Impacts de l introduction de luzerne en système laitier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Impacts de l introduction de luzerne en système laitier"

Transcription

1 Impacts de l introduction de luzerne en système laitier Coût de production : Souvent plus important que les autres fourrages Travail : Entre 11 et 15 heures de travail/ha/an par ha Intrants Récolte en mécanisation Implantation en mécanisation /ha Maïs ensilage Prairie RGA-TB pâturée Maïs ensilage RGI 2 fauches Exemple : Introduction dans la ration de 4 à 5 kg de luzerne sous forme d ensilage, d enrubannage et de foin Ration VL/kg MS Maïs ensilage Ensilage herbe Ensilage luzerne Enrubannage luzerne Foin Système départ Hiver Été Automne 12,2 3, 11, 11, 2,,5,5,5 Aveec luzerne Hiver Été Automne 1,4 4, 1, 8,3 2, - 9,1 3 1, 5 ha de luzerne à 11 tms/ha pour produire 36 l de lait (46 Vaches x 8 l de lait par an) 6L 22,5 18 2,5 1,77 6L 22,9 13,7 (11 tms/ha) 4,9 (11 tms/ha) 19,5 (5 à 7 tms/ha) 1, t de soja économisées - Environ 1 t de céréales autoconsommées en plus - Une autonomie alimentaire renforcée Un faible impact économique à l échelle de l exploitation Prix du blé (e/t) Prix correcteur (e/t) Rendement luzerne (Tms/ha) Rdt maïs (tms/ha) Source : Ferme expérimentale des Trinottières - Edition : avril JPO Trinottières 211 S.A.U. Cultures Maïs Herbe Chargement Avec luzerne Avant

2 Produire et valoriser la luzerne : du sol à l animal LA LUZERNE a de nombreux atouts à valoriser en systèmes d élevage En zone sèche, sa productivité est supérieure de 2 % à celle des graminées fourragères et du maïs (non irrigué). C est l espèce qui produit le plus de protéines à l hectare : 2 tonnes de protéines/ha. Un très bon précédent pour les céréales. Un système racinaire pivotant bénéfique à la structure du sol. La luzerne s adapte aux sols acides L exemple de la ferme expérimentale de Thorigné-d Anjou - Sols assez profonds, battants - Acides (ph de 5,4 en 24) - Non hydromorphes La conduite : - Semences inoculées - Amendements calcaires (5 unités CaO/an) - Apports de compost Modalité M1 M2 M3 M4 M5 Espèce Variété LU LU - DA TV RGA + TV BR - TV Camelle Trèfle violet Ségur Dactyle Greenly 1 RGH Antal 15 Brôme Ras abel 25 Année Cycles ,72 1,7 12,45 14,37 1, ,68 19,23 15,69 17,21 14, ,64 16,65 11,66 12,33 11,7 Moyenne (T MS/ha) 16,1 15,98 13,26 14,63 12,33 La luzerne s adapte aux conditions difficiles Elle accepte les fortes chaleurs (fixation symbiotique possible jusqu à 3 C). Avec une bonne résistance au froid pour les types Flamands. - Edition : avril JPO Trinottières 211

3 Produire et valoriser la luzerne : du sol à l animal Quand et comment implanter la luzerne? Avec ou sans labour suivant l état structural et le précédent : l objectif est d obtenir une préparation de sol fine et émiettée en surface et ferme en profondeur Profondeur de semis : 1 cm maximum, semoir à céréales (en relevant les bottes) Vitesse d avancement 3 à 4 km/heure (meilleure régularité de semis) Tassement énergique, Dose de semis : 25 kg/ha en fin d été, 2 kg/ha au printemps, Semis de fin d été : fin août à début septembre, Semis de Printemps : en plein ou sous couvert d une céréale de printemps (15/3 15/4) Quelles solutions pour limiter le salissement? Semis sous couvert au printemps (avoine de printemps, orge de printemps) Mélanges d espèces - + TV, + Trèfle incarnat - + Dactyle, Fétuque élevée Intervenir mécaniquement (outil à dents) sur des luzernes installées? Avec quel entretien? - Edition : avril JPO Trinottières 211 La luzerne fixe l azote de l air, La luzerne a des besoins importants sur la potasse et le calcium K : Compensation des 3 unités K2/tMS exportée Apport de produits à effets azote lent. CaO : Compensation des 3 unités CaO/tMS exportée + Lessivage Entretien possible sur la base d un carbonate humide 1-1,2 t de carbonate/ha/an

4 Produire et valoriser la luzerne : du sol à l animal Comment bien faire vieillir une luzernière? Laisser fleurir la luzerne au moins une fois par an. Respecter un délai minimum de 4 à 5 semaines entre 2 coupes? Dernière coupe avant les gelées. Eviter le tassement par le matériel de récolte. Eviter un pâturage trop ras par les animaux ou des fauches trop rases. Évolution de la croissance et des réserves racinaires à la première pousse ou après une coupe (selon Demarly) Croissance de la plante Réserves racinaires + à 3 cm Floraison Début floraison Bourgeonnement Temps Avec quelles modes de récolte? En ensilage, enrubannage : un fourrage plus difficile à conserver (pouvoir tampon à l acidification). En foin : une difficulté à surmonter, conserver le maximum de feuilles. En pâturage : une légumineuse météorisante sur de jeunes repousses. Pour quels coûts? 1 re coupe - 4,5 t MS/ha récoltée en enrubannage Mode récolte Ensilage Enrubannage Foin Chaîne de récolte Fauche (4 e/ha) Fauche (4 e/ha) Fauche (4 e/ha) Ensilage (85 e/ha) Fanage (8 e/ha) 2 fannages (16 e/ha) Transport (35 e/ha) Andainage (1 e/ha) Andainage (1 e/ha) Confection silo (1 e/ha) Pressage (5 e/ha) Pressage (45 e/ha) Enrubannage (7 e/ha) Filet (12 e/ha) Transport (25 e/ha) Transport (25 e/ha) Rotocut Coûts/ha 17 e/ha 2 e/ha 15 e/ha Coûts/ha 38 e (53 e)/t MS* 45 e/t MS 33 e/t MS Temps de travail 2 h 1/ha 3 h / ha 3 h 1/ha * : sila récolte ensilage nécessite l ajout d un conservateur, le coût du conservateur est évalué à 15 e/t MS. - Edition : avril JPO Trinottières 211

5 La luzerne : une plante fragile pour la récolte FAUCHER Privilégier les conditionneurs à rouleaux ou faucheuses sans conditionneurs! FANER S équiper de faneuse avec boîtier réducteur ou faner à bas régime moteur! Ou utiliser des retourneur d andains! PRESSER - Edition : avril JPO Trinottières Privilégier le liage filet. - S équiper de sondes à fourrages.

6 Quel type d andaineur? Vérifier les différences entre andaineur double toupies et andaineur à soleils. Marque Kuhn Tonutti Modèle GA 6522 Masterdrive T 13 Prix 14 2 e 8 3 e Caractéristiques 1 bras par toupies Largeur de travail de 3 m à 6,5 m 13 soleils de 2,5 m à 8,5 m jusqu à 12 km/h 1 5 à 1 7 tr/mn Besoin hydraulique 1 SE et 1 DE 1 SE et 1 DE Réglages largeur, aplomb des toupies, hauteur de travail largeur, pression des soleils au sol Temps dépliage / repliage 3,13 s 34,56 s Nombre de graisseurs 33 graisseurs 29 graisseurs Débit (ha/h) Edition : avril JPO Trinottières 211 Vitesse de travail Régime moteur jusqu à 2 km/h 13 tr/mn

Récolter un foin Multi-espèces graminées légumineuses

Récolter un foin Multi-espèces graminées légumineuses Récolter un foin Multi-espèces graminées légumineuses Impact d un itinéraire récolte foin sur la vitesse séchage, les pertes au champ et la consommation de carburant 1 La parcelle Prairie temporaire avec

Plus en détail

2 ième partie LA RECOLTE DES LEGUMINEUSES foin de luzerne : un compromis entre vitesse de séchage et pertes en cours de récolte

2 ième partie LA RECOLTE DES LEGUMINEUSES foin de luzerne : un compromis entre vitesse de séchage et pertes en cours de récolte 2 ième partie LA RECOLTE DES LEGUMINEUSES foin de luzerne : un compromis entre vitesse de séchage et pertes en cours de récolte Comment produire du foin de haute qualité? 1. Rappel des fondamentaux 2.

Plus en détail

Les petites légumineuses

Les petites légumineuses Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Les petites légumineuses Une multitude d espèces pour toutes les situations Profitez de l effet «légumineuse» Pourquoi implanter des légumineuses? - Pour

Plus en détail

Cultiver la luzerne en Ardenne : les clés de la réussite

Cultiver la luzerne en Ardenne : les clés de la réussite Cultiver la luzerne en Ardenne : les clés de la réussite 1 er juillet 2016 Guillaume Meniger : ASBL Fourrages Mieux La luzerne Résiste aux conditions séchantes Bonne pérennité et rendements élevés en MS

Plus en détail

LA LUZERNE : Une plante riche en protéine qui valorise l eau et produit l été

LA LUZERNE : Une plante riche en protéine qui valorise l eau et produit l été LA LUZERNE : Une plante riche en protéine qui valorise l eau et produit l été 1. Fiche de Synthèse La luzerne est une légumineuse cultivée sur plus de 650 000 hectares en France, que ce soit "en pur" ou

Plus en détail

Les légumineuses. Comment ça marche?

Les légumineuses. Comment ça marche? Les légumineuses Comment ça marche? 1 Les légumineuses comment ça fonctionne? La famille des légumineuses se caractérise par la capacité à fixer l azote de l air. Cette fixation est due à la présence de

Plus en détail

Récolte et conservation de la luzerne

Récolte et conservation de la luzerne Récolte et conservation de la luzerne Modes de récolte: Ensilage Enrubannage Foin Affouragement en vert Pâturage Séchage en grange déshydratation Gilles CROCQ Agronomie et récolte des Fourrages Station

Plus en détail

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Mini-conférence Sommet de l Elevage 4 octobre 2012 Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Une prairie «multi-espèces» : qu est-ce que c est? Une prairie temporaire, semée avec au moins 3

Plus en détail

Semer une prairie avec des espèces adaptées

Semer une prairie avec des espèces adaptées Mini-conférence Sommet de l Elevage 4 octobre 2012 Semer une prairie avec des espèces adaptées Semer une prairie : se poser les bonnes questions Plusieurs questions à se poser pour choisir la/les espèce(s)

Plus en détail

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Mini-conférence Sommet de l Élevage 1 er, 2 et 3 octobre 2014 Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation P. PELLETIER - ARVALIS P. PELLETIER - ARVALIS Une prairie «multi-espèces» : qu est-ce

Plus en détail

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de :

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de : G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Dérobées après une céréale Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers Document réalisé par : Mai 2011 Avec le

Plus en détail

Enrubannage : impacts du choix des matériels et de la conduite du chantier sur la qualité et la quantité des fourrages récoltés

Enrubannage : impacts du choix des matériels et de la conduite du chantier sur la qualité et la quantité des fourrages récoltés Enrubannage : impacts du choix des matériels et de la conduite du chantier sur la qualité et la quantité des fourrages récoltés Anthony UIJTTEWAAL, a.uijttewaal@arvalisinstitutduvegetal.fr Les résultats

Plus en détail

Les associations graminées légumineuses : rappels et potentiel de rendements

Les associations graminées légumineuses : rappels et potentiel de rendements Les associations graminées légumineuses : rappels et potentiel de rendements Le Centre pilote Fourrages Mieux Assure la promotion de la conduite optimale des prairies en Région Wallonne Rencontres et échanges

Plus en détail

LES MELANGES FOURRAGERS

LES MELANGES FOURRAGERS LES MELANGES FOURRAGERS 1 ESPECES ET VARIETES Réglementairement, les espèces du mélange doivent appartenir aux espèces à certification obligatoire parmi les plantes utilisées comme plantes fourragères.

Plus en détail

Produire sa protéine pour nourrir ses bovins, ovins, caprins en région Centre Val de Loire. Lettre fourrage n 11 n 13 EDITO.

Produire sa protéine pour nourrir ses bovins, ovins, caprins en région Centre Val de Loire. Lettre fourrage n 11 n 13 EDITO. Produire sa protéine pour nourrir ses bovins, ovins, caprins en région Centre Val de Loire EDITO Lettre fourrage n 11 n 13 Juillet Juin 2015 2014 Produire ses protéines sur son exploitation fait partie

Plus en détail

Autonomie alimentaire

Autonomie alimentaire Concevoir des systèmes de production innovants et durables Autonomie alimentaire Arnaud DEVILLE Conseiller Viande Bovine et Systèmes de Productions Claire POYAC Coordinatrice des expérimentations en agronomie

Plus en détail

L ENTRETIEN DES PRAIRIES

L ENTRETIEN DES PRAIRIES L ENTRETIEN DES PRAIRIES Une prairie bien exploitée, bien entretenue et composée d espèces adaptées aux besoins de votre cheval vous procure un aliment sain et économique. Utiliser efficacement sa prairie

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce

CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce Fiche réalisée par l équipe Productions Végétales Choisir un type de prairie, c est choisir une ou des espèces et une ou des variétés pour trouver

Plus en détail

La luzerne dans l alimentation

La luzerne dans l alimentation La luzerne dans l alimentation du troupeau laitier La recherche d un niveau élevé d autonomie alimentaire de l élevage laitier et l exigence du consommateur sur les sources alimentaires des animaux font

Plus en détail

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques Le ray-grass anglais la plante de pâturage des régions océaniques Facile d implantation et d une excellente valeur alimentaire, le ray-grass anglais est la graminée à privilégier dans les zones à pluviométrie

Plus en détail

Forces et faiblesses des intercultures fourragères. Le Centre pilote Fourrages Mieux

Forces et faiblesses des intercultures fourragères. Le Centre pilote Fourrages Mieux Forces et faiblesses des intercultures fourragères Toernich, le 12 novembre 2015 Sébastien Crémer, Fourrages Mieux asbl Le Centre pilote Fourrages Mieux Assure la promotion de la conduite optimale des

Plus en détail

Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée

Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre 2014 Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée Diversifiez votre système fourrager! Pourquoi «à redécouvrir»? - Deux espèces qui

Plus en détail

Maximiser le pâturage estival en zones séchantes Lot et Garonne essais sorgho fourrager / trêfles - Eté 2016

Maximiser le pâturage estival en zones séchantes Lot et Garonne essais sorgho fourrager / trêfles - Eté 2016 Maximiser le pâturage estival en zones séchantes Lot et Garonne essais sorgho fourrager / trêfles - Eté 2016 Elevage de Jean Michel et Patrice Ebrard à Clermont soubiran Stratégies des éleveurs : Implanter

Plus en détail

Tout commence par le semis

Tout commence par le semis Tout commence par le semis Yanick Beauchemin, agr., producteur agricole Ferme Roger Beauchemin inc. Sainte Monique Le but de cette conférence est de partager mes connaissances en matière de semis aux champs

Plus en détail

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Contexte actuel en production de semences fourragères Une agriculture

Plus en détail

Les CIPAN fourragers, que semer et comment s y prendre?

Les CIPAN fourragers, que semer et comment s y prendre? Juin 2017 Les CIPAN fourragers, que semer et comment s y prendre? PROTECT eau L implantation d un couvert fourrager en interculture est intéressante car elle permet de disposer d un complément de fourrage,

Plus en détail

Prairies : croissance et conduite

Prairies : croissance et conduite Prairies : croissance et conduite 1. La croissance des prairies : comment ça marche? 2. Conduite : choix espèces & variétés N, P, K, ph, entretien Legere 2006 Les principales espèces de graminées Le dactyle

Plus en détail

Etat des productions fourragères en prairies de fauche en Ardenne au début juillet 2017

Etat des productions fourragères en prairies de fauche en Ardenne au début juillet 2017 Etat des productions fourragères en prairies de fauche en Ardenne au début juillet 2017 Bien qu à l heure où cet article est écrit, la pluie ait fait un petit retour mais pour combien de temps et en quelle

Plus en détail

OVINS LAIT : ACCROITRE L AUTONOMIE DES EXPLOITATIONS EN PROTEINES

OVINS LAIT : ACCROITRE L AUTONOMIE DES EXPLOITATIONS EN PROTEINES OVINS LAIT : ACCROITRE L AUTONOMIE DES EXPLOITATIONS EN PROTEINES Le déficit en protéines pour l alimentation des brebis laitières reste modéré, mais il s est accru ces dernières années avec le développement

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Gilles CROCQ g.crocq@arvalisinstitutduvegetal.fr Dans le cadre du Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin avec le soutien financier de : Réussir ses récoltes

Plus en détail

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis 18 à 24 mois Diploïde (2n) : 20 à 30 kg/ha Tétraploïde (4n) : 30 à 40 kg/ha Très rapide Photo

Plus en détail

Cultiver l esparcette (Onobrychis viciifolia) Synthèse des travaux Médiplant

Cultiver l esparcette (Onobrychis viciifolia) Synthèse des travaux Médiplant Cultiver l esparcette (Onobrychis viciifolia) Synthèse des travaux Médiplant 2009-2011 Carlen C. et Simonnet X. Avec le soutien financier de: 1 Esparcette, une culture à réinventer! Une légumineuse pérenne,

Plus en détail

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Ensilage céréales Les implantations Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Betterave Choux fourrager RGI alternatif Sorgho fourr Sorgho sucr Moha Millet perlé fourrager Colza fourrager Radis fourrager

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 EARL le Feuil Isabelle et Pascal VASLET Saint-Etienne en Coglès Redon Production laitière 2014 2011 L HISTORIQUE 1934 1963 1988 1992 1994 1997 2011 2012 2013 20 mai 2013 Location de la ferme du Feuil par

Plus en détail

Partie 4 : organisation et coûts des chantiers de récolte de fourrages

Partie 4 : organisation et coûts des chantiers de récolte de fourrages Partie 4 : organisation et coûts des chantiers de récolte de fourrages Frédéric MOREAU Chambre d Agriculture de la Haute-Vienne (87) François DOUSSON Chambre d Agriculture de la Corrèze (19) 1 Plan Les

Plus en détail

Cultures fourragères annuelles riches en protéines

Cultures fourragères annuelles riches en protéines Cultures fourragères annuelles riches en protéines Bilan et apports des démonstrations 2013 menées par le Programme Structurel Herbe et Fourrages (PSHF) www.herbe-fourrages-limousin.fr La hausse du coût

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

ROSADOT. Ray-grass Anglais. Son exceptionnelle productivité, au printemps en particulier. Sa remarquable souplesse d exploitation.

ROSADOT. Ray-grass Anglais. Son exceptionnelle productivité, au printemps en particulier. Sa remarquable souplesse d exploitation. Ray-grass Anglais ROSADOT Pâturage Fauche Enrubannage Ensilage Caractéristiques : Type : Demi-tardif Ploïdie : Tétraploïde Départ de végétation : 1 Avril Début d épiaison : 18 Mai Production annuelle :

Plus en détail

La fertilisation des prairies

La fertilisation des prairies La fertilisation des prairies 48 La fertilisation des prairies Phosphore Azote Azote Sol humide + + Phosphore Azote?? PH Phosphore Potassium Azote Type de sol Pour avoir une prairie fertile, il faut bien

Plus en détail

Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France

Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France Association Française pour la Production Fourragère Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France (3 ans et plus) PRÉCONISATIONS AGRONOMIQUES - 2017 - PRÉAMBULE Les mélanges prairiaux, tout

Plus en détail

LUZERNE PLANTES PRODUIRE RÉCOLTER FOURRAGÈRES POUR LES SEMIS2017 PRODUIRE DES PROTÉINES SUR SON EXPLOITATION ET SÉCURISER LE SYSTÈME FOURRAGER

LUZERNE PLANTES PRODUIRE RÉCOLTER FOURRAGÈRES POUR LES SEMIS2017 PRODUIRE DES PROTÉINES SUR SON EXPLOITATION ET SÉCURISER LE SYSTÈME FOURRAGER LUZERNE PLANTES FOURRAGÈRES PRODUIRE & RÉCOLTER PRODUIRE DES PROTÉINES SUR SON EXPLOITATION ET SÉCURISER LE SYSTÈME FOURRAGER VOS CHOIX VARIÉTAUX POUR LES SEMIS2017 IMPLANTATION CHOIX DE LA PARCELLE STRUCTURE

Plus en détail

4 Cas Concrets en lait bio par les Réseaux d élevage de Bretagne

4 Cas Concrets en lait bio par les Réseaux d élevage de Bretagne Action n 1 4 Cas Concrets en lait bio par les Réseaux d élevage de Bretagne Maître d œuvre : Chambres d agriculture de Bretagne Durée du programme : 6 ème année sur les 6 ans du programme (2008-2014) Contexte

Plus en détail

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal D 1 Le programme d activités Fourrages d ARVALIS Institut du végétal Sabine BATTEGAY, ARVALIS Institut du végétal Rennes (35) Tél. 02 23 48 26 58 Fax 02 23 48 26 56 s.battegay@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

Nouveau logo Nouveau site Nouveaux outils Catalogue 2017 Nouvelles variétés.

Nouveau logo Nouveau site Nouveaux outils Catalogue 2017 Nouvelles variétés. Nouveau logo Nouveau site Nouveaux outils Catalogue 2017 Nouvelles variétés Nouveau logo Nouveau site Nouveaux outils Catalogue 2017 Nouvelles variétés www.graines-loras.com Nouveau logo Nouveau site Nouveaux

Plus en détail

Luzerne. Les caractéristiques. L adaptation de la luzerne aux différents types de sols : Bon à savoir : Sol argilo-limoneux Sol limono-sableux

Luzerne. Les caractéristiques. L adaptation de la luzerne aux différents types de sols : Bon à savoir : Sol argilo-limoneux Sol limono-sableux Dossier luzerne 36 Les caractéristiques L adaptation de la luzerne aux différents types de sols : Sol / Structure Sol sableux Sol calcaire ou argilo-calcaire Hydromorphe Sol argilo-limoneux Sain Sol limono-sableux

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Redon GAEC de la Porte Saint-Lazare Montfort sur Meu Production laitière Séchage en grange 2013 L HISTORIQUE 1989 1994 Janvier 1999 Janvier 2001 2003 2010 Création du GAEC entre Pierre-Yves et Daniel Denis

Plus en détail

Une exploitation avec litres de lait sur 71 hectares de SAU

Une exploitation avec litres de lait sur 71 hectares de SAU Une exploitation avec 250 000 litres de lait sur 71 hectares de SAU 2 Un système laitier spécialisé herbager - Autour de 4 000 litres de lait par ha de SFP Quota inférieur à 300 000 litres de lait Assolement

Plus en détail

Les agneaux pâturent la luzerne ou le trèfle violet

Les agneaux pâturent la luzerne ou le trèfle violet Les agneaux pâturent la luzerne ou le trèfle violet Une transition obligatoire Afin de diminuer les risques de météorisation liée aux légumineuses, il est fortement conseillé de : respecter au moins 6

Plus en détail

Mini-conférence. La Betterave Fourragère a des atouts incontestables. Allier la Qualité et la Sécurité

Mini-conférence. La Betterave Fourragère a des atouts incontestables. Allier la Qualité et la Sécurité Mini-conférence Sommet de l Elevage 5, 6 et 7 Octobre 2016 La Betterave Fourragère a des atouts incontestables Allier la Qualité et la Sécurité Pourquoi cultiver la betterave fourragère? - Pour répartir

Plus en détail

Le diagnostic Prairies

Le diagnostic Prairies Intervention SIZUN 2015 Le diagnostic Prairies De l amélioration par les pratiques à la rénovation totale Patrice PIERRE Janvier 2015 Institut de l Elevage 1 Le diagnostic Prairies Espèces de bonne valeur

Plus en détail

Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois

Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois Cultivez vos propres protéines! Energie, protéine et structure combinées en 1 produit!, voilà un slogan qui définit parfaitement. La production de fourrages à partir de la culture combinée pois/avoine

Plus en détail

L agroécologie : une opportunité pour produire et protéger les ressources naturelles

L agroécologie : une opportunité pour produire et protéger les ressources naturelles Thierry CAVAILLE Anthé (Lot et Garonne) L agroécologie : une opportunité pour produire et protéger les ressources naturelles Petite région naturelle : Pays de Serres Statut juridique : GAEC Elevage : Non

Plus en détail

Intercultures et production de fourrages

Intercultures et production de fourrages Mini-conférence Sommet de l Elevage 5 octobre 2012 Intercultures et production de fourrages Cultures dérobées ou «soudure» : les espèces les plus utilisées périodes de croissance exploitations fourrages

Plus en détail

Chemise n 1 : Présentation du système fourrager

Chemise n 1 : Présentation du système fourrager Chemise n 1 : Présentation du système fourrager Documents de travail Plan cadastral de l exploitation Carnet de suivi des cultures fourragères de l éleveur Planning de pâturage Déclaration PAC Description

Plus en détail

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager?

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? La gestion d un maïs fourrage avec déficit hydrique Le maïs de cette année a accusé une à deux semaines de retard jusqu à début août

Plus en détail

L herbe, pierre angulaire de votre revenu.

L herbe, pierre angulaire de votre revenu. L herbe, pierre angulaire de votre revenu. Produit de qualité: réussite assurée! Graminées et légumineuses pour prairies! Verla-Seeds est active dans le monde des semences et plus particulièrement à vocation

Plus en détail

La rénovation de prairie rénovée. Loïc PERES GAEC de la BASSE COUR Le Molay Littry (14)

La rénovation de prairie rénovée. Loïc PERES GAEC de la BASSE COUR Le Molay Littry (14) La rénovation de prairie rénovée Loïc PERES GAEC de la BASSE COUR Le Molay Littry (14) Exploitation Gaec de la Basse Cour depuis 2004 avec David Letourneur 2 associés + un apprenti 199 ha dont 165 de prairies

Plus en détail

DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET : LE TRIO DE BASE, POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES À DOMINANTE FAUCHE DU NORD DU MASSIF CENTRAL

DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET : LE TRIO DE BASE, POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES À DOMINANTE FAUCHE DU NORD DU MASSIF CENTRAL DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET : LE TRIO DE BASE, POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES À DOMINANTE FAUCHE DU NORD DU MASSIF CENTRAL DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET, LE TRIO DE BASE POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES

Plus en détail

. Bâtiments : Système BREBIS PROLIFIQUE. 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis. Les moyens de production UN SYSTÈME SOUPLE À CONTRE SAISON.

. Bâtiments : Système BREBIS PROLIFIQUE. 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis. Les moyens de production UN SYSTÈME SOUPLE À CONTRE SAISON. Système BREBIS PROLIFIQUE Limousin 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis Dans le cadre du choix d une production de contre saison, ce système implique l utilisation de brebis désaisonnées et prolifiques Il peut

Plus en détail

Une exploitation avec litres de lait et 12 bœufs sur 85 hectares de SAU en forme sociétaire

Une exploitation avec litres de lait et 12 bœufs sur 85 hectares de SAU en forme sociétaire Système mixte lait + viande semi intensif en société - De 5 000 à 6 000 litres par ha de SFP lait Quota de 250 000 à 350 000 litres de lait Une exploitation avec 300 000 litres de lait et 12 bœufs sur

Plus en détail

Allier fertilité des sols, élevage et cultures de vente

Allier fertilité des sols, élevage et cultures de vente Guillaume RUDELLE Flavin (Aveyron) Allier fertilité des sols, élevage et cultures de vente Petite région naturelle : Lévézou Statut juridique : GAEC Elevage : 530 brebis laitières (Lacaune), 170 000 l/an

Plus en détail

Un investissement qui rapporte

Un investissement qui rapporte LES SEMENCES POUR PRAIRIE Un investissement qui rapporte Les étapes clés du semis de prairies La filière semences certifiées met à disposition des éleveurs des semences de qualités, contrôlées tout au

Plus en détail

Test de gras aux pâturages = stratégies alimentaires

Test de gras aux pâturages = stratégies alimentaires Test de gras aux pâturages = stratégies alimentaires Mario Gauthier agr. Conseiller stratégique Valacta Plan de la conférence Les composantes La qualité du pâturage Le stress thermique La fibre efficace

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Ferme de la Vallée Trans la Forêt Redon Production bovine (Salers) Système herbe, céréales 2012 L HISTORIQUE 1979 1980 1984 1993 1996 1998 2000 2005 2006 2008 Sept. 2011 2012 Exploitation des parents semi

Plus en détail

La fertilisation des légumineuses fourragères

La fertilisation des légumineuses fourragères La fertilisation des légumineuses fourragères Conseils pour une gestion efficace Sébastien Crémer Michamps, le 01 juillet 2016 0. Le Centre de Michamps Centre de recherche en agriculture et environnement

Plus en détail

Assolement, valorisation et besoins de la CORAB :

Assolement, valorisation et besoins de la CORAB : 15 juillet 2011 Assolement, valorisation et besoins de la CORAB : Nous donnons rendez-vous à tous les adhérents le 6 septembre à St Jean d Angely pour notre réunion annuelle sur les emblavements 2011-2012.

Plus en détail

Un réseau de 14 partenaires

Un réseau de 14 partenaires RMT BIOMASSE Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la Pêche 2. Le

Plus en détail

Atlantic Conseil Elevage Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil

Atlantic Conseil Elevage Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil Atlantic Conseil Elevage 17-85 Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil Qu est que le méteil Association entre: - des céréales ( 1 à 4 ). - des protéagineux ( 1 ou 2 ) Les céréales * blé, épeautre,

Plus en détail

Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses

Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses Réunion Technique Fourrages, Jeu les Bois le 27/11/14 Dans le cadre du Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin

Plus en détail

A la recherche de l autonomie alimentaire : les apports de deux fermes expérimentales

A la recherche de l autonomie alimentaire : les apports de deux fermes expérimentales Élevage A la recherche de l autonomie alimentaire : les apports de deux fermes expérimentales Par Claire Minost et Laurence Fontaine (ITAB) A l initiative des commissions élevage et grandes cultures de

Plus en détail

Les alternatives offertes par les légumineuses

Les alternatives offertes par les légumineuses Les alternatives offertes par les légumineuses Introduction: L'autonomie alimentaire d'une exploitation est de plus en plus recherchée par les éleveurs au vu des coûts croissants des aliments concentrés.

Plus en détail

Le trèfle d Alexandrie

Le trèfle d Alexandrie Le trèfle d Alexandrie Une alternative à l avoine pour l implantation de vos prairies Par France Bélanger, M. Sc., agronome Direction régionale de la Chaudière-Appalaches Ministère de l Agriculture, des

Plus en détail

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE?

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? Les légumineuses en Wallonie : Diversité, présent et perspectives économiques et écologiques Ir. Christine CARTRYSSE APPO (Association pour la Promotion

Plus en détail

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture. 3

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture.  3 LES Trèfle AVANTAGES violet pâture PASTOR A la découverte du trèfle spécial pâture www.semencesdefrance.com 3 SOMMAIRE QUI EST PASTOR? L HISTOIRE DE PASTOR SES AVANTAGES MORPHOLOGIE DE LA PLANTE : ATYPIQUE

Plus en détail

Les outils de fenaison

Les outils de fenaison Les outils de fenaison 207 Présentation générale La fenaison : de quoi parle-t-on? Dans ce paragraphe, sont présentés les opérations et les outils associés visant à conditionner le couvert végétal fauché

Plus en détail

BILAN DE CAMPAGNE METEILS. Résultat du concours Top Méteil

BILAN DE CAMPAGNE METEILS. Résultat du concours Top Méteil BILAN DE CAMPAGNE METEILS Résultat du concours Top Méteil Méteil PRECOCE Résultats des 10 premiers échantillons «Catégorie méteil précoce» (23 échantillons analysés)* Classement échantillon MAT (g/kg MS)

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Redon Philippe et Céline Cécile DUTÉ La Bouexière Production lait et porcs Système herbe, maïs, céréales 2012 2011 L HISTORIQUE 1997 1998 1999 2003 2005 Mars 2009 Janvier 2010 Mars 2011 2012 Installation

Plus en détail

Les prairies normandes et les Chambres d Agriculture de Normandie

Les prairies normandes et les Chambres d Agriculture de Normandie Les prairies normandes et les Chambres d Agriculture de Normandie Thierry JEULIN, Chambre d Agriculture de l Orne Mercredi 17 décembre 2014, INRA du Pin La Basse Normandie fourragère Surfaces : ha CALVADOS

Plus en détail

FERTI-pratiques FICHE N

FERTI-pratiques FICHE N FERTI-pratiques FICHE N Une fertilisation raisonnée améliore la flore des prairies naturelles et soutient la production d une quantité d herbe suffisante sur toute la saison. Les prairies se différencient

Plus en détail

1,3 UTH. Production Viande Bovine (Salers) Système naisseur herbager. Ferme de la Vallée Hervé PARIS. Vente directe TRANS LA FORET.

1,3 UTH. Production Viande Bovine (Salers) Système naisseur herbager. Ferme de la Vallée Hervé PARIS. Vente directe TRANS LA FORET. Ille et Vilaine (35) Les fermobioscopie d Trans la Forêt Rennes Ferme de la Vallée Hervé PARIS TRANS LA FORET Vente directe Production Viande Bovine (Salers) Système naisseur herbager Historique 1979 :

Plus en détail

GRASS TECHNOLOGY, BY BARENBRUG. 4x mieux. Pour produire le meilleur ensilage d herbe

GRASS TECHNOLOGY, BY BARENBRUG. 4x mieux. Pour produire le meilleur ensilage d herbe 4x mieux Pour produire le meilleur ensilage d herbe Herbe Productrice Herbe Climatique ' Herbe Minérale Herbe Structurale La nouvelle technologie graminée NutriFibre est la nouvelle technologie graminée

Plus en détail

Les associations céréalesprotéagineux

Les associations céréalesprotéagineux Produire des protéagineux en bio en Alsace Septembre 2005 Les associations céréalesprotéagineux Leurs atouts : Cultures plus résistantes (aux adventices, maladies et ravageurs) et plus productives que

Plus en détail

Itinéraire technique du couvert

Itinéraire technique du couvert Itinéraire technique du couvert Comment conduire mon couvert? La dose de semis L'implantation La fertilisation La destruction Le coût La dose de semis Choisir son mélange à semer Raisonner les doses La

Plus en détail

Une exploitation avec litres de lait et 140 ha de cultures sur 210 ha de SAU

Une exploitation avec litres de lait et 140 ha de cultures sur 210 ha de SAU Une exploitation avec 700 000 litres de lait et 140 ha de cultures sur 210 ha de SAU 11 Un système lait + cultures, intensif - Autour de 10 000 litres par ha de SFP Quota de 500 000 à 900 000 litres Assolement

Plus en détail

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE PRODUIRE DU LAIT DE BREBIS, REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE Fiche n 4 : Début de traite tardif en période Roquefort Un système traditionnel en zones tardives à potentiel fourrager limité Un peu d histoire

Plus en détail

GENISSES PRIM HOLSTEIN - Naissance automne Vêlage à 24 mois - GMQ : 800 g/j

GENISSES PRIM HOLSTEIN - Naissance automne Vêlage à 24 mois - GMQ : 800 g/j GENISSES PRIM HOLSTEIN Naissance automne Vêlage à 24 mois GMQ : 800 g/j Poids vif (kg) 600 500 400 300 200 100 Allaitement 400 litres de lait entier ou 45 kg de poudre de lait 75 kg de concentré fermier*

Plus en détail

Couverts végétaux et valorisation par les bovins : les dernières références

Couverts végétaux et valorisation par les bovins : les dernières références Couverts végétaux et valorisation par les bovins : les dernières références Rennes, 16 décembre 2014 Sabine BATTEGAY s.battegay@arvalisinstitutduvegetal.fr ENJEUX AGRONOMIQUES - Effet / structure du sol

Plus en détail

Sécuriser et maîtriser la culture des oléo-protéagineux SOJA : INTÉRÊTS DE LA CONDUITE AVEC UNE PLANTE COMPAGNE

Sécuriser et maîtriser la culture des oléo-protéagineux SOJA : INTÉRÊTS DE LA CONDUITE AVEC UNE PLANTE COMPAGNE Sécuriser et maîtriser la culture des oléo-protéagineux SOJA : INTÉRÊTS DE LA CONDUITE AVEC UNE PLANTE COMPAGNE Objectifs Le soja est une culture très intéressante pour sa teneur en protéines très élevée,

Plus en détail

Vers l autonomie fourragère

Vers l autonomie fourragère Vers l autonomie fourragère Témoignages et conseils Retrouvez le programme Herbe & fourrages CENTRE http://www.herbe-fourrages-centre.fr édito L autonomie fourragère, en quantité et en qualité, est un

Plus en détail

Fil rouge d un culture de blé d automne intensif

Fil rouge d un culture de blé d automne intensif Grangeneuve Institut agricole de l Etat de Fribourg Landwirtschaftliches Institut des Kantons Freiburg Centre de formation des métiers de la terre et de la nature Bildungszentrum für Naturberufe Fil rouge

Plus en détail

Fertilisation pour les champs nourriciers

Fertilisation pour les champs nourriciers Fertilisation pour les champs nourriciers Préparé par Yann Le Bihan et Luc Brodeur 20 février 2010 Drummondville PQ Principes de la fertilisation Fournir les nutriments pour les besoins des plantes. Principes

Plus en détail

Reconversion d un labour en prairie

Reconversion d un labour en prairie La conversion d une zone humide labourée en prairie permanente nécessite un certain savoir-faire 152 Reconversion d un labour en prairie La présente fiche décrit les itinéraires relatifs à la reconversion

Plus en détail

Caler un nouveau système fourrager lors d un passage en AB Présentation d un outil méthodologique

Caler un nouveau système fourrager lors d un passage en AB Présentation d un outil méthodologique Caler un nouveau système fourrager lors d un passage en AB Présentation d un outil méthodologique - Comment raisonner un nouvel équilibre sol / troupeau lors d un passage en AB? - Présentation à partir

Plus en détail

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE SYLVIE THIBAUDEAU, A GRONOME CLUB AGROENVIRONNEMENTAL DU BASSIN LA GUERRE ST-ANICET RACINES ET RHIZOSPHÈRE Rhizosphère : zone qui entoure les racines des plantes

Plus en détail

Les cultures fourragères complémentaires : la luzerne, les céréales immatures et la betterave fourragère

Les cultures fourragères complémentaires : la luzerne, les céréales immatures et la betterave fourragère Les cultures fourragères complémentaires : la luzerne, les céréales immatures et la betterave fourragère Henri-Chapelle : 26 novembre 2009 David Knoden ASBL Fourrages Mieux Plan de l exposé 1. La luzerne

Plus en détail

Sécuriser et maîtriser la culture des oléo-protéagineux SOJA : INTÉRÊTS DE LA CONDUITE AVEC UNE PLANTE COMPAGNE

Sécuriser et maîtriser la culture des oléo-protéagineux SOJA : INTÉRÊTS DE LA CONDUITE AVEC UNE PLANTE COMPAGNE Sécuriser et maîtriser la culture des oléo-protéagineux SOJA : INTÉRÊTS DE LA CONDUITE AVEC UNE PLANTE COMPAGNE Objectifs Le soja est une culture très intéressante pour sa teneur en protéines très élevée,

Plus en détail

Les systèmes de production caprine

Les systèmes de production caprine Les systèmes de production caprine Eléments structurants, diversité, exemples Document réalisé par l Institut de l Elevage 1 Les systèmes de production L étude d un système de production s intéresse à

Plus en détail

Point sur les recherches en génétique sur les prairies semées

Point sur les recherches en génétique sur les prairies semées Point sur les recherches en génétique sur les prairies semées Du progrès génétique aux outils pour sélectionner des génotypes mieux adaptés au changement climatique Fabien SURAULT, Jean-Paul SAMPOUX, Isabelle

Plus en détail

GAEC DELATTRE. Nord Pas de Calais - France. Benoit Delattre Jean marie Lebrun 15/10/13. Bretagne Pays de la Loire Nord-Pas-de-Calais

GAEC DELATTRE. Nord Pas de Calais - France. Benoit Delattre Jean marie Lebrun 15/10/13. Bretagne Pays de la Loire Nord-Pas-de-Calais GAEC DELATTRE Nord Pas de Calais - France Benoit Delattre Jean marie Lebrun 15/10/13 Nord-Pas-de-Calais Spécialisé élevage avec Viande à l herbe en zones à potentiel moyen Travail, économie Sécuriser les

Plus en détail