Cas cliniques Cancer du sein

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cas cliniques Cancer du sein"

Transcription

1 Cas cliniques Cancer du sein

2 Cas clinique 1 : tumeur HER2+ Mme F., 65 ans. Diagnos(c : carcinome canalaire infiltrant de grade II, RO+, RP -, Ki 67=25%, HER2+, du sein gauche. Lésion tumorale qui évolue depuis plusieurs années. La pamente a accepté une prise en charge thérapeumque en raison d'hémorragies répétées au niveau tumoral. Le bilan d'extension réalisé en avril 2012 : masse tumorale fixée de plus de 8 cm de grand axe, associée a une manifeste extension ganglionnaire axillaire droite et médiasmnale + un épanchement pleural gauche. Pas d'extension pulmonaire ou hépamque. ScinMgraphie osseuse: pas d'extension osseuse. Traitement = associamon d'une hormonothérapie (létrozole FEMARA 1cp/jour) et une thérapie anm- HER2 (trastuzumab HERCEPTIN). Ce traitement a été effectué de mai à octobre Arguments cliniques + ascension du marqueur tumoral CA 15.3 à l'hormonothérapie a été modifiée avec arrêt du FEMARA et prescripmon du TAMOXIFENE. Radiothérapie à visée hémostamque a été aussi réalisée en avril 2012

3 Cas clinique 1 : tumeur HER2+ Importante extension locale à chimiothérapie associée à l'herceptin (taux de réponse aaendu plus élevé). Ceae chimiothérapie pourrait être un TAXANE entraînant une alopécie ou de la NAVELBINE sans alopécie. Discrète diminumon des marqueurs tumoraux avec un CA 15.3 passant de 54 en novembre à 44 actuellement. Parallèlement l'ace passe de 9,6 à 4,5. Il existe une manifeste réponse parmelle clinique avec régression de l'aaeinte tumorale pariétale gauche. Mai 2013 : reprise évolumve à arrêt NAVELBINE, remplacer par TAXOTERE à la posologie de 75 mg/m² une fois toutes les trois semaines. L'HERCEPTIN est poursuivi, administré à la posologie de 6 mg/kg toutes les trois semaines (le même jour que le TAXOTERE). En raison de la supériorité d'une double thérapie anm HER2 dans toutes les études récentes, on recommande d'administrer concomitamment à ceae associamon TAXOTERE- HERCEPTIN le LapaMnib TYVERB à la posologie de 3 cp/jour. Pour éviter une neutropénie trop profonde, un facteur de croissance (NEUPOGEN ou NEULASTA selon la tolérance) est à envisager dans les intercures.

4 Cas clinique 2 Madame MarMne K née en 1966 (40 ans au moment du diagnosmc) : Carcinome canalaire infiltrant de grade I, RE+, RP-, Her2 -, KI 67 = 5 %, du quadrant supéro- interne du sein droit traité par mastectomie et curage axillaire à Lésion tumorale infiltrante de 19 mm, O N+/12. Le traitement adjuvant avait comporté une chimiothérapie (4 x EC), une radiothérapie puis une hormonothérapie par TAMOXIFENE. Ceae hormonothérapie avait été suivie de manière irrégulière : reconstrucmon mammaire droite Février 2009 : mise en évidence de localisamons secondaires osseuses au niveau du bassin, confirmée par biopsie (localisamon secondaire d'un adénocarcinome RE +, RP +, Her 2- ). à hormonothérapie (FEMARA + DECAPEPTYL), chimiothérapie (TAXOL + AVASTIN) et un Biphosphonate injectable (ZOMETA). AppariMon d une neuropathie périphérique à arrêt de la chimiothérapie et mainment de l hormonothérapie. Relais biphosphonate injectable à per os Janvier 2010 : remplacement de DECAPEPTYL par ENANTONE pour essayer d'améliorer la tolérance de l'injecmon.

5 Cas clinique 2 Mars 2010 : Douleurs scapulaires et érupmons cutanées mulmformes principalement au niveau du thorax + asthénie à en rapport avec l'hormonothérapie? + larmoiement perpétuel (sténose lacrymale? parfois décrites après chimiothérapie par TAXANE). PET- Scan à d'anomalie de fixamon. Bilan biologique à dosage des marqueurs tumoraux ACE et CA 15.3, dans les limites normales. Rémission complète! à Remplacement FEMARA par de l'aromasine (pour améliorer la tolérance) Pet- scan en 2011 : nouvelles lésions traitées par cryo- ablamon 2012 : poursuite évolumve avec apparimon de localisamons secondaires hépamques. Biopsie RH- HER2-. Echappement à l hormonothérapie au niveau hépamque. à Traitement par radiofréquence à MainMent de l hormonothérapie pour le moment (à cause lésions osseuses RH+) Juillet 2012 : apparimon de nouvelles lésions hépamques.

6 Cas clinique 2 Juillet 2012 : apparimon de nouvelles lésions hépamques. à Arrêt hormonothérapie et biphosphonates à Chimiothérapie associant XELODA (2 x 1300 mg / jour, 5 jours sur 7) et AVASTIN toutes les 3 semaines en IV (la pamente ne veux pas de chimio alopéciante!). Pose d une chambre implantable à Cryothérapie au niveau d'une lésion inférieure de l'aile iliaque droite et au niveau de l'armculamon sacro- iliaque droite, à visée antalgique + traitement par radiofréquence de localisamons secondaires hépamques. Novembre 2012 : la chimiothérapie orale par XELODA est responsable d'une toxicité cutanée palmo- plantaire modérée sous la forme d'un érythème douloureux. Les marqueurs tumoraux ACE et CA 15.3 sont toujours dans les limites normales. Mai 2013 : découverte d une hypothyroïdie Septembre 2013 : diminumon Xeloda 2 x 1000 mg/ jour 4 jours sur 7, puis cryothérapie et radiofréquence Juillet 2014 : échappement, la pamente ne veux toujours pas de chimio alopéciante. à CAELYX, anthracycline liposomale, à administer une fois par mois, un bilan cardiologique est prévu avant l'inimamon de ceae chimiothérapie

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

Cancer du sein guidelines PSOM. Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments suivants :

Cancer du sein guidelines PSOM. Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments suivants : Andrea Gombos (andrea.gombos@bordet.be) 1. Cancer du sein non métastatique Cancer du sein guidelines PSOM Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments

Plus en détail

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein Infiltrant multifocal Dernières Dr Perrine CAPMAS Infiltrant multifocal Toutes les décisions sont prises lors de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) réunissant: Chirurgien Radiothérapeute

Plus en détail

1. Le cancer du sein en Belgique

1. Le cancer du sein en Belgique Joëlle Baader Pharmacien BoppAss 11 et 20 octobre 2016 Plan de l exposé 1. Le cancer du sein en Belgique 2. Facteurs de risque 3. Dépistage/Diagnostic 4. Biologie tumorale 5. Métastases 6. Pronostic 7.

Plus en détail

Cas clinique interactif. XVIIème Journées de sénologie interactive Sophie Frank

Cas clinique interactif. XVIIème Journées de sénologie interactive Sophie Frank Cas clinique interactif XVIIème Journées de sénologie interactive 18.09.2014 Sophie Frank Mme L.!! Agée de 59 ans!! Vient consulter en février 2014 pour un nodule du QII du sein gauche apparu suite à un

Plus en détail

Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016

Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016 Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016 Plan 1) Introduction 2) Biologie du cancer du sein 3)

Plus en détail

«LES AUTRES TUMEURS VISIBLES» D. GEDOUIN 12 mars 2015

«LES AUTRES TUMEURS VISIBLES» D. GEDOUIN 12 mars 2015 «LES AUTRES TUMEURS VISIBLES» D. GEDOUIN 12 mars 2015 LES TUMEURS CUTANEES VISIBLES A côté des CANCERS CUTANES PRIMITIFS - Mélanomes - EOA basocellulaire - EOA spinocellulaire Il existe d autres d tumeurs

Plus en détail

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»?

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? D. GEDOUIN Rennes, le 12 juin2015 CAS CLINIQUE Madame L Paulette, née le 23/04/1929 (86 ans), ancienne

Plus en détail

GYNAZUR avril Pierre AZUAR

GYNAZUR avril Pierre AZUAR GYNAZUR 17-18 avril 2014 Pierre AZUAR OBSERVATION N 1 Mme BAR.. M.. 52 ans Nullipare Réglée Tabac : 1 paquet Aucun antécédent médical ou chirurgical En mai 2010 : Mammographie : Sein droit, quadrant inféro

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. 19 mars 2010 D. GEDOUIN CENTRE EUGENE MARQUIS RENNES

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. 19 mars 2010 D. GEDOUIN CENTRE EUGENE MARQUIS RENNES CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE 19 mars 2010 D. GEDOUIN CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE Quelques chiffres Ses particularités Les traitements du cancer du sein : Rappel Les problèmes chez la femme âgée

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie

CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie CANCER DU SEIN Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie CANCER DU SEIN Incidence: 50 000 nouveaux cas Décès: plus de 11 000 par an 1 femme sur 8 Problème de santé publique Implications sociales

Plus en détail

Cas cliniques dans la vraie vie 09 juin Jean Rémi Garbay chirurgien (séno plastie) Sofia Rivera onco RT Suzette Delaloge Onco med

Cas cliniques dans la vraie vie 09 juin Jean Rémi Garbay chirurgien (séno plastie) Sofia Rivera onco RT Suzette Delaloge Onco med Cas cliniques dans la vraie vie 09 juin 2016 Jean Rémi Garbay chirurgien (séno plastie) Sofia Rivera onco RT Suzette Delaloge Onco med Cas 2016 Cas 1 actu? Consultation de surveillance du 9/06/2016 Mme

Plus en détail

Cas clinique interactif

Cas clinique interactif Cas clinique interactif XVIII ème Journées de sénologie interactive Sylvie BONFILS Centre des Maladies du Sein Hôpital St Louis Madame A!. 30 ans!! Consulte pour renouvellement de contraception progestative

Plus en détail

Protocole CHEOPS. Eudract n

Protocole CHEOPS. Eudract n Protocole CHEOPS Eudract n 2015-000401-39 ESSAI MULTICENTRIQUE DE PHASE II RANDOMISÉ ÉVALUANT L INTÉRET DE L AJOUT D UN INHIBITEUR NON STÉROIDIEN DE L AROMATASE A LA NAVELBINE MÉTRONOMIQUE PER OS CHEZ

Plus en détail

CAS CLINIQUES DU CARCINO SENOLOGIE. AVRIL 2015 Monica Arnedos onco med Suzette Delaloge onco med

CAS CLINIQUES DU CARCINO SENOLOGIE. AVRIL 2015 Monica Arnedos onco med Suzette Delaloge onco med CAS CLINIQUES DU CARCINO SENOLOGIE AVRIL 2015 Monica Arnedos onco med Suzette Delaloge onco med ? Mme M 65 ans présente des microcalcifications ACR5 sur 5 cm, la macrobiopsie retrouve un carcinome intracanalaire

Plus en détail

Florence Coussy GERM 10/2012

Florence Coussy GERM 10/2012 La chimiothérapie néo- adjuvante dans le cancer du sein lobulaire : réponse clinique, histologique et survie série rétrospec;ve de l hôpital Saint Louis Florence Coussy GERM 0/202 Plan I) La chimiothérapie

Plus en détail

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Saint-Gallen (Nice-Saint-Paul) NCCN Caroline Cuvier, Centre des maladies du sein Saint-Louis Nice-Saint-Paul; 14 ème cours en janvier 2015 Saint-Gallen;

Plus en détail

Cas clinique femme âgée cancer du sein. Dr BACIUCHKA-PALMARO Marjorie Dr CRETEL-DURAND Elodie CHU NORD AP-HM

Cas clinique femme âgée cancer du sein. Dr BACIUCHKA-PALMARO Marjorie Dr CRETEL-DURAND Elodie CHU NORD AP-HM Cas clinique femme âgée cancer du sein Dr BACIUCHKA-PALMARO Marjorie Dr CRETEL-DURAND Elodie CHU NORD AP-HM 12/2014 Cs rhumato pour douleur de hanche Découverte d une tumeur du sein droit Palpation d un

Plus en détail

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Plan Epidémiologie Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

TUMEURS DU SEIN RECOMMANDATIONS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES

TUMEURS DU SEIN RECOMMANDATIONS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES TUMEURS DU SEIN RECOMMANDATIONS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES ONCOCENTRE BLOIS 10 JUIN 2005 GROUPE DE TRAVAIL D ANGUIS F ARBION O ARSENE S AVIGDOR I BARILLOT S BARON JL BAULIEU C BERGER G BODY F BOIVIN

Plus en détail

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer Chimiothérapie I. Généralités Cancer = ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l organisme et multiplient indéfiniment, envahissant les tissus voisins et distants et les détruisant Trois caractéristiques

Plus en détail

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Epidémiologie Plan Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

Cancer du sein. Cours IFSI

Cancer du sein. Cours IFSI Cancer du sein Cours IFSI Plan Epidémiologie Génétique Différents types histologiques de cancers du sein Moyen de diagnostic Clinique Imagerie Traitement Chirurgie Chimiothérapie Radiothérapie Hormonothérapie

Plus en détail

Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants

Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Les grandes lignes Dr Loïc Boulanger, Dr Lucie Bresson, Pr Denis Vinatier Plan -Facteur pronostic # facteur prédictif de réponse aux traitements adjuvants

Plus en détail

CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE. EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE

CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE. EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE CANCER DU SEIN PENDANT LA GROSSESSE Définition & problématique Cancer diagnostiqué pendant la grossesse ou dans l année

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 TAXOTERE 20 mg, solution à diluer et solvant pour perfusion B/1 flacon de Taxotere et 1 flacon de solvant (CIP : 559 517-9) TAXOTERE 80 mg, solution à

Plus en détail

Cancer du sein métastatique triple négatif

Cancer du sein métastatique triple négatif Cancer du sein métastatique triple négatif Cancer du sein métastatique triplenégatif Mme I., 32 ans, mariée, 1 enfant de 6 mois Nationalité italienne ATCD personnels: aucun ATCD familiaux: aucun Facteur

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

Item n 159 : Cancer du sein

Item n 159 : Cancer du sein Epidemiologie Item n 159 : Cancer du sein Cancer le plus fréquent de la femme : 10% des femmes en seront atteinte Cʼest un cancer hormono-dépendants Histologie la plus fréquente : adénocarcinome canalaire

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 19 février 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 19 février 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 19 février 2003 XELODA 150 mg, comprimés pelliculés Boîte de 60 XELODA 500 mg, comprimé pelliculés Boîte de 120 Laboratoires ROCHE

Plus en détail

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale J. Jacob, L. Belin, J-Y. Pierga, A. Gobillion, R. Dendale, P. Beuzeboc, F. Campana,

Plus en détail

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Jean-Louis ALBERINI Service de Médecine Nucléaire Université Versailles St-Quentin Diagnostic de métastase d emblée ou durant l évolution Médiane

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE LA CHIMIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN. Dr Nathalie MENEVEAU Médecin Oncologue CHRU Besançon

GRANDS PRINCIPES DE LA CHIMIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN. Dr Nathalie MENEVEAU Médecin Oncologue CHRU Besançon 1 GRANDS PRINCIPES DE LA CHIMIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN Dr Nathalie MENEVEAU Médecin Oncologue CHRU Besançon 2 Qu'est ce que la chimiothérapie? Traitement médicamenteux dont l'objectif est de détruire

Plus en détail

Cas clinique de sénologie

Cas clinique de sénologie Bordeaux, Mercredi 7 novembre 2012 Enseignement de cancérologie Cas clinique de sénologie Marc DEBLED Institut Bergonié - Bordeaux Patiente âgée de 50 ans Tumeur IE du sein gauche de 15 mm Tumorectomie

Plus en détail

CAS CLINIQUES DU CARCINO SENOLOGIE AVRIL 2016

CAS CLINIQUES DU CARCINO SENOLOGIE AVRIL 2016 CAS CLINIQUES DU CARCINO SENOLOGIE AVRIL 2016 ? Mme M 65 ans présente des microcalcifications ACR5 sur 5 cm, la macrobiopsie retrouve un carcinome intracanalaire de haut grade. Que proposez vous? 1. Chimiothérapie

Plus en détail

Actualités cancer du sein Suzette DELALOGE

Actualités cancer du sein Suzette DELALOGE Actualités cancer du sein 2014 Suzette DELALOGE 1 Plan Grandes questions Actualités épidémiologiques Biologie des cancers du sein aujourd hui Traitements locaux Traitements médicaux adjuvants Prise en

Plus en détail

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante 3 e édition des RCP de la SFSPM Nancy, 13 juin 2013 Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante Dr Mathilde Deblock (ICL, Nancy) Dr Marc Spielmann (IGR, Villejuif) Madame

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Données épidémiologiques Les cancers sans site primitif connu représentent environ 5% des cancers

Plus en détail

Le cancer du sein: un traitement de plus en plus personnalisé. Brigitte Poirier Chirurgienne oncologue Centre des maladies du sein 1 er octobre 2010

Le cancer du sein: un traitement de plus en plus personnalisé. Brigitte Poirier Chirurgienne oncologue Centre des maladies du sein 1 er octobre 2010 Le cancer du sein: un traitement de plus en plus personnalisé Brigitte Poirier Chirurgienne oncologue Centre des maladies du sein 1 er octobre 2010 Objectif Rappeler l'évolution du traitement du cancer

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Version Avril Coordonnateurs : William Jacot, Séverine Guiu

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Version Avril Coordonnateurs : William Jacot, Séverine Guiu Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Version Avril 2015 Coordonnateurs : William Jacot, Séverine Guiu Rationnel L indication d un traitement adjuvant est directement

Plus en détail

Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses

Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses Gilles Piana Unité de radiologie interventionnelle Institut Paoli-Calmettes, Marseille Lésions osseuses secondaires Fréquentes

Plus en détail

Tolérance des thérapies ciblées orales

Tolérance des thérapies ciblées orales Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Tolérance des thérapies ciblées orales Cas cliniques Isabelle VAN PRAAGH-DOREAU Oncauvergnales le 20 septembre

Plus en détail

Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme. Suzette DELALOGE Avril 2015

Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme. Suzette DELALOGE Avril 2015 Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme Suzette DELALOGE Avril 2015 1 Référentiel «régional» 2 Partie 1 Les standards 3 Les grands arbres décisionnels simples 4 Diagnostic de Cancer

Plus en détail

Cas clinique n 1 Module 10 Dr DE BARI avec grille de correction

Cas clinique n 1 Module 10 Dr DE BARI avec grille de correction Cas clinique n 1 Module 10 Dr DE BARI avec grille de correction Questions abordées : Thématique principale : -Module 10 Item 157 : Tumeurs du poumon, primitives et secondaires. Thématique secondaire :

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Historique Années 1970: CMF, CMFVP Années 1980: Anthracyclines En association: AC,

Plus en détail

8eme classification ptnm des cancers du sein & Expérience Endopredict de l Institut Curie

8eme classification ptnm des cancers du sein & Expérience Endopredict de l Institut Curie 8eme classification ptnm des cancers du sein & Expérience Endopredict de l Institut Curie Anne Vincent-Salomon Institut Curie, UMR 934 INSERM Pôle de Médecine Diagnostique et Théranostique SFSPM Novembre

Plus en détail

Toxicité Erlotinib et Radiothérapie A partir d un cas clinique

Toxicité Erlotinib et Radiothérapie A partir d un cas clinique Toxicité Erlotinib et Radiothérapie A partir d un cas clinique TAO CTC novembre 2015 Elika loir, interne oncologie médicale Hôpital Cochin, paris Mme M., 64 ans Antécédent Syndrome de SHARP depuis 20 ans,

Plus en détail

Les effets secondaires potentiels les plus fréquents des traitements de chimiothérapie et thérapeutiques ciblées* dans le cancer du sein

Les effets secondaires potentiels les plus fréquents des traitements de chimiothérapie et thérapeutiques ciblées* dans le cancer du sein Les effets secondaires potentiels les plus fréquents des traitements de chimiothérapie et thérapeutiques ciblées* dans le cancer du sein Ce tableau n est en aucun cas exhaustif et n a aucune valeur de

Plus en détail

Thésaurus du cancer de l ovaire

Thésaurus du cancer de l ovaire Thésaurus du cancer de l ovaire - 1 - Cancers de l ovaire Bilan - Anamnèse personnelle et familiale - +/- Echographie vaginale et/ou pelvienne - IRM abdomino-pelvienne de préférence, TDM à défaut - Si

Plus en détail

Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique

Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique Suzette Delaloge Gustave Roussy Suzette.delaloge@gustaveroussy.fr Partie 1 Les standards 2 Les grands arbres décisionnels

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 9 janvier 2002

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 9 janvier 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 9 janvier 2002 TAXOTERE 20mg, solution à diluer et solvant pour perfusion Boîte de 1 flacon de poudre et de 1 flacon solvant TAXOTERE 80mg, solution

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Introduction La présence de métastases osseuses est la cause la plus fréquente

Plus en détail

La place de la TEP dans le cancer du sein. Matthieu Breton (Interne) Service de Médecine Nucléaire Dr Wartski / Dr Alberini

La place de la TEP dans le cancer du sein. Matthieu Breton (Interne) Service de Médecine Nucléaire Dr Wartski / Dr Alberini La place de la TEP dans le cancer du sein Matthieu Breton (Interne) Service de Médecine Nucléaire Dr Wartski / Dr Alberini Généralités La tomographie par émission de positon Désintégration bêta + du traceur

Plus en détail

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Ce référentiel a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels regroupant le Réseau Onco-normand (RON) et

Plus en détail

4 Le cancer du sein chez l homme Approche épidémiologique, diagnostique et thérapeutique : étude multicentrique rétrospective à propos de 95 cas

4 Le cancer du sein chez l homme Approche épidémiologique, diagnostique et thérapeutique : étude multicentrique rétrospective à propos de 95 cas Posters 363 4 Le cancer du sein chez l homme Approche épidémiologique, diagnostique et thérapeutique : étude multicentrique rétrospective à propos de 95 cas A.-S. Oger* 1, M. Boukerrou 2, L. Campion 1,

Plus en détail

Observation commentée. Dr O. Rigal, Centre Henri Becquerel-Rouen Dr E. Sevin, Centre François Baclesse Dr B.Beauplet, CHU de Caen

Observation commentée. Dr O. Rigal, Centre Henri Becquerel-Rouen Dr E. Sevin, Centre François Baclesse Dr B.Beauplet, CHU de Caen Observation commentée Dr O. Rigal, Centre Henri Becquerel-Rouen Dr E. Sevin, Centre François Baclesse Dr B.Beauplet, CHU de Caen Le 2 janvier, une femme âgée de 78 ans est amenée aux urgences de l hôpital

Plus en détail

3.2 Stade Pathologique I avec des marqueurs tumoraux dans les normes Ganglion unique 2 cm avec des marqueurs tumoraux dans les normes

3.2 Stade Pathologique I avec des marqueurs tumoraux dans les normes Ganglion unique 2 cm avec des marqueurs tumoraux dans les normes CANCER TESTICULAIRE TEMPLATE 1. Classification : TNM, groupe de risque 2. Seminome 2.1 stade I 2.2 stade II 2.2.1 Ganglions retro péritonéaux 2 cm de grand axe (IIA) 2.2.2 Ganglions retro péritonéaux >=

Plus en détail

Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon

Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon Nouvelles modalités de RTE 1/ Tumeurs de bon pronostic Radiothérapie partielle abstention

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome séreux de bas grade de l ovaire

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome séreux de bas grade de l ovaire Suspicion de tumeur séreuse de bas grade de l ovaire Bilan Anamnèse Examen clinique Examens biologiques : CA 125 Scanner TAP +/- cérébral (si maladie métastatique) Exploration chirurgicale de diagnostic

Plus en détail

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique?

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? Joseph Gligorov MD, PhD APHP Tenon, Paris, France INSERM U938 Institut Universitaire de Cancérologie Université

Plus en détail

Cancer du sein et aptitude PNC

Cancer du sein et aptitude PNC Cancer du sein et aptitude PNC HORNEZ A-P, MONIN J, GUIU G, OLIVIEZ J-F, DUBOURDIEU D, MANEN O, BEYLOT V, DEROCHE J, BERTRAN P-E et PERRIER E. Session interactive de la Soframas, le 17 novembre 2016 Cancers

Plus en détail

8 ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique

8 ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique 8 ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique Niort, le 18 juin 2015 Modérateur : Julien DUTILH (Poitiers) 8 Rencontre de Cancérologie Thoracique : NIORT le 18 juin 2015 Adénocarcinome pulmonaire muté

Plus en détail

Cancer du sein métastatiquem en 2008

Cancer du sein métastatiquem en 2008 Cancer du sein métastatiquem en 2008 Docteur André Blais, hématoh mato-oncologueoncologue CSSS de Rimouski-Neigette Journée e scientifique en oncologie - Édition 2008 1 Probabilité pendant la vie que les

Plus en détail

Traitement du cancer du poumon avancé

Traitement du cancer du poumon avancé Traitement du cancer du poumon avancé Joffre C. Allard, M.D., Rimouski Octobre 2008 Plan Classification TNM : qu est-ce qu un stade IV? Cancer du poumon non à petites cellules Chimiothérapie palliative

Plus en détail

Peut-on ne pas faire de bilan d extension?

Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 12/06/2015 Avec le soutien de Pierre Kerbrat De Jean-Sebastien Fresnel 2 histoires en parallèle. Noemie, 38 ans Autopalpation Bilan

Plus en détail

Cas clinique de sénologie

Cas clinique de sénologie Bordeaux, Mardi 24 mars 2015 Prescription et usage rationnel des médicaments Cas clinique de sénologie Pierre Soubeyran, Marc DEBLED Institut Bergonié - Bordeaux Patiente âgée de 50 ans Tumeur du sein

Plus en détail

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM Quelques nouveautés ou nouvelles AMM V. Noirez Réunion groupe qualité 04 mars 2008 NEXAVAR: Sorafénib comprimés 200 mg Traitement du carcinome hépatocellulaire 800 mg/jour Survie globale: 46,3 semaines

Plus en détail

ONCOTHERAPIE GERIATRIQUE

ONCOTHERAPIE GERIATRIQUE ONCOTHERAPIE GERIATRIQUE D. GEDOUIN Nantes, le 29 mai 2015 ONCOTHERAPIE? Traduction de Oncotherapy - Très restrictif et limitée aux nouveaux traitements: THERAPIES CIBLEES, THERAPIES GENIQUES Oncothérapie

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

Cancer de l'ovaire : je comprends la place de la chimiothérapie dans le traitement.

Cancer de l'ovaire : je comprends la place de la chimiothérapie dans le traitement. Cancer de l'ovaire : je comprends la place de la chimiothérapie dans le traitement. Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse La chimiothérapie anticancéreuse

Plus en détail

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires LES CANCERS THORACIQUES I/ Classification Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires Les cancers de plèvre primitifs Les cancers secondaires de la plèvre Les lymphomes médiastinaux

Plus en détail

Diapositive 1 : Page principale. Diapositive 2 : Ecran Accueil. Diapositive 3 : Objectifs pédagogiques. Diapositive 4 : Introduction

Diapositive 1 : Page principale. Diapositive 2 : Ecran Accueil. Diapositive 3 : Objectifs pédagogiques. Diapositive 4 : Introduction Diapositive 1 : Page principale Diapositive 2 : Ecran Accueil Bonjour à toutes et à tous, bienvenue dans cette séquence qui porte sur le cas clinique ayant trait au cancer du sein. Diapositive 3 : Objectifs

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 A) IDENTIFICATION DE L ETUDE CLINIQUE NUMERO DE CODE DU PROTOCOLE PROMOTEUR : UC-0140/1308 VERSION ET DATE: VERSION DU 08 SEPTEMBRE 2014 TITRE DE L ESSAI: Etude de phase

Plus en détail

DEMOGRAPHIE IDENTIFICATION DU CENTRE INVESTIGATEUR

DEMOGRAPHIE IDENTIFICATION DU CENTRE INVESTIGATEUR Initiales du patient : - Inclusion Code : Page 1 DEMOGRAPHIE Sexe : 1 Masculin 2 Féminin Date de naissance : - - 19 IDENTIFICATION DU CENTRE INVESTIGATEUR Etablissement : Investigateur : CRITERES D INCLUSION

Plus en détail

Dr Jean-Pierre Martin Hôpital Privé Jean Mermoz 18/11/2010

Dr Jean-Pierre Martin Hôpital Privé Jean Mermoz 18/11/2010 Dr Jean-Pierre Martin Hôpital Privé Jean Mermoz 18/11/2010 Dr Jean-Pierre Martin Hôpital Privé Jean Mermoz 18/11/2010 évolution de nos pratiques évolution de la charge en soins de plus en plus de patients

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail

Effets secondaires et complications des différents

Effets secondaires et complications des différents Effets secondaires et complications des différents traitements présent sentée e par: Julie Lemieux, M.D., M.Sc. Hémato-oncologueoncologue et professeur associée, Centre Hospitalier Affilié de l Universitl

Plus en détail

CANCÉROLOGIE : GÉNÉRALITÉS AUTOUR DU PARCOURS DE SOINS

CANCÉROLOGIE : GÉNÉRALITÉS AUTOUR DU PARCOURS DE SOINS Dr Lila Simon-Rendu Réseau oncovannes 10/09/2013 CANCÉROLOGIE : GÉNÉRALITÉS AUTOUR DU PARCOURS DE SOINS sommaire Dispositif d annonce Parcours de soins et thérapeutiques Pronostics et incertitudes Focus

Plus en détail

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Dr F Pinguet CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer en France 332 000 nouveaux cancers en 2008 contre 160 000 en 1980 145 000 personnes meurent chaque

Plus en détail

!"#$"%"&'(#)*+,-./- 0)%0,#-./-1,+%-2!3--!"#$%#&'(')"*+,,%-'.,..'+//010'

!#$%&'(#)*+,-./- 0)%0,#-./-1,+%-2!3--!#$%#&'(')*+,,%-'.,..'+//010' !"#$"%"&'(#)*+,-./- 0)%0,#-./-1,+%-2!3--!"#$%#&'(')"*+,,%-'.,..'+//010' 4%&#"./05"%-! Environ 60 % des ptes non ménopausées et 75 % des ptes ménopausées présentent un cancer du sein dont les cellules tumorales,

Plus en détail

Cas cliniques sénologie Journées Jean Cohen 5 novembre 2011

Cas cliniques sénologie Journées Jean Cohen 5 novembre 2011 Cas cliniques sénologie Journées Jean Cohen 5 novembre 2011 Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE, Centre des maladies du sein, Hôpital Saint-Louis, Paris Remerciements au Dr Albiter et de Bazelaire pour iconographies

Plus en détail

Cancer du sein métastatique; prise en charge en 2014

Cancer du sein métastatique; prise en charge en 2014 Cancer du sein métastatique; prise en charge en 2014 André Blais, MD FRCPC, hémato-oncologue CSSS de Rimouski-Neigette Journée scientifique en oncologie Édition 2014 1 Questions pré présentation La survie

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

Tumeur Testiculaire Version / 2005

Tumeur Testiculaire Version / 2005 Tumeur Testiculaire I Diagnostic et bilan αfp, β HCG, HCG, LDH. Scanner thoraco-abdomino-pelvien. Scanner cérébral : pronostic intermédiaire et mauvais pronostic et/ou signe clinique. Scintigraphie osseuse

Plus en détail

Cas clinique D. DEBIEUVRE / S. TOUAZI / JP. GURY. Collège de pathologie Respiratoire d'alsace - Jungholtz Mars 2010

Cas clinique D. DEBIEUVRE / S. TOUAZI / JP. GURY. Collège de pathologie Respiratoire d'alsace - Jungholtz Mars 2010 Cas clinique D. DEBIEUVRE / S. TOUAZI / JP. GURY d'alsace - Jungholtz 1 Mme PB Brigitte, née le 14/06/1964 Secrétaire (fonction publique), PS=0 Atcd : néant. Hyperanxieuse et angoissée Tabac: 0 Vue le

Plus en détail

Cas cliniques M. AUMONT - V. BORDES - E. BOURBOULOUX

Cas cliniques M. AUMONT - V. BORDES - E. BOURBOULOUX Cas cliniques M. AUMONT - V. BORDES - E. BOURBOULOUX Patiente âgée de 78 ans - Antécédents significatifs : Polyarthrite Prothèse de genou gauche Douleurs dorsales : plusieurs infiltrations Suspicion d

Plus en détail

La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications?

La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications? La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications? 6 ème journée des actualités de la douleur 25 février 2016 Gilles Piana Unité de radiologie interventionnelle

Plus en détail

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES 4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES Niort Jeudi 24 avril 2008 QCM 1 La chirurgie des cancers du poumon stade IV peut être curatrice: A- En cas de métastase cérébrale.

Plus en détail

Cancer du sein chez les femmes jeunes: caractéristiques clinico-pathologiques et phénotypes moléculaires

Cancer du sein chez les femmes jeunes: caractéristiques clinico-pathologiques et phénotypes moléculaires Cancer du sein chez les femmes jeunes: caractéristiques clinico-pathologiques et phénotypes moléculaires Sabiani L, Houvenaeghel G, Heinemann M, Reyal F, Classe J-M, Cohen M, Garbay J-R, Giard S, Charitansky

Plus en détail

MALADIE CURABLE ET INCURABLE FORMATION INFIRMIÈRE EN BESANÇON, LE 26/01/2012 MOUILLET GUILLAUME, ONCOLOGIE MÉDICALE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE

MALADIE CURABLE ET INCURABLE FORMATION INFIRMIÈRE EN BESANÇON, LE 26/01/2012 MOUILLET GUILLAUME, ONCOLOGIE MÉDICALE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE MALADIE CURABLE ET INCURABLE FORMATION INFIRMIÈRE EN ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE BESANÇON, LE 26/01/2012 MOUILLET GUILLAUME, ONCOLOGIE MÉDICALE CURABLE = DÉFINITION Curable Guéri : Qui peut être guéri (Larousse)

Plus en détail

REVUE GENESIS. Le cancer du sein chez l homme

REVUE GENESIS. Le cancer du sein chez l homme REVUE GENESIS Le cancer du sein chez l homme Il s agit d un cancer rare: il représente moins de 1% de l ensemble des cancers du sein et moins de 0.5% des cancers masculins (1) (sauf en Afrique où sa fréquence

Plus en détail