Trithérapie de l hépatite C C. Loussaief 30 Janvier 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Trithérapie de l hépatite C C. Loussaief 30 Janvier 2013"

Transcription

1 Trithérapie de l hépatite C C. Loussaief 30 Janvier 2013

2 Objectif Décrire la place de la trithérapie dans la prise en charge de l HVC

3 Un virus qui se traite et se guérit

4 La variabilité génétique de ce virus est considérable

5

6 VHC aigue VHC chronique

7 Cas clinique Monsieur R, âgé de 40 ans ayant des antécédents de splénectomie suite à un AVP (transfusion) est adressé suite à la découverte d une sérologie VHC Positive. A L examen : apyrétique, poids 70 kg/taille = 1M,80 ARN VHC = UI/mL, Génotype 1b, Une cytolyse = 3N, PBF = A1F2 Bilan immunologique et glucidolipidique : Nle FOGD et échographie abdominale : normales Bilan thyroïdien, ECG, NFS : RAS Sérologie VIH, VHB : négatives

8 Quel serait votre CAT?

9

10 Quel est le principe du traitement? Objectif : obtenir très rapidement une négativation de la PCR du virus C. Plus vite cette négativation sera obtenu, plus les chances de guérir. Guérison : persistance de cette négativation de la PCR 6 mois après la fin du traitement. amélioration des lésions histologiques du foie + réduction du risque d'évolution de la maladie vers la cirrhose, IHC et le CHC.

11 Le malade était mis sous association P/R. Evolution : ARN VHC à S4 : UI/mL ARN VHC à S12 : indétectable

12 Quel est le profil du malade en fonction de sa réponse?

13

14

15 Ce malade était traité pendant 48 semaines (Problème d observance avec la ribavirine) Quels sont les facteurs prédictifs d une RVS chez ce malade?

16 Facteurs prédictifs de la bithérapie Facteurs pré-thérapeutiques Facteurs per-thérapeutiques

17 Etude IDEAL : analyse multivariée CV < UI/ml Non Africain F0F1F2 Stéatose = 0 P<0.005 Glycémie < 5,6 mmol ALAT > N N= ,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4,5 5 OR ajustés (CI 95%) McHutchison et al. New Engl J Med 2009

18 Polymorphisme génétique de l IL28B P = 1.06 x P = 2.06 x 10-3 P = 4.39 x 10-3 P = 1.37 x Européens Africains Hispanique Ensemble Génotype Effectif T/T T/C C/C 102 : 433 : 336 T/T T/C C/C 70 : 91 : 30 T/T T/C C/C 14 : 35 : 26 T/T T/C C/C 186 : 559 : 392 Ge et al. Nature 2009

19 Poids du polymorphisme IL28B Odds-ratio p Génotye CC 7,88 0,00005 Génotype 2/3 7,20 0,0003 CV < UI/ml 3,58 0,007 Age (ans) 0,92 0,04 Cohorte de 1021 malades McCarthy et al, Gastroenterology 2010

20 Un nouveau facteur prédictif : l IP-10 Combinaison de l IP-10 et de l IL28B dans la prédiction de la réponse 89% 79% 100% 64% 50% 48% 24% 0% 20% <600 pg/ml > 600 pg/ml TT CT CC Conclusion : la combinaison du dosage de l IP-10 et du génotype de l IL28B améliore la prédiction de la réponse, surtout dans les génotypes IL28B «mauvais répondeurs» Darling JM et al, Hepatology 2011

21 Facteurs per-thérapeutiques : réponse à S4 Réponse virologique soutenue [%] Patients avec RVR Patients sans RVR Peg-IFN α-2b 1.5 ug Peg-IFN α-2a Indétectable Diminution > 4 log Diminution [3 4[ log Diminution [2 3[ log Diminution [1 2[ log Diminution <1 log McHutchison et al, New Engl J Med 2009

22 ARNVHC à S48: indétectable ARNVHC après 24 semaines : UI/mL Quel est votre avis?

23 C est une rechute Ce malade était revu après 12 mois, votre CAT serait : A. Une Trithérapie B. Une bithérapie C. Une surveillance D. IL28B E. Exploration non invasive du foie

24 Trithérapie : Pourquoi? Avec une bithérapie classique (Ribavirine + Interferon Pegylé les génotypes 2, 3 et 5 : 80 % de chance d obtenir une réponse virologique prolongée avec un traitement de 24 semaines. les génotypes 1, 4 et 6 : % de 48 semaines.

25 Trithérapie : Pourquoi? les anti-protéases : Nouvelles molécules antivirales ciblant spécifiquement le virus. Les bithérapies Pégylées "classique" Trithérapies associant une antiprotéase.

26

27

28 Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Des journées scientifiques pour accompagner l arrivée des nouvelles molécules qui vont modifier l approche de la prise en charge thérapeutique : le passage de la bithérapie à la trithérapie.

29 Trithérapie : molécules Les antiprotéases Le télaprévir (Incivo ) Laboratoire Janssen le bocéprévir (Victrelis ) Laboratoire Schering Plough

30 Patient naïf Génotype 1 oui génotype CC de l IL28B et fibrose < F3 Facteurs de bonne réponse non Bithérapie pégylée génotypes non CC de l IL28B ou fibrose F3-F4 RVR Non RVR trithérapie Bithérapie

31 En échec de traitement par bithérapie la trithérapie Peg-IFN, ribavirine et bocéprévir ou télaprévir : traitement de référence (3 situations). Malades rechuteurs à la bithérapie Malades répondeurs partiels Malades répondeurs nuls

32 Chez les malades rechuteurs à la la trithérapie bithérapie doit être rapidement débutée chez les malades ayant une fibrose sévère (F3-F4) et est indiquée chez ceux ayant une fibrose modérée (F2). doit être discutée au cas par cas chez les patients ayant des lésions minimes (F0-F1).

33 Chez les malades répondeurs partiels la trithérapie à la bithérapie doit être rapidement débutée chez les malades ayant une fibrose sévère (F3-F4) doit être discutée au cas par cas chez ceux ayant une fibrose minime à modérée ( F2).

34 Chez les malades répondeurs nuls à la bithérapie En cas de fibrose sévère, une RVS ne peut être espérée que chez environ 15% des malades F4 et 40% des malades F3 Ce traitement est indiqué en l absence d alternative (essais cliniques). Pour les malades F0-F2, les chances de succès sont de l ordre de 30% et le rapport bénéficerisque doit être évalué au cas par cas.

35 Quels sont les facteurs prédictifs d une bonne réponse à la trithérapie?

36 Facteurs prédictifs de la Trithérapie

37

38 ADVANCE : Facteurs prédictifs de réponse RVS n/n (%) PR48 (n=361) T12PR (n=363) Génotype VHC 1a 85/208 (41) 152/213 (71) 1b 73/151 (48) 118/149 (79) ARN VHC < UI/ml 57/82 (70) 64/82 (78) UI/ml 101/279 (36) 207/281 (74) Sexe Hommes 94/211 (45) 159/214 (74) Femmes 64/150 (43) 112/149 (75) Age (ans) 45 74/143 (52) 118/142 (83) >45 et 65 82/216 (38) 150/214 (70) >65 2/2 (100) 3/7 (43) BMI (kg/m 2 ) 25 57/130 (44) 129/155 (83) >25 et 30 65/144 (45) 87/129 (67) >30 36/87 (41) 55/77 (71) Marcellin P, et al. J Hepatol 2011;54(Suppl.):S183

39 Facteurs prédictifs : analyse multivariée Genotype: 1b/Other vs 1a Age 40 vs >40 P <0.001 P = Odds Ratio (95% CI) IL28B Genotype: CC vs. Non-CC BOC/RGT vs PR48 BOC/PR48 vs PR48 P < P < P < Baseline HCV-RNA: 400,000 vs. >400,000 Only 7-9% of patients had VL 400,000 P < Only covariates remaining significant at α=0.05 after adjustment for the other variables were retained in the model as shown in the figure. Factors entered but not retained in the model were, region, race, gender, weight, BMI, steatosis, platelets, ALT, statin use, and fibrosis

40 SPRINT-2 : RVS en fonction du génotype de IL28B* 100 CC CT TT RVS (%) PR48 BOC RGT BOC44/ PR48 PR48 BOC RGT BOC44/ PR48 PR48 BOC RGT BOC44/ PR48 n/n= 50/64 63/77 44/55 33/116 67/103 82/115 10/37 23/42 26/44 Réalisé chez 653/1048 (62%) des malades inclus dans SPRINT-2 Poordad F, et al. J Hepatol 2011;54(Suppl.):S6

41 Impact de la fibrose sévère 100 % RVS Patients naïfs (SPRINT-2) Rechute Patients (%) PR48 BOC TGR BOC/PR n = F0/1/2 F3/4 F0/1/2 F3/4 EASL 2011 Bruno S., Italie, abstract N 7 actualisé

42 ADVANCE : RVS en fonction du stade de fibrose 100 T12PR T8PR PR RVS (%) % 73% 47% 62% 53% 33% n/n = 226/ / /288 45/73 45/85 24/73 F0-F2 F3-F4 Jacobson IM, et al. Hepatology 2010;52(Suppl.):427A

43 ILLUMINATE : RVS en fonction de l ervr et de la durée du traitement Durée de traitement en fonction de l ervr RVS 4,5% (IC 95% = 2,1% à +11,1%) <20 sem 18% n=100 ervr 22% n=118 ervr+* 60%* n=322 RVS (%) Éligibles pour 24 sem et randomisés 24 vs 48 semaines* semaines <20 semaines (arrêts prématurés) *Malades avec ervr (ARN VHC indétectable à S4 et S12) = 65% (352/540), mais 30/352 ont stoppé traitement avant S20 et n ont pas été randomisés 0 ervr+ T12PR24 149/162 ervr+ T12PR48 140/160 ervr T12PR48 76/118 <20 sem 23/100 d après Sherman KE, et al. Hepatology 2010;52(Suppl.):401A

44

45 Recapitulatif : Facteurs prédictifs de la trithérapie Le bénéfice de la trithérapie/ bithérapie chez les malades IL28B CC parait modeste (Télaprévir) ou absent (Bocéprévir) Les facteurs prédictifs sont les mêmes que pour la bithérapie, mais leur poids est plus faible Même en cas de facteurs de mauvaise réponse, les pourcentage de RVP sont de 50 à 60% (les malades ne doivent pas être éliminés du traitement) Facteurs prédictifs chez les non répondeurs?

46 Facteurs prédictifs et non répondeurs Chez les non répondeurs le profil de réponse antérieur est le principal facteur prédictif (rechute > NR partiel > Null) Même en cas de mauvais facteurs (réponse nulle) les chances de succès ne sont pas nulles (30%) : le rapport bénéfice / risque est à évaluer au cas par cas En cas de réponse nulle associée à une cirrhose, les chances de succès sont très limitées (15%) : nécessité de sélection des malades (Lead-in phase)

47 Les facteurs per-thérapeutiques La ervr (réponse virologique rapide étendue) est associée à une forte probabilité de réponse (80-90%) et autorise un traitement court de 24 semaines chez les naïfs. En cas de fibrose extensive ou de cirrhose un traitement long de 48 semaines pourrait limiter le risque de rechute Chez les malades en échec F3F4 traités par bocéprévir, un traitement de 48 semaines même en cas de ervr parait apporter un bénéfice

48 Quant faut- il parler d un échec d une trithérapie?

49 Les facteurs d arrêt (stopping rule) Non testés car correspondent aux facteurs d arrêt des études : Sprint-2 : ARN détectable à S24 Advance : ARN > 1000 UI/ml à S4 RESPOND-2 : ARN détectable à S12 Realize : ARN > 100 UI/ml à S4 Possibilité réponse si au dessus des seuils? Non évalué

50

51 la trithérapie est contre-indiquée en cas de cirrhose décompensée. Chez les patients symptomatiques avec cryoglobulinémie, il a été montré que l éradication du VHC diminuait la sévérité des symptômes. Chez les malades transplantés d'organe, dialysés ou co-infectés par le VIH, la trithérapie ne peut pas être envisagée en dehors des centres expérimentés et si possible dans le cadre d essais thérapeutiques

52 Quels sont les schémas de la trithérapie (télaprévir et bocéprévir)?

53 Schéma du traitement Pour le télaprévir (Incivo ), Durée recommandée : 12 semaines de trithérapie suivies de 32 semaines de bithérapie. Chez les malades naïfs + rechuteurs et en l absence de cirrhose, la durée de traitement peut être raccourcie à 24 semaines (12 semaines de trithérapie suivies de 12 semaines de bithérapie) si une réponse virologique rapide «étendue».

54

55 Schéma du traitement Pour le bocéprévir (Victrelis ), Schéma de référence : 4 semaines de bithérapie, suivies de 32 semaines de trithérapie, suivies de 12 semaines de bithérapie (48 Sem). Chez les malades naïfs, la durée du traitement peutêtre raccourcie à 28 semaines en cas de réponse virologique rapide «étendue». En revanche, en cas de cirrhose ou d antécédent de réponse virologique nulle à la bithérapie la durée du traitement doit être de 48 semaines (4 semaines de bithérapie et 44 semaines de trithérapie.

56

57 posologie bocéprévir : 800 mg toutes les 7-9 heures, ce qui correspond à 12 gélules de 200 mg/jour à prendre avec de la nourriture. télaprévir : 750 mg toutes les 8 heures, ce qui correspond à 6 comprimés de 375 mg/jour à prendre avec de la nourriture.

58 En cas de fibrose non sévère (F0-F1), l indication du traitement est envisagée au cas par cas, en prenant en compte les facteurs connus de progression de la maladie hépatique (âge, sexe, syndrome métabolique, activité nécrotico-inflammatoire notamment) ainsi que les symptômes et la motivation du patient. Les malades non traités doivent être surveillés au moins annuellement selon les recommandations de la HAS. (HAS) : utilisation des outils d évaluation non invasive de la fibrose (Fibrotest, Fibroscan, FibroMètre, hépascore,) dans le suivi annuel de ces malades

59 Les effets secondaires de ces 2 molécules sont : A. Anémie B. Dysgueusie C. Manifestations cutanées D. Prurit anal E. Toutes les réponses sont justes

60

61 Perspectives Beaucoup d'antiprotéases font actuellement l objet d essais cliniques totalement nouveaux réalisant des trithérapies voire des Quadrithérapies sans interféron ou sans ribavirine plus d efficacité avec moins d'effet indésirable et dureront moins longtemps.

62

Traitement de l hépatite C en 2010

Traitement de l hépatite C en 2010 CHU Constantine Service de gastro-entérologie Dr Hmmada Séminaire atelier janvier 2010 Traitement de l hépatite C en 2010 Dr O.AISSOUS Dr L.Belghazi Dr F.Boutraa 1 Pathologie d actualité statistiques alarmantes:

Plus en détail

1 - Malades naïfs de traitement 1.1 Qui traiter? 1.2 Certains malades naïfs peuvent-ils être traités par bithérapie Peg-IFN +ribavirine?

1 - Malades naïfs de traitement 1.1 Qui traiter? 1.2 Certains malades naïfs peuvent-ils être traités par bithérapie Peg-IFN +ribavirine? - 1 - Prise de position de l'association Française pour l'etude du Foie (AFEF) sur les trithérapies (Peg-IFN + ribavirine + inhibiteur de protéase) dans la prise en charge des malades atteints d'hépatite

Plus en détail

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier Traitement de l Hépatite Chronique C Qui traiter? Comment traiter? Comment prédire la réponse? Décision de traiter : Fibrose SYMPTOMES GENOTYPE MOTIVATION FIBROSE

Plus en détail

Objectifs pédagogiques

Objectifs pédagogiques Conflits d intérêts Roche : Speaker symposium, board BMS : Speaker symposium, board, soutien recherche MSD : speaker symposium, board Gilead : speaker symposium, board Bayer : speaker symposium Janssen

Plus en détail

Traitements anti-viraux au cours de l hépatite C autorisés en H. Fontaine, Hépatologie Médicale (Pr S. Pol), Hôpital Cochin

Traitements anti-viraux au cours de l hépatite C autorisés en H. Fontaine, Hépatologie Médicale (Pr S. Pol), Hôpital Cochin Traitements anti-viraux au cours de l hépatite C autorisés en 2013 H. Fontaine, Hépatologie Médicale (Pr S. Pol), Hôpital Cochin Qui est concerné par l hépatite C? 367 000 (0,84 %) sérologie + dont 65

Plus en détail

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements?

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Molécules disponibles en France Sofosbuvir Ribavirine PEG interféron Daclatasvir Lédipasvir Siméprévir Indications Sovaldi

Plus en détail

Peg-interféron alfa-2b «ViraferonPeg» dans le traitement de l hépatite chronique C

Peg-interféron alfa-2b «ViraferonPeg» dans le traitement de l hépatite chronique C Peg-interféron alfa-2b «ViraferonPeg» dans le traitement de l hépatite chronique C INTRODUCTION - Peg-Interféron + Ribavirine Traitement de référence VHC - Réponse virologique soutenue «Guérison» 50% -

Plus en détail

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Les nouveaux traitements de l hépatite C Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Perpignan, le 27 Juin 2014 Qui traiter? Pourquoi traiter? La valeur du Fibroscan prédit la survie chez les malades

Plus en détail

HEPATITE C : vers un traitement oral? Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil

HEPATITE C : vers un traitement oral? Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil HEPATITE C : vers un traitement oral? Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Paris, le 23 Mars 2014 CONFLITS D INTÉRÊT Orateur ou consultant : Abbvie BMS Gllead Janssen MSD Roche Objectifs pédagogiques

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

Traitement de l hépatite C selon le génotype en 2014

Traitement de l hépatite C selon le génotype en 2014 Traitement de l hépatite C selon le génotype en 2014 Docteur Vincent Leroy Clinique d Hépato- gastroentérologie, Pôle DIGI- DUNE, CHU et INSERM/UJF U823, IAPC, IAB, Grenoble Des progrès spectaculaires

Plus en détail

comment re-traiter les rechuteurs et les non-répondeurs? 9PARIS HEPATITIS CONFERENCE Pr Najet Bel Hadj CHU Mongi Slim - La Marsa- Tunis

comment re-traiter les rechuteurs et les non-répondeurs? 9PARIS HEPATITIS CONFERENCE Pr Najet Bel Hadj CHU Mongi Slim - La Marsa- Tunis comment re-traiter les rechuteurs et les non-répondeurs? th 9PARIS HEPATITIS CONFERENCE Pr Najet Bel Hadj CHU Mongi Slim - La Marsa- Tunis Patient âgé de 56 ans Transfusé à l âge de 24 ans Diabète de type

Plus en détail

HEPATITE C : OPTIONS THERAPEUTIQUES 2013 Pr. Christian TREPO HOPITAL DE LA CROIX ROUSSE-LYON-FRANCE INSERM U1052-LYON-FRANCE

HEPATITE C : OPTIONS THERAPEUTIQUES 2013 Pr. Christian TREPO HOPITAL DE LA CROIX ROUSSE-LYON-FRANCE INSERM U1052-LYON-FRANCE HEPATITE C : OPTIONS THERAPEUTIQUES 2013 Pr. Christian TREPO HOPITAL DE LA CROIX ROUSSE-LYON-FRANCE INSERM U1052-LYON-FRANCE Hépatite C : histoire naturelle Guérison 20% Primoinfection 80% VHC Cirrhose

Plus en détail

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014 AFEFoie @AFEFoie Association reconnue d utilité publique Traitement des hépatites virales C Avis d experts 4 décembre 2014 M. Bourlière (Marseille) JP. Bronowicki (Nancy) Ch. Hézode (Créteil) D. Larrey

Plus en détail

Guérison du VHC : pas tous égaux devant la maladie

Guérison du VHC : pas tous égaux devant la maladie 26 >> Plus clair REMAIDES #84 Le monde n est pas juste Vous le saviez déjà?! Pourquoi certaines personnes répondent bien aux nouveaux traitements anti-vhc - télaprévir (Incivo) et bocéprévir (Victrelis)

Plus en détail

Cas clinique. A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul.

Cas clinique. A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul. Cas clinique A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul Mr C, 22 ans Asthénie ATDS : frère porteur inactif du VHB Poids =70 kg, taille = 1,76 m, examen

Plus en détail

Hépatite chronique C à transaminases normales

Hépatite chronique C à transaminases normales Hépatite chronique C à transaminases normales Philippe Sogni Service d Hépato-gastroentérologie, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Cochin Port-Royal (Université Paris 5) Au cours du suivi d une hépatite

Plus en détail

Avis 10 juillet 2013

Avis 10 juillet 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 juillet 2013 COPEGUS 200 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 34009 362 003 9 5) B/42 (CIP : 34009 361 590 8 2) B/112 (CIP : 34009 362 004 5 6) B/168 (CIP : 34009 361

Plus en détail

Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui?

Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui? Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui? Dr H. Fontaine, Unité d Hépatologie (Pr S. Pol), GH Broca-Cochin Objectif = éradication virale puis Définition de la guérison = ARN

Plus en détail

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS AU QUÉBEC POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS AU QUÉBEC POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 MÉDICAMENTS REMBOURSÉS AU QUÉBEC POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 Ce tableau est présenté à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du professionnel de la santé. Les

Plus en détail

VHC : rechuteurs & non-répondeurs Philippe Sogni Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, Hôpital Cochin - Paris

VHC : rechuteurs & non-répondeurs Philippe Sogni Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, Hôpital Cochin - Paris VHC : rechuteurs & non-répondeurs Philippe Sogni Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, Hôpital Cochin - Paris Sogni 1 Définitions des échecs thérapeutiques Réponse Nulle (NR) Lente (NR) Echappement

Plus en détail

Trithérapie (Boceprevir et Telaprevir)

Trithérapie (Boceprevir et Telaprevir) Trithérapie (Boceprevir et Telaprevir) GEMHEP Mardi 29 novembre 2011 Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie & INSERM U773, CRB3 Hôpital Beaujon, Clichy tarik.asselah@bjn.aphp.fr Trithérapie (Boceprevir

Plus en détail

ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ. Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015

ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ. Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015 ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015 2014 Janvier Juin Septembre Décembre Sofosbuvir Simeprevir

Plus en détail

Hépatite virale C les nouveautés en 2011

Hépatite virale C les nouveautés en 2011 Hépatite virale C les nouveautés en 2011 F. Lunel Fabiani CHU ANGERS Congrès des biologistes des hôpitaux généraux, Angers Septembre 2011 Hépatite virale C les nouveautés en 2011 Virologie Diagnostic :

Plus en détail

Hépatite C Un traitement pour tous?

Hépatite C Un traitement pour tous? Hépatite C Un traitement pour tous? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Histoire naturelle de l hépatite C F0 F1 F2 F3 F4 CTP B CTP C HCC (Adapted from Asselah T,

Plus en détail

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C La PCR en temps réel est fondée sur la détection et la quantification des produits d amplification au cours de la réaction de PCR, dans le tube fermé, plutôt qu à la fin de la réaction comme c est le cas

Plus en détail

Traitement de l hépatite chronique C

Traitement de l hépatite chronique C Annexe 4 Présentation de M C HEZODE sur la trithérapie dans l hépatite C et la cohorte CUPIC lors de la journée nationale de lutte contre les hépatites du 22 mai 212 La trithérapie dans l hépatite C Perspectives

Plus en détail

Les futurs traitements de l hépatite C

Les futurs traitements de l hépatite C Les futurs traitements de l hépatite C Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil, France Paris, 15 Décembre 2012 SPRINT-2 (bocéprevir) : RVS et durée de traitement Treatment dura>on in RGT arm SVR

Plus en détail

Evaluation non invasive de la fibrose. dans les hépatites virales. Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble

Evaluation non invasive de la fibrose. dans les hépatites virales. Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Evaluation non invasive de la fibrose dans les hépatites virales Vincent LEROY Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Hépatite C : la fibrose a une valeur pronostique

Plus en détail

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Stéphane Chevaliez Centre National de Référence Des Hépatites B, C et delta Laboratoire de Virologie & INSERM U955 Hôpital

Plus en détail

Polymorphisme IL28 et Infection VHC

Polymorphisme IL28 et Infection VHC Polymorphisme IL28 et Infection VHC Isabelle Pellegrin Laboratoire d immunologie Pr MOREAU Bordeaux COREVIH Bordeaux, 10 Octobre 2011 Polymorphisme IL28 et Infection VHC Physiopathologie VHC aigüe VHC

Plus en détail

Vaincre le VHC : du rêve à la réalité.

Vaincre le VHC : du rêve à la réalité. Depuis la découverte du virus du VHC en 1989, les progrès médicaux dans le traitement de l hépatite C ont connu différentes étapes. L année 2013 signe l ère d une révolution thérapeutique avec l arrivée

Plus en détail

Trithérapie : mode d emploi

Trithérapie : mode d emploi Post U (2012) 201-208 Trithérapie : mode d emploi Objectifs pédagogiques Connaître les résultats, les indications et les effets secondaires des inhibiteurs de protéases Connaître et intégrer le polymorphisme

Plus en détail

Hépatite chronique C. Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes APHP, Hôpital Cochin, Hépatologie INSERM U.567

Hépatite chronique C. Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes APHP, Hôpital Cochin, Hépatologie INSERM U.567 Hépatite chronique C Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes APHP, Hôpital Cochin, Hépatologie INSERM U.567 Prévalence des Ac. anti-vhc en France Prévalence : 0,84 % 500.000 porteurs Diminution

Plus en détail

Traitement de l infection par le VHC chez les patients avec lymphome malin, résultats de l étude ANRS HC13-Lympho-C

Traitement de l infection par le VHC chez les patients avec lymphome malin, résultats de l étude ANRS HC13-Lympho-C Traitement de l infection par le VHC chez les patients avec lymphome malin, résultats de l étude ANRS HC13-Lympho-C L Alric, D Bonnet, N Lapidus, Michot JM, J Jeannel, D Canioni, P Cacoub, F, H Fontaine,

Plus en détail

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU TRAITEMENT DE L HÉPATITE C AU SEIN D UNE COHORTE DE PATIENTS CO-INFECTÉS VIH-VHC. N. Bertiaux-Vandaële, H. Montialoux, F. Borsa-Lebas, O. Goria, E. Lerebours, G. Riachi.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE

PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE Valérie Canva, CHRU Lille XXIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 13/1/215 Liens d intérêts Orateur, participation boards & symposiums, invitations congrès

Plus en détail

Les nouvelles molécules du VHC

Les nouvelles molécules du VHC Les nouvelles molécules du VHC Marc Bourlière XVIII journée Régionale Svc Hépato-gastroentérologie de Pathologie infectieuse Hôpital Saint Joseph, Marseille Lille 04 octobre 2011 Conflits d intérêt Membre

Plus en détail

Le Comité Scientifique a traité les questions suivantes : «Association reconnue d utilité publique» - 1 -

Le Comité Scientifique a traité les questions suivantes : «Association reconnue d utilité publique» - 1 - - 1 - Prise de position de l'association Française pour l'etude du Foie (AFEF) sur les trithérapies (Peg-IFN + ribavirine + inhibiteur de protéase) dans la prise en charge des malades atteints d'hépatite

Plus en détail

Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité

Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité D. Breilh* 1, S. Djabarouti 1, P. Trimoulet 3, C. Duprat 2, J.M. Ragnaud 2, M. Dupon 2, M.C. Saux

Plus en détail

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Dominique Larrey Service d Hépatogastroenterologie et transplantation Hôpital Saint Eloi CHU Montpellier

Plus en détail

Traitements de l hépatite C en transplantation rénale

Traitements de l hépatite C en transplantation rénale Traitements de l hépatite C en transplantation rénale Noëlle COGNARD CUEN 03/2015 Virus VHC Petit virus à ARN enveloppé Famille Flaviviridae, genre Hepacivirus 7 génotypes, sous-types Grande hétérogénéité

Plus en détail

Cas clinique non répondeur génotype 3

Cas clinique non répondeur génotype 3 Cas clinique non répondeur génotype 3 Vincent LEROY Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Homme de 52 ans Diabète de type II HTA Coronaropathie (stent inerte + aspirine)

Plus en détail

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC 2015 Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Observation Chirurgien : 36 ans, poids 100 kg, Taille 180 cm, BMI 30,9. - jamais transfusé,

Plus en détail

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Rim Abdelmalek Le 30/1/2013 Introduction Hépatite C généralement asymptomatique Passage fréquent à la chronicité Traitement efficace, codifié Effets indésirables

Plus en détail

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections VIH/VHC D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH 1 Cohortes concernées CO 3 Aquitaine CO 13 HEPAVIH EP 25 PRETHEVIC CO 12 CIRVIR

Plus en détail

Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment?

Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment? Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment? Valérie Canva Hépatologie, CHRU Lille XXII ème Journée d actualisation sur l infection VIH/Sida et les IST 21/05/2105 Lettre d instruction

Plus en détail

Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C?

Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C? Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C? T.Fontanges FMC francophones 2005 quelles sont les particularités du sujet âgé porteur du VHC? existe-t-il un rationnel pour traiter? Définition

Plus en détail

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment?

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Liens d intérêt Echosens Supersonic Imagine Pourquoi faut-il évaluer la fibrose?

Plus en détail

Prise en charge des effets secondaires des trithérapies. Jean-Pierre BRONOWICKI Nancy

Prise en charge des effets secondaires des trithérapies. Jean-Pierre BRONOWICKI Nancy Prise en charge des effets secondaires des trithérapies Jean-Pierre BRONOWICKI Nancy Principaux effets secondaires Telaprevir Anémie RASH cutané Prurit Nausée Diarrhée Manifestations anales Boceprevir

Plus en détail

Traitement de l hépatite chronique C: du présent au futur

Traitement de l hépatite chronique C: du présent au futur Traitement de l hépatite chronique C: du présent au futur JP ZARSKI Clinique universitaire d Hépatogastroentérologie Pole Digidune CRI INSERM U-823 CHU de Grenoble VHB, VHC et VIH : les grandes tendances

Plus en détail

Hépatites C: Quel traitement pour quel patient en 2015? François Bailly, Service d hépatologie, Groupement hospitalier Nord, Lyon.

Hépatites C: Quel traitement pour quel patient en 2015? François Bailly, Service d hépatologie, Groupement hospitalier Nord, Lyon. Hépatites C: Quel traitement pour quel patient en 2015? François Bailly, Service d hépatologie, Groupement hospitalier Nord, Lyon. «previr» «asvir» «buvir» NS3-4A PI 1 st gen NS3-4A PI 2 nd gen NS5A-I

Plus en détail

Virus C & Cancers Philippe Sogni. Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris

Virus C & Cancers Philippe Sogni. Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris Virus C & Cancers Philippe Sogni Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Liens d intérêt Boards, workshops ou

Plus en détail

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 Ce tableau est présenté à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du professionnel de la santé. Les informations

Plus en détail

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I Présentation clinique Présenté par Rdte KOOLI.I Patiente A.A âgée de 38 ans Médecin ATCDS : RAS FRH : *Soins Dentaires (+) *Relations Sexuelles Extraconjugales (-) *Tatouage (-) *Scarification (-) Consulte

Plus en détail

Pratiques de soins de l'hépatite virale C et addictions Olivier LEJEUNE, Médecin addictologue - Hépatologue à l hôpital de Vienne (38)

Pratiques de soins de l'hépatite virale C et addictions Olivier LEJEUNE, Médecin addictologue - Hépatologue à l hôpital de Vienne (38) Pratiques de soins de l'hépatite virale C et addictions Olivier LEJEUNE, Médecin addictologue - Hépatologue à l hôpital de Vienne (38) Il existe une hépatite chronique C active avec PCR positive chez près

Plus en détail

Lawrence Serfaty Service d Hépatologie, UMR S 893 Hôpital Saint-Antoine, UPMC, Paris

Lawrence Serfaty Service d Hépatologie, UMR S 893 Hôpital Saint-Antoine, UPMC, Paris Intérêt de la «Lead-In phase»? Lawrence Serfaty Service d Hépatologie, UMR S 893 Hôpital Saint-Antoine, UPMC, Paris Conflits d intérêts Schering-Plough/MSD Roche BMS Gilead Novartis Pfizer Axcan-Pharma

Plus en détail

ANRS HC30 QUADRIH ANRS HC31 SOFTRIH

ANRS HC30 QUADRIH ANRS HC31 SOFTRIH ANRS HC30 QUADRIH ANRS HC31 SOFTRIH Professeur Eric Rosenthal Service de Médecine Interne, CHU de Nice Liens d intérêt Membre de board, d un conseil scientifique, ou intervenant dans un symposium d un

Plus en détail

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte)

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) * AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B Terrault NA et al. Hepatology 2016 Claude EUGENE 1 Hépatite B : l histoire

Plus en détail

Prise en charge de l Hépatite B à la lumière des nouveaux outils diagnostiques

Prise en charge de l Hépatite B à la lumière des nouveaux outils diagnostiques Prise en charge de l Hépatite B à la lumière des nouveaux outils diagnostiques 13 décembre 2010 ALGER Société Algérienne d Hépato-Gastroentérologie Tarik Asselah, Service d Hépatologie & INSERM U773, CRB3

Plus en détail

Aucun conflit d intérêt

Aucun conflit d intérêt CO-38: EFFICACITÉ ET TOLÉRANCE DES INHIBITEURS DE PROTÉASE APRÈS TRANSPLANTATION HÉPATIQUE POUR RÉCIDIVE VIRALE C: PREMIÈRE EXPÉRIENCE MULTICENTRIQUE FRANÇAISE A. Coilly 1, B. Roche 1, J. Dumortier 5,

Plus en détail

Exploration non invasive de la. fibrose hépatique

Exploration non invasive de la. fibrose hépatique Exploration non invasive de la fibrose hépatique Vincent LEROY Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Progression vers la cirrhose Hazard Ratio 1.00 0.83 0.67 0.50

Plus en détail

Traitement de l hépatite chronique C et de la NAFLD Journées du Trocadéro 1 octobre Types de traitement disponibles

Traitement de l hépatite chronique C et de la NAFLD Journées du Trocadéro 1 octobre Types de traitement disponibles Traitement de l hépatite chronique C et de la NAFLD Journées du Trocadéro 1 octobre 2016 H. Fontaine, Hépatologie (Pr S. Pol), Hôpital Cochin Types de traitement disponibles Type de molécules Actuellement

Plus en détail

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus?

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Pr Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Prévalence de l hépatite B Impact clinique de l hépatite

Plus en détail

Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui?

Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui? FMC.JFHOD 2010 Fédération Digestive CHU Purpan Toulouse I2MR Rangueil U858 Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui? Pas de conflit d intérêt Pas de conflit d intérêt Pourquoi évaluer la

Plus en détail

L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni. SFLS Octobre 2014

L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni. SFLS Octobre 2014 L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni SFLS Octobre 2014 1 Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes, Sorbonne

Plus en détail

patients atteints d hépatite C

patients atteints d hépatite C Comment prendre en charge les patients atteints d hépatite C th PARIS HEPATITIS CONFERENCE Dr Najet Bel Hadj Service Hépato Gastroentérologie CHU Mongi Slim La Marsa Tunis Mme R.B. âgée de 35 ans Hépatite

Plus en détail

L UTILISATION DES INHIBITEURS DE PROTEASE DU VHC DE PREMIERE GENERATION CHEZ LES PATIENTS CO-INFECTES PAR LE VIH ET LE VHC, DE GENOTYPE 1

L UTILISATION DES INHIBITEURS DE PROTEASE DU VHC DE PREMIERE GENERATION CHEZ LES PATIENTS CO-INFECTES PAR LE VIH ET LE VHC, DE GENOTYPE 1 1 1 Prise de position de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF), l Association Française pour l Etude du Foie (AFEF), la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS), et la

Plus en détail

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux 14 ème forum SOS Hépatites, Lyon Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux Dr. Sylvie LARRAT Laboratoire de Virologie CHU Grenoble Hépatite C chronique 180 millions de porteurs

Plus en détail

Le traitement de l hépatite C chez les patients co-infectés par le VHC et le VIH. Dominique Salmon Hôpital Cochin, Paris

Le traitement de l hépatite C chez les patients co-infectés par le VHC et le VIH. Dominique Salmon Hôpital Cochin, Paris Le traitement de l hépatite C chez les patients co-infectés par le VHC et le VIH Dominique Salmon Hôpital Cochin, Paris Congrès de la Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse, Tunis, Avril 2014 Sommaire

Plus en détail

Porteurs chroniques du VHB Résultats comparatifs préliminaires PBH/FibroScan/FibroTest Expérience du service Dr N. GUESSAB

Porteurs chroniques du VHB Résultats comparatifs préliminaires PBH/FibroScan/FibroTest Expérience du service Dr N. GUESSAB Les XXVI émes journées nationales d hépatolo-gastroentérolologie et d endoscopie digestive(sahgeed) 12/13/14 décembre 2014 Porteurs chroniques du VHB Résultats comparatifs préliminaires PBH/FibroScan/FibroTest

Plus en détail

Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien?

Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien? Education thérapeutique Quels changements pour les patients au quotidien? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Rapport Dhumeaux Dépistage Diagnostic Traitement Prévention

Plus en détail

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B 1967: découverte de l antigène Australia (Blumberg et al., 1967), prix Nobel en 1976 1970: VHB en Microscopie

Plus en détail

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde 150 millions de sujets porteurs chroniques Prévalence entre 0,1 et 5 % selon les pays 5 millions en Europe de l Ouestl En Europe, le VHC est responsable

Plus en détail

L UTILISATION DES INHIBITEURS DE PROTEASE DU VHC DE PREMIERE GENERATION CHEZ LES PATIENTS CO-INFECTES PAR LE VIH ET LE VHC, DE GENOTYPE 1

L UTILISATION DES INHIBITEURS DE PROTEASE DU VHC DE PREMIERE GENERATION CHEZ LES PATIENTS CO-INFECTES PAR LE VIH ET LE VHC, DE GENOTYPE 1 1 Prise de position de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF), l Association Française pour l Etude du Foie (AFEF), la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS), et la

Plus en détail

BEST OF INFECTIOLOGIE

BEST OF INFECTIOLOGIE Session «Best of Infectiologie (2)» Vendredi 12 juin 2009 BEST OF INFECTIOLOGIE Les hépatites h virales en 2008-2009 Dr Karine Lacombe SMIT Saint-Antoine, AP-HP UPMC, site Saint-Antoine, Paris Inserm UMR-S707

Plus en détail

Quelle prise en charge de l hépatite C au Sud?

Quelle prise en charge de l hépatite C au Sud? Quelle prise en charge de l hépatite C au Sud? JOURNEE SCIENTIFIQUE DE SOLTHIS Jeudi 28 juin 2012 Arnaud Fontanet Institut Pasteur - Cnam Prévalence du VHC par pays très hétérogène Environ 120-170 millions

Plus en détail

Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective

Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective 1 2 3 < F4 F4 Cirrhose Child B Echecs AVD Naïf Echec PEG-Riba +/- T-B Naïf Echec PEG-Riba +/- T-B Naïf & prétraités Sof-sime 12s (G1b)(A) Sof-sim

Plus en détail

Hépatites Virales Chroniques B et C en Algérie

Hépatites Virales Chroniques B et C en Algérie 6 ème Congrès Maghrébo-Français de Médecine Interne 19 ème Congrès de la Société Algérienne de Médecine Interne Oran 10, 11 et 12 Mai 2013 Hépatites Virales Chroniques B et C en Algérie Notre expérience

Plus en détail

Traitement préemptif de la réactivation virale B

Traitement préemptif de la réactivation virale B Traitement préemptif de la réactivation virale B Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, INSERM. 567 Hôpital Cochin - Paris La problèmatique o Homme de 65 ans, né au Laos

Plus en détail

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Best of Hépatologie 2010 Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Evaluation de la fibrose Analyse des échecs de l élastométrie impulsionnelle Castera L et al. Hepatology 2010;51 (3): 828-35

Plus en détail

HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON

HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON XXIII èmes journée d actualisation sur l infection VIH/Sida et les IST Valérie Canva, Centre Expert Hépatites CHRU Lille & Réseau Hépatites Nord - Pas de Calais Les enjeux

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Tests non invasifs dans le diagnostic et le suivi de la fibrose au cours de l hépatite chronique B

Tests non invasifs dans le diagnostic et le suivi de la fibrose au cours de l hépatite chronique B Tests non invasifs dans le diagnostic et le suivi de la fibrose au cours de l hépatite chronique B Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes APHP, Hôpital Cochin, Hépatologie INSERM U.567 Les

Plus en détail

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Cas à épisodes de Mr S Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Monsieur S. Patient HSH âgé de 55 ans, coinfécté VIH/VHC(Génotype 3a) sur toxicomanie «ancienne» Sur la plan VIH : depuis

Plus en détail

XXVI èmes Journées Nationales d Hépato-Gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive

XXVI èmes Journées Nationales d Hépato-Gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive XXVI èmes Journées Nationales d Hépato-Gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive EFFETS SECONDAIRES DUS A LA BITHERAPIE PEGYLEE AU COURS DU TRAITEMENT DE L HEPATITE VIRALE C CHEZ LES HEMODIALYSES DR

Plus en détail

L hépatite C aiguë chez les patients VIH

L hépatite C aiguë chez les patients VIH L hépatite C aiguë chez les patients VIH Faiza Ajana & Valérie Canva XXIèmes JRPI 14/10/2014 Mr X né Le 12/03/1961 Travaille et vit avec en couple avec un partenaire VIH négatif Addiction : aucune Suivi

Plus en détail

Trithérapies dans l hépatite C : un progrès à condition de rester vigilant

Trithérapies dans l hépatite C : un progrès à condition de rester vigilant Éditorial Trithérapies dans l hépatite C : un progrès à condition de rester vigilant Triple therapy in chronic hepatitis C: a medical advance requiring caution Christophe Hezode H^opital Henri Mondor,

Plus en détail

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Pr Matthieu Allez Service Hépato-Gastroentérologie Dr Manuelle Viguier Service Dermatologie Hôpital Saint-Louis Questions/Réponses Hépatites

Plus en détail

XIII CONGRES NATIONAL DE DIABETOLOGIE Alger Mai Samir ROUABHIA, Faculté de Médecine de Batna

XIII CONGRES NATIONAL DE DIABETOLOGIE Alger Mai Samir ROUABHIA, Faculté de Médecine de Batna XIII CONGRES NATIONAL DE DIABETOLOGIE Alger 27 28 29 Mai 2011 Prévalence du diabète de type 2 chez les patients atteints d hépatite virale chronique C dans la région de Batna Samir ROUABHIA, Faculté de

Plus en détail

L alimentation en cas de cirrhose du foie

L alimentation en cas de cirrhose du foie L alimentation en cas de cirrhose du foie Des ATU pour le daclatasvir et le siméprévir pour traiter l hépatite C sans interféron Le printemps 2014 voit se confirmer les espoirs concernant les possibilités

Plus en détail

Virus de l'hépatite C

Virus de l'hépatite C Virus de l'hépatite C SPRINT Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2017 1.0 Table des matières I - Bases pour comprendre 3 1. Classification

Plus en détail

Surveillance hépatique chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH)

Surveillance hépatique chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) Surveillance hépatique chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) Le foie assure de multiples fonctions indispensables à notre organisme. Sa fonction principale est de permettre le passage des éléments

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C Actualisation novembre 2007 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre UI/mL et ALAT normales?.

Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre UI/mL et ALAT normales?. Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre 2000-20000UI/mL et ALAT normales?. Y. Chikhi 1, S. Berkane 1, N. Debzi 2, S. Cheraitia 1, N. Afredj 2, N. Guessab 2, M. Merniz

Plus en détail