Les instances hospitalières

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les instances hospitalières"

Transcription

1 Les instances hospitalières La nouvelle gouvernance Grégory GUILLAN, Formateur I.F.S.I. Charles Foix Mars 2011

2 Objectifs Définir les différentes instances hospitalières. Déterminer les différentes missions des instances hospitalières. Faire le lien entre les missions des instances et celles de l infirmier (e).

3 But et intention Permettre au futur professionnel de s investir dans les instances hospitalières en vue de participer à la mise en œuvre d un projet de qualité au sein de l hôpital afin d améliorer ces pratiques professionnelles.

4 Instance Définition Institution ayant le pouvoir de décider (juridiction) Ensemble des actes constituant une procédure «Autorité»

5 Le rôle exécutif Composition et missions

6 Législation Loi HPST du 22 juillet 2009 Mise en place d une nouvelle gouvernance des hôpitaux. Projet d organisation sanitaire Offre de soins graduée de qualité, accessible a tous, satisfaisant à l ensemble des besoins de santé.

7 Les groupes hospitaliers (GH) Loi HPST 2009 Regroupement d hôpitaux en groupes hospitaliers Les instances sont déclinés au sein des GH (et non au sein des hôpitaux) Mise en place en 2010

8

9 Mission GH Permettre de proposer une offre de soins graduée. Permettre de mutualiser des activités administratives (admissions, facturation) et logistiques (restauration, maintenance), autrefois dispersées. Permettre de mutualiser certaines activités médico-techniques pour offrir des plateaux techniques concentrant des équipements performants et des plateformes de recherche.

10 Le rôle exécutif Le conseil de surveillance Surveille et délibère Le directoire Décentralisation «Délégation de pouvoir» Pôle Pôle

11 Composition Le conseil de surveillance Trois collèges: Représentants des collectivités territoriales Représentants du personnel Personnes qualifiées dont 2 représentants des usagers «Le président du conseil est élu»

12 Missions Le conseil de surveillance Se prononce sur la stratégie Contrôle de la gestion de l établissement Donne son avis politique d amélioration de la qualité, sécurité, gestion des risques, conditions d accueil et prise en charge. règlement intérieur de l établissement Communique à l ARS ses observation sur le bilan annuel du directeur

13 Le directoire Composition Le directeur d établissement L équipe de direction (DSSI, DRH ) Le président de la CME Vice président du directoire Les praticiens désignés par la CME Parité, «direction à deux têtes»

14 Le directoire Missions Dirigé par le directeur d établissement conduit la politique générale Pouvoir de nomination (directeurs adjoints,, responsables de pôles après avis) Autorité sur l ensemble du personnel Conclut le contrat pluri-annuel d objectifs et de moyens (CPOM).

15 Le directoire Missions Préparation du projet d établissement Approbation du projet médical Conseille le directeur dans la conduite et la gestion de l établissement

16 Le pôle Composition Le praticien responsable de pôle Le cadre administratif de pôle Le cadre paramédical de pôle Service (Cadre supérieur) Service Cadre de proximité Cadre de proximité Service Décentralisation, «délégation du pouvoir»

17 Le rôle consultatif Composition et missions

18 Le rôle consultatif CME Comité médical d établissement Sous commission de la qualité et de la sécurité des soins Directoire CHSCT Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail CTE Comité technique d établissement CSIMTR Commission des soins infirmiers, médico-techniques et de rééducation

19 Le comité médical d é établissement (CME) Représente les personnels médicaux, odontologistes et pharmaceutiques. «Assemblée de deuxième direction». Compétences: ordonnance du 15 juin 2000 Emettre un avis sur le projet de soins infirmiers, de rééducation et les pratiques médico-techniques Elaborer le projet médical Organiser la formation continue des médicaux Evaluer les pratiques professionnelles des praticiens

20 Commission des Soins Infirmiers Médico dico-technique et de Réé ééducation (CSIMTR) Loi du 31 juillet 1991 Prise en compte le besoin de reconnaissance des personnels infirmiers Décret du 26 décembre 2005 (plan hôpital 2007) Renforcement des missions et compétences Instance de concertation et de dialogue «La Commission doit permettre l expression professionnelle des paramédicaux au niveau institutionnel.»

21 Commission des Soins Infirmiers Médico dico-technique et de Réé ééducation (CSIMTR) Composition: Collège IDE, de rééducation et médico-technique Collège cadre de santé Collège du corps aide-soignant Maximum 32 membres (élus pour 4 ans) Elections au scrutin uninominal à un tour et parmi les personnels relevant de chaque collège. Se réunit 3 fois par an.

22 Commission des Soins Infirmiers Médico dico-technique et de Réé ééducation (CSIMTR) Présidée par le coordinateur général des soins infirmiers. Participation avec une voix consultative: Le ou les directeurs de soins Les directeurs d I.F.S.I. Un représentant des étudiants de troisième année (Rôle consultatif, représentatif et rapporteur) Un élève aide- soignant Un représentant de la CME

23 Commission des Soins Infirmiers Médico dico-technique et de Réé ééducation (CSIMTR) MISSIONS: Organisation générale des soins infirmiers Recherche dans le domaine des soins infirmiers Elaboration de la politique de formation Evaluation des pratiques professionnelles Politique d amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins Organisation interne et projet d établissement

24 Compte rendu de la réunion de CSIMTR Hôpital Charles Foix le 14/02/2011 Commission des soins infirmiers unique Regroupement Charles Foix - Pitié-Salpétrière Intervention de Catherine Naudet Bilan des actions menées sur l hôpital en matière d hygiène Restructuration de l hôpital Charles Foix Nombre de lits SLD Nombre de lits SSR et courts séjours Ouverture d une EHPAD Journée nationale des patients et leurs droits Le 16 avril 2011

25 Compte rendu de la réunion de CSIMTR Hôpital Charles Foix le 14/02/2011 Objectifs 2011 Actipidos: recensement des besoins des professionnels. Mise en place de formations. Conformité des chariots d urgence et mise en place de protocoles face à l urgence. Conformité stockage et circuit du médicament Prévention des risques transfusionnels (formation) Réflexion sur le port du bracelet (patient dépendant) Mise en place de «postes fléchés» (fidélisation) sur le groupe hospitalier

26 Le comité technique d é établissement (CTE) Loi du 31 juillet Obligatoirement consulté sur toute décision de fonctionnement et organisation de l établissement. Bilan social. Composition: Représentants de l administration Représentant du personnel

27 Le comité technique d é établissement (CTE) Est consulté pour: Règlement intérieur de l hôpital. Projet d établissement et programme d investissement. Tableau des effectifs du personnel. Organisation interne: suppression de service ou de pôles d activités. Conditions de travail du personnel et plan de formation. Répartition des primes. Politique et bilan social.

28 Commission d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Loi du 23 décembre 1982 «Projet social de l établissement» Composition: Le directeur de l hôpital Les représentants du personnel élus pour trois ans. Les représentants de la CME.

29 Commission d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Effectuer des inspections régulières des lieux de travail. Réaliser des enquêtes ponctuelles (AT, maladie professionnelle ) Analyser des situations de travail. Prévenir des risques professionnels, Emettre des avis sur l aménagement des postes de travail. Programmer des formations à la sécurité.

30 Commission d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Missions exceptionnelles: Le droit d alerte et de retrait de la situation dangereuse. Retirer un agent d une situation soumise à un risque grave et éminent et cesser immédiatement le travail sans préavis (si cette décision n engendre pas un risque pour autrui)

31 Commission de la qualité et de la sécurit curité des soins Composition: Le président et des praticiens de la CME Professionnels médicaux ou non (experts) Professionnels paramédicaux Les responsables de la vigilance en question Un représentant des CTE et CHSCT Missions: Evaluation des pratiques des différents secteurs Programme annuel d actions, recommandations Coordonne les différentes commissions et/ ou comités

32 Commission de la qualité et de la sécurit curité des soins CLAN COMEDIMS CLUD CLIN Participe par ses avis à l élaboration de la politique d amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins. Coordonner les différents comités Evaluer les pratiques professionnelle des différents secteurs Ordonnance du 2 mai 2005

33 CLUD Comité local de lutte contre la douleur Promouvoir la mise en œuvre d une politique des soins en matière de lutte contre la douleur. Coordonner les différentes actions de lutte contre la douleur à l hôpital. (différents partenaires) Soins et formation continue. Coordination de la politique de soins palliatifs.

34 CLUD Composition: Membres de droits et personnels volontaires ( ) Personnels désignés ou volontaires: Médecins, professionnels de soins infirmiers, kinésithérapeutes, psychomotriciens, psychologues, assistantes sociales.

35 CLAN Comité de liaison alimentation et nutrition Orientations et mesures relatives à la politique d amélioration de la prise en charge nutritionnelle et la qualité de l ensemble de la prestation alimentaire. Respect des apports nutritionnels en fonction des pathologies. Formation des personnels impliqués. Transmet à la CQSS son bilan annuel d activité, ses avis et propositions d actions.

36 CLAN Composition: Fonction de la taille de l établissement. ( ) Une infirmière et une aide soignante désignées en son sein par par la commission du service de soins infirmiers. ( )

37 CLAN Garanti la cohérence des actions avec les structures CLIN, COMEDIMS, groupes escarre, comité de vigilance et gestion des risques

38 COMEDIMS Commission chargée du médicament et des dispositifs médicaux. Elaboration de la liste des médicaments et dispositifs médicaux stériles dont l utilisation est recommandée. Recommandations en matière de prescription et de bon usage et lutte contre la iatrogénie. Elabore son bilan annuel d activité, ses avis et propositions d actions.

39 COMEDIMS Composition: ( ) Un représentant de la commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-technique. ( )

40 CLIN Comité de lutte contre les infections nosocomiales Défini la politique de prévention des infections afférent aux soins. Fixe le programme annuel de surveillance. Analyse et suivi des risques infectieux. Rédige son bilan annuel, ses avis et propositions d actions. Audits réguliers, actions de formations

41 CLIN Composition: ( ) Un représentant de la commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-technique. Une infirmière désignée par la commission du service de soins infirmiers Professionnels paramédicaux: cadres hygiénistes. Un membre du Comité d hygiène, de sécurité et des condition de travail. ( )

42 CLIN Sur le terrain: Equipe opérationnelle en hygiène hospitalière soutien l action du CLIN en animant des actions de prévention, surveillance. Mise en place et identification de référents au sein des services.

43 CCLIN: Centre inter- régional de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales. Coordonne les actions et organise un recueil épidémiologique d incidence et de prévalence. CTIN: Centre technique national des infection nosocomiales. Définit le programme national de lutte contre les infections nosocomiales.

44 Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC) Décret du 2 mars 2005 «Commission de conciliation» 5 membres: Le président: représentant légal de l hôpital Le médiateur médecin Le médiateur non médecin 2 représentants des usagers

45 Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC) Respect des droits des usagers et facilite les démarches en cas de plaintes. Examine les réclamations adressées à l hôpital et informe sur les voies de conciliation et de recours. Consultée et formule des avis et propositions sur la politique d accueil et de prise en charge des personnes malades et leurs proches. Rend compte de ses analyses et propositions à la commission de surveillance du groupe hospitalier dans un but d amélioration.

46 Les instances hospitalières Les actions IDE

47 Siéger aux instances hospitalières (CHSCT, CTE, CSIMTR ) Participer aux différentes commissions du groupe hospitalier: CLIN, CLUD, CLAN Référent, intervenant Formateur relais Participer à la mise en œuvre des projets d établissement validés par les instances

48 «Etre acteur de son avenir professionnel c est faire le choix de s impliquer dans les instances hospitalières»

49 Participer à la vie de l hôpital Evolution de carrière Améliorer sa pratique Rencontre avec d autres professionnels Etre un relais, référent pour les équipes S exprimer, donner son avis Les instances hospitalières

Le décret du 12 novembre 2010 et la lin. Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau

Le décret du 12 novembre 2010 et la lin. Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau Le décret du 12 novembre 2010 et la lin Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau Le plan de l exposé Introduction et parti pris Mai 2006 Les circulaires de 2009 La CME dans la loi HPST :

Plus en détail

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg Coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins, missionné auprès du président de la CME, un an avant le décret. «C est possible et ça fonctionne!» Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques

Plus en détail

Les compétences attendues du directeur des soins et les missions qui lui sont dévolues

Les compétences attendues du directeur des soins et les missions qui lui sont dévolues Les compétences attendues du directeur des soins et les missions qui lui sont dévolues Françoise Zantman Directrice de la Direction des soins et des activités paramédicales de Assistance Publique Hôpitaux

Plus en détail

Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version n 05

Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version n 05 CH FICHE de POSTE Coordonnateur de gestion des risques associés aux soins Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version

Plus en détail

Loi HPST, la nouvelle gouvernance, et les sages-femmes hospitalières. ONSSF- 19 mars 2010 Sylvie Bonnefont

Loi HPST, la nouvelle gouvernance, et les sages-femmes hospitalières. ONSSF- 19 mars 2010 Sylvie Bonnefont Loi HPST, la nouvelle gouvernance, et les sages-femmes hospitalières Journée e de l ONSSFl ONSSF- 19 mars 2010 Sylvie Bonnefont L hôpital, une entreprise? L organisation entrepreneuriale selon H. Mintzberg

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

La Commission des Usagers des établissements de santé

La Commission des Usagers des établissements de santé La Commission des Usagers des établissements de santé L article 183 de la loi du 2 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé a remplacé la CRUQPC par la commission des usagers (CDU), et le

Plus en détail

Retour d expérience sur la stratégie, l organisation et place des usagers dans un établissement de santé

Retour d expérience sur la stratégie, l organisation et place des usagers dans un établissement de santé Retour d expérience sur la stratégie, l organisation et place des usagers dans un établissement de santé Christiane Montanelli SG HUPIFO APHP 30 mars 2015 L Assistance Publique - Hôpitaux de Paris CHU

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE 2 ÈME PROCÉDURE Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental 6 bis rue du pavé- BP 03 03360 AINAY Le CHATEAU Novembre 2008 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES

PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2016-2020 Centre Hospitalier Pierre Dézarnaulds de Gien PROJET D ETABLISSEMENT 2016-2020 15/01/2016 Centre Hospitalier Pierre DEZARNAULDS 2, Avenue Villejean B.P. 89

Plus en détail

Groupement hospitalier de territoire GHT CONVENTION CADRE. Mode d emploi. Modèle [«NOM»]

Groupement hospitalier de territoire GHT CONVENTION CADRE. Mode d emploi. Modèle [«NOM»] Groupement hospitalier de territoire GHT Mode d emploi CONVENTION CADRE Modèle [«NOM»] Ministère des Affaires sociales et de la Santé - Édition 26 mai 2016 - Édition 26 mai 2016 CONVENTION CONSTITUTIVE

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Cadre Supérieur de Pôle

FICHE DE POSTE. Cadre Supérieur de Pôle FICHE DE POSTE Cadre Supérieur de Pôle 1 MISSIONS GENERALES * Le cadre supérieur de santé, collaborateur du chef de pôle, participe avec ce dernier et le directeur référent de pôle : - à la mise en place

Plus en détail

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Page 1 sur 6 SYNTHÈSE DU DOCUMENT Objectif(s) : Domaine d application : Lien avec d autre(s) document(s) : Références réglementaires et/ou recommandations : Mots clés (4) : Emplacement dans la G.E.D. Réf.

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

L ARS. C est Quoi? XX/XX/XX

L ARS. C est Quoi? XX/XX/XX L ARS C est Quoi? XX/XX/XX La loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, crée, dans son article 118, les Agences Régionales de Santé. Elles

Plus en détail

Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP (2007) Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP

Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP (2007) Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP Les modifications La loi du 4 mars 2002 droits des malades et qualité du système de santé : - information et consentement (94, 98, 104bis, 134bis) - respect

Plus en détail

Règlement intérieur de la Conférence médicale d établissements (CME)

Règlement intérieur de la Conférence médicale d établissements (CME) IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES Règlement intérieur de la Conférence médicale d établissements (CME) 1 Préambule En vertu de l article L6161-2 du Code de la Santé Publique et du décret n 2010-1325

Plus en détail

Liste de nos formations

Liste de nos formations Secteurs Sanitaire - Médico Social - Aide à la personne Secteurs Environnement et santé Liste de nos formations Réalisables en inter établissements ou en intra et à distance. 2017 Equipe pluridisciplinaire

Plus en détail

3. Surveillance, prévention et contrôle du risque infectieux (SPI)

3. Surveillance, prévention et contrôle du risque infectieux (SPI) Qualité et prévention 3. Surveillance, prévention et contrôle du risque infectieux (SPI) Introduction Les infections acquises au sein de l établissement, d origine plurifactorielle, sont susceptibles de

Plus en détail

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Comment s approprier les missions de

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Comment s approprier les missions de 4èmes Rencontres du Réseau Qualité-Risques Picardie 22 juin 2016 Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Comment s approprier les missions de coordonnateur? Dr Laurence

Plus en détail

Prise en charge bucco-dento-prothétique : Collaboration entre 2 pôles Odontologie et EHPAD / USLD

Prise en charge bucco-dento-prothétique : Collaboration entre 2 pôles Odontologie et EHPAD / USLD Prise en charge bucco-dento-prothétique : Collaboration entre 2 pôles Odontologie et EHPAD / USLD Sandrine MACHET Cadre supérieur pôle Odontologie Sylvie VACHEZ Cadre supérieur pôle EHPAD - USLD Thierry

Plus en détail

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition :

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition : R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION I. L'hôpital public : Définition : Établissement public de santé, investi d une mission de service public hospitalier reposant sur 3 grand principes : égalité

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

5- LES ACTIVITES SUR LE CENTRE HOSPITALIER DE ST BONNET LE CHATEAU DE L ATTACHE D ADMINISTRATION HOSPITALIERE (PRINCIPAL)

5- LES ACTIVITES SUR LE CENTRE HOSPITALIER DE ST BONNET LE CHATEAU DE L ATTACHE D ADMINISTRATION HOSPITALIERE (PRINCIPAL) FICHE DE POSTE ATTACHE D ADMINISTRATION HOSPITALIERE (PRINCIPAL) EHPAD 42550 USSON-EN-FOREZ (Direction Commune CENTRE HOSPITALIER de SAINT BONNET LE CHATEAU & EHPAD d USSON EN FOREZ) 1 - PRESENTATION DES

Plus en détail

Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD. Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR

Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD. Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Centre hospitalier de Valence

Plus en détail

5-La qualité de la prise en charge_mise en page 1 13/02/12 14:05 Page1. La qualité de la prise en charge

5-La qualité de la prise en charge_mise en page 1 13/02/12 14:05 Page1. La qualité de la prise en charge 5-La qualité de la prise en charge_mise en page 1 13/02/12 14:05 Page1 La qualité de la prise en charge 5-La qualité de la prise en charge_mise en page 1 13/02/12 14:05 Page2 NOTRE DÉMARCHE QUALITÉ ET

Plus en détail

Pôle d appui à la qualité et à la performance. Améliorer la prise en charge des escarres : du sanitaire aux EHPAD

Pôle d appui à la qualité et à la performance. Améliorer la prise en charge des escarres : du sanitaire aux EHPAD Pôle d appui à la qualité et à la performance Améliorer la prise en charge des escarres : du sanitaire aux EHPAD Notre vision sur le thème des escarres Avant tout, un problème de mise en œuvre des recommandations

Plus en détail

Novembre 2013 Page 1

Novembre 2013 Page 1 RÉGLEMENT INTÉRIEUR DU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE POITIERS Novembre 2013 Page 1 Table des matières PREAMBULE... 10 Titre 1 : Dispositions générales... 11 Chapitre 1 : L organisation institutionnelle

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE HOSPITALIER LEON BELLIER

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE HOSPITALIER LEON BELLIER COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE HOSPITALIER LEON BELLIER 41 Rue Curie 44046 NANTES Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...P.3

Plus en détail

COMITÉ DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR

COMITÉ DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR Centre de Médecine Physique et Réadaptation Le Clousis 1, rue Henry Dunant BP 701 85 167 Saint Jean de Monts Tel : 02 51 59 91 00 COMITÉ DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR Article 1 er : Dénomination Le Centre

Plus en détail

Questionnaire pour l élaboration des rapports CRUQ 2013

Questionnaire pour l élaboration des rapports CRUQ 2013 Questionnaire pour l élaboration des rapports CRUQ 2013 06/02/2014 Préambule La commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQ) est un organe de consultation sur

Plus en détail

Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2011 Explication des points redistribués

Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2011 Explication des points redistribués Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales les activités 211 Explication des points redistribués Explications sur la redistribution des points par type établissement

Plus en détail

PLAN BLANC PLAN VIGIPIRATE

PLAN BLANC PLAN VIGIPIRATE PLAN BLANC PLAN VIGIPIRATE Réseau Qualité- Risques Picardie Retour d expérience Centre Hospitalier d Abbeville 25 avril 2017 Déroulement du REX Contexte Elaboration du plan blanc Pilotage et acteurs Formation

Plus en détail

La directrice générale de l Agence Régionale de Santé de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

La directrice générale de l Agence Régionale de Santé de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Décision n 2016-AA1 portant organisation de l ARS de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées en date du 04 janvier 2016 La directrice générale de l Agence Régionale de Santé de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Plus en détail

Commission Médicale d Etablissement 9 mars Impacts de la loi HPST sur l organisation médicale et le rôle de la CME

Commission Médicale d Etablissement 9 mars Impacts de la loi HPST sur l organisation médicale et le rôle de la CME Commission Médicale d Etablissement 9 mars 2010 Impacts de la loi HPST sur l organisation médicale et le rôle de la CME Les missions du conseil de surveillance Se prononce sur la stratégie (rôle général)

Plus en détail

PROFIL DE POSTE Cadre de Santé Unité Médicale d Activité de Médecine Gériatrique

PROFIL DE POSTE Cadre de Santé Unité Médicale d Activité de Médecine Gériatrique et Gériatrie PROFIL DE POSTE Cadre de Santé Unité Médicale d Activité de Médecine Gériatrique DEFINITION DU POSTE Le Cadre de Santé organise l activité paramédicale de l unité en lien avec l équipe médicale.

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE DE LA CLINIQUE ARC-EN-CIEL. 71, avenue d Angoulême Châteaubernard BP COGNAC CEDEX

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE DE LA CLINIQUE ARC-EN-CIEL. 71, avenue d Angoulême Châteaubernard BP COGNAC CEDEX COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE DE LA CLINIQUE ARC-EN-CIEL 71, avenue d Angoulême Châteaubernard BP 10260 16112 COGNAC CEDEX Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3

Plus en détail

Nouvelle Gouvernance l expérience roannaise

Nouvelle Gouvernance l expérience roannaise Nouvelle Gouvernance Nouvelle Gouvernance? Une vraie fausse expérimentation, Une vécu pédagogique, opérationnel et mesuré, Un apprentissage par l expérience, Un vrai débat en interne, difficile mais sain,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE HOSPITALIER DU ROUVRAY

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE HOSPITALIER DU ROUVRAY REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE HOSPITALIER DU ROUVRAY REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE HOSPITALIER DU ROUVRAY * * * Référence : Code de la Santé Publique : La Commission Médicale d Etablissement est consultée

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE MÉDICAL GÉRIATRIQUE BONNEDONNE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE MÉDICAL GÉRIATRIQUE BONNEDONNE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE MÉDICAL GÉRIATRIQUE BONNEDONNE ROUTE DE SAINT-JEAN 05260 SAINT -JEAN SAINT-NICOLAS Août 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Procédure de nomination des chefs de pôle

Procédure de nomination des chefs de pôle DIRECTION DE LA POLITIQUE MÉDICALE Procédure de nomination des chefs de pôle DIRECTION DE LA POLITIQUE MÉDICALE DIRECTION DE LA POLITIQUE MÉDICALE Cadre général : Les chefs de pôle sont nommés par la directrice

Plus en détail

Évaluation et prévention des risques psycho-sociaux Catherine Auger DRH CHU-Hôpitaux de Rouen

Évaluation et prévention des risques psycho-sociaux Catherine Auger DRH CHU-Hôpitaux de Rouen Évaluation et prévention des risques psycho-sociaux Catherine Auger DRH CHU-Hôpitaux de Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 PLAN 1. CHU-Hôpitaux de Rouen : présentation 2. La prévention des RPS : des

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Urgences Adultes - UHCD Version n 1 Nombre de pages : 5 Diffusée le : Mars 2014 Appliquée le : Rédigée par

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE LA CLINIQUE DU DOCTEUR-BOYER. Maison de santé chirurgicale 17, rue de l Église VILLENEUVE-SAINT-GEORGES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE LA CLINIQUE DU DOCTEUR-BOYER. Maison de santé chirurgicale 17, rue de l Église VILLENEUVE-SAINT-GEORGES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE LA CLINIQUE DU DOCTEUR-BOYER Maison de santé chirurgicale 17, rue de l Église 94190 VILLENEUVE-SAINT-GEORGES Février 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»...

Plus en détail

Rôle de l Infirmière Hygiéniste dans la surveillance épidémiologique des Infections Associées aux Soins

Rôle de l Infirmière Hygiéniste dans la surveillance épidémiologique des Infections Associées aux Soins La 1 ère Université Maghrébine d hygiène et de sécurité des soins Sousse, 2-5 septembre 2012 Rôle de l Infirmière Hygiéniste dans la surveillance épidémiologique des Infections Associées aux Soins M.ERB

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

SAN-10-A Intitulé du poste MEDECIN Cellule de Veille d Alerte et de Gestion Sanitaires Intitulé de l emploi Médecin

SAN-10-A Intitulé du poste MEDECIN Cellule de Veille d Alerte et de Gestion Sanitaires Intitulé de l emploi Médecin Référence cartographie des emplois Correspondance UCANSS SAN-10-A 0701-0705-0706 Intitulé du poste MEDECIN Cellule de Veille d Alerte et de Gestion Sanitaires Intitulé de l emploi Médecin Création Remplacement

Plus en détail

Réunion du Réseau de Correspondants en Hygiène des ES. Jeudi 17 septembre 2015

Réunion du Réseau de Correspondants en Hygiène des ES. Jeudi 17 septembre 2015 Réunion du Réseau de Correspondants en Hygiène des ES Jeudi 17 septembre 2015 Organisation LIN Les correspondants CHH «Afin de relayer la mise en œuvre du programme d action, il est particulièrement utile

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL LOCAL DE GRANDVILLIERS. Octobre 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL LOCAL DE GRANDVILLIERS. Octobre 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL LOCAL DE GRANDVILLIERS 9 place Barbier - BP 30 60210 GRANDVILLIERS Octobre 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Octobre 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HOPITAL LOCAL DE BEAUNE-LA-ROLANDE 14, RUE FREDERIC BAZILLE BEAUNE-LA-ROLANDE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HOPITAL LOCAL DE BEAUNE-LA-ROLANDE 14, RUE FREDERIC BAZILLE BEAUNE-LA-ROLANDE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HOPITAL LOCAL DE BEAUNE-LA-ROLANDE 14, RUE FREDERIC BAZILLE 45340 BEAUNE-LA-ROLANDE DECEMBRE 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE

Plus en détail

Stratégie d antibiothérapie et prévention des résistances bactériennes en établissement de santé

Stratégie d antibiothérapie et prévention des résistances bactériennes en établissement de santé RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie d antibiothérapie et prévention des résistances bactériennes en établissement de santé Grilles d évaluation des pratiques professionnelles Avril 2008 1 Haute

Plus en détail

Enregistrement PM5 EN Charte de fonctionnement du centre de coordination en cancérologie Constellation TABLE DES MATIERES 2 PREAMBULE 3

Enregistrement PM5 EN Charte de fonctionnement du centre de coordination en cancérologie Constellation TABLE DES MATIERES 2 PREAMBULE 3 Page : 2 / 9 Table des matières TABLE DES MATIERES 2 PREAMBULE 3 FORME ET MEMBRES DU 3C CONSTELLATION 3 LE 3C EN SYNTHESE 4 FORMALISATION DU 3C 5 MISSIONS DU 3C 5 FONCTIONNEMENT DU 3C 6 A. ARTICULATION3C

Plus en détail

Charentes : nouvelle organisation. Réunion inter-réseaux ARLIN Poitou-Charentes 19 mai 2016

Charentes : nouvelle organisation. Réunion inter-réseaux ARLIN Poitou-Charentes 19 mai 2016 ARS Aquitaine Limousin Poitou- Charentes : nouvelle organisation Réunion inter-réseaux ARLIN Poitou-Charentes 19 mai 2016 Projet d organisation de l ARS Les ambitions du projet Garantir l égalité d accès

Plus en détail

Annexe 1 REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE 1/16

Annexe 1 REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE 1/16 Annexe 1 REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE 1/16 TABLE DES MATIERES CHAPITRE 1 : LES COMPETENCES DU CONSEIL DE SURVEILLANCE... 5 I. LES ATTRIBUTIONS DU CONSEIL DE SURVEILLANCE EN MATIERE DE

Plus en détail

Cette situation impose des corrections rapides et indispensables.

Cette situation impose des corrections rapides et indispensables. Propositions de la Conférence des Présidents de CME de CHS pour la gouvernance interne des hôpitaux dans le cadre du pacte de confiance pour l'hôpital public Le 10 décembre 2012, La conférence des présidents

Plus en détail

Le rôle du cadre de santé dans l EPP

Le rôle du cadre de santé dans l EPP Le rôle du cadre de santé dans l EPP Adeline Krikilion, Cadre de santé Service des Brûlés Annie Couton, Cadre supérieure de Santé Nicolas Pruvot, Directeur des soins Groupement hospitalier Cochin-Hôtel

Plus en détail

CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ

CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ Préambule Vu le Plan Cancer 2003-2007 Vu la circulaire n DHOS/SDO/2005/101 du 22 février 2005, relative à l organisation

Plus en détail

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Evolution et adaptation des missions d une infirmière référente. Muriel Jouchter infirmière référente LISP Christine Blot cadre de santé 1 2 Pour

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS 2, RUE CHARLES SIMON BP 413 51308 VITRY-LE-FRANÇOIS CEDEX OCTOBRE 2009 PARTIE 1 Nom

Plus en détail

Gestion du risque infectieux en EHPAD : appui de l infirmière hygiéniste mobile en EHPAD, secteur de Nemours

Gestion du risque infectieux en EHPAD : appui de l infirmière hygiéniste mobile en EHPAD, secteur de Nemours Gestion du risque infectieux en EHPAD : appui de l infirmière hygiéniste mobile en EHPAD, secteur de Nemours 6 ème journée de formation destinée aux EHPAD d Ile de France, 2 avril 2015 C. LE GALL, IDE

Plus en détail

2 textes fondateurs de l organisation actuelle

2 textes fondateurs de l organisation actuelle Organisation et Fonctionnement de la Cellule Régionale de Veille et de Gestion des Alertes Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes Dr Christine Godin Benhaïm Référente Infections Associées aux Soins pour

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D USSEL DIRECTION DES SOINS PROFIL DE POSTE CADRE DE SANTE POLE : URGENCES - UNITE DE SURVEILLANCE CONTINUE SMUR - UHCD

CENTRE HOSPITALIER D USSEL DIRECTION DES SOINS PROFIL DE POSTE CADRE DE SANTE POLE : URGENCES - UNITE DE SURVEILLANCE CONTINUE SMUR - UHCD CENTRE HOSPITALIER D USSEL DIRECTION DES SOINS PROFIL DE POSTE CADRE DE SANTE POLE : URGENCES - UNITE DE SURVEILLANCE CONTINUE SMUR - UHCD FONCTION : - Cadre de santé IDENTIFICATION DU POSTE MISSIONS STATUTAIRES

Plus en détail

Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents

Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents Esther Ozeri, Malorie CHAPTAL Assistantes sociales Centre de Ressources Autisme Ile-de-France. 1 Les structures sanitaires du champ

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN DE MEDECINE PREVENTIVE ET DE PROMOTION DE LA SANTE DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN DE MEDECINE PREVENTIVE ET DE PROMOTION DE LA SANTE DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN DE MEDECINE PREVENTIVE ET DE PROMOTION DE LA SANTE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions... 3 TITRE II : LES

Plus en détail

Les infections associées aux soins en EHPAD dans le cadre du plan stratégique national

Les infections associées aux soins en EHPAD dans le cadre du plan stratégique national Les infections associées aux soins en EHPAD dans le cadre du plan stratégique national 2009-2013 2013 1ère journée régionale HYGIENE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD - mardi 24 novembre 2009

Plus en détail

Missions & chiffres clés 2014

Missions & chiffres clés 2014 VEILLE ET SÉCURITÉ SANITAIRES EN ÎLE-DE-FRANCE & chiffres clés 2014 La santé avance en Île-de-France et organisation 3 missions principales Contribuer à garantir la sécurité sanitaire Assurer la veille

Plus en détail

20 janvier Retour d expérience EMH EHPAD VILLEFRANCHE-SUR-SAONE. H. Meunier, N. Taccard, F.Ruban-Agniel

20 janvier Retour d expérience EMH EHPAD VILLEFRANCHE-SUR-SAONE. H. Meunier, N. Taccard, F.Ruban-Agniel 20 janvier 2014 Retour d expérience EMH EHPAD VILLEFRANCHE-SUR-SAONE H. Meunier, N. Taccard, F.Ruban-Agniel Contexte - Cellule d hygiène inter établissements depuis 1994, financée par la DRASS jusqu en

Plus en détail

Synthèse du rapport des experts visiteurs HAS Visite du 6 au 10 Décembre 2010

Synthèse du rapport des experts visiteurs HAS Visite du 6 au 10 Décembre 2010 ENTRE HOSPITLIER DE M ILLU Synthèse du rapport des experts visiteurs HS Visite du 6 au 10 Décembre 2010 E : Elément d ppréciation ; ES : Etablissement de Santé ; EV : Experts-visiteurs : Surcoté : Sous

Plus en détail

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Centre hospitalier

Plus en détail

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne L Arlin est une structure régionale d appui et de conseils pour les établissements de santé, les établissements médico-sociaux

Plus en détail

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.023.2 Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Chef de Pôle : M. Nicolas SCHANDLONG

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Chef de Pôle : M. Nicolas SCHANDLONG DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES La Direction des Ressources Humaines assure la gestion du personnel non médical de l établissement, soit plus de 3 700 agents : gestion des mouvements (recrutements, concours,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL LOCAL LE LUDE. Chemin des Bichousières LE LUDE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL LOCAL LE LUDE. Chemin des Bichousières LE LUDE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL LOCAL LE LUDE Chemin des Bichousières 72800 LE LUDE Novembre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Vision de la gestion des risques par un hygiéniste. Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie

Vision de la gestion des risques par un hygiéniste. Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Vision de la gestion des risques par un hygiéniste Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie La gestion des risques en santé, une nécessité Scandales sanitaires Sang contaminé Mycobacterium

Plus en détail

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre chargé de la fonction publique, Vu la

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion Le projet de soins UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion 2015-2018 Plan 1. Introduction 2. Définition du projet 3. Les projets en structure de soins 4. Le projet de soins individualisé : 4.1. L argumentation

Plus en détail

loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux Patients, à la santé et aux territoires 18/09/2009 1

loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux Patients, à la santé et aux territoires 18/09/2009 1 loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux Patients, à la santé et aux territoires 18/09/2009 1 Le contexte Rapport Larcher avant projet de loi «patients santé territoire»

Plus en détail

Projet de loi HPST. Présentation et critiques

Projet de loi HPST. Présentation et critiques Projet de loi HPST Présentation et critiques Les principaux objectifs du projet de loi HPST Titre I : Modernisation des établissements de santé Titre II : Accès de tous à des soins de qualité Titre III

Plus en détail

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux Loi HPST : Les réseaux de santé sont-ils encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux La loi HPST ne supprime pas les réseaux de santé - mais elle introduit de nouvelles formes d organisation (maisons

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Métier. Intitulé du poste. Dispositif sectoriel du pôle I03. Direction. Direction Générale,Direction des soins

FICHE DE POSTE. Métier. Intitulé du poste. Dispositif sectoriel du pôle I03. Direction. Direction Générale,Direction des soins Page 1 sur 5 Métier CADRE DE SANTE Cadre de santé en pédopsychiatrie au sein du pôle I03 dont le responsable médical est le Dr B.WELNIARZ. En responsabilité 5 unités de consultations (CMP) et de prises

Plus en détail

Date de mise à jour : Nombre de pages : Rédacteur : Validation par : 05/07/12 5 M. CRETANT FFCDS Médecine Interne

Date de mise à jour : Nombre de pages : Rédacteur : Validation par : 05/07/12 5 M. CRETANT FFCDS Médecine Interne Fiche de poste : Infirmier Service : RHUMATOLOGIE - MEDECINE INTERNE - INFECTIOLOGIE Pôles d activité : Médecine Date de mise à jour : Nombre de pages : Rédacteur : Validation par : 05/07/12 5 M. CRETANT

Plus en détail

Bruxelles, 15 mars 2017

Bruxelles, 15 mars 2017 Bruxelles, 15 mars 2017 Se préparer à la réforme du système hospitalier. Expériences internationales. Le sens de la réforme française des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT). Pourquoi et vers

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER «Jean Pagès»

CENTRE HOSPITALIER «Jean Pagès» CENTRE HOSPITALIER «Jean Pagès» Avenue du Clos Mignot 37230 LUYNES Téléphone : 02.47.55.30.30 Télécopie : 02.47.55.60.65 POSTE DE CADRE DE SANTE Unité de Soins Palliatifs (80%) équipe de Nuit (20%) Centre

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE CASTELSARRASIN-MOISSAC. 16, boulevard Camille-Delthil MOISSAC

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE CASTELSARRASIN-MOISSAC. 16, boulevard Camille-Delthil MOISSAC COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE CASTELSARRASIN-MOISSAC 16, boulevard Camille-Delthil 82201 MOISSAC Janvier 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»...

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE SA LES THERMES-DE-SAUJON CLINIQUE HIPPOCRATE ET CLINIQUE VILLA DU PARC. Parc des Chalets BP SAUJON

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE SA LES THERMES-DE-SAUJON CLINIQUE HIPPOCRATE ET CLINIQUE VILLA DU PARC. Parc des Chalets BP SAUJON COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE SA LES THERMES-DE-SAUJON CLINIQUE HIPPOCRATE ET CLINIQUE VILLA DU PARC Parc des Chalets BP 30 17600 SAUJON Janvier 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Expérience inter établissement mixte : Rôle de l infirmil

Expérience inter établissement mixte : Rôle de l infirmil Expérience du Réseau R inter établissement mixte : Rôle de l infirmil infirmière re hygiéniste C CLIN Ouest - 15 juin 2010 Journée inter-régionale - Rennes Prévention du risque infectieux en EHPAD J Le

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL LOCAL DE TOULON-SUR-ARROUX. Place Claude Burgat TOULON-SUR-ARROUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL LOCAL DE TOULON-SUR-ARROUX. Place Claude Burgat TOULON-SUR-ARROUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL LOCAL DE TOULON-SUR-ARROUX Place Claude Burgat 71320 TOULON-SUR-ARROUX Mars 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p. 3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL DE JOUR DE PSYCHIATRIE INFANTOJUVÉNILE SALNEUVE. 237 avenue Jean-Jaurès AUBERVILLIERS

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL DE JOUR DE PSYCHIATRIE INFANTOJUVÉNILE SALNEUVE. 237 avenue Jean-Jaurès AUBERVILLIERS COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HÔPITAL DE JOUR DE PSYCHIATRIE INFANTOJUVÉNILE SALNEUVE 237 avenue Jean-Jaurès 93000 AUBERVILLIERS Septembre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...

Plus en détail

Filière management d établissement

Filière management d établissement 5. Filière management d établissement La filière management d établissement garantit la réalisation de trois grands objectifs : conduire et animer le projet d établissement manager une équipe valoriser

Plus en détail

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX Août 2016 Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX PLAN 1. PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT 2. MISSIONS GENERALES 3. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

Rapport MORLAT Rôle et missions du COREVIH. Françoise LEBRUN Coordinatrice du COREVIH

Rapport MORLAT Rôle et missions du COREVIH. Françoise LEBRUN Coordinatrice du COREVIH Rapport MORLAT Rôle et missions du COREVIH Françoise LEBRUN Coordinatrice du COREVIH «COREVIH» dans le rapport MORLAT des enjeux de taille Chapitre 3 PREVENTION Chapitre 7 CANCER Chapitre 9 Désir d enfant

Plus en détail

USD CGT 63. Organigramme et fonctionnement des instances

USD CGT 63. Organigramme et fonctionnement des instances USD CGT 63 Organigramme et fonctionnement des instances 2016 Lexique ARS : Agence Régionale de Santé CS ARS : Conseil de Surveillance de l ARS CRSA : Conférence Régionale de Santé et de l Autonomie CSOS

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE FALAISE SERVICE PHARMACIE PROJET PEDAGOGIQUE

CENTRE HOSPITALIER DE FALAISE SERVICE PHARMACIE PROJET PEDAGOGIQUE CENTRE HOSPITALIER DE FALAISE SERVICE PHARMACIE PROJET PEDAGOGIQUE I Catégorie d'interne : DES pharmacie hospitalière La pharmacie du Centre Hospitalier de Falaise gère les médicaments et les dispositifs

Plus en détail

Convaincre et impliquer la direction

Convaincre et impliquer la direction La 1 ère Université Maghrébine et Sécurité des Soins. Convaincre et impliquer la direction Dans la démarche d hygiène hygiène. Dr HADDAD Med Salah Service d Hygiène Hospitalière CHU F. Bourguiba de Monastir

Plus en détail

Groupement hospitalier de territoire GHT. Modèle de règlement DIM

Groupement hospitalier de territoire GHT. Modèle de règlement DIM Groupement hospitalier de territoire GHT Modèle de règlement DIM Modèle de règlement intérieur du DIM territoire PRÉAMBULE... 3 ARTICLE 1 : DEFINITION DU DEPARTEMENT D INFORMATION MEDICALE (D.I.M.) DE

Plus en détail

Groupement d Intérêt Public (GIP): retour d expérience. Brigitte SIFFERLEN directrice GIP et IFPS QUIMPER CORNOUAILLE

Groupement d Intérêt Public (GIP): retour d expérience. Brigitte SIFFERLEN directrice GIP et IFPS QUIMPER CORNOUAILLE Groupement d Intérêt Public (GIP): retour d expérience Brigitte SIFFERLEN directrice GIP et IFPS QUIMPER CORNOUAILLE 1 Historique 1947 : création école d infirmières du CH Laennec (12 élèves) 1969 : ouverture

Plus en détail

Hygiène Stérilisation

Hygiène Stérilisation Formation des correspondants en hygiène hospitalière Répondre aux exigences de la circulaire DGS/DH n 6454 du 29 décembre 2000 relative à la prévention des infections nosocomiales dans les établissements

Plus en détail