Numéro Spécial- octobre 2014 Prochain numéro Décembre 2014 Page 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Numéro Spécial- octobre 2014 Prochain numéro Décembre 2014 Page 1"

Transcription

1 hinfooct2014_hinfo :30 Numéro Spécial octobre 2014 t St Laurent du Pon ospitalier H e r t n du C e nal r u jo Le Enquête sur La satisfaction au travail U n questionnaire, préparé par la DRH, la Direction s Soins et le service Qualité, avait été envoyé aux agents l établissement pour évaluer la satisfaction au travail, telle que définie dans la politique s ressources humaines et la qualité. 16 chapitres avaient été énoncés, et 74 questions étaient posées. Par ce questionnaire, il s agissait connaître manière plus précise vos avis, ressentis et attentes par rapport à vos conditions travail au sein du Centre Hospitalier. Le recueil votre parole ayant pour but d évaluer votre satisfaction dans votre exercice professionnel, il permet ainsi d améliorer le fonctionnement du Centre hospitalier. Les réponses à ce questionnaire sont arrivées à la Cellule Qualité en début d année Il a été exploité par les agents ce service. Les résultats obtenus ont été présentés au CTE en septembre Des plans d actions pour améliorer les conditions travail et la qualité prise en charge au sein l établissement seront définis avec cette instance. Les réponses que vous avez cochées sont classées selon 4 grés satisfaction. Légen accompagnant les réponses tout a fait Point vue mitigé Plutôt pas du tout Prochain numéro Décembre 2014 Chef la publication : L. CHARBOIS Enquête dépouillée par : Service Qualité Articles : C. SAUVEPLANE et J. MAZABRARD Edition : Imprimerie Notre Dame Montbonnot PAO : J. MAZABRARD

2 hinfooct2014_hinfo :30 Page 2 Conditions matérielles travail Je travaille dans s conditions d'hygiène satisfaisantes Mon confort travail est satisfaisant Je travaille dans s conditions sécurité satisfaisantes Les équipements sont adaptés à mon travail Organisation du travail Je dispose s procédures dont j'ai besoin L'organisation du service me permet travailler correctement Les missions chaque professionnel sont connues Les changements poste prévus au planning sont fréquents Je sais à qui m'adresser en cas difficulté Je suis satisfait s changements service organisés Je suis informé à temps mon planning Charge et horaire travail Mes horaires travail sont adaptés à la prise en charge s résints/patients Je suis satisfait mon roulement travail Enquête satisfac tion Vous avez été 24% à remplir ce questionnaire Qualité s Relations et communications l administration / Le service social Les résints/patients et leurs proches Le service informatique /le service transport L'équipe à laquelle j'appartiens Le servie Technique La direction Les mécins / La pharmacie Le service restauration / la blanchisserie Les relations avec la hiérarchie Je peux faire part mes idées et propositions à ma hiérarchie Je peux faire part mes besoins et difficultés à ma hiérarchie Page 2 Mon responsable hiérarchique direct : prend les décisions appropriées me donne envie progresser sait me manifester sa confiance

3 hinfooct2014_hinfo :31 Page 3 Communication interne Je connais les grans orientations l'ets J'ai facilement accès aux représentants du personnel Je connais le rôle s commissions Je sais précisemment qui fait quoi dans l'ets J'ai connaissance s règles applicables au sein l'ets Je suis informé la satisfaction et/ou l'insatisfaction s résints/patients Je suis informé au sujet s œuvres sociales Je co Je sa info s Je connais les principales instances Les réunions service/expressions sont suffisantes Les autres services me communiquent les informations utiles dans mon travail Formation Les formations dont j'ai bénéficié m'ont été utiles actions Les formation sont adaptées à mes besoins Des dispositions efficaces existent pour faciliter l'intégration s nouveaux arrivants Evolution professionnelle Mes mans d'évolution carrière sont prises en compte Je suis confiant dans l'évolution l'ets Un plan d action sera prochainement mis en place, en lien avec les représentants du personnel Intérêt et motivation L'emploi que j'occupe correspond à mes aspirations professionnelles L'entretien annuel d'évaluation m'est utile Page 4 Reconnaissance mon travail Je suis satisfait la reconnaissance mon travail par : Les résints/patients et leurs proches L'équipe à laquelle j'appartiens Page 3

4 hinfooct2014_hinfo :31 Page 4 Prise en charge s résints/patients La qualité et la sécurité s soins et s accompagnements sont pour moi prioritaires Je sollicite ma participation à s groupes travail et/ou commissions Les sorties s résints/patients sont bien organisées Les résints/patients sont bien traités La prise en charge la douleur est adaptée Le dossier patient est adapté et bien utilisé La prise en charge s résints/patients en fin vie est adaptée Les entrées s résints/patients sont bien organisées Le transport s résints/patients est bien organisé Prestations logistiques Le service technique répond aux mans Les prestations traitements du linge sont adaptées Le service informatique répond aux mans Le circuit s déchets est adapté Les prestations laboratoire sont adaptées La livraison s produits et fournitures à mon service est adaptée Les prestations transport s patients/résints sont adaptées Le service restauration répond aux mans Développement durable Ressources Humaines La direction s ressources humaines est disponible Je suis sensibilisé aux développement durable* enjeux du *mitigé car le tri s déchets au CH étant en ça s pratiques sociétales L'information relative à ma carrière est disponible La direction s ressources humaines me communique les informations dont j'ai besoin Qualité et gestion s risques J'utilise les fiches signalement d'évènement indésirable Les dysfonctionnements sont en général rapiment résolus Le service qualité gestion s risques m'apparait utile dans l'exercice mes fonctions Direction La direction est accessible Page 4

5 hinfooct2014_hinfo :31 Page 5 Fermeture la résince Bellevue lors d une réunion organisée sur l établissement le 18 septembre 2014 et à laquelle participaient les autorités tutelles, conseil général et ARS. Le directoire, en séance du 22 septembre 2014, a pris la décision fermer la résince, en établissant un calendrier et un plan d action. Cette décision a été par la suite communiquée pour aux instances médicale (CME du 22 septembre 2014) et non médicales (CHSCT du 23 septembre et CTE du 23 octobre 2014). Le conseil surveillance a délibéré lors sa rnière réunion. D epuis nombreuses années, les instances l établissement sont informées l activité déficitaire la résince Bellevue. La man convention tripartite en 2007 n ayant pas abouti, plusieurs projets ont été portés afin redynamiser cette maison retraite 80 lits, transformée en 2009 en Foyer logement 40 lits, auxquels se sont ajoutés, à titre temporaire, 10 lits d EHPAD. En prolongement ce changement statut, s réorganisations service ont été mises en œuvre, qui n ont pas pu permis d améliorer l organisation la prise en charge. Le foyer logement n accueille plus actuellement que 27 résints ; il n y a plus, puis longtemps, liste d attente. Quant aux 10 lits d EHPAD, ils ont vocation à être réaffectés à l EHPAD d Entre Deux Guiers. Dans ces conditions, il était difficile prolonger ces activités. Les modalités fermeture la structure, dont le principe général est inscrit dans le projet d établissement , ont été débattues Il a été décidé que les 10 lits d EHPAD ferment au plus tard à compter janvier 2015.Pour les 4 résints encore hébergés, une information leur a été transmise dès le mois d août, ainsi qu à leur famille. Après concertation avec les résints et leurs familles, ils seront réorientés vers d autres EHPAD. En ce qui concerne le foyer logement, le travail d orientation sera plus long à mettre en œuvre car 27 résints sont à reloger, en tenant compte aussi leurs souhaits. Tous n iront pas en foyer logement. Selon leur gré d autonomie, certains rejoindront un EHPAD. C est ce qui a été expliqué aux représentants s familles lors d un conseil la vie sociale le 1er octobre. Par la suite, chaque résint a reçu une lettre, l informant cette décision puis une réunion sur ce thème a été organisée. Ce travail d orientation est aussi mené avec leurs mécins traitant. La fermeture définitive du foyer logement est programmée pour juin Lors la rencontre avec les autorités tutelles du 18 octobre, le centre hospitalier s est engagé à redéployer les professionnels intervenant dans la résince Bellevue dans les autres services l établissement. Les personnels sont conviés à un entretien afin d évoquer leur projet professionnel. LES PROJETS DU CENTRE HOSPITALIER Projet création d une Maison d Accueil Spécialisé pour personnes adultes atteintes d autisme et/ou troubles envahissants du développement (TED) L e 12 juin rnier, l Agence Régionale Santé Rhône Alpes a lancé un appel à projet pour la création d une Maison d Accueil Spécialisé stinée à accueillir s personnes adultes atteintes d autisme et/ou troubles envahissants du développement (TED) dans le département l Isère. L appel à projet précise que cette Maison d accueil spécialisé (établissement médicosocial) accueillera s personnes adultes atteintes d autisme et/ou TED n ayant pas pu acquérir un minimum d autonomie et qui présentent une «situation complexe handicap, avec altération leurs facultés décision et d action dans les actes essentiels la vie quotidienne». La capacité totale d accueil est 30 places, 26 en accueil permanent, 2 en accueil temporaire et 2 en accueil jour. Terrain attenant aux serres, c est le lieu proposé pour implanter la MAS Le centre hospitalier Saint Laurent du Pont s est porté candidat pour cet appel à projet après en avoir étudié la faisabilité. Revance annuelle versée par le CH à l OPAC38. C est sur le site du plateau, à proximité du FAM Les Alpages avec lequel la MAS pourra mutualiser certains espaces, que cette nouvelle structure pourra être implantée si le Centre Hospitalier est lauréat. Pour porter ce projet, un partenariat avec un bailleur social, l OPAC38, sera conclu. Le schéma juridique envisagé est le suivant, il s agit la même procédure que celle qui a été mise en place il y a plus 40 ans pour les anciens locaux du CERES qui meurent la propriété la Société Pluralis : Pour réaliser le bâti et au vu s spécificités et singularités s personnes adultes atteintes d autisme (acoustique, visuel, structuration l espace etc.) le cabinet d architecte sélectionné par l OPAC38 est le cabinet P. MOLLARD, cabinet qui a par le passé réalisé l audit architectural nos bâtiments (2004) et qui a été programmiste ux nos opérations (foyer vie, EHPAD Miribel). Ce cabinet d architecture détient une réelle expertise dans le domaine médicosocial. Mise à disposition du terrain par le centre hospitalier au bailleur social par l intermédiaire d un bail emphytéotique d une durée 40 ans, Le dossier d appel à projet a été déposé à l ARS le 29 septembre 2014, date limite clôture, le choix l ARS vrait être connu en fin d année Construction la MAS par l OPAC38 et livraison du bâtiment au CH à la fin d achèvement s travaux Un vif remerciement est adressé à toutes les personnes qui près comme loin ont œuvré pour la réalisation ce dossier. Page 45 Page

PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE Proposition de révision 2014 I - Le contexte de la réactualisation du PRIAC 2014/2017 1. Le champ du PRIAC Le PRIAC

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES 2, rue Descartes 93170 BAGNOLET Avril 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Décembre 2006 SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pose de la première pierre de la Résidence Mutualiste Les Tilleuls La Grand Croix

DOSSIER DE PRESSE. Pose de la première pierre de la Résidence Mutualiste Les Tilleuls La Grand Croix DOSSIER DE PRESSE Pose de la première pierre de la Résidence Mutualiste Les Tilleuls La Grand Croix Mardi 6 novembre 2012 LE PROJET Historique A l origine, Les Tilleuls était un foyer-logement de 78 lits,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX ZAC Paul-Badré 100, rue de France 97430 Le Tampon Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Une enquête de l Observatoire Cegos Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Méthodologie de l enquête 2 - L Observatoire

Plus en détail

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 SOMMAIRE Le Comité de Pilotage de la Démarche d amélioration continue de la Qualité Page 2 II-1 Améliorer la qualité de la prise en charge des patients

Plus en détail

Assemblée générale de l ADMS :

Assemblée générale de l ADMS : POSMS Assemblée générale de l ADMS : Association pour le Développement du service public Médico-Social Jeudi 13 février 2014 1 ORDRE DU JOUR 1- Renouvellement de la présidence de l ADMS 2- Bilan d activité

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Conseil général de la Haute-Vienne

Conseil général de la Haute-Vienne Conseil général de la Haute-Vienne PRESTATION D ASSISTANCE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2014-2018 Réunion de présentation du schéma 17 septembre 2014 Cekoïa

Plus en détail

De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE

De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE SENS DE L EVALUATION INTERNE DANS L ETABLISSEMENT La démarche qualité Depuis 2005, implication de la Direction, Implication du personnel

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UNE FORMATION SUR LE CIRCUIT DU MEDICAMENT EN EHPAD.

APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UNE FORMATION SUR LE CIRCUIT DU MEDICAMENT EN EHPAD. APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UNE FORMATION SUR LE CIRCUIT DU MEDICAMENT EN EHPAD. Chapitre I - IDENTIFIANTS L Etablissement public Pouvoir adjudicateur : Agence régionale de santé de Corse Quartier

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) ont pour objet d offrir aux personnes adultes handicapées un

Plus en détail

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce 3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce «Le 3 ème plan autisme vise à répondre à la faiblesse criante de la prise en charge de l autisme en France tout en laissant le choix aux familles

Plus en détail

EVALUATION EXTERNE 2014. RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean

EVALUATION EXTERNE 2014. RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean EVALUATION EXTERNE 2014 RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean 1 L évaluation externe : Rappels Le rapport d évaluation externe doit être envoyé avant le 1 er janvier 2015 aux tutelles

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Politique Qualité Gestion des Risques

Politique Qualité Gestion des Risques CENTRE HOSPITALIER CHARLES PERRENS Politique Qualité Gestion des Risques Intégrer la Qualité et la Gestion des Risques dans les pratiques professionnelles Centre Hospitalier Charles Perrens [septembre

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

Formation et Conseil PIC FORMATION

Formation et Conseil PIC FORMATION Formation et Conseil PIC FORMATION Notre société intervient sur toute la France. Un réseau de consultants sur la France. Nos frais de déplacement sont limités par une bonne gestion de nos moyens de transports.

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES DES COTES D ARMOR PLERIN. . LAMBALLE .ROSTRENEN PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT ET D ACTIONS

MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES DES COTES D ARMOR PLERIN. . LAMBALLE .ROSTRENEN PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT ET D ACTIONS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES DES COTES D ARMOR PLERIN.. LAMBALLE.ROSTRENEN PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT ET D ACTIONS - 2013-2016 1 SOMMAIRE : - Edito du Président du Conseil Général

Plus en détail

REGION CENTRE DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES DE SANTE AU TRAVAIL DES ETABLISSEMENTS DE LA REGION CENTRE

REGION CENTRE DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES DE SANTE AU TRAVAIL DES ETABLISSEMENTS DE LA REGION CENTRE REGION CENTRE DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES DE SANTE AU TRAVAIL DES ETABLISSEMENTS DE LA REGION CENTRE CONTEXTE 01 LA RÉGION CENTRE Région Centre : 142 établissements dont

Plus en détail

EQUIPES MOBILES D HYGIENE

EQUIPES MOBILES D HYGIENE EQUIPES MOBILES D HYGIENE Maillage régional de l expertise en hygiène pour les EHPAD en Rhône Alpes Point sur la mise en œuvre des EMH 16 12 2014 Lyon Dr Philippe BURLAT 1 HISTORIQUE EMH A partir de 2007:

Plus en détail

Profil de poste. RESPONSABLE DE GESTION ADMINISTRATIVE chargé de missions transversales à dominante managériale

Profil de poste. RESPONSABLE DE GESTION ADMINISTRATIVE chargé de missions transversales à dominante managériale Direction du Pôle Personnes âgées Profil de poste RESPONSABLE DE GESTION ADMINISTRATIVE chargé de missions transversales à dominante managériale FAMILLE DU POSTE Famille : Management, gestion et aide à

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

13. UN ENJEU STRATEGIQUE

13. UN ENJEU STRATEGIQUE IV. PROJET SOCIAL 13. UN ENJEU STRATEGIQUE 13.1 LE PROJET SOCIAL, AXE DE LA MODERNISATION SOCIALE A L'HOPITAL Si l'importance stratégique de la gestion des Ressources Humaines à l'hôpital est reconnue,

Plus en détail

Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des

Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des formations sanitaires et sociales, renouvelle le financement de places supplémentaires

Plus en détail

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Partenariat Public Privé Signature du contrat de partenariat entre l AP-HM et le groupement d entreprises

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE 2012-2016 Actualisation septembre 2012 L ACTUALISATION DU PRIAC 2012/2016 : les principes Rappel de la définition

Plus en détail

05/11/2009 Proc.Adapt. Fourniture de fioul Lot 1: Fourniture de fioul LA MURE BIANCO 69626

05/11/2009 Proc.Adapt. Fourniture de fioul Lot 1: Fourniture de fioul LA MURE BIANCO 69626 Collectivité: CH DE SAINT LAURENT DU PONT LISTE ANNUELLE DES MARCHES ATTRIBUES EN 2009 (art. 133) Date impression: 28/08/2015 à 21 h 56 Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant

Plus en détail

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION Historique Le Foyer Logement de Châteauboeuf a été créé par la Municipalité de Fort-de- France désireuse d apporter une solution au problème de logement des personnes

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux?

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? . LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? Des crédits en augmentation pour financer les établissements

Plus en détail

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION 1961 : Naissance de La Chrysalide Arles, section dépendante de La Chrysalide de Marseille affiliée à l

Plus en détail

26 jours < 45 ans 27 jours : 45-49 ans 28 jours > 50 ans

26 jours < 45 ans 27 jours : 45-49 ans 28 jours > 50 ans Type congé ou d absence Base légale Conditions Durée la durée Droit au traitement Position CONGÉ ANNUEL DE VACANCES Art. 10-13 Par choix l agent En respectant les nécessités du Une pério continue d au

Plus en détail

Campagne budgétaire médico-sociale 2015

Campagne budgétaire médico-sociale 2015 1 Campagne budgétaire médico-sociale 2015 2 Sommaire Eléments de contexte Eléments d'évolution de l'objectif Global de Dépenses et modalités de détermination de la Dotation Régionale Limitative En Bourgogne

Plus en détail

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 CERTIFICATION V2014 Centre Hospitalier Givors Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 1 Plan de la présentation - Présentation du CH - Mode de pilotage de la démarche - Comment aborder le compte-qualité?

Plus en détail

ACTIVITES DE L INFIRMIERE COORDINATRICE A DOMICILE

ACTIVITES DE L INFIRMIERE COORDINATRICE A DOMICILE RESSIAD Touraine Groupe de Recherche et d Etudes des Services Soins Infirmiers A Domicile ACTIVITES DE L INFIRMIERE COORDINATRICE A DOMICILE FONCTION DE L INFIRMIERE COORDINATRICE Définition : Activité

Plus en détail

Le climat social en France dans les entreprises privées et les administrations

Le climat social en France dans les entreprises privées et les administrations L Observatoire Cegos présente : Le climat social en France dans les entreprises privées et les administrations Une grande enquête menée auprès des salariés du secteur privé, des agents de la fonction publique

Plus en détail

DEUXIÈME PARTIE: LES RELATIONS COLLECTIVES DE TRAVAIL. TITRE Ier: CAS, DURÉES ET PÉRIODES DE PROTECTION

DEUXIÈME PARTIE: LES RELATIONS COLLECTIVES DE TRAVAIL. TITRE Ier: CAS, DURÉES ET PÉRIODES DE PROTECTION Partie réglementaire nouvelle DEUXIÈME PARTIE: LES RELATIONS COLLECTIVES DE TRAVAIL LIVRE IV: LES SALARIÉS PROTÉGÉS TITRE Ier: CAS, DURÉES ET PÉRIODES DE PROTECTION Chapitre Ier: Protection en cas de licenciement

Plus en détail

Le journal de l Adapei de Loire-Atlantique. Enquête de satisfaction usagers et familles

Le journal de l Adapei de Loire-Atlantique. Enquête de satisfaction usagers et familles Le journal de l Adapei de Loire-Atlantique N 3 5 / d é c e m b r e 2 0 1 1 Enquête de satisfaction usagers et familles 2 É D I T O Les raisons de l enquête L exigence parentale a toujours été un moteur

Plus en détail

Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées

Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées Date de la demande : ae ae azze Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées Accueil de jour Foyer de vie Foyer d accueil médicalisé Maison d accueil spécialisée Unité pour

Plus en détail

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion.

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. I - LE CADRE REGLEMENTAIRE Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. Ce projet - Administration, Gestion,

Plus en détail

Avis d appel à candidatures : reprise de la gestion de l EHPAD du Parc de SCHIRMECK à compter du 1 er janvier 2016

Avis d appel à candidatures : reprise de la gestion de l EHPAD du Parc de SCHIRMECK à compter du 1 er janvier 2016 Avis d appel à candidatures : reprise de la gestion de l EHPAD du Parc de SCHIRMECK à compter du 1 er janvier 2016 Autorités compétentes pour l appel à candidatures Agence Régionale de Santé d Alsace Cité

Plus en détail

Conseil général des Deux-Sèvres

Conseil général des Deux-Sèvres Agence Régionale de Santé Conseil général des Deux-Sèvres IDENTIFICATION DE LITS EHPAD POUR PERSONNES HANDICAPEES VIEILLISSANTES REFERENTIEL 1 24/10/2013 I - Présentation du référentiel et cadrage du projet

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR MAISON D ACCUEIL SPECIALISEE

CONTRAT DE SEJOUR MAISON D ACCUEIL SPECIALISEE 30 La solidarité en action Résidence les Aigues Marines MAISON D ACCUEIL SPECIALISEE 977,Boulevard du Docteur Jean Bastide 30240 - LE GRAU DU ROI Téléphone : 04 66 53 97 67 Télécopie : 04 66 53 97 69 E

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT STRATÉGIQUE, SPÉCIALITÉ MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES ORGANISATIONS DE SANTÉ

MASTER MANAGEMENT STRATÉGIQUE, SPÉCIALITÉ MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES ORGANISATIONS DE SANTÉ MASTER MANAGEMENT STRATÉGIQUE, SPÉCIALITÉ MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES ORGANISATIONS DE SANTÉ RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE -

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - Le schéma d organisation sociale et médico-sociale est un outil de planification essentiel

Plus en détail

! " # $ % & '! % & & # # # # % & (

!  # $ % & '! % & & # # # # % & ( ! " # $ % & '! % & & # # # # % & ( ' # $ " # # ) * ( + %, ' " # # # $ " '. / # #! 0 " $ ' # " # # " 1 $ " 1 " 1 # " / " 2 3 # $ " 2 3 1 4 # Information des instances Communication auprès du personnel

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL CRUQPEC 2014

RAPPORT ANNUEL CRUQPEC 2014 RAPPORT ANNUEL CRUQPEC 2014 Etablissement : Centre Hospitalier Le Quesnoy Adresse : 90 rue, du 8 mai 1945 59530 LE QUESNOY Nom de l auteur du rapport de la CRUQPEC : Françoise MOURA Qualité de l auteur

Plus en détail

Visite de chantier de la Plateforme logistique de l AP-HM DOSSIER DE PRESSE 6 JUILLET 2012

Visite de chantier de la Plateforme logistique de l AP-HM DOSSIER DE PRESSE 6 JUILLET 2012 Visite de chantier de la Plateforme logistique de l AP-HM DOSSIER DE PRESSE 6 JUILLET 2012 Visite du chantier de la Plateforme logistique Vendredi 6 juillet à 9h00 Chemin du Ruisseau Mirabeau 13016 Marseille

Plus en détail

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne Ce questionnaire est aussi disponible en ligne sur le site : www.handirhoneservices.org Ou par flash code : Vous pouvez être aidé au remplissage par téléphone au : 06 52 16 34 84 Enquête sur les attentes

Plus en détail

Contrat de séjour. Conditions d admission

Contrat de séjour. Conditions d admission Décret n 2004-1274 du 26 novembre 2004, Journal Officiel du 27 novembre 2004. Le présent contrat de séjour est conclu entre d une part, l établissement : Foyer Clairefontaine 11 impasse des Jardins 69009

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse

Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse La Charte à été élaborée par la commission d accueil et de prise en compte des personnes en situation de handicap du CHU de Toulouse, en collaboration avec

Plus en détail

A NESM 53 BOULEVARD O RNANO P LEYAD 3 93200 S AINT D ENIS 01 48 13 91 00 WWW. ANESM. SANTE. GOUV. FR

A NESM 53 BOULEVARD O RNANO P LEYAD 3 93200 S AINT D ENIS 01 48 13 91 00 WWW. ANESM. SANTE. GOUV. FR La participation des usagers au fonctionnement des établissements et services sociaux et médico sociaux Recueil des pratiques et témoignages des acteurs A NESM 53 BOULEVARD O RNANO P LEYAD 3 93200 S AINT

Plus en détail

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le mardi 9 avril 2013 LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le programme annuel de prévention 2013 pour l académie d Orléans-Tours a été rédigé en s appuyant sur les orientations

Plus en détail

Enquête régionale sur l hygiène buccodentaire dans les EHPAD de Haute Normandie. Denis T HILLARD Dr Jeanne-Marie G E R MAIN

Enquête régionale sur l hygiène buccodentaire dans les EHPAD de Haute Normandie. Denis T HILLARD Dr Jeanne-Marie G E R MAIN Enquête régionale sur l hygiène buccodentaire dans les EHPAD de Haute Normandie Denis T HILLARD Dr Jeanne-Marie G E R MAIN Problématique hygiène bucco-dentaire et soins de bouche = essentiels au confort

Plus en détail

Exemples d'actions locales : des initiatives exemplaires

Exemples d'actions locales : des initiatives exemplaires Exemples d'actions locales : des initiatives exemplaires L'emploi et le reclassement des personnes en situation de handicap constituent un élément important de la politique de l'emploi dans les établissements

Plus en détail

Date de la demande : I I I I I I I I I I I

Date de la demande : I I I I I I I I I I I Date de la demande : I I I I I I I I I I I Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées Accueil de jour / Foyer de vie / Foyer d accueil médicalisé / Maison d accueil spécialisée

Plus en détail

RESPONSABLE LOGISTIQUE

RESPONSABLE LOGISTIQUE RESPONSABLE LOGISTIQUE Programme de formation et planning Du 16 octobre 2015 au 15 octobre 2017 (dates prévisionnelles) 988 HEURES EN CENTRE Titre certifié de niveau II (BAC + 4) enregistré au RNCP : Arrêté

Plus en détail

Présentation MFAM 2013

Présentation MFAM 2013 Présentation MFAM 2013 1 Présentation générale 2 Qui sommes nous? une entreprise de droit privé un organisme mutualiste à but non lucratif implanté en Maine et Loire et en Mayenne siège à Angers / délégation

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra Direction de l Innovation et des Systèmes d Information Systèmes informatiques Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de

Plus en détail

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics HOPITECH 2010 DEAUVILLE Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics Sommaire Présentation des partenaires - Le CHA - Le CCAS -Le service restauration

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Avis. Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO)

Avis. Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO) Avis Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO) 1- Objet de l appel à projet : APPEL A PROJET CRÉATION DE 35 PLACES DE FO Dans le cadre de la

Plus en détail

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE FACULTÉ DE MÉDECINE FACULTÉ DE CHIRURGIE DENTAIRE Université de Strasbourg STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE JUILLET ou AOUT ou SEPTEMBRE 2012

Plus en détail

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER SOMMAIRE MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE BEST PRACTICES / ATTIRER LES TALENTS / MOBILITÉ INTERNE : au-delà des bonnes intentions / RÉTENTION DES TALENTS

Plus en détail

Visée par le SGMCAS le 25 juillet 2015 Inscrite pour information à l ordre du jour du CNP du 31 juillet 2015 N 51

Visée par le SGMCAS le 25 juillet 2015 Inscrite pour information à l ordre du jour du CNP du 31 juillet 2015 N 51 Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère de la ville, de la jeunesse et des

Plus en détail

LA PERFORMANCE, UNE NOUVELLE CULTURE POUR LES ACTEURS SOCIAUX

LA PERFORMANCE, UNE NOUVELLE CULTURE POUR LES ACTEURS SOCIAUX LA PERFORMANCE, UNE NOUVELLE CULTURE POUR LES ACTEURS SOCIAUX NANCY 19 04 2011 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Qu est ce que l ANAP? L Agence nationale

Plus en détail

Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM "LA PAROLE AU PERSONNEL!"

Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM LA PAROLE AU PERSONNEL! Région Vaud Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM "LA PAROLE AU PERSONNEL" 1. Commentaires généraux L'enquête "La parole au personnel" a été

Plus en détail

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive

Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive Charte d organisation et de fonctionnement du service Médecine Préventive 6, rue de Flacé - 71018 Mâcon Cedex Tél. 03 85 21 19 19 - Fax 03 85 21 19 10 centredegestion@cdg71.fr SOMMAIRE Propos introductif...p.

Plus en détail

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014 RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS Résultats de l enquête menée en 2014 0 Acronymes : ARS IDF : Agence régionale de santé Ile-de-France EHPAD : Etablissements d hébergement

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Charles Perrens

Le Centre Hospitalier Charles Perrens Le Centre Hospitalier Charles Perrens PRESENTATION 2014 Les secteurs de Charles Perrens Population de Charles Perrens : 760 000 habitants en 2011 dont 40 000 étudiants 9 mois sur 12. 9 secteurs de psychiatrie

Plus en détail

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD Retour d expérience suite à la visite de certification V2014 Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD 1 Retour d expérience Présentation _Visite Certification du CH de Nontron_Janvier V2014_Centre Hospitalier

Plus en détail

LA CHARTE DE RECRUTEMENT D AMIENS MÉTROPOLE

LA CHARTE DE RECRUTEMENT D AMIENS MÉTROPOLE LA CHARTE DE RECRUTEMENT D AMIENS MÉTROPOLE La politique de recrutement et les procédures qui en découlent sont porteuses de «sens» pour la collectivité. Elles l engagent auprès des territoires, de ses

Plus en détail

Fonds National d Accompagnement Vers et Dans le Logement 2013. Bilan de la première année

Fonds National d Accompagnement Vers et Dans le Logement 2013. Bilan de la première année Fonds National d Accompagnement Vers et Dans le Logement 03 Bilan de la première année Ce bilan porte sur le dispositif FNAVDL en 03, année de sa mise en place. Il ne concerne que la partie du dispositif

Plus en détail

Accompagnement à la structuration de la fonction d audit interne

Accompagnement à la structuration de la fonction d audit interne Accompagnement à la structuration de la fonction d audit interne Appel d offres 22 décembre 2015 Direction émettrice : Direction générale Interlocuteur pour l appel d offres : Joëlle LE NORMAND, Déléguée

Plus en détail

RESULTATS DE L ETUDE SUR LE CLIMAT SOCIAL

RESULTATS DE L ETUDE SUR LE CLIMAT SOCIAL RESULTATS DE L ETUDE SUR LE CLIMAT SOCIAL AU CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE POISSY-ST-GERMAIN-EN-LAYE Année 2009 Audrey Dulinge SOMMAIRE Introduction 1. Rappel du contexte 2. Rappel des objectifs

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

Pôle Développement Social Territorial

Pôle Développement Social Territorial Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Rhône-Alpes Tél. : 04 78 60 40 40 Fax : 04 78 60 40 61 Lyon, le Pôle Développement Social Territorial CAHIER DES CHARGES Réalisation

Plus en détail

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Cahier des charges pour des rencontres de sensibilisation du personnel de l'opac 38 au développement durable L'office public d'aménagement et de construction

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES Formalisation des engagements réciproques entre l EPS Ville-Evrard et les internes Ressources humaines médicales Delphine LEBIGRE AAH NOVEMBRE 2012 Objectifs L établissement

Plus en détail

HACKATHON OBJETS CONNECTES L USINE DIGITALE RÈGLEMENT

HACKATHON OBJETS CONNECTES L USINE DIGITALE RÈGLEMENT HACKATHON OBJETS CONNECTES L USINE DIGITALE RÈGLEMENT ARTICLE 1 ORGANISATEUR La société Groupe Industrie Services Info (ci-après l Organisateur), SAS au capital de 38 628 352, dont le siège est 10 Place

Plus en détail

EMPLOI, RELATIONS SOCIALES ET TRAVAIL DÉCENT

EMPLOI, RELATIONS SOCIALES ET TRAVAIL DÉCENT EMPLOI, RELATIONS SOCIALES ET TRAVAIL DÉCENT Volet : Emploi La politique sociale est axée principalement sur : L emploi stable et la fidélisation salariés ; Le respect diversités ; La sécurité conditions

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN 42 rue de paris - 78550 - Houdan OCTOBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE Version 1-29/02/2012 ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE A LA DEMARCHE QUALITE NOTE METHODOLOGIQUE Apporter une assistance et une expertise gérontologique EHPAD DE CERILLY BP 17 03 350 CERILLY Accompagnement

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

IPC Perso 2. Enquête de satisfaction du personnel de l'institut Paoli-Calmettes

IPC Perso 2. Enquête de satisfaction du personnel de l'institut Paoli-Calmettes Novembre 2004 IPC Perso 2 Enquête de satisfaction du personnel de l'institut Paoli-Calmettes Lina BENNANI Xavier DELOUX Rodolphe MOLLET Q.1. Sexe: 80% 75,71% (212) 70% 60% 24,29% (68) Homme Femme Q.1.

Plus en détail

Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence

Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements Joseph HAJJAR Valence Décret du 6 mai 1988 Circulaire du 13 octobre 1988 Mise en place du CLIN dans les PH et PSPH Définition de l'infection

Plus en détail

Établissement public départemental de santé Centre de ressources et de soins pour 460 000 haut-rhinois

Établissement public départemental de santé Centre de ressources et de soins pour 460 000 haut-rhinois Établissement public départemental de santé Centre de ressources et de soins pour 460 000 haut-rhinois MAJ octobre 2014 Bref historique 1909 : Ouverture de l Asile départemental 1914-1918 : Occupé par

Plus en détail

Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP. Monographie «Autres ESMS»

Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP. Monographie «Autres ESMS» Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP Monographie «Autres ESMS» Etablissements et services expérimentaux, Etablissement d accueil temporaire pour adultes,

Plus en détail

budgétaire médico-sociale 2014

budgétaire médico-sociale 2014 Journée d information sur la campagne Journée d information sur la campagne budgétaire médico-sociale 2014 Ordre du jour Le bilan de la campagne budgétaire médico-sociale 2013 Les orientations stratégiques

Plus en détail

C.H.S.C.T. PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU JEUDI 11 JUIN 2009. Mmes H. LOISEL A. VARIN, Représentants du Personnel

C.H.S.C.T. PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU JEUDI 11 JUIN 2009. Mmes H. LOISEL A. VARIN, Représentants du Personnel C.H.S.C.T. PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU JEUDI 11 JUIN 2009 Présents : Mr BARBÉ, Président Mmes H. LOISEL A. VARIN, Représentants du Personnel Assistaient à la séance : Mmes C. CHEDAILLE MTH VOBMANN-PITOL,

Plus en détail

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr Brigitte NELKEN Françoise SAINTWRIL. principe de subsidiarité au bénéfice des pôles d activité

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr Brigitte NELKEN Françoise SAINTWRIL. principe de subsidiarité au bénéfice des pôles d activité LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Freddy SERVEAUX Dr Brigitte NELKEN Françoise SAINTWRIL La contractualisation interne et le principe de subsidiarité au bénéfice des pôles d activité Mardi 16 novembre 2010

Plus en détail

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Description Cette carte à requête présente l ensemble de l offre en structures d accueil pour les personnes âgées en 2010. L Île-de-France

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise REVE PROJET Objectifs Moyens Actions Freins Indicateurs Résultats Attentes des parties prenantes Bilan global Diagnostic stratégique

Plus en détail