Rapport sur le financement des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH) à l occasion de l examen du budget primitif pour 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport sur le financement des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH) à l occasion de l examen du budget primitif pour 2014"

Transcription

1 Rapport sur le financement des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH) à l occasion de l examen du budget primitif pour 2014 Accusé de réception Ministère de l intérieur Acte Certifié exécutoire Envoi Préfecture : 18/02/2014 Réception Préfet : 18/02/2014 Publication RAAD : 18/02/2014 Ce rapport a pour objet de faire le point sur la situation du financement pour le Département de Seine-et-Marne des trois allocations individuelles de solidarité. Il sera dans un premier temps fait le constat de la charge nette supportée par le Département au titre de ces trois prestations depuis leur mise en place (2002 pour l APA, 2004 pour le RMI/RSA et 2006 pour la PCH) avant de montrer que cette charge est une cause majeure des tensions financières auxquelles le budget départemental doit toujours faire face en I Récapitulatif de la charge des trois A.I.S. depuis 2002 Depuis les lois de décentralisation de 2002 et 2004, la solidarité collective, à travers la mise en œuvre et la gestion des allocations individuelles de solidarité qui en découlent, repose essentiellement sur les collectivités locales et en particulier sur les Départements. L Etat a cependant conservé sa compétence générale de détermination des normes ainsi que la définition des conditions d accès et des mécanismes de calcul. Depuis le transfert et la mise en œuvre par notre Département de ces AIS, leur volume n a cessé de croître, passant de 101,9 M en 2006 (première année de mise en œuvre combinée des 3 AIS) à 210,7 M en réalisé prévisionnel Leur charge annuelle a donc plus que doublé en 7 ans. Et pour 2014, la prévision de leur charge est de 220,4 M, soit encore une hausse de plus de 10 % entre le BP 2013 (200,7 M ) et le. Le tableau ci-dessous récapitule l évolution de la charge de chacune des AIS depuis leur mise en place et les prévisions faites dans le cadre du : Dépenses AIS cumul 2002/ 2014 depuis la mise en place RMI/RSA 54,5 60,4 66,2 68,9 68,6 82,8 101,8 111,3 117,0 132,1 137, ,1 152% APA 8,6 26,0 30,4 32,1 35,4 41,2 43,2 44,8 49,9 51,9 55,5 56,5 57,0 532,6 563% PCH 0,3 3,1 7,2 13,1 18,3 19,9 20,4 22,1 25,9 130,4 8409% Total 8,6 26,0 84,9 92,5 101,9 113,3 119,0 140,7 170,0 183,1 192,9 210,7 220, ,1 NS 1/6

2 II Les compensations accordées depuis 2002 Par ailleurs, pour permettre de financer ces dépenses, l Etat a transféré aux Départements des ressources dont les montants ont été ou seront les suivants : Recettes cumul 2002/ 2014 depuis la mise en place TICPE 53,6 46,7 46,7 46,7 46,7 53,0 60,6 65,3 63,7 63,8 63,1 610,0 18% FMDI 5,8 6,2 7,0 7,5 8,6 8,8 9,1 9,0 8,0 69,9 38% CNSA APA 5,2 10,7 12,2 5,8 8,4 8,8 11,7 10,3 13,2 12,3 12,9 14,3 12,2 138,0 135% CNSA PCH 8,6 7,7 10,8 9,8 9,8 9,1 10,9 10,4 9,1 86,1 7% Produit Hausse 0,7% du taux 12,6 12,6 DMTO Revers. Produit de gestion TFPB 9,1 9,1 Prélèvement Solidarité / DMTO -10,4-10,4 Total 5,2 10,7 65,8 52,5 69,5 69,3 76,2 80,6 92,2 95,5 96,5 97,4 103,8 915,3 NS S agissant du RMI transféré en 2003 puis du RSA en, l Etat a compensé ces dépenses avec le transfert d une fraction de la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers renommée Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques (TICPE). La compensation a été établie sur le coût historique à la date du transfert avec un montant garanti qui n a pas évolué depuis A partir de, la compensation a augmenté puisqu elle intègre le transfert aux Départements de la charge de l API (allocation de parent isolé) dans le RSA. Ce transfert est compensé à partir de par une fraction supplémentaire de TIPP. La compensation de l ex-api a fait l objet de clauses de revoyure dont la première a été mise en œuvre dans la loi de finances pour qui a opéré un rattrapage de compensation et a rebasé la compensation pour l avenir. Ces réajustements successifs opérés par les Lois de finances expliquent les évolutions de produit de TICPE. Pour 2014, le produit de TICPE relatif à la compensation de la part ex API ne comprend plus d ajustements perçus au titre des années précédentes suite à la détermination du droit à compensation définitif en Loi de finances pour Il faut aussi noter que l Etat a reconduit d année en année depuis 2006 une recette destinée aux actions d insertion, le Fonds de Mobilisation Départementale pour l Insertion (FMDI) dont il est tenu compte dans le calcul du taux de couverture des transferts. A compter de 2013, cette recette a été reconduite pour 3 ans (loi de finances pour 2013). S agissant de l APA, elle n a pas été à proprement parler accompagnée d un droit à compensation mais d un financement apporté pour 1/3 par la Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie (CNSA) et pour les 2/3 par les Départements. La dotation CNSA couvre à fin % de la dépense contre 61 % en Enfin, s agissant de la PCH, créée en 2005, accompagnée de la création des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) dont la charge nette pour le Département n est pas comptabilisée ici, elle a donné lieu à la mise en place d un concours financier versé par la CNSA aux Départements qui n a couvert que 47% de la dépense en 2013 : l excédent de compensation des premières années est donc totalement absorbé. En vue d améliorer le financement des allocations de solidarité nationale et de compenser les charges résultant de la revalorisation du RSA, le pacte de confiance et de responsabilité du 16 juillet /6

3 repris par la Loi de finances pour 2014 du 29 décembre 2013 alloue aux Départements deux nouvelles recettes à compter de Outre l attribution de deux nouvelles recettes, la LFI pour 2014 a introduit des mécanismes de péréquation au sein des nouveaux dispositifs. En premier lieu, l article 42 de la LFI pour 2014 transfère, à compter de 2014, le produit des frais de gestion de la TFPB. Evalué à 827 M pour 2013, ce produit est réparti entre les Départements en deux parts : - la première part égale à 70 % du montant est distribuée sur la base de la part du reste à charge total des AIS du Département dans le reste à charge total national des AIS - la deuxième part égale à 30 % du montant est distribuée en fonction d un indice synthétique de ressources et de charges composé à 30 % du revenu par habitant, à 30 % de la proportion des bénéficiaires de l APA dans la population, à 20 % de la proportion des bénéficiaires du RSA dans la population et à 20 % de la proportion des bénéficiaires de la PCH dans la population. Le produit cumulé de ces deux parts est ensuite pondéré par le revenu par habitant. En second lieu, l article 77 de la LFI pour 2014 relève en 2014 et 2015 le taux plafond des droits de mutation à titre onéreux (DMTO) de 3,80 % à 4,50 %. Le Département a décidé d adopter le taux de 4,5 % (délibération du 13 janvier 2014) pour les actes passés et les conventions conclues entre le 1er mars 2014 et le 29 février Cela devrait générer en 2014 une recette supplémentaire évaluée à 12,6 M pour un produit de DMTO au taux de 3,80 % à 152,5 M. Parallèlement, l article 78 de la LFI pour 2014 crée pour 2014 un fonds de solidarité en faveur des Départements. Ce fonds est alimenté par un prélèvement de solidarité égal à 0,35 % du montant de l assiette de la taxe de publicité foncière et des droits d enregistrement perçus par les Départements en Ce prélèvement ajouté au prélèvement existant en faveur du fonds national de péréquation des DMTO ne doit pas excéder le plafond de 12 % du montant des DMTO L éligibilité des Départements à un reversement du fonds de solidarité dépend du niveau de revenu par habitant, du potentiel fiscal corrigé par habitant et du niveau de DMTO par habitant. Le fonds de solidarité est réparti pour 30 %, entre les Départements éligibles, proportionnellement à la part de reste à charge par habitant subsistant après le reversement du produit des frais de gestion de la TFPB dans le reste à charge total par habitant élevé au carré et pour 70 % entre la première moitié des Départements éligibles et classés par ordre décroissant du reste à charge résiduel par habitant en fonction l écart entre le reste à charge résiduel par habitant et le reste à charge résiduel par habitant médian multiplié par la population. Un abattement qui divise par deux l attribution est ensuite appliqué pour les Départements dont le montant de DMTO par habitant est supérieur à 1,1 fois le montant de DMTO par habitant des Départements. 3/6

4 III Les reste à charge total annuel Ces nouvelles recettes étant affectées à la compensation de l ensemble des allocations individuelles de solidarité sans distinction, le reste à charge ne peut plus être suivi individuellement par allocation individuelle de solidarité. 250 des Dépenses et des recettes AIS entre 2002 et 2014 () Dépenses AIS Recettes AIS estimé Le graphique ci-dessus montre bien comment se creuse l écart entre dépenses et recettes, faisant exploser la charge nette qui en découle depuis. Pour 2014, si la compensation se redresse puisqu elle devrait passer de 97,4 M à 103,8 M (+ 6,4 M ) la charge des 3 AIS devrait augmenter plus vite passant de 210,7 M à 220,4 M. Le reste à charge 2014 devrait ainsi s aggraver de 3,3 M, passant de 113,3 M en 2013 à 116,6 M en En cumulé pour le Département de Seine-et-Marne, le reste à charge est évalué à près de 632,2 M à fin 2013, impactant lourdement les équilibres financiers de notre Département à l instar de ce que subissent tous les Départements. Malgré les derniers transferts de ressources issus du pacte de confiance et de responsabilité, la nature même des recettes et le rythme des dépenses liées à ces AIS, font que leurs modes de financement restent inadaptés. Une part croissante de leur financement repose sur les finances départementales tant en recettes mais sans qu il soit possible de les identifier (fiscalité directe, fiscalité indirecte ou dotations), qu en dépenses à partir des économies qui sont réalisées, mais qui sont bien insuffisantes au regard de la croissance inéluctable de la charge nette de ces trois allocations. Force est de constater que les derniers transferts opérés ne sont pas une solution pérenne de financement et ce d autant moins que la complexité extrême de leur mode de répartition rend totalement impossible leur suivi. 4/6

5 IV Un écart qui est une cause majeure des tensions financières auxquelles le budget départemental doit faire face. Ainsi qu il a été exposé lors des orientations budgétaires pour 2014, le contexte économique et social pour 2014 s annonce en assez faible amélioration. Avec un taux de chômage record de 10,5 % au 2 ème trimestre 2013 pour la France métropolitaine et de 8,3 % pour la Seine-et-Marne, le reflux des dépenses du RSA semble malheureusement hors de portée pour La montée en charge de certaines prestations comme l APA est par ailleurs inéluctable avec le vieillissement de la population qui se poursuit inexorablement et, pour la PCH, l extension du champ du handicap reconnu par la société implique sa hausse, mais moins rapide que prévue. Je vous rappelle ces montants : Dépenses AIS BP prév./ BP2014/ BP2014/ BP2013 en BP2013 en M % RMI/RSA 68,6 82,8 101,8 111,3 117,0 120,0 132,1 15,1 137,5 17,5 14,58% APA 43,2 44,8 49,9 51,9 55,5 57,1 56,5 1,0 57,0-0,1-0,18% PCH 7,2 13,1 18,3 19,9 20,4 23,6 22,1 1,6 25,9 2,3 9,75% Total 119,0 140,7 170,0 183,1 192,9 200,7 210,7 17,8 220,4 19,7 9,82% Les dépenses de la mission «solidarité» sont ouvertes pour 546,5 millions d euros au : le poids des trois AIS est donc de 40,6 % de ces dépenses. L augmentation des dépenses de solidarité est de 22,7 M entre le BP 2013 (523,8 M ) et le (546,5 M ) : l augmentation des trois AIS représente donc 86,6 % de cette augmentation. Rapportée à la croissance des dépenses réelles de fonctionnement entre le BP 2013 et le, soit 27,6 M, la hausse des seules AIS pèse donc pour près de 71,5 % de cette croissance. Que se soit en volume ou en pourcentage, la croissance du RSA est la plus lourde (+ 17,6 M et 14,6% de BP à BP). Sur le plan des ressources devant financer ces allocations, le tableau suivant peut-être dressé : Recettes BP prév./ BP2014/ BP2013 BP2014/ BP2013 en % TICPE 46,7 53,0 60,6 65,3 63,7 63,81 63,8 0,1 63,10-0,72-1,12% FMDI 7,0 7,5 8,6 8,8 9,1 8,00 9,0-0,1 8,00 0,00 0,00% CNSA APA 11,7 10,3 13,2 12,3 12,9 11,42 14,3 1,4 12,22 0,80 6,96% CNSA PCH 10,8 9,8 9,8 9,1 10,9 9,28 10,4-0,5 9,14-0,14-1,55% Produit Hausse 0,7% du taux 12,64 12,64 DMTO Revers. Produit de gestion TFPB 9,11 9,11 Prélèvement Solidarité / DMTO -10,40-10,40 Total 76,2 80,6 92,2 95,5 96,5 92,52 97,4 0,9 103,81 11,29 12,20% 5/6

6 Au final, la charge nette qui en découle ne va qu en s aggravant. Pour 2013, elle devrait atteindre 113,3 M, soit un taux de couverture des dépenses par des recettes de compensation de 46,2 % seulement. Malgré les nouvelles recettes attribuées au Département à compter de 2014, la prévision 2014 évalue à 116,6 M la charge nette (soit 47,1% de taux de couverture). des sous-compensations APA-PCH-RSA () (montant estimé à fin 2013 : 632,2 M ) Dépenses AIS Recettes AIS Charge nette , , , ,4 19,1 60,1 77,8 87,6 20 3,4 39,9 32,4 44,0 42, estimé Cette sous-compensation doit être financée : le Département est donc conduit à combiner une amputation de ses ressources autres que ces compensations (fiscalité directe, indirecte, dotations globales de l Etat) et de ses dépenses alors même que ses marges de manœuvre sont très ténues en la matière. 6/6

Rapport sur le financement des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH) à l occasion de l examen du budget primitif pour 2016

Rapport sur le financement des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH) à l occasion de l examen du budget primitif pour 2016 Rapport sur le financement des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH) à l occasion de l examen du budget primitif pour 2016 Ce rapport a pour objet de faire le point sur la situation du

Plus en détail

ANNEXE. Rapport sur le financement des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH)

ANNEXE. Rapport sur le financement des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH) Conseil général du 1 er février ANNEXE Rapport sur le financement des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH) à l occasion de l examen du budget primitif Acte pour Certifié exécutoire Accusé

Plus en détail

PLF EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : AVANCES AUX COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

PLF EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : AVANCES AUX COLLECTIVITÉS TERRITORIALES PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : AVANCES AUX COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Version du 07/10/2014 à 08:46:24 PROGRAMME 833 : AVANCES SUR LE MONTANT DES IMPOSITIONS REVENANT AUX RÉGIONS,

Plus en détail

PRéSENTATION BUDGET PRIMITIF 2014

PRéSENTATION BUDGET PRIMITIF 2014 PRéSENTATION BUDGET PRIMITIF 2014 Lundi 9 décembre 2013 - Hôtel du Département Conférence de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45 www.cg974.fr le mot de la présidente

Plus en détail

Budget Primitif Données budgétaires. Montants proposés

Budget Primitif Données budgétaires. Montants proposés Budget Primitif 2015 Données budgétaires Montants proposés SOMMAIRE Les contraintes budgétaires - L écrêtement des droits de mutations - P. 3 Les contraintes budgétaires - Impact de la réduction programmée

Plus en détail

Budget Primitif Solidarités Aménagement Développement Épanouissement Environnement Service public

Budget Primitif Solidarités Aménagement Développement Épanouissement Environnement Service public Solidarités Aménagement Développement Épanouissement Environnement Service public Budget primitif 2016 (Budget principal) 1,013 Md 3 Recettes Recettes Recettes Recettes Recettes 15 % Recettes d investissement

Plus en détail

Le budget primitif de l année 2012

Le budget primitif de l année 2012 Le budget primitif de l année 2012 Présentation de M. Claude Bartolone Président du Conseil général Séance extraordinaire conjointe du CTP et du CHS du 6 avril 2012 Page 1 / 16 Dans un contexte de dégradation

Plus en détail

Le Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales

Le Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales Le Fonds national de péréquation ressources es et communales borchure FPIC couverture2.indd 1 06/04/2012 11:12:52 Le Fonds national de péréquation ressources es et communales 1. La péréquation, objectif

Plus en détail

Non à l asphyxie financière des Départements!

Non à l asphyxie financière des Départements! DOSSIER DE PRESSE Du 19 au 24 septembre 2016 SEMAINE DE MOBILISATION DES DÉPARTEMENTS Non à l asphyxie financière des Départements! Point presse de Damien ABAD Jeudi 15 septembre 2016 Contact presse :

Plus en détail

Exercice 2006 Procédure mise en place pour le versement du concours APA-PCH. Annexe 1 (Point n 7)

Exercice 2006 Procédure mise en place pour le versement du concours APA-PCH. Annexe 1 (Point n 7) Exercice 2006 Procédure mise en place pour le versement du concours APA-PCH Annexe 1 (Point n 7) Loi du 12 Février 2005 Répartition produits entre les sections (Article L14-10-4) Section I (Financement

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE BUDGET PRINCIPAL. Exercice budgétaire 2014

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE BUDGET PRINCIPAL. Exercice budgétaire 2014 VILLE DE FIGEAC (LOT) Le 30 mai 2016 --------- SERVICE FINANCES ET BUDGETS DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE BUDGET PRINCIPAL Exercice budgétaire 2014 L article L.2312 1, alinéa 2 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

Projet de loi de finances pour 2013 Les concours financiers de l État

Projet de loi de finances pour 2013 Les concours financiers de l État LES DISPOSITIONS DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2013 VOTEES PAR L ASSEMBLEE NATIONALE LE 20 NOVEMBRE 2012 - LES CONCOURS FINANCIERS AUX COMMUNES ET AUX EPCI - LES DISPOSITIONS FISCALES - LES FONDS DE

Plus en détail

Synthèse budgétaire. Cette synthèse détaillera tout d'abord la section de fonctionnement puis la section d'investissements, en recettes et dépenses.

Synthèse budgétaire. Cette synthèse détaillera tout d'abord la section de fonctionnement puis la section d'investissements, en recettes et dépenses. Synthèse budgétaire Cette partie a pour objectif de détailler les réalisations budgétaires de l'année 2015. Elle présente ainsi par section et chapitre, les postes dont le montants sont les plus significatifs.

Plus en détail

DÉBAT D ORIENTATION BUDGÉTAIRE. Conférence de presse 8 décembre 2016

DÉBAT D ORIENTATION BUDGÉTAIRE. Conférence de presse 8 décembre 2016 DÉBAT D ORIENTATION BUDGÉTAIRE 2017 Conférence de presse 8 décembre 2016 Le plan I. Le contexte économique et financier II. Les recettes de fonctionnement III. Les dépenses de fonctionnement IV. L autofinancement

Plus en détail

DECLARATION SOLENNELLE DES DEPARTEMENTS DE FRANCE. Lundi 17 juin 2013 Paris

DECLARATION SOLENNELLE DES DEPARTEMENTS DE FRANCE. Lundi 17 juin 2013 Paris DECLARATION SOLENNELLE DES DEPARTEMENTS DE FRANCE Lundi 17 juin 2013 Paris 1 1 ère partie de la déclaration solennelle Préambule La Nation française a mis en place depuis 1945 un ensemble de dispositifs

Plus en détail

Conférence nationale des exécutifs :

Conférence nationale des exécutifs : Conférence nationale des exécutifs : Atelier de travail «fiscalité locale» n 1 Michèle ALLIOT-MARIE Ministre de l Intérieur, de l Outre-mer et des Collectivités territoriales et Christine LAGARDE Ministre

Plus en détail

CARBON-BLANC Bilan financier

CARBON-BLANC Bilan financier CARBON-BLANC Bilan financier Carbon-Blanc Juillet 2014 Tous droits réservés La reproduction partielle ou totale du présent document doit s accompagner de la mention STRATEGIESLOCALES Sommaire Fiscalité

Plus en détail

Budget primitif Ville et Département de Paris

Budget primitif Ville et Département de Paris Budget primitif 2011 - Ville et Département de Paris DEPENSES RECETTES dont contribution du Département au FNGIR 974 M dont recettes reversées au FNGIR 974 M Fonctionnement Dépenses de gestion 6 736 M

Plus en détail

Note d information du 2 juin 2015

Note d information du 2 juin 2015 Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat 15-008577-D Note d information

Plus en détail

2016, une année charnière pour le Département

2016, une année charnière pour le Département Rennes, le 28 janvier 2016 2016, une année charnière pour le Département Le débat consacré aux Orientations Budgétaires (OB) préfigure, un mois avant l examen et le vote du Budget Primitif (BP), les 23,

Plus en détail

Budget primitif Ville et Département de Paris

Budget primitif Ville et Département de Paris Budget primitif 212 - Ville et Département de DEPENSES RECETTES Contribution du Département au FNGIR 884 M Recettes reversées au FNGIR 884 M Fonctionnement Dépenses de gestion 6 37 M Recettes de gestion

Plus en détail

La situation du budget de l État

La situation du budget de l État La situation du budget de l État Adresses Internet : http://www.economie.gouv.fr/situation-mensuelle-budgetaire-au-31-janvier-16 Au 31 janvier 16 Ou : http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/ressources-documentaires/documentation-budgetaire/la-situation-mensuelle-du-budget-de-letat.html

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 608 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 22 juin 2012 PROPOSITION DE LOI relative à la compensation des allocations individuelles de solidarité versées par les

Plus en détail

CHAPITRE 3 DOTATIONS DESTINÉES À UNE COMPENSATION BUDGÉTAIRE AU PROFIT DES COLLECTIVITÉS LOCALES [DB

CHAPITRE 3 DOTATIONS DESTINÉES À UNE COMPENSATION BUDGÉTAIRE AU PROFIT DES COLLECTIVITÉS LOCALES [DB BUDGÉTAIRE AU PROFIT DES COLLECTIVITÉS LOCALES [DB 6E73] Références du document 6E73 Date du document 01/06/95 CHAPITRE 3 DOTATIONS DESTINÉES À UNE COMPENSATION BUDGÉTAIRE AU PROFIT DES COLLECTIVITÉS LOCALES

Plus en détail

5) La situation des différents niveaux de collectivités locales

5) La situation des différents niveaux de collectivités locales 1 FIPECO le 15.04.2016 Les fiches de l encyclopédie VII) Les finances locales 5) La situation des différents niveaux de collectivités locales Les autres fiches portant sur les finances locales présentent

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 391 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 février 2012 PROPOSITION DE LOI tendant à élargir la contribution de solidarité pour l autonomie aux travailleurs non

Plus en détail

Monsieur le Président. Mes chers collègues,

Monsieur le Président. Mes chers collègues, ASSEMBLÉE NATIONALE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ COMMISSION DES FINANCES, DE L ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET DU CONTRÔLE BUDGÉTAIRE Réunion du 18 mars 2015 M. Dominique BAERT, rapporteur

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF Le budget départemental. Qu est-ce que le budget départemental? Le calendrier du budget départemental :

BUDGET PRIMITIF Le budget départemental. Qu est-ce que le budget départemental? Le calendrier du budget départemental : BUDGET PRIMITIF 2016 Le budget départemental Qu est-ce que le budget départemental? Le budget départemental se compose d un budget principal, qui regroupe la plus grande partie des dépenses départementales,

Plus en détail

POLITIQUE DEPARTEMENTALE D AIDE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES HANDICAPEES

POLITIQUE DEPARTEMENTALE D AIDE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES HANDICAPEES CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 2 ème RÉUNION DE 2010 Séance du 24 février 2010 CG 10/2 è me /V-04 POLITIQUE DEPARTEMENTALE D AIDE AUX PERSONNES

Plus en détail

NOTE D INFORMATION DU 25 avril 2014

NOTE D INFORMATION DU 25 avril 2014 Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat NOTE D INFORMATION DU 25 avril

Plus en détail

Annexe 2 : Les fonds de péréquation

Annexe 2 : Les fonds de péréquation Annexe 2 : Les fonds de péréquation Les fonds départementaux de péréquation de la taxe professionnelle (art. 1648 A et 1648 AA du CGI) Institués en 1975, au moment où la taxe professionnelle a été substituée

Plus en détail

LE FONDS DE PÉRÉQUATION INTERCOMMUNAL ET COMMUNAL

LE FONDS DE PÉRÉQUATION INTERCOMMUNAL ET COMMUNAL LE FONDS DE PÉRÉQUATION INTERCOMMUNAL ET COMMUNAL Le FPIC a été mis en place par la loi de finances pour 2012 du 29 décembre 2011 n 0301, il a vocation à devenir le principal mécanisme de péréquation horizontale

Plus en détail

Note d information du 11 mai 2016

Note d information du 11 mai 2016 Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat 16-009181-D Note d information

Plus en détail

Circulaire du 26 avril 2013

Circulaire du 26 avril 2013 Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat Circulaire du 26 avril 2013

Plus en détail

Note d information du 29 mai 2017

Note d information du 29 mai 2017 Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat 17-014291-D Note d information

Plus en détail

Bilan Région Auvergne

Bilan Région Auvergne Bilan Région Auvergne Population au 01/01/2014 1,36 million Economie PIB 2013 (2013, en M ) : 35 662 (2013, en ): 26 260 Évolution du PIB / habitant de 2000 à 2013 (moyenne annuelle en volume) : 0,2 %

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT. Stratégie régionale d'optimisation des ressources financières de la Région

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT. Stratégie régionale d'optimisation des ressources financières de la Région REUNION DU 29 NOVEMBRE 2010 RAPPORT N CR-10/13.290 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL 'OPTIMISER LA GESTION BUDGETAIRE ET FINANCIERE DE LA REGION' Stratégie régionale d'optimisation

Plus en détail

NOTE D INFORMATION du 17 mai 2016

NOTE D INFORMATION du 17 mai 2016 Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat Elise n 16-009895-D NOTE D INFORMATION

Plus en détail

FONDS D EQUIPEMENT RURAL REGLEMENT

FONDS D EQUIPEMENT RURAL REGLEMENT FONDS D EQUIPEMENT RURAL Accusé de réception Ministère de l intérieur 077-227700010-20151120-lmc100000012916-DE Acte Certifié exécutoire Envoi Préfecture : 26/11/2015 Réception Préfet : 26/11/2015 Publication

Plus en détail

Suppression de la taxe professionnelle. Éléments relatifs aux collectivités territoriales. Loi n du 30 décembre 2009 de finances pour 2010

Suppression de la taxe professionnelle. Éléments relatifs aux collectivités territoriales. Loi n du 30 décembre 2009 de finances pour 2010 Suppression de la taxe professionnelle Éléments relatifs aux collectivités territoriales Loi n 2009-1673 du 30 décembre 2009 de finances pour 2010 Rencontre élus 3 Février 2010 Le projet de réforme de

Plus en détail

FICHE n 1 LES PRINCIPALES DOTATIONS DE L ETAT AUX COLLECTIVITES LOCALES

FICHE n 1 LES PRINCIPALES DOTATIONS DE L ETAT AUX COLLECTIVITES LOCALES PREFET DE TARN-ET-GARONNE Octobre 2014 FICHE n 1 LES PRINCIPALES DOTATIONS DE L ETAT AUX COLLECTIVITES LOCALES Service émetteur : Direction départementale des libertés publiques et des collectivités locales

Plus en détail

Compte de concours financiers Avances aux collectivités territoriales

Compte de concours financiers Avances aux collectivités territoriales Compte de concours financiers Avances aux collectivités territoriales Note d analyse de l exécution budgétaire 2015 2 COUR DES COMPTES Avances aux collectivités territoriales Programme 832 Avances aux

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2014

Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2014 Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france MODULATIONS DES FRACTIONS REGIONALES DE TARIF DE LA TAXE INTERIEURE DE CONSOMMATION

Plus en détail

Analyse des opérations par fonction

Analyse des opérations par fonction Analyse des opérations par fonction L'ensemble des fonctions Les dépenses de fonctionnement CD Rom Tableau n 6 Les dépenses par fonction comprennent les dépenses directes et les charges indirectes : frais

Plus en détail

Vue d ensemble. Poids des administrations publiques locales. Source : Insee, comptes nationaux, base 2010.

Vue d ensemble. Poids des administrations publiques locales. Source : Insee, comptes nationaux, base 2010. Vue d ensemble Après deux années de croissance modérée, la croissance de l économie française accélère en 2015 : le produit intérieur brut (PIB) progresse de + 1,3 % en euros constants, après + 0,6 % en

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE

CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE Session extraordinaire du mercredi 26 janvier 2011 TRANSFERT DE COMPETENCES ET PRINCIPE DE COMPENSATION PAR L ETAT Logotype du Conseil Général de la Nièvre 1 FONCTION : 0-SERVICES

Plus en détail

Débat d Orientations Budgétaires /01/2014

Débat d Orientations Budgétaires /01/2014 Débat d Orientations Budgétaires 2014 29/01/2014 Débat d orientations budgétaires 2014 1 2 3 4 Contexte 2014 Contexte général : indicateurs et éléments L intercommunalité Contexte local à Varces 29/01/2014

Plus en détail

Projet de Budget Primitif pour 2016 Un budget de combat

Projet de Budget Primitif pour 2016 Un budget de combat Projet de Budget Primitif pour 2016 Un budget de combat Projet de budget primitif 2016 Projet de Budget Primitif 2016 585,716 M * +0,6% par rapport au BP 2015 956,75 par habitant Dépenses de Fonctionnement

Plus en détail

La fiscalité locale : une variable clé dans le budget des collectivités

La fiscalité locale : une variable clé dans le budget des collectivités La fiscalité locale : une variable clé dans le budget des collectivités La fiscalité locale fait partie des différents moyens mis à la disposition des collectivités pour investir et financer les services

Plus en détail

La réforme de la Fiscalité directe locale. Perspectives actuelles

La réforme de la Fiscalité directe locale. Perspectives actuelles La réforme de la Fiscalité directe locale Perspectives actuelles septembre 2010 Trésorerie générale de l Aveyron 1 1 La clause de «revoyure» - 10 juin, le rapport de l IGF/IGA est communiqué au Parlement,

Plus en détail

Les conditions de la mise en place et l affectation des ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie - CNSA-

Les conditions de la mise en place et l affectation des ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie - CNSA- Les conditions de la mise en place et l affectation des ressources de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie - CNSA- 10 juillet 2006 Dossier presse Présentation synthétique des missions de

Plus en détail

PLR EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

PLR EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES PLR 2012 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Version du 21/05/2013 à 16:51:55 PROGRAMME 120 : CONCOURS FINANCIERS AUX DÉPARTEMENTS MINISTRE CONCERNÉE : MARYLISE

Plus en détail

Comptes 2016 : un résultat solide qui permettra de renforcer les investissements

Comptes 2016 : un résultat solide qui permettra de renforcer les investissements Staatsrat SR Rue des Chanoines 17, 1701 Fribourg T +41 26 305 10 45, F +41 26 305 10 48 www.fr.ch/ce Aux, médias accrédités auprès de la Chancellerie d Etat Fribourg, le 29 mars 2017 Communiqué de presse

Plus en détail

BUDGET 2016 : PRELEVEMENTS ACCRUS DE L ETAT ET IMPACTS DE LA MAUVAISE SAISON D HIVER

BUDGET 2016 : PRELEVEMENTS ACCRUS DE L ETAT ET IMPACTS DE LA MAUVAISE SAISON D HIVER BUDGET 2016 : PRELEVEMENTS ACCRUS DE L ETAT ET IMPACTS DE LA MAUVAISE SAISON D HIVER Nouvelle réduction des dotations de l Etat L Etat à confirmé pour 2016 le mouvement de réduction de ses concours aux

Plus en détail

Programme 119 : Concours financiers aux communes et groupements de communes

Programme 119 : Concours financiers aux communes et groupements de communes - extrait du bleu budgétaire de la mission : Relations avec les collectivités territoriales Programme 119 : Concours financiers aux communes et groupements de communes Ministre concerné : Ministre de l

Plus en détail

dossier de presse La Loire-Atlantique évalue à 400 M les transferts de compétences de l État noncompensés depuis 2002 et en demande le remboursement

dossier de presse La Loire-Atlantique évalue à 400 M les transferts de compétences de l État noncompensés depuis 2002 et en demande le remboursement Cabinet du président Direction de la citoyenneté et de l information Contacts presse Jérôme Alemany 02 40 99 12 46 Virginie Brindeau 02 40 99 11 18 Marie Chardronnet 02 40 99 17 45 Nantes, le 14 juin 2010

Plus en détail

NOTE D INFORMATION du 17 mai 2016

NOTE D INFORMATION du 17 mai 2016 Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat Elise n 16-010014-D NOTE D INFORMATION

Plus en détail

P.J. : La fiche de notification de la DGF des départements 2005 de votre collectivité.

P.J. : La fiche de notification de la DGF des départements 2005 de votre collectivité. Paris, le 11 avril 2005 DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES FINANCES LOCALES ET DE L ACTION ECONOMIQUE DGCL/FLAE/FL2/DEP 2005/N AFFAIRE SUIVIE PAR Mlle Gwénaëlle CABURET Tél.

Plus en détail

SITUATION MENSUELLE BUDGÉTAIRE AU 31 OCTOBRE 2016

SITUATION MENSUELLE BUDGÉTAIRE AU 31 OCTOBRE 2016 CHRISTIAN ECKERT SECRETAIRE D ETAT CHARGE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Communiqué de presse www.economie.gouv.fr Communiqué de presse Paris, le 9 décembre

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION NOR: INTB N

NOTE D'INFORMATION NOR: INTB N ... Libertr Égalité. Frntnnilé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau du financement

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL * DIRECTION GÉNÉRALE DES SERVICES DÉPARTEMENTAUX FINANCES RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Orientations budgétaires 2016. Mesdames, Messieurs, I - LE NOUVEAU CADRE JURIDIQUE DE L ACTION DÉPARTEMENTALE...

Plus en détail

Ministère de la réforme de l état, de la décentralisation et de la fonction publique la fiscalité directe locale »

Ministère de la réforme de l état, de la décentralisation et de la fonction publique la fiscalité directe locale » 7. La fiscalité locale indirecte Généralités Les collectivités locales perçoivent des produits fiscaux de deux natures : directs et indirects. La fiscalité directe se compose jusqu en 2009, pour sa majeure

Plus en détail

Fiches par collectivité

Fiches par collectivité Fiches par collectivité Les finances du secteur communal En 2014, avec une hausse de 2,1 %, les dépenses de fonctionnement du secteur communal progressent nettement moins vite que les années précédentes.

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SUR LA REFORME DE LA DGF

NOTE D INFORMATION SUR LA REFORME DE LA DGF NOTE D INFORMATION SUR LA REFORME DE LA DGF Le projet de loi de finances pour 2016 a confirmé la réforme de la dotation globale de fonctionnement des communes et intercommunalités. La dotation forfaitaire

Plus en détail

Programme 120 : Concours financiers aux départements

Programme 120 : Concours financiers aux départements - extrait du bleu budgétaire de la mission : Relations avec les collectivités territoriales Programme 120 : Concours financiers aux départements Ministre concerné : Ministre de l intérieur et de l aménagement

Plus en détail

Projet de Budget primitif Ville et Département de Paris

Projet de Budget primitif Ville et Département de Paris Projet de Budget primitif 2014 - Ville et Département de Paris DEPENSES RECETTES Contribution du Département au FNGIR 892 M Recettes reversées au FNGIR 892 M Fonctionnement Dépenses de gestion 6 440 M

Plus en détail

SITUATION MENSUELLE BUDGÉTAIRE AU 28 FÉVRIER 2015

SITUATION MENSUELLE BUDGÉTAIRE AU 28 FÉVRIER 2015 CHRISTIAN ECKERT SECRETAIRE D ETAT AU BUDGET C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e www.economie.gouv.fr Paris, le 1 avril 1 SITUATION MENSUELLE BUDGÉTAIRE AU 8 FÉVRIER

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION BUDGET PRIMITIF 2016

RAPPORT DE PRESENTATION BUDGET PRIMITIF 2016 RAPPORT DE PRESENTATION BUDGET PRIMITIF 2016 Conseil Municipal du 8 février 2016 1 I- Présentation générale Le budget primitif 2016 s inscrit dans un contexte de réduction drastique des dépenses publiques

Plus en détail

Les politiques locales de l habitat à l épreuve des réformes en cours

Les politiques locales de l habitat à l épreuve des réformes en cours Les politiques locales de l habitat à l épreuve des réformes en cours Fiscalité locale, budget logement : quels moyens Claire Delpech, Assemblée des communautés de France Jeudi 4 février 2010 Fiscalité

Plus en détail

FICHE THEMATIQUE LE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL : GENERALITES

FICHE THEMATIQUE LE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL : GENERALITES FICHE THEMATIQUE LE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL : GENERALITES Problématique générale Le financement des opérations locatives sociales requiert la mobilisation de différentes aides - subventions, aides

Plus en détail

Les collectivités locales d outre-mer

Les collectivités locales d outre-mer Annexe 3 Les collectivités locales d outre-mer Les collectivités territoriales d outre-mer regroupent deux catégories : les départements et régions d outre-mer (DROM), qui relèvent de l article 73 de la

Plus en détail

Analyse des opérations par fonction

Analyse des opérations par fonction Analyse des opérations par fonction I L ENSEMBLE DES FONCTIONS Les dépenses de fonctionnement CD Rom Tableaux n 6A et B Les domaines de compétence départementale sont variés mais cinq d entre eux génèrent

Plus en détail

Les dépenses d aide sociale départementale en 2009

Les dépenses d aide sociale départementale en 2009 ét udes résultats et N 762 mai 2011 Les dépenses d aide sociale départementale en 2009 Les compétences des départements en matière d aide sociale recouvrent l aide sociale aux personnes âgées, aux personnes

Plus en détail

ARTICLES DEUXIÈME PARTIE MISSION «RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES» A M E N D E M E N T

ARTICLES DEUXIÈME PARTIE MISSION «RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES» A M E N D E M E N T N 2 ARTICLE 72 BIS Alinéas 4 à 6 Remplacer ces alinéas par deux alinéas ainsi rédigés : «Art. L. 2113-23. I. La commune nouvelle mentionnée à l article L. 2113-1 ne peut pas percevoir, en 2014, 2015 et

Plus en détail

L allocation aux adultes handicapés (AAH)

L allocation aux adultes handicapés (AAH) L allocation aux adultes handicapés (AAH) Fin 2015, 1,06 million de personnes bénéficient de l allocation aux adultes handicapés (AAH), une prestation destinée à des adultes handicapés aux revenus modestes.

Plus en détail

NOTE D INFORMATION du 5 mai relative à la dotation globale de fonctionnement des régions pour l exercice 2017 NOR : INTB C

NOTE D INFORMATION du 5 mai relative à la dotation globale de fonctionnement des régions pour l exercice 2017 NOR : INTB C Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat NOTE D INFORMATION du 5 mai

Plus en détail

La réforme de la taxe professionnelle : état des lieux pour le secteur photovoltaïque après adoption de la loi de finances 2010

La réforme de la taxe professionnelle : état des lieux pour le secteur photovoltaïque après adoption de la loi de finances 2010 La réforme de la taxe professionnelle : état des lieux pour le secteur photovoltaïque après adoption de la loi de finances 2010 La taxe professionnelle aujourd hui La TP est due chaque année par toute

Plus en détail

Commission des comptes de la sécurité sociale 2016

Commission des comptes de la sécurité sociale 2016 Commission des comptes de la sécurité sociale 2016 1- Les ressources de la Sécurité sociale Elles se répartissent en six catégories : cotisations sociales (64 % des ressources totales en 2014 ; 194,8 millions

Plus en détail

Les ressources de l Etat (cours)

Les ressources de l Etat (cours) Les ressources de l Etat (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les ressources fiscales de l Etat... 4 La TVA... 5 L'impôt sur le revenu... 5 L'impôt sur les sociétés...

Plus en détail

LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES

LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES CHAPITRE 4 Présentation - Définitions 40 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 42 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Budget primitif Ville et Département de Paris

Budget primitif Ville et Département de Paris Budget primitif 213 - Ville et Département de Paris DEPENSES RECETTES Contribution du Département au FNGIR 892 M Recettes reversées au FNGIR 892 M Fonctionnement Dépenses de gestion 6 239 M Recettes de

Plus en détail

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA VIENNE

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA VIENNE CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DU 11 MARS 2016 BP 2016 COMMISSION DES PERSONNES AGEES, DES PERSONNES HANDICAPEES, DE L'ACTION SOCIALE, DE L'ENFANCE ET DE LA FAMILLE

Plus en détail

Evolution des dépenses d action sociale départementale de 1984 à 2015

Evolution des dépenses d action sociale départementale de 1984 à 2015 Evolution des dépenses d action sociale départementale de 1984 à 2015 L étude est effectuée sans les dépenses d aide médicales (pour mémoire, de compétence départementale 1984 à 1999) 28 septembre 2016

Plus en détail

Budget 2016 Nous sommes tous concernés!

Budget 2016 Nous sommes tous concernés! Budget 2016 Nous sommes tous concernés! Invitation à la réunion publique mardi 26 janvier à 20h Auditorium. 74, avenue du Général Leclerc. www.ville-viroflay.fr >>> Les étapes du budget Débat d orientation

Plus en détail

Réforme de la taxe professionnelle : les enjeux en chiffres

Réforme de la taxe professionnelle : les enjeux en chiffres Réforme de la taxe professionnelle : les enjeux en chiffres L annonce, par le Président de la République, du projet de supprimer la part «immobilisations» au sein de la taxe professionnelle a des impacts

Plus en détail

La prestation de compensation du handicap et l allocation compensatrice pour tierce personne

La prestation de compensation du handicap et l allocation compensatrice pour tierce personne 11 La prestation de compensation du handicap et l allocation compensatrice pour tierce personne Fin 2015, 335 000 personnes sont bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap (PCH) ou de l

Plus en détail

Les finances des collectivités locales en termes de comptabilité publique

Les finances des collectivités locales en termes de comptabilité publique 3 Les finances des collectivités locales en termes de comptabilité publique Page Remarques méthodologiques 42 3.1 - Les comptes de l'état et des collectivités locales en 2005 43 3.2 - L'évolution des finances

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional FEVRIER 2015

Rapport pour le conseil régional FEVRIER 2015 Rapport pour le conseil régional FEVRIER 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france TAXE ADDITIONNELLE SPECIALE ANNUELLE POUR 2015 CR 12-15 CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Logement. Domaine d'intervention

Logement. Domaine d'intervention Domaine d'intervention Bénéficiaires Objectifs de l'action et rappel de la stratégie départementale Critères de sélection des dossiers Logement Les aides à la construction sont destinées aux bailleurs

Plus en détail

Dossier de presse. Mercredi 7 décembre 2016 Hémicycle du Palais de la Source

Dossier de presse. Mercredi 7 décembre 2016 Hémicycle du Palais de la Source Dossier de presse FONDS DE SOUTIEN AU DÉPARTEMENT DE LA RÉUNION EN 2016 Mercredi 7 décembre 2016 Hémicycle du Palais de la Source Rédaction : MICHÈLE BÉNARD Maquette : E LAND DE VIENNE Photos : B UNO BAMBA

Plus en détail

FICHES RECAPITULATIVES DGF, DDU, DPV

FICHES RECAPITULATIVES DGF, DDU, DPV 5/03/2015 FICHES RECAPITULATIVES DGF, DDU, DPV DOTATION GLOBALE DE FONCTIONNEMENT (DGF) La DGF, instituée par la loi du 3 Janvier 1979, est la plus importante contribution de l Etat aux collectivités.

Plus en détail

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane Pauvreté monétaire relative et minima sociaux: une analyse à partir de l enquête Revenus fiscaux 2005 Henri Ruiz (Insee) LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane s établit

Plus en détail

LES CONCOURS FINANCIERS DE L ÉTAT

LES CONCOURS FINANCIERS DE L ÉTAT LES CONCOURS FINANCIERS DE L ÉTAT CHAPITRE 6 Présentation - Définitions 64 6-1 Vue d ensemble des transferts financiers de l État aux collectivités locales 66 6-2 Les dotations et subventions de fonctionnement

Plus en détail

Zoom sur une méthode d intervention. Solidarité financière et fiscale forum 10 6 décembre 2013

Zoom sur une méthode d intervention. Solidarité financière et fiscale forum 10 6 décembre 2013 Zoom sur une méthode d intervention Solidarité financière et fiscale forum 10 6 décembre 2013 Solidarité financière et fiscale Présentation Constat des disparités locales : Revenu par habitant Potentiel

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ 2016

DOSSIER DE PRESSE LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ 2016 LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ 2016 10 mai 2016 Communiqué de presse : les recettes de la journée de solidarité 2016 Infographie sur la journée de solidarité, p.6 Historique et mode d emploi, p.7 Quelle utilisation

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION PORTANT DECISION DE SUBVENTION

MODELE DE CONVENTION PORTANT DECISION DE SUBVENTION Direction de la Population Agée et des Personnes Handicapées Avril 2010 MODELE DE CONVENTION PORTANT DECISION DE SUBVENTION ENTRE Le Département de la Seine-Saint-Denis, représenté par le Président du

Plus en détail

Février Analyse des lois de finances Dispositions concernant les collectivités locales

Février Analyse des lois de finances Dispositions concernant les collectivités locales Février 2014 Analyse des lois de finances Dispositions concernant les collectivités locales LOI DE FINANCES POUR 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 Ces deux lois de finances ont été adoptées

Plus en détail

NOTE SYNTHÉTIQUE SUR LE BUDGET PRIMITIF 2016 VOTÉ LE 01 AVRIL 2016 BUDGET PRINCIPAL 2016

NOTE SYNTHÉTIQUE SUR LE BUDGET PRIMITIF 2016 VOTÉ LE 01 AVRIL 2016 BUDGET PRINCIPAL 2016 NOTE SYNTHÉTIQUE SUR LE BUDGET PRIMITIF 2016 VOTÉ LE 01 AVRIL 2016 L'article 107 de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) du 7 août 2015 crée de nouvelles obligations relatives

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES ADMINISTRATIFS 2015 : NOTE ANNEXE.

PRESENTATION DES COMPTES ADMINISTRATIFS 2015 : NOTE ANNEXE. CCAS D EYSINES PRESENTATION DES COMPTES ADMINISTRATIFS 2015 : NOTE ANNEXE. De nouvelles dispositions prévues par la loi du 17 août 2015 portant Organisation Territoriale de la République précise qu il

Plus en détail