Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie"

Transcription

1 Chambre d Agriculture des Vosges Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie

2 Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Une culture à redécouvrir! La Luzerne La luzerne, Essais Réseau Régional Grandes Cultures BIO, Gestion de l interculture Implanter des couvert, les exploiter en cultures dérobées Implanter les légumineuses sous couvert de céréales, Essais Réseau Régional Grandes Cultures BIO Céréales et protéagineux Introduire des protéagineux en pure ou en association dans sa rotation Les Méteils Le Soja Féverole & Pois de printemps Lentille et Lupin

3 Une culture à redécouvrir! La luzerne La luzerne dispose de nombreux atouts pour les exploitations de polyculture élevage un pas de plus vers l autonomie protéique et fourragère L implantation, une étape décisive pour allier productivité & pérennité Choix de la parcelle: un sol sain et sans acidité Parcelle «saine» et sans semelle de labour Ph > 6.5 optimum (proche de la neutralité) Dans les sols qui n ont jamais reçu de luzerne ou légèrement acides, l inoculation est recommandée avec la bactérie Rhizobium Structure Type de sol Sol Compact Sol à bonne structure Sols Sableux Sols calcaires Sols argilo-limoneux Sains Argilocalcaires Hydromorphe Privilégier les semis de printemps Deux périodes de semis possibles : - Semis de printemps (mai à juillet) - Semis d été (août à septembre) La germination de la luzerne dépend de plusieurs facteurs : - Disponibilité en eau -Température et lumière (optimum situé entre 19 et 25 C) Doses de semis = 20 et 25 Kg/ha soit 800 à 900 plts / m² Semis superficiel, maximum 1 cm puis passage du rouleau Luzerne et types de sols (www.luzerne.org) Environnement Limitation des phénomènes de lessivage Valorisation des effluents Réduction des intrants Impacts positifs sur la biodiversité Agronomie Allongement des rotation Diversification des assolement Structure du sol Alimentation animale Production d un fourrage de qualité Gain d autonomie protéique Introduction de fibre dans la ration

4 Essais Résultats Une culture à redécouvrir! La luzerne (Essais Réseau régional Grandes Cultures BIO, ) Objectifs des essais : mesurer et comparer les effets d apport de différents engrais sur la productivité et la qualité fourragère de la luzerne. Intérêt d un apport de potasse, de gypse ou de kiesérite sur luzerne Composition /prix des engrais utilisés (2012) Les essais sont implantés dans des sols basiques avec des situations plutôt riches en Potasse et faiblement pourvues en Phosphore. Résultats Effets de fertilisants sur la luzerne année 1 (5 essais) Effets de fertilisants sur la luzerne année 1 (2 essais microparcelles) Effet positif des engrais sur le rendement : Compost < gypse < patenkali Conclusion et perspectives : Effet intéressant du Patenkali ou de la Kiesérite La dose de Patenkali 150 kg/ha ou Kiesérite 100 kg/ha est suffisante (meilleur rapport technico-économique) 14 Le positionnement idéal reste à définir (en cours d expérimentation) Criblage variétal : Connaître l impact de la variété sur la productivité et la pérennité de la luzernière

5 Gestion de l interculture Implanter des couverts, les exploiter en cultures dérobées Valoriser la période d interculture faire un choix entre couvert Agronomique et/ou Culture dérobée Les couvert peuvent présenter de multiples intérêts : - Intérêts agronomiques Structure et vie du sol, MO, gestion des adventices, etc. - Intérêts environnementaux Préservation de la qualité de l eau, stockage de Matière Organique et des éléments fertilisants - Intérêts zootechniques Production fourragère et sécurisation du bilan fourrager Les possibilités d implantation, quelques exemples Le sorgho fourrager Variétés à privilégier de type Sudan Grass ou hybride Culture dérobée derrière une céréale précoce comme l orge. - Exploitation en ensilage ou pâturage (pâturage conseillé au-delà de 70 jours, soit 70 cm car risque toxine) Les mélanges de Graminées/légumineuses Implanter des mélanges de 3 à 5 espèces (ex : Ray Grass d Italie associé à des trèfles annuels du type Trèfle d Alexandrie ou Trèfle Incarnat). Récolte par pâturage ou fauche (ensilage ou enrubannage). Espèces Sorgho fourrager RGI + TA ( kg/ha) Avoine P + TA ( kg/ha) Avoine P + Vesce ( kg/ha) Stade récolte UFL PDIN PDIE RGI : feuillu TA: Floraison Stade laiteux pâteux de la céréale Moha Epiaison Moha + TA ( kg/ha) Colza fourrager Epiaison Qualité fourragère de différents couverts (attention, valeurs indicatives : les valeurs observées sur le terrain peuvent varier du fait de la composition du mélange et de la qualité d implantation des différentes espèces et du stade de récolte), données CDA88

6 Essais Résultats Gestion de l interculture Implanter des légumineuses sous couvert de céréales (Essais Réseau régional Grandes Cultures BIO, ) Implanter des légumineuses sous couvert de céréales au printemps? - Permettre une couverture du sol en interculture courte ou longue - Palier au manque d azote sur les exploitations bio en mobilisant l azote atmosphérique - Avoir la possibilité d une récolte de fourrages de qualité, cultures dérobées Deux situations possibles Trèfle incarnat sous couvert de la céréale Gironcourt 05/06/ Interculture courte - Interculture longue Dispositif expérimental : Espèces de légumineuses testées (Réseau Régional BIO Chambres d Agriculture Lorraine) Variété dose semis Kg/ha minette VIRGO 20 Pèrennes violet NIKE 15 hybride DAWN 10 Trèfle blanc nain HUIA 4 incarnat CARMINA 15 annuel alexandrie AXI 15 perse CIRO 15 Semis de ces légumineuses dans une parcelle agriculteur, en céréales de printemps ou d automne Trèfle violetpost récolte de la céréale Gironcourt 05/06/2012 Minette après récolte de la céréale Boulaincourt 13/09/2011

7 Essais Résultats Gestion de l interculture Implanter des légumineuses sous couvert de céréales (Essais Réseau régional Grandes Cultures BIO, ) Azote capté et biomasse Bonne corrélation entre la biomasse produite par le couvert et l azote capté par les parties aériennes des couverts. La moyenne est de 116 Unités d Azote absorbées pour 3,9 Tonnes de Matières sèche et un C/N << 15 Azote capté en % de la moyenne Azote capté et biomasse 150% 140% 130% T. Violet 120% T. Hybride 110% Minette 100% 90% T. Incarnat T. Alex. 80% T. Blanc Nain 70% 60% T. Perse 50% 50% 70% 90% 110% 130% 150% 170% Biomasse en % de la moyenne Développement des légumineuses & gêne à la récolte de la céréale Port dressé : concurrence la culture en place Port rampant : reste au niveau du sol sans gêner la récolte Concurrence plus aléatoire Essai 1 Essai 2 Témoin 0 0 Trèfle Violet 4 4 Trèfle Hybride 4 4 Minette Virgo 0 0 Trèfle Blanc nain 0 0 Trèfle de Perse 0 1 Trèfle d'alexandrie 2 2 Trèfle Incarnat 1 1 Lecture du tableau : 0 = pas de gène à la récolte - 5 = dépassement des épis par les couverts Trèfle blanc et Minette : hauteurs de végétation et biomasses les plus faibles = meilleures notes de récoltabilité Trèfle violet et trèfle hybride : biomasse élevée, hauteur médiane et couverture du sol totale = gène importante à la récolte Trèfles annuels (incarnat, alexandrie et perse) = peu de problème à la moisson (malgré leur grande taille, ils sont «filants» et leur biomasse est très étagée)

8 Essais Résultats Gestion de l interculture Implanter des légumineuses sous couvert de céréales (Essais Réseau régional Grandes Cultures BIO, ) Impacts sur la culture suivante Les couverts de légumineuses apportent un supplément important en azote pour la culture suivante : Azote stocké par les nodosités des légumineuses & Azote stocké dans les parties aériennes On constate que, globalement, la mise en place de couvert de légumineuses améliore d environ 35 % le rendement de la culture suivante en situation non fertilisée Approche Technico économique de la technique Coût de la mise en place de la technique : Coût des semences : de 47 ha pour trèfle Hybride à 150 /ha pour Minette. Coût d implantation : 35 /ha selon le barème d entraide. Coût de destruction : broyage à 25 /ha selon barème d entraide Total : maxi =210 (ou 148 avec coût moyen de semences à 88 /ha) Rendement toutes modalités confondues: Moyenne de 6,3 q supplémentaires d OP à 32 /quintal Rentabilité de la technique : Jusque 396 /ha de marge nette supplémentaire (moyenne 54 / ha)

9 1. Céréales et protéagineux Introduire des protéagineux en pure ou en association dans sa rotation Les protéagineux, des atouts agronomiques & zootechniques Fourniture en azote (culture) Fourniture en protéine (élevage) Introduction de protéagineux en pure ou en association avec des céréales est un atout pour nos systèmes de productions La culture de légumineuses (pois protéagineux, féverole, soja, méteils, etc.) présente de nombreux atouts : - Diversification des rotations - Capacité à fixer l azote de l air - Faible besoin en intrants - Très bon précédent cultural - Qualités nutritionnelles, richesse en protéines - Possibilité de récolte en fourrage ou en grains Pois de printemps Féverole de printemps Les 3 principaux protéagineux Le pois, la féverole et le lupin sont les espèces principalement utilisables en Lorraine Intérêt pour les éleveurs visant plus d autonomie protéique dans les rations animales En système de culture Biologique, on préfère l exploitation de mélanges Céréales / Protéagineux car : - Moins sensibles aux maladies - Rendements sont lissés d une année à l autre (complémentarité des différentes espèces) Lupin Bleu Récoltés en grains ou en fourrages, les mélanges présentent de bonnes valeurs nutritionnelles (rapport énergie/protéines).

10 2. Céréales et protéagineux Les Méteils Des mélanges Céréales / Protéagineux pour récolte en vert ou en grains La culture du méteil offre une grande souplesse : Méteil d automne ou de printemps, choix des espèces, densité de semis et type de récolte (en fourrage ou en grains). Nombreux avantages agronomiques Autonome en intrant (fixation de l azote atmosphérique par les légumineuses) Régularité de rendement et rendement supérieur à celui des cultures en pures Culture très concurrentielle aux adventices Meilleure résistance aux attaques de ravageurs et aux maladies Risques de verse limités (présence de graminées = plantes tutrices) et zootechniques Souplesse d utilisation (grain ou fourrage) Grain : un produit plus équilibré, concentré en énergie et en protéine Fourrage : produit fibreux, riche en azote et de faible densité énergétique En pratique Place dans la rotation Placer les méteils en 2 ème ou troisième paille. La succession d associations est également possible, avec alternance hiver et printemps et en diversifiant les espèces implantées. Pas ou peu de fertilisation azotée La fertilisation est à raisonner suivant la rotation culturale et les apports d effluents. Récolte fourrage restez vigilant! Deux options : ensiler au stade laiteux /pâteux de la céréale (compromis quantité) ou au stade floraison (compromis qualité). En grains, les proportions entre espèces sont variables d une récolte à l autre. Choix des espèces et composition des mélanges Conseils Triticale / Pois, un mélange passe partout (garantie sur tout type de sols, bonne productivité) Date de semis TRITICALE POIS F. 1 ère quinzaine Octobre 160 kg/ha 20 kg/ha 2 èm quinzaine Octobre 175 kg/ha 25 kg/ha Doses conseillées en semences fermières Autres mélanges : Triticale/ Avoine/ Pois (130/40/20) Orge / Avoine / Epeautre/ Pois (70/50/50/20) Triticale/ Seigle/ Epeautre/ Avoine/ Pois (50/50/30/20/25) Orge de Printemps/ Avoine P/ Vesce (60/60/30) Le choix des espèces constituant les mélanges dépendra du type de récolte, fourrage ou grain

11 3. Céréales et protéagineux Le soja La valorisation du soja en alimentation humaine ou animale permet d assurer son débouché. Cette culture tend à s étendre plus au nord grâce à des variétés plus précoces. En système polyculture-élevage, et particulièrement en système monogastrique, la culture de soja est une source de protéines. En système céréalier, le soja est une culture intéressante d un point de vue agronomique (légumineuse), et économique. La culture du Soja Choix de la parcelle Parcelles propres (soja peu concurrentiel et risques de gènes à la récolte) Parcelles à bonne réserve en eau (sensible au stress hydrique) Eviter les sols trop calcaires (calcaire actif = fonctionnement limité des nodosités de cette légumineuses, ph > 6) Implantation de la culture 1 ère quinzaine de mai sur sol réchauffé ( 12 C). Densité de 700 à gr./ha. Lit de semence fin et bien structuré, un bon nivellement facilitera le désherbage mécanique ainsi que la récolte des gousses les plus basses. Préférer des variétés très précoces : indice 000 à 000+, surtout pour la récolte en grain. L inoculation est une étape indispensable (enrober la semence de bactéries qui formeront les nodosités = fixation de l azote de l air). Depuis maintenant 2 ans, les Chambres d Agriculture de Lorraine expérimentent la culture du soja en Agriculture BIO. Déterminer les variétés les mieux adaptées au contexte pédoclimatique et définir les points clés de la réussite de sa conduite, Essais Plateforme de Criblage variétal SOJA BIO, Chambres d Agriculture Lorraine 2013 Perspectives, le MAYA Le MAYA est la culture associée du maïs et de soja pour l ensilage. L objectif est d améliorer la valorisation des fourrages en vue d approcher plus d autonomie alimentaire et notamment plus d autonomie protéique. Des essais en place doivent permettre de définir quelle conduite permettra la réussite de cette technique.

12 4. Céréales et protéagineux Féverole & Pois de printemps La Féverole de printemps Choix de la parcelle et implantation Privilégier les sols profonds, limiter les carences en eau jusqu à juillet (floraison et remplissage du grain) Implantation soignée, profondeur entre 6-7 cm Densité : 40 à 50 gr./m², semis précoce et 40 gr./m² à 5 cm semis tardifs Le retour d une féverole sur une même parcelle doit respecter un délai de 6 à 7 ans. Date de semis Profondeur Ecartement (cm) Densité Atouts - Tolérance à Aphanomyces du pois (possibilité d un pois entre 2 féveroles) - Itinéraire technique simple : autonome en azote (nodosité), besoins en phosphore et potasse modérés - Attention au salissement : féverole de printemps moins agressive vis-à-vis des adventices - Possibilité d intervention de désherbage mécanique (herse étrille et bineuse) -Etalement des chantiers de récolte - Bon partenaire en association (ex : colza/féverole) 1 er Février au 15 Mars 6 à 10 cm 11 à 17 si Herse Etrille 30 à 35 si bineuse 250 à 300 kg/ha (45 plants/m²) Le Pois de printemps : un atout dans vos rotations Itinéraire technique Le pois se satisfait de sols à faibles fournitures en azote. Semis sur sol ressuyé à 3 à 4 cm (profondeur importante surtout si passage d outils de désherbage mécanique) Optimum de semis : 20 février au 15 mars (possible jusqu au 1 er avril, sol ressuyé et réchauffé). Pas de fertilisation azotée et besoins modérés en phosphore et en potasse. Atouts - Grain appétant et simple d utilisation en alimentation animale - Rendement correct et précocité intéressante - Très bon précédent cultural - faible niveau d intrants Attention, sensible aux coups de chaud à floraison, sensible à la verse et au salissement. Sensibilité à Aphanomyces, le pois ne doit revenir que tous les 5 ans min. PMG Dose de semis (gr/m²) Dose de semis (Kg/ha) 250 à à à 240

13 5. Céréales et protéagineux Lentille & Lupin Et pourquoi pas de la lentille La lentille est la légumineuse la plus riche en protéines après le soja. Culture principalement destinée à la consommation humaine Implantation de lentilles en culture associée r Itinéraire technique Semis de mars à mai à une profondeur de 3-4 cm (pas besoin d inoculum si légumineuses déjà présentes dans la rotation) Choisir des parcelles propres (la lentille est peu concurrentielle) 80 à 90 kg/ha en culture pure, environ 25 kg/ha en association pour une dose de semis (mélange avec graminée) de 160 à 180 kg/ha Le Lupin Bleu Itinéraire technique Semis sur sol réchauffé de mars à avril à une densité de 100 gr/ha (soit kg/ha suivant les variétés et les conditions ) Semoir à céréales (lupin bleu a des graines de tailles moyennes) Positionnement de la graine entre 3-4 cm avec nécessité d inoculer la semence! Possibilité de réaliser des interventions de désherbage mécanique (herse étrille ou bineuse) Attention, sol avec peu ou pas de calcaire actif (ph < 7) Atouts / contraintes : - Lentille peu concurrentielle des adventices (développement juvénile lent) - Forte sensibilité à la verse en culture pure - Peu sensible aux conditions sèches En Culture BIO, la lentille est couramment cultivée en association : - Meilleure aptitude à la récolte (plantes associées = tuteurs) - Rendement en moyenne meilleur en culture associée qu en culture pure Attention, la culture associée de la lentille nécessite un triage après récolte d où un coup supplémentaire. Le décalage de maturité implique généralement un séchage du produit de récolte Source image : Bioactualité.ch culture de la lentille Bio Intérêts de la cultures : - Diversification des débouchées - Demande importante en protéagineux Bio - Enrichissement de la rotation en azote = reliquats - Teneur en protéines très élevée (350 g MAT/kg contre 260 g MAT/ka pour la féverole par exemple) Très bon précédent pour les céréales. Attention, il ne doit pas revenir sur la même parcelle avant 4-5 ans (risque maladies du sol, sclérotinioses)

14 Chambre d Agriculture des Vosges Vos contacts Chambre d Agriculture des Vosges Service agronomie Thomas LACROIX, Conseiller en Agronomie et environnement Agri Mieux, Grandes cultures, Agriculture Biologique Pierre DAUNOIS, Conseiller en Agronomie Conseiller herbe et Fourrages Mes Benoît BROUANT, conseiller en Agronomie Grandes cultures Véronique LAUDINOT, Conseillère en Agronomie Grandes cultures Réseau DEPHY Chambre Régionale d Agriculture de Lorraine service agronomie Matthieu ZEHR Chambre d Agriculture des Vosges - 17 rue André Vitu Epinal Cedex La Chambre d Agriculture des Vosges est agréée par le Ministère de l agriculture pour son activité de conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques sous le numéro IF01762, dans le cadre de l agrément multi-sites porté par l APCA.

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins Note technique n 25 Mai 2012 L opération de conseil Agr Eau Madon, co-financée par l Agence de l Eau Rhin Meuse et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations et des conseils en faveur de

Plus en détail

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges Inconvénient Avantages Fiche n 29 Septembre 2012 Cette fiche technique, co-financée par l Agence de l Eau Rhin-Meuse, le Conseil Général des Vosges et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Références disponibles pour la région Poitou-Charentes Réalisé à partir : - des essais conduits en Poitou-Charentes 2000-2008 - résultats de simulation

Plus en détail

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Isabelle Chaillet, ARVALIS Judith Burstin, Gérard Duc, INRA UMR LEG Dijon Avec le concours de JM. Retailleau, GEVES Place des

Plus en détail

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

DES INTERCULTURES À UTILISATION FOURRAGERE

DES INTERCULTURES À UTILISATION FOURRAGERE DES INTERCULTURES À UTILISATION FOURRAGERE TERRES d'avenir Les intercultures peuvent permettre un apport de fourrage complémentaire pour les exploitations d élevage. Un groupe de travail Chambre d Agriculture,

Plus en détail

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Synthèse des expérimentations 2010-2011 Région Lorraine Le Mot du Président : 2012, 3 ème année du Schéma de Développement

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine GUIDE PRATIQUE POUR LES AGRICULTEURS JUIN 2012 Couverture du sol en interculture : Choisir un couvert adapté à ses besoins Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine Pourquoi implanter un couvert?

Plus en détail

Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines

Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines Guide Technique 2015 Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines Pour s affranchir du risque de sécheresse estivale OBJECTIF Cette pratique sécurise les stocks fourragers en diversifiant les

Plus en détail

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION QU EST-CE QU UNE PLANTE COMPAGNE? C est un couvert végétal semé en association avec une culture principale afin d améliorer son comportement agronomique et sa rentabilité. Initialement travaillés sur la

Plus en détail

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte Entre cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte www.semencesdefrance.com gamme 4 problématiques 4 solutions 4 ENTRE CULTURES DE PRODUCTION, I-SOL APPORTE À LA TERRE DES ÉLÉMENTS NUTRITIFS

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

Choisissez le couvert qui vous convient! Guide sur les couverts végétaux en interculture longue* Édition de décembre 2015

Choisissez le couvert qui vous convient! Guide sur les couverts végétaux en interculture longue* Édition de décembre 2015 Guide sur les couverts végétaux en interculture longue* Édition de décembre 2015 Choisissez le couvert qui vous convient! * Interculture longue : période culturale entre une culture d'hiver et une culture

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie Maître d œuvre : Chambres d Agriculture de Bretagne Partenaires : INRA, Cetiom, CRA des Pays de la Loire, Union Eolys, semenciers Durée du programme

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

Analyses et Perspectives

Analyses et Perspectives Analyses et Perspectives Références Systèmes Septembre 2013 N 1304 Complémentarité et autonomie en protéines en région Centre Potentiels et freins à lever La France importe aujourd hui 40% de ces besoins

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin.

Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin. Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin. Ce document présente une méthode de conseil pour les éleveurs et conseillers caprins désireu de travailler sur la thématique de l autonomie alimentaire.

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation des prairies GNIS Ref. : DO757 GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation de sa prairie est la première condition à satisfaire pour profiter pleinement

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI : TEST DE VARIETE DE TRITICALE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Campagne

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

Coût des fourrages du sol à l auge

Coût des fourrages du sol à l auge Coût des fourrages du sol à l auge Plan de l intervention Introduction Méthode de calcul Résultats et repères sur quelques cultures fourragères : - Maïs - Luzerne - Mélanges céréaliers Conclusion Introduction

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de :

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de : G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Dérobées après une céréale Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers Document réalisé par : Mai 2011 Avec le

Plus en détail

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN Couverts DN et SIE groupes cultures juillet 2015 la Zone Vulnérable campagne 2014-2015 ZAR ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN 1 la Zone Vulnérable Projet d extension : Bassin Seine

Plus en détail

Connaître les différentes espèces fourragères

Connaître les différentes espèces fourragères Connaître les différentes espèces fourragères Les graminées pérennes dominantes F29 - Le Brome F30 - Le dactyle F31 - La fétuque élevée F32 - Les ray-grass d Italie et Hybrides F33 - Le ray-grass anglais

Plus en détail

Dossier de Presse 23 mai 2011

Dossier de Presse 23 mai 2011 Dossier de Presse 23 mai 2011 De la production à la mise en marché, de l organisation du travail au pilotage stratégique de l entreprise, des hommes et des femmes explorent des voies nouvelles et tracent

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Légumineuses, comment les utiliser comme cultures intermédiaires?

Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Légumineuses, comment les utiliser comme cultures intermédiaires? Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Légumineuses, comment les utiliser comme cultures intermédiaires? Synthèse des travaux menés par la Chambre Régionale d Agriculture

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

Tech Infos Grandes Cultures Bio

Tech Infos Grandes Cultures Bio Tech Infos Grandes Cultures Bio N 9 / janvier 2015 Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye L ESSAI EN BREF Afin d évaluer la faisabilité technique,

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal de nouveaux systèmes de cultures pour une moindre dépendance aux engrais minéraux de synthèse 1 er bilan des expérimentations menées par ARVALIS augmenter les effets

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait LE SOL forts Sol sensible à l érosion Part du parcellaire labourable faible Accès limité ou difficile aux parcelles pâturées Peu d engrais organiques (effluents d élevage) disponibles sur l exploitation

Plus en détail

COMPTE RENDU Journée formation

COMPTE RENDU Journée formation COMPTE RENDU Journée formation Agriculture de conservation des sols Profils de sol 1. Vincent Etchebarne à St Jean le Vieux prairie 2. Alain Claverie à Behasque sol nu / couverts multiples 3. Bernard Hourquebie

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN

LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS 1 DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN MARC THIZY JUSTINE LAGREVOL Journée ARRA Eau et Agriculture 5 Novembre 2013 Le Bassin

Plus en détail

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES. Bilan des expérimentations Région Lorraine

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES. Bilan des expérimentations Région Lorraine Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Bilan des expérimentations Région Lorraine 1. Blé d hiver : criblage variétal Trois plateformes ont été mises en place en Lorraine

Plus en détail

Bio.pl@ine. Campagne 2014 de RSH. Semis sous couvert RETOUR SUR LA METEO HIVERNALE. P (mm) déc 2. déc 1. déc 3

Bio.pl@ine. Campagne 2014 de RSH. Semis sous couvert RETOUR SUR LA METEO HIVERNALE. P (mm) déc 2. déc 1. déc 3 Bio.pl@ine N 32 13 mars 2014 8 pages ECHOS DE LA PLAINE INTERVENTIONS EN CULTURE FERTILISER OU PAS? ENGRAIS VERTS Structure des sols et ressuyage des parcelles Désherbage mécanique, conditions de semis

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

Françoise Vertès, Marie-Hélène Jeuffroy, Eric Justes Pascal Thiébeau, Michael Corson, INRA. Légumineuses et agriculture durable

Françoise Vertès, Marie-Hélène Jeuffroy, Eric Justes Pascal Thiébeau, Michael Corson, INRA. Légumineuses et agriculture durable Connaître et maximiser les bénéfices environnementaux liés à l azote chez les légumineuses, à l échelle de la culture, de la rotation et de l exploitation. Françoise Vertès, Marie-Hélène Jeuffroy, Eric

Plus en détail

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références SEMENCES et PROTÉAGINEUX les variétés références 2014 / 2015 Blé tendre d hiver Solehio Blé tendre filière Bologna Blé dur d hiver Alexis / Surmesur Orge d hiver Kws Salsa Escourgeons Laverda / Henriette

Plus en détail

Les associations céréalesprotéagineux

Les associations céréalesprotéagineux Produire des protéagineux en bio en Alsace Septembre 2005 Les associations céréalesprotéagineux Leurs atouts : Cultures plus résistantes (aux adventices, maladies et ravageurs) et plus productives que

Plus en détail

Rennes Le 29 janvier 2015. Programme : SOS PROTEIN

Rennes Le 29 janvier 2015. Programme : SOS PROTEIN Programme : SOS PROTEIN 1 Qui sommes nous! Localisation & Financements 2 Démarche! 3 Comment travaille-t-on? 4 Quelques résultats PAO CLUSTERS Bba Dairy : 85 %. Lactalis, Danone, Bongrain,... ADRO-Ouest

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis 18 à 24 mois Diploïde (2n) : 20 à 30 kg/ha Tétraploïde (4n) : 30 à 40 kg/ha Très rapide Photo

Plus en détail

Contribution d essais analytiques

Contribution d essais analytiques Contribution d essais analytiques sur les prairies multi-espèces à l autonomie fourragère d un système bovin viande naisseur-engraisseur biologique Journée RMT Prairies et Agriculture Biologique Mirecourt

Plus en détail

gamme fourragère Performance variétale au service des éleveurs

gamme fourragère Performance variétale au service des éleveurs plantes fourragères en pur et en mélange gamme fourragère Performance variétale au service des éleveurs Préconisations pour les mélanges de s L Association Française pour la Production Fourragère (AFPF),

Plus en détail

Les plantes compagnes dans les colzas

Les plantes compagnes dans les colzas Les plantes compagnes dans les colzas Février 2015 Avant d'appliquer un produit phytopharmaceutique, il convient de lire l'étiquette de son emballage et de vérifier la réglementation et les bonnes pratiques

Plus en détail

Demandez votre catalogue Fourragères auprès de votre interlocuteur Caussade Semences habituel ou sur notre site Internet www.caussade-semences.

Demandez votre catalogue Fourragères auprès de votre interlocuteur Caussade Semences habituel ou sur notre site Internet www.caussade-semences. Au-delà de l aspect réglementaire, implanter une culture intermédiaire présente de nombreux intérêts. Cette interculture doit être raisonnée comme un investissement pour la future culture «de ressource».

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Dossier Triticale VUKA LOGO DUBLET TANTRIS KORTEGO BENETTO ROTEGO MASSIMO. Un faible coût de production...une bonne marge nette!

Dossier Triticale VUKA LOGO DUBLET TANTRIS KORTEGO BENETTO ROTEGO MASSIMO. Un faible coût de production...une bonne marge nette! 2015 Dossier Triticale VUKA LOGO DUBLET TANTRIS KORTEGO BENETTO ROTEGO MASSIMO Sommaire Un faible coût de production......une bonne marge nette! 1- Les origines du triticale 2- Les débouchés du triticale

Plus en détail

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 Le potassium, régulateur et anti-stress des plantes Le potassium circule dans la plante sous la forme du cation + tel qu

Plus en détail

Autonomie alimentaire

Autonomie alimentaire Concevoir des systèmes de production innovants et durables Autonomie alimentaire Arnaud DEVILLE Conseiller Viande Bovine et Systèmes de Productions Claire POYAC Coordinatrice des expérimentations en agronomie

Plus en détail

Projet Mosabio Rapport d essai 2014

Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Introduction Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Le projet Mosabio a été proposé en 2011 par un groupe de travail comprenant AGRIDEA, Agroscope et le FiBL. Il s inscrit dans le contexte du déficit de l

Plus en détail

Le verdissement de la Politique agricole commune

Le verdissement de la Politique agricole commune Jean Claude VAN SCHINGEN Direction des surfaces agricoles Département des Aides Le verdissement de la Politique agricole commune en Région wallonne Présentations Septembre octobre 2014 1. Limite de l exposé

Plus en détail

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Gilles Sauzet CETIOM La recherche de systèmes de production doublement performants, d un point de vue économique et environnemental, doit

Plus en détail

Bilan de 3 années de références Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée

Bilan de 3 années de références Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Bilan de 3 années de références Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Décembre 2012 SOMMAIRE I. IMPLICATION DES CHAMBRES D AGRICULTURE DE POITOU-CHARENTES DANS L ETUDE DU COLZA ASSOCIE

Plus en détail

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires 1 Transformation : 25,1 % - 853 M Meunerie 176 M Nutrition Animale : 209 M Activités spécialisées : 2,6 % - 88 M Malterie : 467 M 42,5

Plus en détail

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures Février 2015 Service Agronomie, Territoire, Equipement Préconisation variétés maïs 2015 Cette plaquette fait partie du Guide annuel «A vos cultures». Celui-ci regroupe, dans un ensemble cohérent et global,

Plus en détail

LES ENGRAIS VERTS. Un outil pour le bon fonctionnement du sol

LES ENGRAIS VERTS. Un outil pour le bon fonctionnement du sol LES ENGRAIS VERTS Un outil pour le bon fonctionnement du sol Un engrais vert est un couvert végétal constitué d une ou plusieurs espèces, de croissance généralement rapide, cultivé pour être incorporé

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

Raisonnement de la fertilisation des prairies

Raisonnement de la fertilisation des prairies Raisonnement de la fertilisation des prairies Un outil de caractérisation des pratiques de fertilisation : les indices de nutrition (analyses d herbe) Mise au point de l outil : l équipe ORPHEE de l INRA

Plus en détail

Adapter les techniques d implantation à chaque situation

Adapter les techniques d implantation à chaque situation Adapter les techniques d implantation à chaque situation Jérôme LABREUCHE Damien BRUN Pôle Agro-équipement Les techniques d implantation ont souvent un impact limité sur le rendement Les techniques d implantation

Plus en détail

Intercultures et production de fourrages

Intercultures et production de fourrages Mini-conférence Sommet de l Elevage 5 octobre 2012 Intercultures et production de fourrages Cultures dérobées ou «soudure» : les espèces les plus utilisées périodes de croissance exploitations fourrages

Plus en détail

Efficacité des systèmes pâturants

Efficacité des systèmes pâturants Efficacité des systèmes pâturants Yves Lefrileux 1 -Alain Pommaret 2 1 Institut de l Elevage 2 Ferme expérimentale Caprine du Pradel www.idele.fr 1 des craintes d une baisse de production avec le pâturage.

Plus en détail

Techniques innovantes d implantation

Techniques innovantes d implantation www.cetiom.fr 21 Techniques innovantes d implantation DISPOSITIF L implantation du colza et de son couvert, sur le même rang, a été réalisée le même jour en semis direct. Le semoir utilisé est un SD3 HUARD.

Plus en détail

Agriculture intégrée Valoriser l agronomie pour des systèmes plus autonomes

Agriculture intégrée Valoriser l agronomie pour des systèmes plus autonomes Agriculture intégrée Valoriser l agronomie pour des systèmes plus autonomes Guide pratique 2013 Guide pratique 2013 Avant-propos Ce guide est construit pour répondre d une façon nouvelle aux enjeux d

Plus en détail

GUIDE des cultures dérobées en Limousin

GUIDE des cultures dérobées en Limousin GUIDE des cultures dérobées en Limousin Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin Juin 2012 EDITORIAL Dans le contexte actuel, notre priorité doit être de réunir les conditions d une agriculture

Plus en détail

L objectif de la formation : «Sortir de la journée avec des idées claires, des solutions à ses problèmes». Sommaire :

L objectif de la formation : «Sortir de la journée avec des idées claires, des solutions à ses problèmes». Sommaire : Formation «Intégrer des couverts végétaux dans mes systèmes locaux» avec l intervention de Matthieu ARCHAMBEAUD, spécialiste en agro-écologie et conservation des sols L Alpad a organisé le jeudi 8 octobre

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures Colza Culture 4.6.11 Généralités Plante oléagineuse (40 à 42% d huile dans la graine). Famille des crucifères. Culture adaptée aux zones plutôt fraîches (jusqu à 800 m d altitude environ). Bonne couverture

Plus en détail

Bilan des essais variétés 2012 céréales à paille et préconisations

Bilan des essais variétés 2012 céréales à paille et préconisations SEPTEMBRE 2012 Bilan des essais variétés 2012 céréales à paille et préconisations La climatologie de 2012 s'est caractérisée par un automne doux puis par un froid hivernal intense, accompagné d un déficit

Plus en détail

Guide. en Limousin. Guide. es cultures dérobées. des cultures dérobées. en Limousin. Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin

Guide. en Limousin. Guide. es cultures dérobées. des cultures dérobées. en Limousin. Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin Guide Guide des cultures dérobées es cultures dérobées en Limousin en Limousin Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Juin

Plus en détail

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Club CDA CONFÉRENCE Grande culture biologique et semis direct Les essais Rodale Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Projet 12-INNO2-04 Jeff Moyer1, Denis La France 2, Fin

Plus en détail