CONCLUSIONS DE L ECRI SUR LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDATIONS FAISANT L OBJET D UN SUIVI INTERMÉDIAIRE ADRESSÉES AU LUXEMBOURG CRI(2015)6 CONCLUSIONS DE L ECRI SUR LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDATIONS FAISANT L OBJET D UN SUIVI INTERMÉDIAIRE ADRESSÉES AU LUXEMBOURG Adoptées le 11 décembre 2014 1 Publiées le 24 février 2015 1 Sauf

Plus en détail

Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes

Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes Nations Unies CEDAW/C/LUX/Q/5 Convention sur l élimination de toutes les formes de discrimination à l égard des femmes Distr. générale 4 septembre 2007 Français Original : anglais Comité pour l élimination

Plus en détail

Le rôle des institutions de formation dans la promotion des principes d égalité au travail et de justice sociale. L expérience Italienne

Le rôle des institutions de formation dans la promotion des principes d égalité au travail et de justice sociale. L expérience Italienne Le rôle des institutions de formation dans la promotion des principes d égalité au travail et de justice sociale. L expérience Italienne La promotion des principes d égalité au travail et de justice sociale

Plus en détail

Monsieur le Président,

Monsieur le Président, MC.DEL/52/06 5 December 2006 Original: FRENCH DISCOURS DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA REPUBLIQUE DE SAINT-MARIN FIORENZO STOLFI AU 14 ème CONSEIL DES MINISTRES DE L OSCE BRUXELLES 4-5 DECEMBRE

Plus en détail

SIXIÈME RÉUNION DES AGENTS DE LIAISON NATIONAUX DE L AGENCE DES DROITS FONDAMENTAUX DE L UNION EUROPÉENNE (FRA) septembre 2009

SIXIÈME RÉUNION DES AGENTS DE LIAISON NATIONAUX DE L AGENCE DES DROITS FONDAMENTAUX DE L UNION EUROPÉENNE (FRA) septembre 2009 Vienna, October 2009 SIXIÈME RÉUNION DES AGENTS DE LIAISON NATIONAUX DE L AGENCE DES DROITS FONDAMENTAUX DE L UNION EUROPÉENNE (FRA) 24-25 septembre 2009 RAPPORT DE RÉUNION 1. Accueil et introduction par

Plus en détail

Établie entre les soussignés : Le ministère de l éducation nationale, représenté par Vincent Peillon, ministre ci-après désigné «le MEN»

Établie entre les soussignés : Le ministère de l éducation nationale, représenté par Vincent Peillon, ministre ci-après désigné «le MEN» Convention de partenariat entre le ministère de l éducation nationale, le ministère des sports, de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative, le ministère délégué à la réussite éducative

Plus en détail

Avant-projet de loi sur le sport. Section 1 : Dispositions générales

Avant-projet de loi sur le sport. Section 1 : Dispositions générales Avant-projet de loi sur le sport Section 1 : Dispositions générales Buts de la loi Article premier Valeurs du sport Art. 2 La présente loi a pour but - de créer et d assurer un contexte favorable au bon

Plus en détail

Stratégie du Conseil de l Europe sur les droits de l enfant ( )

Stratégie du Conseil de l Europe sur les droits de l enfant ( ) Délégués des Ministres Documents CM CM(2011)171 addfinal 15 février 2012 Stratégie du Conseil de l Europe sur les droits de l enfant (2012-2015) Plan d'action proposé pour la mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

Séminaire sous régional de haut niveau sur la criminalité transnationale organisée en Afrique de l Ouest. (AIPPF, Bamako, décembre 2013)

Séminaire sous régional de haut niveau sur la criminalité transnationale organisée en Afrique de l Ouest. (AIPPF, Bamako, décembre 2013) Séminaire sous régional de haut niveau sur la criminalité transnationale organisée en Afrique de l Ouest (AIPPF, Bamako, 12-14 décembre 2013) Rapport de synthèse Dans le champ de la coopération internationale,

Plus en détail

PROGRAMMES MONDIAUX PROMOTION DES VALEURS OLYMPIQUES MÉDECINE DU SPORT

PROGRAMMES MONDIAUX PROMOTION DES VALEURS OLYMPIQUES MÉDECINE DU SPORT PROGRAMMES MONDIAUX PROMOTION DES VALEURS OLYMPIQUES MÉDECINE DU SPORT Solidarité Olympique Programmes mondiaux 2013 2016 OBJECTIF Apporter une assistance aux Comités Nationaux Olympiques (CNO) afin qu'ils

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) Strasbourg, 30 septembre 2016 CEP-CDCPP-WG (2016) 9F GROUPE DE TRAVAIL SUR LA CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE PAYSAGE ET DEMOCRATIE

Plus en détail

actualités internationales

actualités internationales troisième conférence sur le bien-être animal organisée par La l Organisation mondiale de la santé animale (OIE), avec le soutien de la Commission européenne et des gouvernements malaisien, australien et

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DROITS DE L HOMME ET ÉTAT DE DROIT

DIRECTION GÉNÉRALE DROITS DE L HOMME ET ÉTAT DE DROIT DIRECTION GÉNÉRALE DROITS DE L HOMME ET ÉTAT DE DROIT Nous développons et mettons en œuvre des normes et des activités en matière de droits de l homme et d État de droit www.coe.int/justice LA DIRECTION

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION HAITIENNE DES TRAVAILLEURS SOCIAUX (AHATRAS) Titre I Dénomination Siège But Durée

STATUTS DE L ASSOCIATION HAITIENNE DES TRAVAILLEURS SOCIAUX (AHATRAS) Titre I Dénomination Siège But Durée STATUTS DE L ASSOCIATION HAITIENNE DES TRAVAILLEURS SOCIAUX (AHATRAS) Titre I Dénomination Siège But Durée Article 1 Date de Fondation : le 20 Juin 2010 Entre les soussignes et toutes les personnes qui,

Plus en détail

Résolution 56/11. La Commission des stupéfiants,

Résolution 56/11. La Commission des stupéfiants, Résolution 56/11 Améliorer la gouvernance et la situation financière de l Office des Nations Unies contre la drogue et le crime: recommandations du groupe de travail intergouvernemental permanent à composition

Plus en détail

LA FRANCE CANDIDATE AU CONSEIL DES DROITS DE L OMME

LA FRANCE CANDIDATE AU CONSEIL DES DROITS DE L OMME LA FRANCE CANDIDATE AU CONSEIL DES DROITS DE L OMME 2018 2020 Les droits de l Homme font partie des principes fondateurs de la République française et de sa politique étrangère. La France a soutenu la

Plus en détail

A. Contexte. B. Nos constats

A. Contexte. B. Nos constats Cercle de Coopération des ONG de développement du Luxembourg a.s.b.l. 13, av. Gaston Diderich L 1420 Luxembourg Pour un monde solidaire et responsable Tél : +352 26 02 09 11 Fax : +352 26 02 09 26 www.cercle.lu

Plus en détail

Version Date Effective Description et objectifs des changements. 1 Novembre 2014 Version initiale approuvé par le Conseil de Fondation de GCERF.

Version Date Effective Description et objectifs des changements. 1 Novembre 2014 Version initiale approuvé par le Conseil de Fondation de GCERF. PRINCIPES DIRECTEURS DU MÉCANISME DE SOUTIEN AU PAYS (MSP) VERSION 3 Version Date Effective Description et objectifs des changements 1 Novembre 2014 Version initiale approuvé par le Conseil de Fondation

Plus en détail

STRATÉGIE GLOBALE POUR LE PROGRAMME MOST. Résumé

STRATÉGIE GLOBALE POUR LE PROGRAMME MOST. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-neuvième session 199 EX/7 PARIS, le 23 février 2016 Original anglais Point 7 de l'ordre du jour provisoire STRATÉGIE GLOBALE POUR LE PROGRAMME MOST Résumé Le présent

Plus en détail

CHARTE UNIVERSITE / HANDICAP

CHARTE UNIVERSITE / HANDICAP CHARTE UNIVERSITE / HANDICAP Entre Le Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR), Le Ministère du travail, de l emploi et de la santé, Le Ministère des cohésions sociales et de la

Plus en détail

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme .. Loi du mars 0 sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 6 décembre 005 sur les étrangers (LEtr) et son

Plus en détail