Informations Spatiales. Patrick Santurette Direction de la Prévision

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Informations Spatiales. Patrick Santurette Direction de la Prévision"

Transcription

1 Informations Spatiales et Prévisions MétéorologiquesM Patrick Santurette Direction de la Prévision

2 PLAN La prévision, le cœur de métier de Météo-France Pas de météorologie, pas de prévision, sans observations Météorologie satellitaire Les satellites utilisés à Météo-France les données satellitaires dans les modèles numériques Impact des données satellitaires sur la prévision Observations satellitaires pour les prévisionnistes Exemples de produits satellitaires spécifiques Les progrès attendus Conclusion 2

3 Observation, base de la prévision La prévision du temps : nécessitn cessité d observations Modèle de prévision Système d observation 3 Assimilation des données observées Analyse : l état initial de l atmosphère pour le modèle Modèle de prévision Expertise humaine, le prévisionniste, décide de l alerte (carte de vigilance)

4 Météorologie satellitaire Météorologie satellitaire : objectifs L OBSERVATION de l atmosphère et de la Terre : Les nuages (classification, température et altitude du sommet, détection des cyclones, des orages, le contenu en eau liquide, caractère précipitant, ). L atmosphère(température, humidité, aérosols, panaches de cendres volcaniques, concentration de certains gaz, ) La surface terrestre (température, flux radiatifs, indice de végétation, neige, incendies de forêt, cartographie de végétation, glaces de mer, force et direction du vent, ). 4 Des données pour la PREVISION NUMERIQUE du temps : Assimilation des données dans les modèles pour obtenir l état initial. Des données pour les PREVISIONNISTES : imagerie La surveillance du CLIMAT : Archivage des données à long terme et leur exploitation (bilan radiatif, statistiques sur les nuages et les précipitations, ), validation des modèles climatiques.

5 Satellites utilisés s par Météo-France M : des satellites géostationnairesg ostationnaires Météorologie satellitaire 5

6 et des défilants héliosynchrones Météorologie satellitaire 6

7 Observations et modèles de prévision Exemples d observations d utilisées dans les modèles (1) 7 Données stations au sol Données de ballons-sonde Données d avions

8 Observations et modèles de prévision Exemples d observations d utilisées dans les modèles (2) 2 types de satellites : Satellites géostationnaires (altitude km) 8 Satellites défilants (altitude : environ 800 km) Observations disponibles en 6 h

9 Observations et modèles de prévision Nombre d observations utilisées dans le modèle global de Météo-France, 85% d observations satellitaires 9 GPS SEVIRI IASI ATOVS SCAT AIRS

10 Observations et modèles de prévision Proportions du nombre d observations utilisées par type Capacité des observations à modifier l état initial du modèle numérique 10 Observations Satellite Observations Satellite Près de 80% des mesures utilisées pour fabriquer l état initial de l atmosphère sont d origine satellitaire. Observations Conventionnelles (sol, sondes, avion, ) Observations Conventionnelles (sol, sondes, avion, )

11 Observations et modèles de prévision Impact des différentes données sur la qualité de la prévision Satellites opérationnels défilants américains Satellite opérationnel défilant européen (MetOp, avec IASI) Radiosondages Satellites géostationnaires Avions 11 Sat. défilants Mer Terre GPS 70% de la qualité de la prévision provient des données de satellites Gain

12 Impact des observations satellitaires Les progrès s en utilisation des observations se traduisent en progrès s en qualité de la prévision 12 Japon Canada Allemagne Etats Unis Centre Européen Nombreuses nouvelles données satellite Royaume uni France

13 Impact de IASI dans le modèle AROME Prévision à 12 h Impact des observations satellitaires (Modèle de Météo-France pour la prévision à fine échelle) Impact sur les prévisions des précipitations exemple de précipitations cumulées entre 00 et 12 h, le 21 mai Sans les données IASI First Avec les step: données IASI 125km IASI Réalité : observations issues des pluviomètres (en gris, pas de pluie)

14 Impact des observations satellitaires Prévisions des cyclones Prévisions ayant utilisé : 14 toutes les données satellitaires sans les données des satellites défilants Pression tous les 10 hpa En rouge quand pression < 980 hpa sans les données des géostationnaires

15 De plus en plus d observations satellite, à échelle de plus en plus fine Observations satellitaires pour le prévisionniste Satellites : la principale source d informations en temps réel, également pour les prévisionnistes 15

16 Observations satellitaires pour le prévisionniste Principalement des images, mais pas seulement 3 principaux types d imagerie, 16 image visible image infrarouge thermique image (infrarouge) vapeur d eau 0,4 à 0,8 µm, 10,5 à 12,5 µm 5,5 à 7,1 µm La mesure traduit le pouvoir réfléchissant de la Terre et des nuages. Seul le rayonnement émis est pris en compte, la mesure ne fait que restituer la température des corps, surface terrestre, nuages. L image donne la répartition de la vapeur d eau contenue dans l atmosphère

17 Mesure de vents : à partir de séries d images Observations satellitaires pour le prévisionniste 17 > 950 hpa 800 hpa 950 hpa 650 hpa 800 hpa 500 hpa 650 hpa 350 hpa 500 hpa Image IR, Vent ASCAT 12/02/12, 1816 UTC < 350 hpa

18 Observations satellitaires pour le prévisionniste Mesure de vents : à partir de séries d images ou de la réflexion d ondes à la surface de la mer 18 La Réunion Image IR, Vent ASCAT 12/02/12, 1816 UTC

19 Le principal rôle r du prévisionniste Rôle du prévisionniste, exemple Les incertitudes liées à l état initial (l analyse) sont les principales sources d erreur de prévision ; la qualité de cet état initial dépend : de la densité des observations, de la capacité du système numérique à digérer ces observations Le rôle du prévisionniste : examen critique de la prévision numérique ; en particulier, Examen des possibles défaillances de l état initial Comparaison de ce que fait le modèle numérique avec l imagerie satellite observée et autres observations ; détection des différences Éventuellement, intervention dans la modélisation numérique Modification de l état initial de la prévision numérique pour coller aux observations, en particulier satellitaires Nouvelle prévision du modèle avec des conditions initiales modifiées Nouvelle prévision diffusée aux usagers 19

20 Tempête du 24 Janvier Janvier 2009, 06 h UTC

21 Exemple d expertise d en prévision courte échéance La tempête du 24 Janvier 2009 sur le SW de la France (1) Image satellite réelle 21

22 Exemple d expertise d en prévision courte échéance La tempête du 24 Janvier 2009 sur le SW de la France (1) Confrontation des prévisions des modèles à la réalité le 23 janvier Image simulée par le modèle de prévision 22

23 Exemple d expertise d en prévision courte échéance La tempête du 24 Janvier 2009 sur le SW de la France (2) 23

24 Exemple d expertise d en prévision courte échéance La tempête du 24 Janvier 2009 sur le SW de la France (3) La pression au sol, ( tous les 5 hpa), Observations satellitaires pour le prévisionniste Une nouvelle prévision après intervention du prévisionniste 24 Rouge = nouvelle prévision, obtenue 24 h avant la tempête Bleu = prévision initiale amender la prévision

25 Exemple d expertise d en prévision courte échéance La tempête du 24 Janvier 2009 sur le SW de la France (4) Confrontation prévisions / observations Observations satellitaires pour le prévisionniste 25 Affiner la prévision, et l alerte, > carte de vigilance Image satellite, vent en surface issus de mesures satellites

26 OUTIL RDT RDT (Rapid Developing Thunderstorm) Pour anticiper les orages Objets Orage Contour de l orage Produits spécifiques basés sur obs satellitaires 26 déplacement prévu de l orage pour 1 h Trajectoire passée Superposition image satellite Infrarouge, échos radar de précipitations, et impacts de foudre

27 Observations satellitaires pour le prévisionniste Produit cendres volcaniques 27

28 Nouvelle génération g de satellites, des améliorations attendues Progrès attendus 28 Satellite Européen METOP

29 Une meilleure résolution r pour la surveillance des cyclones Progrès attendus Progrès attendus également pour une meilleure résolution verticale des mesures de températures et d humidité, et pour l estimation des précipitations (en zones non couvertes par des radars sol) 29

30 Progrès attendus Observer les phénom nomènes avec une meilleure résolution, à plus haute fréquence 30 GOES-R Obs Rapid Scan 1 Minute

31 Conclusion Pas de prévision météorologique sans observation Les informations issues des satellites sont essentielles (mais utilisation en météo sous-optimale (données IR affectées par nuages). 31 Les prévisions météorologiques vont continuer à s améliorer, Du fait de l augmentation de la puissance de calcul permettant des modèles numériques plus performants Du fait de données satellitaires de plus en plus nombreuses, de meilleure résolution, et mieux assimilées IASI a permis d améliorer les prévisions mais utilisation en zone nuageuse reste à faire (forte non linéarité des processus nuageux dans l IR). Cependant les satellites ne font pas de prévision La prévision reste un exercice très difficile, surtout lorsqu elle concerne l avenir!!... ( Jacques Chirac)

32 32 Merci de votre attention

L utilisation des satellites pour la météorologie. Benoît Thomé Météo-France - Centre de Météorologie Spatiale Mai 2015

L utilisation des satellites pour la météorologie. Benoît Thomé Météo-France - Centre de Météorologie Spatiale Mai 2015 L utilisation des satellites pour la météorologie Benoît Thomé Météo-France - Centre de Météorologie Spatiale Mai 2015 Objectifs de la météorologie satellitaire données essentielles Des NUMERIQUE du temps.

Plus en détail

Météorologie satellitaire pour les prévisionnistes octobre 2011

Météorologie satellitaire pour les prévisionnistes octobre 2011 Météorologie satellitaire pour les prévisionnistes octobre 2011 Sylvain Le Moal DP/CMS/VDS Météorologie satellitaire pour les prévisionnistes Présentation institutionnelle & coopération internationale

Plus en détail

La conquête spatiale. La météorologie est la première discipline scientifique à être dotée de moyens spatiaux. 4 octobre 1957 : lancement de Spoutnik

La conquête spatiale. La météorologie est la première discipline scientifique à être dotée de moyens spatiaux. 4 octobre 1957 : lancement de Spoutnik La conquête spatiale 4 octobre 1957 : lancement de Spoutnik Lancement, le 1er avril 1960, du premier satellite météorologique TIROS 1 et réception de la première image au centre de transmission de Fort

Plus en détail

La prévision des cyclones tropicaux dans le Sud-Ouest de l Océan Indien

La prévision des cyclones tropicaux dans le Sud-Ouest de l Océan Indien La prévision des cyclones tropicaux dans le Sud-Ouest de l Océan Indien Colloque Prévisibilité du Climat Tropical, juin 2010 Matthieu Plu1, Philippe Caroff2 1 : Météo-France, Laboratoire de l Atmosphère

Plus en détail

Etat de l art de la prévision météorologique

Etat de l art de la prévision météorologique Etat de l art de la prévision météorologique Ludovic Bouilloud, Agathe Drouin, Stéphanie Desbios Météo-France, Direction des Services Météorologiques Séminaire Contamination des pistes et enjeux de sécurité

Plus en détail

Flux opérationnel d informations météorologiques élaborées. Raphaël Legrand (Responsable de la division ENERGIE, Météo-France)

Flux opérationnel d informations météorologiques élaborées. Raphaël Legrand (Responsable de la division ENERGIE, Météo-France) Flux opérationnel d informations météorologiques élaborées. Raphaël Legrand (Responsable de la division ENERGIE, Météo-France) Plan : 1) La matière première : les modèles numériques 2) Ingénierie des flux

Plus en détail

Cinquante années d imagerie

Cinquante années d imagerie 74 La Météorologie - n 85 - mai 2014 Cinquante années d imagerie Tiros 8 Le 24 décembre 1963 à 12 h 29 UTC Canal visible Météosat 10 Le 24 décembre 2013 à 12 h 30 UTC Canal visible 3 km La Météorologie

Plus en détail

Session 1: Présentation des canaux SEVIRI. Présenté par: EL OUAZZANY FEDDOUL SGRM/DRMCO/DMN

Session 1: Présentation des canaux SEVIRI. Présenté par: EL OUAZZANY FEDDOUL SGRM/DRMCO/DMN Session 1: Présentation des canaux SEVIRI Présenté par: EL OUAZZANY FEDDOUL SGRM/DRMCO/DMN Bibliographie: Eumetsat 14/12/2016 Les canaux du MSG Canal 01: VIS 0.6 µ Canal 02: VIS 0.8 µ Canal 03: PIR 1.6

Plus en détail

Les missions spatiales: Comment s y prépare-t-on en prévision numérique du temps?

Les missions spatiales: Comment s y prépare-t-on en prévision numérique du temps? Les missions spatiales: Comment s y prépare-t-on en prévision numérique du temps? J.-F. Mahfouf et de nombreux collègues CNRM/GMAP/OBS (Toulouse, France) Plan de la présentation Les observations en Prévision

Plus en détail

Observations de l'atmosphère in situ télédétection: au sol, spatiale sites de référence, campagnes de mesure

Observations de l'atmosphère in situ télédétection: au sol, spatiale sites de référence, campagnes de mesure Observations de l'atmosphère in situ télédétection: au sol, spatiale sites de référence, campagnes de mesure Types de réseaux d'observation Opérationnels: -> prévision et analyses (ex: OMM) accessibles

Plus en détail

Contribution de l imagerie satellitaire à la prévision de la formation des dépressions météorologiques (ou cyclogenèse)

Contribution de l imagerie satellitaire à la prévision de la formation des dépressions météorologiques (ou cyclogenèse) Contribution de l imagerie satellitaire à la prévision de la formation des dépressions météorologiques (ou cyclogenèse) Le lancement des satellites météorologiques, à partir des années soixante, permet

Plus en détail

Le premier satellite météorologique,

Le premier satellite météorologique, La Météorologie - n 45 - mai 2004 33 météorologiques Didier Renaut Météo-France - Direction commerciale et de la communication 1, quai Branly - 75340 Paris Cedex 07 didier.renaut@meteo.fr Météo pour tous

Plus en détail

Les satellites météorologiques. S.Puginier

Les satellites météorologiques. S.Puginier Les satellites météorologiques S.Puginier Des satellites défilants et géostationnaires Défilants - 860 km d'altitude - 1 tour en 1h40-2 passages/jour à la verticale d un point Géostationnaires - 36 000

Plus en détail

Etude de cas. La contamination par de la glace : le givrage des aéronefs +WMO

Etude de cas. La contamination par de la glace : le givrage des aéronefs +WMO La contamination par de la glace : le givrage des aéronefs Etude de cas Cette étude d un cas de givrage a été établie avec des moyens disponibles à Météo France. Il est souhaitable que d autres études

Plus en détail

Analyse des images satellites

Analyse des images satellites Analyse des images satellites Cliquez pour modifier le style du titre Cliquez Tremplin pour modifier des sciences le style des sous-titres du masque 14-15 novembre 2017 Michaël Kreitz (Météo-France, ENM)

Plus en détail

La prévision à Météo-France : limite et perspectives de progrès. Jean-Marie Carrière Directeur de la Prévision

La prévision à Météo-France : limite et perspectives de progrès. Jean-Marie Carrière Directeur de la Prévision La prévision à Météo-France : limite et perspectives de progrès Jean-Marie Carrière Directeur de la Prévision Plan de l exposé Un exemple : comment prévoit-on la neige et le verglas? L état actuel des

Plus en détail

Un réseau sol pour quoi faire?

Un réseau sol pour quoi faire? Un réseau sol pour quoi faire? Victorine Pérarnaud (Météo-France, Direction des Systèmes d Observation, Département RESO) Journée thématique du CCROM: «Les bonnes pratiques en» Mai 2007 Un réseau sol en

Plus en détail

La prévision immédiate : un aperçu des outils et produits

La prévision immédiate : un aperçu des outils et produits La prévision immédiate : un aperçu des outils et produits Céline JAUFFRET, département Prévision Immédiate Rencontres Nationales Météorologie & Énergie Toulouse, 22/09/16 Introduction «Prévision immédiate

Plus en détail

Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde

Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde TREND Diagnostic du risque orageux en utilisant l imagerie satellitaire Contenu Imagerie satellitaire Visible, infrarouge, vapeur

Plus en détail

Imagerie par satellite

Imagerie par satellite SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES 2.3-1 Le spectre électromagnétique 2.3-2 Table des matières 2.3 Les observations par télédétection! Le spectre électromagnétique! Imagerie par satellites Imagerie

Plus en détail

L amélioration constante des systèmes de prévision du temps : une priorité pour Météo-France

L amélioration constante des systèmes de prévision du temps : une priorité pour Météo-France Présentation de la feuille de route 2025 CEPMMT-Météo-France 17 novembre 2016 L amélioration constante des systèmes de prévision du temps : une priorité pour Météo-France Contacts presse Météo-France Sarah

Plus en détail

METEOROLOGIE HIVERNALE Spécificités urbaines. Rouen, CNFPT 25 septembre E. JAKOB/Météo-France/Lille /Division Prévision

METEOROLOGIE HIVERNALE Spécificités urbaines. Rouen, CNFPT 25 septembre E. JAKOB/Météo-France/Lille /Division Prévision METEOROLOGIE HIVERNALE Spécificités urbaines Rouen, CNFPT 25 septembre 2018 E. JAKOB/Météo-France/Lille /Division Prévision PLAN DE LA PRESENTATION - Les moyens de mesure et la Prévision Numérique - L

Plus en détail

Présentation de Météo-France Vigilance et modèles numériques. Patrick NOTERMAN Martigues, vendredi 9 novembre 2018

Présentation de Météo-France Vigilance et modèles numériques. Patrick NOTERMAN Martigues, vendredi 9 novembre 2018 Présentation de Météo-France Vigilance et modèles numériques Patrick NOTERMAN Martigues, vendredi 9 novembre 2018 Plan La prévision et les modèles numériques Les échelles de temps en prévision De l observation

Plus en détail

SCA Introduction à la météorologie Exemple Examen I

SCA Introduction à la météorologie Exemple Examen I SCA 2611- Introduction à la météorologie Exemple Examen I Partie A: 20 questions à choix de réponses Partie B: 1 question à développement Partie A 2 0 222-22 Les questions 1, 2 et 3 se réfèrent à la station

Plus en détail

Utilisation opérationnelle des prévisions probabilistes à EDF. PUYGRENIER Damien LE LAY Matthieu VALERY Audrey

Utilisation opérationnelle des prévisions probabilistes à EDF. PUYGRENIER Damien LE LAY Matthieu VALERY Audrey Utilisation opérationnelle des prévisions probabilistes à EDF PUYGRENIER Damien LE LAY Matthieu VALERY Audrey Sommaire Le contexte météo-sensible d'une entreprise nationale de l'énergie Système de prévision

Plus en détail

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Changement Climatique Certitudes et incertitudes David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Sommaire Prévision du temps et prévision saisonnière

Plus en détail

LES AEROSOLS. Un nuage de cendres dans le collimateur

LES AEROSOLS. Un nuage de cendres dans le collimateur LES AEROSOLS Un nuage de cendres dans le collimateur Introduction «Avril 2010, le volcan islandais Eyjafjöll crache de gigantesques nuages de cendres que le vent pousse vers le vieux continent. En se propageant

Plus en détail

Le programme mondial d'observation. L heure internationale UTC INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES. Table des matières

Le programme mondial d'observation. L heure internationale UTC INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES. Table des matières 2.1-1 SCA 7146 Le programme mondial d'observation 2.1-2 http://www.wmo.ch/web/www/osy/gos.html INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES Table des matières 2.1 Le programme mondial d'observation L heure internationale

Plus en détail

Météo-France, partenaire technique de la CCI2B. Communication 15 avril 2010

Météo-France, partenaire technique de la CCI2B. Communication 15 avril 2010 Météo-France, partenaire technique de la CCI2B Contribution au projet VENTO e PORTI Communication 15 avril 2010 Page 1 Sommaire Nos missions au service de l Etat, du public et de l économie Des technologies

Plus en détail

Liste des données Publiques

Liste des données Publiques Liste des données Publiques Données Climatologiques Il s agit des données issues des observations de toutes les stations françaises, pour tous les paramètres observés, du pas de temps horaire au pas de

Plus en détail

La prévision d ensemble objectifs, mise en oeuvre et intérêts. Rencontres Nationales Météorologie et Energie - 22 Septembre 2016

La prévision d ensemble objectifs, mise en oeuvre et intérêts. Rencontres Nationales Météorologie et Energie - 22 Septembre 2016 La prévision d ensemble objectifs, mise en oeuvre et intérêts Rencontres Nationales Météorologie et Energie - 22 Septembre 2016 1000 960 1020 1000 1020 1020 1000 960 1020 960 1000 1020 1000 1000 1000 La

Plus en détail

Deuxième Partie. La Météorologie Physique. Présentation d un domaine de recherche. Quelles équations pour étudier le système «atmosphère»?

Deuxième Partie. La Météorologie Physique. Présentation d un domaine de recherche. Quelles équations pour étudier le système «atmosphère»? Deuxième Partie Présentation d un domaine de recherche La Météorologie Physique Introduction Quelles équations pour étudier le système «atmosphère»? Importance de l échelle d étude La recherche au LaMP

Plus en détail

Calcul de pointe pour interaction homme-machine en météorologie

Calcul de pointe pour interaction homme-machine en météorologie Calcul de pointe pour interaction homme-machine en météorologie Eric Brun Météo-France Utilisation de la prévision numérique pour la prévision météorologique : rapide historique, évolution récente, futur

Plus en détail

Les satellites météorologiques. Les satellites géostationnaires. Les satellites météorologiques SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II

Les satellites météorologiques. Les satellites géostationnaires. Les satellites météorologiques SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II Les satellites météorologiques Satellites géostationnaires et satellites polaires Imagerie satellitaires : visible, infrarouge, vapeur d eau Les masses

Plus en détail

Megha-Tropiques, lancement le 12 octobre 2011

Megha-Tropiques, lancement le 12 octobre 2011 lancement le 12 octobre 2011 genèse de la mission spatiale 1993 : le colloque de prospective du CNES, l agence spatiale française (Saint-Malo) recommande l étude d une mission Tropiques dédiée au cycle

Plus en détail

Les produits satellitaires

Les produits satellitaires Les produits satellitaires Les produits du CAF (Central Application Facility) Le CAF, c est l unité opérationnelle de fabrication de produits satellitaires du siège d EUMETSAT à Darmstadt. Elle utilise

Plus en détail

Sondage satellitaire, diffusiométrie & altimétrie

Sondage satellitaire, diffusiométrie & altimétrie Sondage satellitaire, diffusiométrie & altimétrie Sondage satellitaire (principe de base) Le sondage par satellite se fait dans les bandes d absorption de l atmosphère. On obtient ainsi des profils de

Plus en détail

Le Changement Climatique aux Antilles : Etat et Perspectives. Dir AG D Clim

Le Changement Climatique aux Antilles : Etat et Perspectives. Dir AG D Clim Le Changement Climatique aux Antilles : Etat et Perspectives Dir AG D Clim Le changement climatique aux Antilles Les tendances des températures Températures moyennes annuelles au Raizet 1951-2001 32 30

Plus en détail

LE MODELE AROME OUTRE-MER

LE MODELE AROME OUTRE-MER LE MODELE AROME OUTRE-MER AROME appartient à une nouvelle génération : les modèles régionaux à maille très fine, progressivement déployés par les services météorologiques les plus avancés. Il est innovant

Plus en détail

Les SIG : un outil pour une vision durable et cohérente des territoires

Les SIG : un outil pour une vision durable et cohérente des territoires Les SIG : un outil pour une vision durable et cohérente des territoires Apport des images de télédétection Sylvain Labbé Cemagref UMR TETIS Cemagref CIRAD ENGREF IRD Montpellier 24/05/2006 PLAN Les images

Plus en détail

LA PRÉVISION D ENSEMBLE AROME

LA PRÉVISION D ENSEMBLE AROME LA PRÉVISION D ENSEMBLE AROME AROME appartient à une nouvelle génération : les modèles régionaux à maille très fine, progressivement déployés par les services météorologiques les plus avancés. Il est innovant

Plus en détail

Le Climat et sa modélisation

Le Climat et sa modélisation Le Climat et sa modélisation Introduction - le système climatique Sources naturelles de variabilité climatique Principes de la modélisation du climat La validation des modèles de climat D après les supports

Plus en détail

Estimation de cartes de précipitations par mesure d atténuation en bande Ku (10,7 12,7 GHz) (Utilisation opportuniste des satellites TV-SAT)

Estimation de cartes de précipitations par mesure d atténuation en bande Ku (10,7 12,7 GHz) (Utilisation opportuniste des satellites TV-SAT) Estimation de cartes de précipitations par mesure d atténuation en bande Ku (10,7 12,7 GHz) (Utilisation opportuniste des satellites TV-SAT) François Mercier, Laurent Barthès, Cécile Mallet LATMOS/IPSL/UVSQ/CNRS

Plus en détail

LE MODELE AROME. Les caractéristiques techniques du modèle sont les suivantes (heures UTC) :

LE MODELE AROME. Les caractéristiques techniques du modèle sont les suivantes (heures UTC) : LE MODELE AROME AROME appartient à une nouvelle génération : les modèles régionaux à maille très fine, progressivement déployés par les services météorologiques les plus avancés. Il est innovant à plusieurs

Plus en détail

EUMETSAT : organisation européenne pour l exploitation des satellites météorologiques

EUMETSAT : organisation européenne pour l exploitation des satellites météorologiques EUMETSAT : organisation européenne pour l exploitation des satellites météorologiques - 27 Etats Membres - 4 Etats Coopérants - a également pour objectif de contribuer à l observation opérationnelle du

Plus en détail

AROME : un nouveau modèle de prévision du temps sur l Hexagone

AROME : un nouveau modèle de prévision du temps sur l Hexagone Dossier de presse AROME : un nouveau modèle de prévision du temps sur l Hexagone Copyright Météo-France Contacts presse Anne Faye Jean-Marie Guin 01 45 56 71 32 / 37 - presse@meteo.fr www.meteofrance.com

Plus en détail

PREVISION DES INONDATIONS A LA MARTINIQUE DISPOSITIF DE LA RIVIERE LEZARDE

PREVISION DES INONDATIONS A LA MARTINIQUE DISPOSITIF DE LA RIVIERE LEZARDE PREVISION DES INONDATIONS A LA MARTINIQUE DISPOSITIF DE LA RIVIERE LEZARDE Les Trois-Ilets,, Le 27 janvier 2004 Assemblée Générale du RIOB 2 Prévision des inondations à la Martinique Dispositif développé

Plus en détail

1/15. Modèles de climat. design des modèles, différences avec modèles météo types de simulations, le GIEC services climatiques.

1/15. Modèles de climat. design des modèles, différences avec modèles météo types de simulations, le GIEC services climatiques. Modèles de climat 1/15 design des modèles, différences avec modèles météo types de simulations, le GIEC services climatiques Modèles de climat Modèles météorologiques: représenter le système tel qu il

Plus en détail

Assimilation de données

Assimilation de données Assimilation de données 2/3 Introduction Notion d'état de modèle Vecteur d'état Notion d'observation Réseaux d'observation Opérateur d'observation Erreur instrumentale, de représentativité Pb d'analyse

Plus en détail

Modele de suivi transport. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 4ème)

Modele de suivi transport. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 4ème) Modele de suivi transport + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 4ème) # 222 # Figure 1: Grille globale avec un zoom régional sur la France (à gauche), et principales fonctions utilisées par

Plus en détail

Suivi climatique. Outils et perspectives en matière de vigilance climatique. Michel SCHNEIDER

Suivi climatique. Outils et perspectives en matière de vigilance climatique. Michel SCHNEIDER Suivi climatique Outils et perspectives en matière de vigilance climatique Michel SCHNEIDER Météo-France - Direction de la Climatologie et des Services Climatiques Colloque FORECCAsT - 27 mars 2018 Qu

Plus en détail

Les systèmes de prévision numérique du temps Arpège et Arome de Météo-France (28/06/2015)

Les systèmes de prévision numérique du temps Arpège et Arome de Météo-France (28/06/2015) Les systèmes de prévision numérique du temps Arpège et Arome de Météo-France (28/06/2015) I) Introduction Une prévision météorologique est élaborée en quatre étapes fondamentales : l observation, l assimilation

Plus en détail

Évaluation du schéma microphysique à 2-moments LIMA, à partir de la POI16 d'hymex.

Évaluation du schéma microphysique à 2-moments LIMA, à partir de la POI16 d'hymex. Évaluation du schéma microphysique à 2-moments LIMA, à partir de la POI16 d'hymex. Marie TAUFOUR Benoît VIE Gaëlle DELAUTIER CNRM/GMME/MESONH Plan Contexte scientifique Présentation du schéma microphysique

Plus en détail

Exercice I : Satellites de télédétection passive (10 points)

Exercice I : Satellites de télédétection passive (10 points) Bac S 2014 Pondichéry Exercice I : Satellites de télédétection passive (10 points) http://labolycee.org La télédétection par satellite est l ensemble des techniques qui permettent d obtenir de l information

Plus en détail

Introduction à l imagerie radar Physique de la mesure

Introduction à l imagerie radar Physique de la mesure Introduction à l imagerie radar Physique de la mesure Raquel Rodriguez Suquet, CNES UPS / SIA (18/10/2016) Principe de la télédétection (1/4) Ensemble de techniques utilisées pour déterminer les propriétés

Plus en détail

Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde

Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde TREND Techniques empiriques de prévision des orages Contenu Conditions nécessaires à la convection: Instabilité Humidité de basses

Plus en détail

L Estimation des pluies par satellite

L Estimation des pluies par satellite LMD/IPSL 1 Precipitation Workshop in Niamey 9-12 December 2006 L Estimation des pluies par satellite Isabelle Jobard, Franck Chopin, Jean Claude Bergès, Michel Desbois Laboratoire de Météorologie Dynamique

Plus en détail

Plateforme temps réel pour observer et prévenir les risques liés aux pluies intenses. Mercredi 28 février 2018

Plateforme temps réel pour observer et prévenir les risques liés aux pluies intenses. Mercredi 28 février 2018 Plateforme temps réel pour observer et prévenir les liés aux s intenses Mercredi 28 février 2018 s Contexte : les aléas naturels en Provence-Alpes-Côte-d Azur Lambesc 1909 46 décès 250 blessés 3000 constructions

Plus en détail

Laboratoire de Météorologie Dynamique

Laboratoire de Météorologie Dynamique Laboratoire de Météorologie Dynamique Un laboratoire de recherche du CNRS/Ecole Polytechnique/Ecole Normale Supérieure/Université P.M. Curie/ Ecole des Ponts et Chaussées Spécialisé en physique du climat

Plus en détail

le Système mondial d observation

le Système mondial d observation Les réseaux 28 Le Système mondial d observation Jean-Michel Rainer Organisation météorologique mondiale (OMM) Veille météorologique mondiale Systèmes de base C.P. 2300 CH-1211 Genève 2 - SUISSE jmrainer@wmo.ch

Plus en détail

Sylvain Le Moal METEO FRANCE Direction de la production Centre de Météorologie Spatiale

Sylvain Le Moal METEO FRANCE Direction de la production Centre de Météorologie Spatiale Principaux moyens d accès aux données et aux produits des satellites météorologiques et environnementaux Stage «Éléments de télédétection depuis l espace» (Lannion, 1 er 5 octobre 2012) Sylvain Le Moal

Plus en détail

Produits de fusion d observation et Énergie. Rencontres Météo et Energie 21 septembre 2016 Gwénaëlle Le Bloa (DSO)

Produits de fusion d observation et Énergie. Rencontres Météo et Energie 21 septembre 2016 Gwénaëlle Le Bloa (DSO) Produits de fusion d observation et Énergie Rencontres Météo et Energie 21 septembre 2016 Gwénaëlle Le Bloa (DSO) Plan Introduction Le produit spatialisé de rayonnement Quelques autres produits de fusion

Plus en détail

La prévision de l état de. surface des chaussées Deuxième niveau. routières à Météo-France

La prévision de l état de. surface des chaussées Deuxième niveau. routières à Météo-France titre du La prévision de l état de surface des chaussées routières à Météo-France Ludovic Bouilloud Ingénieur des Ponts et des Eaux et Forêts DPrévi/GCRI/ Ingénieur Recherche 1 Sommaire titre du Cliquez

Plus en détail

ŒIL Forum sur le suivi des milieux terrestres du Sud 18 au 22 juin 2012 Les réseaux de Meteo-France en Nouvelle-Calédonie

ŒIL Forum sur le suivi des milieux terrestres du Sud 18 au 22 juin 2012 Les réseaux de Meteo-France en Nouvelle-Calédonie ŒIL Forum sur le suivi des milieux terrestres du Sud 18 au 22 juin 2012 Les réseaux de Meteo-France en Nouvelle-Calédonie Temaui TEHEI Météo France - Climatologie 2 Sommaire 1. Origine et organisation

Plus en détail

Produits radiatifs onde-courte à partir du satellite géostationnaire MSG : méthode, validation, et application dans des modèles NWP et LSM!

Produits radiatifs onde-courte à partir du satellite géostationnaire MSG : méthode, validation, et application dans des modèles NWP et LSM! Produits radiatifs onde-courte à partir du satellite géostationnaire MSG : méthode, validation, et application dans des modèles NWP et LSM Xavier CEAMANOS, Dominique CARRER, Jean-Louis ROUJEAN, Jure CEDILNIK,

Plus en détail

> Estimation de la vitesse de déplacement d un cyclone

> Estimation de la vitesse de déplacement d un cyclone >>> ContextE Le satellite Meteosat Les satellites de la famille Meteosat sont géostationnaires, c est-à-dire qu ils évoluent à la même vitesse angulaire que la Terre, leur période de rotation est la même

Plus en détail

Les effets des activités humaines sur le climat

Les effets des activités humaines sur le climat Les effets des activités humaines sur le climat Jean Louis Dufresne Pôle de modélisation de l'institut Pierre Simon Laplace (IPSL) Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) dufresne@lmd.jussieu.fr www.lmd.jussieu.fr/~jldufres

Plus en détail

L'effet de serre et les conséquences de ses variations

L'effet de serre et les conséquences de ses variations L'effet de serre et les conséquences de ses variations Jean Louis Dufresne Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire de Météorologie Dynamique CNRS/ENS/X/UPMC Plan 1.Découverte et physique de l'effet de

Plus en détail

Notice détaillant les champs de coupe disponible sur AÉROWEB

Notice détaillant les champs de coupe disponible sur AÉROWEB Notice détaillant les champs de coupe disponible sur AÉROWEB Les coupes trajet sont disponibles dans la rubrique Produits expérimentaux. 1 Coupe-Trajet L utilisation des cartes de coupe-trajet est similaire

Plus en détail

Assimilation des observations satellites au-dessus des continents: Impact sur la représentation de l humidité

Assimilation des observations satellites au-dessus des continents: Impact sur la représentation de l humidité Assimilation des observations satellites au-dessus des continents: Impact sur la représentation de l humidité F. Karbou en collaboration avec: F. Rabier, E. Gérard, J-P. Lafore, J-L. Redelsperger, O. Bock

Plus en détail

MODELISATION METEOROLOGIQUE ET PREVISION NUMERIQUE DU TEMPS

MODELISATION METEOROLOGIQUE ET PREVISION NUMERIQUE DU TEMPS MODELISATION METEOROLOGIQUE ET PREVISION NUMERIQUE DU TEMPS Jean PAILLEUX Météo-France (CNRM) 42 avenue G. Coriolis 31057 Toulouse Cedex 1 Jean.pailleux@meteo.fr GdR MOMAS Marseille Novembre 2003 MODELISATION

Plus en détail

Météo-France déploie de nouveaux systèmes de prévision numérique du temps

Météo-France déploie de nouveaux systèmes de prévision numérique du temps Les petits-déjeuners de Météo-France 16 avril 2015 Météo-France déploie de nouveaux systèmes de prévision numérique du temps Contacts presse Météo-France Anne Orliac 01 77 94 71 36 Marguerite Colomb 01

Plus en détail

Météo-France et la problématique de l adaptation au changement climatique

Météo-France et la problématique de l adaptation au changement climatique Météo-France et la problématique de l adaptation au changement climatique Hubert QUETELARD (Météo-France Réunion) Atelier de l adaptation au changement climatique dans les pays de la COI (Maurice 24 &

Plus en détail

En comparaison, le climat est l état général des conditions météorologiques pendant une longue période dans une région donnée.

En comparaison, le climat est l état général des conditions météorologiques pendant une longue période dans une région donnée. Les prévisions météorologiques Quel mauvais temps il fait aujourd hui! Quel beau temps nous avons depuis une semaine. Le temps est magnifique, n est-ce pas? Au Canada, la discussion porte souvent sur le

Plus en détail

SCENARIOS à CLIMAT CONSTANT

SCENARIOS à CLIMAT CONSTANT SCENARIOS à CLIMAT CONSTANT Rencontres Nationales Météorologie-Énergie 22 septembre 2016 Météo France Direction des services météorologiques Département Etudes et Conseil Martine Veysseire martine.veysseire@meteo.fr

Plus en détail

Utilisation des données GNSS pour la prévision numérique du temps

Utilisation des données GNSS pour la prévision numérique du temps Utilisation des données GNSS pour la prévision numérique du temps Jean-Francois Mahfouf Nathalie Saint-Ramond Patrick Moll Météo-France / CNRS CNRM/GAME Toulouse Sommaire Généralités sur la prévision numérique

Plus en détail

Exercice 1. Théâtre antique d Aspendos (3 points)

Exercice 1. Théâtre antique d Aspendos (3 points) DM1. PHYSIQUE CHIMIE REDIGER LES EXERCICES SUR DES PAGES SEPAREES. L USAGE DE LA CALCULATRICE EST AUTORISE. LE SUJET ET L ANNEXE SERONT IMPERATIVEMENT RENDUS AVEC LES COPIES MEME SI SEULE L ANNEXE SERA

Plus en détail

Des Images aux Produits

Des Images aux Produits Des Images aux Produits Marianne König, EUMETSAT marianne.koenig@eumetsat.int Votre présentateur de ce jour Je suis Marianne König et travaille en tant que scientifique météorologique à EUMETSAT dans le

Plus en détail

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer?

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet (gaillardet@ipgp.jussieu.fr) Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? 1 les variations de la température mondiale au cours

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Bruxelles, le 14 septembre La mission de sondage atmosphérique IASI-2 devrait être lancée

COMMUNIQUE DE PRESSE. Bruxelles, le 14 septembre La mission de sondage atmosphérique IASI-2 devrait être lancée DEPARTEMENT DES RELATIONS EXTERIEURES Communication Recherche Aéropole de Charleroi Rue des Professeurs Jeener et Brachet, 12 6041 Charleroi Nathalie Gobbe, T +32 (0)71 60 02 06, +32 (0)474 84 23 02, M

Plus en détail

Assimilation de données pour la prévision numérique du temps

Assimilation de données pour la prévision numérique du temps Assimilation de données pour la prévision numérique du temps Cliquez pour modifier le style du titre Jean-François Mahfouf Cliquez pour Météo-France/CNRS modifier le style des Centre sous-titres National

Plus en détail

Laurence ROUÏL Responsable du pôle Modélisation environnementale et décision

Laurence ROUÏL Responsable du pôle Modélisation environnementale et décision Modélisation des niveaux de pollution extérieure : de l existant au futur Laurence ROUÏL Responsable du pôle Modélisation environnementale et décision laurence.rouil@ineris.fr Le dispositif de mesure de

Plus en détail

LES MATHEMATIQUES APPLIQUEES A LA PREVISION DU TEMPS Quelques défis mathématiques en modélisation de l atmosphère

LES MATHEMATIQUES APPLIQUEES A LA PREVISION DU TEMPS Quelques défis mathématiques en modélisation de l atmosphère LES MATHEMATIQUES APPLIQUEES A LA PREVISION DU TEMPS Quelques défis mathématiques en modélisation de l atmosphère Jean PAILLEUX Météo-France (CNRM) 42 avenue G. Coriolis 31057 Toulouse Cedex 1 Jean.pailleux@meteo.fr

Plus en détail

Exercice Brunswick ALPHA 2018

Exercice Brunswick ALPHA 2018 ALPHA Exercice Brunswick ALPHA 2018 Qui nous sommes (notre structure) Ce que nous faisons (nos prévisions) Comment vous pouvez avoir accès à de l information L information météorologique sur les cyclones

Plus en détail

Les besoins en observations des prévisionnistes

Les besoins en observations des prévisionnistes Des observations, pour quoi faire? 22 Les besoins en observations des prévisionnistes Jacques Manach Météo-France - Direction de la prévision 42, avenue Gaspard-Coriolis - 31057 Toulouse Cedex jacques.manach@meteo.fr

Plus en détail

Diagnostic d aide à la prévision du brouillard en aval des systèmes. AROME et du modèle IFS

Diagnostic d aide à la prévision du brouillard en aval des systèmes. AROME et du modèle IFS Diagnostic d aide à la prévision du brouillard en aval des systèmes Cliquez pour modifier le style du titre AROME et du modèle IFS DirOP/PG/Labo Cliquez pour modifier le style des F. Dupont, M. Boisserie,

Plus en détail

Mathématiques résolution de problèmes questions diverses sur le programme. Physique résolution de problèmes questions diverses sur le programme

Mathématiques résolution de problèmes questions diverses sur le programme. Physique résolution de problèmes questions diverses sur le programme Concours interne pour l accès au corps d ingénieur des travaux de la météorologie. La nature des épreuves, leur durée et les coefficients applicables sont ainsi définis : Épreuves écrites obligatoires

Plus en détail

o o - 8 - - 9 - - 10 - EDU/15 Vœu 1 Les données publiques : positionnement de Météo-France Le Conseil Supérieur de la Météorologie demande à Météo-France de définir son axe stratégique dans le cadre

Plus en détail

Quantification de la vapeur d eau atmosphérique par GPS-sol : apport à la prévision des fortes pluies dans le Sud de la France

Quantification de la vapeur d eau atmosphérique par GPS-sol : apport à la prévision des fortes pluies dans le Sud de la France Séminaire interne RPN Quantification de la vapeur d eau atmosphérique par GPS-sol : apport à la prévision des fortes pluies dans le Sud de la France Karen Boniface 1 Dorval, 05 Février 2010 Collaborations

Plus en détail

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Jean Louis Dufresne Pôle de modélisation de l'institut Pierre Simon Laplace (IPSL) Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) dufresne@lmd.jussieu.fr

Plus en détail

Observations de la Terre et changement climatique. Daouda KONATE Director, National Meteorological Service, Côte d Ivoire

Observations de la Terre et changement climatique. Daouda KONATE Director, National Meteorological Service, Côte d Ivoire Observations de la Terre et changement climatique Daouda KONATE Director, National Meteorological Service, Côte d Ivoire konatedaouda71@gmail.com outline 1. Introduction 2. Defis 3. Impacts des données

Plus en détail

La contamination par de la glace : le givrage des aéronefs

La contamination par de la glace : le givrage des aéronefs La contamination par de la glace : le givrage des aéronefs LES METHODES DE PREVISION Extrapolation des observations de givrage A la recherche de scénarios favorables En utilisant des sorties de modèles

Plus en détail

La prévision saisonnière

La prévision saisonnière La prévision saisonnière Christian Viel, Jean-Michel Soubeyroux, Pierre Etchevers Météo-France Direction de la Climatologie et des Services Climatiques Rencontres Météo et Energie Toulouse, 22 septembre

Plus en détail

Développements récents de l étude de l ionosphère par les techniques radio

Développements récents de l étude de l ionosphère par les techniques radio Développements récents de l étude de l ionosphère par les techniques radio Christian HANUISE LPC2E / CNRS / Université d Orléans grâce aux contributions de: E. TURUNEN et de l association EISCAT M. LESTER

Plus en détail

Suivie des éruptions volcaniques par l'observation satellite

Suivie des éruptions volcaniques par l'observation satellite Suivie des éruptions volcaniques par l'observation satellite Fabrice Jégou, Gwenaël Berthet, Line Jourdain, Jean-Baptiste Renard Colloque CNFGG, 10-12 octobre 2012 Impact des émissions volcaniques sur

Plus en détail

OBSERVATION DE LA TERRE PAR SATELLITE

OBSERVATION DE LA TERRE PAR SATELLITE OBSERVATION DE LA TERRE PAR SATELLITE Dominique HEBRARD Pôle Applications Satellitaires et Télécommunications Journée sur les Applications satellitaires au service de la mer et du littoral Pessac - 29

Plus en détail

Expertise climatologique et météorologique : outils d'aide à la décision pour la gestion active de la

Expertise climatologique et météorologique : outils d'aide à la décision pour la gestion active de la Expertise climatologique et météorologique : outils d'aide à la décision pour la gestion active de la qualité des eaux littorales Hugues Ravenel (hugues.ravenel@meteo.fr) Franck Baraer, Alain Torrente,

Plus en détail

Introduction à la télédétection. Le 12 septembre, 2018

Introduction à la télédétection. Le 12 septembre, 2018 Introduction à la télédétection Le 12 septembre, 2018 La Configuration 1. Qu'est-ce que la télédétection? 2. Comment ça fonctionne. 3. Les produits, les plateformes et l acquisition. 4. Les applications

Plus en détail

Notice détaillant les champs de la coupe trajet et de la coupe terrain disponibles sur AÉROWEB

Notice détaillant les champs de la coupe trajet et de la coupe terrain disponibles sur AÉROWEB Notice détaillant les champs de la coupe trajet et de la coupe terrain disponibles sur AÉROWEB Les coupes trajet et terrain sont disponibles dans la nouvelle rubrique Produits expérimentaux. 1 Coupe-Trajet

Plus en détail

les satellites à défilement : il tournent à faible altitude (500 Km). Exemple : Sandsat, Spot et Seasat.

les satellites à défilement : il tournent à faible altitude (500 Km). Exemple : Sandsat, Spot et Seasat. La planétologie permet d avoir une idée de la constitution du système solaire, de son évolution et de la façon dont on peut l observer. On pourra ainsi retracer son histoire. L étude des planètes permet

Plus en détail