Annexes au conseil municipal du 25 janvier 2017

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Annexes au conseil municipal du 25 janvier 2017"

Transcription

1 Annexes au conseil municipal du 25 janvier 2017 I. Approbation procès-verbal du 9 décembre 2016 II. Convention relative à la mise à disposition d abris-voyageurs En vue d améliorer le service rendu aux usagers des transports en commun, le Département a décidé de favoriser la mise en place d abris-voyageurs, dont il est propriétaire, dans les communes de Seine et Marne. Dans ce cadre, le Département a accepté de mettre à la disposition de la commune 2 abris-voyageurs (rue de la Ronce Fleurie). Les obligations de la commune sont : Réalisation d une plateforme béton adaptée au site destinée à recevoir chaque abri-voyageurs Raccordement de chaque abri-voyageurs au réseau d éclairage public Entretien des abords Non altération de l abri-voyageurs et de ses abords Les obligations du Département sont : Installation de chaque abri-voyageurs Entretien régulier, maintenance et affichage La présente convention prendra effet à la date de sa signature par les deux parties pour une durée de 5 ans. Elle pourra être renouvelée une fois pour la même durée, par échange de lettre recommandée, 2 mois avant son terme. Le conseil municipal, par : Accepte (ou non) cette convention relative à la mise à disposition d abrisvoyageurs avec le Département de Seine et Marne et autorise Monsieur le Maire à faire le nécessaire. III. Approbation de la convention relative aux actions de conseils et de formations dans le domaine de la santé et la sécurité au travail auprès du Centre de Gestion de Seine et Marne Vu la loi n du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale et plus particulièrement son article 25 Vu le décret n du 10 juin 1985 modifié relatif à l hygiène et la sécurité du travail ainsi qu à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale, et notamment ses articles 5, 5-1 et 38 Vu le décret n du 26 juin 1985 modifié relatif aux centres de gestion Vu l arrêté interministériel du 3 mai 2002 relatif à la formation préalable à la prise de fonction et la formation continue des agents chargés de la mise en œuvre des règles d hygiène et de sécurité dans la fonction publique territoriale Dans le cadre de la convention, le conseiller en prévention des risques professionnels du centre de gestion intervient à la demande de la collectivité sur tout ou partie des missions : Actions de conseils en milieu professionnel (travail d analyse et de préconisations sur les installations et équipements de travail, les locaux de travail, l organisation

2 et l environnement de travail et les matériaux et produits utilisés, aide à la rédaction des règlements intérieurs) Réalisation et animation d actions de sensibilisation ou de formation thématique à destination des élus, personnels Le montant de la participation due par la collectivité au service de prévention des risques professionnels du centre de gestion en contrepartie des prestations assurées est fixé annuellement par le centre de gestion. Cette convention prendra effet à compter du 1er janvier 2017 et est renouvelable par reconduction expresse. Le conseil municipal, à l unanimité, prend acte de cette convention et autorise Monsieur le Maire à la signer. IV. Approbation de la convention relative à la mission d inspection dans le domaine de la santé et la sécurité au travail auprès du Centre de Gestion de Seine et Marne Vu la loi n du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale et plus particulièrement son article 25 Vu le décret n du 10 juin 1985 modifié relatif à l hygiène et la sécurité du travail ainsi qu à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale, et notamment ses articles 5, 5-1 et 38 Vu le décret n du 26 juin 1985 modifié relatif aux centres de gestion Dans le cadre de la convention, le conseiller en prévention des risques professionnels du centre de gestion intervient en qualité d agent d inspection en matière d hygiène et de sécurité. Il est tenu de contrôler les conditions d application des règles définies en matière d hygiène et de sécurité, de proposer à l autorité territoriale toute mesure qui lui parait de nature à améliorer l hygiène et la sécurité du travail et la prévention des risques professionnels ainsi, qu en cas d urgence, de prendre des mesures immédiates qu il juge nécessaires. La collectivité s engage à prendre contact avec le conseiller afin de planifier au minimum une visite d inspection qui comprend une réunion préalable d inspection et une visite terrain (visite des locaux de travail). La collectivité participera aux frais d intervention du conseiller en prévention des risques professionnels du centre de gestion à concurrence du nombre d heures effectif consacré aux visites terrain d inspection et du nombre d heures nécessaire à la rédaction du rapport (tarif horaire 2017 : pour les communes de moins de 50 agents). Cette convention prendra effet à compter du 1er janvier 2017 et est renouvelable par reconduction expresse. Le conseil municipal, à l unanimité, prend acte de cette convention et autorise Monsieur le Maire à la signer. V. Assistance auprès de la commune pour les actes et applications règlementaires en matière d urbanisme avec la société Urbanence Monsieur le Maire rappelle la décision du Maire 03/15 en date du 17 novembre 2015 et explique la nécessité de prendre l attache d un bureau pour l exécution de missions de conseil et d assistance auprès de la commune pour l instruction des

3 autorisations d occupation du sol et en matière d aménagement, d urbanisme, de paysage et d environnement. La société URBANENCE propose un contrat qui a pour objet l exécution de missions de conseil et d assistance auprès de la commune dans sa mission d instruction des autorisations d occupation du sol et portant sur les certificats d urbanisme, les déclarations préalables, les permis de construire, les permis de démolir, les permis d aménager et dans toute autre mission en matière d aménagement, d urbanisme, de paysage et d environnement. La mission d assistance lors de l instruction des autorisations d occupation du sol sera facturée en fonction du dossier traité (certificat d urbanisme, déclaration préalable, permis de construire, permis de démolir, division, aménagement et ERP). La mission de conseil en urbanisme s effectue au temps passé pour conseil avec remise d une note ou acte, sous la base de HT de l heure. Les réunions ou rendez-vous seront rémunérés sous la base de Le présent contrat est passé à concurrence d un montant plafond annuel de HT. Le présent contrat est établi pour une durée de 1 an à compter de sa signature. Le conseil municipal, par : Accepte (ou non) cette convention d assistance auprès de la commune pour les actes et application réglementaires avec la société Urbanence et autorise Monsieur le Maire à la signer. VI. Transfert de compétence à la CAMVS Aménagement en matière de PLU, de documents d urbanisme en tenant lieu ou de carte communale Le Conseil Municipal, VU le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment l article L , VU le Code de l Urbanisme VU la loi n du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (dite loi ALUR) et notamment son article 136, VU les statuts de l Agglomération Melun Val de Seine, VU l avis de la commission municipale, CONSIDERANT que la loi du 24 mars 2014, dite ALUR, a positionné le territoire intercommunal pour être l échelle de référence de la planification locale ; CONSIDERANT que la loi précitée prévoit qu une communauté d agglomération existant à la date du 26 mars 2014 et qui n est pas compétente en matière de plan local d urbanisme, de documents d urbanisme en tenant lieu ou de carte communale, le devient le lendemain de l expiration d un délai de trois ans à compter de cette date ; CONSIDERANT cependant que ce transfert de compétences n a pas lieu si, dans les trois mois précédant le 27 mars 2017, au moins 25 % des communes membres de l Etablissement Public de Coopération Intercommunale représentant au moins 20 % de la population s y opposent ; CONSIDERANT (arguments à compléter par les communes si elles le souhaitent). Après en avoir délibéré,

4 S OPPOSE au transfert de compétence à la Communauté d Agglomération Melun Val de Seine en matière de plan local d urbanisme, de documents d urbanisme en tenant lieu ou de carte communale, lors de la première échéance prévue par la loi ALUR, soit au 27 mars AUTORISE le Maire ou son représentant à signer tout document nécessaire à l exécution de la présente délibération. NOTE DE PRESENTATION Les lois «Grenelle 2» du 12 juillet 2010 et «ALUR» du 24 mars 2014 ont positionné le territoire intercommunal pour être l échelle de référence de la planification locale. Selon le législateur, il ne s agit pas d uniformiser la prise en compte d un territoire mais au contraire de mettre en valeur, voire renforcer, la complémentarité des communes. Un plan local d urbanisme intercommunal (PLUI) permet de mettre en œuvre une politique locale d aménagement du territoire en phase avec la réalité du fonctionnement et de l organisation du territoire. En conséquence, pour les communautés d agglomération existantes à la date de publication de la loi ALUR qui n auraient pas bénéficié d un transfert volontaire de la compétence en matière de plan local d urbanisme, de documents d urbanisme en tenant lieu ou de carte communale, la loi prévoit un transfert automatique de cette compétence à échéances définies, sauf s il s exerce une minorité de blocage de la part des communes membres de l EPCI. La première échéance de ce transfert automatique est le 27 mars Ce dernier n aura cependant pas lieu si au moins 25% des communes représentant au moins 20% de la population s y opposent par délibération des conseils municipaux entre le 27 décembre 2016 et le 26 mars Quelques éléments de contexte du territoire de l Agglomération Melun Val de Seine méritent d être précisés : Toutes les communes de l Agglomération sont aujourd hui dotées d un document d urbanisme opposable. Cependant, quatorze communes sur les vingt qui seront membres de la Communauté au 1 er janvier 2017, sont en cours de mise en œuvre d une procédure de révision générale de leur document à des stades d avancement très divers (dont 6 révisions de Plan d Occupation des Sols en Plan Local d Urbanisme). La Communauté d Agglomération porte depuis le 1 er janvier 2016, en relais de l ancien Syndicat Mixte d Etude et de Programmation de la Région Melunaise, l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) qui tient déjà compte de son élargissement à quatre nouvelles communes au 1 er janvier Le SCoT permettra d ores et déjà d élaborer le socle d un projet de nouveau territoire intercommunal et de déterminer un cadre de développement, d harmonisation et de coordination des projets de développement locaux qui fait aujourd hui défaut. Considérant ce qui précède, et que (arguments à développer par les communes si elles le souhaitent), il est proposé au conseil municipal :

5 de s opposer au transfert de la compétence communale à la Communauté d Agglomération Melun Val de Seine en matière de plan local d urbanisme, de documents d urbanisme en tenant lieu, ou de carte communale lors de la première échéance prévue par la loi ALUR, soit au 27 mars 2017 ; d autoriser le Maire ou son représentant à signer tout document nécessaire à l exécution de la présente délibération. VII. Modification du règlement intérieur du conseil municipal Suite à un jugement du Tribunal Administratif en date du 7 décembre 2016, il y a lieu de modifier les articles 5 et 27 du règlement intérieur de la commune Le conseil municipal, par : Article 5 : Questions Les conseillers municipaux ont le droit d exposer en séance du conseil municipal, des questions orales ayant trait aux affaires de la commune (article L du CGCT). Pour être recevables, ces questions doivent être au préalable adressées au Maire par écrit, 24 heures au moins avant la séance du conseil municipal, permettant de réunir si nécessaire les éléments de réponse. La réception des questions fera l objet d un accusé de réception. Les questions déposées après l expiration du délai susvisé peuvent, le cas échéant, être déposées par leur auteur à la séance ultérieure la plus proche. Chaque conseiller municipal peut présenter une question orale, au plus par séance. Lors de cette séance, le Maire ou l Adjoint au Maire compétent répond aux questions posées oralement par les conseillers municipaux. Les questions portent sur des questions d intérêt général et ne doivent contenir aucune évocation d ordre personnel. Si l objet de ces questions le justifie, le Maire peut décider de les transmettre pour examen aux commissions concernées. Les questions des conseillers et les réponses du Maire ou de l Adjoint au Maire figureront aux comptes rendus des conseils municipaux. Article 27 : Durée et révision Le présent règlement est valable pour la durée du mandat. Il pourra être modifié si des lois ou des règlements l exigent. Accepte (ou non) ces modifications au règlement intérieur. VIII. Demande de subvention au titre de la DETR 2017 : Réfection des trottoirs du lotissement du Gué du Jard 1 Monsieur le Maire rappelle que dans ce lotissement créé depuis 1980 dont la voirie appartient à la commune depuis le 27 mai 1986 les trottoirs n ont jamais

6 fait l objet de goudronnage. De ce fait, aujourd hui, ils sont impraticables pour les personnes souffrant d un handicap moteur, la commune étant particulièrement exposée à cette problématique du fait de l existence d un centre de l Association des Paralysés de France. Ils le sont également pour des personnes dont la mobilité se trouve altérée et pour les jeunes parents, se trouvant alors dans l obligation de marcher sur la route ce qui représente un risque majeur pour leur sécurité. C est pourquoi il est proposé de procéder à la réfection de mètres carrés de trottoirs, de 290 mètres carrés de parking et à la création de 105 mètres carrés de trottoirs aujourd hui inexistants. Cette opération suppose la mobilisation de euros. Monsieur le Maire propose de recourir à la Dotation d Equipement des Territoires Ruraux (DETR) qui pourrait atteindre une participation financière maximum de 50 % du montant hors taxes des travaux, soit un montant de Ceci exposé et après débat, Monsieur le Maire met aux voix la décision de demander une participation financière au titre de la DETR de et à être autorisé à signer tout document à cette fin. Le résultat des votes est le suivant : Pour : Contre : Abstention : La décision de recourir à un financement au titre de la DETR à concurrence de est donc adoptée.

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS?

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS? CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI ENTRÉE EN SERVICE AU 1ER JANVIER 2012 (CNAPS) Prestataires et clients de la sécurité privée TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : TRAVAUX D ENTRETIEN DES TOITURES ET DES DISPOSITIFS ANTI-

Plus en détail

A.C.A.C.C.I.A. Présentation du cabinet. Barème général des honoraires

A.C.A.C.C.I.A. Présentation du cabinet. Barème général des honoraires A.C.A.C.C.I.A Présentation du cabinet & Barème général des honoraires Cette présentation est aussi disponible sur le site internet du cabinet http://www.acaccia.fr. Vous y trouverez aussi des plans d accès,

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

STATUTS. AIDUCE : Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Électronique

STATUTS. AIDUCE : Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Électronique STATUTS Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901, ayant pour dénomination : AIDUCE : Association Indépendante

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS Adoptés par le Conseil d administration et L Assemblée générale du 23 avril

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Mardi 25 septembre 2012 à 18H00 Compte-rendu de la séance article L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales

CONSEIL MUNICIPAL Mardi 25 septembre 2012 à 18H00 Compte-rendu de la séance article L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales Commune de Néoules Var 83136 CONSEIL MUNICIPAL Mardi 25 septembre 2012 à 18H00 Compte-rendu de la séance article L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales L an deux mille douze, aux date

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

SEANCE DU 28 JUILLET 2010

SEANCE DU 28 JUILLET 2010 ASSEMBLEE DE CORSE DELIBERATION N 10/143 AC DE L ASSEMBLEE DE CORSE DECIDANT DE LA MISE EN ŒUVRE DE L ACTION SOCIALE DE LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE EN FAVEUR DE SES AGENTS SEANCE DU 28 JUILLET

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée du LUNDI 30 JUIN 2014 à 18 heures LÉZIGNAN LA CÈBE Salle polyvalente

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée du LUNDI 30 JUIN 2014 à 18 heures LÉZIGNAN LA CÈBE Salle polyvalente CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée du LUNDI 30 JUIN 2014 à 18 heures LÉZIGNAN LA CÈBE Salle polyvalente ORDRE DU JOUR FINANCES N 1. BUDGET PRINCIPAL DE LA CAHM : approbation

Plus en détail

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ)

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Le 17 mars 2016 AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Chère membre, Votre inscription au Tableau des membres de l OSFQ est obligatoire

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT PREAMBULE Le Comité Technique d Etablissement (C. T. E.) du Centre Hospitalier de SOMAIN est régi par les textes législatifs et réglementaires suivants

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

CONSULTATION PAR PROCEDURE ADAPTEE

CONSULTATION PAR PROCEDURE ADAPTEE CONSULTATION PAR PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : CONTRAT ANNUEL D ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL REPUBLIQUE FRANCAISE PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL n 2016-1085 Conseil du 21 mars 2016 commission principale : éducation, culture, patrimoine et sport objet : Partenariat avec l'association FC Lyon

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES A l attention des : Délégués Régionaux Secrétaires de Syndicats Délégués syndicaux MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES L élection des représentants du personnel au Comité d Entreprise permet : D obtenir

Plus en détail

Élus locaux STATUT DE L ÉLU. ! Références :

Élus locaux STATUT DE L ÉLU. ! Références : Élus locaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Espace Performance 3-35769 SAINT GRÉGOIRE Cedex - www.cdg35.fr - Téléphone 02 99 23 31 00 - Télécopie 02 99 23 38 00 - E-mail : contact@cdg35.fr

Plus en détail

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Département de Saône-et-Loire Comité stratégique permanent du numérique du 21 septembre 2015 Sommaire 1- Un réseau d acteurs 2- Rappel de la stratégie de déploiement

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés.

DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés. DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FEDERALE, VU la Constitution du 1er Septembre 1961; VU le n 67/LF/67 du 12 Juin 1957 portant

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

FORMULAIRE D'INSCRIPTION

FORMULAIRE D'INSCRIPTION MINISTERE DE L INTERIEUR FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU CONCOURS INTERNE DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE NORMALE DE L INTERIEUR ET DE L OUTRE-MER au titre de l année 2013 pour la région Corse Date limite

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le 23 janvier 2012 ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le ministre de la défense, le ministre de l éducation

Plus en détail

ANNEXE À LA DECISION N 000179/MPT/SG/DPE DU 07 OCT

ANNEXE À LA DECISION N 000179/MPT/SG/DPE DU 07 OCT ANNEXE À LA DECISION N 000179/MPT/SG/DPE DU 07 OCT. 2003 PORTANT DESIGNATION ET ATTRIBUTIONS DU FOURNISSEUR LOCAL PROVISOIRE D ACCES AU SEGMENT SPATIAL CAHIER DES CHARGES Cahier des charges de CAMTEL comme

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Institut National Polytechnique - Service des Marchés Publics 6, allée Emile Monso BP 34038 31029 Toulouse cedex 4 ACHAT D UN APPAREIL DE CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES Association affiliée à la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) Approuvés par l assemblée générale du 14 novembre 2014 PREAMBULE Dans

Plus en détail

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU DOSSIER DE PRESSE LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU CONFERENCE DE PRESSE du 24 mars 2011 www.mediation-eau.fr Agence Point Virgule Claire-Anne Brule Solenn Morgon

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DES FINANCES Cycle de formation pour les cadres vérificateurs de la Direction Générale des Impôts Fayçal DERBEL Expert comptable Enseignant à l ISG Décembre 2011 / Janvier 2012 INTRODUCTION

Plus en détail

Dépôt annuel au tribunal de commerce

Dépôt annuel au tribunal de commerce COMPTES ANNUELS DES PETITES ASBL COMPTABILITE Obligations comptables des petites ASBL et Modalités de dépôt des comptes annuels au Greffe du Tribunal de Commerce I. Obligations: Les petites ASBL ont l

Plus en détail

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population»

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» «Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» Calendrier Appel à projet FDVA Bretagne 2015 Diffusion de l appel à projets

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION 1 L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION Le statut de l auto-entrepreneur résulte de la loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août

Plus en détail

LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE

LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE Le client Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Le conseiller Nom de l'établissement : Nom du conseiller : Prénom du Conseiller : Nom du dirigeant : Prénom

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Parties du contrat Objet Droits et obligations du client Droits et obligations du Prestataire Conditions financières Responsabilités Force Majeure Lois et tribunaux compétents

Plus en détail

Communauté de Communes de l Aulne Maritime. Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels

Communauté de Communes de l Aulne Maritime. Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels Communauté de Communes de l Aulne Maritime Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels 1 Présentation générale La Communauté de Communes de l Aulne Maritime a été créée en décembre 2001

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes conditions générales de vente s appliquent, sans restriction ni réserve à l ensemble des ventes conclues par la SARL DOVRE FRANCE auprès d acheteurs professionnels

Plus en détail

FORMULAIRE D'INSCRIPTION

FORMULAIRE D'INSCRIPTION PREFET DE LA REGION FRANCHE-COMTE FORMULAIRE D'INSCRIPTION RECRUTEMENT SANS CONCOURS D'ADJOINT ADMINISTRATIF DE 2 ème CLASSE DE L'INTERIEUR ET DE L'OUTRE-MER Session 2014 Date limite de retrait du formulaire

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-Direction de l Action Sportive Service du Sport de Haut Niveau et des Concessions Sportives 2015 DJS 105 Subvention (40.000 euros) à la Ligue de Paris de Tennis

Plus en détail

VADEMECUM D INFORMATION FACULTE DE PHILOSOPHIE, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES

VADEMECUM D INFORMATION FACULTE DE PHILOSOPHIE, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES VADEMECUM D INFORMATION FACULTE DE PHILOSOPHIE, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES SEJOURS ERASMUS, ERASMUS-BELGICA ET HORS EUROPE ANNEE ACADEMIQUE 2013-2014 DEPART EN 2014-2015 1. Pourquoi des programmes d

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 2 ème RÉUNION DE 2013 Séance du 21 février 2013 CG 13/2 è m e /VI-04 L'an deux mille treize, le 21 février, les membres

Plus en détail

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL Art. 1 L association est dénommée : «Cercle des Régates de Bruxelles Kayak», en abrégé : «CRBK» Art. 2 Son siège social est établi à 1070 Bruxelles, rue du Gazouillis

Plus en détail

» Délégations du personnel» Comités mixtes d entreprise» Représentants des salariés dans le sociétés anonymes

» Délégations du personnel» Comités mixtes d entreprise» Représentants des salariés dans le sociétés anonymes FR COLLECTION La représentation des salariés dans les entreprises Le guide complet de la Chambre des salariés sur les modifications introduites par la loi du 23 juillet 2015 portant réforme du dialogue

Plus en détail

RÉF.: EASO/2016/CA/003

RÉF.: EASO/2016/CA/003 Avis de vacance pour le poste d assistant en ressources humaines (agent contractuel, GF III) au sein du Bureau européen d appui en matière d asile (EASO) RÉF.: EASO/2016/CA/003 Publication Intitulé de

Plus en détail

Circulaire n 5528 du 15/12/2015

Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Soutien aux élèves de l enseignement secondaire pour le lancement d une campagne de lutte contre le (cyber) harcèlement au sein de l école Appel à projets Réseaux et niveaux

Plus en détail

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015 RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES Du Mardi 09 Juin 2015 1 Intervenir à trois échelles : Au niveau de l agglomération = échelle de la «politique publique cohérente» Au niveau de l opération d aménagement

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional

Rapport pour le conseil régional Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france APPROBATION DES STATUTS ET ADHESION DE LA REGION ILE-DE- FRANCE A L

Plus en détail

GUIDE POUR LA COMPREHENSION ET L APPLICATION DE LA LEGISLATION SUR LES GROUPE D INITIATIVE COMMUNE. Loi N 92/006 du 14 août 1992

GUIDE POUR LA COMPREHENSION ET L APPLICATION DE LA LEGISLATION SUR LES GROUPE D INITIATIVE COMMUNE. Loi N 92/006 du 14 août 1992 GUIDE POUR LA COMPREHENSION ET L APPLICATION DE LA LEGISLATION SUR LES GROUPE D INITIATIVE COMMUNE Loi N 92/006 du 14 août 1992 Relative aux sociétés coopératives et aux groupes d initiative commune ;

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - FISCALITE - OBJET : La redevance audiovisuelle Base juridique Art.41 de la loi de finances pour 2005 Loi

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé Gestion de la production industrielle Spécialité : Optimisation des Préparations Industrielles Arrêté d habilitation : 20080263 REGLEMENT DU CONTRÔLE

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE. Ce document est à conserver :

DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE. Ce document est à conserver : N 50449 # 11 DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS N o 3310 NOT-CA3 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3310 CA3 ET SES ANNEXES Ce document est à conserver : Il

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT. Avenue Joseph Anoma, 01 B.P. 1387, Abidjan, CÔTE d'ivoire

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT. Avenue Joseph Anoma, 01 B.P. 1387, Abidjan, CÔTE d'ivoire AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Avenue Joseph Anoma, 01 B.P. 1387, Abidjan, CÔTE d'ivoire Corporate IT Services Department (CIMM) E-mail: j.kaliwata@afdb.org; k.saidi@afdb.org

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr

place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr ement tionn t de fonc n e m e l g è R Des éta cueil c a d s t n blisseme d Evry e l l i V a ts de l n a f n

Plus en détail

ANNEXE 1. Récépissé de déclaration en préfecture. Renvoi du Manuel I Paragraphe 2

ANNEXE 1. Récépissé de déclaration en préfecture. Renvoi du Manuel I Paragraphe 2 ANNEXE 1 Récépissé de déclaration en préfecture Renvoi du Manuel I Paragraphe 2 ANNEXE 2 Statuts de l association Renvoi du Manuel I Paragraphe 2 Renvoi du Manuel II Paragraphe 5.1 STATUTS_12042014.pdf

Plus en détail

Dans le cadre du renouvellement des marchés publics,

Dans le cadre du renouvellement des marchés publics, Le renouvellement des marchés publics en cours d exécution Au fil du temps, les dispositions relatives au renouvellement des marchés publics en cours d exécution ont évolué. Compte tenu des incidences

Plus en détail

Règlement d'admission

Règlement d'admission Règlement d'admission concernant la formation d'éducateur spécialisé 1. Définition de la profession et du contexte de l intervention des éducateurs spécialisés Selon l arrêté du 20 Juin 2007 relatif au

Plus en détail

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68 Service d Optimisation et de Lancement pour l Entreprenariat 2016 Catalogue Formation des SOLen Technopôle Lahitolle Elus locaux 6 rue Maurice Roy 18000 Bourges Tel. 02 46 08 10 68 Organisme agréé par

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN LYCEE NEUF EMILIE BRONTE A LOGNES (77)

CONSTRUCTION D UN LYCEE NEUF EMILIE BRONTE A LOGNES (77) Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CONSTRUCTION D UN LYCEE NEUF EMILIE BRONTE A LOGNES (77)

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Objet de la consultation : ORGANISATION MATERIELLE DU SALON DU TOURISME ET DES LOISIRS DE GUYANE 2016.

CAHIER DES CHARGES. Objet de la consultation : ORGANISATION MATERIELLE DU SALON DU TOURISME ET DES LOISIRS DE GUYANE 2016. CAHIER DES CHARGES Objet de la consultation : ORGANISATION MATERIELLE DU SALON DU TOURISME ET DES LOISIRS DE GUYANE 2016. Date limite de réception des offres : le 4 mars 2016 à 12h00 Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

CODE DES INVESTISSEMENTS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE

CODE DES INVESTISSEMENTS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE CODE DES INVESTISSEMENTS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE ADOPTE PAR ORDONNANCE N 001/PRG/87 DU 3 JANVIER 1987, MODIFIE PAR LA LOI L/95/029.CTRN DU 30 JUIN 1995 ARTICLE I La présente Ordonnance portant Code

Plus en détail

Ergonomie SNCE. Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France STATUTS CICF / SNCE

Ergonomie SNCE. Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France STATUTS CICF / SNCE Ergonomie SNCE Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France STATUTS CICF / SNCE CHAMBRE DE L INGENIERIE ET DU CONSEIL DE FRANCE SYNDICAT NATIONAL

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE SPECIALITE : TECHNICO-COMMERCIAL EN PRODUITS INDUSTRIELS Arrêté d habilitation : 20014020 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Nous, Maire de la Commune de Calonne-sur-la-Lys, Vu le Code Générale des Collectivités Territoriales, notamment les articles L.2213-7 et suivants ; Vu le Code des Communes notamment les articles R.361-1

Plus en détail

Fonds de Solidarité Logement

Fonds de Solidarité Logement Fonds de Solidarité Logement Règlement intérieur / 2010-2012 P R E A M B U L E La loi 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales, vient modifier la loi 90-449 du 31 mai 1990

Plus en détail

Q1 [29/3/2013] Les questions/réponses portant sur l AO 2011 s appliquent-elles encore?

Q1 [29/3/2013] Les questions/réponses portant sur l AO 2011 s appliquent-elles encore? Paris, le 10 février 2014 Réponses aux questions des candidats relatives à l appel d offres portant sur la réalisation et l exploitation d installations photovoltaïques d une puissance comprise entre 100

Plus en détail

M. Demortier demande quand vont démarrer les travaux de menuiserie de la rue de la Cure?

M. Demortier demande quand vont démarrer les travaux de menuiserie de la rue de la Cure? PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAL EN DATE DU 12 NOVEMBRE 2012 Présents M.M.D'HAENE Marc, Bourgmestre. MM.DELSOIR Damien,DEGRYSE Achille, Mmes POLLET Sophie, FOUREZ Anne-Marie Echevins. M.DEMORTIER

Plus en détail

ACTUALITES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES N 143 juin 2015

ACTUALITES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES N 143 juin 2015 ACTUALITES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES N 143 juin 2015 I - Textes publiés aux bulletins officiels : Code électoral. Décret-loi n 2-15-260 du 14 joumada II 1436 (4 avril 2015) modifiant et complétant

Plus en détail

Règlement du jeu. Appel à idées «Université Paris Seine mon campus, mes idées!»

Règlement du jeu. Appel à idées «Université Paris Seine mon campus, mes idées!» Règlement du jeu Appel à idées «Université Paris Seine mon campus, mes idées!» Article 1 Organisation La COMUE Université Paris Seine, établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES Contexte : La Communauté de communes du Pays de Lumbres (CCPL) porte un réseau de 13 médiathèques, connu sous le nom de réseau PLUME. Ces

Plus en détail

Voici les nouveaux avantages Deux nouveaux avantages, qui sont décrits ci-dessous, prendront effet le 1 er avril 2006.

Voici les nouveaux avantages Deux nouveaux avantages, qui sont décrits ci-dessous, prendront effet le 1 er avril 2006. Numéro 18 Poste-publications de la convention no 40048697 Mars 2006 Changements importants apportés au SSFP! Le présent numéro décrit les modifications importantes qui sont apportées au SSFP à compter

Plus en détail

LETTRE DE JURISPRUDENCE DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES

LETTRE DE JURISPRUDENCE DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES LETTRE DE JURISPRUDENCE DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES N 21 1 er trimestre 2011 Sélection de jugements SOMMAIRE Actes législatifs et administratifs p. 1 Agriculture et forêts p. 2 Collectivités territoriales

Plus en détail

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT (2006)-A-06 CONCERNANT LA TARIFICATION

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT (2006)-A-06 CONCERNANT LA TARIFICATION CONSEIL D AGGLOMÉRATION COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT (2006)-A-06 CONCERNANT LA TARIFICATION Règlement (2006)-A-06, adopté le 14 août 2006, entré en vigueur le 15 septembre 2006 Amendé par les règlements

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage Commune de CAGNES-SUR-MER BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex Objet de la consultation DECONSTRUCTION et RECONSTRUCTION de la

Plus en détail

2, allée du Vercors CS 80002 33306 Lormont Cedex 05.57.77.21.60 05.56.74.60.29 @ : www.fsl33.org

2, allée du Vercors CS 80002 33306 Lormont Cedex 05.57.77.21.60 05.56.74.60.29 @ : www.fsl33.org 2, allée du Vercors CS 80002 33306 Lormont Cedex 05.57.77.21.60 05.56.74.60.29 @ : www.fsl33.org APPLICABLE AU 1 ER JANVIER 2016 REGLEMENT DU FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT VISAS VU la loi du 6-01-1978 -article

Plus en détail

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La sécurité sociale française distingue deux statuts, le détachement et l expatriation. Le détaché relève du régime général

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRÊTES DU MAIRE. Objet : arrêté portant application du règlement intérieur du cimetière

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRÊTES DU MAIRE. Objet : arrêté portant application du règlement intérieur du cimetière Département de Seine et Marne Commune d'othis N 032/2012 ST EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRÊTES DU MAIRE Objet : arrêté portant application du règlement intérieur du cimetière Le Maire de la commune d Othis,

Plus en détail

LOCATION DU FOYER RURAL DE LA COMMUNE DE JALLANS

LOCATION DU FOYER RURAL DE LA COMMUNE DE JALLANS LOCATION DU FOYER RURAL DE LA COMMUNE DE JALLANS Vous trouverez dans ce dossier : - Le règlement intérieur de la salle - Le contrat de location - La fiche d état des lieux - Consignes aux utilisateurs

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré

Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités à Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré Mesdames et Messieurs les Directeurs de CIO Rectorat Département de la Gestion

Plus en détail

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires :

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : Dossier de presse Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : la Caisse de Dépôts et Consignations la Caisse d Épargne de Bretagne, l association «Parcours Confiance

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 19 MAI 2016

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 19 MAI 2016 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 19 MAI 2016 Etaient présents : JOLY Olivier - CHABANNY Jean-Paul - LE GALL Nathalie - LAURENDON Alain - POYET Ghyslaine - MATHEVET François - DAUPHIN Béatrice - FRANÇON

Plus en détail

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES)

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) RÈGLEMENT D ADMISSION à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) en formation continue (dont apprentissage) en complément de formation dans le cadre de la validation des

Plus en détail

- 1 - SÉANCE DU 19 juin 2013

- 1 - SÉANCE DU 19 juin 2013 SÉANCE DU 19 juin 2013 L AN DEUX MILLE TREIZE, le 19 Juin à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal de Saint Arnoult des Bois, légalement convoqué, s est réuni à la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016 Domaine Transition industrielle et énergétique APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT Date limite de dépôt : le 15 février 2016 1- CONTEXTE La région Languedoc-Roussillon dispose de spécificités

Plus en détail

REGLEMENT DE SELECTION POUR L ENTREE EN

REGLEMENT DE SELECTION POUR L ENTREE EN REGLEMENT DE SELECTION POUR L ENTREE EN FORMATION MENANT AU DIPLOME D'ETAT D EDUCATEUR SPECIALISE 1 - MODALITES & CONDITIONS D'INSCRIPTION 1-1 LA FORMATION PREPARATOIRE AU DEES N EST OUVERTE QU AUX CANDIDATS

Plus en détail

IP Network Services S.A., Société Anonyme. Siège social: L- 2430 Luxembourg, 18, rue Michel Rodange. R.C.S. Luxembourg B 153.095.

IP Network Services S.A., Société Anonyme. Siège social: L- 2430 Luxembourg, 18, rue Michel Rodange. R.C.S. Luxembourg B 153.095. IP Network Services S.A., Société Anonyme. Siège social: L- 2430 Luxembourg, 18, rue Michel Rodange. R.C.S. Luxembourg B 153.095. STATUTS L'an deux mille dix, le douze mai. Par- devant Maître HELLINCKX,

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT SEMESTRIEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour la période close le 30 juin 2015 Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport

Plus en détail

le 24 avril 2014 à 17 heures 30 à l hôtel MELIA Luxembourg, 10 Park Drai Eechelen, 1499 LUXEMBOURG, Grand-Duché de Luxembourg ORDRE DU JOUR

le 24 avril 2014 à 17 heures 30 à l hôtel MELIA Luxembourg, 10 Park Drai Eechelen, 1499 LUXEMBOURG, Grand-Duché de Luxembourg ORDRE DU JOUR EUROFINS SCIENTIFIC S.E. Société Européenne au capital de 1.507.331,10 Siège social : 10A, rue Henri M. Schnadt, L-2530, Luxembourg Registre de Commerce et des Sociétés Luxembourg B 167775 la «Société»

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

Relevé de décisions. Conseil Municipal du 30 mars 2015. Approbation des précédents comptes rendus

Relevé de décisions. Conseil Municipal du 30 mars 2015. Approbation des précédents comptes rendus Relevé de décisions Conseil Municipal du 30 mars 2015 Le Conseil municipal légalement convoqué s est réuni en séance publique le 30 mars 2015 en Mairie. La présidence était assurée par Madame le Maire,

Plus en détail

SALLE DES FÊTES DE VER-LÈS-CHARTRES REGLEMENT

SALLE DES FÊTES DE VER-LÈS-CHARTRES REGLEMENT SALLE DES FÊTES DE VER-LÈS-CHARTRES REGLEMENT Mis à jour en septembre 2015 Titre I Dispositions générales Article 1 Objet Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles

Plus en détail

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com)

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Accueil > Consulting Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS Nous mettons à votre disposition notre expérience pour vous permettre de prendre

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

PRINTEMPS DES PEINTRES 2016 REGLEMENT DU PETIT MARCHE D ART

PRINTEMPS DES PEINTRES 2016 REGLEMENT DU PETIT MARCHE D ART 1. Présentation PRINTEMPS DES PEINTRES 2016 REGLEMENT DU PETIT MARCHE D ART La ville de Chennevières-sur-Marne organise sa 7 ème édition du Printemps des Peintres. Cette manifestation dédiée à la peinture

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

Le Guide de l ACTIONNAIRE. Décembre 2005

Le Guide de l ACTIONNAIRE. Décembre 2005 Le Guide de l ACTIONNAIRE Décembre 2005 Sommaire Alcatel en bourse...1 1.1 Qu est-ce qu une action?... 1 1.2 La cotation d ALCATEL... 3 Etre actionnaire d Alcatel...6 2.1 Acheter ou vendre des actions...

Plus en détail

CCITT E.140 SERVICE TÉLÉPHONIQUE AVEC OPÉRATRICE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE MOBILE

CCITT E.140 SERVICE TÉLÉPHONIQUE AVEC OPÉRATRICE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE MOBILE UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CCITT E.140 COMITÉ CONSULTATIF (08/92) INTERNATIONAL TÉLÉGRAPHIQUE ET TÉLÉPHONIQUE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE

Plus en détail